Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Black Hills Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (12) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(6)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis12
Note moyenne3.25 / 5
Pour l'achat58%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Black Hills sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 19/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Souhaitant décrire et photographier les derniers Indiens dans les réserves, le Français Armand Lebon suit le guide Lewis Kayne, vieux routier désabusé des contrées sauvages, sans savoir qu'ils vont être les témoins du dernier sursaut d'orgueil de la nation indienne, en l'ocurence le peuple Sioux, et de l'écrasement tragique de cette riche civilisation par celle des Blancs, brutes au coeur froid et foncièrement racistes.

Après Durango, western épique rendant hommage aux films de Sergio Leone, Swolfs revient à ce genre encore très prisé, et se fait scénariste pour un western beaucoup plus grave, qui sous de faux airs de western classique, aborde la culture indienne et aussi ce qui ronge encore les Etats-Unis : le génocide organisé d'un peuple magnifique que cette jeune nation n'a pas su comprendre. Une sorte de western ethnique en quelque sorte, qui s'attache à montrer Indiens et pionniers tels qu'ils furent réellement, mais aussi de tragiques événements auxquels le personnage du Français qui est un témoin extérieur d'un monde inconnu pour un Européen à cette époque, apporte un éclairage nouveau, parce que d'une vision qu'il avait des Indiens plutôt exotique et romantique, il découvre leur extermination par ses propres congénères blancs.

On pense souvent au film de Costner Danse avec les loups, pour le côté propre et pur des Sioux décrits ici par Swolfs, et cette vision ne pouvait que satisfaire mon intérêt pour le monde indien, avec le même bonheur éprouvé pour d'autres Bd traitant de ces races avec honneur comme Buddy Longway ou L'Indien Français. La bande m'a aussi rappelé certains westerns des années 70 comme Soldat Bleu ou Little Big Man, à une époque où Hollywood commençait à prendre conscience du mal qu'elle avait fait au peuple indien.

Swolfs décrit donc tout cela avec sensibilité et intelligence, aidé dans ce souci du détail par le dessin précis et documenté de Marc-Rénier. Une très belle histoire, sombre, tragique, triste mais édifiante, à lire absolument.

Avis posté par jurin Infos posteur le 14/03/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Super ces trois premiers tomes de Black Hills (premier cycle), un récit qui se déroule lors du génocide du peuple indien dans le Dakota du Sud à la fin du dix-neuvième siècle.
Le récit clair est un mélange de fiction et d’histoire, les auteurs font très bien passer le message, on ne peut avoir que dégoût et mépris pour ces blancs qui ont fait endurer autant de souffrance à ce peuple indien.
Yves Swolf et Marc Renier parviennent à nous plonger dans cette époque difficile, ils décrivent un monde hostile et sans concession, un climat rude et une nature assez peu généreuse.
Un récit poignant.
Si le dessin ne fait pas l’unanimité auprès de beaucoup de posteurs, je le trouve assez bon, clair et précis. Dommage que les couvertures T2 et T3 soient aussi moches.

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 16/09/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne sais pas si les carnets mentionnés dans ce récit sont réels ou s’il s’agit d’une invention, mais cet élément apporte indéniablement une dimension réaliste à la série. Le souci de crédibilité de l’œuvre (tout en restant dans un style très épique) est d’ailleurs à souligner.

En s’intéressant à la sombre période de l’histoire de l’Amérique qui vit les indiens définitivement perdre leur lutte pour la survie de leurs valeurs et de leurs croyances, le duo Swolfs/Marc Renier aborde un sujet qui ne pouvait que me passionner.

Reste qu’il faut encore pouvoir rendre l’œuvre intéressante. Et le duo y parvient en évitant de tomber dans la stricte évocation historique tout en étant très réaliste à mes yeux (les carnets ont fait leur œuvre !)

La galerie des personnages est très conventionnelle du genre, avec ce duo blanc-bec/vieux de la vieille, ces indiens révoltés ou résignés et ces bandits sans scrupules. J’ai donc retrouvé ce que j’espérais, sans surprises (bonnes ou mauvaises).

L’intrigue se centre sur une histoire de vengeance (comme bien souvent) qui permet d’illustrer cette sombre période sous un angle original. Les événements des Black Hills sont autant un décor qu’un acteur de cette série, et c’est, à mes yeux une belle réussite.

Le dessin de Marc Renier est excellent à mes yeux (sans doute les plus belles planches réalistes de l’artiste). Il est toujours aussi fin, aussi élégant, mais il a ici une profondeur, une « matière » que je ne retrouve pas toujours chez l’artiste (voir « Le Masque de fer » et sa qualité fluctuante). Sa colorisation est soignée, même si le choix des couleurs n’est pas celui que j’aurais personnellement effectué (car souvent très ternes).

En résumé : un bon western, très conventionnel (comme souvent avec Swolfs) mais prenant et s’intéressant à une période et à des événements finalement peu exploités.

A découvrir !

Avis posté par Erik Infos posteur le 25/09/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Black Hills est un western convenable dans la plus pure tradition de la défense des indiens face aux massacres perpétrés par l’homme blanc. Il est question de l’année 1890 et des déplacements des dernières tribus dans des réserves aux terres inhospitalières.

Les Black Hills sont une chaîne de montagne situé dans l’Ouest du Dakota et qui se situe dans le territoire des Sioux. Elle est connue actuellement grâce au mont Rushmore où sont gravées les têtes de 4 anciens présidents américains. Les Indiens d’Amérique considèrent cette région comme sacré.

Le héros Lewis Kayne est un genre de Kevin Costner à l'image du film oscarisé Danse avec les loups. Son épouse indienne et son bébé sont assassinés froidement par un tueur à gages. L’histoire commence de manière très cruelle. Petit à petit, se forme un duo improbable avec le photographe français Lewis Kayne qui va apporter un peu de légèreté à l’ensemble avec son air très candide. Ce dernier va alors être confronté à une série d’évènements tragiques qui vont changer progressivement son regard. Sans rien dévoiler de l’histoire, on va assister cependant à l’émergence d’un autre héros. Il est bizarre de commencer une histoire par quelqu’un et de terminer par un autre.

Il est un peu dommage que le graphisme soit si figé. On a l’impression de contempler de vieilles gravures d’autrefois. Impardonnable pour une bd des années 2000 ! Autant dire que les scènes d’action sont loin d’être évocatives.

L’indulgence quant à la note résulte du fait que les auteurs ont réussi à faire passer le message sur la cause indienne même s’il n’est pas nouveau et si l’ensemble manque singulièrement de saveur. Yves Swolfs nous a habitué à beaucoup mieux.

Avis posté par desbiaux Infos posteur le 04/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un premier tome est souvent une mise en place de l'histoire. C’est ici effectivement vrai. Un héros désabusé accompagné d'un ignorant, bref un duo qui n'en serait pas un, et pourtant...
Le dessin est classique mais sérieux et réaliste, le scénario tout autant.
Ca se lit vite et bien, on reconnait bien les personnages au fil des pages.
En conclusion une bd de bonne facture à suivre.

Avis posté par Jugurtha Infos posteur le 23/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un western au ton pro-indien, qui revisite le genre en critiquant vivement l'armée américaine responsable de massacres odieux envers des femmes et des enfants innocents.

De ce point de vue-là, le style tranche avec celui de l'épopée fantastique des pionniers combattant les affreux sauvages, d'autant que c'est un des clichés que souhaite explorer le photographe Armand Leblond tout en se documentant sur ces fameux indiens parqués désormais dans des réserves.
Il trouve comme guide Lewis Kayne, un homme veuf d'une indienne dont il n'a jamais retrouvé les assassins.
Les deux hommes vont découvrir les injustices dont sont victimes les cheyennes tandis que des jeunes guerriers préparent une dérisoire dernière révolte, occasion qu'attendent pourtant de nombreux spéculateurs pour s'emparer des dernières terres accordées aux indiens.

Pessimiste comme peut l'être la fin d'une civilisation avec les violences que cela entraîne, le récit est celui de la désillusion du photographe français tandis que Kayne à la dérive retrouve sa dignité dans un nouveau combat.

Matures et prenants, les scénarios de Swolfs revisitent la fin d'une époque avec beaucoup de finesse qui donne une série originale dans le genre western.
Marc Rénier l'illustre avec bonheur, connaissant parfaitement son sujet, pour réussir à emmener son lecteur vers les horizons de l'ouest américain, même s'il faut reconnaître une certaine confusion parfois dans sa mise en scène comme pour le massacre de Wounded Creek où il use un peu trop de plans larges difficiles à décrypter.

Ceci dit, une grande réussite de deux grands auteurs.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 04/03/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vous réunissez deux passionnés du western : Swolfs (Durango) et Marc-Renier.
Vous secouez le tout, et vous obtenez ainsi "Black Hills", une oeuvre ayant pour cadre les vastes plaines de l'Ouest américain du siècle dernier.

Le postulat de départ ?... Surprenant !.. Et j'aime beaucoup: un photographe français dont la mission consiste à "témoigner en images des anciennes coutumes, avant que ce beau folklore ne disparaisse". Son chapeau-boule et ses lunettes rondes vont vraiment dénoter dans l'univers rude des pionniers d'alors.
Oui mais voilà : les fiers Peaux-Rouges sont maintenant parqués dans des camps sordides, où la seule alternative se résume à la résignation, à la dépendance... ou à la révolte.

Quatre albums -pour l'instant- pour un premier cycle de bonne facture.
A l'instar de Giraud (Blueberry), Marc-Renier assure de plus en plus scénarios et dessin. Et j'ai bien l'impression qu'il va s'affirmer comme une des valeurs sûres du réalisme en BD. Vous verrez !

Avis posté par Pierig Infos posteur le 22/09/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai lu dans la foulée les trois premiers tomes de "Black Hills 1890" qui forment un récit complet. J’ai beaucoup apprécié la narration prenante d’Yves Swolfs, mélangeant fiction et réalité. Cette série n’est d’ailleurs pas sans rappeler le film "Danse avec les loups", du moins dans le plaidoyer pour la réhabilitation de l’identité indienne qu’elle dépeint. En outre, l’évolution du personnage d’Armand Lebon au fil de l’histoire est intéressante : de simple spectateur, il embrasse rapidement la cause indienne. De son côté, Lewis Kayne suis sa quête pour apaiser ses souffrances intérieures.
Tout comme Spooky, je trouve le dessin un ton en dessous du scénario. En effet, le trait réaliste de Marc Rénier n’égale pas celui d’Yves Swolfs et c’est bien dommage. Ceci-dit, rien que pour l’histoire, cette série vaut la peine d’être découverte !

Avis posté par Dédé la menace Infos posteur le 09/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Soit je n'aime pas les westerns, soit je n'aime pas cette BD. Vous savez quoi ?
Je crois que c'est les deux.
C'est le titre du premier album qui m'avait attiré, mais il n'y a vraiment eu que le titre.
Les dessins sont corrects sans plus, les couleurs pâles (comme les visages ah ah ah, on est bien dans le sujet), et le scénario bof.
Swolfs a fait beaucoup mieux.

Avis posté par Obélix Infos posteur le 08/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après avoir lu les 2 premiers tomes, j'étais de l'avis de Kael, et je n'aurais pas donné plus que 2 étoiles pour la série.
Swolf est inégal comme scénariste, mais il est souvent très efficace. J'ai eu la chance d'emprunter le tome 3 dernièrement et j'ai été agréablement surpris. Swolfs jongle avec la fiction et l'histoire pour nous offrir un récit captivant. Je me suis même surpris à admirer le travail de Marc Rénier (un dessinateur dont le style ne m'avait jamais plu auparavant).
Ce tome relance donc pour moi la série et m'a paru terminer un premier cycle de façon très solide. J'ai même l'intention d'acheter ces albums et de relire les trois tomes d'un coup.

Avis posté par Spooky Infos posteur le 07/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'objectif d'Yves Swolfs en écrivant cette histoire était de raconter l'épisode sanglant du massacre de Wounded Knee où Bigfoot et 350 Sioux sont sauvagement exterminés le 29 décembre 1890. Pour "emballer" son récit, il a emmené le lecteur sur les traces de Lewis Kayne et de Armand Lebon. Ce dernier est probablement le personnage le plus proche de nous : il voit ce qui se déroule devant lui avec les yeux d'un européen plongé dans un univers qui lui est inconnu. Le scénariste a très intelligemment travaillé en mêlant Histoire et fiction.

Si le scénario est très intéressant (Swolfs vient d'ailleurs de le céder à Marc Rénier), le dessin est un ton en-dessous. Lors de ses débuts, Marc Rénier était un dessinateur prometteur, spécialisé dans les récits historiques. En vieillissant, son trait me semble curieusement moins précis, peu adapté à l'exigence du scénario de Swolfs, ce qui explique mon 3/5...

Avis posté par Kael Infos posteur le 07/07/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais mouais mouais...
Franchement non, ça passe pas, j'ai du mal avec cette BD. OK pour dire que le dessin est bon, mais pour la qualité du scénario, j'ai déjà vu mieux.
En fait, ce n'est pas mauvais, mais à aucun moment de la lecture je n'ai été emballé... je me suis même un peu ennuyé.
Peut-être aurais-je dû continuer à lire et ne pas m'arreter au T2, mais franchement, non, je n'ai pas l'impression de rater grand chose.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque