Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1524 avis et 69 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Démon de midi  posté le 27/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Oui la vie de couple et quel que soit le type de celui ci, n'est pas un long fleuve tranquille et si l'on vit plusieurs années avec une même personne des choses, des comportements changent. Sans doute qu'un bon nombre des situations décrites ici peuvent voir le jour dans un couple.

En fait cette BD m'a gavé comme on dit; le dessin ne me plaît pas et si sans doute des situations comme celles qui y son décrites peuvent se produire c'est plus l'esprit de la chose qui me gêne. Attention je ne suis pas un censeur rigoriste, un moraliste, n'y un "père la morale" et je peux aisément comprendre qu'un couple se délite au bout d'un certain temps. Sans vous raconter ma vie, il m'est arrivé plus qu'à mon tour de me prendre le chou avec ma dulcinée.

Non comme dit plus haut c'est l'esprit de la chose qui m'agace un peu, je ne sais pas, mais un petit côté bobo avant l'heure. Regardez! d'après mon vécu je vais vous faire voir comment réagit une femme trompée et mieux que sur le divan d'un psy.. J'ai eu l'impression de lire une suite de sketchs comiques ou il faut rire à tous prix. J'exprime sans doute mal mon ressenti à l'égard de cette BD mais pour moi c'est pas drôle.

Nom série  Château l'Attente  posté le 27/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je lis que le vénérable "Times" a comparé cette histoire au fabuleux "Seigneur des Anneaux", z'avaient mis un truc dans leur thé les critiques. Mais avant d'aller plus loin une précision s'impose.

Oui, j'aime la Fantasy et même lorsqu'elle se qualifie d'Héroic; mais je ne suis pas pour autant un bourrin qui est limite en transe quand il voit une épée, une scène de bataille ou tout autres faits inhérents au genre. Je sais apprécier des choses plus soft qui décrivent des quotidiens plus banals mais pas forcément ennuyeux.

Sans jeux de mots aucun, ici, j'ai attendu qu'une histoire démarre, plusieurs trames narratives arrivent mais le plus souvent elles ne restent qu'à l'état d'ébauches. En fait j'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose, l'auteure se bornant à faire moult références à des contes populaires mais sans arriver à trouver une unité quelconque à l'ensemble.

Suis je niais, limité ? Y'a rien de plus chiant que de tomber sur une histoire dont on ne comprends pas quel est le but de l'auteur. Les images et les idées qui sont véhiculées ici sont finalement assez rétrogrades pour ne pas dire carrément puantes. Mesdames vous avez du vous marrer jaune!!

Allez pas d'accablement intempestif, mais juste un dernier mot pour parler du dessin, certains avis font référence pour parler du style aux enluminures des livres d'heures, ça leur rappelle les vieux grimoires d'antan. Ben y peuvent rappeler, et fort, parce que là on est quand même loin du compte. C'est plat, figé de plus je n'oserais pas le prêter à mon petit neveu tellement c'est niaiseux, quoique ça lui ferait un super livre de coloriage.

Je sais c'est un peu méchant, mais autant être honnête! Je me suis arrêté à la page 354, épuisé, et ne me dites pas que tout s'éclairait ensuite je ne vous croirais pas!

Nom série  Mille parages - Fragments bourlinguatoires d'ici et d'ailleurs  posté le 25/10/2015 (dernière MAJ le 26/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Si le voyage pour vous se résume à traverser la rue pour aller acheter une baguette cette BD n'est pas pour vous. Si au contraire le voyage vous fait rêver, si l'autre sous quelques latitudes que se soit vous intéresse alors vous devez lire cette suite, ces fragments de vies aux quatre coins du monde.

A l'origine, ces récits sont parus dans plusieurs revues et Quai des Bulles a eu la bonne idée de les réunir dans cette BD qui nous propose une suite de saynètes qui nous emportent vers des ailleurs ordinaires, souvent extraordinaires.

L'auteur, Simon Hureau, n'est en aucun cas un touriste ! C'est un voyageur qui, loin de rechercher le sensationnel ou l’esbroufe, se contente de ce qu'il rencontre sur son chemin. Les ambiances l’intéresse, la nature, les monuments, les animaux -particulièrement les insectes-, tout est source d'émerveillement. Lorsqu'en plus une rencontre parfois insolite se fait il nous croque des instants de vie d'où s'échappent des petits moments de grâce ou de poésie. L'humour parfois involontaire des situations arrive par la naïveté, la candeur de l'auteur qui n'hésite pas à se mettre lui même en scène dans des moments de galères.

Moderne Candide à la rencontre de l'autre, Simon Hureau nous offre une respiration, une plage de "zénitude" face à un monde stressé ou tout va trop vite. Aux amoureux du monde, à ceux qui veulent découvrir l'autre je ne saurais que trop conseiller ces fragments bourlinguatoires dont je fais mon coup de cœur.

A vivre trop vite, on en arrive à oublier l'essentiel.

Nom série  Les 4 As  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bien sûr que c'est aujourd'hui perçu comme quelque chose de vieillot, mais il faut replacer les choses dans leur contexte. Nous parlons ici d'une BD parue à l'origine dans les années 60 et clairement destinée à la jeunesse.

Oui les personnages sont stéréotypés mais si vous faites appel à vos souvenirs, la série que vous aimiez autrefois à la télé ou les histoire que vous aimiez offrent-elles des personnages plus fouillés psychologiquement. Les scénarios de ces histoires -je le répète- sont adressés à un jeune public. Il est certain qu'aujourd'hui plus rien de cette bande ne trouverais grâce aux yeux des plus jeunes mais au risque de me faire taper sur les doigts, pensez vous vraiment qu'actuellement un scénariste se risquerait à nous sortir un scénario du genre de "Tintin au Congo". Hergé étant plutôt adulé par le plus grand nombre.

Alors ne boudons pas notre plaisir, certes ancien, et reconnaissons à cette série le fait d'avoir donné de bons moments aux lecteurs. Et puis tient, si on essayait avec de jeunes débutants en lecture !!

Nom série  Michel Vaillant - Nouvelle saison  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il se trouve qu'à l'occasion d'un festival BD -l'excellent Rouans pour ne pas le nommer- j'ai fait la connaissance de Benjamin Benéteau, l'un des dessinateurs de cette nouvelle saison.

Déjà le concept m'échappe un peu, un dessinateur pour les décors, un autre pour les personnages ! Vous ai-je dit que j'allais peut être dessiner les poignées de porte dans le prochain Astérix ! Blague à part, je trouve ça bizarre de pouvoir donner une unité et de faire que les auteurs s'investissent complètement dans un projet. Mais qui suis-je petit lecteur pour penser ainsi ?

Alors oui sur ce nouveau cycle le dessin se modernise et c'est tant mieux, j'ai envie de dire il était temps, j’espère seulement que nous ne sommes pas au début d'une série qui comme son ancêtre comptera environ 70 albums, en même temps je serai mort d'ici là.

Pour autant je laisse à celle-ci le bénéfice du doute, il semble que les choses démarrent sur des bases plus modernes et ancrées dans la réalité, je proposerais une option d'achat plus tard au vu de l'évolution de la série. Mais je n'attendrai pas le 20ème tome.

Nom série  Michel Vaillant  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ben oui j'en ai lus dans ma jeunesse et à vrai dire c'est plutôt Steve Warson qui me plaisait. Le fait qu'il soit Américain peut-être. En tous cas, le gars Michel ne me faisait pas trop rêver. Et puis le temps à passé, d'autres BD, ce qu'on appelle la découverte d'autres horizons, l'âge, l'adolescence et c'est là que définitivement j'ai été perdu pour et par Michel Vaillant.

A cette famille du bonheur, engoncée dans des codes bourgeois, des psychologies basiques à la limite de la caricature et surtout une raideur dans les attitudes, je parle du dessin là ! Pouah !

A moins d'être un fan de courses automobiles il n'y a pas grand intérêt à cette série qui finalement est toujours bâtie sur le même schéma. Des méchants veulent empêcher Michel de gagner ou saboter l'entreprise familiale. Hormis les personnages hyper figés, il paraît que le reste est super véridique, mais perso je m'en fous un peu, vu que les voitures pour moi c'est fait pour aller d'un point A à un point B et donc voir des guignols qui tournent en rond sur un circuit en brûlant des tonnes de carburant ça m'émeut moyen.

Un autre point qui m'agace un peu c'est ce côté asexué du héros, sans vouloir mettre une scène de cul à chaque page je trouve que nous sommes dans du politiquement correct avant l'heure, comme ces séries américaines ou le héros s'empêche ne serait ce que d’effleurer l'héroïne de la main sous peine de procès !

Vous l'aurez compris, absolument pas fan du truc.

Nom série  Hedge Fund  posté le 25/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous sommes moins du côté glamour de Largo Winch, ici c'est de véritables finances qu'il s'agit avec un décorticage des rouages d'un système qui se moque bien de l'intérêt général. La lecture n'est pas toujours évidente à moins d'être soi même un féru de la chose, cependant les auteurs font un réel effort pour que les mécanismes qui sont à l’œuvre soient expliqués le plus simplement possible.

A la fermeture des deux premiers albums de cette trilogie nous avons l'impression d'avoir lu un véritable polar mais sans les ficelles habituelles de ce genre. Certes il y a des jolies filles , les mecs ne pensent qu'au fric et ce dans un état de stress incroyable mais pas de flingues ni de courses poursuite comme dans l'autre série pré-citée.

Le dessin réaliste convient parfaitement; neutre mais plaisant.

Avec un minimum d'effort cette série est fort instructive, elle ne réconciliera pas avec le monde de la finance, mais ce n'est pas son but, quoi qu'il en soit du bel ouvrage qui devrait trouver sa conclusion prochainement et que je lirais avec plaisir.

Nom série  L'Espion de Staline  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si vous aimez l'histoire et plus particulièrement la période de la seconde guerre mondiale vous vous devez de lire ce récit sur la vie de Richard Sorge, espion au service de Staline. Noceur, grand buveur, homme à femmes et si l'on fait abstraction des gadgets c'est une sorte de James Bond avant l'heure, pour ce qui est des "qualités" sus nommées. Naviguant en eau trouble entre les dignitaires nazis en poste au Japon, les japonais eux mêmes; Sorge à la tête de son réseau est un espion plus qu'efficace.

Le récit est traité de manière très sérieuse, extrêmement bien documenté et l'auteure est toute de rigueur pour aborder les différents points de son histoire. Prévoyez un long moment de lecture, cela ne ce lit pas aussi aisément qu'un Spirou, mais au final nous sommes plongés au cœur des évènements et du coup les choses n'en prennent que plus d'intérêt.

Seul bémol pour ma part , bien que très fouillé le dessin comporte des problèmes de distorsions, visages bien trop gros par rapport au corps. Ce n'est pas rédhibitoire mais gâche un peu le plaisir de lecture.

Nom série  Haut de gamme  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime bien Binet, à défaut de me faire rire aux éclats du moins me fait il sourire, ses dessins et les situations qu'il invente me mettent de bonne humeur ce qui avouez le n'est déjà pas si mal. Je ne suis pas musicien mais pour avoir aperçu ici ou là les enfants d'amis s’escrimant au piano ou au violon je ne peux que comprendre les affres que doivent subir ces pauvres profs de musique entre le sale gosse qui n'en a rien à battre mais obéit aux ordres de ses parents et le pauvre gamin qui jamais n'aura l'oreille musicale ou le sens du tempo.

En quelques saynètes courtes mais percutantes l'auteur nous livre des tranches de cours, des petits morceaux mélodieux ou non, mais toujours pour notre plus grand plaisir. Si vous envisager de prendre des leçons de musique ou d'en faire prendre à votre progéniture n'hésitez pas à lire par avance ce petit opus.

Nom série  La Loge écarlate  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal, mais encore une fois une impression de déjà vu se dégage de cette histoire. A l'esprit bien sur, nous viennent les expériences du Baron Victor Frankenstein et de sa créature au destin funeste et avant le rabbin Loew qui tenta de crée un golem à base d'argile mais mourut sou le poids de sa tentative. Le cinéma n'est pas en reste pour traiter de ces savants fous qui tentèrent au fil du temps de créer ou redonner la vie à des corps trépassés.

L'intérêt de cette histoire est qu'elle se base sur des évènements véridiques qui se son déroulés au XVIII ème siècle en Italie et en Sicile. Plus dans le but de briller auprès des ses amis franc maçons que dans un option scientifique le prince de Sansevero devient le mécène d'un médecin qui faisant avec les moyens de son époque tente de redonner vie aux morts. Ne lui jetons pas la pierre, à l'époque afin de faire progresser la médecine, les moyens étaient compliqués afin de se procurer des corps afin d'étudier leurs fonctionnements. La BD ne fait pas dans le cours de faculté mais éclaire un peu les pratiques en usage à l'époque et se concentre plus sur le prince et les affres qu'il subit après ses frasques.

Une fin sans réelle surprise vient clore ce récit tout en couleurs directes ou le rouge, couleur du sang, domine. Une lecture sympa, intéressante mais dont les tenants et aboutissants sont connus d'avance.

Nom série  Violette Nozière Vilaine chérie  posté le 24/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De justesse ce pas mal, ce n'est pas tant le dessin que je mets en cause assez joli dans le genre, mais plutôt la construction scénaristique. En 1934, Violette Nozière est condamnée à la prison pour l'empoisonnement de ses parents. Sa mère survit tandis que son père décède. Pourquoi un tel acte ? Pourquoi Violette évite t-elle la peine de mort ? A la première question les auteurs ne donnent pas franchement de réponse.

Ils nous dépeignent une jeune fille franchement mythomane qui a envie de s'amuser, qui offre son corps parfois pour de l'argent. Aucune explication sur la détestation qu'elle éprouve pour ses parents. D'ailleurs plusieurs cases nous montrent des scènes assez surréalistes où Violette s'engueule avec ses parents et l'instant d'après nous avons droit à des "Maman chérie". Violette était-elle cyclothymique ? Aucune explication.

Les parents de la jeune fille supposés être des monstres, ressemblent plus ici à de braves couillons, quant à la famille auvergnate elle est une caricature absolue.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur cette affaire et les circonstances qui l'on amenée, mieux vaut aller consulter Wikipédia. Dommage que cette BD s'égare parfois et n'aille pas au fond des choses à d'autres moments.

Nom série  Mariée par correspondance  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile de noter ce genre de BD tant nous sommes loin de ce genre de considération, du moins à force de se côtoyer sur le site j'ai cru comprendre que nous n'étions pas à choisir nos femmes, copines sur catalogue. En effet il nous est compliqué de comprendre la démarche qui pousse un homme et sans doute une femme à aller chercher l'âme sœur à l'autre bout du monde et qui plus est dans une culture à des années lumières de la nôtre.

Ici le trait est un poil forcé car pour certains couples qui réussissent, nous avons ici l'antinomie en grande largeur. Une jeune femme un brin mystérieuse qui ne souhaite pas parler de son passé en Corée et un vieux gars mais resté planté dans l'adolescence dont les amis ont tous plus de la soixantaine. Forcément la vie de couple vire assez rapidement au cauchemar et la belle trouve une échappatoire dans l'art et la création.

Est-ce bien vu ? Les femmes asiatiques ou autres qui épousent dans des sortes de mariages blancs des hommes qu'elles connaissent à peine vivent elles ces difficultés ? Difficile d'être juge. Quoiqu'il en soit la lecture de cette histoire se fait plutôt bien et personnellement j'ai eu envie de savoir comment tout cela allait se terminer, et là patatras une fin ouverte ? Ben j'ai pas bien compris vers quoi l'auteur voulait nous emmener. Alors donc c'est sympa, cela aborde un thème que je n'avais jamais vu en BD, le dessin est plutôt sympa lui aussi, mais comme disait l'autre ça casse pas trois pattes à un canard. Achat dispensable, lecture possible en bibliothèque.

Nom série  L'Afrique de papa  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avec cette courte BD je découvre Hyppolite et son travail plus ethnographique que purement "BD" qu'il nous propose dans ce voyage au Sénégal pour y retrouver son père qui y a pris sa retraite.

D'emblée pour que les choses soient claires, ce père est ce que j'appelle un gros con dans toute sa splendeur, je n'irais pas jusqu'à le supprimer, mais il ne faut pas s'étonner si lors de troubles dans les pays africains, les blancs craignent pour leur vie. Ce point d'ailleurs me pose un peu problème car l'auteur qui dans le même temps s’intéresse à la lutte, (j'imagine que le côté graphique des corps en mouvements est passionnant pour un dessinateur ou un photographe), mais j'aurais aimé un poil de jugement concernant ce père qui se conduit en conquérant boursoufflé par sa supposée puissance occidentale.

Du coup ce personnage antipathique en vient à faire oublier le reste et l'aspect carnet de voyage est éclipsé. Dommage mais du coup l'auteur passe à côté de son sujet. Je ne conseille pas l'achat mais la lecture en bibliothèque peut se faire, elle est édifiante, ce toubab sénégalais sent bon son bwana d'antan.

Nom série  Pays kaki 92/08  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A plus d'un titre une grande et utile BD. Utile parce que le service militaire n'existe plus en France depuis maintenant plusieurs années. Faut-il s'en plaindre ? Regretter comme certains ce temps où le Service était en partie le lieu de la mixité sociale, certes dans un cadre particulier, mais au moins cela avait le mérite de faire se réunir pour le pire ou le meilleur des gens qui ne se seraient jamais côtoyer autrement.

Je fais partie de cette génération qui y a eu droit et j'avoue que, plus que la mixité, c'est la notion d’abêtissement que je garde à l'esprit. Oh bien sûr, en fin de soirée après trop de verres je serais capable de vous sortir deux, trois anecdotes rigolotes à propos de mon service militaire, mais le sentiment qui persiste est tout de même qu'il s'agit d'un lieu où finalement on vous apprend à être plus rapide, plus fort, plus résistant pour pouvoir tuer l'autre.

A ce titre cette histoire vécue fait donc œuvre de témoignage, de document sur un temps qui n'existe plus. L'auteur y livre son expérience personnelle mais encore plus intime puisqu'il n'hésite pas à nous montrer les affres psychologiques par lesquels il passe.

A propos de psychologique je me suis toujours interrogé sur cette faculté, notamment à l'armée d'utiliser un langage fleuri à connotation sexuelle, entre autre "pédale" ou "enculé". De là à parler de refoulement il n'y a bien sûr qu'un pas que je n'oserais franchir !!

Non ce récit est dur, âpre et à mon sens il reflète vraiment bien ce par quoi peut passer un jeune homme normal lorsqu'il passe dans le moule, dans une machine à décérébrer qu'est l'armée et où penser n'est plus une priorité.

Le dessin n'est pas un problème, il est sans esbroufe et correspond parfaitement à son sujet.

BD utile hautement recommandable et donc à lire.

Nom série  Les Promeneurs sous la Lune  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est pas mal mais vraiment limite, voilà donc un jeune homme atteint de somnambulisme qui se retrouve toutes les nuits dans le lit d'une jeune chinoise d'abord au grand damne de celle-ci puis peu à peu une connivence et l'amour va naitre de cette relation nocturne.

Je dirais que la qualité principale de cette histoire est qu'elle est gentillette, un petit brin de poésie mais vite rattrapée par des considérations scientifiques sur le somnambulisme et d'autres sur les raccompagnements en avion de clandestins. Autant le premier se comprend, autant le deuxième tombe comme un cheveu sur la soupe et aurait même tendance à casser l'ambiance.

Le dessin n'est pas ma tasse de thé, tout en rondeur qui donne l'aspect de gros bébés joufflus aux personnages.

Gentil, limite naïf, et plein de bons sentiments, cela reste malgré tout pour moi une lecture dispensable.

Nom série  Icare  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'an passé à Angoulême j'avais vu une exposition consacrée à Taniguchi et j'avais trouvé cet auteur fort bon dans ses scènes de paysages. Son association avec Moebius qui n'est plus à présenter pouvait donner quelque chose de véritablement fabuleux. A l'arrivée un objet certes magnifiquement dessiné, mais la montagne accouche d'une sourie comme dit la formule.

Encore une fois ce n'est pas le dessin qui est en cause mais un scénario bien trop convenu avec ce jeune garçon doté du pouvoir de voler et les méchants militaires et scientifiques caricaturaux au possible mais finalement très typiques du style manga auquel Moebius a tout compris. Mais bon c'est finalement très enfantin et l'association de ces deux talents laissait espérer du plus grandiose. Dommage.

Nom série  Snoopy  posté le 23/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il fut un temps ou il était de bon ton de trouver "Snoopy" absolument incontournable, je me souviens même que certains y voyaient une portée philosophique dans les élucubrations de ce pauvre Charlie Brown et de son piaf.

Ces recueils de strips sont très marqués par leur époque et j'ai bien peur qu'aujourd'hui ils ne fassent plus sourire personne. Le côté répétitifs des situations et des "gags" devient très vite chiant. Même le dessin assez minimaliste n'offre que peut d'intérêt, trop marqué par son temps et son côté snob, "Snoopy" ne passe plus de nos jours. On peut y jeter un œil par pure curiosité archéologique.

Nom série  Tueur de cafards  posté le 21/10/2015 (dernière MAJ le 22/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
D'abord pour le dessin de Tardi qui est aussi à l'aise sur le pavé parisien ou dans les tranchées de 14/18, qu'ici dans les rues de New York. Un New York glauque, poisseux à souhait hanté par une bande de personnages tous plus déglingués les uns que les autres.

Ensuite, l'ensemble se combine pour nous conter une histoire à la limite de la folie d'un homme embringué malgré lui dans une sombre histoire. Le seul souci avec ce récit est qu'il se lit trop vite, le lecteur aurait sans doute aimé que les personnages secondaires soient plus développés. Je peux comprendre qu'il s'agit d'un one-shot et qu'il faille réduire un peu la sauce mais il est vraiment dommage de ne pas avoir approfondi les choses.

Au final, l’intérêt principal réside dans la vision toute personnelle que nous propose Tardi de ce New York à des kilomètres des guides touristiques.

A lire mais seulement en emprunt.

Nom série  Lune et l'autre  posté le 21/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Se laisser prendre et emporter par cette histoire empreinte d'onirisme, de magie et finalement d'espoir. C'est aussi un récit ou les destins se mêlent, s'entrecroisent dans une trame complexe faite de retours en arrière. Un peu intrigué au départ sur les toutes premières cases, le lecteur s'attend à une énième histoire de fonctionnaire japonais surbooké, mais très vite l'auteur par deux ou trois images chocs nous plonge dans tout autre chose. A peine le temps de s'habituer à cette nouvelle ambiance qu'encore une fois le récit prend plaisir à nous perdre en route.

Au départ bobine de fils emmêlés le scénario entreprend lentement, dans une atmosphère finalement lumineuse, de nous révéler le cheminement des personnages. Cette histoire finalement ordinaire d'un homme, d'une femme et d'une petite fille qui se cherchent sur un chemin où la magie et la violence ont leur part, dégage une ambiance feutrée qui prend son temps.

Le dessin est au diapason. Bien sûr, l'influence de Miyazaki se fait sentir et quelques éléments lui rendent directement hommage mais il n'y a pas ici de bête copié collé. Après ma lecture le sentiment qui domine est d'avoir lu une histoire pas si drôle que ça mais empreinte de beaucoup d'espoir et d'humanité. L'auteur dont c'est le premier titre est à mon avis à suivre de près. Au fait il s'appelle Gabriel Germain.

Nom série  Le Goût du chlore  posté le 21/10/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a maintenant un petit bout de temps, j'ai pratiqué la natation en club, très exactement de 14 à 18 ans. Ce qui m’a fait arrêter, outre le fait que si j'avais voulu devenir un champion ma taille était trop petite (Manaudou doit faire dans les deux mètres !), c'est ce côté extrêmement chiant qui consiste à aligner des longueurs soit en regardant le plafond ou les lignes au fond du bassin. Vous me direz, j'ai mis du temps à comprendre, mais bon folle jeunesse insouciante !

Ce petit préambule personnel pour vous dire que voir un gars qui sur les conseils de son kiné, s'aligne des longueurs, ben j'ai trouvé ça longuet. Je comprends bien que le fond du truc n'est pas tant ces longueurs que la rencontre improbable et cet "amour" naissant, cette attirance qui est le cœur du propos. Finalement c'est assez vain et le final, j'ai rien contre les fins ouvertes, mais là franchement je me dis : tout ça pour ça ?!

Le dessin sur lequel certains se sont extasiés ne m'a que moyennement plu. Les corps -et c'est un comble- sont assez ordinaires. La jeune femme sensée être une championne, et sans verser dans la version Est Allemande, me parait bien frêle pour l'emploi.

Bon allez je me sèche, si j'avais su je me serais fait dispenser.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 77 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque