Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1498 avis et 67 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Espace vital  posté le 29/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Univers familier, oui sans doute, mais à mon sens bougrement intelligent. Plutôt que d'un Stephen King comme le dit mon prédécesseur c'est plutôt du côté d'Agatha Christie et son célèbre roman les "Dix petits nègres" qu'il faut chercher l'inspiration principale avec un petit côté "Lost". Là, les protagonistes ne sont que six, enfin... sept. Comme dans le roman de notre auteure anglaise chacun est bien typé, possède une personnalité suffisamment riche, expliquée dans des flashbacks qui n'alourdissent en rien le récit.

Contrairement au roman sus nommé les caractères des uns et des autres s'inscrivent et possèdent juste ce qu'il faut de modernité pour s'ancrer dans une réalité qui nous est connue. Cette manière de procéder rend le récit d'autant plus plausible que les éléments fantastiques s'insèrent parfaitement comme dans une mécanique bien huilée. Pourquoi ces individus que rien, dans un premier temps ne rattache les uns aux autres se retrouvent ils réunis ensemble dans cette grande maison Edwardienne, architecture fluctuante d'ailleurs et donc propice à l'émergence du surnaturel.

Oscillant entre polar, fantastique et SF le premier tome prend son temps pour installer le climat, les questions auxquelles sont confrontés les personnages. Dans le deuxième tome le petit groupe de prisonniers s'amenuise, chacun découvre qu'à la fin il n'en restera plus qu'un. L'intrigue nous prodigue quelques révélations mais rien qui ne fasse véritablement progresser la résolution de l’énigme, du pourquoi de cette expérience s'il s'agit de cela.

Le dessin de Fabrice Meddour dans un style expressionniste est plus qu'efficace et en y ajoutant la colorisation en tons tranchés de noir, de bleu, de rouge et de vert nous avons un rendu angoissant en adéquation avec le récit.

J'attends avec impatience le dernier tome de cette trilogie qui devra mettre la barre assez haut pour ne pas décevoir les lecteurs et surtout répondre de manière satisfaisante aux multiples pistes semées jusqu'à présent. A lire.

Nom série  Mémoire morte  posté le 28/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Honte sur moi je n'ai pas lu "Julius Corentin" dont il semble que ce soit un must, c'est donc par le biais de ses autres œuvres que j'ai abordé MAM. Pas simple le bougre ses BD sont bien loin du "Pif Gadget" que je lisais enfant. Bon je déconne bien sûr mais après du temps j'apprécie de plus en plus cet auteur qui s'il n'est pas d'un abord facile je dois l'avouer arrive cependant à chaque fois à interroger le lecteur sur des sujets d'importance.

Ici comment ne pas voir une critique en règle de notre monde ultra connecté. Je vais faire ma feignasse et vous renvoyer à l'excellent avis du sieur Sejy quelques roulements de souris plus bas, il a à mon sens tout dit et pour en rajouter cette BD de MAM se devrait d'être lue dans toutes les bonnes écoles de France et de Navarre.

Bien sûr achat conseillé.

Nom série  Voyage sous les eaux  posté le 28/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il n'y a pas de notice explicative accompagnant ces deux albums pour donner au lecteur quelques indications concernant notamment le degré auquel il faut les lire.

Affligeant ou risible, j'hésite encore, quoi qu'il en soit c'est entre ces deux sentiments que j'ai navigué pendant ma lecture. Je fus un ardent passionné de Jules Verne dans ma jeunesse et puis quand on habite Nantes il est presque obligatoire d'avoir lu un ouvrage ou deux du grand homme. Et là mon dieu mais qui est ce François Rivière ? Un puriste qui ayant sans doute décrété en lui même qu'il était un spécialiste de l’œuvre de l'auteur allait derechef nous en faire comprendre toutes les subtilités. L'idée est ma foi plaisante, il est toujours bon que d'aucun si colle pour faire connaitre au bon peuple les méandres de la pensée d'un créateur quel qu'il soit.

Mais à l'arrivée quel salmigondis, je n'ose imaginer la provenance des idées de J. Verne si je m'en réfère à ce scénario. Qu'est ce que cette princesse Mikha qui voyage à travers les éons, comme disait l'autre, manquerait plus qu'elle soit neurasthénique ? Propos qui m'amène à vous dire quelques mots du dessin.

Hormis la colorisation réalisée par un mec visiblement sous acide ou grand fan des seventies je ne trouve pas que le dessin soit si moche que certains ont bien voulu le dire. Personnellement je lui ai vu un petit côté Tiburce Oger époque Gorn mais avec ici un trait plus gras.

Bon au final dommage que le scénariste se soit emmêlé les pinceaux et surtout qu'il ait voulu faire aussi pédant. Pas d'achat conseillé.

Nom série  Tchernobyl - La Zone  posté le 28/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un sentiment prédomine après ma lecture, par les dieux que les hommes sont cons, enfin certains mais ils se trouvent aux commandes de nos destinées. Je ne reviendrais pas sur l'énormissime individu qui nous déclara que le nuage radioactif s'était arrêté aux frontières de notre beau pays en vertu de je ne sais quel bidouillage météorologique. Passons!!

Bien cette BD elle aborde cette catastrophe par l'angle des petites gens qui ce jour là ont tout perdu, malgré les dangers ils s'accrochent à cette terre qui les a vus naître, élever leurs enfants, chargé de souvenirs cet endroit n'est définitivement pas "quittable".

Bon ça n'est pas la BD du siècle et son office est de faire acte de mémoire mais soit est ce dû au dessin assez minimaliste ou à certaines images un peu trop insistantes mais le tout est un poil trop dans le pathos pour que j'y trouve mon compte, pour autant je conseille l'achat.

Nom série  La Terre sans mal  posté le 28/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne vais pas faire preuve d'une grande originalité en disant tout le bien que je pense du dessin de cette BD. Une précision du trait qui donne à tous les personnages un petit côté aérien, presque trop parfait. C'est d'ailleurs le seul bémol que je mettrais; que de corps trop parfaits, nos indiens du fin fond de l'Amazonie sont gaulés comme de parfaits athlètes. Mais bon je pinaille, ce dessin et sa colorisation rendent à merveille l'impression de touffeur de la forêt équatoriale.

Quant au scénario, sous des dehors plutôt linéaires il est assez touffu. Dans le sens où la grande partie qui voit notre héroïne au sein de la tribu et s'enfonçant dans la forêt à la recherche du pays sans mal est à mon sens plus ardue à suivre, du moins c'est pas très clair. Cette quête initiatique est jolie, magnifiquement dessinée mais peut être étais-je dans de mauvaises conditions pour l'apprécier à sa juste valeur si j'en juge par d'autres commentaires dithyrambiques. Pour autant j'en conseille l'achat et personnellement j'y reviendrai pour apprécier à nouveau le travail graphique de Mr Lepage.

Nom série  Urielle  posté le 13/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma lecture me laisse plus que dubitatif. En fait je n'ai pas bien compris quelle était la finalité de la chose. S'agit-il d'une ode au féminisme, du moins ces prémices dans une société où le pouvoir des hommes était sans égal ? Est-ce un réquisitoire sur l'inquisition ? Une étude historique sur le béguinage ? Au bout du compte je reste finalement de marbre devant cette histoire. Pire le personnage principal "Urielle" me semble vide, sans consistance.

L'ensemble est un peu tortueux, si l'on comprend la manipulation de la mère supérieure, le rôle de ses filles est quant à lui plutôt mal définit.

Enfin le dessin ne me plaît pas trop, rien à voir avec la couverture plus aguicheuse. Au final une semi déception que je ne peux conseiller.

Nom série  Anita Bomba  posté le 08/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est bien tardivement que je découvre cette Anita et j'avoue ma déception, pas très grosse mais suffisante pour ne pas mettre une meilleure note. En cause le scénario bien trop foutraque à mon goût, je veux bien que l'on prenne des libertés avec la linéarité mais là sa part un peu dans tous les sens, le découpage en très courts chapitres hache la lecture, si vous y ajoutez une voix off omniprésente vous aurez compris mon désappointement.

Mais car il y a un mais, tout est sauvé par le dessin de Cromwell. Certaines planches valent le détour et son personnage est un modèle de fluidité, c'est inventif en diable, dynamique avec un mouvement mais un mouvement mes aïeux!!.

Dernier bémol, je pensais avant ma lecture que j'allais tomber sur une héroïne beaucoup plus trash que cela. Oui elle jure un peu, fait péter des trucs à coup d'explosif mais bon je la pensais plus anar, plus "brut de décoffrage".

Voila donc une BD sans doute iconique par certains aspects et qui mérite le coup d’œil mais dont l'achat est sans doute dispensable, reste le magnifique dessin de Cromwell.

Nom série  Célestin Gobe-la-lune  posté le 05/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais zappé cette série alors que sa lecture m'avait procuré plus qu'un agréable moment. Que dire après déjà 32 avis ?. C'est rafraichissant, plaisant plein de gouaille, un autre avis évoque le film "Mon oncle Benjamin" comme lui ce récit est empreint de libertinage mais avec un détachement, le pas de côté qui donne une lecture fluide, aérée, dynamique.

Des personnages fort bien croqués avec des trognes certes un brin caricaturales mais qui au bout du compte semblent naturelles, des dialogues amusants mêlant poésie et verve, bref que du bon.

Le dessin un poil grossier dans la première partie s'améliore grandement dans la deuxième. Alors je sais les pinailleurs diront toujours que nous ne sommes pas devant la BD du siècle mais en voilà une qui fait son office : divertir en utilisant un texte ciselé. Pas exempte de petits défauts, surtout au niveau de la colorisation par exemple, cela n'en reste pas moins une bonne série dont je conseille l'achat.

Nom série  Princesse Caraboo  posté le 03/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Frais, voila le premier terme qui me vient à l'esprit pour décrire mon ressenti après ma lecture de l'histoire de cette mystérieuse princesse. C'est en grande partie au dessin que je dois cette impression, dans l'ensemble des couleurs chaudes qui se marient bien au côté exotique de la dame et de ses origines supposées.

Cette histoire nous montre un choc des cultures, sans trop en dire, cela déflorerait tout, ici il n'est question au final que de l'acceptation de l'autre, différent dans sa manière d'être et d'agir, qui plus est dans une société anglaise victorienne , corsetée et rigide. Si certains aspects de cette histoire peuvent prêter à sourire au final tout cela est bien triste et l'on ne souhaiterai que connaitre la suite des aventures de notre princesse.

Pour le plaisir simple que m'a procuré ma lecture je suis très enclin à conseiller l'achat, sans avoir l'air d'y toucher cela en dit plus qu'une lecture rapide ne le laisserait paraître.

Nom série  Milo  posté le 03/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un triptyque qui se lit vite, haletant, dynamique, avec une solide histoire, en fait un polar plutôt classique si ce n'est qu'il possède l'attrait de se passer dans un futur proche ou les innovations technologiques sont tout a fait crédibles. Pas de surhommes, de grosses cylindrées au design improbables de même que les armes des flics et des truands qui ne font pas dans la surenchère.

Le dessin est nerveux, pour tout dire agréable avec une colorisation adéquate.

Pas prise de tête pour un rond voila une BD qui remplit son office, divertir, à lire, voir à acheter.

Nom série  Le Fulgur  posté le 03/05/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Monsieur Bec vous êtes un homme de synthèse. Voila une évidence pour moi, après avoir lu la série Prométhée qui arrive en treize tomes tout de même à réunir l'ensemble des théories complotistes, de vieilles légendes d'ici ou d'ailleurs, j’espérais qu'enfin un brin d'originalité sortirait de ce nouveau récit. Comme le dit le posteur précédent un mix improbable de 20.ooo milles lieues sous les mers et de Voyage au centre de la terre avec quelques situations hautement improbables, que l'on en juge, je n'y résiste pas.

Nos aventuriers, suite à une éruption volcanique sous marine, se retrouvent sans encombre dans des sortes de grottes, (air respirable !) qu'ils explorent à bord de canots en bois miraculeusement en état. Au cours de leur pérégrinations ils tombent sur une écurie en bois avec ses stalles et avec des cadavres de chevaux qui se font bouffer par des rats, tout ce petit monde est passé entre les mailles et surtout des tonnes de caillasses, des litres de flotte !

Hola bijou!! Tu veux tuer les derniers neurones qui me reste, non sans "déc" je veux bien avoir l'esprit ouvert mais jamais l'expression trop c'est trop n'a pris autant tout son sens.

La voix narrative est effectivement illisible, le dessin est correct et s'en sort même plutôt pas mal dans ces lieux sombres.

Afin que Mr Bec ne pense pas que j'ai une dent contre lui, en fait il doit s'en foutre, je précise que son récit Les Tourbières noires m'a bien plu

Nom série  Récits d'un siècle oublié  posté le 23/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un univers uchronique avec des relents Steampunk pour nous conter une seconde guerre mondiale alternative, ma foi l'idée avait de quoi séduire. Les mystères de l'édition font qu'il n'y aura sans doute jamais de suite ce qui est fort dommage car cette histoire possède de nombreuses qualités.

Tout d'abord un dessin plutôt sympa dont mes camarades précédents ont parlé et qui oui évoque d'autres auteurs bien connus. Une histoire bien fichue qui tient la route avec sa part de mystère, les personnages n'étant pas si clairs qu'il pourrait y paraître. Enfin pour finir une grande originalité dans la manière de traiter ce thème.

Un seul mot, dommage il y avait à n'en pas douter du potentiel, pas d'achat conseillé évidement mais au hasard d'un vide grenier il faut pouvoir se laisser tenter.

Nom série  Sergei Wladi (Les aventures de)  posté le 23/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2 euros en vide grenier. Ce qui m'a avant tout décidé à faire ce petit achat c'est le nom de Cromwell et celui de Riff Reb's. J'avoue c'est carrément et complètement foutraque mais tout ça de manière joyeuse. Un petit côté anar réjouissant avec un scénario qui part un peu dans tous les sens mais bon ça retombe sur ses pattes.

Au dire des précédents avis je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus trash, fd'accord il est sur que ce n'est pas le langage de "Tintin" ou "Black et Mortimer" mais bon il n'y a pas de quoi alerter les ligues de vertus.

Non en fait c'est plutôt sympa et du coup je crois que j'irais voir les deux autres tomes, par curiosité mais aussi un petit goût de lire quelque chose qui sort de la BD traditionnelle , et puis moi le dessin de Riff Reb's je suis assez fan.

Nom série  Umbrella Academy  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Et si c'était celui là, et si c'était ce comics qui allait faire que je n'en lise plus jamais ? Non je déconne mais presque pas, jamais vu un truc aussi foutraque, certains posteurs disent qu'il a fallu s'y reprendre à deux fois pour bien comprendre le truc. Désolé les gars mais j'ai autre chose à foutre que de me fader des inepties pareilles, dans l'ordre : préparer un festival de BD, aider mes camarades modérateurs, tondre ma pelouse, écrire des mails ici ou là, surtout là, etc...

Je sais, vous vous en moquez comme de votre première chaussette, ben laissez-moi exprimer mes sentiments sur cette suite apocalyptique, titre du premier opus de cette série, en même temps avec un nom comme ça j'aurais dû me méfier.

Rien de rien pour rattraper le truc, même le dessin est moche, un autre avis parle de dessin "Vectoriel", hey man arrête la drogue et explique moi quel est le concept ou le projet.

Sur ce m'en vais tondre ma pelouse, so long...

Nom série  SHI  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Holà braves gens, il semble que vous découvriez avec cette BD, et si j'en juge par vos précédents commentaires, le principe du flashback. D'ailleurs ici ce n'est pas ce terme qui est approprié mais plutôt celui de l'analepse. C'est un truc qui permet d'introduire au sein d'une continuité narrative une action ou des événements qui se sont déroulés chronologiquement avant l'action en cours. Nulle intervention divine, des extraterrestres ou un problème d'édition quelconque, le seul coupable ici est donc notre scénariste Mr Zidrou himself.

Ah le bougre, il sait nous embobiner et de première encore, les quatre fameuses premières pages sur le principe de l'arroseur arrosé, moi j'aime bien, (au fait d'habitude c'est à la fin que le petit chien meurt, non ?). Passé ce premier épisode une plongée directe dans l'univers du XIXème siècle britannique et là messieurs dames c'est du Chabrol, du Dickens une étude de mœurs comme on aimerait en voir plus souvent, serait ce le début de la déliquescence pour le bel empire ? Nul doute si l'on se fie au destin de notre héroïne Jennifer, en révolte contre l'ordre établi, les conventions de ce siècle. Mine de rien là encore Zidrou nous glisse quelques vérités et sans être un féministe absolu je trouve que c'est pas mal venu du tout.

Et le dessin ? Ben tous s'accordent à dire que c'est du tout bon. José Homs s'était distingué sur la série Millenium que j'avais beaucoup appréciée mais là c'est carrément un cran au dessus. J'ai été scotché par certaines planches, la découverte du tatouage de Kita dans la scène du bain est tout bonnement parfaite.

Donc pour se résumer nous avons là un scénario foisonnant qui nous emmène de notre époque à l'exposition universelle anglaise de 1851 avec visite obligatoire de ce monde plein de morgue de la haute société sure d'elle et de ses convictions, un détour par les pubs mal famés de Londres, un asile digne de Bram Stoker. Bon il y a sans doute quelques ficelles mais je m'y suis accroché avec plaisir, bref pour moi nous ne sommes pas loin du culte mais sachant être patient j'attendrai la suite pour me prononcer en ce sens.

En attendant à consommer sans modération et à faire tourner.

Nom série  L'Oiseau noir  posté le 19/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En cette période troublée, cette BD fait du bien, grâce à sa générosité et aux sentiments qu'elle sous tend. Bien sur elle comprend aussi son lot de vieilles rancœurs comme il dut y en avoir de nombreuses à la fin de la guerre.

Avec ses airs de grand naïf, Manfred, sans en avoir l'air cristallise les tensions, fait resurgir à demi mot des histoires que l'on devine bien sombres, tout en essayant pour lui même de sortir du cauchemar qu'il a vécu.

Dit comme cela l'on pourrait croire être en face d'une histoire très sombre mais il n'en est rien grâce notamment à un dessin lumineux, des couleurs qui retranscrivent à merveille ce petit coin de Provence qui ne surjoue pas la carte postale.

Une fin heureuse un peu étonnante mais tout de même à lire.

Nom série  Narcisse  posté le 14/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'appel du grand large, de l'aventure. Le moins que l'on puisse dire c'est que Narcisse Pelletier a été servi. Jeune garçon qui vit dans un petit port de pêche de la côte Atlantique, il a entendu l'appel du large, le cadeau qui lui est fait d'un talisman porte bonheur d'origine lointaine et enfin un destin tout tracé et sûr mais peu enthousiasmant, il n'en fallait pas plus pour donner à notre héros l'envie irrépressible d'aller voir de l'autre côté, de prendre les vagues une par une jusqu'au bout du monde.

Ce qui frappe d’emblée dans ce récit c'est avant tout le dessin, lumineux, des navires dont on voudrait arpenter le pont, entendre claquer les voiles et la coque frapper l'océan. Si je voulais pinailler un peu je dirais qu'effectivement certain fond de case sont un peu édulcorés mais ne boudons pas notre plaisir et nous aussi laissons nous embarquer. Allez tant que je suis dans les bémols ajoutons celui d'être un poil trop à l'écart de la vie de ces aborigènes pas encore dénaturés par la civilisation et ses bienfaits !

Ces deux premiers tomes sont tout de même puissants de part l'histoire qu'ils racontent. A certes un vers de Baudelaire en exergue aurait été le bienvenu mais finalement imaginons un instant ce récit dans les mains d'un réalisateur inspiré : les belles images que cela aurait donné. Plus je rédige cet avis et plus je me dis que je suis finalement très fan de cette histoire. L'auteur, Chanouga, au demeurant fort sympathique prévoit le troisième tome pour la fin de cette année et nul doute que le retour de Narcisse dans son pays natal sera l'occasion d'une belle confrontation entre ceux qui restent et ceux qui larguent les amarres.

Ce récit mérite le détour, pour ma part j'y ai trouvé toutes satisfactions, un destin tel que celui ci méritait bien cet hommage.

Nom série  Belle comme la mort  posté le 05/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un petit polar sympathique qui vaut surtout pour son ambiance chaude et ensoleillée, autrement c'est un truc plutôt classique qui oscille entre le road movie et l'étude de caractère. Les personnages de la mère et du fils sont bien amenés mais à mon sens un peu sous exploités.

Au niveau du scénario cela manque un peu de liant, on passe d'une situation à l'autre de façon un peu cavalière mais paradoxalement on suit l'intrigue avec plaisir et si le dessin, correct mais pas exceptionnel, aide à faire passer la pilule, ce n'est pas une BD mémorable.

L'emprunt est tout de même possible tout n'est pas à jeter dans cet ouvrage.

Nom série  Outremer  posté le 03/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme dit par l'avis précédent il y a peu de chances que je lise le deuxième tome de cette série empruntée en médiathèque.

La quatrième de couverture pourrait donner envie, mais dès les premières pages tournées nous voila plongés dans du vu et archi vu mille fois. Oui ces drôles de dames au pays de la fantasy, trois jeunes femmes avec des pouvoirs, forcément, et vous dirais je que l'une d'entre elles est une elfe. Bon le postulat n'est pas complètement idiot mais nous frisons l'indigence totale en ce qui concerne le scénario qui comporte des ellipses en veux tu en voilà, ça saute d'une action à l'autre sans véritable fil conducteur.

Le dessin n'est pas moche mais il fait tout de même très daté, sans vrai relief.

Une œuvre parfaitement dispensable qui ne laissera pas une empreinte indélébile dans l'histoire de la BD.

Nom série  R.U.S.T.  posté le 02/04/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au début de ma lecture j'ai bien sur immédiatement pensé au film "Pacific Rim" qui ne vaut que par ses effets spéciaux de grosses machines qui hélas pour le spectateur évoluent la plupart du temps sous l'eau ou dans la pénombre. Du coup facile d'avoir l'air d'en mettre plein la vue. Je ne dirais également rien de l'ode à la gloire de l'Amérique qui sous tend le film.


Mais foin de billevesées et il faut le dire, le clamer haut et fort R.U.S.T. est une réussite dans le domaine de la SF. Une SF qui aurait intégrée les codes du comics américain et du manga japonais.

Première chose évidente, le dessin et sa colorisation. Un dessin qui n'est pas beau mais, et c'est la que les choses sont étranges il y a des fulgurances dans de nombreuses cases notamment lors des combats entre RU et S-Cats. Ces cases d'un premier abord sont difficilement lisibles tant le trait est virtuoses, en fait je dirais que c'est un dessin qui se mérite.

Contrairement au film auquel je faisais référence précédemment les personnages de cette histoire en trois tomes denses ne sont pas de "belles gueules", anciens héros forcément cabossés par la vie et en quête de rédemption. Non ici c'est la lie de l'humanité des sortes de douze salopards, tueurs, psychopathes et autres joyeuseté. Les auteurs ne nous épargnant d'ailleurs rien de leur actes délictueux.

Alors de la bonne SF , intelligente et bougrement bien dessinée qui se lit aisément, je le répète en prenant le temps de se perdre dans les planches, c'est pour moi un coup de cœur, au passage je remercie le bon camarade qui m'a fait ce prêt.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 75 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque