Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1509 avis et 68 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Différence  posté le 09/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme mon prédécesseur je cherche encore à savoir quelle est cette différence dont parle le titre. Cette histoire n'est pas franchement nulle mais je n'ai pas trop compris ce qu'elle cherche à nous dire, si tant est qu'elle le veuille d’ailleurs.

Voilà un jeune gars pas franchement malin qui après avoir abattu un homme trouve refuge auprès d'un autre, genre vieux sage, qui lui sauve la mise. A partir de là ce ne sont que longues chevauchées qui n'apportent rien à l'histoire le tout tendant vers un objectif final que l'on sent venir gros comme une maison.

Le dessin rattrape un peu le coup mais cette BD qui se lit très vite ne restera pas dans ma mémoire très longtemps, l'achat n'est donc pas conseillé, quant à la lecture elle est très dispensable.

Nom série  Lucky Luke  posté le 07/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
On rigole, on rigole et puis bêtement je m’aperçois que je n'ai pas encore avisé cette série mythique de la BD franco belge. Et pourtant elle mérite toute l'attention et son succès depuis des lustres en est la preuve. Avec "Gaston", la BD, pas l'autre posteur, c'est la seule Bande qui m'a vraiment fait rire et ce notamment grâce à Rantanplan et aux Dalton.

Encore aujourd'hui il m'arrive de relire un des épisode de cette burlesque saga du grand ouest qui pastiche avec beaucoup d'humour la grande et officielle histoire, dégommant au passage quelques mythes.

Un seul bémol pour moi. Le fait que je ne sais plus trop quand, Lucky Luke a remplacé sa cigarette par cet espèce de brin d'herbe, alors oui il ne fallait pas inciter notre belle jeunesse au fléau du tabagisme, mais merde, allons nous être obligés un jour de retoucher tous ces vieux films où les acteurs fumaient comme des pompiers ? (Bogart sans sa clope c'est autre chose!! ) Mais pour revenir à ces BD outre que beaucoup d'entre elles n'ont pas subi les ravages du temps elles sont encore aujourd'hui un bon moyen pour les jeunes générations de découvrir le 9 ème art.

Vive Lucky Luke donc, une série pleine d'humour qui résiste au temps et dont tout bédéphile se doit de posséder quelques exemplaires sur ses étagères.

Nom série  Dernière station avant l'autoroute  posté le 07/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tous les lieux communs sont présents dans cette adaptation de polar qui n'est n'y moins bon n'y meilleur que d'autres. Disons qu'il est dans la droite ligne du polar français de l'époque. Devrais je dire misérabiliste ? Avec le héros classique à savoir le mec cabossé qui ne tient plus à rien à tel point que l'on se demande ce qu'il fout encore sur terre. Je ne m'étonne pas alors du succès des polars nordiques qui ont tout de même dépoussiéré le genre.

Je ne souhaite pas lire que des histoires de Bisounours avec "Happy end" mais à force d'à force cela en devient presque comique. Ici je n'ai pas lu le roman dont est tirée cette adaptation mais les dialogues, enfin le peu, font vraiment un peu pitoyable. Je passe sur le terme Baltringue utilisé à outrance.

Enfin, dommage car au niveau du dessin ce n'était pas si mal, le style réaliste rendant bien compte de l'atmosphère. Tout n'est donc pas à rejeter mais au lecteur donc de faire le tri.

Et juste un dernier truc. Il est mort pourquoi et par qui notre brave sénateur ?

Nom série  Choc  posté le 06/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai jamais été un lecteur de Tif et Tondu, c'est pourquoi le personnage de Choc m'était totalement inconnu.C'est donc par un emprunt en médiathèque que je fait sa connaissance. Tif et Tondu font partie de se que l'on pourrait appeler les Grands Anciens de la BD. Même si je commence à faire moi même partie de ces grands anciens, comme dit plus haut ce n'était pas dans ma jeunesse le type de BD qui m'attirait. Trop sage, trop lisse, je voulais de la SF et de l'heroic fantasy.

Finalement après cette lecture je suis plutôt agréablement surpris, cela est sans doute du a mon attrait pour les personnages de méchants, souvent plus intéressant que les gentils. Alors ici nous découvrons donc la genèse de celui qui sera un génie du mal. Bon au final rien que de très classique ; père absent et perturbé par la guerre, notre vilain côtoie le monde des riches, trahison, maison de redressements et mort de la mère. Malgré ce classicisme l'affaire est bien tournée et l'on suit avec intérêt les tribulations de ce jeune homme qui fait face comme il peut à l'adversité.

Une lecture sympathique qui va me permettre d'aller sans doute voir un jour Tif et Tondu afin de rencontrer in situ ce "Choc" en pleine action.

Nom série  Pandamonia  posté le 05/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Malgré deux lectures, je dois avouer que je n'ai pas tout compris. Alors certes dans ce genre de cas on peut se laisser porter par le dessin mais ici cela n'a pas été le cas.

Une société ou le désir à disparu, et des éléments, des gènes animaliers ont été injecté à la population pour que l'humanité continue à se reproduire.Bien sur tout irait pour le mieux si de grands vilains n'avaient pas décidé de détourner à leurs profits une partie de la technologie pour leurs plus grands bénéfices. Nous suivons deux femmes, possédant des gènes d'animaux, dont la profession pourrait être escort girls. Cela permet au dessinateur de nous montrer ces belles sous toutes les coutures, encore que de coutures il n'y en ait pas beaucoup.

Le scénario possède le défaut de partir dans tous les sens et la lecture en devient très fastidieuse, entre scènes sexy, de bastons et de courses poursuites, une vache aurait du mal à y retrouver son veau et les couleurs très flashy n'aident pas la compréhension du truc.

lecture plus que dispensable, donc l'achat itou.

Nom série  Meurtre au Mont Saint Michel  posté le 03/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Réalisée en partenariat, éditions Glénat et les éditions du patrimoine ce polar à l'ambiance très Agatha Christie à pour cadre le Mont Saint Michel, cadre prestigieux et idéal pour ce huis clos qui ne démérite pas.

Une jeune fille du Mont est témoin d'un meurtre,et se fait repérer par l'assassin. Branle bas de combat pour retrouver la fillette mais en lieu et place c'est la bonne du curée qui est retrouvée morte. Dès lors tous les habitants cèdent peu à peu à la panique d'autant qu'un mystérieux étranger à été repérer dans le coin et les gendarmes retenus sur le continent. Habitants, résidents de l'hôtel , tout le monde s'organise sous l'autorité du maire pour démasquer le coupable.

L'action n'est pas la chose qui prime le plus dans cette histoire, ce qui est mis en avant c'est plutôt la psychologies des personnages se retrouvant dans une situation qu'ils n'ont pas choisi. Les caractères sont bien croqués; du lâche au fanfaron en passant par le colérique qui ne se sent plus. Pour ce scénario bien huilé il fallait un dessin qui puisse retranscrire les lieux sans qu'ils écrasent l'action. Le Mont Saint Michel de Marie Jaffredo est juste très beau et comporte une part de mystère qui ne vient pas plomber le récit.

Amateurs de polar ce one shot est pour vous, il possède les ingrédients inhérents au genre, qui plus est dans un cadre magnifique et magnifié par le dessin tout en teintes sépia du plus bel effet.

Nom série  Les Belles Histoires de l'Oncle Alix  posté le 03/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Joie et bonheur ineffable!! En cette année 2016 à Angoulême quelle ne fut pas mon grand bonheur de me voir offrir par l'un des dessinateurs cette œuvre collective qui fête avec maestria l'esprit de ce cher site.

Aussitôt rentré en mes pénates c'est religieusement que je le pose sur la table centrale afin que chacun passant par là puisse s'esbaudir. Effet garanti!!

Un brin foutraque, un trait qui ne demande qu'à mûrir, des couleurs qui ne piquent pas les yeux.

Au delà de la blagounette je crie Chapeau bas Messieurs!, j'ai cru comprendre que ce fut long mais ce fut bon. C'est vibrant d'une impatience difficilement contenue que j'attends une suite. Il est parfois de ces sagas pour lesquelles l'on en viendrait presque à se damner. Pour mémoire je ne citerais que quelques titres qui nous mettent dans un état proche de l'epectase nous autre pauvres mais grandioses aficionados de la BD : "Le vol de la Walkyrie, tome 2" .

L'oncle Alix, le vrai, sait bien que moult anecdotes restent cachées dans les tiroirs et n'attendent que le bon vouloir d'un éditeur pour enfin paraître. Longue vie au site marron et aux habitués qui se reconnaitront. A (re) lire sans modération!!

Nom série  L'Oracle della Luna  posté le 03/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais.. Que de grosses ficelles pour cette histoire qui, au bout du compte, ne se révèle pas d'une grande originalité ! Dois-je le dire : j'ai trouvé que le rythme était finalement plutôt mou. Certains pourront dire que cela laisse aux auteurs le temps d'installer l'ambiance et de donner de l'épaisseur aux personnages.

Pour l'instant je me suis arrêté à la fin du tome 2 avec ce twist final qui déchire : "Dieu n'existe pas". Honnêtement je ne sais pas si j'aurai le courage de lire la suite qui va sans doute m'expliquer que si, Dieu existe ! et la signification des fameux tatouages ( très Maoris d'esprit !!) du tome 1. A vrai dire, je m'en fous un peu et les multiples rebondissements et péripéties qui s'abattent sur notre héros me font craindre un dénouement capillotracté.

Le dessin est sympa, il ne me transcende toutefois pas, je lui reprocherai un poil de raideur.

Nom série  Cromwell Stone  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Certaines planches méritent d'être encadrées. Putain ! Mais dans quel esprit naissent des images aussi somptueuses. Et cela n'est rien, encore faut-il être capable de traduire sur le papier ces délires visuels.

Il y a chez Andreas du Dürer et du Gustave Doré, c'est un véritable travail d'orfèvre qui nous est offert là. Au delà d'une "simple" performance technique où les mathématiques sont omniprésentes, il se dégage de l'ensemble une sorte de poésie onirique qui transporte le spectateur dans un monde autre, qui lui fait perdre ses repères dans l'espace.

Dessins complexes, compliqués pourront dire certains, voire prise de tête ; sans doute. D'autant plus que les planches sont ici pour illustrer un autre délire, littéraire celui-ci puisqu’étant une adaptation de l'univers de Lovecraft.

Mettre "culte" ? Non, et pourtant, comme je l'ai dit plus haut, le dessin à lui seul mériterait cette note. Je m'arrête juste avant car effectivement la lecture de cette trilogie demande d'être sinon connaisseur de l'univers Lovecraftien, du moins d'y être préparé. Rentrer dans le délire d'autrui n'est pas chose aisée et cet effort est sans doute trop ardu à demander aux lecteurs lambda.

Quoiqu'il en soit cette BD est hautement recommandable ne serait ce que pour prouver, s'il en était encore besoin, à ceux qui en doutent encore que la BD est un art à part entière et qu'avec Andreas il a trouvé un de ses maîtres.

Nom série  Le Promeneur  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
S'il se passe beaucoup de choses pour notre promeneur, on ne peut pas dire que se soit la même chose pour le lecteur. Comme il est dit à un moment, ces promenades ont quelque chose de solitaire, aussi il est difficile de se mettre à la place de celui qui est en situation de balade.

Certes, je peux comprendre les différents sentiments qui animent ce promeneur mais je n'ai pas été atteint par le sentiment de plénitude qui semble l'envahir à chaque pas.

L'on reconnait bien le trait réaliste et caractéristique de Taniguchi qui dessine ici des choses très ordinaires. C'est joli, calme, reposant, nostalgique certainement mais la poésie de la chose m'a échappé.

Nom série  La Quête onirique de Kadath l'Inconnue  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Aïe, Aïe, Aïe Lovecraft est décidément un de ces auteurs quasiment inadaptables en BD. Pour ceux qui connaissent les écrits hallucinés de cet auteur, ils comprendront ce que je veux dire. Pour les autres, il faut savoir que Lovecraft, dans tous ses textes, insistait particulièrement sur l'ambiance qui se dégageait du récit. Une description, un mot ici ou là et le lecteur était plongé dans un abîme mêlant poésie, fantastique et horreur.

A quoi est-ce lié ? Une manière d'écrire, il est vrai qu'aujourd'hui certains textes de Lovecraft pourraient sembler apprêtés, poussiéreux et écrits dans un style un peu pompeux voire grandiloquent pour ne pas dire maniéré. Mais quelle force de suggestion pour décrire l'indicible, l'un des mots favoris de l'auteur !

Dans cette adaptation, rien de tout cela. C'est plat et sans aucune émotion qui se dégage de la description des grands espaces ou de la terreur qui monte peu à peu. Il ne reste rien, alors mon conseil sera simple : repliez-vous sur les romans de cet auteur majeur, bien oublié aujourd'hui, mais qui a su influencer nombre de ses petits camarades.

Nom série  Grand Nord  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans ce recueil, deux histoires courtes où l'esprit de Conrad et London est convié. Comme son nom l'indique nous sommes dans le grand Nord Canadien à l'époque des trappeurs qui partaient pour une longue campagne de chasse ou à la recherche de filons d'or.

Dans ces étendues désertiques l'homme est confronté à lui même avec ses faiblesses mais aussi des moments où il est amené à se dépasser face aux éléments ou ici les tribus indiennes.

C'est beau, à ce titre le dessin tout en noir et blanc est assez sublime et rend bien compte des grands espaces, le souffle de l'aventure avec un grand A est présent.

Sans nul doute à lire pour les amoureux du grand nord.

Nom série  Whaligoë  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et bien oui un franchement bien pour ce diptyque. La raison principale en est qu'il arrive à instaurer une ambiance et est finalement plus malin qu'une lecture superficielle pourrait laisser paraître.

L'ambiance d'abord, est ce parce que je suis sensible aux paysages parmi lesquels nous évoluons ? Ça sent la tourbe, les embruns, une lande à perte de vue, un paysage qui peut sembler monotone mais pour qui veut se donner la peine, est toujours en mouvement et dont les lumières ne sont jamais les mêmes.

Hormis cet aspect des choses, très légendes celtiques, c'est la qualité des dialogues qui m'a fait apprécier cette histoire. Entre cet homme qui jette ses derniers feux de dandysme élevé au rang d'art et sa muse les réparties souvent cruelles font mouche et c'est un régal de voir ces deux là se balancer quelques désagréables vérités à la figure.

Les personnages sont donc charismatiques en diable, possèdent de la profondeur sous des dehors de superficialité et l'intrigue se laisse lire avec bonheur. Quelques allusions enracinent le récit dans son époque (Oscar Wilde n'est jamais loin). Bref un bonne découverte que ce "Whaligoë" qui fait plus que se laisser lire!

Nom série  Pinocchio (Winshluss)  posté le 02/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai pris une claque. Soit!, la chose remporte le prix de l'inventivité et de l'originalité. Voilà un scénario millimétré qui sait retomber sur ses pattes et de fort belle manière. Hélas cela ne suffit pas à faire mon bonheur. S'il suffit pour être qualifié de trash et donc être encensé par la critique de dessiner quelques corps charcutés ou dénudés, de mettre Blanche Neige en situation scabreuse, alors oui cette BD est trash.

Ici ou là dans cette œuvre l'on sent poindre une critique virulente du système mais bien souvent, le conte originel oblige, la critique retombe, et comme dit plus haut ce n'est pas la vision d'un morceau de cervelle explosée ou un sein qui sauve l'affaire.

Alors oui je reconnais le talent de l'auteur, son coup de crayon, son passage d'un style pictural à l'autre mais je n'éprouve pas une émotion particulière à la lecture. C'est bien foutu mais un peu vain. L'objet est beau mais cela ne suffit pas pour moi. Étonnant, à voir.

Nom série  Kongo  posté le 01/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De son expérience au Congo Joseph Conrad a tiré la matière pour écrire le roman "Au cœur des ténèbres" qui par la suite a fortement inspiré F.F.Coppola pour le magnifique film "Voyage au bout de l'enfer".

Le roman possède une puissance à mon sens difficilement égalable et égalée pour ce qui est de décrire la folie qui peut s'emparer d'un homme au contact d'une autre civilisation et vivant des moments où le stress est permanent.

Une autre BD s'inspire librement de cette période de la vie de Conrad et porte le même titre que le roman. Les auteurs, Miquel et Godart apportent un supplément d'âme à leur récit qui ici fait à mon avis défaut. Dans ce "Kongo", les auteurs ont semble-t-il voulu s'attacher plus à montrer le contexte colonial des Belges en Afrique. Du coup je n'ai pas ressenti l'atmosphère pesante, lourde qui émane de l'autre BD ou du roman. Cet aspect des choses a quelque peu gâché mon plaisir de lecture.

Pour autant je recommande de lire cet ouvrage, surtout s'il peut permettre d'amener les lecteurs au roman. Le traitement graphique en noir et blanc est approprié même si je pourrais lui reprocher son côté un peu gras.

Nom série  Les Naufragés d'Ythaq  posté le 29/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement, pas terrible. Mais, en écrivant ces mots, j'en viens à me dire que je ne fais sûrement pas partie de la cible. Pour moi voilà une série qui s'adresse au même public que "Lanfeust" avec une très petite touche d'érotisme bien sage puisque cette série permet d'apercevoir de ci de là l'ombre d'un sein, ce qui lorsque l'on est ado confine au summum du sexe.

Quand je vous disais que je n'étais plus dans la cible, alors certes la vue d'un sein peut m'émoustiller mais de là à tourner les pages fébrilement jusqu'au prochain il n'y a qu'un pas. Ces "naufragés" sont sympas, gentils mais ça ne va pas plus loin. Pas besoin de tous ses neurones pour suivre les péripéties auxquelles sont confrontés les personnages. C'est vrai que c'est un peu longuet sans compter ces personnages qui parlent avec des F partout, agafants quoi !!

Sans doute à lire pour les plus jeunes comme tremplin à des choses plus conséquentes dans le domaine de la SF.

Nom série  Arthus Trivium  posté le 29/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quelques années avant le passage de l'an 2000 Michel de Nostradamus était très à la mode en France et certains surfaient sur les inquiétudes de la population pour remettre au goût du jour les prédictions apocalyptiques de l'homme. Il est d'ailleurs assez étonnant qu'il ait fallu attendre si longtemps pour qu'une BD s’intéresse à la chose.

Bon d’emblée soyons clairs, la première page est une véritable tuerie et la suite est du même tonneau. Un dessin racé, acéré, très dynamique, c'est vraiment la classe. L'objectif est d'en mettre plein la vue et de ce côté le pari est réussi.

Comme il est dit précédemment cela reste un tome introductif, les personnages ne sont qu'esquissés et ne demandent qu'à prendre plus d'épaisseur. Aussi pas d'emballement excessif, le dessin ne suffira pas à lui seul à sauver l'histoire. Personnellement j'ose espérer que l'on ne nous servira pas une énième conspiration mondiales des Francs-Maçons ou des Illuminatis avec un trésor de Templiers quelconque.

Wait and see donc, point d'affolement, mais assurément à surveiller.

Nom série  Le Lama blanc  posté le 26/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas toute jeune cette série mais à sa manière elle a marqué l'esprit des lecteurs de l'époque de sa sortie. Comment dire ? C'était un temps où Jodorowsky réussissait à nous étonner dans le bon sens du terme. Je veux dire par là qu'il n'utilisait pas encore tous les artifices à connotations religieuses, ésotériques ou à tendance freudienne dont il a par la suite abondamment usé.

Certes, comme dans toute son œuvre future, il est ici aussi question d'un voyage initiatique, celui d'un jeune blanc qui se voit élevé par des fermiers tibétains. Si l'on accepte ce postulat de départ, l'histoire se révèle assez prenante, d'autant que le décor s'y prête avec les décors grandioses du Tibet, plutôt bien rendus par le dessin de Georges Bess. Alors oui certaines couleurs ont mal vieilli, il n'empêche que c'est à une grande saga d'aventure qui mêle habilement mysticisme, religion, hallucinations, choc des cultures que nous sommes conviés.

Les thèmes chers à Jodorowsky sont tous présents mais pas encore aussi prégnants qu'ils le seront plus tard. A mon sens une série importante dans l'univers de la BD, elle n'a pas révolutionné le genre mais reste à ce jour une grande fresque qui incite à aller voir plus loin dans l'histoire de ce pays.

Lecture bien sûr conseillée.

Nom série  Otaku Blue  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila un petit polar sympathique de par le sujet qu'il aborde. Je ne parle pas de l'enquête policière en elle même qui suit les traces d'un tueur en série, mais plutôt la description du milieu des Otakus où se déroule l'histoire.

A l'occasion de certains festivals de BD j'avais pu observer quelques "spécimens" déguisés à l'image de leurs héros de BD préférés. Ainsi j'avais pu voir moult personnages influencés par les univers du steampunk sans oublier à Angoulême, Dark Vador et une cohorte de suppôts de l'empire. Tout cela est fort amusant et permet aux plus petits de faire des photos avec l'homme en noir.

Ici, chez les Otakus que je ne connaissais pas, il y a une notion qui n'est que bien peu abordée, alors que l'héroïne qui s'y intéresse est tout de même étudiante en sociologie!, c'est la dimension sexuelle de la chose. Si Otaku désigne une personne qui reste cloîtrée chez elle pour se livrer à sa passion monomaniaque, le terme a cependant évolué pour désigner des fans absolus, admirateurs de la culture manga, entre autre, au point d'en reprendre tous les codes dans sa propre vie, notamment vestimentaires. Quel rapport avec le sexe me direz vous ? Ben j'ai rien contre les mangas, mais il y a quand même chez certains d'entre eux une tripotée de jeunes filles qui se baladent en jupettes fort courtes avec des petites couettes; de là à dire qu'il y a de quoi "contenter" la libido les amoureux des petites filles il n'y a qu'un pas que j'ose franchir.

Après cette digression un peu longue, revenons à nos moutons, ce diptyque. L'enquête n'est pas absolument originale et la description du monde des Otakus peut nous laisser sur notre faim. Autre point qui m'a un peu gêné c'est le dessin. Malgré de fort belles couvertures, et celle du tome 2 en dit pas mal, rapport à mes propos précédents! l'intérieur n'est pas au niveau.

Je ne déconseille toutefois pas la lecture, l'achat est plus dispensable, au moins ces ouvrages m'auront permis de découvrir un pan de la culture japonaise ce qui n'est pas mal!

Nom série  Des Chiens et des Loups  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ben, c'est clairement pas mon truc.

Le dessin en est la cause principale, un noir et blanc où les personnages et les décors sont très gras, au point que je me suis plus attaché au texte et à l'histoire proprement dite. Les prémices de cette révolution dans un pays imaginaire où un jeune artiste va, au contact de différents mentors, prendre conscience de l'état de la société, bref cela ne m'a pas fait vibrer.

Peu de points positifs pour moi donc, une lecture que j'ai du mal à recommander... disons que cela me laisse sans voix. C'est pas nul mais comme déjà dit plus haut je n'ai rien ressenti.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 21 30 40 50 60 70 76 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque