Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1478 avis et 62 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Grande évasion - La ballade de Tilman Razine  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas le meilleur opus de la série mais cette histoire situé dans un cadre pour le moins original se laisse lire gentiment. Le dessin est "normal", il ne resteras pas dans mes annales personnelles.

L'intérêt de cette histoire est lié a la personnalité du fameux Tilman Razine dont on ne sait qui il est, s'il existe vraiment. Personnalité énigmatique issue peu être des légendes du goulag, c'est à mon sens ce qui fait tout le sel de cette histoire, le reste n'étant là que pour la figuration.

Cela se lit très vite et le souvenir que l'on en garde n'est pas impérissable, à lire en médiathèque.

Nom série  Albanie - La Loi du Kanun  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Disons le d'emblée : le troisième tome de cette série n'apporte pas grand chose à l'ensemble. La lecture en intégrale pourra permettre d'avoir la totalité mais le format plus réduit ne rendra pas hommage au dessin.

En ce qui le concerne justement, on ne peut que féliciter M. Chevereau qui propose quelque chose de qualité. Dessin réaliste, en couleur directe me semble t'il ; j'oserais presque la comparaison avec Hermann sur certaines cases.

L'histoire, et c'est à mon sens un point positif, nous entraine dans la riante Albanie des années 60 sous la bienveillante dictature de Enver Hodja. Voilà une période et un lieu rarement explorés par la BD et même si ce n'est pas l'objet de l'histoire les auteurs nous font tout de même sentir le poids des évènements au travers des tribulations des héros. Le scénario est franchement bien mené, on suit avec intérêt le personnage de ce jeune garçon livré a lui même qui connait ses premiers émois amoureux mais également découvre la loi de Kanun, loi non écrite bien sûr, qui n'est ni plus ni moins que la loi du talion appliquée à la lettre. Dans d'autres contrées on appelle ça la Vendetta. Pour autant cette série avec ses clins d'oeil au cinéma de capes et d'épées hollywodien est vraiment prenante.

Elle peut s'acquérir en intégrale, mais pour la qualité du dessin préférez les albums simples.

Nom série  Papyrus  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai un petit serrement à propos de cette série. En effet c'est en partie grâce à elle que j'ai découvert l'Egypte et que plus tard je me suis intéressé a ce pays et sa civilisation antique. Mes lectures ont bien sur évolués avec le temps!

Ce qui me fascinait le plus à l'époque c'était les architectures monumentales des différents temples et palais anciens. Bien plus tard j'ai compris que se n'étaient pas de bêtes décors, c'était les trucs qui existaient en vrai!

Et les histoires! Il y avait des complots, des grands prêtres fourbes et cruels, un jeune garçon courageux, sa copine n'était pas mal non plus et puis l'on parlait de Dieux dont on n'avait pas l'habitude d'entendre les noms et qui avaient de drôles de pouvoirs et de têtes.

Alors oui voilà une série destinée aux enfants mais qui à mes yeux possédait ungrand mérite c'est qu'elle ne les prenait pas pour des idiots. Pour qui voulait elle possédait des éléments pédagogiques, jamais chiants, qui permettaient de découvrir des choses. Voila donc une série qui mérite d'être sinon découverte du moins redécouverte.

Nom série  Quick et Flupke  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le problème des bandes humoristiques qui mettent en scène des enfants c'est qu'elles ancrent dans une époque des faits, des agissements qui dix ans plus tard sont totalement obsolètes.

Alors pensez donc une bande des années 30! Les gags ne fonctionnent pas ou plus, nous sommes atterrés par les "bêtises" de ces jeunes gens. Dans un contexte belge particulier avec des codes qui nous échappent, il est très difficile aujourd'hui de s'enflammer pour ces histoire potaches qui ne se déparent jamais d'un côté très correct.

Cette bande est typique d'une époque et d'un grand auteur, mais n'est pourtant pas indispensable.

Nom série  Petzi  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Petzi c'est sympa, c'est mignon et c'est la lecture idéale pour les tout petits. J'en possède une dizaine d'exemplaires et à l'occasion les enfants d'amis les feuillettent. Et ils aiment!

Cette bande bien que très ancienne possède encore aujourd'hui beaucoup de charme et parle de manière simple des choses essentielles, du moins pour cet âge. Partons en mer avec Amiral tout en mangeant de crêpes au chocolat!

Notez que Casterman réédite depuis quelques années cette série. essayez auprès de vos jeunes enfants, ils ne seront pas déçus.

Nom série  Sylvain et Sylvette  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Qui n'a pas dans sa prime jeunesse lu ou feuilleté un album de cette série? Le premier mot qui me vient à l'esprit pour la qualifier c'est: Frais. Ben oui nous sommes ici dans un monde ou les soucis ne durent jamais bien longtemps et ne provoquent pas de burn out. Le monde de Sylvain et Sylvette est totalement irréel, plein de charme, avec ses animaux qui parlent, des méchants sur qui retombent leur funestes desseins.

Dans le cadre de mon boulot j'ai fait le test de proposer la lecture de cette bande a des enfants d'aujourd'hui, et bien ça marche! autant que les Simsons. Bien sur au début ils disent c'est pour les bébés mais il suffit d'une page ou deux pour s'immerger dans l'histoire. Alors oui se n'est pas moderne mais ça véhicule suffisamment de thèmes simples (pas simplistes) pour intéresser les plus jeunes.

Nom série  Bernard Lermite  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Encore une série typique des années 80 qui trimballe son lot de pseudos réflexions existentielles. Je trouve tout cela d'une vacuité absolue. Au même titre que se pauvre Bernard, pendant ma lecture, je erre d'une case à l'autre sans bien capter tout se qui se passe.

Alors passer mon temps a suivre les pérégrinations d'un mec qui ne fait rien, qui s'emmerde à longueur de temps j'avoue que c'est pas mon truc. Si au moins cette vacuité disait quelque chose. Alors si peut être, un reflet des années 80 dans un milieu Parisien bien précis, mais n'ayant pas connu ce type de milieu peu être me manque t'il des bases, des codes. En même temps vu la vie du gaillard et celles qu'il croise je ne regrette rien.

Uniquement pour nostalgiques de cette époque qui devenus vieux auront ainsi leur petite madeleine de Proust (qui lui avait un autre talent pour décrire, entre autre, la vacuité de l'existence).

Nom série  Sky-Doll  posté le 16/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je crois que je ne suis pas dans la cible! Tout d'abord un dessin auquel je ne reproche pas grand chose, il tire ses influences du côté du manga, mais le plus gros problème pour moi est qu'il est sans âme. Le mot exact serait formaté. Certains sont tombés amoureux de la poupée Noa!, je dit grands biens leur face.

Après l'histoire n'est pas la plus palpitante qu'il m'ait été donner de lire. Les mêmes archétypes toujours et encore: la religion (très méchante et asservissante!), la quête de la liberté ( je suis un automate qu'il faut penser a remonter, mais j'ai le droit de penser!), etc, etc...

Alors au final y a des couleurs (si on aime le genre Barbie), mais c'est a peu près tout. Je passe mon chemin.

Nom série  Arcane, le grand sorcier  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Yes, ça c'est de l'héroic fantasy comme on n'en fait plus. Vous prenez un guerrier super balèze avec des abdos comaks, blond de préférence, il a une épée, un cheval et vagabonde on ne sait pas trop pourquoi, ni dans quel monde, mais à chaque fois qu'il arrive quelque part il y a un vilain sorcier ou un vilain despote qui tyrannise la population. De même dans l'endroit ou il arrive il y a toujours une pauvre esclave, une sorcière maléfique ou une princesse éplorée qui ne demande qu'à être: (Rayez la mention inutile): décapitée, sauvée, restituée.

Je ne mets que pas mal mais finalement cet album cartonné qui contient plusieurs histoires a un petit côté jouissif, bourrin tout a fait plaisant. Sur qu'il ne va pas nous foirer les neurones. J'ajouterais que le dessin est plus que bon, dynamique, efficace, les demoiselles sus nommées plutôt girondes. Ne boudons pas notre plaisir, si Brocal n'est pas le meilleur scénariste du monde, il envoie malgré tout de l'efficace.

Nom série  Le Chant des Stryges  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Alors oui au début j'ai été accroché, cette touche d'ésotérisme , de fantastique qui arrive dans notre monde, ou plutôt dans les sphères politiques et celles des agences de renseignements, tout cela était sympa et promettait du bon, voir du très bon. A propos de cette série tous les avis parlent de XFiles. Alors d'accord pour la petite touche du genre mais qui sont ils ? que nous veulent ils ?, mais je vous proposerais bien de revoir la série TV. Celle ci, bien que pas toujours parfaite, possédait un climat parano que je n'ai pas vu dans les Stryges. A aucun moment je n'ai vu ou senti ce petit climat d'oppression, de mal être.


Ok, les scénarios sont bien ficelés, on a envie de savoir, mais malheureusement il arrive un moment ou tout cela commence à trainer en longueur , et encore il n'y aurait que cela, mais certains tomes deviennent carrément inutiles, bon d'accord pas l'ensemble du tome mais pas loin.

Un mot sur le dessin pour dire qu'il est basique, formaté ? Bof j'irais pas plus au delà.

Nom série  Le Goulag  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal car il faut se replacer dans le contexte de l'époque ou ces histoires sont parues. il y avait longtemps que je n'avais plongé mon nez dedans mais quelle déception. Je n'ai pas ri, ni même souri. Que tout cela a vieillit! Le dessin n'est pas en reste et hormis la belle Loubianka seule personnage "réaliste", le coup de crayon gras ne facilite pas la lecture.

Alors oui à une époque tout cela était novateur, la satyre, la critique avaient leurs petits effets mais aujourd'hui même si les mêmes sujets ou comportements pourraient être brocardés ça ne passe plus trop.

Nom série  Albany  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On peut dire que Hergé et Jacobs ont fait des émules! C'est le cas ici avec Messieurs Floc'h et Rivière qui nous offre une série tout en ligne claire baignant dans les mystères de la cité Londonienne. Oui mais bon, hommage, imitation, je ne sais quel terme employé, toujours est il que je me suis quand même profondément ennuyé à la lecture de ces enquêtes. Pourtant les auteurs avaient fait l'effort de convoquer l'esprit d'A. Christie, de Conan Doyle et consorts mais cela n'a pas suffit à me passionner.

Cette série dégage un aspect très guindé et un sérieux qui paradoxalement prête plutôt à sourire ce qui n'est pas si mal l'humour étant totalement absent de ces histoires.

Nom série  Miss Endicott  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pour mon 300 ème avis je me vois un peu déçu par ce diptyque qui offrait pourtant de belles promesses. Malgré un dessin qui n'est pas forcément celui que je préfère, ici assez enfantin, je suis rentré avec plaisir dans ce premier tome qui me décrivait une jeune femme moderne dans une société victorienne archaïque. Qui plus cette Miss Endicott avait outre sa profession de gouvernante des talents de conciliatrice pour des affaires bizarres se passant dans et sous Londres. Une idée d'ailleurs intéressante que celle de peupler les sous sols de la capitale de tout un peuple de réprouvés et d'exclus. Bref un premier tome accrocheur, des personnages sympathiques sans être exceptionnels, mais il y avait de quoi satisfaire ma bédéphilie vorace.

Et le deuxième tome arriva! Las, mille fois las. Je SPOILE: Le retour de la revanche de la mère de Miss Endicot! , personnage qui dans le tome 1 nous était présenté comme un parangon de bonté s'avère être une bonne femme qui jure comme un charretier, désagréable au possible. Si c'est un artifice pour nous faire mieux apprécié la fille c'est gagné. Fin du SPOIL.

Hormis la petite dame cité plus haut et quelques retournements de situations improbables le récit s'en serait trouvé allégé et se suffisait à lui même. Voilà, en d'autres termes comment saborder un personnage attachant, une bonne histoire par un deuxième tome qui à force de surenchères inutiles plombent l'ensemble. Dommage.

Nom série  L'Education des assassins  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ben oui je sais j'attaque fort. Alors que cette série n'est pas terminé je lui mets cette note élevée. Mais attention lorsqu'elle sera finie je me réserve le droit de baisser. A mon avis se ne sera pas le cas, en effet j'ai l'impression que l'on se trouve là face à une sorte d'ovni.

Disons le d'entrée voilà une histoire franchement originale et prenante. Suivre le parcours de ces quatre jeunes enfants conduits en esclavage vers une cité loin de chez eux est assez ébouriffant. Leur détresse est bien mis en images et l'on ressentirais presque les tourments qu'ils subissent. Attention j'ai l'air de m'enflammer mais j'ai véritablement trouvé beaucoup d'atouts à cette histoire. Le dessin n'est pas le moindre de ceux ci, E. Le Roux possède un talent évident.

Je me laisses donc l'opportunité de voir la suite et fin pour me prononcer définitivement.

Nom série  Giacomo C.  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A mon sens ce qui fait et donne tout son sel à cette série c'est Venise. Je trouve que le dessin de Griffo est simple, donc pas facile, mais rudement efficace. On s'y croirait, son travail sur l'architecture et les costumes est très bon même si je pourrais lui reprocher un petit manque de fluidité, mais je chipote.

Après il y a les histoires, et comme l'on dit certains de mes petits camarades, je trouve très bonne l'idée de nous conter les aventures de ce double de Casanova par l'intermédiaire d'albums doubles. Cela allège la série et permets de raccourcir les intrigues. Celles ci sont bien agencées, elles ont du rythme, il y a de l'humour, (le personnage de Parmeno).

Alors pourquoi simplement pas mal? Sans doute parce que je ne suis pas tenu en haleine tant que cela. C'est n'est pas une lecture que j'ai envie de retrouver absolument, je dirais que ce n'est, à mon goût, pas transcendant.

Cette série mérite toutefois d'être lue et procure un agréable moment de lecture même si celui ci n'est pas inoubliable.

Nom série  Severed  posté le 15/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est pas mal surtout pour l'ambiance de cette Amérique des années 20 vue à travers le prisme des hobos , tout ces gars dans la misère ou qui suivaient les travaux saisonniers. Disons tout de même que c'est juste une toile de fond et que l'histoire se concentre sur Jack, un jeune garçon bien naïf au prise avec un serial killer. C'est d'ailleurs se qui me gêne le plus dans toutes ces histoires, Dieux que les gens sont bêtes!

Dans ce récit la tension monte crescendo, le plus dommage est que l'on sait ce qui va arriver. Avec cette série nous sommes donc dans le basique, une mention spéciale pour le dessin bien foutu et surtout la colorisation qui donne une teinte automnale du plus bel effet.

Pas indispensable et réservé aux afficionados du genre.

Nom série  Little Tulip  posté le 14/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cela fait 24 ans que le duo Charyn et Boucq n'avait pas travaillé ensemble et les voilà de nouveau réunis pour un album qui développe un univers fascinant. C'est bien sur celui de la Kolyma et de ses sinistres goulags évoqués dans les oeuvres de Soljenitsyne, Guinzbour ou Chalamov. Temps pas si anciens ou un état avait choisit de rééduquer ses opposants en les envoyant dans des camps dit de rééducations et de travail; (il se chuchote que dans ce gai pays certains sont toujours opérationnels). Ces "prisons" dirigés par des militaires, punis eux aussi, mettaient les hommes qui y survivaient dans des situations ou la plus pure barbarie régnait. Ces micro-societés avaient leurs codes, leurs fonctionnements qui a permis a certain de régner en maitre sur plus faibles qu'eux.

A ce stade apparait dans cette BD la hiérarchie mise en place par les Pakhany, truands sans foi ni loi, sinon la leur, grands adeptes du tatouage leur permettant de raconter sur leur corps leur hauts faits. Inutile de dire que ces hauts faits sont pour l'ensemble liés à la violence, au meurtre et au viol.

Ici les auteurs par le biais d'intelligents flashbacks nous montre toute l'horreur de l'enfance de Pavel/Paul dans cette enfer quotidien. Personne n'est épargné, comme je l'ai dit plus haut à ce stade de déchéance humaine, tous ne peuvent qu'être imprégnés du lieu et des conditions de vie.

C'est à mon sens la très grande force de ce récit. J'avoue, même si je lui trouve des qualités, que la partie du récit qui se passe à NewYork , m'a moins passionné. Sans doute est ce dû à la petite touche de fantastique que l'on sent poindre vers la fin de l'histoire. Mais ne chipotons pas, nous sommes en présence d'une BD fascinante, dure, âpre, parfois malsaine, pas toujours évidente par ce qu'elle nous montre. Elle ne me semble pas complaisante ni outrancière. Un grand bravo à Boucq pour son dessin réaliste qui nous montre des personnages tous aussi dense les uns que les autres.

A ne pas mettre entre toutes les mains mais au delà de cette histoire d'enfance volée, détruite, la dénonciation bienvenue d'un système ou d'autre. Même s'il fait plus chaud à Guentanamo il n'est pas sur qu'on y rigole plus qu'a la Kolyma.

Nom série  Sept yakuzas  posté le 13/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dernier yakusa de la bande est quand même un lapin de six semaines! Mais ne chipotons pas et ne boudons pas notre plaisir. Le mien, après la lecture de cet opus tient surtout aux différents flashbacks qui émaillent se récit que la vengeance proprement dite. C'est en fait se qui m'a le plus intéressé. Le parcours de cet homme dans un Japon meurtri; à ce titre j'aurais d'ailleurs aimé que cet aspect de l'histoire soit plus étoffé, mais bon c'est la vengeance que les auteurs veulent mettre en avant.

Si je ne mets pas une note supérieure c'est parce que j'ai malgré tout eu un peu de mal avec certains côtés du récit. Ce yakusa, nonagénaire, qui porte des couches, sautille un peu trop a mon goût. Il est une publicité vivante pour le troisième âge bondissant. De plus le coup de la fin même s'il s'intègre dans l'histoire ne me plaît qu'à moitié.

Le dessin n'est pas mauvais, je lui reprocherais toutefois un trait un peu gras.

Cela reste malgré tout un bon opus dans une série qui en a connue de pire.

Nom série  Donnington  posté le 12/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que ça c'est de la bonne BD! Si je l'avise c'est dans le but de la faire connaitre ou plutôt reconnaitre. Donnington est une sorte de héros nonchalant qui possède un flegme britannique à toutes épreuves, il se déplace dans la vie comme un oisif qu'il est et se trouve entrainé souvent malgré lui dans de sombres histoires. Cette série possède un côté suranné, ce qui ne veut pas dire nostalgique ou vieillot, plein de charme.

Les scénarios sont tous construit de belle manière, l'humour, british of course!, est présent mais c'est surtout la qualité du dessin qu'il faut noter. Dans l'épisode qui se passe en Egypte il faut admirer quelques cases ou sont reproduites des felouques sur le Nil. Un grand soin est apporté aux détails.

Une série qui ne doit plus se trouver que dans les librairies d'occasions, mais si vous tombez dessus il ne faut pas hésiter.

Nom série  Le Pendule de Foucault  posté le 12/11/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
A l'issue de ma lecture, un mot me vient: dommage! Il y avait là beaucoup d'éléments pour faire de ce one shot une petite série sympa. En effet le monde imaginé par Convard offrait de nombreuses possibilités notamment en ce qui concerne l'opposition entre ces deux cultures post apocalyptiques. Hors avec cet album simple, on tombe dans le caricatural.

D'un côté les tenants d'une religion prêchant pour une terre plate; alors je veux bien qu'on tape sur la religion , mais là ça devient risible, les mecs totalement ignares en matière de science ont tout de même réussis a construire un temple gigantesque, à se fabriquer des armures genre moyen âge. De l'autre côté de gentils savants, ingénieurs qui vivent dans les ruines de Paris, eux sont habillés en frac XIX ème siècle? qui sortent d'où? Et le seul truc qu'ils ont sauvé c'est le pendule de Foucault. Certes un petit flash back tente de nous éclairer sur la scission d'autrefois entre ces deux groupes mais s'est rapide.

Autre détail qui tue, l'héroïne, elle s'appelle Kunnskap ?,bien qu'ayant vécu dans ce monde religieux qui semble interdire tout savoir, se trouve être limite un génie, plus tard elle apprend aux gars à piloter un avion!! Ah si! ça aide à un moment, sa mère est aveugle donc...?, elle a un don de pré quelque chose qui lui permet de voir des trucs a distance.

Bon allez je m'arrête là, je ne conseille pas la lecture sauf pour se faire une petite poillade. Malgré un potentiel de départ les auteurs sont partis dans du n'importe quoi. Si quand même le dessin est sympa.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque