Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5467 avis et 1200 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Strip-Tease (Editions du Long Bec)  posté le 11/10/2018 (dernière MAJ le 14/10/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un album qui nous indique qu'une jeune et belle architecte peut très bien plaquer son homme après une infidélité et rejoindre un club de strip-tease pour se sentir revivre et faire resurgir sa part de féminité. Je n'ai rien contre cette idée mais je pense qu'il y a sans doute d'autres moyens suite à une déception amoureuse. On n'y croit pas vraiment.

Maintenant, l'auteure a exactement fait le chemin inverse en finançant ses études en faisant du strip-tease dans un club de lap dance. Cela, je le veux bien pour un cheminement vers un emploi plus conforme à une vie de famille.

Je n'ai pas trop aimé les histoires de ce club qui finissent par lasser alors que le début était plutôt intéressant. Le thème était de faire découvrir le strip-tease sous un angle plus féminin et moins dégradant. J'avais adoré le film Showgirls par Paul Verhoeven. Autant dire que je ne suis pas mal à l'aise mais c'est ce traitement qui ne m'a pas convaincu.

Nom série  Britannia  posté le 11/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Non, je n'ai pas vraiment aimé cette version gore et horrifique de l'empire romain sous Néron où l'on suite les aventures d'un centurion sur de mystérieux événements en Bretagne. On est à mille lieux d'une oeuvre comme Murena.

Je n'ai pas apprécié le graphisme qui souffre d'une absence de finesse avec des traits plutôt grossiers.
En ce qui concerne le scénario, je n'ai pas accroché. Certes, il y a une ambiance assez spéciale et plutôt glauque mais je n'adhère pas.

Nom série  Une vie comme un été  posté le 11/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a des bds qui ne vaut mieux pas lire quand on n'est pas très bien après par exemple une dure journée de travail. Elle parle de la vie qui passe et surtout de la vieillesse qui nous prend notre vitalité dans une lente agonie.

On suit le parcours d'une jeune physicienne qui va connaître certains déboires mais également une passion pour la physique. On a du mal à croire que c'est la même femme que l'on retrouve dans cette déchéance d'une maison de retraite. Cela fait vraiment du mal au coeur. C'est également un avertissement sur le sens de la vie.

C'est assez triste comme lecture. Il vaut mieux être averti.

Nom série  Gagner la Guerre  posté le 07/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Certes, il y a deux histoires avec un léger décalage temporel. Le récit aurait certainement gagner en clarté s'il n'y avait pas ces flash-back sensés nous montrer les prémices d'un massacre à l'origine d'une guerre. C'est un peu difficile à suivre pour raccrocher les wagons d'autant que l'intrigue se complexifie à mesure que l'on avance.

J'aime bien les bd qui se situe dans un monde imaginaire où il y a une carte qui détaille la géographie des lieux ainsi que le système politique. C'est plutôt bien construit ce qui n'est pas toujours le cas. Les scènes d'action sont là pour donner du souffle au moment opportun. Il faut la lire surtout pour comprendre les intrigues politiques façon Game of thrones dans un monde fantasmé de renaissance italienne.

J'ai un peu moins aimé le fait que le héros soit un tueur à gage un peu crapuleux mais on a déjà connu cela. Au moins, on aura pas droit au héros sans peur ni reproche et droit dans ses bottes. On verra que la gente féminine en est réduit à de la figuration façon pot de fleur ou pire encore. Mais bon, c'est de la bonne bd qui comblera toutes nos attentes avec un graphisme époustouflant en prime. En tous cas, ce premier tome est bien parti.

Nom série  L'Enfant et la Rivière  posté le 07/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire toute simple d'un enfant enfermé à la campagne qui s'ennuie un peu. les parents lui ont défendu d'aller à la rivière pour cause d'incertitude sur la sécurité. Il est vrai qu'on peut se noyer assez facilement. Rien ne vaut un interdit pour qu'il soit franchi...

On va suivre une sorte de parcours initiatique comme il en existe des tonnes en matière de roman graphique. Celui-ci reste assez classique et presque un brin ennuyeux lorsque vient la conclusion.

Reste un beau graphisme qu'on peut admirer dans ce paysage campagnard où au milieu coule une rivière. Il suffit presque de chevaux qui murmurent à l'oreille pour que le tableau soit complet. Bon, on aura quand même droit à un âne ce qui n'est déjà pas si mal.

Les fans des ambiances laconiques vont adorer.

Nom série  Charlotte Impératrice  posté le 05/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une fois n’est pas coutume, je commencerai mon introduction en indiquant les conditions d’acquisition de cette bd. Il m’arrive de lire les avis des autres chroniqueurs de ce site. La couverture est d’ailleurs affichée depuis sa sortie l’été dernier. C’est la bd de la rentrée 2018. Nul ne peut y échapper. Au vu des bonnes critiques, j’ai directement acheté. Bon, en même temps, il faut avouer qu’avec de tels auteurs aux commandes, on peut presque acheter les yeux fermés. La prise de risque est moindre. Voilà comment un site comme bdthèque peut encore influencer des lecteurs.

Après, il était intéressant de voir le portrait du personnage historique de Charlotte de Belgique qui a épousé un futur empereur du Mexique en proie à la Révolution. Historiquement, on sait ce qu’il est advenu de ce pion placé par Napoléon III sur le trône de ce pays d’Amérique Centrale. On connait moins la vie de Charlotte qui était la belle-sœur de la fameuse Sissi qui a marqué plusieurs générations au vu de l’image laissé par Romy Schneider. Beaucoup serait étonné de la personnalité dévoilée dans cette œuvre singulière. Je n’ai toujours pas digéré l’épisode du pauvre chien sans vouloir en dire plus.

Sur le fond, comme sur la forme, nous sommes au top de ce que l’on peut attendre d’une bonne bande dessinée ce qui est plutôt rare de trouver en ce moment avec toute cette superproduction. J’ai apprécié grandement le graphisme ainsi que le scénario. J’achèterai bien évidemment la suite que j’attends avec une certaine impatience. Mais là, pas de souci, on sait qu’on peut véritablement compter sur les auteurs au top de leur forme.

Nom série  Ploutocratie  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Qu'est-ce qu'une ploutocratie ? Cela consiste en un système de gouvernement où la richesse constitue la base principale du pouvoir politique. Dans un monde actuel où des personnalités comme Silvio Berlusconi ou encore Donald Trump parviennent au pouvoir politique, cela fait très peur pour la suite des événements. Il va de soi que politique et richesse vont de pair...

L'auteur nous entraîne dans un monde où les fusions d'entreprises aboutissent au monopole d'une seule d'entre elle qui parvient naturellement à s'accaparer du pouvoir politique pour changer l'ordre des choses. C'est la suite qui sera assez intéressante pour nous montrer les différents mécanismes.

En effet, dans une ploutocratie, plus on est riche, plus on est puissant. Les élections ont été remplacé par des assemblées générales d'actionnaire où les voix sont liés au nombre d'actions possédés par les citoyens. Les plus pauvres qui ont eu des actions de droit à la naissance sont obligés de les vendre pour survivre. Le pouvoir se retrouve ainsi concentré dans les mains de quelques-uns.

Dans ce contexte, un journaliste anonyme va enquêter sur la manière dont le monde a basculé dans ce système il y a près de 50 ans. A l'origine, il y a les crises financières qui servent certains intérêts et qui permettent de passer plusieurs lois liberticides ou favorisant les intérêts d'un groupe.

C'est une première pour l'auteur qui a réussi à vraiment nous captiver par un sujet d'actualité demeurant plausible.

Nom série  Spill Zone  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il est vrai que s'il n'y avait plus de pépites à découvrir, les lectures de bd me paraîtraient très fade. Bref, il faut actuellement en lire 10 pour en déceler une de vraiment correcte qui nous emballe réellement. Ce comics en fait partie de par son originalité et par son traitement plutôt efficace.

Une ville tout entière a été détruite par une étrange catastrophe qui a altéré la réalité des environs. Il y a peu de survivants. Parmi eux, deux soeurs dont l'une est plongée dans un profond mutisme depuis les événements horrifiques. L'autre part à la chasse aux photos dans un environnement hostile et quadrillé par le gouvernement dans une zone à la Tchernobyl.

J'ai tout de suite été emballé par ce récit fort dynamique qui pose des bases très intéressante et qui accroche le lecteur. C'est un thriller fantastique très réussi et qui donne envie de connaître la suite. Ceux qui aiment Walking Dead apprécieront ce genre d'ambiance post-apocalyptique.

Nom série  Epiphania  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai eu au début un peu de mal avec le graphisme qui m'a semblé assez figé voir statique et parfois assez grossier dans les traits. Les décors et les cases sont d'ailleurs assez épurés. Les couleurs sont assez unies. Bref, la mise en forme n'est pas très accueillante.

Pour autant, le récit se lit très bien avec des périodes de lecture assez rapide lié à des cases contemplatives et parfois assez chargées en dialogues. Là aussi, je reproche un certain déséquilibre dans le déroulement des scènes.

Ceci dit, cette oeuvre présente des qualités indéniables à savoir une histoire qui est assez intéressante. Le second tome fait avancer le récit après les péripéties du début et la mise en place de la problématique. Le traitement n'est pas original sur le sujet maintes fois exploités par le cinéma ou d'autres bd portant sur le droit à la différence.

Au final, on a quand même envie de savoir la suite. Pour autant, je ne suis pas acheteur pour ma propre collection.

Nom série  Alt-Life  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un album assez étrange sur les mondes virtuelles façon Matrix. Cependant, on n'aura pas l'impression d'être dans de la pure science-fiction ou dans du cyberpunk.

C'est plutôt la part psychologique des deux personnages principaux qui va prendre le dessus à savoir un jeune homme René et une jeune fille Josiane. C'est en effet une bd portant sur la thématique des plaisirs du couple et la satisfaction des désirs sexuels.

Cette ballade sur le rapport à la réalité m'a paru à un moment donné un brin ennuyeuse. Par ailleurs, le graphisme est dans la ligne claire ce qui n'est pas trop mon dada. Mais bon, ces traits assez grossiers passent encore grâce à une étonnante diversité du décors.

Au final, une oeuvre assez singulière qui peut faire office de récit d'anticipation.

Nom série  Jimmy's Bastards  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'auteur s'attaque au mythe de l'agent secret britannique James Bond pour mieux le démonter et s'amuser jusqu'à l'absurde. Il est vrai que je l'aime pas trop ce type de bd parodique.

Pour autant, je reconnais que celle-ci possède un beau dessin et de belles couleurs. La mise en page est parfaite pour la compréhension du récit qui va partir dans tous les sens. C'est assez cinématographique dans la conception. Bref, la forme est très satisfaisante.

Certes, il y aura quelques points de repère par rapport à l'original mais c'est pour mieux se moquer. Au final, les fans de Garth Ennis devraient trouver leur compte mais pas tout le monde.

Nom série  Le Diable s'habille en soutane  posté le 30/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un shojo dans la plus pur tradition à la fois sucré et dégoulinant de bons sentiments. Certes, le synopsis est un homme de Dieu pas comme les autres qui a une drôle de manière de nous montrer le chemin de la voie divine.

Il est vrai que de nos jours, le diable ne s'habille plus en prada mais carrément en soutane. Cela me fait penser que j'ai une peur bleue des nones en ce moment. Je n'aurais sans doute pas du voir des films d'horreur du genre Conjuring ou son univers composé de poupée maléfique et autres bonnes soeurs. Tout cela pour dire que sous l'apparence d'un ecclésiastique, il peut se cacher des êtres pas très catholiques.

On ne va pas verser dans l'horreur mais dans la comédie sentimentale déjantée. C'est très parfumé à l'eau de rose avec des transitions pas très recherchées. La psychologie ne sera pas de mise. Tout semble tourner à la dérision. Même la mangaka le reconnait en promettant de rendre son personnage plus sérieux dans les prochains tomes. Cependant, le mal est fait...

Chose étrange, c'est mon 666ème manga que je lis et je ne l'ai pas fais exprès.

Nom série  Hauteville House  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 27/09/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Hauteville House, c'est d'abord un dessin et des couvertures véritablement magnifiques (celle du tome 2 est d'ailleurs ma préférée de toutes les séries existantes!). Puis, nous avons là du très bon travail au niveau de l’intrigue et du découpage. Je commence véritablement à aimer Duval déjà connu pour sa série de science-fiction d'anticipation Travis.

En l'espèce, il s’agit d’un mélange de genre entre récit historique (l’intrigue se passe sous le règne de l’empereur Napoléon 3 en 1864) et la série TV « Les mystères de l’Ouest » (avec ses gadgets science-fiction au milieu du western). Le concept steampunk est remarquable d’autant que l’action est omniprésente. Les décors sont fabuleux d’autant qu’on voyage beaucoup entre ciel, terre et mer.

Il est dommage que les héros n’aient pas réellement de profondeur mais on pardonne facilement au vu de la qualité de cette série qui garde un formidable potentiel. Là aussi un troisième tome un peu décevant. Un dernier tome clôturant le 1er cycle qui ne détonne point avec une erreur de bulle presque impardonnable page 19.

Le 5ème chapitre commence une nouvelle histoire de manière tonitruante. Nous rentrons tout de suite dans le récit avec ce postulat de départ: l'agent de la République Eglantine a été arrêté et emprisonné à la Conciergerie, à Paris. Cela donnera l'occasion au héros de voyager à travers les mers du pacifique Sud pour rejoindre le caillou. Et puis, il y a également la multiplication des intrigues: le USS Kearsarge et sa traque du CSS Alabama, le mystère de la disparition de l'Astrolabe et de la Boussole...

Les auteurs ont également su apporter un peu plus de profondeur au personnage de Zelda et de Gavroche. C'est ce qui m'a réellement sauté aux yeux (à croire qu'ils ont corrigé ce défaut originel en tenant compte de nos avis). L'aventure n'en demeure pas moins très plaisante. On les suivra avec un grand plaisir pour découvrir le diable de Tasmanie. J'ai bien aimé le petit clin d'oeil fait à la série TV les mystères de l'Ouest sur toute une planche.

A partir du 12ème tome, on sent une relance de la série avec des enjeux qui se dessinent et qui sont complètement différents. Le tome 13 va donner dans l'explication par exemple du virus qui a contaminé les Etats du Nord. L'aventure reste toujours aussi prenante et les trouvailles ne manquent pas. C'est une série franchement dynamique dont la lecture est divertissante.

Il faudra songer cependant à conclure car à trop tirer sur la corde, elle finira par casser. J'ai senti une baisse de régime pour le dernier cycle même si cela reste satisfaisant. On est bien en-dessous des premiers tomes et cela se ressent fortement.

La série est pour l'instant divisée en 5 cycles:
1er cycle: tome 1 à 4
2ème cycle: tome 5 à 9
3ème cycle: tome 10 à 13
4ème cycle: tome 14 et 15
5ème cycle: tome 16

En conclusion, on remarquera que le niveau de cette série est excellent avec un scénario ingénieux, un graphisme énergique et de belles couleurs éclatantes. La forme et le fond font bon ménage pour nous offrir une bonne lecture.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Nom série  Le Jour où...  posté le 16/02/2017 (dernière MAJ le 26/09/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le jour où le bus est reparti sans elle

Enfin une oeuvre qui dénote un peu et qui apporte un peu de réconfort dans ce monde en folie. Le jour où le bus est reparti sans elle peut constituer un jour de chance dans le cas de notre héroïne Clémentine, une jeune femme en perte de confiance et en plein questionnement sur le sens de sa vie. En effet, elle va faire une rencontre fortuite qui peut bouleverser son existence dans la façon de voir les choses. Il n'y aura point d'histoire d'amour, je vous rassure.

La plupart des petites histoires qui ponctuent le récit sont adaptées de célèbres contes zen. Elles m'ont beaucoup plu par leur humilité ainsi que la mise en pratique à travers des exemples bien précis et non dénués de sens. Cela apporte véritablement un grand bol d'air frais. Suite à cette lecture, on se sent tout de suite beaucoup mieux. L'espérance et la sagesse ne sont pas loin.

Il ne faut pas écouter ce qu'on nous dit à longueur de journée. Il ne faut pas écouter les gourous ou ceux qui sont les maîtres de conversation dans un groupe, mais il faut s'écouter nous-mêmes pour prendre les bonnes décisions dans la vie. C'est le principal enseignement de cette BD pas comme les autres. Bref, que des conseils de bon sens qui peuvent que nous aider si on les applique.

C'est une BD très agréable à lire avec un scénario bien construit et un dessin réellement magnifique. Certes, il y a une vague de bons sentiments qui font un peu écolos et bobos. Mais bon, cela ne va pas nous tuer. Au contraire, ce n'est que du bonheur et du positif pour la suite. C'est mon coup de cœur du moment car c'est une invitation à la sérénité. Cela ne se refuse pas.

Le jour où elle a pris son envol

Le jour où elle a pris son envol est la suite du jour où le bus est reparti sans elle. Il est vrai que c’est une autre aventure qui se situe deux ans après. Pour autant, on retrouve Clémentine avait un copain et un travail de responsable assez prenant. Elle n’a toujours pas trouvé le bonheur pour autant. Elle chasse le copain et le boulot pour refaire le point sur sa vie. Elle aura besoin d’aide pour trouver le chemin du bonheur.

J’aime beaucoup cette bd qui donne de bons conseils et de bonnes pistes pour réorganiser sa vie. C’est clair qu’il faut se battre pour avancer. Il y a tout d’abord la prise de risque qui nécessite parfois le fait d’avoir une bonne assise financière. Oui, il faut pouvoir se payer un tour du monde pour réfléchir sur sa destinée. Cependant, il faut comprendre l’idée pour épouser la solution.

Le jour où elle n’a pas fait Compostelle

Cette série aurait pu très bien s’arrêter après le second tome où notre héroïne Clémentine avait retrouvé le bonheur de vivre avec un cadre plus serein autour d’elle après avoir fait le ménage. Cependant, ce troisième volume nous donne toutes les leçons pour garder ce bien-être sur la durée. Tout va tourner autour des aimanteurs qui nous éloignent de notre propre chemin de vie. Ces aimanteurs peuvent être la famille, les amis, la politique, la religion, la mode, un site internet avec ses habitués etc…

Tout est fait pour nous fondre dans un moule avec son carcan de règles où le moindre écart est combattu. Bref, il ne faut pas suivre nécessairement tous les chemins balisés comme celui qui mène à Compostelle. C’est le genre de lecture assez relaxant après une dure journée de travail.

Il est vrai que le côté donneur de leçon de vie pour un développement personnel affirmé peut apparaître comme lassant à un certain type de lectorat arc-bouté sur ses convictions. Cependant, cette espèce de mise en garde contre toutes les influences quelque quel soit (mode, publicité, religion) peut apparaître comme assez salutaire en ces temps-ci. Certes, on peut être choqué par un discours de bienveillance mais moi j’adhère.

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

Nom série  La Route de Tibilissi  posté le 24/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On suit les aventures de deux garçons qui viennent de perdre brutalement leurs deux parents et qui fuient des cavaliers sanguinaires dignes de l’époque Conan le Barbare.

Pour autant et progressivement, on va se rendre compte qu’on est dans un drôle de monde sans doute le futur après une apocalypse. Dans ce monde moyenâgeux, il y a l’irruption d’un drôle de robot qui fait office de compagnon. Nous aurons droit aussi à un gros nounours.

Il y a une grande partie qui est consacré aux dialogues entre les frères. Rien d’extraordinaire mais c’est pour souligner une dimension psychologique au récit. Il y aura certes quelques péripéties car la route sera longue.

La fin va prendre une tout autre dimension car ce monde en guerre est résolument hostile. Il y a des dragons qui survolent et qui menacent. Bref, les dernières cases apporteront un tout autre regard sur l’ensemble avec un effet garanti.

Nom série  Silencer  posté le 22/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous suivons le parcours d'une policière qui est plutôt violente dans ses méthodes pour non pas arrêter mais flinguer les malfrats. Elle est de retour au Japon après un stage aux Etats-Unis.

Elle sera très vite recalée dans un bureau avec comme collègue un flic ripoux et pervers. Cependant, son meilleur ami demeure toujours son pistolet silencieux. Elle dort même avec.

J'ai bien aimé le trait graphique plutôt détaillé et dynamique. Les personnages bien que caricaturaux offre une facette assez intéressante car on est au niveau adulte et non lycéen (une fois n'est pas coutume). des sujets sérieux qui sont également traités comme la traite des femmes, l'état voyou de Corée du Nord ou encore les sociétés-écrans...

Le scénariste de "Ken le Survivant" ne se débrouille pas trop mal pour nous livrer un thriller explosif. Bref, un cocktail qui se révèle au final plutôt efficace.

Nom série  My brother  posté le 22/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le synopsis avait l'air intéressant avec cette rivalité amoureuse entre frère et soeur. Cependant, la lecture s'est révélée plutôt décevante.

Une jeune lycéenne revoit son grand frère après bien des années. Ce dernier a fait un long séjour aux Etats-Unis. Il est bisexuel car il jouit d'un grand charisme et d'une beauté naturelle faisant craquer fille et garçon. Le hic, c'est que ce grand frère va devenir assez envahissant dans la vie de sa jeune soeur car il tourne auprès de son petit ami.

Malheureusement, cette romance n'échappera pas aux clichés du genre et autres japaniaiseries. Cela sera assez cul cul la praline. Pour autant, j'admets que les trois personnages principaux sont plutôt attachants mais le portrait psychologique dressé est plutôt bas de gamme. Il n'y a aucune scène vraiment choquante. Cela reste très bon enfant. Un pur shôjo.

Nom série  L’Atelier des Sorciers  posté le 22/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un shojo tout en délicatesse sur une petite fille Coco qui rêve de devenir magicienne dans un monde où la magie existe vraiment. Elle va un jour dans son petit village natal croiser le chemin d'un sorcier. Ce dernier est obligé de jeter un sort afin de procéder à une réparation et elle en observe tous les gestes.

Il s'ensuit une grande aventure digne d'Harry Potter mais à la sauce manga. Il est clair que la mangaka s'en inspire beaucoup. L'auteure introduit tout de même une autre variation qui peut être intéressante à bien des égards (par exemple la magie par le dessin comme rituel).

Il est vrai que l'univers est plutôt immersif. Par ailleurs, le graphisme est d'une rare beauté avec une certaine délicatesse du trait. Les mangas se ressemblent généralement d'un point de vue graphique. Là, on note une véritable qualité du dessin.

Malgré tout, je n'ai pas accroché plus que cela au récit. J'avais l'impression qu'il est destiné à de jeunes filles adolescentes encore pleine de rêves. Or, je ne suis pas ce public là. C'est très bien réalisé mais ce n'est pas ce que je recherche véritablement. Dans le manga, il y a de tout pour faire un monde.

Nom série  Issak  posté le 22/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne savais pas que des samouraïs japonais avaient voyage jusqu'en Europe durant le XVII ème siècle pour participer à nos guerres de religion notamment la fameuse guerre de 30 ans. J'aurais presque tendance à les plaindre mais bon, c'est leur choix. On va par conséquent suivre les aventures de l'un d'entre eux nommé Issak. Il a pu venir en Europe via Batavia (l'actuelle Jakarta), le quartier général de la Compagnie Hollandaise des Indes orientale en Asie.

Il y aura beaucoup de scènes de combat qui donne du dynamisme à l'ensemble. Il est question également de stratégie sur les champs de bataille ou les sièges de grandes villes du palatinat allemand (autrefois siège du Saint-Empire Romain Germanique).

Les ficelles sont bien connues. Il n'y a rien de nouveau à part le cadre et cette différence de culture mais fort heureusement, notre héros japonais maîtrise fort bien le hollandais ainsi que la langue de Goethe. Pour autant, il y a une bonne maîtrise de ce manga avec des recherches historiques assez intéressante. C'est une approche différente...

Nom série  Hillbilly  posté le 22/09/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hillbilly est une bd de dark fantasy qui est très bien réalisé. Je n'ai rien à redire sur la construction des petits scénarios qui ponctuent chaque chapitre autour de ce vagabond adulte qui armé d'un hachoir pourchasse des êtres maléfiques du genre sorcières.

J'ai eu cependant un moment de lassitude car cela se concluent toujours de manière satisfaisante pour notre héros si bien que le suspense ou la peur s'efface progressivement. Comme dit, je préfère les récits où on tremble un peu pour nos héros qui ne sont pas sans peur, ni reproche. Le trash n'est pas ma tasse de thé non plus.

Mais bon, objectivement, je reconnais que c'est une bonne bd qui a tout les atouts pour plaire avec un univers sombre et un style graphique assez maîtrisé.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 274 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque