Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Castro Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (4) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(2)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(1)
Nombre d'avis4
Note moyenne3.75 / 5
Pour l'achat75%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Castro sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Gaston Infos posteur le 09/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
3.5

Castro fait partie de ces gens dont je ne suis pas capable de savoir si je les aime ou non. Il a fait de grandes choses à Cuba et sa révolution a mieux tourné que plusieurs autres, mais il ne faut pas non plus oublier qu'il a aussi fait de mauvaises choses dont restreindre la liberté.

Mes connaissances de son parcours étaient superficielles et c'est donc pour cette raison que j'ai lu cet album. C'est un mélange entre une biographie de Castro (on voit son enfance, comment il est devenu un révolutionnaire, son travail comme président, etc) et un témoignage d'un journaliste allemand qui a épousé les idées de Castro et qui vit à Cuba depuis des décennies.

J'ai trouvé cet album passionnant. J'ai appris beaucoup de choses même si l'auteur reste superficiel sur certains évènements. Castro est très fascinant et l'auteur montre ses bons et ses mauvais cotés. J'ai bien aimé voir l'évolution de Castro qui avec les années déteste de plus en plus la critique et croit avoir toujours raison. C'est un personnage décidément complexe et cet album le montre bien.

Le dessin est pas mal quoique c'est vrai que parfois c'est un peu dur de reconnaitre certaines personnes.

Avis posté par Ro Infos posteur le 08/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le contenu de cette BD est instructif mais sa forme m'a déplu et empêché de l'apprécier.

C'est intéressant de suivre le parcours de Fidel Castro et plus globalement de Cuba des années 50 à nos jours. C'est intéressant de le voir présenté sous la forme du témoignage d'un journaliste allemand ayant adopté l'esprit de la Révolution Cubaine et la vie à Cuba, ayant côtoyé de près Fidel et ses proches durant 5 décennies, ce qui permet d'avoir une vision à la fois interne et externe des événements. On apprend beaucoup de choses même si les faits sont tellement denses et complexes qu'on peut facilement s'y perdre et que l'auteur n'a pas d'autre choix que de rester à la surface de pas mal d’événements pour ne pas alourdir un récit déjà très épais.

Maintenant la forme m'a déplu.
Le graphisme tient plus de l'illustration à mes yeux car autant une case prise indépendamment est plutôt belle et techniquement maîtrisé, autant les visages se mélangent beaucoup trop d'une case à la suivante. J'ai eu beaucoup de mal à reconnaître les personnages qui se ressemblent trop et cela embrouille sérieusement la narration à mon goût. D'autant que foncièrement ce style graphique n'est pas ma tasse de thé.
Ensuite, le mode narratif m'a maintenu plutôt en retrait du récit, ne me permettant pas de ressentir d'émotions, juste un œil froid et spectateur. La fin du récit, qui semble jouer la carte de l'amertume et d'une certaine nostalgie, m'a laissé assez indifférent par exemple.

Du coup, j'ai lu cette BD comme une sorte de documentaire un peu trop long et pas toujours passionnant, même si je reconnais son intérêt historique et instructif.

Avis posté par Erik Infos posteur le 27/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hier, je regardais les actualités et on a présenté Castro comme l'un des derniers dictateurs de la planète à être invité à l'ONU. Le mot est lâché: dictateur. J'ai toujours gobé cette idéologie capitaliste depuis ma plus tendre enfance. Les médias influencent bien les masses et n'arrêteront d'ailleurs pas...

Il est toujours intéressant d'avoir une oeuvre qui restitue avec exactitude les choses par un homme qui l'a bien connu. Ce portrait de Fidel Castro se fera sans complaisance même si le point de vue est subjectif. Il en ressort que les choses ne sont pas aussi simples que cela. C'est un idéologue qui a voulu lutter contre les injustices mais qui une fois au pouvoir va en déclencher d'autres notamment en matière de liberté. Il perdra d'ailleurs le soutien de la communauté intellectuelle et artistique. Pour autant, son bilan n'est pas aussi mauvais. On sait que toutes les révolutions ont échoué. Cependant, cela aurait pu être pire.

J'ai un autre regard sur Cuba. Il est vrai que la lecture de Le Tueur m'avait ouvert un peu les yeux. Une analyse des données d'Amnesty International, permet de se rendre compte que Cuba est le pays d’Amérique latine qui viole le moins les droits de l'homme et que 23 des 25 nations européennes qui ont voté les sanctions politiques et diplomatiques contre Cuba en 2003 présentent une situation des droits de l’homme bien plus désastreuse que celle de Cuba. Je ne savais pas non plus que l'éducation et le système des soins étaient très développés.

Bref, tout n'est pas rose pour autant. Néanmoins, quand on me redira le terme "dictateur", je saurai faire la part des choses. A découvrir pour ceux qui veulent en savoir plus sur le Leader Maximo.

Avis posté par gruizzli Infos posteur le 04/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Il y a des BD parfois qu'on ne peut pas s'empêcher d'aimer. C'est ainsi, et celle-ci fait partie du lot.

J'ai eu une belle surprise sous le sapin avec ce tome. Une belle surprise, car Cuba est un pays sur lequel j'aime beaucoup me pencher. Cet attrait soudain m'est venu avec la BD Le Tueur (eh oui, parfois les BD sont instructives).

C'est donc tout guilleret que je me suis plongé dans ce pavé de plus de 300 pages, en noir et blanc, qui allait retracer la vie et l’œuvre de Fidel Castro. Un pari qui s'annonçait bien.

Et un pari totalement remporté par l'auteur je trouve ! Tout est franchement bon dans la BD. Le dessin est excellent, en noir et blanc mais avec des têtes parfaitement reconnaissables, très proches d'une réalité photographique. Un grand soin a été apporté aux paysages je trouve, les rues de La Havane et les montagnes cubaines donnent l'impression de se plonger dedans.

Ensuite, la narration est excellente, et tellement proche d'une interview que j'ai bien cherché pour vérifier que le narrateur n'est qu'une invention de la part de l'auteur. J'avais fermé le livre en étant persuadé qu'il existait véritablement, tant l'auteur lui a donné une âme et une cohérence. Un double de l'auteur, certes, mais un double parfaitement exécuté.
Et à travers ses yeux, l'histoire de Cuba se dessine. Au début timidement présent, juste spectateur des événements, le héros y prend progressivement part, choisit de rester sur Cuba alors qu'il pourrait rentrer, ne retournera plus jamais dans son pays.

Ce narrateur interne est d'ailleurs très intéressant, car embrassant totalement les idéaux de Castro, on sent qu'il lui pardonne tout, et surtout que l'homme le fascine. Le portrait qu'il brosse n'est pas des plus reluisants, mais on ne peut que se sentir envahi de sympathie envers lui. Charismatique au possible, idéaliste et humain, attaché à ses principes, et ne trahissant jamais ses propos ou ses idées, Castro est une gueule du siècle, incontestablement. Un homme qui attire et fascine. Difficile à cerner, mais en même temps presque prévisible, beau parleur, se faisant ami et ennemi, impitoyable avec les premiers comme avec les seconds, il est le type même de la figure révolutionnaire.

Mais le récit n'est pas uniquement centré sur Castro, et c'est ce qui fait sa grande force. Car nous verrons également le quotidien des petites gens de Cuba, autant pendant que après la révolution. Les rationnements, les privations, la liberté de presse bâillonnée. Cuba ne devient pas le paradis rêvé. Des amitiés se brisent, des gens partent, et au final le narrateur lui-même semble se dire que la révolution a échoué. La faute aux autres, aux Américains qui tentèrent de les renverser, de les asphyxier ; aux Russes qui ne firent que les exploiter, mais un peu aussi aux décisions internes. Castro lui-même reconnaît des erreurs lors de ses discours. Pour autant, il avouera qu'il recommencerait, si besoin est. La révolution est sa vie.

D'autres portraits sont brossés dans le livre, tout autant intéressants. La mythique figure du Che, bien évidemment, mais également le frère Raul Castro, qui aura une importance que je ne lui aurais pas soupçonnée. Et tant d'autres révolutionnaires, déchus ou assassinés, importants ou traîtres, partisans de la première heure ou convertis.
Et les femmes également. Celle du héros en premier lieu, mais celles de Castro également. Quelle(s) histoire(s) ! Changeant de femmes, tombant amoureux, trahi par elles, Castro connaîtra des heures aussi mouvantes que dans sa politique.

Et pour conclure en beauté un récit prenant, l'auteur fera à la fin une "interview", réelle ou imaginaire, de Castro lui-même. Sa véracité importe au final peu, tant elle colle à la peau de l'homme décrit dans les pages précédentes. Un homme qui fascine, c'est certain. Mais en même temps, une tristesse semble sortir de ces dernières pages, de cette révolution qui semble avoir échoué, de Castro en vêtements Adidas qui regarde tristement la fenêtre en maintenant qu'il recommencerait si c'était à recommencer.

Vous aurez compris : j'ai été conquis par l’œuvre. Une galerie de personnages tous plus intéressants les uns que les autres, une tranche d'histoire méconnue pour moi mais qui m'intéresse décidément de plus en plus, une île rejetée du monde entier qui se maintient coûte que coûte, et un personnage qui s'attache à elle, qui veut la défendre dans les mots.
Et Castro. Le titre du livre est vraiment le titre du propos : Castro est le centre. Il transparaît partout, est le centre de tout. Ses discours ponctuent le tout d'une façon magistrale, on le voit presque faire ses grands gestes et la vie l'animer lorsqu'il pousse son cri de victoire : "La patrie ou la mort ! Nous vaincrons !". Et ses idéaux, ses volontés de créer la société équitable ne le rendent que plus noble. Tout comme son attachement vaille que vaille à ses principes.

Une BD que je trouve vraiment très bien faite. Autant sur le dessin que sur le propos, et sur l'histoire. Certes, elle n'est pas partiale, mais finalement, qui est véritablement partial sur Cuba et sur Castro ? L'auteur fait ressortir son amour pour l'île, sa fascination pour l'homme et ses regrets pour les échecs répétés. Toutes ces émotions ont transpiré des pages et m'ont atteint. Une réussite incontestable.

Je mets allègrement un 5/5 car j'ai vraiment beaucoup aimé, et je pense que je le relirai souvent. Il me reste encore beaucoup à découvrir à l'intérieur je crois. Et c'est vraiment un coup de cœur du moment. Non, je ne peux que me réjouir de l'avoir eu. C'est vraiment une belle BD.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque