Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 315 avis et 27 séries (Note moyenne: 2.88)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Notre seul ami commun  posté le 11/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au risque de faire avoir une crise cardiaque à notre Jetjet national, je ne mets que 3 étoiles à cette série.

Le premier mot qui me vient à l'esprit pour la qualifier, c'est "ORIGINALITÉ". C'est un sacré pari, risqué, que l'auteur et l'éditeur ont tenté.
Tout vient bousculer les codes: le fait de raconter une autobiographie avec des animaux anthropomorphes, la colorisation, la dualité entre la vie réelle et le jeu vidéo, la mise en pages avec le chassé-croisé entre l'histoire de Boris, de Mouss' et de celle du cochon garagiste, le début de chaque chapitre, symbolisé par un objet du quotidien dont il est donné la définition, la façon d'imager les sentiments de l'auteur-personnage principal, par des dessins au style surréaliste. Il y a quelque chose de Kafkaïen là-dedans.

Pour l'histoire en elle-même, il semble qu'elle soit authentique, je me demande si la chute l'est vraiment. Si c'est c'est le cas, c'en est une sacrée, et on peut dire que Boris Mirroir a en effet pris de gros coups au moral...

Ma note reste positive, principalement pour le risque pris. J'ai lu cette série avec un certain plaisir, plutôt avec curiosité en fait. Je ne sais pas si je la relirai, par contre.

Nom série  USA (Uriel Samuel Andrew)  posté le 11/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une histoire que je trouve assez insipide pour ma part, au risque de paraître pour un salaud insensible.
Il n'y a aucune surprise ni originalité dans ce récit ou dans les dessins d'ailleurs. Alors, ça n'est pas un raté, hein, j'ai lu tout ça d'une traite, graphiquement c'est réussi, mais rien ne m'a surpris en bien ou en mal.
Le scénario on l'a déjà vu en livre, BD, films et séries TV, avec n'importe quelle guerre récente ou ancienne: une histoire de soldats qui ont du mal à se réinsérer dans la vie de tous les jours après leur expérience de la guerre. Tout cela finit mal.
De plus, je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages. Pleurer sur le sort de soldats de l'armée américaine, venue amener la démocratie à coups de bombes et de MK, j'ai un peu de mal...

Vous l'aurez compris, cette lecture ne me laissera pas un souvenir indélébile.

Nom série  Lune et l'autre  posté le 07/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une BD étrange, au style manga, se déroulant au Japon, mais écrite par un français.

Ma note basse est principalement motivée par le scénario, auquel je n'ai pas trop accroché.
Il est assez plat, l'action faisant cruellement défaut.
Il s'agit d'une histoire fantastique pas facile à comprendre, mais même les passages réels sont assez peu crédibles: l'union entre l'héroïne et la petite fille se fait de façon instantanée, elles ne se connaissent pas, et puis pouf ! Elles vont ensuite passer la suite de l'histoire en étant inséparables. Il en est de même pour notre jeune cadre qui lâche tout pour tomber dans un amour inconditionnel pour l'héroïne, quitte à commettre des actes illégaux.
Même la fin est assez mal amenée je trouve, et, au final, j'ai du mal à comprendre ce que j'ai lu, ça manque de clarté.

Graphiquement, j'ai trouvé ça pas toujours très gracieux, parfois les visages sont ratés, dans leur traits ou leurs proportions. Le trait n'est globalement pas très fluide et assez cassé et géométrique.

Une lecture pas désagréable, mais pas agréable non plus, un peu ennuyeuse et opaque, dispensable, donc.

Nom série  Comment naissent les araignées  posté le 07/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD qui j'ai lue d'une traite, je ne peux donc pas mettre une mauvaise note.

L'histoire est en effet prenante et intéressante, mais, au final, il s'agit d'une tranche de vie, plus que d'une histoire en tant que telle avec une morale ou un twist qui la rendrait surprenante, ou qui donnerait envie de la relire.

J'ajoute en plus qu'au niveau crédibilité, c'est quand même un peu juste...Ce road-trip improvisé entre 2 filles qui se connaissent assez mal, et une clocharde, qui partagent certes toutes les trois une vie difficile gâchée par une mère envahissante et despotique.

Graphiquement ça n'est pas dans le style que j'affectionne le plus, mais ça n'est pas désagréable pour autant à regarder. On est dans des couleurs oranges, mauves, roses, une impression d'aube ou de soleil couchant.
J'ai parfois trouvé que les personnages manquaient aussi d'expressivité.

Au final, pas un mauvais moment avec cette BD, mais pas envie de la relire. Après avoir écrit mon avis, je lis celui de pol, et c'est tout à fait ce que je ressens.

Nom série  Au nom du père...  posté le 07/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5/5

Agréable thriller au scénario bien construit, "Au nom du père..." est un ouvrage assez surprenant.
Je ne savais pas à quoi m'attendre en achetant cette BD, et j'ai été agréablement surpris.

L'histoire est vraiment prenante et le rythme est très bien soutenu. Le twist final se devine quelques pages avant qu'il n'arrive mais bon, il est suffisamment original pour pardonner ce petit défaut.

Graphiquement, j'ai beaucoup aimé ce noir et blanc très efficace, je n'ai pas grand chose à y redire, les formes, notamment féminines et émoustillantes (...) sont bien rendues.

Mes quelques griefs sont les suivants: parfois la mise en scène perd en clarté, notamment à la fin lorsque l'héroïne se fait tirer dessus, j'ai eu du mal à comprendre ce que je voyais, comment ça se produisait, il y avait moyen de faire plus clair et mieux construit comme point de vue.
Ce qui m'a vraiment agacé et qui gâche un peu le truc, c'est le fait que l'auteur cherche vraiment à américaniser ce polar qui se déroule en France, ambiance un peu Floridienne ou Californienne, le policier français, qui se présente comme faisant partie de la brigade fédérale...??? Pourquoi ? Je n'ai pas bien compris....

Au final une BD réussie et bien faite. Bravo.

Nom série  Burn out  posté le 01/02/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
3.5/4

Cette BD est agréable et assez fluide à lire, la narration est excellente, et il y a un bon équilibre entre les temps d'action et les temps morts.
Le scénario est prenant et surprenant, j'avais peur d'être déçu de la chute au fil des pages, mais finalement, non, c'est une vraie surprise qui attend le lecteur.

Pour les points négatifs, j'ai pas trop aimé le dessin, globalement pas beau et irrégulier (volontairement?), les personnages, en premier lieu le principal protagoniste sont parfois représentés comme si un enfant en avait fait le portrait. Le héros ressemble alors carrément à un singe.
J'ajoute que j'ai parfois été perdu dans la nuée des personnages masculins (Josh, Bud, Paul...).
Enfin, cet ouvrage fait partie de ceux qu'on ne compte pas relire, après en avoir découvert la chute, le twist final en étant le principal avantage, notamment si on le compare à la performance graphique.

Nom série  Le Testament du Docteur Weiss (Georg Weiss)  posté le 28/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quel dommage !
Il y avait là tous les ingrédients pour faire une très bonne BD avec ce scénario original et fantastique, cette atmosphère particulière dans un petit village marin au XIXe siècle, et, surtout un dessin que j'ai adoré, particulier, un peu dans le style de Christophe Blain ou de Christophe Gaultier. Certaines cases sont vraiment très réussies.

Hélas, l'histoire est trop vite expédiée, trop vite racontée, elle manque de temps morts, et de volume ! Mes craintes étaient déjà grandes quand j'ai constaté le peu d'épaisseur de l'ouvrage, sachant en plus qu'il y a un carnet d'esquisses à la fin.
Certains passages m'ont carrément laissé dans l'incompréhension, comme quand le héros décide d'aller à l'église dans la nuit glaciale, et qu'il y est rejoint par la jeune serveuse (???).
Plus ça va et plus ça va vite, aucune explication claire sur ce qui se passe, la fin est lâchée au lance-pierres et, franchement, je me suis dit que ça n'était pas possible, qu'il ne pouvait s'agir d'un one shot, j'ai cherché les mots "FIN" ou "à suivre" en bas de la dernière page...

Au final je ne comprends pas trop l'engouement, la note, le prix que cette BD a reçu dans un petit festival. Il y avait quand même matière à faire beaucoup mieux que ça.

Nom série  Persepolis  posté le 25/01/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai acheté cette BD il y a longtemps, je l'avais ouverte et je n'avais pas accroché...

Je me suis replongé dedans ces derniers jours, et je n'ai pas réussi à m'en défaire...C'était un vrai plaisir que de retrouver cet ouvrage tous les soirs.

Pour moi c'est un peu L'Arabe du futur avant l'heure, "L'Irano-française du futur" sans doute.

J'ai beaucoup apprécié cette histoire autobiographique, qui m'a plongé dans la guerre irano-irakienne pour l'essentiel, conflit que je ne connaissais que très peu...On en apprend aussi beaucoup sur le quotidien des jeunes iraniens, et du peuple iranien en général, au moment de la révolution islamique.

Je me suis pris de compassion pour Marjane Satrapi et ses proches, et, ainsi, j'avais beaucoup de plaisir à lire cette histoire.
Il en ressort l'envie de découvrir la civilisation iranienne, tellement riche !

Graphiquement, pas grand chose à dire, un noir et blanc clair et net, simple, qui va à l'essentiel. Ça colle parfaitement avec le quotidien pas souvent gai de l'héroïne. J'ai beaucoup apprécié.

Moi qui pensais reléguer ce livre comme cale-porte ou autre, il a désormais bonne place dans ma bibliothèque.

Nom série  Snoopy  posté le 09/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'accroche pas, et, malgré son statut de célébrissime BD, culte pour certains, je vois que je ne suis pas le seul.

Autant j'adore le trait simple et même les couleurs sur les versions colorisées, autant je m'ennuie ferme à la lecture. C'est très rarement drôle.
A défaut d'être marrant j'aurais cru y trouver un peu de finesse d'esprit, mais je n'en ai pas décelé non plus. Peut-être que le fait de lire cette BD en VF la dessert.
En fait, c'est plus des situations, des tranches de vie de gamins américains des années 50-60. On comprend alors que cela puisse plaire aux gens nés à cette période, mais personnellement, ça ne me fait ni chaud ni froid.

Je mets quand même 2 étoiles car j'ai réussi à finir un livre, sans plaisir. Disons que si un jour d'ennui j'ai que ça sous la main, pourquoi pas...

Nom série  L'Arabe du futur  posté le 19/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'adore vraiment cette série. Je suis en train de la relire, et c'est toujours le même plaisir, donc note maximale pour moi.

Déjà, il faut remarquer que le livre en lui même est très agréable au toucher avec ses pages épaisses et son papier à grain, tout l'inverse d'un papier glacé, parfois gênant à lire à cause des reflets.

Je lis chaque tome, assez gros, en une ou deux fois, tellement je suis happé par l'histoire. La lecture est en effet très agréable, très fluide, le trait est simple mais efficace, avec des personnages très expressifs, notamment concernant leurs mimiques.
Tout cela permet de suivre, sur un rythme effréné, le quotidien souvent drôle, mais parfois tragique aussi, des protagonistes, dont la plupart sont très attachants (Riad et son père surtout).

Côté couleur, on a une tétrachromie qui n'est pas sans rappeler le drapeau Syrien: noir, blanc, vert, et rouge.

Surtout, la lecture permet un voyage temporel et spatial dans le moyen Orient et la France du début des années 80. On a donc ici un témoignage des plus précieux sur la vie et l'idéologie des syriens et des libyens. Cette tranche de vie est sans doute encore plus précieuse depuis la guerre qui a ravagé la Syrie.

A consommer sans modération.

Nom série  Le Mystère du Monde Quantique  posté le 21/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Projet difficile que d'élaborer une BD de vulgarisation scientifique sur un thème aussi inabordable que la physique quantique.

La technique employée est celle d'un voyage spirituel et fantastique d'un héros de BD, accompagné de son chien mort/vivant, référence au paradoxe du chat de Schrödinger, image elle-même utilisée pour illustrer le phénomène de superposition des états quantiques.
Notre personnage va aborder la physique quantique de façon chronologique: sa découverte inespérée et involontaire par Max Planck, cherchant à comprendre le phènomène -non observé- de la "catastrophe ultraviolette", puis Einstein avec la nature corpusculaire de la lumière, l'effet seuil de l'effet photoélectrique, Niels Bohr, Werner Heisenberg qui réalise avec angoisse que toute la réalité de la physique n'est que mathématiques, Schrodinger...etc

Bien qu'étant un peu initié à cela par passion, je dirais que ça reste très compliqué, et plus j’avançais, plus c'était difficile, et plus j'ai eu l'impression que c'était survolé, mais sans doute par nécessité de faire simple. Il est vrai que ce sujet est tellement à contre-courant de notre façon de penser habituelle qu'il est ardu, même après plusieurs tentatives, de le saisir.

Pour le graphisme, s'agissant d'un ouvrage de vulgarisation, ce n'était sans doute pas la priorité, et je n'ai pas été très fan de ce trait épuré noir et blanc façon un peu années 60, avec parfois des touches de couleurs, qui s'avèrent utiles à la fin pour imager la superposition des réalités.

Au final, j'ai compris ou mieux compris un peu plus de choses, mais la lecture n'a pas été si agréable que cela. J'ajoute que l'on aurait pu mettre un peu plus d'humour dans le propos, ça n'aurait pas été du luxe. Par exemple, Schrodinger a trouvé, parait-il, son équation lors d'une partie de jambes en l'air avec sa maîtresse... Voilà un sujet qui aurait pu être exploité...

A relire sans doute.

Nom série  L'Homme gribouillé  posté le 17/04/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un poil déçu avec ce roman graphique, comme souvent quand on attend beaucoup d'un ouvrage.

J'ai beaucoup apprécié le rythme de la narration, très fluide, on ne s'ennuie jamais à la lecture de cette BD.
Au niveau scénario, il faut saluer le risque pris par les auteurs de raconter un polar fantastique à l'époque contemporaine. C'est toujours mieux que du faire du déjà-vu.
Pour les points négatifs, je dirais que plus ça va, moins ça va, et que le scénario perd en solidité à la fin, et, à partir de là, mon intérêt a chuté. Il est vrai que le fantastique prend une place de plus en plus prépondérante dans ce livre, c'est à prendre en compte. Mais en plus, j'ai trouvé que les personnages adoptaient des réactions peu crédibles (la fille perdue dans la montagne avec l'homme gribouillé et la mère a l'air de s'en foutre total, elle s'endort...), et au final, je ne vois pas très bien ce que vient faire Max Corbeau dans cette histoire...

Graphiquement c'est bien maîtrisé, j'ai adoré Paris sous la pluie. Le noir et blanc colle parfaitement à cette atmosphère pesante.
J'ai trouvé aussi que visuellement c'était plus fouillis à la fin, je devais me concentrer pour comprendre les cases, notamment avec l'homme gribouillé VS Max Corbeau...

Je ne pense pas le relire donc je regrette un peu mon achat.

Nom série  Lookbook  posté le 14/08/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'adore.
J'ai les 2 tomes et je ne m'en lasse pas. J'attends chaque caricature lâchée sur les réseaux sociaux avec impatience.

J'aime l'oeuvre, car Salch tape sur tous ceux qui me dégoûtent. C'est une sorte d'exutoire pour moi de le voir se taper toutes ces têtes de cons: Pénicaud, Enora Malagré, Nadine Morano, Hanouna... et j'en passe.

Les petits commentaires écrits autour de chaque dessin viennent parfaire ces portraits au vitriol, tels des piques sur le dos d'un taureau lâché dans l’arène publique.

Je suis totalement fan.

Nom série  La Pluie des corps  posté le 29/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Pas grand chose à retenir pour cette BD issue de la plateforme de crowdfunding Sandawe.

Le gros défaut est le scénario en lui-même. J'ai une sainte horreur de ces histoires complètement alambiquées, au final incompréhensibles, auxquelles l'auteur n'apporte que peu voire pas d'éléments d'explications. A la fin, c'est un peu au lecteur de se faire sa propre interprétation: débrouille toi avec ça, mon cher. C'était bien, hein ? Euh...j'ai pas tout compris les trucs, là...C'est rien c'est magique, c'est fantastique, c'est du 3e degré.
Très peu pour moi.

Deuxième défaut non moins important, il y a un gros problème de rythme dans ce récit ! C'est plaaaaaaaaaaaaaaaaat, c'est mou, toute l'histoire, déjà difficile à avaler, est racontée d'une traite, sans cadence, et donc, on se fait chier...
Certaines scènes ne sont pas claires non plus, j'ai dû une fois revenir en arrière pour comprendre ce qu'il se passait.

Le seul point positif, mais qui ne sauvera pas les meubles, c'est le talent d'Anaïs Bernabé, de l'école Emile-Cohl, qui montre de belles choses en dessins et en couleurs. Certaines planches sont plutôt réussies. Malheureusement, son niveau s'avère assez inconstant tout au long de l'ouvrage, notamment à la fin, où elle semblerait presque s'épuiser.
Malheureusement l'univers de cette BD est très restreint, le cadre ne change pour ainsi dire quasiment pas tout au long de l'histoire, et 90% du récit se passe dans la maison des deux principaux personnages, ça lasse donc encore plus et empêche peut être notre dessinatrice d'en montrer d'avantage.
Bref, je pense que notre artiste n'est pas encore à pleine maturité mais qu'elle est peut être à suivre.

Au final, j'attendais beaucoup de cet album dont le synopsis paraissait très original, et je suis très déçu par cette histoire obscure, mal racontée, et ennuyeuse.
Désolé...

Nom série  Mars !  posté le 24/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai passé un bon moment mais ça n'est clairement pas l'oeuvre signée Fabcaro que je préfère.
J'ai trouvé dans cet exercice Z comme don Diego plus convaincant, plus drôle, par exemple.
Ça reste cependant très sympathique, ça se lit très vite.
Graphiquement pas grand chose à dire: ça reste dans le style habituel de Fabrice Erre avec des têtes qui collent parfaitement aux QI des personnages, et une colorisation dynamique.
(301)

Nom série  Du Raisiné sur Paname  posté le 22/11/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Achetée 2.5€ chez Noz mais c'est déjà beaucoup trop.

Quand j'y repense, j'ai du mal à trouver du positif dans cette BD. C'est gras, grivois, et gribouillis.
Ça plairait au beauf moustachu de la cinquantaine, vous savez, celui qui aime bien écouter les grosses têtes (version Bouvard) et les sketchs de Jean-Marie Bigard, celui qui, à l'occasion, tâte les fesses de la gente féminine, mais uniquement pour plaisanter bien sûr.

Bref, nous voilà embarqués dans une histoire assez peu intéressante, qui peine à se mettre en place, et dont le final, un peu surprenant il est vrai, n'amène finalement aucune émotion tant il est vite et mal expédié.

Il faut dire que la narration n'est pas aidée par des dessins assez moches, aux couleurs criardes, avec des gros nichons et des gros culs, qui collent bien à cette ambiance vulgaire de Pigalle des années 60, et qui pourraient tout à fait convenir à un recueil de blagues grasses, le genre de livre qu'on achète pour faire un cadeau au beauf moustachu sus-décrit.

Le summum, ce sont des dialogues hyper pénibles à lire, complètement tarabiscotés et trafiqués. L'auteur à mis un point d'honneur à ce que les personnages, surtout le principal, s'expriment essentiellement en proverbes et maximes, le plus souvent inventées, et du coup, des fois, on ne comprend même pas ce qu'ils veulent dire (du style "il a les arpions qui arpentent la cafetière", "la sardine va mordre, je vais sortir la canne"... à peu de choses près).

Bref, à oublier.

Nom série  Donjon Zenith  posté le 04/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai un peu le cul entre deux chaises pour cette série, qui m'avait toujours attiré, et que l'on m'a offert il y a quelques temps.
Comme la note le laisse entrevoir, j'ai aimé, mais, comme l'aurait dit ma mémé, il y a un mais.

J'ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes, que j'ai trouvés très drôles, je me suis tapé d'ailleurs quelques barres tout seul dans mon lit. Les dialogues et le comique de situation font leur travail à merveille, et cette ambiance enfantine et sympathique colle parfaitement avec le dessin assez simpliste, mais auquel j'adhère complètement.
C'est ensuite que je suis un peu dérouté...La ligne scénaristique prend une direction différente, et, au lieu d'avoir une BD comique, on commence à avoir une histoire sérieuse, parfois même sombre, sur le destin du canard. Ça reste intéressant, je prend encore du plaisir à lire la série, mais plus autant.
Du coup, le graphisme, qui convenait bien à l'ambiance potache initiale, me semble ensuite en décalage.

Par ailleurs, le scénario, au fur et à mesure, tend à se contenter de quelques facilités.

Une bonne série, assurément, mais qui ne me comble pas autant que ce que j'avais espéré. Je préfère sa petite sœur Donjon potron-minet, que je trouve plus drôle et plus solidement construite. J'espère que les auteurs ne tomberont pas dans le piège de la rallonge à outrance, mais j'ai peu d'espoir en cela.

Nom série  Preacher  posté le 02/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Me voilà bien embêté concernant cette série entamée il y a environ un an, suite à la réédition en intégrale chez Urban Comics, et qui me faisait envie depuis longtemps.

Alors autant j'ai a-do-ré le tome 1 (), qui est vraiment culte, et que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, et encore plus à relire. Tout est au top: l'originalité de l'histoire, l'action incessante, qui rend la lecture addictive et vous pousse à lire jusqu'à des heures impossibles, le dessin et les couleurs impeccables de Steve Dillon. Fort heureusement on peut même apprécier toutes les couv' de chaque chapitre, et également les brouillons non retenus, en fin d'ouvrage. Enfin, les personnalités des différents caractères sont très bien travaillées et sont vraiment complémentaires.
J'ai apprécié aussi qu'il y ait des histoires dans l'histoire, comme celle du tueur en série.

Malheureusement, je suis beaucoup plus critique envers le 2e tome de cette intégrale (). Si le graphisme reste d'une magnifique constance, on ne peut plus en dire autant du scénario. Le personnage principal de Jesse Custer devient insupportable, américanisé à outrance. Il devient invincible, même en n'utilisant pas ''la Voix", et les adversaires qu'il a en face de lui, censés être des badass de grande dimension, en deviennent ridicules. Il pourrait à ce stade être incarné au ciné par d'anciennes stars comme Stallone ou Steven Seagal.
On a bien évidemment droit à un couplet sur la guerre, cette formidable armée américaine qui déchire tout sur son passage.
Il y a manifestement un manque de volonté de coller à la réalité, puisque les auteurs nous infligent un décor du sud de la France qui n'a rien de crédible, avec ces espèces de montagnes plutôt évocatrices des Rocheuses américaines (rien à voir avec Arles, quoi...).
Garth Ennis tombe dans le piège d'en faire trop dans le gore, alors que l'horreur était bien dosée dans le tome 1: pédérastes, pédophiles, sadiques, boulimiques...franchement ça devient gratuit et pesant.
Pour finir, j'ai même fini par m'ennuyer avec l'histoire sur le passé de Cassidy, chiante au possible, surtout avec ses dialogues insipides et interminables, je me suis endormi dessus plus d'une fois, alors qu'avant, je devais me forcer à éteindre la lumière...

Bien évidemment, j'achèterai le tome 3, j'espère juste que le cap sera redressé.

Nom série  Tony Chu Détective Cannibale  posté le 06/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
A ma grande surprise je n'ai pas du tout accroché à cette série qui me faisait pourtant envie depuis longtemps.

Je n'ai pas apprécié le caractère trop loufoque du scénario, pas sérieux, et un certain air de déjà vu avec le fameux "petit bleu" haï par son patron mais bien couvé par un "grand frère"...

Pour moi, les graphismes ne sont pas en reste, avec ces dessins criards aux traits torturés, les couleurs parfois nauséabondes, et j'ai parfois trouvé que les polices utilisées dans les phylactères donnaient là aussi un sentiment enfantin et pas sérieux.

J'ai également ressenti un profond ennui à la lecture des dialogues, aucune émotion ne se déclenche en moi à la lecture de cette BD, surtout que j'ai envie de mettre des claques à notre Tony Chu un peu mollasson. Mon premier essai n'a même pas abouti au bout de l'album.
Evidemment, aucune envie d'aller feuilleter la suite.

Tout simplement pas pour moi....
(297)

Nom série  Rébétiko  posté le 13/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cet album, certes sans prétention, c'est pas du chef d'oeuvre, mais c'est très sympa.

C'est plein de soleil et l'on retrouve volontiers des teintes de rouge, orange, jaune pour mieux se fondre dans l'ambiance chaude et estivale de la Grèce.
L'histoire est sympathique, même s'il n'y a pas de réel dénouement, de chute, j'ai pris plaisir à suivre les escapades de nos rebetes, dont certains ont un réel charisme.
Le trait est assez particulier, assez anguleux, mais j'ai bien aimé cette originalité.

Enfin, j'ai pu découvrir grâce à cette BD un morceau d'histoire gréco-turque (domaine que je ne maitrise absolument pas...) ainsi qu'une partie du patrimoine musical de cette région. Moi qui ne connaissais pas le rébétiko, j'en ai écouté, suite à cette lecture, plusieurs morceaux, et certains sont vraiment très beaux (Apo ligo ligo, et Dio jiftopoulès, par exemple, sont mes favoris).

Bref, un petit album qui ne se prend pas la tête, c'est pas de la haute voltige, mais j'ai même fini par l'acheter. Un coup de coeur pour la découverte musicale en prime.
(296)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 16 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque