Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 624 avis et 157 séries (Note moyenne: 3.54)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  XIII  posté le 25/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne voudrais pas faire ancien combattant mais pour moi, XIII, c'est d'abord lié au journal Spirou que je lisais en 1984. Comment aurais-je pu deviner qu'une telle série, aux yeux du gamin que j'étais, allait devenir une série mythique pour de nombreux lecteurs et allait sans doute dépasser l'aura de bon nombre de bd dans de nombreux pays francophones et de langue néerlandaise.

Car la force de Van Hamme est d'avoir concocté une histoire universelle. La référence directe aux USA n'apparait clairement que quelques années après le lancement de la série. Et puis Vance, avec son dessin réaliste, tranche un peu avec ce qui se faisait à l'époque. Ayant fait, pour le genre policier-thriller, ses premières armes avec Greg pour la série Bruno Brazil, Vance a développé un dessin précis, presque froid -ce qui lui a valu quelques détracteurs- au cours de cette longue aventure qui aura duré presque 25 ans.

On peut, certes, découper cette saga en plusieurs cycles; avoir ses préférences pour tel ou tel album, et critiquer la facilité, voire la façon désinvolte avec laquelle Van Hamme a traité un opus -je songe notamment au "jugement" ou encore à "secret défense" et "lâchez les chiens", on ne peut que saluer le résultat final.

Si la série a connu des creux (notamment après "trois montres d'argent", album qui , à mon avis -et je ne suis pas le seul apparemment à le penser-, est à l'apogée de la série), Van Hamme et Vance arrivent toujours à rebondir, en sortant un inattendu tome 13 de la série, voire en confiant à Giraud le tome 18 (le plus réussi, à mon goût-je conseille d'ailleurs l'achat de l'album noir et blanc regroupant "la version irlandaise" et le "dernier round").

Bref, c'est avec les classiques (Tintin, Astérix, Johan&Pirlouit et Blake & Mortimer) la série que je relis le plus régulièrement avec plaisir.

Cette série est devenue un incontournable de la bd franco-belge.

Nom série  Sept yakuzas  posté le 25/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nous connaissons tous la passion qu'éprouve le prolifique Jean David Morvan à l'égard du Japon. Et bien, là, il nous offre une histoire jubilatoire dans le monde des Yakuzas.

Depuis que Delcourt a initié la série des Sept, j'ai été quelquefois déçu voire très déçu. Ce dernier opus est à mon avis un des meilleurs (avec sans doute Sept psychopathes et Sept Missionnaires). D'ailleurs Morvan a eu le privilège de pouvoir développer son scénario sur 78 pages, fait assez inhabituel chez Delcourt, ce qui permet de mieux cerner les personnages. D'ailleurs de nombreux flahes-back, sur les 3 personnages principaux, ponctuent la lecture.

C'est prenant, alerte et rapide, violent vers la fin, mais c'est surtout une bd bien ficelée. En outre, ce qui ne gâche rien, Morvan (ou Delcourt ?) a eu la bonne idée de confier le dessin à Hikaru (dont je n'ai jamais entendu parler), un ancien assistant de Taniguchi mais dont le style est très éloigné du manga (ouf !).

Nom série  Tout seul  posté le 23/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
D'après les magazines spécialisés en bandes dessinées, ce mois-ci, la sortie d'un "Chabouté" reste un évènement, particulièrement la sortie de "Tout seul", qui est unanimement salué par l'ensemble de la critique "officielle".
Je ne connais guère l'oeuvre de Chabouté. J'avais seulement lu et surtout apprécié son Purgatoire, paru il y a quelques années.

La première chose que l'on retient de cette bd est... son prix, 25 euros, ce qui peut paraître assez rédhibitoire pour beaucoup.
Pourtant, cet album vaut vraiment le coût !
Depuis que je l'ai acheté, je l'ai lu deux fois et cette bd reste sur ma table de chevet, simplement pour admirer, de temps à autre, la beauté des planches.

Car tout le talent de Chabouté est là, il sait maintenir l'attention du lecteur sur une histoire qui se déroule... d'ailleurs où se déroule-t-elle, puisque le "dahlia"(le bateau de pêche) ne possède aucune immatriculation ? L'action se passe-t-elle au large d'Ouessant, voire vers l'Ile de Groix ou encore vers la Rochelle ? Nul ne le sait, et c'est d'ailleurs ce qui m'a touché car cette histoire appartient à tout le monde, c'est à dire qu'elle n'appartient à personne.

J'ai, je l'avoue, un penchant pour le noir et blanc en bande dessinée, et là, je suis gâté. Des superbes planches, souvent muettes (d'ailleurs les 366 pages se lisent très vite) sont réunies autour d'un personnage central... Non il ne s'agit ni du pêcheur repenti (tiens ! c'est marrant c'est presqu'une parabole...), ni du personnage mystérieux surnommé "Tout seul" mais du phare, lui-même, "un navire de pierre immobile, un bateau de granit qui ne tangue pas..."

Une histoire touchante de solitude, d'exclusion et de solidarité.

Lisez le...

Nom série  Intox  posté le 23/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'histoire, scénarisée par Gilles Chaillet, débute sur une idée assez naïve voire simpliste, celle d'un homme providentiel qui serait capable d'apaiser les banlieues par son simple charisme.
Manipulations des hommes, manipulations des médias, manipulations politiques... Bref Chaillet nous livre ici une théorie du complot poussée au plus haut niveau et qui, au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture, devient difficilement crédible.

Un peu trop de situations invraisemblables finissent par agacer le lecteur, pourtant bon public, que je suis. Ce ne sont plus des ficelles que Chaillet utilise pour son scénario mais des cordes.

Les personnages sont trop typés : Léa Valmont, la journaliste intègre ; Saint Aignan, le politicien véreux ; Pablo, l'idéaliste ; sans oublier une galerie de portraits qui va du patron de presse opportuniste, au douanier (dans le tome 5) digne d'un sketch de Fernand Raynaud, en passant par des flics redresseurs de tort et de la racaille - comme dirait l'autre - repentie.


En voulant la jouer à l'américaine, Chaillet - en situant cette aventure en France - l'a complètement décrédibilisée.

Le tome 5 conclut un cycle... Ce sera sans moi pour le prochain.

Nom série  Empire USA  posté le 22/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai enfin lu ce qui s'annonce parait-il comme l'événement de cette rentrée, à savoir la nouvelle série de Desberg,'"Empire USA" (qui sera illustrée par différents dessinateurs). Dans la presse spécialisée, beaucoup comparent cette série à des série télé américaine comme 24 Heures chrono.
Etant un des rares, en France, à rester complètement hermétique à ce genre de séries TV, je serai incapable de faire quelqu'une comparaison.

C'est un bon thriller d'espionnage qui, dans ce premier volume (dessiné par Griffo), laisse beaucoup de questions en suspens. On se demande ce que viennent faire certaines scènes (comme celle de l'accident de voiture par exemple). Mais à part cela, j'ai bien aimé.
Par contre, vu le rythme de parution soutenu (6 volumes avant la fin de l'année), je n'ai pas compris pourquoi 5 pages du deuxième volume sont consacrées au résumé du 1er épisode.
(un de mes amis bdphiles m'a confié, mais le but ne m'a guère convaincu, que Desberg a voulu accentuer le côté série US avec de tel résumé)

Le tome 2 de cette série, paru en même temps que le premier volume, est, je l'avoue, pas mal du tout.
On se prend vite au jeu et au scénario de Desberg, sur ces luttes occultes entre services secrets américain, qui m'ont tout de même songer à une autre de ses séries, Black Op.
Cela se lit vite, il y a de l'action, du sexe -normal, Desberg a refilé à Mounier alias Ardem un scénar avec des scènes torrides ;-)- bref un thriller sympa que je recommande vivement.

Nom série  Necromancy  posté le 19/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Pourtant, grand admirateur de Fabien Nury -je possède toutes les bd qu'il a scénarisé- j'ai peu accroché à cette histoire qui oscille sans cesse entre fantastique et polar des années de la prohibition. Seuls les rapports père (le personnage de Gordon Devries est un salaud très réussi)-fils vers la fin relance l'intérêt de l'intrigue principale (le mystère de ces morts-vivants), intrigue qui est noyée, à mon avis, dans trop d'éléments annexes. (Règlements de comptes entre bandes rivales, vie amoureuse de Jeff, la vie dissolue de Gordon...).

Bref un sentiment mitigé, un sentiment de trop peu ou de pas assez, selon le côté où l'on se place. Mais la suite (et fin) étant prévue dès janvier 2009, je gage que l'histoire va être plus prenante.

Reste le dessin de Manini, qui restitue parfaitement l'atmosphère de violence de cet univers mafieux. Un bémol, j'avais quelquefois du mal à reconnaitre tel ou tel personnage d'une page à l'autre.

Nom série  Le Diable des sept mers  posté le 19/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quel plaisir, mais quel plaisir de revoir Hermann à son plus haut niveau.
Après un décevant Afrika, Hermann renoue avec l'aventure (avec un A majuscule).
Ses planches sont simplement magnifiques et il a su jouer avec les contrastes pour les couleurs (les scènes de nuit sont tout simplement superbes et la couleur de la mer des Caraïbes nous invite au plongeon...).
Encore une fois, Hermann s'est attaché les talents de son fils (Yves H.) pour nous proposer une histoire de pirates, qui certes ne révolutionnera pas le genre, mais qui est très agréable à lire.

Même si, à son habitude, Yves H. ne nous propose pas un schéma linéaire mais plutôt une galerie de personnages et plusieurs destinées entrelacées, dont on ne sait où il veut nous amener.
Si les pirates ont le vent en poupe au cinéma, comme le souligne Yves H. dans le dossier réservé à l'édition des 20 ans d'Aire libre (limitée à 2500 exemplaires), cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une course au trésor aussi réussie en bd. Car tous les canons du genre sont présents (le trésor, un pirate sosie de Barbe noire, les trahisons, le gibet...).

Toujours dans l'édition spéciale des 20 ans d'Aire Libre, que je vous invite à découvrir, des superbes illustrations inédites d'Hermann complètent le récit. En outre, mais je crois que cela a déjà fait l'objet d'une publication antérieure, quelques pages du story board du film Pirates de Roman Polanski, et esquissée par Hermann, nous est proposée.

Alors embarquez sur le "Skull & Bones" pour des aventures qui (avantage de la collection Aire Libre) ne s'éterniseront pas sur une dizaine de volumes mais sur deux opus.

Nom série  Vinci  posté le 18/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une couverture sobre, du papier glacé et l'inévitable stick rouge -par l'auteur du Triangle Secret- ... cela faisait longtemps que les éditions Glénat n'avaient pas déballé le tapis rouge pour une bande dessinée.

Je ne suis pas un grand fan de Gilles Chaillet (sa série La Dernière Prophétie traîne en longueur), dont on retrouve ici le style froid et méticuleux (certaines planches d'ailleurs m'ont fait songer au superbe livre qu'il a consacré à la Rome éternelle - toujours chez Glénat) mais par contre le nom de Didier Convard m'a tout de suite convaincu d'acheter ce livre.

J'avoue n'avoir pas été déçu de mon acquisition. Convard nous présente ici une enquête policière en cette fin de 15ème siècle avec comme personnage principal, non Léonard de Vinci, comme on pourrait le penser, mais Milan (Chaillet nous gratifie d'ailleurs de superbes planches sur cette ville).

Prévue, apparemment en deux volumes (décidemment les diptyques ont le vent en poupe cette année), cette aventure revisite l'ensemble de l'oeuvre d'un Léonard de Vinci jeune, très éloigné de l'image d'Epinal que l'on s'en fait (peinture, invention, sculpture, anatomie) sans oublier ses amours secrètes.

Comme dans le tout récent Protocole du tueur (Glénat encore!), Convard brouille les pistes à souhait avec le mystérieux personnage de Salaï et la non moins énigmatique femme sans visage.

Un bon moment de lecture.

Nom série  Ghost money  posté le 29/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La guerre en Irak, et surtout les conséquences du 11 septembre commencent timidement à être traitées dans le monde de la BD.
Ici, Smolderen nous offre un scénario qui nous fait voyager dans un futur très proche et assez réaliste, mais aussi qui nous ballade de pays en pays (Irak, Angleterre, Dubaï)
A l'image d'une des héroïnes, Chamza, tout va vite, très vite.

Le dessin réaliste de Bertail, que d'ailleurs j'avais apprécié dans la série "Shandy", colle parfaitement au scénario. Un grand nombre de notes de bas de pages nous ancre encore plus l'histoire dans la réalité.

Derrière une couverture élégante et soignée se cache une histoire digne d'intérêt, et qui, je pense, devrait être remarquée par plus d'un lors de cette rentrée.

Nom série  Le maître de Benson Gate  posté le 23/04/2007 (dernière MAJ le 24/08/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
tome 1

J'avais hâte de découvrir ce que le tandem Garetta (dessinateur de la série Insiders ) - Nury, fabuleux auteur de Je suis légion et de W.E.S.T allait donner.

Eh bien, je n'ai pas été déçu et l'alchimie fonctionne à merveille.

Même si le présent opus s'ouvre sur un incipit assez énigmatique et se clôt sur deux pages non moins mystérieuses au regard du récit que nous venons de suivre, l'histoire des deux frères Benson se révèle passionnante.

Une trame certes convenue (l'histoire de deux frères que tout oppose) mais qui, grâce au dessin de Garetta illustrant de manière parfaite la fin du 19ème siècle aux USA, renoue avec le genre.

De l'action, une intrigue amoureuse naissante, une rivalité entre deux frères, bref tous les atouts pour faire de cette nouvelle série (prévue en deux cycles de deux volumes chacun) une série prometteuse.


tome 2:

Ce second volume intitulé bizaremment huit petits fantômes (on en comprendra le sens à la fin)prend un tournant plus classique . Exit (provisoirement ?)la confrontation entre les deux frères et place à une enquête policière somme toute traditionnelle (avec ses rebondissements comme tout polar qui se respecte ) mais aussi à l'ascension de Richard Benton.

Cette trame m'a fait sérieusement penser au premier film du Parrain , ce qui vient un tout petit peu gacher mon plaisir de lecture.Fabien Nury ,en effet, abandonne ici, toute reférence au paranormal ou au fantastique, tel qu'il le faisait dans ses précedentes séries.

Reste comme atout majeur le dessin réaliste de Renaud Garreta, que j'apprécie dans la série insiders et une intrigue bouclée en deux tomes.

Nom série  Fantic  posté le 25/01/2006 (dernière MAJ le 21/08/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
TOME 1:

Avant toutes choses, cette bande dessinée surprend à deux titres : d'une part pour son format assez inhabituel en bande dessinée, et d'autre part pour son étui assez réussi, qui font de ce livre tout d'abord, un bel objet éditorial.
J'étais déjà sous le charme des précédents albums de Nataël et Béjà, réédités chez E.Proust mais là, je trouve leur nouvelle collaboration encore plus réussie.
En abandonnant les couleurs classiques pour une quasi monochromie, Béja semble plus s'éloigner de la ligne claire, et il n'y a pas à dire, il dessine superbement bien les femmes. Ahh! la belle Lyzia.
Très mystérieux, le scénario de Nataël, et j'avoue que l'on reste intrigué par ce Fantic, arlésienne de l'histoire. Un véritable jeu de masques où les personnages ne sont vraiment pas qui l'on croit être, où ,à l'image de la page 12, plusieurs portes s'offrent à nous, comme échappatoire ou comme énigme : qui est le révélateur ? Que veut Padelou ?
Un véritable jeu de pistes aussi puisque ce que je pensais être un huis clos dans un immeuble, prend des tournures plus dramatiques dans le temps et dans l'espace. Une machination bien menée. Vivement la suite.

Tome 2 :

Avant tout , il faut se replonger dans le premier tome pour apprécier ce deuxième volume, et encore... L'intrigue imaginée par Nataël est si complexe, qu'il va me falloir une seconde lecture de l'ensemble pour en saisir les tenants et aboutissants.
En outre, le scénariste se permet des clins d'oeil au monde de la bd en général (ce qui est plutôt plaisant) mais aussi à son oeuvre personnelle (notamment aux Compagnons du Rêve que j'ai certes lu mais dont les souvenirs restent lointains). Ces digressions atténuent beaucoup le plaisir que l'on peut retirer de la lecture du tome 2 et en complexifient encore plus l'intrigue.
Reste le dessin sublime de Béja, qui dans un format original, sait parfaitement magnifier les femmes.

Livre difficile d'accès qui sans doute méritera une relecture au regard du prochain volume.

D'où une baisse de ma note globale qui passe ainsi de 4 à 3/5.

Nom série  Rafales  posté le 13/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Eu égard au peu de succès de cette série, les éditions du Lombard ont donc décidé d'achever Rafales avec ce 4ème tome.

Pourtant avec Desberg au scénario et Vallès au dessin, la série s'annonçait bien. Le dessin réaliste de Valles (Tosca, les maîtres de l'orge) s'accorde vraiment au scénario. Mais le quatrième et dernier tome nous laisse un peu sur notre faim. Tout va trop vite (le récit est ponctué de fusillades, poursuites, meurtre à la limite de l'overdose) et la théorie de Desberg sur l'évolution de l'espèce humaine en perd un peu de sa superbe.

Une série séduisante qui sans être exceptionnelle reste originale grâce au scénario de Desberg, qui en reprenant l'idée maintes fois développée du complot mondial (on nous cache tout, on nous dit rien) fait du neuf avec du vieux.

Nom série  La Femme accident  posté le 03/06/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai choisi de lire "la femme accident" de Grenson et Lapière dans la version à tirage limitée (2500 exemplaires) en raison des superbes illustrations de Grenson (plus connu pour sa série phare Niklos Koda) présentées en fin d'album.

Ce qui fait la force de cette bande dessinée c'est évidement le dessin, tout en finesse, de Grenson, car au niveau du scénario, je suis resté un peu sur ma faim.
Cette première partie d'une chronique d'une jeune fille en mal de repères est trop vite lue, c'est le grand reproche que je lui fais.
Malgré les "petits" accidents de la vie de Julie, l'intensité dramatique -qui la conduira aux assises- n'est pas assez présent dans cet opus.
J'ai eu l'impression de voir une tranche de vie défilée sous mes yeux, sans ressentir d'émotion.

Ce dernier né d'Aire libre est de bonne facture mais il manque quelque chose pour le rendre indispensable.

Nom série  Sept guerrières  posté le 01/06/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Michaël Le Galli est un scénariste que j'apprécie particulièrement (j'avais adoré Les démons de Marie et Les cercles d'Akamoth) mais là je trouve qu'il tombe dans la facilité.
Si, comme d'autres l'ont remarqué, la constitution du groupe de 6 auquel viendra s'ajouter une septième, est très rapide, cela nuit à l'intérêt de l'histoire. En effet, je n'ai pas eu le temps de m'accrocher aux personnages, surtout au rythme où ils disparaissent.

Et puis, l'histoire n'est qu'une suite de batailles, de poursuites, pendant près de 50 pages pour arriver à un final somme toute prévisible.

Avec Sept pirates, "Sept guerrières" est sans doute le maillon faible de cette série qui s'annonçait prometteuse.

Non, si vous aimez les aventures de femmes guerrières, allez plutôt jeter un oeil vers La Geste des Chevaliers Dragons, dont certains opus sont excellents.

Nom série  Après la nuit  posté le 14/05/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Guérineau a eu une superbe idée, celle de se lancer dans le Western. Il nous montre là une nouvelle facette de son talent, loin de l'univers des Stryges auquel nous l'associons le plus souvent.

Dans cette version "noir et blanc", son dessin explose, à tel point que je n'envisage même pas l'achat de la version courante (je demande pardon par avance au coloriste) de peur d'être déçu.

Et comment passer à côté d'une telle bande dessinée, qui loin de revisiter les canons du genre, au contraire, en épouse les grands thèmes :

L'incipit, muette, m'a fait songer aux grands Westerns portés à l'écran, tels Il était une fois dans l'Ouest ; le shérif est le clone de Wild Bill Hickock ; le saloon transformé en bordel est plus vrai que nature ; et enfin même les auteurs n'ont pas oublié le duel final.

Bref dans le genre "comment faire du neuf avec du vieux", les auteurs ont pleinement réussi ce pari.

Un des albums incontournables de cette année.

Nom série  Filles perdues  posté le 07/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avant tout, on ne peut que saluer les éditions Delcourt d'avoir, premièrement eu le courage, enfin, de sortir ce bouquin, et deuxièmement, d'avoir réalisé là un très bel objet éditorial (certes différent de la version originale, je regrette juste la traduction du titre qui certes est littéralement exacte, mais perd de son charme en français- et puis on ne traduit pas les titres d'Alan Moore, que diable!)).

J'ai eu un peu de mal à débuter ce nouveau pavé signé Alan Moore et à véritablement entrer dans l'histoire.

Jusqu'à la rencontre entre les trois principales protagonistes, j'avoue ne pas avoir saisi l'intérêt d'un tel livre.
Mais dès cette rencontre, tout se met en place.
Conçu comme un échiquier -chaque chapitre est d'ailleurs constitué de 8 pages- où chacune avance ses pièces (en racontant sa propre histoire), ce conte pour adultes (ah, j'oubliais, ce livre -pour ceux qui ne l'ont pas encore ouvert- est franchement pornographique : pédophilie, zoophilie, inceste etc. s'y côtoient) est superbement illustré (et ceci, malgré ces critiques vues ici ou là sur la qualité graphique de cette bande dessinée).

En revisitant, de façon osée et personnelle, trois contes pour enfants, Alan Moore et Melinda Gebbie nous offrent là une oeuvre de qualité, que je relirai, quant à moi, certainement.

Alan Moore a toujours réussi à nous surprendre en optant à chaque fois pour des thèmes forts et percutants, avec From Hell (mon préféré), V pour Vendetta ou encore Watchmen, et là il y réussit grandement.

Nom série  Le Bois des Vierges  posté le 02/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Même si j'avais une appréhension en découvrant cette bande dessinée, j'ai apprécié cette transposition inspirée des guerres de religions (à mon avis) dans un monde humains & animaux, le tout dans un décor qui pourrait s'apparenter à la Renaissance.

En effet, la barre était placée très haut : comment être original après Blacksad et l'excellente série De Cape et de Crocs.

Le dessin de Béatrice Tellier est somptueux et fourmille de détails. C'est le premier livre de cette dessinatrice que je lis, mais je gage en découvrir d'autres plus tard.

Le scénario de Jean Dufaux est excellent et j'ai hâte d'acheter la suite.
L'éditeur Robert Laffont, qui lance là sa première bande dessinée, peut se réjouir d'une entrée réussie dans le monde du 9ème art.

Nom série  Le Codex angélique  posté le 28/02/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Parmi mes nombreuses lectures en retard, figurait le premier volume du codex Angelique.

Et bien, je dois dire que je suis vraiment sous le charme de ce premier opus qui m'a conquis, aussi bien au niveau du scénario, que du dessin.

Dès l'incipit, j'ai été littéralement happé par les dialogues fort bien ciselés et cinglants de Thierry Gloris.
Pourtant, à la lecture des premières pages, je pensais lire un énième avatar de "Jack l'éventreur". Cruelle méprise, puisque l'album se déroule, non dans les rues sordides de Londres, (comme dans From Hell) mais dans notre chère capitale, qui a du mal à se relever de la Commune, de l'instauration de la III République et de l'affaire Dreyfus.

En outre, l'ambiance qui ressort de cette bande dessinée m'a fait songer à H.H. Holmes de Fabuel et Le Hennanf (Chez Glénat), que j'avais bien aimé.

C'est beau, c'est bien, et la fin de ce premier volume laisse augurer une suite que je n'aurais pas imaginée.

Bref, un album déstabilisant, dans le bon sens du terme.

Nom série  Le Livre des Destins  posté le 26/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me souviens que beaucoup s'étaient foutu de moi lorsque j'avais acheté le premier volume du "Livre des Destins", que j'avais bien apprécié.

Je viens d'achever la lecture du deuxième tome et j'avoue que Le Tendre ne s'est pas foulé dans le scénario (soit dit en passant, mon EO du premier volume était en grand format et le second volume conserve un format plus classique; vive les maquettistes de Soleil).

Pour ceux qui n'ont jamais mis un pied au cinéma depuis 20 ans, cette série peut paraître originale.

Hélas ! Hélas ! Trois fois hélas, Spielberg, avec Indiana Jones, est passé par là et je trouve que le scénario de Le Tendre s'approche un peu trop de "L'Arche Perdue". Tout y est : l'époque, les nazis, l'objet désiré à rechercher dans le désert, puis au coeur de Berlin, le personnage féminin que l'on croyait morte (euh, désolé du Spoiler), les gardiens du temple enfin tout ce qui est présent dans Indiana Jones.

Pourtant, malgré ce plagiat assez évident, j'ai aimé ce second volume, pour le dessin et le dépaysement qu'il procure.

Mais, m'sieur Le Tendre, faudrait peut- être renouveler le genre.

Note : 2,5/5

Nom série  Les Funérailles de Luce  posté le 22/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après le fantastique, Trois ombres de Cyril Pedrosa (Delcourt) et le très réussi Les Petits Ruisseaux de Rabaté (Futuropolis) l'année dernière, Benoît Springer se saisit à son tour de la camarde avec "les funérailles de Luce".
Cette fois Springer est seul aux commandes, pour ce livre qui parait chez Vents d'Ouest. Même si son dessin est assez éloigné de Volunteer, série faite en collaboration avec Sevestre, nous avions déjà pu constater les différents styles graphiques dont il est capable dans ce bouquin tout en noir et blanc intitulé 3 ardoises (Carabas).

Springer aborde ici la mort, à travers les yeux d'une petite fille. Un thème certes peu porteur mais traité avec tact et intelligence. Mais il ne se limite pas à cela puisque l'amour, la vieillesse, la maladie ne sont pas absents de cet album.
J'ai été assez bouleversé par l'histoire de ces personnages, Roger, Simon et tout ce petit monde rural.

Il est des livres dont on oublie l'intrigue au bout de quelques jours, et d'autres, comme celui-ci, qui resteront dans votre mémoire.

Un sujet difficile voire douloureux mais servi magistralement par un dessin de Benoît Springer au mieux de sa forme.

A lire… et à méditer surtout car ces personnages nous les connaissons tous, nous les côtoyons tous (du fils pressé, au petit vieux seul, en passant par le grand-père attachant et la petite fille curieuse).

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 32 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque