Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
La Grande Odalisque Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (17) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(7)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(4)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis17
Note moyenne2.41 / 5
Pour l'achat35%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La Grande Odalisque sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par McClure Infos posteur le 11/10/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'avais déjà pas fortement apprécié la Grande Odalisque, que je pensais comme un one shot. La lecture d'Olympia va encore plus loin et renforce mon sentiment.

Le dessin est plutôt bon. L'aspect un peu éthéré, étiolé n'est pas génant, pour autant il doit masquer une lacune sur la gestion des traits. Mais globalement ça marche. Les intérieurs sont très bien rendus, les musées et tableaux également.

Par contre comment croire en ces catseyes à la française, lorsqu'on les suit dans des situations aussi incongrues et des dialogues incroyables. Les relations entre les 3, Durieux puis sur le tome 2 avec Antonio le tueur à gage sont prodigieusement incohérentes, irréalistes. C'es too much. Et puis les auteurs n'hésitent pas à multiplier les scènes toujours plus ahurissantes. 2 des héroïnes sortent indemnes d'une fusillade sur un yacht habillées (déshabillées) en infirmière et soubrette de Dorcel en parvenant à planquer qui une épée qui un pistolet médiéval à trois coups face à une armée de gorilles à uzi. Plus loin, on va encore plus loin dans une course poursuite dans un musée inondé sur une torpille qu'elles parviennent à piloter enceinte pour l'une d'elles.

Tout va vite, monté à la va comme je te pousse, sans souci de cohérence avec un soupçon de véridique et du coup on perd en intérêt.

Les personnages hypersexués/bisexuelles/nymphos sont inintéressant, voire même prodigieusement stupides, énervant et amateurs alors qu'elles sont censées être les nouvelles Ocean11.

Peu d'intérêt hors le dessin.

Avis posté par Agecanonix Infos posteur le 28/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
La première expérience que j'avais tentée avec une Bd des auteurs F. Ruppert & J. Mulot (La Technique du perinée) ne m'avait pas convaincu. J'ai voulu donner une seconde chance, en dépit de ma réticence à ce dessin au style esquissé, et cette fois c'est définitif, je n'y reviendrai plus, impossible d'accrocher à ce récit complètement tordu, bourré d'invraisemblances monstrueuses et pas du tout crédibles (les sauts à moto étant les moins pires), surtout lorsqu'il s'agit de cambriolages visant des musées prestigieux comme le Louvre ou le musée d'Orsay qui ont des dispositifs de sécurité ultra perfectionnés.

Aussi, voir 3 belles filles délurées (qu'on devine belles car on voit pas tellement leurs tronches avec ce dessin sans yeux ou bouches) entrer aussi facilement dans de tels lieux comme si c'était une garderie d'enfants, ressemble à un véritable pied de nez aux lois les plus élémentaires du récit réaliste, les dernières pages étant les plus invraisemblables, sans parler de l'épisode du cartel mexicain qui vire au grotesque, nos 3 donzelles faisant encore mieux que les Expendables, c'est vraiment n'importe quoi, du véritable foutage de gueule.

Il n'y a qu'à voir les cambriolages de cinéma exécutés avec une précision d'horloger, notamment dans les films Topkapi ou Haute voltige pour comprendre que l'invraisemblance n'étouffe pas les auteurs.
Si encore ces éléments avaient été traités de façon plausibles, j'aurais pu oublier un peu le dessin qui n'est pas dans mes goûts, et dire qu'ils s'y sont mis à 3... seulement là, je dis non, il n'y a rien de sérieux pour m'intéresser dans ce gros album, je trouve l'ensemble prétentieux et inconséquent, et de plus l'un des personnages (dont j'ai oublié le nom) est horripilant. Il va sans dire que je fais une croix sur le tome 2.

Avis posté par karibou Infos posteur le 29/01/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les Cat's Eyes made in Paris sont là, planquez vos tableaux.
Elles sont belles, elles assurent dans tous les domaines (donne-moi une moto et j'escalade le Louvre), rien ne leur résiste. Il y a un côté brulesque qui prend à contre-pied le dessin studieux.
Moi j'aime. Et les couvertures aussi.
Alors pourquoi 3/5? Dur à dire, j'ai l'impression que je l'oublierai vite. Donc un très bon moment de lecture-détente mais sans suite.

Avis posté par Ro Infos posteur le 05/09/2012 (dernière MAJ le 15/10/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le duo Ruppert et Mulot s'associe de manière exceptionnelle à Bastien Vivès pour nous faire vivre les aventures de trois super-cambrioleuses sexys spécialisées dans le vol de tableaux de maître.

Au delà du scénario, les auteurs ont fait le choix de mélanger leurs graphismes. Il est amusant de voir à quel point ils s'assemblent l'un à l'autre, avec leurs styles bien reconnaissables que ce soit au niveau des décors, des personnages ou des visages, tout en gardant régulièrement le doute sur qui a vraiment réalisé tel ou tel détail. Le dessin qui en résulte est en tout cas très appréciable même si j'aime moyennement le côté trop épuré de certains visages.

La référence au manga Cat's Eyes y est claire, jusqu'au prénom d'une des héroïnes mais aussi par le biais d'un clin d'oeil sans équivoque le temps d'une planche. Le cadre est cependant différent. Ce ne sont pas de gentilles jeunes filles à la recherche d'indices sur leur père disparu mais de vraies voleuses, sans remord et prêtes à tuer s'il le faut, évoluant entre les musées parisiens et les trafiquants de drogue mexicains. Elles sont aussi largement portées sur le sexe et particulièrement libérées sur le sujet ce qui ajoute une touche sexy à l'ensemble.
Nous sommes dans une ambiance de polar à l'américaine plein d'action et de gros coups d'éclat et relativement peu attaché au réalisme. Les cambrioleuses y prennent en effet parfois des allures de super-héroïnes à qui tout réussit encore mieux qu'à James Bond au milieu de son harem de top-models alanguies. Je dois dire que certaines facilités et actions radicales, notamment sur les scènes très mouvementées de la fin de l'album, m'ont d'ailleurs un petit peu agacé.
Malgré la liberté de ton du récit et de ses protagonistes, j'ai également trouvé la fin légèrement prévisible et tirant artificiellement sur la corde émotionnelle. J'espérais quelque chose de plus original ou percutant.

Malgré ces derniers reproches, c'est un bon thriller d'action que j'ai lu là. La narration est rythmée, avec une petite dose d'humour, des personnages forts et plutôt originaux, et au passage d'amusantes références à un dessin animé de mon enfance qui me plaisait bien.


Ajout suite à la sortie du tome 2 : Olympia

Dupuis vient de publier l'album Olympia, toujours chez Aire Libre. Comme l'indique le grand bandeau rouge pouvant l'accompagner et le contenu du texte de quatrième de couverture, il s'agit bien du second tome de la série mettant en scène les 3 voleuses d'oeuvres d'art que sont Alex, Sam et Carole. C'est une suite directe de "La Grande Odalisque" même si l'action se déroule un an plus tard.

En les posant face au doute et à la séparation, les auteurs donnent un peu plus de profondeur à leurs trois protagonistes à qui tout réussissait un peu trop bien jusque là. Il y a toujours un petit côté "Mary Sue" avec ces héroïnes idéalisées dans lesquelles les auteurs mettent trop de fantasmes et qui ont tous les talents, beauté, dons pour à peu près tout et la chance de toujours s'en sortir indemnes. Alex, notamment, est toujours aussi agaçante à mes yeux en tant que personnage. Mais je me suis un peu plus attaché à elles trois que lors de ma lecture du premier tome, leur trouvant légèrement moins d'artificialité.

Le récit est clair, linéaire et plutôt prenant. Il est dense, mouvementé, bien rythmé. Il y règne toujours une ambiance un peu spéciale, un peu irréelle, ce qui fait la personnalité des scénarios de Ruppert, Mulot et Vivès. Les péripéties finales, notamment l'histoire de la torpille, brisent par exemple le réalisme du reste et c'était d'ailleurs également le cas à la fin du premier tome. De même, le retournement de situation final est un peu convenu.

A titre personnel, j'ai toujours un sentiment mi-figue mi-raisin vis-à-vis de cette série. J'apprécie l'originalité de son ton, de ses héroïnes ainsi que l'élégance de ses planches et de ses couvertures. J'apprécie moins les caractères et comportements de ces mêmes héroïnes et les facilités dont font preuve les dénouements des intrigues. Quoiqu'il en soit, ça reste une lecture divertissante et plutôt agréable.

Avis posté par fab11 Infos posteur le 24/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quelle déception ! Voilà exactement le genre de BD avec lequel je n'accroche absolument pas.
Contrairement à beaucoup de posteurs je n'aime pas du tout le dessin de Bastien Vivès . J'espérais donc que cette histoire de cambrioleuses hors normes allait me faire oublier ce style qui m'avait déjà déplu dans Pour L'Empire , finalement elle n'y est pas parvenue.

Pourtant ce one shot démarrait plutôt bien, car j'ai trouvé les premières pages originales et ce duo de cambrioleuses avait réussi à m'interpeller.
Puis plus l'histoire se poursuivait plus elle finissait par me lasser. Les scènes d'action , pourtant spectaculaires , ne sont pas du tout crédibles.
C'est sûr que cette histoire de supers nanas qui ne craignent personne se lit sans que l'on se prenne la tête , mais elle aurait pu être un peu plus vraisemblable.
J'avoue que les dernières pages ont réussi à me faire dire de ce one shot : "c'est du grand n'importe quoi". Et je ne parlerai pas des incohérences citées par les autres posteurs, c'est quand même bizarre pour des auteurs avec autant d'expérience.
Mais bon j'ai tout même lu l'intégralité de cet album sans avoir eu l'intention le fermer avant d'avoir fini, c'est ce qui m'a empêché de lui mettre la note de 1/5.

Je ne conseille donc pas la lecture de ce one shot sauf peut-être aux fans de Bastien Vivès .

Avis posté par Jérem Infos posteur le 06/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un trio de voleuses canons s’en prenant aux toiles de maîtres dans les musées, ça fait beaucoup penser à Cat's Eye de Hojo. Mais la comparaison s’arrête là.
J’étais vraiment impatient de découvrir cette BD et malheureusement le résultat s’avère très décevant. L’intrigue, peu travaillée et résolument tournée vers l’action, se révèle progressivement ennuyeuse et sombre vers la fin dans le n’importe quoi. Les héroïnes, dotées de capacités surhumaines, enchainent les missions impossibles (du genre éradiquer un cartel mexicain en quelques heures) entre deux rencarts. Ca m’a beaucoup gêné car les auteurs ont imaginé un cadre réaliste pour cette histoire. Ils ont aussi oublié de donner du corps et de la densité à leurs personnages.
Par contre, j’ai apprécié le rendu graphique de l’album.
Les jolis dessins sauvent un peu la BD mais ça reste une grosse déception.

Avis posté par Gaston Infos posteur le 01/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un one-shot avec trois filles cambrioleuses. C'est un peu comme Cat's eye sauf que c'est ennuyeux.

Au moins la moitié de l'histoire est composée de scènes d'action qui vont trop vite et auxquelles je n'ai trouvé aucun intérêt, surtout que c'est souvent du n'importe quoi (apparemment les filles peuvent tuer qui elles veulent quand elles veulent sans être inquiétées de rien !) Et puis après il y a un dernier cambriolage qui dure plusieurs pages donc le rythme redevient normal, mais cela tombe vite dans le n'importe quoi.

Au final, je crois que même si les auteurs voulaient faire un truc amusant, cela tombe à l'eau. Durant ma lecture je me suis mis à penser à Lupin III, un de mes animes préférés et qui met en scène le petit-fils d'Arsène Lupin qui fait des exploits encore plus impossibles que dans cet album, sauf que là je m'en fiche parce que les personnages ont une personnalité et les histoires sont la plupart du temps bien développées alors qu'ici les filles sont génériques et comme je l'ai déjà écrit plusieurs de leurs missions ne sont pas développées et en plus banales.

C'est dommage parce que j'aime bien le dessin.

Avis posté par FONTA Infos posteur le 12/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Modernes et dans l'air du temps, peut-être, mais drôles et attachantes, sûrement pas, et sympathiques encore moins. C'est pourtant ce que les auteurs semblent vouloir nous vendre. On est même invité à nous insurger contre la balourdise et le manque total de culture de ces brutes de policiers qui détériorent une oeuvre d'art pour atteindre notre héroïne qui, elle, a le sens des valeurs et le goût de l'art. Bien sûr, elle a auparavant fait cramer vivants deux équipages d'hélicoptères du GIGN, mais bon, on ne fait pas d'omelette...

Au cours d'une profonde discussion sur l'amitié, une des jeunes femmes dit : "ce qui compte, ce n'est pas ce que l'on fait, mais avec qui on le fait". C'est bien vrai... Tout le monde sait que tuer pour de l'argent ce n'est pas grave si on le fait avec de bonnes copines.

Comparer ces filles au trio de "cats' eyes", c'est comme comparer le docteur Petiot à Arsène Lupin (en exagérant un peu quand même).

Avis posté par bab Infos posteur le 06/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Faisons fi de toutes vraisemblances et de crédibilité et moyennant quoi, ça se lit très bien. Il est vrai que le nombre d'incohérences peut laisser pantois, mais à y bien regarder, déjà dans cat's eyes, je n'ai jamais compris comment elles faisaient pour lancer des cartes avec autant de précision.

Le rythme de ce récit est très entrainant, les scènes d’action alternent parfaitement avec des passages plus posés. Les personnages sont plutôt attachant, mais on est clairement dans la psychologie féminine vue par les hommes !

Ce que je reprocherais au scénario, c’est qu’il navigue entre deux eaux : un peu comme si on regardait un mix entre Ocean’s eleven et Hudson Hawk. Du cambriolage de haut vol, limite loufoque et limite réfléchi.

Côté dessin, c’est bien fait si on apprécie le genre un peu approximatif de Vivès. Pour ma part, je trouve que le style met parfaitement en valeur la dynamique de la bd.

Avis posté par Noirdésir Infos posteur le 04/03/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, ben, tout ça pour ça ? Je veux dire, pour le - très léger, certes - barrouf fait lors de sa sortie, je m'attendais quand même à quelque chose de meilleur que ce que je viens de lire...

Mais là je rejoins tout à fait les aviseurs qui ont été gênés par les nombreuses incohérences de l'histoire (le coup du manchot qui fait disparaître les maillots de bain des pépés page 14 est en effet pas mal, la libération de Clarence et le final au Louvre aussi !). On est dans un oeuvre de création, qui laisse une grande part à l'imagination, certes, mais ce type de récit s'inscrit quand même dans une veine réaliste. Ici, erreurs ou raccourcis ratés, force est de reconnaître que le compte n'y est pas.

Quant à la psychologie des trois pétroleuses modernes, elle a elle aussi été laissée de côté. Ce flou est encore accentué parfois par des traits du visage effacés - j'avoue ne pas trop aimer cet artifice en général.

Bon, sinon, ça se laisse lire, sans forcément donner envie d'y revenir.

Avis posté par raistlin Infos posteur le 26/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Alors je rejoins tout à fait l'avis de Mac Arthur, 2 critiques plus bas !!!
Je ne répéterai donc pas toutes les incohérences qui ont bien gêné ma lecture, même si certaines valent leur pesant de cacahuètes (la page 14 avec les maillots de bain qui disparaissent en est une excellente illustration !!! Mais les séquences de fin avec les 3 nanas vs le GIGN sont bien aussi !). En tout cas, les cartels de tout horizon n'ont qu'à bien se tenir, à 3 nanas et en 2 coups de cuillères à pot, elles prennent la place d'un caïd, et hop ! La CIA peut prendre des cours !!!
Bon, ok, j'exagère un peu, et je suis parfois meilleur public avec des films tout aussi incohérents, mais il y a une limite qui pour ma part a été beaucoup trop franchie dans ce récit en terme de vraisemblance. Et je ne suis pas rentré dedans. Des aventures délirantes ou rocambolesques, ok, je suis complètement preneur et j'en redemande même, mais là, pour moi, on est rentré dans du n'importe quoi, et du coup, ça passe pas... C'est plus qu'invraisemblable, et du coup, ma lecture n'a pas été fluide mais émaillée de 'pfff" ou 'qu'est ce que c'est ce récit?', et autres critiques de ce type....

La faute finalement à la rapidité des successions de situations et des scènes d'action, voire à la rapidité du récit tout simplement. La faute au manque de profondeur des personnages ou de l'histoire. Et la faute au dessin que je ne trouve pas approprié à ce type d'aventures (j'ai sans doute mauvais goût mais j'assume !).
Je n'ai pas trouvé plus de piment dans l'aspect plus ou moins sensuel du récit...
Bref, le dessin ne m'a pas davantage permis de rentrer dans le récit. Les personnages m'ont paru aussi vides et transparents que le trait dépouillé, et ce dessin m'a gêné, c'est comme ça... Parfois ça passe mais c'est parce que le fond et la forme se rejoignent. J'ai beaucoup aimé "Polina" donc je ne suis pas réfractaire au style du dessinateur. Mais ici, je n'ai pas ressenti cette alchimie mais plus un décalage permanent aggravé par les incohérences...

Seule la petite scène de fin est bien trouvée et plaisante, malheureusement ça ne sauve pas le récit.
Je serai donc sans doute trop sévère sur la note finale pour certains mais pour un récit qui ne me donnera aucune envie de le relire, c'est pour moi la note adéquate... Voilà une œuvre qui partage en tout cas vu le grand écart des notes, et c'est déjà une bonne chose pour elle !

Avis posté par Erik Infos posteur le 19/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Moralement, c'est plutôt choquant car il s'agit tout simplement de dépouiller le patrimoine national de ses plus belles oeuvres à des fins purement égoïstes que l'on popularise. On nous refait un peu le coup de Thelma et Louise mais version moderne avec pour toile de fond le vol dans les musées.

Le dessin a beau être dépouillé, je l'aime bien. Quand j'ai vu seulement par la suite que c'est Bastien Vivès le dessinateur, je me suis fais la réflexion qu'il y avait quelque chose qui m'attire dans son dessin alors que ce n'est pourtant pas mon genre. Je pense qu'il va faire carrière. J'ai encore son Polina en tête.

Quant au scénario, il n'est absolument pas réaliste avec ses scènes d'actions spectaculaires à la Tarantino. On suivra par conséquent avec un certain détachement les aventures de ce trio de cambrioleuses de choc. Elles vont au Mexique pour se reposer un peu mais elles en reviendront. J'ai bien aimé la fin. Dommage que le reste soit si insipide.

Avis posté par Mac Arthur Infos posteur le 06/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon ! Je veux bien que cet album ne se prend pas au sérieux… mais de là à raconter n’importe quoi, il y a une limite que je ne peux pas franchir. Si, encore, je m’étais attaché aux personnages ! Mais aucun ne m’a spécialement touché tant il s’agit ici de stéréotypes déshumanisés (à mes yeux, en tous les cas).

Je n’ai vraiment pas aimé :

- ces cambrioleuses qui communiquent entre elles avec des gsm mais qui n’utilisent pas d’oreillettes. Elles sont donc obligées de tenir leur gsm d’une main, ce qui, vous en conviendrez, est très pratique dans ce genre de situation ;
- des bikinis qui disparaissent comme par enchantement (page 14) ;
- des visages, sans yeux, sans nez, sans bouche. Oui, je sais, c’est le style « Bastien Vivès » mais je vois surtout le travail d’un fainéant ;
- la démonstration sur les montagnes russes avec une héroïne qui relève sa barre de sécurité le plus naturellement du monde alors que l’engin est lancé à toute vitesse.

Et il y en a un paquet d’autres. Ce récit est bourré d’incohérences qu’il faudrait pardonner sous prétexte que c’est réalisé pour s’amuser, sans se prendre au sérieux. Alors, oui, ça peut plaire (je me souviens que, petit, j’aimais regarder « l’agence tout risque ») mais j’ai passé l’âge de ce genre d’enfantillage.

En résumé : à force de tomber dans la facilité sous prétexte d’avoir le droit de s’amuser, on finit par offrir au cochon de payeur des histoires indignes d’être publiées.

2/5 parce que ça se lit vite.

Avis posté par PAco Infos posteur le 22/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cat's Eyes version Vives, alors finalement, ça donne quoi ???

Et bien ça donne ! Moi qui partait peu enthousiaste dans cette lecture, j'avoue m'être fait prendre au jeu qu'ont su savamment composer Florent Rupper, Jérôme Mulot et Bastien Vives.
C'est frais, emprunt de références sympathiques -Cat's Eyes, James Bond, et j'en passe...- brillamment mis en page et découpé, et même le travail de Vivès qui me laisse perplexe une fois sur deux a su ici s'imposer de lui même. Travailler en équipe, finalement, ça lui réussit plutôt bien

Car ici, les adeptes des histoires Jamesbondesques ne seront pas déçus ! Notre trio de jeunettes délurées et sans scrupules sait mener la danse ! Elles fonctionnent au feeling et ne sont pas à une contradiction près. Le plaisir avant tout, quitte à ce que certains y restent sur le carreau ! Tout cela monte de façon crescendo pour un final un peu attendu mais parfait.

Un bel exercice de style qui a défaut d'originalité folle, est parfaitement maîtrisé par nos trois auteurs.

Avis posté par Tomeke Infos posteur le 19/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et bien je le dis franchement, j’ai adoré.

Les éléments qui décevront sans doute une partie du lectorat sont passés, de mon côté, comme une lettre à la poste. Le récit est un excellent moment de divertissement, avec de l’action, des rebondissements et tous ces éléments qui font d’une histoire – somme toute archi connue – très réussie. D’aucuns diront que c’est poussif et que le récit présente des très grosses ficelles. Ok, mais si ça marche ?

Le côté graphique m’a un peu déboussolé au début. Je ne voyais pas ce genre de dessin associé à ce genre de récit. Et puis, au fil des planches, la lecture est de plus en plus prenante et le trait est rapidement adopté.

Une vraie réussite, un bon vent de fraicheur dans mes lectures. Un coup de coeur!

Avis posté par Frolier Infos posteur le 09/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis allé à reculons sur cette BD (un peu marre en ce moment de toujours entendre parler de Vivès comme "le petit génie de la BD" alors que souvent il se regarde dessiner mais n'a pas grand chose à raconter). J'ai donc ouvert le livre en librairie juste pour me faire une opinion et, comme ça arrive parfois, j'ai fini par réaliser autour de la page 28 que j'étais en train de lire debout dans les rayonnages et que j'avais envie de connaître la suite. Le genre de motif qui me suffit pour justifier un achat.

Je ne l'ai pas regretté.
Le dessin est à la fois délicat et dynamique, avec le choix d'un minimalisme qui rend par contraste certaines séquences ultra spectaculaires (bel art de la mise en page, j'ai rarement vu des scènes d'action - si improbables soient-elles - aussi clairement dessinées). On sent aussi que les auteurs aiment les corps des femmes et la façon dont elles se meuvent, s'assoient, se coiffent, etc... Presque chaque case est une étude de corps, en fait. C'est très sensuel et très agréable à regarder...

Le scénario est abracadabrant (pas plus qu'un James Bond, cependant) et annonce cette couleur très tôt. C'est une compilation de scènes fantasmatiques (et si on faisait faire des trucs dingues à des jolies filles ? Et si on faisait une poursuite à moto dans le Louvre ? Et si on tuait avec les doigts ? Et si on tirait un deltaplane avec un lance-roquettes ? Et si on mettait en couverture une séquence qui n'est pas "vraiment" dans le livre juste parce qu'elle nous plaît ?). Nous sommes ici "dans une BD", tout est possible, mais ce n'est pas pour autant que les auteurs font n'importe quoi. On a l'impression de quelque chose de "neuf", loin des clichés, loin des personnages vus cent fois, loin des dialogues stéréotypés. La psychologie des trois filles n'est pas creusée, et pourtant on s'y attache (alors que concrètement, rien de ce qu'elles font n'obéit à la moindre rationalité...). On aime leur relation.

Certaines séquences "énormes" sont vraiment réussies (mention spéciale pour l'assaut dans la villa Mexicaine), et souvent en décalage avec ce que l'on attend, avec un usage astucieux du hors-champ, de l'ellipse et du téléphone portable.

En fait, les auteurs n'ont été guidés que par une envie : se faire plaisir (et à nous aussi, par la même occasion). Et quand au détour d'une séquence toute cette légèreté s'évanouit pour nous plomber le moral, on leur en veut presque, mais on comprend aussi que la BD nous aurait peut-être moins marqué si elle c'était contentée de sa légèreté.

Je ne mets pas de cinquième étoile parce que, si les dialogues ne sont pas stéréotypés, ils sont tout de même écrits un peu n'importe comment (pour "faire vrai", sans doute), ce qui donne un petit sentiment de bâclé sur cet aspect de l'album.

Avis posté par iannick Infos posteur le 18/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Jolie surprise que cette nouvelle bande dessinée ! Je suis actuellement lassé par les récits policiers mais « La Grande Odalisque » m’a agréablement étonné par son humour noir subtil distillé par parcimonie et par sa narration sans temps mort.

« La Grande Odalisque » met en scène trois jeunes femmes, celles-ci sont des voleuses de haut vol (désolé pour le jeu de mots) et ont l’habitude de dérober divers objets dans les musées ou habitations richissimes. Ça n’aurait pu être qu’un récit banal de cambrioleuses sexys sauf qu’elles sont vachement portées sur le sexe et qu’elles ne s’en cachent pas ! N’allez pas croire que ce one-shot regorge de scènes osées, ici, ce sont les conversations assez directes et comiques sur ce sujet qui pimentent le quotidien de ces femmes et ces dialogues sont loin d’être ennuyeux, bien au contraire ! J’ai apprécié aussi le fait que ce sont des femmes sans remords, ce qui change des nombreux récits où on les voit souvent en train de chialer.

Et puis, « La Grande Odalisque » regorge de séquences d’action certes surréalistes mais qui m’ont énormément amusé. Un des seuls reproches que je fais à cette bande dessinée : les héroïnes ont tendances à faire des figures acrobatiques très improbables à l’image de la scène où l’une entre elles se permet de prouver ses talents de gymnaste dans un manège (je ne savais pas qu’on pouvait facilement se libérer des arceaux censés nous assurer la sécurité dans une attraction). Je pourrais critiquer aussi le passage un peu farfelu se situant au Mexique mais comme ça m’a plus amusé qu’ennuyé, par conséquent je débranche volontiers mon cerveau sur ce genre d’invraisemblances…

Quant au graphisme, je l’ai apprécié sans plus. En fait, c’est la mise en page et le découpage qui m’ont bluffé dans cette bd : tout y est très fluide, il n’y a aucun problème de compréhension dans l’enchaînement des séquences et certains passages muets se suffisent largement pour bien saisir ce qui se passe. Cette fluidité au niveau de la narration est –à mon avis- un des points forts de cet album.

Jouissif, c’est le mot qui me revient le plus pour qualifier « La Grande Odalisque ». C’est un album que j’ai hautement apprécié par ses dialogues coquins et truculents, par la fluidité de sa narration et par le fait que je ne me suis guère ennuyé à suivre les péripéties de ces héroïnes. Cependant, il est tout de même un peu dommage que cette bande dessinée regorge de scènes hautement improbables et inutiles (celle du manège par exemple) qui la discréditent car sans ça, j’y aurais mis facilement 4étoiles…

Note finale : 3,5/5

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque