Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 870 avis et 262 séries (Note moyenne: 3.37)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Pleine lune  posté le 11/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD est particulière.

Le protagoniste est détestable au possible (raciste, misogyne etc.), ce qui semble avoir dérangé certains lecteurs. C’était pourtant le but de l’auteur : dresser le portrait d’un personnage horrible, puis au travers une série de situations plus loufoques les unes que les autres, le mettre face à ses pires cauchemars et préjugés. Malgré des personnages et situations un peu clichés j’ai trouvé cette course en avant vraiment hilarante, à chaque fois qu’il se tirait du pétrin j’attendais l’obstacle suivant avec impatience.

Lors de la lecture on se dit que l’auteur y va fort, et que notre antihéros n’a vraiment pas de bol, mais la fin vient nous expliquer cette avalanche de malchances… bien vu !

Un bon moment de lecture.

Nom série  La Bête  posté le 09/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le point fort de cette BD, c’est bien entendu son ambiance : un village paumé et coupé du monde par une tempête de neige, des paysans bien épais, une jeune femme énigmatique, des meurtres, une bête mystérieuse et terrifiante… et ce dessin en noir et blanc magnifique qui vient transcender ce polar pourtant classique.

L’auteur reprend en effet tous les poncifs du genre, et la fin sent le déjà vu (même si je dois avouer que je ne l’ai personnellement pas vu venir !) mais le récit est prenant, la lecture fluide et agréable, bref, un chouette moment de lecture en ce qui me concerne.

A découvrir…

Nom série  Le Cycle de Cyann  posté le 06/03/2005 (dernière MAJ le 06/01/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La lecture des 3 premiers tomes en 2005 m’avait profondément marqué, au point d’allouer la note maximum. Quelle merveille, quelle créativité, si vous pensez que Léo avec ses mondes d’Aldébaran est un maître en la matière, vous allez halluciner en lisant Cyann.

J’ai relu les 5 tomes disponibles aujourd’hui avec une certaines crainte… celle d’avoir vieilli, et de ne plus apprécier cette histoire tintée d’érotisme, et son l’héroïne un peu grande gueule et rebelle. Et bien non, je trouve ces 3 premiers tomes toujours aussi remarquables et passionnants.

Le 1er tome met tout en place, et est un peu difficile à suivre, surtout la 1ère moitié. On est bombardé de noms obscurs, la situation politique et sociale nous est décrite un peu brusquement, et on patauge allégrement… Mais une fois que tous les éléments sont en place, quel bonheur, quelle richesse !

Le 2d tome s’éloigne des thèmes sédentaires du 1er, et nous fait voyager dans une variété de décors époustouflants. Certes le scénario tourne à la bête « course poursuite », mais ça reste quand même très intéressant à suivre. La fin est très bien faite.

Les 3eme et 4eme tomes m’ont beaucoup intéressé, mais malheureusement j’ai complètement décroché dans le 5eme. Quelle déception. J’ai trouvé l’histoire lourde, difficile à suivre, et finalement bien moins intéressantes que les albums précédents. J’ai décidément du mal avec ces mécanismes de voyages dans le temps un peu tirés par les cheveux.

J’enlève donc une étoile. Je lirai bien entendu la suite… Les 2-3 premiers tomes sont selon loi des immanquables pour tout amateur de science-fiction.

Nom série  Dallas Cowboy  posté le 25/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
À travers les réflexions du narrateur cet album aborde des sujets qui semblent chers à Manu Larcenet : les traumatismes de l’enfance mais aussi de son service militaire (sujet auquel il consacrera un album entier chez ce même éditeur : Presque).

Comme à son habitude l’auteur agrémente son récit de touches d’humour caustique, ce qui nous évite de tomber dans le larmoyant nombriliste, et j’ai suivi les mésaventures du protagoniste avec un certain intérêt. Le dessin en noir et blanc est élégant et propose quelques trouvailles graphiques intéressantes.

Je reste quand même sur une impression de trop peu car l’histoire est vite lue… mais la qualité est au rendez-vous, et les fans de l’auteur devraient apprécier ce petit album à sa juste valeur.

Nom série  Le Rêve du papillon  posté le 16/01/2011 (dernière MAJ le 13/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est vrai que « Le Rêve du papillon » semble inspiré des œuvres de Miyazaki. L’intrigue et l’ambiance loufoque et onirique m’ont conquis, et je suis ressorti de ma lecture émerveillé. Le monde dans lequel se perd l’héroïne est intriguant et dépaysant à souhait, notamment grâce à un dessin et une colorisation des plus réussis. L’auteur fait preuve d’une imagination débordante tintée d’absurde (ah, l’usine hamstero-électrique !), et use de paraboles assez bien vues (comment ne pas reconnaître en ce monde inconnu certains aspects de notre société).

On nage en plein mystère sur les 2 premiers albums, mais des réponses commencent enfin à arriver dans le 3ème. Ces dernières ne m’ont pas déçu, j’aime beaucoup la tournure que prend l’histoire, et j’attends le dernier tome avec impatience.

Nom série  Le Grand Mort  posté le 23/02/2009 (dernière MAJ le 11/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Allez, je réécris mon avis après la lecture des 4 tomes parus à ce jour, et ma note reste à 4/5. Je suis étonné par les autres avis, assez négatifs dans l’ensemble.

Alors certes, même après 4 tomes on se demande un peu où les auteurs nous mènent, et le mélange des genres peut surprendre, mais moi je trouve l’intrigue palpitante et dépaysante au possible, et surtout les réponses commencent enfin à arriver dans ce 4ème (et avant dernier ?) tome.

Le dessin est magnifique. Les passages dans le « petit monde » rappellent un peu la quête de l’oiseau du temps, alors que la représentation de notre monde, tantôt champêtre, tantôt citadine, est certes plus traditionnelle mais toujours aussi superbe. Vraiment du beau boulot.

Si je ne devais faire qu’un reproche, je dirais que le triangle amoureux Erwan-Pauline-Gaëlle devient fatiguant sur ce 4ème tome, et rappelle un peu les disputes adolescentes des mondes d’Aldébaran.

Pour moi « Le grand mort » c’est de la chouette BD d’aventure, écrite avec talent, facile à lire, remplie de mystère, et superbement mise en image. J’attends le dénouement avec impatience !

Nom série  Siegfried  posté le 15/01/2008 (dernière MAJ le 11/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens de relire la série dans son intégralité, et je baisse ma note à 3/5. A ce titre je me retrouve beaucoup dans l’avis de fab11 ci-dessous.

J’avais été enchanté par le 1er tome, par son humour et son graphisme. Mais sur la longueur je dois avouer que je me suis peu à peu désintéressé de cette quête. Je l’ai trouvée facile à suivre et rythmée certes, mais linéaire, et finalement assez prévisible. Et puis décidément je ne suis pas friand d’histoires de mythologie et de leurs combats titanesques entre mortels et Dieux. Or c’est surtout ce côté qui se développe sur la fin, et on s’éloigne rapidement de l’ambiance « fantasy » de la première moitié de l’histoire.

Voilà, une chouette adaptation certes, qui devrait ravir les fans du genre. Mais moi je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Nom série  Bicycle 3000  posté le 11/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L’intrigue est finalement bien banale, et déjà vue mille fois, mais cet album possède un charme bien difficile à expliquer.

Peut-être est-ce cette narration volontairement hachée qui à coups de sauts dans le temps arrive à trimballer le lecteur sans pour autant le perdre. Peut-être est-ce ce graphisme élégant et souvent minimaliste. Ou encore la poésie ambiante et les scènes contemplatives, qui arrivent à faire oublier des dialogues parfois un peu maladroits et confus (problème de traduction ?) Et que dire de la fin, belle et triste au possible, sinon qu’elle m’a beaucoup touché.

« Bicycle 3000 » est un one-shot de qualité, pour un prix raisonnable considéré le nombre de pages conséquent. A découvrir !

Nom série  Notre Mère la Guerre  posté le 03/05/2011 (dernière MAJ le 29/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je réécris mon avis après la lecture des 4 tomes, et je passe ma note à 5/5.

Kris a, à mon humble avis, trouvé l’équilibre parfait entre l’enquête policière, qui avance lascivement, et le background historique. L’horreur chez les poilus, on connaît pourtant, on a lu des tas de livres, vu des tas de films et documentaires sur le sujet (voir notre thème). Mais cette période sombre de notre histoire fait toujours aussi froid dans le dos, surtout quand elle est décrite de façon aussi réaliste. Je sais qu’il est d’une banalité affligeante de s’écrier « putain mais quelle connerie cette guerre, comment a-t-on pu laisser faire ça », mais c’est vraiment ce qui vient à l’esprit en refermant le dernier tome.

Le rythme est lent (amateurs d’action, passez votre chemin) et la poésie omniprésente, au travers les réflexions de notre détective gendarme. L’écriture est magistrale, quelle beauté dans les textes ! Je me demande comment il est possible d’écrire des choses pareilles sans avoir vécu la guerre soi-même… L’auteur a dû faire beaucoup de recherches et lire de nombreux témoignages.

Le dessin de Maël est magnifique, même si les couleurs se limitent souvent à une palette boueuse, tranchées oblige.

Le dénouement de l’enquête est satisfaisant au possible (cohérent et surprenant) et les dernières pages laissent vraiment un goût amer dans la bouche, avec cet armistice qui arrive enfin, mais trop tard pour une génération mutilée et traumatisée. La guerre ne se termine jamais pour ceux qui ont combattu, les séquelles sont trop profondes.

Cette série est pour moi un coup de maître : des personnages à la psychologie bien définie, une enquête policière prenante qui se greffe sur un contexte historique effroyable, et une fin « coup de poing ». Une lecture qui marque.

Nom série  De Cape et de Crocs  posté le 10/05/2001 (dernière MAJ le 20/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je réécris mon avis après la lecture du 10eme et dernier tome… et j’enlève une étoile. Vraiment je ne pensais pas en arriver là, mais en ce qui me concerne les auteurs ont trop tiré sur la corde.

Alors oui, « De cape et de crocs » est une série époustouflante à tous les niveaux, et l’une des toutes meilleures parues ces dernières années. L’histoire est grandiose. Oh, pas que l’intrigue elle-même soit des plus ingénieuse, ou remplie de retournements de situation incroyables. Mais elle est dépaysante, loufoque au possible, et surtout remplie d’humour (Eusèbe est à mourir de rire, et adorable au possible).

La qualité des textes reste selon moi inégalée. Souvent écrits en alexandrins, ils sont tout simplement magnifiques, souvent drôles, parfois poétiques… le point fort de cette série, au point qu’il en devient difficile de différencier les nombreuses références littéraires (poèmes, pièces de théâtre, etc…) des textes écrits par Ayroles.

Mais voilà, 10 tomes, c’est trop, et j’ai fini par me lasser… Je reste convaincu qu’à force de rallonger la sauce, les auteurs ont fini par en diluer les ingrédients les plus précieux. Las de cette quête interminable, las de ces combats à l’épée dont l’issue ne fait jamais doute, las de ces dialogues en alexandrins que je finissais par survoler sur la fin. Comment ne pas remarquer certaines répétitions (les cases montrant les pirates en état de panic hystérique par exemple). Pourtant je n’étais fondamentalement pas contre ce 2eme cycle lunaire. Je trouve même le 6eme tome remarquable sur tous les points. Mais l’histoire s’enlise dans les albums suivants.

Voilà, je n’ai bien évidement pas pu m’empêcher de verser une petite larme en refermant le 10eme tome. La fin est belle et satisfaisante, et je ressors de cette aventure la tête remplie de souvenirs. Mais je suis content que les auteurs puissent enfin passer à autre chose.

Nom série  Azimut  posté le 20/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis se rapproche plutôt de celui de Tetsuo ci-dessous.

Certes, l’histoire est originale au possible, l’univers mis en place est riche, les dialogues savoureux et l’humour de bon goût. Le dessin est absolument magnifique, Jean-Baptiste Andreae s’est vraiment surpassé.

Mais voilà, si ce premier tome accomplit son rôle introductif, il faut quand même avouer que le lecteur reste sur sa faim. De nombreuses questions restent en suspens, il faudra voir comment l’histoire se développe dans le 2eme tome. Cela risque de donner quelque chose d’assez fort, mais à condition que les auteurs arrivent à contenir leurs personnages, leur intrigue et leur univers. Espérons que cela ne parte pas dans tous les sens pour aboutir à un grand n’importe-quoi, comme c’est trop souvent le cas avec ces univers un peu loufoques.

Un 1er album vraiment prometteur, espérons que la suite ne se fasse pas trop attendre et ne déçoive pas !

Nom série  La Chose Perdue  posté le 17/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Incroyable qu'il ait fallu attendre 13 ans pour voir ce petit bijou (originellement paru en 1999) débarquer en France. Shaun Tan est principalement connu chez nous pour sa bande dessinée Là où vont nos pères, mais il a également réalisé de nombreux « picture books » (livres illustrés) lors de sa longue carrière d'illustrateur.

« La chose perdue » est sans doute l'un de mes préférés. L'histoire est remplie de symbolisme, invite à la réflexion et titille les sens. Chaque lecteur s’en fera sa propre interprétation, ce qui je pense était le but de l’auteur. J’y ai personnellement vu une fable sociale un peu cynique parlant de renfermement sur soi-même, mais également positive et humaine, avec ce personnage prenant sur lui pour aider cette « chose » à trouver sa place dans notre société.

La narration est à la frontière entre le livre illustré (textes en voix off) et l'art séquentiel (enchainements de cases). L'album se lit assez rapidement, mais on y replonge facilement, ne serait-ce que pour admirer les illustrations. Le dessin est magistral, regardez-moi ces planches, ces compositions, ces couleurs, et surtout ce style reconnaissable entre mille, entre collage de photos et dessin traditionnel.

L'adaptation en film d'animation est une réussite, et a d'ailleurs gagné l'Oscar du meilleur court métrage en 2011. Ce dernier est inclus dans la VF sous la forme d'un DVD bonus... Vraiment sympa, j'ai personnellement lu l'album en VO, et j'ai dû débourser 5 euros pour télécharger le film sur iTunes. Coup de chapeau à l'éditeur !

Je vous encourage vivement à découvrir ce superbe album. Filez aussi lire notre interview de Shaun Tan.

Nom série  Photo de la Favela  posté le 15/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Des albums comme celui-ci, j’en redemande ! L’aspect documentaire de « Photo de la Favela » est intéressant au possible, mais sans devenir trop technique ou barbant. L’auteur met en effet le côté humain en avant, et la lecture est aisée et plaisante. On découvre cette cité fascinante au travers les yeux naïfs d’un enfant, mais l’enfant grandit, et son point de vue change. Son attachement à ce quartier et son entêtement à vouloir le photographier, le faire découvrir au monde, finit par porter ses fruits et faire de lui un photographe de renom. L’album se conclut d’ailleurs sur une sélection de superbes photos (je vous en ai mis deux dans la galerie)

Le dessin en noir et blanc « arrondi » possède un charme indéniable. Les personnages presque « cartoon » sont facilement reconnaissables. On peut toutefois noter des petits soucis de lisibilité sur certains plans rapprochés, mais rien de bien grave.

« Photo de la Favela » est un témoignage poignant, une bouffée d’air frais et d’optimisme, et une histoire très humaine. Avis aux fans de BD reportage !

Nom série  Jeux de filles  posté le 09/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec un titre pareil on se doute bien de la nature du contenu, et on n’est pas déçu. Les différentes histoires courtes de cet album présentent des scènes lesbiennes classiques reprenant tous les clichés du genre. Les situations sont souvent émoustillantes, et des touches (rooo) d’humour occasionnelles apportent un plus.

Le dessin en noir et blanc est magnifique et très détaillé. L’anatomie féminine nous est présentée sous tous les angles avec un certain talent. Notez aussi qu’un chouette carnet de croquis est présent en fin d’album.

Voilà, que rajouter de plus ? Une BD qui ravira les (a)mateurs du genre.

Nom série  Le Singe de Hartlepool  posté le 09/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Incroyable que cette histoire soit basée sur une légende connue. Attention, je dis bien « légende », il n’y a aucune preuve écrite que les faits se soient réellement déroulés tel ils nous sont contés. J’ose espérer qu’il y a une part d’exagération et de déformation dues aux années passées… Ceci dit quand on voit la bêtise qui persiste au 21ème siècle, j’imagine que la mentalité dans certains bleds paumés à l’époque de Napoléon devait être édifiante. Bref, pour en savoir plus sur ce mythe, consulter donc la page historique de la ville de Hartelpool (en anglais).

La BD, elle, est remarquable. Les auteurs maîtrisent leur histoire à tous les niveaux : la narration est fluide, le dessin superbe et l’histoire prenante au possible. Certains personnages sont attachants, d’autres sidérants de bêtise, et un humour de bon goût rend la lecture jouissive – le procès du singe est un vrai moment de délice, avec son vétéran sénile qui veut reprendre le Québec à l’aide d’un bateau fait de caisses à anchois construit dans sa cave. Et que dire des preuves catégoriques que le singe est bien un français ?

La fin est certes un peu convenue (pas de surprise si vous connaissez la légende), mais satisfaisante. Un excellent moment de lecture.

Nom série  Bleu(s)  posté le 08/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai quant à moi lu la réédition chez « des ronds dans l’eau », version « améliorée » comme l’explique l’auteur dans une préface très intéressante. Le dessin a reçu un « lifting », les couleurs ont été refaites, et surtout l’auteur a ajouté un chapitre en guise d’épilogue.

Et je dois dire que je n’ai pas retrouvé les maladresses dont parle Mac Arthur dans son avis ci-dessous. Le gamin appelle le docteur Vert « docteur Green » une fois, ce que j’ai pris comme une blague. Je n’ai pas remarqué d’incohérence chez les autres personnages (les autres enfants n’ont pas vu les faits que je sache). Par contre je suis d’accord sur le fait que la fin est un peu grosse à avaler, et pas forcément réaliste.

Ceci dit cette fin ne m’a absolument pas gâché mon plaisir. Cet album m’a énormément touché par son sujet, j’ai trouvé le ton juste, la narration efficace et le dessin élégant. Je comprends tout à fait que l’éditeur ait voulu lui donner un second souffle. Une chouette découverte.

Nom série  Tangente  posté le 08/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
4 histoires, 4 destins déchirés qui finissent mal dans 3 cas… qui en ressortira indemne ? J’ai beaucoup aimé ces historiettes très sombres et pourtant teintées de petites touches humaines et positives. Je pense notamment à Renan, son renfermement sur soi-même, sa logique asociale implacable, puis son ouverture d’esprit soudaine et les conséquences inattendues qui en découlent.

Les thèmes abordés ne sont certes pas très originaux, mais la narration, elle, interpelle : les textes et le dessin racontent bien la même histoire, mais ne sont pas synchronisés temporellement. Il en découle une lecture un peu fastidieuse, mais l’exercice est stimulant et intéressant.

Le dessin en noir et blanc est élégant et agrémenté d’incrustations photographiques, petite esbroufe graphique que j’apprécie personnellement.

Mon seul vrai reproche est finalement que je n’ai pas du tout compris la signification ni le rôle des rêves inter-chapitres. Un détail en ce qui me concerne, j’ai passé un excellent moment de lecture.

Nom série  Samuraï  posté le 13/09/2005 (dernière MAJ le 08/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
(Après lecture des 8 tomes parus à ce jour).

« Samuraï » est la seule série Soleil que je m’obstine à compléter religieusement. En même temps avec 8 tomes parus et un spin-off annoncé pour la fin du mois (Samurai Légendes), je ne dois pas être le seul. Pourtant on est loin de la perfection.

Les intrigues ne font pas vraiment preuve d’originalité, ce qui n’est certes pas trop grave venant d’une histoire de samuraïs. L’humour est bienvenu mais fera sans doute trop ado pour certains, presque typé manga avec ses têtes « super deformed » et ce côté un peu cucul (un personnage qui rougit et bave en voyant la culotte d’une femme par exemple). Les protagonistes n’ont pas une psychologie très développée malgré le nombre de tomes conséquent, à commencer par Takeo.

Mais que voulez-vous, il s’agit d’une histoire de samuraï avec tous les ingrédients qui vont bien : un héros au passé mystérieux, une intrigue relativement prenante, un compagnon « bon vivant » chargé d’apporter une touche d’humour, des belles femmes, des combats au sabre superbement mis en images et très lisibles, ce qui n’est pas toujours facile, et du voyage et du dépaysement.

Le dessin est sympa, même si il peut sembler un peu hésitant par endroit, notamment sur les personnages. Certaines planches représentant des paysages sont majestueuses. A noter aussi une superbe « triple page » dépliable représentant une bataille dans le 2ème cycle.

Voilà, « Samuraï » n’est sans doute pas la meilleure BD du genre, mais c’est une bonne histoire, et je lirai très certainement la suite (notez que le tome 8 ne semble pas conclure le 3ème cycle, contrairement à ce qui est annoncé un peu partout).

Nom série  Les Enfants de Jessica  posté le 19/09/2011 (dernière MAJ le 06/11/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Magnifique ! Quel plaisir de lire une suite au Pouvoir des innocents, première série de Luc Brunschwig et Laurent Hirn (1er tome paru en 1992 – ça ne nous rajeunit pas) qui n’a pas pris une ride (je l’ai relue avant de m’attaquer aux Enfants de Jessica).

Pourtant ce n’était pas gagné. L’attente fut longue, et j’attendais beaucoup de cette suite. Un début un peu mou sur fond de campagne électorale ne fit que renforcer mes craintes… et puis l’intrigue décolle après quelques pages et mes doutes volèrent en éclats... que c’est bon !

D’une certaine façon cette nouvelle série parvient même à consolider la série originale : tout y était millimétré, certes, mais certains lecteurs avaient remarqué (peut-être avec raison) que « c’est bien gentil tout ça, mais c’est trop beau, trop facile, dans la vraie vie, ça ne marcherait jamais ». Et bien « Les enfants de Jessica » nous ramène justement à la réalité, et nous propose de découvrir l’implémentation difficile des projets fous de Jessica, et les conséquences parfois spectaculaires de sa politique « tout social ».

Le 2eme tome approfondit l’intrigue et développe brillamment les bases posées dans le premier. L’histoire avance à grands pas, avec une aisance remarquable. Vraiment, Luc et Laurent ont peaufiné leur art depuis la série originale. L’écriture est habile, on est à des années lumières du manichéisme de nombreuses histoires du genre. Un début de révolte du peuple en fin d’album va-t-elle peser lourd contre la machine capitaliste mondiale ? Impossible de savoir où nous mène Luc.

On suit certains personnages depuis maintenant 7 tomes (8 si on compte le premier tome de l’autre série parallèle Car l'enfer est ici), donc inutile de préciser que leur personnalité est développée et souvent complexe, comme dans toutes les séries récentes de l’auteur d’ailleurs.

Une série à la fois politisée et humaine (preuve que les deux ne sont pas incompatibles), prenante et remarquablement écrite. Vivement la suite !

Nom série  La Survie de l'Espèce  posté le 21/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne sais jamais s’il faut rire ou pleurer avec ce genre d’ouvrage. Le message est édifiant et déprimant au possible, mais le ton léger et humoristique. Le résumé de l’éditeur explique que « cyniquement, ironiquement et avec beaucoup d'humour (noir), [les auteurs] décortiquent l'invention du travail, le partage des richesses, le management, la Bourse ou encore l'ultra libéralisme. »

Et pour être cynique, ça l’est ! Alors attention, rien de nouveau, le ton est très altermondialiste, très critique du capitalisme, de l’appât du gain etc. Mais le ton humoristique ajoute vraiment un plus et permet une vulgarisation de concept assez compliqués sans en diluer la portée. J’ai appris pas mal de choses, même si certains passages m’ont moins intéressé que d’autres (ça reste assez pointu par moment)

La mise en image est adaptée. Pas de prouesses graphiques, certes, mais le dessin de Grégory Maklès (connu pour ses albums fantasy/humour) sert parfaitement le propos, et contribue grandement à l’humour ambiant. Certaines petites trouvailles ajoutent du cachet à l’ensemble (les personnages lego par exemple).

Une lecture enrichissante.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 44 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque