Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Les Montagnes hallucinées (Tanabe) Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (6) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(5)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis6
Note moyenne3.83 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les Montagnes hallucinees sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Ro Infos posteur le 04/07/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note : 3.5/5

Légère déception pour ma part car j'attendais beaucoup de cette adaptation d'une de mes nouvelles préférées de Lovecraft.
La déception est légère seulement car c'est probablement la meilleure adaptation directe d'une de ses œuvres que j'ai lue jusqu'à présent.

Le dessin est de très bonne qualité, très soigné, et il est très bon pour montrer des scènes d'exploration de l'Antarctique dans les années 30, avec une mention très honorable pour la représentation des grands voiliers et des avions. Les créatures fantastiques imaginées par Lovecraft y sont en outre très réussies, même si je préfère la représentation des Anciens à celles des Shoggoths. Les chiens de traîneau sont par contre moins bien faits et les montagnes elles-mêmes manquent de présence visuelle. Quant à la cité des Anciens (non, Monsieur, ce n'est pas Kadath !), elle ressort assez bien mais manque également d'impact émotionnel et certains bâtiments ont une architecture trop humaine à mes yeux. Et principal reproche que je ferais, certaines scènes, certaines images trop sombres ou trop rapprochées de formes torturées ou de roches trop organiques sont difficiles à déchiffrer, c'est un peu gênant.
Globalement, je trouve le format de l'album et des planches un peu trop petit pour bien profiter des détails du graphisme. Mais c'est bien pour insister sur le fait que ce dessin est globalement très bien.

J'ai beaucoup apprécié le fait que le récit prenait son temps pour installer son ambiance. Trop d'adaptations en BD de Lovecraft étaient ratées car trop rapides et trop superficielles. Ici c'est tout l'inverse. J'ai même l'impression que j'aurais pris autant de temps à lire le roman lui-même que les 2 tomes du manga. A la limite, c'est peut-être un peu trop long parfois : quelques petites coupes ou ellipses ne m'aurait probablement pas dérangé.
J'ai aussi aimé la fidélité au ton et au rythme narratif de Lovecraft : une sobriété et une élégance qui permettent à la tension de monter peu à peu et au lecteur d'être de plus en plus captivé.

Pour ce que j'ai moins aimé maintenant, outre la légère confusion du graphisme à certains moments mentionnée plus haut, il y a notamment le fait qu'on confond un peu facilement les protagonistes qui manquent de personnalité, à l'exception du Professeur Lake qu'on ne suivra forcément pas au-delà du seul premier tome. Et puis le fait qu'au final, je n'ai pas perçu l'émotion que j'avais ressentie à la lecture du roman. Pas de véritable sens du gigantisme et de l'incroyable. Relativement peu de passion au moment de découvrir la vérité sur ces lieux et son histoire (mais peut-être est-ce parce que je connaissais déjà trop bien cette histoire). Et peu de sens de l'horreur et de la peur indicible.
Encore une fois, l'atmosphère de Lovecraft n'a pas pu être retranscrite totalement dans une adaptation de son oeuvre.
Mais ça reste tout de même l'une des meilleures tentatives d'y arriver et probablement un bon moyen pour ceux qui rechignent encore à lire ses livres de découvrir une part de son oeuvre.

Avis posté par PAco Infos posteur le 27/05/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Plutôt fan du fantastique et de ses précurseurs que furent Poe et Lovecraft, je n'avais jusqu'ici pas trouvé d'adaptation qui tienne correctement la route concernant ce dernier. Il aura fallu attendre ce manga en deux tomes et tout le talent de Gou Tanabe pour qu'enfin le miracle se produise.

Ce n'est pourtant pas à l’œuvre la plus simple à laquelle il s'est attaqué, mais il s'en sort avec brio en réussissant à nous restituer ce qui pour moi fait toute la différence chez Lovecraft : ces ambiances si singulières.
Mention spéciale d'emblée au soin apporté à l'objet : cette couverture en simili cuir qui lui donne un petit côté suranné et impose déjà une ambiance. Vient ensuite le trait de Gou Tanabe. Cette approche très réaliste de son dessin aurait pu rapidement être casse-gueule dès qu'il s'est agit de représenter les créatures monstrueuses imaginées par Lovecraft, mais il n'en est rien. Tout se tient et vient s'imbriquer parfaitement pour nous restituer au fils de ces quelques 600 pages une adaptation des plus réussie. Le seul regret que l'on pourrait avoir tient au format imposé par le manga ; certaines planches auraient juste méritées un grand format pour nous restituer toute leur puissance.

Amateurs de l'univers de Lovecraft, vous tenez là un petit bijou servi sur un bien bel écrin, que même les détracteurs du manga apprécieront j'en suis sûr !

Avis posté par Sloane Infos posteur le 10/04/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce n'est qu'après avoir lu l'avis de la semaine amplement mérité du Grand A que je me suis rué sur l'achat et la lecture de ces deux tomes. Quoi ? Enfin une adaptation d'une œuvre de Lovecraft qui tient la route. Et oui amateurs de fantastique cet ouvrage est pour vous. Tout d'abord l'objet en lu même avec sa magnifique reliure en cuir ou faux cuir, peu importe, qui est sans conteste un clin d’œil au mythique Nécronomicon décrit par Lovecraft lui même. C'est très beau.

Pour ce qui est du contenu pas grand chose à ajouter qui n'est déjà été dit, une certaine lenteur bienvenue pour ce qui est d'installer l'intrigue, l'angoisse s'installe peu à peu dans des décors vertigineux à souhait.

En fait ce manga est à mon sens une parfaite introduction à l’œuvre de Lovecraft qui il faut le dire est parfois un peu absconse pour le néophyte.

Grandeur et majesté des paysages, la découverte de la cité au delà des montagnes noires est en soit idéalement rendue. Vraiment, vraiment bien, je ne peux qu'inciter le plus grand nombre à faire l'achat de la chose s'il est un véritable amateur du genre. Un bémol ou plutôt un petit regret, pourquoi cette adaptation prend t'elle ce format des pleines pages telles que celles auxquelles nous sommes habitués n'auraient pas été idiotes.

A lire.

Avis posté par Le Grand A Infos posteur le 07/04/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tout simplement impressionnant. Incompris par les uns, fascinant pour les autres, H.P. Lovecraft grand pionnier du genre littéraire horrifique-fantastique, ne laisse pas les lecteurs indifférents. Sa renommée n’a cessé de grandir depuis qu’il a été redécouvert après sa mort, et nombre d’artistes et écrivains contemporains se sont inspirés de son travail et de sa vision pessimiste de l’humanité. Le Mythe de Ctulhu est les histoires qui s’y rattachent est sans aucun doute sa création la plus connue, dont Les Montagnes Hallucinées fait figure de chef d’œuvre. Quoi de plus logique donc pour le mangaka Gou Tanabe de commencer son adaptation des récits de Lovecraft par l’un des plus culte.

Les Montagnes Hallucinées se veut une suite non officielle aux Aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket, de l’écrivain Edgar Allan Poe lui-même grand pionnier du genre et dont l’œuvre a influencé Lovecraft qui se l’approprie en y mettant sa sauce horrifique cosmique.
Sans rentrer dans les détails, le pitch étant qu'en 1931 un groupe de chercheurs de l’université Miskatonic part vers l’Antarctique afin d’explorer et mieux comprendre ce continent encore emplie de mystères et dont il espère tirer tous les secrets. La mission tourne mal, suite à la découverte d’une cité remontant à plusieurs millions d’années, ces humains faisant partie de l’élite intellectuelle, aussi brillant soient-ils ils doivent réaliser que des choses les dépassent, des espèces bien supérieures à la leur les ont précédé, ont eu un vécu s’étalant sur des millions et des millions d’années, et que venues du fin fond de l’espace et du temps, ces créatures les surpassent en tout… y compris en cruauté (question de point de vue...).

Comics, bd franco-belge, illustrations… Lovecraft a été adapté dans tous les styles, par tout le monde, sans jamais vraiment trouvé quelqu’un capable de retranscrire en format séquentiel ce que l’on peut ressentir à la lecture d’une histoire du maître de Providence. Et puis Gou Tanabe est arrivé ! Peut-être fallait-il en passer par le manga pour enfin avoir l’adaptation que les fans attendaient, le format bd étant probablement trop court pour le roman graphique horrifique, et la mise en place de la tension qu’il exige ; et le comics n’étant pas suffisamment riche visuellement (et rarement en noir et blanc, et « beurk » Culbard, Burrows). Le format manga, plus long, plus posé, permet de ressentir toute cette montée progressive vers la folie et l’angoisse des personnages qui s’accentue au fur et à mesure du récit. Le dessin de Gou Tanabe est au petits oignons, un trait noir qui met la pétoche, des expressions faciales un peu figées mais qui demeurent plutôt soignées, des décors qui font froid dans le dos. En plus le livre-objet est vraiment pas dégueu avec sa couverture en simili-cuir. Dommage qu’on ait coupé le roman en deux volumes, cela aurait fait un beau livre de 600 pages de dessins.

Mais les chefs d’œuvre de Lovecraft par Gou Tanabe ce n’est pas fini ! Le bonhomme en serait déjà a 7 ou 8 tomes au Japon (sans compter le The Outsider où en plus de Lovecraft, Tchekhov et Gorki sont présents). À recommander à tout adepte de Ktulu qui se respecte.

« Tekeli-li ! »
« Tekeli-li ! »

Avis posté par Gaston Infos posteur le 29/03/2019 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je précise que pour l'instant je n'ai lu que le premier tome.

La seconde adaptation en BD de ce récit de Lovecraft que j'ai lu jusqu'à présent. Le résultat est pas mal à défaut d'être exceptionnel (peut-être que mon avis va devenir plus positif après lecture du second tome ?).

L'histoire est prenante et le rythme est un peu lent. L'auteur décrit bien l'angoisse qui découle du récit de Lovecraft où elle va petit à petit s’installer chez les personnages qui vont faire des découvertes incroyables. Comme je l'ai écrit, c'est sympa à lire, mais j'ai vraiment l'impression qu'il faut lire le seconde tome pour savoir si on adore cette adaptation ou non parce que le rythme est si long que j'ai eu l'impression d'une grosse partie de ce premier tome était une longue introduction et que ça se terminait lorsque ça devient vraiment bon.

J'attends donc la lecture de ce second tome avec une certaine impatience et j'espère qu'il sera disponible au cours des prochains mois à ma bibliothèque !

Avis posté par Spooky Infos posteur le 18/10/2018 (dernière MAJ le 24/02/2019) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une nouvelle adaptation du roman classique de HP Lovecraft, cette fois-ci à la sauce manga.

Ma lecture de l'original, et même de son adaptation par Culbard, remontant à quelques années, c'est avec un regard presque neuf que j'ai pu l'aborder... Et l'apprécier. Outre la couverture assez psychédélique de Tanabe, l'intérieur est vraiment bien foutu : l'auteur et adaptateur laisse le temps au récit de s'installer, pose les ambiances, joue sur le gigantisme des paysages et la sidération des personnages... Le contraste entre le noir et le blanc prend une nouvelle dimension ici, avec ces montagnes noires qui sont une menace sourde et terriblement oppressante...

Tanabe réussit à mon sens à bien saisir le sens de l'indicible si cher à Lovecraft, même si dans ce premier volet du diptyque on reste un peu sur notre faim, assommés par ces amas de corps, de débris et de glace enchevêtrés. Un seul petit défaut au niveau du graphisme, la totalité ou presque des personnages qui ont des yeux clairs, ce qui gêne un peu à la lecture...

Dans le tome 2 le récit se résume à 95% à l'incursion de Dyer et Danforth au sein de la cité inconnue se trouvant au-delà des montagnes noires. Là encore Tanabe prend tout son temps, jouant sur l'ambiance, les contrastes et les designs inquiétants. On va en apprendre nettement plus sur les Anciens, et comprendre un peu mieux les enjeux, même si à la fin du diptyque de nombreuses questions resteront sans réponse...

Un gros projet en deux volets, qui mérite au moins la lecture.

A noter ce petit plus apporté par Ki-oon, une couverture en imitation cuir, qui en fait un bel objet dans la bibliothèque, ce qui augmente fatalement le prix : 15 euros.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque