Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
All*Star Batman Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (4) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Commandez cette série en V.O. sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(1)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(2)
Nombre d'avis4
Note moyenne4.00 / 5
Pour l'achat75%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD All*Star Batman sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com

Avis posté par Gaston Infos posteur le 15/12/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je serais moins enthousiaste que les autres avis. Tout d'abord, je pense que je dois préciser que je ne suis pas un grand fan du Batman de Frank Miller en dehors de 'Année Un'. En fait, j'aime surtout le travail de Miller sur Daredevil.

J'ai un peu de difficulté à noter cette série. Je ne sais pas si je dois donner 1 ou 3 étoiles alors j'ai mis 2. Le truc avec ce scénario c'est que je le trouve stupide et je déteste comment Batman est un gros connard. Ce n'est pas du tout le Batman que j'aime. Sauf que c'est tellement con que cela devient divertissant. Il y a des moments tellement ridicules que cela m'a fait rire (mention spéciale à la manière dont Batman et Robin battent Green Lantern), mais bon il y a aussi des moments franchement ennuyeux. Les deux gros reproches que je peux faire c'est que, d'une part, Miller semble aimer rendre les autres héros de DC incompétents afin de montrer à quel point Batman est génial et, d'autre part, que Robin est effacé durant la majeure partie de la série et lorsqu'il est enfin Robin c'est pratiquement au moment où la série devient inachevée (quoique Jim Lee semble vouloir continuer).

D'ailleurs, le dessin de Jim Lee me laisse indifférent quoique ici je le trouve au moins dynamique.

Avis posté par Gaendoul Infos posteur le 09/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Et voilà...encore un scénar aux petits oignons signé Miller.
Pour ceux qui n'en étaient pas encore certains après The Dark Knight Returns et Year One, ce gars là est vraiment un des meilleurs scénaristes de Batman.

On a ici affaire à un Batman relativement jeune qui va enroler dans son combat contre le crime le jeune Dick Grayson, acrobate de cirque dont les parents sont brutalement assassinés sous ses yeux. Plus que se contenter de raconter l'histoire du "Boy Wonder", ce comic donne une terrible approche de la psychologie du Batman. On a parfois l'impression qu'il s'agit d'un fou costumé et après avoir lu les 9 premiers volumes, on sent que c'est peut etre l'arrivée de Robin (alias Dick Grayson) qui sauve le chevalier noir de la folie.
On rencontre également dans le comic d'autres figures de proue de chez DC: une justice league naissante avec Green Lantern, Superman et Wonder Woman (ainsi que le bien moins connu Plastic Man), le Joker joue son role, une partie du comic intègre Black Canary (sans doute la partie la moins intéressante de l'ensemble) bref, du beau monde!
Les dessins sont superbes, certaines compositions sont géniales et on sent le génie de Miller dans la mise en scène et le talent de Lee au dessin. Une très bonne combinaison de talents.

Le scénario est prenant, on est tenu en haleine par les péripéties des deux compères et, ayant dévoré les 9 épisodes de ce volume 1, on souhaite à tout prix connaitre la suite et fin de cette saga.

Définitivement un incontournable du "Goddamn Batman" (clin d'oeil à un dialogue particulier).

Avis posté par tyler Infos posteur le 22/12/2010 (dernière MAJ le 11/02/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Mise à jour du 11/02/2011:

Je reviens sur mon avis puisque je viens d'apprendre que Jim Lee a contacté Mr Miller pour lui annoncer qu'il était à nouveau disponible pour finir "Batman and Robin: The Boy wonder".
Pour la petite histoire : Cette série débute en juillet 2005 et sera stoppée en août 2008 après la parution du #10 ! 10 épisodes en 3 ans... Jim Lee a un agenda surchargé et ne souhaite pas bâcler son travail, du coup la série évolue très lentement. Puis Frank Miller annonce à Jim qu'il vaut mieux arrêter... Pour reprendre du bon pied lorsque l'emploi du temps de Mr Lee le permettra. Donc DC annonce fièrement en 2010 que Jim Lee et Frank Miller finiront leur série à partir de février 2011 : des croquis sont déjà disponibles. Donc les 6 épisodes manquants devraient paraître mensuellement à partir de février. A noter que les 9 premiers épisodes forment un « tout » et le 10ème annonce une nouvelle partie qui se termine donc cette année.

Les 10 premiers épisodes sont parus de la manière suivante en France :
All Star Batman 1 et 2
Superman Batman H.S. 3, 4 et 6.

Ce «run » fait partie de l’univers créé dans « The dark knight returns », « Batman year one », « Strikes Again » et « Spawn/Batman ».

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser qu’il y a « deux » Batman :

1/ le super héros façon Adam West.

2/ L’être humain torturé par la mort de ses parents et qui se sent vivre uniquement s’il lutte contre le crime.


J’ai un penchant pour le 2 mais je comprends parfaitement que cela ne plaise pas à tout le monde. Sachez que l’œuvre de Lee et Miller est à classer dans la deuxième catégorie… Même que certains passages de « All Star Batman » feraient passer « The dark knight returns » pour un conte de fée… Oui ! j’exagère ! Mais quand même...

Donc, on retrouve un Batman sombre, torturé et politiquement incorrect par moment. Les deux premiers épisodes sont une relecture de la mort des parents de Dick Grayson, le « futur premier Robin ». Dans la chronologie « Batman par Miller » on se situe donc entre « Batman year one » et « The dark knight returns » . On retrouve ici un Batman plein de vie et très sûr du rôle qu’il a à jouer au sein de Gotham City (contrairement à l’œuvre de 1986 où Batman remet son rôle en question).

Cela dit, l’intérêt de cette série se situe dans la relation entre Batman et Robin. Batman applique une méthode d’éducation très… comment dire… sauvage et violente ! Robin est malmené par son « père adoptif » et cela dans l’unique but de le tester : Dick Grayson est un sportif de génie mais a-t-il le mental ? Batman lui amène sur un plateau le meurtrier de ses parents et lui annonce la couleur : « Détective… ou meurtrier ? A toi de choisir ! » Au fur et à mesure que Batman éduque sa « relève », il se rend compte de ses erreurs de mentor… Et c’est là où se situe l’un des points forts de l’histoire : on a sous nos yeux Batman qui mûrit. En observant Dick qui évolue et enchaîne bavure sur bavure, Batman n’a pas le choix et doit ré-affronter également son passé… Et c’est tout simplement magistral ! La puissance dramatique de ce run est exceptionnelle. Et les trois dernières pages de l’épisode 9 laissent sans voix (Encore faut-il se sentir concerner par la mort des parents des personnages).

D’ailleurs il s’agit du meilleur épisode… jusqu’à présent ! Le dessin est parfait : cadrage, angle de vue, couleur (à coup de grand renfort Photoshop !) et mise en page sont à couper le souffle ! Quant aux dialogues, c’est jouissif et drôle ! Quand on apprécie le style bien sûr !
Je finirai sur l’apparition du Joker qui est aussi brève qu’intense ! Inoubliable ! Si on ne l’aperçoit que pendant quelques cases au cours de ces 10 premiers épisodes, il aura le premier rôle dans les 6 derniers.
Pour l’anecdote, Jim Lee trouvait génial de mettre un tatouage dans le dos du Joker… Et afin de respecter au millimètre ce personnage, Lee a cherché si le Joker a pris une balle dans le dos dans le passé… afin de la reproduire sur ses dessins. Je peux vous assurer que le Joker n’a jamais eu autant de charisme dans un comics !
Je ne me suis pas arrêté sur tous les points forts de cette série : il y en a trop… à vous de les découvrir !

Aux Etats-Unis, cette série a divisé les fans et les critiques en plusieurs groupes : le premier qui a crié au génie en lisant ce comics par Miller et Lee et je fais partie de ceux là, le deuxième groupe qui a vu une occasion pour Miller de se moquer des super-héros tel que Green Lantern ou pire, se moquer des scénaristes responsables des séries impliquant Superman par exemple. Le troisième groupe crie au scandale en voyant des dialogues et un scénario bien trop sombres pour Batman, ils diront « Nous assistons à un nouvel épisode de Sin City incluant Batman » « Le talent de Lee est gâché par un scénariste au plus bas de sa forme ! »

Pour ma part, je dirais : « Je n'ai aucune envie que les auteurs nous servent du "Dark knight bis" ou "Un long Halloween bis", je veux du neuf, de la créativité, de l'originalité, des oeuvres qui me fassent rire, pleurer, réfléchir. Et ce "Batman and Robin: The boy wonder" a comblé tous ces points. Alors merci messieurs Lee et Miller et la suite bordel, on a faim !"

Avis posté par Raho Infos posteur le 22/12/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai trop longtemps été muet sur ce site, y puisant pourtant régulièrement mon plaisir en matière de bande dessinée ; il est temps de payer mon tribut à tous ces passionnés du 9ème art en leur faisant profiter de ma dernière acquisition outre-atlantique : All-Star Batman & Robin, The boy wonder. Bien entendu, tout le monde aura noté le nom de Franck Miller, superstar du comic et auteur de nombreux chef d'œuvres, notamment dans les aventures du chevalier noir avec The Dark Knight et Batman : year one. Eh bien, le bougre est de retour avec le justicier de Gotham et, comme on est en droit de s'y attendre, il fait honneur à sa réputation.

La série All-Star, inédite en France, peut être comparée aux Ultimates de Marvel par sa volonté de réinterpréter avec modernité les aventures de ses héros fétiches. En l'occurrence, l'univers de Batman subit quelques aménagements, ce qui a d'ailleurs amené des critiques à pointer du doigt le manque de continuité avec l'œuvre originale. Qu'à cela ne tienne, j'ai ressenti ce nouvel opus comme un véritable coup de fouet sur notre Gotham poussiéreux, un chef d'œuvre instantané qui rend pleinement mérite au chevalier noir.

Notre héros est au fait de sa puissance, et totalement obnubilé par sa croisade contre le crime. On le constate aux limites de la démence, véritable tourbillon de haine prenant plaisir à mutiler ses victimes à vie et s'acharnant sur elles pour assouvir sa soif de justice. De fait, il impose immédiatement à Dick Grayson, 12 ans, capturé après l'assassinat de ses parents, une torture psychologique et physique pour l'empêcher de pleurer la mort de sa famille, allant parfois jusqu'à le frapper et l'obligeant à se nourrir de rats pour l'endurcir. de ce fait, il suscite immédiatement la haine du futur Robin. Fait intéressant, on a régulièrement l'impression que c'est Batman qui se déguise en Bruce Wayne, et non l'inverse, tant la densité psychique du justicier est mise en valeur sur son homologue milliardaire. Le nouveau Robin m'a surpris par son charisme, qui le place au dessus des précédents personnages.

All-Star Batman & Robin, The boy wonder est un arrêt sur image de l'univers Batman. On assiste ainsi à une réunion des premiers membres de ce qui deviendra la Ligue des Justiciers d'Amérique, Superman, Wonder Woman, Green Lantern et Plastic Man. Les observer est un vrai régal, tant les personnages campés par Miller son savoureux : on retiendra Wonder Woman en déesse inflexible, méprisante et déchainée, un Superman étonnamment colérique, un Green Lantern humilié lors d'une confrontation mythique avec Batman et Robin... Batman ne manque d'ailleurs pas de railler ses confrères de Métropolis, qu'il méprise. Le Joker fait une brève, quoique surprenante apparition, qui ne manquera pas de séduire les amateurs du personnage. D'autres s'ancrent déjà dans l'intrigue, Gordon, Catwoman, Vicki Vale ; on gage qu'il tiendront un rôle plus important dès le prochain volume. Noter que le personnage d'Alfred voit sa psychologie légèrement plus développée qu'à l'accoutumée.

Cet opus développe un nouvel aspect surprenant : L'influence de Batman sur ses admiratrices, qui ne manquent pas de se lancer sur les traces de leur héros grimées en justicières. De fait la superbe "Black Canary" tient une place prépondérante en héroïne masquée pulvérisant les mâchoires d'alcooliques à coups de talons aiguilles, et on assiste à la naissance de Batgirl...

Évoquons rapidement le dessin. Miller s'est abstenu de prendre le pinceau (ouf) et délègue à Jim Lee : malgré un ensemble plutôt stéréotypé, force est de constater que c'est un véritable plaisir visuel. Batman et Black Canary sont régulièrement le centre de compositions superbes dans lesquelles ils massacrent allègrement des hordes de truands. Batman dégage énormément de puissance et de charisme, évoquant tour à tour la cruauté, l'exaltation, la haine, la mélancolie... En fait, tous les personnages sont très réussis, les physionomies impressionnantes, les décors glauques et malsains quand il le faut. En clair : un graphisme magnifique qui sert un divertissement grand spectacle.

Les dialogues sont vulgaires et irrévérencieux, les scènes d'actions diablement jouissives, le scénario passionnant. Pourtant simple mise en bouche dans la mesure ou le scénario avance peu, All-Star Batman & Robin, The boy wonder s'annonce déjà comme une série culte. Encore une fois, la prose de Miller est un vrai bonheur, quoique difficile d'accès dans sa version originale.
Reste à prier pour une parution française digne de ce nom.

Un must indispensable pour tout amateur du chevalier noir qui se respecte.

Note sur l'édition : Existe par épisodes individuels ou dans un volume en VO regroupant les neufs premiers épisodes, dont je recommande l'achat :
http://www.amazon.fr/All-Star-Batman-Robin-Wonder/dp/1401220088/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=english-books&qid=1293112160&sr=8-1

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque