Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 934 avis et 307 séries (Note moyenne: 3.38)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Réseau Bombyce  posté le 21/10/2002 (dernière MAJ le 29/10/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je découvre cette série sur le tard, je n’ai donc pas souffert pendant 8 ans entre la sortie des tomes 2 et 3. Reste que ce flottement dû à un problème entre auteurs et éditeurs se ressent malheureusement à la lecture.

Les deux premier tomes sont magistraux, et posent un décor, une histoire et des personnages riches et passionnants. J’adore l’univers steampunk mis en place, et le magnifique dessin de Cécil fait vraiment honneur au scénario. Bon sang que les planches sont belles !

Mais voilà, l’histoire, originellement prévue en une dizaine de tomes, se retrouve amputée et l’auteur fait de son mieux pour la conclure dans le 3eme et dernier tome. Cet album est malheureusement indigeste, l’action y devient confuse, les protagonistes aux intentions floues se multiplient, et la fin arrive soudainement et conclut se bazar de la seule manière possible. Sans être une catastrophe, cet album est quand même décevant, au vu des promesses du premier tome.

Voilà, que dire de plus. Une série prometteuse qui a tourné court (voire mal tourné) pour des raisons humaines – les auteurs, après tout, ne sont pas des machines !

Nom série  Commando colonial  posté le 28/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent ! C’est bien simple, tout m’a plu dans cette série.

Les différentes histoires sont certes assez classiques, mais rondement menées, et surtout possèdent un background historique diablement intéressant. La France est tombée aux mains des nazis et le maréchal Pétain règne. Mais la résistance s’organise, et pas que dans l’hexagone. Cette série nous raconte les aventures d’un commando binôme parcourant les colonies françaises pour essayer de rallier les « gaullistes » à la France libre. Les opérations sont souvent délicates et nos deux hommes finissent toujours pas se fourrer dans des situations pas possibles.

Le second tome m’a notamment beaucoup plu. Il est dépourvu de manichéisme et propose une brochette de personnages intéressants. Les conversations entre le major Antoine Robillard et le capitaine du sous-marin allemand m’ont fasciné.

Le dessin élégant de Brüno (Inner City Blues, Biotope) sied parfaitement au récit, et les belles couleurs contribuent au dépaysement.

Une réussite. J’espère que les auteurs n’en ont pas fini avec cette série !

Nom série  Orval  posté le 22/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je connais bien entendu l'Abbaye d'Orval grâce à son histoire récente et ses moines trappistes, mais c’est toute son histoire depuis le 11eme siècle que Servais nous raconte dans ce diptyque.

Le premier tome peine un peu à démarrer. La première moitié est trop didactique à mon goût, et manque cruellement de rythme. Et puis les évènements s’enchainent et l’histoire devient plus prenante. Par contre j’ai trouvé la narration perfectible – tout semble s’enchainer beaucoup trop vite. Je me demande si l’auteur n’aurait pas dû étaler son histoire sur plus de 2 tomes. Telle qu’elle est je la trouve un peu dense.

Le style graphique très « champêtre » de Servais sied parfaitement à l’histoire, on sent qu’il s’est fait plaisir à dessiner la campagne de la Gaume, mais aussi les différentes bâtisses de l’abbaye. Un régal pour les yeux.

Un diptyque un poil dense et didactique, mais intéressant et superbement mis en image.

Nom série  Le Chien qui louche  posté le 15/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On l’attendait au tournant le nouveau Davodeau, après le succès interplanétaire de Les Ignorants, sorti il y a 2 ans déjà.

L’histoire est intrigante : la belle famille de Fabien, gardien au Louvre, insiste pour qu’il fasse entrer au musée une vieille toile familiale découverte dans leur grenier. La République du Louvre, « organisation secrète qui s’intéresse au bizarre, à l’aléatoire, à l’improbable », s’en mêle et va lui venir en aide. L’histoire lorgne certes souvent vers le loufoque, mais nous fait aussi visiter le Louvre grâce à de belles planches contemplatives, et s’intéresse au rôle de l’art et à l’âme humaine. Comment ne pas fondre en découvrant la vraie raison qui pousse Monsieur André Balouchi à visiter le Louvre presque quotidiennement ? Le coté humoristique, lui, est garanti par la belle-famille, très campagnarde et bien épaisse (« lui c’est Fabien, le gars qui se tape ma sœur. »)

Un petit détail m’a toutefois dérangé, prude que je suis : l’auteur insiste pour nous montrer les ébats amoureux de Fabien et sa copine. Je dois avouer que je n’ai pas trop compris l’utilité de ces scènes, que je trouve un poil (hum) racoleuses.

Un chouette album, pas aussi marquant que Les Ignorants, mais à découvrir quand même.

Nom série  La Peau de l'ours  posté le 15/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai beaucoup aimé Le Beau Voyage du même auteur, j’enchaine donc directement sur La Peau de l'ours, avec cette fois Oriol au dessin… et deuxième coup de cœur !

L’histoire est certes assez classique : un vieillard aveugle raconte sa jeunesse à un jeune venant lui lire son horoscope quotidiennement. Ce dernier découvre avec stupeur le passé troublé du vieil homme, alors qu’il travaillait pour un chef mafieux. La narration en flashbacks est parfaitement maitrisée et nous révèle au compte-goutte les détails d’une intrigue prenante et bien construite. On la pense pliée quand page 51 survient un retournement de situation bien amené. J’ai beaucoup aimé la fin, je l’ai trouvé très belle.

Le dessin anguleux de Oriol est particulier (surtout sur les nez !) mais très esthétique, et mis en valeur par des couleurs chaudes très réussies.

Une histoire prenante que je recommande vivement.

Nom série  Le Beau Voyage  posté le 15/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un « roman graphique » pure souche comme le soulignent déjà les autres posteurs.

Benoît Zidrou nous raconte la vie de Léa, jeune femme s’intéressant à son passé suite à la mort de son père. Des souvenirs morbides remontent tout doucement à la surface -le ton est la plupart du temps très noir, le sujet abordé (que je passe sous silence pour ne pas spoiler) est tabou et difficile. De nombreux passages m’ont énormément touché, et je suis ressorti bouleversé de ma lecture. Mais il faut noter que l’auteur ne verse pas trop dans le larmoyant. Le ton est juste, et surtout la fin fait preuve d’optimisme et nous rappelle que le meilleur moyen d’aller de l’avant est de confronter ses démons. Une morale qui me plait.

Le dessin de Benoît Springer se fait discret tout en servant parfaitement le récit.

Vraiment un chouette « roman graphique », un des tout meilleurs du genre, je suis étonné qu’il n’y ait pas plus d’avis… un coup de cœur !

Nom série  Bouche du diable  posté le 15/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ressors mitigé de ma lecture. Tout le début m’a beaucoup plu, j’ai beaucoup aimé l’enfance du protagoniste et son ambiance communiste d’après-guerre. Mais on retombe assez rapidement dans le schéma classique de la guerre froide (espions, services secrets, lavage de cerveau etc.) Et surtout je n’ai pas trop apprécié l’apparition d’éléments fantastiques sur la deuxième moitié de l’histoire (télépathie, magie indienne). J’ai trouvé le mélange un peu étrange.

Par contre j’ai vraiment été impressionné par le dessin. Quel maitrise du détail, quelle précision, les planches sont vraiment magnifiques.

Ma lecture fut plaisante, mais pas vraiment marquante.

Nom série  Le Passager  posté le 09/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je commencerai par ce qui fâche : un 3eme tome était prévu, mais n’est jamais sorti, sur décision de l’éditeur (voir notre interview de l’auteur à ce sujet). L’histoire est donc « abandonnée ». Bon, soit, cela arrive souvent. Mais alors pourquoi diable sortir une intégrale ? De qui se moque-t-on ? L’ajout d’une (!) planche inédite pour conclure l’histoire ne change rien au problème : l’intrigue n’a pas de dénouement.

C’est d’autant plus dommage que ce conte fantastique m’avait jusque-là beaucoup plu. Le ton est très onirique voire loufoque, mais sans trop en faire. Les réponses à nos questions commencent à arriver dans le tome 2. Le monde visité est dépaysant au possible, et superbement mis en image. Le dessin est vraiment magnifique, et la mise en couleur du plus bel effet. La couverture de l’intégrale est d’ailleurs très jolie.

Vraiment, quel dommage que la suite ne soit jamais parue. Et quelle arnaque de la part de l’éditeur de publier une série abandonnée sous forme d’intégrale, suggérant ainsi qu’il s’agit d’une histoire complète. Inadmissible ! J’aurais volontiers mis 4/5, mais en l’état actuel des choses, je ne peux pas dépasser le 2/5, désolé.

Nom série  L'Autre Monde - Cycle 2  posté le 08/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais adoré le premier cycle et ses représentations graphiques de nombreux mythes et histoires folkloriques. Ce second cycle reprend le même principe, mais nos héros traversent cette fois-ci les différentes représentations de l’Enfer selon les cultures et religions (Chrétienne, Grecque, Egyptienne etc.)

L’intrigue est rythmée, mais je l’ai trouvée moins prenante, et surtout trop linéaire. Comme Mac Arthur j’ai aussi eu l’impression d’assister à un catalogage des différentes visions de l’Enfer, et que l’histoire passait au second plan. Je dois aussi reconnaitre avoir des lacunes en la matière, et certaines références (personnages etc.) me sont un peu passées au-dessus de la tête.

Graphiquement c’est toujours superbe, les planches de Magnin justifient presque à elles-seules l’achat de ce diptyque, même si les tons sont souvent plus ternes que le premier cycle, thème oblige.

Une aventure agréable, mais moins prenante et moins marquante que le premier cycle. A découvrir quand même.

Nom série  Histoire sans Héros  posté le 08/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je découvre ce grand classique de Van Hamme sur le tard, 36 ans après sa sortie, et j’ai quand même trouvé que le premier tome (l’histoire originale) a mal vieilli. Le scenario était peut-être original à l’époque, mais me semble complètement dépassé aujourd’hui. Les personnages sont caricaturaux au possible, et les rebondissements prévisibles. La lecture est certes fluide, l’intrigue efficace, mais pas bien marquante.

Je trouve le tome 2 paradoxalement mieux amené, plus moderne, et globalement plus intéressant, même si je comprends tout à fait que les fans du tome 1 remettent en question sa légitimité. Je trouve personnellement qu’il est intéressant de s’intéresser aux personnages 20 ans après, et de revisiter les lieux du drame.

Voilà, un thriller efficace, très « hollywoodien », mais pas forcément marquant, et qui souffre un peu de la comparaison avec d’autres BDs, films et séries télé plus récentes du même genre.

Nom série  Trahison  posté le 05/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album autobiographique (l’auteur avait 13 ans lors des faits) s’intéresse à une période trouble de l’histoire algérienne : la transition difficile entre la déclaration de l’indépendance et la mise en place d’un gouvernement relativement stable. L’exode soudain des ressortissants français provoqua plusieurs mois de flottements : massacres de français restés sur place, guerre entre différentes factions politiques, mise à sac de quartiers entiers vides suites au départ des européens… Un bien triste spectacle.

La narration alterne explications historiques et témoignages de l’auteur.
Les explications historiques sont très factuelles, et bombardent le lecteur de termes, acronymes et noms en tout genre : parties politiques, leaders politiques ou militaires, organisations armées, etc. Je dois avouer que j’ai trouvé leur lecture fastidieuse. J’ai eu beaucoup de mal à suivre les évènements malgré les nombreuses notes qui accompagnes le récit.
Les témoignages de l’auteur viennent s’intercaler dans le récit, et présentent des faits édifiants mais aussi le quotidien vu par un enfant qui tentait tant bien que mal de donner un sens à tout ce qui se passait autour de lui. J’ai trouvé ces passages intéressants et plus digestes.

La mise en image est réussie et représente parfaitement les villes algériennes de l’époque (Oran, Alger).

Un album instructif mais assez dense, à réserver selon moi aux amateurs d’Histoire.

Nom série  Revenants  posté le 02/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Olivier Morel a réalisé un film poignant diffusé sur Arte en 2011, « L’Âme en sang », qui donne la parole à six vétérans de la guerre en Irak. Cette BD peut être vue comme un compagnon au film, un « making of » montrant sa réalisation, les rencontres avec les soldats et leurs familles, les doutes du réalisateur sur les risques inhérents à ce genre de témoignages – les soldats étant pour la plupart très fragiles mentalement.

Le contenu est bien entendu troublant, dérangeant, voire écœurant. L’auteur de BD Luc Brunschwig a récemment déclaré sur sa page FB que « si mes enfants sont tentés par l'armée, la guerre, ils se mangeront Band of Brothers et The Pacific… après on recausera de tout ça... ». Je pense qu’il aurait pu ajouter « L’Âme en sang » et « Revenants » à sa liste.

Graphiquement c’est du beau boulot, il faut dire que Maël n’en est plus à son coup d’essai, surtout lorsqu’il s’agit de représenter les horreurs de la guerre (voir notamment Notre Mère la Guerre).

Le seul reproche que je ferai à cet album est qu’il ne fonctionne pas à 100% sans le film. Comme je le dis plus haut, il s’agit plus d’un compagnon au film, et j’imagine que les témoignages auraient en encore plus d’impact après visionnage de ce dernier.

Mais cela ne m’a pas gâché mon « plaisir » de lecture (entre guillemets, parce qu’on peut difficilement parler de plaisir avec ce genre de sujet). Un album édifiant sur un sujet encore un peu tabou : les suicides et troubles mentaux chez nos soldats, avec au final une leçon très humaine : un conflit comporte certes un agresseur et une victime, mais les horreurs de la guerre, elles, ne font guère la différence, et meurtrissent et broient sans discernement.

Nom série  Flash ou le grand voyage  posté le 29/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dois avouer n’avoir jamais entendu parler du roman éponyme duquel est adaptée cette BD. Il s’est pourtant vendu à 6 millions d’exemplaires ! L’histoire est autobiographique, et raconte la fuite vers l’Est de Charles, jeune voyou et marginal. Il sera question de survie, de potes, de combines, mais aussi et surtout de drogues, l’évasion de Charles n’était pas que géographique.

L’histoire est prenante et intéressante. Elle peut être lue comme un simple road-movie nous faisant voyager dans de nombreux pays et villes (Paris, Beyrouth, Bagdad, Bombay). On y découvre au passage différentes cultures, et on côtoie l’Histoire avec un grand « H ». Mais il y a aussi un message plus profond, une réflexion sur une époque, sur la contre-culture des années 70 en France.

L’adaptation n’a pas dû être facile. Les auteurs ont choisi de réduire le nombre de personnages et de lieux visités par rapport au roman, pour ajouter de la densité au récit. Globalement le pari est réussi, même si la narration s’emballe un peu par moment. Graphiquement c’est magnifique, le dessin est maitrisé et détaillé, et la mise en couleurs aquarelles des plus réussies.

Ce premier tome est passionnant et je vous le recommande chaudement. Vivement la suite et fin dans le second tome !

Nom série  Les Jardins du Congo  posté le 27/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle BD comme je les aime, qui nous fait découvrir un pan de l’Histoire (la 2ème guerre mondiale puis le Congo belge) au travers d'un témoignage réel. Yvon, originaire de Chimay, se cache dans la forêt pendant 4 ans (vous imaginez ?) pour échapper aux Allemands, puis refait sa vie au Congo, alors une colonie belge.

L’auteur mêle habillement Histoire et histoire, avec cet homme marqué par la guerre qui tente tant bien que mal de reconstruire sa vie ailleurs, avant de la voir s’écrouler à nouveau lors de la déclaration de l’indépendance. On suivra enfin son retour au pays, et sa vie paisible mais morose, jusqu’à son dernier souffle, toujours hanté par les démons qui l’ont poursuivi toute sa vie. C’est beau, c’est instructif, c’est bien raconté, et la mise en image est des plus réussies.

Bref, la rentrée commence bien chez La Boîte à Bulles !

Nom série  La Colonne  posté le 10/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Deuxième album Futuro sur le thème de la colonisation cette année, après le superbe Kongo qui relatait les escapades belges au Congo. Avec « La colonne » Christophe Dabitch, journaliste de formation, s’intéresse lui à l’ultime expédition française au Tchad en 1899, et on y retrouve bien entendu les même horreurs. La « colonne » avance coûte que coûte, recrute à tour de bras des « nègres » qui finiront par massacrer leurs congénères au nom du drapeau français.

Au dessin on retrouve Nicolas Dumontheuil (Qui a tué l'idiot ?) qui délaisse pour un temps son domaine de prédilection (l’humour loufoque) pour des thèmes plus sérieux. La transition est réussie, et son superbe dessin en couleurs directes illustre parfaitement l’histoire.

Il ne s’agit que d’un premier tome, mais l’histoire avance beaucoup et donne furieusement envie de lire la suite. Un album recommandable !

Nom série  Amorostasia  posté le 10/08/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, après Tout sauf l'amour paru en début d’année, on jurerait que Futuropolis a chargé ses auteurs d’analyser et comprendre l’Amour ! Cet album est construit sur une idée rigolote. Une nouvelle maladie fait son apparition : l’amorostasie. Un symptôme unique : toute personne amoureuse se retrouve pétrifiée, en état catatonique.

Les conséquences sur les individus mais aussi sur notre société sont fascinantes : méfiance et peur de l’autre, mise en place d’un système de marquage des jeunes femmes (mais pas des hommes) ayant « pétrifié » grâce à un brassard qui en rappellera un autre, conséquences de ce marquage sur le quotidien (difficulté de conserver son emploi, de trouver un logement etc.). Et puis comment réagir si on est en couple et qu’on ne se pétrifie pas ? Bon la réflexion reste légère, et on voit venir la fin grosse comme une maison, mais je dois avouer que je me suis laissé prendre au jeu, et que le message m’a beaucoup plu.

Voilà, après L'Homme qui n'existait pas Cyril Bonin continue de s’intéresser à l’âme humaine avec cet album tout à fait recommandable !

Nom série  Les Epées de verre  posté le 08/08/2009 (dernière MAJ le 22/07/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ça pour être classique, c’est classique ! De l’Heroic-Fantasy pure souche, avec sa jeune héroïne en quête de vengeance suite à la mort de ses parents, un « maître » qui la recueille et lui enseigne les techniques de combat à l’épée, un fourbe cruel, une légende annonçant une catastrophe ne pouvant être évitée qu’en résolvant une énigme, etc.

Et pourtant, même si je trouve l’héroïne et les dialogues un peu « ado » (« tope là ! »), je dois avouer que je me suis laissé entrainer dans cette superbe aventure. L’histoire est intéressante, bien racontée, rythmée, et surtout magnifiquement mise en image. La technique employée semble s’inspirer de l’animation, avec des décors très travaillés et détaillés, et des personnages typés manga. Ça ne sera sans doute pas du goût de tout le monde, mais moi j’ai trouvé ça très esthétique, et parfaitement adapté à l’histoire.

MAJ : Le 2eme tome change de décors, et surtout confirme le potentiel de cette série. La cité est absolument magnifique, et le scenario toujours aussi fluide et prenant.

MAJ : Le 3eme tome me fait souci. L’histoire tourne un peu en rond, le combat entre l’héroïne et son Némésis déçoit un peu, et on se demande comment nos héros vont boucler leur quête avec un seul tome restant. Je croise les doigts !

Nom série  Urban  posté le 19/09/2011 (dernière MAJ le 11/07/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je lis pas mal de BD et romans de SF, et du coup j’ai eu une impression de déjà-vu sur certains passages. Mais rien à faire, Luc Brunschwig est passé maître dans l’art de mener un récit, et je me suis laissé happer par cet univers fascinant après seulement quelques pages. Ce premier tome pose surtout les bases du récit, mais l’histoire avance quand même beaucoup, et trimballe habilement le lecteur d’une scène à l’autre, dévoilant différentes facettes de l’intrigue et de la vie à Monplaisir.

Le dessin de Roberto Ricci déroutera peut-être les habitués de BD SF plus « grand public », mais moi je l’ai trouvé remarquable. Le trait gras mais d’une précision diabolique, le découpage dynamique (il y a beaucoup de scènes d’action) et les couleurs vives donnent vraiment du cachet à l’ensemble, et les planches sont belles, tout simplement.

J’ai refermé cet album en me disant que « oui bon c’est pas mal, mais pas révolutionnaire », mais depuis je repense beaucoup à l’univers mis en place, et j’attends avec impatience de pouvoir y retourner. Un bon signe pour une histoire de SF non ? Alors vivement le tome 2 !

MAJ tome 2

Petit mise à jour suite à la lecture du tome 2… et c’est toujours bon ! L’intrigue avance (mais pas assez vite !), de nouveaux personnages font leur apparition, et le plaisir de lecture est toujours au RDV… vivement la suite !

Nom série  Chaman  posté le 10/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Serpieri est bien entendu connu pour sa série porno Druuna (bandes de cochons), mais il a aussi réalisé de nombreuses histoires courtes « western » (dont bon nombre sont déjà postées sur BDT : Femmes de l'ouest, L'Homme Médecine, L'Indienne blanche, Lakota).

Mosquito nous propose un nouvel ouvrage regroupant 4 histoires originellement publiées entre 1978 et 1983. Ces histoires tintées de fantastique sont certes classiques et ne tentent même pas de réinventer le genre, mais elles sont intéressantes et font parfaitement passer l’amour que porte Serpieri à la civilisation indienne, ses légendes, ses traditions.

Et puis alors quelle mise en image ! Vraiment on en prend plein les yeux, surtout sur les planches en noir et blanc : les compositions sont grandioses, le trait précis et détaillé… vraiment le genre de planches qu’on admire pendant de longues minutes.

Je pense que les amateurs de western devraient apprécier ces histoires à leur juste valeur.

Nom série  Babylone  posté le 08/07/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Danijel Zezelj nous propose un conte très humain, montrant du doigt les promoteurs et autres urbanistes recouvrant nos villes de béton. L’auteur semble plus particulièrement parler de New York, mais l’histoire possède une certaine universalité, en partie grâce à la narration complètement muette.

Alors certes le message est un peu naïf, mais je pense qu’il faut prendre cet album comme une fable poétique, et pas forcément comme un ouvrage politisé et cohérent. En tout cas sa lecture m’a intrigué et a réussi à me toucher.

Le dessin de Zezelj est toujours aussi magistral, même si il faut reconnaitre qu’il est plus adapté aux grandes cases. Je ne comprends donc pas pourquoi certaines planches contiennent de nombreuses petites cases pas très faciles à déchiffrer (voir dernière planche dans la galerie par exemple).

Une chouette découverte en tout cas…

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 47 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque