Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Recherche par critères Recherche par critères - Recherche par mots clés Recherche par mots clés - Les thèmes BD Recherche par thèmes - Carte Histoire-géo interactive Carte Histoire-géo
   
   
   
   
   
  Résultats détaillés Stats
Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces 31 séries dans la liste du menu
Trier par

1 2 Page Suivante Page suivante 
Accéder à la BD Baobab
Titre : Baobab
Note : Note: 4/5 (Franchement bien) pour 1 avis (voir)
Scénariste : Igort
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Baobab sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Igort
Editeur : Vertige Graphic/Coconino Press
Collection : Ignatz
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Série en cours
Date de parution : Juillet 2005
Postée par : Gillix le 06/03/2006

1910, en pleine époque Meiji.
Baobab, le nouveau roman graphique écrit et dessiné par Igort, narre les événements du jeune Hiroshi, orphelin de ses deux parents, et vivant avec sa grand-mère dans la préfecture de Chiba.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

A propos du Tome 1 :

Voilà donc le second volume de la collection "Ignatz" de chez Coconino... pourtant le 4ème est paru il y a quelques mois déjà ("Interiorae"), sans compter Les innocents de Gipi... Etrange ordre de publication... Enfin bref!

Ces errements de publications sont juste dommageables pour nous, au vu de la qualité de la collection jusque là. Et cet opus ne déroge pas à la règle qualitative!

Igort nous livre ici une histoire dont on a, une fois le livre fini, une irrépressible envie de connaître la suite. Comme quoi, certains auteurs européens ont un sacré talent de feuilletoniste, l'auteur en fait partie!

Dans ce premier chapitre, nous faisons simplement connaissance avec les différents protagonistes, et nous ne pouvons que supposer les imbrications de l'histoire. Le scénario global est soigné, bien construit, et nous laisse sur une série de "cliffhanger" à la fin... mais des cliffhanger à la Igort ! Les mystères pour lesquels nous (comprendre "je) attendons des réponses ne sont que des péripéties de la vie de tous les jours, et pourtant...

Question dessin, il est toujours aussi magnifique, l'impression soignée en bichromie (dans des teintes proches de "5 est le numéro parfait") permet de mettre en valeur l'impeccable travail en lavis. Les ambiances sont convaincantes, prenantes. Lorsqu'il pleut, nous sommes mouillés, en Afrique le ciel est bleu et en Amérique du Sud la chaleur tellement écrasante qu'elle nous fait transpirer...

Donc voilà un livre que je vous recommande chaudement, mais de toute façon... c'est à vous de voir!

Accéder à la BD Billie Holiday
Titre : Billie Holiday
Note : Note: 3.5/5 (Franchement bien) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Sampayo (Carlos)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Billie Holiday sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Muñoz (José)
Editeur : Casterman
Collection : Univers d'auteurs
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Mars 2000
Postée par : Gillix le 06/03/2006

Biographie de Billie Holiday.
Née à Baltimore en 1915, disparue à New York en 1959, elle est devenue une chanteuse de jazz mythique.

L'avis de Gillix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

"Southern trees bear strange fruit
Blood on the leaves and blood on the root
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from poplar trees"

Lorsque quelqu'un évoque Lady Day, c'est invariablement ces quelques vers qui me viennent spontanément à l'esprit. Lorsque j'ai vu qu'une bande dessinée existait sur sa vie, ma première réaction a été de l'inquiétude. En effet, comment retranscrire une vie pareille sans faire trop de concessions à l'ambiance ou trop de sentimentalisme...

C'était compter sans le génie de Carlos Sampayo au scénario et de José Munoz au dessin! Ces deux argentins, complices de longues dates, sont au panthéon de mes auteurs préférés. Et dans cet album, ils justifient sans peine toute l'estime que je leur porte.

Tout est là, tout ce qui est nécessaire du moins. L'action se déroulant le jour anniversaire de la mort de Billie Holiday, suivant l'itinéraire de deux personnes autour de la personnalité de l'héroïne de ce livre. Cette journée se déroule tout en flash-back sur la vie de la star, de son enfance miséreuse à sa mort misérable, arrêtée par la police sur son lit d'hôpital, en passant par ses trop rares heures de bonheur.

Pour faire court, il s'agit d'une oeuvre (la dessinée) qui ne vous laisse pas intact à la sortie, de la même manière que son oeuvre (la chantée) parle au plus profond de l'âme humaine...

Même si cela reste à vous de voir, n'oubliez pas :

"Southern trees bear strange fruit
Blood on the leaves and blood on the root
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from poplar trees"

Accéder à la BD Blame !
Titre : Blame !
Note : Note: 3.64/5 (Franchement bien) pour 22 avis (voir)
Scénariste : Nihei (Tsutomu)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Blame ! sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Nihei (Tsutomu)
Editeur : Glénat
Collection : Manga poche
Genre / Public : Science-Fiction / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : Manga
Nb. tomes parus : 10
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Mars 2000
Postée par : ArzaK le 22/05/2002

De l'action pure dans un univers complètement déshumanisé.

L'avis de Gillix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

Voilà une oeuvre particulière, indépendamment de son origine géographique, qui ne laisse personne insensible, positivement ou négativement. Les quelques discussions que j'ai suivies à son sujet ont toujours donné des avis tranchés, dans un sens ou dans l'autre. Pourquoi ?

Une première explication pourrait tenir dans le scénario, que certains n'hésitent pas à résumer à son titre : Blame! En fait de scénario, il faut, à mon sens, davantage parler de ligne directrice. Nihei ne nous donne aucun arrière plan (et ne venez pas me dire que Noise apporte des réponses), aucune clé au démarrage. Les quelques réponses qui nous sont distillées au fil des albums amènent trois fois plus de questions. Nous nageons en plein brouillard. Dès lors, il ne nous reste que deux options, soit nous nous laissons emporter par "l'histoire", soit nous bloquons (et donc n'aimons pas). A titre personnel, j'aime bien les auteurs qui laissent libre champ à mon imagination, et là je suis gâté.

Une autre explication pourrait venir du travail graphique de Nihei. C'est un architecte de formation et cela se voit. Il n'est jamais aussi à l'aise que dans le design de son "décor" urbain. L'univers est glauque, oppressant, même lorsque le héros arrive dans un "espace libre". Donc là encore, soit nous aimons, soit nous détestons et personnellement j'aime cet univers graphique particulier.

Donc voilà une série que je vous recommande, mais attention, dans ce cas plus que dans d'autre, c'est à vous de voir !

Accéder à la BD Brooklyn 62nd
Titre : Brooklyn 62nd
Note : Note: 3.5/5 (Franchement bien) pour 6 avis (voir)
Scénariste : Koeniguer (Michel)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Brooklyn 62nd sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Koeniguer (Michel)
Editeur : Paquet
Collection : -
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 3
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Février 2005
Postée par : Redman le 01/03/2005

Après le succès de la série Bushido, certains personnages reprennent du service ! Dans sa nouvelle série, Kœniguer met en scène des flics corrompus, des gangsters, des tueurs sans scrupule et des innocents en quête de justice, tout ça dans les rues peu sûres de New-York...

L'avis de Gillix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Après la trilogie Bushido et ses péripéties, Michel Koeniguer nous livre ici une suite qui n'en est pas vraiment une. Certains personnages sont repris de la série "mère" (Frankie Lambretta, Jablonsky, Don Borelli (dans son cercueil)), mais ils sont très largement minoritaires et cèdent le devant de la scène à de nouveaux personnages.
Lorsque l'on ouvre cet album, le premier réflexe est de se demander si c'est bien le même dessinateur que Bushido. Réflexe normal, car Koeniguer avait dû adapter son dessin aux exigences de "Pointe Noire" et il avait conservé ce style pour l'ensemble du cycle dans un souci de cohérence. Pourtant la patte est là, c'est bien du Koeniguer. Et de toute façon, si l'on regarde les flashbacks de l'album "Les derniers seigneurs", on peut se rendre compte que c'est bien la même personne qui dessine. Koeniguer est donc revenu à ses premières amours en matière de dessin.
Le résultat ? Il est tout de suite beaucoup plus à l'aise avec ses personnages, qui restent bien maîtrisés tout au long de l'album. En fait le trait de Koeniguer s'est amélioré et cela se voit. Le changement de coloriste a également porté ses fruits, car le trait est mieux respecté et l'atmosphère est très bien entretenue par des teintes chaudes, qui me replonge avec nostalgie dans mes années "Starsky & Hutch"...
Et puisque j'en parle, voilà une orientation de départ du scénario, mais avec une nuance... les héros sont plus... trash, au-delà des limites de la loi. Après on peut reprocher des rôles "convenus", on peut arguer d'une trame par trop classique. Et alors ? En achetant cet album, on ne doit pas s'attendre à vivre une révolution du polar en bande dessinée, oh non, mais passer un excellent moment avec ces flics pas si immoraux que ça, cela oui !
Pour résumer, j'ai bien aimé, j'ai eu du plaisir à la lecture et à la relecture, donc... c'est bon. Mais de toute façon, cela reste à vous de voir...

Accéder à la BD Bushido
Titre : Bushido
Note : Note: 3.11/5 (Pas mal) pour 9 avis (voir)
Scénariste : Koeniguer (Michel)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Bushido sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Koeniguer (Michel)
Editeur : Paquet
Collection : -
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 3
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Mars 2002
Postée par : Macwars le 15/09/2004

John Masanori, tueur de la Mafia italo-américaine aux allures de play-boy apprend qu’il est condamné par un cancer. Ses jours sont désormais comptés. John veut alors changer de vie, quitter les USA, et retourner au Japon où il est né, métis d’un GI américain et d’une japonaise. John se remémore son passé d’orphelin, élevé par un prêtre qui l’a ramené aux USA. Mais son patron, Frankie Lambretta, lui confie un dernier contrat avant son départ. John refusera de l’exécuter. Dès lors, les ennuis vont commencer...

L'avis de Gillix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

A propos du tome 1 :

C'est en me promenant dans les allées de mon magasin favori que j'ai vu cette bd. Je la prends. Je l'ouvre, et là... ben non, pas le choc.

Le dessin peut être qualifié de semi-réaliste, mais il reste pourtant déroutant. Je m'explique. Les décors sont très soignés, bien réalisés et contribuent grandement à l'ambiance de polar; le choix des couleurs contribue également beaucoup à cette ambiance. Tout cela est bien fait, bien maîtrisé même si tout n'est pas parfait. La sensation de "déroutement" provient des personnages, sur les premières planches les têtes sont très semblables et il n'est pas possible de déterminer au premier coup d’œil l'origine (ou mélange d'origine) des personnages. Personnellement, je trouve cela gênant. Mais les choses s'améliorent, à ce niveau, au fil de l'album, même s'il reste par moment difficile de reconnaître les personnages lorsqu'ils sont de profil.
Cela gêne un peu la lecture, mais pas plus que cela.

Le scénario de ce premier opus est bien mené, intelligent. On sent que Michel Koeniguer sait précisément où il va et comment il va s'y rendre. Cela change de nombres de premiers albums d'auteur qui sont sortis ces derniers mois (je vous laisse le soin de citer des noms). L'histoire est parsemée de flash-back destinés à nous faire comprendre le personnage principal. Ils tombent toujours à point, ne sont jamais inutiles, et ne ralentissent jamais le rythme de l'ensemble.

En résumé, un bon premier volume pour un nouvel auteur pour qui le plus dur reste à faire... confirmer en s'améliorant... mais il a le talent pour y arriver, cela se sent.

Un petit bémol pour finir, je peux toujours me tromper, l'auteur peut toujours nous surprendre par la suite, mais l'histoire est presque trop bien résumée par les trois phrases suivantes :

"-Ne fait pas l'idiot, tu n'es pas sur ma liste!
Rien ne t'y oblige...
-Ce que je suis... m'y oblige!"

De toute façon, cela reste à vous de voir !


A propos du tome 3 :

Voici la fin de la trilogie "Bushido", qui est la première production BD de Michel Koeniguer.

Nous nous retrouvons en pleine vendetta entre John Masanori et Sato. C'est une bd d'action et cela se sent à la lecture. Cela va vite, très vite, mais c'est une BD agréable à lire.

Bien sûr, elle est pleine de bruits (des coups de feu surtout) et de fureur (des coups de colère).

Au niveau graphique, MichelK a fait de gros progrès, cela se voit. Les types (exemple, type asiatique) sont plus affirmés, plus précis, les personnages moins "massifs" s'intégrent mieux dans les décors. Mais, à mon avis, MichelK gagnerait énormément à réaliser une BD en noir et blanc. Car son trait souffre énormément des aplats nécessaires à la colorisation informatique (je dis cela après avoir vu des planches originales) et ils le rendent nettement moins vivant.

Côté scénario, on ne trouve, en définitive aucune surprise et pourtant. A la fin du premier tome, je me suis dit : "Est-ce qu'il va oser?". Et bien oui, il a osé! Osé quoi me demanderez-vous?

Je ne parlerai pas même sous la torture, vous n'avez qu'à lire l'album!

En fait il a simplement oser appliquer à la lettre ce que le départ de son scénario impliquait, tout en respectant en plus le titre son album... ça y est, j'en ai trop dit.

En résumé, ces trois tomes ne sont peut-être pas indispensables à tous les BDphiles, mais si vous êtes amateur d'action en BD, franchement vous auriez tort de passer à côté. Ne boudez pas votre plaisir, bien que de toute façon, cela reste à vous de voir ...

Accéder à la BD C'était le bonheur
Titre : C'était le bonheur
Note : Note: 2.2/5 (Bof, sans plus) pour 5 avis (voir)
Scénariste : Blutch
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD C'etait le bonheur sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Blutch
Editeur : Futuropolis
Collection : -
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Septembre 2005
Postée par : Gillix le 06/03/2006

Petites histoires courtes sur le couple et la débâcle des couples.

L'avis de Gillix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

D'emblée, je vous préviens de ne pas vous fier à ma notation, pour les raisons que je vais tenter de vous expliquer. Voilà :

J'aime le travail de Blutch, et c'est relativement fébrilement que j'attendais sa nouvelle livraison, qui plus est chez Futuropolis "nouvelle époque". J'ai aimé Mitchum, adoré Peplum, Blotch, Mish Mash, etc...

Et bien je dois dire que ce coup-ci. il me laisse pantois, perplexe. Que penser de cet album ? Franchement, je ne sais pas!

Par moment, il m'a envoûté, avec son trait si caractéristique, son sens si particulier de conteur en peu d'images. A d'autres moments, je me suis demandé pourquoi je continuai la lecture!

Le livre n'a pas de fil conducteur évident (j'en devine bien un caché derrière tout ça, mais bon). De temps à autre une phrase, un citation ou un dialogue se présente seul sur une page, parfois en rapport avec les images, d'autres fois non (enfin, il me semble).

Blutch n'avait jamais réussi à me larguer dans Mitchum, mais là, il a réussi, et plus d'une fois! Alors, oui, il fait un essai intéressant sur ces moments fugaces d'une journée qui ont été le bonheur. Le bonheur d'être amoureux, comme celui d'être triste, mélancolique, empoisonnant... Mais pour aller où ?

D'ailleurs, avons-nous vraiment besoin d'aller quelque part avec ce livre ?

A tel point que je ne peux pas en conseiller l'achat, en effet, c'est à vous de voir...

Accéder à la BD Le Chat du Rabbin
Titre : Le Chat du Rabbin
Note : Note: 3.8/5 (Franchement bien) pour 46 avis (voir)
Scénariste : Sfar (Joann)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Chat du Rabbin sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Sfar (Joann)
Editeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote
Genre / Public : Inclassable / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 8
Histoire terminée ? Série en cours
Date de parution : Janvier 2002
Postée par : ThePatrick le 29/04/2002

Angoulême 2003 : Alph-Art Polonais (tome 1)
2003 : Prix du jury œcuménique de la bande dessinée (tome 1).
Will Eisner Award 2006 : Best U.S. Edition of Foreign Material

Réflexion sur la religion juive par un chat.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Ce n'est que très récemment que j'ai réussi à entrer dans l'univers de Joann Sfar. Pendant des années j'ai essayé, mais franchement... non. Alors qu'est-ce qui fait que maintenant je donne carrément un coup de coeur à un de ces livres ?

Et bien ce n'est pas directement le sujet de la chronique, mais Klezmer m'a permis d'enfin entrer dans cette univers. Pourquoi je vous parle de ça, "quel est le lien ?" me direz-vous avec justesse. Et bien c'est sa judaïcité (celle de Sfar) qu'il exprime à travers ces deux oeuvres (je ne connais pas encore les autres).

"Le chat du rabbin", c'est d'abord... un chat, curieux et philosophe. C'est aussi le rabbin, avec toutes ses contradictions. C'est Zlabya, c'est son mari, c'est le cousin Malka et son lion et c'est le cheikh Sfar aussi.

C'est peut-être dû à mon parcours personnel dans ma foi, mais j'aime énormément ce rabbin bon vivant pour qui sa fille et sa famille sont tout. J'aime son "intelligence" vis à vis de sa foi et de celle des autres. Et ces caractéristiques se retrouvent dans tant de ces personnages (Le Malka, le cheikh Sfar, l'ashkénaze et sa femme, entre autres) que je ne peux m'empêcher de penser que Joann est moins païen que ne pourrait le laisser supposer d'autres de ces oeuvres.

Je pourrais continuer longtemps sur ce mode-là, mais en conclusion, lisez "Le chat du rabbin", si cela ne vous fait pas de bien à l'âme, cela en fera à votre esprit !

Accéder à la BD Conquistador
Titre : Conquistador
Note : Note: 3.8/5 (Franchement bien) pour 5 avis (voir)
Scénariste : Leclercq (Yves)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Conquistador sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Van Linthout (Georges)
Editeur : Casterman
Collection : Romans
Genre / Public : Inclassable / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Janvier 2005
Postée par : Gillix le 06/03/2006

Les derniers moments d'une star du blues.

L'avis de Gillix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

Voilà un album qui tranche dans les dernières sorties de son auteur... (mais oui, vous savez... Caméra café...) qualitativement!

Tout au crayon, Van Linthout nous livre un travail graphique splendide. Allez, j'ose : et même à se taper le cul par terre tellement c'est bon...

Mais de quoi cela parle-t-il, me demanderez-vous avec raison ? De la conquête du Mexique par les Espagnols ? De la chute de l'empire inca ? De la colonisation portugaise du Brésil ? Eh bien non ! Cela parle de musique... et de musique afro-américaine encore... En fait, cela nous parle du blues.

Vous savez, cette musique des chanteurs blacks à la voix rauque, grattant sur des guitares pour exprimer leur mélancolie, leur vague à l'âme.

Cet album nous parle de cette musique à la fois triste et puissante. Il nous parle d'un aspect de l'âme d'un peuple qui refuse de se laisser abattre. Il nous raconte par petites touches une partie infime de la grande histoire de cette musique. Enfin, il nous raconte la vie telle qu'elle a pu être dans les bayous du "deep south". Cette partie du monde où la vie d'un homme peut, selon la couleur de sa peau, valoir tout ou, plus souvent, ne rien valoir du tout.

Alors je vous invite à vous choisir un album de cette musique, peut importe l'interprète, le compositeur, le chanteur, faites le tourner, et en écoutant cette musique si particulière, savourez ce livre !

Bien sûr que cela reste à vous de voir, mais quand même, ne passez pas à côté !

Accéder à la BD Corto Maltese
Titre : Corto Maltese
Note : Note: 3.85/5 (Franchement bien) pour 54 avis (voir)
Scénariste : Pratt (Hugo)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Corto Maltese sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Pratt (Hugo)
Editeur : Casterman
Collection : Les Romans (A Suivre)
Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 12
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : Mai 1975
Postée par : brunelle le 17/08/2001

Angoulême 1976 : Prix œuvre réaliste étrangère pour La Ballade de la Mer Salée

Le marin légendaire à la boucle d'oreille, qui traverse le monde, le temps, l'Histoire, les révolutions, les rêves...

L'avis de Gillix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

A propos de : Tango

Ecrire ce qui a touché, ce qui sonne juste pour soi est un exercice toujours difficile. Dans le cas des Corto Maltese en général c'est toujours plus dur que pour autre chose, car là, on s'attaque à un mythe de la bande dessinée.

Dans cette aventure, nous retrouvons Corto Maltese en Argentine. Il est à la fois à la recherche d'une amie, sur les traces de sa folle jeunesse et permet en plus à Pratt de nous parler un peu de son pays d'adoption à l'époque du début de sa vie d'adulte.

Comme toujours avec les aventures de notre marin, l'histoire démarre gentillement, il ne s'agit que de retrouver une amie que Corto a connue dans l'album "Fables de Venise", une polonaise. En partant de là, Pratt va mettre en avant la traite des blanches, la corruption, "l'exportation" de criminels états-uniens (avec le viel ami de Corto, Butch Cassidy) et surtout le héros principal de l'histoire, le tango argentin.

Cela peut paraître paradoxal de mettre en avant une danse, mais celle-ci est étroitement liée aux années de jeunesse de Pratt. Le rythme même de l'histoire tout en ralentissement et accélération est un tango, avec sa part de mystère, de séduction. Il est une représentation du jeu de l'amour auquel Corto reste toujours distant, sans que l'on sache pourquoi. Et par là, comme tout tango se respectant, l'histoire est pleine de nostalgie, de mélancolie et d'amour déçu.

D'ailleurs je vous propose une expérience étrange : mettez du tango en musique de fond (du Carlos Gardel de préférence), installez vous confortablement et lisez...

Vous verrez, normalement votre point de vue sur cet album s'en trouvera changé!

J'ai essayé de vous donner l'envie de vous plonger (replonger ?) dans l'oeuvre de Pratt. Ai-je réussi ?

A vous de voir...


A propos de : Les Hélvétiques


Etant Helvéte moi-même, ce Corto Maltese ne pouvait décemment pas me laisser indifférent. Comme dans chaque version couleur, un magnifique cahier de croquis montre différent aspect de la Suisse du début du XXème siècle, notamment les paysannes en costumes traditionels cantonaux. Mais ce n'est pas là que se trouvent les attraits principaux de cette histoire.

Notre maltais est en vacances, accompagnant son ami le professeur Steiner. Ensemble, ils vont rendre visite à un ami de Steiner, philosophe, écrivain et fin lettré. De cet ami, nous ne saurons que le nom et il n'apparaîtra qu'en conclusion de l'album.

Ce livre se trouve en fait dans la droite ligne entamée par les "Fables de Venise", il explore des contes et des mythes de notre occident, liés au judaïsme à Venise et au christianisme dans la villa tessinoise du philosophe.

Pratt utilise les dédales oniriques pour envoyer Corto sur les pas du Graal malgré lui. Le lecteur peu attentif se fait vite dépasser par les errements réfléchis de Pratt. Rien n'est laissé au hasard, de la symbolique de la rose (société des Rose-Croix d'obédience proche des francs-maçons) à la mystique du chevalier déchu. Pratt s'amuse et contourne les règles, faisant apparaître Raspoutine là où on ne l'attend pas, comme membre d'un jury présidé par le diable en personne... dans une affaire étroitement liée au Graal, voilà qui ne manque pas d'humour...

Dans cet album, Pratt atteint le sommet de son oeuvre du point de vue mystique, celui qui viendra encore après, "Mû", n'étant probablement pas assez achevé de ce point de vue (du moins à mon goût).

Je suis un fan de Corto donc mon avis n'est pas forcément objectif, et de plus la mystique m'a toujours intéressé, donc... voilà un excellent album de Corto, non pour le côté aventures ("La Ballade de la mer salée"), mais plutôt pour cet autre aspect de la personnalité du maltais, fasciné qu'il est par le mystère...

Je ne peux que vous le recommander, mais... cela reste à vous de voir!

Accéder à la BD Eeeh ouais bonhomme
Titre : Eeeh ouais bonhomme
Note : Note: 2.5/5 (Pas mal) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Macchia
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Eeeh ouais bonhomme sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Macchia
Editeur : Hécatombe
Collection : -
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Août 2004
Postée par : Gillix le 06/03/2006

Petit conte amoral …

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Un petit coup de coeur pour une petite BD, cela ne fait de mal à personne. En ouvrant ce livre, vous tenez la première production de l'auteur (Macchia) et de l'éditeur (Hécatombes, mais c'est macchia qui est dérrière eux).

Le premier contact (tactile) avec l'objet est agréable, une couverture en bichromie jaune-brun agréable et l'intérieur en brun-blanc pour les pages.

Le premier contact (visuel) commence par rappeler des auteurs déjà bien connus du paysage, Blutch et F. Peeters. Car c'est bien de ce côté là qu'il faut chercher les influences graphiques de Macchia. Le découpage des planches bien qu'imparfait est néanmoins très intéressant.

Le scénario nous raconte l'histoire d'un homme que la vie n'a pas gâté. Abandonné encore nourrisson devant un orphelinat, nous commençons l'histoire au moment où il en sort. Il travaille d'abord comme vendeur de journaux à la criée, puis tombera amoureux d'une fille. Son (futur) beau-père possédant une imprimerie, c'est là qu'il va continuer sa carrière professionnelle jusqu'à reprendre l'imprimerie. Et les ennuis continuent (ben oui, c'est pas parce que je n'en parle pas qu'il n'y en a pas...). Bon je vais m'arrêter là pour l'histoire. Sachez tout de même que (d'après le 4ème de couverture) cette histoire serait un conte autobiographique sur les problèmes d'argent de l'auteur, présenté comme un biographe à 2 sous, un philosophe à 4 sous et poète à 5 sous.

En résumé, nous avons là un album délicieusement immoral qui se contente de nous rappeler que personne ne choisit les conditions dans lesquelles se déroulera sa vie, eeeh ouais bonhomme! Donc libre à vous de passer à côté, mais vous allez le regretter. même si cela reste à vous de voir...

Accéder à la BD Elle
Titre : Elle
Note : Note: 2.93/5 (Pas mal) pour 14 avis (voir)
Scénariste : Montgermont (Fanny)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Elle sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Montgermont (Fanny)
Editeur : Paquet
Collection : -
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Août 2003
Postée par : Remyz le 09/10/2003

Hippolyte est un jeune résistant rennais pendant la seconde guerre mondiale. Par hasard, au milieu des décombres d'un bâtiment bombardé, il rencontre Michelle, une jeune fille étrange qui cherche ses ailes dans les gravats.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Le premier tome de ce dyptique m'ayant fasciné, j'attendai beaucoup du second volume et je n'ai pas été déçu, bien au contraire.

Le trait de Fanny Montgermont s'affirme. Et si le premier tome m'a évoqué le travail d'Algésiras sur sa série Candélabres, ici, l'évocation est différente... En fait, grâce à la couleur, je me suis senti projeté dans un univers très proche de celui d'Hayao Myazaki. L'auteure a parfaitement réussi à transmettre une ambiance poétique à cette histoire à la trame sombre. L'effet de "flouté" de nombreuses scènes crée une sensation étrange, comme si la réalité (de l'histoire) se scindait entre le présent et le rêve...

De plus, ce dessin si particulier colle parfaitement à l'histoire et Fanny Montgermont a également réussi à garder le cap de son scénario. Même si j'ai trouvé l'histoire trop condensée sur les dernières pages... les méfaits du 48CC ? Peut-être... Mais c'est là un défaut bien mineur et négligeable au vu du plaisir de lecture que m'a laissé cet album.

En résumé, nous avons un trait prometteur, une mise en couleur excellente et un scénario attachant bien que sombre par moment... cela reste à vous de voir...

Mais qu'est-ce que vous attendez ?

Accéder à la BD Fanfoué des Pnottas
Titre : Fanfoué des Pnottas
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 3 avis (voir)
Scénariste : Roman (Pascal)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Fanfoue des Pnottas sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Meynet (Félix)
Editeur : Editions des Pnottas
Collection : -
Genre / Public : Humour / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 6
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : Avril 1996
Postée par : nao le 06/11/2002

Les histoires d'un vieux savoyard de caractère.

L'avis de Gillix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Basée sur un personnage secondaire de la série Double M du même auteur, cette série d'histoires courtes (il s'agit de strips publiés dans un journal savoyard) a pour acteur principal Fanfoué, alerte vieillard très porté sur la chose. Il est un peu un pervers pépère campagnard et (relativement) sage.

En fait, cette série vaut surtout par le dessin de Meynet (elle est publiée en noir et blanc).

A mon sens, cette série est à réservé aux fans de Meynet et aux amateurs de montagne… à vous de voire quoi…

(Il faut noter que depuis ce personnage trouve un second souffle dans des histoires complètes en 48 cc nettement plus enlevées et toujours drôles).

Accéder à la BD Francis
Titre : Francis
Note : Note: 3.67/5 (Franchement bien) pour 9 avis (voir)
Scénariste : Raynal (Jake)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Francis sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Bouilhac (Claire)
Editeur : Cornélius
Collection : -
Genre / Public : Humour / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 7
Histoire terminée ? Strips - gags (un thème par album)
Date de parution : Avril 1996
Postée par : Steril le 03/02/2003

Un exercice oubapien des plus amusants!

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Voilà typiquement une petite BD qui ne vaut pas du tout par son graphisme. Le dessin, en effet, est simplifié le plus possible tout en restant facilement lisible. Le but doit vraisemblablement être de ne pas se prendre le chou avec le graphisme.

Mais alors l'humour, alors là pardon, chapeau bas !

Cela fait longtemps que je n'ai pas ri aux éclats avec une bd d'humour. Tout est là, le non-sens, le réfléchi, l'absurde, le bête et méchant, etc. Les mésaventures de ce blaireau sont hilarantes. Le gimmick de chaque strip ("Francis se promène dans la campagne…") n'y est certes pas pour rien, bien au contraire.

Le mérite de cette petite BD est de nous rappeler que chaque fois que nous faisons des actes inconsidérés (comme marcher dans la rue, par exemple, Francis se promène bien dans la campagne). Et… et puis zut allez lire cette série et rire (du moins je l'espère) !

Allez, hop…

Comment ? Vous êtes toujours là ? Ah oui, c'est vrai, c'est à vous de voir…

Accéder à la BD Les Guerriers du Silence
Titre : Les Guerriers du Silence
Note : Note: 3.22/5 (Pas mal) pour 9 avis (voir)
Scénariste : Algésiras
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les Guerriers du Silence sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Ogaki (Philippe)
Editeur : Delcourt
Collection : Neopolis
Genre / Public : Science-Fiction / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 4
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Février 2005
Postée par : Gevaudan le 14/02/2005

Adaptation du roman de SF du même nom écrit par Pierre Bordage.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Après (et en parallèle de) sa très bonne et très intéressante série Candélabres, Algésiras s'attaque ici a un très gros morceau, la trilogie protéiforme de Pierre Bordage : "Les guerriers du silence". Sachant que c'est Delcourt qui a contacté la scénariste pour ce projet, il fallait quand même un sacré courage (ou une bonne confiance en soi) pour relever ce défi. Défi très bien relevé cela dit, malgré plusieurs petites imperfections...

Commençons par le dessin : il s'agit du premier album de Philippe Ogaki est malgré toutes ses qualités, cela se voit... Surtout, ne me comprenez pas mal, le dessin est très bon, mais visiblement, Ogaki a du mal avec certains personnages, qu'il n'a pas encore totalement "dans le crayon" (si vous voyez ce que je veux dire). Quelques perspectives "spéciales", des visages difficilement reconnaissables sous certains angles... mais que des défauts appelés à disparaître s'il confirme les qualités que l'ont peut déjà percevoir nettement.

Le scénario ensuite : je précise tout de suite que je suis un lecteur de Pierre Bordage et que je connaissais déjà les livres avant d'ouvrir la BD...
Du point de vue du lecteur des romans, l'adaptation est bonne, les personnages que nous rencontrons sont fidèlement retranscrits, nous les retrouvons tels que nous les connaissons, moyennant des distorsions inévitables (bien que minimes dans mon cas) dues à Algésiras et à sa propre perception de l'histoire.

Du point de vue de quelqu'un qui ne connaît pas l'histoire maintenant... (exercice de style, je ne prétends pas avoir la science infuse...) : si l'introduction est on ne peut plus classique, le rythme de l'histoire va très vite s'emballer et partir dans presque tous les sens. Au vu de la quantité des personnages introduits dans ce premier tome, il faut accepter beaucoup de choses sans forcément les comprendre pour le moment. Et la vitesse à laquelle l'histoire démarre laisse également une impression de Stacatto qui peut être désagréable. Stacatto dû aux raccourcis inévitables empruntés par Algésiras.

Au final, un bon album de science-fiction, qui plaira surtout aux fans du genre, même si les autres, à moins d'être imperméables à ce genre en général, pourront également y trouver leur bonheur. Quant aux lecteurs de Bordage, ils ne seront pas déçus par la qualité de la transcription d'Algésiras... même si... ;op Et puis de toute façon, c'est vous qui voyez !

Accéder à la BD L'Histoire du Soldat
Titre : L'Histoire du Soldat
Note : Note: 2.5/5 (Pas mal) pour 8 avis (voir)
Scénariste : Ramuz (Charles-Ferdinand)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD L'Histoire du Soldat sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Casanave (Daniel)
Editeur : 6 Pieds Sous Terre
Collection : -
Genre / Public : Conte / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Mars 2005
Postée par : Ro le 25/03/2005

Mise en image d'une pièce de théâtre de Charles-Ferdinand Ramuz, jouée pour la première fois en 1918, mis en musique par son ami Igor Stravinsky.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Daniel Casanave continue dans la veine des adaptations de la littérature, après William Shakespeare (MacBeth), Guillaume Apollinaire (Les mamelles de Tirésias) et Alfred Jarry (Ubu roi) voici qu'il s'attaque à Charles-Ferdinand Ramuz.

Etant un amateur de Casanave et vaudois, je ne pouvais décemment pas passer à côté de ce livre.

Pour l'amateur de noir et blanc, le trait de Casanave est toujours autant fascinant, le dessinateur passant du trait continu à la superposition de petit trait (je ne suis pas sûr d'être clair) suivant qu'il traite les personnages ou les décors, et encore cela dépend des circonstances.

Comme il l'a fait dans ces précédentes adaptations, Casanave nous fait entrer dans l'histoire par le biais de mille et une astuces visuelles, tout en essayant de nous faire comprendre ce qu'il passe dans la tête du soldat (selon lui). C'est sans peine, qu'ainsi il nous mène dans le pays de Vaud quelque part entre Denges et Denezy ou sur les routes de son bonheur.

C'est une histoire triste, malgré tout, car s'il faut donner une morale à cette histoire c'est que "l'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté".

Mais à tout bien prendre, ce qui m'intéresse le plus après voir terminé ce livre et ruminé cette histoire, c'est… à quand le prochain ?
Car sans faire de série, Casanave m'a accroché à son travail. Et c'est une sacrée performance!

En résumé, voilà un album que je vous conseille, même si, comme d'habitude, cela reste à vous de voir…

Accéder à la BD Hubert, un privé à la cambrousse
Titre : Hubert, un privé à la cambrousse
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 5 avis (voir)
Scénariste : Heitz (Bruno)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Hubert, un prive a la cambrousse sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Heitz (Bruno)
Editeur : Gallimard/Seuil
Collection : -
Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 10
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : 1995
Postée par : Gillix le 06/03/2006

Comme le dit le titre, un privé à la campagne … des enquêtes, hum, trépidantes …

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

A propos du tome 10, L'affaire Marguerite :

Voici enfin la suite des aventures du détective campagnard, cette fois aux prises avec... les impôts fonciers !

Oui, bon, d'accord ce n'est pas vraiment le sujet de l'album, mais cette façon qu'a Heitz de planter son histoire dans la réalité de Monsieur Tout-Le-Monde me fascine !

Et puis cet album est une perle, une vraie, une rare, une noire, ronde et parfaite! Cet album fourmille de clins d'oeil divers et variés, ancrant cette histoire dans la France des années cinquante. Nous pouvons y croiser un personnage célèbre et important pour notre passion commune. Et tout ceci sans compter les clins d’œils aux comportements de certains "admirateurs"... Ce livre est une poésie !

D'autres que moi pourraient vanter bien mieux la qualité du travail de Heitz sur la narration, telle que sa fluidité, par exemple, mais bon... Je me contenterai de vous implorer de ne pas passer à côté de ce chef-d’oeuvre ! C'est à vous de voir, d'accord, mais franchement, ne passez pas à côté.

Accéder à la BD Jésus de Nazareth (Delcourt)
Titre : Jésus de Nazareth (Delcourt)
Note : Note: 3.75/5 (Franchement bien) pour 4 avis (voir)
Scénariste : Madsen (Peter)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Jesus de Nazareth sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Madsen (Peter)
Editeur : Delcourt
Collection : Hors collection
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Octobre 1995
Postée par : Hesperide le 14/01/2004

Une vision adulte du Nouveau Testament.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

J'ai lu cette BD du danois Madsen pour la première fois en 1992, à sa sortie. Intrigué par le choix du sujet, Jésus, très peu exploré en bande dessinée dans "la version des évangiles" autrement que par les images d'Epinal. Et les bandes dessinées que je connaissais sur le sujet était toute dessinée sans... vie, en image figée, sans force, sans impact.

L'auteur prend ici le parti de raconter l'histoire en se basant sur les quatre récits évangéliques. Il en tire une histoire que je trouve intéressante car racontée du point de vue de Pierre (l'apôtre). Tout au long de cette histoire, Madsen fait transparaître le ressenti de Pierre vis à vis des miracles, des guérisons, des paraboles, des enseignements de celui qui deviendra le Christ des chrétiens. En faisant cela, il apporte un éclairage nouveau sur la façon d'aborder un texte que beaucoup trouvent dépassé, désuet.

Les amoureux de la fidélité historique (pour ce qu'elle vaut puisque nous n'avons que les évangiles pour nous parler du Nazaréen) seront de toute façon froissés par les libertés que prend Madsen. Les autres trouveront qu'il ne va pas assez loin. Il faut savoir ce que l'on attend d'une bande dessinée avant d'ouvrir celle-ci. Si vous voulez juste passer un moment de distraction, passez votre chemin. Si vous vous laissez emportez sur les chemins de la réflexion vous pouvez faire le détour.

Je pourrais encore vous parlez du scénario plus en détail, mais bon... J'ose espérer que dans notre civilisation judéo-chrétienne, sans forcément être d'accord, les bases soient connues.

Je pourrais vous parlez du dessin, que je trouve très beau, de Madsen. De son découpage particulier, pas toujours facile à suivre, confus même parfois.

Mais je préfère vous laissez vous faire vous-même une idée, car de toute façon... c'est à vous de voir!

Accéder à la BD Leonora
Titre : Leonora
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 6 avis (voir)
Scénariste : David B.
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Leonora sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Martin (Pauline)
Editeur : Denoël Graphic
Collection : -
Genre / Public : Conte / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Octobre 2004
Postée par : Spooky le 18/09/2005

Le parcours d'une jeune fille fascinée par la quête du Graal...

L'avis de Gillix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

J'ai acheté cette BD sur la foi du nom de David B., dont je viens de découvrir le travail et... franchement, je ne suis pas déçu. Je ne connaissais pas la dessinatrice, Pauline Martin, et j'ai trouvé plaisant ce que j'ai découvert.
Il s'agit de l'histoire d'une jeune femme, noble, choisissant de quitter son foyer pour partir en quête du Graal. L'histoire se déroulant à la fin du moyen-âge, ce point de départ ne manque pas de piquant. Imaginez, une femme qui choisit de se lancer dans une "affaire" d'hommes... Mais si elle part à l'aventure, c'est bel et bien à cause de la démission des mâles, de leur penchant pour la traîtrise et le lucre plutôt que la droiture, l'honneur et la cause de la veuve et de l'orphelin...
En utilisant cette symbolique, David B. nous entraîne dans ses abîmes de réflexions, dans lesquels il nous promène, pour peu que nous le laissions faire...
Le graphisme de Pauline Martin, lui, colle parfaitement tant à l'ambiance du scénario qu'à son essence. En effet tout au long des pages, il n'a jamais cessé de m'évoquer les enluminures et autres livres d'heures du moyen-âge, me ramenant sans cesse aux côtés fabuleux des superstitions et légendes de cette époque qui nous sont parvenus.
En conclusion, nous avons chacun nos goûts d'accord, mais... franchement vous auriez tort de passer à côté de cette oeuvre ! Même si cela reste à vous de voir !

Accéder à la BD Le Messager
Titre : Le Messager
Note : Note: 3.28/5 (Pas mal) pour 18 avis (voir)
Scénariste : Richez (Hervé)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le Messager sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Mig
Editeur : Bamboo
Collection : Grand Angle
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 6
Histoire terminée ? Série terminée (cycles de 3 tomes)
Date de parution : Mai 2003
Postée par : Neo le 04/06/2003

Jérusalem ce matin, une tombe du premier siècle est mise à jour par un professeur juif bien connu pous ses écrits révisionnistes de la virginité de Marie. Une tombe qui pourrait être celle de l'apôtre Jacques le Mineur et qui peut donc apporter la preuve de la fratrie du Christ et faire vaciller le dogme de l'Immaculée Conception sur ses bases.

L'avis de Gillix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Avis sur le tome 1 La Sainte Lance :

Mon avis sur cet album (pour lequel je suis potentiellement bon client) va être dur.

Le dessin de Mig n'est pas fabuleux, mais il est bon. Il colle parfaitement à l'histoire, même s'il manque peut-être d'un peu de personnalité.

Je ne trouve rien de rédhibitoire jusque là, bien au contraire, car une couverture avec un prêtre qui à la tronche à Stallone, il faut oser, et cela me plaît bien.

Le scénario maintenant, en fait, c'est lui qui m'énerve.
Certes pas dans la trame générale de l'histoire, qui est plutôt pas mal, une histoire à la Daniel Eastermann, donc avec des espions d'un genre un peu spécial. Là encore, je reste bon client. Sans être renversant, jusque là, je n'ai toujours rien à redire, pas original, mais pas rebutant.
Mais alors c'est quoi qui te gêne, allez-vous me dire avec raison ?

En fait le point de départ de mon "agacement" à l'encontre de cette BD est un point de détail du scénario. Point de détail du scénario certes, mais ce n'en est certainement pas un du point de vue de l'histoire :

Selon Richez, en 1934 Hitler aurait été un simple aquarelliste faisant un tour dans le Hofburgmuseeum de Vienne en Autriche. C'est impossible. En effet, il était chancelier de l'Allemagne depuis février 1933 et l'Autriche n'était pas encore annexée.
Pourquoi cela me gêne, m'énerve ? Simplement parce que la réalité historique est distordue, car Hitler a effectivement réalisé des aquarelles dans ce musée... avant la première guerre mondiale, alors qu'il tentait de devenir architecte...
Cela me fâche car l'information est facile à trouver avec un outil tel internet. Et, pour l'avoir vécu, des imprécisions semblables sont du pain béni pour les révisionnistes, qui s'empressent, généralement, de les rajouter à leur argumentaire.

Il y a d'autres points qui me chagrinent, mais comme ils sont présents dans d'autres BD (que je lis et apprécie parfois), je ne les relèverai pas ici.

Alors la bande dessinée est un divertissement, ok, elle n'a certainement pas pour vocation de nous enseigner l'histoire d'accord, mais il est certaines choses que je ne peux pas laisser passer.

En conclusion, voilà un album que je ne vous conseille pas, vous l'aurez compris, de Richez, je vous dirais de plutôt regarder du côté de sa production humoristique (qui me plait bien), mais de tout de façon, c'est à vous de voir.



A propos du tome 3 L'Archange :

Je reprends le clavier pour la fin de ce cycle dont j'avais plus que vertement critiqué le premier tome... Voici donc la suite et la fin de l'enquête du père Gabriel (celui qui a la tête de Stallone) et de Sarah Cohen. Nous avons toujours droit la traque des deux héros par Monseigneur Echebal, traque qui finira de manière... surprenante!
Et oui, j'ai trouvé le scénario de cet album intéressant et surtout utilisant au mieux les éléments mis en avant dans les opus précédent (même si celle concernant un certain attentat est un câble du pont de St-Nazaire...)! Et surtout, j'ai beau eu chercher la petite bête pour la précision historique, il n'y a cette fois strictement rien à redire!
En fait ma seule vraie critique irait au dessin de Mig. Parfois, j'ai eu l'impression que ses personnages changeaient de tête, particulièrement le cardinal et son homme de main, mais bon... c'est surtout pour pinailler...
Alors voilà, au vu de l'ensemble du cycle, je lève totalement les critiques générales que j'ai put émettre (reste la trop grosse faute de date dans le premier tome). Et je vais même jusqu'à vous dire que ce cycle est intéressant pour tout amateur de polar ou de récit d'espionnage.
Ben oui, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis... Mais bon, je peux dire ce que je veux, cela reste à vous de voir...

Accéder à la BD Mitchum
Titre : Mitchum
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Blutch
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Mitchum sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Blutch
Editeur : Cornélius
Collection : Pierre
Genre / Public : Inclassable / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 5
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Octobre 1987
Postée par : Gillix le 07/03/2006

Mitchum constitue une aventure artistique aussi fascinante qu'originale. Libre d'inventer comme d'enfreindre ses propres règles, Blutch y esquive les pièges de la virtuosité pour laisser la seule émotion guider sa main.

L'avis de Gillix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Blutch fait partie de ces rares auteurs qui publient leurs expérimentations, leurs essais. Vous pourrez toujours me rétorquer, avec raison, qu'ils sont nombreux dans les marges de l'univers BD, d'accord. Mais combien de ces auteurs sont passés de la marge au centre (ou presque) ? Peu, très peu …

Dans Mitchum, Blutch part sans contrainte. Il a droit à un nouveau format (en 1996) qu'il exploite en plein. Pas de contrainte structurelle, pas de contrainte de pagination, pas de contraintes narratives, il invente des codes pour mieux les briser, en permanence.

Les techniques de dessins également seront expérimentées, passant d'une pseudo-ligne claire aux hachures si populaires aujourd'hui pour les auteurs "nouvelle BD" (ciel que je n'aime pas cette expression). Ces expérimentations sont le plus visible, par exemple, dans la dernière page du premier "comix". Page dans laquelle Blutch passe d'un dessin net à un trait épais, presque pâteux et néanmoins fascinant qui évoque un autre grand de ces marges : Baudoin.

Les histoires que Blutch nous conte dans ces fascicules n'ont pas de structure prédéfinie. Il se donne un point de départ et verra bien où il arrive, du moins c'est l'impression qu'il me donne.

Vous êtes donc avertis, vous les amateurs de scénarii en béton, passez votre chemin. Ces livres ne sont pas fait pour vous !

Maintenant, si vous êtes prêt à vous laisser emporter par le dessin, en écouter sa musique, je vous garantis de passer un bon moment. Bien que cet instant aura des hauts et des bas, la qualité n'étant certes pas égale.

Voilà donc une oeuvre dont je vous recommande la lecture, mais c'est à vous de voir…

1 2 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque