Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5446 avis et 1191 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Goût d'Emma  posté le 10/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis très rarement en total désaccord avec le précédent aviseur de manière générale. Pour autant, cela sera bien le cas en l’espèce sur cette œuvre que j’ai pour ma part assez bien aimé.

En effet, j’ai toujours voulu connaître comment un inspecteur du guide Michelin s’y prenait pour noter un restaurant gastronomique selon des critères assez précis. On est véritablement dans les coulisses de l’institution défendant la gastronomie nationale pour découvrir tous leurs petits secrets et méthodes d’investigation au travers d’Emma.

Il faut dire qu’elle est la première inspectrice dans ce milieu très macho où les hommes avaient toutes leurs places parce qu’ils pouvaient sacrifier leur vie personnelle. En tout cas, c’est l’excuse qui est donnée. Il est clair qu’une femme a également le droit de faire le métier qu’elle aime en mettant une croix sur homme et enfant à la maison. C’est également cela l’égalité des sexes.

Il faut savoir que c’est un métier où l’on se déplace de ville en ville dans des zones assez éloignées de Paris et sa région. Il faut sillonner toute la France sur des routes de campagne limitées à 80 km à l’heure. On ne peut que déjeuner deux fois par jour et c’est souvent assez copieux. Le reste du temps est occupé par la rédaction des rapports qui peuvent prendre une bonne partie de la soirée dans une chambre d’hôtel.

On apprendra également la grande confidentialité de cette profession. Gare si on perd sa carte professionnelle car on risque la faute et le licenciement. Par ailleurs, il ne faut rien laisser de visible dans sa voiture ou dans sa chambre d’hôtel (par exemple une carte routière). Il faut passer incognito en réservant pour deux personnes et finalement en se déplaçant seul en prétextant que le conjoint a eu un empêchement de dernière minute.

Emma va également faire un voyage au Japon où elle découvrira une cuisine beaucoup moins riche et calorique que la nôtre ce qu’elle apprécie fort bien pour maintenir sa ligne. J’ai beaucoup aimé sur la philosophie de ses restaurants prêts à tout pour gagner une étoile quitte à perdre leur âme. On découvrira également la vraie cuisine de cœur au travers d’enseignes pourtant moins prestigieuses mais qui valent le coup de fourchette.

Lorsqu’arrive la fin, on regrette déjà de laisser Emma. On aimerait bien savoir si elle a pu maintenir sa relation avec son copain qu’elle voyait de moins en moins souvent. On sait bien qu’elle ne se faisait guère d’illusion en acceptant ce job pas comme les autres. Derrière le rêve, il y a également toutes les contraintes…

Nom série  Manhattan Murmures  posté le 09/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C‘est une longue introspection sur un nouveau résident de New-York qui ne cause point. Il est vrai que l’absence de dialogues sur près de 200 pages peut peser un peu mais tout s’expliquera à la fin pourvu qu’on est la patience de suivre. Il est vrai que j’ai failli décrocher à un moment donné.

C’est le type de bd qui a l’air intéressant au premier coup d’œil mais dont la lecture peut s’avérer ennuyeuse pour les lecteurs en mal d'action. Il ne se passera rien de transcendant et il faut l'accepter. Il y aura juste des considérations philosophiques voir psychologiques sur notre manière de fonctionner mentalement parlant.

Le graphisme est tout à fait correct. Pour le reste, et comme dit, il faut tenir bon jusqu'à la fin. Manhattan révèlera alors son murmure...

Nom série  La Malédiction de l'Immortel  posté le 08/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La malédiction de l'Immortel est une bd qu'il faut franchement lire mais elle n'est pas non plus sans aucun défaut. Le scénario est assez redoutable dans son déroulement.

On est en effet plongé au coeur de l'Allemagne hitlérienne et de ses mythes fantasmagoriques dans une approche qui s'adapte à la réalité historique. C'est une bd parfois très cruelle mais qui réserve quelques bonnes surprises également.

C'est une oeuvre qui pourra certes passer inaperçue car assez loin des sentiers commerciaux. Cependant, cette lecture peut montrer une certaine originalité par des auteurs italiens. La fin sera assez poignante mais d'une certaine logique implacable. On ne s'ennuiera pas. L'immortalité n'est pas toujours une bénédiction.

Nom série  La Nuit des morts-vivants  posté le 08/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la reprise du grand monument du cinéma d'horreur qu'a été la nuit des morts-vivants de George A. Romero et qui a redonné vie au genre des morts-vivants avec le succès qu'on lui connait actuellement avec notamment Walking Dead qui n'a rien inventé mais qui a su réactualiser. On suit ici le parcours d'une famille qui va tenter de se retrouver au milieu de cette épidémie d'un genre nouveau. C'est assez efficace et effrayant à la fois.

Le troisième et dernier volume nous révèlera l'origine de ce virus qu'on pouvait deviner lors des toutes premières pages. Un mot sur le dessin pour dire qu'il est vraiment très précis et réaliste; bref tout ce que l'on aime. A noter également un découpage particulièrement réussi dans un aspect assez cinématographique. Tout cela concourt à une reprise assez réussi du mythique film d'horreur.

C'est clair que c'est à réserver aux mordus. Ceux qui ne sont pas encore contaminés peuvent l'être.

Nom série  Burning Hell  posté le 06/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons droit à un recueil de deux histoires dans ce one-shot. La première est assez poussive et parfois très gore entre la réunion de deux grands criminels sur une île au large du japon et de la Corée. L'un est un mangeur d'hommes de renom. L'autre ne vaut pas mieux. Et comme dit, le récit sera particulièrement bourrin. Il faut aimer cela.

Le deuxième récit nous entraîne dans un royaume ravagé par de longues années de guerre et de famine. C'est assez sombre comme ambiance. Cela va vite baigné dans de l'horreur façon walking dead croqueur de viande. Encore une fois du gore. Et puis, cela va se terminer en queue de poisson comme si le récit avait été inachevé.

Un bon point pour le dessin qui semble être de qualité. il y a un véritable dynamisme du mouvement. Dommage que le reste ne suit pas.

Nom série  Ayanashi  posté le 03/07/2018 (dernière MAJ le 04/07/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Yukihiro Kajimoto vient du monde du jeu vidéo et signe là son premier manga. Cet univers est plutôt proche de la dark fantasy. Je n'ai pas accroché à cet univers sombre car il faut probablement avoir 14 ans pour s'y intéresser d'autant qu'il y a des monstres à combattre comme dans les cartes Pokemon.

Il est vrai que je suis à la recherche de plus de psychologie et surtout une mise en scène impeccable et crédible. Là, c'est à peine croyable dans les réactions des uns et des autres. Je donne un autre exemple: en surface de la terre, la nuit semble éternelle alors que sous terre, il y a une lumière éclatante. Toutes ces incohérences ont eu raison de ma patience.

Nom série  Les Âmes sèches  posté le 01/07/2018 (dernière MAJ le 04/07/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis généralement pas fan des scénarios d'Ozanam que je trouve parfois trop compliqués et alambiqués à l'inutile. Pour autant, il peut il y avoir parfois des exceptions. le récit est long mais assez bien construit. Il réserve des surprises au fur et à mesure bien qu'ion devine facilement la fin de ce premier tome. la date n'est volontairement pas indiquée au début de cette aventure si bien qu'on ne sait pas vers où on dirige le lecteur.

Le second tome rompt un peu avec le premier. Le héros n'est plus le même mais il y a une continuité dans la quête poursuivie. A noter également un changement de dessinateur dans le second tome ainsi que dans le troisième tome mais cela n'altère point la cohérence de l'ensemble. Un bon point pour une parution des trois tomes à quelques semaines d'intervalles.

Une intrigue qui va quelques peu décevoir un peu au dernier chapitre où le lecteur aura vraiment du mal à tenir le fil de l'histoire.

Nom série  On sème la folie  posté le 01/07/2018 (dernière MAJ le 04/07/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Petite précision d'emblée: ce n'est pas parce que je n'aime pas une oeuvre d'un auteur qu'elle est forcément mauvaise; loin de là cette pensée ! En effet, cette réflexion sur des trentenaires qui font le point sur leur vie ne m'a guère passionné. On dirait qu'ils ont vécu toute une vie alors qu'ils n'ont que trente ans soit une douzaine d'année seulement après le bac.

Je n'ai pas aimé non plus le style graphique qui ne me convient pas du tout. Les personnages sont méconnaissables. On n'arrive pas à s'intéresser à eux. On arrive pas à établir un lien de connexion également. L'authenticité peut se révéler assez ennuyeuse dans certains cas. En plus, nous avons droit à 120 pages !!! Tout cela pour cela. Une bd qui m'a laissé totalement indifférent.

Comme dit, je ne me force plus. Il y a tant de bd qui me parlent et d'autres que je vais vite oublier. C'est ainsi et il faut l'accepter.

Nom série  Batman - Le Culte (Enfer Blanc)  posté le 03/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avec Batman - le culte, on a droit à l’un des pires méchants de toute la galaxie à savoir un mystérieux prédicateur qui se sert de Dieu pour asservir la population de Gotham City. On sait tous qu’il n’y a rien de pire qu’un religieux pour faire le mal car tout est une question de pouvoir.

Le pauvre Batman sera presque enrôlé de force dans une secte qui affame et qui drogue les gens pour mieux les asservir. Après les ressorts sont un peu les mêmes que dans la vraie vie. On légitime des actions de violence au nom du divin. Une moitié de la population approuve quand l’autre est obligé de fuir.

Je n’ai pas trop aimé le dessin qui fait vieillot ainsi que des images assez figées. Ainsi, on peut avoir une journaliste qui débite son discours communiqué sur une page composée de 9 cases mais avec toujours la même image. Cela se répète inlassablement ce qui ne contribue pas au dynamisme.

Nom série  La Maison de la Faim  posté le 30/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un conte mi-fantastique mettant en scène deux soeurs qui vivent dans une famille d'adoption après la mort de leur mère et l'indisponibilité du père pour cause de passage en prison. Elles vont découvrir une maison abandonnée dans la forêt qu'on dit hantée. Au lieu de fuir à toutes jambes, elles vont se précipiter dans la gueule du loup.

Le dessin fait très enfantin et naïf mais il y a un jeu d'effet sur la bichromie (orange et noir) entre ombre et lumière qui pousse à l'inquiétude et à l'angoisse. Il est question d'amour et d'hostilité entre deux soeurs mais également de tristesse liée à la perte d'un être cher.

Ce récit un peu étrange m'a paru un poil trop court et on ne sait pas trop bien où les auteurs voulaient vraiment aboutir. La mise en scène souffre de quelques maladresses. De la pure bd suédoise sur le thème des maisons hantés. On préfèrera sans doute aller voir Conjuring.

Nom série  Châteaux Bordeaux - A table !  posté le 29/06/2018 (dernière MAJ le 30/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors que Châteaux-Bordeaux se dirige vers son dernier tome, voilà une nouvelle suite qui se décline pour découvrir la haute gastronomie. Après le vin, quoi de plus normal ? A noter que Les Gouttes de Dieu que doit certainement lire l'auteur a suivi exactement le même chemin avec son fameux mariage entre mets et bon cru.

Au niveau de la construction du récit, il n'y a rien à redire tant la maîtrise est visible. Au niveau du dessin, c'est toujours aussi excellent. Il faut dire que j'aime bien ce genre de graphisme réaliste qui a le souci du détail. Par ailleurs, quelle plaisir de retrouver Alexandra Baudricourt qui ouvre un restaurant au sein du domaine familial Le Chêne Courbe.

On découvre un monde tout aussi riche que celui du vin dans un univers pas aussi éloigné que cela. Les fans de la saga originale qui s'est d'ailleurs très bien vendu seront ravis. Les autres pourront passer leur chemin.

Oenologie et restauration vont bien ensemble. Cependant, après avoir eu des souci avec son vin, l'héroïne va en avoir avec son restaurant. Cela fait certes un peu répétition mais si bien dosé que la lecture demeure très agréable et qu'on en redemande. Une belle proposition à consommer sans se retenir.

Nom série  Le Journal d'Anne Frank  posté le 30/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le duo de l'oeuvre Valse avec Bachir récidive pour la reprise du journal d'Anne Frank parrainée par la fondation caritative du même nom. C'est toujours bien de faire découvrir aux jeune générations ce qui était arrivé à des enfants durant la Seconde Guerre Mondiale et jusqu'où peut conduire un racisme de base. Plus jamais cela et ni avec une idéologie que soutient sournoisement certains partis politiques à travers l'Europe. Oui, ce n'est pas une lecture dite inutile.

Ce journal détaille avec précisions les conditions de vie des juifs durant cette guerre dans un pays envahit par l'Allemagne nazie qui avait commencé dès 1933 à prendre des mesures contre les juifs qu'elle estimait coupable de tous les maux du pays alors que cette catégorie de gens représentait moins de 1% de la population.

Le texte est clair et la lecture a été plutôt agréable ce qui était le but pour le faire découvrir aux jeunes d'aujourd'hui. Il y a quelques prises de risques dans la version proposée par les auteurs mais cela respecte toujours l'esprit du journal original. je retiendrais pour exemple le célèbre tableau le cri qui a été un peu détourné mais qui reflète vraiment les sentiments exprimés par Anne Frank. J'avais lu la version manga il y a peu de temps qui était sur une autre approche. J'avoue avoir apprécié cette nouveauté qui fait preuve d'intelligence dans la mise en forme.

Pour le reste, il est clair que ce journal intime d'une petite fille déjà bien mâture est bouleversant. On espère vraiment que cela serve de marqueur à ne jamais franchir à l'avenir afin de respecter le droit des enfants même pendant les guerres. L'exemple d'enfant séparé de leurs parents dont le seul tort est de migrer dans une grande démocratie a de quoi également glacer le sang.

Nom série  To your eternity  posté le 29/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une histoire assez bizarre dans sa première moitié qui est emprunt d'une certaine mélancolie par rapport au sort de notre jeune héros. La seconde partie est plus classique avec une multiplication de personnages alors que l'extrême solitude et un rythme assez lent prévalait dans la première partie.

Il y a une certaine disproportion dans la construction de ce récit qui fait un peu de mal à la cohérence de l'ensemble. D'ailleurs, on notera également un changement complet de cadre entre le grand nord des esquimaux et les plaines des indiens.

Pour autant, on va laisser une chance à cette œuvre assez singulière avec ses personnages parfois attachants. On notera également que l'auteure de l'excellent manga A Silent voice change complètement de registre mais elle garde un trait assez somptueux et dans la délicatesse.

Nom série  Pepe Carvalho  posté le 29/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'avais aucun a priori négatif en commençant ma lecture. Cependant, celle-ci s'est très vite révélée assez pénible. Je n'ai pas aimé le graphisme ainsi que les personnages, puis le récit assez flou ce qui est parfois normal pour un polar. Le fait que notre héros soit un ex-marxiste n'a rien à y voir.

De la bd dit truculente pour certains lecteurs amateurs de ce classique du roman policier. Pour moi, c'est totalement dépassé par l'époque. Je n'y arrive pas même avec toute la plus bonne volonté du monde. Dois-je vraiment me forcer ?

Nom série  Ira Dei  posté le 29/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le déroulé de ce récit est parfois chaotique. Il n'y a pas d'enjeu véritable qui se dessine d'emblée. Cependant, le mystère se fait par l'intermédiaire de ce moinillon qui accompagne un mercenaire nommé Tancrède vers des contrées lointaines pour des aventures assez guerrières. La période choisie est peu connue puisqu'il s'agit de l'âge d'or de l'Empire byzantin qui a succédé à l'Empire romain d'occident qui s'est effondrée en 476 après Jésus-Christ marquant le début du Moyen-Age.

Bref, nous avons là une série purement médiévale qui nous entraîne du côté de la Sicile, une île fort convoitée. On assiste à une montée en puissance de ce récit aux contours très floues. La fin de ce premier tome marque une petite surprise qui rehausse le niveau général. Je n'ai pas tant accroché que cela mais c'est passable. Franchement, on a déjà vu mieux.

Nom série  Aller au ciel pour voir  posté le 27/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Personnellement, je préfère ne rien voir au ciel et rester sur terre le plus longtemps possible. Il faut sans doute avoir la foi pour y aller. Au temps des sacrifices humains, je pense que cela faisait sans doute recette.

Je n’ai pas aimé cette œuvre dramatique car le graphisme est très anguleux au niveau des personnages si on veut prendre un exemple. Par ailleurs, cette descente dans les bas-fonds avec ce langage plus qu’argotique n’est pas ma tasse de thé.

Quant à la pseudo-poésie et les passages en langue étrangère non traduit, cela m’a très vite gavé. Ce n’est plus comme cela qu’il faut faire de la bd. C’est totalement un concept dépassé qui n’attire plus l’attention. Mais bon, chacun fait comme il veut. Il ne faudra pas s’étonner après du résultat sur les ventes.

Nom série  Les oubliés de Prémontré  posté le 27/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand il y a une guerre ou une catastrophe de grande envergure, l’asile de fou n’est pas forcément la priorité des Autorités. Dans l’urgence, on évacue une bonne partie de la population en laissant le reste à la merci de l’ennemi. C’est ce qui s’est passé en 1914 dans le Nord de la France avec cette institution d’aliénés qu’il a fallu gérer malgré tout.

On voit le portrait d’un homme qui n’abandonne pas ses malades au contraire des médecins qui vont très vite s’enfuir. Il y a également cette jeune fille qui se fait passer pour un homme afin de retrouver sa jeune sœur.

Je pense qu’il est intéressant de voir cet aspect des choses quand une partie de la population française était passé sous le joug allemand pendant des années lors de la Première Guerre Mondiale. On pense souvent à la Seconde Guerre Mondiale mais on oublie vite que notre territoire a été durement touché durant la Première. D’ailleurs, il y a eu beaucoup plus de morts notamment chez les civils. Une génération entière a été durement sacrifiée.

C’est une bd terriblement humaine sur un épisode méconnu. On oubliera plus les oubliés de Prémontré.

Nom série  La Valise (Akileos)  posté le 27/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cela pourrait être le titre d’une chanson de la célèbre animatrice Dorothée ou de Linda de Suza pour les plus vieux lecteurs en mal de nostalgie. Qu’est ce qu’il y a donc dans la valise de cette étrange femme qui semble avoir une jeunesse éternelle. Il faut dire que la sorcière échange ses prestations de télétransfert par des unités de temps qu’elle prend.

Le tarif pour chaque personne est de 7 ans. Cependant, il n’y a qu’un seul débiteur. Si vous êtes trois, cela fait 21 ans pris instantanément à une personne. Ainsi un bébé de 1 an se retrouve avoir subitement 22 ans. Il ne vaut mieux pas être un grand groupe car quand c’est de l’ordre de la cinquantaine d’année à récupérer, on peut très vite prendre un sacré coup de vieux.

Le cadre est celui d’une dictature au croisement entre Hitler et Mussolini mais avec une touche de bâtiment et de statue austère à la soviétique. Le sujet est sérieux car il s’agit d’aider les rebelles qui luttent pour la liberté. Cela me rappelle singulièrement la saga Hunger Games où notre héroïne tire à la fin non pas contre le dictateur déchu mais contre la présidente. C’est également une réflexion sur le sens de l’histoire et la prise du pouvoir. On s’interrogera également sur la nature humaine.

J’ai beaucoup aimé le déroulé de ce récit qui réserve manifestement de bonnes surprises et des trouvailles assez astucieuses. Quant à la valise, elle est simplement magique dans la mesure où elle permet de se retrouver à un autre endroit ce qui est assez pratique quand on veut quitter une prison par exemple.

A noter également un graphisme plutôt somptueux avec des décors à faire frémir. C’est très gothique dans l’approche mais résolument moderne et authentique sur un autre plan plus philosophique ou politique. Pour une première des auteurs, je dois dire que c’est vraiment une réussite tel un pur joyau qu’il convient de ne pas cacher dans une valise diplomatique.

Nom série  Mémoires de Marie-Antoinette  posté le 27/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est intéressant de voir les mémoires de Marie-Antoinette qui fut reine de France mais guillotiné par les révolutionnaires assoiffés de sang. Elle a payé un lourd tribu sur l’autel des vanités et d’une certaine hypocrisie.

Sa vie nous est retracée par l’utilisation d’une narration à la première personne du singulier ce qui permet l’empathie et l’attachement. Il est vrai qu’elle ne cachera rien, ni même ses erreurs de jeunesse. On s’aperçoit qu’elle a fait de son mieux. L’histoire retiendra qu’elle a été d’une grande dignité lors de son jugement lors de la Révolution Française.

Quinzième enfant de l’empereur d’Autriche. Une absence d’éducation politique. Un mariage avec le futur dauphin a seulement 14 ans au milieu d’une étiquette très stricte à Versailles. Une aversion pour la comtesse du Barry maîtresse de Louis XV. Des difficultés à avoir un enfant car le roi n’était guère apte à ce genre de choses. Toujours considéré comme une étrangère dans la famille royale et aux yeux du peuple. Une vie insouciante au milieu des intrigues de la Cour et des fêtes somptueuses alors que le peuple meurt de faim. Une passion également pour les diamants avec l’affaire du collier. Un favori par mi un comte suédois. Et son exécution brutale le 16 octobre 1793 après un procès vide de toute pièce.

J’ai bien aimé cette œuvre qui réhabilite la mémoire d’une belle et jeune reine qui était digne avant tout. On retiendra non seulement qu’elle a introduit les croissants dans notre pays mais sa célèbre phrase : « Rien à présent ne peut me faire plus de mal » alors qu’on l’a arraché à ses pauvres enfants. De nos jours, on voit bien que le président de la République se comporte comme un roi de France car on regrette ce qu’on a fait à la monarchie. « Le premier crime de la Révolution fut la mort du Roi, mais le plus affreux fut la mort de la Reine » a dit Châteaubriand. Comme on le comprend.

En conclusion, une version bien réalisée et bien documentée sans chichi et extravagance. A noter également une certaine élégance du dessin à l’image de la beauté de Marie-Antoinette !

Nom série  Florida  posté le 21/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
S’il y avait un seul nom d’auteur à retenir pour moi, cela serait bien celui de Jean Dytar. Ce qu’il nous propose cette fois-ci après Le Sourire des Marionnettes et surtout La Vision de Bacchus est tout simplement extraordinaire aussi bien sur le fond que sur la forme. Il a d’ailleurs passé 4 ans sur cette oeuvre et cela se sent. C’est ma bd gros coup de cœur avec un achat indispensable. Dire que l’auteur a progressé serait un doux euphémisme. Cela va bien au-delà. Cela frôle même le chef d’œuvre ! Je suis si rarement enthousiaste.

Florida est une pure merveille dans la manière où le récit est construit avec une certaine virtuosité. Cela part d’une relation entre Eléonore la rêveuse et Jacques le cartographe qui ont dû fuir la France à cause des persécutions menées contre les protestants à la fin du XVIème siècle. Ils ont eu raison de se réfugier à Londres alors que la terrible journée de la Saint-Barthélemy est encore dans toutes les mémoires. Faut-il aller plus loin et se réfugier dans des contrées encore vierge comme la Floride ? Est-ce véritablement le paradis tant vanté ?

C’est stratégique pour les autres nations européennes qui veulent contrebalancer la toute-puissance espagnole sur le continent américain. Il y a encore de la marge et notamment au Nord. Cependant, il faudra faire face non seulement aux éléments de la nature mais également aux indiens dont les tributs varient du pacifisme à la hache de guerre. Il y a une véritable prise de conscience des enjeux politiques mais c’est expliqué de telle manière qu’on ne tombe pas dans le simplisme des situations.

C’est un récit qui est dense et riche mais l’immersion est totale dès le début. On est impressionné par le talent de l’auteur qui a sû si bien construire et mener son histoire. Par ailleurs, c’est un sujet qui est rarement évoqué et que l’on découvre avec un certain plaisir. Cette expédition est passionnante du tout au tout.

Comme l’auteur est complet, on a droit à une merveille au niveau du dessin même s’il est assez épuré. La couverture est véritablement magnifique avec ses couleurs tout en aquarelle. La sobriété mène à une parfaite lisibilité ce qui est le plus agréable. Somptueux sur la forme.

Florida est une œuvre qu’il faut absolument découvrir. C’est épique en plus d’être historique ainsi que d’une grande pureté émotionnelle. L’univers de la Floride à ses débuts n’aura plus aucun secret pour vous. Je dirai également que c’est également un véritable thriller psychologique qui nous conduit très très loin. Quand une œuvre est singulière, elle peut être également brillante. Bref, un immense électrochoc !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 273 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque