Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 4935 avis et 1910 sries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Je veux un chat !  post le 20/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal. C'est une histoire mignonne pour les jeunes enfants de 4 9 ans, je dirais.
Ca raconte l'histoire d'une petite fille qui voudrait absolument un animal la maison, n'importe lequel. Mais sa maman lui explique tous les dfauts que a impliquerait. Heureusement, grce une baguette magique, va pouvoir rver ce que a donnerait pour de bon, avec avantages et inconvnients.
Le dessin est simple mais agrable et assez amusant parfois aussi.
Le rcit se lit vite et n'est pas trs original mais il amne le sourire.
Sympathique mme si cela ne reste pas longtemps en mmoire.

Nom srie  La Source d'ternit  post le 20/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aim !)
Cela commence comme une mdiocre aventure de srie B. On est directement plong au coeur de la jungle quatorienne au coeur d'une expdition dont on ne sait pas trop d'o elle sort et dont on apprend par bribes qu'elle est la recherche d'une source d'immortalit dont on a aucune ide non plus de la provenance.
Les hros sont des jeunes adultes cool la mode des annes 80, la plus reprsentative tant la gonzesse de service, videmment copine du hros, brune la coiffure en feu d'artifice typique de l'poque et qui exhibe autant que possible sa superbe poitrine opulente et dplace au coeur d'une expdition amazonienne.

Le premier tome n'est vraiment pas terrible. Bourr de clichs et d'incohrence, il est mal racont mais reste encore suffisamment linaire et clair pour se laisser lire sans sourire. Le dessin est trs moyen mais n'est pas trop mauvais. A noter une drle d'habitude des personnages de faire rgulirement des doigts d'honneur leurs collgues ou au public. Mthode de communication entre jeunes adultes rebelles des annes 80 ?
Mais alors avec le deuxime tome, cela devient carrment n'importe quoi. Dj, la nouvelle colorisation choque tant elle est moche et rend le dessin compltement embrouill. Mais surtout le scnario part dans un dlire mystique compltement incomprhensible. On saute d'une scne la suivante sans rien y comprendre, des personnages apparaissent sans qu'on sache qui ni pourquoi. Et le voyage en qute de la mythique Agharta se retrouve encombr de son invitable discours illumin et presque sectaire.
Ca devient tellement pnible lire que j'ai compltement dcroch et n'ai pu faire autrement que feuilleter les dernires pages.

La srie n'aura de toute manire jamais de fin, abandonne probablement faute de public et, a, je peux bien le comprendre.

Nom srie  Faux contact  post le 20/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album n'est pas trs enthousiasmant mais il se laisse lire. Il est compos de 5 histoires courtes qui ont pour seul lien de reprendre chaque fois l'un des personnages apparus dans le rcit prcdent.
L'ambiance est au polar avec parfois un soupon d'humour ou du moins de situations un peu incongrues. L'action n'est gure prsente et laisse la place des dialogues ou de la narration parfois un peu rbarbative.
Le dessin n'est pas mauvais concernant les dcors mais les personnages ont tendance tous se ressembler et avoir le mme visage inexpressif et sans vie. Ce n'est pas rjouissant.
Nanmoins, j'ai trouv qu'il y avait quelques ides intressantes voire amusantes dans les scnarios, notamment le premier qui m'a d'autant plus plu qu'il se termine vite et bien alors que je craignais de le voir gch en s'ternisant sur tout l'album.

Note : 2.5/5

Nom srie  Grand reporter  post le 18/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas pris un grand plaisir lire cet album mais je ne l'ai pas trouv mauvais.
Il se compose de 4 histoires. Le hros est un journaliste un peu minable quoique chanceux avec les filles mais les scnarios ne sont pas tellement lis au journalisme. Les interviews ou les rencontres du hros sont plutt des prtextes faire un peu d'humour, dcrire la situation d'une ancienne vedette de thtre la drive, les tats d'me d'un ancien juge qui veut changer de vie ou encore la difficile relation amoureuse d'un collgue de travail.
Rien d'innovant et rien concernant une ventuelle dnonciation de la situation en Argentine l'poque, sujet qui a l'air d'avoir t trait dans d'autres rcits uniquement publis en priodiques et non contenus dans cet album.

Le vritable avantage de cette bande dessine, c'est le dessin d'Altuna qui est trs apprciable. De belle qualit tout du long, il prsente en outre des filles trs sexy.
Mais ce beau graphisme n'empche pas une mise en page un peu embrouille, rendue d'autant plus confuse par des dialogues pas toujours trs clairs. Je ne sais pas si cela vient de la traduction mais j'ai rgulirement eu du mal comprendre l'enchainement de certaines discussions.
Quant au scnario, ils ne sont pas dsagrables. Ils attirent le sourire par-ci par-l. Ils amnent aussi quelques rflexions sur la socit moderne et les relations entre les gens. Mais ce n'est jamais trs palpitant et c'est mme parfois un peu lourd dans le style. Le genre de lecture pas dplaisante mais dispensable.

Nom srie  Toute la Poussire du Chemin  post le 17/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais dj agrablement remarqu le dessin de Martin Jaime pour Ce que le vent apporte. J'aime ses couleurs et son encrage qui me rappellent ceux de Ruben Pellejero.
J'avais galement dj remarqu l'aisance de Wander Antunes raconter des histoires ayant pour dcor le sud des USA, avec Big Bill est mort par exemple.
Et le mlange de leurs deux talents donne un trs bon rsultat.

Toute la Poussire du Chemin est une belle plonge dans l'Amrique de la crise de 1929, l'poque des vagabonds la recherche de travail la manire des Raisins de la Colre si ce n'est que celui que nous allons suivre ici est en plein Dixie o le racisme et l'injustice sont d'autant plus exacerbs par la situation conomique dsastreuse. Nous allons donc suivre Tom qui a reu pour mission de retrouver le jeune fils d'un homme sur le point de mourir et qui va croiser la route de nombre de personnages et de pripties.

C'est un rcit sans concession. Le monde prsent l est dur et raliste.
Je regrette un peu l'accentuation, qui parait presque artificielle parfois, de la mchancet de certains personnages, policiers ou notables, qui sont de vrais salauds presque caricaturaux. Mais il est fort possible d'imaginer qu'en ces lieux et en ces temps troubls, les choses ont trs bien pu se drouler prcisment ainsi.
En tout cas, c'est un rcit fort, dense, la fois instructif et vocateur. Sa duret pourra parfois rebuter le lecteur mais cela reste raliste. Et mme la fin dramatique laisse chapper une dose d'espoir et de beaut de l'me humaine.
En outre, comme dit plus haut, la mise en page est trs claire et le graphisme rgulirement vraiment beau.
Ce fut donc une belle lecture, cruelle mais aussi touchante qu'intressante.

Nom srie  Monsieur Cauchemar  post le 16/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Malgr quelques dfauts, cette bande dessine est plaisante et assez originale. Alors qu'elle donne l'impression tout du long d'tre teinte de fantastique, il s'avre, et c'est apprciable, que le tout a une explication assez raliste au final.
Son traitement est un peu surprenant. Le ton est la fois lger, comme un rcit pour adolescent, et en mme temps dur : il s'agit de meurtres et d'assassins sans scrupules.

Cela se retrouve au niveau graphique. Le trait thr et les couleurs dlaves me font penser ceux d'Hislaire l'poque de Bidouille et Violette. Le dessin mlange des dcors et quelques personnages semi-ralistes avec d'autres personnages un peu plus caricaturaux, comme ce fameux libraire, dans un style presque gros-nez, ou encore le jeune hros dont la tignasse me faisait penser aux hros de Walthry.

Comme expliqu plus haut, on ne sait pas trop sur quel pied danser en premire lecture. Le scnario fait tout pour faire croire une part de fantastique. L'auteur va mme jusqu' tricher mes yeux en dvoilant les penses du libraire que j'estime en fait trompeuses quand on les relit aprs avoir dcouvert la cl de l'nigme.
De mme, de voir ce jeune garon, passionn par les crimes, suivre ainsi avec enthousiasme celui qui lui affirme tre l'trangleur pour l'accompagner dans ses basses oeuvres, c'est assez dstabilisant.

L'auteur pousse l'originalit jusqu' proposer 3 fins alternatives mme si, en fin de compte, elles n'en forment que deux vraiment diffrentes. L'une, comme son titre l'indique, laisse vraiment le lecteur sur sa faim. Mais les deux autres apportent des explications tout fait ralistes ce qu'on imaginait tre du fantastique gratuit. Cela manque un tout petit peu de crdibilit et il y a quelques facilits scnaristiques manifestes dans les vnements et dans la faon dont ils sont raconts, mais c'est assez heureux de voir une fin qui tienne debout comme a. Le lecteur peut alors se rjouir de s'tre assez joliment fait berner.

Nom srie  Bandonon  post le 15/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bandonon se prsente sous un format intressant, album cartonn de 200 pages au format lgrement rduit dont l'allure n'est pas sans rappeler certaines parutions Futuropolis. C'est en tout cas une jolie dition qui convient bien ce roman graphique.

Les planches sont dotes d'une esthtique particulire. Le trait au crayonn trs prsent de Jorge Gonzlez s'accorde joliment avec les encres marron qui teintent les pages. Si certaines cases prsentent un aspect un peu trop lch, trop proche du croquis pour satisfaire tout le monde, d'autres compositions ne manquent vraiment pas de beaut et de pouvoir vocateur.
A noter galement quelques originalits de mise en page aussi surprenantes qu'efficaces, comme par exemple cette page reprsentant avec force la monotonie d'une vie quotidienne rptitive.

Le rcit est empli de sincrit et d'un rel dsir de transmettre une me et des motions. Il s'agit de rendre hommage la culture d'un pays, l'Argentine, en abordant le sujet de ses immigrs, du tango issu des bas-fonds misreux et de tout l'tat d'esprit artistique et populaire qu'il symbolise.
La lecture n'est cependant pas toujours aise. Outre quelques passages qui manquent de clart, on se perd un peu dans les lieux et les poques. Cela commence ds les premires pages o la narration trompe le lecteur inattentif en l'obligeant se demander si le rcit se droule en Argentine ou en Italie.
Le traitement est galement assez spcial. Le premier chapitre prend pour sujet principal un personnage original et attachant, le "Gordo", mais c'est pour mieux le lcher purement et simplement par la suite. Il y a de quoi tre frustr.
On comprend videmment qu'il passe le relais au jeune Horacio mais celui-l se rvle nettement moins charismatique. Entre son comportement distant et la narration elliptique, il n'est pas vident de s'attacher aux sentiments qu'il est sens nous faire partager.

Il se dgage pourtant de cette lecture de beaux passages, certaines fulgurances qui permettent de ressentir une part de l'me Argentine. Et la lecture de la dernire phrase du pre d'Horacio, dans la conclusion en guise de flash-back rcurrent, est assez forte et rvlatrice de la faon dont son fils s'est finalement loign de l'me du Tango et de ses origines.

A noter deux particularits importantes concernant cet album.
D'une part, il est possible voire recommand de le lire tout en coutant la bande son videmment tango cre spcialement par Marcel Mercadante et tlchargeable via ce lien. C'est une musique assez triste et lancinante qui colle parfaitement l'ambiance du scnario et y rajoute une part de profondeur d'me.
D'autre part, le rcit de Bandonon se termine aux trois-quarts de l'album. Le reste des pages est un rcit autobiographique de l'auteur Jorge Gonzlez prenant du recul pour expliquer les raisons de la cration de cette oeuvre, son rapport vis--vis de son pays d'origine, l'Argentine, et d'une population laquelle il sent la fois intgr et diffrent. Intressant mais parfois un peu pnible lire sur la forme.

Je ressors de cette lecture avec une impression mitige.
J'y salue l'hommage et l'authenticit de son esprit. J'ai t touch par certains moments forts, la beaut de beaucoup de ses planches et les implications motionnelles de certains dialogues.
Je regrette cependant le manque de clart de la narration, les ellipses un peu trop appuyes et le sentiment de n'avoir pas pu profiter correctement des personnages, le plus attachant tant abandonn avant d'en savoir plus sur lui tandis que le personnage principal reste trop distant par rapport au lecteur.

Nom srie  Zouk  post le 12/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah, Zouk, la petite sorcire qui a du caractre !
Je ne saurais dire combien de rcits de cette petite hrone j'ai lu ma fille dans le magazine "les Belles Histoires". Et c'est maintenant au tour de mon fils.

Il s'agit d'histoires courtes de 4 5 pages au petit format carr, raison de 2 4 images par pages. Le schma est assez rptitif mais sympathique. Zouk retrouve ses amis l'cole ou ailleurs et a envie de tester un peu ses pouvoirs magiques. Mais comme elle connait mal les formules, cela finit le plus souvent en catastrophe. Heureusement sa jolie maman arrive vite et en deux coups d'abracadabra elle efface tous les problmes.

C'est assez frais et plaisant lire. Le dessin est galement agrable. Sans chercher la complexit, il est plutt soign.
Il s'agit clairement d'une lecture jeunesse qui ne satisfera pas un lecteur adolescent ou adulte, mais pour un enfant entre 3 et 10 ans globalement, c'est une bonne lecture.

Nom srie  Dorian Dombre  post le 12/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voil une srie qui m'aura laiss un ressenti assez trange. Le trouble est venu de son ambiance mais aussi de son dcor indfinissable.

L'histoire se droule en effet dans ce qui semble visiblement tre une colonie franaise, visiblement dans les annes d'aprs seconde guerre mondiale, mais aucune indication relle n'est donne et les auteurs font visiblement le choix de laisser le flou pour se permettre davantage de liberts dans ce monde fictif qu'ils mettent en place. Le bagne rappelle videmment celui de Cayenne, certains lments, notamment les uniformes militaires, font penser l'Indochine, quelques btiments sont d'architecture nord-africaine, la population locale est simplement bronze sans signe distinctif, leur langage crit est mi-chemin entre l'arabe et l'indien, bref c'est l'archtype de la colonie pnitentiaire sans ancrage dans la ralit.

Et la vie dans ce bagne est particulirement malsaine, avec un commandant videmment corrompu, des gardes sadiques, certains prisonniers qui font la loi et la mort pour les rcalcitrants ou les esprits faibles. Cette mme ambiance de duret et de faible valeur de la vie humaine perdure tout au long de la srie tandis que l'histoire tourne la rvolution et c'est elle qui m'a un peu troubl. Car le ton oscille entre l'horreur et une certaine drision dont on ne sait jamais si c'est de l'humour discret ou du cynisme dtach. De mme, le fait que le hros ponyme de la srie soit plutt un anti-hros un peu minable, surtout compar son invincible frre qui tout russit, est assez dstabilisant.

Le ton est donc assez original mais le rcit n'est pas mauvais. Le sens de l'aventure et du dpaysement est bien l. Le dessin est de trs bonne qualit mme si certains visages se ressemblent trop et se confondent. Seul le ct parfois un peu gratuit de la violence des vnements pourrait rebuter les lecteurs. J'ai en tout cas trouv le tout intressant, bien men et assez captivant car l'atmosphre trange du tout piquait ma curiosit.

Nom srie  Max  post le 11/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Malgr une couverture qui ne m'attirait vraiment pas, j'ai t trs agrablement surpris par le premier tome de cette srie. Je ne savais pas du tout quoi m'attendre et j'ai dcouvert une trs belle immersion dans le Bush Australien. Comme toujours dans ce dcor, le rcit a un petit ct Western mais il aborde avec intelligence et un peu de magie le sujet des aborignes, leurs croyances (le mythe du rve) et aussi la perscution raciste qu'ils ont pu subir de la part de certains blancs. C'est beau, dpaysant et assez bien foutu.
Au rayon des regrets, il y a quelques passages qui manquent hlas de clart, ce n'est pas toujours bien comprhensible. Puis, mme si j'ai apprci le graphisme d'ensemble, j'avoue avoir un peu de mal avec le visage du jeune hros que je trouve visuellement antipathique, notamment sur la couverture d'ailleurs, et j'ai galement t un peu incrdule vis--vis choix de ne pas encrer certains dcors.
Quoiqu'il en soit, j'ai aim ce voyage dpaysant dans l'Australie profonde.
Et cet album aurait trs bien pu former un unique one-shot.

Car la suite n'est pas aussi rjouissante. Sa simple raison d'tre fait perdre de la crdibilit au rcit car on retrouve le mme jeune hros dcouvrant de nouvelles destinations et de nouvelles aventures, la srie se transformant en une suite de voyages mlant exotisme et psychologie alors que le premier tome pouvant passer pour trs raliste malgr sa touche de fantastique.
Ce sera d'abord le thme de l'esclavage en Mer Rouge qui sera trait dans le second tome puis celui de la situation en Grce en 1936 sous la dictature dans le troisime et dernier. Et mme si le rcit reste de bonne tenue et si le dessin gagne en matrise, les scnarios se rvlent un peu plus plats, plus convenus et moins enthousiasmants mon got. Et j'ai toujours cette mme difficult insaisissable apprcier vraiment le personnage de Max.

Bref, je retiendrai de cette srie le premier tome dont je conseille la lecture mais les suivants sont plus dispensables.

Nom srie  Les Maraudeurs de la lune rousse  post le 10/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis toujours intress par les sries de la collection Vcu parce qu'elles me permettent de dcouvrir de l'intrieur des pisodes historiques souvent originaux. L encore, c'est un passage bien particulier de l'Histoire qui nous est prsent dans Les Maraudeurs de la lune rousse puisqu'il s'agit, en marge complte des vnements rvolutionnaires parisiens, de mettre en scne les gueux de la Beauce qui, en 1795, sous la pression de la misre et de la faim, vont se regrouper en bandes de brigands connus sous le nom de "Chauffeurs d'Orgres" dont la frocit marquera les mmoires cette poque.
Dans la thorie, c'est donc une BD qui aurait pu me plaire par son ct instructif. Malheureusement, la narration et le dessin sont mdiocres.

Le graphisme fait presque amateur par moment. Les visages sont laids et changeants, les perspectives rates, les cadrages trop serrs et un peu pnibles. A cela s'ajoute des scnes rotiques assez gratuites qui sentent fort le racolage.
Mais ce qui m'a surtout gch la lecture, ce sont les dialogues. J'apprcie le soucis de ralisme et, dans une srie comme Les Compagnons du Crpuscule, j'avais plutt bien assimil l'utilisation du langage d'poque et de ces mots et expressions disparues de nos jours. Mais l, j'ai eu l'impression de devoir dchiffrer les textes. Un mot sur deux est de l'ancien argot rgional et a devient trs vite incomprhensible. C'est vraiment exagr, presque comme si aucun des mots de notre langue moderne n'existait l'poque. C'est lourd lire et la plupart du temps je n'avais d'autre choix que d'essayer de deviner ce que les personnages pouvaient bien raconter.
Quand en outre le scnario se rvle d'une grande platitude et sans rythme, cela explique que je n'ai pas apprci ma lecture.

Nom srie  Le Baron Rouge - Par-del les lignes (Frres ennemis)  post le 09/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Frres Ennemis reprend le personnage du Baron Rouge cr par Robert Kanigher et Joe Kubert. A la base, comme son nom l'indique, il s'agit d'un as de l'aviation allemande de la premire guerre mondiale. Mais cet album se droule cinquante ans plus tard, alors que le fameux Baron Rouge est la fin de sa vie, clou dans un lit d'hopital, et qu'un jeune homme vient l'interviewer sur son rapport avec la guerre avant de le comparer sa propre exprience du Vietnam.

Ds les premires pages, on ne peut que constater la trs forte identit graphique de cet ouvrage. Geaorge Pratt offre des planches exceptionnelles, comme de grandes peintures l'aquarelle ou l'encre dilue. C'est assez impressionnant. Je ne suis cependant pas trs fan personnellement. C'est le genre de graphisme que je suis oblig de regarder de loin pour l'apprcier vraiment, celui-ci devenant trop flou vu de prs et trs peu comprhensible dans les scnes d'action. C'est donc graphiquement original et fort, mais ce n'est pas ma tasse de th.

Quant au rcit, il aborde le sujet des hommes pris dans la tourmente de la guerre, et de la difficult supporter les remords et le fait d'tre un survivant quand vos proches ont t tus et que vous tes vous-mmes responsables de bien des morts. Il y a quelques passages assez forts en motions, d'autant plus que le graphisme permet de bien les ressortir, comme le passage dans les tunnels vietnamiens ou la trve de Nol de la Grande Guerre.

Globalement, je me suis quand mme un peu ennuy la lecture de cet ouvrage. ni le graphisme ni le contenu du rcit n'ont su vraiment me sduire. La guerre, les remords et la difficult de survivre ne sont pas des sujets qui arrivent me toucher, je ne suis probablement pas assez concern pour cela. Et hormis les tmoignagnes et les discussions un peu philosophiques sur le sujet, il y a peu de passages qui ont vraiment su me captiver dans cet album.

Nom srie  L'Ide fixe du savant Cosinus  post le 08/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la premire BD de Christophe que je lis, et ma seconde BD datant du 19e sicle aprs la trs bonne surprise que fut pour moi l'album de Tpffer, Monsieur Jabot et autres histoires.

Malgr ma curiosit, j'tais un peu rticent entamer L'Ide fixe du savant Cosinus car je craignais d'y trouver davantage du texte illustr qu'une vraie BD. Ce genre de rcit la Bcassine m'est assez indigeste. Mais j'ai t agrablement satisfait. C'est une vraie BD au sens o videmment le rcit est squentiel mais surtout le texte est indissociable de l'image. L'un rpond l'autre et ils apportent chacun leur part d'informations au rcit.

L'humour se trouve plusieurs niveaux. D'une part, il y a le texte qui est trs bien crit, empli de petits clins d'oeil et de jeux de mots. D'autre part, il y a l'image qui tourne bien souvent les personnages en ridicule et ajoutent quelques touches humoristiques purement visuelles. Et enfin il y le rapport de l'un l'autre, le dcalage voulu et ironique entre texte et image ou encore les quelques images qui montrent clairement la catastrophe venir quand le texte semble l'ignorer.
Cela n'a pas tellement vieilli et j'avoue avoir ri plusieurs occasions. D'autant plus que le dessin n'est pas moche du tout.

Tout cela manque un peu de rythme et d'originalit pour un lecteur moderne et s'avrera un peu rptitif au long de l'album entier, mais c'est une bonne lecture qui montre les qualits de la bande dessine franaise des tous dbuts.

Nom srie  L'Empire de Trigan  post le 07/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le premier tome de cette saga m'a vraiment sduit. J'y sentais un souffle pique comme savaient en donner les vieux rcits de science-fiction rtro faon Flash Gordon. A cela s'ajoutait la construction d'une civilisation futuriste depuis son commencement, par la volont d'un homme bien dcid protger son peuple et riger une cit qui deviendrait le phare glorieux de sa plante. Il y avait dans cela l'vidente transposition de l'antiquit grecque et romaine, mais aussi un certain esprit rappelant Blake et Mortimer par cette invasion de l'arme des jaunes (qui sont ici verts), leur supriorit technologique, leurs ailes volantes et le traitre Olrik (ici nomm Klud).
Malgr de nombreuses facilits et quelques incohrences, j'ai parcouru avec grand plaisir ce premier album, comme on lit un vieux rcit un peu dmod, voire kitsch, mais suintant de qualit.

Malheureusement, mon enthousiasme s'est rduit la lecture des suivants.
La fresque pique a laiss la place une suite de pripties, pour la plante, pour la cit ou simplement pour les proches du hros. Les ficelles scnaristiques se sont mises devenir trop grossires mon got. J'ai commenc tre agac de voir la capitale glorieuse un instant, puis rduite nant par une trahison l'instant d'aprs, puis de nouveau en pleine forme une ou deux pages plus tard. Les incohrences que j'avais occultes prcdemment ont fini par me sauter aux yeux, comme cet empire de Trigan qui ne savait mme pas riger un mur de pierre faute de ne pas connaitre le terme de fondations et qui acquiert en quelques semaines peine la connaissance de technologies futuristes au contact de quelques sages et d'une arme ennemie. Sans parler de la facilit qu'ont les hros gagner par des pirouettes bien pratiques par moment.
Le manque complet de ralisme videmment mais surtout de continuit dans l'volution de Trigan et sa plante ont douch mon intrt pour la mise en place de son empire. J'aurais prfr voir cette volution sur des gnrations, sans obligation de garder le mme hros du dbut la fin.

Il n'en restait pas moins une suite d'histoires plus ou moins courtes au charme dsuet, un peu ingales mais pas dsagrables lire, et puis un dessin lui aussi un peu g mais de belle tenue. A lire pour le premier tome et le reste par curiosit.

Nom srie  Les Pirates de l'Ocan Indien  post le 07/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai trouv cette srie instructive et plaisante lire.

Quoique les visages soient assez changeants, le dessin est de trs bonne facture et la narration fluide. Ce n'est pas une BD historique un peu lourdingue comme il peut en exister. On ressent la part de libert et d'Aventure avec un grand A laquelle s'engageaient ces hommes qui faisaient le choix de sortir des sentiers battus et de rejoindre la piraterie dans les mers assez peu frquentes de l'Ocan Indien.

Le premier tome prsente John Bowen, navigateur de la marine britannique amene presque par hasard devenir lui-mme capitaine pirate, et plutt dou et intelligent avec a. Mine de rien, c'est un pirate qui a russi.
Le second tome, pour sa part, met en scne un autre britannique, timonier qui a programm sa mutinerie pour prendre le commandement d'un navire corsaire et le faire rejoindre la flibuste avec son quipage. Malgr un coup d'clat trs lucratif, son destin sera moins glorieux sur la fin.
Tout cela est trs intressant, rendu avec ce qu'il faut de vie pour trouver le rcit prenant et ne pas y voir un ennuyeux documentaire historique. Bonne lecture.

Nom srie  Trs Cher Frre  post le 06/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'tais plus ou moins persuad en lisant cet album qu'il s'agissait d'une oeuvre de l'auteure de Candy Candy. Le trait y ressemblait beaucoup. Mais il est vrai que Yumiko Igarashi et Riyoko Ikeda sont deux auteures des tous dbuts de la vague shojo dont les styles, alors novateurs, sont quand mme trs similaires. J'aime quand mme moins le graphisme de Riyoko Ikeda car ses filles ont des visages parfois un peu laids, avec des profils trs grecs, le nez dans la ligne du front et le menton fuyant, ou alors des visages trop androgynes, un peu comme de jeunes hommes aux cheveux longs et aux longs cils fournis.

Concernant le rcit en lui-mme, j'ai eu bien du mal au dpart. En effet, le ct gnangnan est parfois tellement appuy que je me suis mis en rire au second degr. Certains dialogues sont franchement ridicules et quelques personnages sont aberrants de prtention. On dirait vraiment parfois que c'est fait exprs. Et ce n'est pas l'hrone un peu nunuche qui va arranger a.
Et puis il y a cette structure hirarchique de l'cole o dbarque l'hrone qui m'a rebut d'emble. Ce systme o tout est bas sur l'apparence, la fortune et la rputation des parents, avec les sous-fifres qui adulent et vnrent les plus riches et les plus pteuses. C'est franchement puant.
Heureusement, on dcouvre au fil des pages que l'objectif du scnario est prcisment de se rebeller contre cette organisation litiste, mais a met quand mme un moment se mettre en place.
C'est le second souci de ce manga, sa longueur. La quantit des pages, les pripties un peu inutiles et les moments sans grand intrt m'ont amen m'ennuyer un peu vers la moiti de l'album. Et je n'ai pas davantage t convaincu par les drles d'amours ambiges qui s'affichent comme un romantisme un peu dplac, un peu artificiel.

Cependant, l'intrigue gagne en intrt vers la fin quand les mystres se dvoilent et qu'on dcouvre que, finalement, des thmes assez graves sont abords avec le srieux qui leur convient. Suicide, maladie, problmes familiaux, ce qui apparaissait comme un shojo idiot l'eau de rose se rvle finalement assez intelligent. Et la toute dernire page vient mme tomber comme un couperet dramatique et assez dur mme s'il est tout fait raliste.
Et puis si j'ai russi lire cet album en entier sans me mettre le feuilleter malgr son grand nombre de pages, c'est qu'il est quand mme suffisamment bien conu et pas si mauvais, n'est-ce pas ?

Nom srie  Lulu Femme Nue  post le 10/07/2009 (dernire MAJ le 06/03/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voil une bande dessine pas mal du tout. Son scnario est en effet la fois original, intriguant et assez instructif sur la nature humaine.

Etienne Davodeau semble y avoir apport beaucoup de soin. J'ai en effet trouv son dessin plus fin et plus dtaill que dans quelques-unes de ses prcdentes oeuvres. De mme, les couleurs sont travailles et bien jolies.
L'auteur fait en outre le choix d'une narration assez particulire, avec des proches qui se rencontrent pour discuter aprs coup des vnements et partagent leurs points de vue et informations partielles sur la chose.
Le rcit est bien men et trs fluide la lecture. Il a en outre l'avantage de plonger ds le dbut dans le coeur du sujet, sans introduction inutile.

On suit avec intrt cette femme qui dcide de faire un break dans sa vie et on se demande vraiment jusqu'o elle va pouvoir aller et si l'enjeu est la hauteur de ses motivations. J'ai trouv le rcit crdible et instructif.
Bon, certes, la rencontre avec les trois frres du camping et la romance qui en dcoule est assez idyllique et ressemble une ficelle scnaristique un peu facile et rose. J'ai galement trouv la raction de la grande fille de Lulu un peu trop mature et gentille pour tre crdible. Ce sont deux trois facilits qui ne m'ont cependant pas drang et rendent le rcit d'autant plus agrable et plaisant.

Qui plus est, la fin du premier tome, le lecteur est vraiment happ et dsireux de savoir ce qu'il va arriver par la suite pour Lulu, si elle va revenir et si oui comment, et aussi ce qu'il s'est pass concernant son antipathique mari pendant ce temps-l.

Au final, la lecture du second tome n'apporte pas de relle suprise mais il est aussi raliste et intressant que le premier. C'est une aventure bien spciale que vit cette femme de sa propre volont. La fin est juste un peu basique mon got, comme si le rcit compltement se rvlait lgrement vain en fait. Mais c'est intressant et cela permet au lecteur comme cette fameuse Lulu d'en dcouvrir un peu plus sur l'me humaine.

Nom srie  Le Minuscule Mousquetaire  post le 05/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mon intrt pour cette srie est all dcroissant de tome en tome et qu'il y ait une suite ou pas le 3e sera le dernier pour moi.

On voit une vraie volution au cours des albums.
Le premier prsente le style graphique reconnaissable de Sfar mais une poque o il tait encore plus ou moins soign. Son trait est clair, ses couleurs assez classiques, sa mise en page are et tranquillement pose. Le rcit ne manque pas d'une touche d'onirisme mais il est linaire et simple suivre. Il met en place un personnage assez attachant et un tat d'esprit la discussion philosophique o l'picurisme, les femmes fortes et l'amour libre sont rgulirement mis en avant. Autant je n'tais pas totalement sduit, autant je trouvais la lecture plaisante.

Ds le second tome, le ton se modifie. Graphiquement, la mise en page se resserre brusquement, on passe de 6 cases par pages une douzaine parfois avec un lettrage qui devient riquiqui, presque illisible certains moments. L'histoire devient beaucoup moins linaire et l'aspect onirique voire mythologique prend le dessus. Le rcit se dstructure, le hros saute rgulirement d'un dcor d'autres qui n'ont rien voir, des sous-intrigues s'entament et puis s'oublient, on dirait le tout improvis au gr des envies de l'auteur. J'ai commenc dcrocher.

Et puis le troisime n'a quasiment plus rien voir. Le graphisme y devient celui qu'a choisi Sfar pour Klezmer, un trait jet, peine esquiss, des couleurs compltement surralistes, tout le poids tant mis dans le ressenti plutt que dans le soin du dtail. Je n'aime absolument pas ce graphisme. Quant l'histoire, on retrouve le mme hros mais pas du tout dans la ligne des histoires prcdentes et trs loin de ce qu'annonait la fin du second tome. Onirisme encore mais surtout et toujours philosophie de vie assene grands coups de rfrences la littrature d'aventure et d'amour.

Ca m'a gonfl, j'ai commenc feuilleter de plus en plus vite et puis j'ai laiss tomber la fin de l'album.

Nom srie  Sandy & Hoppy  post le 04/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai lu qu'une toute petite partie des nombreux pisodes de la srie Sandy, notamment par le biais de la collection Pchs de Jeunesse de Dupuis. Il s'agit des aventures les plus rcentes, celles datant des annes 70 o Lambil matrisait dj franchement son graphisme et son personnage. Et j'ai trouv a plutt bien foutu.

C'est vraiment amusant de se dire que Lambil n'a jamais mis les pieds en Australie alors qu'il russit tellement bien en reprsenter les dcors, les lieux, les habitants et une certaine ambiance de western moderne. C'est bien fait et dpaysant. Je regrette juste le traitement des aborignes qui s'en tiennent trop souvent des rles de dangereux sauvages, de serviteurs ou au mieux de seconds rles sacrifiables.

Visiblement, avant mme de reprendre la srie Les Tuniques Bleues, Lambil avait dj un sacr coup de crayon. Graphiquement, je ne trouve vraiment rien dire, c'est soign, beau et dynamique.
Les intrigues sont simples mais bien construites. La narration est trs fluide, agrable, rythme. On peut regretter une lgre navet et quelques personnages caricaturaux mais les pisodes que j'ai lus n'avaient pas vieilli du tout et taient trs agrables. Seule la conclusion abrupte et parfois facile de ces rcits m'a un peu du, mais c'tait une marque de fabrique de nombreuses sries d'aventure de l'poque qui avaient parfois du mal s'terniser sur leur conclusion et permettre aux lecteurs de la savourer.

Nom srie  Cliff Burton  post le 03/03/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est surtout par les derniers tomes de cette srie que j'ai t sduit. Ce qui commence en effet comme une srie policire classique dans un dcor britannique convenu tourne en effet de plus en plus la srie humoristique dcale mtine, et c'est presque annexe, d'enqutes policires. De mme, alors que le hros est au dpart clairement l'inspecteur Cliff Burton de Scotland Yard, grand gaillard icne du hros anglais strict et snob, il laisse la place par la suite son adjoint, petit moche au coeur tendre et sympathique, tandis que Cliff lui-mme devient un faire-valoir imbu de lui-mme et ct de la plaque.
J'ai trouv le mlange amusant et assez original, surtout dans les 3 derniers tomes.

Le dessin des deux premiers tomes est de Frederic Garcia. A l'instar des scnarios qui taient encore assez classiques, c'est un dessin de bon niveau mais qui ne sort gure des sentiers battus. Quand Michel Durand reprendra la main, le style va voluer de tome en tome pour devenir trs personnel. On reconnait la patte de celui qui se fera appeler Durandur par la suite. Les visages un peu caricaturaux et dforms rappellent aussi un peu ceux de Boucq. J'aime bien et cela colle avec l'humour dcal de l'ensemble.

J'ai trouv cette lecture souvent drle et originale. Je ne peux m'empcher cependant d'tre du par certaines enqutes qui terminent en queue de poisson, l'image de la fin du tome 7 par exemple, du fait d'une portion de fantastique qui sert davantage l'humour que le ct policier ou raliste.

Page prcdente Page Prcdente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 247 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque