Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 45 avis et 7 séries (Note moyenne: 3.29)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  DeadPool - La Nuit des Morts Vivants  posté le 30/12/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le super héros pas vraiment super et pas vraiment héros non plus se retrouve plongé dans l'univers des zombies après une grosse sieste.
Alors ce comicbook hommage au film de Romero à la sauce Deadpool vaut-il vraiment la peine d'être lu ?
Je me le demande encore.... et pourtant, je suis fan de Romero et fan de DeadPool. Tous les ingrédients étaient là pour me charmer, d'où mon achat.

Quelle déception...

Ce qu'un fan de DeadPool comme moi attend, c'est de retrouver le DeadPool complètement délirant avec sa personnalité + les deux autres voix dans sa tête. Que nenni, Monsieur Pool n'a pas de voix dans sa tête... première grosse déception.... Parce que ça retire quand même beaucoup de fun....
La bd en elle-même est vendue comme un hommage aux films de zombies et en particulier à La Nuit des Morts Vivants.
Alors oui, la BD est en noir et blanc (avec un DeadPool en couleur) et c'est un très bon point. Mais..... malheureusement, l'hommage s'arrête ici. Dans la préface, on nous promet une multitude de références qui vont combler les fans du genre. Et surtout une très grosse référence à 28 Jours Plus Tard au début de l'histoire.
Oui okay, on voit DeadPool qui se promène sur 3 cases en criant "hello ?" dans des rues vides. Hein ? Attendez une minute, c'était ça la méga référence trop bien ???? Et pour ce qui est des autres références aux œuvres zombiesques, ils ont juste oublié de préciser que ça serait juste 6 cases étalées sur 2 pages où on peut voir entre autres DeadPool observer la prison de Walking Dead. En gros, ce n'était finalement qu'un gros clin d’œil totalement inoffensif et sans réel intérêt....

Finalement, l'histoire n'est pas captivante et comme la vraie personnalité de DeadPool n'est pas utilisée, ça rend la chose très fade..... Allez, j'avoue quand même que la toute fin est assez originale et intéressante. Mais comme ce n'est pas du tout développé, ça ressemble plus à une anecdote plutôt qu'à un truc génial qui aurait pu être utilisé pour partir sur une grande histoire.....

Je retiens quand même l'attention sur les dessins qui sont magnifiques et l'encrage très beau également !!! C'est vraiment le scénario qui gâche tout.... DeadPool, j'attends des excuses, mon pote !!

Nom série  Crossed - Psychopathe  posté le 19/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'ai adoré Crossed, j'ai adoré Crossed - Valeurs familiales mais ce Crossed - Psychopathe est tout à fait décevant.

Je suis ultra déçu car l'idée de suivre un psychopathe bien pire que les infectés à la croix était tout simplement géniale ! Vu le nombre de pages, ça aurait du carrément être une fresque.
Ce qui est décevant, c'est que le scénario tient sur un timbre poste...
Déjà, les personnages ne sont absolument pas attachants. On a juste envie qu'ils meurent pour passer à d'autres personnages. Ils sont totalement inconsistants, en gros, cette histoire n'est composée que de personnages secondaires transparents. Ils peuvent mourir, en tant que lecteur, on s'en fout totalement.
Le vrai personnage principal de l'histoire, c'est ce tueur en série. Le problème, c'est que ses intentions et motivations sont assez obscures. Il n'est tout simplement pas crédible.
Donc non seulement tous les personnages sont détestables, mais en plus, ils sont inintéressants.

Dans une histoire aussi longue, j'aurais adoré voir un psychopathe passer dans plusieurs groupes de survivants et suivre son histoire sur une grande durée. Ça, ça aurait pu être marquant et devenir intéressant (et on aurait peut être pu trouver dans le lot un ou deux personnages captivants...).

Que dire des dessins ? Oui il y a de l'horreur mais... les dessins eux-mêmes sont assez laids selon moi. Malgré des efforts de style dans la mise en page (certaines pages sont de vrais petits bijoux d'ingéniosité dessinée), les dessins sont vraiment foirés. En tout cas, moi, ils ne me parlent pas du tout. On arrive limite à confondre certains personnages par moment et les scènes "horribles" qui sont dépeintes sont tellement pleines de détails inutiles que ça complique la bonne visibilité de ce qu'on voit. Et je ne parle même pas des quelques problèmes de proportions entre les personnages et les décors...

En résumé :
Crossed nous plongeait dans la vision la plus horrible d'un monde post-apocalyptique.
Crossed - Valeurs familiales nous faisait comprendre que les humains "sains" pouvaient être pire que les infectés et nous proposait un vrai méchant charismatique dont on se souvient.
Crossed - Psychopathe... bah il n'apporte rien de nouveau à part de la déception car l'idée du psychopathe était géniale et très prometteuse...

Nom série  Crossed - Valeurs familiales  posté le 07/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Crossed - Valeurs familiales, la suite sans être la suite de Crossed.

Ce que j'ai adoré, c'est qu'on ne suit pas les mêmes personnages que dans la série précédente. Il s'agit ici d'un autre groupe de gens qui va se retrouver piégé le jour où tout a basculé et on va les voir évoluer pour survivre. On repart donc à zéro et c'est parti pour une nouvelle aventure horrifique ! Même pas besoin d'avoir lu les livres précédents pour comprendre.

Quel est l'intérêt de ce deuxième volet dans l'univers de Crossed ? C'est qu'ici, on va encore plus loin dans l'horreur (oui oui, finalement, on se rend compte que c'était possible).

L'autre chose intéressante, c'est que nous sommes ENFIN en présence d'un VRAI personnage méchant dont on va se souvenir longtemps. Autant dans son look que dans ses paroles que dans ses actes. Je n'avais pas eu ce sentiment d'être en présence d'un "méchant charismatique" depuis bien longtemps.... (dans des histoires de Garth Ennis, justement). Comme quoi le monde est petit.

Beaucoup vont dire que ce volume ne sert à rien à part montrer de l'horreur gratuite. Je leur répondrai qu'il n'y a pas que ça même s'ils n'ont pas tort. Alors qu'y a-t-il d'autre à noter réellement ? C'est que grâce à ce Crossed - Valeurs familiales, on a un épaississement de l'univers de Crossed et surtout, on a une réflexion des survivants sur les infectés. Et le lecteur se rend compte en même temps que les personnages que finalement, les monstres ne font rien de pire que des humains n'ont jamais fait.... et là, ça fait froid dans le dos.....

Mon unique regret, c'est le dessinateur qui est clairement trois tons en dessous de la première série même si on voit son coup de crayon s'arranger au fil des pages.

J'ai hâte de lire la suite.

Nom série  Crossed  posté le 07/09/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Achat conseillé ! oui MAIS pour les adultes qui n'ont pas peur de se salir les yeux, of course !

Là où Crossed est intéressant, c'est que les auteurs ont su retravailler le mythe du zombie (plus précisément de l'infecté) en rendant la chose plus sombre et plus dérangeante.
Plus dérangeante, oui mais pourquoi ? Parce que là, finalement, les monstres ne sont pas des morts vivants mais plus précisément des humains comme vous et moi qui ont développé les côtés les plus horribles que certains autres humains possèdent.

Finalement, c'est ça qui dérange car le monstre se trouve plus proche de l'Humain que dans beaucoup d'autres histoires.

Crossed, c'est une BD intéressante pour tous les fans de zombie, d'infectés et d'univers qui partent en cacahuète. Le petit plus, c'est que lorsqu'on lit ça, on hallucine à chaque page car on avance d'un cran plus loin dans la violence et le malsain. Et quand on réalise qu'à la page suivante, ça va être encore pire, on lit ça rapidement pour mieux faire passer la pilule. Mais on lit quand même car on a envie de savoir comment les personnages vont évoluer et survivre (...ou pas !)

Crossed est probablement l'univers Post-Apocalyptique le plus horrible jamais dépeint.

Nom série  Crache - Le dernier homme sur Terre  posté le 19/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
En tant que fan des univers post-apocalyptiques, j'ai sauté sur cette bande dessinée.
J'aurai du m'abstenir....

Mis à par les dessins + les couleurs qui parfois sont très bons (même si on sent au fil de l'histoire que le dessinateur s'est pressé...), qu'y a-t-il d'autre d'intéressant dans cette bande dessinée ?
Je me le demande encore.
Après la lecture d'un tiers de l'histoire, j'ai du me motiver fortement pour me dire que j'allais finir de lire ça...

Le scénario est vraiment pauvre, il ne se passe quasiment rien et quand on sent que l'auteur a été inspiré, on voit que ce n'était qu'une ébauche d'idée car malheureusement, le final est assez fade et sans grand intérêt.
Mais ce qui m'a le plus chagriné, c'est la multitude d'incohérences. Des personnages débarquent comme des fleurs, des ennemis très dangereux arrivent (et se font tuer en 2 cases....), l'univers est sensé être aride et impropre à la vie (car empoisonné de partout) alors comment les êtres vivants font-ils pour se nourrir ? Ils mangent de la viande ? Oui mais le poulet, il avait mangé quoi avant pour être aussi gros ? Mystère....

Et le personnage principal porte bien son nom. Il est tellement peu intéressant que j'ai vraiment le sentiment que ce Crache est tout simplement un crachat de l'auteur sur le lecteur....

Bref, pour moi, cette bande dessinée est vraiment très mauvaise et sans aucun intérêt.

Nom série  Jennifer Blood  posté le 13/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon alors je viens de lire Jennifer Blood.

En grand fan de Garth Ennis, j'ai immédiatement sauté sur cette BD.
En gros, Jennifer Blood, c'est The Punisher au pays de Desperate Housewives. Le jour, c'est la parfaite mère de famille et la nuit.... Elle devient redoutable. :aïe:

L'idée est assez sympa sans vraiment être super originale. Quand j'ai lu dans la préface que c'était une idée de Garth Ennis qui avait "envie de s'amuser", je me suis dit qu'il allait totalement se lâcher et que ça sentait l’œuvre culte.
Que nenni... Alors oui les dessins ne sont pas repoussants (mais n'apportent rien de nouveau au genre), oui on a des idées débridées, des scènes gores et quelques passages dont on se demande comment la censure à laisser passer ça mais... l'histoire manque cruellement de la petite étincelle qu'on retrouve pourtant souvent dans les BD made in Garth Ennis.

Finalement, on se retrouve dans une histoire racontée par l'héroïne dans son journal intime (bonne idée) mais après... est-ce que l'histoire est vraiment intéressante ? Oui pour les fans d'histoires de gangsers et de mafias mais pour les autres... Ça n'a pas tant d'intérêt que ça.

En fait, Jennifer Blood est marquant pour moi car c'est la première fois que je lis une BD écrite par Garth Ennis et que je me dis "ouais bof".... Dommage.

Nom série  Le King  posté le 12/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quelle bonne surprise !
J'aime bien Elvis et le mythe autour de lui (sans quand même être un fan hystérique) alors j'ai pris cette bande dessinée, sans la feuilleter, pensant lire une longue histoire sur la vie du King (un peu comme celle sur Johnny Cash, par exemple).
Finalement, ce n'est pas du tout l'histoire du King, mais plutôt l'histoire de... son retour du royaume des morts.
Toute l'histoire est menée telle une enquête faite par un journaliste sur le retour. Est-ce vraiment Elvis qui est revenu d'entre les morts ? Est-ce un imposteur ? En tout cas, que ce soit l'un ou l'autre, cet homme à un charisme incroyable et tout porte à croire que c'est vraiment lui.

Toute cette enquête avance tranquillement, au fil des pages, laissant certains doutes, répondant à d'autres questions... d'où vont découler d'autres questions encore plus précises.

L'auteur nous livre ici une bande dessinée vraiment très originale et très crédible. Les 200 pages se lisent d'un trait tellement c'est passionnant. Car ce n'est pas une simple enquête, mais véritablement un questionnement sur les croyances et sur le pouvoir de croire en quelque chose... ou non. Et chaque chapitre entrecoupé d'une petite citation d'Elvis ou d'autres grands noms de la musique rock.

Cette bande dessinée ferait un film exceptionnel.

Nom série  28 jours plus tard  posté le 26/11/2010 (dernière MAJ le 11/06/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors j'ai relu le Tome 1 avant hier soir et j'avoue qu'il est moins intéressant qu'à la première lecture.
Bien sûr, 28 JOURS PLUS TARD est imcomparablement mieux que 28 JOURS PLUS TARD - LE CONTRECOUP (qui a totalement sombré dans l'oubli).

Donc 28 JOURS PLUS TARD (le tome 1) a une bonne histoire malgré que le scénario soit hyper léger. J'ai eut l'impression que les moments d'actions étaient les clés de l'histoire et qu'entre ces moments là, les auteurs trouvaient seulement des prétextes (pas toujours crédibles).
Malgré tout, j'ai un bon feeling avec ce premier volume et les fans de l'univers des films vont aimer.

Mais je reste quand même un peu sceptique car je ne trouve pas du tout crédible le fait que Selena reparte là-bas vu ce qu'elle a vécu...

*

28 JOURS PLUS TARD (le tome 2).
Alors grosse déception. En fait, il n'y a plus vraiment de l'action comme dans le premier, ou plutôt, le gros souci vient du rythme. Autant on sentait qu'il fallait toujours se dépêcher et courir pour ne pas se faire bouffer dans le premier volume que là, à certains moments, on se croirait carrément dans Walking Dead avec des zombies lents. Ce qui est assez regrettable...
Ce tôme est peut être un "trôme transition" pour une suite plus intéressante, car franchement, à la fin de la lecture, j'ai l'impression d'en être quasiment au même points que par rapport au premier.

Attendons le troisième avant de se faire une idée définitive (mais ça commence à être dur de se dire de toujours attendre le suivant...).

*

28 JOURS PLUS TARD (le tome 3).
Alors il est assez sympa, mais il m'a manqué un "petit quelque chose". Peut être que certaines choses passent un peu trop vite et que d'autres auraient pu passer plus vite. Je suis assez mitigé même si dans l'ensemble, je l'ai quand même trouvé très honorable.
Bon ça reste quand même une bonne bande dessinée, c'est juste que je suis d'humeur grincheuse, aujourd’hui

*

28 JOURS PLUS TARD (le tome 4).
Plusieurs ont reproché le nouveau style de dessin. Personnellement, ça ne m'a trop choqué (en fait, je ne m'en suis même pas rendu compte, mais bon, c'est pas forcément le premier truc auquel je fais attention).
Moi qui avait peur avec cette histoire du Capitaine Stiles qui prend de l’ampleur, en fait, ça ne se transforme pas en histoire de règlement compte compliqué mais seulement en volonté de vengeance. L'histoire est vraiment bonne, bien foutue, bien écrite et on se rapproche à fond de l'ambiance du film et on commence à comprendre le lien qui va se créer entre les deux films et la BD.

Pour moi, c'est le meilleur volume de la série.

*

28 JOURS PLUS TARD (le tome 5).
Je viens de le lire directement après avoir lu le livre 4.

Finalement, bonne surprise, ce dernier épisode n'est pas si mauvais que je l'aurai cru. Il est même assez bon car au moins, on a vraiment l'ambiance de 28 Semaines Plus Tard.

Bref cet épisode est assez bon car on se retrouve avec toute une partie très calme et les interrogations des personnages qui sentent qu'il y a un problème. Chacun des personnages principaux tente de terminer vraiment sa mission, c'est une bonne chose (bien souvent, on retrouve des "non-conclusions" par rapports aux intentions premières des personnages).
Les dessins sont quand même moins intéressants qu'au début de la série.

****
La série complète :

Chose à noter, c'est que cette série n'est pas vraiment un trait-d'union entre les deux films car il faut vraiment avoir vu les deux films pour ensuite lire la série et non pas regarder 28 Jours Plus Tard, lire la BD et regarder 28 Semaines Plus Tard.

Au final, c'est quand même une série très honnête. On a vraiment l'ambiance des films. Ce n'est pas du pompage. Le seul réel point faible sont les enjeux de Selena qui la poussent à retourner dans cet enfer (ça n'est vraiment pas crédible de vouloir risquer à nouveau de vivre ça....).
Après, on a de réels liens avec les deux films même si après avoir lu cette série, on n'en sait pas plus sur toute l'histoire (qui est probablement laissée exprès de côté pour permettre à un éventuel troisième film de faire la suite).
Mon envie actuelle ? Qu'on retrouve les deux autres survivants de 28 Jours Plus Tard pour leur faire une série à eux aussi.

Nom série  La Dernière Récré  posté le 06/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Côté dessins, on peut dire que Altuna maîtrise son sujet. On a de superbes décors urbains post-apocalyptiques. On y ressent une grande froideur, un danger à tous les coins de rues (souvent sombres). Ce côté est une réussite totale. En revanche, pour les personnages, on s'y perd un peu car le coup de crayon reste quand même moins sûr de lui quand il s'agit de dessiner les enfants (même si ça reste très bien).
Côté scénario, on se retrouve à suivre des enfants. Parfois en groupes, parfois seuls. Une multitude de petites histoires qui permettent de rencontrer et de suivre plusieurs survivants. Au final, tout s'emboite et ça forme un tout. Finalement, même si ces histoires sont assez simplistes scénaristiquement, on se rend compte qu'on est très proche de ce qui arriverait vraiment "si" une chose comme ça pouvait arriver. Son réalisme la rend tout de suite bien plus intéressante. Mais attention, c'est plutôt ce côté réaliste qui est à apprécier plutôt que l'action en elle-même.
Les personnages sont des enfants. Parfois naïfs, parfois cruels, parfois malins. Cette brochette de personnages assez différents les uns des autres. Tout cela nous permet de très bonnes réflexions sur leur condition et sur ce monde qui les oblige à devenir matures plus rapidement (alors qu'ils ont interdiction de trop grandir sinon... c'est la mort).

Après avoir la première moitié, j'étais moyennement convaincu, mais finalement, à la fin de la bande dessinée, c'est vraiment une très bonne impression qui me vient. C'est vraiment l'ambiance très crédible qui prend le pas sur tout le reste et rendre un univers post-apocalyptique crédible, ça n'est pas donné à tout le monde. Ça ressemble un peu à la bande dessinée Seuls mais avec un côté bien plus sombre, bien plus adulte et bien plus désespéré.

Nom série  Walking Raides  posté le 07/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En tant que grand fan de Walking Dead, j'ai immédiatement sauté sur cette parodie.

Walking Raides n'est pas sans rappeler l'ambiance de Dragon Fall ou des Chevaliers de l'Horoscope (respectivement les parodies de Dragon Ball et des Chevaliers du Zodiaque).

Alors Walking Raides, c'est intéressant car on lit une parodie de la super série Walking Dead. Mais à part ça... l'intérêt est quand même assez moindre. Les dessins sont assez bien faits, même si je ne suis pas fan de ce style. Après, c'est de la parodie et ça se prête bien à ce style.

Niveau scénario, c'est là que ça pose problème... L'auteur est trop proche de la série d'origine ou alors pas assez. En fait, on dirait qu'il veut rendre hommage à l'oeuvre de Kirkman sans vraiment oser aller jusqu'au bout de la parodie. Là où Dragon Fall part totalement en live, n'hésitant pas à ajouter des personnages qui n'ont rien à faire ici dans des situations totalement autres que la vraie histoire de Dragon Ball, Walking Raides suit beaucoup trop la vraie histoire et respecte encore bien trop les personnages pour être vraiment marrante. Les seuls personnages totalement étrangers à l'histoire (mais très connus, je n'en dit pas plus pour éviter de vous spoiler) ne sont présents que durant très (trop) peu de pages et du coup, ça ressemble à des petits clins d'oeil timides.

En fait, c'est ça, Walking Raides et plutôt un clin d'oeil timide à Walking Dead. Après, les grands fans vont peut être adorer, les autres, passez votre chemin car sans avoir lu l'oeuvre originale, celle-ci n'a pas grand intérêt.
Attendons un éventuel second volume pour voir si cette série vaut le coup ou non. Mais pour l'instant... grosse déception vu le potentiel qu'il y avait autour de tout ça.

Nom série  Voyage à Uroshima  posté le 24/02/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voyage à Uroshima est un manga très particulier.

L'histoire peut paraître très naïve et être considérée comme un prétexte pour montrer du sexe à toutes les pages comme n'importe quel "hentai". Mais on se rend vite compte que finalement, l'érotisme passe au second plan. Dans une première mesure car aucun rapport n'est finalement montré de façon très explicite (pas de gros plans ou même d'image sur les pénétrations contrairement aux mangas "hentai") ; et dans une seconde mesure car on suit surtout les interrogations de ce quinquagénaire, son malaise et son abandon vers ces pratiques "à Rome, comporte toi comme un Romain".

Sous ses aspects de manga érotique se cache une véritable critique d'une société nippone qui, d'un côté, se veut plutôt libérée (notamment sexuellement) mais qui d'un autre côté, connait une sorte d'autocensure de mauvaises fois. Ce manga en est l'illustration parfaite dans la forme (les parties génitales sont plus ou moins floutées (suivant les moments) et dans le fond (l'histoire elle-même parle de ce côté sexuellement débridé tout en gardant une ambiance oppressante presque malsaine).

Alors qu'est ce que c'est que ce Voyage à Uroshima ?
Comme il est expliqué à la fin du manga, il s'agit de l'adaptation en manga érotique d'une fable asiatique parlant des attachements que l'on peut avoir envers ses proches et au temps qui passe.
Finalement, toute cette histoire, bien que très déconcertante, se trouve très bien menée. Le seul petit bémol provient des dessins qui sont très (trop) simples. Mais finalement, est-ce si important d'avoir des chefs-d'oeuvres à toutes les pages pour raconter quelque chose d'assez profond ?

En tout cas, ce manga est une très bonne surprise et une lecture quasi-philosophique pour tout lecteur qui cherchera un peu à creuser le pourquoi de cette aventure plus qu'étrange.

Nom série  Block 109 - New York 1947  posté le 29/12/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
New York 1947, pour ceux qui ne l'ont pas remarqué fait directement référence au film de John Carpenter : New York 1997. La couverture de ce livre est un énorme clin d'oeil à l'affiche du film de Carpenter et à l'intérieur de l'histoire, on y retrouve quelques petites références plus ou moins subtiles (l'un des personnages s'appelle Plissken, tout comme le personnage du film incarné par Kurt Russell). L'histoire repose sur le même schéma que dans le film : des personnages ont 24h pour retrouver quelque chose de précis dans un New York dévasté.

Maintenant, arrêtons de faire un lien avec le film de Carpenter et parlons de la bande dessinée.

Cette BD est un petit bonheur dans le domaine de l'uchronie. L'armée Allemande a gagné la guerre et un groupe de soldats sont envoyés dans un New York post-nucléaire pour effectuer une mission assez simple : récupérer le contenu d'un coffre.

Niveau scénario, tout est assez simple sans jamais être trop prévisible à l'avance et la fin est vraiment forte. Pas la peine d'avoir lu les autres histoires de Block 109 pour comprendre, même si c'est quand même un petit plus de connaître au moins le premier volume : Block 109.

Niveau personnages, on sent vraiment que les auteurs savent s'appliquer. Les petits défauts qu'on retrouvait dans Block 109 ne sont plus présents (surtout au niveau des personnages qui avaient tendance à se ressembler un peu trop). Chaque personnage à un caractère bien à lui et ça rend le tout très vivant et crédible.

Après avoir lu cette histoire, j'ai un sentiment assez plaisant. Ça n'est pas l'histoire du siècle, mais disons qu'on se laisse bien emporter dans cette aventure. Le seul petit point négatif : la BD se lit très vite. Mais à part ça, c'est vraiment très agréable.

Nom série  Catch Family  posté le 08/12/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Quel dommage...

Une bande dessinée au potentiel intéressant. Une famille de catcheurs avec la carrière intéressante de la mère Catch Woman.
Mais voilà, chaque histoire (d'une page ou deux maximum) sont très plates. Elles font à peine sourire (et encore...).

Les auteurs auraient pu insister sur les dangers de ce sport mais non, bien au contraire car on peut voir le petit Bilou s'amuser à pratiquer le catch avec ses copains dans sa chambre... drôle d'idée quand on sait que cette BD vise un public très jeune. Ça risque de les inciter à faire pareil alors qu'à côté, toutes les émissions de catch implorent les spectateurs de ne pas imiter les lutteurs...

Les auteurs auraient également pu insister sur les coulisses du catch (histoire de donner une originalité à leur BD), surtout que l'un des personnages principaux (Uncle Bam) ne comprend pas les règles... Et bien non.

Les dessins sont propres mais très (trop) simples. Cette bande dessinée est vraiment destinée à un public très jeune... et encore, passé 8 ans, ça ne devrait même plus les intéresser. Dommage....

Nom série  Jay & Motus Bob  posté le 16/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'aime bien l'univers qui entoure Jay & Silent Bob. Alors forcément, j'ai été très heureux de trouver cette bande dessinée.
En fait, je suis fasciné par ces personnages qu'on retrouve dans des films où ils n'ont rien à faire (comme dans Scream 3, par exemple) et dont les aventures se poursuivent dans les bandes dessinées.

Maintenant, cette BD qui a un rôle de lien entre deux films de Kevin Smith reste quand même très limitée. On est dans l'humour un peu lourdingue pipi/caca/fesse... Et forcément, quand l'auteur n'a pas d'autres ambitions que de placer des gags les uns après les autres, ça pose un problème scénaristique car finalement, que ce passe-t-il dans cette histoire ? Pas grand chose.

Après, certains gags sont bien pensés, certaines situations sont marrantes. Je me suis surpris à sourire sur un ou deux gags, donc finalement, la BD tient son rôle de divertissement.

Les dessins sont très bien faits, les personnages sont vraiment soignés, ce qui n'était pas facile quand il faut que ça ressemble à des personnes connues. En revanche, les couleurs sont décevantes et la BD aurait gagné en qualité si on était resté en noir et blanc.

Que dire de plus ? Les films de Kevin Smith sont plus intéressants que cette BD.

Nom série  Les Zombies qui ont mangé le monde  posté le 10/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens de lire les quatre volumes de cette série.

Livre 1 :
Je n'ai pas été très emballé. Les histoires courtes sont sympathiques, mais rien de vraiment marquant ne ressort. C'est humoristique, satirique et dénonciateur sur beaucoup de points. Après, je ne suis pas ultra fan des dessins, mais ça reste quand même de la très bonne qualité en matière de coup de crayon.
Si je m'étais arrêté à ce premier volume, j'aurais mis la plus mauvaise note.

Livre 2 :
On commence à s'attacher aux personnages. Les histoires courtes sont un peu plus intéressantes et on sent une légère évolution dans cet univers dépeint. Ce deuxième volume est de bien meilleure qualité car on sent que les auteurs se sont un peu plus lâchés et du coup, la lecture n'en est que plus agréable.

Livre 3 :
Cette fois-ci, cette BD ne nous offre qu'une seule et unique histoire longue. On connait enfin bien les personnages qui évoluent chacun doucement mais sûrement. C'est très agréable. L'histoire en elle-même se tient bien et fonctionne parfaitement. Ce troisième volume est supérieur au deuxième. Certaines petites scènes cultes très appréciables ! Un vrai bonheur !

Livre 4 :
Le meilleur de la série. Une nouvelle fois, on est dans une histoire unique qui couvre toute la BD. Les personnages ont encore évolués de façon logique. Certaines situations sont vraiment marrantes et frôlent le culte aussi !! Finalement, je me suis bien fait aux dessins. Ce dernier volume s'arrête sur un "fin du premier cycle". Je ne sais pas s'il y aura un second cycle, mais quand on voit l'intelligence d'écriture (surtout niveau évolution des personnages), ça donne très envie !! Surtout quand on prend en compte que plus on avance et plus c'est intéressant !!

Nom série  Tchernobyl - La Zone  posté le 30/09/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un sujet très grave et très intéressant traité dans cette bande dessinée. L'originalité, c'est qu'on se met à la place des familles qui ont vécu le drame de Tchernobyl. On va avoir les mêmes craintes, les mêmes interrogations et les mêmes absences de réponses. Pour ça, c'est très bien pensé car au moins, ça change des ouvrages qui essaient de toujours donner dans les scènes d'actions qui parfois, ne servent à rien et des explications abracadabrantes.
Malheureusement, les auteurs ne semblent pas trop se mouiller et choisissent de présenter une sorte de constat assez inoffensif.

Il n'y a pas vraiment d'histoire ou de scénario. En fait, on suit de très courts passages de la vie de différents personnages à différents moments de la catastrophe. Malgré que je sois très client des histoires contemplatives (autant dans la BD qu'au cinéma), j'ai eu beaucoup de mal à trouver le rythme de ce qui nous est conté. Un ou deux enjeux auraient été les bienvenus pour que les lecteurs puissent s'identifier un peu plus aux personnages et surtout, avoir envie de connaître la résolution. Même si la dernière partie est un peu plus forte à mon goût.

Du côté des dessins, le noir et blanc colle parfaitement à cette ambiance de fin du monde (du moins, à l'échelle de la Zone Interdite). En revanche, les expressions des personnages et le coup de crayon en général ne m'a pas vraiment parlé. Malgré tout, les décors sont joliment dessinés et c'est ce qui sauve la lecture.

Pour vraiment apprécier cette bande dessinée, je crois que j'aurais aimé voir un peu d'errance de la part des personnages, surtout dans la ville fantôme (un peu comme dans le film Stalker de Tarkovski). La bande dessinée aurait tout de suite trouvé un autre souffle et aurait probablement passionné plus de personnes.

Tchernobyl - La Zone reste malgré tout une bonne chose. Au moins pour ce qu'on appelle le devoir de mémoire. Si ce genre de bande dessinée peut permettre à d'autres de voir le jour, on aura probablement bientôt un petit chef d'oeuvre à lire.

Nom série  Le Syndrome de Warhol  posté le 03/08/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Franchement, il y avait longtemps que je ne m'étais pas autant amusé en lisant une BD !!

C'est rock n'roll, c'est trash, c'est innovant, c'est dérangeant, c'est.... tellement bon !!!

Les dessins peuvent refroidir (au début, j'ai hésité à l'acheter de peur de ne pas du tout adhérer aux dessins), mais finalement, ils servent magnifiquement bien l'histoire un peu pulp (dans le sens original du terme). Et oui, ça fait penser à ces vieilles BD des années 70'/80' (remis un peu au goût du jour avec la série Doggybags). La couleur aidant bien à maintenir cette ambiance sur la durée.

Après, l'histoire peut sembler chaotique d'un premier abord, mais finalement, tout s’emboîte de façon assez bonne même si on reste dans une histoire plutôt linéaire. Le tout formant un véritable petit road movie vraiment plaisant.

Je recommande fortement cette histoire !

Nom série  La Fin du Monde, avant le lever du jour  posté le 21/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le titre m'a un peu induit en erreur. Je pensais lire une histoire sur la fin du monde. La couverture étant assez neutre (et sans aucun résumé ni aucune note) m'a conforté dans cette pensée. En ouvrant cette bande dessinée, je suis tombé sur une page (peut être la seule) où se trouvait un personnage dans un endroit très clairement détruit et abandonné. Il ne m'en a pas fallu plus pour l'acheter.

Alors par rapport au thème que je comptais trouver (la fin du monde), forcément, j'ai été très déçu puisque ce livre ne parle pas de la fin du monde. Ou plutôt, pas de la fin du monde telle qu'on l'entend d'une manière générale. En fait, on suit plusieurs personnages dans plusieurs histoires qui ont plus ou moins de liens entre elles. Et ces personnages semblent assez perdu (dans leur vie, dans leurs pensées, dans le monde dans lequel ils vivent) et vivent tous, à leur façon, la fin du monde (mais la fin de leur monde intérieur).

Vous l'aurez compris, cette histoire n'est pas du tout post-apocalyptique, alors si c'est ce que vous aimez, passez votre chemin.

La fin du monde, avant le lever du jour, retrace uniquement des réflexions de personnages de différents âges à différents moments de leurs vie. C'est plutôt une histoire sociale qu'autre chose, finalement.

Les histoires en elles-mêmes sont assez simples, mais pas dénuées d'intérêt. On peut se reconnaître dans plusieurs situations et forcément, c'est bien joué de la part de l'auteur.
Les dessins sont superbes (on est dans le dessin manga réaliste). C'est d'ailleurs marrant de voir des notes de l'auteur (à la fin du livre) où il dit qu'il est un éternel insatisfait au niveau de ses dessins car franchement, si tous les mangakas étaient bon comme lui, ça serait assez exceptionnel.
Les personnages sont intéressants, ils sont torturés, ils ont leurs qualités, leurs défauts. Ce sont des vrais personnages et c'est tant mieux.

Au final, après cette tristesse de me sentir berné par rapport au titre, je comprends ce que l'auteur à voulu faire passer et finalement, le côté poétique de ce manga (et des situations vécues par les personnages) vaut le coup d'être lu.

Nom série  Goldfish  posté le 07/03/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Goldfish, ça a été la très très bonne surprise de mes lectures quotidiennes.

Je n'avais jamais entendu parler de cette bande dessinée, mais quand j'ai vu que c'était pondu par Bendis, je me suis rué dessus. Et je n'ai pas été déçu.

On se retrouve donc dans un univers noir qui fait penser aux films de gangsters. Même si les dessins sont parfois un peu confus, ils permettent une immersion totale dans l'ambiance. Et l'histoire est vraiment bonne. Vraiment très bonne, même (du moment qu'on aime le style "gangster/mafia". L'auteur à ce don pour captiver le lecteur à chaque page et joue avec des personnages hauts en couleurs. On y suit le retour et l'envie de vengeance de Goldfish, une petite frappe qui est de retour en ville. Tous les personnages ont une réelle raison d'être là, et ça fait du bien de voir que des auteurs savent encore donner de la consistance, même aux personnages secondaires.

Le gros point fort de cette bande dessinée provient des dialogues et des silences (Bendis est toujours très fort pour faire taire ses personnages quand il faut !). Pour les dialogues, c'est simple, on se croirait assez souvent dans des films de Tarantino, notamment Reservoir Dogs avec ses gangsters qui n'hésitent pas à s'envoyer des vannes ou à parler de choses assez marrantes.

Au final, Goldfish, c'est une sorte de mixe entre Reservoir Dogs (pour le fun), Sin City - la bande dessinée - (pour l'ambiance générale et le dessin) en ajoutant une petite touche de vieux films de gangsters. Un vrai bijou.

Nom série  Dangoo  posté le 07/03/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens de terminer de lire la série Dangoo.

Les dessins sont très inégaux. D'un côté, on va avoir de véritables oeuvres d'art magnifiquement réalisées et d'un autre, on va avoir quelques petites cases dessinés ultra rapidement. Mais le gros problème provient surtout du dessin des personnages.
Certains personnages se ressemblent beaucoup et on arrive à les différencier uniquement grâce à leurs vêtements (et encore....). Combien de fois, en lisant Dangoo, je me suis dit "mais c'est qui lui ?". D'ailleurs, certains personnages masculins ressemblent terriblement à certains personnages féminins, qui ni n'arrange vraiment pas la lisibilité et du coup, on peut vite trouver l'histoire très confuse.
A côté de ça, on se retrouve avec une histoire qui peut paraître simpliste au début de la lecture (les 3 premiers livres environ) et puis, petit à petit, on se rend compte qu'on entre dans une histoire très politique avec beaucoup d'enjeux pour beaucoup de personnages. L'histoire devient de plus en plus complexe jusqu'à ce que le lecteur abandonne un peu tout ça et se laisse porter doucement au fil des pages.
Le gros défaut de cette histoire, c'est qu'elle met en scène bien trop de personnages qui ont chacun leurs buts et quand certains commencent à trahir leurs alliés, ça devient vraiment très dur à suivre.

Malgré tout, il faut quand même avouer que l'auteur à un don pour rendre ses personnages ultra charismatiques. Les personnages les plus importants (ils sont 5 ou 6 !) arrivent vraiment quand il faut et ont souvent de grands destins avec des actions héroïques très intéressantes. Il y a bien longtemps qu'en lisant une série comme ça, je ne m'étais pas dit "Ouah ! Il est de retour ! Génial, quelle classe !!!".

Autre détail très positif, c'est la manière dont l'auteur gère le temps. Dangoo n'est pas une simple histoire, mais une véritable saga qui se passe sur une trentaine d'années. Rare sont les histoires qui nous proposent des grosses sautes dans le temps et là, c'est parfaitement réussi. On a l'impression de voir les personnages vieillir (même s'ils ne changent pas trop physiquement pour la plupart) et prendre en maturité.

Au final, cette série me fait un peu penser à Berserk avec le côté très guerrier et le temps qui passe au fil des livres. Les combats restent malgré tout assez confus par moments. Mais comme ils sont bien rythmés, et qu'il y a une vraie histoire à côté, ça ne gâche rien.

Les amateurs d'action, de faits plus ou moins historiques, de personnages super charismatiques et d'histoires de vengeance risquent d'adorer. En plus, la série n'est pas super longue (9 livres) et est donc assez facile à collectionner et pas ruineuse.

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque