Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Le Chat du Rabbin Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (46) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(10)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(25)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(8)
Nombre d'avis46
Note moyenne3.80 / 5
Pour l'achat80%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Chat du Rabbin sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

1 2 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Erik Infos posteur le 28/09/2007 (dernière MAJ le 04/12/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que du bonheur! J'étais pourtant très réticent à lire cette bd, je ne sais pas pourquoi... Il est vrai que le dessin de cette Ecole simpliste ne m'attire guère. Mais quel talent dans la narration ! C'est un chef d'oeuvre ! Je comprends pourquoi cet auteur est si apprécié dans le milieu au point de se lancer également dans le cinéma.

Vous avez certainement dû remarquer que mes avis sur les bd d'humour sont souvent très négatifs (Ratafia, Les Bidochon, Le Chat ...) et pour cause, peu provoquent en moi le rire. Or ici, rien qu'en voyant ce chat, j'ai envie de me marrer. Ses réflexions sont intelligentes et subtiles. Voilà, j'ai trouvé ma référence en matière de bd d'humour. Je finissais par croire que j'étais blasé.

Nous suivons les tribulations d'un chat théologue au milieu de la communauté juive d'Alger au début du XXème siècle. Cet étrange animal est têtu, pas toujours avenant mais capable de tendresses renversantes notamment auprès de son maître le rabbin ou de sa fille Zlabya.

Et puis, il fallait avoir du cran pour aborder un sujet aussi sensible, presque tabou qu'est la religion. J'adhère totalement à la manière de voir les choses de l'auteur. Je trouve ses interrogations tout à fait légitimes. En tout cas, le message philosophique est passé. Le chat du rabbin est un véritable conte initiatique d'une force rare brassant philosophie et théologie dans un cocktail d'intelligence, d'humour et d'humanité!

Les 5 premiers tomes ont été réalisés au début des années 2000. Puis, pendant presque 10 ans: plus rien avant de revenir avec un 6ème tome plus marqué au niveau de la religion. Le 7ème tome est exceptionnellement plus long que les autres avec des réflexions toujours aussi savoureuses sur la religion et ce qui devrait rapprocher les hommes au lieu de les éloigner dans la haine et la violence.

Note Dessin: 3.5/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4/5

Avis posté par Jérem Infos posteur le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai longtemps hésité à lire cette série à cause du trait très singulier de Sfar qui ne m’attirait pas du tout. Mais les nombreux éloges m’ont finalement convaincu d’en tenter la lecture. Et bien m’en a pris car j’ai beaucoup apprécié les cinq premiers volumes.
Le récit est fin et si Sfar s’amuse (beaucoup) des dogmatismes, des fanatismes et des rigidités idéologiques des religions (du judaïsme notamment), il ne tombe pas dans la bête caricature ou la vulgarité.
Les dialogues sont intelligents, bien écrits et plein d’humour ; les personnages sont drôles et attachants. Seuls les dessins m’ont parfois un peu gêné au début car ils sont assez inégaux. Cependant, je dois bien reconnaitre que l’univers graphique de Sfar est diablement moderne et original.
Bref, Le chat du rabbin est une série brillante.
A lire et à relire.

Avis posté par Jaydee Infos posteur le 14/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une bien belle série mélant parfaitement humour et philosophie.

Le dessin de Sfar est classique de l'auteur, que l'on aime ou non il sert à mon avis très bien le récit, bien que l'on puisse regretter le manque de dynamisme du découpage.

Chaque tome de l'histoire peut se lire comme one shot, ce qui est particulièrement appréciable lorsque l'on sait la difficulté que Sfar a à terminer une série en plusieurs tomes. Il s'en dégage une impression propre à l'œuvre de l'auteur de fouillis, on ne sait pas exactement où il veut nous mener, ses personnages sont plutôt prétexte à illustrer ses réflexions, sans forcément chercher à les structurer plus que ça. Mais quelles réflexions ! Quelle sagesse de certaines bulles, et quel bonheur de lire ces perles d'intellect au sein d'une histoire somme toute assez dynamique.

Avis posté par Pasukare Infos posteur le 03/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Non, décidément, Sfar, je n'y arrive pas. Graphiquement c'est un rejet total pour ma part : je n'aime pas le trait, je n'aime pas les couleurs, je n'aime pas le découpage et je n'aime pas la typographie... Ca fait beaucoup pour une seule BD !

Comme j'ai lu beaucoup de bien de la série, j'ai tenté de passer outre tout ce rejet graphique pour me concentrer sur l'histoire elle-même mais le déclic n'a pas eu lieu. Je n'ai pas été touchée, ni trouvé ça drôle ou instructif pour un sou.

En ce qui me concerne, la bonne réputation de cette série est très surfaite et en partie liée aux lauriers de son auteur, mais peut-être que si j'étais moins difficile pour le dessin, j'aurais pu l'apprécier. Quoique, d'autres BD graphiquement à 1000 lieues de mes canons graphiques ont réussi cet exploit (Héraklès récemment pour ne citer qu'elle) donc le dessin n'explique visiblement pas tout.

Avis posté par Yannis Infos posteur le 09/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD vraiment sympathique dont j'ai beaucoup apprécié la lecture. Cette plongée au coeur du judaïsme est drôle et attendrissante à la fois sans verser dans le prosélytisme ou la caricature.
Le dessin a beaucoup joué dans mon avis. J'aime beaucoup ce que fait Sfar et je trouve qu'il excelle sur cette série. On ressent toute la chaleur à travers son dessin et les couleurs du pays et de ses habitants.

Niveau scénario j'aurai apprécié que le chat continue de parler tout au long de l'aventure. Je trouvais l'idée bonne et sa vision vraiment bonne.

Je vous recommande chaudement cette lecture.

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 08/08/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La lecture des quatre premiers tomes m'a littéralement transporté. J'étais comme un enfant assis au coin du feu à qui l'on raconte une histoire.

Ce que j'ai apprécié, c'est que Sfar montre une facette du judaïsme sans pour autant vendre cette religion dans laquelle il a été élevé. Il la dépeint telle qu'elle est: avec ses bons côtés et ses travers.
J'aime le ton qu'il prend pour raconter ses aventures: on dirait que les anecdotes ont été transmises de parents à enfants, par bouche-à-oreille.
J'ai beaucoup aimé cette série, même si je ne qualifierais pas le dessin de beau. A s'arrêter promptement sur une case, on pourrait même en penser le contraire. Cependant, je dirais que le trait de Sfar est surtout brut. Mon sentiment est qu'il dessine à l'instinct (et là, peut être que je me plante complètement...), comme ça lui vient. Ainsi, il se dégage de ce graphisme un sentiment de spontanéité, d'authenticité, et de fraicheur.

La richesse des personnages qui jouent un rôle dans cette oeuvre est remarquable. 
Commençons par le personnage principal, le chat. J'adore ces bêtes. Alors quand le narrateur prend la forme d'un félin vif d'esprit, espiègle, curieux de tout, et qui a le sens de l'humour, ça fait mouche. Je me suis pris d'affection pour ce chat anonyme dès les premières pages de l'oeuvre.
Mais, loin de s'arrêter là, Sfar fait entrer en scène une myriade d'autres personnages, eux aussi sont décrits avec leurs qualités et leurs défauts.
J'ai beaucoup aimé le personnage du Rabbin, un petit père tranquille, honnête, pieux, mais qui s'octroie des entorses à la religion quand ça l'arrange. Le tome 3, qui raconte le choc des cultures vécu par ce bonhomme qui découvre Paris, est très drôle!
Le cousin du Rabbin, le Malka des lions, est remarquable de charisme. L'un des premiers dessins qui le présente, la case à la terrasse du café, est magnifique, et d'ailleurs, elle contraste volontairement avec toutes les autres cases de l'oeuvre, dont les dessins sont plutôt naïfs.
Si je devais terminer avec un troisième personnage, mais je pourrais passer la journée à vous parler de cette grande famille, je vous dirais que j'ai aussi un faible pour le cousin du Rabbin, qui n'est autre qu'un musulman, Cheikh Mohammed Sfar, dont les propos sont apaisants et plein de sagesse.

Cette proximité entre islam et judaïsme qui transparait tout au long de l'oeuvre - (J'ai en mémoire une petite histoire dans la préface d'un des tomes qui dit : "tu connais l'histoire du juif qui croise un autre arabe ?") - est l'un des exemples de la grande intelligence de cette bande dessinée. Sous des airs gentillets, enfantins au regard du dessin, cette oeuvre traite avec le plus grand sérieux de la grande problématique que constitue la dualité entre les religions. J'aime beaucoup, et je suis du même avis, cet aspect selon lequel "toutes les prières vont au même dieu", pour reprendre une réplique de cette série.

Bref, si comme moi, vous aimez les contes, l'histoire, la philosophie, l'humour... et les chats, cet album est fait pour vous aussi !
(151)

Avis posté par McClure Infos posteur le 30/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai beaucoup aimé le Chat du Rabbin qui se cache derrière un dessin un peu rebutant pour mieux nous séduire par la suite.

Le dessin est réellement parfois trop fouillé et cela pique aux yeux. Il est même à certains endroits bâclé si bien qu'il ressort encore moins bien que sur le reste des albums. Malgré tout, on reconnait bien chacun des protagonistes et les expressions de ce félin son tout bonnement extra.

Concernant l'histoire ou plutôt les histoires, si celles ci ne sont pas vraiment bonnes elles servent à merveille les critiques douce amer de l'auteur sur les religions, le refus de l'autre (la scène des juifs noirs est en ce sens jubilatoire), le paraitre, la place des femmes dans les sociétés contemporaines et dans celles où la religion est prédominante (voir en cela la perte de liberté de la fille du rabbin malgré son arrivée dans une famille dite plus "moderne et civilisée").

J'ai bien apprécié la charge anti colonialiste surtout qu'elle se teinte aussi d'une nostalgie de cette période, il y a dans le regard de Sfar comme une perte d'innocence et de douceur de vivre malgré la violence de l'impérialisme de l'époque. Et que dire de l'énormissime passage Tintinesque.

Après je dois aussi reconnaitre que j'ai adoré finalement quelques passages mais que j'ai trouvé certaines longueurs sur d'autres qui m'empêche malgré tout de "cultissimer" la série.

Voila, j'aime bien, une lecture intelligente, drôle parfois, douce amer. Et quel plaisir de voir le félin croquer le perroquet puis le mainate pour prendre la parole. Et la qualité des questionnements du félin sur l'obscurantisme religieux est un vrai bon grand moment de lecture.

Avis posté par barbarette Infos posteur le 06/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une excellente série à mon sens complètement incontournable... Un plongeon dans une communauté juive du Maghreb, pas si typique que ça : un chat qui parle, amoureux de sa belle maîtresse, et dont le maître - le fameux rabbin Sfar - décide de lui apprendre le Talmud afin d'en faire un bon chat juif.

Beaucoup de sensibilité dans la narration, un humour certain. Les deux collent parfaitement avec la beauté du trait et des couleurs... Des dessins très fluides, soignés, qui dynamisent la narration, et qui rendent les personnages particulièrement vivants et attachants.

L'adaptation en film est une réussite, mais il vaut mieux avoir lu les livres avant.

Seul regret : l'auteur s'est arrêté au 5ème tome, pas de signe d'un 6ème tome pour le moment... snif!

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 06/05/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n’ai pas vraiment accroché à ce récit. Je trouve les deux premiers tomes quelconques, les deux suivants relativement plaisants et le dernier inutilement bavard.

Tout d’abord, et c’est surtout visible dans les deux premiers tomes, il y a cette narration qui s’obstine à nous décrire ce que nous montre le dessin (à moins que ce soit l’inverse). A quoi sert cette redondance ? Je me le demande.

Ensuite, il y a ce personnage du chat qui ne parle pas, puis qui parle, puis qui ne parle plus, puis qui reparle mais seulement avec certains puis qui parle avec tout le monde. J’ai vraiment trop le sentiment que l’auteur fait parler son chat en fonction de ce qui l’arrange et non avec un quelconque souci de cohérence. Ce genre de facilité m’a toujours énervé, et c’est encore le cas ici.

Enfin, le sujet en lui-même ne me passionne tout simplement pas. Je m’attendais à tomber sur une réflexion philosophique et religieuse teintée d’humour et je suis tombé sur un vaudeville juif arabe. N’y voyez aucune forme de racisme mais en terme d’humour, c’est loin d’être ma tasse de thé. Et l’humour de Sfar me fait bailler jusque dans ses personnages burlesques.

Ajoutez à cela un genre graphique auquel je n’accroche pas non plus (je ne comprends pas ce besoin de dessiner d’une manière volontairement déformée au point qu’un chat ressemble parfois à un chat, parfois à un chien parfois à une peinture cubiste et parfois à une tache de café sur une chemise à fleurs) et vous comprendrez mon manque d’enthousiasme.

Restent quelques répliques qui font mouche et quelques réflexions intéressantes. Mais c’est loin d’être suffisant pour m’emballer.

Avis posté par Arno Infos posteur le 01/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'invention du chat qui parle est comme on dit une trouvaille, c'est-à-dire une idée bonne mais qui ne suffit pas à faire une oeuvre.

Quelques approches de la culture hébraïque, mais vraiment superficielles, presque oisives, presqu'une imposture. Un dessin négligé, à la limite du supportable par moments.

Le livre vaut surtout comme témoignage d'une vie sépharade, de Là-bas, et qui n'existe plus. Il est empreint de nostalgie, et c'est ça qui compte.

Avis posté par Chéreau Infos posteur le 25/12/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le dessin étonnant m'a longtemps rebuté. On dirait que Sfar se fout de la cohérence de ses personnages d'une case à l'autre, qu'il dessine au fil de la pensée, sans retoucher... Et, ma foi, c'est presque ce qui finit par rendre la série sympathique.

On se laisse entraîner par ce mélange de décontraction totale -probablement plus travaillée qu'il n'y paraît- et de réflexions spirituelles (au double sens du terme) d'un vieux rabbin sépharade et de son chat.

A elle seule, cette série est presque un sous-genre de la BD.

Avis posté par GiZeus Infos posteur le 29/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dois dire que je me retrouve beaucoup dans les avis précédents. Comme je suis flemmard je vais donc faire assez court. Notez que le remplissage que je fais se fait naturellement et sans vous choquer, ou l'art de ne rien dire tout en n'en ayant pas l'air.

Alors que peut-on dire de cette série? On peut déjà commencer par dire que sous ses airs de "je m'y intéresse pas trop", cette BD touche en profondeur à beaucoup de domaines, notamment au respect d'autrui, sous beaucoup de formes. La narration de Sfar est excellente, très aboutie, et son aisance à mêler philosophie, théologie, ironie et humour (entre autres) à travers les dialogues est déconcertante. Mais tout cela se fait pour notre plus grand plaisir. Car quel régal de voir ce chat discuter avec son maître sur tel ou tel aspect de la Torah ou de la vie. En effet, avec un chat qui parle, mais surtout qui pense, les religions en prennent pour leur grade, mais pas trop, car Sfar leur jette malgré tout un regard bienveillant.

Concernant le dessin, c'est spécial également. Inégal dans le traitement, il m'a semblé remarquer que seule Zlabia était toujours bien mise en valeur. Certaines cases sont inégales, parfois le chat semblant être transcendé, d'autres fois étant simplement négligé. Mais l'intérêt n'est certainement pas là. Il n'en demeure pas moins qu'il m'est arrivé de contempler certaines cases.

Une dernière chose : le premier tome s'articule beaucoup autour de la religion juive. J'ai apprécié que par la suite Sfar s'en détache un peu tout en s'appuyant dessus.

Avis posté par Capitaine Rômain Infos posteur le 18/07/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cocktail d'humour, de philosophie, et de poésie, cette bande dessinée ravira tout le monde, y compris les moins fans de tout ce qu'on appelle "la nouvelle bande dessinée".

Les couleurs sont bonnes (Brigitte Findakly), et Joann Sfar, dans cette œuvre, est tel qu'on le connait, les dessins parlent d'eux-mêmes, et le découpage régulier (2x3=6 cases par page) se prête parfaitement aux aventures de ce chat tantôt bavard, tantôt muet.

Le premier tome se suffit à lui même, mais la série est bonne dans sa globalité, le 5ème tome n'est plus de 46 pages mais de 80, et vu l'histoire qui y est comptée, c'est tout à fait légitime.

Cette histoire est un vrai régal pour nos sens !

La meilleur BD de Sfar.

Je ne vois pas comment il pourrait mieux faire !

Avis posté par Ems Infos posteur le 16/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après la lecture des 5 tomes.
Une série très intelligente où les textes font mouche.
Les tomes 1, 4 et 5 valent pour moi un 5/5, les tomes 2 et 3 étant relativement moyens.
Je ne vais pas décrire ce que j'ai lu mais j'ai halluciné quand j'ai vu Tintin se faire dégommer dans le T5. Au moins les choses sont claires sur ce point.
Je vais investir cette semaine sur l'intégrale des 3 premiers tomes car cette série est très plaisante à lire avec son ouverture d'esprit et ses personnages attachants.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 06/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bonne série qui n'a pas su s'arrêter à temps. J'ai adoré les trois premiers tomes. Le chat est vraiment sympathique et il nous montre bien les contradictions des religions (la scène où il s'engueule avec le rabbin du rabbin m'a bien fait rire). On peut aussi voir l'intolérance qu'on fait aux juifs... et aussi les préjugés qu'eux peuvent avoir envers un non-juif ! Par exemple, les femmes non-juives seraient toujours nues...

Malheureusement, si les trois tomes sont très captivants, ce n'est pas le cas des autres tomes. Je me suis emmerdé pendant les 3/4 du tome 4 parce qu'on y suit le cousin du rabbin au lieu du rabbin lui-même. Je n'ai rien contre le cousin, mais je le préfère en personnage secondaire que principal. Le tome 5 m'a paru trop long. Je ne l'ai même pas fini !

Avis posté par iannick Infos posteur le 16/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai eu beaucoup de mal à démarrer la lecture du « chat du rabbin ». En fait, il m’a fallu au moins un an pour que je me mette enfin à lire cette série, encouragé par les excellents avis des bédéphiles.

Il faut dire que je n’aimais guère le dessin de Joann Sfar, je le trouvais très laid, trop brouillon, trop lâché, trop, trop quoi !… Ce n’est qu’après avoir fait une virée chez des éditions indépendantes où des albums du même type composaient leur catalogue que j’ai commencé à apprécier ce style graphique et à, enfin, commencer la lecture du « chat du rabbin »…

Bon, finalement, il est comment le trait de Joann Sfar ? Eh bien, après avoir découvert d’autres séries de cet auteur comme Klezmer, Pascin, Le Minuscule Mousquetaire, Petit Vampire… je le trouve très personnel, en tout cas, Joann Sfar a réussi à m’imposer son style… c’est très fort de sa part !
En fait, maintenant que j’apprécie le coup de patte de cet auteur, il y a une chose à laquelle je n’ai jamais pu me faire : c’est que je n’aime pas la colorisation informatique de ces albums, je préfère quand Joann Sfar la réalise lui-même en aquarelle.

Incontestablement, l’un des points forts du « chat du rabbin » est dans les dialogues qui sont savoureux, philosophiquement marrants, ironiques, pertinents… c’est un vrai bonheur de suivre les pensées du chat d’autant plus que l’auteur n’hésite pas à remettre en cause certains travers du judaïsme. C’est aussi un vrai plaisir de découvrir des personnages très attachants comme le rabbin ou Zlabya.
L’autre point fort du « Chat du rabbin » est dans sa thématique principale où la religion juive est présentée d’une façon instructive, claire, honnête et sans détour.

Au niveau des scénarii, j’ai eu l’impression de lire une trilogie puis des one-shots. Les tomes 4 « Le paradis terrestre » et 5 « Jérusalem d’Afrique » peuvent se lire indépendamment.

« Le paradis terrestre » est une bd à part de la série où Joann Sfar s’est inspiré d’un conte qui lui avait été rapporté par sa grand-mère. J’avoue que cette histoire ne m’a pas laissé un souvenir impérissable d’autant plus que l’auteur aurait bien pu en faire un album ne faisant pas partie du « chat du rabbin ».

« Jérusalem d’Afrique » est aussi une bd qui aurait pu être indépendante de la série. L’auteur y dénonce le racisme. Le lecteur peut y retrouver les célèbres diatribes de Joann Sfar entrevues dans ses carnets (édités par l’association et la collection « Shampooing » de Delcourt). Cet album est un hymne au respect et à la tolérance !

Quant aux trois premiers tomes, ce sont ceux que j’ai préférés dans cette série. Le chat du rabbin y est le héros (il est pratiquement absent dans les troisième et quatrième tomes) et le tout forme une histoire très plaisante à lire et très accrocheuse !

Amis lecteurs ! Il serait regrettable de ne pas être tenté par cette série car les dialogues sont très savoureux !
Laissez tomber votre appréhension sur le graphisme et délectez-vous des trois premiers tomes qui me sont apparus très plaisants à lire ! Croyez-moi, parler de la religion n’est pas toujours ennuyeux surtout quand c’est raconté d’une façon aussi simple, rigolote et intéressante comme le fait Joann Sfar !
A découvrir impérativement ! (surtout les trois premiers tomes !)

Avis posté par eusèbio, Lapin Spooguiste Infos posteur le 27/09/2002 (dernière MAJ le 13/01/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'y connais absolument rien au Judaïsme, les questions religieuses me passant d'ailleurs en général au-dessus de la tête... mais je dois avouer que ce chat m'est particulièrement sympathique. Je ne saurais en fait pas trop vous expliquer pourquoi il m'a réellement plu... les questions fusent de partout, on devise, on controverse, on blasphème... on tape plutôt dans le métaphysique, sans jamais un instant oublier le réel, le tangible. Les sentiments, la sexualité... les instincts, les besoins "vitaux" des hommes (et des chats!!) sont omniprésents. Et Dieu (ou celle qu'on installe sur son trône) trouve sa place au milieu de tout ça. Pas de condescendance envers le lecteur, aucun ton professoral... c'est drôle, fin et la lecture est très fluide!

Enfin, j'adhère de plus en plus au dessin de Sfar! A des années-lumière d'un dessin en directes bien léché, mais terriblement efficace, très expressif... et beau, parfois!

Ce type est un conteur de très grand talent!

A lire, de toute urgence!

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 02/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est l'histoire d'un chat qui est une sorte de témoin de la vie quotidienne de son maître et de sa maîtresse.
Un curieux chat d'ailleurs qui, après avoir croqué un perroquet, s'est trouvé un moment doué de parole. Pourtant, après avoir invoqué le nom de Dieu, il est redevenu muet. Ce qui ne l'empêche pas toutefois d'avoir la pensée libre et de jeter un regard critique sur ce qui l'entoure.

Ce chat du Rabbin ?… une BD faite d'humour, d'ironie, d'émotion, d'une grande tendresse.
Comme lui, le lecteur devient témoin, par petites touches, de cette communauté juive d'Alger du début des années 1900. On suit et apprécie ces développements de l'histoire teintée de clairvoyance, et aussi d'un grand humanisme.
Le dessin ?… il peut rebuter au début, mais on y "entre" comme par magie, et on ne le quitte plus.
Très joli. Vraiment. Cote perso : 3,5/5

Avis posté par Gillix Infos posteur le 24/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce n'est que très récemment que j'ai réussi à entrer dans l'univers de Joann Sfar. Pendant des années j'ai essayé, mais franchement... non. Alors qu'est-ce qui fait que maintenant je donne carrément un coup de coeur à un de ces livres ?

Et bien ce n'est pas directement le sujet de la chronique, mais Klezmer m'a permis d'enfin entrer dans cette univers. Pourquoi je vous parle de ça, "quel est le lien ?" me direz-vous avec justesse. Et bien c'est sa judaïcité (celle de Sfar) qu'il exprime à travers ces deux oeuvres (je ne connais pas encore les autres).

"Le chat du rabbin", c'est d'abord... un chat, curieux et philosophe. C'est aussi le rabbin, avec toutes ses contradictions. C'est Zlabya, c'est son mari, c'est le cousin Malka et son lion et c'est le cheikh Sfar aussi.

C'est peut-être dû à mon parcours personnel dans ma foi, mais j'aime énormément ce rabbin bon vivant pour qui sa fille et sa famille sont tout. J'aime son "intelligence" vis à vis de sa foi et de celle des autres. Et ces caractéristiques se retrouvent dans tant de ces personnages (Le Malka, le cheikh Sfar, l'ashkénaze et sa femme, entre autres) que je ne peux m'empêcher de penser que Joann est moins païen que ne pourrait le laisser supposer d'autres de ces oeuvres.

Je pourrais continuer longtemps sur ce mode-là, mais en conclusion, lisez "Le chat du rabbin", si cela ne vous fait pas de bien à l'âme, cela en fera à votre esprit !

Avis posté par klechko Infos posteur le 23/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après lecture des 5 premiers tomes :

J’ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes (surtout le 1) avec la prise de parole du chat faisant office d’interlocuteur qui ouvre le débat sur les différentes manières d’interpréter un texte religieux (un régal).

Les deux tomes suivants sont pour moi bien en dessous voire même assez ennuyeux (il faut dire que le chat ne converse plus) même si l’humour est toujours présent.
J’ai trouvé que l’histoire rebondissait un peu dans le tome 5 et c’est tant mieux !
Même si je ne suis pas trop fan du dessin de Sfar, cela n’a jamais été un frein pour acheter ses œuvres et celle-ci est à conseiller.

Un tout petit 4/5 en attendant la suite.

Avis posté par carottebio Infos posteur le 09/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quelle déception ! Je m'attendais à plus fort que ça de la part de Sfar.

Tout d'abord, je trouve le dessin moche, limite bâclé.

Ensuite, le premier tome m'a enthousiasmé. Ce chat avec ses répliques directes et ses raisonnements imparables. C’était réjouissant.

Puis les tomes suivants (jusqu'au n°4), on se contente de suivre les aventures, ou plutôt les péripéties, sans grand intérêt du chat (qui ne parle plus) et du Rabbin. Toute la saveur du 1er tome a disparu.

C’est dommage. Je ne vois pas bien l’intérêt de poursuivre cette série.

Avis posté par narvik Infos posteur le 30/08/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Le chat du rabbin" est une belle réflexion sur la religion juive. Toutes les facettes sont passées en revue et traitées en douceur par les personnages. Ce que j'aime dans cette bd, c'est que le ton est toujours léger et l'humour présent sans trop l'être. Toute cette spiritualité à travers les yeux d'un chat est très bien maniée par Joann Sfar, et je dois dire que j'ai été véritablement séduit par cette bd dès que je l'ai lue.
Les dessins de l'auteur ont un certain charme, et je comprends que tout le monde n'aime pas. Personnellement, c'est un style que j'apprécie même si parfois, je trouve qu'un peu d'application ferait du bien. On croit parfois avoir affaire à des dessins d'enfant !

Mais hormis ceci, c'est une bd à ne pas manquer pour tous les fans de Joann Sfar ou pour tous ceux qui cherchent une bd intelligente, tout simplement...

Avis posté par Dakhan Infos posteur le 07/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un examen libre, lucide, honnête d’une religion par l’intermédiaire d’un chat qui parle. Rien de fulgurant, mais un plaisant passage d’une religion au crible de la raison ; chose à laquelle elle résiste mal et que bien peu osent.
Le dessin est du Sfar classique, je ne peux dénier à ce garçon un certain talent, mais je regrette qu’il s’applique si rarement (est-ce le prix à payer pour sa productivité ?).

Avis posté par Artemis Infos posteur le 22/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un peu comme Tardi, il faut se faire au dessin de SFAR... c'est à tour beau et moche (c'est vrai que parfois le chat ressemble à tout sauf à un chat), mais justement moi, ça me fait marrer et au final cela fait le charme de la BD.
L'humour est présent dans toute la série, même si, hélas aucun des 3 derniers tomes ne vaut en humour, en cynisme et en délicatesse le premier tome (à mon sens celui-ci mériterait d'être classé culte).
Ah, si le chat pouvait à nouveau parler aux hommes...

Avis posté par Guillaume.M Infos posteur le 20/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Jolie critique de la religion juive. Quelle bonne idée de nous montrer cela par les yeux d'un chat. Eh oui un chat !!!

Je ne vais pas répéter ce que les autres ont dit alors j'en viens directement à ce qui m'a fait mettre le 3/5 :

- Le dessin c'est du Sfar : on aime ou on n'aime pas mais je trouve qu'il est trop irrégulier. Parfois les cases sont vraiment belles mais à d'autres moments, ça frôle le moche...

- Le scénario que je trouvais génial dans le tome 1 baisse de niveau dès le tome 2 et c'est bien dommage. La critique est moins évidente et l'histoire moins captivante.

Ceci dit ne vous y trompez pas, "Le chat du rabbin" est une BD qui mérite d'être lue.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 13/10/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai été bluffé. J'avais lu quelques bouquins de Sfar (hors les Donjon), qui m'avaient laissé quelque peu sur ma faim. Souvent bâclés, trop rocambolesques, même si un esprit brillant transparaissait entre les cases...
Pour Le Chat du Rabbin, Sfar fait preuve d'une maîtrise exceptionnelle du sens du récit : il parvient à rendre passionnant un récit essentiellement théologique, ce qui n'est pas une mince affaire. En quelques phrases entre le rabbin et le chat, il nous permet de saisir (enfin, aux Goï) l'essence de la religion juive, via des couleurs, une truculence et du naturel. j'ai toujours du mal avec son dessin, mais le reste est tellement virtuose que ça s'oublie vite.

Un classique.

Avis posté par cac Infos posteur le 01/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée de voir la religion juive à travers les yeux et les pensées d'un chat est originale. Le tout est bien écrit, Sfar a un réel talent de scénariste, ses dialogues sonnent justes même s'ils sont très peu présents au début. Le premier tome est quasiment tout le temps en texte off rendant la narration un peu alourdie comme certains l'ont fait remarquer.
Je ne suis pas trop fan des histoires religieuses, comme je n'ai que moyennement apprécié "Les olives noires" du même auteur. Ici le contexte et l'époque ne sont pas les mêmes, je trouve l'aspect explicatif de la religion encore plus exacerbé. Mais en même temps, je ne suis pas juif et ça m'a permis d'apprendre un tas de choses sur leurs pratiques religieuses, une personne juive aurait sûrement un autre regard sur cette oeuvre.

Côté dessins, je ne suis pas trop fan du trait de Sfar pas très précis ni constant dans le détail, mais bon ça ne vous révulse pas les yeux non plus.
Une série que j'avais longtemps hésité à acheter, et j'ai eu l'opportunité de la lire en bibliothèque. Est-ce à acheter ou l'achèterais-je moi-même un jour ? Possible mais ce n'est pas mémorable au point d'en faire une priorité.

Avis posté par Ro Infos posteur le 26/01/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'aime pas franchement les BDs simplement destinées à discuter de la vie, de la philosophie et de la religion. Et ici, c'est ce que je ressens de cette série : je ressens qu'il y a un message que l'auteur veut y faire passer, qu'il cherche à instruire d'une certaine manière son lecteur, qu'il joue le rôle de celui qui "montre" et "explique" mais qui ne porte aucun jugement... Et pourtant je ressens son message comme celui de la grande majorité des autres BDs scénarisées par Sfar. C'est toujours le même esprit qui en ressort (notamment dans "Socrate le Demi-chien" ou bien "les Olives Noires") et je n'y suis pas sensible. C'est une question de philosophie personnelle sans doute : Sfar et moi n'avons pas la même.
En outre, je fais partie de ceux qui n'aiment pas non plus son dessin, donc ça n'arrange pas.
Maintenant dans le cas particulier du Chat du Rabbin, je trouve le dessin quand même assez sympa et détaillé, même si le chat change sans arrêt de gueule (d'accord, ce qui compte ce n'est pas que le chat soit parfaitement dessiné, mais c'est qu'on sache que c'est lui, que c'est le chat, et qu'on lise ce qu'il a à dire : néanmoins, dans ce cas-là, pourquoi ne pas lire un livre plutôt qu'une BD ?). Mais bien sûr, ceci dépend des goûts.
Et concernant l'histoire, elle se lit bien et on ne s'ennuie pas. Mais ceci dit, elle ne m'a pas plus intéressé que ça non plus. Néanmoins j'ai préféré cette série aux Olives Noires du même auteur, série dont je trouve le thème très proche.

Avis posté par Pacman Infos posteur le 19/12/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas un mystique, et pour tout dire le fait religieux à plutôt tendance à me donner des boutons. Mais là, Sfar arrive si bien à intégrer de la poésie et de la tendresse dans son récit et dans son dessin, qui est loin d'être aussi simple qu'il n'y paraît, que l'on se laisse porter par l'ambiance tout en se cultivant sur la religion juive.
Toutefois, le fait de faire parler un chat pour une espèce de démonstration par l'absurde, la ficelle est un peu grosse. Laissons les animaux à leur place et interressons nous plutôt au personnage de Melka, excellent.

Avis posté par PouetLaChouette Infos posteur le 14/10/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une BD drôle, intelligente, qui prend un sujet pas facile : la religion, la foi, et qui pose des questions sur son application, tout en finesse et en ironie, car l'utilisation du chat permet le recul nécessaire, mais jamais méchant, jamais grinçant.
Sfar malmène parfois un peu ses personnages mais on sent qu'il les aime.

Un bémol, cependant :
Le tome 3 change de direction et prend celle de l'humour, avant de se reprendre un peu et d'osciller entre humour et la tendresse à laquel les 2 premiers tomes nous avaient habitués. Peut-être moins bon que les précédents, mais il reste à un bon niveau général dans la BD.

Avis posté par Tony Ross Infos posteur le 24/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est tout à fait le genre de BD que j'adore. Pas étonnant donc que dès la sortie du tome 1, je cours en librairie pour voir si il est à la hauteur de ses prédécesseurs du même style chez le même éditeur.
Je connais très mal Johann Sfar. Et en feuilletant l'album, je constate que son coup de crayon et sa mise en page ne sont pas, à mon avis, de toute beauté. Mais combien de fois ai-je pensé la même chose et me suis-je dit, après une première lecture que le dessin, si il ne semble pas extraordinaire, convient finalement parfaitement à l'atmosphère ainsi qu'à l'histoire de l'album. Je l'achète donc.
Et je ne peux être qu'agréablement surpris par une oeuvre aussi intelligente, drôle et pleine de poésie. Grandiose!

Malgré tous ces bons points et le fait qu'un chat juif qui gagne la parole et qui décide de faire sa Bar-Mitsva, c'est tout bonnement génial, je reste un chouilla sur ma faim, je ne sais pas pourquoi, mais dans le genre philosophico-religieux, il me semble qu'il y a de bien meilleures références.

Mais effectivement, une fois plongé dans l'histoire, la médiocrité du dessin ne gêne plus.
C'est bon signe.

Donc, très bonne BD, divertissante et intelligente. J'aime bien et je comprends qu'on puisse mettre 5/5 comme 3/5.


P.S.: Je n'ai pour l'instant lu que le tome 1. Donc, peut-être que mon avis changera lorsque j'aurai lu les suivants.

Avis posté par SAGERA Infos posteur le 13/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Derrière un graphisme qui se veut trés stylisé et dépouillé de tout artifice (presque enfantin parfois), se cache une réflexion sur la religion juive, et sur tous les rapports à la foi d'ailleurs, très subtile et incroyablement drôle.
Enfin une bd qui ose traiter ce thème de manière à la fois simple et terriblement pertinente. J'ai littéralement éclaté de rire à certains moments tandis que d'autres passages m'ont appris des trucs, intrigué et aussi ému.
Dans le tome 2, la rencontre du rabbin et du soufi en est un exemple. Voir un juif et un arabe marcher de concert tout en communiquant sincèrement et sereinement, est tout simplement beau. La discussion de l'âne et du chat, et leur querelle à propos du nom de Sfar, est hilarante. Hilarante, vraiment. Et en filigrane Sfar (l'auteur) donne une superbe leçon de tolérance. Fabuleux, vraiment !

Avis posté par pierig Infos posteur le 19/04/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tome 1
Ce premier tome nous relate la vie du chat d’un rabbin, assez opportuniste et ironique, qui se voit chamboulée suite à l’acquisition de la parole par celui-ci. Pour revoir la fille du rabbin, ce chat se tourne soudainement vers la religion juive et ces préceptes pour devenir un chat juif, même s’il n’est pas circoncis. Les dialogues ou monologues du chat, c’est selon, sont savoureux, mêlant humour et finesse tout en restant respectueux des traditions religieuses. J’ai particulièrement apprécié le passage où le chat du rabbin se trouve en tête à tête avec le rabbin du rabbin : « et moi je dis au rabbin du rabbin que je suis Dieu, qui a pris l’apparence d’un chat pour l’éprouver ».

Tome 2
Dans « Le Malka des Lions », le chat s’efface de plus en plus au point même d’en perdre la parole ! Il se contente de suivre son maître en décrivant les évènements qui se produisent. L’originalité du premier album disparaît donc au profit d’une trame scénaristique plus conventionnelle. L’humour et l’ironie du chat se font donc rares et c’est bien dommage ! Toutefois, on retrouve quelques bonnes réparties en début d’histoire :
« un mot de plus et je dis à papa que tu me parles. Miaou ! »
« Non, parce que si vous voulez, je peux chercher une fable composée uniquement d’animaux cashers. Ah ! tais-toi et lis. Je me tais ou je lis ? Lis. »

Cependant, on peut regretter l’absence de transition entre les 2 tomes : j’ai la désagréable impression que la fin de « La Bar-Mitsva » est survenue car Sfar arrivait à la 46ème planche... un peu comme si le scénario s’improvisait au fur et à mesure de l’avancement du récit ! Cette série est sublimée plus par les dialogues excellents de Sfar que par la trame de l’histoire ou les dessins en tant que tels !

Sfar se veut un auteur complet dit de « nouvelle génération ». Pourtant, un peu comme Piehr (tiens, un point commun ), j’ai beaucoup de mal avec son style graphique : le trait est hésitant et les dessins ressemblent plus à de la gravure... Je ne dis pas que c’est mal dessiné, je n’accroche pas, tout simplement !

J’ai mis 4 étoiles car cette série mérite absolument le détour mais son achat ne s’impose pas selon moi pour les raisons invoquées ci-avant !

Avis posté par Piehr Infos posteur le 29/03/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Premier tome : La Bar-Mitsva

Oups, je ne serai pas aussi enthousiaste que les autres posteurs de ce tome.

Oui, l'idée de cette série est originale, on est d'accord. Et les paroles du chat du rabin font l'effet d'un véritable coup de pied dans la fourmilière judaïque, remettant en cause les préceptes de la religions juive d'une manière assez terre-à-terre, mais qui suffit amplement au récit.

On comprend vite les motivations du chat, amoureux de la belle fille du rabin, et qui pour pouvoir lui parler et l'accompagner devra accomplir sa Bar-Mitsva, fête religieuse juive nécessaire, sorte de communion, en sorte.

Etant moi même un athée de premier ordre, j'ai pris un certain plaisir à lire ce tome, même si subsistent des défauts qui m'ont réellement gênés, hélas...

...en premier ordre, la narration. Bien que les dialogues touchent toujours leur cible, la façon dont certains passages sont décrits sont vraiment... très lourds. "il me dit que blabla... Je lui dis que blabla....". original, certes, mais sur 6 pages de suite, ça plombe l'histoire, hélas.

Enfin, personnellement, j'ai beaucoup de mal avec le style graphique de Sfar... Autant j'adore le trait de Trondheim et Larcenet, autant celui de Sfar et Blain (pour ne citer que les plus grands auteurs de ce que l'on appelle communément la "nouvelle BD") me laisse de marbre...

Je pense qu'il faut avoir lu "Le chat du Rabbin", dans le sens où cette série touchera d'une manière complètement différente l'ensemble des lecteurs tant elle est "personnelle"... Maintenant... je n'ai pas franchement accroché, hélas.

Second tome : le Malka des lions

Tiens, le principal point que je reprochais au premier tome de cette série a pratiquement disparu (à savoir une narration qui plombait l'histoire au point de rendre la lecture gênante). Autant vous dire que ce tome à donc été accueuilli avec beaucoup plus d'enthousiasme de ma part !

L'histoire en elle même prend un tournant et évolue pour nous offrir un scénario bien plus interressant, même si il est beaucoup moins philosophique que le premier opus de la série. Moins de remise en question, moins de regard critique sur la religion : le chat, tout en ayant perdu sa parole, en a aussi perdu la plupart de ses convictions... et ne se limite qu'a commenter le monde qui l'entoure, sans y ajouter sa patte qui donnait l'originalité du premier tome.

Pourtant, sans arriver à expliquer pourquoi, ce tome m'a plu. Du moins, beaucoup plus que le premier. Même si, après tout, le Malka des lions n'a qu'un poid relatif dans le déroulement de cette histoire (pas de quoi donner son nom à l'album, donc), le sujet est à mon sens beaucoup plus interessant (la conversation entre le chat et l'âne sur l'origine du mot Sfar, l'entente entre l'arabe et le juif, etc...) et m'a beaucoup plus parlé que le premier opus de la série.

Le dessin quant à lui n'évolue pas, et ne me séduit que peu... définitivement, impossible d'accrocher au style de Sfar qui pourtant passe beaucoup mieux dans Donjon.

Un album supérieur au premier, mais qui ne me plait que moyennement...

Avis posté par huracan Infos posteur le 15/03/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une oeuvre métaphysique tout simplement superbe.

Pour ceux que le dessin empêcherait de lire cette BD(et oui, j'en connais) faites un effort et vous ne le regretterez pas. Il colle vraiment bien au scénario. Tantôt soigné,tantôt tremblant avec des impressions de "baclé",il marque,à l'image du scénar, le contraste, entre ce qui est écrit et ce qui est vraiment,...

C'est une très belle réflexion sur le judaïsme mais cela concerne aussi l'hébraïsme et le catholicisme. Sfar parvient à faire passé ça simplement,intelligement et avec humour par la bouche d'un chat qui m'est ma foi fort symphatique.

Un Chef d'oeuvre à posséder absolument!

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 24/02/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je reconnais à Sfar une capacité d'analyse et un éclectisme qui n'a que peu d'égal. Cette histoire d'un chat doué de paroles voulant faire sa bar-mitsva est assez subtile et intelligente quoiqu'il soit un peu dommage qu'il ait plongé son chat dans un milieu quasi exclusivement conservateur (pour ne pas dire intégriste); ça donne une vision parfois un peu manichéenne des juifs, de leurs contradictions et de la religion. Je trouve le deuxième tome de plus moins intéressant que le premier, notamment parce que le chat se voit privé de parole.

Malgré cette critique (et après tout c'est surement plus un choix de Sfar qu'une solution de facilité), cette BD reste très novatrice et intellectuellement recherchée. Je ne suis vraiment pas fan du dessin (bien que ce soit meilleur que d'autres trucs de Sfar que j'ai pu voir) mais j'ai envie de dire que ce n'est pas le plus important. A lire sans aucun doute mais de là à l'acheter...

Avis posté par JBT900 Infos posteur le 05/02/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
TOME 1 :
Sfar m'épate (de chat )
J'avais découvert sa prose vraiment subtile, pleine d'humour, légère et poétique même dans Pétrus Barbygère. Depuis, le temps a passé et j'ai taillé à coup de serpe dans la vaste production du monsieur pour en lire quelques autres.

C'est donc au tour du "Chat du Rabbin", tome 1, "la Bar-Mitsva", un terme provenant d'un judaïsme pour lequel je nourris autant de connaissances que pour toutes les autres religions, c'est à dire à peu près autant qu'un australopithèque se retrouvant devant le vaisseau spatial de Han Solo...
Attention au premier tour de force de Sfar : pas besoin d'avoir un penchant pour la religion en général, ni pour le judaïsme en particulier, pour s'intéresser à l'histoire qu'il raconte ! Et oui, c'est donc l'histoire d'un chat, et un chat juif ou pas juif reste avant tout un chat, même s'il est doué de parole...
Avec la parole, ce bon petit matou va découvrir le mensonge, mais il va surtout révéler à son rabbin de maître qu'il est au fait du judaïsme.
Mais ce n'est pas tout ! Deuxième effet Kis-Kool ou plutôt deuxième effet Sfar : ce chat ne manque pas d'humour et ses déclarations parfois cocasses cachent toujours un fond de sérieux, une question majeure philosophique, religieuse ou tout simplement humaine, quand ce ne sont pas les trois à la fois!
Et là j'enchaîne sur le troisième effet Sfar : on découvre l'histoire en souriant, et on se cultive en souriant. A tel point que ça m'a rappellait mon enfance, quand ma maman venait me raconter une histoire avant de m'endormir... Sauf que là bien entendu, même si le ton reste léger, cette BD s'adresse sans équivoque à des adultes.

Si on résume, ça nous fait donc pour cette BD : une histoire amusante, intelligente, qui traite d'un sujet sérieux, sans complaisance, en toute simplicité, mais qui nous fait comprendre des concepts auquels on ne s'intéresse pas en général, et qui en plus, parvient à nous captiver... Arrêtez-moi si je me trompe, mais ça ressemble furieusement à de la vulgarisation philosophique ça non?

Arrêtons nous quelques instants sur le dessin, même si tout cela n'est que secondaire tant le fond du scénario est si bien fait...
Sfar ne se contente pas d'être un conteur hors pair, un dialoguiste trucculent, mais il est en plus un dessinateur original, qui produit toujours un style qui lui colle à la peau, et qu'on aime ou qu'on déteste, mais qui ne peut pas laisser indifférent, reconnaissable entre mille.
Le dessin du chat n'est pas figé, et c'est très bien vu car c'est en accord avec le mouvement, à la fois physique et mental, que vit le chat entre le début et la fin du tome. Certaines planches le montrent comme le matou qu'on connait si bien, enroulé en boule sur lui même, endormi ou ronronnant, alors que d'autres planches le montrent décharné, le regard fuyant, presque inquiétant.
Ce dessin est donc une grande réussite, il y a même un plan des toits de la ville sous un ciel très bleu, chose assez rare chez Sfar...

Bref, une BD indispensable à mes yeux, une véritable perle rare que je ne me lasserai pas de relire et de relire!


TOME 2 :
Bien, voilà le Tome 2, "Le malka des lions" lu et digéré.
Cet album m'a légèrement moins plu que le 1er mais bon, ça reste quand même léger et puis le tome 1 m'avait vraiment emballé.
Le dessin est toujours aussi agréable, réussi, et possède cette incroyable faculté d'accentuer l'épaisseur de la trame narrative de l'histoire, ou d'appuyer tel ou tel trait psychologique d'un personnage au moment voulu. C'est vraiment surprenant combien le dessin de Sfar qui peut paraître simpliste au début se révèle fouillé et porteur de quantité de messages au fur et à mesure de la lecture de son œuvre. Plus ça va et plus j'adhère à ce trait, vraiment...

Encore une fois, comme dans le tome 1, le chat est tantôt très semblable à la réalité, comme dessiné d'après modèle, et à d'autres moments il est représenté ombrageux, perplexe, comme si son état d'esprit prenait vraiment le pas sur son aspect (et je ne parle pas simplement de petits détails d'expression corporelle, mais bien d'aspect total).

Le malka des Lions est également saisissant de vie, avec ce teint très mat, ses yeux très bleus et ses cheveux/poils blancs. J'ia beaucoup aimé la scène où le Rabbin le rejoint et demande au lion de sortir du lit. Là, le malka boit un coup et le dessin change complètement de style, les couleurs aussi, simplement sur la planche où le malka boit. Ses yeux sont exorbités, et toute la scène, avec le Rabbin, et même les objets inanimés semblent animés d'un surplus de vie à ce moment. Le dessin est vraiment superbe, c'est un "dessin narratif" et non un "dessin contemplatif", actif et non passif.

Le scénario est très dense. Il se passe plein de choses, entre la dictée du Rabbin et ce qu'il arrive au chat, l'entrée en scène du malka avec fusil et lion, l'intrusion de ce grand père mourrant dans l'histoire et l'arrivée de son petit fils, la rencontre du rabbin avec l'arabe Sfar et son âne, et la fin qui ouvre sur un tome 3 que je me précipiterai de me procurer dès sa sortie...
Du coup, ces personnages qui arrivent tous un peu en même temps, ou du moins, à des moments très rapprochés, m'ont donné une impression de trop. J'ai regretté qu'on n'ait pas le temps de s'intéresser en profondeur au grand-père, et à son entourage, mais bon je suppose que c'était normal au vu du rôle que le petit-fils joue ensuite. Toutefois j'ai regretté par exemple que lorsque le rabbin décide d'aller se recueillir sur la tombe de l'ancêtre Sfar, on ne l'y suive pas jusqu'au bout, alors que pour lui, ce semble être quelque chose d'important : il y va chaque année et là cela tombe juste à un moment difficile pour lui.
Je reprocherai également à ce tome 2 des dialogues parfois moins décalés que dans le tome 1, cela étant du en grande partie à ce qu'il advient du mode communicatif du chat. L'humour reste toutefois au rendez-vous lorsqu'il le faut.

Toutefois, en plus du dessin déjà évoqué plus haut, ce tome 2 comporte des scènes superbement décrites. La religion tient encore une place importante et elle est toujours montrée sans parti pris, sans complaisance, avec des questions de fond importantes (le serveur qui ne sert ni les juifs ni les arabes, ou la rencontre entre le Rabbin et le chanteur Sfar et son âne) traitées avec finesse, humanisme et même un brin d'humour.

Au final, un tome 2 très solide qui continue la série sans faiblir, même si pour moi elle est légèrement inférieure au tome 1, à cause de ces toutes petites choses suggérées ici. Quoi qu'il en soit cette série est sans doute possible l'une des meilleures que j'ai eu à lire, et je la continuerai avec un réel plaisir, pour de nouveaux moments de lecture placide et détendue, zen quoi !


TOME 3 :

Encore un album qui était très attendu… J’ai profité de sa sortie pour relire les deux premiers opus afin de bien me remettre dans l’ambiance.
La première lecture de "L’exode" me laisse quelque peu sur ma faim. Après un excellent "Bar-Mitsva" et un très bon "Malka des lions" j’ai trouvé ce troisième tome manquant singulièrement de souffle et d’originalité. Il faut dire que le rabbin grincheux et le couple de sa fille ne m’a pas vraiment emballé. Hasard des choses, j’ai lu "L’exode" juste après "Là-bas" de Tronchet et Sibran. Rien à voir ? Oui c’est vrai mais pas tant que ça finalement. Même si les destins et les circonstances, le ton aussi, ne sont pas les mêmes, il est question du départ d’Alger et de la traversée de la méditerranée pour se retrouver à Paris. Mince point commun c’est vrai mais qui a suffit à me faire paraître assez fade ce troisième opus du Chat du Rabbin.

Car je n’ai jamais retrouvé ce qui faisait le charme des deux premiers albums (du tout premier surtout), cette habile jonglerie entre rire et sérieux, entre questions philosophiques et découverte de la vie. Il reste tout de même quelques très bonnes scènes où Sfar s’amuse avec la question religieuse et qui donnent lieu à des situations incongrues et vraiment plaisantes. Mais le chat n’est plus aussi en forme que dans les deux premiers tomes, ses interventions ne sont plus aussi drôles, aussi originales.

On sent bien que Sfar veut emmener le personnage du Rabbin vers un état nouveau, qu’il veut le faire progresser mais il le fait avec des longueurs que je n’ai trouvées ni amusantes ni originales. Pour résumer, les idées qui faisaient le charme de cette série me semblent s’essouffler avec ce troisième tome. Heureusement la dernière page de l’album nous offre une porte de sortie optimiste vers une suite que j’espère meilleure…

Avis posté par Sonia Infos posteur le 05/02/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans le Chat du Rabbin, Sfar critique habilement la religion juive (de nombreux points concernent également les 2 autres religions monotéïstes). Une réflection tres pertinante teintée d'humour... qui dérangent profondement les croyants.
Ses dessins sont tantôt tres soignés, tantôt mal fait et je pense que c'est voulu par Sfar car c'est justement ces contrastes qui donnent un style, une vie à ses dessins. Le trait est assez tremblotant, pourtant cela rend l'ensemble assez beau graphiquement.
Je dirait que Le Chat du Rabin est une tres bonne BD philosophique, elle sort du lot des BD grand public. A lire !

Avis posté par Steril Infos posteur le 31/01/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai lu que le tome 1 pour l'instant.
Voila une histoire bien sympathique, pleine de sensibilité et d'intelligence. Le Chat du Rabbin est effectivement très perspicace, il jette un regard plein de lucidité sur la religion, sur la croyance en Dieu et sur les travers (parfois bien naturels) de l'homme... Car c'est un chat bien ouvert d'esprit, assez humaniste somme toute, pour qui les tabous n'existent pas, et qui pousse à la remise en question, sans tomber dans le travers de la critique facile et gratuite...
Bref, une histoire qui vraiment se laisse lire avec plaisir...
Rah, j'aimerais bien avoir un chat comme ça!

Avis posté par Bodème Infos posteur le 07/11/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Le tome 2 est sorti, et je l'ai devore...
Que cette BD est belle et pleine de sensibilite. Une BD qui pousse a la reflexion sur les religions, on ne peut pas etre le meme avant et apres.
Dessins magnifiques, dialogues subtils et pleins d'humour.
Il n'y a que du bon dans Le Chat du Rabbin

1 2 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque