Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 497 avis et 32 séries (Note moyenne: 3.44)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Blast  posté le 16/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Blast ... Quelle puissance que cet ouvrage. Quelle idée, quel souffle. Encore une fois, un Larcenet qui surprend.

Blast, c'est une histoire qui doit se lire dans son intégralité, et en une fois si possible. C'est une histoire noire et violente, mais qui marque par ses révélations successives. Le cliché du type interrogé au commissariat par deux flics est vite mis à mal par le talent de Larcenet. Loin des clichés du roman noir ou du polar, il nous entraîne dans une plongée psychologique tout en profondeur. C'est la découverte de ce personnage atypique, énorme et inquiétant. Une traversée de la folie de cet homme, de la nature magnifique et de l'humanité qui ne l'est pas.

Blast renferme à nouveau les nombreux thèmes récurrents de Larcenet : mort du père, rapport à la nature, humanité et marginalité. C'est pourtant une nouvelle fois une lecture complètement différente qui est proposée. Ici, Larcenet joue sur l’ambiguïté de son héros. Malsain et dérangeant, j'ai pourtant eu envie de découvrir jusqu'au bout ce qui lui était arrivé.

Ce roman graphique enchante par sa façon de dévoiler une personnalité atypique par petites touches. Il est dérangeant de se confronter au monde de Polza. Mais en même temps, il est aussi humain que chacun d'entre nous. Et rien ne nous dit que nous ne soyons pas nous même aussi fou que lui.

C'est une lecture que je vous recommande chaudement. Prenez-vous le temps de le lire calmement, à tête reposée. Faites-vous une lecture intense, et j'espère que vous aussi vous en ressortirez changé. Ce roman graphique laisse des traces, indéniablement.

Nom série  Les Vieux Fourneaux  posté le 17/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai longuement hésité à acheter cette BD, apeuré par le syndrome de l'avis enthousiaste et l'engouement qu'avait provoqué le premier tome. J'ai donc patienté, et finalement, rappelé à l'ordre par les affiches du film sortant bientôt, j'ai été voir ce que valait cette série.

Ce qui fait qu'au final, j'ai lu d'une traite les quatre tomes et j'ai eu beaucoup moins d'appréhension face aux tomes suivants. Ce fut une lecture d'une traite, et donc bien moins attentive sur les tomes suivants.

Et j'ai été conquis. Oui, réellement, et sans aucune concession. Lupano, le fantastique conteur d'histoires, a encore une fois frappé juste. Il sait manier la plume pour faire des personnages profondément humains, des gens simples dans lesquels on croit et qui nous donnent envie de les aimer. Ce qui n'est pas sans risque lorsqu'on ne connait rien de leurs vies.

L'humour ressort particulièrement bien de cette BD, et j'ai beaucoup ri à la lecture. Vraiment ri aux éclats, pas simplement souri. C'est déjà bon signe !

Les albums sont très différents les uns des autres, abordant tour à tour d'autres thématiques et mettant en avant d'autres aspects des personnages. Mais surtout, je crois bien qu'il s'agit de l'album de Lupano le plus engagé. L'auteur avait toujours un message social dans ses BDs, et souvent très engagé. Mais là, j'ai l'impression de lire un message bien plus politique et bien plus engagé. Avec des petites piques sur le monde de la politique, mais surtout sur l'engagement de chacun dans une société de tous. Et le dernier tome est particulièrement bien trouvé, sur une situation assez courante et peu manichéenne : agrandir une usine d'anti-dépresseur pour refaire des emplois dans une zone à sauvegarder, avec la possibilité d'un retour des jeunes et des magouilles politiques à la clé. Rien n'est blanc ou noir, c'est une situation qu'il n'est pas facile de juger.

Et c'est là la force de ce récit, qui invite non pas à s'engager pour refaire le monde, mais qui semble inviter à s'en créer un nouveau. C'est un peu comme un souffle d'espoir qui passe dans cette BD, cette envie d'autre chose que ce qu'on a. C'est très orienté décroissance, nouvelle politique et engagement citoyen, mais ça fait du bien de voir comment cela se mêle avec des vieux combats, de vieilles idées et des vieilles aspirations.

J'en ai peu parlé, mais le dessin est d'une très bonne efficacité. En vrai, je n'aurais pas grand chose à en dire, vu que je n'ai rien noté de particulier. Ça fonctionne parfaitement.

Cette BD m'a beaucoup plu, et même si j'ai sans doute gardé une lecture très politique de l’œuvre, je trouve qu'elle mérite qu'on s'y attarde juste pour se faire plaisir. L'histoire reste très sympathique, on passe un agréable moment en compagnie de ce trio infernal de vieux. Je recommande la lecture de cette BD qui fait souffler un vent de fraicheur avec des aînés !

Nom série  Our summer love  posté le 31/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai du mal à juger ce manga, car autant je reconnais d'un côté toutes les qualités dont il est pourvu, mais pour autant je reconnais totalement son manque d'originalité. C'est un manga qui est efficace et sans surprises.

L'intrigue est exactement celle du résumé, un peu augmenté. Mais ne vous attendez pas à des retournements incroyables, il s'agit d'une romance dramatique. Rien de plus, rien de moins. C'est très bien fait, un peu vite lu, agréable et prenant. Mais ce n'est ni innovant ni inoubliable (c'est d'ailleurs cette dernière remarque qui m'empêche de conseiller l'achat).

Niveau dessin, c'est très propre, peut-être un peu trop enfantin. Mais là encore, l'efficacité est présente.

Non, le gros point noir, c'est qu'on a du mieux dans le genre romance (et rien que par la proximité du titre, j'avais trouvé Our summer holiday bien plus notable). Rien de mauvais, rien de honteux, rien de faramineux non plus. Si vous tombez dessus, la lecture ne sera probablement pas désagréable. Si vous ne le lisez pas, votre vie ne sera sans doute pas changée. C'est le genre de BD que j'ai du mal à noter, mais c'est dans la moyenne.

Nom série  Presque maintenant  posté le 31/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sans aucun doute le plus mauvais des Cyril Bonin que j'ai lu jusqu'à maintenant. Je rejoins beaucoup l'avis de Mac Arthur : il y a du bon, mais c'est globalement inintéressant.
En l'ayant relu, je me demande si ce n'est pas tout simplement le récit qui est trop court. On commence sur une histoire de triangle amoureux, et on bascule sur les nanopills vers un tiers du récit. On suit la vie de couple et l'idée (par ailleurs très bonne) des nanopills et boum, la fin arrive. C'est trop rapide comme conclusion, elle ne satisfait rien.
L'histoire de triangle amoureux est quasiment la seule qui a une conclusion, mais elle manque de développement, l'histoire des nanopills est intéressante mais manque de consistance ... D'ailleurs il n'y a pas autant de réflexion qu'il pourrait y avoir autour de cette technologie. Les quelques excellentes réflexions qui en découlent ne débarquent que sur la fin. Les personnages sont très développés et empêchent un développement de l'autre intrigue. Il reste peu de choses au final, même si les personnages sonnent vrais et qu'ils ont des relations bien traitées. C'est trop court, trop rapide.

Rien ne semble indiquer le véritable ton du livre : une comédie romantique, une anticipation, une réflexion sur la santé ... C'est un peu de tout mais rien n'est assez fort pour laisser une envie de relecture. Au final, je n'ai pas envie de le relire, ni de l'acheter. L'histoire d'amour m'a laissé plutôt froid (et de la part de Cyril Bonin c'est quand même rare), plein de choses semblent en suspens pour rien ...

Les dessins sont toujours aussi bons, pour peu que le style vous plaise, mais en dehors de ça je n'ai pas ressenti grand chose à la lecture. C'est dommage, il y avait du potentiel ! Mais je ne peux pas vraiment vous le conseiller.

Nom série  I am a hero  posté le 05/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Surprenante BD que voila, qui sait jouer des codes du genre pour proposer quelque chose de neuf. Mais qui est aussi particulièrement dérangeante.
Cette BD parlant d'apocalypse zombie prend le temps de se poser, ce qui est pour le coup assez peu vu (notamment dans la façon dont les gens réagissent ou ne réagissent pas face à cette menace). Il faut plusieurs tomes pour que les premiers zombies apparaissent et que la panique commence. C'est déjà bien vu.

Mais le traitement original et excellent, c'est bien les personnages. L'auteur a su cultiver le malaise permanent à propos de personnages détestables ou très dérangeants (mention honorable au "colonel" qui fantasme sur les bas des femmes). On est dans un manga sans vrai héros, et pourvu de personnages très réalistes. Les vilenies et les actions insensées seront souvent présentes et la crédibilité des événements (en dehors des zombies) est plutôt bonne. Je crois que c'est qui marche dans ce manga : loin des clichés du genre apocalyptique, on retrouve des héros ordinaires dans une situation qui ne l'est pas.

Le dessin est très bon, l'auteur faisant des gueules plutôt étrange et des ambiances malsaines qui prennent le temps de se développer sur plusieurs pages. Le problème devient la rapidité de lecture (certaines pages s'enchainent parfois très vite) mais on a quand même un bon temps de lecture devant soi.

Ce qui m'empêche de mettre plus, c'est la frustration ressentie sur la fin : les informations disséminés sont plutôt faibles et on reste sur une conclusion logique mais qui est un peu trop abrupte.
Il n'empêche que la lecture m'a fait penser à "Je suis une légende" (le livre, pas l'horrible film) ou encore une métaphore sur la sociabilité de l'humain. C'est très dérangeant dans son traitement comme série, mais bien trouvé. Entre le looser anti-social qui sert de personnages principal ou les différents personnages geek/otaku qui traversent l’œuvre, j'ai eu l'impression d'un message qui traversait tout le manga.

En vrai, c'est un bon manga, qui a une fin un peu décevante au regard du reste. Il manque quelques pistes, quelques explications pour cette fin, mais sinon je vous encourage à le découvrir. C'est assez inattendu et neuf pour intéresser les lecteurs. J'hésite encore sur la note, mais je crois que je ne pourrais pas vraiment pousser jusqu'au 4. Peut-être après plusieurs relectures !

Nom série  Le Rapport de Brodeck  posté le 02/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Larcenet fait aujourd'hui figure d'autorité dans le paysage de la BD française, avec des sorties d'albums toujours plus remarquées, des critiques élogieuses et une omniprésence dans les ventes, les articles et les festivals. C'est un monstre de la BD, et à ce titre j'essaye de rester encore plus neutre lorsque j'en parle. Il est beaucoup trop facile de tomber dans les louanges faciles quand on aime quasiment tout de l'auteur.

Pourtant, le rapport de Brodeck m'a happé à nouveau. Comme tout les autres ouvrages de l'auteur. Implacablement.

Je ne pourrais pas dire grand chose que les autres avis n'ont déjà soulignés. Tout est bon, du dessin à l'histoire, les cadrages, les partis pris et les représentations, ce qui s'en dégage ... Tout ! Rien ne semble laissé au hasard, et j'ai une envie de le relire alors même que je rédige cet avis. Mais je crois qu'il faut prendre le temps pour le lire, parce que cette œuvre est dense et noire. Très noire. Pas seulement au niveau du trait.
C'est ici l'humanité dans toute son horreur à laquelle on assiste. Et ça n'est vraiment pas beau. D'ailleurs Larcenet renforce cette horreur par la contemplation de la nature qui environne ce village. Une nature qui gagne toujours à la fin, recouvrant tout, les crimes et l'horreur. Des thèmes chers à l'auteur et qu'on retrouve dans bon nombre d’œuvres.

Larcenet signe ici un chef-d’œuvre (et je ne pourrais dire si c'est SON chef-d’œuvre, tant les autres me semblent légitimes à concourir aussi), et l'adaptation est une réussite à tout point. Je n'ai nul envie de lire le livre, convaincu que je n'en tirerais rien de plus. La BD est suffisante à elle-même sur tout. Elle n'appelle nulle lecture supplémentaire.

Je m'arrêterais ici, en suggérant simplement la lecture de cet œuvre. Elle est traversée d'une noirceur et d'une fatalité, mais elle marque. Larcenet à plus que réussi son coup, et prouve encore une fois la mesure de son talent. Un monstre sacré, cet auteur.

Nom série  L'Histoire des 3 Adolf  posté le 02/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tezuka ... Le dieu du manga n'usurpe pas son nom, c'est certain. Il a un talent de conteur, de dessinateur, d'auteur et allie tout cela avec une intelligence de propos. Et toujours le mélange entre la noirceur et l'humanité de tout ses personnages. C'est une véritable mine d'or que chacune de ses séries. Et encore une fois, l'Histoire des 3 Adolf ne déroge pas à la règle.

Cette histoire se développe sur toute la période du nazisme (et même après) et prend le temps d'installer ses personnages et son histoire. C'est impressionnant comme il est facile de gober autant de pages alors même que le propos est bien souvent très noir. Mais tout passe sans aucun souci.
On retrouve ici bon nombre de thèmes chers à Tezuka : l'humanité des personnages inhumains, la dictature et la guerre (on sent très bien à quel point il a été traumatisé par ce qu'il vécut dans la seconde guerre mondiale), la violence faite aux femmes (qui revient presque tout le temps dans ses œuvres) ... Le tout associés à des nouvelles thématiques autour de l'idéologie nazies, mais aussi de la façon dont tout finit par revenir. Je ne peux pas ici en dire plus sans spoiler, mais la fin est d'une cruauté rare et d'une justesse douloureuse. Elle reboucle parfaitement sur l’imbécilité de l'humain qui n'en finira jamais de se taper dessus et de se haïr. C'en est presque désespérant.

J'ai beau savoir que le propos de départ de la BD est une légende urbaine, il n'empêche que je suis époustouflé par la facilité avec laquelle Tezuka utilise cela pour développer une histoire complète autour. Une histoire qui prend au tripes et qui laisse finalement songeur lorsqu'on referme le livre.

Je le redis encore une fois, mais le dessin me subjugue à chaque fois. La maestria dont il fait preuve, le dynamisme et la précision qu'il y met est incroyable. Le drame côtoie la comédie, la satyre côtoie la réalité crue, l'histoire côtoie la fiction. C'est impressionnant de réussite dans chaque case, dans chaque organisation de planches.

Je ne saurais quoi dire sans donner l'impression de m'épancher encore et encore sur son talent, mais je recommande cette oeuvre. En fait, je recommande plutôt l'auteur. Vraiment.

Nom série  Zaï Zaï Zaï Zaï  posté le 01/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Fabcaro avait frappé fort à la sortie de Zaï Zaï Zaï Zaï. La BD a largement fait parler d'elle et c'est tout naturellement plein de confiance que je me suis précipité dessus. Grand bien m'en a fait d'ailleurs.

Cette BD est un condensé d'humour, mais pas exempt d'une pointe de critique sociale acerbe. Fabcaro a l'art de croquer le français moyen, dans sa toute moyenne. Il émaille son récit de petites répliques bien senties, de petites piques envers des personnes ou des institutions, le tout en n'oubliant pas de rester délicieusement absurde.

Je crois que c'est le premier Fabcaro que j'ai lu, et je ne le regrette absolument pas. C'est du tout bon de A à Z, le dessin très particulier mais complètement dans l'air de la BD apportant sa touche de comique supplémentaire. Je ne peux que recommander une BD comme celle-ci.

Nom série  Brindille (Vent d'Ouest)  posté le 13/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai découvert cette BD sous les conseils de mon libraire et je n'ai largement pas regretté mon achat ! Il est vrai que c'est un tome très mystérieux et qui donne envie de découvrir la suite dès qu'elle sortira. Mais j'ai tout de même un peu de réserve là-dessus.

L'histoire semble être de facture classique, mais avec une bonne dose de mystère qui tient en haleine tout au long du premier volume. Qui est cette jeune fille, pourquoi est-elle ici et que va-t-il se passer ? Tant de questions qui hantent la BD et qui ne trouvent pas encore de réponses, même si des pistes sont proposées. En tout cas, rien n'est éclairci clairement.

J'ai beaucoup apprécié le dessin, très joli et avec une coloration très bien faite. Il y a un très beau travail sur les lumières notamment, et une pagination qui est très efficace. Ça me donne envie de découvrir leur série Love qui me fait de l’œil depuis un petit moment.

Mais avec tant de qualités, pourquoi suis-je sur un petit 3/5 ? Eh bien parce que j'ai des grosses réserves sur le fait que la BD va se conclure en un seul volume. Les auteurs nous ont développé quelque chose d'assez gros, et je suis curieux des révélations que le deuxième tome va nous pondre. Même si je crois que ça risque d'être un peu rapide dans le dénouement. La BD prend le temps de se poser (notamment dans les paysages) et j'ai un peu peur que ça ne soit une conclusion forcée et précipitée. En attendant de lire la suite (que j'attends avec joie), je garde mes réserves. Espérons que les auteurs me fassent changer d'avis !

Nom série  Dialogues  posté le 13/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je rejoins totalement l'avis de NoirDésir. C'est délicieusement con comme genre de BD, et j'ai adoré. On y trouvera une suite de cases aux personnages inexpressifs, aux poses figées et aux attitudes souvent reprises d'une case à l'autre. Rien que des dialogues qui seront envoyés les uns à la suite des autres. C'est très simple et pourtant diablement efficace.

Le petit souci qu'on peut avoir avec cette BD, c'est qu'elle fait appel à plein de codes et connaissances nécessaires, notamment sur la mythologie grecque. Mais les détournements qui en sont faits sont parfaits. Une excellente façon de rire un bon coup en rentrant le soir (la BD n'est pas tellement faite pour être lue en une fois, il vaut mieux la picorer tranquillement à petite dose).

Niveau dialogues, c'est du lourd. Les gags s'enchainent sans se ressembler (parfois deux trois gags exploitent la même idée mais c'est plutôt rare) et surtout arrivent à me faire rire presque à chaque fois. L'auteur a décidément fait très fort. Je ne peux que vous encourager à aller la lire, pour vous faire votre avis sur ce type d'humour. En tout cas moi ça me fait un bien fou !

Nom série  L'Obsolescence programmée de nos sentiments  posté le 13/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le nom de Zidrou m'attirait déjà sur la couverture, mais l'avis de MacArthur m'a convaincu de me plonger dans cette lecture les yeux fermés. Et franchement ... je ne regrette qu'à moitié.

Peut-être parce que j'étais enthousiaste suite à cet avis, j'ai été un poil déçu à la lecture de la BD, parce qu'elle m'a semblé "seulement" bien. En fait, je crois que j'ai été déçu qu'elle s'arrête aussi vite. Après, y avait-il besoin de développer encore, je ne suis pas certain non plus ...

En tout cas, c'est avec grand plaisir que j'ai découvert le travail de la dessinatrice. Je ne l'avais jamais vu auparavant mais j'ai pris grand plaisir à découvrir sa patte tout au long du récit. Dans une histoire qui interroge sur le corps et l'image qu'on en a, il est important de mettre cette image en dessin. Et elle s'en sort à merveille, alliant l'expression du trait avec une douceur bienvenue dans l'histoire.

Et l'histoire, parlons-en : une très belle histoire d'amour, qui sait se faire simple et touchante. Elle ne perd pas de temps à développer des fioritures inutiles, ici tout est dans la simplicité. Les scènes sont très belles et très justes.
Mais, ce qui m'a un peu refroidi, c'est justement que l'histoire est un peu trop rapide. J'ai eu l'impression d'une lecture très rapide et qui ne m'a pas suffi. La conclusion est très bien, apportant son lot de réponses et de questionnement, mais j'aurais aimé un peu plus.

En vrai, je ne saurais dire ce qui m'a manqué, mais un petit quelque chose de plus m'aurait fait mettre un 4/5. En attendant de trouver quoi et de pouvoir changer d'avis, je laisse mon 3 et un conseil d'achat car il s'agit là d'une vraie belle BD. Avis aux amateurs de romans graphiques.

Nom série  Moins qu'hier (plus que demain)  posté le 12/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne sais pas si c'est un courant d'humour qui se développe en ce moment, mais entre Petit traité d'écologie sauvage, Dialogues et cet album, j'ai l'impression de voir émerger un genre d'humour basé sur les dialogues et du dessin souvent répétitif qui renforce l'ensemble. En tout cas qu'est-ce que je me marre !

Soyons honnête, ce n'est peut-être pas au niveau de ce qu'il a pondu avec Et si l'amour c'était aimer ?, mais Fabcaro a pondu une autre BD que je trouve hilarante. Certains gags m'ont véritablement fait pleurer de rire, et globalement il n'y a pas un gag qui m'a laissé de marbre. La répétition de certaines scènes, l'absurdité de certaines chutes et la façon dont il arrive à pondre des dialogues truculents amènent le rire de façon naturelle. C'est une belle BD sur la déliquescence au sein du couple, et une belle BD humoristique qui fait plaisir à lire.
Niveau dessin, il y a beaucoup d'utilisation des cases répétées, mais ce n'est franchement pas dérangeant pour ce qui est passé comme genre d'humour.

C'est le troisième Fabcaro que je lis, et je songe très sérieusement à me pencher plus en avant sur cet auteur. Il a le don de me faire rire à chacune des BD, et ça me plait beaucoup. Vivement la prochaine.

Nom série  Petit traité d'écologie sauvage  posté le 02/02/2018 (dernière MAJ le 12/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je grossis un peu la note, mais quand une BD humoristique me fait rire, et j'entends par là vraiment rire à voix haute, je dois la considérer comme très bonne !

L'auteur s'est lâché dans cette BD, et ça se sent : il part de son idée générale, l'adoption par le monde entier de la conception de vie Jivaro, et la subsistance dans quelques régions seulement de la culture occidentale. Dans cette version alternative du monde, toutes les valeurs sont inversées et les gags fusent. Que ce soit sur la politique (j'ai adoré le gag sur Poutine), ou dans la vie de tous les jours, on se fend la pipe à regarder les choses sous un oeil foncièrement différent du notre.

Ce que j'ai bien aimé, en plus de ces gags très bons, c'est que l'auteur passe quelques travers humains au vitriol, notamment la conception de l'anthropologie (ah, ces braves sauvages et leurs sociétés "primitives" qu'on essaye de comprendre ...) ou sur la politique en général. Mais quel plaisir de voir tous ces politiciens dans une telle mouise ! Ça fait un bien fou.

Le dessin est très bon, quoique parfois la répétition des cases est un peu trop facile. Mais les couleurs sont très jolies et les caricatures réussies. On sent également un amour de l'auteur pour la nature, et ça fait du bien à voir.

En résumé, c'est une BD d'humour qui fait plaisir, avec des gags qui font mouche et des petites piques bien senties sur notre société, et surtout sur la conception que nous en avons. Une bien belle découverte donc !

Je me permets d'ajouter que le tome 2 est tout aussi bon et hilarant que le tome 1, avec des petites piques sur l'actualité qui font plaisir. Les deux sont conseillés à la lecture !

Nom série  Le Monstre (Serpieri)  posté le 12/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans la lignée des autres BD de Serpieri, j'ai trouvé ce tome aussi plaisant à lire que les autres, avec les mêmes défauts et les mêmes qualités.
On retrouve toute la maestria du dessin de Serpieri, mais toujours dans des histoires bien souvent trop courtes. J'ai l'impression que plusieurs fois la contrainte du nombre de pages de la publication a empêché l'auteur de développer ses histoires autant qu'il le voulait. C'est dommage, parce qu'elles mériteraient parfois une petite extrapolation.

Par contre, je reconnais à Serpieri une certaine description noire de l'humanité. Les hommes sont violents et lâches, la plupart du temps représentés sous leurs pires jours. Ca change de la figure mythique du cow-boy. Et je ne parlerais pas de la place de la femme dans cette société, où elle est à la fois réduite à un objet ou à une marchandise. C'est pas la meilleure vision de l'homme, mais ça fait plaisir de voir quelque chose s'approchant plus près de la sordide réalité.

En gros, cette BD est à lire pour les fans de Serpieri et de son dessin, mais encore une fois il manque un peu de consistance dans les récits. Quelque chose en plus, un peu plus de développement et les histoires seraient parfaites. Ca reste tout de même très agréable à lire !

Nom série  Dans la combi de Thomas Pesquet  posté le 12/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sans doute LA BD qui a fait le plus parler d'elle récemment, Dans la combi de Thomas Pesquet est une BD acclamée, encensée et brandie face à toute critique que l'on fait à ce média. J'ai préféré attendre avant de me lancer dans l'achat et la lecture, craignant d'avoir trop d'attentes. Mais ma retenue était inutile : cette BD est bien pourvue de tous les atouts qu'on lui accorde.

J'aime beaucoup le travail de dessin de Marion Montaigne, qui semble toujours un peu "facile" et brouillon, mais qui allie une efficacité de lecture avec un foisonnement de détails. Et ce n'est pas si évident que ça d'arriver à synthétiser l'intérieur de l'ISS ou les nombreux détails techniques que l'astronome voit chaque seconde.

La BD est un documentaire qui allie une histoire agréable à suivre, de l'humour, des explications techniques et surtout une grande passion. Passion de Thomas Pesquet pour son métier et toutes les facettes plus humaines dont il regorge, évidemment, mais aussi de Marion Montaigne pour la vulgarisation ! Elle arrive à transmettre aussi bien les données techniques que les données plus humaines, elle nous fait rire et nous en apprend quasiment à chaque page. C'est toujours plaisant à lire, prenant et documenté. On en redemande une fois la BD finie !

Dans la longue liste des qualités, il faut ajouter la taille de la BD, qui prend ainsi le temps de tout développer, des premiers test de sélection jusqu'aux détails de la préparation. Et le découpage en chapitres rajoute à l'immersion qui est faite dans la BD (pour l'anecdote, j'ai rêvé d'espace pendant plusieurs jours après la lecture ... Immersif, comme dit).

En vrai, il n'y a pas grand chose à redire sur cette BD. Je lui décernerais presque le culte (on va dire que ça ne m'a pas bouleversé au point que je le lui décerne), mais on est dans un parfait immanquable. C'est drôle et distrayant, instructif, prenant et parfaitement dans l'air du temps. Si vous aussi vous avez suivi les aventures de Thomas Pesquet et que vous voulez en savoir plus sur les coulisses de chaque photo qu'il poste, ruez-vous sur la BD. C'est vraiment un plaisir et l'engouement autour de cette BD est parfaitement justifié.

Nom série  Contes ordinaires d'une société résignée  posté le 01/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au final, je met quand même un 4/5 pour cette BD, parce qu'elle a quand même de sacrés atouts pour elle et que je dois reconnaître qu'elle marque. C'est rare les BD qui me répugnent à la relecture parce qu'elle est trop dérangeante, mais celle-ci en fait partie.

J'avais été attiré par le titre et la couverture, mais il s'agit de différentes sortes de récits à l'intérieur. De l'anticipation pure (notamment sur le plan social), de l'actualité détournée, des dérives politiques... Tous les genres de l'anticipation sont englobés. C'est grince-dent et cynique, horriblement cynique. En soi, je ne pense même pas qu'on puisse le ranger dans la catégorie humour, tant c'est noir de récit.
Mais là où l'auteur fait fort, c'est dans la dénonciation de tous les travers sociaux. Il ne représente pas l'humanité sous son meilleur jour, mais laisse toujours une place à l'espoir. Place minuscule, certes, mais qui fait la différence dans plusieurs récits.
Les métaphores abondent également, parfois très facilement reconnaissables, parfois plus subtiles. C'est plutôt bien trouvé dans la plupart des cas, et j'ai beaucoup apprécié le mordant qui s'en détachait.

Si je dois faire ma fine bouche, je dois reconnaître que certains récits sont plus anecdotiques que d'autres, mais la plupart proposent des idées assez fortes et des développements originaux. J'ai une préférence particulière pour "Un mets des plus exquis" ou "Aimez-vous les uns les autres" qui parvient à merveille à faire ressortir toute l'absurdité de l'être humain, qui, devant une nouvelle à faire dresser les cheveux sur la tête -banaliser le commerce de viande humaine- tire une satyre féroce sur le marché que cela développe et la reconnaissance par le prix de sa viande au kilo. Glaçant d'effroi et parfaitement bien traité.

Le dessin est très bon, même s'il change assez souvent d'une histoire à l'autre. Je suis un peu gêné parfois par les innombrables bulles que l'auteur fait tourbillonner autour de la tête de ses personnages, mais en dehors de ça je reconnais un sacré coup de crayon.

C'est probablement la première fois que je lis une BD turque, mais si les autres sont du même acabit j'ai hâte de les découvrir. En tout cas, si vous n'avez pas peur du cynisme, de la noirceur et du grince-dent, ruez-vous sur cette petite merveille. C'est inattendu et parfaitement dans l'air du temps !

Nom série  L'Apocalypse selon Magda  posté le 01/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD m'avait surpris la première fois que je l'avais lue, et j'ai finalement décidé de l'acheter lors du festival d'Angoulême, pour la relire dans de bonnes conditions. Et effectivement, je trouve la BD vraiment bien faite. Ne serait-ce que par le message que j'en ai tiré.

La BD explore la veine de l'apocalypse annoncée et d'une fin du monde imminente. Thème déjà vu mais qui est ici exploitée dans le point de vue d'une adolescente qui ne saura pas comment se comporter dans ce nouveau monde qui apparait. Un monde dans lequel elle se sent complètement perdue. Et curieusement, j'ai trouvé beaucoup d'échos entre ce monde qui va détruire les adolescents et le monde que l'on connait, ou beaucoup de jeunes se "perdent" dans leur adolescence (mais j'ai toujours tendance à voir des messages dans tout).

L'histoire joue beaucoup sur les personnages et leurs psychologies, et c'est réaliste. On a le droit à des réactions curieusement logiques tout autant que d'autres irréfléchies. Et pourtant je n'ai pas eu l'impression d'un manque de cohérence. C'est très particulier comme narration, mais ça sonne juste.

La fin est excellente, elle frappe dure et là où ça fait mal. Mais je trouve que toute cette histoire n'aurait pas cette saveur sans cette fin là. Il n'y a pas besoin de rajouter ou d'enlever quoi que ce soit.
Niveau dessin, j'adore vraiment ce que fait Carole Maurel. Ce n'est ni le plus fin ni le plus précis, mais il dégage quelque chose qui me touche. Elle a l'art de rendre le dessin beau, et j'adore l'utilisation des couleurs.

Bref, c'est une BD qui m'a plu et que je recommande, même si je ne suis pas capable de dire exactement tout ce qui m'a plu dedans. Peut-être le ton très noir qu'adopte le récit tout du long, ou la façon qu'on les adolescents de bruler leurs vies en jouant aux adultes qu'ils ne sont pas (et dans ce cas, qu'ils ne seront jamais). Une BD bien faite et très belle. Je recommande.

Nom série  En attendant Bojangles  posté le 31/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai acheté cette album car j'aime beaucoup le travail de la dessinatrice, Carole Maurel (que je connaissais sur les albums Luisia ici et là et l'excellent L'apocalypse selon Magda) et que j'avais bien envie de découvrir cette nouvelle BD.

Mon sentiment au sortir de cette lecture est mitigé : d'un côté j'ai apprécié la BD et l'histoire, de l'autre je ne dirais pas qu'elle est transcendante non plus. En fait, il s'agit là du type de BD plutôt simple et facile à lire, qui contient son lot de bonnes idées, de message fort et de thématiques réfléchies, mais qui ne marquera pas non plus de façon indélébile. Et curieusement, c'est aussi une partie de son charme : c'est frais et léger, à la façon dont vit la mère, véritable héroïne de ce roman.

L'histoire est très peu classique, avec une famille étrange et un peu déjanté, vu par les yeux d'un petit garçon. On ne peut être que surpris du comportement de la mère ou de la façon dont le père enchaine sur les caprices et étrangetés de celle-ci. Mais il se dégage aussi une douceur propre à cette famille, un brin de folie et de légèreté qui fait plaisir. C'est un petit plaisir à lire, et qui n'engage à rien.

La fin est assez belle aussi, mélange entre la beauté et l'amertume. Accompagné par un dessin coloré et vif, on est plongé dans l'ambiance dès les premières pages.

C'est une lecture recommandée lorsque vous voulez échapper aux marasmes, à la lourdeur et à la réflexion. Une petite parenthèse coloré et festive qui saura aussi rester grave lorsqu'il le faut. J'aime bien, et ça ne va pas plus loin.

Nom série  Gunnm Other stories  posté le 31/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Oui, c'est pas mal, mais non, ce n'est pas vraiment indispensable. C'est le genre de BD que j'ai parce que je suis fan de la série mère, mais si vous n'avez pas lu celle-ci l'intérêt de cette BD devient franchement discutable.

Le dessin est toujours aussi bon, même si je le trouve plus proche de ce que l'auteur a produit avec un trait plus manga et moins sombre que dans la série d'origine (c'est toujours autant détaillé et sombre, mais il y a plus de visages comiques par exemple). Les histoires courtes sont plus anecdotiques et amusantes que réellement passionnantes.
Sur les quatre du livre, deux m'ont paru intéressantes (la première et la dernière), les deux autres sont plus simples à mes yeux.

Après, cette BD à le mérite de nous replonger encore une fois dans l'univers de Gunnm, et rien que pour cela c'est déjà un petit plaisir, mais on est très loin du plaisir de la série mère. Je déconseille l'achat parce qu'il s'agit clairement d'un titre pour aficionado, et j'en suis.

Nom série  Paf et Hencule  posté le 31/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore une BD que j'étais certain d'avoir avisé, mais que je n'avais jamais pris le temps de noter.

Paf et Hencule, c'est une BD qui divise et qui fait débat. Elle est le genre qu'on aime ou qu'on déteste. Personnellement je la classe dans celles que j'aime !

Après, j'ai une affection pour l'humour noir et cette BD en est un parfait exemple : noir charbon, trash et dégueulasse, cette BD se permet toutes les saloperies qu'on n'ose plus faire dans la rue. C'est évidemment misogyne, raciste, homophobe, colonialiste, ... Ca se moque de l'armée, de la politique, de la justice et des médecins. C'est cynique et méchant, et souvent très con aussi. On ne peut que conseiller à un public averti.

Le dessin est franchement moche, il est en adéquation avec le propos. Ce n'est pas pour ça qu'on lit ce genre de BD de toute façon.
Si vous aimez l'humour noir charbon, les bons gags horrible et que vous ne voulez pas une merveille de dessin, cette BD est faite pour vous ! Sinon passez largement votre chemin.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 25 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque