Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3405 avis et 489 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Nerrivik  posté le 11/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette adaptation d'un conte ou d'une légende inuit ne m'a pas beaucoup marqué. Il s'agit d'une femme qui n'avait que l'embarras du choix des hommes qui se présentaient à elle. Cependant, dans la plupart des cas, on tire le mauvais chiffre. Bref, ce n'est pas fracassant d'autant que c'est bien étalé pour arriver à ce simple constat.

De là à en tirer un parrallèle sur le sort de ces peuplades du Nord qui ont été maltraitées par les Occidentaux, c'est franchement maladroit. Il n'y a pas vraiment de pertinence dans le propos. Le déplacement d'une centaine d'inuits en 1953 après la construction d'une base militaire près de Thulé sert de prétexte à ce récit comme pour lui donner une consonnance écologique de bon aloi.

Outre ces aspects purement théoriques, c'est le dessin et la narration qui ne m'ont pas vraiment emballé.

Nom série  Local  posté le 09/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On connaît presque tous le scénariste Brian Wood célèbre pour sa série DMZ qui ne ressemble à aucune autre dans le comics américain. Il nous revient avec une oeuvre totalement différente dont le concept est assez intéressant.

En effet, il nous présente 12 chapitres correspondant à 12 villes américaines différentes et surtout à 12 moments de la vie d'une femme ordinaire dans des histoires qui se complètent les unes avec les autres. L'auteur se concentre surtout sur les émotions et les personnages et beaucoup moins sur l'aventure et l'action que dans ses précédentes oeuvres ce qui n'est pas pour nous déplaire.

Il s'agit d'un portrait de l'Amérique d'aujourd'hui à travers le regard d'une femme qui ne cesse de déménager pour trouver le foyer idéal. On passe de Portland à Chicago ou encore d'Austin au Texas jusqu'à Halifax en Nouvelle Ecosse. On découvre le vrai visage des Etats-Unis à travers toutes ses ambiances, sa musique et les rencontres diverses au fil de ces périples. Il est vrai que la vie est bien difficile dans ce pays dont les aspects politiques ne sont guère épargnés à commencer par le système de santé.

Au final, cette lecture s'est révélèe très agréable dans le genre récit intimiste. On reste dans la simplicité mais avec assez d'originalité et de finesse dans l'approche des thèmes pour retenir toute notre attention. Brian Wood confirme avec ce titre qu'il est un auteur plein de talent et de promesse pour l'avenir. Bref, 300 pages qui se laissent lire agréablement !

Nom série  Esperanto  posté le 07/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Allez je me lâche : je n'ai pas aimé ! C'est vrai que l'idée paraissait séduisante de se retrouver dans une ville ressemblant à un New-York futuriste qui se remet difficilement d'une terrible guerre. Il n'y a plus guère de religion mis à part le jeu du hasard qui s'apparente à une espèce de Risk grandeur nature. Par ailleurs, le dessin n'est point répugnant. Et puis, j'aime bien les espèces d'uchronies. Il y a avait matière à faire quelque chose de bien.

Cependant, c'est quasiment une lecture intenable avec ce flot dithyrambique et mi-philosophique. Cette BD donne l'impression de vouloir tendre vers une certaine atmosphère réaliste sans s'en donner les moyens. Il est impossible de s'attacher aux personnages trop fades et de comprendre leurs motivations. Le scénario semble partir dans tous les sens. On se perd vraiment. Il y a véritablement une sensation de vide ennuyeux.

Attention, je ne dis pas que vous ne puissiez pas rencontrer une sorte de révélation en lisant cette BD. On ne sait jamais...

Nom série  L'Epinard de Yukiko  posté le 06/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'épinard de Yukido est une expérience un peu nombriliste sans vilain jeux de mots. On aime ou pas généralement ce genre d'essai d'improvisation qui fait un peu roman photo. Je dois bien avouer que j'aime assez bien le style de l'auteur qui va cependant moins loin dans son exploration que dans le précédent opus que j'avais pu aviser à savoir Elles. Au moins, il a su retrouver son inspiration aidée par une muse japonaise très belle.

Il est dommage de toujours tourner autour du même thème. Il faudrait peut-être sortir des sentiers déjà battus. Reste qu'on respire cette sensualité à travers toutes ces pages. Le principal attrait est sans doute cette relation franco-japonaise tout à fait inédite. Ce mélange de culture donne un résultat assez probant. Pas assez cependant pour retenir un achat.

Nom série  Fille de rien  posté le 05/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai beaucoup apprécié cette lecture d'une période historique que notre pays a su vite oublier pour ne garder que les exaltations de la victoire. Sitôt la France libérée, ses habitants se sont livrés à des exactions de la pire espèce sans aucune forme de procès légitime. Il n'y a rien de pire que la vindicte populaire ! Certes, il y aura toujours des gens pour reprocher qu'ils n'ont pas eu également de procès face à l'envahisseur allemand. Bref, on se laisse gagner par la haine et la vengeance au point d'en devenir totalement aveugle. J'ose un jugement de valeur même si je suis né bien après cette guerre. Est-ce déplacé ? Je ne le pense pas.

Cependant, une situation n'est jamais simple surtout en temps de guerre. En cette époque troublée, l'amalgame était vite fait. Je ne suis pas certain que cela recommencerait aujourd'hui car j'ose espérer que le peuple a fait preuve de maturité depuis cette époque. Quoique j'en doute quelques fois...

Je félicite les auteurs d'avoir osé nous montrer une certaine vérité et nous donner des éclaircissements sur cette période où les femmes étaient tondues et les hommes fusillés sans aucun ménagement pour avoir collaboré avec l'ennemi. Quand on sait que 90% de l'administration française sous Pétain est restée en place sous de Gaulle, il y a quand même de quoi s'interroger. Bref, ce ne sont pas toujours les mauvais qui doivent payer l'addition en reprenant une expression employée par un résistant dans l'album en question.

Une lecture en tout cas utile pour ceux qui veulent sortir de la pensée unique ou de toute forme de manichéisme. Comme le souligne l'auteur au niveau de sa narration, c'est un drame qui n'est peut-être pas grand chose au regard de celui des familles de déportés mais cela demeure un grand gâchis quand même.

Nom série  Afrobul  posté le 05/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je trouve que l'idée de promouvoir la bd par des auteurs africains était plutôt bonne. Cela nous permet d'avoir un regard sur l'Afrique mais par de véritables natifs. Qui mieux connaît leur pays que les propres habitants ? Par ailleurs, certains auteurs de ce collectif s'en sortent plutôt bien. Il faut les encourager à poursuivre !

Certes, le traitement est souvent naïf mais l'ensemble se laisse lire agréablement d'autant que les thèmes abordés ne laisseront pas indifférent. Il est dommage cependant d'avoir publié des extraits d'histoires qui devaient connaître normalement une suite. Il aurait mieux valu des histoires courtes mais terminées.

Objectivement, cela ne mérite pourtant pas plus de 2.5 étoiles car ce n'est pas assez convaincant. Il reste encore une bonne marge de travail à accomplir pour la plupart des membres de ce collectif avant de rejoindre le niveau des auteurs de la bd franco-européenne.

Nom série  Les Zombies qui ont mangé le monde  posté le 05/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma poursuite de l'aventure zombie continue alors que je n'arrive toujours pas à mettre la main sur le fameux Walking Dead qui serait un chef d'oeuvre du genre et donc la référence suprême.

En l'espèce, j'ai été attiré par la couverture qui ressemble à ces vieux films des années 50. Cependant, la matière m'a un peu déçu car le concept de coexistence des morts-vivants avec les vivants ne m'a pas trop emballé. Par ailleurs, c'est hautement satirique. La dérision n'a jamais été mon point fort.

Au final, même si je reconnais qu'il y a ici et là des choses amusantes, ce traitement de l'univers zombie ne m'a guère plu.

Nom série  Remains  posté le 05/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Remains fait partie de ces nouveaux comics qui traitent de l'invasion zombie à travers le monde. Vous l'aurez compris, cela surfe sur un phénomène de mode qui a été initié par le réalisateur de film horrifique George A. Romero dont il est rendu en l'espèce hommage. Je dois avouer que si les films d'horreur n'étaient point ma tasse de thé durant mon adolescence, j'apprécie désormais ce genre qui me fait frissonner en bd. Il m'aura fallu plus de temps, voilà tout.

Le début commence de manière un peu spéciale. Alors que toutes les forces armées de la terre ont décidé d'abandonner leurs ogives nucléaires, c'est de cet acte de pacifisme que va naître la menace zombie. A croire qu'il valait mieux ne pas renoncer au nucléaire ! Quel comble !

Le couple de survivants qui constitue la pierre angulaire de cette histoire est intéressant à suivre car tout semble les séparer. On a droit à un traitement un peu inhabituel qui forcément va marquer les esprits. En tout cas, la fin semble surprenante. On a envie de continuer l'aventure mais il y a le mot "fin" suivi de "enfin peut-être"... A quand la suite alors ?

Nom série  Vents dominants  posté le 04/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand j'ai commencé à lire cette bd, je me suis dis que je devais certainement l'avoir déjà lue. Il s'agit d'un couple avec deux enfants qui part passer des vacances estivales au bord de mer chez les parents où ils sont rejoints par le frère et sa famille. Bref, c'est une scène tellement commune et universelle.
Il n'y a pas réellement d'originalité dans le traitement. C'est bien la vie de tous les jours qui est analysée au peigne fin.

Le personnage principal est d'ailleurs quelqu'un de très strict avec son fils et avec lui-même. Il ne se lâche pas, ce qui le rend plutôt antipathique et plombeur des soirées d'ambiance. Il jalouse un peu son frère qui a un comportement plus cool. Bref, les repas de famille réservent toujours des surprises. On se laisse gagner par le jeu des acteurs tant il y a une véritable justesse dans l'analyse des situations. C'est tellement crédible.

Au final, on reste un peu sur notre faim car les thématiques développées par le récit ne sont pas allées plus loin qu'on ne l'espérait. Il n'y aura pas de final tonitruant. Au fond, c'est quand même une lecture dispensable à moins d'aimer les tensions familiales au point d'en vouloir même en bd !

Nom série  Regards croisés  posté le 04/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avoue avoir été agacé dès les dix premières pages en me disant que j'allais réellement m'ennuyer. J'ai espéré que, par la suite, cela allait s'améliorer comme par enchantement au pays des merveilles.

On commence par un classique roman graphique sur les relations urbaines de voisinage pour terminer dans le thriller des règlements de compte amoureux. Il y a bien un effet de surprise vers la fin au niveau de l'identité de l'assassin. Cependant, le récit est si mal mené. Je n'ai pas senti une fluidité de ce récit. Le scénario m'est apparu totalement incohérent car trop alambiqué.

Que dire également de ce dessin totalement hachuré qui n'est franchement pas joli. Par contre, les couleurs égayent un peu l'ensemble. Il y a une recherche puisque le fond est jaune quand un personnage évolue et bleu pour un autre. Bref, on ne peut nier cet exercice de style.

Au-delà de tous ces aspects, j'ai un sentiment de frustration sur ces regards croisés. Un loupé de cette pourtant bonne collection KSTR.

Nom série  L'attelage  posté le 04/09/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Long et ennuyeux : voilà les deux adjectifs qui me viennent à l'esprit après lecture de ce voyage dans le Pays de Galles à bord d'un attelage. Il y a certes des rencontres au milieu de cette lande qui respire la noirceur et la mélancolie soulignée d'ailleurs par le trait noir. J'ai d'ailleurs bien aimé ce graphisme mais cela ne me suffit pas pour apprécier l'ensemble.

Je pense que la narration est diablement trop lourde ce qui fait qu'on décroche assez rapidement. Cela ne doit pas être si mauvais dans le fond mais il y a des bds qui ne captent absolument pas mon attention. Celle-ci en fera malheureusement partie et cela ne sera pas la première, ni la dernière.

Nom série  Je tuerai encore Billy the Kid  posté le 31/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ouais, c'est bon ça ! On a droit à l'Ouest dans tous ses états sauvages avec des zombies carnivores qui déambulent dans les rues au détour d'un saloon. Au milieu de tout cela, on assiste courageusement à un nouveau duel opposant Pat Garrett à Billy the Kid. Il croyait lui avoir fait la peau mais Billy est devenu un zombie intelligent ce qui ne court pas les rues. Les femmes s'en mêlent (il ne manquait plus que ça) et c'est clair que cela donne un cocktail explosif.

Exposé comme je viens de le faire, cela risque de faire fuir tout les lecteurs plutôt que de les amener à cette lecture hors du commun des mortels. Mais bon, je suis d'humeur taquine aujourd'hui. Je tuerai encore pour relire ce western spaghetti rouge gore ! C'est bien l'Ouest comme nous ne l'avons jamais lu ou vu !

Un bon scénario servi par des dessins fantastiques ! Que demandez de plus ?

Nom série  Lazarus Jack  posté le 30/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un comics qui emprunte une route un peu différente de celle que nous connaissons habituellement avec les super héros. Cela ne sera pas pour déplaire aux lecteurs en quête de sensations plus fortes et d'originalité.

Le combat de ces deux magiciens à travers le temps et les dimensions promettaient d'être à la hauteur. Cela ne sera pas malheureusement le cas car le récit va se perdre dans l'improbable. J'ai presque cru à un remake du film d'horreur La malédiction au lieu d'avoir droit au prestige ! Bref, on aura compris que le côté magicien genre roi de l'évasion est largement sous exploité dans cette production alors qu'on nous promettait carrément une évasion cosmique !

Il en demeurera une lecture qui restera tout juste plaisante avec un dessin plutôt réussi c'est à dire classique et efficace. Un bon divertissement mais sans plus.

Nom série  La Liste 66  posté le 16/02/2007 (dernière MAJ le 30/08/2010) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une BD road movie sur la fameuse route 66 à l’époque de la guerre froide lorsque celle-ci a atteint son paroxysme sur l'ère Kennedy.

Le dessin et le scénario sont signés Stalner dont j’avais déjà apprécié La Croix de Cazenac pour la précision de ses traits.
La relation du père protégeant son fils est un thème accrocheur. Il est un peu dommage d'attendre 8 ans (8 tomes prévus) pour la suite de cette aventure dont chaque tome portera le nom d'un des fameux Etats bordant la mythique route 66 à savoir l'Illinois, le Missouri, le Kansas, l'Oklahoma, le Texas, le Nouveau-Mexique, l'Arizona et enfin la Californie.

Une grossière erreur de scénario dans le tome 2 au niveau des dates concernant les quatre premiers meurtres du clown. Dans le premier tome, on nous avait annoncé que ces exécutions sont survenues en seulement deux semaines. Or, ce n'est visiblement pas le cas! Mais est-ce que l'auteur se relit d'un tome à l'autre? On peut se poser légitimement la question. Pour une série policière, cela ne pardonne pas...

Dans ce second volet, le contexte politique de la guerre froide est mis en retrait au profit d'un classique road movie, les bases de l'histoire étant déjà posés dans le premier tome.
Ainsi notre personnage principal, ni héros, ni méchant, devient Alan Kirby afin d'échapper à la fois au FBI et au clown tueur. La chasse à l'homme peut commencer.

Le troisième volet présente une redondance de l'histoire assez pénible (et on se recapture...) mais il révèle deux faits importants pour la compréhension générale. Bref, le récit avance tout doucement. Trop à mon humble avis. La fin avec toutes ces révélations demeure toutefois intéressante mais il faudra attendre...

Dans le quatrième volet "Oklahoma / Texas", il renouvelle et relance l’intrigue qui semblait sérieusement patiner. Cependant, il y a un sérieux problème de compréhension sur ce qui s'est passé et qui était ce mystérieux père à la place de l'autre. On a l'impression que tout s'accélère au détriment d'un scénario cohérent.

La Liste 66 devait s’étaler initialement sur huit albums. Finalement, l’auteur a préféré abandonner le concept d’un album par Etat et resserrer son récit. Ce thriller d’espionnage livrera donc ses secrets dans le prochain et dernier tome intitulé Nouveau-Mexique / Arizona / Californie.

J'avoue que je suis un peu déçu de cette accélération. Celle-ci semblait inévitable car une telle intrigue ne se prêtait pas à huit albums. C'était sans doute trop ambitieux. L'auteur n'a pas tenu ses promesses quant au concept qui était intéressant. J'avoue que j'aurais quand même bien aimé avoir un album par Etat mais qui insiste sur les spécificités de chacun d'eux.

Le dernier tome qui finalement ne portera que le sous-titre « Californie » en oubliant mystérieusement au passage l’Arizona et le Nouveau-Mexique. L’histoire subit une grande accélération après avoir connu un rythme plutôt lent. Au final, on sera un peu déçu par la fin qui reste ouverte. Tous les mystères et autres implications n’ont pas été révélés. On se perd sur le fait de savoir en quoi cette liste était gênante pour la CIA et le KGB. Il y a bien un effet de surprise de taille mais il sera vite dissipé dans quelque chose qui nous apparaîtra invraisemblable.

A vrai dire, on voulait découvrir cette fameuse route 66 d’est en ouest à travers une intrigue intéressante. Le but de cette série ne sera pas atteint car elle a perdu son âme et son objectif en cours de route. A quand une vraie bd sur cette mythique route ?

Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 3.25/5 – Note Globale : 3.75/5

Nom série  Ainsi danse  posté le 29/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après le remarquable Dérives, je constate que l'auteur persiste et signe dans le même genre de roman graphique qui dépeint les tranches de vie de différents personnages sans réellement de parti pris. C'est remarquable de justesse et d'authenticité. On entre dans la vie de ces gens qui nous ressemblent. Il y a bien entendu quelques situations bien cocasses mais le ton reste toujours juste dans cette chronique sentimentale et sociale.

Il y a tant de romans graphiques qui confinent à l'ennui quand on traite simplement de la banalité de la vie quotidienne. Ici, le talent de l'auteur est de nous faire nous passionner pour ces tableaux de parcours humains sur la difficulté de vivre ou d'aimer.

C'est séduisant et brutal à la fois tout en donnant un maximum de plaisir à la lecture. Il faut dire que l'auteur ne fait pas dans la dentelle. J'aime son style car il y mêle également de la légèreté et de l'humour. Le dessin quant à lui a véritablement gagné en assurance avec un trait toujours plus affermi. J'ai finalement hâte de découvrir sa prochaine oeuvre !

Nom série  Mancha, chevalier errant  posté le 29/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au début de la lecture, je me suis vite ennuyé avec les élucubrations de ce Mancha africain. Puis, petit à petit au fil des pages, le courant semble être passé quand les mots apparament anodins ont commencé à être lourds de sens. C'est tout le drame de l'Afrique qui se meurt petit à petit après avoir subi le joug de la colonisation européenne. On va suivre le voyage de ce Mancha bien sympathique qui voit le monde un peu différement et qui va courir après une chimère.

Il est question d'immigration clandestine et des conditions les plus abominables de celle-ci. Il est également fait référence au rejet par les habitants et par les forces de l'ordre qui ne possède aucun discernement pour traiter le problème avec humanité. On est bien au coeur de l'actualité. Et puis la question qui revient sans cesse "Sommes-nous obligés d'acceuillir toute la misère du monde ?". J'aurais tendance à répondre positivement un peu par provocation !

Bref, il y a des réflexions qui m'ont semblé tout à fait justes comme la publicité pour la viande pour chien quand on sait que la famine décime des millions de gens à travers ce continent qui a été exploité et qui l'est encore par de puissantes multinationales. Que faisons-nous pour eux ? Pas grand chose comme en témoigne le génocide rwandais dont notre héros un peu fantasque est un rescapé. La folie suprême est bien de voir le monde tel qu'il est et non comme il devrait l'être...

Nom série  Jason Silverstone  posté le 29/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une histoire située dans un univers intéressant mais trop léger au final. Cela méritait certainement quelque chose de plus étoffé, de plus appronfondi...

On n'arrive pas à s'imprégner véritablement de ce que ressent par exemple le personnage principal Jason Silverstone suite à la disparition d'un être cher et le final nous semble sonner totalement faux.

Il est certes question d'un univers parallèle mais c'est traité comme si cela relevait du normal le plus absolu. Tout part d'ailleurs d'un attentat dans une cité conçue comme la cité idéale mais on n'en saura pas beaucoup plus à la fin de ce one shot.

Je n'ai pas aimé la couverture car le héros ressemble étrangement à celui d'une autre série Le Tueur. On aurait aimé un peu plus d'originalité dans le choix des personnages car cela semble être la galerie parfaite pour ce genre d'aventure fantastique.

Nom série  Mon voisin le Père Noël  posté le 29/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais rencontré il y a quelques mois un passionné de bd très sympathique de surcroît dans un festival qui m'avait parlé de ce titre un peu méconnu que j'ai eu un peu de mal à trouver. Il est pourtant signé par Philippe Bonifay connu pour son travail sur la série Zoo ou encore Béatrice Tillier qu'on ne présente plus avec Le Bois des vierges ou encore Fée et tendres Automates.

Il m'avait prévenu que l'image du Père Nöel allait prendre un sacré coup malgré ce titre évocateur de rêveries. J'ai bien compris la problématique du rachat de sa faute et du pardon. Faut-il alors devenir un père Nöel et endosser son beau costume rouge après avoir violé une enfant ou fait massacrer des compagnons de résistance durant la dernière guerre ? Toute la question est là et cela ne laissera pas indifférent le lecteur.

Le dessin de Béatrice Tillier me plaît toujours autant. La qualité graphique sera bien au rendez-vous avec toute cette finesse dans le trait et les couleurs choisies. Le scénario se tient à la présentation de deux personnages qui échangent leur lourd passé. Il y a une contradiction manifeste entre leurs sensibilités actuelles et leur abominations passées.

Quand on referme la dernière page, il y a comme un goût amer. On n'a pas forcément envie d'épouser cette version de ce que peut représenter la fête de Nöel. Un conte beaucoup trop noir dont la fin laisse un peu perplexe.

Nom série  Instinct sauvage  posté le 29/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un polar noir très classique avec ses escrocs sordides et peu sympathiques dans des milieux mafieux où l'argent facile coule à flot. Je me suis très vite ennuyé avec cette histoire alambiquée qui ne m'a pas du tout emballé.
Le sujet genre road-movie est archi connu mais j'espérais un traitement qui me surprenne en faisant preuve d'originalité. Or, c'est beaucoup trop long pour pas grand chose au final. Cela ne sera pas le polar du siècle ou qui va renouveler le genre !

Le dessin est brouillon et les dialogues ne sont pas très relevés danbs ce récit fourre-tout. Bref, ce n'est pas la grande classe dans ce jeu de massacre inutile !
Les soi-disants héros sont aussi pourris que les méchants. Dès lors, leur sort nous importe peu. Le pire a été sans doute les enchaînements non maîtrisés par l'auteur où on passe d'un lieu à l'autre et d'un personnage à l'autre sans ménagement. Dois-je alors faire preuve d'indulgence dans ma notation ? Nullement !

Nom série  Tropique de l'agneau  posté le 23/08/2010 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le genre de lecture qu'il faut lire jusqu'au bout pour l'apprécier véritablement. En effet, les 50 premières pages ressembleront à un grand n'importe quoi avant que chaque détail prenne véritablement tout son sens.

J'avoue avoir été agréablement surpris par tant de virtuosité dans la construction de ce scénario. C'est comme si on avait une espèce de film d'horreur sous les tropiques mêlant l'île de la tentation et Koh-Lanta, ces émissions de téléréalités que je ne suis pas particulièrement.

L'idée de la chasse à l'homme n'est pas en soi une nouveauté dans la littérature. Cependant, force est de constater que c'est terriblement efficace.
Bref, on pourra aisément se laisser tenter par une telle lecture qui nous menèra sur des sentiers auxquels on ne s'attendaient pas.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 171 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque