Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 412 avis et 0 série (Note moyenne: 3.15)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Chant des Stryges  posté le 02/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je viens de terminer Le Chant des Stryges, série au long cours étalée sur 21 ans.
Je vais faire court car la série est déjà l’une des plus commentées du site.

Ce qui impressionne de prime à bord, c’est l’ampleur de l’univers des Stryges reparti sur six séries relatant différentes époques où s’entrecroisent certains personnages principaux de la série-mère.
L’histoire, diablement efficace m’a accroché dès le début de ma lecture. Outre la richesse du monde des Stryges, Corbeyran ménage habilement le suspense grâce à une intrigue complexe, de multiples personnages aux motivations souvent mystérieuses et une action trépidante. L’irruption du fantastique à travers l’existence secrète des Stryges donne beaucoup de saveur au récit qui multiplie les rebondissements et dévoile les zones d’ombre avec parcimonie.
Les dessins (assez classiques) de Guerineau sont de très bonne facture. Ils accompagnent parfaitement le récit, en dépit d’une sensible baisse de qualité dans les derniers albums.

Si la série m’a, dans son ensemble, grandement plu, elle n’est pas exempte de défauts qui ont un peu modéré mon enthousiasme : trop de scènes d’action, sans doute un peu trop de tomes et un dernier cycle en deçà des autres avec une fin surprenante mais qui m’a déçu.

Le Chant des Stryges est incontestablement l’une des grandes séries fantastiques. Passionnante et joliment illustrée, elle comblera sans doute les amateurs du genre.

Nom série  Les Fils de la terre  posté le 28/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai lu les trois tomes des Fils de la terre il y a un certain temps. Cette mini-série, en traitant d’un thème plus que jamais d’actualité (les difficultés du monde agricole), m’avait paru intéressante. La situation nippone n’est évidemment pas sans rappeler celle de la France.
Si le récit est agréable de bout en bout et plutôt bien documenté, l’intrigue abuse un peu des bons sentiments et les personnages, bien que sympathiques, n’échappent malheureusement pas à certains stéréotypes habituels du manga.
Graphiquement, sans crier au génie, il faut bien reconnaître que c’est assez joli. Les planches sont globalement soignées et détaillées dans un style très classique.
Engagée et pleine de bonnes volontés, cette saga mérite largement le coup d’œil.

Nom série  Deux Frères  posté le 27/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais beaucoup aimé Daytripper et c’était avec pas mal d’attentes que je me suis lancé dans cet épais album des mêmes auteurs.
El là, surprise, les dessins sont complètement différents de leurs autres ouvrages ; du noir et blanc au trait épais, des cases souvent très épurées et un style assez proche de l’esquisse. C’est très loin d’être aussi joli que d’habitude (soyons franc) mais ça donne un genre sympa à l’album en plus d’une lecture claire et d’une grande expressivité aux personnages.
J’ai beaucoup apprécié l’histoire de ces deux frères aux caractères opposés, jaloux et rivaux, de cette gémellité destructrice s’étalant sur presque une vie. Les personnages, à la psychologie profonde et soignée sont très intéressants et donnent beaucoup de force à ce récit qui m’a happé de bout en bout. Je ne suis pas étonné que les auteurs, jumeaux eux-mêmes, aient eu envie d’adapter ce roman.
Deux frères est un beau roman graphique.

Nom série  Le Lama blanc  posté le 24/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je viens de lire l’intégrale du Lama blanc.
Le début de la série est plutôt réussi. Je me suis laissé emporter sans peine dans cette histoire assez originale où l’on suit le parcours initiatique d’un jeune occidental, réincarnation d’une grande figure spirituelle, dans le Tibet du milieu du 20ème siècle. Malheureusement, en dépit d’une entame plutôt captivante, Jodorowsky saborde progressivement son bébé en retombant une fois de plus dans ses travers les plus exaspérants : manichéisme exacerbé des personnages, dialogues souvent creux et impersonnels, sans parler de ses délires mystiques…
La seconde partie du Lama blanc sombre dans le grand n’importe quoi. L’intrigue sort de son cadre classique et évolue vers une succession de délires religieux particulièrement pénibles à suivre, avec un Gabriel aux pouvoirs divins.
Visuellement c’est joli et soigné malgré un style un peu vieilli et un choix de colorisation très « psychédélique ».
Je pense que seuls les fans de « Jodo » y trouveront leur compte. Les autres peuvent passer leur chemin.

Nom série  Duel  posté le 21/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je précise que je n’ai pas lu la nouvelle de Joseph Conrad, dont l’album s’est grandement inspiré.
Deux hussards de l’armée napoléonienne n’auront de cesse toute leur vie de s’affronter en duel. Cette rivalité hors norme, pourtant née d’une peccadille, va obliger les deux hommes à se surpasser et de monter en grade dans l’armée afin de prendre le dessus sur l’autre. Les deux héros que tout oppose (physique, caractère, naissance, fortune, statut social), si ce n’est leur courage et leur « sens de l’honneur », vont ainsi voir leur vie conditionnée par cette rivalité, teintée de haine, d’admiration, voire d’amitié, qui va être le principal moteur de leurs actes. La psychologie des deux duellistes, pur produit de l’Ancien Régime pour l’un et de l’ère napoléonienne pour l’autre, est très habilement développée et symbolise deux France ennemies et irréconciliables.

Le contexte historique est parfaitement reconstitué. On nage en pleine guerres napoléoniennes avec ses batailles les plus fameuses jusqu’au début de la Restauration et le retour aux affaires des Bourbons. L’intrigue principale s’insère avec bonheur dans la Grande Histoire et l’on croise certains personnages historiques comme Bonaparte ou Fouché.

Le travail graphique fourni par Renaud Farace est impressionnant : finesse et réalisme des décors, grande expressivité des personnages, dynamisme des duels… le tout sur 185 pages.
L’histoire est passionnante, en dépit de quelques petites longueurs et l’auteur, grâce à une belle maitrise narrative, m’a tenu en haleine durant tout l’album.

Duel est une grande réussite ! A la fois exigeant et accessible, cet album m’a énormément plu. Pour un novice de la BD Renaud Farace fait preuve d’une grande maturité en plus d’un talent certain. A découvrir absolument.

Nom série  Valérian  posté le 20/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai découvert Valérian il y a quelques mois en empruntant l’intégrale des albums. J’avais un peu peur d’être déçu en me lançant si tardivement dans une série, certes culte, mais assez ancienne. Il faut bien reconnaitre que Valérian fait un peu daté au regard de productions SF récentes, notamment lors de ses premiers opus. Mais la magie opère toujours tant la saga regorge de qualités.
Valérian, c’est d’abord un univers incroyablement riche et créatif, un space opera foisonnant et immersif qui semble sans limite. Les auteurs ont laissé libre court à leur imagination débordante qui dépoussière joyeusement des thématiques pourtant éculées de la science-fiction, tout en dénonçant avec beaucoup d’humour certains maux de notre époque. Le ton souvent léger et complètement décalé participe aussi à la très grande singularité de l’œuvre.
Les deux héros sont particulièrement attachants ; notamment Laureline qui au fil des albums prend largement le pas sur compagnon.
Au final, Valérian tient bien le choc de son âge et demeure un incontournable de la SF.

Nom série  L'Apocalypse selon Magda  posté le 04/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai lu l’Apocalypse selon Magda il y a un certain temps en oubliant d’en écrire un avis sur le site. Je rectifie cette petite omission maintenant, d’autant que l’album m’avait fait, au moment de sa sortie, très forte impression.
Les auteures incluent un élément propre à l’anticipation ou au fantastique à leur récit (à savoir la fin du monde) sans doute pour aborder le sujet de l’adolescence par un angle original et / ou métaphorique. J’ai davantage perçu cet album comme un roman graphique traitant de l’adolescence avec son cortège de nouvelles expériences, ici largement exacerbées par l’imminence de la mort annoncée.

L’histoire est captivante de bout en bout grâce à une narration efficace et un découpage dynamique. Les personnages sont globalement réussis, notamment Magda et ses copains, qui avides de vie et de liberté, vont multiplier toutes sortes d’expériences : alcool, drogue, sexe…
L’Apocalypse selon Magda est une jolie BD, à la fois dure, émouvante et puissante.
A découvrir !

Nom série  Nausicaä de la vallée du vent  posté le 30/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Nausicaä est l’un de mes mangas préférés.
On retrouve les thèmes et les figures chers à Miyazaki comme l’écologie et la difficile cohabitation de l’homme et de la nature, l’absurdité de la guerre, des personnages féminins forts et charismatiques, la personnification de la nature à travers d’animaux géants ou l’importance de l’aviation. Et pourtant Nausicaä est assez différent des autres productions du « Maître » (à l’exception de Conan, fils du futur) qui tient certainement du choix de faire une œuvre de pure science-fiction. Graphiquement, on reconnait, il est vrai, immédiatement le style de Miyazaki ; autant dire que c’est magnifique.
L’histoire, sombre et complexe, est passionnante de bout en bout, parfaitement nourrie par l’incroyable univers de la saga, les nombreux personnages globalement très réussis et une narration maitrisée. Fait rare pour un manga, nous n’avons pas l’impression de suivre un feuilleton mais bien un récit homogène et pensé dans sa globalité dès le départ.
N’hésitez surtout pas à vous plonger cette œuvre géniale !

Nom série  Trigun Maximum  posté le 24/08/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai lu deux tomes et j’ai rapidement laissé tomber.
Trigun ne mérite pas sa (flatteuse) réputation.
D’abords graphiquement, c’est assez moyen. L’auteur s’est appliqué sur les personnages principaux, plutôt réussis, il faut bien le reconnaitre. Mais les décors et les personnages secondaires sont souvent fades et vite expédiés.
Ensuite, je n’ai pas trop accroché ni à l’univers du manga mélangeant western et science-fiction, ni à l’histoire sans grande surprise. Les nombreux combats sont peu enthousiasmants et pas toujours bien lisibles.
Enfin, Trigun abuse d’un humour vraiment lourdingue et archi-stéréotypé !
A éviter !

Nom série  Togari  posté le 29/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après la lecture des huit tomes.
Togari est malheureusement un manga décevant. Si l’idée de départ est accrocheuse, l’auteur n’arrive pas à donner de l’ampleur à sa série, qui tourne rapidement en rond. Les scènes sont redondantes, notamment les scènes d’action et l’intrigue évolue très, très lentement sans jamais donner tous les éclaircissements nécessaires. Le personnage de Tobé est réussi mais les autres acteurs sont peu nombreux et assez stéréotypés.
Il faut reconnaitre que le manga se laisse gentiment lire en dépit de ses défauts. Mais l’auteur rate complètement la fin de Togari. Certains posteurs parlent de fin ouverte, moi je dirais que Natsume se dispense carrément d’achever sa série. Une fois le dernier tome fini, absolument tout reste en suspend, comme si un second cycle devait voir le jour.
Lecture largement dispensable.

Nom série  Kanopé  posté le 19/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai bien aimé la lecture de Kanopé.
La forte thématique écologique de l’album est très classique mais plutôt bien menée et parfaitement dans l’air du temps. La rencontre des deux personnages principaux qui est aussi la rencontre de deux mondes qui s’ignorent (l’urbain ultra-connecté et la jeune femme vivant seule dans la forêt) fonctionne bien à défaut d’être d’une grande originalité. L’univers est intéressant et cohérent, d’autant qu’il est joliment illustré.
Sans être un must de la SF, Kanopé est un album agréable à lire et Louise Joor, une auteure à suivre.

Nom série  La Maison de la Faim  posté le 13/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis assez d’accord avec l’avis précédent, celui d’Erik.
Les auteurs revisitent le thème de la maison hantée et cette version est plutôt intéressante à défaut d’être franchement originale. Comme beaucoup d’œuvres scandinaves, la thématique de la famille est l’élément central de l’intrigue. L’histoire s’appuie sur la relation ambiguë des deux sœurs, sur l’absence douloureuse de la mère et sur l’artificialité des rapports avec la famille d’accueil. L’histoire est très sobre, sans artifice mais agréable à suivre, en dépit d’une fin un peu décevante et la présence du fantastique est bien intégrée dans le récit.
Visuellement, j’ai trouvé le travail du dessinateur convaincant et accompagnant efficacement l’ambiance de l’album.
Sympa, sans être indispensable, La maison de la faim mérite assurément le coup d’œil.

Nom série  Shangri-La  posté le 12/07/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans le futur, les hommes, ayant rendu la Terre invivable, s’entassent dans une gigantesque station spatiale. Cette mini-société est entièrement dirigée par une entreprise qui fournit à ses employés travail, loisir et information. Elle a remplacé la religion par le culte exacerbé de la consommation de masse afin de contrôler les foules tout en promettant un avenir aux hommes en terra formant un satellite de Saturne.

L’univers de Shangri-La est extrêmement riche tant il regorge de thématiques propres à la SF (voyage dans le temps, manipulations génétiques, colonisation spatiale) et de sujets contemporains (toute puissance de la société de consommation, stigmatisation des minorités, écologie, terrorisme). Ça fonctionne plutôt bien, d’autant que le scénario est dense et accrocheur en dépit de quelques longueurs. Il faut dire que l’auteur a choisi de développer sans contrainte son univers dystopique dans cet album plus que volumineux (220 pages).
Graphiquement, c’est assez impressionnant… bien qu’inégal. Les environnements sont magnifiques et Mathieu Bablet fait preuve, comme pour son scénario, de beaucoup de créativité. Par contre, les personnages sont plutôt moches, peu reconnaissables et à l’expression figée et un peu grimaçante. Les scènes d’action sont elles aussi moins réussies mais ces défauts n’entachent pas la puissance du récit et du visuel général.

Shangri-La est incontestablement une réussite dans l’univers de la science-fiction. Original, dense et passionnant, cet album est assurément à découvrir rapidement.

Nom série  Nemesis  posté le 27/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai lu les 3 premiers tomes de la série et je ne compte pas vraiment lire la suite.
Némésis n’est pas foncièrement désagréable à lire. La narration est fluide et dynamique et les auteurs alternent bien entre action, suspense, révélations et humour. Par ailleurs, les dessins sont de très bonne facture.

Non, ce qui m’a gêné, c’est que le scénariste a voulu intégrer beaucoup trop d’éléments et de genres dans une histoire qui, du coup, manque d’équilibre et de cohérence. Némésis, c’est un mélange de policier, de SF, d’ésotérisme fantastique et d’influences de séries B américaines. L’alchimie ne prend pas et la série donne malheureusement l’impression d’être un fourre-tout de thèmes populaires des années 90. Vers la fin du troisième tome, on tombe un peu dans le n’importe quoi.

Némésis est une lecture dispensable.

Nom série  Pourquoi j'ai tué Pierre  posté le 19/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pourquoi j’ai tué Pierre est le récit autobiographique du scénariste Olivier Ka, victime d’un abus sexuel dans sa jeunesse par un prêtre pédophile. Véritable catharsis pour surmonter le mal-être profond de son auteur, l’album est également un témoignage bouleversant et d’une grande sincérité sur l’enfer qu’il a vécu.
Olivier Ka se livre complètement et prend le parti de développer son enfance, son cadre familial, son rapport à la religion et surtout l’arrivée du prédateur Pierre dans sa vie. Il montre bien comment se dernier est rapidement devenu un ami de la famille, la manière dont il a gagné la confiance d’Olivier.
La narration est fluide avec le choix d’un chapitrage clair et l’histoire est passionnante à suivre.
Les dessins d’Alfred sont simples, sans artifice, et se mettent entièrement au service du récit.
Pourquoi j’ai tué Pierre est un album particulièrement dur, qui a dû demander beaucoup de courage aux auteurs. Bravo à eux pour ce titre coup de poing !

Nom série  Un bruit étrange et beau  posté le 12/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un moine quitte à contre cœur son monastère perdu dans les montagnes pour se rendre à Paris, afin de toucher un héritage laissé par une tante fortunée. Après 25 ans d’une vie ascétique, ce bref retour à la vie laïque est une parenthèse qui le force à se confronter à son passé et à sa famille dont il est quasiment sans nouvelles.
Zep, à l’image de son personnage principal, invente un récit très contemplatif et économe en dialogues, où la réflexion sur les questions existentielles est centrale. L’intrigue, grave et douce à la fois, est très agréable à suivre, bien portée par des personnages crédibles et intéressants.
Les dessins de Zep sont une fois de plus magnifiques, dont le rythme lent accompagne à merveille l’histoire.
Un bruit étrange et beau est un roman graphique fin et très joliment illustré.

Nom série  Les Aquanautes  posté le 05/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture des 5 tomes de la série.
Le début est très accrocheur : l’ambiance thriller dans cette base sous-marine est oppressante à souhait, les dessins sont soignés et le scénario bien fichu ménage un certain suspense et pas mal de mystères. L’idée d’avoir pour cadre les fonds marins n’est pas nouvelle mais les auteurs l’exploitent habilement en sachant se démarquer de leurs références.

Malheureusement, au fur et à mesure des albums, la saga n’arrive pas à garder la même qualité et le même intérêt qu’à ses débuts. Les dessins perdent de leur finesse, l’intrigue est polluée par trop de longueurs et l’atmosphère claustrophobique perd progressivement en intensité.

Néanmoins la série est dans son ensemble assez sympa à lire. Sans être un must du genre, elle jouit de pas mal de qualités mais il est vrai que j’en attendais un peu plus.
A découvrir à l’occasion.

Nom série  Naruto  posté le 29/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Naruto a longtemps été l’un de mes shōnen préférés.
Ce monde de fantasy mettant en scène une société de ninjas est assez original et particulièrement foisonnant. Le rendu visuel est très chouette. Les très nombreux personnages sont pour la plupart fort réussis, d’autant que l’auteur prend vraiment le temps de les développer. Naruto est malheureusement pénible du début à la fin (en plus de son design douteux), tant il est le bête stéréotype du héros de ce genre de production.
L’histoire, assez banale au début, prend progressivement de l’ampleur et devient vite passionnante. L’auteur multiplie les intrigues, casse la linéarité des premiers tomes et réussit à intégrer énormément de personnages, et donc d’histoires personnelles. Les combats, très nombreux, sont intéressants et extrêmement dynamiques, sans être redondants et participent largement au succès du récit.

Malheureusement Kishimoto saborde (et je reste poli) littéralement la fin de sa série. Manque d’imagination, usure, volonté commerciale d’étirer artificiellement la poule aux œufs d’or… je ne sais pas. Dès le dernier quart de la saga, on sombre rapidement dans le n’importe quoi : baisse de la qualité des dessins, surenchère absurde de pouvoirs (on se croirait dans Dragon Ball), scénario qui se délite, combat final aussi ennuyeux qu’interminable… la liste est longue !

Naruto avait tout pour devenir une référence du genre mais la fin bâclée gâche l’ensemble. C’est malheureusement souvent le cas dans le manga.
Vraiment dommage !

Nom série  Aquablue  posté le 23/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture des 16 premiers tomes.
Aquablue est une série de qualité très inégale. En effet, le premier cycle, bien qu’un peu daté (humour et personnalité des personnages), est très intéressant. Le scénario est ambitieux grâce aux nombreuses thématiques développées : l’écologie, la puissance des multinationales, le choc des civilisations ou le difficile équilibre entre modernité et traditions. L’univers de la planète Aquablue est à la fois riche et original et bien accompagné par un visuel coloré et travaillé. L’intrigue, plutôt bien fichue, est passionnante à suivre durant tout le cycle.
Malheureusement, les trois cycles suivants (de 2 tomes chacun), sont nettement moins réussis. Les dessins baissent sensiblement de qualité. Pire, les histoires sans être complètement dénuées d’intérêt, sont plates et assez prévisibles. Globalement, elles n’apportent pas grand-chose à l’univers et s’éloignent beaucoup de ce qui faisait la force de la série à ses débuts.
La reprise en main de la saga par Hautière et Reno est par contre une bouffée d’air frais. Les auteurs reviennent aux sources d’Aquablue. Ils lui redonnent un sacré coup de jeune et relancent avec talent et ambition une série un peu moribonde.
Vivement la suite.

Nom série  Un océan d'amour  posté le 16/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Belle surprise que ce volumineux album !
L’odyssée de ces deux petits vieux bretons est à la fois drôle et passionnante à suivre. Le choix de la BD muette est audacieux et original, surtout pour un ouvrage aussi long, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce parti pris narratif donne beaucoup de personnalité au récit et renforce encore l’expressivité des magnifiques dessins de Panaccione. L’histoire est moins légère qu’il n’y parait avec beaucoup de thèmes abordés comme l’écologie et la sauvegarde des océans, la critique de la société de consommation ou la satire politique de régimes autoritaires. Tout cela est finement intégré en arrière-plan des multiples aventures rocambolesques de nos deux héros. Le ton est rafraichissant et l’humour, omniprésent, fait souvent mouche.
Un Océan d’amour est un très bel album.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 21 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque