Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 879 avis et 267 séries (Note moyenne: 3.37)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Train des Orphelins  posté le 28/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle histoire, sur un sujet qui pourrait sembler difficile au premier abord (déportement massif d’orphelins). Mais les auteurs ont réussi à instiller une ambiance légère, presque humoristique, sans pour autant trahir le message de fond. Je dis bien LES auteurs, parce que cette prouesse est due autant au dessin qu’à l’histoire même.

L’intrigue est prenante, car elle commence par une scène finale intrigante, avant de replonger dans le passé pour nous en expliquer les origines. Les aventures de nos orphelins alternent des passages légers et humoristiques avec des scènes consternantes. Les « distributions » d’enfants aux parents en forme de foire aux bovins sont absolument incroyables quand on considère la complexité des procédures d’adoption modernes. La fin est bien vue, même si le « mélange » qui en est à l’origine me parait un peu gros.

Et comme je le dis plus haut, le dessin est en parfaite adéquation avec l’histoire. Il est superbe, mais surtout dédramatise un peu les situations. Il est coloré, dynamique et aéré. Au final les planches sont vraiment superbes.

Une chouette histoire, terminée en deux tomes (même si d’autres cycles sont prévus). Que demander de plus ?

Nom série  L'Invention du Vide  posté le 24/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD ne m’a pas passionné autant qu’elle aurait dû. Pourtant je suis originaire des Alpes, et je viens d’une famille de montagnards. J’ai même fait un peu d’escalade quand j’étais ado.

Mais je trouve l’histoire molle, la narration trop académique. Par moment on dirait presque du Jules Verne, c’est vous dire ! (j’aime beaucoup Jules Verne, mais ça a quand même bien vieilli au niveau de la narration). L’auteur greffe sur son histoire des bouts d’Histoires de l’alpinisme, mais pas de façon très digeste selon moi. Du coup j’ai n’ai ressenti aucune émotion, je n’ai pas vibré quand nos comparses arrivaient au sommet après une ascension difficile. J’ai suivi leurs exploits avec un certain intérêt, mais sans plus.

Surtout que comme le dit Erik dans son avis, le dessin est certes joli, mais les cases sont souvent trop petites, et ça m’a un peu empêché de le sentir ce vide justement.

Un album sympa sur un sujet original, mais qui ne m’a pas marqué plus que ça.

Nom série  Tout sauf l'amour  posté le 24/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
« Tout sauf l'amour » est le nouvel album du duo d’auteurs à l’origine de Exauce-nous, paru en 2008.

L’histoire me rappelle un peu les « rom com » américaines (comédies romantiques !), avec cet homme et cette femme que tout semble séparer, mais qui tomberont amoureux à la fin après de nombreux malentendus. Oui, je sais, je viens de vous raconter la fin, mais franchement on la voit venir grosse comme une maison, voire un immeuble ! Et c’est un peu le problème avec cette BD : malgré une thématique intéressante (peut-on « probabiliser » et dompter l’amour ?), le déroulement de l’histoire est trop téléphoné, les réactions des personnages presque caricaturesques, bref, aucune surprise, aucune émotion en ce qui me concerne. Je note aussi des petits soucis de narration, des transitions un peu bizarres par-ci par-là (en relisant mon avis sur Exauce-nous je vois d’ailleurs que j’avais fait la même remarque).

Par contre graphiquement je me suis régalé, et pour cause : l’histoire se déroule à Grenoble, ma ville natale, ce qui est très rare en BD. Quel plaisir de retrouver des monuments connus, la place du tribunal, la Bastille, les montagnes etc. Je vous ai mis une belle planche dans la galerie représentant l’Isère, le téléphérique, le quartier Saint Laurent, et les falaises du magistral Mont Saint-Eynard en fond.

Mon avis est un peu sévère. « Tout sauf l'amour » n’est pas une mauvaise BD, loin de là. Je l’ai juste trouvée trop légère, trop téléphonée, et sans le cadre Isérois, je pense que je me serais un peu ennuyé.

Nom série  Le Loup des Mers  posté le 23/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Génial !

J’ai adoré cette histoire qui mêlent aventure pure et réflexions philosophiques. Un premier avertissement donc : les scènes d’action laissent souvent place à des dialogues entre Hump et Loup Larsen sur des sujets tels que la morale, le sens de la vie, la religion, l’écriture etc. Cet aspect de l’histoire m’a beaucoup intéressé (pourquoi un croyant a-t-il peur de mourir ?), et ajoute selon moi de la profondeur aux personnages, mais ça ne plaira pas forcément aux lecteurs s’attendant « juste » à une grand aventure maritime remplie d’action.

Et puis bon sans ce Loup, quel personnage emblématique, quelle force, quelle présence ! Il porte ce récit comme il porte son équipage, à bout de bras, sans compromis, et ce jusqu’à la fin… fin qui m’a d’ailleurs beaucoup touché (mais je n’en dirai pas plus.) Si je devais faire un reproche je dirais juste que l’arrivée d’une femme que Hump connaît sur le navire me semble être une sacré coïncidence, et une ficelle scénaristique un peu grosse.

Le dessin est absolument magistral, très détaillé, d’un esthétisme sans faute, et participe grandement à l’ambiance du récit.

Voilà, une belle aventure, des personnages forts, de la réflexion, et une mise en image sublime… un cocktail gagnant selon moi !

Nom série  Frères d'ombre  posté le 22/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La guerre d’Algérie n’est pas montrée dans « Frères d'ombre », mais hante ce récit comme elle hante toujours notre époque. C’est dans ce contexte lourd de sens qu’un simple contrôleur SNCF déclenche une série d’évènements qui vont finir par le dépasser et le changer pour toujours : il aide un immigré clandestin algérien à se cacher dans les toilettes du train, puis l’accueille chez lui pendant quelques jours. Un acte anodin, une main tendue, Kamel est tellement sympathique… mais cache-t-il bien son jeu ?

D’un point de vue narratif je trouve que le récit a un peu de mal à décoller, et est assez prévisible. Il est rondement mené, facile à suivre, et assez prenant, mais disons que je n’ai jamais été « scotché », et le dénouement est un peu convenu. Les personnages secondaires sont très clichés – le contrôleur de la SNCF raciste, le frère ultra sécuritaire qui a fait la guerre d’Algérie, le flic « gros dur », l’immigré illégal mais au grand cœur et moralement impeccable, etc… je me doute bien qu’on ne doit pas être bien de la réalité, mais bon.

Un récit efficace, une histoire intéressante mais trop convenue à mon gout.

Nom série  Grandville  posté le 21/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai dévoré les 3 tomes parus en anglais, et j’en redemande, au point d’avoir passé un certain temps sur le web à la recherche d’informations sur la parution du tome 4, à lire des interviews de l’auteur etc. J’ai terminé le tome 3 il y a 48 heures, et les personnages, l’univers mis en place me manquent terriblement. Un gage de qualité non ?

Pourtant il faut avouer que les intrigues ne sont pas foncièrement originales. Il s’agit de bêtes (c’est le cas de le dire) enquêtes policières, avec des ficelles éculées et des coupables relativement prévisibles. Il y a notamment une double page en fin de tome 2 où nos deux détectives mettent une plombe à arriver à une conclusion qui me semblait pourtant évidente. La scène à pour moi pris une tournure involontairement comique et m’a rappelé certaines scènes avec Joey dans la série Friends (vous savez, quand il met plus de temps que les autres pour capter quelque chose).

Mais cette série possède aussi de nombreuses qualités. Les intrigues font peut-être « déjà vues » mais sont rondement menées et parfaitement rythmées. Les personnages sont très attachants, grâce notamment à un humour corrosif et « très anglais » dans les dialogues (je parle de la VO).

Et surtout l’univers uchronique mis en place est passionnant : Napoléon a gagné, l’Angleterre fut brièvement une colonie française avant de regagner partiellement son indépendance, et la situation politique est complexe. Le tout saupoudré de Steam Punk, et de messages sociaux et politiques faisant échos à notre société (pas toujours de manière très subtiles certes, mais la réflexion reste intéressante).

Enfin, le dessin de Bryan Talbot est magistral. Il ne sera pas du goût de tout le monde, bien entendu. Il est très typé « comics », notamment au niveau des couleurs. L’auteur utilise des effets informatiques (flou, incrustation de photos etc.), le trait est gras, et certaines cases manquent de décors. Mais j’adore son esthétisme, les personnages anthropomorphiques sont magnifiques, et quel dynamisme, les scènes d’action sont très lisibles.

Voilà, un coup de cœur. L’avenir de l’éditeur français « Milady Graphics » reste incertain, je ne sais donc pas si le tome 3 (et les suivants) verront le jour. Mais si l’anglais ne vous fait pas peur, je vous conseille de vous tourner vers les bouquins publiés aux éditions Jonathan Cape, ils sont magnifiques !

Nom série  Crève saucisse  posté le 19/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette histoire m’a beaucoup plu. Elle n’est certes pas super originale (une femme trompe son mari et ce dernier se venge), mais remarquablement contée, impossible de reposer la BD avant d’en avoir lu le dénouement ! Contrairement au posteur ci-dessous la « fameuse » scène ne m’a pas du tout dérangé. Je trouve ça rigolo que le mari s’inspire d’une scène de bande dessinée pour échafauder son plan démoniaque ! Par contre je manque de culture BD, je n’ai pas reconnu l’album en question. En tout cas voir le mari s’amuser de sa femme et de son amant est cruel et assez jubilatoire.

Le dessin de Simon Hureau est parfaitement maitrisé, et d’une lisibilité et d’un esthétisme remarquable.

Une histoire pas très originale sur le fond, mais rondement menée et plaisante à lire. Un chouette moment de lecture.

Nom série  Le Massacre  posté le 17/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nouvelle BD de Simon Hureau, et nouveau coup de cœur. J’avais énormément apprécié son dernier album Intrus à l'Etrange (d’ailleurs récompensé à Angoulême en 2012). « Le massacre » m’a de nouveau enchanté.

L’intrigue est remarquablement construite. Elle débute par une bête vente aux enchères lors de laquelle un trophée de chasse est vendu pour une somme mirobolante… puis la narration nous ramène dans le passé pour nous expliquer l’incroyable histoire de cet objet pourtant assez commun. Pour ce faire on part au Cambodge, et on fait la connaissance de divers personnages dont la vie se mêle à l’Histoire troublée de ce pays. Découvrir tous les aboutissements de cette « intrigue » est absolument jubilatoire, quelle aventure ! L’histoire est assez dense, et les planches parfois un peu chargées en texte, mais cela n’affecte pas du tout la fluidité ou le plaisir de lecture.

J’adore le dessin de Simon, il fourmille de détails, et représente superbement les jungles cambodgiennes.

Si je devais faire un petit reproche, je dirais juste que je ne vois pas trop l’utilité des deux dernières planches, qui semblent servir de conclusion ou de « bonus ». Je ne les ai pas trouvées extraordinaires. M’enfin, rien de bien grave.

Un album indispensable selon moi, et mon premier coup de cœur 2013 !

Nom série  En chienneté - Tentative d’évasion artistique en milieu carcéral  posté le 17/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’auteur a animé des ateliers dessin/BD en maisons d’arrêt pour mineurs, et nous fait partager son expérience.

Je trouve ce genre d’initiative remarquable, et j’imagine que du point de vue de l’auteur ça a du être terriblement intéressant, enrichissant et gratifiant. Reste que je me demande si cela valait la peine d’en faire une BD. Il ne se passe pas grand-chose lors de ces ateliers, d’ailleurs l’auteur n’a même pas le droit de leur parler de leur situation, des crimes commis etc… juste de dessin. Ca limite un peu la réflexion, forcément.

J’ai quand même trouvé un passage bien vu : celui où l’auteur nous montre les gamins « bombant le torse », parlant comme des « grands » pour impressionner les autres détenus, avant de replonger dans l’enfance et demander aux gardes s’ils peuvent jouer à la Playstation. La représentation graphique est habile, avec ces visages aux traits temporairement plus adultes. J’ai trouvé ce passage à la fois humoristique et assez profond.

Un bon album, mais selon moi un peu limité dans sa portée, de par son principe même. Intéressant, mais pas renversant.

Nom série  Un sac de billes  posté le 15/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce diptyque, adapté du roman de Joseph Joffo, raconte la fuite d’une famille française juive lors de l’occupation nazie. Le sujet est un peu éculé, certes, mais toujours intéressant et édifiant. Certains passages ont une force narrative inouïe, comme cette toute première scène en début de tome 1.

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre ces deux enfants sur la route, les voir grandir beaucoup trop vite, échapper aux rafles, puis s’organiser et dénicher des combines pour se faire de l’argent. On découvre par ailleurs le quotidien de la population pendant l’occupation allemande, le background historique est donc intéressant.

Je n’ai pas lu le roman, mais l’adaptation semble réussie. L’auteur évite les erreurs classiques de ce genre d’exercice (passages trop chargés en textes, coupures rendant l’histoire incompréhensible) et le dessin élégant de Vincent Bailly apporte vraiment un plus. L’édition est magnifique, comme toujours chez Futuropolis.

La fin surprend, et ne verse pas dans le dramatique larmoyant souvent associé à ce genre d’histoire. Bref, un moment de lecture agréable et instructif.

Nom série  Amère patrie  posté le 15/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bizarre, beaucoup d’avis sur le tome 1, mais rien depuis la parution du tome 2. Moi j’ai découvert ce diptyque une fois les 2 tomes parus, et j’ai passé un excellent moment de lecture.

Je traverse une période « histoire guerrière » dans mes lectures… je me gave de BDs (et films, séries télé etc.) sur la première et seconde guerre mondiale. « Amère patrie » se démarque de la myriade de BDs sur le sujet en parlant non seulement de la Grande Guerre, mais aussi de l’avant-guerre et de l’après-guerre.

Le premier tome suit deux personnages qu’à priori rien ne rapproche, mais qui finiront par se retrouver dans les tranchées. Cette partie de l’histoire présente la vie en France et en Afrique (Sénégal) de l’époque, et montre la lente déstabilisation de l’Europe.

Le second tome montre le conflit même, mais finalement assez succinctement, avant de s’intéresser à l’après-guerre, et en particulier au calvaire des familles de soldats exécutés pour soi-disant trahison ou lâcheté au combat (difficulté pour une femme de trouver un emploi, enfants battus à l’école etc.) On suit son long et poignant combat pour faire restaurer l’honneur du nom de sa famille.

Par contre je trouve que ce 2eme tome a des petits soucis de rythme. Tout semble s’enchainer trop vite, comme si l’histoire était prévue en 3 tomes, avant d’être raccourcie… je me trompe peut-être, mais c’est vraiment l’impression que j’ai eue en lisant cet album.

Bon, rien de bien grave… Un diptyque intéressant, que je conseille aux amateurs du genre.

Nom série  Pleine lune  posté le 11/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD est particulière.

Le protagoniste est détestable au possible (raciste, misogyne etc.), ce qui semble avoir dérangé certains lecteurs. C’était pourtant le but de l’auteur : dresser le portrait d’un personnage horrible, puis au travers une série de situations plus loufoques les unes que les autres, le mettre face à ses pires cauchemars et préjugés. Malgré des personnages et situations un peu clichés j’ai trouvé cette course en avant vraiment hilarante, à chaque fois qu’il se tirait du pétrin j’attendais l’obstacle suivant avec impatience.

Lors de la lecture on se dit que l’auteur y va fort, et que notre antihéros n’a vraiment pas de bol, mais la fin vient nous expliquer cette avalanche de malchances… bien vu !

Un bon moment de lecture.

Nom série  La Bête  posté le 09/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le point fort de cette BD, c’est bien entendu son ambiance : un village paumé et coupé du monde par une tempête de neige, des paysans bien épais, une jeune femme énigmatique, des meurtres, une bête mystérieuse et terrifiante… et ce dessin en noir et blanc magnifique qui vient transcender ce polar pourtant classique.

L’auteur reprend en effet tous les poncifs du genre, et la fin sent le déjà vu (même si je dois avouer que je ne l’ai personnellement pas vu venir !) mais le récit est prenant, la lecture fluide et agréable, bref, un chouette moment de lecture en ce qui me concerne.

A découvrir…

Nom série  Le Cycle de Cyann  posté le 06/03/2005 (dernière MAJ le 06/01/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La lecture des 3 premiers tomes en 2005 m’avait profondément marqué, au point d’allouer la note maximum. Quelle merveille, quelle créativité, si vous pensez que Léo avec ses mondes d’Aldébaran est un maître en la matière, vous allez halluciner en lisant Cyann.

J’ai relu les 5 tomes disponibles aujourd’hui avec une certaines crainte… celle d’avoir vieilli, et de ne plus apprécier cette histoire tintée d’érotisme, et son l’héroïne un peu grande gueule et rebelle. Et bien non, je trouve ces 3 premiers tomes toujours aussi remarquables et passionnants.

Le 1er tome met tout en place, et est un peu difficile à suivre, surtout la 1ère moitié. On est bombardé de noms obscurs, la situation politique et sociale nous est décrite un peu brusquement, et on patauge allégrement… Mais une fois que tous les éléments sont en place, quel bonheur, quelle richesse !

Le 2d tome s’éloigne des thèmes sédentaires du 1er, et nous fait voyager dans une variété de décors époustouflants. Certes le scénario tourne à la bête « course poursuite », mais ça reste quand même très intéressant à suivre. La fin est très bien faite.

Les 3eme et 4eme tomes m’ont beaucoup intéressé, mais malheureusement j’ai complètement décroché dans le 5eme. Quelle déception. J’ai trouvé l’histoire lourde, difficile à suivre, et finalement bien moins intéressantes que les albums précédents. J’ai décidément du mal avec ces mécanismes de voyages dans le temps un peu tirés par les cheveux.

J’enlève donc une étoile. Je lirai bien entendu la suite… Les 2-3 premiers tomes sont selon loi des immanquables pour tout amateur de science-fiction.

Nom série  Dallas Cowboy  posté le 25/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
À travers les réflexions du narrateur cet album aborde des sujets qui semblent chers à Manu Larcenet : les traumatismes de l’enfance mais aussi de son service militaire (sujet auquel il consacrera un album entier chez ce même éditeur : Presque).

Comme à son habitude l’auteur agrémente son récit de touches d’humour caustique, ce qui nous évite de tomber dans le larmoyant nombriliste, et j’ai suivi les mésaventures du protagoniste avec un certain intérêt. Le dessin en noir et blanc est élégant et propose quelques trouvailles graphiques intéressantes.

Je reste quand même sur une impression de trop peu car l’histoire est vite lue… mais la qualité est au rendez-vous, et les fans de l’auteur devraient apprécier ce petit album à sa juste valeur.

Nom série  Le Rêve du papillon  posté le 16/01/2011 (dernière MAJ le 13/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est vrai que « Le Rêve du papillon » semble inspiré des œuvres de Miyazaki. L’intrigue et l’ambiance loufoque et onirique m’ont conquis, et je suis ressorti de ma lecture émerveillé. Le monde dans lequel se perd l’héroïne est intriguant et dépaysant à souhait, notamment grâce à un dessin et une colorisation des plus réussis. L’auteur fait preuve d’une imagination débordante tintée d’absurde (ah, l’usine hamstero-électrique !), et use de paraboles assez bien vues (comment ne pas reconnaître en ce monde inconnu certains aspects de notre société).

On nage en plein mystère sur les 2 premiers albums, mais des réponses commencent enfin à arriver dans le 3ème. Ces dernières ne m’ont pas déçu, j’aime beaucoup la tournure que prend l’histoire, et j’attends le dernier tome avec impatience.

Nom série  Le Grand Mort  posté le 23/02/2009 (dernière MAJ le 11/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Allez, je réécris mon avis après la lecture des 4 tomes parus à ce jour, et ma note reste à 4/5. Je suis étonné par les autres avis, assez négatifs dans l’ensemble.

Alors certes, même après 4 tomes on se demande un peu où les auteurs nous mènent, et le mélange des genres peut surprendre, mais moi je trouve l’intrigue palpitante et dépaysante au possible, et surtout les réponses commencent enfin à arriver dans ce 4ème (et avant dernier ?) tome.

Le dessin est magnifique. Les passages dans le « petit monde » rappellent un peu la quête de l’oiseau du temps, alors que la représentation de notre monde, tantôt champêtre, tantôt citadine, est certes plus traditionnelle mais toujours aussi superbe. Vraiment du beau boulot.

Si je ne devais faire qu’un reproche, je dirais que le triangle amoureux Erwan-Pauline-Gaëlle devient fatiguant sur ce 4ème tome, et rappelle un peu les disputes adolescentes des mondes d’Aldébaran.

Pour moi « Le grand mort » c’est de la chouette BD d’aventure, écrite avec talent, facile à lire, remplie de mystère, et superbement mise en image. J’attends le dénouement avec impatience !

Nom série  Siegfried  posté le 15/01/2008 (dernière MAJ le 11/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens de relire la série dans son intégralité, et je baisse ma note à 3/5. A ce titre je me retrouve beaucoup dans l’avis de fab11 ci-dessous.

J’avais été enchanté par le 1er tome, par son humour et son graphisme. Mais sur la longueur je dois avouer que je me suis peu à peu désintéressé de cette quête. Je l’ai trouvée facile à suivre et rythmée certes, mais linéaire, et finalement assez prévisible. Et puis décidément je ne suis pas friand d’histoires de mythologie et de leurs combats titanesques entre mortels et Dieux. Or c’est surtout ce côté qui se développe sur la fin, et on s’éloigne rapidement de l’ambiance « fantasy » de la première moitié de l’histoire.

Voilà, une chouette adaptation certes, qui devrait ravir les fans du genre. Mais moi je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Nom série  Bicycle 3000  posté le 11/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’intrigue est finalement bien banale, et déjà vue mille fois, mais cet album possède un charme bien difficile à expliquer.

Peut-être est-ce cette narration volontairement hachée qui à coups de sauts dans le temps arrive à trimballer le lecteur sans pour autant le perdre. Peut-être est-ce ce graphisme élégant et souvent minimaliste. Ou encore la poésie ambiante et les scènes contemplatives, qui arrivent à faire oublier des dialogues parfois un peu maladroits et confus (problème de traduction ?) Et que dire de la fin, belle et triste au possible, sinon qu’elle m’a beaucoup touché.

« Bicycle 3000 » est un one-shot de qualité, pour un prix raisonnable considéré le nombre de pages conséquent. A découvrir !

Nom série  Notre Mère la Guerre  posté le 03/05/2011 (dernière MAJ le 29/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je réécris mon avis après la lecture des 4 tomes, et je passe ma note à 5/5.

Kris a, à mon humble avis, trouvé l’équilibre parfait entre l’enquête policière, qui avance lascivement, et le background historique. L’horreur chez les poilus, on connaît pourtant, on a lu des tas de livres, vu des tas de films et documentaires sur le sujet (voir notre thème). Mais cette période sombre de notre histoire fait toujours aussi froid dans le dos, surtout quand elle est décrite de façon aussi réaliste. Je sais qu’il est d’une banalité affligeante de s’écrier « putain mais quelle connerie cette guerre, comment a-t-on pu laisser faire ça », mais c’est vraiment ce qui vient à l’esprit en refermant le dernier tome.

Le rythme est lent (amateurs d’action, passez votre chemin) et la poésie omniprésente, au travers les réflexions de notre détective gendarme. L’écriture est magistrale, quelle beauté dans les textes ! Je me demande comment il est possible d’écrire des choses pareilles sans avoir vécu la guerre soi-même… L’auteur a dû faire beaucoup de recherches et lire de nombreux témoignages.

Le dessin de Maël est magnifique, même si les couleurs se limitent souvent à une palette boueuse, tranchées oblige.

Le dénouement de l’enquête est satisfaisant au possible (cohérent et surprenant) et les dernières pages laissent vraiment un goût amer dans la bouche, avec cet armistice qui arrive enfin, mais trop tard pour une génération mutilée et traumatisée. La guerre ne se termine jamais pour ceux qui ont combattu, les séquelles sont trop profondes.

Cette série est pour moi un coup de maître : des personnages à la psychologie bien définie, une enquête policière prenante qui se greffe sur un contexte historique effroyable, et une fin « coup de poing ». Une lecture qui marque.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 44 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque