Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4354 avis et 774 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Cherub  posté le 27/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé ce récit jusqu'à ses deux tiers. Dans la première partie, on va suivre le drame familial d'un enfant de 11 ans qui va perdre sa mère puis sa petite soeur enlevée par un beau-père incapable. La seconde partie sera celle du recrutement dans une école spécialisée avec tests à l'appui. C'est surtout la dernière partie que je n'ai pas aimé c'est à dire celle qui concerne la mission d'infiltration à proprement dit dans un groupe écologiste hippiste et extrémiste à la limite terroriste.

Je ne connaissais pas du tout cette oeuvre destinée à une certaine jeunesse en mal d'aventure. Il est vrai que le concept n'est pas du tout crédible mais l'explication pourrait se valoir. Les terroristes utilisent bien les enfants pour arriver à leur fins. Du coup, les agences gouvernementale se servent des mêmes armes. Il y a une dénaturation et une utilisation abusive des enfants. On nous expliquera que c'est pour la bonne cause. Cependant, on s'apercevra vite de certaines limites...

Pour le reste, le graphisme ne m'a pas trop dérangé ainsi que la linéarité de ce récit. J'aime bien la clarté dans le récit ainsi que les couleurs dans le dessin. Certes, il y aura des erreurs de proportions mais pas assez manifeste pour s'indigner. Par ailleuis, il y a quelques idées comme l'utilisation de la couleur des T-Shirts. Il est vrai que cela rappelle les oeuvres cinématographiques actuelles comme par exemple la saga Divergente et sa classification.

La série s'est arrêté à son premier titre à savoir 100 jours en enfer. Il faut savoir qu'à ce jour, il y a 17 romans. Bref, de quoi faire. En tout cas, c'est une série bien moderne qui plaira certainement aux plus jeunes.

Nom série  Paul dans le Nord  posté le 26/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai avisé toute la série des Paul. Il ne me manquait que ce 8ème et dernier volume paru récemment. Je vais laisser 4 étoiles au lieu des 3.5 que j'aurais données allègrement. En effet, il y a deux titres pour moi qui surpassent celui-ci à savoir Paul à Québec et surtout Paul au parc qui avait été particulièrement touchant. Ce titre est plus léger et sans prise de tête.

En effet, on va s'attacher à l'adolescence de notre héros avec les copains, la mob et le premier amour sans oublier la crise avec les parents sur le dos. L'été 1976 réserve bien des surprises. Et puis, ce fut également les fameux jeux olympiques de Montréal.

C'est toujours aussi plaisant de lire un Paul. On passe de bons moments de lecture dans la belle province. Le gros bémol concernera le fait que certaines expressions ou bien certaines références culturelles sont bien trop locales pour les comprendre en notre qualité d'européen. Ceci dit, on pardonnera tout à l'auteur pour nous faire éprouver la nostalgie d'une époque révolue car nous avons été également des adolescents.

Plus encore, on sera émerveillé par la qualité du dessin et de l'écriture. On aura droit à une planche en couleur totalement hallucinante. Bref, des surprises nous attendent !

Nom série  Ajin  posté le 25/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un concept qui n'est pas trop mal mais qui manque parfois de crédibilité. On oppose les Ajin aux humains car ils sont simplement capables de se relever après la mort. On fait de la ségrégation avec ce qui est différent, avec ce qui ne peut pas mourir. J'ai bien aimé cette idée plutôt originale.

Le phénomène zombie ou momie est effectivement traité sur un autre mode. Cela demeure un seinen qui axe sur l'action plutôt que sur l'interdépendance des personnages. Le cri d'un Ajin est capable de vous immobiliser pendant plusieurs secondes. L'immortalité a également toujours un prix fort à payer. Attention également aux scènes gores !

Bon à savoir: Ajin est actuellement le plus gros succès de manga au japon avec pas moins d'un million d'exemplaires vendus en une seule année. C'est énorme et cela démontre bien un phénomène nouveau qu'il ne faut pas négliger. Derrière le succès se cache assez souvent le talent.

On ne s'ennuiera pas avec cette découverte car c'est très efficace dans la mise en scène et plutôt bien dessiné. Le mystère de ces êtres mystérieux ne sera que progressivement dévoilé.

Nom série  Vertiges de Quito  posté le 25/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En ce qui me concerne, c'est la meilleure BD réalisée par Didier Tronchet. Cette découverte de l'Equateur et notamment de la capitale de ce pays à savoir Quito a été un moment exceptionnellement rare. J'aime les BD qui parle des autres pays, des autres cultures avec ce qu'il faut d'anecdotes pour pouvoir nous faire une idée. Peu ont abordé jusqu'ici l'Equateur, préférant sans doute s'intéresser au Pérou et surtout au Brésil.

On entre pour la première fois dans l'intimité familiale de l'auteur avec une famille d'aventuriers qui n'a pas peur de vivre trois ans dans un pays totalement étranger à nos moeurs et plutôt exotique. Les personnages sont très attachants. On comprend leur réaction ainsi que leur ouverture d'esprit notamment vis à vis des indigènes (et non des indiens). On découvre les relations entre les différentes composantes de la population locale.

Nous avons une oeuvre assez intéressante et instructive. J'ai littéralement adoré cette lecture où l'humour est cette fois-ci plutôt discret. On dirait que l'auteur a enfin atteint son niveau de maturité en nous proposant des sujets traités de manière plus sérieuse. J'ai aimé par exemple la description du quartier dans lequel a vécu l'auteur et où il s'est passé des choses totalement incroyables en trois années. Je regrette juste que le passage sur la route du Pacifique soit si court alors qu'il y avait certainement de la matière. Ainsi, on ne verra pas du tout l'océan.

Au final, un très joli album aussi bien sur le fond que sur la forme. Oui, c'est de quoi donner le vertige !

Nom série  Wolfsmund  posté le 24/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Peu de mangas ont pour cadre de leur récit la Suisse et encore moins celle du XIVème siècle. Le contexte historique est assez intéressant avec un duc autrichien qui a la main mise sur trois cantons qui se rebellent. La passe du Saint-Gothard, un emplacement stratégique, est surnommé Wolfsmund, le titre de ce manga.

On va suivre dans le tout premier tome trois duos de personnages qui vont affronter ce terrible col. Cependant la destinée de certains sera assez brève. On croisera également un certain Guillaume Tell qui sera introduit de manière assez habile.

J'ai été moins séduit par le dessin que je trouve assez vieille école mais il demeure tout à fait correct. Il est vrai que les décors manquent de détails. Pourtant, il y a une certaine lisibilité du trait et des visages parfaitement reconnaissables, ce qui est, avouons-le, tout à fait appréciable.

Il y a des scènes de torture assez choquantes puis on passe dans un cadre plus bucolique. C'est assez déroutant. On ne ressent pas pourtant de la surenchère. Oui, cela reste mesuré comme pour contenir une certaine rage de vengeance si courante dans les autres mangas. Et pourtant, on aurait bien envie de faire la peau de cet infâme Wolfram !

Ki-oon est décidément une bonne maison d'édition pour le manga. Une série violente mais intense.

Nom série  Ichi the killer  posté le 24/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hideo Yamamoto s'est fait connaître sur l'excellente série Homunculus que j'ai à peine découverte récemment dans mon exploration du manga. Ichi the Killer a connu une adaptation animée et cinématographique signée Takashi Miike.

Au début, il faut rentrer véritablement dans l'univers de ces yakuzas au milieu d'une guerre de gangs. La violence sera omniprésente avec certaines scènes chocs. Je conseille la lecture plutôt aux adultes et même pour un public averti. C'est parfois dur et parfois macabre : on a le choix !

Les scènes d'action sont d'une parfaite clarté ce qui pêche parfois dans le manga d'action. Il y a également un dessin qui est toujours aussi lisible. Je ne dis pas qu'il est beau car les traits sont noircis.

Par ailleurs, mauvais point pour l'édition car les cases sont parfois coupées avec des dialogues où il manque une lettre. Bref, les marges n'ont pas été respectées et c'est imprimé sur un petit format. D'où, je ne conseille pas l'achat.

Au final, c'est correct mais sans plus avec une conclusion qui nous laissera indifférent.

Nom série  Eternity  posté le 24/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Un manhwa tout à fait insupportable dès les premières pages de lecture. Pourtant, la couverture laissait présager de beaux dessins et un peu de douceur. C'est l'excessivité et la vulgarité qui vont pourtant primer.

Le thème est celui de la réincarnation mais il est traité de manière trop loufoque. L'humour décalé est omniprésent pour assurer le divertissement entre deux scènes de combat. Il y a un sérieux manque de crédibilité et dès le départ. Le héros se fait même voler la vedette par ses camarades.

Ce titre ne m'a absolument pas convaincu.



Nom série  La Lune est blanche  posté le 24/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Magnifique ! Il faudrait être semi-aveugle ou semi-inculte pour ne pas le percevoir. Il est vrai que la beauté ne peut être perçue que par un minimum de personnes ayant la sensibilité nécessaire. La Terre a néanmoins besoin de tout pour faire un monde. J'accepte la diversité.

Emmanuel Lepage réitère l'exploit du Voyage aux îles de la Désolation ou de Un printemps à Tchernobyl mais il arrive à faire mieux pour nous faire ressentir l'étrange pureté du 6ème continent. Il nous émerveille par cette aventure humaine hors du commun.

Des BD sur les découvreurs de l'Antarctique, il y en a plein mais pas une sur le devenir actuel de ce monde de l'extrême. Le sujet est bien évidemment passionnant. On ne lâche pas une case tant c'est intéressant à tous les points de vue. Et puis, nous avons ici une véritable expédition humaine avec ses innombrables dangers mortels.

Je viens de lire l'une des meilleures BD documentaires de ces dernières années. Alors, j'ai juste envie de remercier les frères Lepage pour ce bon moment de lecture.

Nom série  Le Roy des Ribauds  posté le 23/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai eu un peu de mal avec le trait d'autant que certains des visages des protagonistes se ressemblent. Par ailleurs, le début est un peu difficile à comprendre. Cependant, dans son ensemble, le graphisme m'a fort convenu ainsi que surtout la colorisation. On peut souligner également l'audace de la disposition de certaines cases. Même le format est étonnamment judicieux.

Cependant, si je vais finalement plus loin dans ma notation, c'est grâce au scénario fort habile. On ne s'ennuie pas même si on peut deviner le déroulement de certains passages. L'uchronie est fort bien maîtrisée. C'est étonnant de voir que ce sont les mêmes auteurs de la saga Block 109 qui m'a paru fort inégale. Ici, on est entraîné dans les bas-fonds du Moyen-Age.

J'ai eu le plaisir de retrouver la belle et machiavélique Aliénor d'Aquitaine à savoir la mère de Richard coeur de Lion ( voir Aliénor, la légende noire dans la collection des Reines de sang). C'est un personnage d'autant plus fascinant qu'il y avait pour l'instant peu de littérature sur elle.

Le Roy des Ribauds est une série qui débute bien et que j'aurai plaisir à poursuivre. Visiblement, je ne suis pas le seul...

Nom série  Stern  posté le 22/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Stern est incontestablement un bon western mettant en valeur un croque-mort. C'est un peu à la mode ces derniers temps avec un certain Undertaker. En l'occurrence, on va quand même sortir des sentiers battus ce qui ne sera pas pour me déplaire.

Je dois bien avouer que j'ai été séduit non seulement par le dessin mais par la qualité du scénario. J'ai pu suivre le récit sans me poser des questions incessantes. C'est d'une fluidité parfaite dans le déroulé ce qui est assez rare pour le souligner.

On est tout de suite plongé dans une enquête afin de déterminer la mort suspecte d'un ex bon vivant. Les personnages ont une véritable consistance même ceux qui sont de passage. J'ai rarement vu une telle maîtrise scénaristique.

Au final, un beau travail fraternel. Je recommande vivement la lecture et même l'achat.

Nom série  Jacques a dit  posté le 22/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La couverture nous indique que des sirènes entraînent un vieux marin dans son dernier voyage. Or, le récit ne sera pas sur le mode fantastique comme on aurait pu le croire. Certes, l'empreinte onirique restera présente tout le long de cette fable.

J'ai bien aimé le fait de ne rien dire sur les essais nucléaires dans le Pacifique qui ont malheureusement des conséquences trente années plus tard avec la multiplication des cancers.

On suit un vieux marin qui souhaite se taper un dernier délire et prendre le large avec ses amis et sa famille. Certes, c'est beau et touchant. C'est comique par moments pour cacher le tragique de la maladie. Le crabe ne l'a pas épargné.

J'ai bien aimé le dessin tout en coloration. L'album est dynamique et vivant. On ne demandait pas mieux au vu du sujet. A noter également que la ville de Nantes est bien mise en valeur. Cela nous change un peu de la capitale pour s'intéresser au reste de la France.

Au final, une histoire belle et triste comme parfois la vie...

Nom série  La Régression  posté le 22/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le scénariste a tout de même fait l'effort de nous proposer une histoire à tiroirs. Le début va rejoindre la fin : c'est un récit à l'envers (comme le film Mémento réalisé par Christopher Nolan). Le titre la régression est dès lors un choix judicieux.

On aura droit à toutes les explications concernant ce vol à la tire de baskets. Or, le voleur n'est pas forcément celui que l'on croit.

Le dessin n'est pas franchement à la hauteur. Il y a encore du travail à réaliser. Dès lors, il faut prendre cette BD comme une sorte d'expérimentation sociale.

Nom série  Bedlam  posté le 22/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas accroché à cette histoire d'ancien psychopathe qui se reconvertit pour aider la police de Bedlam face aux nouvelles menaces. C'est un peu comme si le pire terroriste sanguinaire de l'histoire de la criminologie ayant massacré beaucoup de gens dans un lieu de spectacle devenait une sorte de héros indicateur. Bref, c'est cette idée qui m'insupporte réellement. Certes, la rédemption est toujours possible mais encore faut-il qu'elle soit crédible et mesurée.

Je pourrais également dire que je n'aime pas particulièrement les univers totalement glauques. Cela commence d'ailleurs par le massacre d'enfants innocents qui assistaient à une représentation théâtrale dans le cadre d'une sortie scolaire. Je n'ai pas aimé également l'imprécision du trait et ces visages un peu brouillons. Je laisse 2 étoiles en raison de dialogues plus soutenus que la moyenne.

Les fans de morbide apprécieront. Les autres pourront aisément s'abstenir.

Nom série  Cet été-là  posté le 21/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aurais classé cette oeuvre parmi les comics avec d'ailleurs une postface signée Craig Thompson auteur de Blankets - Manteau de neige. Cela reste un album de bande dessinée américaine qui a été traduit en France par l'éditeur Rue de Sèvres.

Les auteurs se sont intéressés à l'adolescence ou plutôt à la pré-adolescence quand les filles commencent à perdre leurs illusions dans cette période assez fragile. Le cadre est celui d'un camp de vacances situé au bord d'un lac dans l'Ontario au Canada.

Il ne se passera pas grand chose au fil de ces 300 pages. C'est juste une tranche de vie avec ces petits riens qui font la vie ordinaire de gens ordinaires. Fort heureusement, le dessin est tout à fait correct et entraînant. Les héroïnes Rose et Windy (13 et 11 ans) sont également assez attachantes dans leur genre (car il y a pire). Bref, on s'accroche à cette suspension du temps.

Des prix ont été récoltés par cette oeuvre (notamment le prix Eisner 2015). Cependant et au final, je la trouve personnellement trop commune pour nous faire rêver.

Nom série  Fugazi - Music Club  posté le 21/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis tombé un peu par hasard sur l'émission phare de la première chaîne où des jeunes essayent de chanter devant un jury de stars professionnelles bien connues. Quand ils n'ont pas appuyé sur le bouton rouge et qu'ils ne se retournent pas, je suis abasourdi par les remarques qu'ils font pour justifier la non-sélection. Les malheureux candidats sont couverts véritablement d'éloges et repartent bredouilles.

Le principe est un peu le même pour la BD qu'il s'agit de noter. Cependant, généralement, je la descends à coup de massue. Là, j'ai envie de répondre par une critique du type : j'ai pas retenu ton oeuvre car ce n'est pas mon univers. Oui, il faut avoir envie de découvrir les lieux branchés de la capitale polonaise suite à la chute du Mur. L'univers rock grunge et underground à la sauce skinhead est à mille lieues du mien et je n'ai pas trop envie de le connaître.

Le problème de cette BD est qu'elle parle à des gens qui ont certainement connu ce lieu mythique qu'était le Fugazi. Cela peut leur parler. Or, cette photographie m'est totalement étrangère. La nostalgie n'opère que quand elle touche le coeur des gens. Or, c'est trop catégoriel et trop brouillon dans la narration.

Nom série  La Vie de Palais - Il était une fois les avocats...  posté le 20/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
On apprend véritablement plein de choses sur la justice et le métier d'avocat. Derrière le prestige de la profession, il y a la réalité qui est parfaitement décrite avec une grosse pointe d'humour.

Le monde des prétoires n'aura plus aucun secret pour vous à moins d'être déjà un habitué. Il est vrai que l'auteur, Richard Malka, est un avocat de profession d'ailleurs spécialiste du droit de la presse. Il fait passer ses idées et pousse à la réflexion.

On peut être par exemple interloqué par le fameux cas du voleur de pizza qui a pris 25 ans devant un tribunal californien pour le simple vol d'une part de pizza. Cela va arriver en France avec les fameuses peines plancher. Je n'ai jamais aimé la politique du tout répressif contre le soi-disant laxisme judiciaire. La réalité est là encore tout autre mais il faut bien contenter l'opinion publique toujours avide de justice expéditive.

Je note 4 étoiles car, au-delà des anecdotes qui sont décrites, il y a une certaine vérité que l'on ressent. Cela part de l'ingratitude des clients à la confraternité. On n'oubliera pas non plus les fameux avocats d'affaire qui ont redessiné le contour de la profession dans le cadre de la mondialisation. Bref, j'ai beaucoup aimé une certaine pédagogie des termes. Comme dit, cela fait réfléchir sur le fonctionnement de notre Justice. Il y a du travail !

Nom série  Le Grand Méchant Renard  posté le 20/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce titre aurait sans doute mérité de faire partie du prix des lecteurs 2015 de ce présent site. En effet, il y a une grande unanimité autour du grand méchant renard.

C'est curieux comme un titre sorti en janvier 2015 a pu aussi bien cartonner en faisant deux fois le festival d'Angoulême et en obtenant un prix prestigieux à savoir le fauve jeunesse. Etre un auteur sympa et ouvert aux lecteurs peut aider bien évidemment. Le talent est manifestement présent. C'est une première pour l'auteur ce qui souligne un véritable exploit.

Je ne me suis pas ennuyé à la lecture de ces 186 pages où tout s'enchaîne admirablement. C'est vrai que c'est mignon tout plein avec des dessins d'une grande tendresse. Et puis, il y a cet humour qui fonctionne à merveille avec beaucoup de subtilité également. Le dessin est d'une parfaite finesse. J'ai beaucoup aimé la trogne de ce renard. Oui, c'est du beau travail.

Nom série  Les Pierres aveugles  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis passé par toutes les phases au niveau de ce one-shot. Tout d’abord par l’agacement de voir une double traduction en français et en arabe sur toutes les bulles de dialogues. Certes, l’effet est garanti mais cela alourdit considérablement les cases. Puis, c’est la tristesse de la perte d’un être cher et le courage de se remettre en selle.

Il y a également l’émerveillement de découvrir un beau pays comme le Yémen généralement peu abordé dans la bande dessinée. On sera également pris par l’aventure de se retrouver otage au Moyen-Orient sur fond d’embrasement de la région. L’exotisme sera de mise avec la découverte de l’amour oriental. Et enfin les pierres aveugles qui vont littéralement nous assommer par leur bêtise et leur cruauté.

J’ai également eu l’impression que la fin était bâclée et expédiée en moins de deux pour respecter un quota de pages imposé. Je suis ressorti avec beaucoup de déception. Ma réelle note se situerait à 2,5 mais je prends la moyenne haute dans un élan de générosité contrôlé.

La culture des sociétés ayant basé leur religion sur le Coran est très différente de la nôtre. Je la respecte mais je dois également dire que je suis triste par rapport à la position des femmes qu’on n’hésite pas à lapider sur la place publique. On peut prendre une position paternaliste en indiquant que ces sociétés n’ont pas encore atteint le point de maturité suffisante.

L’Europe a également connu sa période sombre au Moyen-Age dans un combat contre l’hérésie. Faut-il alors leur laisser plus de temps et lapider encore ou fouetter tout opposant ? Les pierres aveugles ne donnent pas la réponse mais dressent un constat que l’on connait. Moi, je me dis après cette lecture qu’on a de la chance de vivre dans un pays comme la France.

Nom série  Secret  posté le 18/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après ma lecture de la série Doubt, voilà que les lapins non pas crétins mais tueurs reviennent pour notre plus grand malheur. L’originalité vient du fait que l’accident de bus a eu lieu dans le passé et que c’est parmi les survivants que se cachent non pas un mais trois auteurs d’homicides.

Il va falloir s’accrocher aux nombreux flash-back et ne pas mélanger les personnages aux noms japonais et qui se ressemblent parfois. La fluidité et la compréhension de l’histoire peuvent en prendre un coup.

A un moment donné, j’ai failli lâcher prise car le récit me paraissait totalement burlesque. Cependant, j’ai bien fait de m’accrocher un peu car les explications viennent par la suite et sont un peu plus crédibles. J’ai quand même une légère préférence pour Doubt. C'est vrai que c'est la même soupe mais elle est servie de façon différente, ce qui peut faire son charme.

Il reste encore le troisième et dernier tome à paraître. On suivra cela de près. Il est vrai qu’on ne regardera plus les lapins de la même façon du genre à Pâques, il va falloir se planquer.

Nom série  Mon vieux  posté le 15/02/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon vieux ne fera pas dans la subtilité. C’est du brut de chez les brutes. Nous avons un homme assez bourru qui revient de prison après avoir explosé des mafieux qui s’en prenait à sa famille. Le voilà qui revient près de 15 années après en ayant purgé de la prison. Il gardera sa force légendaire et essayera de remettre dans le droit chemin ses enfants qui avaient un peu dérivé au fil des années. Bref, un père de famille pas comme les autres.

Outre de grosses ficelles, on aura droit à un dessin très vieilli sur un papier de très mauvaise qualité qui fait cheap manga. Cependant, si on arrive à faire abstraction de tout cela, le lecteur pourra se laisser embarquer et découvrir la vraie virilité des hommes au Japon avec leur sens de l’honneur. C’est trop beau pour être vrai et cela paraît presque pathétique. Oui, je l’avoue sans avoir besoin de tortures. Mais bon, c’est aussi cela le manga. Par contre, le plaisir de lecture restera intact.

Le même auteur nous avait fourni Un bol plein de bonheur toujours sur le thème de la famille qu'il convient de protéger. Les chantres moralisateurs seront aux anges avec ce type de lecture. Les autres détesteront à coup sûr. Testostérone garantie ! Moi, j'aime bien les vieux au cœur tendre !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 218 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque