Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
En Italie, il n'y a que de vrais ... Fiche série - Histoire - Série - Galerie - Les Avis (3) Découvrez les immanquables du même genre  Discuter de cette série sur le forum  Les gens qui ont aimé cette série ont aussi aimé…  Afficher cette série dans la liste du menu  Editer cette série 
Cliquez pour lire les avis 1 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 2 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 3 étoile(s).
(3)
Cliquez pour lire les avis 4 étoile(s).
(0)
Cliquez pour lire les avis 5 étoile(s).
(0)
Nombre d'avis3
Note moyenne3.00 / 5
Pour l'achat100%

Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD En Italie, il n'y a que de vrais hommes sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Rakuten.com

Avis posté par Blue Boy Infos posteur le 10/03/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Chacun sait que dans l’Allemagne nazie, les homosexuels étaient déportés. En Italie, ce n’est pas parce qu’on n'en parle pas – ou si peu - que la question a pour autant été éludée par Mussolini. Si celui-ci s’est opposé à l’introduction d’une législation homophobe, c’est paradoxalement parce que selon lui, « les Italiens étaient trop virils pour être homosexuels » ! Alors ceux qui se laissaient aller à leur penchant honteux, il a préféré les mettre à l’écart, discrètement, loin des tribunaux, sur une île au sud du pays, croyant circonscrire le mal comme on cache la poussière sous le tapis… Ils n’étaient pas spécialement maltraités par leurs gardiens, mais les conditions de vie étaient rudimentaires, ils manquaient de tout et connaissaient souvent la faim…

Malgré toute la sincérité de la démarche des auteurs (faire témoigner un des derniers survivants ayant séjourné dans ces centres), je ne peux pas dire que j’ai été réellement touché par l’histoire. Si je reconnais que ces personnages peuvent être attachants et que l’histoire d’amour entre Ninella et Mimi est magnifiée par un romanesque que n’aurait pas renié Jean Genet, je n’ai pas été ému outre-mesure, du moins pas autant que je l’aurais voulu. Est-ce dû à la retenue manifestée par les auteurs dans leur souci de ne pas trahir les propos du vieil homme et vis-à-vis de la responsabilité qui était la leur ? Est-ce dû au dessin un peu froid et aux visages peu expressifs ? Du côté de la narration, rien à redire, cela se lit plutôt bien...

Reste l’intérêt historique d’un tel témoignage, grâce auquel on se rend compte que les gays italiens de cette époque avaient déjà une conscience claire de leur identité dans un contexte particulièrement hostile, où tout semblait se liguer contre eux, qu’il s’agisse du machisme ambiant, du catholicisme étouffant ou du fascisme réprimant…

Avis posté par Ro Infos posteur le 08/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bande dessinée est instructive sur le plan historique mais il lui manque une part d'émotion qui aurait pu en faire un très bon ouvrage.

Que les homosexuels avaient été réprimés en Italie sous Mussolini, je le savais depuis que j'avais vu le film "Une journée particulière" d'Ettore Scola. Cependant, je ne savais pas du tout ce qu'il leur arrivait une fois arrêtés par les milices fascistes. Aussi est-ce avec intérêt que j'ai découvert l'existence de leur confinement et d'îles telles que San Domino où ils étaient envoyés en exil. J'ai été étonné d'y apprendre à quoi ressemblait la vie sur place, certes faite de privation et de vexation, mais aussi de nombreuses fêtes et d'amitié, donc rien à voir avec les camps de concentration allemands.

Le dessin est agréable mais il est un peu trop simple à mon goût. Les personnages manquent de personnalité graphique, notamment. Heureusement, côté narration, je n'ai aucun reproche à faire à la mise en page.

Lecture instructive donc, comme je le dis plus haut. Mais elle ne m'a pas touché. Le ton est un peu étrange. Il y a deux fils narratifs en parallèle. D'un côté, on a les journalistes et l'ancien exilé qui s'engueulent de nos jours sans qu'on ressente clairement les motivations des uns et des autres malgré les explications en prologue et en épilogue. D'un autre côté, on a le récit historique de cet exil forcé et là, malgré l'évidence que la situation était dure et humiliante, l'ambiance ne parvient pas tellement à s'imposer à mon goût. J'ai presque eu du mal à y voir un séjour horrible tant les personnages avaient l'air de bien s'entendre ou de s'engueuler gentiment. Et même les moments théoriquement plus durs de la fin ne ressortent pas particulièrement tristes ou emplis d'émotions à mes yeux.

Bref, c'est un album intéressant et qui nous apprend des choses dont on a très peu parlé au niveau historique, mais son atmosphère n'a pas su s'imposer en cours de lecture et les émotions ne sont que peu passées pour moi.

Avis posté par Ems Infos posteur le 21/07/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'histoire est amplement détaillée dans l'historique de la fiche de la BD.
C'est à nouveau un récit sortant des sentiers battus : c'est l'histoire du confinement sur une ile des homosexuels en Italie à l'époque où les fascistes et Mussolini étaient au pouvoir.
Le titre résume bien la mentalité de l'époque, ces mots étant du leader du parti et l'homme au pourvoir...
Le scénario fonctionne sur deux époques, une récentes où deux jeunes journalistes recueillent le témoignage du dernier survivant de cette discrimination.
L'autre époque étant bien entendu le témoignage, il nous ramène 50 ans en arrière.
Le récit passe régulièrement de l'une à l'autre avec beaucoup de fluidité.
La lecture n'est pas trop pesante. Le dessin bichromique façon comics est reposant et très lisible.
L'intérêt est réel mais assez limité. J'ai trouvé la BD assez chère par rapport au contenu peu commercial. Une couverture souple aurait certainement permis une meilleure diffusion, car l'intérêt de ce projet est de rappeler ces faits historiques au plus grand nombre.
La narration et les personnages attachants apportent un plus à cette histoire profondément humaine. Le récit est romancé et bien structuré.
Cette BD ne manque pas d'atouts, elle s'adresse à des lecteurs tolérants car elle n'a pas pour objectif de se cantonner à une population minoritaire.

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque