Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Trap Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (3) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis3
Note moyenne3.33 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Trap sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 07/08/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Trap est un récit muet qui fait beaucoup penser au travail réalisé par Grégory Panaccione lors de certains de ses récits. On y retrouve la même maîtrise de la narration muette, le même sens du découpage, le même dynamisme, le même côté « mimé » des émotions des personnages, la même propension à saupoudrer son récit d’une part d’absurde… et même un personnage principal qui présente quelques similitude morphologiques avec le personnage fétiche de Panaccione.

Ceci dit, l’histoire que nous conte Mathieu Burniat n’est en aucun cas un erzatz de la production de Panaccione. Elle mérite vraiment le coup d’œil et l’auteur parvient à créer un univers qui lui est propre, qui intrigue et qui sort des sentiers battus.

Imaginez un trappeur d’une époque à-peu-préhistorique s’accaparant des spécificités d’un animal lorsqu’il se couvre le chef de sa peau. Si l’animal était féroce, il devient féroce, si l’animal était agile, il devient agile. Pour avancer dans sa quête (vaincre une bête aussi terrifiante que dangereuse), notre bon trappeur change donc de peau (de bête) en fonction des circonstances. Accompagné du plus fidèle des compagnons (un chien qui par son pelage bleu m’a rappelé « Froud & Stouf »), il va voir son aventure s’émailler de multiples péripéties lors desquels le danger ne se trouvera pas toujours où on l’attendait.

Tout du long, le rythme est soutenu, les péripéties s’enchaînent avec naturel. Et alors que l’histoire qui nous est contée est quand même assez complexe, la maîtrise de la narration muette de son auteur en assure une grande compréhension. Et même les rares moments un peu moins compréhensibles de prime abord se transforment en plaisir de lecture lorsqu’il nous faut, à nous lecteurs, revenir en arrière pour bien capter le petit détail qui explique la scène.

Non, franchement, c’est une belle petite réussite que ce bouquin qui ne paie pas de mine… mais j’avoue ne pas avoir tout capté sur la séquence finale (faudra que je le relise, tiens). Du coup, une lecture conseillée, tout comme l’achat !

Avis posté par Erik Infos posteur le 27/04/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est toujours difficile un exercice d'une bd sans le moindre dialogue. Il faut vraiment suivre et comprendre le sens des images surtout quand c'est assez dépaysant. On se situe à une époque préhistorique où un homme seul avec un chien doit affronter une bête sanguinaire ayant dévasté tout un village. Il n'y aura pas de quartier.

Je n'ai pas tout saisi mais l'essentiel. J'ai beaucoup aimé la relation qu'entretient cet homme avec son chien qui est vraiment son meilleur ami. Il y a certes de l'aventure mais également une part de fantastique avec de la sorcellerie. Le dessin coloré est assez réussi. Un bon divertissement.

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 14/04/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tel un OVNI venu du fond des âges, « Trap » intrigue d’abord par sa couverture. Un homme, portant en guide de couvre-chef une tête de phacochère, est entouré avec son drôle de chien bleu par un groupe de créatures diverses, à la fois bizarres et familières, toutes regardant dans des directions différentes. Rien de menaçant dans ce curieux portrait de groupe, au contraire. Tous ces personnages, l’humain compris, dégagent un comique sous-jacent, de par leur difformité ou leur regard vide, ou les deux en même temps.

A en juger par la couverture souple, au format comics, on peut douter que Mathieu Burniat ait cherché à se prendre au sérieux. Et l’air de rien, malgré les apparences, l’objet est séduisant avec ses touches de vernis sélectif et sa jaquette amovible, laquelle une fois retirée, dévoile des motifs aléatoires évoquant un fatras de fourrures animales, de branchages et de pierres, le tout dans un rouge uni éclatant…On ne se plaindra non plus pas du trait si particulier de Burniat, trait dont les rondeurs habituelles ont été comme électrisées par le rythme du récit, totalement en accord avec la mise en page virevoltante et les couleurs quasi-psychédéliques.

L’histoire quant à elle est totalement raccord avec cette couverture. Originale, fascinante, insolite, drôle et surprenante, elle semble avoir été conçue à l’instinct, ce qui au regard de la thématique paraît assez logique. D’emblée, les pages se tournent sans que ne pointe l’ennui, tant le lecteur est intrigué par ce drôle de récit, quasi expérimental, et la raison n’est pas seulement liée au fait qu’il n’y ait pas de textes. Hormis d’obscures tentatives oubapéennes révélant une certaine prétention élitiste dénuée d’humour, « Trap » ne doit pas avoir beaucoup d’équivalents dans le neuvième art. C’est ainsi que l’on observe ce drôle d’humain à gros nez évoluer dans ce monde primitif. Muni d’un sac renfermant des masques de bêtes qui lui confèrent les pouvoirs de l’animal dès lors qu’il les met sur la tête, notre homme, accompagné d’un chien bleu à l’aura à peine plus impressionnante que celle de Rantanplan, se fait super-héros préhistorique, et nous laisse la plupart du temps interloqué et amusé.

Si l’ouvrage se lit évidemment vite, dans quelques cas – rares heureusement -, on peut avoir du mal à percuter avec certaines scènes. Mais l’ensemble est tellement bizarre, car c’est aussi ça qui est bon, que l’on en oublie ces petits défauts, et l’on pourra bien faire montre d’indulgence étant donné la difficulté du challenge consistant à produire une histoire sans paroles. « Trap », c’est du primal délesté des blablas. « Trap », c’est le retour à la vie sauvage, l’appropriation de l’instinct animal doublée de lycanthropie, la pure bagarre pour la survie, la grisante adrénaline, l’odeur dangereusement enivrante du sang, le catch frénétique jusqu’à la giclure finale de la sève vitale adverse, mais aussi la sensation voluptueuse des peaux de bête sur "nos" corps nus et larvaires. « Trap », c’est tout cela avec un doigt de chamanisme et c’est follement bon…

Ce petit thriller préhisto-psychédélique est donc une belle surprise. Et quand on sait que son auteur manifeste de l’intérêt pour la physique quantique (« Le Mystère du Monde Quantique »), l’objet prend forcément une autre dimension. Il appartiendra au lecteur d’y trouver des connections…

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque