Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
La Tête en l'air (Rides) Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (12) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(8)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis12
Note moyenne3.67 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La Tete en l'air sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par pierig Infos posteur le 28/11/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Même s’il existe des critères objectifs pour juger de la qualité d’une bd, c’est bien souvent le côté émotionnel qui prend le pas. La subjectivité est donc de mise. Elle dépend de nos affinités, de nos goûts mais aussi de notre vécu. Et il n’y a rien de plus prenant qu’une bd qui nous parle directement comme c’est le cas avec "Rides" me concernant.

Cette bd aborde le quotidien d’une personne âgée se retrouvant placée par sa famille dans un home (ou résidence 3e âge pour faire socialement plus acceptable). La maladie d’Alzheimer n’est pas l’élément central du récit mais plutôt celui qui justifie la présence d’Ernest dans ce genre d’établissement. Les événements décrits ici, je les ai vécus à travers l’exemple de ma grand-mère. Jusqu’à ses 93 ans, elle a toujours été indépendante et gardait un esprit vif et enjoué. Elle vivait seule dans une petite maison de plain pied à côté de celle de mes parents et ne demandait que peu d’aide (à part aller lui faire les courses). Il y a un an environ, sa bonne santé psychique s’est rapidement dégradée. Elle avait des trous de mémoire, ne savait plus ce qu’elle faisait ou devait faire. Ces moments d’absence ne sont pas le fait d’Alzheimer mais simplement celui du temps qui a fait son oeuvre. Ils devinrent de plus en plus fréquents, ce qui a obligé mes parents à trouver une solution. Nécessitant une assistance médicale, ma grand-mère s’est retrouvée à l’hôpital dans l’attente de lui trouver une place dans une maison de repos spécialisée. Ce choix n’a pas été facile à prendre mais son état de dépendance (non pas physique mais psychique) était tel qu’il n’était pas envisageable qu’elle reste chez elle et mes parents n’étaient pas armés pour s’occuper d’elle. Bon nombre de situations décrites dans ce livre sont communes à celles que ma grand-mère vit en maison de repos. En ce sens, rarement une bd m’aura autant parlé, c’en est même troublant. En réponse au questionnement de Mac Arthur, je peux dire que les propos tenus ne sont en rien exagérés. Toutefois, je ne pense pas que ce soit une vue pessimiste car, à cet âge, on ne se rend plus trop compte des réalités. Ma grand-mère est très heureuse là où elle vit maintenant. Bien sûr, on est attristé de ne plus pouvoir tenir une discussion avec elle mais la savoir épanouie dans le monde qu’elle s’est créée nous réconforte. Elle y a trouvé de la compagnie, fait beaucoup d’activités et on s’occupe bien d’elle. L’image de mouroir de ces homes est révolue.

Un livre à la fois troublant et criant de vérités.

Avis posté par Erik Infos posteur le 17/03/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert assez tardivement cet auteur espagnol. Désormais, je peux affirmer sans la moindre hésitation qu'il serait le meilleur auteur espagnol que je connais. Chacune de ses oeuvres m'a donné un aperçu à chaque fois différent de son immense talent. C'est dire !

Avec rides, j'ai été littéralement attendri. J'ai eu également peur. La peur de vieillir, de devenir sénile, de perdre toute indépendance et autonomie. Dans ces moments, on se dit qu'on aimerait mourir jeune pour ne pas finir abandonné dans une maison de retraite.

Le constat fait par l'auteur est sans appel. Il nous montre une réalité sans détour, sans pointe de romance qui ferait passer la pilule. C'est abordé notamment (et pas que) sous l'angle de la maladie d'Alzheimer qui frappera de plus en plus de monde dans le futur avec le vieillissement de la population.

Aujourd'hui, j'ai lu sur Internet qu'une géorgienne habitante dans un village de montagne serait née en 1880 et aurait près de 130 ans aujourd'hui si les documents officiels le confirment bien entendu. Cela serait la plus vieille humaine au monde. Et dire que Jeanne Calmant est morte âgée de 122 ans. Cela laisse également de la marge sur ce qui nous attend !

Pour en revenir avec cette lecture, j'ai bien entendu apprécié les premières pages qui traitaient le problème avec un certain humour. Perdre la mémoire et se croire dans une autre situation du passé peut avoir un côté rigolo. Cependant, à force et à mesure que le récit avance, cela devient plus grave. Les effets de la dégénérescence sont abordés dans toutes leurs extrémités.

Je ne crois pas que le but de l'auteur était que nous éprouvions de la pitié pour ces malades. Bien sûr, éprouver de la compassion est tout à fait normal. Cependant, il voulait nous montrer le mécanisme, le regard des autres, la prise de conscience de cette maladie ... Quelques fois, il va trop vite en effet notamment dans la progression de ce mal qui ronge la mémoire.
J'ai bien aimé une scène en particulier où l'un des malades plongés dans un mutisme total se souvient de son passé grâce à un seul mot qui a une profonde signification pour lui.

Rides est véritablement une oeuvre profonde et émouvante. Elle m'a laissé un goût assez triste. Elle me dit aussi qu'il faut savoir profiter de la vie à chaque instant. Tant qu'on le peut encore ! Cette lecture ne sera pas facile car le sujet n'est pas marrant et il n'y aura aucun angélisme de bon aloi. La réalité pure ! C'est ce qui rend cette oeuvre si poignante !

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 16/03/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une vision très sombre du vieillissement, de la décrépitude et des centres pour personnes vieillissantes (entendez par là : « homes de vieux »).

Tout y passe, et le moins que je puisse dire, c’est que cette vision m’est apparue exagérément pessimiste. Mais elle est assez logique dès que l’on aborde une maladie aussi pernicieuse que celle d’Alzheimer. Et si je regrette son côté pessimiste (mais réaliste), je dois souligner les innombrables qualités de ce récit.

Tout d’abord, un dessin simple, direct, soigné mais peu fouillé qui, tout en garantissant une grande lisibilité à l’ouvrage, permet au lecteur de se centrer sur le sujet plutôt que sur la forme. La mise en planche est soignée et efficace. La forme est au service du fonds, et non l’inverse.

Ensuite, la construction du scénario, qui permet d’évoquer de multiples anecdotes qu’il m’est facile de considérer comme véridiques tant elles sonnent juste. De ce point de vue, j’ai adoré le passage durant lequel le personnage central apprend qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Tout comme son bras tendu lorsqu’il doit lire un « copion » devant le médecin.

Ce passage me ramène à un autre des points forts du récit : son humour. Le bilan final a beau être déprimant, le récit ne manque pas d’humour. Et c’est heureux car un ton trop sérieux aurait certainement provoqué chez moi une réaction de rejet.

Autre point fort, son humanité. Les personnages présentés ne sont pas parfaits. Il ne s’agit pas de « pauvres victimes » mais d’humains qui doivent faire face à une fin de vie peu enviable. Les souvenirs que l’auteur leur fait revivre permettent de leur apporter une profondeur d’âme appréciable. A ce titre, le « tricheur » est on ne peut plus touchant.

Je regrette cependant la vitesse à laquelle ce récit évolue. La maladie d’Alzheimer y évolue d’une manière foudroyante qui, si elle se vérifie malheureusement de temps à autre dans la pratique, ne permet pas au lecteur d’en suivre les « passages de palier ». Le personnage central s’enfonce tellement vite dans la maladie qu’il n’a finalement que peu de temps pour s’en rendre compte. J’eusse aimé que l’auteur s’attarde un peu plus sur ce douloureux aspect de la maladie.

Quoiqu’il en soit, pour l’ensemble de ses qualités, cet album est mieux que « pas mal ». De là à dire « franchement bien », il y a encore une marge. Mais comme je n’ai pas de cote médiane à ma disposition, c’est cette dernière que je lui attribue.

A lire, sans nul doute, par tout bédéphile attiré par ce genre de sujet.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 16/12/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est glauque comme histoire ! Après avoir lu ce one-shot, je n'arrêtais pas de penser à ce que je pourrais ressembler en vieillissant et ça me faisait peur ! La force de l'auteur est de nous montrer des tranches de vies de gens du troisième âge sans que l'on s'ennuie. Je me suis attaché aux personnages qui pourraient très bien exister. J'ai vraiment eu pitié d'eux et particulièrement de la femme dont le mari est atteint d'Alzheimer. Ça ne doit pas être facile tous les jours...

Il y a un truc que je n'ai pas compris : la fin. Pourquoi le 'copain' d'Ernest fait ça à l'autre vieux ? C'est pas de la méchanceté purement gratuite ?

Avis posté par Ems Infos posteur le 03/06/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une BD originale traitant un sujet non rencontré à ce jour dans le monde de la BD : la maladie d’Alzheimer.
Entre fiction et documentaire, "Rides" me fait penser un peu à l'émission "Striptease".
C'est dérangeant car tellement bien croqué.
On devine la fin de l'album mais c'est le cheminement qu'il faut suivre.
Au-delà de la maladie d’Alzheimer, c'est également le fonctionnement d'une maison de retraite qui est décortiqué. Ca fait peur !!!
Cette BD déclenche une réflexion sur soi-même car tous les lecteurs se mettront inconsciemment à la place du personnage principal.
Le dessin est assez moyen mais il n'est là que pour porter l'histoire.

Avis posté par beton frederic Infos posteur le 18/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dans notre société vieillissante, le thème de la maladie d'Alzheimer est forcément d'actualité. Un grand bravo à Roca qui, pour traiter celui-ci, ne tombe pas dans le misérabilisme. Bien au contraire, il rend attachant Ernest le personnage atteint de cette maladie et qui se bat au coté de son compagnon de chambre pour ne pas finir à l'étage. L'étage est effet l'enfer de la maison de retraite, l'endroit où sont montés tous les grabataires afin peut-être de les rapprocher de leur futur demeure : les cieux.

Cette BD est criante de vérité et perturbera tous ceux qui espèrent vivre une retraite paisible car une question se posera à eux : et si demain je perdais la mémoire ? Si demain on veut lire Rides, non comme une prophétie, mais comme un passé révolu, à nous de prendre réellement conscience de ce fléau qui peut atteindre chacun d'entre nous.

Avis posté par pol Infos posteur le 22/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD sur laquelle il n’y a pas grand chose à dire. J’aime beaucoup le dessin, le style est simple et épuré. Il sert à merveille l’histoire d’Ernest, un petit vieux qui commence à perdre la tête et qui se retrouve placé dans un foyer pour personnes du 3e âge.

Il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Tout le monde en a déjà entendu parler, mais a-t-on une idée précise de ce à quoi cela peut ressembler au quotidien ? Comment cela se manifeste-t-il ? Quelles sont les difficultés qui en découlent directement ? Quel sont les impacts sur la vie familiale des malades ?

Rides apporte ces réponses de manière poignante. Le genre de BD qu’on lit avec un nœud dans l’estomac ou une boule dans la gorge…

Avis posté par André Infos posteur le 04/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La bande dessinée Rides est un savant mélange d'humour et de tristesse. Car, quoi de plus difficile que de créer une ambiance drôle pour parler de maladies aussi graves que l'Alzheimer, par exemple. J'ai beaucoup aimé ce décalage, ce détachement pour exprimer un sujet difficile. On sent un vrai travail d'investigation de la part de l'auteur pour retranscrire un milieu que, dans l'esprit de beaucoup de personne, on imagine sinistre, voire très glauque...

Au niveau du dessin, rien à dire. Rien de ce côté là ne laisse sous entendre une quelconque tristesse. Les couleurs, le trait, le style sont, au contraire l'antithèse de la tristesse.

Toutefois, il manque dans ce livre un je ne sais quoi pour la mettre au niveau de bande dessinée incontournable. Là ou Les petits ruisseaux de Rabaté réussissait à nous faire pleurer et en même temps à nous faire sourire, Rides ne nous émeut pas autant. On rit souvent, on s'attache aux personnages (surtout le couple dont la femme dit à son mari, malade de l'Alzheimer, un petit mot qui le fait penser à un épisode commun) mais la petite larme à l'oeil ne m'est pas venue...

Je la conseillerais tout de même car, je pense qu'elle touchera un public plus sensible que moi.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 27/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La vieillesse, voire la grande vieillesse, est un sujet difficile, heureusement des oeuvres comme Les petits ruisseaux (dans un registre un peu différent) et ce "Rides" prouvent qu'on peut en parler avec respect et humour à la fois.

La maladie d'Alzheimer est une vraie saloperie, qui provoque une perte rapide des repères chez nos aînés. Paco Roca est allé dans de nombreuses maisons de retraite, a rencontré et observé plusieurs personnes atteintes de cette affection, et retranscrit de façon bien dosée ses effets. Le rythme s'accélère en fin de volume, mais c'est pour mieux coller à la maladie.

En parlant de rythme, l'auteur distille les "évasions" de ses personnages de façon remarquable, aux moments où l'on s'y attend le moins. J'ai particulièrement apprécié celle du début, mais aussi celle des nuages, à la fois poétique et enchanteresse. Et on n'oublie pas l'humour, parce qu'ils s'amusent quand même parfois, nos (arrières-) grands-parents.
Le trait de Roca est clair, très européen, et en même temps extrêmement lisible.

Une vraie réussite, à la fois digne, sage et à laquelle on doit le respect.

Avis posté par Alix Infos posteur le 28/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le sujet est intéressant, mais pas forcément très gai. Certes l’histoire reste plutôt légère, et l’auteur se permet quelques touches d’humour bien placées, mais quand même, dans l’ensemble, c’est pas vraiment la joie. Finir sa vie dans une maison de retraite, coincé avec d’autres vieux, images de nos propres faiblesses, ça ne doit pas être facile, et si je comprends bien l’avantage pour la famille, il reste que j’espère ne pas finir comme ça…

Certes, je suis sensé parler de la BD, pas des maisons de retraite en général, mais quand même, alors que d’autres œuvres sur le sujet de la vieillesse peuvent sembler plus positives (Les petits ruisseaux par exemple, même s’il est vrai que la maladie d'Alzheimer ne faisait pas partie du tableau), Paco Roca reste quand même très médical, et l’ensemble m’a un peu mis mal à l’aise (ce qui en soit prouve sans doute que l’auteur a réussi son pari). A vous de voir si le sujet vous tente.

Avis posté par Ro Infos posteur le 27/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un sujet franchement rare tant dans le domaine de la BD que dans tous les domaines culturelles à ma connaissance : la vieillesse, les maisons de retraite et la maladie d'Alzheimer. Présentée ainsi, la thématique de cette BD a l'air sombre et déprimante. Pourtant Rides réussit à aborder ces thèmes difficiles et souvent douloureux tout en gardant une vraie lumière, presque un certain humour ou optimisme, alors que finalement... tout finit par s'oublier...

J'ai trouvé le récit souvent vraiment fort, réussissant avec la simplicité des grands récits à nous faire ressentir ce que c'est que de devenir vieux et de voir son monde et son esprit s'étioler.
Et à côté de cela, l'auteur s'autorise quelques touches d'humour (où l'on rit plutôt jaune pourtant), notamment avec les délires ou résurgences mémorielles des vieux qui vivent dans leur monde imaginaire.
Le récit est suffisamment varié pour que le lecteur ne s'ennuie pas alors que l'action se passe finalement tout en lenteur au milieu d'une maison de retraite. Plutôt lent donc mais assez prenant pour qu'on ne s'arrête pas jusqu'à la fin de l'album.

Bref, un bel album, fort et doux à la fois, triste et drôle à la fois, portant sur les sujets trop rarement abordés que sont vieillesse, maisons de retraite et Alzheimer.

Avis posté par klechko Infos posteur le 20/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un très bel album dont le sujet tourne autour de la vieillesse et notamment la maladie d’Alzheimer. Je dois dire que je n’ai pas encore trouvé en Bd d’œuvre illustrant cette terrible affection avec autant de justesse.

Si la lecture des petits ruisseaux donnerait presque envie de vieillir (je dis bien presque…), il n’en est rien après la lecture de "Rides".

Le sujet est vraiment dramatique et pourtant l’auteur arrive à construire une très belle histoire à la fois pleine d’humour, d’espièglerie et de tendresse.
Le dessin se prête bien à ce récit dont les personnages sont excessivement attachants, et bien que la fin soit écrite par avance, l’auteur arrive tout de même à nous faire réfléchir sur le monde qui nous entoure, mais cela je vous le laisse découvrir.
Un vrai coup de cœur.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque