Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1630 avis et 262 séries (Note moyenne: 3.08)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Nuit du Croissant  posté le 24/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est une région et une histoire qui ne sont pas traitées si souvent en bande dessinée : original et intrigant donc. Et ce d’autant plus que l’auteur a pris soin en introduction de faire un rappel historique intéressant.

Mais je n’ai pas été emballé par cette histoire.
Graphiquement d’abord. Le dessin est correct, mais je n’ai pas accroché, en particulier aux décors et arrière-plans, ainsi qu’à la colorisation. Les traits sont aussi parfois flous je trouve.

Quant à l’histoire proprement dite, cela se laisse lire, mais il est parfois compliqué de s’y retrouver dans les différents niveaux d’intrigues développés par Belhadi, qui a souhaité intégrer son histoire à l’Histoire présentée en introduction.

Et donc, comme cette série semble s’être arrêtée à ce tome d’introduction (comme trop souvent chez Soleil hélas…), cela restera définitivement trouble, et frustrant.

Nom série  Pim Pam Poum  posté le 24/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une lecture ancienne – datant de mes premières découvertes du Journal de Mickey, et qui m’est revenue en mémoire, un album m’étant tombé sous la main.

Les blagues des garnements sont assez répétitives, et ce n’est pas toujours drôle, loin s’en faut. J’avoue n’avoir pas plus que ça accroché lors de cette relecture.

Si je mets tout de même les trois étoiles, c’est d’abord parce que cette série doit être évaluée dans son contexte de création : elle a vieilli, certes, mais elle est vieille, et devait sûrement avoir un impact supérieur « à l’époque ». C’est surtout que j’ai plutôt de bons souvenirs en mémoire, quand je lisais ces histoires dans le Journal de Mickey : il faut donc ne la conseiller qu’à de très jeunes enfants ? Dans le genre garnements qui font les quatre cents coups, ça reste quand même un peu plus lisible que Quick et Flupke !

Peut-être une série que ne lisent que des nostalgiques ? En tout cas pas de raison de se ruer pour l’achat sinon.

Nom série  La Chambre de Lautréamont  posté le 23/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Contrairement à Alix, je suis très gros lecteur de poésie, surréaliste essentiellement. Et j’ai donc été attiré par cet album faisant référence à Lautréamont – dont « Les chants de Maldoror » sont une œuvre majeure et bouleversante (autant que ses « Poésies » sont intrigantes d’ailleurs).

Je laisse de côté le texte de présentation, qui est pour moi une vaste farce, de même que ce soi-disant professeur d’université semblant valider le tout. C’est peut-être une erreur, mais je n’y crois pas du tout !

Pour ce qui est de l’album proprement dit, je n’ai pas été enthousiasmé. Par le dessin d’abord, que je n’ai franchement pas aimé. Par l’histoire ensuite, dans laquelle je n’ai pas réussi à entrer vraiment.

Original peut-être, mais pas réussi je trouve.

Nom série  La Mouche  posté le 23/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mouais. Je n’ai pas franchement été convaincu par cet opus de Trondheim.

C’est vite lu, car muet et, à part quelques péripéties, les aventures de cette mouche ne sont pas passionnantes ! Ca se lit vite donc, et pourtant je n’ai pas été loin de m’ennuyer…

Cela fait un peu exercice de style, mais que je trouve un peu trop stérile. Ce qui pourrait passer, avec un peu plus d’humour chez Pixar (ou dans « Minuscule », la très bonne série de courtes vidéos ayant aussi des insectes comme personnages) m’a laissé perplexe et globalement déçu.

Dans l’immense et protéiforme production de Trondheim, ce petit exercice ne restera pas comme sa meilleure œuvre !

Nom série  Mon Papa  posté le 23/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà probablement mon album préféré de cet auteur, qui a eu une production assez prolifique et inégale.

Le dessin est assez épuré, peut-être plus lisible que sur certaines oeuvres ultérieures, avec un trait efficace, proche de Sempé (ce qui est un compliment).

Je trouve que Reiser n’est jamais aussi percutant que lorsqu’il se lance dans la critique sociale, en usant d’un sens de l’humour décapant. Et ici, c’est essentiellement la famille qui voit sa valeur repensée à coup d’historiettes « bêtes et méchantes » (pour reprendre le slogan d’un magazine qui s’en faisait la spécialité).

C’est souvent bien fait, fort, et si on le replace dans le contexte de la France pompidolienne et giscardienne des années 1970, on peut imaginer l’impact de ce genre de publication – qui pourrait paraître « anodine » aujourd’hui.

L’humour est parfois con, souvent noir, mais pas aussi trash que ça finalement. Il y a aussi beaucoup de poésie – noire évidemment. On sent que le regard de Reiser pour l’enfant qui parle de son père – je ne sais ce qu’il peut y avoir d’autobiographique dans ces « anecdotes » - est empli d’empathie, et qu’il n’y a pas de méchanceté gratuite.

C’est donc un album à lire, vraiment, et à acheter (il se trouve très facilement et pas cher en Folio).

Nom série  Tintin (Les aventures de)  posté le 22/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà, pour mon trois-centième avis sur le site, c’est un des « incontournables « de la bande dessinée que je me décide enfin à aviser. En allant un peu à contre courant de la majorité de mes prédécesseurs. C’est que je ne sais pas trop quoi en dire.
C’est une série historique, qui a eu, avec le magazine éponyme, une importance non négligeable dans le développement du neuvième art, c’est évident.

Lorsque j’étais enfant, mon frère et moi avions l’intégrale des « Astérix » et des « Tintin ». J’ai hérité des premiers, mon frère des seconds, et c’est tant mieux !
En effet, je trouve les premiers tomes quasi illisibles aujourd’hui, emplis qu’ils sont des préjugés d’Hergé et des milieux droitistes qu’il fréquentait à l’époque. L’anti-communiste primaire du pays des Soviets, les préjugés racistes de Tintin en Amérique, du Lotus bleu et de Tintin au Congo ne passent plus, heureusement (mention spéciale pour ce dernier album : voir l’épisode du train qui a déraillé opposants les « blancs » Tintin et Milou aux « sauvages » à l’accoutrement et au langage enfantins). Tintin lui-même est pétri des valeurs boy scout de ses débuts (dans la lignée de Totor).

Mais Hergé a évolué, et fait évoluer sa série. Le personnage plutôt terne de Tintin s’est vu entouré d’indispensables seconds rôles (comme Spirou, Lucky Luke ou Astérix l’ont fait, et souvent mieux d’ailleurs). Les Dupon(d ou t), Tournesol insufflent un peu d’humour et de folie, par une certaine inadaptation au principe de réalité.
Mais c’est surtout le personnage du capitaine Haddock qui est la bonne trouvaille. En effet, cet esthète du juron, alcoolique à ses heures, est le parfait pendant de Tintin, surtout quand des troisièmes couteaux comme la Castafiore, Habdallah ou Séraphin Lampion, voire ce faux dur de Rastapopoulos ou son sbire Alan interviennent pour lui faire perdre le peu de sang froid qu’il possède.

Bref, la deuxième partie de la série est clairement plus présentable (il m’arrive encore parfois d’en relire certains), mais je ne peux dans son ensemble pas du tout la considérer comme culte, loin de là. Je lui aurais probablement attribué spontanément deux étoiles, un gros Bof à l’arrache si je m’en tiens à la série dans sa globalité. Tintin appartient à l’imaginaire collectif, certes. Mais n’a-t-on pas là une certaine survivance du signe à la chose signifiée ? Lit-on autant Tintin que ça ? En tout cas je ne fais plus partie depuis très longtemps des accrocs de la série !
Mais voilà, par faiblesse, je lui reconnais une importance historique, et la nostalgie de mes lectures d’enfance me fait lui attribuer trois étoiles.

PS: la gestion très mercantile de l"héritage par les héritiers de chez Moulinsart, criant au crime de lèse-majesté à tout propos (surtout il est vrai lorsque les intérêts financiers sont en jeu, mais aussi lorsque quelqu'un s'écarte de la doxa officielle) ne rend pas l'univers plus attractif, et sclérose l'imaginaire qui en découle, tout en déversant des tonnes de produits dérivés ad nauseam...

Nom série  Hägar Dünor le Viking  posté le 21/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série de strips que je lisais il y a maintenant très longtemps dans le Journal de Mickey, et que je viens de relire – en partie, dans une sorte de « best of » que je possède, paru en poche chez J’ai Lu.

Autant le dire tout de suite, dans le genre et venu des Etats-Unis, il y a quand même largement mieux, plus drôle, c’est sûr.

Cela fonctionne sur un mode classique, puisque la « localisation » des histoires dans un univers viking n’est faite que pour savourer certains anachronismes. Pour le reste, l’ensemble étant basé sur les dialogues et les rapports entre Hagar et sa famille ou ses proches, cela pourrait finalement se passer n’importe où et n’importe quand. Ceci étant renforcé par la quasi absence de décors.

Si vous souhaitez lire cette série, il faut faire une sélection, car c’est très inégal. Une bonne partie de la production étant assez insipide. Par contre, j’avoue que certains gags, avec sa femme Hildegarde, ou alors avec certains compagnons sont assez cons et vraiment poilants.

A feuilleter à l’occasion, à emprunter, mais pas forcément à acheter donc.

Nom série  22  posté le 21/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, voilà une bande dessinée à laquelle un vrai flic a participé, pour le scénario (c'est l'argument mis en avant pour le marketing), et qui nous narre par le menu le quotidien de policiers. On suit en fait plusieurs affaires en parallèle (un groupe travaille sur une série de braquages à l'explosif, un autre plus "flics de terrain" sur un dealer...).

J'avoue ne pas avoir été emballé par cet opus (une suite est annoncée qui clôturera ce qui semble être un diptyque). En effet, j'y ai retrouvé ce que je n'aime pas dans bon nombre de séries TV policières (et pas seulement françaises): une intrigue peu passionnante et une présentation univoque des policiers, dont la personnalité n'est pas creusée.

Ca se laisse lire, mais sans plus et sans m'avoir donné envie de connaître le ou les dénouement(s) d'une intrigue qui ne m'a pas accroché plus que ça. Je suis d'ailleurs aussi mitigé à propos du dessin, qui, sans être mauvais, n'est pas de ceux qui me plaisent.

Nom série  Baal  posté le 20/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une histoire dans laquelle j’ai eu un peu de mal à entrer. J’ai aussi eu du mal à lier entre elles les « deux histoires » avant que leur lien ne s’éclaircisse.

Mais finalement, cet épais volume se lit plutôt facilement – et rapidement. Et l’histoire, pour invraisemblable qu’elle soit, est assez captivante. On y retrouve un certain nombre des thèmes propres à la société américaine (guerre en Irak et traumatismes touchant les anciens combattants ; sectes religieuses ; tueurs en série…).

Le dessin est réaliste, bon, mais pas toujours très lisible je trouve.

C’est donc un album qui mérite le détour, un bon roman graphique.

Nom série  Histoire du Far West  posté le 20/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon, je n’ai lu qu’une douzaine d’albums de la série – et certains il y a très longtemps ! Mais ceux que j’ai refeuilletés récemment n’ont pas trop changé l’appréciation que j’avais gardée en mémoire.

Si les textes peuvent être intéressants, la manière de présenter les histoires, est généralement très –trop ! – didactique (on est chez Larousse évidemment), et ne rend pas la lecture toujours très passionnante (alors que le sujet est intéressant).

Pour le dessin, cela dépend évidemment de l’illustrateur – ils ont été nombreux (italiens essentiellement) à se succéder. Je reste toujours très admiratif du travail de Serpieri par exemple.

Au final, même si beaucoup d’albums se rencontrent encore fréquemment en brocante ou vide greniers, je n’en conseille pas forcément l’achat. C’est vraiment trop inégal. A feuilleter, à l’occasion.

Nom série  Le Monde merveilleux des barbus  posté le 18/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Slim (de son vrai nom Menouar Merabtène) est un auteur algérien qui illustre ici – en prenant franchement parti ! – certaines conséquences de la longue guerre civile qui a ensanglanté son pays.

Mais il prend surtout le parti d’en rire, puisque c’est bien connu, on peut rire de tout. Et donc, comme le titre l’indique, Slim s’en prend à coup d’humour noir aux extrémistes islamistes.

C’est un enchaînement de gags d’une page, avec de courts dialogues (généralement deux « barbus » commentant de manière faussement dégagée les horreurs qu’ils viennent de commettre, la plupart du temps à l’encontre des « intellectuels » ou des femmes).

Même si cet album a été publié chez Soleil à l’époque, l’humour est assez proche de ce que Charlie Hebdo peut produire, sur le même sujet entre autres. Et, j’allais oublier de le noter, même si c’est inégal, c’est plutôt drôle.

Nom série  Gaza, décembre 2008 - janvier 2009  posté le 17/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
« Un pavé dans la mer », voilà le sous titre de cette publication de La boîte à bulles. Un pavé de plus de 300 pages. Un pavé jeté contre les « forces de l’ordre », ou plutôt du silence hélas – jeté dans l’eau ?, donc dans la mer…

Voici un album écrit dans l’urgence entre décembre 2008 et janvier 2009, au moment où Israël menait sa dernière « opération » en date en territoire palestinien (ici la bande de Gaza). Alors évidemment, l’urgence fait que cet album – ce livre plutôt, car il faut reconnaître que la bande dessinée n’est ici utilisée que marginalement – possède les défauts de tout travail effectué dans ces conditions, qui plus est quand il est collectif et fonctionne à partir de témoignages de victimes bombardées, mais il en a aussi la force : il touche au cœur, il est vivant.

Ces témoignages de Palestiniens, parfois accompagnés de bandes dessinées donc, sont très bien mis en perspective par une chronologie simple, des rappels historiques, et des intervenants palestiniens, israéliens, mais aussi des chercheurs ou journalistes spécialisés.

Et le grand mérite de ce « Gaza » est de donner à voir ce qui d’ordinaire nous est scandaleusement caché. Le livre le rappelle, l’accès à Gaza est pratiquement interdit par Israël, qui par contre nous montre très facilement les dégâts commis par les attaques palestiniennes sur son sol (qu'il ne s'agit pas de nier, bien sûr!): on s’identifie donc aux seules victimes que nous voyons, et oublions celles qui souffrent le plus et en plus grand nombre, et ce depuis des décennies, les Palestiniens.
En effet, à part dans quelques rares médias, le seul point de vue d’Israël domine. Les exceptions proviennent de l’excellent mensuel « Le Monde diplomatique » (dont plusieurs journalistes participent à cet album), mais aussi des écrits et reportages du journaliste de France2 Charles Enderlin.

Contrairement à ce qu’Israël et certains de ces inconditionnels aveugles (BHL) affirment trop systématiquement lorsqu’il est question de critiquer sa politique, il n’y a dans cet album aucun relent d’antisémitisme, c’est bien la politique d’un Etat que l’on dénonce dans ce livre. Mais aussi la complicité – ou au minimum la passivité – mais ici quelle est la différence ?, des grandes « démocraties » ou de l’ONU : comment un Etat ne respectant aucune des décisions (résolutions y compris) de l’ONU, commettant quotidiennement ce que les conventions internationales reconnaissent être des crimes de guerre envers une population qu’il opprime, peut se présenter comme LA victime ?
Vous l’avez compris, pas de neutralité ici, c’est quasiment le seul point de vue palestinien qui est défendu – mis à part les mises aux point chronologiques et historiques, même par les intervenants israéliens. Il faut dire que le point de vue israélien est suffisamment mis en avant ailleurs (c'est-à-dire partout ?) pour que ce pavé puisse n’être vu que comme une petite pierre posée sur la balance avec la volonté peut-être pas si illusoire de rééquilibrer le débat.

C’est au moins autant et peut-être plus pour ce caractère de témoignage essentiel et nécessaire que j’ai mis quatre étoiles. Lisez-le, et faites circuler les idées !

Nom série  Imbroglio  posté le 17/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Comme dans les pièces de boulevard, on a là une succession de plus en plus rapide de retournements de situation. Cela tourne d’ailleurs tellement vite qu’on ne sait plus trop qui est qui et qui fait quoi, et pourquoi, le tout donnant à cet opus un air de cartoon que j’ai vraiment apprécié.

C’est au final totalement absurde, mais, il faut le reconnaître, poussé jusqu’à ses limites, le procédé est assez drôle et bien fait.

C'est totalement improbable certes, mais cette historiette, qui inaugurait très bien la collection Patte de mouche de l’Association, est franchement réussie. A (re)découvrir.
Note réelle 3,5/5.

Nom série  Le Montreur d'histoires  posté le 17/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une histoire qui commence comme Kirikou (univers et couleurs), mais qui s’en éloigne très rapidement, et fortement !

C’est une belle histoire. Je parle du dessin et des couleurs, mais aussi du personnage principal et des personnages annexes, tous bien campés. Mais c’est aussi une sorte d’allégorie des dictatures – de celles qui, comme le dignitaire nazi von Schirach « sortent leur révolver quand ils entendent le mot culture ».

« Il était une fois » incarne une résistance à la Jean Moulin. Il raconte des histoires. Des histoires qui font du bien aux gens, qui les aident à vivre. Qui leur permettent de garder ce goût de la vie qui s’estompe. Et son sacrifice ne sera pas inutile…

C'est une histoire dure qui, sans être édifiante, pose un certain nombre de questions morales. Un album à lire.

Nom série  Kelly Green  posté le 17/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une série qui nous livre des intrigues policières pures et dures, sans trop de ficelles psychologiques concernant les personnages – héroïne comprise.

Les histoires sont plutôt bien ficelées, c’est vrai. Mais justement, à propos de ficelles, on y reconnait celles utilisées par les scénaristes de séries télévisées américaines comme on en a tant vues depuis (certaines couvertures fleurent bon la série TV des 70’s aussi ! - même si elles ne sont pas si mal que ça). On reste je trouve dans un « classique » sans âme, qui semble réalisé après études de marché et ateliers d’écriture hollywoodien.

Bon, cela se lit bien quand même. Et Kelly Green est agréable à regarder…

Je trouve par contre le point de départ hautement improbable. Une veuve de flic devient une intermédiaire professionnelle (« contact ») entre malfrats plus ou moins présentables, aidée par des truands repentis que son ex avait poussés vers le chemin de la rédemption… Improbable aussi – je trouve, le coup de foudre du mafieux de Las Vegas pour Kelly…

Au final, c’est une série pas désagréable, mais qui ne me restera pas forcément en mémoire. Pour l’achat, je ne le déconseillerai pas fortement, même s’il faut dire que la rencontre des cinq albums parus – même en occasion, est assez compliquée !...

Nom série  Popotka le petit Sioux  posté le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Immanquablement, cette série « enfantine » est comparée à Yakari. Et je trouve que, malgré ses qualités, elle souffre un peu de cette comparaison (même si elle s'en distingue).

Contrairement à la série de Derib, Popotka joue moins systématiquement la carte de la nature et le côté animalier – il est vrai plutôt porteur vu le public visé. On est ici plus dans une sorte de réalisme enfantin, qui utilise les légendes indiennes pour donner du rythme à l’intrigue.

Et je trouve justement que cela manque de rythme, cela se laisse lire – vite, mais sans que l’on s’attache à l’intrigue ni aux personnages je trouve.

Le dessin, un peu plus « anguleux » que celui de Derib, est plutôt bon par contre.

A emprunter en bibliothèque plus qu’à acheter je trouve. Et à réserver à un public très jeune.

Nom série  Dani Futuro  posté le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Publiée dans le Journal de Tintin apparemment, et surfant sur la mode de Science Fiction des années 1970, voilà une série que j’ai découvert récemment. Série « moisie » comme on dit parfois, dont les couleurs sentent en effet leurs 70’s.

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas franchement accroché aux histoires de ce héros – dont je trouve déjà le nom assez ridicule.

C’est d’ailleurs un peu tout que j’ai trouvé simpliste, en commençant par les intrigues, et en passant par les dialogues : j’ai trouvé ça très « gentil », comme le héros sans peur et sans reproche (et sans défaut ?), accompagné de sa faire valoir d’Iris.

Bref, si vous aimez la SF, il y a quand même bien mieux à lire je pense ! Quant à l'achat, je ne le conseille pas, même si c'est tout théorique, car la rencontre de ces albums est assez improbable...

Nom série  Garulfo  posté le 16/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avais lu il n’y a pas si longtemps une autre série phare d’Ayroles, De Cape et de Crocs, que j’avais beaucoup aimée, et me suis donc intéressé à cette autre série du même scénariste.

C’est une série assez originale, qui mêle l’univers de plusieurs contes, et ce plutôt avec bonheur.
Cela commence comme une série enfantine, avec des animaux doués de parole, puis, comme dans De Cape et de Crocs le charme opère, et on accepte le mélange des genres, la cohabitation entre humains et animaux.

Pour ce qui est des dialogues, ils sont assez dynamiques, même si j’aurais aimé que l’ironie et/ou la mauvaise foi (de Romuald par exemple) soient plus poussées, pour que la sauce prenne mieux. Je l’aurais bien vue tomber un peu plus dans l’humour déjanté…

Au final, c’est plutôt une bonne série, c’est sûr, mais qui n’atteint pas non plus les sommets évoqués par de nombreux aviseurs avant moi. Je reste un peu sur ma faim par rapport à mes attentes.

Nom série  Poussin 1er (Les Aventures de)  posté le 15/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mouais. J'ai hésité entre le « bof » et le « pas mal », mais finalement je reste sur 3 étoiles, sans toutefois en conseiller l'achat.

Le démarrage est assez poussif je trouve, mais petit à petit on se prend à sourire à suivre les péripéties de ce poussin, qui se pose des questions existentielles, et veut à tout prix savoir qui il est, quelle est son espèce.

On a là une suite de saynètes plus ou moins longues (d’une case à plusieurs pages) qui s’enchaînent pour constituer une histoire, la quête identitaire de Poussin 1er. Souvent incompris de ses congénères – mais les voit-il ainsi ?, et des autres habitants de la basse cour, voire de son prédateur de renard, Poussin ne trouve une oreille attentive qu’auprès d’un rat philosophe bibliophage.

L’ensemble se lit plutôt bien, mais l’achat ne me paraît pas indispensable. A l’occasion, je jetterai un coup d’œil aux suites annoncées, peut-être…

Nom série  Quelques Jours d'été  posté le 15/01/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est visiblement l’une des premières œuvres de Chabouté. On y trouve déjà son très bon coup de crayon, avec un dessin en Noir et Blanc qu’il maîtrise très bien.

Avec une économie de moyens (il y a très peu de dialogues), Chabouté nous conte ici une histoire simple, mais qui effleure, évoque d’autres sujets qui auraient pu être plus développés (le divorce des parents du jeune garçon, le rejet du couple de « vieux » et le silence du monsieur…).

Cela se lit bien et rapidement, mais ça ne m’a pas marqué plus que ça. Un « pas mal », mais sans plus. J’ai beaucoup plus apprécié Tout seul du même auteur, que j’ai lu il y a quelque temps, et qui est plus dense et étoffé.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 68 70 80 82 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque