Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 323 avis et 10 séries (Note moyenne: 3.02)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Jerome Tailleriche reporter  posté le 17/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai relu certaines critiques de bds qu'à scénarisé Bucquoy, je suis tombé sur une très négative qui ma fait sourire. Sur la série les chemins de la gloire avec Hulet. Celle de Monu : "... je trouve le dessin immonde, ça fait vieillot et les couleurs accompagnent ça, c'est même parfois vulgaire dans la façon de dessiner et de retranscrire certaines scènes ... ". Cette critique est plutôt injuste pour Hulet, qui est un très grand dessinateur ( surtout sur sa série L'état morbide) mais pourrait parfaitement s'appliquer aux œuvres de Bucquoy qu'à dessiné Marc Hernu ou dans le cas présent Jacques Santi.

Je viens d'acheter cette bd en fouinant dans une caverne remplie de bouquins et de bds ( une œuvre de Bucquoy maintenant j'achète direct, surtout à petit prix ) et c'est vrai que c'est moche. Mais l'alliance d'un dessin très démodé d'une enquête policière d'époque ( années 20 ) et de scènes trash sanguinolentes m'attire assez. Comme d'obscurs films d'horreur z franchouillards ou italiens que je cherchais en VHS.

Bon après lecture, c'est assez moyen, dommage. Je ne partage pas l'enthousiasme de l'autre posteur. J'ai apprécié certains paysages campagnards , la reconstitution de l'époque. La mise en couleur pastel, pâle et lumineuse ( enfin plutôt doucereuse et moche car très datée ^^ ) et le style un peu bancal et presque amateur. Du coup ce style graphique jure avec les quelques scènes sanguinolentes. Du gore rougeoyant au milieu de couleurs rose et turquoise c'est bizarre. Ce qui donnes tout le sel à ce genre de bds. Mais bon c'est tout de même trop peu à mon gout. Je suis vraiment resté sur ma faim. L’enquête et sa résolution sont trop simplistes.

Malgré cela, j'ai tout de même hâte de dénicher d'autres œuvres de Bucquoy comme les fameuses chroniques de fin siècle, Alain moreau, autonome ou Retour au pays noir ... ( Jaunes et le bal du rat mort c'est fait ! )

**

Nom série  Pizza Roadtrip  posté le 14/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bd que j'ai empruntée comme ça un peu à l'aveugle car je voulais me reposer, avec une histoire moderne et pas prise de tête. J'aime ce type de graphisme comique et proche d'une certaine réalité sociale. Dans le cas présent celle des dealers à la petite semaine et des plans foireux qui "partent en vrille", mais avec humour.

Conclusion c'est très bon. L'histoire est assez classique et simple mais formidablement réalisée. Une bande de 2 lascars et une fille (encore plus dure que les 2 mecs) avec un cadavre sur les bras qu'ils vont aller enterrer en Bretagne. On en apprendra plus sur le pourquoi du comment au fur et à mesure.

J'ai adoré le personnage de la nana, une vraie dure à cuire, très loin de la petite oie innocente. Et puis également l'aspect graphique. Les dessins, les couleurs ... les appartements, la route la nuit vers la Bretagne. Et puis toutes les galères, prises de gueule... Très sympa et drôle. Je retiens le nom de cet auteur.

Je recommande.

3.5

Nom série  Bolchoi arena  posté le 14/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai emprunté cette bd à la bibliothèque, car ce type de graphisme "neo-manga" me plait assez. J'étais curieux de lire cette histoire proche du thème de ready player one (film que je n'ai pas trop aimé d’ailleurs mais pour d'autres raisons).

Après lecture de l'objet, je peux dire que cela m'a globalement assez plu. Surtout en ce qui concerne l'aspect graphique. On sent que Aseyn a une grosse culture manga s.f. et arrive à coller un style européen là dessus. Le type de visage n'est pas non plus ce que je préfère mais cela colle bien à l'univers. Ensuite, tout l'univers spatial et "mecha" est parfaitement géré. Les couleurs pastel informatiques rendent le tout très limpide et la mise en page est extrêmement moderne. C'est frais et très agréable à la lecture.

En ce qui concerne l'histoire c'est pas mal mais pas non plus passionnant. On sent que c'est le début de la série, et ce tome fait surtout office d'introduction à cet univers virtuel. Les enjeux ne sont pas encore "énormes". Un peu quand on essaye les nouveaux jeux de réalité virtuelle que j'ai testés récemment chez un ami.

Je lirai la suite avec plaisir dès qu'elle sortira.

Un bon gros "pas mal".

Nom série  Wollodrïn  posté le 13/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un peu comme ma dernière lecture d'Elric je suis un peu déçu par cette série de fantasy. Les noms de Jérôme Lereculey et de Chauvel me garantissaient pourtant une qualité certaine. Et ça l'est graphiquement, bien que j'aime moins le style plus commun qu'a pris son dessin au fur et à mesure des années (comparé à ses 2 premières séries "Cairn" et Nuit Noire). Non c'est surtout le scénario de Chauvel qui ne sort pas vraiment des sentiers archi-rebattus de l'héroic fantasy.

Précisons tout d’abord que cette série se compose à chaque fois de diptyques. Qui sont liés au début, puis plus vraiment (juste le monde des nains et des orcs en rapport).

Diptyque 1 : Le Matin des Cendres: ***

Une histoire guerrière assez, très, voire trop classique dans le monde des nains, des orcs etc ... mais retenant l'attention car réalisée de façon soigneuse et carrée.

Diptyque 2: 2 Le Convoi: **

C'est la suite du 1er diptyque qui se concentre sur l'aventure des 2 tourtereaux (une humaine et un orc amoureux, oui pourquoi pas) et se retrouvant coincés dans une ville avec des soldats reprenant vie (des zombies quoi) à cause d'un mystérieux enfant nécromancien manipulé par des sortes de nazguls. Cette histoire a peut-être été faite pour concurrencer Walking Dead mais à la sauce fantasy. Je ne sais pas mais je trouve que c'est raté. Les situations sont artificielles et alignent tous les clichés. De plus le dessin de Lereculey, bien qu'étant de qualité, a de moins en moins de personnalité.

Diptyque 3: Celui-qui-dort: ***

Ce dernier dyptique que j'ai lu aligne le très bon et le moins bon. J'ai eu un peu peur au début avec l'enfant nain chez son papa et sa maman nains C'est gnangnan. C'est cliché, on se croirait dans un film hollywoodien pour les enfants. D'ailleurs je suis étonné que Chauvel use et abuse de caractères et situations trop classiques et clichés dans ce genre-là. Ensuite il y a un peu trop de blabla mais dès que le jeune héros rencontre l'elfe endormi c'est nettement meilleur. On aura droit à de splendides paysages (le pic rocheux à la fin aie aie aie c'est superbe !). J'ai adoré également l'aspect graphique de l'elfe, assez original, contrairement au récit qui quant à lui manque vraiment d'originalité.

Je m’arrête là dans la lecture de cette série car même si elle possède d'indéniables qualités qui plairont aux amateurs, j'ai encore une fois été déçu par ce genre. Et puis je le répète, je préférais le dessin de Lereculey à ses débuts (en dehors de paysages à couper le souffle dans le 3ème dyptique).

Nom série  Elric (Glénat)  posté le 01/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bien qu'ayant lu ces 2 premiers albums avec plaisir, je n'ai pas été super emballé non plus. Du moins pas autant que l'ensemble des critiques et de la réputation de cette œuvre dans le domaine de la fantasy.

C'est formidablement réalisé bien qu'un peu trop excessif dans le gigantisme à tout prix. On a droit à des plans "balaises" pour chaque décor. Chaque salle du palais, falaise ou démon... Comme c'est finalement souvent le cas dans la fantasy. Donc ça peut être un peu redondant et du coup ça amenuise paradoxalement, la puissance du récit.

En suite j'ai surtout eut du mal avec la personnalité d'Elric. Je ne m'attendais pas à un tel dépressif ^^. Il change tout le temps d'avis ... Il laisse faire le félon puis veut sa mort, puis l'épargne , puis repart en chasse pour le détruire ( car il s'est échappé ), puis il le re-épargne et lui confie le trône ! Je simplifie volontairement car il y a également des invocations de démons, des épées magiques, des vierges sacrifiées ...

A côté de ça j'ai compris au fur et à mesure que cette espèce de caste sont en fait des guerriers vampires aristos qui sèment la terreur depuis la nuit des temps. o.k. Mais quand on a pas lu les fameux bouquins, cela ne se démarque pas vraiment du tout venant de l'héroic- fantasy. Ca a beau être gigantesque, c'est un énième histoire de lutte de pouvoir, de vengeance, de sang, de démons ...

Bon après, dans le genre c'est surement une valeur sûre mais je ne suis décidément pas un mordus de fantasy.

Je met tout de même un 3, car ça se lit avec plaisir et c'est assez beau.

Achat conseillé si vous êtes fan de ce style.

Nom série  La Favorite  posté le 29/01/2019 (dernière MAJ le 30/01/2019) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est grâce à bdtheque que j'ai lu cette bd qui ne m'aurait pas attiré en temps normal. La faute à son dessin, qui n'est pas celui que j'affectionne naturellement, enfin au 1er abord. Non c'est surtout le scénario qui m'a interpellé.

Un enfant brimé et séquestré dans un vieux manoir familial. Travesti en fille par une grand mère à moitié folle, méchante et acariâtre. Un grand père faible et lâche qui laisse faire, en buvant et écoutant ses disques classiques, perdu dans la mélancolie d'une vie ratée...

Malgré cela, le gosse vit tout de même comme un enfant de son âge, enfin essaye... Dans son monde clos et coupé de l'extérieur, rythmé par les leçons et punitions de l'odieuse grand-mère. Le grand jardin où il joue avec les animaux et les livres, très présents dans la grande maison, qu'il dévore avec avidité, chose normale quand on est enfermé et ne voyant aucun autre enfant... Tout en maudissant, tout comme le grand père, cette terrible femme. Ces 2 là aimeraient bien qu'elle meure. De ses parents, l'enfant n'a aucun souvenir, et se demande bien à quoi ils pourraient ressembler.
Puis un jour une famille de Portugais embauchée par l'odieuse grand mère s'installe dans la maison du gardien, et Constance (c'est le prénom de l'enfant, enfin celui qui lui est imposé) fait la connaissance des terribles enfants de ces derniers. S'ensuit une espèce d'attirance-rejet entre ces mômes complètement différents. Des petits jeux sadiques, chose classique dans le monde cruel de l'enfance. Constance s’efforçant de cacher son secret (un garçon avec des habits de fille) face à la terrible benjamine de ces nouveaux voisins, dont il commence à tomber secrètement amoureux.

Le récit m'a tellement passionné que je me suis tout de suite adapté au dessin assez particulier mais finalement idéal pour raconter cette histoire.
J'ai été extrêmement touché du début à la fin, car j'adore ces récits tourmentés de familles dysfonctionnelle et "tarées". L'imagination étant le seul moyen de survie pour ce gamin. De plus cette ambiance de manoir perdu dans un coin de campagne, au milieu des livres poussiéreux, avec la marâtre vociférant telle une sorcière, c'est quasiment du fantastique de conte de fée. Avec la question de l'identité sexuelle en plus. Constance ne se questionnant pas plus que ça sur ses habits de fille, du moins au début car n'ayant pas de point de comparaison avec d'autres enfants. C'est la rencontre avec ceux des voisins (et plus particulièrement la grande) qui va faire s'affirmer, assez difficilement, son statut de garçon et non de fille.

Je rapprocherais cette bd d’œuvres comme Graines de Paradis de Makyo, La Saison des anguilles, ou le roman "Vipère au poing" mais avec un trait plus caricatural, + stylisé et presque amateur par moments. Enfin plus proche des romans graphiques où le dessinateur ne s’arrête pas sur de petites faiblesses au dessin et fonce tête baissée dans son récit avec une ambition telle que cela devient vraiment passionnant.

Chapeau l'artiste !
5/5

(quand je parle de la spécificité du dessin, c'est surtout en ce qui concerne les visages. Les décors et la très belle ambiance à la carte à gratter sont extrêmement réussis)

Nom série  Toxic  posté le 24/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n'ai pas de problème particulier avec la cohérence, les climats oniriques et glauques sous opiacés, les ambiances "Lynchiennes" ... Au contraire j'adore ça ! De plus j'ai énormément aimé son œuvre culte Black Hole (j'ai lu les 3 premiers tomes). Donc j'étais sûr d'adorer.

Et bien c'est manqué. Je me suis terriblement ennuyé à la lecture du 1er tome. Pourtant j'ai du lire cela il y a seulement 4 mois. L'ambiance "milieu rock indé estudiantin américain" est plus écrasante que le côté "Lynchien". Du coup, cela m'a agacé assez rapidement.

Va pour les rêves bizarres (bien qu'on ne saisisse pas vraiment le sens profond) mais dès que le récit retombe sur la vie de cet étudiant plus ou moins défoncé, avec ses états d'âmes et ses concerts du samedi soir, je me suis ennuyé. J'ai déjà vu cela 100 fois et en plus passionnant (dans Black Hole, Le Roi des Mouches de Mezzo et Pirus et surtout dans le cinéma américain). Cela arrive un peu tard.

Je serais incapable de vous raconter l'histoire et je n'ai même pas réussi à finir le 1er tome.

Nom série  Aller-retour  posté le 24/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Malgré tout mon amour pour le trait de Bezian (c'est pourquoi j'ai emprunté cet album) cette bd m'a énormément déçu et même énervé.
Cet interminable monologue d'un individu se perdant dans un petit village est assommant au possible. C'est apparemment une enquête (???). Ou alors je n'ai rien compris. Je crois que je n'ai rien compris et c'est tant mieux car c'est tellement verbeux, " auteurisant", austère et ennuyeux...
C'est bien dommage car cette série de vignettes sur des façades et des paysages maussades est toute bonnement magnifique graphiquement. Le travail sur le noir et blanc et les angles de vue, est du niveau de grands photographes. Mais la lecture de l'objet se révèle terriblement ennuyeuse et du coup même les dessins finissent par lasser. Un comble avec ce niveau graphique.

Je pense aussi que je n'ai peut être pas la culture littéraire nécessaire pour apprécier cette œuvre à sa juste valeur. Je ne fais pas partie du public visé. Il n'empêche que c'est tout de même extrêmement morose et assommant.

dessins: 4.5
scénario: 1

Nom série  Little Tulip  posté le 24/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bien sûr, en lisant cette bd, on pense immédiatement aux premiers chapitres de Bouche du diable. Mais ce n'est pas gênant car c'est que j'avais préféré dans cet ancien album (le début dans l'internat en Russie) et ces 2 auteurs excellent à dépeindre cet univers slave, sauvage et sans pitié. C'est cru, violent et romanesque et finalement pas si éloigné de certains scénarios de Jodorowsky. Du coup j'adore !

Nous assistons à un aspect peu connu des goulags sibériens, mais qui ne nous étonne guère : les bandes d'anciens malfrats qui font régner l'ordre par la terreur. A l'aise comme des poissons dans l'eau (et même plus en sécurité ici qu'à l'extérieur à cause des milices communistes) ils règnent tels d'anciens barbares, tatoués de toute part.
Le jeune héros, déporté avec sa famille, puis séparé d'elle, se fera accepter petit à petit grâce à son don pour le dessin et se fera enseigner l'art sacré du tatouage. Comment ne pas penser à l'initiation de Bouche du diable pour l'art des icônes.
Une intrigue qu'on pourrait également transposer dans les gangs latino-américains comme la maras ou les ms13.
La partie new-yorkaise n'est pas vraiment indispensable, car on se passionne surtout pour cette vie dans les goulags. Et puis la fin, soudainement fantastique, tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, même si cela me gène moins que d'autres car j'ai toujours aimé ce dérapage vers l’irréel.

Bref, un très bon cru de Boucq (et Charyn bien sûr) dur et cruel comme les goulags.

A rajouter sur ma pile d'achats.

Nom série  L'Homme gribouillé  posté le 23/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été aussi emporté par une bd. Merci bdtheque pour des découvertes de ce genre !

Au début, j'ai tout de même été un peu méfiant par rapport à l'univers ultra-réaliste et ultra parisien. Le petit monde de la littérature parisienne (pour ne pas dire bobo), les us et coutumes d'un type de personnes dans un microcosme un peu élitiste. Mais c'est tellement bien réalisé que c'est immédiatement passionnant. Les vues parisiennes sous une pluie battante, les immeubles gris, les visages et attitudes, une ambiance littéralement fantastique et ultra réaliste en même temps... c'est sublime.

En suite on est tout de suite emporté par ce polar ésotérique, me faisant penser un peu à la neuvième porte, du moins au début. J'adore ! Je dévorais les pages à toute allure.
Puis nos 2 héroïnes (la mère et la fille) prennent la route pour poursuivre leur enquête et filent vers la Franche Comté dans un petit hameau perdu près de Montbéliard. Atmosphère toujours aussi pluvieuse et mystérieuse et c'est toujours aussi sublime. Je ne me pencherais pas plus sur l’enquête en soi, d'autres l'ont fait bien mieux que je ne puisse le faire, mais sachez qu'il y a un secret de famille remontant à d'obscurs maléfices païens, mélangés à la légende juive du golem. Et bien sûr cet espèce de croquemitaine volatil présent sur la couverture. Les auteurs ont réussi à mélanger tout cela avec une véritable maestria n'ayant rien à envier au cinéma américain.

Je suis réellement impressionné par cette lecture que j'ai empruntée à la bibliothèque (à acheter les yeux fermés). Le fait qu'une bd de 328 pages (quel travail titanesque) peut nous passionner autant et être aussi belle en même temps.

Chef d’œuvre !

Nom série  Den  posté le 22/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai toujours adoré le dessin de Corben mais après avoir péniblement lu les 2 premiers tomes de son œuvre séminale "Den", je suis bien forcé d'admettre que ... non en fait ... Ce n'est pas possible.
C'est tout de même assez démodé et un peu trop aléatoire dans le récit. On sent l’œuvre de jeunesse réalisée un peu au fur et à mesure. Il y a bien sûr toujours certains trucs qui me plaisent assez (certains bouts de paysages, les couleurs multicolores des ciels, certaines textures et particulièrement le corps sculptural de Den). D'ailleurs c'est un peu un problème au bout d'un moment. Ce personnage à poil, exhibant fièrement son ... C’est un peu gênant Mr Corben ^^ On sent que Corben a mis toute sa passion pour la musculation et l'amour du corps masculin mais c'est un peu too much et tendancieux. Mais bon après tout, c'est ce qui a un peu fait la renommée de Den.

Sinon la lecture a été assez pénible. C'est assez pulp, limite enfantin, pas vraiment passionnant. Cela s'améliore peut être après, mais la lecture a été tellement laborieuse que je n'ai plus vraiment envie de poursuivre.

Vivement une œuvre de Corben que j’apprécie, parce qu'après la douche froide qu'a été Ratgod, je me demande si j'aime vraiment cet auteur.

Nom série  Eva  posté le 18/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai lu cette bd de Comes avec un réel plaisir. Même s'il y a pas mal de choses bancales ou plutôt que l'on a affaire à tous les défauts ou étrangetés typiques de cet auteur, il se dégage une beauté anxiogène et étrange assez savoureuse.

La référence à Psychose est assez écrasante. Et puis également à l'esthétique new-wave "neo romantique" des années 80 ": On voit le chanteur Klaus Nomi, les 2 petits automates me font penser à ceux de 'Blade Runner' (pareil pour le look général d'Eva ou de certains automates qui ressemblent à Rachel, la jolie et triste androïde du film de Ridley Scott). C'est clairement ancré dans l'esthétique new wave très datée des années 80. Mais en même temps ce style était déjà présent dans "Silence" (version campagnarde). Donc pour moi, Comes fait partie intégrante de ce mouvement.

Ensuite on pourrait reprocher au récit un aspect un peu trop artificiel et caricatural, usant des codes du fantastique et du thriller avec de gros sabots. Ce n'est pas totalement faux. On retrouve les archétypes du suspense gothique (faux semblant,twist final, visages blancs froids et imperturbables). Et puis les automates qui parlent et bougent tels de vrais humains, ce n'est absolument pas crédible. Mais encore une fois cela fait partie style de Comes. D'où la renommée de cet auteur. Ce noir et blanc ultra contrasté, géométrique, avec ces visages blafards androgynes et flippants, c'est sa marque de fabrique.

Donc pour conclure, mon œuvre préférée après "Silence". Devant "La belette" et "la maison ou rêvent les arbres" qui m'avaient un peu déçu.

3.5

Nom série  Elias le maudit  posté le 10/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est sur la base des dessins qui me plaisaient beaucoup que j'ai loué cette série à la bibliothèque. Je lis rarement de la fantasy car je suis allergique aux scénarios " à la Lanfeust " ou trop calqués sur le seigneur des anneaux. J'aime vraiment ce style , mais quand il est original, personnel, fouillé ... Et ce n'est malheureusement pas le cas ici.

Je ne reviendrais donc pas sur ce scénario, pas vraiment original. C'est vraiment dommage car j'ai vraiment adoré les dessins. Cet auteur italien, Corrado Mastantuono, a un trait très agréable à l'oeil. Vraiment au carrefour de la bd européenne de fantasy et du comics. Et même comme il est dit dans un avis précédent, un côté Carlos Gimenez.
Mais cette histoire du roi déchu Elias et de combats à l'aide d'espèces de cartes magiques ... Non ça fait trop ado. La petite troupe avec le géant, la scientifique, le nain qui jacte sans cesse ... Pas mon truc. Alors après je me suis surtout régalé devant les dessins, ce qui m'a permis de lire ces 3 albums pas franchement passionnants.

Un 3 pour les dessins.

Nom série  Le Cycle de Cyann  posté le 03/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai lu les 2 premiers tomes il y a de cela fort longtemps. A la sortie du tome 2 dans le magasine à suivre. En 1997 c'était donc il y a ... 21 ans. J'ai donc repris ma lecture du tome 3 et 4, 21 ans après ! Et ce n'est plus pareil qu'avant...

J'avais surtout adoré le tome 2 "6 saisons sur Ilo". Un tome que j'ai dévoré plusieurs fois, fasciné par cette faune et cette flore aussi étrange que dangereuse ( précurseure de celle des mondes de Léo ? ). Ce gros véhicule blanc qui trace à travers cette espèce de forêt Amazonienne extra terrestre. Ces paysages étranges un peu vieillot dans leurs réalisation ( le style de Bourgeons reste tout de même encré dans la vieille science fiction Française des années 70 ), mais qui génèrent un vrai sentiment d'exotisme, unique dans le monde de la bd. Un côté vieillot et daté certes, mais vraiment profond, crédible et passionnant.

Je n'ai pas vraiment retrouvé ça à la lecture des tome 3 et 4. Alors 21 ans après j'ai peut être changé de gouts ? Je ne pense pas car je suis toujours un fan absolu des " compagnons du crépuscule " son œuvre que je préfère. Non là je n'ai retrouvé que le côté daté. Les personnages sentent un peu le réchauffé, copiés-collés sur d'autres . Les paysages des planètes sont moins beaux, les visages un peu plus bizarres et grimaçants... Il y a toujours eut ce côté un peu bancal chez Bourgeons , mais pas à ce point. Là on sent la fatigue... L'envie de finir cette série.
Ces 2 tomes ne sont tout de même pas mauvais loin de là, il y a quelques bonnes choses: certains paysages et séquences ( la mer polaire, la montagne, le retour sur Olh ) , Des trouvailles dans certains engins ou mécanismes mais aussi des trucs un peu plus moches et kitshs ( la ville et les costumes du tome 4, le personnage d' Aïeïa, assez horripilant ). Dans l'ensemble je n'ai pas été transporté comme les 2 premiers.

Du coup la lecture des tomes 5 et 6 n'est plus une priorité.

Un 4 pour les tomes 1 et 2 et un 2.5 pour les tomes 3 et 4. 3.5

Achat conseillé pour les 2 premiers tomes.

Nom série  La Montagne magique  posté le 03/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Attiré par le dessin frais et lumineux de Jiro Taniguchi , j'ai loué cette bd à la bibliothèque. De cet auteur j'ai uniquement lu son œuvre faite avec Moebius ( Icare ) que j'avais moyennement aimé. Et bien là c'est également une déception.

Même s'il dessine de merveilleux paysages, ou l'on ressent vraiment la caresse du vent dans les arbres et la douceur du soleil ( c'est la principale qualité de cette bd: la nature ) le reste est très sage, simple et ennuyeux. Le récit se déroule platement, il n'y aucun suspense, ni action, ni surprise. L'histoire familiale tourmentée est typique de pas mal de mangas et d'anims classiques ( on pense au tombeau des lucioles ou à certains miyazaki ) mais en moins bien, et surtout plus ennuyeux.
Quand à cet histoire de salamandre magique qui règne sur la montagne ( ça y'est je vous est spoilé l'intrigue en une phrase, quand je vous dit que l'histoire est archi simple ), elle m'a un peu fait penser à du Brousaille ( de Franck Pé ) mais transposé au Japon. En nettement moins fouillée.

Donc bref je ne pense pas me pencher à nouveau sur une bd de Taniguchi , car même si cet auteur possède une indéniable finesse graphique, ses récits sont vraiment trop ennuyeux , gnangnan et un peu guindés.

Nom série  Les Pauvres aventures de Jérémie  posté le 03/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est avec une certaine curiosité que j'ai loué ces 2 vieux albums de Riad Satouf, auteur que j'aime assez ( surtout pour sa vie secrète des jeunes ).
Je m'imaginais quelque chose d'assez cynique et tendre en même temps, une chronique de l'age ingrat sans pitié , à la mode Satouf quoi.

Le résultat est à moitié décevant. Car finalement on a surtout droit à la chronique de 2 gros geeks obsédés par le fait de " baaaiser ... " Le problème c'est qu'ils ne sont plus ados, non. L'un travaille dans une grosse boite de jeux vidéo et l'autre est dessinateur de bd. Donc ce sont un peu 2 attardés, pas spécialement sympathiques, complètement teubés et lâches, pas courageux pour un sous... On se demande d’ailleurs comment ils arrivent à " serrer " ces nanas , qu'ils trouvent sur leur chemin. C'est là que le bas blesse niveau crédibilité car ces nanas elles non plus, n’arrêtent pas de " baiser " à tout vas, avec tous les lascars du coin; vivent en colloc avec ces mêmes lascars , fument des joints... mais restent attachés à ces 2 "cas-sos" que sont Jeremy et son pote. On ne voit pas le rapport entre tous ces personnages complètement différents ( classes sociales et sexe-appeal ).
Pour faire simple, le 2ème album c'est comme le film "les bronzés", mais avec des joints de shit en + . Sympa mais c'est bon ça suffit ! Pas vraiment envie de lire le 3ème.

On sent bien là les prémices à son autre fameuse série Pascal Brutal, qui personnellement ne m'a jamais attiré en raison du côté un peu bordélique et approximatif de ses références ( pascal Brutal fils d'un punk à chien tour à tour macho, "kaira", homo à moitié refoulé ,violent au grand coeur, rebeu, portugais ... ??? ). C'est too much.

Je comprend ce qu'a voulu créer Riad Satouf dans son œuvre: l'observation de la banlieue; de ses codes, langages et attitudes. mais ce n'est pas vraiment aboutit dans Jeremy. Pour ma part je conseille plutôt la vie secrète des jeunes.

Nom série  Les Fils d'El Topo  posté le 03/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour qui a vu le fameux film de 1970, on est en terrain connu. Rien de nouveau sous le soleil écrasant du désert mexicain. Mais c'est cet univers là qui a posé les bases du cinéma et de la bd à la Jodo. Il est donc logique que l'on soit en terrain connu.

Donc pas vraiment de surprise au niveau du scénario. C'est la suite de l’œuvre cinématographique. Les deux personnages principaux ont d’ailleurs la tête de Jodo dans les années 70 (c'est lui El Topo).

Western psychedeliquo-mexicain ultra-mystique et violent : 2 bonnes cuillères à soupe de catholicisme latin + une pincée de bouddhisme tibétain + une cuillère à café de mysticisme new-age , et surtout 2 bonnes poignées de champignons hallucinogènes (encore que c'est le 1er album, qui fait surement office d'introduction donc le tout n'est pas encore parti en cacahuète). Ah j'allais oublier quelques cases de sexe trivial à base de pute obèse qui "s'offre" au héros ... avec les mariachis jouant tout autour. Du pur Jodo.

Tout ceci pourrait lasser vu que l'on a déjà lu ou vu ça 50 fois chez cet auteur (assez proche du dernier album de Juan Solo) mais pour ma part j'ai encore une fois adoré grâce au superbe dessin de Ladronn. Je ne connaissais pas ce dessinateur et c'est une très belle découverte. Les cases sont grandes et aérées (uniquement 3 bandes à chaque fois pour avoir un rendu plus cinématographique), les dessins sont puissants, on respire... Magnifique !

Donc aucune surprise, mais si vous aimez l'univers de Jodo (ce qui est mon cas), vous pouvez y aller sans problème la tête baissée et les yeux fermés !

Nom série  Ne touchez à rien  posté le 28/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
ça y'est ! J'ai enfin lu une bd de Bezian, auteur dont j'adore le dessin. Ses atmosphères très " Edgar Allan Poe " collent à merveille avec son trait nerveux et torturé.
Sur ce one shot, Il est superbe. Chaque case est étudiée et maitrisée à l’extrême, l'atmosphère gothique à souhait. Aucun reproche à faire. Un très grand auteur.

Par contre, en ce qui concerne le scénario, j'ai été déçu. Le thème et le début de l'intrigue sont assez réussis. Cela part bien, dans la plus pure tradition d'épouvante gothique, puis cela fait un peu du sur-place. L'intrigue se répète inlassablement donnant un côté mécanique à l'histoire. C'est la direction qu'a choisit le scénariste pour relater cette sorte de malédiction. Je me suis un peu ennuyé, dommage. Car j'adore vraiment le dessin.

Dessin: 5
Scénario: 2

Nom série  Traquemage  posté le 27/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cela faisait un bail que je voulais lire cette fameuse bd "Traquemage", encensée sur ce site. J'adore le travail de Relom, qui a vraiment tenté quelque chose de novateur sur cette bd. Marier son style comique fluide glacial à un univers de médiéval fantasy je valide totalement.

De plus, en feuilletant cette bd, j'ai trouvé le dessin assez jouissif. Dans un certain sens légèrement amateur (on sent que Relom débute dans cet univers) mais fourmillant de détails originaux et de mises en scène ultra inventives. Les pages sont assez jouissives la plupart du temps. Ce n'est pas que j'ai rigolé à gorge déployée, non ... J'ai à peine souri car je suis plus client de l'humour noir et cynique. Là c'est gentillet et mignon. C'est drôle surtout pour les enfants (bien qu'il y ait quelques petits détails gores). Non là je me suis surtout régalé en scrutant les détails du dessin. Etant moi même dessinateur, ce type de "comique fantasy" m'inspire. De beaux paysages, de jolies couleurs, de bons persos, le style comique n'empêchant pas une certaine fraîcheur et originalité dans les paysages et atmosphères.

Lupano n'est bien sûr pas étranger à cet univers mais étant donné que je n'ai lu qu'une bd de ce scénariste et que je n'ai pas trop aimé d’ailleurs (Ma révérence) j'attendrais de lire une autre œuvre pour savoir si j'aime vraiment le travail de ce scénariste.

Bref un petit 4 surtout pour le dessin de Relom.

Nom série  Centaurus  posté le 27/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la 1ère fois que je me plonge vraiment dans l'univers de Léo. Même si c'est Janjetov au dessin, ce dernier s'est totalement glissé dans l'univers de Léo. Et avec aisance.

Une nouvelle planète et des créatures bizarres. J'adore.

Je valide les critiques générales : caractères des personnages un peu passe partout et clichés. Déroulement de l'intrigue qui part dans une direction légèrement "autre", un peu décevante... Et des espèces d'incohérences et d’approximations assez gênantes : le fait que les habitants du cylindre ne soient pas au courant qu'ils habitent dans une navette emplie de forêts, de champs... qui vogue à travers l'espace depuis 400 ans. L'idée est géniale mais il aurait fallu que cette navette ait des proportions plus énormes (exactement comme ma critique de la bd T.E.R). Un des personnages dit même à un moment " je suis un homme des forêts ". Je veux bien qu'il y ait des forêts dans cette navette mais pas dans une navette de cette taille ! C'est grand mais on s'aperçoit facilement, après de nombreuses années que ce monde est minuscule et clôt ! Bref c'est un problème de proportions.

Malgré ce défaut majeur, (c'est un exemple parmi tant d'autres) j'ai dévoré ces 4 tomes assez rapidement, ce qui fait du bien, par rapport aux bds où l'on patine un peu.

Les cases sont lumineuses, les couleurs très belles, les paysages, architectures extra-terrestre et créatures envoûtants et grandioses.

On ressent également l'influence de Rodolphe au scénario car comme dit précédemment, toute cette intrigue m'a également un peu fait penser à la série T.E.R que j'ai achetée récemment.

Il me tarde de rattraper mon retard sur toutes les autres œuvres de Léo. De la s.f. de série b de qualité, j'en redemande.

3.5.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 17 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque