Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4879 avis et 1168 séries (Note moyenne: 2.89)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Avec Édouard Luntz - Le cinéaste des âmes inquiètes  posté le 16/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un album dont le sujet est la quête du scénariste pour retrouver et pouvoir regarder les films d'Édouard Luntz, un cinéaste qui a eu un certain succès critique dans les années 60-70 avant de tomber dans l'oublie.

Julien Frey l'a rencontré lorsqu'il était étudiant en cinéma et avait envoyé son scénario de film à plusieurs producteurs. Comme Luntz ne semblait pas avoir un sous, il ne l'a pas prit au sérieux et il n'a pas continuité de collaboration avec lui. Puis quelques années plus tard il apprends par la bouche d'un professeur que ce qui lui a dit Luntz était vrai et une dizaine plus tard, il tombe sur le vinyle de la musique d'un film de Luntz et il décide de sérieusement rechercher les films de Luntz.

Je préviens tout de suite que ce livre ne raconte pas la biographie de Luntz. On a droit à des anecdotes, notamment autour du film Le Grabuge pour la Fox où le réalisateur a eu un gros conflit avec le producteur qui avait remonté le film à sa manière et coupé plusieurs scènes et Frey rencontre des connaissances du réalisateur (notamment l'acteur Michel Bouquet qui signe la préface de l'album), mais la vie de Luntz reste un sujet peu approfondis dans l'album et ainsi je n'ai qu'une vague idée pourquoi la carrière de Luntz a complètement arrêté au milieu des années 1970 (apparemment il avait, entre autre, des problèmes de dogues) et je n'ai aucune idée de ce qu'il a bien pu faire durant les dernières décennies de sa vie. Il y a d'ailleurs une scène avec le fils de Luntz qui dit qu'il voudrait lui-même faire un livre sur son père et j'espère qu'il va le faire un jour !

Le sujet principal est la quête du scénariste pour retrouver les films de Luntz et l'impact qu'ils ont sur lui car il va trouver l'oeuvre de Luntz très touchante. On parle aussi de sujets divers lié aux films comme leurs préservations et les problèmes de droits. Frey raconte très bien et j'ai trouvé son parcours passionnant. Je ne savais pas qu'un jour j'aurais pris plaisir à voir un type se promener d'une institution cinématique à une autre pour pouvoir des films que tout le monde semble avoir oublier ! Je pense que si j'ai aimé ce one-shot, c'est en partie parce que même si je ne suis pas un grand cinéphile, je comprends que Frey ait mis tant d'effort pour retrouver des oeuvres qu'il tenait à voir absolument. Personnellement, si j'avais le temps et l'argent, je me verrais bien me promener aux quatre coins de la planète pour retrouver des bds oubliées que j'aimerai lire. J'aime bien le trait de Nadar aussi.

Un bon livre qui nous fait découvre l'oeuvre d'un réalisateur injustement méconnu.

Nom série  L'Affaire des affaires  posté le 15/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah l'affaire Clearstream....Ça avait éclaté au moment où je commençais à m'intéresser un peu à la politique française et le pauvre ado québécois que j'étais n'avait rien compris à ce qu'il se passait hormis que Villepin et Sarkozy n'avaient pas trop l'air d'être très copains.

Puis au fil des années lorsque mes connaissances politiques se sont améliorées j'ai un peu mieux compris l'affaire même si ça me semblait toujours un peu compliqué. Cette série en bande dessinée est une bonne synthèse des événements selon le point vue d'un des acteurs, le journaliste Denis Robert.

La série ne parle pas que de l'affaire, mais aussi du parcours professionnel de Denis Robert et aussi un peu de sa vie privée quoique c'est surtout pour montrer comment son travail a affecté sa famille. On va voir, entre autre, comment il va s'intéresser à la banque Clearstream et comment son travail sur les pratiques douteuses de cette banque va être utilisé par certains pour compromettre des personnalités publiques.

J'ai trouvé que c'était une bonne série même si certains passages sont moins intéressants que d'autres. Par exemple, j'en avais un peu marre de voir la vie de Robert et je me demandais bien quand est-ce que Clearstream allait enfin débarquer dans le décors. Aussi, même si c'est bien raconté, il faut s'accrocher par moment pour s'y retrouver au milieu de tous les gens que Denis Robert rencontre. Il faut dire que l'affaire Clearstream est vraiment un foutoir où tout le monde semble manipuler tout le monde ! J'ai appris certaines choses (je ne savais pas qu'il y avait des gens qui trouvaient la mort de Jean-Luc Lagardère suspecte) et il y a quelques trucs que j'aurais aimé voir un peu plus approfondis (pourquoi Edwy Plenel déteste autant Denis Robert au juste ? j'ai manqué les explications sur leurs relations ou quoi ?).

Malgré quelques petits défauts, cela reste une bonne série qui va intéresser les lecteurs qui aiment les affaires politiques et financières (je vois pas trop un lecteur qui s'en fout apprécier de lire plus de 700 pages de BD sur le sujet). Maintenant je peux dire que je comprends globalement l'affaire Clearstream même si certains termes techniques sur le travail des banques me sont passés au dessus de la tête.

Nom série  Congo 1905 : Le Rapport Brazza  posté le 13/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Un one-shot qui porte sur un événement se passant durant la colonisation française au Congo et que je ne connaissais pas. Je savais pour les atrocités de Léopold II au Congo Belge (pour moi il représente un peu toutes les horreurs de la colonisation) et je suis franchement pas surpris de voir qu'il y avait aussi des atrocités au Congo français.

Si comme moi vous lisez beaucoup de livres qui parlent de sujets comme la corruption ou le coté noir des multinationales, vous n'êtes pas totalement en terre inconnue avec cette BD : les compagnies exploitent les noirs et les abusent. Lorsqu'il y a un scandale qui éclate, les compagnies utilisent leurs influences auprès des politiciens pour que le système continue et qu'au final peu de gens soient punis. Il y a des gens qui veulent changer les choses et évidemment leurs efforts sont inutiles, etc. J'ai eu l'impression de lire des choses que j'avais déjà lues pour d'autres affaires et malheureusement ces situations perdurent de nos jours.

Le scénario est bien construit même si c'est vrai qu'il faut bien accrocher pour s'y retrouver avec autant de protagonistes. J'ai bien aimé lire cet album qui montre un événement oublié et qui illustre bien les saletés que faisaient les compagnies en Afrique. Le dessin est agréable à l’œil et j'ai bien aimé les couleurs.

Un bon one-shot historique à lire si on est fan du genre.

Nom série  L'Épée de Paros  posté le 12/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un manga qui sent bien l'ancien shojo, notamment par son dessin. La dessinatrice n'est nulle autre que la co-créatrice de Candy Candy et d'ailleurs il y a un clin d’œil à cette série dans cet album qui regroupe les trois tomes de "L'Épée de Paros", un manga que je ne connaissais pas.

Ça se passe dans Paros, qui est une île grecque dans un décors de moyen-âge, mais n'attendez pas un récit de chevaliers. Il y a certes des scènes d'actions, mais l'intrigue est surtout axée sur la romance. Comme dans tout vieux shojo qui se respecte, on a droit à des destins tragiques et des amours impossibles.

Ainsi, il y a la princesse qui est un vrai garçon manqué et qui n'aime pas ses obligations de princesse (notamment le fait qu'elle doit se marier) et qui finit par tomber amoureuse d'une servante, le meilleur ami de la princesse qui a grandi avec elle et qui l'aime, mais elle le voit juste comme un frère et il y a la servante qui aime bien la princesse, mais il va lui arriver des malheurs parce que sinon il n'y aurait rien à raconter.

L'intrigue est un peu lente (ça prend beaucoup de pages avant qu'on apprenne l'histoire de l'épée de Péros) et il faut bien aimer les histoires d'amours tragiques pour rentrer dans le récit parce que sinon vous risquez vite de vous ennuyer à voir les trois personnages principaux s'apitoyer sur leurs sorts tout le temps à cause de leurs amours impossibles. Personnellement, j'ai trouvé que c'était pas mal, mais qu'il manquait quelque chose pour rendre l'histoire captivante. Le manga soulève des thématiques intéressantes comme la dualité homme-femme, mais j'ai eu l'impression que ces thèmes ont été mieux abordés dans d'autres shojos que j'ai lus ou regardés (notamment l'anime Revolutionary Girl Utena).

En tout cas, c'est une lecture sympathique si on n'est pas allergique aux shojos rétros.

Nom série  Vampirella - Masters series  posté le 10/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le moins bon album de Vampirella que j'ai lu jusqu'à présent.

C'est du pur divertissement du style film de série z avec de la baston, du sang et une héroïne sexy. Personnellement, ce genre de truc ne me dérange pas si c'est bien fait et la première histoire signée par Mark Millar se laisse lire car il y a des bonnes idées (j'aime bien le gamin), mais le second récit m'a complètement ennuyé et d'ailleurs j'ai l'impression que John Smith est un pseudonyme d'un scénariste qui a eu honte de son travail (pour les non-anglophiles, John Smith est un pseudonyme couramment utilisé dans le monde anglophone).

Mais la principale raison pour laquelle je n'ai pas trop accroché à cet album est le dessin de Mike Mayhew que je trouve absolument moche. C'est dans un style photo-réaliste que je n'aime pas du tout. Les personnages semblent sans vie et Vampirella n'est pas du tout sexy ce qui est un problème vu qu'une partie de l’intérêt de ses aventures repose sur son sex-appeal.

Nom série  Inspecteur La Bavure  posté le 09/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sans être un chef d'oeuvre, je trouve que l'Inspecteur La Bavure est une comédie sympathique avec plusieurs bons moments.

J'étais un peu curieux de lire cette adaptation en BD et je me suis vite rendu compte que comme la plupart des adaptations de films en BD que j'ai lues, c'était vraiment nul. Le principal problème est que si le dessin de Cabu est pas mal pour du dessin de presse, je le trouve vraiment moins bon dans une bande dessinée où il y a plusieurs scènes d'action. Il y a plusieurs scènes où je ne comprenais pas trop leurs enchaînements. Ça manque vraiment de fluidité dans la narration.

En plus, on prend un film d'environ 1h30 et on transforme ça en une BD d'une quarantaine de pages et du coup l'intrigue va vite et j'ai parfois trouvé que le scénario manquait de clarté. Heureusement que j'avais déjà vu le film et que je me souvenais de l'intrique parce que pense que si ça n'avait pas été le cas, j'aurais été un peu perdu. Il y a aussi des gags que j'avais bien aimés dans le film qui ici ne m'ont pas du tout fait rire.

À la limite, c'est une curiosité à lire si on veut comparer la BD au film (par exemple, lorsqu'un personnage se blesse, il y a plein de sang alors que je me souviens pas en avoir vu dans le film, mais mon dernier visionnage remonte à plusieurs années), mais c'est franchement dispensable sauf si on collectionne tout Cabu et les auteurs d'Hara-Kiri de l'époque.

Nom série  Florida  posté le 08/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Le meilleur album de cet auteur que j'ai lu jusqu'à présent. C'est un auteur qui prend son temps pour sortir un nouvel album et on comprend pourquoi à la lecture de ses albums : il fait beaucoup de recherches historiques et construit des scénarios complexes.

Ici, l'action se passe en Angleterre durant les guerres de religion et on suit une famille dont le père est allé en Floride et il a gardé un mauvais souvenir. Il va finir par raconter son aventure à sa femme après des années à avoir gardé le secret sur ce qui lui est arrivé. J'ai bien aimé comment l'auteur traitait son scénario. Déjà je trouve cette période historique intéressante, mais en plus l'auteur développe des sujets que je ne connaissais pas trop comme le territoire de la Floride durant la conquête du nouveau monde par les puissances européennes. Le scénario est un peu lent (ça prend beaucoup de pages avant que le mari décide de se confier à sa femme), mais je ne me suis pas du tout ennuyé. J'ai trouvé le dessin superbe.

Un one-shot que je conseille aux amateurs d'histoires.

Nom série  La vie de Pahé  posté le 07/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien) Découvrez toutes les séries « coup de coeur du moment » de BDTheque! Coup de coeur
Lu ces deux albums par curiosité et j'ai bien aimé. Pehé raconte sa vie qu'il a passée entre la France et le Gabon et c'est assez intéressant vu que je n'avais que quelques connaissances du Gabon qui se résumait à de la politique.

J'ai bien aimé voir comment était la vie là-bas et aussi comment le changement entre la vie au Gabon et la vie en France a totalement dépaysé l'auteur lorsqu'il était enfant. C'est fou de voir comment ce que moi, un occidental, trouve normal peut sembler totalement bizarre pour un enfant venant d'un environnement différent. Pehé a un bon talent de raconteur et je trouve que son style caricatural un peu enfantin va très bien avec le ton de la série. Il est aussi sincère vu qu'il y a certaines situations où il se montre comme un gros connard.

Sinon, il est censé avoir 3 tomes et le dernier se fait attendre depuis plusieurs années et j'espère qu'il va sortir un jour. Une bonne découverte qui me laisse espérer qu'un jour la bande dessinée africaine va finalement percer et nous fera découvrir plein de nouveaux talents.

Nom série  Donald's Happiest Adventures  posté le 05/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un album au même niveau que la précédente oeuvre du duo et cette fois-ci je ne fus pas déçu parce que je savais à quoi m'attendre : un récit sympathique qui ne révolutionne pas trop l'univers de Disney.

Donald se retrouve dans une quête qui va l'emmener dans plusieurs endroits. Le ton du récit est orienté vers les jeunes même si on pose des questions philosophique sur le bonheur qu'on ne voit pas tous les jours dans une publication jeunesse. Le récit est un bon mélange d'aventure et d'humour, quoique j'ai surtout souri. Il ne faut pas s'attendre à un Trondheim hilarant. J'ai bien aimé comment les auteurs utilisaient certains personnages et je fus bien content de voir enfin un récit qui se passe à Brutopia, le pays parodiant l'URSS imaginé par Carl Barks. Je pense que les meilleures scènes de l'album se passent dans cette partie du récit. J'ai bien aimé le dessin.

En gros, c'est un bon divertissement du moment qu'on n'attend pas un chef d'oeuvre révolutionnaire sous prétexte qu'il y a le nom de Lewis Trondheim sur la couverture.

Nom série  Mickey et l'océan perdu  posté le 05/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Décidément, la collection de Glénat où des auteurs peuvent faire leur version de Mickey est bien décevante. Cet album est probablement, pour l'instant, le pire du groupe.

Je n'ai rien à dire contre le dessin qui est très beau, mais j'ai eu un problème avec le scénario. Déjà, les personnages ont une personnalité différente de ceux que je connais. Ainsi Pat Hibulaire ne joue pas le méchant de service et il aide même Mickey. Je me souviens avoir lu dans ma jeunesse deux histoires où Pat et Mickey faisaient équipe et c'était beaucoup plus intéressant vu qu'ils avaient leurs vraies personnalités et que les deux récits étaient remplis de rebondissements excellents alors qu'ici le récit m'a rapidement ennuyé.

En fait, je pense que j'aurais pu tolérer le traitement des personnages si au moins le scénario m'avait emballé et ce ne fut pas le cas. J'ai trouvé le récit long et sans intérêt. Il se passe plein de choses dans le récit et aucune ne m'a vaguement intéressé. À la limite c'est à emprunter à la bibliothèque ou à acheter si on est un collectionneur de beaux livres et qui se fout de la qualité du scénario.

Nom série  Colin Colas  posté le 04/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je découvre cette série qui, si je me fie à wikipedia, a connu un certain succès aux Pays-Bas et en Flandres vu que le dessinateur, Ryssack, a continué la série jusqu'à sa mort au début des années 2000 et donc il y a plein d'albums inédits en français.

J'ai trouvé cette série sympathique même si elle s'adresse surtout aux enfants qui aiment les histoires de piraterie. L'humour m'a paru un peu lourd par moments et on n'échappe pas à certains clichés de la BD de l'époque (le Chinois est jaune dans la plupart des albums par exemple). Les albums sont un peu inégaux. Ils vont du sympathique à lire au franchement bof. J'ai l'impression que c'est le genre de série qui est prisonnière du format 44-46 pages. Certaines histoires m'ont paru inutilement étirées avec des scènes pas drôles afin d'atteindre le nombre de pages requis pour faire un album complet. C'est particulièrement le cas avec les tome 1 et 3 je trouve.

En gros, ce n'est pas la série du siècle et c'est oubliable, mais ça se laisse lire si on aime les histoires de pirates qui ne se prennent pas au sérieux et j'aime bien le dessin de Ryssack. Je me demande si j'aurais mieux accroché si j'avais lu les albums durant ma jeunesse.

Nom série  Daredevil par Ann Nocenti  posté le 02/11/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Jusqu'à présent, je n'avais lu que deux ou trois histoires d'Ann Nocenti et c'est la première fois que je lis plusieurs histoires d'elle à la suite de l'autre donc je la découvre vraiment avec cet album. Nocenti est le genre d'auteure que plusieurs aiment et que d'autres détestent et j'ai compris pourquoi à la lecture de ses récits de Daredevil.

En effet, Nocenti met beaucoup l'accent sur la psychologie des personnages et aussi les problèmes sociaux ce qui va très bien avec l'univers de Daredevil, c'est juste que cela manque de subtilité par moment (les personnages font souvent des monologues qui manquent parfois de naturel) et qu'il y a des éléments un peu bizarres parfois dans ses scénarios comme ce gamin qui est obsédé par la bombe atomique. Personnellement, j'ai bien accroché et j'ai trouvé les histoires prenantes, mais je comprends que d'autres lecteurs vont moins accrocher. Surtout que le gros de l'album tourne sur une intrigue où Daredevil va voir sa vie ruinée par la nouvelle vilaine Mary Typhoïde, un personnage que j'ai bien aimé, mais cela risque de lasser les lecteurs qui voient la vie de Daredevil ruinée à peu près tous les 2-3 ans depuis que Frank Miller a modifié le ton des aventures du personnage au début des années 80.

Le dessin de Romita JR commence à voir son style personnel que je n'aime pas trop habituellement, mais ici je trouve que ça va très bien avec le ton des récits. A noter que cette série ne contient pas tout le run de Ann Nocenti, mais uniquement les numéros qu'elle a fait avec Romita (du moins c'est le cas pour le premier tome). Donc on ne voit pas les premiers numéros de son run ou encore le numéro filler qu'elle a fait avec Steve Ditko et c'est vraiment dommage je trouve. Ah oui les derniers numéros du premier tome font partie du gros crossover Inferno qui voyait des démons envahir New York donc oui c'est normal s'il y a des éléments surnaturels et qu'il y a soudainement des démons qui semblent sortir de nulle part.

Nom série  Journal d'une femen  posté le 31/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai été un peu surpris lorsque j'ai commencé cet album. Je pensais lire un reportage, mais c'est une oeuvre de fiction mettant en vedette des personnages fictifs. En fait, les auteurs ont recueilli des témoignages de femens et en ont fait un récit.

On suit donc une jeune femme qui va se révolter contre le sexisme de la société et qui va finir par devenir une femen. Le récit est plutôt intéressant car je ne connaissais pas trop ce groupe et le militantisme en général. On voit, par exemple, les femmes faire des entraînements pour les manifs et je ne savais pas que c'était aussi dur ! On voit aussi leurs points de vue, ce qui permet de mieux comprendre leurs actions. Le dessin est pas mal quoique j'ai un peu de difficulté avec la peau très blanche de la plupart des personnages. On dirait des fantômes ou qu'ils ont tous une maladie de peau !

Un bon documentaire-fiction.

Nom série  Le Poilu  posté le 31/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les avis sur ce one-shot m'avaient donné envie de le lire, mais malheureusement je n'ai pas aimé ma lecture. Je ne sais pas si je n'étais pas dans le bon état lorsque j'ai lu l'album, mais malgré tous mes efforts je n'ai pas réussi à rentrer dans l'album.

Je n'ai vu qu'une suite de délires sans intérêt, des personnages peu attachants et un scénario décousu qui m'a semblé bien long. C'est dommage parce que j'ai l'impression que chez un autre auteur, j'aurais trouvé plusieurs idées géniales. Peut-être qu'il y a quelque chose dans la manière dont l'auteur développe ses idées qui fait en sorte que je n'ai pas accroché. En tout cas, j'ai bien aimé le dessin qui me fait penser à du Sfar.

Donc, encore un album que tout le monde trouve génial sauf moi.

Nom série  Justice League of America  posté le 29/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2.5

J'ai lu les quatre premiers tomes parus chez Urban Comics.

Cette série regroupe la période de la Justice League de la fin des années 1990 et 2000 lorsque les principaux scénaristes de la série étaient Morrison et Ward. On retrouve non seulement la série Justice League of America, mais aussi des mini-séries mettant en vedette la Justice League. Morrison écrit la majeure partie des histoires et ça doit être pour ça que je n'ai pas trop accroché. Comme souvent avec ce scénariste, je trouve qu'il a de bonnes idées, mais c'est noyé dans des scénarios souvent un peu décousus et des références que souvent je ne connais pas, n'étant pas un grand connaisseur de l'univers DC de cette période. Je me reconnais totalement dans l'avis de Ro.

J'aimais un peu mieux lorsqu'il y avait d'autres scénaristes aux commandes, mais pas toujours. Par exemple, la première série co-écrite par Mark Waid et Fabien Nicieza est franchement moyenne et je ne suis pas trop fan des différents dessinateurs qu'on retrouve dans ces albums.

Du gros divertissement de super-héros qui se laisse lire si on aime ça, mais j'ai déjà lu mieux dans le genre.

Nom série  Lou  posté le 27/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une série pour enfants vraiment moyenne, mais peut-être que je suis trop vieux pour ce genre de récit.

Un enfant hérite d'un riche oncle, mais pour toucher l'argent il doit accomplir ses dernières volontés qui sont nombreuses et s'il échoue, sa méchante tante va récupérer tout le magot. Évidemment, la tante va employer deux bandits très incompétents pour qu'ils essaient de faire échouer Lou. J'ai lu quelques albums parus chez Jordan et je n'a pas du tout accroché. Les gags sont franchement pénibles, les personnages sont sans charisme et en plus un des albums que j'ai lus (celui sur la lune) m'a paru tout bonnement ridicule.

Il reste le dessin de Berck que j'aime beaucoup, mais ça ne suffit pas pour sauver la série. À réservez aux petits enfants.

Nom série  Murciélago  posté le 26/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Une série qui se lit bien du moment qu'on accepte le coté peu réaliste du scénario (je doute fort que les autorités au Japon vont un jour libérer une tueuse en série pour qu'elle leur rende des services). C'est encore un manga qui va très loin dans le caricatural et les gens qui n'aiment pas les excès doivent passer leurs chemin !

On retrouve de l'action, de la violence, de l'humour et du fanservice vu que la tueuse est une lesbienne perverse. Bon, j'ai déjà vu pire au niveau de la violence et du fanservice donc rien ne m'a choqué. Il faut dire que l'humour noir passe bien et c'est tellement exagéré par moments qu'on dirait presque un cartoon.Le scénario est prenant. Une des raisons pour lesquelles j'ai bien accroché est que je trouve les héroïnes attachantes et que la plupart des personnages sont tellement hauts en couleurs qu'ils sont mémorables. Le dessin est dynamique et expressif.

Un bon manga de divertissement.

Nom série  La Vision de Bacchus  posté le 24/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai moins accroché à cet album qu'au Sourire des Marionnettes du même auteur. Il faut dire que les thèmes abordés dans cet ouvrage m'intéressent moins.

Bon, peut-être qu'on peut apprécier ce récit sans s’intéresser nécessairement à l'art. En tout cas, malgré tous mes efforts je ne suis jamais totalement rentré dans l'histoire. Les personnages ne m'ont jamais intéressé et si les dialogues sont bons, les personnages parlaient souvent de choses dont je n'avais rien à foutre. J'ai bien aimé le dessin en revanche.

C'est dommage parce que je vois que l'auteur a mis beaucoup de travail dans cet album et que c'est bien fait, que le scénario est à la fois complexe et intelligent... C'est juste que ce n'est pas un album pour moi.

Nom série  Le Sourire des Marionnettes  posté le 24/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un album intéressant et qui se passe dans une période historique du Moyen-Orient que je ne connais pas trop. Je trouve la lutte entre les chiites et sunnites ainsi qu'entre les différents peuples de cette partie du monde (ici, les Turcs ont le contrôle de l’Iran et évidemment il y a des Iraniens qui voudraient bien regagner leur indépendance) sont des sujets intéressants qui sont malheureusement peu abordés dans la fiction.

J'ai bien aimé le dessin qui semble influencé par l'art persan. Le scénario est intelligent et assez particulier. C'est un conte philosophique qui aborde plusieurs sujets, notamment la manipulation via la religion. C'est bien fait et les dialogues sont excellents. Il manque toutefois quelque chose pour rendre le tout passionnant à mes yeux. Peut-être un peu d'action ? Je ne suis pas certain d'avoir bien compris la fin.

En tout cas, un album à part qu'il faut lire si on n'est pas allergique à la philosophie.

Nom série  Inhumans - Rois d'hier et de demain  posté le 22/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2.5

Une mini-série vraiment moyenne, mais c'est mieux que la plupart des histoires mettant en vedette les Inhumains que j'ai lues jusqu'à présent.

Il faut dire que ça se passe dans le passé lorsque les personnages sont des ados (ou de jeunes enfants dans le cas de Crystal) ce qui permet au scénariste Priest de faire des choses nouvelles. Ainsi, Maximum le fou qui passe son temps à vouloir prendre le trône à son frère lorsqu'il est adulte est ici un adolescent troublé et complexe qui essaie tant bien que mal de dominer sa folie.

Comme souvent dans les productions récentes de Priest, le scénario n'est pas du tout linéaire et il faut bien s'accrocher lors de la lecture du récit pour bien comprendre. C'est le genre d'histoire qui peut devenir encore plus compliquée si on saute un dialogue et j'ai du relire certains passages pour bien comprendre parce que c'est pas toujours facile à suivre. Le point fort du récit est la psychologie des personnages.

J'ai bien aimé comment Priest mettait en scène la relation entre les frères Maximum et Flèche Noire ainsi que leurs relations avec Médusa. Honnêtement, c'est la raison pour laquelle je mets la note moyenne. Je n'ai pas trop accroché à l'intrigue politique et le dessin est vraiment mauvais. C'est un style que je n'aime pas du tout. En plus, les auteurs se foutent complètement de la chronologie de Marvel. Dans les années 60, lorsque les Inhumans sont apparus pour la première fois ils étaient déjà adultes alors que Spider-Man était un ado et ensuite un jeune adulte. Ici, Spider-Man existe déjà lorsque les Inhumans sont ados. C'est quoi le gag ? Parlant de gag, il y a des histoires courtes humoristiques comme bonus et l'humour est franchement moyen.

Au final, un récit vraiment pas indispensable et je ne pense pas qu'un lecteur qui ne connait pas les personnages risque de comprendre grand chose.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 244 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque