Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Aldébaran Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (99) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(8)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(19)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(44)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(25)
Nombre d'avis99
Note moyenne3.81 / 5
Pour l'achat82%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Aldebaran sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

1 2 3 Page Suivante Page suivante 
Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 21/11/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je viens de me relire l’intégrale de la série, que j’avais achetée lors de sa sortie. Il faut dire que, malgré ses défauts, j’avais bien aimé ma lecture des albums au fur et à mesure de leur publication, lecture avec laquelle je découvrais le travail de Leo. Comme l’écrit Moebius dans une courte préface de l’intégrale, c’est de la Science-Fiction sans esbroufe, sans voyages intersidéraux ou vaisseaux spatiaux incroyables toutes les deux cases.

Evidemment, le dessin de Leo est assez spécial, avec des visages qui sont franchement trop statiques. On pourrait aussi lui reprocher des couleurs tranchées – et une colorisation qui manque souvent de nuance. Mais ces défauts ne sont pas rédhibitoires, et ce dessin colle bien à l’intrigue, et à l’univers qu’il a créé, avec une faune et une flore originales, variées et abondantes, souvent tout en arrondi – bien souvent, même les espèces dangereuses n’ont pas d’aspect extérieur menaçant – à part quelques planches dans les grands marécages (cet aspect a dû séduire Moebius, car assez proche par certains côtés de sa série Le Monde d'Edena). La planète elle-même n’est pas hostile d’ailleurs, contrairement à ce qui se passe souvent dans le genre SF (on pourrait presque classer cette série en Aventure, si les bestioles bizarres ne venaient régulièrement nous rappeler que nous ne sommes pas sur Terre !).

Autres défauts pointés rapidement : les atermoiements de Kim, et le grand nombre de femmes tombant dans les bras de Marc « à son corps défendant ».

Bon, ces critiques étant faites, et sans les renier, je dois dire que cette série se laisse lire facilement, agréablement, avec un début intriguant, une histoire qui, tout en nous faisant découvrir quelques personnages (Marc et Kim en tête, Pad, etc.), de beaux paysages exotiques, nous amène aussi petit à petit au cœur d’une société dirigée par un clergé dictatorial (ce n’est pas la partie la plus originale de l’histoire, d’ailleurs), nos héros ayant maille à partie avec la police.

En parallèle, au fur et à mesure des rencontres qu’ils font avec des scientifiques réfractaires (Driss et Alexa), ils nous font découvrir la spécificité de la planète Aldébaran, ce mystère responsable du drame qui les a touchés au début de l’aventure.
Aventure qui devient de plus en plus dynamique, surtout à partir du troisième tome (le personnage de Pad, la confrontation entre les autorités et le petit groupe de rebelles, la Mantrisse et les bébêtes des grands marécages pimentant l’intrigue).

Leo a su créer un univers original et cohérent, et son histoire tient vraiment en haleine le lecteur, au point qu’on a envie de connaître la suite dans les autres cycles.

Avis posté par Jérem Infos posteur le 14/12/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je viens de relire l’intégrale de ce premier cycle et je peux dire que j’adore toujours autant cette série. Léo a réussi à créer un monde aussi riche qu’original. Le travail sur la faune, la flore et les paysages d’Aldébaran est incroyablement soigné et créatif. L’auteur arrive tout de suite à immerger son lecteur dans cet univers SF absolument unique. Le talent graphique de Léo y est évidemment pour beaucoup. Visuellement, c’est superbe, même si le style très « classique » pourrait de prime abord rebuter un petit peu.

La seconde grande réussite d’Aldébaran est bien sûr son scénario. Les thèmes, pourtant classiques de la science-fiction (voyages spatiaux, colonie livrée à elle-même, nouvelle société humaine), sont habilement traités. Le mystère autour de la mantrisse, qui sert de fil rouge à la série, donne à l’intrigue générale une dimension extraordinaire. D’autant que Léo maitrise à merveille la narration, les rebondissements et le suspense.
Les personnages, nombreux, sont intéressants et attachants bien que je les trouve bien lisses, voire parfois un peu manichéens.

Quelques défauts ternissent malheureusement un peu l’ensemble. L’ambiance « Feux de l’amour » entre les personnages est parfois un peu lourde. Les (trop) nombreuses histoires sentimentales des personnages donnent un ton mièvre et à un rapport à la sexualité très daté.
Si les dessins sont très bons, les visages des personnages sont figés et l’action manque un peu de dynamisme.

Néanmoins, Aldébaran est une très grande série de science-fiction. Monumentale (3 cycles pour le moment), dense et passionnante, cette série fait désormais partie des lectures indispensables.

Avis posté par Fanfan Villeperdue Infos posteur le 12/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
À l’occasion de la sortie du dernier tome d’Antarès, qui est le troisième cycle de cette saga, j’ai relu le premier cycle, Aldébaran. Lors de mes premières lectures, j’avais adoré. Entretemps, j’ai lu les diverses critiques de cette série, notamment sur les dialogues et les relations entre les personnages, un point sur lequel je suis habituellement assez exigeant mais qui ne m’avait pourtant pas spécialement dérangé. En ayant cela en tête, j’appréhendais un peu cette nouvelle relecture car je craignais de ne plus voir que ce prétendu défaut.

Eh bien, il n’en fut rien. Il est vrai que les relations entre personnages sont inhabituelles. Mais je le vois plutôt comme une évolution des mœurs, avec notamment un franc-parler beaucoup plus important sur les questions d’attraction sexuelle (ou de non-attraction) que ce à quoi nous sommes généralement habitués. Une fois acceptée cette différence culturelle par rapport à notre ici et maintenant, j’ai au contraire trouvé que les relations entre personnages étaient assez crédibles et sonnaient plus vrai que dans bien d’autres séries.

La relation à la nudité mérite également des commentaires. Il est intéressant que la nudité féminine soit déconnectée du tout aspect provocateur ou vulgaire ou de toute notion liée à notre bon vieux péché originel biblique. Mais je ne peux pas éviter de souligner que l’auteur met beaucoup plus souvent à poil ses personnages féminins que ses personnages masculins.

De manière générale, il y a beaucoup à dire dans cette série sur les questions liées au genre, en bon et en moins bon. D'un côté, j’apprécie beaucoup le fait qu’il y ait des personnages féminins forts, l’héroïne Kim Keller bien sûr, mais d’autres aussi, comme l’incontournable Alexia. J’apprécie, bien sûr, que leurs qualités premières soient avant toutes morales et intellectuelles, plus que plastiques (même si ce n’est pas exclusif). De l’autre, j’ai tout de même regretté quelques clichés de comportement, ainsi que le fait que toutes les femmes aient un corps quasiment identique, de même que la plupart des hommes d’ailleurs, comme s’il n’y avait qu’un canon de beauté possible.

Mais assez disserté. Aldébaran, c’est avant tout un univers d’une énorme originalité, ce qui n’est pas aisé dans un genre aussi exploré que la science-fiction. Ici la technologie n’est pas centrale, bien au contraire, puisque les colons d'Aldébaran, coupés de tout contact avec la terre, n’ont pas eu les ressources matérielles, les compétences et le temps de rebâtir une civilisation aussi avancée techniquement que celle de la planète mère.

On a également évité un autre poncif de la science-fiction, et en particulier du planet-opera, qui est celui de la planète hostile, dotée d’une faune et d’une flore menaçantes. Ici, rien de tout cela, ou presque : la plupart des zones d'Aldébaran sont dotées d’une vie plutôt amicale, à l’exception des marécages, des zones profondes des océans, et de quelques rares espèces ailleurs, comme les oiseaux nommés « javelots ». Ainsi, les personnages évoluent dans un paysage la plupart du temps paisible, émaillé de merveilles botaniques ou zoologiques.

C’est là que réside un immense talent de Léo : imaginer et dessiner des plantes et des animaux particulièrement beaux et originaux. Son dessin, d’ailleurs, est d’une rare pureté pour cela. Son style surprend davantage pour les têtes de ses personnages, comme certains l’ont dit, mais cela ne m’a pas dérangé et, en tout cas, le dessin est toujours d’une très grande lisibilité.

L’animal le plus fascinant, c’est la Mantrisse elle-même, qui est le centre de toutes les attentions. Chaque tome apporte son lot de révélations sur elle, au cours de ses « manifestations » qui sont toutes plus fascinantes les unes que les autres. Les parts de connu et de mystère restant sur cet organisme extra-terrestre sont très bien équilibrées : ainsi, elle conserve son aura mythique, sans qu’il s’agisse d’un pur nuage de fumée scénaristique (contrairement à ce qu’on trouve chez Lovecraft par exemple, dans un tout autre genre).

Il y aurait encore beaucoup à dire sur l’univers imaginé par Léo. Par exemple, j’ai apprécié qu’il évoque le contexte politique (dictature, exploitation des femmes comme reproductrices) mais sans en rajouter des tonnes ; car cette idée, bien qu’elle ait parfaitement sa place ici, a déjà été exploitée de long en large ailleurs. Excellent choix, donc, de l’évoquer par petites touches : le lecteur est capable de compléter, et ce n’est pas le centre de l’histoire.

Bref, ce premier cycle est parfaitement construit. L’histoire avance en permanence, et de façon parfaitement logique, jusqu'à son dénouement. J’apprécie aussi que l’auteur donne une vraie fin à ce premier cycle, sans terminer sur un énorme cliffhanger comme c’est trop souvent la norme. Cette série a un grand succès, et c’est amplement mérité. Elle se pose en référence incontournable dans son genre, quoiqu'on puisse penser de ses petits péchés. Bref, c’est une série culte.

Avis posté par Frenchkamit Infos posteur le 29/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avec la pléthore d'histoires racontant de toutes les manières imaginables la colonisation humaine de l'espace, il paraitrait ardu à priori de dénicher quelque chose qui sorte du lot. Pourtant le franco-brésilien Leo tire son épingle du jeu avec les Mondes d'Aldébaran, qui narre les débuts de l'épopée coloniale humaine sur Aldébaran-4 à la fin du XXIIème siècle.

Ici point de délire futuriste et surréaliste, nous avons affaire à une société qui nous ressemble même si le développement technologique et économique parait encore en être à ses tâtonnements (il n'existe pas d'avions civils mais des dirigeables, l'architecture est modeste,etc). Les êtres humains, sans nouvelle de la Terre-Mère depuis un siècle au moins, apprennent donc à survivre sur cette planète lointaine qui semble paisible au premier regard mais qui dissimule en fait une nature étrange, indomptable, incongrue et hostile, qui représente l'intérêt principal de la saga. Le récit justement tourne autour du voyage de Marc Sorensen, Kim Keller et leurs acolytes dans cette faune et cette flore insolites, semblant être régie et télécommandée par une entité supérieure, consciente et protéiforme, connue sous le mystérieux nom de Mantrisse et constituant l'épicentre de l'intrigue.

Il faut reconnaître à Leo une remarquable créativité dans la conception des bêtes et des plantes, la plupart du temps crédibles, montant dans un crescendo de démesure au niveau de leur aspect au fil des tomes. Visuellement ça en jette, il n'y a rien à dire. Aussi l'apparition de la Mantrisse dans le dénouement final est grandiose et finement mise en scène.

Les bémols :
Ce qui est dommage c'est que le franco-brésililen soit plus doué pour dessiner les animaux que les êtres humains ; en effet il n'y en a pas un, homme comme femme, qui n'ai pas cette expression niaise et figée qui peut rendre la lecture pénible. C'est vraiment une grosse lacune et j'espère que Leo s'est amélioré dans les sagas suivantes que je compte lire.

Sans compter son amateurisme quand il s'agit de raconter les relations sentimentales entre les personnages. A certains moments ça vire vraiment à la catastrophe et on a l'impression de se retrouver devant un mauvais mélange entre soap opera et télénovelas sud-américaines. Cet aspect parfois indigeste crée un malheureux contraste avec les enjeux élevés de l'intrigue, et il faut toute la fascination suscité par la nature extraterrestre que l'on a sous les yeux pour réussir à passer outre. Là aussi encore une fois dommage, mais j'imagine qu'avec Aldébaran Leo en était à son premier coup d'essai, on peut lui pardonner : il a de la marge pour progresser et l'expérience aidant tous ces défauts s'amenuiseront.

Il ne faut donc pas bouder notre plaisir car cette série est franchement emballante et globalement réussie. Leo nous propose sa vision de la colonisation spatiale et parvient à capter notre imagination, à tel point qu'on finirait nous aussi par se voir parmi ces pionniers d'un monde futur, au beau milieu de cet environnement à la fois effroyable et captivant.


Comme quoi, le Brésil peut nous donner autre chose que le football-samba et l'hédonisme festif.

Avis posté par sloane Infos posteur le 20/01/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il y a longtemps que je tournais autour de cette série sans jamais franchir le pas. A plusieurs occasions, j'avais feuilleté différents volumes mais j'étais rebuté par le dessin. Soyons clair, ce que je n'aime pas c'est l'aspect vraiment trop statique, trop posé des différents personnages, pour preuve je trouve que toutes les filles se ressemblent ; à part la couleur et la longueur des cheveux, c'est du pareil au même.

Ceci étant dit, j'ai trouvé là une vraie histoire dans le sens où elle nous présente des personnages avec un vécu. Au delà de ça il y a un véritable scénario, une sorte de fable écologique que j'ai trouvée bien amenée sans le pathos ni le côté Bisounours que l'on peut voir sur d'autres titres.

Le bestiaire imaginé par Léo est vraiment sympa, je regrette juste que ses 'bestioles' soient souvent montrées dans des cases un peu vides. Ce côté SF est d'ailleurs assez peu développé même si paradoxalement il est au centre de l'histoire.

Ces différents points ne peuvent que me faire conseiller la lecture de cette série, je vais de ce pas voir Bételgeuse et Antarès.

Avis posté par Gil Infos posteur le 19/10/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Le lire et le relire pour mieux observer tous les détails. La simplicité du dessin, pas si simple si l´on regarde de près, nous donne toute l'ampleur et la qualité du trait.
L'histoire est très agréable à suivre et on se laisse glisser dans la peau des personnages.
Je recommande toute la série.

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 10/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quand j'ai vu les couvertures d'albums avec dessus le nom d'Aldébaran, je me suis encore dit "voila encore de la SF pure et dure avec vaisseaux spatiaux et tout...", eh bien non, j'étais à côté, bien m'en a pris un jour d'ouvrir un album en bibliothèque au hasard ; ça m'a tout de suite emballé et du coup, j'ai lu les 5 tomes dans l'après-midi.

Cette série refuse les codes traditionnels des bandes d'anticipation, il n'y a pas de conflits galactiques, pas de vaisseaux interstellaires, pas de mutants dégénérés ou de guerre post-atomique...rien de tout ce qui m'ennuie en science-fiction. Les décors d' Aldébaran, le village d'Arena Blanca au bord de la mer, ressemblent à ceux de la Terre. Les personnages ne sont pas des aliens répugnants et dangereux, mais des êtres humains qui se rencontrent, s'apprécient, s'aiment, sont séparés et se retrouvent d'une planète à l'autre, après différentes péripéties. On suit le cheminement de Kim Keller, héroïne centrale des cycles constituant cette inhabituelle saga de science-fiction. Les personnages vieillissent, mûrissent : Kim est d'abord une gamine insupportable lorsqu'elle fuit avec Marc son village envahi et recouvert d'une curieuse gélatine ; elle deviendra ensuite une jolie jeune femme philosophe et pondérée, le récit s'étalant sur plusieurs années, ça permet d'étoffer les personnages.

Seul le bestiaire étrange rappelle au lecteur qu'il est dans un autre monde. Les 3 cycles qui constituent les Mondes d'Aldébaran, avec Bételgeuse et Antarès sont une sorte d'épopée humaniste d'anticipation racontant l'effort de l'humanité dans ses premières tentatives pour coloniser des planètes lointaines. Le dessinateur Léo dont je n'avais pas oublié la série Trent qui m'avait séduit (au ton également humaniste), livre ici en tant qu'auteur complet, une belle réflexion sur l'écologie et l'avenir de l'humanité, à travers un univers poétique totalement crédible, et servie par un dessin lumineux et rayonnant, aux belles couleurs, qui renforce la crédibilité du récit.

Alors, peu m'importe que le dessin soit un peu statique, ça ne me gêne pas, parce que l'histoire est bonne, elle tient en haleine, malgré quelques raccourcis scénaristiques et certaines bestioles plus ridicules que d'autres plus effrayantes, l'important, c'est que Léo a réussi la création d'un véritable univers, et que chaque cycle se complète tout en parvenant à se renouveler ; c'est pourquoi, je n'ai pas pu décrocher en lisant cette série et qu'il me tardait ensuite de la continuer par Bételgeuse et Antarès.

Avis posté par Shadow Infos posteur le 19/07/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Pour moi, c'est simple, la série Aldébaran est une série culte de science-fiction. Tout y est : des dessins simples mais agréables qui conviennent parfaitement à l'univers, des personnages attachants et convaincants, et enfin, une ambiance incroyable. Lorsque j’ai commencé la série, j’avais acheté les 5 tomes car j’avais lu beaucoup de bien sur cette série. Je n’ai pas pu décrocher avant la fin du dernier tome. Et une fois les 5 tomes lus, j’avais l’impression qu’il me fallait absolument les 5 tomes suivant de Bételgeuse pour pouvoir me replonger dans ce monde étrange et immergent.

Ce qui m’a particulièrement plu, c’est que le côté science-fiction est très présent avec les créatures bizarroïdes et les phénomènes mystérieux, mais pas étouffant comme c’est parfois le cas.

Avis posté par Michelmichel Infos posteur le 13/06/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Franchement bien, oui.

Côté scénar', j'ai trouvé ça bien ficelé. L'histoire monte en puissance petit à petit: les premiers tomes sont un peu longuets, mais le dernier, en particulier, se dévore !
J'ai bien aimé le fait que l'auteur laisse sa part d'imagination au lecteur au sujet de la mantrisse, notamment avec cette histoire de vaisseau spatial échoué en pleine mer. Chacun peut interpréter cela comme il le veut.

Il y a cependant des points négatifs dans l'histoire. Tout d'abord, je trouve ça un peu facile que tous les personnages principaux parviennent à se retrouver 3 ans après le début de l'histoire (c'est-à-dire les 2 premiers tomes). De même, la façon dont Pad fait évader Eric est un peu simple.
Enfin, l'épilogue m'a un peu agacé, avec son côté "happy end de conte pour enfants"...Untel se maria avec unetelle, et unetelle avec untel...On s'en serait bien tenu aux 2 principaux personnages !

Concernant le dessin, au début, je l'ai trouvé figé, manquant de dynamisme, un peu roman-photo...Puis, au fur et à mesure de la lecture, cela m'a de moins en moins dérangé. Je trouve en effet que le dessin des derniers tomes est plus réussi, ou peut être est-ce tout bêtement que je me suis habitué...
Force est de reconnaitre que Léo est un bon dessinateur...Les visages et expressions des protagonistes sont bien réussis, et surtout variés !! Il n'y a en effet rien qui m'énerve plus, dans une BD, que de ne pas arriver à distinguer les personnages les uns des autres.
Côté faune, je pense que Léo est capable du meilleur comme du pire. Cet auteur est effectivement très imaginatif. Cependant, certains "monstres" font pâle figure à côté des impressionnantes bestioles qu'il est capable d'inventer. Je citerai pour exemple le premier monstre marin que rencontrent Marc et Kim après avoir été contraints de sauter dans la mer (qui ressemble franchement à Ralph Wiggum des Simpson, ça fait quand même pitié...), ou de la bestiole noire qui tente d'enlever Li dans le dernier tome (qui est aussi effrayante qu'un Barbapapa...).

La mise en page est très fluide, très claire, plusieurs fois je me suis surpris à saisir une double page en un regard, sautant d'une case à une autre, puis à reprendre depuis le début pour bien lire les phylactères.

Côté dialogues, quelques petites déceptions occasionnelles, avec certaines repliques un peu plates, du genre "ah! quelle tristesse, on n'a pas de chance!!" (à peu de choses près...)


En conclusion, c'est vraiment bien, et je compte rapidement entamer la série Bételgeuse !!
(34)

Avis posté par AqME Infos posteur le 16/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme je le dis souvent lors des avis sur les bande dessinées de science-fiction, je ne suis pas un grand fan de S.F. Au contraire, c'est souvent un genre qui me gonfle et que je trouve trop enfantin comparé à de l'héroïc-fantasy par exemple. Néanmoins, l'occasion de lire le premier cycle de Léo, Aldébaran, s'est présenté et je n'ai pas trop hésité, vu la bonne réputation de cette série.

Commençons par le scénario, qui à défaut d'être vraiment de la S.F space opéra, est en fait une sorte de fable écologique sur la découverte et la colonisation de nouveaux mondes par les terriens. On retrouve donc des habitants de la planète Aldébaran, qui n'ont plus de contacts avec la terre et qui se retrouvent isolés sur leur planète, dont le système écologique ressemble au notre. Bien entendu, des évènements se passent et une créature fascinante va voir le jour sur la planète, avec un secret bien caché. Le fait que ce soit en 5 tomes est assez malin en soi, car cela permet de distiller les indices, tout en allant assez vite et sans pour autant perdre le lecteur dans des quêtes secondaires plus ou moins absurdes. L'histoire quant à elle, s'étale sur plusieurs années et Léo en profite pour parler de choses plus humaines, comme l'amour, l'adolescence avec le personnage de Kim ou encore les différences de maturité entre les filles et la garçons. Tout cela se lie bien dans une trame générale assez convaincante et surtout très originale!

Le bémol concerne les dessins, car il est vrai que la plupart des personnages ont tendance à être figés, avec des expressions parfois inexistantes et parfois trop vives sur les visages. De plus, Léo doit aimer les asiatiques car bien souvent, ses personnages féminins se ressemblent sur ce point hormis Gwendoline Lopès. Les décors sont anecdotiques, sauf pour les marais, où là c'est un peu plus riche. Par contre le bestiaire est très fouillé et la forme des différentes créatures est franchement bien trouvé et parfois bien drôle.

Au final, on peut dire que Aldébaran est une série à part, qui se lit vite et bien, qui est originale mais qui ne révolutionnera pas le genre. Par contre je tire mon chapeau devant le boulot de Léo qui fait tout du scénario, en passant par le dessin et en terminant par les couleurs. Chapeau l'artiste!

Avis posté par McClure Infos posteur le 20/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis est assez similaire à celui de Paco.

Cette série, je l’ai vu de nombreuses fois, dans les multiples rayons BD de grandes surfaces agitatrices….. Comme pour bcp de séries, la couverture, claire, agréable, m’a toujours attiré et le dessin toujours repoussé.

Et puis un beau jour, passage à l’acte, on se saisit du premier volume, ouverture, lecture :

Tout d’abord le dessin. Comme pour bcp, le coté figé des personnages est un frein qui m’avait longtemps repoussé. au final, c’est le défaut qui s’avère le moins capital. Certes, les expressions sont très neutres mais au final, c’est surtout le manque de complexité dans les cases qui gène à la longue. De grands arrières plan uniformes et unicolores, les personnages portent des vêtement unicolores du début à la fin, le bon Tshirt bleu pour Marc, chacun son code couleur……. Les fonds de cases ne sont pas fouillés, pas de détail, notamment dans les « natures ». Et puis ce monde où il fait toujours beau, sans relief……..dommage. Et la mer, si fournie en faune, nous n’en voyons que 0.000001%. De même que cette zone marécageuse bien présentée mais sur 5/6 pages sur 5 albums.



Après sur la profondeur du monde… certes les bestioles sont jolies & « inventives » mais au final on reste très à la surface des choses, le biotope et la diversité ne sont pas assez développées.
Tout comme les personnages. Le seul un poil profond est celui d’Alexa et encore. Marc est d’une platitude sans nom. Kim est monomaniaque. Et après la tragédie « commune » vécue, pourquoi ne pas rentrer dans cette faille ? La journaliste Lopes n’existe plus dans les derniers tomes etc…. Leo essaie de noyer le poisson avec Pad mais ses gesticulations sont trop grossières, comme si De Funes s’invitait chez Kubrick.
Le monde que Leo a créé a tout pour être extraordinaire, mais à chaque fois qu’on souhaite rentrer dans le détail, on n’a le droit qu’à une explication ultra superficielle. Quid de cette dictature sectaire (ou religieuse). D’où vient elle ? Pourquoi Driss et Alexa n’apportent ils pas plus de réponse sur cette dérive ? Qu’en était il sur Terre ? De même, leur vécu sur Terre puis sur Aldebaran (près d’un siècle) n’est que peu retranscrit. Pourquoi ne pas poser un tome de plus et entrer au fond des choses ?

Et puis la mantrisse. Au final, on arrive à passer outre toutes les imperfections album après album grace à cette fin qu’on anticipe, expliquant tout, de la perte de contact terrestre jusqu’à son origine. Son insatiable appétit (d’ailleurs pourquoi cramer un village avec une 50aine de gus quand en pleine mer, elle devrait pouvoir se rassasier plus régulièrement, vu la taille des poiscailles), ses changements de forme, d’agressivité etc……. Que cherche-t-elle et pourquoi dote-elle 8 personnes des fameuses gélules ? Que lest le message ultime, sinon de nous dire qu’elle aussi vient d’une autre planète ?? Mais là encore, pas de réponse, une fin brutale, limite neuneu.

Une série vraiment frustrante parce que l’on se dit qu’avec un peu plus de fonds, on tiendrait un bijou d’éco SF mais qu’en restant systématiquement à la surface, Leo rate le presque parfait.
Et du coup, le dessin imparfait, qu’on arrive à oublier dans la recherche de réponse, redevient du coup un gros défaut.

Avis posté par Seb94 Infos posteur le 26/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Difficile d’avoir un avis tranché sur cette série, à la fois passionnante et pourtant parfois assez indigeste.

Le point fort bien sûr, c’est cette planète inconnue et sa multitude d’animaux tous plus étonnants les uns que les autres, avec pour point culminant la mystérieuse Mantrisse. Créature improbable aux formes multiples et variées, au comportement troublant et à l’intelligence difficilement mesurable pour l’esprit humain. Le monde créé par Léo est vraiment envoutant et particulièrement original, toute la force du récit est le résultat de son imagination débridée pour créer cet univers imaginaire.

Paradoxalement, Léo est beaucoup moins doué pour parler de la réalité, de ce qu’il connaît, à savoir les humains et leurs sentiments. Les relations entre ces derniers semblent parfois sorties tout droit d’une sitcom d’adolescent bas de gamme, avec son lot d’histoires à l’eau de rose assez pauvres.

L’aspect psychologique des personnages ne fera donc pas date, contrairement à l’univers riche et étonnant de cette planète colonisée. Un premier cycle avec ses qualités et ses défauts, qui m’incitent tout de même à poursuivre l’aventure, à la découverte de « Bételgeuse ».

Note : 3,5.

Avis posté par Di Lullo Infos posteur le 03/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Quand je vois tous ces avis positifs… ah, il y en a quand même certains qui sont d’accord avec moi.
Tout d’abord, que le dessin m’a énervé ! C’est figé, les visages se ressemblent tous… En voyant la faune que dessine Leo, on se demande comment il peut dessiner si mal les hommes.
Le scenario est imaginatif, mais bon… personnellement, je n’ai pas accroché. Les personnages, quant a eux, ont été la cerise pourrie sur le gâteau brûlé. Qu’il est énervant ce Marc avec ses cheveux blonds et sa naïveté omniprésente ! Et Kim… n’en parlons pas. Elle est pareille du tome un au tome trois (Je me suis arrêté la…), toujours aussi ennuyeuse et sans intérêt. Malgré toutes ces créatures, avouons-le, si originales, je ne peux digérer un tel massacre de temps et de papier.

Avis posté par Rige666 Infos posteur le 06/10/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série est juste énorme. Par son histoire (de science-fiction), Léo peut se permettre de créer des créatures toutes plus extraordinaires les unes que les autres.
L'histoire est super intéressante et le suspense est tenu jusqu'au bout avec beaucoup de rebondissements tout le long des 5 épisodes.
On peut reprocher le dessin figé des personnages mais on s'y habitue.
Les personnages sont traités en profondeur et on voit leur évolution au fur et à mesure de l'histoire.
A lire absolument pour tous les fans de Science-Fiction !

Avis posté par PAco Infos posteur le 09/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ah Léo, Léo, Léo !
Que de promesses dans ce cycle "Aldebaran" dont tant de personnes et de critiques vantaient les qualités...
Alors voilà, moi, dans ce genre de situation, je suis un peu épidermique et j'ai un peu l'esprit de contradiction : voilà donc bien 15 ans qu'on se narguait, qu'on se faisait de l'œil entre les rayonnages, jusqu'à ce que je me décide enfin hier à te lire...

Et là, c'est la découverte improbable ! Le choc ! De la vrai SF quoi : une BD qui réussit le croisement génétique entre John Difool (cf. L'Incal) et Tendre banlieue !
Non non, je n'exagère qu'à peine! Et puis Aldebaran ne reste qu'une banlieue lointaine de la terre, pauvre îlot social coupé de ses responsables où une bande de caïds fait régner sa loi...
Ajoutez-y une faune et une flore originale à défaut de réaliste (un biotope sans prédateur ça fait rêver quand même !), des personnages pas très fouillés et une histoire qui se traine sur 5 tomes autour d'un mystère qui en restera un : Aldebaran c'est tout ça !

Car oui, Marc, notre antihéros blond à la queue de cheval revisitant de façon dramatique le mythique John Difool n'a vraiment pas de chance. Il ne lui arrive que des malheurs, le pauvre ! Mais heureusement, comme il le fait remarquer tout au long de la série de façon assez lourde, il dort bien ! On est content pour lui...
Du côté de l'histoire, si quelques rebondissements m'ont permis de tenir jusqu'au bout, c'est quand même assez cousu de fils blancs, et jamesbondesque pour les sorties de crise... L'évasion de la prison, c'est quand même take it easy !
J'aurais également aimé que l'organisation de la société de cette planète soit plus approfondie. Léo nous colle deux coups de pinceaux de noir pour le régime politique, un tout petit coup de gris pour la religion qui interfère avec le pouvoir, sans se donner la peine de donner pleinement corps à tout cela. Du coup Aldébaran fait un peu artificielle.
Et puis bon la relation Kim/Marc, c'est d'un lourdingue. Déjà qu'on le voit venir dès le premier tome, les dialogues des suivants sont d'une platitude affligeante... Je cite :
- Kim : "Veux-tu savoir quel a été mon rêve cette nuit ?"
- Marc : "Quoi ?...oui,oui ! ..."
- Kim : J'ai rêvé que nous étions sur un petit bateau, toi et moi, tout seuls... et que nous faisions l'amour !..."
- Marc : "Ah, bon ?!..."
- Kim : "Oui... Je rêve tout le temps que je suis en train de faire l'amour avec toi, Marc !..."
- Marc : "...Tu...Heu..."
- Kim : "Embrasse-moi, Marc Sorensen, sinon je vais commencer à crier comme une folle !"
- Marc : "Kim !... Je..."
- Kim : "Ne dis rien ! ... Embrasse-moi !"

Bref, on sent le gars plein de ressources, et on frise le roman-photo façon Daniele Steel là...
Et tant qu'on est dans le texte il y a autre chose qui m'a dérangé : le passage abrupt des dialogues à la voix off de Marc en tant que narrateur. Ça manque de naturel ou de quelque chose ; en tout cas, à chaque fois, je me suis fait la remarque que ça accrochait.

Reste le mystère de la Mantrisse, la véritable colonne vertébrale de cette série. Mais un mystère qui reste entier n'en est que plus décevant, car si Léo a su tout au long de sa série titiller notre curiosité à son sujet, il ne fait qu'amplifier notre frustration en laissant sans réponses, une foule de questions la concernant.

Parlons maintenant dessin. Si j'ai mis si longtemps à me décider à cette lecture, c'est bien à cause de lui.
Ce trait et ces couleurs ne m'inspiraient pas, ça me faisait penser aux couvertures de Tendre banlieue. C'est ce côté figé, maladroit dans les personnages et l'inégalité de l'esthétique de son bestiaire qui ne passent pas. Autant ses Grégoire nageant en groupe sont d'une rare beauté, autant "l'énorme chose" surgissant de la mer page 39 du 3e tome est d'une laideur sans nom.
Même Kim, un des personnages centraux de cette série n'y coupe pas... Entre les premiers tomes où elle a 13 ans (ah ?! Elle fait pas son âge la donzelle !) et la fin de la série, l'évolution du personnage n'est pas flagrante, mis à part une paire de seins qui lui auront généreusement agrémenté la silhouette. Idem pour Marc (non pas pour les seins, quand même :p), mis à part sa coupe de cheveux.

Alors si l'intérêt de cette BD tient évidemment aux idées originales de la faune et de la flore de cette planète, si quelques ressorts scénaristiques sont intéressant, le tout est une grande déception. Une déception due à un dessin que je n'arrive pas à digérer et à un scénario mal équilibré, qui n'a pas su répondre aux questions qu'il suggère.
Après, chacun ses goûts...

Avis posté par Tiri Infos posteur le 19/05/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime beaucoup le cycle d'Aldebaran et je trouve que LEO est un excellent conteur d'histoire.
Il a créé tout un univers avec sa faune et sa flore particulière. C'est très bien fait. On suit avec plaisir l'évolution de Kim, le personnage central des cycles d'Aldebaran.

Le seul bémol que je mettrais sur la série est le dessin des personnages que je trouve trés figé (!?) et je n'accroche pas.
Par contre, son dessin colle très bien pour les animaux et l'environnement.

En conclusion, une BD trés rafraichissante et agréable !

Avis posté par laligneclaire Infos posteur le 25/01/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est marrant comme ma note a changé au fil de la lecture...

Déjà en commençant le premier tome j'étais pris par le truc et je me suis dit : Whaa, allez je mettrai un 5/5 quand je mettrai ma critique sur bdtheque ! C'est mon coté enthousiaste ça, motivé ! Je m'embarque dans l'histoire et je suis facilement impressionné... Le truc incroyable de la série c'est la qualité et l'inventivité de la faune, de la flore et de l'écosystème mystérieux de la planète. Dès le début c'est quand même hyper cool...

Et puis le mystère s'installe. Et là c'est bien relou. Ca discute, ça parle, ça se transforme en road-movie (ou road-comic ? on dit comment ?) qui sent le foirage. Bam, prends toi mon 3/5... D'autant qu'en fait, les visages sont un peu inexpressifs et si Léo n'a pas son pareil pour inventer des créatures imaginaires, les humains réels évoluent de manière un peu moins époustouflante...

Mais allez, on s'accroche, on commence le tome 2. Finalement la relation entre Kim et Marc semble courue d'avance mais sympathoche quand même. Et puis c'est toujours ça, quand on s'accroche, les perso nous sont attachants et finalement le mystère est plutôt prenant. J'aime bien aussi le contexte politico-ecclesial de la planète. Pas non plus transcendant d'inspiration mais qui se tient et nous entraine dans la résistance à l'oppression gouvernementale. Classique, mais ce carcan fonctionne toujours.

Et puis quand même, les créatures elles claquent ! Sans rire, le machin tubulaire qui part en l'air au milieu de l'océan avec le bateau coincé dedans... Classe !

Donc une œuvre assez passionnante et finalement bien prenante !

Avis posté par John Smith Infos posteur le 14/01/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Aldébaran, c'est la BD croisée mille fois en bibliothèque, chez les amis, et dans les magasins.

Je n'ai jamais eu envie de l'ouvrir en fait cette BD, j'avais trop peur du dessin.
Et puis j'ai franchi le pas car une culture BD ça se force un tout petit peu parfois, et il y a des classiques qui vous donnent de toutes façons un regard sur le paysage BD en général...

J'ai donc lu Aldébaran.

Les dessins sont effectivement un véritable obstacle. J'ai beau essayer de comprendre, ça ne vient pas, je n'y suis absolument pas sensible. (Et ce malgré la réelle insistance du dessinateur à nous cadrer l'anatomie de ces si belles demoiselles...)

Cela dit l'ambiance est sympa, et le bestiaire semble sauver un petit peu les choses.

Mais côté scénario, c'est plus que limite.
D'abord ça n'a aucun réel intérêt : le méchant est juste méchant et poursuit les gentils. Ça vole très bas.
Le pire c'est que cette mauvaise mécanique nous fait faire l'impasse sur le grand mystère d'Aldébaran, sur lequel on n'aura : ni explication, ni tentative de compréhension, ni analyse ni rien...

Et finalement, ce qui aurait pu être un bon concept ce transforme en mauvaise esquive...

Avis posté par Erik Infos posteur le 14/02/2007 (dernière MAJ le 28/12/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J’avoue que cette lecture m’a beaucoup apporté en son temps car c’était la première fois que je lisais quelque chose comme cela. C’est une série à la fois merveilleuse et intelligente signé par Léo. Le lecteur pénètre dans un autre monde où la faune et la flore sont décortiqués à souhait. L’action se passe sur une planète colonisée extérieure à notre système solaire puis oubliée des terriens depuis 100 ans. L’idée était en soi géniale. Tout le mérite en revient à l’auteur.

La psychologie semble de mise au travers l’histoire des deux héros adolescents et de leur passage à l’âge adulte. J’ai aimé peut-être à cause de la reconstitution d’un nouveau monde et de ses codes. Les questions d’éthiques sont également abordées avec humanisme et émotion.

Le dessin paraît un peu statique. Cependant, on s’y fait au fur et à mesure de la lecture et on peut même lui trouver un certain charme. En fait, le graphisme est plutôt réussi en ce qui concerne les paysages mais pas terrible pour les personnages. Nous avons un scénario impeccable lié au mystère de la Mantrisse.

C’est une série de science-fiction pas comme les autres avec une ambiance très envoûtante. A lire absolument !

Note Dessin : 4.25/5 - Note Scénario : 4.75/5 – Note Globale : 4.5/5



Avis posté par Mirluc Infos posteur le 12/11/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une chose est sure, Léo a de l'imagination. Sa série est l'occasion de découvrir tout un tas d'animaux les plus curieux les uns des autres, sur une planète inconnue.
L'histoire est assez simple mais se laisse suivre avec plaisir.

Les dessins sont par contre un peut trop lisses à mon goût avec des traits trop nets, rendant les personnages, les animaux et les lieux peu réalistes et un peu fades. Même si les filles sont jolies et souvent dénudées, le dessin manque de punch pour une BD où l'histoire se veut être mouvementée. Un décalage qui nuit, à mon avis, à la qualité de la série.

Une série qui se lit rapidement, qui permet de s'évader mais qui peut laisser sur sa faim des amateurs de science-fiction et d'aventures.

Avis posté par roedlingen Infos posteur le 23/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une série de science fiction, ce sont des personnages à voir évoluer, un monde à découvrir, une société à comprendre... Un beau voyage !

Dans Aldébaran, nous sommes sur un monde colonisé il y a maintes années par les Terriens mais il n’y a plus de nouvelles et la « colonie » est indépendante avec son mode de gouvernement, sa géographie, ses principes...

Nous vivions donc une aventure de descendants de colons dans un monde parfois hostile d’une planète que l’on ne maîtrise pas. Le premier tome voit un drame et l’anéantissement d’un village. Dans "la catastrophe", on découvre les personnages : le jeune courageux mais pas mûr, la pré-adolescente immature, les personnages mystérieux, les gouverneurs de l’île... Il s’agit donc d’une introduction pour mettre en scène l’action. On ne sait rien des phénomènes paranormaux. Le second tome ("la blonde") va nous faire découvrir un couple surprenant, on saisit un peu mieux le mode de gouvernement, (d’ailleurs quoi de plus étonnant qu’une dictature se soit installée). On a toujours plus de questions et toujours pas de réponse ! Le troisième tome verra quelques réponses, nous avons fait un bond de plusieurs années dans le temps, les personnages ont vieilli, une intrigue ridicule sur le sentiment amoureux vient agrémenter les retrouvailles. Dans "le groupe", on a l’impression que l’histoire démarre enfin, l’épopée est joliment transcrite, les animaux et végétations sauvages de l’île apparaissent et surtout il y a enfin une réponse globale au mystère entourant deux personnages ! Ceux qui forment le groupe sont pour la plupart très pauvres (en terme de caractère), peu sont développés et toujours de manière simpliste. Enfin dans "la créature" on aboutit à une fin très abrupte, l’auteur réussit l’exploit de finir la série sans avoir solutionné les questions sur cette créature ! Le tout avec la découverte de cette chose capable de dissoudre tout et n’importe quoi, de voir qui est gentil et qui est méchant et de choisir des élus...

Que le scénario est long et ennuyeux, que les personnages peuvent être simplistes et risibles, que le régime gouvernemental peut être caricaturé. En fait cette BD est bonne pour les adolescents, elle fait rêver avec de jolies trouvailles planétaires, mais le reste n’a pas de profondeur.

Pas de profondeur pour les dessins non plus car mis à part les seins des femmes tout le reste est plat, vide. Les couleurs sont pas mal bien que très uniformes. Le seul point positif vient des animaux, il y a vraiment de jolis passages. Il manque des arrières-plans fournis, de l’ombre et des nuances dans les couleurs...

Au final c’est décevant, l’univers créé n’est pas stupide mais simpliste, le tout est très long. D’ailleurs le titre des tomes résume bien l’action : la catastrophe, la blonde, la photo, le groupe, la créature ! Que d’action et de suspens, mis à part le premier tome sympathique le reste est soporifique à souhait. Et ne cherchez pas des réponses à tout ce que le premier tome promet : vous ne les aurez pas, ah si peut-être dans l’une des histoires qui suivront... Le seul personnage sympa est ce vieux grigou qui intervient fort à propos dans des situations difficiles...

Peut-être une bonne entrée dans le monde de la SF pour des jeunes, vous trouverez ça en bibliothèque sans problème. Le bon côté c’est que les albums se lisent très vite !

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 18/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne peut qu’être admiratif devant les talents de créateur de Leo. Aldébaran est une planète merveilleuse : une faune et une flore très diversifiées, un système politique crédible et révoltant, une adaptation technique logique et subtile (car s’y entremêlent technologie de pointe et moyens du bord). J’ai eu plus de mal avec les principaux protagonistes : un nigaud amoureux transi et une petite peste imbue de sa personne, voilà qui n’est pas courant. D’autant plus que cette bd ne pratique absolument pas le second degré. Tout le monde est très sérieux sur Aldébaran. Bien entendu, les deux personnages évolueront au fil du récit pour devenir de plus en plus attachants mais si j’ai accroché à « Aldébaran », ce n’est certainement pas grâce à eux. Les autres personnages sont heureusement souvent plus intéressants même si certaines niaiseries ne nous sont pas épargnées (les personnages de Pad ou de Li, par exemple). Je trouve d’ailleurs en règle générale les rapports humains peu crédibles ou au contraire trop prévisibles. Par moment, j’en arrive même à me demander si certaines situations ne sont pas créées artificiellement pour permettre à Léo de dessiner un (beau) corps féminin.

Reste que, pour son univers et ses aventures, Aldébaran demeure une référence en matière de science-écolo-fiction. Une agréable lecture malheureusement partiellement gâchée par des rapports humains artificiels.

Et ces qualités transparaissent également dans le dessin de Leo. Les paysages, animaux, plantes, véhicules sont très convaincants tandis que les humains paraissent artificiels tant ils sont morphologiquement parfaits (jamais vu de seins aussi beaux, …mais je ne connais évidemment pas tout le monde).

Un avis partagé donc. Pour son Univers, Aldébaran vaut un bon 4/5. Pour les rapports humains, j’ai du mal à atteindre un 2/5. En coupant la poire en deux, je dirais donc 3/5.
Certainement à emprunter dans une bibliothèque, mais peut-être pas à acheter au vu de la qualité d’autres productions actuelles.

Avis posté par Pasukare Infos posteur le 05/10/2008 (dernière MAJ le 13/01/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce que j'ai le plus apprécié dans cette série, c'est qu'on a affaire à de la SF mais pas trop, l'espèce humaine reproduit sur Aldébaran les mêmes schémas que ceux qui l'ont perdue ailleurs et elle n'a pas perdu son arrogance en voyageant dans l'espace. Je trouve aussi que l'imagination de Léo en matière de faune et de flore extraterrestre est impressionnante. J'ai trouvé les personnages attachants et ils ne manquent pas caractère. Les couleurs et le dessin sont très agréables à regarder.

A côté de ça, j'ai un peu l'impression que tout le monde a le même visage avec seulement la coupe de cheveux qui change et les expressions ne sont pas toujours bien rendues...

modif du 13/01 : suite à d'autres lectures de SF beaucoup plus convaincantes, je baisse ma note d'une étoile.

Avis posté par Chalybs Infos posteur le 04/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette série est indéniablement culte dans l'histoire de la bande dessinée. C'est l'une des premières à m'avoir véritablement passionné et fait voyager dans des terres inconnues mais pourtant si proches de nous.
Leo réussit avec cette série à nous dépeindre un univers complexe tant géographiquement que politiquement mais parfaitement accessible. Dans les premières pages du premier album auquel certains reprocheront une certaine lenteur, Leo réussit en fait à nous immerger dans cet univers en quelques pages bien senties et une action rapidement présente, il nous emporte sur cette planète avec une aisance déconcertante.
Pourtant, si notre curiosité première est rassasiée, la porte est grande ouverte vers le mystère et l'inconnu. On sent que cette planète dispose de ressources énormes pour nous surprendre et nous émerveiller.
Leo, n'hésite pas à sortir des terrains battus en mélangeant habilement passion et violence dans leur extrémisme. Exemple rapidement accessible dans le premier tome : ce qui arrive au village et par là même à Marc et Kim est sans concession.

Tout au long des 5 albums, Leo joue habilement avec les personnages, en faisant intervenir de nouveaux à point nommé afin de relancer l'action, en faisant disparaître sans que l'on s'en aperçoive pour les relancer dans l'action avec justesse.

Tous les personnages ont une personnalité forte et prenante.
Les personnages sont tous parfaitement reconnaissables avec de vraies tronches. Le trait de Leo est loin d'être uniforme.

Malgré tous les groupes en présence, malgré la complexité du monde, malgré les chassés-croisés incessants, la lecture reste toujours fluide et plaisante. On saute d'une action à l'autre sans frémir. Leo a un talent pur pour découper son histoire et mettre tout cela en image.
Un story-board proche, à mon avis, de la perfection.
Le scénario aux multiples rebondissements ne nous laisse pas le temps de respirer.

Le background est lui aussi sympathique. Les personnages humains que nous croisons sont en fait les rescapés apparents d'une expédition terrestre d'exploration datant de plus d'un siècle !
Depuis, livrés à eux-mêmes, sans technologie ou si peu de reliquat, ils survivent dans un curieux mélange d'inculture et de croyances lointaines et de modernisme décalé.
La politique en place, dictatoriale, oblige les habitants de la planète à travailler et à aller de l'avant afin de ne pas attendre inutilement une éventuelle mission de sauvetage.
Le contraste entre les habitudes du village de Marc et la rudesse de la religion donne un joyeux rendu.

Ceci est magnifiquement mis en image avec une couleur directe superbe. La faune et la flore prennent vie devant nos yeux ébahis de manière créative, innovante, surtout à l'époque de la parution de cette série.
Pour autant, la relecture de cet album me montre qu'il n'a pas vieilli et qu'il reste dans le top des BDs d'anticipation de ce point de vue.
Car Leo ne cherche pas à nous embarquer dans un monde trop extrême où nos repères seraient dénaturés. Non, il réinvente habilement ce que nous connaissons dans un esprit tout à fait crédible.
Seul défaut, le dessin est trop statique. Ce qui est surprenant car je dirais qu'il ne manque pourtant pas de vie. En effet, Leo, utilise des poses inhabituelles afin de suggérer le mouvement.

A la lecture du tome 5 on peut se demander : fin de série ou fin de cycle ? Lorsque je l'ai lu il y a de nombreuses années, la première solution était la bonne, puisque Bételgeuse n'était pas encore publiée. Aujourd'hui cela est moins vrai et je comprends mieux la fin de cette série.
Cette fin d'ailleurs qui est un poil décevante puisque peut-être trop rapide et/ou trop happy end.

C'est dommage, car le reste de la série est un mélange d'action et d'émotion parfaitement géré.
Des révélations et de nouvelles questions à foison. La mantrisse, si nous en apprenons énormément plus à son sujet reste ainsi vraiment hors de notre compréhension. Les dernières phrases du dernier album nous font comprendre que plus est à venir dans la série/cycle suivant. Leo a déjà préparé la suite !

Voilà, ce ''cycle'' se termine dans un déchaînement d'évènements tous plus intrigants les uns que les autres.
C'est la première fois peut-être que je lis une série qui se termine avec plus de questions que de réponses !

A découvrir si ce n'est déjà fait !

Avis posté par Calimeranne Infos posteur le 24/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Lorsque j'ai découvert cette série pour la première fois, j'ai été immédiatement emportée par l'histoire. Par la suite, à chaque relecture j'ai retrouvé le même plaisir et la même envie de suivre les personnages dans leurs aventures.

Léo nous entraîne dans un univers inconnu, sur une planète colonisée par l'homme et peuplée d'animaux étranges (notamment la mystérieuse mantrisse). D'étranges événements vont survenir et changer radicalement les existences tranquilles de Marc et Kim, deux adolescents. On suivra alors leurs aventures à la découverte de la planète Aldébaran. Le scénario est plutôt bien écrit, et très rapidement on a envie d'en savoir plus sur cette planète, sur cette fameuse mantrisse et sur les personnages rencontrés.
A la première lecture, c'était très difficile de ne pas me jeter sur le tome suivant après avoir en avoir fini un ! Je trouve en plus qu'en comparaison des trop nombreuses séries qui ont tendance à s'éterniser (et donc s'essouffler), le format de 5 tomes est idéal : il permet de mettre en place un scénario riche sans temps morts.

On pourrait reprocher la qualité des dessins qui ne sont pas ce qu'on pourrait qualifier d'exceptionnels, mais en fin de compte le trait plutôt simple ne dessert pas l'histoire, bien au contraire : on comprend les dessins au premier coup d'oeil, ce qui permet de garder un bon rythme de lecture. Petit bémol : les personnages ont parfois des expressions un peu figées.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 17/10/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mon avis rejoint celui de Rom1. J'avais bien aimé les deux premiers tomes sans toutefois les trouver exceptionnels. Il y avait un bon suspense et découvrir l'écosystème de la planète était vraiment intéressant. Puis, au tome 3, j'ai ressenti comme une certaine lassitude et aussi une baisse de qualité qui s'est confirmée à la lecture des deux derniers tomes.

Je n'ai pas du tout aimé la fin car le mystère n'est pas tout à fait résolu. Ça peut plaire à certains, mais moi je trouve que c'est du foutage de gueule. De plus, les personnages ne sont pas du tout intéressants à part peut-être le vieux voleur qui a un franc-parler que j'aime bien. Le dessin est vraiment moche et les personnages aussi. Mention spéciale à Kim qui est une vraie horreur sur certaines cases et qui est aussi une héroine insupportable.

Je vois qu'il y a une suite. Ne comptez pas sur moi pour la lire.

Avis posté par Rom1 Infos posteur le 11/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lu d'après le conseil insistant d’un collègue, mais je ne partage pas vraiment son enthousiasme.

L'histoire et le scénario n'ont rien de vraiment exceptionnels à mon goût. L’idée de base est intéressante, le mystère d’une nouvelle planète colonisée et coupée de la terre depuis 100 ans peut créer quelque chose de sympathique. Cependant, même si je dois louer l’effort d’imaginer un écosystème très original et différent du nôtre, le reste ne m’a pas emballé. J’ai trouvé les personnages terriblement fades, sans caractère et je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Le déroulement du scénario n’est pas très surprenant, mais la manière de faire est correcte.

L’esthétique est le gros défaut de cette série. Sans rentrer dans les termes techniques que je ne maîtrise pas, le dessin a quelque chose de particulier qui ne me plaît pas du tout. Le trait et les couleurs se prêtent très bien au dessin de l’environnement et de la faune, mais les personnages ne sont pas beaux. C’est réaliste mais parfois il manque un je-ne-sais-quoi pour rendre les personnages vivants.

Au final, une BD moyenne, qui ne me donne pas tellement envie de me lancer dans les deux autres cycles. Je les lirai certainement pour me faire une idée, et surtout pour comprendre l’enthousiasme qui entoure cette série.

Avis posté par goupil Infos posteur le 06/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une BD que je dévore et redévore, quelle imagination !
Grande richesse de la faune et de la flore sur cette planète et très réaliste.
On s'attache beaucoup aux personnages et principalement à cette petite Kim.

Certains reprochent les dessins des personnages trop statiques, mais quand on rentre vraiment dans l'histoire, cela ne devient plus gênant. Je dirais que cela fait partie de son style et n'enlève rien à la grande qualité des dessins.

Seul petit bémol (c'est du détail), le système Aldébaran est une étoile trop grosse pour que la vie puisse s'y développer....

A acheter et à offrir à ses amis sans compter...

Avis posté par maikeul39 Infos posteur le 05/06/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bon, je ne marque pas souvent mon avis mais il faut le faire pour que le site fonctionne. (NdW : C’est bien vrai !)

Succinctement, c'est sur que c'est une bonne série. Et ceci pour plusieurs raisons. L'histoire est très bien menée, il y a de l'aventure entrecroisée d'histoires d'amour entre les deux personnages principaux. Les faits sont surprenants, il y a du suspense et on se demande comment tout cela va finir. Cette Mantrisse est un vrai mystère!!! Les personnages secondaires sont aussi hauts en couleurs. C'est appréciable. Mention spéciale pour le vieux Pad (un peu ripou sur les bords mais avec tout de même un grand coeur). J'adore aussi toutes les différentes bestioles que l'on découvre au fur et à mesure de la lecture. Il a vraiment de l'imagination ce Léo !

Petits points négatifs parce qu'il en faut: c'est vrai que les visages et les expressions des personnages ne sont pas toujours bien dessinés mais bon, on ne peut pas tout avoir.

Je viens de finir Bételgeuse que je conseille aussi vivement. Selon moi, la deuxième série et encore meilleure que la première. Superbe.

Mais ceci n'enlève rien de la qualité et de l'intérêt que j'ai pour Aldébaran dont je conseille aussi vivement la lecture.

Bravo Léo ! A bientôt pour Antarès.

Avis posté par Thaugor Infos posteur le 17/04/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Aldébaran est le premier cycle de la série qui deviendra par la suite "les Mondes d'Aldébaran".
Ce premier cycle est vraiment bien, l'effort scénaristique est bien développé, on découvre peu à peu dans la lecture des différents volets l'histoire de ce monde, tout en suivant notre héros. Les personnages secondaires sont assez nombreux et leur personnalité n'est pas laissée de côté.

Un mystère plane depuis le début du premier tome, ce qui donne au lecteur l'envie d'en savoir plus et de continuer la lecture. À chaque volume, on en apprend un peu plus, mais sans avoir de grandes révélations à chaque fois.

Enfin, le petit plus de Léo, est le fait qu'à chaque fois il décrit un monde bien fouillé et bien pensé : que ce soit les décors, la faune, la géographie, la culture, etc. Ces détails font qu'on a envie d'y croire et que ce monde reste cohérent.

Un petit bémol dans l'expression des personnes dont je trouve que Léo a un peu de mal à exprimer les sentiments et surtout ces visages qui se ressemble un peu tous.

Je conseille l'achat de cette œuvre qui reste à mon avis incontournable pour tout adepte de fiction.

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 11/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La série initiale des Mondes d’Aldébaran, qui a permis de révéler le génie de son auteur Léo.

J’épingle, de mémoire, plusieurs grandes qualités dans cette série : l’histoire extraordinaire de ces jeunes, auxquels il n’est pas très compliqué de s’identifier, l’imagination dont fait preuve l’auteur quant à la richesse de la faune et la flore de la planète où se déroule l’histoire, avec certaines caractéristiques similaires à notre Terre, ce qui permet de faciliter l’immersion dans l’aventure, le suspens et les interrogations qui naissent au fil des albums sur l’origine des "phénomènes" et des protagonistes,…

Il s’agit vraiment selon moi d’une série de qualité, plus passionnante et fatalement plus innovante que les séries parallèles qui suivent. Les dessins de Léo sont typiques, de bonne qualité même s’il est vrai que les sourires des personnages paraissent parfois peu naturels, cela reste un détail. Les couleurs sont chaudes et collent parfaitement avec l’exotisme proposé.

En conclusion, il s’agit d’une série originale et bien exploitée, en cinq tomes, offrant un bon compromis entre longueur et exploitation des éléments du récit.

Avis posté par Miranda Infos posteur le 19/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette BD ne manque pas de qualités, l'idée de base est bonne, le scénario avance bien quoique il y ait quelques ralentissements. Les histoires personnelles des personnages sont assez banales et n'apportent pas grand chose à l'aventure. Dommage.
C'est un style qui peut plaire, pour ma part, dans la même lignée, je préfère Le Cycle de Cyann.

Les personnages ne sont pas attachants, ils se ressemblent tous tellement que j'avais l'impression d'avoir affaire aux membres d'une même famille. Kim est toujours en petite culotte, à croire qu'elle ne connaît pas le short.

Quant à la fin du récit je l'ai trouvé décevante, d'un niveau bien plus bas que le reste, voir un peu simplette. Ca ne m'a pas donné envie de connaître la suite.

Avis posté par kalish Infos posteur le 14/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un dessin classique pour une histoire pleine de mystères et de charmes.

J’ai eu un peu de mal au début ; les dialogues m’ont paru maladroits, c’est d’ailleurs toujours le cas, le dessin statique et bien qu’ayant une imagination débordante pour ce qui est de la faune de ses planètes, Leo a tendance à tous les dessiner de la même manière, les mêmes dents, les même têtes rondes (les grégoires, les nestors, les iums et certaines bestioles de Antares). Je n’étais pas emballé.

Et est apparu la mantrisse, "la" trouvaille de Leo autour de laquelle tourne tout son travail et qui accroche n’importe quel lecteur. A partir de la première question soulevée à propos de cette entité, on ne peut plus lâcher, les réponses sont habilement distillées et à côté de ça on suit agréablement l’aventure de Marc et de Kim qui deviennent rapidement attachants. D’autres personnages plus charismatiques ou plus fous comme Alexa et monsieur Pad accentuent l’attachement que l’on éprouve petit à petit pour cette histoire.

La fin : bof, j’attendais plus de réponses, heureusement d’autres cycles suivront pour les apporter.

Avis posté par L'Ymagier Infos posteur le 02/10/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Aldébaran ?… ça ne ressemble pas aux codes habituels des séries de space-opéra ; et c'est -en partie- cela qui fait sa force.

Léo a ici créé un univers vraiment personnel, avec ses codes et ses développements. Son imaginaire déborde vraiment dans son descriptif imaginé d'une flore et d'une faune réellement novatrices.
Et tout cela est mis au sujet d'un scénario solide bien qu'assez simple dans son postulat de départ : des phénomènes aquatiques très étranges se produisent sur la première planète à avoir été colonisée par la race humaine.
Deux ados d'abord, un groupe formé ensuite, vont partir à la recherche d'une créature marine à l'intelligence supérieure ; laquelle serait responsable de ces phénomènes qui secouent la planète.
Convenu que tout ça ?… un peu, quand même… mais la trame est si dense, les personnages très bien "étudiés" qu'on se laisse agréablement séduire par cette longue histoire vraiment soignée.
Du bien beau travail… et en solo s'il vous plaît !…surtout que l'ensemble permet aussi de se poser moult questions sur le devenir d'un monde… notre monde ?..

Avis posté par fonch001 Infos posteur le 17/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore une très bonne BD que j'ai découverte grâce à BDT.

Le graphisme est très joli, les personnages très soignés (malgré un aspect un brin figé dans les positions -- genre roman photo -- et des yeux peu expressifs) mais surtout les paysages invitent aux voyages et malgré l'incongruité de la faune comme de la flore on entre totalement dans ce nouveau monde avec un réel plaisir. Un vrai bain de soleil, et puis le sable blanc, la mer turquoise, si ça fait pas rêver : qu'est-ce qui fait rêver ?

Mais c'est surtout l'histoire qui m'a scotché. Un super rythme, beaucoup de mystère savoureusement entretenu, des personnages hauts en couleurs... Tout juste ai-je regretté un dernier tome un peu plat et convenu, apportant réponse à tout de façon un peu abrupte.

Je crois bien que je vais m'essayer au second cycle

Avis posté par Arno Infos posteur le 05/08/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une réussite exceptionnelle, entachée d'un très gros défaut qui aurait pu être évité.

1) Une réussite dans la création de l'univers d'Aldébaran:

- un équipement technique cohérent par rapport à une colonisation terrienne passée
- une géographie complète comme chez les grands (comme Tolkien, avec la carte qui va bien)
- une dérive politique tout à fait plausible
- un appréciable effort de culture écosystémique (espèces + milieu)

2) Une excellente intrigue pour décliner l'univers:

La mantrisse, vraiment, c'est du solide pour plusieurs cycles d'histoires, ça tient la route.

3) Un dessin limpide:

Vraiment agréable pour un univers de science-fiction, une recherche de la simplicité.

4) Des personnages limpides:

Parfois qualifiés de gnan-gnan, ils conservent au contraire la simplicité qui permet de ne pas alourdir l'histoire et de s'en tenir à l'évolution de l'action.

Malheureusement, ce qui m'empêche de la noter Culte et même de recommander l'achat, c'est les visages, et plus spécifiquement les sourires. Quelle horreur, mais quelle horreur ! Je dirais même que j'ai continué la lecture MALGRE les sourires. Les sourires massacrent cette oeuvre.

Autre défaut, mais beaucoup moindre celui-là : le récurrente apparition d'animaux à visage humain, ce qui n'apporte rien à l'intrigue. Dans une moindre mesure, trop de membres supérieurs anthropomorphiques chez ces animaux aussi.

Pour conclure, on est vraiment transporté dans un univers autant poétique que scientifique, on entend même une musique indicible spécifique de la planète en question, on respire presque sur ses rivages, mais à la limite on n’aurait pas envie d'y vivre, juste à cause du sourire des habitants.

Avis posté par Noée Infos posteur le 26/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est de loin la meilleure BD que j'ai jamais lue !

Les dessins sont super beaux, très soignés, très détaillés, on peut ressentir beaucoup d'émotions simplement avec les images.

L'histoire est très prenante, on s'attache vite aux personnages, ils ont beaucoup de personnalité et de particularités ... De plus, on se trouve pris dans l'aventure des héros de telle sorte qu'à chaque fois que l'on termine un tome on a envie de courir acheter le suivant !!

Cette BD humaniste est donc soignée et originale ... que des qualités !

Avis posté par Kud Infos posteur le 10/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
J'ajoute ma pierre à l'édifice sur Aldébaran pour dire, s'il le fallait encore, que c'est vraiment une série indispensable.
Les 5 tomes se dévorent littéralement.
Je me souviens que quand j'ai ouvert le tome 1, je n'ai pas pu m'arrêter jusqu'à la fin du 5. J'ai tout lu en deux jours tellement c'était passionnant.
Il faut admettre que le dessin de Léo peut surprendre au début mais on s'habitue au trait lisse et la coloration "vive" : Après, c'est très joli.
Et puis il y a ce côté écolo : On a bousillé notre planète, nous laissera-t-on en flinguer une autre impunément ? La réponse semble être négative.
Du coup, on se dit qu'on est pas si mal sur Terre, à condition d'agir avant qu'il ne soit trop tard.

Mais je me pose une question, pourquoi n'y a-t-il pas de mantrisse sur Terre ? Peut-être y en a-t-il une, mais elle nous laisse faire n'importe quoi...

En tout cas, à lire absolument.

Avis posté par Jugurtha Infos posteur le 09/05/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Une planète quelque peu semblable à la terre, colonisée par une expédition terrienne qui a perdu le contact avec sa base, voilà la toile de l'histoire. Sa faune reste un mystère pour les colonisateurs, et un jour, un village entier est détruit par un animal inconnu qui doit posséder des proportions inquiétantes.
Les survivants chercheront la vérité, croisant des parias pourchassés par l'état totalitaire qui s'est développé sur Aldébaran.

Peu de séries de science-fiction ont opposé directement l'homme contre la nature qu'il découvre lors de voyages dans l'espace, du moins après son installation.
Ici, Léo maîtrise son sujet, dévoilant peu sa "mantrisse", cet animal fantastique aux proportions inquiétantes qui se révèle aussi d'une intelligence rare. Il exerce ainsi une fascination en jouant sur le mystère, tout en donnant des coups de pattes aux travers humains.
Les rapports sociologiques sont étudiés, un peu longuement parfois, mais donnent une épaisseur et une maturité remarquable aux histoires.
Ici, aucun effet facile n'est employé, rien n'est sacrifié au spectaculaire, ce qui n'empêche pas de belles prouesses graphiques qui raviront les amateurs du genre.

Le seul reproche à faire, c'est peut-être un épilogue un peu incertain, mais c'est pour mieux savourer le cycle suivant Bételgeuse. En tout cas, cette sorte de fable écologique renouvelle tranquillement le genre, et mérite qu'on la considère comme une oeuvre majeure.

Avis posté par Phileas Fogg Infos posteur le 18/04/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A l'origine cette BD fut pour moi un vrai coup de coeur. Lorsque j'ai ouvert le premier album j'ai été fasciné dès les premières pages par les décors et les couleurs, ensuite je me suis laissé piéger par l'histoire fascinante : les mésaventures de Terriens qui colonisent la planète Aldébaran mais qui perdent tout contact avec la Terre et qui sont confrontés à un "animal" gigantesque et surprenant : la mantrisse. Cette mantrisse sera le pivot de l'histoire tout au long des 5 albums.

Léo parvient à créer un univers fantastique dans lequel la faune et la flore s'exposent sous nos yeux ébahis et chaque page nous réserve de nouvelles surprises. On découvre progressivement les différents protagonistes de cette histoire et on s'y attache rapidement, même si Marc m'agace un peu. C'est aussi l'occasion de découvrir le goût de Léo pour dessiner des femmes plantureuses qu’il effeuille à de nombreuses reprises.

L’intrigue autour de la mantrisse est très bien menée, des indices sont dévoilés petit à petit et maintiennent notre curiosité en éveil au final ; lorsque l’on achève le dernier tome on n’a qu’une hâte : aller acheter le deuxième cycle Bételgeuse.

Juste un petit bémol, je trouve que Léo ne parvient pas à bien restituer les sentiments sur les visages de ses personnages. Il est vrai qu’il prend le parti de faire des gros plans sur les visages et là les approximations ne pardonnent plus. Lorsque Kim feint la surprise on se demande si ce n’est pas de la peur qui apparaît sur son visage !

Sans ce reproche j’aurais mis un 5/5.

1 2 3 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque