Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
La Volupté Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (12) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis12
Note moyenne3.08 / 5
Pour l'achat33%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La Volupte sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Gaston Infos posteur le 31/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2.5

Je n'ai pas trop compris où Blutch voulait en venir avec cette histoire. On dirait qu'il a mélangé plusieurs récits ensemble avec comme unique lien le singe. L'album est plutôt fluide car la centaine de pages se lisent rapidement. Je crois même que j'ai fini l'album en moins de temps que plusieurs albums de 44 pages contenant beaucoup de texte !

L'album est inégal. Il y a des passages que j'ai bien aimés (les scènes avec les chasseurs, celle avec le président) et d'autres m'ont franchement ennuyé (le singe avec la femme). Au final je suis perplexe face à cet album dont je ne comprends pas le but. C'est dommage parce que j'ai bien aimé le dessin.

À lire si on est un fan de Blutch, mais ce n'est pas un truc à acheter.

Avis posté par PAco Infos posteur le 18/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Étrange album que ce "Volupté"...

Car au delà de l'interrogation sur le sens propre que revêt ce mot pour l'auteur, j'ai eu pour ma part assez de mal à y trouver mon compte. Ce n'est pourtant pas la première fois que je croise le chemin de Blutch, avec il est vrai jusqu'ici assez peu d'accroches.
Malgré les multiples questions qui restent en suspens derrière ce récit, j'avoue trouver ici le premier album qui m'ait plu . Peut-être que l'expo d'il y a deux ans à Angoulême y est pour quelque chose...

En tout cas, passé le côté un peu malsain et glauque qui caractérise l'univers de Blutch, il se dégage une certaine harmonie dans tout ça, et la force graphique qui en émane est tout aussi troublante que le récit.

Un album qui me réconcilie avec l'auteur, mais dont je ne conseille pas forcément l'achat, tant l'univers de Blutch est particulier. Une première lecture s'impose avant achat, surtout si l'on ne connait pas le travail de l'auteur.

Avis posté par pewi Infos posteur le 14/11/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai trouvé cette bd techniquement bien faite.

Par contre je n'ai pas réussi à rentrer dans certaines scènes. Je n'ai pas saisi la cohérence du propos et notamment le rapport avec la volupté (je suis même allé voir des définitions pour être certain que j'avais la bonne notion en tête).

Le dessin s'accorde bien avec l'ambiance du scénario. Il y a des choix esthétiques intéressants qui m'ont fait pensé à Blacksad et des cases vraiment moches.

J'aurai vraiment aimé capter un minimum de ce que je crois que Blutch à voulu mettre dans cet ouvrage. Peut-être un autre jour...

Avis posté par Ems Infos posteur le 23/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Décidément, les oeuvres de Blutch et moi ça fait deux.
Dans cette BD je n'ai pas trouvé grand chose de positif : le dessin ne me plait pas vraiment, c'est original, personnel mais ....
Le blocage se localise surtout sur le scénario, je n'ai pas vraiment compris où voulait en venir l'auteur. Certains passages sont limite malsains.
Ce one shot est inclassable et pourrait être classé dans une catégorie "BD concept", mais en l'occurrence un concept qui m'échappe.

Avis posté par cac Infos posteur le 27/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah bon sang que c'est beau ce dessin, c'est vraiment pour moi le point fort de l'album. Car le contenu est un peu déroutant il faut bien le dire. Déjà, il se lit assez vite malgré sa centaine de pages, ce n'est pas un reproche, mais une fois qu'on l'a refermé on se demande bien pourquoi il s'intitule "la volupté".

Il y a des passages marrants et gentiment absurdes comme cet homme qui devient subitement la proie d'une battue qu'il organisait, d'autres qu'on ne comprend pas vraiment, de même que des métaphores sexuelles moyennement amenées. C'est dommage, ce petit truc qui fait qu'on n'accroche pas totalement malgré toute la bonne volonté qu'on veut bien y dévouer.

Avis posté par Ro Infos posteur le 01/11/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note approximative : 2.5/5

Pour une fois, j'ai trouvé ce récit de Blutch assez linéaire pour y accrocher du début à la fin. Par contre, une fois de plus, je n'aime pas l'ambiance qui s'en dégage. Sans parler du fait qu'il y a un bon nombre de ses passages que je n'ai pas compris. Tout semble être dans l'ambiance, dans le ressenti, plus que dans le récit clair et net, mais je n'adhère pas. Je n'aime vraiment pas l'esprit de rabaissement de l'être humain qui se dégage trop souvent des oeuvres de Blutch, ses personnages torturés, ce sentiment d'infériorité et de perversité. Je trouve cela franchement malsain et je le rejette.

Ceci dit, pour une fois, j'ai bien accroché au dessin de Blutch. Pas à tous les coups car je n'aime pas vraiment la technique utilisée, l'impression qu'elle laisse parfois de voir des gribouillis mal gommés. Mais certaines images sont vraiment très belles, très évocatrices. Ce style me plait en tout cas beaucoup plus que les crayonnés d'autres albums de Blutch.

Ce n'est donc pas un album dont je conseillerais l'achat et peut-être même pas la lecture tant ce n'est pas mon genre, mais il contient quelques belles images et quelques moments assez intéressants.

Avis posté par Willybouze Infos posteur le 07/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Blutch est un illustrateur majeur. Il nous offre ici une vision assez sordide de ses fantasmes, servie par un trait magistral et des couleurs de circonstance.
La grande maîtrise graphique est magnifiquement reliée aux impressions données par l'histoire. Sur le plan de la narration, c'est donc une réussite.
Petit point faible, selon moi, quelques scènes qui n'apportent pas grand-chose à part des allusions sexuelles qui n'ont pas besoin d'être faites tant le propos sur le sujet est assez clairement évoqué (et plus subtilement) dans le reste de l'histoire.
C'est un livre à lire, mais déconseillé aux novices en lecture de BD : j'ai testé auprès d'un échantillon de copains ; le style Blutch est difficile à aimer par ceux pour qui Loisel ou Bourgeon représentent encore le must de l'écriture graphique.

Avis posté par Doña Hermine Infos posteur le 13/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis peut-être passée complètement à côté de cet album, toujours est-il que je n’ai pas du tout aimé.
Et comme il fait partie de la catégorie de ceux qui m’ont mise de mauvais poil, il le paye d’un 1/5 rageur.
Le dessin n’est pas en cause ; c’est du crayonnage faussement grossier mais réellement expressif, avec une seule couleur : un rouge pisseux, souvent souillé de gris, mais bon, la technique est là, les visages sont, je l’ai dit, étonnamment expressifs, mon rejet de cet album ne vient donc pas de là.

En fait, je n’ai pas compris où voulait en venir l’auteur, je ne l’ai pas accepté, et ma lecture a de ce fait été assez pénible. On assiste à une succession de petites séquences, mettant en scène différents personnages, toutes plus absconses les unes que les autres. Vous en voulez un extrait ? Alors voilà, un homme regarde une jeune femme qui prend un bain, et lui dit : “T’as de belles jambes. Si tu veux, je m’en ferai une cravate.”, ce à quoi elle répond :“Je ne supporte pas le bruit des arbres, Michel.”. Moi, le surréalisme, je l’aime en peinture, en BD, non !
Certes, il y a une structure narrative assez habile, qui fait converger les différentes histoires (et donc les différents protagonistes) mais c’est trop peu pour susciter mon intérêt.
Alors, désolée, mais pour moi, l’empereur est nu.

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 11/01/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Blutch, l’auteur le plus iconoclaste de sa génération signe ici, à mon avis, un chef d’œuvre. C’est une des plus belles bandes dessinées qu’il m’ait été donnée de lire. Comme toujours, chez Blutch, il est difficile de saisir le sens de l’histoire, l’absurdité des situations étant une constante de son travail. Par contre, en ce qui concerne le dessin, cette bande dessinée est d’une puissance graphique parfaitement maîtrisée.

Longtemps, auteur-phare de l’Association, il a choisi cette fois l’éditeur Futuropolis qui semble peu à peu retrouver une place importante dans le monde de la Bd.

Celui qui cherchera une explication rationnelle à cette histoire sera sans doute déçu car chacun peut se faire sa propre appréciation. Les livres de Blutch s’admirent comme les peintures abstraites ; c’est beau, très puissant, violent par moment.

Les couleurs s’adaptent parfaitement au scénario et accroissent encore l’ambiguïté des personnages. Ceux-ci sont d’ailleurs tous plus ou moins névrosés, noyés dans une ambiance particulièrement érotique. Mais cet érotisme s’exprime surtout par le désarroi sexuel des hommes ; la femme est rêvée, fantasmée, mais parfois inaccessible. J’ai été très frappé par l’amour impossible du chasseur pour la jeune étudiante des beaux-arts. Sans doute, Blutch exprime une part de son angoisse. On s’interrogera sur l’appel désespéré d’un jeune enfant à son père, cette scène encadrant l’œuvre.

Peut-être certains trouveront la prouesse graphique incomparable et seront un peu déstabilisés par la narration. Mais, à mon avis, cette bande dessinée est une œuvre magnifique, qui touche à la psychanalyse et qui constitue un des livres les plus intéressants de l’année 2006.

Avis posté par iannick Infos posteur le 03/12/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bizarre comme BD, bizarre… non pas dans le graphisme –Blutch est un auteur qui ne me surprend plus sur ce point-là- mais dans son scénario déjanté !

L’histoire débute par une intrigue basée par une battue pour retrouver un animal non identifié. C’est ensuite que ça se corse, plusieurs séquences et personnages apparaissent sans lien apparent avec la trame principale. Le lecteur est alors invité à suivre le délire de Blutch qui nous emmène dans des séquences à la fois complètement tarées, surréalistes, légèrement érotiques parfois et pleines de poésie. Le dénouement est assez déroutant, je me suis demandé si je n’avais pas loupé quelque chose dans cette BD tant mes interrogations demeuraient !
Et pourtant ! Malgré ce délire, j’ai été complètement capté par cette histoire grâce au dessin.

Il n’y a aucune case dans cette BD, l’enchaînement des dessins se fait de la même façon que dans les albums de Zep ou de Eisner. Le découpage est excellent et c’est heureux car le scénario est assez tordu comme ça ! Blutch a utilisé très peu de crayons de couleurs, malgré cela, le dessin semble très vivant. La mise en couleurs est parfaitement adaptée à l’ambiance du récit.

Le livre n’est pas à la portée de toutes les bourses, c’est pour cette raison que je vous conseille de l’emprunter ou le lire un peu sur place avant d’être convaincu par son achat. Personnellement, malgré une trame et un dénouement qui me sont apparu déroutants, j’ai été capté par ce récit et je n’ai qu’une hâte : c’est de le relire ! Quant au dessin, je l’ai trouvé très vivant et très agréable à contempler. A découvrir !

Avis posté par ArzaK Infos posteur le 24/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Joli plaidoyer là-dessous... Sans doute plus intéressant que l'avis très bref que je vais donner ici.

Comme dans Vitesse moderne, Blutch raconte une fausse histoire, plutôt une suite de situations absurdes destinées à nous procurer pas mal de sensations diverses. J'ai aimé l'aventure, j'aime ce néo-surréalisme audacieux, mais j'imagine très bien que l'on puisse trouver ça vain, ennuyeux ou incompréhensible et donc passer tout à fait à côté. Je pense même que ce sera le cas de la majorité de ceux qui liront ce livre, raison pour laquelle je ne conseille pas l'achat de ce livre aussi beau que dispensable, lisez-le avant de l'acheter, à 16,50 € l'album, cela me semble un sage conseil.

Si vous n’avez aucune attirance particulière ou pire, une répulsion pour le surréalisme en général, laissez carrément tomber.

Avis posté par JJJ Infos posteur le 27/09/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Blutch pose sur ces pages ses idées, sentiments et inspirations, que lui procure le mot volupté. J'aime cet exercice et la contrainte que représente une telle initiative.
Le fruit de cette entreprise, cette oeuvre, est en marge de la production habituelle.
L'originalité d'une BD ne suffit pas pour l'élever au rang de réussite c'est certain, loin de se contenter de sa seule originalité, "La Volupté" offre bien d'autres choses capables de toucher le lecteur. J'ai aimé, j'explique pourquoi.

L'histoire paraît tout d'abord confuse, construite de courtes séquences enchevêtrées dont les liens sont invisibles au début, impossible en tant que lecteur de voir des repères qui n'existent pas encore. En lisant quelques pages on est tout de suite pris par la douce folie qu'elles nous laissent tout juste sentir, le rapport avec cet ouvrage se fait sensuel, intuitif, il faut accepter de se laisser guider sereinement par le récit.
Blutch explore avec un plaisir perceptible les méandres de la volupté, sa volupté, qu'il raconte de façon insolite, ambiguë, qui touche parfois au surréalisme. J'emploie le verbe explorer car Blutch raconte, recherche, il n'affirme rien.
Blutch n'oublie pas au fil du récit, de nous offrir des touches poétiques et des moments comiques réellement drôles.

Quand à la fin de la lecture les liens se font visibles, les pièces se mettent en place, les espaces laissés par la narration se réduisent... l'histoire composée d'images fantasmées et de scènes vraies et crues se laisse totalement appréhender et le bonheur occasionné par ce livre n'en est que plus grand.

J'ai gardé le meilleur pour la fin, car si le propos a de quoi séduire, la vraie force de cet album est son graphisme. Les dessins en plus d'offrir un soutien sans faille au récit en y collant parfaitement, sont absolument superbes. Blutch est sur le terrain de l'expérimentation et croque les pages de cet album plutôt qu'il ne les dessine.
Il n'y a pas de cases dans cette BD, seulement les illustrations posées là. Pour la réalisation des dessins, Blutch à utilisé seulement deux crayons de couleurs, un noir et un rouge, hormis pour les cinq planches composant les prologues et épilogues où, toujours au crayon, Blutch se sert d'autres couleurs.
Le rendu est splendide, la simple bichromie que peut offrir ce procédé se trouve transcendé par une infinie déclinaison des teintes. Loin d'être simple et brouillon le trait de Blutch est précis, une force incroyable se dégage des dessins. Une forme brute et essentielle.
Dans ce genre de cas l'artiste est touché par la grâce, l'art s'en trouve grandi.

L'accès de cet album est particulier mais non difficile, je l'ai adoré, je suis très content de l'avoir lu. Je pense qu'il serait dommage de lui passer à côté. "La Volupté" est une oeuvre, originale, décalée mais surtout indéniablement plaisante. Lecture fortement conseillée.

JJJ

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque