Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 802 avis et 150 séries (Note moyenne: 3.16)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Dent d'ours  posté le 18/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas franchement un adepte de la BD historique, c'est plus par curiosité et attiré par la couverture du premier album de cette série que je me suis lancé dans cette lecture.

Au premier contact, j'ai apprécié le dessin fin et soigné de Alain Henriet. D'emblée cette scène de combat aéronaval dans le Pacifique nous plonge dans l'ambiance et la tragédie. Entre ce dessin efficace et le réalisme tranchant de cette guerre, l'entrée en matière est percutante et se révèle une accroche réussie.
Vient ensuite le premier flashback, qui va nous permettre de découvrir les trois protagonistes de cette série. Deux jeunes garçons, une jeune fille, habitants la Silésie, zone tampon et historiquement disputée par les états ; l'un d'entre eux est d'origine juive polonaise, et l'arrivée du nazisme va bouleverser leur quotidien fait de rêve de pilotage et d'aviation...
Si j'ai trouvé l'introduction et le postulat de départ intéressant, le reste m'a vite déçu. On va d'incessants aller-retour à coups de flashbacks n'avancer que très lentement dans une intrigue qui se révèle assez banale et qu'on voit venir de loin. 50 pages, pour en arriver là, c'est plutôt frustrant.
Espérons que le second tome de cette série brouille un peu des pistes trop balisées et que le suspens pointe un peu son nez...

un 2.5/5 pour faire honneur au belles planches de Alain Harriet, en espérant que le scénario finisse par décoller un peu au prochain album.

Nom série  Quintos  posté le 17/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Grand fan d'Andreas, je n'avais jamais eu l'occasion de lire ce one-shot réalisé avec Isa Cochet. Loin du fantastique omniprésent dans la plupart de ses BD, "Quintos" part de faits historiques, et plus précisément de la guerre civile espagnole, pour poser pas mal de questions...

Malheureusement, j'avoue ne pas avoir retrouvé l'engouement que les autres séries d'Andreas avaient pu me procurer. Ici, point de mystère, juste des questionnements, de la réflexion, sur le sens de la vie, sur l'engagement personnel, les valeurs... Quand je dis "juste", c'est que si ces questions sont distillées au fil de l'album en douceur, c'est au fur et à mesure de la disparition des protagonistes qui forment le groupe initial que nous suivons qu'on réalise l'importance (ou pas) que ces réflexions et motivations peuvent avoir.
Alors, oui, c'est subtil, on est loin des sermons sur l'engagement personnel, sur la stupidité des conflits et des personnes qui peuvent en tirer profit. Mais j'ai trouvé que le récit manquait un peu d'accroche et je l'ai surtout trouvé un peu court. On arrive vite en fin d'album, limite on se fait surprendre, et on reste un moment à se demander "C'est tout ?".
Commence alors la réflexion sur notre lecture, et tous les éléments semés en filigrane émergent petit à petit pour donner sens à ce récit, qui pourrait faire penser à une fuite en avant que chaque personnage vit, mais pour des raisons bien différentes...

Quant au dessin, rien à redire, on est bien dans le style qu'Andreas affectionne aujourd'hui, et sa collaboration avec Isa Cochet est ici intéressante ; j'ai énormément apprécié son travail de colorisation sur cet album, plus riche et nuancé que dans Arq par exemple.

Alors, au final, un bon 3.5/5 pour un album qui m'a surpris, de par son contenu et sa façon de traiter un sujet que je n'attendais pas chez Andreas. Une belle découverte, même si ce n'est pas dans ce registre que je le préfère.

Nom série  Frère Joyeux  posté le 17/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après avoir fort apprécié Abélard, Betty Blues et Le Jardin d'hiver, voilà que je tombe par hasard sur cet album de Renaud Dillies que je ne connaissais pas.
Amateur de son coup de patte et de conte en général, cette libre adaptation des frères Grimm partait plutôt bien pour me séduire.

D'emblée, j'ai aimé retrouver ce coup de crayon si particulier qui fait la marque de fabrique de Dillies. C'est fin, harmonieux, expressif, et son sens de la composition et du découpage, alliés à cette magnifique mise en couleur contrastée (cette utilisation et gestion du rouge !) nous font profiter de planches remarquables !

Alors pourquoi un simple 3/5 ? Car ce n'est pas tant l'histoire en elle même qui m'a déplu : on est dans le conte, des frères Grimm qui plus est, et le personnage un peu ambigu et loin d'être manichéen est intéressant.
C'est plutôt le déséquilibre entre les périodes de la vie de Frère Joyeux au fil du récit qui m'a gêné. On a une phase introductive assez longue ; ensuite LA rencontre importante qui permet à notre personnage de rentrer en possession de cet objet magique et comment il l'utilise ; puis le reste de sa vie revue en 2 planches ; enfin, la chute qui prend le temps d'une petite dizaine de planches pour conclure ce récit.
J'ai trouvé ça un peu bancal à ce niveau, dommage, car le reste de cet album est vraiment plaisant !
Encore un Renaud Dillies dont je conseille la lecture, malgré ce défaut de rythme, qui à mon goût fait perdre sa 4e étoile à cet album.

Nom série  Souris souris  posté le 17/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec "Souris souris", la collection Petit Bonum de chez Milan continue à faire découvrir à nos plus jeunes lecteurs l'humour de façon assez originale.

Avec Capitaine de Henri Meunier, on abordait l'absurde de la plus belle des manières, là, avec Arnü WEST, on est plus dans le cynisme et l'humour décalé, le tout sans texte, marque de fabrique de la collection.
C'est plutôt réussi et assez inattendu, surtout pour une BD très jeune public !
Le dessin d'Arnü WEST est simple, expressif et dynamique : juste ce qu'il faut pour composer en 1 ou 2 planches de 6 cases un strip très lisible et compréhensible par nos loustics en herbe.

Nom série  Lola Cordova  posté le 14/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Baaammm ! Yeahhh ! Encore une bonne baffe comme je les aime !

C'est complètement par hasard que je suis tombé sur cette BD. On ne pourra pas dire que c'est la couverture qui m’ait cajolé la rétine, car de ce côté là, l'emballage de cet album est un peu comme le fumet d'un munster : mieux vaut ne pas s'arrêter à sa première impression si on veut en apprécier pleinement la saveur...
En fait, c'est le nom d'Arthur Qwak qui m'a interpellé. Au cours de l'interview que j'ai mené en début d'année de Riff Reb's à Angoulême, il m'avait parlé de leur collaboration et de l'atelier qu'ils avaient fondé (Asylum) où les rejoindront Cromwell, Edith et quelques autres... il ne m'en fallait pas moins pour titiller ma curiosité !

Et ceux pour qui la curiosité est un vilain défaut peuvent se la carrer en suppo' ! Merde ! Mais quelle BD ! Entre la narration et le dessin qui se jouent des lignes directrices induites par le scénario, on sent que môssieur aime conter, raconter, jouer, se faire plaisir, et à nous aussi forcément !
Ça part comme un vulgaire polar : dialogues de flics qui parlent carrosserie entre deux constatations sur une scène de crime, et sans vraiment imprimer ce qui nous arrive on va se retrouver 2/3 galaxies plus loin, accroché au string d'une Lola Cordova pas piquée des hannetons ! Dans le genre Rock'n Roll, j'aimerai croiser des personnages de BD aussi trempés et entiers beaucoup plus souvent !!!
Cru, mais pas vulgaire, l'histoire se permet de flirter avec le sexe, tout en restant au service de l'histoire de façon intelligente. On est loin des plans cul racoleurs que certaines BD voient fleurir, histoire de faire se trémousser le fond de calbute de quelques jeunes pré-pubères ou autre libidineux en mal de courbes.
Qwak pousse son personnage à fond, comme son scénario, et nous embarque dans une histoire aussi déjantée que son personnage. Le plus hallucinant (hé oui, avec ces pages tout le monde se doit d'avoir sa paille dans le nez et son taz sous la langue) c'est que malgré le départ tous azimuts, tout s'imbrique petit à petit pour se conclure d'une façon plus que satisfaisante. Car souvent, après un tel trip, la descente est plutôt grimaçante et on a les dents qui grincent... Là, rien de tout ça ! Bien au contraire...

Et ce qui fait qu'on en redemande page après page, c'est le délire graphique auquel se livre Qwak. Son Photoshop et sa carte graphique ont du fumer sec ! On sent l'homme de dessin animé qui porte à la narration l'attention la plus infime au moindre détail. Entre la composition des planches et ses découpages, ses trips de colorisation, on pourrait s'attendre à un cercueil vous ravageant la gueule en trois coups de cuillère à pot, mais non, rien de tout cela : ça fait plus que tenir la route et c'est un véritable feu d'artifice que nous sers Qwak !

Lola Cordova, un trip à ne surtout pas manquer !

Nom série  Karma  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà longtemps que je ne m'étais pas fait surprendre dans de si bons termes par une BD jeunesse !
"Karma", c'est avant tout une imagination débridée et un univers miroir qui permet aux auteurs de donner libre cours à leur imagination pour notre plus grand plaisir !

Car ici, ce sont plutôt les monstres "les gentils" et les anges "les méchants". Karma, notre petit héros aux allures de diablotin, se réfugie dans le monde du dessus dans le cirque Zombini (chez les humains) car sa famille a été décimée par les anges...
Mais il continue au fil des albums à naviguer entre les deux mondes, et Outrelieu révèle un bestiaire que j'ai particulièrement apprécié. entre délires graphiques et jeux de mots pour les nommer Jean-Louis Janssen au scénario et Borrini au dessin s'en donnent à cœur joie ! Ça fuse et c'est rythmé !
Et le dessin de Borrini très coloré et expressif donne corps à tout ça de la plus belle des façons.

Un très agréable moment de lecture qui plaira certainement tout autant aux plus jeunes qu'aux adultes curieux.

Nom série  Talijanska  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela fait peu de temps que j'ai découvert cet auteur, mais j'avoue avoir énormément apprécié cet humour décalé et parfois absurde qui caractérise ses albums.

Ici, il ne déroge pas à la règle et nous propose un court album où chaque planche découpée en six dessins (pas de cases pour cloîtrer tout ça) avec une chute plus ou moins efficace. Car non, l'absurde et le cynisme ne font pas mouche à chaque fois, mais dans l'ensemble j'ai bien ri des situations toutes plus cocasses ou loufoques les unes que les autres.
Surtout que Fabcaro a su trouver sa marque de fabrique. Son trait expressif, un brin caricatural, donne l'élan et l'énergie nécessaire pour conduire chaque scénette à plus ou moins bon port pour nous faire marrer.
Continuez comme ça m'sieur Fabcaro !

Nom série  Prince Gédéon  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est plutôt mitigé que je sors de cette lecture.

Autant le graphisme et la narration m'ont plu, autant les dialogues et surtout l'humour proposé m'ont paru un peu lourdingues. Vous me direz, je suis loin d'être le lecteur visé par la collection Punaise que propose Dupuis, mais tout de même. A force de lire des albums jeunesse et de par mon boulot en médiathèque, je commence à avoir une vision assez large de la production actuelle.

Cette série fourmille pourtant de bonnes idées. Les personnages ou encore le parti pris assez contemporain donné à ce Moyen-Age dans lequel évoluent nos jeunes héros est plutôt bien vu et donnera peps et repères à nos jeunes lecteurs. Et puis le petit côté manga des créatures ne sera pas pour leur déplaire non plus.

Alors, malgré mes réticences liées aux dialogues et à l'humour, faites l'essai avec vos enfants, ils seront certainement meilleurs juges que moi à ce propos...

2.5/5

Nom série  Frank's Real Pa  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore un OVNI présenté par l'Association.

"Frank's Real Pa" surprend d'emblée par son graphisme si personnel et envoutant. Tout en noir & blanc, sans nuances, à partir de traits et d'aplats, il nous expédie sur les traces de personnages pour le moins surprenants.
On se laisse happer rapidement par ces 2 courtes histoires sans texte mais pourvues d'une imagination débridée et débordante ! Ne cherchez pas spécialement de logique à tout cela, seul le voyage compte.

Un petit précis de voyage cosmique sans avoir à taper dans votre réserve de LSD...
Avis aux curieux et aux amateurs de BD déroutantes mais aux grandes qualités graphiques.

Nom série  Le Vent des Cimes  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Étrange comment j'ai eu du mal à mettre une note à cet album...

On a pourtant un très bel objet en main, agrémenté d'une couverture très réussie, un dessin de Buche qui m'a plus qu'agréablement surpris (lui que je ne connaissais que par le biais de la série humoristique Franky Snow) et un Christian Perrissin au scénario dont j'avais plus qu'apprécié le travail dans Martha Jane Cannary et Kongo.
Alors quoi ? Ba justement je n'arrive pas à mettre le doigt dessus... Peut-être juste tout simplement un manque d’empathie envers les personnages, ce qui est quand même un comble vu la trame dramatique de l'histoire...

Alors, peut-être n'était-ce tout simplement qu'une histoire de "moment" et qu'il me faudra relire cet album pour en apprécier pleinement la subtilité. Mais de toute façon, rien que pour la qualité du dessin et de la colorisation - quelle lumière ! -(Wouaw, les premières planches dans la pénombre !) cet album vaut grandement le détour !

3.5/5

Nom série  Ni plus ni moins  posté le 11/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
"Ni plus ni moins" ? Je dirais surtout moins...

Jose Parrando dans un style ultra minimaliste tant dans le dessin, le décor que les quelques mots qui parsèment cet album, part dans un délire pas toujours très clair... A partir d'un petit bonhomme à priori narcoleptique, on se retrouve embarqué dans une suite d'aventures ni vraiment passionnantes ni drôles pour revenir à notre point de départ...
Déjà que ce style de dessin ultra simplifié n'est pas franchement ma tasse de thé, si le récit ne suit pas, n'est pas drôle ou ne nous embarque pas quelque part, j'avoue je lâche. Et à mon avis, le jeune lectorat, tout aussi bon public qu'il peut être aura aussi du mal à s'y retrouver. Surtout que ce récit qui pourrait sembler être un récit sans texte et du coup s'adresser à un très jeune public, se voit ponctué de mots censés faciliter la narration ou éclaircir certaines scènes... Sauf qu'avec par exemple un "Home sweet home" en bulle, je ne suis pas sûr qu'on y parvienne vraiment...

Bref, ennuyeux et pas si simple dans la narration à mon goût...

Nom série  Ils vécurent heureux  posté le 10/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
TAdaaamm ! Quand on aime on ne compte pas ! Et encore du Carabas, et de nouveau avec Amandine et Tomatias qui cette fois-ci, après Valentine et son amourette, s'attaquent au couple Prince & Princesse...
On retrouve un graphisme coloré, tout en rondeur qui sied parfaitement à leurs petites histoires, et les bulles illustrées sont plus qu'expressives ! Et oui, un Prince et une Princesse, passé la rencontre forcément due à une histoire d'enlèvement, de lutte et de dragon, ça retombe vite dans la routine et ça n'aspire pas forcément aux même choses... C'est drôle et bien amené. Y'a juste le passage où la Princesse s'est endormie et où elle rêve (?) qui ne me parait pas très clair.

Encore un bon petit album pour découvrir la BD quand on ne sait pas encore lire les mots...

Nom série  Le Mange-Couleurs  posté le 10/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Et je continue sur ma lancée Carabas et ses p'tit chats anguleux !
Ici c'est Dawid qui reprends le personnage qu'il avait illustré avec Mickaël Roux.
On se retrouve à suivre ce petit jardinier coiffé comme Sangoku qui se retrouve confronté à un drôle d'animal qui en plus d'absorber les couleurs de tout ce qu'il touche, les fait également dépérir...
Petite fable écologique sans texte, Le Mange-Couleur fait passer son message en douceur et ravira nos têtes blondes.
Et puis, le travail couleur/noir et blanc est intéressant, le découpage dynamique et le dessin simple mais franc de Dawid donne à l'ensemble une très bonne tenue !

Nom série  Valentine (Carabas)  posté le 10/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore un très bon album dans cette collection "Les petits chats carrés" que j'affectionne particulièrement.
Amandine et Tomatias nous narrent ici, toujours sans paroles (marque de fabrique de la collection oblige !) une idylle de cour de récré. Mais loin de tombé dans le gnangnan d'une courte BD jeunesse, c'est tout simplement frais, gai et réussi.
Narration et dessin sont très réussis, tout en simplicité pour donner à cette histoire une compréhension immédiate : du tout bon qu'apprécieront autant les plus jeunes que les adultes !

Nom série  Un Jour Sans  posté le 09/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà longtemps que je n'avais pas été happé par une BD de cette façon !

Intrigué par l'étrange phrase de la voix off de cette première planche, je poursuis, et deux planches plus loin me voilà ferré... Les dialogues cyniques du personnage principal et son comportement assez ignoble ont fini d'emporter toute résistance... Car ce qui fait à mon goût le miel et le fiel de cet album c'est le ton très contemporain et cynique des dialogues transposé à cette fin de XIIe, en plein haut Moyen Age.
Et puis, les malheurs de ce piteux seigneur trop heureux de partir en croisade pour échapper à son quotidien -rêvant troussage et beuverie- finissent par en être comiques tant le sort semble s'acharner sur lui... Maudit ? Va savoir... En tout cas, tout s'enchaîne à merveille et ces 80 planches qui nous en content le détail s'avalent limite cul sec tant cela passe tout seul. Ajoutez en rince gosier une petite fin assez inattendue qui vous remet tout l'album en perspective, et vous avez là tout ce qu'il vous faut pour passer un très bon moment de lecture.

A cette très bonne histoire se superpose le dessin fin et minimaliste de Pero, que je découvre à travers cet album. Précis, expressif et riche en détails, son trait rehaussé d'une colorisation tout aussi épurée mais efficace en aplats monochromes donne à son album fluidité et rythme.

Une très bonne surprise pour un album un peu pris au hasard, dont je recommande chaudement la lecture !

Nom série  Isabelle la Louve de France  posté le 05/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très loin d'être un adepte du genre (je parle de la BD historique), c'est au vu des avis positifs lus sur BDthèque et d'une couverture très réussie que je me suis lancé.

Et ma fois, il faut avouer que bien m'en a pris ! Tout d'abord, pour rendre grâce au somptueux dessin de Jaime Calderon, que je découvre avec cette série : Quel coup de patte ! Moi qui ne suis pas non plus attiré plus que cela par le style réaliste, j'avoue avoir pris beaucoup de plaisir à la lecture de ses planches. Personnages et décors font honneur au récit historique que nous ont concocté le duo Gloris.

Car le second point fort de cette série réside dans la qualité du scénario. Réussir à restituer des faits historiques souvent complexes sans ennuyer le lecteur n'est pas l'apanage de tout le monde... Il faut dire que les personnages historiques de l'époque ne donnaient pas dans la demi mesure, et on comprends qu'ils aient autant inspiré écrivains, cinéastes et aujourd'hui des auteurs de BD. Tous les ingrédients sont là pour concocter un récit prenant pour qui sait bien s'y prendre. Et c'est ici le cas
Certainement un futur classique du genre.

Alors pour les amoureux de l'histoire, du trait réaliste ou comme moi simplement curieux, lancez vous, les déçus ne seront pas nombreux...

Nom série  Lydie  posté le 04/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Très bon album que celui-ci !

Zidrou qui m'avait déjà agréablement surpris avec "Les Folies Bergères", récidive, et nous immerge cette fois non pas dans le tragique quotidien d'un soldat de la guerre 14-18, mais dans l'intimité d'une petite impasse de Belgique. C'est là que va se jouer le tragique destin de Camille, fille un peu simple et qui va de surcroit perdre son enfant en couche... Tout aurait pu s'arrêter là si celle-ci n'avait pas au bout d'une quinzaine de jours de deuil impossible fini par imaginer que sa fille était redescendue du ciel...
Son père, pris de court commence par entrer dans son jeu pour ne pas la perturber, et c'est finalement toute cette impasse qui va jouer le jeu et donner lieu à des situations alternativement comiques ou dramatiques...
Postulat assez simple et farfelu à la fois, mais Zidrou sait manier la plume et son sens du récit allié à des dialogues ciselés et parfois cinglants donnent un résultat étonnant. Surtout que le dessin de Jordi Lafebre fait aussi des merveilles. C'est à la fois fin, truffé de détails et très expressif. Ses personnages ont des gueules et de la gueule et la colorisation magnifique qui les habille donne à l'ensemble l'humanité nécessaire pour comprendre comment toute une communauté de voisin peut en arriver à cette situation somme toute assez délirante et improbable.

Une très belle et bonne BD qui révèle de la plus belle des façons le talent de ces deux auteurs.

Nom série  Tyler Cross  posté le 04/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est avec la revue numérique "Pr Cyclope" que j'ai découvert "Tyler Cross" en feuilleton.

Ma première surprise avec cette version papier fut donc de découvrir qu'il s'agissait d'une version colorisée ! Car la version numérique était proposée en noir et blanc, ce qui collait à merveille à cette histoire. Petite appréhension donc... mais vite dissipée. La mise en couleur assurée par Laurence Croix est efficace et donne chaleur et intensité au coup de patte minimaliste et contrasté de Brüno. (Bon après, j'aime tellement le noir et blanc... )

Et du côté du scénario, c'est Fabien Nury qui s'y colle. Cool, ça ! Moi qui suis ses différentes productions avec attention et plaisir, c'est tout content que je retrouve l'association de ces deux auteurs qui ont su me conquérir en douceur. J'avais déjà beaucoup aimé Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle et retrouver ce duo aux commandes d'un polar bien trempé, ça fait plutôt plaisir.
Surtout qu'avec "Tyler Cross" on n'est pas déçu. Les codes du genre ont bien été assimilés et nous sont restitués à merveille ! Ça sent le Tarentino, les frères Cohen et tout le tiroir caisse classique des bons polars et autres thriller US.
Une histoire au cordeau, bien sombre, avec des personnages tous plus retors les uns que les autres et prêts à tout pour mettre la main sur le grisbi qui sert de point de départ à cette histoire... Tous les ingrédients sont là et mitonnés avec soin pour nous proposer un album que vous ne lacherez pas avant d'en être arrivé à son terme.

Du très bon polar à ne pas rater pour les inconditionnels du genre et à découvrir de tout urgence pour les autres.

Nom série  Killing Time  posté le 03/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Couverture accrocheuse, 4e de couv' au résumé alléchant, j'étais curieux de découvrir ce qu'allait nous réserver le développement de cette intrigue...

J'ai pour commencer beaucoup apprécié le graphisme très marqué comics de Chris Evenhuis. Il donne le ton et plante une ambiance sombre parfaitement en adéquation avec le sujet : ça tombe bien, la collection Hostile Holster donne dans le polar noir, et j'aime ça !

Mais, si le dessin m'a inspiré, j'ai par contre été gêné par la narration. Non pas tant par les incursions au graphisme très différent qui ponctuent le récit, mais plutôt par les nombreux et aléatoires flashback.
Ca part un peu dans tous les sens chronologiquement et le fil de l'histoire se distend trop à mon goût pour garder son intensité. Dommage, car le travail sur la psychologie des personnages est bien poussé, mais elle se trouve du coup diluée dans ces aller-retour sans réelle logique chronologique.

Dommage, donc, car il ne manque pas grand chose à cette histoire pour qu'elle ait réussi à vraiment me séduire.

2.5/5

Nom série  Tib et Tatoum  posté le 02/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est au vu du succès auprès du jeune public de ma médiathèque que j'ai été piqué au vif pour aller voir ce qui se cachait derrière cette série.

Tib est un jeune garçon qui vit pendant la préhistoire ; marqué au visage par une tache rouge, il fait l'objet par les autres enfants de moqueries qui le pousse à s'isoler par moments. C'est ainsi qu'il fait la rencontre de ce drôle de dinosaure rouge avec qui il se lie d'amitié rapidement... Sauf que personne ne veut le croire (et oui les dinosaures sont censés avoir disparu voilà belle lurette !) et que Tatoum (le dino) se fait un malin plaisir de se soustraire à la vue des autres membres du clan...
Construite sur un fil conducteur, chaque planche est doublée d'une petite chute humoristique qui donne à l'ensemble une une construction originale et dynamique. On fait petit à petit connaissances avec les différents membres de ce clan et on s'attache vite à cette petite tribu.

Graphiquement, Nicolas Bannister nous propose un dessin assez simple, à la limite de la caricature pour les personnages, mais à qui il impulse beaucoup d'expressivité. Le contraste entre le rouge du dinosaure et la dominante bleu/vert/gris de l'album valorise bien ce "personnage" central du récit.

On a donc au final un album très vivant à l'humour bien dosé et dont je comprends maintenant le succès auprès du jeune lectorat qui fréquente ma médiathèque.
Je recommande aussi !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 41 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque