Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Jeremiah Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (36) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(8)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(19)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(6)
Nombre d'avis36
Note moyenne3.78 / 5
Pour l'achat86%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Jeremiah sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par sloane Infos posteur le 01/10/2014 (dernière MAJ le 06/10/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mesdames et Messieurs vous avez tout dit. Je reprends deux ou trois points.

Le dessin c'est du grand art et avec cette série Hermann se place au panthéon, la couleur directe est juste magnifique. Pour pinailler on pourrait dire qu'à force les visages finissent par se ressembler mais bon ça passe. Mention spéciale, je trouve qu'Hermann est un des rares à dessiner des scènes qui se passent dans l'obscurité ou le brouillard mais qui restent lisibles (c'est pas donné à tout le monde!).

Le hic qui m'empêche de mettre le culte c'est les histoires. Alors oui il y en a qui sont de vrais petits bijoux, mais d'autres, et avec le temps elles me paraissent de plus en plus nombreuses, dont le scénario tient sur un ticket de tram et qui n'ont pas trop d'intérêt. En fait ce qui me gêne c'est qu'au début on sentait bien que nos deux héros évoluaient dans un monde post apocalyptique. Cela offrait à Hermann des histoires fabuleuses de communautés de barjots assez réjouissantes: "Un hiver de clown", Julius et Roméa", etc... Depuis quelques tomes on retrouve une certaine "normalité", certes le monde n'est pas redevenu comme avant mais certains détails me plaisent moins. La Tata et son pavillon de banlieue, le cheval et la mule troqués contre des motos, les villes avec des immeubles flambants neufs et hyper modernes, j'arrête là mais ça me chagrine un peu.

Prenons le dernier album paru: " Un gros chien avec une blonde ".

Encore une fois rien à dire au niveau du dessin, parfait. Mais l'histoire!, que c'est feignant, que c'est mollasson. Une histoire où Kurdy est enlevé dès le début, il ne reste donc que Jeremiah qui attend son pote pendant de longues pages, tout en étant harcelé sexuellement par la blonde du titre, (elle a un gros chien). Pour pimenter la chose nous avons droit au retour de vieilles connaissances des héros mais ça sent un peu le réchauffé. Bref j'ai acheté, j'ai payé, j'ai pas trop aimé.

Alors pour les bombes qu'il y a dans cette série c'est franchement bien mais les derniers, si je devais les noter, seraient plus bas. Putain de nostalgie!!

Majoration après sortie du tome 34:

J'ai longtemps hésité avant de conseiller la lecture de ce 34 ème opus des aventures de Jeremiah. Bon c'est du Hermann et au niveau du dessin il n'y a rien à dire, on aime ou pas mais rien que pour ça cette BD mérite le coup d’œil.

C'est vraiment le scénario qui pêche par trop de simplicité. Jeremiah et Kurdy arrivent en ville, il y a un méchant, deux clans qui s'opposent, bastons et l'on devine assez facilement à la moitié de l'album ce qui va s'ensuivre, et hop il se trouve qu'on avait bien deviné.

En janvier dernier j'avais rencontré Hermann et nous avions longuement parlé de Jeremiah, entre autres choses. Je me souviens lui avoir fait part de ma légère déception quant au fait que notre héros finissait par avoir des aventures un peu plan-plan. Oserais je dire que j'ai senti chez lui comme une légère fatigue, non pas à dessiner, mais à continuer de faire vivre ses deux héros. J'ai ici le sentiment qu'avec ce nouvel opus Jeremiah devrait mettre un terme à sa carrière, certes il bastonne à tout va mais c'est bien tout. Je préférais amplement un Jeremiah d'il y a quelques années qui doutait, plus fragile.

Jeremiah n'est plus depuis longtemps dans la catégorie SF où il est classé, voire fantastique comme dans certains albums. Alors oui il y a le dessin mais cela ne suffit hélas pas.

C'est donc un posteur déçu qui s'exprime; si un jour on m'avait dit que je serais prêt de "descendre" un Jeremiah!!


Sortie du tome 36 " Et puis merde"

Aïe, Aïe, Aïe!!! Putain Hermann qu'est ce qui se passe ? C'est quoi cette histoire, nos deux compères se font cramer leurs motos, partent à pieds, se font choper par la milice, un "ange gardien leur vient en aide et hop ils arrivent dans une villa futuriste ou vivent un vieux couple un peu allumé et leur fifille. ajoutez une bande de gardes un peu bas du front et vous avez le pitch. Par ailleurs il ne se passe pas grand chose. La fille du couple, celle qui est en couverture de l'album, à une tronche de neurasthénique et finira d'ailleurs par ce foutre en l'air sans que l'on sache trop bien pourquoi.

Hermann ily a trois ans nosu avions échangé ensemble sur votre fort belle carrière ponctuée de magnifiques albums et puis aussi je m'en souviens de la fin éventuelle de Jéremiah et Kurdy. N'est t'il pas temps de les envoyer loin dans la montagne genre Brokeback Mountain ? Quel pied de nez!! En tous les cas le prochain Jeremiah se fera sans moi, je ne le lirai que s'il m'est offert. Déçu vous dis je.

Avis posté par DamBDfan Infos posteur le 02/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je possède et j'ai lu tous les Jeremiah. Cette série vaut largement ces 4 étoiles et certains albums sont carrément cultes. Je n'ai avisé ici que le tome 1 et les deux derniers (T31 et T32)

Avis tome 1 :

Lu, relu et 34 ans après sa parution, ce premier tome reste toujours une vraie tuerie. Aucun coup de vieux, tout est parfaitement maîtrisé de la part d’Hermann. Ici, on découvrira la rencontre entre Kurdy et Jeremiah et même si ce dernier n’est pas encore tout à fait dans le feu de l’action, on a déjà beaucoup d’attachement pour ce personnage. L’assaut de la forteresse à la fin est jubilatoire à souhait et les premières vannes de Kurdy, jouissantes !! Culte!

Tome 31 :

Bof, pas convaincu par ce 31ème tome tant au niveau dessin que de l'histoire.
On sent une grande rapidité d’exécution à tous les niveaux et ça se ressent fortement à la lecture.
L’intrigue même si elle reste distrayante est quand même très minimaliste, peu développée et sans réelle profondeur. Il manque aussi énormément de détails concernant les personnages secondaires assez mal exploités et peu fouillés, de même que leurs intentions (Le truand Roskov, la soeur jalouse,...Qui sont ces gens du village qui chassent les étrangers à coups de pierres ? Que sont devenus Fernando ainsi que le serviteur Pedro? Et j’en passe…) Bref, il y a beaucoup trop de zones d’ombres et le final est trop vite expédié.
Restent des dialogues aux petits oignons et des séquences assez drôles mais c’est bien trop peu pour rendre cet album un incontournable. 2/5

Tome 32 :

Divertissant ! Du classique mais efficace.
Hermann revient à la couleur directe et c’est toujours un vrai régal pour les yeux.
L’intrigue ne vole pas haut, elle tient sur une ligne mais sert de prétexte pour revoir nos deux compères (Jeremiah et Kurdy) en pleine guerre de gangs où ils ne comprennent pas ce qu’il se passe. On a l’impression qu’ils sont en second plan tant ils n’agissent pas vraiment dans l’action. L’histoire aurait quand même pu être un peu plus développée, elle manque de consistance. On a connu beaucoup mieux.
A part ça, les dialogues sont souvent savoureux et certaines situations bien poilantes. 2,5/5

Pour finir, Hermann devrait quand même faire un petit effort pour les gonzesses et encore plus quand elles sont en couverture, parce que c'est souvent pas jojo! (on dirait parfois des hommes...)

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 25/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette création en 1979, d'abord pour l'Allemagne, est ensuite publiée en France dans Métal Hurlant puis dans Super As. A cette époque, je n'y ai pas prêté attention, je n'en ai lu qu'en bibliothèque, bien plus tard, et je n'ai jamais été très fan de cette série ; pourtant, j'étais un fan de Hermann, et j'ai aimé le thème des mondes déglingués après une guerre atomique, tout ce qui a un côté madmaxien..mais là non, ça ne passait pas. Peut-être en voulais-je à Hermann d'avoir abandonné Bernard Prince et Comanche, 2 séries sûres en plein succès pour devenir ici son propre scénariste? Sans doute, je lui en ai voulu, mais je dois reconnaître qu'il a accompli une belle réussite graphique. Je dis bien graphique, parce que Hermann, c'est quand même pas n'importe qui, c'est un dieu du dessin.

Cette bande qui a pour décor un univers apocalyptique en décomposition, aurait pu trouver grâce à mes yeux si les scénarios avaient été un peu plus maîtrisés. La tendance à la redite, quelques détails non éclaircis, et le héros principal qui parfois m'insupporte par son côté un peu naïf (créant ainsi une trop grande opposition avec Kurdy)...tout ça fait un peu trop sur une série dont le nombre conséquent d'albums est là pour prouver que tous les épisodes sont inégaux en qualité.

Ceci dit, il y a quand même des qualités dans cette Bd, faut être honnête : les 2 héros dont la route croise celle de nombreux personnages étranges qui reproduisent les erreurs ayant conduit la planète à la destruction, font que la bande agit comme un miroir de notre société avec ses tares et ses fléaux. Une violence âpre plane dans cette réflexion sur les hommes et leur retour à un monde de vie primitif aux vils instincts. D'autre part, lorsque Hermann est passé en couleurs directes, je trouve que la série y a gagné car elle adoptait un style qui collait parfaitement au côté post-atomique et crépusculaire voulu.
Bref, même si je ne suis pas très fan de cette série, je dois reconnaître qu'elle vaut le coup d'être lue (en bibliothèque), mais certains albums n'apportent pas grand chose.

Avis posté par McClure Infos posteur le 20/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que dire qui n'ait été déjà abordé. C'est bien évidemment la série essentielle de Hermann en plus de constituer un des incontournables à mes yeux du 9e art.

Graphiquement, le coup de crayon d'Hermann est prodigieux et les personnages sont superbes à tous points de vue. Que dire du décorum, on sent que l'auteur se fait vraiment plaisir et l'ouverture totale qui lui est possible de par le postulat de départ permet de trouver une foule d'ambiances et de lieux plausibles.

Les scénarii sont eux aussi excellent hormis quelques albums (notamment parmi les derniers) avec quelques chefs d'œuvre comme Afromerica, Les héritiers Sauvages et Du Sable plein les dents. Certaines de ces histoires auraient méritées de s'étaler sur 2 tomes pour aller encore plus loin et développer certains seconds couteaux qui sont excellemment trouvés. C'est d'ailleurs, comme pour Comanche, les personnages secondaires qui donnent le sel des œuvres d'Hermann. A cette exception qu'ici, l'un d'eux est un locataire permanent (Kurdy).

Pas loin du 5/5

Avis posté par roedlingen Infos posteur le 15/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
30 tomes de pur dépaysement, d’inquiétante ambiance, d’anarchie propice aux plus folles inventions dictatoriales et exploitantes humaines.

Evidemment, tous les tomes ne se valent pas ! Il n’y a même pas de logique de temps puisqu’on trouve du très bon et du moyen aussi bien dans les premiers que dans les derniers opus. Si les premiers moments du récit nous montrent des personnages déracinés aux comportements violents, on finit néanmoins à s’attacher à nos héros. La rencontre et cet épisode de la mule m’a marqué alors que je n’ai pas lu ce premier opus en premier. Hermann nous emmène dans des groupuscules de survivants ayant créé une communauté avec ses propres règles et ses propres lois. De fait l’arrivée d’étrangers fait toujours figure de déstabilisateur. On pourrait croire à un côté malsain de voir systématiquement nos héros se mettre dans des situations glauques qui ne les regardent guère, mais il y a un je ne sais quoi de Corto Maltese dans l’un des deux, sorte de post romantique arriéré aimant le geste pour l’idéal tout en refusant bien de se l’admettre lui-même.

Graphiquement, Hermann commence avec un trait classique sombre et fouillé décoré par une mise en couleur western aux tons chauds. Mais lorsqu’il passe en couleur directe, tout bascule et l’on se prend à admirer les ambiances. Nuit et jour, froid et chaleurs étouffantes se succèdent et prennent le lecteur à la gorge. Car Hermann, c’est avant tout un environnement, certes on peut admettre que les personnages se ressemblent au gré des aventures et que les méchants ont souvent le même genre de gueule, et alors ? Le totalitarisme n’a-t-il pas toujours le même visage quelle que soit la forme avec laquelle il se présente ?

L’inégalité des tomes empêche d’en faire un album culte et pourtant il y a du très-très bon au niveau du scénario dans les premiers tomes et du très-très bon graphiquement quand on passe en couleur directe. Le moins bien de certains scénarios associé au moins bien d’une certaine redondance pourrait finir par donner l’impression que l’on tourne en rond, du moins qu’il n’y a plus guère de surprises quant au déroulé de l’aventure qui nous sera racontée. Aussi agréable à lire (scénario) qu’à lire (dessin), cette série mérite sa place dans votre BDthèque.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 25/12/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai lu les six premiers tomes. Je n'ai pas accroché et comme ses albums font apparemment partie des meilleurs de la série, je n'ai pas envie de continuer et découvrir les moins bons albums tellement je me suis ennuyé en lisant les meilleurs.

C'est dommage parce que l'univers créé par Hermann contient des bonnes idées et j'aime vraiment le personnage de Kurdy qui a toujours les meilleurs répliques. Il devrait être le (l'anti-)héros de la série et non le pathétique Jeremiah qui semble être sorti de l'usine 'personnages principaux naïfs qui découvrent comment la vie est dure parfois'. Je n'ai jamais vraiment accroché à ce genre de personnage.

Les histoires ne sont pas totalement mauvaises, mais, comme c'est souvent le cas avec Hermann au scénario, je n'accroche pas pour plusieurs raisons. Je trouve la narration et le découpage lourds, surtout dans les quatre premiers tomes. Il y a des scènes qui s'enchainent mal à mes yeux et cela doit être parce que c'était les premiers albums solos de Hermann donc il y a des erreurs de débutants. Je crois que j'aurais plus apprécié si le scénario avait été écrit par quelqu'un qui a un style plus fluide comme par exemple Greg.

Avis posté par elkeurti mohamed Infos posteur le 24/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Excellente série post-apocalyptique. A mi-chemin entre Auclair (Simon du fleuve) et Mad Max avec une touche Hermanienne détonante.
Les albums ne sont pas tous d'égale valeur mais certains, esthétiquement, atteignent la perfection. Pas lu tous mais,"Du sable plein les dents", ''La Secte'', "afroamerica" et bien d'autres sont géniaux, surtout avec Fraymond comme coloriste.
Personnellement, je préfère de loin la période plume et pinceau, pas ceux à la couleur directe, mais c'est un avis... Les femmes sont le point faible d'Hermann (pas dans le sens universel, machiste, évidemment, car dans ce cas elles sont toutes le nôtre... hé, hé) mais Hermann n'a jamais excellé dans leur dessin.
Sinon, tout le reste est grandiose, paysages, narration (là, c'est inégalable) alors, Hermann, consommez sans modération !

Avis posté par Rody Sansei Infos posteur le 04/06/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ça y est, j'ai fini en deux mois les 29 tomes de la série : les 7 intégrales, accompagnées du dernier tome en date. J'avais de bons souvenirs de la série d'il y a une vingtaine d'année, mais j'avais été déçu il y a quelques années par le tome 26, un tome que j'avais lu au hasard et que j'avais trouvé un peu décousu. J'avais donc trainé les pieds devant l'achat des intégrales que je jugeais à l'époque un peu chères. C'était sans me rendre compte qu'elles sont en grand format et que le prix est donc un peu plus justifié.
Voilà donc mon retard rattrapé... en 2 petits mois.

Bilan : cette série fleuve est un tout. Chaque tome raconte une histoire indépendante, mais on retrouve de temps en temps, d'un tome à l'autre, des personnages secondaires que l'on a déjà croisé. Nos deux héros reviennent de temps en temps sur leurs pas et retrouvent leurs amis, des "ennemis", de la famille.
Il FAUT lire les tomes bien à la suite, tout est cohérent, les relations prennent du corps (même entre Kurdy et Jeremiah, qui se connaissent pourtant à fond). Et la lecture rapprochée de tous ces tomes ne m'a pas fait ressentir la moindre lassitude, ni la moindre baisse de régime que l'on peut lire ici et là et que j'avais aussi ressenti à la lecture du tome 26 (sans avoir lu les 10 précédents).

Bref, cette histoire est un tout formidablement raconté, particulièrement homogène, où il manque juste peut-être une explication plus détaillée de cet univers post apocalyptique. Rien ne nous est expliqué, c'est juste un constat, et on suit dans cet univers dévasté les aventures de deux pauvres gus paumés, qui cherchent juste à survivre et qui vont rencontrer toutes sortes de tarés et d'âmes errantes, sans doute nés suite à la catastrophe.

Concernant les histoires indépendantes, le schéma narratif est très curieux, et propre à Hermann (en tout cas, il ne me dit rien chez d'autres scénaristes). Kurdy, le plus dégourdi et amoral des deux, et Jeremiah, le plus gentil et niais mais qui devient quand même de plus en plus brute et sauvage dans les derniers tomes, font juste de la route pour visiter le pays à la recherche de boulot et tombent toujours sur des histoires de fous (sectes, violeurs, assassins, fous, sujets d'expérience...), parfois légèrement teintées de Fantastique, et dont ils ne connaitront pas toujours le dénouement eux-mêmes (au contraire des lecteur). Ils sont juste embarqués dans des histoires qui les dépassent et essayent de survivre ou d'aider la veuve et l'orphelin dans la mesure de leurs moyens et de leurs envie. Cela donne des histoires très réelles, aux fins souvent abruptes, mais au final particulièrement hypnotiques.

Une série formidable au final, sans baisse de régime, dont certains des derniers tomes font même partie de mes préférés, tellement la narration et les dialogues sont fouillés.

Avis posté par Erik Infos posteur le 05/02/2009 (dernière MAJ le 13/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je vais encore me faire des ennemis, je le sens ! Cette série est louangée de toute part. Elle m'a laissé de glace avec à chaque fois un scénario qui confine à l'ennui ainsi qu'une multitude de clichés. Si j'avais bien entendu parler d'oeuvres majeures comme Tintin, Thorgal ou encore Corto Maltese, je n'avais jamais entendu parler de la série Jérémiah. Pourtant, je ne suis pas inculte en matière de bd.

Le postulat de départ est d'une incrédulité à faire peur. Jugez-en par vous même : l'action se déroule aux Etats-Unis dans un futur indéterminé où une guerre généralisée entre les Blancs et les Noirs a détruit une grande partie de la civilisation. Quel manque de clairvoyance quand on sait qu'aujourd'hui Obama est un président noir voté par une majorité de blanc. Bien sûr, chacun de nous peut accepter ce postulat de départ en admettant qu'il s'agit simplement de science-fiction. Oui, mais personnellement j'aime quand un auteur visionnaire me fait entrevoir une partie d'un futur plausible.

On objectera que c'était un futur possible au vu du contexte de l'époque... c'est à dire 3 ans avant que le métis Mickael Jackson ne produise "Thriller" l'album le plus vendu de tous les temps. Vous aurez compris qu'on est plus proche de la décennie 80 que de celle des Black Panters. Jules Verne avait prévu le voyage sur la Lune 100 ans avant que cela ne puisse s'accomplir. C'était un visionnaire! On peut pas dire que cet auteur ait senti le mouvement de libéralisation outre-atlantique. C'est juste un constat.

Après, on reprend la même trame qu'un Mad Max qui est d'ailleurs sorti le 12 avril 1979. Rien de nouveau sous l'équateur ! Le héros Jeremiah est un fils de fermier au départ assez naïf qui a su conserver de bonnes valeurs morales. Il refuse ainsi l'injustice et va réparer les torts car il est toujours au service de l'opprimé et de la veuve et l'orphelin. Chaque album suit une trame indépendante qui aborde à chaque fois un thème de société : dictature, esclavagisme, drogue, secte, racisme... bref, tout y passe. Bienvenue dans le monde de Jeremiah !

Avis posté par Manu Infos posteur le 05/05/2009 (dernière MAJ le 11/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Jeremiah est publié en 1979. On peut donc raisonnablement penser que l'idée a commencé à germer dans l'esprit fertile d'Hermann au cours des quelques années précédant la parution.
Rappelons aux plus jeunes d'entre nous le contexte de l'époque.
Les Black Panthers sont encore très actifs au début des années 70.
MLK est assassiné en 1968.
En 1964, le Ku Klux Klan assassine des militants des droits civiques et appelle ouvertement au meurtre.
Au cours des années 60, on continue à lyncher gaiement en Géorgie, au Mississipi, en Alabama etc. en toute impunité.

Rappelons également qu'en 1992 des émeutes raciales à Los Angeles et un peu partout aux US ont fait près de 40 morts. Et que de fait, toutes les prisons américaines ont des quartiers pour les noirs, pour les blancs et pour les hispanos.

Alors, c'est sûr, vu depuis 2009, la critique est facile. Mais c’est un peu comme dire que 1984 est has been parce qu'en 1984 ça ne s'est pas du tout passé comme ça.

Quant aux références à Mad Max :
Sortie US de Mad Max : 9 mai 1980
Sortie France : 13 mai 1982
No further comment

Jeremiah est à mon sens une œuvre majeure de cet art mineur, au même titre que Corto Maltese, Spirou, Tintin, Gaston Lagaffe, ou Thorgal.
Alors, évidemment, comme pour ces monuments tous les tomes ne se valent pas, loin de là.
Mais la série est d’autant plus intéressante qu’elle courre sur 30 ans et que le dessin et surtout la couleur évoluent avec son auteur.
Et comme un bon Pomerol, Hermann se bonifie avec l’âge. Avec la couleur directe, on est proche de la perfection.

Avis posté par Tetsuo Infos posteur le 24/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une grande série que ce Jeremiah. Et c’est vrai que si tout est loin d’être parfait, l’ensemble de cette saga vaut largement le détour et surtout le temps de lecture passé dessus. Moi qui n’aime pas trop les longues séries, je trouve les personnages principaux, Jeremiah et Kurdy, attachants et psychologiquement bien ficelés. Ils évoluent, ils changent, se remettent en question, bref vivent tout simplement. Et puis Hermann a su utiliser son récit de science-fiction pour aborder tout simplement des problèmes déjà existant à notre époque. Son thème post-apocalyptique étant juste prétexte à dénonciation de la bêtise humaine. Il réussit parfaitement son office, n’hésitant pas à grossir le trait sur certain sujet. On pourrait penser que l’Homme ne referait pas les mêmes erreurs… eh bien non, la vision qu’Hermann nous en donne est bien pire !

On peut reprocher une certaine répétitivité qui est inhérente aux longues séries. Hermann semble essayer de diversifier ses thèmes et surtout de les aborder de manière différente. Il n’y arrive pas systématiquement, mais je n’ai pas l’impression de relire toujours la même trame. Hermann est tout simplement un grand raconteur d’histoire.

Et puis il me parait difficile de remettre en cause le talent graphique de cet auteur. Un dessin singulier mais accrocheur, personnel, loin des compromis, bref vraiment lié à son auteur. Oui, Hermann a réellement une signature, un petit quelque chose en plus, c’est indéniable. J’admire beaucoup le soin qu’il apporte aux détails, les décors fouillés. Rien ne semble laissé au hasard pour nous donner une lecture d’ensemble d’une scène. De quoi nous immerger totalement dans l’image.

La lecture est plus que conseillée. Bon après pour l'achat, c'est vous qui voyez hein parce que 28 tomes...

Avis posté par tolllo Infos posteur le 13/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Haaaa Jeremiah ! !
Que d’aventures ! Que de chemin parcouru (sur les routes et dans la psychologie de nos deux protagonistes). Que de personnages atypiques rencontrés au fil des tomes.

Hermann sait comme personne nous décrire des personnages hauts en couleur.
Chaque album m’a laissé le souvenir d’au moins un personnage secondaire tellement ils sont intéressants (et plus souvent par leurs défauts que par leurs qualités). Du moins durant les 18 premiers tomes.

Alors oui, comme beaucoup le soulignent, il y a deux périodes.
- La première va jusqu’à « Ave Caesar »
C’est à mes yeux la plus intéressante (et c’est un avis assez partagé il me semble). L’histoire est tout simplement très imaginative et très diversifiée, aussi bien du point de vue aventure que des mises en situations particulières ou encore le développement des personnages.

- La deuxième période commence à partir du tome « Le Fusil dans l’eau ». (Je ne prends pas en compte le tome 19 et le tome 20 qui essaient de se rapprocher de la première période).

J’avoue qu’il y a presque dix ans maintenant quand il y a eu le changement pour la couleur directe (à partir de « Zone frontière »), ce fut le choc. Je me suis dit « mais que c’est beau non de non ! ! ». Du fait de l’émotion esthétique, je n’ai pas pu m’empêcher d’être un peu déçu cependant par les scénarii (surtout pour ce tome en question).

Maintenant quand je considère la période d’après « Zone frontière », je constate que j’ai un peu de recul du fait de la diversification de mes lectures (et de mon âge qui avance). Je me suis rendu compte que j’avais désormais affaire à un récit beaucoup plus intime. Il est plus ancré dans la réalité. Comme si notre auteur en avait marre de suggérer la bêtise humaine dans un récit rocambolesque bourré de gens qui se prennent pour des césars, des dieux ou je ne sais quelle créature dans un monde post-apocalyptique. Désormais notre admirable scénariste-dessinateur nous montre les personnages sous leur vrai jour, sans artifices, sans contextes extraordinaires. Les cadres sociaux sont revenus plus près de notre civilisation.
Hermann va à l’essentiel : la psychologie de ses personnages.

Alors bien sûr, certains regretteront le temps très imaginatif de « l’après grande lessive cataclysmique ».
Il y a cependant très souvent des allusions à ces situations particulières (modifications génétiques dans le dernier tome par exemple) mais je trouve qu’elles sont plus anecdotiques.

On peu regretter également le flou lié au dessin moins marqué qui nous « efface » un peu de la personnalité des protagonistes. Ainsi même le trait du dessin a succombé à la grande lessive en question au profit de l’effet artistique.


Mais bon je préfère vous le dire, je ne suis peut-être pas assez objectif envers un de mes auteurs préférés.

La dernière touche de couleur directe est mise pour la Terre. Le côté écologiste est un peu plus présent qu’avant, et les éléments (feu, vent, tornade et autres) sont toujours tournés vers nos héros.


(18/20)

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 10/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Jeremiah ?... une sorte de saga post-atomique qui mélange le genre western à celui du fantastique...
Une fois de plus, la Terre a été dévastée par un conflit atomique. Des survivants ?... il y en a... et de tous les genres... Jeremiah et son copain Kurdy vont ainsi vivre des aventures dans une sorte de monde crépusculaire qui -on ne sait jamais- pourrait nous arriver un jour...

Je l'aime bien, Jeremiah. C'est -dans son style- quelqu'un de calme, pondéré même, loyal aussi. Mais je lui préfère (comme beaucoup de lecteurs je pense) Kurdy, beaucoup plus dynamique ... et moins scrupuleux.

Une bonne série, c'est vrai, aux scénarios pourtant -parfois- un peu trop convenus ; nos "copains" ayant quasi à chaque fois à défendre leur peau pour un oui ou pour un non. Série dynamique, explosive souvent, au postulat "standardisé" mais qui -heureusement- bénéficie du graphisme de Hermann (que j'apprécie beaucoup).

Son trait, au départ, m'a fait penser à du Giraud. Mais il va rapidement s'affermir, offrant ainsi un dessin diablement efficace, réaliste, pointilleux auquel je me suis vite attaché.
Jeremiah ?.. Un peu de Bernard Prince, de Comanche... Secouez le tout, versez dans une vision post-nucléaire... et dégustez ainsi quelque chose de bien savoureux. Comme je l'ai fait, et je m'en sers parfois à nouveau un verre lors d'une relecture...

Ma cote réelle : 3,5/5

Avis posté par biglolo Infos posteur le 12/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Jérémiah" a pour moi un côté sentimental très fort. C'est l'une des toutes premières séries que je me suis payée.
J'ai donc suivi cette série avec assiduité et intérêt. Et j'en retire le constat suivant : je distingue 2 périodes.

Tomes 1 à 18 : 4/5 pour les scénarii et 3/5 pour les dessins
Le début de la série est tonitruant. Ce monde post-apocalyptique est le terrain propice pour Hermann à dénoncer les nombreux travers de l’être humain : tyrannie, sectarisme, racisme, vénalité, etc. Les héros sont super attachants et on suit leurs aventures avec énormément de plaisir. Le dessin est maîtrisé, mais reste dans la norme de l’époque. Du bon, voire du très bon.

Tomes 19 à 26 : 2/5 pour les scénarii et 5/5 pour les dessins
Un tournant dans la série : le dessin d’Hermann évolue vers la couleur directe et là, c’est jouissif. Les couleurs, légèrement délavées, et le rendu de la lumière et de la pénombre atteignent un sommet de beauté… Aaaaarg ! Mais malheureusement, presque dans le même temps, les histoires deviennent de moins en moins intéressantes. On revient sur les mêmes thèmes et la vie de nos héros est en stand-by. C’est beaucoup moins passionnant.

Alors je rêve que cette série, chère dans mon cœur, retrouve l’intérêt de ses histoires d’autant (peut-être grâce à l’aide du fiston Hermann, Yves H.) et surtout que les dessins restent à ce niveau d’excellence.

Avis posté par Nyarla Infos posteur le 29/09/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est une de mes préférées. Tout d'abord, les épisodes sont à peu près indépendants même si certains personnages reviennent de temps en temps. Ceci rend possible une lecture pas obligatoirement dans l'ordre des différents tomes. Les relations complexes et parfois conflictuelles au sein du « couple » de héros masculins sont particulièrement bien rendues. Le comportement des deux héros, loin d’être stéréotypé, évolue en fonction des évènements qu’ils subissent.

La sauvagerie du monde post-apocalyptique en cours de reconstruction dans lequel évoluent les héros n’est pas forcément là où on l’attend et l’auteur sait bien jouer de ce ressort. Les limites des camps des « bons » et des « méchants » ne sont pas clairement définies et parfois mouvantes.

Le tout est servi par un dessin et une colorisation parfaits mais cela n’est pas surprenant venant de la part d’Hermann. Les zones d’ombre laissées par Hermann au sujet du contexte politique global de la série et les phénomènes surnaturels inexpliqués se produisant dans certains épisodes, ne me gênent pas et auraient plutôt tendance à me plaire.

Avis posté par JAMES RED Infos posteur le 24/02/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne conseille pas l'achat de toute la série, pourtant j'aime beaucoup les dessins d'Hermann ; je serai cependant plus nuancé sur ces scénarios.
Les 3 premiers albums sont des oeuvres vraiment fortes, dans un style western apocalyptique très intéressant. A l'époque de leur parution ce style d'histoire était vraiment très novateur.
Mais, à partir des yeux de fer rouge, Hermann se lance dans un travers que je n'apprécie pas. Il introduit des éléments fantastiques sans leur donner aucune explication, laissant le lecteur sur sa faim. De plus, il crée un univers intéressant avec une ethnicisation du territoire américain, mais il n'exploite pas du tout cet élément. On aimerait mieux cerner la vie politique de ce monde post-atomique. De ce fait des albums comme Afroamérica sont assez décevants.
Après l'album Delta, Hermann se contente de reprendre et de varier autour du même thème. Jeremiah et Kurdy arrivent dans une ville où deux clans s'affrontent, sans vouloir prendre part à la lutte, ils sont obligés de s'en mêler à cause d'un événement annexe. Ils repartent sans regarder derrière eux.
Une série qui aurait vraiment besoin de se renouveler.

Avis posté par Gros Robert Infos posteur le 06/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une des séries phares de Hermann, pour sa personnalité et son punch. Ce qui m'empêche de la rendre culte, ce sont les "tics" de plus en plus présents. Certains scénarios sont meilleurs que d'autre, mais depuis un certain temps, après son bond en avant avec la couleur directe, tout semble se tasser. Les histoires se répètent un peu trop, sans doute est-ce dû à la boulimie de l'auteur. Puis les visages "déformés", un peu bizarres, se multiplient, alors que dans sa période encrage, ils étaient plus travaillés. Les femmes ensuite.

J'ai bien compris que son intention, c'est d'éviter les belles femmes pulpeuses très cliché, c'est vrai qu'il y en a un peu trop, mais même une femme laide doit être bien dessinée. Or elles sont plutôt laides parce que mal dessinées, ce n'est pas la même chose, ce me semble.

Et enfin la répétition des mêmes rapports de force est à la fois une force et une faiblesse; ça donne des histoires nerveuses, voire à messages (La secte, Afromerica,...) mais aussi donne une vision un peu manichéenne ou limitée du monde.

Reste que Hermann est pour moi un auteur à tempérament, important, et les meilleurs albums méritent bien une place dans la bibliothèque.

Avis posté par Dakhan Infos posteur le 12/07/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Du grand Hermann. Excellent dessin, comme d'habitude. Ca rappelle un peu Les Tours de Bois-Maury, on suit l'errance des héros à travers leurs rencontres. Et c'est presque aussi réussi. Ce monde post troisième guerre mondiale est réussi et permet de nombreuses originalités, souvent bien senties, de Hermann. Les héros sont attachants et crédibles ; ils ne sont justement pas héroïques mais bien humains. Une série qui se lit avec beaucoup de plaisir, comme on aimerait en voir plus souvent.

Avis posté par Ro Infos posteur le 12/07/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est en lisant l'avis de Switch ci-dessous que je me suis rendu à quel point je suis d'accord avec lui concernant cette série. Jeremiah est une série dont j'ai lu et relu chaque tome avec grand plaisir.
Concernant le dessin, il est vrai qu'on voit le style d'Hermann évoluer. D'un style déjà très bon mais un peu classique dans la colorisation, il passe à la couleur directe au bout de certains albums et cela devient vraiment excellent.
Hermann a su créer un monde post-apocalyptique mêlant western et monde à la Mad Max plein d'originalité et surtout plein d'âme. Ses personnages aussi sont très bons (Jeremiah, d'accord, mais surtout Kurdy (et sa mule Ezra) qui est un excellent second rôle).
Chaque tome a une histoire sérieuse, parfois très originale (parfois moins hélas : le thème "les deux étrangers arrivent en ville et se retrouvent impliqués dans une affaire qui ne les concerne pas et qu'ils auraient aimer éviter" se répète assez souvent, surtout dans les derniers tomes), toujours très humaine et intelligente. Mais comme Switch, je trouve en effet qu'il aurait été préférable qu'Hermann ait pu approfondir davantage chacune de ses histoires : le principe d'une histoire par tome permet de profiter indépendamment de chaque album, mais cela a aussi ses désavantages, car les histoires manquent un peu de profondeur.
Heureusement, le monde de Jeremiah et ses personnages, eux, ne manquent sûrement pas de profondeur.

Avis posté par Switch Infos posteur le 12/07/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Jeremiah" est, à mon sens, l'oeuvre la plus ambitieuse et la plus personnelle de Hermann. Il nous entraîne dans un "Road Movie" déjanté dans un monde en lambeaux qui permet aux aspects les plus sombres et abjects de l'humanité de s'exprimer en toute impunité.
Les deux héros sont magnifiques d'antagonismes et gagnent au fil de leurs aventures une profondeur rarement atteinte dans le monde de la bd.
Certes, tous les albums ne sont pas d'un intérêt égal, mais au vu de la longévité de cette série, la qualité moyenne est impressionnante. Seul bémol, j'aurais personnellement aimé que certaines histoires soient un peu plus développées. En effet, le choix d'un tome par aventure, s'il permet de conserver une dynamique au récit, oblige l'auteur à aller à l'essentiel quitte parfois à être trop superficiel dans le traitement des protagonistes autres que nos deux héros.
C'est cet aspect qui m'empêche de mettre un 5 pourtant bien mérité sur le plan graphique.

En conclusion, je ne peux m'empêcher de faire un parallèle entre "Jeremiah" et le "Blueberry" de Giraud, car nous sommes en présence dans les deux cas de séries au long cours qui nous permettent de suivre l'évolution graphique de deux maîtres emblématiques du 9ème Art. Il est impressionant de constater la maturation de l'art de Hermann au fil des albums, et cette série est, contrairement à ces autres séries plus conventionnelles, un formidable laboratoire d'expérimentation stylistique.

Avis posté par Pacman Infos posteur le 12/01/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si vous aimez Hermann, alors il faut foncer, c'est sans doute sa meilleure série avec peut-être "Bois Maury".
L'idée générale est plutôt bonne (un univers à la Mad Max) et bien exploitée. On peut voir l'évolution tant des personnages que de l'univers dans lequel ils évoluent.
Mais bon, si les premiers tomes sont vraiment réussis, je trouve la série un peu longue, et certains tomes n'apportent pas vraiment grand chose.
Mention particulière au personnage de Kurdy, très réussi.

Avis posté par sagera Infos posteur le 18/12/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a quelque chose des feuilletons des années 70 dans le découpage narratif des albums. Une scène d'introduction pose le décor, introduit le suspense, et ensuite le titre apparaît... Cela donne à cette série un côté rétro indéniable. En tous les cas, moi ca me replonge dans l'atmosphère des séries de mon adolescence "Cosmos 1999" pour ne citer que ma préférée. Le dessin ensuite... que dire ? C'est du Hermann pur jus. Et son trait est tellement particulier, qu'il constitue pratiquement un style à lui tout seul. On aime ou on n'aime pas, après c'est juste une question de goût. Personnellement, c'est la manière dont il dessinne les femmes qui me bloque. Les héroïnes d'Hermann sont globalement taillées à la serpe. Mais ça, c'est juste du pinaillage, parce que la maîtrise graphique de Hermann est incontestable. Les scénarios en eux mêmes sont toujours bien construits. J'aurais aimé quant à moi, que les histoires s'étalent sur plusieurs tomes. Parce que le format un tome / une histoire, ne laisse pratiquement jamais le temps au propos de s'élaborer, de se développer. On a toujours l'impression d'une accélaration fulgurante dans les 15 dernières pages dont le but est de boucler l'histoire. Ca me gêne un peu... mais ça, c'est davantage un problème de format, de stratégie éditoriale. Les albums indépendants peuvent en effet se lire indépendamment les uns des autres.

Avis posté par Perle Infos posteur le 19/03/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
4/5 ? 5/5 ?
Bon, allez , 4/5... Parce que je n'ai pas hésité pour tous ceux à qui j'ai donné un 5 !
Jérémiah est une bande dessinée gé-niale ! Des dessins sublimes, un style très personnel (bon, c'est Hermann), des scénarios bien ficelés, des thèmes toujours aussi variés après tant d'albums. Le choix de placer les héros en spectateurs, ou acteurs involontaires, laisse la part belle à une galerie de personnages secondaires très travaillés, qui offrent un beau portrait en patchwork de la nature humaine.
C'est une série vraiment novatrice, qui ne donne pas de leçon de morale mais ne tombe jamais dans le cynisme facile.
Seul petit bémol, la confrontation des caractères de Jérémiah et Kurdy était plus intéressante dans les premiers albums, quand Jérémiah n'était qu'un jeunot un peu naïf. Maintenant, l'opposition héros-sans-peur / anti-héros-roublard-trempant-dans-tous-les-sales-coups est un peu trop caricaturale à mon goût.

Avis posté par stel Infos posteur le 01/03/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette série est vraiment unique en son genre et mérite largement l'enseigne de "série culte". J'aimerais ne pas avoir lus les épisodes de cette série pour avoir à les découvrir à nouveau.
Depuis qu'Hermann a abandonné l'encrage pour faire les couleurs directes sur ses crayonnés, il a atteint le sommet. Faire ce choix après des dizaines d'années de "méthode classique" était parfaitement audacieux. Artistiquement, c'est une vraie réussite qui devrait faire école. Vous l'avez compris, c'est mon idole !

Avis posté par Piehr Infos posteur le 05/11/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai pas encore lu l'intégralité des tomes de cette série, mais il m'est d'ores et déjà possible d'affirmer que Jeremiah est une grande série !

Hermann s'est donc lancé seul depuis maintenant 30 ans dans un travail de romain, réalisant les différents scénarii, illustrations et mises en couleur. Il est donc aisé de découvrir son évolution au fil du temps, surtout au niveau graphique ! Le passage à l'aquarelle fut vraiment remarquable à l'époque, tant la qualité générale de l'ensemble en fut renforcée.

Les différents scenarii ne sont pas tous de même qualité, ça c'est clair ! Mais certains, comme celui de Julius et Roméa par exemple, (déjà cité plus bas dans un autre avis, d'ailleurs ) sont vraiment excellents.

On découvre petit à petit les pérégrinations de jeremiah et son fidèle ami, dans un monde vraiment hostile (limite Mad Max, parfois), et on est pris malgré nous par les aventures originales et qui se renouvellent sans cesse au fil des tomes.

Vraiment, il faut avoir lu Jeremiah, qui fait maintenant partie des oeuvres cultes de la BD.

Avis posté par EXJulien Infos posteur le 29/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bah, toujours difficile de critiquer une série qui s'étend autant dans le temps (pratiquement 30 ans, non?) et l'espace (23 tomes).

Une série que tout amateur de bd se doit de connaitre, ne fut ce que pour le personnage de Kurdy, un VERITABLE anti-héro.

De préférence, commencez par "Afromerica" ou "Julius et Roméa" (deux 5/5 bien mérités) et évitez "qui est renard bleu" ou "la secte".

Avis posté par Régis Infos posteur le 08/10/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ca c'est de la grande BD.
Chaque histoire est bien scénarisée. La qualité de la mise en scène est vraiment impressionnante.
Les personnages évoluent au fur et à mesure des albums ce qui ajoute fortement à l'attachement que l'on peut avoir dans cette série.
Le mélange d'aventure et d'humour, même si il y a quelques répétitions dans l'agencement des scénarii nous prend vraiment. Quel plaisir de lire ces albums, qui tout au long de la série montre que l'auteur reste soigné et ne bacle pas. C'est rare dans une série aussi longue. Embarquez vous, vous ne serez pas déçu.

Avis posté par Gévaudan Infos posteur le 21/08/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je dois avouer que je n'aime pas trop donner la note maximale; mais en ce qui concerne Jeremiah, je suis obligé de faire une exception.
Je suis vraiment accro à cette série car Jeremiah et Kurdy sont probablement les persos de BD les plus attachants que je connaisse. Ils sont tellement humains avec leurs défauts, leurs humeurs et leurs petits travers.
C'est tout bonnement génial de les voir évoluer au fur et à mesure des albums (surtout Jeremiah) et des aventures qu'il traverse.
En plus le talent de l'auteur est indéniable, tant dans le dessin (sublime avec le passage à l'aquarelle dans les derniers épisodes) que dans les scénarios, toujours originaux, réalistes, bourrés de clins d'oeil et d'humour.
La galerie de persos est riche: les méchants sont méchants (sans jamais tomber dans la caricature), les gentils ne sont pas niais pour autant, quant aux autres, ils sont tout simplement criants de vérité et d'authenticité.
Enfin, l'ajout d'un brin d'érotisme dans les derniers tomes n'enlève rien au charme de cette série d'aventures.
C'est bien simple, Jer', j'adore et c'est tout!

Avis posté par ArzaK Infos posteur le 17/06/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime beaucoup le dessin de Hermann mais malheureusement l'homme semble tellement aimer dessiner qu'il s'embarque parfois et trop souvent sur des scénarios bancals ou inachevés. Pratiquement la moitié des Jeremiah me décoivent. D'autres me plaisent beaucoup.

Mes plus grosses déceptions : Alex, Zone frontière (une stupide histoire d'extra-terrestre), La secte....

Albums particulièrement réussis : Afro-merica, Delta, Julius et Romea...
Je ne vous conseille donc pas l'achat de toute la série mais de certains épisodes particuliers qui peuvent de toute façon se lire indépendemment des autres.

Avis posté par pite Infos posteur le 30/05/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une bd qui de prime abord ne paye pas de mine, avec son design si particulier mais qu'une fois entamée il est difficile d'arrêter... Oh oui, et j'en suis la preuve vivante pour avoir découvert cette bd et mettre tapé tous les album en ma possession, ou plutôt ceux de mon père...
En tout cas bravo à Hermann pour son scénario qui vous scotche la figure...

Avis posté par Spooky Infos posteur le 22/04/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n'ai lu que quelques albums par-ci par-là, mais j'ai été scotché par cette série ! Un scénario qui laisse la part belle au mystère (s'agit-il de notre époque ? y'a t'il bien eu une catastrophe nucléaire ?) en trame de fond, des personnages très crédibles et pas du tout caricaturaux, avec des intrigues parfois politiquement incorrectes... Rien à jeter !

Avis posté par Benn-J Infos posteur le 13/03/2002 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Evidemment, comme toute série, Jérémiah a des déchets...
Cependant, dans l'ensemble, il y a une très bonne moyenne. L'univers post apocalyptique (à la Fall Out pour ceux qui connaissent) donne une super ambiance, et donne une liberté de scénarios et de détails phénoménale.
Les deux héros sont vraiment agréables, bien que quelques fois, je regrette un peu le caractère trop ""bon"" de Jérémiah. Kurdy, par contre compense largement ce coté un peu "bonne soeur" de Jérémiah.

Un mot également sur le dessin d'Hermann, qui fait facilement gagner une note a la série. Généralement, je ne suis pas trop fan des dessins trop réalistes, pourtant, ici, quel coup de pied au cul!

Quoiqu'il en soit, certains tomes sont facilement qualifiables de CULTEs, et Hermann reste et demeure un grand monsieur.

Avis posté par Odin Infos posteur le 24/08/2001 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Aïe, là je suis touché! Bien sûr les goûts et les couleurs... mais bon ! Jeremiah est une des plus grandes séries grand public qui existent et Hermann un conteur remarquable. Moi je conseille, sérieusement, tout au moins les 10 premiers tomes. ;-)

Avis posté par brunelle Infos posteur le 09/08/2001 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jeremiah est un classique de scénar.
Personnellement j'aime beaucoup Hermann.
Le duo Kurdy/Jere est attachant, chaque album est (à peu de chose près) un one shot très réussi.
De la sf-western incontournable dans la bd, au moins pour la trame de base. Les dessins peuvent se discuter...

Avis posté par Loïc Infos posteur le 06/08/2001 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La série, jusqu'au tome 15 (Alex), fait découvrir un western au souffle endiablé, traversé de personnages plus fantastique les uns que les autres. Kurdy, le côté sombre de Jérémiah, est le héros le plus intéressant de la BD.
L'inspiration d'Hermann finit par s'essouffler. Mais le dessin nous donne un regain d'intêret à partir du tome19 où Hermann travaille à l'aquarelle.

Avis posté par wayne shelton Infos posteur le 06/08/2001 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Note pour les 10 premiers: 12/20
Note globale pour les suivants: 8/20
Bof, c'était marrant sur les 10 premier albums maxi... ensuite ce n'est que du remplissage, histoire simple pour ne pas dire simplette, et une intrigue plutôt absente.

Faut vraiment s'ennuyer ferme pour se plonger dans cette série!

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque