Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD
Recherche par critères Recherche par critères - Recherche par mots clés Recherche par mots clés - Les thèmes BD Recherche par thèmes - Carte Histoire-géo interactive Carte Histoire-géo
   
   
   
   
   
  Résultats détaillés Stats
Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces 2510 séries dans la liste du menu
Trier par

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 126 Page Suivante Page suivante 
Accéder à la BD Les 1001 nuits de Schéhérazade
Titre : Les 1001 nuits de Schéhérazade
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 3 avis (voir)
Scénariste : Maltaite (Eric)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 1001 nuits de Scheherazade sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Maltaite (Eric)
Editeur : Albin Michel
Collection : -
Genre / Public : Erotique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Décembre 2001
Postée par : Ro le 08/05/2007

Laissez-vous envoûter par les contes de Schéhérazade. Des histoires féériques et passionnées à en perdre la tête.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

J'ai lu ces contes dans L'Echo des Savanes à leur parution, et si ma mémoire est bonne, je crois que l'aspect érotique est plus poussé ici que dans Robinsonne du même auteur ; ce dernier récit était encore assez sage, car c'était la première Bd vraiment érotique de Maltaite. 2 ou 3 ans plus tard, il fait donc preuve de plus d'audace, et son trait agréable et suave donne beaucoup de sensualité à ses petites femmes nues.

L'ensemble des contes est joliment illustré et coloré, j'ignore si ces adaptations sont fidèles aux contes originaux, mais après tout on s'en fout un peu, on lit cette Bd pour son aspect érotique parce qu'on sait ce qu'on va y trouver. Maltaite prend soin aussi de souligner l'aspect oriental des 1001 Nuits, exotisme garanti. Une lecture de détente tout à fait honorable et soignée.

Accéder à la BD 1066
Titre : 1066
Note : Note: 2.5/5 (Pas mal) pour 4 avis (voir)
Scénariste : Weber (Patrick)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 1066 sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Tenderini (Emanuele)
Editeur : Le Lombard
Collection : Hors collection
Genre / Public : Historique / Tous publics
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : 04 Février 2011
Postée par : Alain Matte le 17/12/2011

Histoire de Guillaume le conquérant.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 2/5 (Bof, sans plus)

"1066" est ni plus ni moins l'adaptation en BD de la tapisserie de Bayeux, considérée parfois (et même abusivement je trouve) comme étant une des premières formes de bande dessinée. D'autres spécialistes ont aussi avancé que les fresques rupestres de Lascaux ou les codex précolombiens s'assimilaient à cette forme archaïque de BD... tututtut, je ne suis pas d'accord ; la bande dessinée prend son identité en utilisant le support papier, point final, son histoire remonte donc au Suisse Rodolphe Topffer. Mais ne nous égarons pas.

Cette célèbre tapisserie raconte l'épopée de Guillaume le Conquérant parti revendiquer la couronne d'Angleterre qui lui avait été promise par le roi Edouard le Confesseur, et dont le cousin Harold se parjure en la coiffant ; dans toute l'Histoire de l'Angleterre, la seule conquête réussie sera celle entreprise par Guillaume, c'est ce qui est brodé soi-disant par la reine Mathilde sur les 70 m d'étoffe qui composent cette illustre oeuvre d'art, mêlant images et récitatifs en latin. C'est aujourd'hui un formidable document qui nous renseigne sur les armements et les costumes normands...

Cette histoire, je la connais par coeur et j'adore l'étudier ; j'aime cette période de temps farouches où la vie est rude, où tout est un peu brut et plein de dureté. C'est une période médiévale assez méconnue, pas assez enseignée à l'école parce que justement trop fruste, au détriment du beau XVème siècle plein de raffinement.
Aussi, cette Bd avait de quoi me plaire, et j'aurais voulu l'aimer, hélas je reste un peu dubitatif devant le résultat. De cette histoire passionnante et riche qui s'achève par l'éclatante bataille de Hastings en 1066, le scénariste se fourvoie dans un récit inutilement pompeux et mal développé. Le rythme est un peu lourd, et surtout le récit manque de souffle épique car trop tourné vers les scènes de palabres et d'intrigues de cour. Alors que la matière était là, il n'y avait qu'à la cueillir ; quel dommage de choisir un tel traitement.

La vraie originalité étant d'utiliser la tapisserie de Bayeux comme fil conducteur illustratif du récit, ça aurait suffi à faire de cette Bd une oeuvre majeure.
Sur le plan historique évidemment, c'est plutôt fidèle et solide puisque la trame suit la tapisserie en l'incorporant aux cases, et en parsemant le tout de citations empruntées à ladite tapisserie. Mais l'intérêt n'est donc pas assez soutenu, et là-dessus le dessin est plutôt bizarre, pas vraiment laid, mais il ne me satisfait pas davantage. Le style semi-réaliste affiche un ton un peu figé avec des crayonnés volontairement laissés en l'état qui semblent vouloir donner des effets de style, mais qui ont plutôt un air de dessin inabouti ou pas vraiment fini. Ce procédé graphique n'est pas concevable dans une Bd historique sérieuse.

Voici donc une Bd que je n'arrive pas à noter correctement, surtout que étant passionné d'Histoire, il m'est toujours difficile d'être négatif, mais il faut être juste, et à défaut et devant tant d'imperfections qui ont perturbé ma lecture, je note 2,5/5....

Accéder à la BD Les 110 Pilules
Titre : Les 110 Pilules
Note : Note: 2.85/5 (Pas mal) pour 13 avis (voir)
Scénariste : Magnus/Pichard (Georges)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 110 Pilules sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Magnus/Pichard (Georges)
Editeur : Delcourt
Collection : Erotix
Genre / Public : Strictement pour Adultes / Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : Avril 1986
Postée par : Ro le 09/03/2004

Deux histoires du Jin Ping Mei, le classique chinois de la littérature érotique, mis en image par Magnus et par Pichard.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Aussi habile dans les pockets sadico-érotiques que dans les oeuvres plus ambitieuses, Magnus (dont on n'a pas oublié "Kriminal" et Nécron) prouve avec ces 110 pilules (récit paru en Italie en 1986) qu'il excelle dans un trait plus léché et un noir et blanc très contrasté, doté d'une force peu commune.

En effet, les séquences sexuelles de cette adaptation d'un conte chinois du XVIème siècle, d'une audace inouïe, prennent un impact incomparable qu'elles n'auraient sans doute pas eu sous un trait plus grossier. Magnus soigne ici particulièrement son dessin d'une grande finesse (qu'on retrouvera dans Femmes envoûtées) pour des séquences érotiques si hard que certains passages n'apparaitront pas lors de sa publication en France dans L'Echo des Savanes, journal pourtant réputé très permissif.

Ce récit est un sommet de l'érotisme en BD, qui sera édité par Albin Michel en 1986, et que Delcourt a eu la bonne idée de rééditer. Pichard y a donné une suite, mais sans rencontrer le même succès; un achat indispensable pour tout amateur d'érotisme.

Accéder à la BD 13, rue de l'espoir
Titre : 13, rue de l'espoir
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Gall (Jacques et François)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 13, rue de l'espoir sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Gillon (Paul)
Editeur : Les Humanoïdes Associés
Collection : -
Genre / Public : Roman Graphique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Juin 1981
Postée par : L'Ymagier le 30/09/2006

Les multiples démêlés sentimentaux et professionnels de la jolie Françoise.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

C'est le plus fameux des strips quotidiens français qui peut sans honte rivaliser avec les grands strips sentimentaux américains comme Juliette Jones (Juliette de mon coeur), un genre inventé par eux et où ils sont passés maîtres, même à la télé (rappelez-vous Peyton Place).

Ce soap français totalise plus de 4000 strips publiés chaque jour dans France-Soir entre 1959 et 1972. Une formidable saga familiale, unique en France, dont le dessin sensuel de Gillon illustrait parfaitement les histoires à l'eau de rose écrites par les frères Gall. La vie quotidienne y est épicée d'intrigues sentimentales, d'émotion et de suspense, bref tous les ingrédients du roman-photo, qui pendant 13 ans a tenu en haleine une génération de midinettes.

Au-dela de l'intrigue forcément cucul, les scénaristes ont brossé un tableau tendre et désormais nostalgique de la société et de la sensibilité populaire française des années 60, une époque sans soucis et sans crise, celle de mes parents que Gillon a fixé pour une postérité inoxydable. On y suit le destin de Françoise Morel, jolie blonde à couettes, à l'esprit fleur-bleue parfaitement représentatif de l'époque, qui connaitra des aventures sentimentales fort nombreuses cherchant inlassablement l'homme de sa vie. Elle reste la vedette principale du strip, mais chaque épisode s'entrecroise avec ceux des autres personnages qui sont les occupants de l'immeuble sis au 13 rue de l'Espoir.

J'ai eu l'occasion d'en lire quelques épisodes, et ce n'est pas trop mon truc, mais c'est une oeuvre importante qu'il faut respecter. Quant à l'achat, attention, pour ceux qui veulent découvrir la bande, les 2 gros pavés édités par les Humanos sont lourds à digérer, ça représente 1000 pages à se farcir, car ce qui était d'un charme certain débité en strip, peut s'avérer indigeste consommé en gros album de ce type, il faut fractionner. En tout cas, c'est de la pure chronique de tous les jours, sans prétention, qui a réussi à marcher avec brio sur les plate-bandes d'un genre presque essentiellement ricain.

Accéder à la BD 14-18
Titre : 14-18
Note : Note: 3.4/5 (Pas mal) pour 5 avis (voir)
Scénariste : Corbeyran (Eric)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 14-18 sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : le Roux (Etienne)/Chevallier (Loïc)/Brizard (Jérôme)
Editeur : Delcourt
Collection : Histoire et Histoires
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 8
Histoire terminée ? Une histoire par tome (prévue en 10 tomes)
Date de parution : 20 Août 2014
Postée par : pol le 29/08/2014

Une grande saga en 10 albums sur la première guerre mondiale

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

En substance, cette série semble bien, et elle l'est, elle l'est même trop ; c'est un peu ironique d'affirmer ça , mais c'est un peu mon excuse pour ne pas la poursuivre au-dela des 3 albums existants. Je ne voulais pas au départ me lancer encore dans une série sur la guerre de 14-18, surtout quand on voit le nombre d'albums prévus, j'en ai marre des séries longues, et c'est pourquoi je ne recommande pas l'achat, c'est trop onéreux, il vaut mieux la lire en biblio. Mais bon, j'ai quand même craqué et lu le premier album pour voir, puis les 2 suivants... et ce que j'imaginais se produisit : je perçais tout de suite la qualité du propos, le sérieux des auteurs, et l'excellence du dessin.

Mais surtout, je me retrouvai avec 8 braves types, des copains qui quittent leur petit village de campagne et leurs femmes pour aller se frotter au gigantesque abattoir humain de cette Grande Guerre, décidée par de bedonnants politiques à barbiches, incapables de régler leurs problèmes autrement que dans le sang de millions d'innocents qui n'ont rien demandé et qui n'en ont rien à foutre de leur connerie.

Déjà, le prologue laisse percevoir l'horreur qui va se jouer, "les gueules cassées" vont être légion. Les portraits de ces 8 copains et de leurs compagnes sont si attachants que je n'ai pas envie de les voir souffrir ou mourir dans les tranchées puantes et les champs de bataille de Verdun ou de la Somme. Tout le début lors de la fête au village qui présente les personnages, permet d'apprécier des gens sympathiques, même si c'est pas évident de bien les identifier, et le contraste est plutôt violent dès le premier coup de feu dans ce village allemand où la mort est déjà de sortie (dans son plus simple appareil, comme dirait une chanson célèbre). Cette hécatombe est rendue encore plus horrible par l'excellent dessin de Le Roux.

Le premier contact aussi des 8 gars avec leur hiérarchie toujours aussi bornée et détestable, est aussi très significatif, c'est pour eux à l'évidence un ennemi aussi néfaste que le Boche en casque à pointe.
Tout ceci me rappelle trop de souvenirs de lecture ou de films assez douloureux et que je n'ai pas trop envie de revivre, et surtout j'aime trop ces braves types pour les voir réduits en chair à canon, comme dans les Bd de Tardi... aussi, j'ai décidé d'arrêter là, c'est très dommage, j'aurais aimé continuer car je sens bien que la série est forte, qu'elle va être passionnante et instructive, l'intérêt grandit, mais dans la tristesse et l'amertume, car combien reviendront ?

Une belle série qui donne déjà le ton, mais qui risque de lasser le lecteur par sa longueur ; je lui souhaite en tout cas de réussir ; déjà avec L'Ambulance 13, j'ai eu ma dose de douleur en 14-18..

Accéder à la BD 1830 - La Révolution Belge
Titre : 1830 - La Révolution Belge
Note : Note: 3.5/5 (Franchement bien) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Vernal (Jean-Luc)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 1830 - La Revolution Belge sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Franz
Editeur : Le Lombard
Collection : Histoires de l'Histoire
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Janvier 1980
Postée par : Mac Arthur le 18/04/2011

1830, la révolution belge. En 1980, Jean-Luc Vernal et Franz nous relatent cet événement à l'occasion du 150ème anniversaire du pays.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Après l'avis d'un lecteur belge, voici celui d'un lecteur français.
Evidemment, n'étant pas Belge, je n'aurai sans doute pas la même vision que l'ami Mac Arthur, du moins pas le même attachement à ce pays qu'est la Belgique puisqu'il n'est pas le mien, mais en tant que pays francophone, je le considère comme très proche de la France, enfin en ce qui concerne les Wallons, et je garde un bon souvenir de mes séjours dans les environs de Liège et les Ardennes belges lorsque j'allais voir un ami là-bas. Le regard que je porte sur la Belgique est celui d'un observateur souvent désolé de voir ces 2 communautés que sont les Wallons et les Flamands se disputer comme des chiffonniers depuis tant d'années, d'ailleurs je n'aime guère les Flamands, je ne les trouve pas sympathiques, et les Hollandais qui nous envahissent l'été chez moi en Aquitaine ne font rien pour se rendre agréables. Faut dire que l'ami liègeois m'a un peu conditionné aussi à ce rejet.

Mais cette dissension entre ces 2 factions belges remonte à cette révolution de 1830, on en sent les retombées qui 150 ans après continuent à pourrir les relations dans ce plat pays, et dont Jacques Brel déjà aimait à se moquer dans ses chansons. En fait, cette rivalité couvait bien avant la révolution de 1830, ça commençait à Waterloo, et j'ai apprécié que les auteurs remontent jusqu'à 1814 pour montrer cette gestation. Dans cet album, j'ai appris plein de trucs intéressants sur une page d'Histoire que je connaissais mal.

Je trouve que la narration n'est pas ennuyeuse et didactique comme peuvent l'être certaines Bd de ce calibre ; Vernal fait revivre cette révolution sous la forme d'une chronique vivante à travers le combat mené par les 2 personnages fictifs de Gauthier et Catherine qui sont les témoins de l'événement. Le dialogue et le textuel parfois importants mais difficilement évitables dans une telle Bd, restent précis, vivants, abordables et compréhensibles. Je regrette seulement que le rôle de Charlier-Jambe de Bois ne soit pas montré, le personnage aurait mérité plus qu'une simple évocation, et dans l'album Il était une fois... les Belges, une page lui était consacrée.

Sur le plan graphique, Franz s'en sort bien, même si son dessin fait un peu fouillis par endroits, certaines cases sont très chargées et bien remplies, mais il réussit de bons décors et des personnages crédibles. C'est donc une équipe performante ici, Vernal et Franz n'ont pas traité le sujet par-dessus la jambe, et en plus si l'album est si épais, c'est qu'il n'y a que 33 planches de Bd, le reste étant occupé par un dossier conséquent très détaillé et passionnant pour bien comprendre tous les rouages de ce grand événement historique, avec gravures anciennes, photos et aquarelles de Franz. Un bel album que je suis content d'avoir dégoté en bon état dans les bacs à 5 euros à Angoulême.

Accéder à la BD La 27ème lettre
Titre : La 27ème lettre
Note : Note: 3.55/5 (Franchement bien) pour 22 avis (voir)
Scénariste : Desberg (Stephen)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD La 27eme lettre sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Will
Editeur : Dupuis
Collection : Aire Libre
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Juin 1990
Postée par : Thorn le 06/06/2002

Mon clavier étant "politiquement correct", je n'ai pu écrire le titre comme il le faut : sur la couverture de l'album, le 'e' de '27e' est remplacé par une croix nazi...

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

La première impression qui me vient, c'est la surprise : pour quelqu'un qui comme moi a tellement été habitué au dessin de Will sur Tif et Tondu et quelques autres Bd jeunesse, il faut un certain temps d'adaptation pour s'acclimater au fait que là, on n'est plus du tout dans une bande jeunesse mais bien adulte. Mais après tout, il n'est pas le seul dessinateur de Bd jeune public à avoir abordé une BD plus adulte ; je pense à Seron notamment avec Les Petites Femmes, même si ça reste dans un domaine humoristique.

Ici, ça ne l'est pas , le sujet n'est pas tellement attirant, mais comme j'avais envie de voir comment Will pouvait s'en sortir avec ce genre de récit plus grave, j'ai continué. Le fond de guerre nazi est souvent accessoire, mais par endroits, il participe grandement au récit qui est avant tout l'histoire d'une jeune garçon au milieu d'un bordel de luxe peuplé de prostituées au grand coeur, tout est vu à travers ce filtre, malgré une fin désespérément tragique et déprimante. L'intérêt principal étant de situer l'action à Berlin juste avant le grand ouragan de la guerre, et non sur un quelconque front en Europe.

Au niveau graphique, Will ne change pas tellement son trait qui reste le même que sur ses précédentes séries ; il opte seulement pour une mise en page différente et des cases plus grandes. Au vu de la gravité du sujet, je me demande quand même si Will était bien le dessinateur qu'il fallait pour illustrer cette histoire.

Finalement, j'en sors ni déçu ni enthousiasmé ; c'est une histoire gentillette, sympathique à lire, avec quelques moments forts mais aussi des moments de tendresse et d'émotion.. Rien de transcendant, mais une jolie histoire quand même..

Accéder à la BD Les 3 mousquetaires du maquis
Titre : Les 3 mousquetaires du maquis
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 2 avis (voir)
Scénariste : Marijac
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 3 mousquetaires du maquis sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Marijac
Editeur : Albatros/Editions de Châteaudun
Collection : -
Genre / Public : Humour / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 3
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Janvier 1968
Postée par : L'Ymagier le 22/11/2006

Une très bonne parodie des combats entre des résistants et l'occupant allemand.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 2/5 (Bof, sans plus)

Avec ces personnages crées officiellement en novembre 1944 dans le n°1 de Coq Hardi, Marijac tourne en dérision l'occupant allemand et les collabos. Il s'est inspiré d'authentiques résistants, et avait fait paraître ses 3 héros un peu avant dans un bulletin clandestin ronéotypé destiné à remonter le moral de ses collègues résistants, alors qu'il participait au maquis d'Auvergne.

Les 3 compères maquisards, l'Avocat, la Torpille et Pinceau ridiculisent les "Frisés" par leur astuce, un peu comme l'ont fait les Pieds Nickelés en 14-18, mais ce n'était pas la même guerre ni le même esprit. Ici, sans verser une goutte de sang ni tuer un Fritz, seulement en recourant à la ruse et à des stratagèmes savoureux, le joyeux trio en met plein la vue à une armée allemande déstabilisée.

L'ennui, c'est que cette bande très appréciée à une époque par mon père ou mes oncles, est toujours restée sans saveur pour moi ; sans doute n'ai-je pas su saisir l'humour et la farce, mais en réalité c'est le dessin qui me freinait, je ne l'ai jamais supporté ; il est très reconnaissable, à la limite de la caricature, avec de la verve et du mouvement, mais je le trouvais vilain, surtout par les gueules des personnages à peine esquissées. Ce qui était très drôle par contre, c'est le langage "bien de chez nous" et l'esprit cocardier, ce qui me fait comprendre pourquoi ma famille et les gens de cette génération qui a vécu la guerre et l'immédiate après-guerre, appréciaient cette Bd.

C'est pourquoi je recommande l'achat pour ces personnes à qui ça peut rappeler des souvenirs, c'est une sorte de document dessiné, et aussi la bande s'adresse plus aux collectionneurs qu'à des lecteurs de notre époque... moi je reste sur ma position.

Accéder à la BD 3 Souhaits
Titre : 3 Souhaits
Note : Note: 3.3/5 (Pas mal) pour 10 avis (voir)
Scénariste : Gabella (Mathieu)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 3 Souhaits sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Martinello (Paolo)
Editeur : Drugstore
Collection : -
Genre / Public : Conte / Tous publics
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 3
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : 05 Mai 2010
Postée par : Miranda le 05/05/2010

Un jeune homme meurt... et ressuscite. Il était un haschischin, un tueur surentraîné. Il est devenu un djinn. Un génie, enfermé dans une lampe... Pour l’éternité ?

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 2/5 (Bof, sans plus)

Cette relecture des contes des Mille et une nuits inspirée au départ par Aladin et sa lampe, et mixée avec un aspect historique (les Croisades, Baudouin et Saladin) ne m'a guère convaincu, c'est dommage car le thème était porteur et pouvait offrir de belles envolées. On est donc dans ces Mille et une nuits, un monde magique et merveilleux qui m'a souvent enchanté, et je croyais y être séduit ; évoquer les djinns et cet univers imaginaire d'une grande richesse est une bonne idée, mais c'est un fantastique un peu désordonné, sans grande cohérence narrative et surtout sans grande profondeur.

Malgré des clins d'oeil adroits aux autres contes (Ali Baba, Sinbad, Shéhérazade) et malgré la qualité du dessin de Martinello, j'ai laissé tomber après lecture du tome 1. Je n'ai rien perdu car un ami a lu la suite et a trouvé que ça devenait compliqué et trop exagéré dans certaines actions.

Le dessin lumineux est très beau, je soupçonne du boulot à l'ordi, mais le résultat est joli, Martinello (qui dessinera un peu plus tard Catherine de Médicis) livre des images saisissantes et une mise en page musclée et dynamique mettant en valeur les créatures de cauchemar... dommage que le reste ne suive pas, notamment le côté captivant du récit.

Accéder à la BD 300
Titre : 300
Note : Note: 3.41/5 (Pas mal) pour 32 avis (voir)
Scénariste : Miller (Frank)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 300 sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Miller (Frank)
Editeur : Rackham
Collection : Hors collection
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : Comics
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? One shot
Date de parution : Octobre 1999
Postée par : Cassidy le 16/04/2002

Will Eisner Award 1999 : Best Finite Series/Limited Series

Retrace la bataille des Thermopyles, qui vit le roi spartiate Léonidas et 300 de ses meilleurs guerriers affronter l'armée perse de Xerxes, cent mille fois plus nombreuse, au 5ème siècle avant notre ère.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 2/5 (Bof, sans plus)

Si l'on est passionné par l'Antiquité grecque, on connaît la lutte menée par la Grèce contre les Perses des rois Darios et Xerxès, avec des batailles célèbres comme Marathon et Salamine, où s'illustrèrent les Athéniens. Sparte, grande rivale d'Athènes, eut aussi sa bataille célèbre en 480 av.J.C., au défilé des Thermopyles, étroit passage rocheux défendu par Léonidas et ses 300 soldats d'élite, au prix de leur vie.

C'est cet épisode glorieux qu'on n'apprend plus guère à l'école et vu d'après mes souvenirs dans un vieux péplum italien, que choisit d'illustrer Frank Miller. C'est un récit âpre, plein de fureur, au texte d'une grande richesse et aux dessins qui s'offrent en pleine page ou en vignette, favorisés par le format panoramique de l'album. La première partie se décline sous des allures de conte philosophique et contemplatif aux accents shakespeariens, tandis que la seconde partie s'articule autour de la bataille des Thermopyles qui vire au bain de sang. Cet aspect est bien plus soft ici que dans le film de Zack Snyder qui appuie sur le côté sanglant et bourrin. Ma vision du film avant la lecture de l'album n'a en rien affecté mon jugement sur ce dernier, mais il faut reconnaître que le film est 100 fois mieux.

Miller sacrifie un peu les personnages (à part Léonidas, le traitre Ephialtès et le roi Xerxès) et y fait l'apologie de la puissance spartiate, de sa dureté, de son ardeur au combat et de son goût pour l'honneur : pas de place pour les faibles, seuls les forts sont dignes de Sparte. Malgré quelques audaces graphiques discutables (Xerxès représenté en drag-queen), ce roman graphique peut être considéré comme une réussite de la nouvelle BD américaine en 1998, auquel le film rend un hommage par son visuel explosif, assez fidèle aux images dessinées. Le seul ennui, c'est qu'avec le dessin de Miller, j'ai beaucoup de mal ; c'est assez irrégulier, car certains dessins sont d'une laideur repoussante, comme pas finis ou ressemblant à des croquis, et par endroits, d'autres sont assez beaux. Quelle Bd ça aurait pu être un tel sujet servi par un dieu du dessin....

Accéder à la BD Le 3e Oeil
Titre : Le 3e Oeil
Note : Note: 3.17/5 (Pas mal) pour 6 avis (voir)
Scénariste : Corbeyran (Eric)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Le 3e Oeil sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Espé
Editeur : Delcourt
Collection : Machination
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : 22 Octobre 2008
Postée par : pol le 07/11/2008

Enfant, Arnaud suit, une nuit, le fantôme d'un garçon qui le conduit vers un puits et lui demande de prendre un cliché du lieu.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Habitant Bordeaux depuis très longtemps, je crois qu'il était inévitable que je lise un jour cette Bd qui est en filigrane une véritable promenade touristique de la ville que Corbeyran, résidant bordelais, connaît aussi bien que moi ; avec son compère Espé, il nous emmène dans un tas de lieux différents. Mais même si j'ai reconnu sans mal tous ces lieux dessinés avec précision, je me suis retrouvé avant tout dans une sacrée bonne histoire, une intrigue policière moderne, pas excessivement originale (et même plutôt classique, car des magouillages de notables et des scandales étouffés, c'est courant), à laquelle s'ajoute un soupçon de fantastique.

Mais c'est la façon de raconter qui est réussie et qui crée une dynamique ; le récit est bien conduit, tout est bien structuré et s'enchaîne parfaitement, les personnages sont bien typés, même s'ils ne sont pas forcément attachants, bref c'est bien dosé. L'idée de situer l'action à Bordeaux est bonne, et plus intéressante évidemment pour quelqu'un du coin, d'où ma grand mansuétude pour la note ; certains vont croire que je fais du favoritisme...hum il est sans doute peu probable que j'aurais noté 4/5 si l'action s'était déroulée à Toulouse ou à Clermont-Ferrand (quoique...), en tout cas, ça change de Paris ou de New York.

De plus, le dessin me plaît beaucoup plus, Espé a fait de gros efforts d'amélioration depuis Le Territoire, son trait est plus fluide, fin et précis dans les décors bordelais (et même arcachonnais) qu'il restitue à merveille, même dans des petits détails insignifiants comme les corbeilles à papier, les lampadaires des stations de tram, les grilles du parterre d'eau des quais, ou les barrières des boulevards ; il a dû prendre un paquet de photos pour reproduire tout ça, car il n'y a pas une erreur. Les personnages sont également plus fluides et n'ont plus ces corps déformés ou disproportionnés qu'on voyait dans ses premiers travaux.

Un bon récit, bien foutu et agréable à lire.

Accéder à la BD Les 4 As
Titre : Les 4 As
Note : Note: 2.09/5 (Bof, sans plus) pour 34 avis (voir)
Scénariste : Chaulet (Georges)/Craenhals (François)/Salma (Sergio)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 4 As sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Craenhals (François)/Debruyne (Jacques)/Maury (Alain)
Editeur : Casterman
Collection : -
Genre / Public : Aventure / Tous publics
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 43
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : Janvier 1964
Postée par : Kael le 23/06/2002

Drôles et inventifs, trois garçons, une fille et leur chien vivent des aventures rocambolesques à gogo.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

le nombre d'avis très négatifs me navrent, c'est de la méchanceté gratuite, je vais donc essayer de défendre cette série qui a fait souvent la joie de l'enfant solitaire que j'étais. Il faut bien comprendre d'abord que cette bande est destinée à un public enfantin, et je ne vois pas honnêtement ce qu'il y a d'affligeant là-dedans. Le graphisme de Craenhals est donc adapté à ce lectorat, il est plus hergéen, plus caricatural, très Ligne Claire, mais à la limite du réalisme puisque décors et véhicules sont réels.

Si on cherche bien, toutes les bandes jeunesse sont naïves, et ici, il n'y a pas plus de naïveté que dans une autre. Ces 4 adolescents en quête d'aventures, se retrouvent mêlés à des histoires cocasses au savant cocktail de policier, d'exotisme, d'action et surtout d'humour. Ils sont tous très typés : Lastic est le bricoleur génial qui fait figure un peu de meneur, Doc est l'intello à lunettes plongé dans ses bouquins et citant Platon ou Cicéron, Bouffi est le bon gros qui ne pense qu'à manger, Dina est la fille du groupe qui rêve beaucoup et cause autant d'ennuis aux garçons qu'elle rend de services; le petit chien Oscar quant à lui, est prêt à mordre tout pantalon qui pourrait nuire à ses maîtres. D'autres personnages récurrents comme les policiers stupides Brodequin et Lecardunoie font des apparitions et accentuent le côté gaguesque de leurs maladresses.

Tout ça est très sympathique, et je me souviens encore d'heures agréables de lecture et de détente avec les 4 As; les albums que je possède ne quitteront pas ma biblio car ils me rappellent de bons souvenirs de gosse, et aujourd'hui, cette Bd peut plaire à de jeunes enfants; je recommande seulement de préférer les 15 premiers albums, car une série qui s'étire dans le temps comme celle-ci (43 albums c'est trop) présente à un moment donné des signes d'essoufflement.

Accéder à la BD 421
Titre : 421
Note : Note: 3.2/5 (Pas mal) pour 10 avis (voir)
Scénariste : Desberg (Stephen)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 421 sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Maltaite (Eric)
Editeur : Dupuis
Collection : -
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 10
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Mars 1983
Postée par : okilebo le 21/09/2003

De nos jours, les aventures d'un espion qui parcourt le monde.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Cette intéressante série débute sous un angle parodique et léger lorsqu'elle paraît dans Spirou en 1980, elle est traitée un peu à la manière des aventures de Tif et Tondu, et c'est un peu normal, vu que Maltaite est le fils du grand Will, sans compter qu'il bénéficie des soins du scénariste de son père, en la personne de Desberg, il a donc tout pour offrir une série divertissante et réussie.

Après les 3 ou 4 premiers récits, le ton change et devient plus sérieux, voire grave parfois; le graphisme de Maltaite subit une mutation : d'un trait hérité de son père au début, il adopte ensuite un style beaucoup plus réaliste. Les scénarios de Desberg abandonnent les intrigues de départ, un peu faciles, aux dialogues rares, et se dirigent vers des situations plus complexes, tout en gardant un peu d'humour et des péripéties passionnantes.

La bande qui prend pour thème l'espionnage, est dynamique et se lit vite; la ressemblance du héros Jimmy Plant alias 421 avec James Bond n'est pas fortuite; il se retrouve souvent dans des endroits exotiques, ses aventures sont mouvementées et les jolies filles sont bien présentes, mais la série a son originalité propre. Elle cesse hélas lorsque Maltaite se tourne vers la BD adulte où cette fois, il pourra dessiner de jolies petites femmes mais déshabillées, en prouvant qu'il est très doué dans cet exercice.
Les albums sont tous d'un niveau de qualité égale.

Accéder à la BD 666
Titre : 666
Note : Note: 2.26/5 (Bof, sans plus) pour 39 avis (voir)
Scénariste : Froideval (François)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD 666 sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Tacito (Franck)
Editeur : Zenda
Collection : -
Genre / Public : Fantastique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 6
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Août 1993
Postée par : Kael le 18/09/2001

Depuis le temps qu'on en parlait, ça devait bien arriver un jour... Les portes de l'Enfer se sont ouvertes et les démons envahissent la Terre ! Pas d'autre solution que d'envoyer le père Carmody combattre les hordes barbares. Amateur d'alcools forts et de flingues aux calibres dévastateurs, Carmody débarque. Ca va faire mal, très mal !

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Voila une Bd au mélange de SF et de fantastique totalement original, et surtout, elle est totalement détendante. Certes, c'est archi bourrin et vulgaire, mais qu'est-ce que c'est poilant. Ce père Carmody, homme d'église atypique aux nerfs d'acier, aux calibres dévastateurs, amateur de whisky et au franc-parler décapant, me fait penser un peu au personnage de James Woods dans le film Vampires de John Carpenter; c'est une sorte de chevalier de la religion, un Rambo épiscopal, et on se demande ce qu'un costaud tatoué qui jure comme un charretier fait dans l'habit d'un prêtre. Il est épaulé dans son combat contre les démons par des alliés comme frère Billy et par une nana couillue, le colonel Sarah. Ces personnages ne sont pas creusés, mais c'est pas grave, on ne s'attache pas à eux.

C'est pareil pour la succube Lilith qui passe son temps à se vautrer dans des plaisirs saphistes et orgiaques ou à commander ses troupes démoniaques dans des tenues ultra sexy, tout en humiliant Kathy Schmurtz, reporter TV sodomisée dès le 1er épisode par un démon queutard.
C'est donc une série complètement délirante, barbare, féroce, d'une violence frénétique et très saignante, où rien n'est sérieux, c'est le but recherché. On reconnaît le goût de Froideval pour les ambiances totalement déjantées et auxquelles Frank Tacito, par ses dessins hallucinants et parfois trop surchargés, donne vie avec une fureur acharnée. Il réussit des mises en page démentes, aux images gore bourrées de détails, et même des double-pages saisissantes, bien mises en valeur par le grand format des albums, notamment dans le tome 2 "Allegro Demonio" ou dans le tome 5 "Atomik Requiem".

Les scènes de combat pleines de rage alternent avec l'érotisme sauvage des filles hyper sexuées qui constituent le harem de Lilith, mais dans tout ces massacres et ce stupre, Froideval insère aussi avec jubilation des scènes et des répliques drôles. De toute façon, il faut prendre cette série comme un gros fendage de gueule.
Ce qui explique qu'il vaut mieux la lire en bibliothèque pour passer un bon moment, mais ça n'est pas obligatoire à l'achat.

Accéder à la BD Les 7 Merveilles
Titre : Les 7 Merveilles
Note : Note: 3.57/5 (Franchement bien) pour 7 avis (voir)
Scénariste : Blengino (Luca)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 7 Merveilles sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Andreucci (Stefano)/Ali (Roberto)/Bennato (Tommaso)/Sarchione (Antonio)/Magno (Carlos)/Marty (Lionel)/Palma (Antonio)
Editeur : Delcourt
Collection : Conquistador
Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 7
Histoire terminée ? Une histoire par tome
Date de parution : 23 Avril 2014
Postée par : pol le 29/04/2014

Nouvelle série concept : Les 7 merveilles de l'antiquité

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

Cette série concept a l'air très tentante, et j'ai hâte de voir les autres récits concoctés autour de ces 7 Merveilles, surtout les jardins de Babylone, le phare d'Alexandrie et le colosse de Rhodes.

TOME 1
On sent nettement que le scénariste s'est un peu forcé pour conter une histoire qui tienne la route autour de la statue de Zeus, non pas que l'histoire soit médiocre mais parce qu'en fait, cette oeuvre monumentale de Phidias ne joue ici qu'un rôle relativement secondaire, tout repose sur les personnages et les relations qu'ils tissent ensemble ; Phidias n'est pas tout à fait au centre de l'intrigue, les lutteurs athéniens Kionis et Pantarké l'Olympien sont plus prépondérants, mais le vrai héros c'est Aurélios dont sa quête sincère pour retrouver son jeune fils occupe la partie la plus importante de l'album. Chacun de ces personnages plus quelques autres interviennent dans le récit et il n'y a pas de vrai héros. Ceci dit, l'histoire sans être captivante, est quand même attractive.
Le dessin est beau et racé, il donne du caractère à ce type de tragédie grecque. Je ne suis pas déçu pour autant, mais je m'attendais à quelque chose de plus mystérieux et plus insidieux en rapport direct avec la statue, alors que là, j'ai plutôt l'impression qu'elle sert juste de décor de fond, c'est un peu dommage.

TOME 2
Ce tome me plait mieux : le contexte babylonien me convient, étant attiré par les civilisations mésopotamiennes. Contrairement au tome 1, j'ai l'impression que la merveille est mieux utilisée, servant bien l'intrigue, et non comme un décor de fond comme c'était le cas précédemment. Un autre élément intéressant, c'est le contexte historique plus étoffé : la captivité des Juifs à Babylone, épisode figurant dans la Bible, et l'implication directe d'un souverain qui reste mystérieux et fascinant, Nabuchodonosor dont le règne marqua l'apogée de l'empire babylonien.
Ces jardins légendaires ont-ils vraiment existé ? J'ai lu des trucs sur eux, et je savais que c'était un cadeau de Nabuchodonosor à son épouse nostalgique de sa contrée verdoyante, mais cette fabuleuse construction attribuée parfois à la reine Semiramis, a fait l'admiration des témoins qui les ont contemplé ; les jardins sont bien représentés dans cet album avec leurs terrassements conformes à ce que j'avais vu sur des gravures.
Le dessin m'a un peu dérangé au départ, et puis je l'ai accepté, mais certains visages ne sont pas toujours très jolis ; le dessinateur réussit mieux ses décors avec les jardins, la ziggourat et la colossale porte d'Ishtar, elle aussi bien restituée d'après les descriptions des Anciens. Ce tome 2 remonte le niveau, mais j'attends encore pour hausser ma note ou pas..

TOME 3
Cet album se révèle le meilleur pour l'instant, d'emblée l'ensemble me plaît beaucoup ; l'idée d'une intrigue policière dans cette Antiquité est toujours un concept fascinant, et ça démarre fort dès la première page. Cette intrigue tourne autour du célèbre phare et utilise bien le monument, en se servant d'une invention authentique d'Archimède ; l'époque est sensiblement la même que dans Hotep, l'Egypte est sous domination grecque, c'est une période intéressante et moins évoquée que l'Egypte pharaonique, la Bd m'a paru donc bien documentée, avec des références historiques solides.
Au niveau graphique, c'est très plaisant, l'auteur s'inspire un peu du graphisme d'Alex Alice qu'il remercie d'ailleurs comme source d'inspiration ; il réussit de belles pages, avec des cases très remplies, un effort est fait sur les décors, et notamment avec une belle pleine page du phare en début d'album. Un bon opus qui permet de remonter ma note.

TOME 5
Boaf, ce tome n'est pas véritablement concluant pour emporter l'adhésion, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus mystérieux et surtout de plus fascinant avec le potentiel de cette grande pyramide, il y avait sûrement des trucs à trouver sur le côté sépulture, tombeau, momie... je sais pas , mais quelque chose de lié aux rites funéraires, plutôt qu'à des meurtres rituels déjà vus ailleurs dans ce type de bande, notamment Sur les Terres d'Horus.. et même dans cette série, avec l'épisode consacré au phare d'Alexandrie, il était déjà question de meurtres étranges. Malgré cette déception au niveau du scénario, le monument est utilisé mais il aurait pu l'être encore plus ; quant au dessin, c'est du beau travail, avec toutefois de nombreuses scènes se déroulant dans une certaine obscurité, et traitées en fond violet ou vert, ce n'est pas toujours très adroit, mais il y a pire. Un tome qui me laisse sur une impression mitigée.

TOME 4
Blengino et Sarchione se retrouvent, le dessin de ce dernier a l'air un peu moins appliqué sur les personnages mais reste vigoureux et bon sur les décors, avec des double-pages saisissantes, dont celle de l'Artemision. Le scénario imagine une version plausible du temple en feu (on pense en effet qu'il a été détruit de la sorte), il y a un peu de sexe, mais l'ensemble est astucieux, bien tourné et utilise bien le monument. Bref un très bon album.

TOME 7
Je pensais que pour ce dernier tome, les auteurs mettraient le paquet, et j'attendais beaucoup de ce Colosse de Rhodes, statue énorme qui m'a toujours fasciné par sa réalisation. Hélas, 3 fois hélas, c'est une grosse déception, pratiquement tout l'album ne s'occupe pas du monument, l'intrigue est sans grand intérêt, autour d'un jeune médecin hanté par un spectre dont on se fout comme de sa première cuite, prouvant ainsi que Blengino n'est pas un auteur régulier. Il y avait tant à faire pour mettre en valeur ce colosse, comme par exemple dans le film de Sergio Leone, mais c'est seulement dans les dernières pages que les auteurs se souviennent qu'ils sont dans les 7 Merveilles... de plus le dessin n'est pas spécialement vilain, mais il est assez bizarre par endroits.

Au final, après lecture de ces 2 derniers tomes, je n'ai pas pu lire le tome 6, j'espère que ça viendra un jour, mais je me retrouve avec des tomes moyens ou qui auraient pu être mieux, et seulement 2 tomes vraiment bons, sur le phare d'Alexandrie et le temple d'Artemis, je conserve quand même ma note d'origine au vu d'un concept hardi et intéressant.

Accéder à la BD Les 7 vies de l'épervier
Titre : Les 7 vies de l'épervier
Note : Note: 3.79/5 (Franchement bien) pour 48 avis (voir)
Scénariste : Cothias (Patrick)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD Les 7 vies de l'epervier sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Juillard (André)
Editeur : Glénat
Collection : Vécu
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 7
Histoire terminée ? Série terminée (Suite dans "Plume aux vents")
Date de parution : Mai 1983
Postée par : Steril le 23/01/2002

Les aventures de la baronne Ariane de Troil

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 5/5 (Culte !)

Après le coup d'éclat des Passagers du vent, la revue Circus publie en 1982 ce qui va devenir une BD culte, d'une incontestable qualité, un véritable sommet du genre historique, une série-phare chez Glénat. Le récit présente de nombreux personnages, dont le pilier est Ariane de Troïl, elle admire les exploits d'un mystérieux justicier baptisé l'Epervier. Autour de cette trame simple, les auteurs Cothias et Juillard font progresser leur histoire en brassant plusieurs thèmes: défense de la cause paysanne, aspect ridicule de la fatuité des nobles, fin de règne d'un roi jouisseur et inconstant aussi bien en amour qu'en politique (Henri IV), ton érotique latent où ce roi se montre goguenard dans des scènes paillardes bien illustrées par le trait limpide et souple de Juillard qui réussit ainsi à créer une atmosphère, aidé bien-sûr par son scénariste Cothias qui brosse un tableau cruel et coloré de cette époque agitée de l'Histoire; il travaille en profondeur les psychologies de plusieurs personnages, qu'ils soient authentiques ou fictifs, et transforme le tout en une véritable tragédie shakespearienne dont les pions sont savamment mis en place. A cela s'ajoute la richesse du dialogue qui conforte l'esprit de cette époque justement restitué.

Certes, de grands évènements historiques sont montrés, tel l'assassinat du roi par Ravaillac, mais les auteurs ne se complaisent pas dans une Histoire boursouflée de détails et insufflent une bonne dose de romanesque, malgré une narration complexe voire confuse qui peut surprendre au premier abord. On assiste à des scènes violentes ou horribles qui donnent une force peu commune et une authenticité à cette Bd, et auxquelles le lecteur que j'étais à l'époque n'était pas encore habitué ; j'en étais resté aux bandes académiques du journal Tintin.

Le prequel Masquerouge crée avant "Les 7 vies de l'épervier" pour un public plus jeune (publié entre 1980 et 1982 dans Pif-Gadget), pourra aider à éclaircir certains épisodes restés dans l'ombre. En revanche, des nombreuses séries dérivées, seule Plume aux vents qui est la suite directe, en 4 albums, sera très attendue par les fans.
Malgré un dessin et une colorisation très années 80 que certains lecteurs plus jeunes critiqueront, il faut avouer que même 30 ans après, cette formidable saga tient encore la route, parce qu'elle est d'une étoffe des grandes séries, et qu'elle ne pouvait que séduire un vieil amateur d'Histoire de France comme moi. La souplesse du trait de Juillard est remarquable notamment dans les beaux décors architecturaux, et les anatomies féminines aux formes toujours opulentes.

Bref, Les 7 vies de l'épervier reste un must absolu pour tous les amateurs d'aventures historiques, et j'en redemande tellement que j'ai lu en suivant toutes les séries dérivées (même si elles ne sont pas toutes de qualité), et surtout la suite directe "Plume au vent", à laquelle succédera bientôt une 3ème époque. Une série exceptionnelle et incontournable.

Accéder à la BD les 7 Vies de l'Epervier - troisième époque
Titre : les 7 Vies de l'Epervier - troisième époque
Note : Note: 4/5 (Franchement bien) pour 1 avis (voir)
Scénariste : Cothias (Patrick)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD les 7 Vies de l'Epervier - troisieme epoque sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Juillard (André)
Editeur : Dargaud
Collection : -
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? Série en cours (prévu en diptyque ?)
Date de parution : 10 Janvier 2014
Postée par : Agecanonix le 28/07/2014

De retour à Paris la baronne Ariane de Troïl se met en quête de retrouver sa fille, en même temps qu'elle doit affronter des ennemis implacables.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 4/5 (Franchement bien)

La formidable épopée de Les 7 vies de l'épervier reprend vie avec cette 3ème époque. S'imposait-elle ? Non diront certains détracteurs, oui diront les fans, dont je fais partie ; après tout, lorsque Cothias et Juillard ont fait "Plume au vent" (ou seconde époque) qui était la suite directe des "7 Vies..", on s'est aperçu qu'elle était très attendue, et ici, c'est la même chose, la 3ème époque enchaîne directement à la suite de "Plume au vent", mais avec 15 ans de plus.

Comme les 2 précédents cycles, elle joue avec les destins croisés de personnages au sein de la grande Histoire, avec toujours autant de brio, et ça commence par un duel.
Au début, j'hésitais, je me disais que ça sentait le commercial à plein nez, et que tout avait été dit dans cette magnifique fresque du XVIIème. Et puis, j'ai vite changé d'avis, car tout fan se régalera de ces intrigues remarquablement agencées par Cothias qui reforme son duo gagnant avec Juillard. Le lecteur retrouve le trait magique de ce dernier, avec l'exactitude des décors et une Ariane étrangement toujours belle, même 15 ans après, alors que Germain et les autres ont vieilli ; mais ce détail n'est guère important.

Ce qui compte, c'est que cette nouvelle aventure ait fort bien démarré, elle est prenante et on pourrait en rester là, mais je suppose que les auteurs ont encore plein de choses à dire. La série peut donner l'impression de s'adresser surtout à un lectorat de fans ; dans un premier temps sans doute, car les références et renvois vers les 2 séries précédentes (et même vers Masquerouge) sont nombreux, mais elle intéressera aussi les amoureux d'Histoire, rien que pour le plaisir de lecture, et il serait dommage de bouder son plaisir.

Une suite qui s'engage donc de très belle façon.

Accéder à la BD A la recherche de la Licorne
Titre : A la recherche de la Licorne
Note : Note: 3.38/5 (Pas mal) pour 8 avis (voir)
Scénariste : Ruiz (Emilio)
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD A la recherche de la Licorne sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Miralles (Ana)
Editeur : Glénat
Collection : Vécu
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 3
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Septembre 1997
Postée par : Thorn le 24/07/2002

En 1471, le roi Enrique IV de Castille, connu sous le sobriquet de L'Impuissant, ordonne à Juan de Olid, un de ses fidèles, d'organiser une expédition en Afrique Noire et de ramener une corne de licorne réputée pour ses pouvoirs aphrodisiaques.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

J'adore les histoires d'expéditions dans des territoires inconnus où plane le danger, et avec cette trilogie, je n'ai pas été déçu. On serait presque tenté de dire : tout ça pour ça ! En effet, Juan de Olid part en Afrique Noire avec 40 soldats, un médecin, un lieutenant, Andrès, un moine, frère Jordi, un traducteur de langues du nom de Paliques, une vierge, Doña Josefina, censée servir d'appât à la licorne, ainsi que ses suivantes....ça fait beaucoup de monde.

Leur quête durera plus de 17 ans à la recherche d'une chimère, entre montagnes, déserts et jungles hostiles peuplés de tribus menaçantes et d'animaux sauvages, pour connaître une fin tragique : la moitié des hommes mourront, la licorne restant introuvable, sera découverte par ignorance sous la forme d'un rhinocéros, Juan sortira de cette aventure meurtri, diminué, vieilli et mutilé, avant de rencontrer en 1492 Christophe Colomb partant à son tour vers les Indes.

Cette grande fresque historique et exotique est écrite intelligemment par Emilio Ruiz qui montre avec acuité la longue dégration de ce groupe, et permet à Ana Mirallès d'imposer son style graphique déja bien rôdé, plus carré, moins fluide que dans Djinn, mais embelli de belles couleurs, riche par ses décors et costumes espagnols ou mauresques, ainsi que son goût pour les cultures orientales et les contrées lointaines, où s'invite toujours la sensualité.

Accéder à la BD A la recherche de Peter Pan
Titre : A la recherche de Peter Pan
Note : Note: 3.57/5 (Franchement bien) pour 35 avis (voir)
Scénariste : Cosey
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD A la recherche de Peter Pan sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Cosey
Editeur : Le Lombard
Collection : Signé
Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 2
Histoire terminée ? Série terminée
Date de parution : Août 1984
Postée par : Piehr le 12/05/2002

L'étrange destinée d'un écrivain anglais dans les Alpes valaisannes, en 1930, sur les traces du célèbre personnage créé par James M.Barrie.

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Depuis le temps que j'entendais parler de cette Bd, j'ai enfin cédé le pas, mais je m'attendais honnêtement à quelque chose de bien plus transcendant.
Cosey délaisse l'Asie spirituelle de Jonathan pour sa Suisse natale dans ce premier récit indépendant en 1984 et 85, proposé en 2 tomes de la collection Histoires & Légendes du Lombard (j'ai lu l'édition Signé en 1 volume). A la suite de ce succès, Cosey poursuivra ce type de récit chez Dupuis dans la collection Aire Libre, et j'en ai découvert quelques-uns...

C'est un récit contemplatif au ton poétique, exalté par le dessin de Cosey qui a toujours contribué à ce sentiment depuis Jonathan, et même dans presque toutes ses Bd indépendantes comme Saigon-hanoi, Le Voyage en Italie ou Joyeux Noël, May !... En même temps, c'est une sorte de documentaire sur le Valais, ses habitants, ses villages, ses coutumes...

Cosey offre de belles images de montagne et de solitude neigeuse, traduisant la splendeur des paysages helvétiques ; ses cases sont baignées de lumière, mais en même temps, j'ai un peu l'impression que ça ne joue que sur cet aspect graphique pour plaire au lecteur, parce que le récit en lui-même ne m'a pas véritablement touché. Certes, c'est une jolie histoire, aux accents très littéraires, avec un personnage attachant, mais elle n'est pas plus extraordinaire que certains autres récits indépendants de l'auteur, il n'y a pas de quoi en faire un exceptionnel chef-d'oeuvre, et quand je vois encore cette flopée d'avis positifs (contre 4 négatifs), je trouve que cette Bd est très surcotée ; personnellement, j'ai préféré Saigon-hanoi du même Cosey, mieux construit, plus introspectif...

En plus, j'ai relevé un détail qui ne me semble pas crédible : lorsque l'avalanche détruit le village, le héros s'en sort alors qu'il est sur le haut du glacier ; je m'étonne qu'un Suisse comme Cosey qui doit connaitre la montagne, puisse créer une telle situation.
Bon sinon, j'aime le contemplatif, mais avec certaines limites, c'est un bon album sans plus.

Accéder à la BD A Table !...
Titre : A Table !...
Note : Note: 3/5 (Pas mal) pour 1 avis (voir)
Scénariste : Quino
Commandez cette série sur Amazon France, la livraison est gratuite !
Commandez la BD A Table !... sur bdfugue.com ! Achetez cette BD en ligne sur Priceminister.com
Dessinateur : Quino
Editeur : Glénat
Collection : -
Genre / Public : Humour / Ados - Adultes
Type d'oeuvre : BD
Nb. tomes parus : 1
Histoire terminée ? Strips - gags
Date de parution : Décembre 1981
Postée par : Agecanonix le 30/07/2015

Des gags axés sur les plaisirs de la table, idéal pour les gourmets...

Cet album a reçu le Grand Prix de l'Humour Noir 1981

L'avis de Agecanonix
Note : Note: 3/5 (Pas mal)

Il me semble que dans mon avis sur Mafalda, j'avais signalé mon intérêt pour les dessins humoristiques de Quino, art subtil qu'il pratique depuis 1973. Comme dans ses autres albums qui abordent des sujets du quotidien, Quino choisit d'épingler tout ce qui touche à l'art de la table, il divise son album en petits chapitres (les fournisseurs, la cuisine, le choix des plats, les boissons, le service, les restaurants typiques...) et distille son humour en une véritable succession de petits miroirs fantaisistes qu'il nous jette à la face en nous démontrant l'absurdité humaine.

Les recueils de dessins humoristiques chez Serre ou Mordillo offrent souvent des dessins en une page, ce qu'on appelle un panel, alors que chez Quino, il y a certes du panel, mais aussi beaucoup plus souvent des successions de dessins sur une page qui forment ainsi une saynète amusante, cette formule étant plus proche de la bande dessinée telle qu'on la connait, d'autant plus que Quino introduit aussi des bulles dans ses dessins. Il démontre quand même par des dessins pleine-page le ton caustique et sarcastique, parfois angoissant auquel il a habitué ses lecteurs, grâce à un dessin tout en finesse, où ses petits bonshommes aux allures rigolotes et souvent impassibles créent un franc sourire redoutablement efficace sur l'absurdité de notre société.

Même si cet album a reçu un prix, il comporte quelques dessins ayant moins d'impact que d'autres, mais dans l'ensemble, il n'y a pratiquement rien à jeter. Une valeur sûre.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 126 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque