Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3491 avis et 511 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les libérateurs  posté le 16/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je trouve que l'idée qui est véhiculée dans cette bd est très intéressante à savoir la bataille que se livrent les libérateurs avec l'étranger. Cet ennemi est invisible au point où l'on se demande si tout cela est bien réel. Après, on est certainement au stade de l'allégorie surtout quand on songe que l'ennemi peut venir de l'intérieur pour pousser des gens à se battre contre leur autorité. Il suffit de voir comment un peuple peut se libérer d'un oppresseur quelqu'il soit. Le message a une portée universelle.

Le dessin me semble beaucoup trop angulaire mais je dois reconnaître une certaine expréssivité des personnages qui ne laissera pas de marbre. Par contre, ce qui pêche vraiment, c'est la mise en scène du scénario. On sent qu'il y avait beaucoup de potentiel avec cette oeuvre de cet auteur barcelonais mais cela a été maladroitement exploité. Cela passera sans doute pour certains lecteurs qui y trouveront leur compte. La lisibilité est donc le grand point faible. Or, c'est pour moi, l'un des critères essentiels qu'un scénariste se doit d'avoir toujours en tête.

Nom série  Le Chevalier au cochon  posté le 15/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le chevalier au cochon est un gentil conte pour enfant avec comme morale qu'il faut accepter d'être unique et accepter ses défauts. Bien entendu, être un preux chevalier et avoir comme monture un cochon en lieu et place d'un cheval, ne passe généralement pas inaperçu. On devient vite la risée d'un royaume en manque de sensations fortes. Rien n'y fera même si l'on sort victorieux de terribles joutes et autres combats. Qu'importent les moqueries et autres tromperies de la princesse !

Si le début de cette lecture m'a été particulièrement difficile en raison d'une immersion dans un univers graphique bien coloré et très simpliste, l'avancée dans cette lecture procurera plus de plaisir et même en étant adulte ! En conclusion, c'est un joli conte de fée habilement mené. A faire découvrir aux enfants pour une moralité sans faille !

Nom série  100 Blagues  posté le 15/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vraisemblablement de l'avis presque unanime des lecteurs l'album de trop qui reprend les bonnes vieilles histoires de Dany dans la série Ca vous intéresse ? .

Du coup, il n'y a plus vraiment d'effet de surprise par rapport aux gags et aux blagues dans un registre d'érotisme soft. C'est dommage de ne pas avoir créé quelque chose de réellement original mais de sombrer tout simplement dans la facilité d'un recueil "best of" un peu paillard !

J'aime toujours Dany pour son style de dessin qui est de grande qualité. Gageons que la prochaine fois, il ne récidivera pas sur le même écueil.

Nom série  Ca vous intéresse ?  posté le 15/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime le dessin si particulier de cet auteur qui semble réellement à l'aise avec le crayon. Dernièrement, je m'étais enthousiasmé pour Les Guerrières de Troy malgré la démarche typiquement commerciale d'Arleston qui exploite son filon jusqu'à épuisement. C'est dire !

En l'espèce, on change un peu de registre car cela le fait dans les blagues un peu coquines avec une héroïne réellement sexy. Il y a un brin de naïveté et d'innocence que j'apprécie bien. Par ailleurs, certains gags m'ont bien fait rire. C'est bien pensé dans un genre érotisme rigolo. Finalement, cette série semble très distrayante.

Comme toute série, la multiplication des tomes nuit un peu à l'ensemble car cela faiblit petit à petit. Pourquoi les auteurs n'arrivent-ils pas à s'arrêter ? C'est une question que je me pose.

Nom série  Ballad  posté le 15/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Deadmouse alias David Nytra est un auteur canadien anglophone de 28 ans. Ballad est son premier roman graphique.

Cette histoire paraît très onirique sur la renaissance d'un squelette qui devient humain petit à petit. Pendant la première cinquantaine de pages, il n'y a pas un seul dialogue : on se croirait dans une bd muette en noir et blanc. Puis, il y a les premières bulles de dialogue avec la rencontre entre notre pantin et une sadique jeune fille aux cheveux noirs qui parle à son chat et qui vit dans une mystérieuse demeure.

Les évènements qui s'enchaînent sont plus gores que jamais dans le genre expérience et découpage à la hâche. Une lecture à déconseiller aux enfants bien que la couverture un peu trompeuse pouvait les attirer vers ce genre de lecture psychédélique. Cela rappelle les années 70 avec ces délires un peu psychosomatiques avec des substances interdites. Il se passe quand même de drôle de chose dans la tête de cet auteur !

S'il y avait le moindre souci d'explication ou de cohérence dans l'avancée de ce scénario, on aurait pu monter la note car le dessin est intéressant par bien des aspects. La conclusion de ce récit fantastique d'une autre dimension se termine en queue de poisson sans doute pour laisser place à une éventuelle suite. Cela sera sans moi !

Nom série  Mattéo  posté le 05/12/2008 (dernière MAJ le 11/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est vrai qu'on se dit qu'il est bien bête ce fier Mattéo de partir à la grande guerre pour épater sa Juliette qui a le coeur qui balance pour un autre homme issu d'une famille bourgeoise. Pourtant, avec un père antimilitariste et anarchiste qui a dû fuir l'Espagne, cela aurait dû le conduire à y réfléchir à deux fois. Même son ami qui revient estropié du front ne le fera pas changer d'avis. Il va vite déchanter notre Mattéo au fin fond des tranchées qui enterrent ses dernières illusions !

On nous promet une épopée époustouflante sur fond de passion romantique. Ce premier tome réussit parfaitement à faire son effet car nous avons deux personnages qui d'un premier abord ne sont pas fait pour s'aimer mutuellement. En effet, le beau et vulnérable Mattéo vit seul avec sa mère après la mort de son père braconnier disparu en mer. Juliette est une ravissante jeune fille issue d'un milieu plus aisée qui est vêtue de belles robes jetant un érotisme troublant.

L'auteur Jean-Pierre Gibrat possède une auréole particulière dans le monde de la bande dessinée depuis ses deux chefs d'oeuvre que sont Le Sursis et Le Vol du Corbeau. Ce n'est pas un auteur très prolifique. Du coup, ses productions sont très attendues par les nombreux fans.

Graphiquement, c'est que du bonheur ! Une parfaite maîtrise des aquarelles ! Une colorisation qui sublime nos émotions. Il y a de la spontanéité dans son trait qui en fait oublier les petits défauts. Ce dessin est quasi-magnifique ! L'auteur parvient à conférer à ses personnages une véritable force tourmentée.

Je suivrai avec délectation les aventures guerrières de ce coeur perdu. La fin de ce premier tome nous promet une suite bien mouvementée. Et cette suite se produit dans un cadre qu'on n'attendait pas à savoir celui de la Révolution Rouge qui s'abat sur la Russie tsariste alors que l'Occident est toujours en proie à une horrible guerre de tranchée. On est totalement pris par l'ambiance de cette révolution jusque dans son idéologie et ses premières contradictions.

Mattéo est en effet devenu un déserteur anarchiste. Il va cotoyer à nouveau l'amour et la mort. On commence à se dire que ce sympathique personnage se fourre toujours dans des conflits qui lui sont étrangers par dépit amoureux. Entre romantisme et échanges idéologiques, cette série offre bien des surprises. Personnellement, ce qui m'a intéressé était de découvrir le conflit qu'il y avait entre les néo-communistes et les anarchistes pour la prise du pouvoir. C'était quelque chose que j'ignorais jusqu'ici car on a souvent évoqué ce qui opposait les blancs au rouges mais pas les noirs. Le travail de recherche historique apporte une dimension réaliste au récit avec également des personnages plutôt crédibles.

Le trait est toujours aussi exceptionnel dans son réalisme grâce à une colorisation qui colle à merveille. Ce second tome est une réussite qui confirme le talent de l'auteur comme un des plus grand maître de la bande dessinée. Une belle saga romantique sur fond de tragédie historique à découvrir de toute urgence !

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Le Casse - L'Héritage du Kaiser  posté le 09/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est sans conteste le titre le plus violent de la série concernant les braquages en tout genre. Il s'agit ici d'une violence plutôt sourde à l'image du protagoniste principal qui est un homme sans foi ni loi et que rien n'arrête. On aura du mal à pouvoir s'identifier à un pareil monstre qui peut s'avérer pire que les nazis qui l'emploient. Ce qui fait que le niveau soit excellent, c'est la voix-off qui est parfaitement bien écrite et qui sonne juste. Les commentaires ne sont jamais inutiles. Le contexte socio-historique de l'année 1936 est également habilement exploité avec de nombreuses références insérées au fil de ce récit. Tout semble réuni pour passer un bon moment de lecture.

Cependant, j'ai regretté un dessin parfois limite voire brouillon au point où l'on confond certains personnages (notamment l'agent de la Gestapo qui porte des lunettes : est-ce bien le même que l'on voit à la fin de ce récit ?!). Le trait se voulait certainement vif, âpre et tranchant pour renforcer l'atmosphère de cette histoire : cela semble le prétexte idéalement trouvé pour faire passer la pilule !

J'ai également trouvé le passage avec la diva trop marrant pour se retrouver dans un récit aussi sombre. Cela ne collait pas à l'ensemble nuisant un peu à la cohérence. C'est le seul faux pas ! Par contre, j'ai aimé le fait qu'on ne découvre le véritable enjeu de ce casse que vers le dernier tiers. Tout est habilement mise en scène.

Bravo au scénariste Hérik Hana dont c'est la première histoire. Il a du talent et on entendra encore parler de lui à l'avenir. Je n'en dirai pas autant du dessinateur qui a réellement un peu gâché mon plaisir ! Récemment, le maître génial à savoir Van Hamme disait dans une interview qu'il y a trop de bd qui paraissent actuellement sur le marché provoquant une saturation des rayons. Près de 60% de la production est mauvaise. Il n'a pas vraiment tort !

Après, il faut que cela colle entre le duo scénariste/ dessinateur. C'est ce qui va produire ou pas son effet avec une vraie unité et une vraie logique. Ce qui m'enrage ici, c'est le gâchis car cette série méritait sa 4ème étoile. Maintenant, cela ne sera pas moi qui passera de la pommade pour atténuer les effets de ma critique.

Un titre qui demeure pas mal grâce à un récit plutôt bien ficelé et efficace. C'est le dernier tome d'une série qui au final s'est révélée assez convaincante.

Nom série  Largo Winch  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 08/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Cette célèbre BD typiquement commerciale explore le monde financier au travers un héritier hors du commun: jeune, beau et à qui tout réussit. Sa générosité et son humanisme vont être confrontés aux requins de la finance.

Jusqu’au 6ème tome, c’est réellement passionnant car on explore le monde financier dans tous ses états avec une intrigue qui allie business et action. Après, c’est un cran en dessous bien que les deux derniers volumes remontent un peu dans mon estime. En effet, le 7ème tome à savoir "la Forteresse de Makiling" paru en 1996 marquait une nouvelle direction pour la BD, laissant l'univers de la finance et de ses complots pour lui préférer des récits d'aventures exotiques.

Le scénariste Van Hamm s’essouffle ces dernières années dans l’exploitation commerciale à tout va. Le héros s’en tire toujours à la fin, cela devient presque énervant car archi conventionnelle. Il n'y a guère de psychologie propre à ce personnage très stéréotypé. C’est réellement dommage.

Cependant, bonne nouvelle : Van Hamm a très vite compris le message de ses lecteurs et il s'applique à nouveau à trouver des scénarios originaux. Il cisèle son découpage avec efficacité et dynamisme. Il n'y a aucun temps mort ou de scènes superflues. Peu de scénariste sont capables de produire un récit avec autant d'efficacité. C'est bien là l'ultime marque d'un auteur qui était d'emblée mon préféré.

Le fait qu’une BD soit commerciale ne me déplaît pas pour autant. Quand je lis un Largo Winch, je passe un bon moment de détente même s’il y a les ingrédients habituels du genre. Le plaisir de la lecture compte beaucoup dans mon appréciation personnelle.

Par ailleurs, ce "milliardaire en blue jeans" ne se contente pas d'être beau, riche et doué pour l'action: il est aussi décidé à se servir de sa fortune pour mettre en pratique ses convictions humanistes. Respect pour Mister Winch! Que dire également des personnages secondaires qui sont devenus un atout majeur pour la série: on suit avec une certaine délectation les frasques de Simon Ovronaz et on rigole toujours de l'attitude très conservatrice de Dwight E. Cochrane, le numéro 2 du groupe W.

Je dois avouer que cette série est de l'une qui m'a fait apprécier la bande dessinée en général. C'était pour moi une grande révélation à l'époque de sa découverte. J'ai quand même hésité à mettre la note "culte" sur cette série tant décriée. Je franchis le pas afin d'être en accord avec moi-même. Bon, je réalise qu’avec une telle note pour une telle série, je vais basculer dans la catégorie des lecteurs « grand public » du genre populaire. Cependant, j’assume totalement mes choix étant prêt même à les revendiquer !

Le succès du film tiré de la bd prouve que cette série est bien au-dessus du lot, qu'elle a marqué toute une génération. Il faut dire que depuis sa création il y a plus de 20 ans, Largo Winch est devenu une série culte, un véritable phénomène éditorial appuyé par un solide accompagnement marketing à la sortie d’une nouveauté ou d’une adaptation audiovisuelle. Onze millions d'albums se sont vendus dans le monde. Les adaptations cinématographiques s'enchaînent entraînant une nouvelle notoriété à ce personnage à travers un public qui ne lira jamais une bd.

Pour le fun, je vais détailler mes notes album par album :

Tome 1: L'héritier
Tome 2: Le groupe W
Tome 3: OPA
Tome 4: Business Blues
Tome 5: H
Tome 6: Dutch Connection
Tome 7: La forteresse de Maikiling
Tome 8: L'heure du tigre
Tome 9: Voir Venise...
Tome 10: ... et mourir
Tome 11: Golden Gate
Tome 12: Shadow
Tome 13: Le prix de l'argent
Tome 14: La loi du dollar
Tome 15: Les trois yeux du gardien du Tao
Tome 16: La Voie et la Vertu
Tome 17: Mer noire
Tome 18: Colère rouge

Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 4.75/5 – Note Globale : 4.5/5



Nom série  Chasseurs de dragons  posté le 24/01/2009 (dernière MAJ le 05/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série raconte les aventures de Gwizdo et Lian-Chu, les chasseurs de dragons accompagnés de leur dragon de compagnie Hector.

Je connais la série animée qui passe à la TV et que mon plus jeune fils regarde assidûment. Je trouvais que c'était très sympa comme univers avec ces îlots flottants même si l'idée n'est pas nouvelle. D'ailleurs, le réalisateur de talent James Cameron l'a reprise pour son film Avatar en ce qui concerne le décors de la planète Pandora. Et puis, cette musique de générique de The Cure qui sonne résolument moderne.

En abordant la bd, je ne pensais pas que cela me plairait autant. L'humour est présent presque à chaque page avec des situations vraiment burlesques. C'est irrévérencieux à souhait et j'aime ça! Voilà une adaptation en bd plutôt réussie avec un dessin top.

Je crois savoir que la série a été crée par Arthur Qwak, déjà connu dans le monde de la bande dessinée pour son ovni visuel Lola Cordova.

J'ai passé un bon moment de détente. Je conseille par conséquent la lecture. Vous ferez d'une pierre deux coups en faisant également plaisir à vos enfants.

Ajout à mon avis initial:
Par contre, la sortie du 2ème tome qui s'est produit 4 ans après le premier semble sonner le glas artistique de la série. On remarque une nette baisse de régime liée notamment à un changement de dessinateur et à des choix pour le moins douteux. On espère que la suite sera meilleure. On en doute tout de même ...

Je résume :
Tome 1 :
Tome 2 :
d'où une moyenne à

Nom série  La Belle du temple hanté  posté le 15/11/2009 (dernière MAJ le 02/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un jeune peintre qui cherche l'inspiration dans la nature va se refugier dans un temple chinois et vient alors se heurter aux démons de ces lieux. Cette histoire est adaptée d'un conte fantastique chinois. Elle est réservée plutôt à un public adulte même si on peut être surpris par la naïveté du propos. L'héroïne est plutôt très séduisante.

Le dessin au crayon de bois est tout bonnement magnifique. On est admiratif à chaque page. Il est dommage de ne pas succomber totalement à un scénario qui utilise des ressorts maintes fois exploités.

Pour autant, l'ensemble demeure correct. Et puis, cela permet de découvrir une production chinoise en élargissant ses horizons de bdphile.

Nom série  Wyoming doll  posté le 06/09/2007 (dernière MAJ le 02/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Franz est un auteur connu nous indique la préface. Moi inculte que je suis, je ne le connaissais pas. Je me suis dis alors que j'allais lire un chef d'oeuvre puisque dans les histoires que racontent l'auteur on doit sentir vibrer une sincérité assez rare en bande dessinée, toujours selon cette préface : rien que ça ! La douche fut assez froide après lecture... Moralité : ne jamais se fier aux auto-congratulations de l'éditeur.

J'avoue avoir été touché par le début de cette histoire où cette petite fille rescapée d'une attaque d'indiens sauvages survit miraculeusement. Cependant, le récit s'estompe dans des méandres un peu inutiles. L'histoire en elle-même devient inintéressante. Tous les clichés sont réunis, sans parler de cette narration pesante qui utilise la troisième personne comme pour prendre de la distance.

Le trait du dessin ne me convient absolument pas. C'est beaucoup trop imprécis voire irrégulier, notamment dans les expressions des visages. La colorisation est trop sombre. Il y a manifestement un mauvais rendu. Bref, je me suis dit que cette bd ne me laissera pas un souvenir impérissable...

Ajout à mon avis initial:

Les années ont passé depuis la rédaction de cet avis que j'estime désormais trop tranché. En effet, j'ai parcouru déjà un long chemin en tant que passionné de bande dessinée grâce à mes nombreuses lectures comme en témoigne mes milliers d'avis. Je commence à percevoir des choses que je n'avais pas vues initialement.

La préface qui louait subjectivement l'auteur était un vibrant hommage rendu à celui qui venait de mourir juste avant la publication de l'oeuvre. Du coup, cela s'explique dans ce contexte précis.

Par ailleurs, le dessin ne me rebute plus autant que cela. On peut véritablement admirer les détails de ces grands espaces américains que j'aime.

Je regrette toujours une narration aussi pesante mais au final, ce western est plutôt réussi dans le genre. Je ne serais toujours pas fan pour l'achat. Néanmoins je rehausse ma note la passant de 2 à 3 étoiles.

Nom série  Monsieur Jean  posté le 13/07/2007 (dernière MAJ le 02/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Monsieur Jean est l'archétype même de la série que tout le monde aime. Le personnage principal semble sympathique et attachant. Du coup, le public lui suit aisément dans les aventures quotidiennes de cet écrivain trentenaire.

Or, en ce qui me concerne, cela n'a pas été un réel coup de coeur comme je l'espérais au vu de toutes les critiques positives. J'ai trouvé mes lectures sur les différents tomes un peu lassant à la longue car cela manque singulièrement d'originalité par rapport à la somme de tout ce que j'ai pu lire jusqu'ici.

Comme dans toutes bd, il y a effectivement du bon et du moins bon. Je regrette simplement que l'alchimie si particulière n'ait pas eu lieu avec moi et que je ne sois pas parvenu à pénétrer dans cet univers de rêveries amoureuses. Je reconnais néanmoins qu'on peut passer du sourire à des émotions plus fortes.

Nom série  Archipel  posté le 26/11/2007 (dernière MAJ le 02/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pour une fois le dessin me plaît mais pas l'intrigue... Que je suis vraiment difficile! Et pourtant, c'est signé par l'un de mes scénaristes préférés. Mais bon, c'est comme ça : cela passe ou pas !

Tout d'abord, il y a toutes ces cases qui nous abreuvent de mots rares et argotiques qu'il faut rechercher dans un glossaire situé à la fin de l'album. C'est pas marrant et surtout pas pratique.

Maintenant, j'ai bien apprécié la description de ce monde un peu fantastique. Il y a véritablement une ambiance gothique que j'apprécie. Néanmoins, ces compagnons qui ressemblent à des farfadets et cette Sally qui a la tête d'une sirène.

Finalement, cela manque de profondeur et on n'y croit pas une seconde. Il manque de la magie. Pourtant, il y a bien un Harry dans tous ces personnages. Cependant, c'est pas celui qu'on connaît tous communément !

Nom série  Terres Lointaines  posté le 21/06/2009 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le genre d'aventure qui me passionne dans la plus pure tradition de ce que fait généralement Léo. Cela pourrait d'ailleurs s'apparenter à un Aldébaran bis. Cela ne me dérange guère si cela conserve la même qualité.

On admettra cependant que c'est quand même un niveau en-dessous ! On pourra bien sûr tout de suite reprocher un manque d'originalité graphique et scénaristique. Je m'abstiendrai car cette nouvelle aventure tient toutes ses promesses avec des idées bien singulières (une maison close de robots par exemple...).

Deux adolescents et leur mère débarquent sur une planète colonisée par l'homme dans un futur lointain et peuplé non seulement d'extraterrestres mais également de créatures étranges. Ils doivent rejoindre le père qui a émigré quelques années plus tôt pour trouver une situation plus confortable que sur la Terre polluée.

Cependant, à leur arrivée, il n'est pas présent. Ils vont devoir gérer une situation "désagréable" comme dirait l'extraterrestre de service, c'est à dire une espèce de crustacé géant fort sympathique au demeurant. Cette recherche du père n'est qu'un prétexte à une aventure encore plus riche sur une civilisation disparue dans d'étranges conditions.

Les bases de cette histoire sont posées et l'intrigue demeure intéressante. Que dire de plus ? L'univers décrit semble un peu dénudé mais la finesse du trait est remarquable. Cela plaira aux fans de science-fiction assurément et peut-être au-delà de ce public.

Nom série  Mille Visages  posté le 28/08/2007 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est bizarre... Il y a des Bd que je lis et j'accroche tout de suite. Celle-ci en fait partie contre toute attente et malgré mes avis très critiques du moment ...
Dernièrement, la série W.E.S.T qui mélangeait également le western et l'ésotérique m'avait laissé un goût amer. Ici, c'est tout l'inverse qui s'est produit. Comme quoi !

Il est difficile que d'expliquer une véritable alchimie ! Je dois dire qu'il y a véritablement une bonne maîtrise narrative. Ma lecture a été très agréable. Le dessin de Malès est plutôt réussi quoiqu'en dise ses détracteurs. Il faut avouer qu'il a un style bien à lui pour représenter les visages des personnages. Après, on aime ou pas ! J'ai également été surpris par l'audace des cases. Les couleurs méritent également une mention spéciale tout comme la couverture du premier tome.

Passons au scénario, maintenant ! Il semble plein de surprises et chaque tome est différent dans une espèce de montée en puissance. J'observe également une certaine cohérence très appréciable. Le mélange des genres fonctionne ici à merveille. En effet, le récit mêle habilement l’histoire contée aux flashback sans que cela ne nuise à la clarté de l’intrigue. Les personnages sont presque attachants. On suit leur tourmente et leur fragilité. On s’engage également dans leur combat presque perdu d’avance devant la dureté de l’épreuve. Bref, on tremble pour les héros qui peuvent disparaître et être remplacé au pied levé par d’autres personnages qui prennent la relève. Il n’y a pas de linéarité.

On remarquera que le dernier volume s'est fait attendre. Curieusement, le dessinateur Marc Malès (un auteur que j'apprécie tout particulièrement) a préféré jeté le crayon pour s'en aller vers d'autres cieux. Son remplaçant achève le travail dans un autre style qui lui ait propre. On pourra regretter le manque d'homogénéité de l'ensemble. On sent que ce dernier tome est une commande à terminer pour clore quelque chose qui n'a pas très bien fonctionné commercialement parlant. Néanmoins, on peut féliciter le scénariste d'avoir mené ce projet jusqu'à son terme !

C'est pourtant bien une Bd qui gagnerait à être connue car elle renouvelle le genre western en introduisant une bonne dose de fantastique dans un genre maléfique presque horrifique. Cette série le mériterait amplement. Vous serez rapidement envouté par cette bd tout à fait originale !

Note Dessin: 3.75/5 - Note Scénario: 3.75/5 - Note globale: 3.75/5

Nom série  La Mémoire dans les poches  posté le 26/11/2007 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Autant Le sourire du clown m'avait fortement déçu par le même auteur, autant je suis agréablement surpris par cette lecture.
Un papy rentre dans un café avec un bébé dans les bras et le récit peut commencer...

J'aime la façon dont est amenée cette histoire ayant également pour cadre les banlieues défavorisées. On a vraiment hâte de connaître la suite quand se termine ce premier tome. Il n'y a point de frasques et de meurtres dans ce récit presque intimiste mais c'est avant tout l'histoire d'une petite famille prise dans la tourmente des difficultés des sans-papiers, l'enjeu étant tout simplement un enfant. Le côté un peu utopique des relations humaines pourra surprendre un peu. Pourtant, le charme opère.

Le second tome va opérer une véritable cassure dans la mesure où l'accent est mis sur un autre personnage (celui du fils devenu écrivain) et sur son périple en Algérie qui vire un peu à une espèce de quête initiatique. On ne s'attendait pas à un tel tournant dans l'histoire et surtout sur les choix opérés par l'auteur. Pour autant, le plaisir demeure intact que de suivre l'évolution de ce récit. A voir ce que cela donnera dans le dernier tome de cette trilogie prévue initialement en diptyque.

Je le conseille très vivement d'autant que le dessin est parfaitement réussi ! C'est une bd émouvante au scénario maîtrisé de bout en bout.

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

Nom série  Croisade  posté le 28/04/2008 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà enfin une croisade digne de ce nom qui me plaît bien ! Non seulement nous avons un scénario à la fois habile et intelligent signé, il est vrai, par un grand maître mais nous pouvons également admirer un dessin qui possède la finesse du détail notamment des personnages et des décors. J'aime cette ambiance orientale entre ésotérisme et trahisons amoureuses.

J'ai apprécié cette bataille qui couvre simultanément quatre pages dépliantes. C'est vraiment magnifique ! Comme quoi, à côté de sombres navets, il peut exister des merveilles graphiques qui ne demandent qu'à être feuilletées par des lecteurs avisés. On pourra également féliciter l'auteur d'avoir introduit l'histoire des huit croisades : ce fut réellement instructif.

A découvrir en espérant que la suite nous étonne davantage. Le second tome sera dans la prolongation du premier avec un dessin qui nous émerveille toujours autant. Je dirai que j'ai un petit regret par le fait que les auteurs s'éloignent progressivement de la réalité historique pour se tourner vers le fantastique. Il faut dire qu'on sentait déjà une touche de magie et d'ésotérisme dès le commencement de cette épopée. Au 4ème tome, on s'aperçoit que ce n'est que la fin d'un cycle qui laisse la porte grande ouverte.

Nom série  Henri Désiré Landru  posté le 26/10/2007 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément : je ne suis pas déçu par cet auteur qui fait des prodiges ! Quand c'est bon, c'est réellement bien ! Chabouté ne déçoit pas ! Cela faisait trop longtemps que je n'avais pas connu cette joie de découvrir un véritable chef d'oeuvre.

Je m'attendais à une évocation de la vie de ce célèbre sérial killer surtout au vu du chapitre introductif qui commence par son procès devant le tribunal en 1921. Et puis, on va de surprise en surprise en remontant le temps à l'époque où la première guerre mondiale a débuté dans le chaos que l'on connaît. Il faut dire que nous avons là l'un des plus célèbres criminels du début du XX ème siècle.

L'idée est en soi très intéressante : il s'agit pour l'auteur de lancer une autre thèse totalement inattendue concernant Landru. Sans rien révéler, je peux dire que tout semble se tenir dans cette histoire machiavélique. Du coup, pour ceux qui ne connaissent pas la version officielle historique, il pourrait y avoir confusion. Cela me semble une démarche un peu à l'identique de celle adoptée par From Hell, un autre classique revisitant l'histoire de Jack l'éventreur.

Le dessin en noir et blanc sert merveilleusement bien ce polar sombre. C'est une magistrale claque : le meilleur du roman noir, assurément ! Et surtout un récit historique rondement bien mené !

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.25/5

Nom série  Chinaman  posté le 26/12/2008 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà un western comme je les aime ! Ce John Chinaman ferait passer notre cher Buddy Longway pour une guimauverie sans pareille.

J'ai eu plaisir à suivre le parcours de cet immigré chinois épris de justice qui sillonne l'Ouest américain dans les années 1850. Il est à la recherche de son identité et toujours en quête de liberté. C'est difficile d'être rejeté par son peuple d'origine et en butte au racisme des blancs. Chinaman peine à trouver sa place dans ce monde âpre et dur. Bon, il maîtrise parfaitement les arts martiaux, ce qui peut aider.

L'originalité du scénario est de placer le western sous un oeil typiquement asiatique. Il est vrai que les Chinois ont également contribué à l'expansion américaine par leur sens du commerce. On a trop souvent oublié le parcours difficile de cette communauté.

Et puis, nous avons là également de belles valeurs comme l'honneur ou l'amitié. Cependant, ils sont mis au service de ce récit de manière très élégante. Tout est dans la manière de présenter les choses. Les auteurs savent y faire. Objectivement, c'est une très bonne série, incontestablement !

Pour autant, je m'aperçois qu'elle ne fait pas partie de ma collection personnelle car on peut également s'en passer. Ce n'est pas une oeuvre absolument indispensable. Elle est sans doute victime d'une profusion d'oeuvres dont l'approche est sensiblement la même, c'est à dire un peu trop classique dans le genre "le dur au grand coeur qui donne des leçons d'humanité aux blancs". La seule différence réside dans le fait que notre héros est un chinois qui évolue dans un western, ce qui est déjà en soi une idée innovante.

Nom série  Lanfeust Des Etoiles  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 01/01/2011) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un nouveau cycle de Lanfeust qui prend une dimension « cosmique » : notre héros doit désormais protéger la galaxie! L’histoire devient intéressante d’album en album car le terrain est propice à de merveilleuses trouvailles. On passe d’un univers urbain à un désert aride ou à une jungle luxuriante suivant les planètes visitées. Poursuite, baston et boutade semblent être le mode directeur de cette série.

Une série pas indispensable mais on passe un bon moment de lecture pour se détendre. Une série également sans prétention avec un humour parfois un peu « lourd » très dispensable. Le dessin est toujours aussi impressionnant de finesse, de détails et de maîtrise. C'est réellement attrayant avec tous ces décors de rêve !

J’ai lu une interview d’Arleston qui semble avoir des regrets concernant le scénario opéré dans cette série un peu space. Il n’a pas eu le temps de terminer toutes les pistes qu’il avait lancé et s'est vite retrouvé dans des contraintes narratives complexes. Pour la suite des aventures de Lanfeust, il prévoit de le faire revenir sur Troy où 18 ans se seront écoulés depuis son voyage intergalactique qui a duré 2 ans. Il promet une unicité d’intrigues qui lui permettra de revenir à ses débuts.

On a reproché également à l’auteur de faire des gags sur des publicités du moment (la voilà ta iti douche) qui ne voudront plus rien évoqué au lecteur du futur. J’ai bien aimé pour ma part tout ces messages cachés et ces illusions diverses qui font appel à notre culture TV et cinématographique (James Bond, la guerre des étoiles et même Bob l’éponge !).

Cependant, je dois bien avouer également que la fin de cette aventure cosmique n'était guère à la hauteur de nos espérances car cela tourne réellement en une espèce de canular. Ce cycle restera une expérience intéressante mais en dessous de ce qu'a été la première quête de Lanfeust.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 3/5 – Note Globale : 3.5/5

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 175 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque