Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
On fera avec Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (17) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(5)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(8)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(2)
Nombre d'avis17
Note moyenne3.59 / 5
Pour l'achat88%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD On fera avec sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Erik Infos posteur le 11/06/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les réflexions philosophiques sur le sens de la vie de Manu Larcenet m'ont toujours touché. Il se livre totalement et cela peut plaire ou pas au public toujours assez tranché le concernant. On peut certes trouver cela assez égocentrique dans un genre réflexions tourmentées d'un auteur qui se cherche et qui a besoin d'une thérapie grand public.

Je retrouve le style que j'avais déjà entrevu dans Presque. Certes, ce sont des oeuvres de jeunesse mais qui sont déjà assez mâtures dans l'âme. Par la suite, il va juste perfectionner son trait pour être moins brouillon et minimaliste.

L'oeuvre est faussement légère. La lecture est plutôt rapide et rythmée. On ne s'ennuie pas comme d'habitude. On sent déjà une certaine forme de noirceur qu'on retrouvera plus tard dans Blast par exemple ou Le Rapport de Brodeck. C'est un auteur bourré de talent qui saitt incontestablement bien montrer ou plutôt bien illustrer ses pensées les plus intimes ce qui n'est pas donné à tout le monde.

A noter que j'ai lu une réédition datant de 2017 qui m'a permis de ne pas passer à côté.

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 13/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il m’aura fallu deux essais pour réussir à rentrer dans cet étrange bouquin, recueil de gags à l’humour narcissique noir et désabusé.

D’une part, il y a quelque chose d’exaspérant dans l’apitoiement sur soi-même dont fait montre Larcenet. D’autre part, cet état d’esprit n’aura pas été sans me rappeler mon propre apitoiement sur moi-même à l’approche de la vingtaine -ce côté romantique désabusé tragique- que je n’ai pu que me reconnaître dans cette vision des choses.

Par ailleurs, lire le texte et regarder le dessin n’était pas possible pour moi. J’ai vraiment dû laisser le dessin en arrière-plan (à l’image d’un décor, d’une image captée mais considérée comme secondaire) pour me concentrer sur le texte. Et là, j’ai commencé à apprécier ma lecture.

On fera avec… porte donc finalement très bien son nom puisqu’il nous parle de ce moment où l’adolescent perd ses illusions d’enfants et s’assume en tant qu’existence inutile parmi tant d’autres (ben oui, un être humain, en soi, c’est pas vraiment utile. On en éliminerait quelques centaines de millions, je ne crois pas que la planète se porterait plus mal pour la cause. Quant à l’univers, et bien je suis même convaincu qu’il s’en fout royalement !)

Narcissique désabusé à tendance suicidaire, sans aucun doute, mais un état d’esprit qui devrait parler à plus d’un lecteur (surtout dans la tranche des 18-25 ans). Reste ensuite à avoir le recul nécessaire pour ne pas broyer du noir… chose que l’auteur parvient parfaitement à faire dans un « nota » à l’autodérision assumée.

Pas mal, au final… mais à lire avec un certain recul.

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 05/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Loin du défouloir de potache des publications de Larcenet chez Fluide Glacial, on a ici l'autre versant de son oeuvre (on peut parler d'oeuvre, vu le nombre d'albums qui s'additionnent pour la constituer !).

C'est le premier opus publié chez Les Rêveurs que je lis, et c'est plutôt une bonne expérience. C'est parfois drôle, c'est souvent noir, mais ce n'est pas de l'humour noir: qu'est-ce que c'est ? Un long cheminement plus ou moins circulaire au travers de strips établissant une sorte de morale. Un long monologue où Larcenet se livre, et nous livre un album original ( y compris au niveau du format).

En tout cas, cela m'a donné envie de découvrir ses autres publications chez le même éditeur !

Avis posté par Superjé Infos posteur le 04/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Avis portant sur la réédition de 2007 de "On fera avec." comportant un nouvelle couverture et une dizaine de pages bonus (un épilogue) à la fin de l'album, où Larcenet aborde avec humour des réactions sur son travail

Pfff, moi qui suis d'habitude un grand amateur de Manu Larcenet j'ai été déçu par cet album. Il est vrai que c'est son premier album édité par 'Les rêveurs' que je lis, et j'ai bien l'impression que le ton qu'il emploie chez cet éditeur est bien différent que la grosse déconnade de ses albums chez Fluide Glacial ou que ses albums avec un humour plus subtil chez Delcourt.

Dans la vie je ne suis résolument pas un pessimiste, je prends tout du bon côté. Je n'ai jamais eu de coup de déprime. Alors les angoisses de M. Larcenet me passent complètement au-dessus de la tête.
Pourtant je partais avec un bon a priori à la lecture. Manu Larcenet utilisait son dessin "rigolo-chargé" dont il faut bien l'avouer je suis un grand fan. Quand j'ouvrais l'album, j'avais déjà un sourire en coin, très vite le sourire a disparu, je me suis ennuyé dès la quinzième page et j'ai bien failli, très souvent, décrocher (fait plutôt rare).
Reste que l'épilogue bonus que propose cette édition est bien sympathique, où Larcenet commente son travail (qui à 10 ans) avec second degré même si la chute est plutôt convenue. Cela fait relativiser sur ses idées, car Larcenet nous indique presque que son livre était un espèce de délire façon « déprime d’ados ».

Je ne doute pas que ça puisse toucher certains (les dépressifs ? les émos ?) mais cette BD tristounette n'est pas pour moi... De la joie de vivre merde !

Avis posté par Gaston Infos posteur le 08/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Personnellement, je n'ai pas eu l'impression de lire une bd. J'avais plus la sensation qu'un type était devant moi et me faisait un long monologue ennuyeux et peu passionnant. J'aime bien quand Larcenet fait de l'humour, mais je ne suis pas fan de ses séries et one-shots plus sérieux que j'ai lus jusqu'à présent et 'On fera avec' ne fait pas exception à la règle.

Je n'ai rien lorsqu'un auteur nous livre ses états d'âmes, mais ici c'est franchement ennuyeux. Peut-être que je n'étais pas réceptif lorsque j'ai ouvert l'album. Je pense que le problème c'est que le petit bonhomme qu'on suit tout le long de ces textes n'est pas charismatique. Peut-être que j'aurais aimé si l'auteur s'était mis lui-même en scène.

Avis posté par Ems Infos posteur le 12/08/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Larcenet a des phobies et des angoisses comme tout un chacun.
Il les livre sans retenue dans ce one shot.
Je ne sais pas s'il s'en sert comme exutoire, mais on en ressent le poids grâce à une narration fluide et directe.
En quelques pages, Larcenet passe d'un sujet à un autre avec une facilité déconcertante.
Les phrases sont simples mais pleines de sens.
La mise en image est forte de symboles et se contente de l'essentiel.
L'ensemble est abstrait et pourtant palpable.
Cette mise à nu est un exercice personnel difficile. Expliquer et décrire son ressenti n'est pas ce qu'il y a de plus évident. Larcenet y arrive merveilleusement.
Ce témoignage est à lire absolument pour sa richesse de son contenu mais aussi de son contenant.

Avis posté par Linekiller Infos posteur le 25/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En voila une bd qui sort de l'ordinaire, le format déjà qui, lorsque je tournais les pages me faisait croire à un album photo (les pages sont très larges et découpés en cases sur la largeur). Puis arriva la fin de l'histoire, mon dieu c'est vraiment pas long, c'est même proche du ridicule tellement c'est petit.

Outre ce problème au niveau du nombre de pages, je dois dire que j'ai trouvé cette bd rafraîchissante, le dessin colle parfaitement avec le texte de l'auteur, c'est simple, parfois drôle, parfois grave, mais c'est toujours juste ce qu'il faut. Concernant le message que fait passer l'auteur, j'ai vraiment eu du mal à me sentir concerné par certains passages à cause de mon jeune age sûrement, cependant ça reste une lecture agréable, mention spéciale pour les remerciements/conclusion qui sont une très bonne idée et permettent de finir l'oeuvre en beauté.

Une Bd sympa que je conseil, elle ne s'adresse cependant pas à toutes les bourses en raisons de son prix/pages.

3.5/5

Avis posté par Nawm Infos posteur le 29/09/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dommage que ça se lise aussi vite. C'est la seule chose qui m'a perturbé, j'en aurais voulu encore et encore. Mais je crois que Larcenet pourrait en écrire trente des comme ça que j'en voudrais encore.
Tout est génial, le texte libéré petit à petit qui coïncide parfaitement avec le dessin, une sorte de synchronisation. Le format, l'idée, l'histoire et la morale.
Je pense que tout le monde aime Larcenet et il nous le rend bien !

Avis posté par Ro Infos posteur le 28/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour commencer, voilà un bel album au format original (et inrangeable dans une bibliothèque commune ) et à la couverture que je trouve bien jolie.
Ayant lu Dallas Cowboy et Presque, je m'attendais au même graphisme et à la même structure de récit intimiste. J'ai donc été surpris (pas désagréablement) par cette narration sous forme de strip, avec une chute à chacun, chute moitié comique moitié noire.
J'aime le dessin simple et "rigolo" à la fois, tout en étant esthétique et si typique de ce dessin que je connais de Larcenet. C'est un dessin qui est beaucoup moins sombre que dans les autres albums de Larcenet chez les Rêveurs et par goût il est plus à même de me plaire.

Et effectivement, j'ai bien accroché aux premiers strips que je trouvais marrants et intéressants à la fois. Mais hélas, je me suis très vite lassé. Je ne suis pas un pessimiste du tout par nature, et les rares fois où je l'ai été et où j'ai produit quelque chose dans cet état (un poème en l'occurrence), une fois la déprime passée, je l'ai trouvé ridicule et s'enfonçant artificiellement dans une déprime auto-produite. Et c'est hélas un peu l'impression que j'ai eue dans la grosse première moitié de ces strips car je trouvais les strips assez répétitifs dans le thème "la vie est une chienne mais au final, dites-vous que ça ne peut qu'empirer". Ces strips là ne me faisaient plus rire, je n'arrivais plus à accrocher et j'ai même dû relire quelques cases quelques fois tant mon attention décrochait.
Mais l'intérêt est revenu avec un rire quand Larcenet parle de son "armure de séduction" passée la moitié de l'album. Le rire venait non pas du texte, toujours sérieux, noir mais sincère, mais du décalage avec la représentation graphique qu'il a choisi d'en faire dans le strip associé.
C'est cette association de dessins "rigolos" avec un sujet franchement noir qui a fini par me convaincre à apprécier cette BD, du moins en partie.
Et en effet, j'ai trouvé quelques strips vraiment forts et touchants, presque tous sur la fin, notamment ceux où il parle de ses parents, des fantômes de l'existence, etc... Et j'ai également bien apprécié le final et son "On fera avec...".

En résumé, un sentiment en demi-teinte pour moi pour cet album puisque je n'ai pas vraiment aimé sa première moitié mais que j'ai été touché par une bonne dizaine de strips, voire un peu plus.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 07/03/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Manu Larcenet est décidément un auteur à part. C'est d'une part l'un de nos meilleurs divertisseurs, comme en témoignent ses Donjon, sa période "Fluide glacial"... Mais c'est aussi un trentenaire qui se pose beaucoup de questions sur la vie depuis pas mal d'années... Et quand il se met à nu, c'est confondant de simplicité, de sincérite et de tendresse. On ne peut que se reconnaître dans ses interrogations, ses certitudes, ses doutes... Même si l'on n'est pas toujours d'accord, on admire l'exercice, périlleux.

Avis posté par ThePatrick Infos posteur le 24/12/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans la lignée des autres albums de Larcenet parus aux Rêveurs, "On fera avec" traite du mal de vivre avec une noirceur certes de circonstance mais toutefois impressionnante, le mal-être qui transpire ici étant assez énorme. Par contre la forme de l'album – des strips en 5 cases dont la première case enchaîne sur la dernière case du strip précédent – me semble amoindrir très largement sa force. Le ton "comique" sur lequel le sujet est traité, les "chutes" obligées des strips, la structure même en forme de strips, tout cela fait un peu artificiel, comme si Larcenet n'avait pas osé livrer son sentiment brut, comme s'il s'était senti obligé de le faire passer à travers le filtre de l'humour…
Là où un "Idées Noires" réussit magistralement (parce que le propos est l'humour basé sur le cynisme, sans doute), " On fera avec" affaiblit son propos (parce que l'humour vient se rajouter artificiellement sur le cynisme, sans doute).
Restent tout de même un album à lire, un propos désespérant, et une conclusion superbe.

Avis posté par YodaLeSage Infos posteur le 05/11/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On pourra repprocher à cet album d'être trop noir, trop triste, trop négatif, mais Larcenet déverse ici tout ce poids qui lui pèse sur la conscience de manière si osée et si travaillée (il n'y a qu'à voir l'image qu'il utilise pour décrire le passage de l'enfance à l'âge adulte) qu'on ne peut qu'applaudir. Et puis chacun s'y reconnaîtra forcément, car on retrouve ici quantité de peurs et de phobies qu'on a tous connus un jour, de manière plus ou moins importante.

Vraiment, merci Mr. Larcenet pour cette initiative si osée et si rare (comme l'album, malheureusement), et bravo pour votre franchise.

Avis posté par Kaeline Infos posteur le 22/08/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Larcenet nous plonge sans préavis dans le tragique de la condition humaine, en tout cas telle qu'il la ressent douloureusement, avec une lucidité à laquelle il ne peut échapper et qui semble l'empoigner au point que si cette perle est sans doute un exutoire et un aide à réfléchir ses blessures, s'en sort-il seulement ? J'en reste coite malgré ce bavardage qui m'apparaît bien superficiel.
Avec simplicité (et modestie !), il jette ses tripes avec tant d'honnêteté (mais sans larmoiement!), rien que cet acte vaut un chapeau bas.
Des petites phrases assassines disent tout, sans tourner autour du fond mais en l'abordant de plein fouet, que le dessin minimaliste vient éclairer, enrichir, dramatiser ou ironiser (faites votre choix !) avec beaucoup de pertinence.
Qu'un Homme (au sens d'être humain) vive avec ce fardeau qu'est l'existence et, mieux, parvienne à y poser des mots clairs, imagés tragiquement, simplement et sans détours, fait de cette bd un véritable chef-d'oeuvre. Qu'il ne tombe pas dans la folie en fait un homme d'exception.
Mes difficultés à m'exprimer clairement évoquent bien à quel point j'ai été touchée par le réalisme, le courage et la sincérité qui émanent de son ouvrage.
Bien que cette expression ait perdue tout son sens... Merci Larcenet.

Avis posté par Kael Infos posteur le 13/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un album obscur et torturé, mais plein de finesse dans le désespoir (c'est quasi oxymorique ça nan ?).
Plutôt que désespoir, peut-être devrais-je parler de fatalisme ?
En tout cas, cet album m'a remué les tripes.

Avis posté par Don Lope Infos posteur le 11/05/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3ème tome de Manu Larcenet chez Les Rêveurs, "On fera avec" tranche graphiquement de par la simplicité du dessin : finies les hachures noires, bonjour les petits bonshommes patatoïdes. A l'inverse de ce dessin très simple mais ô combien efficace et explicite, le propos est noir de chez noir, telle une planche de Civiello éclairée à la bougie.

Larcenet, pour une fois, parle peu ou pas de son service militaire (abordé dans "Dallas Cow-boy" et sujet central de son meilleur ouvrage dans cette collection : "Presque") et nous fait partager son anxiété et ses peurs ancestrales, qui le hantaient gamin et qui ont finalement peu évolué une fois adulte. Le tout est d'une honnêteté incroyable, sans misérabilisme et d'un courage évident : Larcenet se met à poil et exorcise d'une certaine façon ses tourments. Ca ne me parle pas directement mais cela me touche clairement.

Avis posté par Piehr Infos posteur le 14/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"On n'aime pas partager. On se garde nos trésors pour nous, pas forcément par méchanceté. Mais plutôt parceq u'on pense que ce que l'on donne ne va pas être compris. Cette prétention nous contraint à blesser ceux qui nous aiment... Et puis quand on se rend compte du trop plein d'amour qui nous constipe, il est souvent trop tard."

Tout à fait, JBT900, on peut le dire : Larcenet est paranoïaque, à la limite du malaise, parfois. C'est du moins ce que nous apprend ce livre, le plus noir (encore que..) de la collection.

Mais l'auteur ne veut justement pas s'en cacher, et parvient une fois de plus à faire passer des messages clairs, par le biais de strips d'une page (une fois n'est pas coutume), dont les chutes, très noires, me rappellent parfois les ruminations de LD' (à lire aussi, même si au final c'est moins bon, moins construit).

Le dessin est moins sombre et gras que dans les autres albums de la collection, pour mieux se plier aux contraintes de la création des différentes strips. Parfois complètement paradoxal avec le thème abordé, pour mieux choquer ou faire réfléchir, mais parfois aussi cruellement réaliste, non pas dans le trait, mais dans la représentation des idées traitées par l'auteur, il est de toute façon en accord parfait, une fois de plus, avec le récit beaucoup plus abstrait, moins proche de la vie en temps que telle de l'auteur.

Une claque de plus pour un Larcenet "au pire de sa forme", il faut bien le dire.

Avis posté par JBT900 Infos posteur le 03/01/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans la même veine qu'un Dallas Cowboy, cet autre album de Larcenet paru chez les Rêveurs est tout aussi sombre.
Il est même tellement sombre que parfois on pourrait se dire qu'il exagère un peu le Larcenet et que la paranoïa ça va bien cinq minutes.

Oui mais voilà le ton est juste et les situations sont bien réelles, en tous cas elles sonnent juste elles aussi. C'est là un album qui parle simplement de quelques angoisses humaines. C'est de plus illustré avec des strips très réussis, particulièrement expressifs.

Bon, pas la peine non plus de s'attendre à de la grande réflexion ou de l'analyse poussée. Les thèmes sont bateaux et les développements restent un peu poussifs.
Mais "On fera avec" reste tout de même un album de Larcenet, et au détour de certains strips la poésie apparaît, contradictoire et paradoxale, comme l'auteur.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque