Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 751 avis et 137 séries (Note moyenne: 3.15)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sanctuaire  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Grand amateur du genre, voilà un moment que cette série me faisait de l’œil. Et puis avec Bec au crayon et Xavier Dorisson à l'écriture, on se dit qu'on va partir sur du lourd.

Mais voilà, trop d'attente et la déception est à la hauteur de ce que l'on avait pu projeter... Ou plutôt, grande frustration à cause des inégalités qui balisent ce triptyque.
On passe en effet du très bon, que ce soit la trame de l'histoire qui propose une colonne vertébrale robuste ou les doubles pages somptueuses, à des choses très brouillonnes. Passé le premier tome, j'ai vraiment eu un soucis avec la narration, et la ressemblance des personnages ou l'ambiance très sombre imposée par le récit n'a pas arrangé les choses...
Du coup, l'irritation pointe, avec cette impression de gâchis par moment, et d'émerveillement à d'autre...
C'est quand même dommage de passer si près du but en se tirant subitement des balles dans le pied...

Bref, au final, j'ai adoré le fonds de l'histoire, mais j'ai vraiment été gêné par des problèmes de narration. Une bonne série quand même.

Nom série  Batchalo  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas spécialement porté sur les récits historiques, j'avoue être tombé sous le charme du coup de patte d'Arnaud Betend. La qualité de l'histoire proposée par Mickael Le Galli fait le reste et la différence.

En effet, le récit qu'on nous propose évite les travers didactiques de ce genre d'histoire. Loin de nous faire la leçon et de nous faire le catalogue complet du parfait petit rom, on plonge ici par le biais d'une sorte d'enquête dans l'univers tzigane.
Et c'est là une des forces de cet album, tout est ici source de découverte ou de mise en lumière. Que ce soit cette Europe centrale du milieu du XXe siècle, ce peuple libre et fiers porteur de tous les fantasmes, et enfin leur extermination pendant la seconde Guerre Mondiale, tout se construit en douceur et intelligemment en un récit riche et équilibré.

Ajoutez à cela le dessin et la mise en couleur sepia d'Arnaud Betend, et vous obtenez un album qui se dévore et nous rappelle in fine un pan souvent trop méconnu et oublié des atrocités et horreurs commises par les allemands lors de ce conflit.

A lire absolument.

Nom série  Chemin perdu  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dernier sorti dans la collection Métamorphose de chez soleil, "Chemin perdu" ne déroge pas à la règle, et nous en met plein les yeux !

L'amour du beau livre et le soin porté à l'objet continuent à faire leur petit effet et le talent graphique d'Amélie Fléchais fait le reste. Car la bougresse a du talent ! Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas fait surprendre par un univers graphique si riche et personnel. A la frontière de l'illustration, elle tisse les pans d'un univers à la croisée du rêve, du conte et de la réalité, en piochant très librement dans les cultures et références du monde entier, tant dans la tradition du conte que celle du dessin animé.
Entre modernisme et traditionalisme, couleur et noir et blanc, les contrastes s'imposent et achèvent de donner à cet album sa force et sa stabilité.

Car même si, comme ces trois mômes perdus dans cette sombre forêt, nous sommes un peu désorientés en début de récit, tout s'assemble et prend sens petit à petit pour la traversée de cette sombre parenthèse onirique. Une auteure à suivre...

Nom série  Dolorès  posté le 04/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange et rapide lecture avec cet album...
J'ai même un peu de mal à définir mon ressenti au sortir de cette lecture. C'est pas mal, ni plus ni moins... Assez plat et convenu en fait.
Car si le graphisme de Anne Baltus très marqué par l'emprunte de Schuiten est bon, il n'en reste pas moins assez figé. Alors oui, ça colle à la période où se situe l'histoire, mais, du coup ça manque de relief et de chaleur pour donner à l'ensemble l'étincelle qui manque pour donner à cette BD le petit quelque chose qui lui manque.
Du côté du scénario, idem, de bonnes idées, mais dont on devine rapidement le sens de la pente et où tout cela va nous mener. Pas de surprise à attendre.

Bref, un album qui se lit tranquillement, voire trop tranquillement, et qui ne laisse pas un souvenir impérissable, malgré des qualités certaines.

Nom série  Kongo  posté le 28/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent album que ce "Kongo" ! Les deux auteurs que j'avais déjà découvert dans des registres assez différents (Christian Perrissin au scénario avec Martha Jane Cannary et Tom Tirabosco dans Sous-sols) unissent leur talent pour nous proposer le récit biographique de l'écrivain Joseph Conrad.

D'emblée on est marqué par le graphisme marqué et si personnel de Tom Tirabosco (C'est d'ailleurs ce qui m'avait séduit dans l'album Sous-sols dont je parlais précédemment). Son utilisation charbonneuse du noir et blanc restitue ici à merveille les difficiles conditions du voyage de Conrad au Congo et l'état d'esprit dans lequel il évolue.
Et posé sur le récit taillé par Christian Perrissin, tout cela fonctionne à merveille. Déjà dans Martha Jane Cannary, j'avais adoré sa façon de traiter le personnage, et le graphisme particulier de Matthieu Blanchin passait comme une lettre à la poste. Ici, la combinaison des deux devient envoutante et nous suivons ce personnage étonnant, presque anachronique poursuivre son périple à travers un monde qui fait tout sauf lui ressembler.

Cela donne au final un récit d'une grande force et qui aura également réussi le tour de force de me donner envie de me plonger dans les œuvres de Joseph Conrad. Encore une belle réussite de chez Futuro' !

Nom série  Lastman  posté le 14/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un peu de fraicheur dans un monde de brutes ! A moins que ce ne soit le contraire...

En tout cas, "Lastman" est le genre de BD qui se laisse lire toute seule et qu'on ne lâche qu'une fois la dernière page tournée.
Dépouillé graphiquement avec une prédominance du style épuré de Bastien Vives, c'est dans le rythme narratif et les personnages qu'on s'y retrouve. Allant pêcher dans tout un tas de références assez hétéroclites mais bien senties, cette histoire de tournoi d'art martiaux somme toute banale, nous embarque très rapidement. L'empathie pour le jeune Adrian est facile, et tous les personnages qui s'installent petit à petit finissent par tisser une toile qui prend rapidement de la consistance.
Ajoutez à cela toute une série de questions et de petits mystères qui restent en suspens, et on se prends à espérer une suite rapide pour cette série.

Pari réussi donc pour ce trio d'auteurs qui avec ce premier tome pose les bases solides d'une série qui s'annonce très bien. Reste à voir ce que la suite nous réserve !

*** 2nd tome***

Un second tome tout aussi efficace, toujours aussi axé sur le dynamisme et l'élan narratif imposé ; l'humour n'est pas en reste, et malgré quelques ficelles et fil de trames qu'on voit venir de loin, on arrive à se faire surprendre par quelques rebondissements qui maintiennent notre curiosité en éveil et appellent une suite qu'on attend avec impatience.
Un deuxième tome qui transforme l'essai ; espérons que la suite soit toute aussi bonne.

Nom série  L'Heure la plus sombre vient toujours avant l'aube  posté le 14/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est avec un ressenti mitigé que je sors de cet album.

D'un part Moynot a un réel talent pour composer avec la misère humaine et la noirceur des ambiances, mais j'ai d'autre part été gêné par d'autres aspects de son travail.
Tout d'abord, au niveau de la narration : J'ai par moment trouvé ça très confus au point de me demander qui parlait de JC ou Nouria, un comble ! Obligé de me raccrocher à la conjugaison pour essayer de ne pas perdre le fil narratif. Et puis, j'ai été déçu par cette fin qui ramène tout le monde à sa petite banalité après avoir tout mis par terre.
Parti pris évident, et j'aurai encore été plus déçu avec une happy end, mais là, cette fin tombe pour le coup un peu à plat et nous laisse sur notre faim.

Heureusement, sorti de ces remarques j'ai énormément apprécié son travail graphique ainsi que les personnages qu'il pose. Sa colorisation est tout simplement somptueuse et pose littéralement l'ambiance nécessaire à son récit et renforce l'âpreté des personnages.

Alors, équilibre précaire et semi réussite, si cette BD vaut le coup d'oeil et brille par son graphisme et l'ambiance qu'il impose, la narration ne m'a pas pleinement convaincu.

Nom série  Temudjin  posté le 11/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Baaaaffff !!!! Oulalalalalala... 3 semaines que je suis tombé sur cette BD et que je l'ai lue dans la foulée... et c'est maintenant que j'arrive à régurgiter ce que j'ai pris en pleine poire ! Le duo d'Antoine (Carrion au dessin et Ozanam à la plume) que j'avais déjà trouvé convainquant dans L'Ombre blanche parue il y a peu chez Soleil explose ici pleinement pour nous offrir un one-shot plus que bluffant, tant sur le récit que graphiquement.

Petite perle perdue au milieu de la désertique steppe mongole, ou BD noyée sous la tsunamiesque production mensuelle, cet album a failli échapper à ma curiosité et ne doit son "salut" qu'au bon goût d'un libraire que je ne visite pas plus que ça d'habitude. Comme quoi, changer de crèmerie, ça peut aussi avoir du bon
Interpellé par le nom d'Ozanam, j'ai mis un temps à retrouver pourquoi ce duo d'auteurs me disait quelque chose... et j'ai ouvert l'album... [BAMMM]

C'est là que le talent d'Antoine Carrion vous claque. J'suis pas spécialement le genre à tendre l'autre joue, mais là j'avoue, j'me la suis joué SM histoire d'en reprendre plein la gueule !
Rhaaa, rarement un album one-shot m'aura envouté à ce point ! C'est même la première fois que je mets un 5/5 à un album tout frais sorti.
Une fois réussi à s'extirper de l'hypnotique couverture, le coup de crayon, le découpage et la magnifique colorisation vous choppent au colbac pour vous transporter entre steppes, monts et vallées, transes, rêves et cruelle réalité avec en filigrane les traces laissées par l'autre Temudjin, plus connu sous le nom de Gengis Khan. Je n'en dirais pas plus sur l'histoire, je vous laisse tout comme moi le plaisir de la découvrir, comme une nouvelle contrée qu'il va vous falloir traverser...

C'est donc cette fantastique épopée, la naissance de cet autre Temudjin que nous allons suivre. Et Antoine Ozanam le fait avec talent. Cette aventure où le fantastique s'invite par le biais du chamanisme et des légendes, nous immerge dans cette autre planète des steppes mongoles et son mode de vie si éloigné du notre. Mais loin d'être perdu dans ce récit assez intemporel où Légende et Histoire se tirent la bourre, on se sent presque chez soi à courir derrière cette vitale soif de liberté.

Merci donc aux auteurs pour ce GRAND bol d'air pur, d'aventure, de transe et de voyage et cette magnifique invitation à la réflexion sur la prédestination. Je n'oublie pas non plus l'excellent travail de l'éditeur : grand format, qualité de papier et petit supplément sous forme de conte illustré qui clôt à merveille ce petit bijou.

A lire sans faute !

Nom série  Les Amis de Pancho Villa  posté le 07/06/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je sors de cette lecture un brin déçu. Non pas qu'elle soit mauvaise, mais j'avais tellement été captivé par cette couverture aux couleurs hypnotiques que j'en attendais sans doute un peu trop.

Et si graphiquement, je n'ai rien à redire à l'adaptation que nous propose Léonard Chemineau, le récit a peu à peu perdu de sa superbe pour prendre un rythme assez lancinant et peu roboratif. On finit par tourner en rond, et la douce descente aux enfers de Pancho Villa et de sa clique finit par laisser assez indifférent.
Est-ce la faute à une adaptation manquée ou justement à un trop bon ajustement à un roman qui manque de force et d'énergie pour mettre en exergue cette fougue et cette folie qui caractérise ces hommes et ces révolutions ? Je ne saurais le dire, n'ayant pas eu connaissance du roman de James Carlos Blake.

Alors, oui, ça se laisse lire ; on apprend des choses ; mais le rythme assez haché du récit et son traitement ne m'ont pas plus emballé que ça.

Nom série  Foot 2 Rue - Ligue 1  posté le 31/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pouf Pouf, on prends (presque les mêmes) et on recommence. Foot 2 Rue sors ici simplement de son cadre habituel, mais que les amateurs de la série se rassurent, on est loin d'être dépaysé pour autant.

Les codes graphiques sont les mêmes et toujours aussi "efficaces", l'équipe de nos héros reste la même, on change juste ici les adversaires et les conditions de jeu : on s'attaque cette fois aux "as" de la Ligue 1. Si un semblant d'intrigue semble pointer son nez en fin d'album, tout cela sent le téléphoné.
Cela sent à mon goût le produit commercial qu'on avait déjà bien essoré mais qui est relancé cette fois avec la coproduction de la Ligue de Football Professionnel et Tele Image. Merchandising et Marketing : [ON]

Bref, rien de neuf sous ce Soleil. Cette série n'a pour moi pas d'intérêt.

Nom série  Foot 2 rue  posté le 31/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
"Foot 2 Rue", c'est le genre de BD avec lequel j'ai la fâcheuse tendance à entamer ma lecture emprunt d'un apriori plus que négatif.
Déjà que les transpositions dessin animé / BD sont rarement des réussites, là, il s'agit d'une série jeunesse très marquée graphiquement sur le thème du football. Rien de transcendant pour moi là-dedans... Mais comme on dit, ceux qui n'essayent pas ne se trompent qu'une seule fois.

Coup de sifflet, c'est parti ! Ligne claire épaisse, couleurs flashy, composition dynamique et rythmée, graphiquement, tout est fait pour nous en mettre plein les yeux et facilite la lisibilité. Décors minimalistes, et personnages archétypaux : tous les ingrédients sont là... mais l'aïoli ne prends pas.
Je trouve l'histoire convenue, les personnages attendus et rien ne vient nous surprendre au fil de cette série.

Bref, lecture à réserver aux amateurs du dessin animé en manque...

Nom série  François sans nom  posté le 30/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi qui ne suis pas spécialement un adepte de ce genre d'album historique, c'est plus sur le nom de Villon et de l'aura qui entoure ce personnage que je me suis laissé embarqué par cette lecture.

Plongée pénétrante dans ce Moyen Age du XVe siècle, au sortir d'une Guerre de Cent Ans qui aura marqué profondément la France. C'est dans ce décor saisissant et fort bien rendu que nous découvrons le personnage mystérieux que nous allons suivre au gré de cet album.
Lui aussi n'a pas été épargné par cette période, on sent que ce personnage vif et tourmenté dont nous ignorons le passé a bien des choses à cacher... Sa rencontre impromptue d'une jeune petite voleuse va nous proposer un duo aussi intéressant qu’inattendu.

Et si tout cela prend corps de la plus belle des manières c'est aussi grâce au dessin et à l'encrage travaillé de Marco Bianchini. Son trait réaliste permet une parfaite immersion dans cette période âpre et difficile. Les planches sont bien travaillées ; plans et mise en pages donnent à la narration l'élan nécessaire aux péripéties qui jalonnent ce récit.
C'est peut-être le reproche principal que je ferais à cet album. On a l'impression qu'il se lit trop vite. A peine a-t-on eu le temps de se familiariser avec ses personnages que la chute tombe et qu'il nous faut attendre le prochain pour en savoir plus... Je n'ai pas réussi à franchement déterminer d'où venait cette frustration. Problème de rythme, de narration, de découpage du récit ? Je n'arrive pas à dire.

J'attends donc la suite pour me prononcer plus clairement sur ce premier album que je qualifierait d'introductif. Une bonne présentation des personnages qui composent le récit, une dose de mystère sur les clés manquantes au passé de chacun et des pistes proposées pour le devenir de ceux qui restent... On joue avec nos nerfs et notre curiosité !
A suivre, donc...

Nom série  Rolqwir  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série toute fraiche et détonnante qui commence sur les chapeaux de roue, menée par le duo d'auteurs qui ont déjà collaboré dans d'autres séries, telles que Noob ou Foot 2 rue.

Ces deux auteurs amateurs du Japon, se jettent ici à l'eau avec une nouvelle série, débridée (Ahaha ! Oui, je suis en forme !) qui prend pour personnage central un jeune chevalier français qui part pour ce beau pays qu'est le Japon avec pour mission première de le civiliser...
Sauf que le sieur est un brun maladroit, couillon et opportuniste... Il se rend vite à l'évidence : ce pays est tout sauf arriéré et ne semble pas avoir besoin de ses services. Il se retrouve pourtant embrigadé dans une mission à la hauteur de ses compétences...
Derrière ce scénario un peu foutraque et déjanté, l'humour coule à flot et se joue des préjugés et des caractères de chacun, en empruntant les codes humoristiques des deux pays que tout semble opposer.
Alors oui, l'humour est omniprésent et ne prend pas à tous les coups, mais si vous accrochez au début de ce récit épique et farfelu, vous allez apprécier jusqu'au bout !

Au niveau du dessin, là aussi Cordona joue sur les deux registres en se jouant des codes graphiques propres à chaque civilisation. C'est assez bien mené et géré pour éviter de se retrouver le cul entre deux chaises, et la narration est bonne. C'est peps, enlevé, très expressif, et les décors surprennent même par leur richesse.

Un bon début de série qui ne demande qu'à être de qualité égale dans les tomes à venir pour monter dans mon estime.

Nom série  Les Bêtes de Black City  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Alors oui c'est violent, oui y'a du cul (appelons une chatte une chatte), mais bon, quand on va "innocemment" jeter un oeil aux publications de chez Tabou, faut pas venir jouer les vierges effarouchées après !

Et là, petite cerise sur le nombril, on a la chance d'avoir une trame scénaristique qui tienne la route - c'est si rarement le cas, que ça mérite d'être souligné -, qui ne soit pas qu'un simple prétexte pour nous faire découvrir le kamasutra version catalogue IKEA. Et puis une BD porno ayant pour cadre l'Ouest américain, ça change !
Ajoutez à cela un dessin nerveux et tout aquarellé qui lui aussi a de la gueule et de l'ambition pour que je me décide à monter le curseur jusqu'à un très bon 4/5 très mérité pour ce genre de publication.
Malgré un second tome un peu en dessous du premier au niveau du dessin (je l'ai trouvé un peu plus fouilli, moins précis au niveau du dessin), la trame reste intéressante et bien maîtrisée.

Reste à voir comment ce triptyque annoncé finira et s'il tiendra les promesses que cet excellent début de série nous propose.

Nom série  Les Folies Bergère  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Malgré une couverture assez mauvaise et ratée (à mon goût), cet album de Zidrou et Porcel se révèle au final très bon et surprenant.

N'attendez pas ici de folles parties de jambes élancées bien haut sur une scène parisienne, mais plutôt les bas fonds des tranchées de notre bonne vieille mère, la première guerre mondiale. C'est sombre, tragique, mais Zidrou sait distiller au fil du récit quelques touches d'humour (noir), de fantastique et de rebondissements qui nous font accrocher au récit, comme toute bonne boue putride qui se respecte aux godillot de la chair à canon.
Sorti de quelques touches colorées qui viennent jouer les trouble-fêtes pour donner quelques rayons de soleil à cet album, le trait réaliste, épais et contrasté de Porcel joue pleinement son rôle et nous immerge dans le tragique quotidien de ces sinistres tranchées.

Bref, une BD très efficace et surprenante par certains aspects de son scénario, mais qui hormis une couverture repoussante nous prouve, si nécessaire, le talent de ses deux auteurs.

Nom série  Frenchman  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Moi qui ne suis pas franchement un fan de cette période historique, j'avoue que le travail graphique de Patrick Prugne m'a littéralement absorbé le temps de cette lecture.

Ça m'a replongé dans ma toute jeunesse où je récupérais au gré de mes coups de chance chez les bouquinistes les aventures de Blek qui paraissaient dans le mensuel Kiwi. Ici le point commun ne concerne que la trame de fonds, car si Blek ne brillait pas spécialement par la qualité de son dessin et de sa colorisation, Prugne au contraire nous en met ici plein les yeux. Quelle maîtrise de l'aquarelle !
Ses planches sont tout simplement magnifiques.
Certains pourront lui reprocher de nuire à la narration... moi je dis : profitons de la vue et du paysage ! On ne va quand même pas regretter qu'un auteur nous sorte le grand jeu pour un album qui s'y prête en plus merveilleusement ! Et puis, rien n'empêche de suivre le fil du récit pour revenir ensuite prendre le temps de contempler les planches de ce très bel album.

Concernant l'histoire en elle même, si comme de l'avis général je ne la trouve pas extraordinaire, elle est pour moi pourtant bonne. C'est juste que le dessin étant si bon, on aurait tendance à attendre un scénario du même cru... Là, il fait juste son boulot, servi par un dessin, une mise en page et en couleur plus qu'efficaces, qui nous plongent dans les atmosphères et les ambiances de cette Amérique encore sauvage.

A lire pour passer un très bon moment ; à relire pour le plaisir des yeux !

Nom série  La Saga d'Atlas et Axis  posté le 16/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Étonnante série jeunesse qui sort des sentiers battus qu'on a tendance à trouver ces temps-ci sur les rayonnages de nos libraires.

Si tout est loin d'être parfait, l'ensemble ne manque pas de charme, à commencer par le graphisme. C'est frais, dynamique, enlevé, en parfaite adéquation avec le récit que Pau nous propose. Cette histoire où les personnages sont des animaux aux postures humaines mais gardant les caractéristique de leur race est intéressante et apporte un plus à cette histoire.
Par contre, c'est le côté parfois didactique que prennent certaines scènes que j'ai trouvé un peu lourd. De même, si j'ai au début trouvé pourtant intéressant de revisiter l'histoire en remplaçant les protagonistes par des animaux, le mélange des périodes historiques traitées, oscillant entre "véritable histoire" et légendes est assez malheureux... Allusions à l'histoire des Huns, des Vikings bien sûr, mais aussi de la préhistoire avec dans le second tome, tout un pan du récit sur la recherche du chainon manquant prouvant l'évolution des espèces et leur origine commune. Et comme Spooky, j'ai vraiment été déçu par ce "chainon manquant", qui est assez ridicule, surtout quand on le voit repartir chez lui en courant debout :/

Mais bon, hormis ces quelques remarques, tout cela est quand même de très bonne facture (le graphisme des personnages et les paysages sont très bien réalisés et colorisés) et on se laisse rapidement entraîné sur les traces de ce duo d'aventuriers canins.

A découvrir !

Nom série  Mes années bêtes et méchantes  posté le 06/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je profite de mon état d'ébriété avancé de ce milieu de week-end pour me lancer dans la critique de cet album qui n'en mérite pas moins !

C'est à l'occasion d'un festival BD que j'organisais récemment que j'ai eu la chance de découvrir l'énergumène : Daniel Fuchs. Trônant derrière son stand de BD d'occas', je n'ai tout d'abord pas réalisé à qui j'avais affaire. Shame ! Moi, le dépositaire familial de LA collection d'Arakiri, de Charlie Hebdo et de Charlie Mensuel des années 70', j'ai failli passé à côté de cette rencontre et de cette BD par la même occasion ! Heureusement, l'heure fatidique de l'apéro vint me claquer les esgourdes comme il se devait. 11h, môssieur sort les huîtres derrière ses rayonnages, et c'est taquin que je le relançais sur le blanc qui va avec... Moralité, je me suis retrouvé avec un verre de whisky bien tassé, histoire de se mettre en bouche et en verve avec l'énergumène. C'est en tombant sur cette BD quelques mètres plus loin que je réalisais à qui j'avais affaire... Ni une ni deux, le temps d'acheter cet album et de récupérer une bafouille du zig en question pas piquée des hannetons, et me voilà en possession d'un album retraçant de façon efficace l'aventure héroïque de ce journal qui fera date : Hara-Kiri.

Scénarisé et mis en planche par Joub et Nicoby, cet album met en planche et en perspective l’ascension et la fin de ce journal satirique qui fera date avec la brochette illustre de dessinateurs et de personnes célèbres qui feront leurs apparitions plus ou moins sporadiques dans les romans photos de cette publication haute en couleurs et en provocations. Sans concessions envers Choron qui fut la tête pensante et la colonne vertébrale, en même temps que le principal responsable de l'échec final d'Hara-Kiri, l'album retrace les grandes lignes de cette formidable aventure libertaire à travers Daniel Fuchs, simple figurant au départ, mais qui prendra part de façon importante au développement de l'hebdo en tant que comptable entre autres.
Le dessin sobre et expressif, avec une mise en couleur que j'ai beaucoup appréciée, rend parfaitement grâce aux événements et à cette période transgressive par excellence. C'est frais, plein d'énergie, emprunt de l'électricité ambiante de l'époque, bref, ça vit !

Une lecture plus que recommandée pour les amateurs de Hara-Kiri et de Charlie de la Grande époque, et une très belle approche pour les autres !

Nom série  La Pieuvre  posté le 25/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Pfffffffffffffffff.... Ba merde alors !
C'est pourtant sur deux très bonnes recommandations que je me suis attelé à cette lecture, et fait rarissime, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout.

Ce n'est pourtant pas ces quelques 400 pages qui m'ont refroidi, mais bien la narration impliquant autant de protagonistes que l'annuaire de Palerme avant le début des règlements de comptes.
C'est indigeste au possible ! Personnages, dates, situations : j'ai beau avoir pris mon temps, persisté à avancer laborieusement dans ma lecture, je n'ai pas pu pousser plus loin que la moitié de l'ouvrage.
D'autant que je n'ai pas trouvé le dessin pertinent, surtout pour les personnages. Déjà qu'ils sont légion, qu'avec le peu de familiarité avec les noms italiens, on finit par s'y perdre, mais le choix de les représenter avec des têtes d'animaux n'a fait qu'ajouter à ma confusion.

Bref, belle déception, car je trouvais le sujet intéressant, mais là, désolé, la lecture doit rester un plaisir et non pas une contrainte...
Je jette l'éponge.

Nom série  Sortilèges  posté le 25/04/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pop Pop, Garcimore ! La magie est de retour !
Mais ici point de tour à 2 balles ou d'illusion foireuse, "Sortilèges" nous propose une version par la bande et très personnelle du conte de Blanche Neige. Le duo Munuera/Dufaux fonctionne ici parfaitement, et je suis tombé sous le charme efficace de ce puissant "Sortilèges".

Car loin de se contenter de revisiter ce conte remâché à toutes les sauces, Dufaux que je trouve dans l'ensemble assez inégal dans son prolifique travail, a su ici trouver les ingrédients justes et parfaitement dosés pour parfaire ce petit philtre d'amour qu'il a subrepticement glissé au fil des pages.
Cette version sombre et discrète de Blanche Neige joue sur un subtil équilibre entre le filigrane des références et le dessin magnifique de Munuera. La colorisation très réussie de Sedyas apporte la touche finale à cette décoction qui, vous l'aurez compris, m'a complètement envouté.

Alors, espérons que la suite et fin de cette série soit tout aussi bonne et efficace, et que le fantôme de Garcimore ne vienne pas gâcher un si bon premier tome.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 38 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque