Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5448 avis et 1192 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Fringe  posté le 10/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dieu sait que j'aime bien J.J. Abrams que je suis depuis ses débuts notamment sur la série TV Alias. J'avais pu remarquer ses qualités scénaristiques qui ont fait prodige par la suite dans de célèbres blockbusters.

Pour autant, je n'ai jamais suivi l'univers mi-fantastique de Fringe et j'ai trouvé cette lecture un peu décevante car décousue. On n'a pas envie de s'intéresser aux personnages et à leurs aventures. Il manque singulièrement quelque chose pour créer un peu de dynamisme et d'envie. Même le dessin fait pâle figure.

Nom série  Sous la peau, le serpent  posté le 10/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai guère été enchanté par ce récit truffé de fautes d'orthographe (exemple : cette enfant) et d'une lourdeur assez incroyable dans la mise en scène où l'on oscille sur une variation du film d'horreur Carrie tout en restant dans une certaine réalité psychologique.

Au niveau du dessin, la fillette a l'air d'avoir dans la trentaine. La perspective n'est guère réussie au niveau de certaines planches.

Que dire de plus ? C'est une bd râtée comme il en existe malheureusement des centaines. On pourra aisément passer notre chemin...

Nom série  We are family  posté le 09/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On pourrait presque dire que c'est une bd assez réactionnaire autour d'une famille normale composée d'un père, d'une mère et de deux garnements. On vît une époque où montrer cela peut heurter des susceptibilités tout comme par exemple se servir des articles de journaux consacrées à Marine Le Pen comme papier toilette même si on ne partage pas les idées.

Après, il y a un côté assez trash que je n'ai pas franchement aimé avec un humour pipi caca et beaucoup de crottes de nez. Pour le reste et pour dire une bonne chose, on sent tout l'amour maternelle de l'auteure et c'est très beau. Il est vrai que je suis dans une période où je préfère m'éloigner des petits monstres espiègles.

Nom série  99 exercices de style  posté le 09/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une bd concept qui nous mettre 99 façons de réaliser en bande dessinée une scène banale de la vie quotidienne entre indiquer l'heure à sa compagne et chercher quelque chose dans le frigidaire tout en ne se rappelant plus ce que l'on cherche.

C'est intéressant pour nous indiquer qu'il existe une multitude d'analyse possible d'une même situation. Certes, mais j'ai trouvé cela un brin ennuyeux car toujours la même scène 99 fois. la répétitivité n'a pas aider malgré les variations. Comme dit, c'est de la bd concept.

Nom série  Algériennes 1954-1962  posté le 25/07/2018 (dernière MAJ le 03/08/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est vrai que lorsqu’on parle de l’Algérie, on préfère changer de sujet. Il y a eu une colonisation de la France dès 1830 avant même que la Savoie ne rejoigne la France. Les français qui y ont habité depuis plusieurs générations et qui ont été contraint de partir en 1962 ont beaucoup souffert car ils avaient perdu leur pays sans véritablement se sentir chez eux dans la Métropole.

Une fille d’un soldat ayant fait la guerre d’Algérie se rend compte de l’opacité qui règne sur ce sujet. Aussi, elle décide de mener sa propre enquête qui l’a conduit naturellement dans l’Algérie actuelle du président à vie Bouteflika. La vision sera centrée sur celle des femmes ayant participées car elles sont souvent omises au profit d’une société très masculine.

J’ai bien aimé ce qui ressort de ce roman graphique qui fait un peu documentaire grâce aux témoignages recueillis. On se rend compte que les livres d’histoire ne sont pas vraiment dans la réalité même si certains essayent de tendre vers une opinion neutre et nuancée. Au final, je retiens qu’il y a du bon et du mauvais dans chaque camp mais surtout que cela a entrainé des souffrances de part et d’autre. La relation de la France avec ce pays ayant acquis chèrement son indépendance sera toujours particulière.

Nom série  Ghost & Lady  posté le 27/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une histoire assez bizarre mais très stylé anglais époque victorienne que voilà. Dans l'ensemble, j'ai bien aimé plutôt bien que cela me tapait un peu sur le système à de multiples reprises car l'exagération nippone est malheureusement toujours présente. De même que le bavardage inutile...

C'est très dense avec un graphisme que l'on ne peut admirer pleinement du fait de petites cases. C'est parfois ennuyeux mais il faut s'accrocher pour découvrir une certaine originalité. Et puis, cela procure tout de même un amusement grâce à une certaine part de mystère qui se dégage de la Lady qui souhaite en finir avec ses jours et qui a passé un marché avec le fantôme de l'opéra ou plutôt du théâtre londonien.

Nom série  Migrant  posté le 23/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Que ferions-nous à leur place si on vivait dans un pays régit par une dictature, en proie à la guerre et si la température ambiante dépassait régulièrement les 35 degrés à l’ombre ? Les motivations légitimes de ces migrants sont de trouver une vie meilleure pour eux et leur famille dans le cadre d’un pays pacifique et prospère. Sans aller jusqu’au risque de persécution politique, il y a beaucoup de motivation économique parmi les candidats au franchissement de la Méditerranée.

Cette œuvre montre les européens sous un bon jour avec une volonté de sauver des vies humaines en mer entre les côtes de la Libye et l’Italie. C’est surtout les passeurs qui sont décriés car ils n’ont aucune considération pour la vie humaine dans leur business de transport des migrants d’un point A vers un point B. Les pauvres migrants se retrouvent souvent au point C en pleine mer sur des bateaux pneumatiques pas équipés pour affronter une telle traversée de 500 kilomètres.

A aucun moment, il n’est évoqué une quelconque hostilité de la part des pays européens. En effet, je ne crois pas que l’heure soit à l’accueil dans une société qui ne souhaite plus servir de déversoir. Il est vrai que certains militent pour que les riches monarchies du golfe prennent leur part d’humanité ou un peu de la misère du monde. Mais bon, en attendant, des êtres humains meurent par noyade ou dans le Sahara. Cette bd nous montre tout cela afin de nous sensibiliser alors qu’on ferme les yeux. J’avoue parfaitement les comprendre mais je ne peux pas par exemple les accueillir chez moi. C'est un problème qui nous dépasse.

Dans l’absolu, les pays pauvres ne devraient pas exister. Le climat devrait être bénéfique partout. Les guerres devraient être interdites. Oui, tout cela dans le meilleur des mondes.

Nom série  Jésus de Nazareth (Delcourt)  posté le 22/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas très versé dans les bds religieuses en raison du mal profond que cela provoque sur la planète sur des choses invisibles à l'oeil nu. Cependant, je dois reconnaître que celle-ci est fort bien construite et qu'il se dégage une sorte de puissance. Je connais son auteur le peu prolifique auteur danois Peter Madsen qui m'avait fort séduit par L'Histoire d'une mère.

Je précise que je viens de lire une version plus actualisé que celle de Delcourt en 1995. Il s'agit d'une version de 2016 aux Editions Scriptura avec une couverture beaucoup plus belle car moins sombre.

On remarque tout de suite une belle richesse dans l'écriture et dans le dessin. L'originalité est que le narrateur est l'apôtre Pierre. Cette bd sera sans doute le moyen d'évangéliser certaines personnes. Pour ma part, j'estime qu'il n'y a sans doute rien de mal dans les valeurs chrétiennes qui ont bâti notre civilisation occidentale pour peu que l'utilisation soit conforme et non exploitable.

Nom série  House of M  posté le 21/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
je précise tout de suite que la version que j'ai lu n'est pas la même que celle des précédents posteurs. Il s'agit d'une version en noir et blanc sur un format gigantesque édité par Panimi Comics en 2018.

On va se concentrer sure la fameuse sorcière rouge qui se retourne contre l'équipe des Avengers en tuant le pauvre Ant-Man et Hawkeye ainsi que la Vision. Les Avengers vont vouloir se venger. Cependant, par un artifice du sort, la réalité est détournée par la sorcière rouge. dans cette réalité de House of M, Hawkeye est toujours vivant mais pas le Professeur Xavier. Spider-Man peut retrouver sa Gwenn.

C'est un cross-over avant la mode d'associer l'ensemble des super-héros. Il faut dire que cela cartonne au cinéma en ce moment (Avengers - Infinity). Je dois bien avouer que l'édition en noir et blanc est une pure merveille visuelle qui donne un travail profondément authentique. On dirait que chaque super-héros est sculpté. C'est magnifique de voir l'ensemble des super-héros sur deux pages dans un format aussi appréciable.

Nom série  La Tomate  posté le 21/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans cette oeuvre d'émancipation, on est dans un paris qui a été détruit par un cataclysme planétaire et qui tente de se reconstruire dans une société qui contrôle le moindre faits et gestes dans un style qui rappelle Fahrenheit 451 ou encore Bienvenue à Gattaca. Il n'y a plus assez d'eau pour les habitants. La pénurie doit être gérée par des fonctionnaires zélés.

L'héroïne va se rendre compte à ses dépends que le simple fait de faire pousser un plant de tomate peut conduire à la peine de mort car cela met en péril la sécurité de toute la communauté.

Il est dommage que le style graphique tout comme l'héroïne soit si froid. Cela est sans doute voulu mais cela n'emporte pas l'adhésion. Pour le reste, c'est plutôt bien vu.

Nom série  Vies de la Mort  posté le 21/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette oeuvre d'un Label indépendant est présenté dans un format à l'italienne. C'est une série de strip mettant en scène le personnage de la mort. je préfère prévenir que c'est très morbide comme humour. Généralement, je n'aime pas le genre mais là, c'est un peu différent.

La mort a par exemple des réflexions du genre : "Je me demande pourquoi les jeunes s'imaginent toujours que je ne m'intéresse pas à eux..." On voit un accident de la route ayant coûté la vie à un enfant. Bref, c'est glauque mais tellement vrai.

Bien entendu, les dépressifs et ceux qui n'ont pas le moral ne doivent pas lire cette oeuvre un peu singulière.

Nom série  La Cour des Miracles  posté le 21/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Là encore, c'est une réussite pour un récit post-médiéval qui nous conte l'histoire d'un roi pas comme les autres au temps du Roi Soleil. Il n'est point question de Versailles mais plutôt de la fameuse Cour des Miracles que l'on pouvait apercevoir étant jeune dans un épisode de la série des Angéliques ou encore dans l'oeuvre de Victor Hugo à savoir le Bossu de Notre-Dame. On se demande si le grand Coësre (ou le roi des Gueux) a réellement existé. Ce récit commence très bien et il est plutôt passionnant à souhait.

J'avoue avoir eu peur de cette descente dans les enfers de Paris avec un vocabulaire assez vielle France et plutôt du genre fripon et canaille. Mais non, on n'aura pas droit au langage de la cité de cette époque. Il y a également des jeux de pouvoirs pour assurer une succession. Cependant, il ne peut y avoir qu'un seul roi en France. La police est également assez corrompu. Bref, il y aura du grabuge et on ne s'ennuiera pas à cette lecture.

Nom série  Nos embellies  posté le 21/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'embellie me fait penser à un titre musical chanté par Calogero de l'album qui porte le même nom. C'est également le titre au pluriel de cette chronique un peu sentimentale. L'embellie vient généralement après de durs moments passés dans la vie. Cela peut arriver à tout le monde. C'est généralement une phase où les choses commencent à aller mieux mais pour cela, il faut prendre un peu l'air.

C'est ce que va faire cette parisienne Lily qui apprend qu'elle est enceinte alors que son compagnon part en tournée en la laissant toute seule pour s'occuper d'un petit neveu Balthazar qu'elle ne connait pas et qui vient du Québec. Ils vont aller en Auvergne dans les montagnes afin d'avoir un peu de neige car c'est bientôt Noel. Ils vont alors faire la connaissance d'un jeune marginal et d'un vieux berger par la suite. C'est la croisée de ces 5 personnages qui va nous offrir une bd qui remonte un peu le moral avec des personnages sympathiques assez solidaire dans un monde qui en manque cruellement. Oui, cela fait parfois du bien.

Cette oeuvre m'a fait penser à la bd Le Jour où... Pour trouver sa voie, il faut parfois faire un détour. Jean de la Fontaine le disait dans une célèbre maxime: "On rencontre sa destinée souvent par les chemins que l'on prend pour l'éviter". c'est certes une oeuvre gentillette pleine de bons sentiments mais il en faut parfois et je le troque volontiers contre toute la violence ambiante dans les oeuvres actuelles. Au niveau du dessin, une véritable réussite pour la dessinatrice dont c'est seulement la première oeuvre. Je tenais à le souligner.

Nom série  Interférences  posté le 20/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On a aujourd'hui du mal à y croire car on peut écouter toutes les radios que l'on souhaite sans qu'elles soient soumises à un appareil d'état. Cela n'a pas toujours été le cas dans l'histoire de notre pays. Il faut se rappeler qu'avant 1981 et l'élection de François Mitterrand, les radios étaient toutes contrôlées par l'Etat et il ne faisait pas bon du tout critiquer l'action du gouvernement.

Ainsi, le président Valéry Giscard d'Estaing disposait d'un avantage politique assez conséquent sur ses adversaires en disposant de l'outil médiatique. Les chanteurs français comme Johnny Hallyday ou Michel Sardou ont également pu prospérer car les programmes musicaux étaient fortement hexagonaux.

L'action de ce récit se passe dans les années 70 avec l'émergence des radios pirates alors que certains pays européens comme l'Italie avait déjà libéralisée les ondes dès 1976. On va suivre deux étudiants qui se lancent dans la piraterie dans une société parfois assez réactionnaire malgré mai 1968. C'est assez intéressant de voir comment ce sujet rare est traité.

Il y aura une trahison à la fin d'où l'interférence mais ce n'est pas celui que l'on pense qui a balancé. Comme quoi, il ne faut jamais tirer des plans sur la comète.

Nom série  Filmo Graphique  posté le 18/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Filmo Graphique est un ouvrage complet consacré au cinéma. Il est destiné à des intellectuels intéressés par une certaine conceptualisation à travers l’analyse de certains films marquants ou pas du cinéma mondial. On commence par le début du cinéma avec l’arrivée de l’entrée en gare d’un train dans la gare de La Ciotat pour terminer sur Matrix ou le Seigneur des Anneaux.

On pourrait penser que l’on va s’amuser en lisant cette œuvre mais ce n’est pas du tout le cas. Il va falloir se creuser les méninges et très sérieusement. C’est parfois intéressant pour peu qu’on s’accroche mais parfois, c’est un peu ennuyeux dans le propos. Il est clair que c’est presque un sujet d’étude pour des étudiants en option cinéma.

Nom série  Strasbourg - Clé de l'Europe  posté le 15/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mélanger l'Alsace au Grand Est est une véritable hérésie assez mal vécu par les citoyens (67% veulent quitter cette région selon un récent sondage ifop). Il est d'ailleurs question de faire marche arrière avec la création d'un grand département nommé Alsace. Il faut dire que l'Alsace a une histoire bien à elle qui est différente de la Lorraine voisine.

C'est d'abord le Rhin qui coule depuis des millénaires reliant la Suisse à la mer du Nord. Les romains ont choisi de bâtir une ville au bord du Rhin afin de prévenir les invasions barbares. ce fut Argentoratum. Ce castrum attire tout de suite pas mal de monde et notamment des marchands venus de toute l'Europe. Elle gagne en importance militaire, administrative et économique au point de devenir une charnière de la frontière. Elle va le rester au cours des siècles.

Certes, il y a eu les invasions des Alamans qui s'imposent en l'an 407. Par la suite, les mérovingiens et les carolingiens. En 640, né le duché qui se nomme Alesacius. Ainsi, l'Alsace est née avant la Champagne ou la Lorraine. Les évêques vont s'emparer de cette ville mais ils seront obligés avec le temps de partager leur pouvoir avec les notables puis les bourgeois et les artisans dans une espèce de statut municipal. Va naître une sorte de République corporatiste qui va durer au moins 4 siècles.

Il y aura la construction de la Cathédrale qui du haut de ses 142 mètres va demeurer pendant mille an le plus haut édifice jamais construit dans le monde. Qui peut se targuer d'un tel record à une époque où les records sont éphémères ? En 1388, il y aura également la construction du premier pont enjambant le Rhin ce qui en fera le lieu obligé de passage.

Parmi les malheurs de cette région: la peste, les guerres de religion notamment et les prises de pouvoir successive de deux pays à savoir la France et l'Allemagne dans un conflit sans merci. A noter que les débuts de l'imprimerie et de la réforme sont nés à Strasbourg. Ainsi à la fin du XVème siècle, Strasbourg avait une production de 80000 livres qui vont inonder le marché européen. Bref, avec tout cela, on ne pourra pas dire que Strasbourg n'est pas la clé de l'Europe ce qu'a bien compris Winston Churchill quand il a choisi Strasbourg pour y établir le siège du Conseil de l'Europe.

En 1633, le dicton local qui dit "méfiez vous des Lorrains" ne sera jamais aussi vrai puisque des prisonniers lorrains de la bataille de Pfaffenhoffen amène la peste à Strasbourg ce qui fera près de 10000 morts. Je précise tout de suite que je suis alsacien et j'ai quand même épousé une Lorraine. Ce que je relate ne sont que des faits historiques traités dans cette oeuvre qui livre pas mal d'informations mais de manière assez ludique ce que j'ai bien aimé.

Maintenant, il est vrai que je suis un grand admirateur de Strasbourg puisque j'y vis depuis de nombreuses années. Cette bd régionale est certainement l'une des plus réussie que j'ai lu jusqu'à présent. Cette bd souhaite rappeler que Strasbourg est la capitale des valeurs européennes et que son histoire n’est pas le résultat des conflits, mais de la lutte pour une certaine idée de la liberté.

Oui, il fait bon vivre de nos jours à Strasbourg qui a un patrimoine exceptionnel sans compter son excellente gastronomie. Ses traditions sont résumées en 5 C: Cathédrale, Coiffe, Colombage, Cigogne et Choucroute.

Nom série  Batman - The Dark Prince Charming  posté le 15/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici mon auteur italien préféré qui livre sa version de Batman. Je dois dire que c'est très intéressant par divers aspects. Il y a une bonne dose d'humour un peu noir par rapport à la relation qu'entretienne Batman ou le Joker avec leur compagne respective.

Il y a également cette histoire de mise en cause liée à la paternité du célèbre milliardaire de Gotham City. Pour autant, on ne tombe pas dans le burlesque. C'est intelligemment construit dans le scénario. L'histoire en effet n'est point farfelue. Elle tient debout.

C'est toujours intéressant de voir un auteur là où l'on ne l'attendait pas. Pour le reste, il a la maîtrise du graphisme toujours excellent et de la mise en page. Point de problème de compréhension dans la lisibilité avec lui. C'est le gage d'un grand auteur qui va droit au but.

Nom série  Ziyi  posté le 15/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un grand fan des bd muettes car il est parfois difficile de comprendre aisément à partir des images ce que l'auteur souhaite nous transmettre. Ici, il n'y a eu heureusement aucune difficulté car on est tout de suite assez attaché au personnage principal, une sorte de peluche vivante assez attendrissante.

Le pauvre Ziyi doit évoluer dans un monde dévasté complètement par une catastrophe. Si ce ne sont pas les hommes, ce sont les bêtes sauvages qui rendent la vie plutôt difficile. A vrai dire, on peut très vite rencontrer la mort au détour de son chemin. Cette ballade ne sera pas de tout repos.

La fin est assez poignante avec une désillusion totale de ce que peut devenir très vite notre monde si nous n'y prenons pas garde. Les déprimés ne doivent certainement pas lire cette oeuvre.

Nom série  La Religion  posté le 14/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a du pour et il y a du contre. Il faut dire que l'album commence avec une narration lourde et très pesante. Lorsqu'elle se tait pour laisser enfin place à l'histoire, à la succession d'images et aux dialogues entre les personnages, cela va beaucoup mieux. Cependant, elle repointe vite le bout de son nez pour nous assainer de l'ennui mortel. Il faut s'accrocher.

Le pour, c'est le contexte historique assez peu connu sur la résistance de la petite île de Malte face à l'empire ottoman de Soliman le Magnifique (800 chevaliers et 2000 soldats de toute l'Europe Catholique contre 30000 Janissaires). Ce rare échec de Soliman a permis de garder la maîtrise de la Méditerranée par les Occidentaux. Par ailleurs, il y a une belle histoire d'amour naissante qui donne un peu de consistance dans ce milieu composé d'ecclésiastiques et de soldats.

Il reste cependant un sérieux manque de lisibilité. Je resterai très indulgent dans ma notation mais je ne conseillerais pas l'achat.

Nom série  Le Chant des Stryges  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 13/07/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette BD rappelle la série X-Files dont j’étais un grand fan entre le polar et le fantastique teinté d’ésotérisme. J’ai aimé d’emblée cet univers. Comment ne pas frémir devant les terribles Stryges? C’est angoissant et très bien ficelé au niveau de l’intrigue. Très vite, cette série s’est imposée parmi mes préférées et je n’ai pas eu de mal à acquérir toutes les autres séries dérivées émanant de l’univers des Stryges à l'exception d'Asphodèle. Encore aujourd’hui, j’éprouve beaucoup de plaisir à la lecture. Il y a tout ce que j’aime dans la bande dessinée. Je dois être certainement le cœur de la cible visée parmi les lecteurs.

Cependant, il est très dommage qu’en cours de série, le format de la BD a évolué au mépris des fidèles acheteurs qui avaient commencé par un format plus petit. Delcourt ne respecte pas ses fidèles lecteurs ! C’est vraiment caractéristique de cet éditeur ! De plus, les couvertures originales sont bien moins attractives que les nouvelles. Que dire également des tranches qui ont complètement évolué ! Nous avons ici « la totale » de ce qui peut être désagréable pour un collectionneur de bd. Mais il est vrai que selon Delcourt, qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse avec comme leitmotiv "il faut respecter l’œuvre de l’auteur". J'ai éprouvé un peu de regret mais je ne pouvais me permettre de tout racheter à nouveau.

Cette BD demeure toutefois indispensable dans toute collection de BD qui se respecte. Je considère le scénariste Corbeyran comme le meilleur de sa génération. C'est véritablement du grand art ! J'ai toutefois attendu la fin de la saison 2 pour décerner la note maximale à cette série. C'est tout simplement magistral dans le dénouement. Alors que les séries dérivées ont véritablement eu du mal à se conclure, voilà que le Chant des Stryges parvient à se bonifier. Une très belle réussite qui parvient à nous tenir en haleine !

La saison 3 se déroule 7 ans après les faits du remarquable tome 12 qui nous dévoile l'identité du fameux Sandor Weltman. Il était difficile d'assurer la relève pour relancer l'intrigue. Pourtant, le 13ème tome y parvient en introduisant une nouvelle problématique ainsi qu'un nouveau personnage assez psychopathe.
Le 14ème tome va encore aller plus loin avec des scènes qui font froid dans le dos. On sent bien que c'est la dernière ligne droite avant le final général de toute une saga fantastique qui a réussi le pari de la cohérence.
Au 15ème tome, on se rend compte qu'un personnage féminin introduit à la fin du précédent a totalement disparu des écrans sans en connaître la raison. Cela m'a chiffonné sur toute la lecture de cet album qui marque des retrouvailles mais qui est surtout l'occasion de faire une petite pause dans l'intrigue.
Le 16ème tome voit la disparition d'un personnage central qu'on avait plaisir à suivre notamment dans les séries dérivées de cet univers.
Le 17ème tome se termine de manière un peu abrupte. On se demande comment le scénariste va faire pour le dernier tome de la série qui va clôturer cette saga des Stryges. C'est un défi colossal à relever. S'il y parvient, la note culte sera bien justifiée.
Le dernier tome confirme le talent de l'auteur qui met un terme à cette saga commencée il y a près de 20 ans. Nul doute qu'elle aura un peu marqué le monde de la bande dessinée moderne c'est à dire celle du XXIème siècle. Il y a certes eu des hauts et des bas mais au final une belle aventure.

Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 4.75/5 – Note Globale : 4.5/5



Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 273 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque