Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 4893 avis et 1895 sries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Le Sourire de la babysitter  post le 16/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD n'est pas mettre entre toutes les mains. Son dessin fait trs jeune et dynamique, ses hrones sont des adolescentes, mais Soleil rserve cette srie aux adultes. Certes elle comporte pas mal de cul mais rien de porno et ce n'est pas a qui motive, mes yeux, cette restriction. Cela vient surtout de l'tat d'esprit malsain des protagonistes.

Calista et Anna sont de vraies putes, bien qu'elles n'en fassent pas officiellement leur mtier. Calista sort vaguement avec un type dont elle se fout histoire de squatter son appartement tandis qu'elle couche en secret avec d'autres dont elle se fout tout autant. Et Anna est prte sduire le pre de la famille chez qui elle fait du baby-sitting pour le faire divorcer, prendre la place de sa femme et vivre la vie de bourgeoise qui lui fait envie. "Un bon moyen de gagner 20 ans de vie sociale d'un coup" !
L'immoralit et le matrialisme putride semblent tre la ligne de vie de ces deux filles mais aussi de nombre des adolescents de ce rcit. Les adultes ne sont pas tellement mieux lotis puisque le pre de famille est bien rapide cder la tentation (aprs Petites clipses, Jim semble dcidment apprcier les rcits d'adultre).

En ce sens, le scnario de cette srie dgage une odeur assez nausabonde mais suffisamment crdible pour tre accepte avec tout le ressenti que cela implique. Mais j'espre sincrement qu'une telle histoire ne serve jamais de modle une vritable adolescente qui pourrait venir la lire et tre fascine par cette vision fausse du monde et de la vie.

Malgr quelques facilits et un peu de strotypes, le rcit est assez intriguant. On se demande o les conneries de ces filles vont les amener. Le dessin est agrable. Ses personnages courts sur pattes ont une certaine personnalit malgr leur aspect un peu changeant et pas toujours reconnaissables. Bref, cela se lit bien si l'on ne fait pas de rejet brutal du ct malsain et finalement dangereusement immature des hrones.

Nom srie  Rimbo  post le 15/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rimbo, c'est de l'aventure pseudo-potique bourre de clichs. Entre le hros qui sa balade avec son saxo pour en jouer dans la moiteur de la nuit et des bars interlopes, ses missions de baroudeurs qui l'amnent croiser mdecin nazi et rvolutionnaires africains, et bien sr les femmes suaves qui lui tombent dans les bras, on n'est pas loin de la caricature. Le second degr tait-il sciemment recherch ? Peut-tre mais a ne se voit pas parce que ce n'est pas drle.

Le dessin est correct mais la narration est assez confuse. Pas toujours facile de suivre un rcit qui a tendance partir un peu dans toutes les directions. A croire qu'il y a de l'improvisation dans le scnario. On y trouve ple-mle plein de strotypes de l'aventure "adulte" et de l'Afrique, jusqu' des images qui sont directement tires de reportages clbres sur les Noubas soudanais.

Rien de palpitant car on s'y perd dans ces intrigues rallonge, ces personnages clichs et sans grand intrt et ces dcors artificiels et dj-vus.

Nom srie  Les Oreilles sales  post le 15/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est le second album de Serge Tisseron que je lis et visiblement toutes ses oeuvres sont trs similaires. De par sa carrire de psychiatre et psychanalyste et parce qu'il est amateur de BD, il a produit plusieurs romans psychanalysant la BD et inversement plusieurs BDs traitant avec humour le sujet de la psychanalyse. Nous sommes ici dans le second cas, avec une srie de gags en une ou deux planches mettant en scne des malades ou des thrapeutes dans des dialogues ou des situations particulires.

Le dessin est mdiocre. C'est du style comic strip pas terrible, presque amateur. Le trait sait se faire rond et pur, ce qui rend la lecture claire et facile, mais le choix des couleurs n'y arrange rien.

On sent une vritable sincrit dans l'oeuvre de l'auteur qui aime visiblement tant son mtier que la BD et cherche faire partager cet amour au lecteur.
Le principal souci, c'est que ce n'est pas drle. Les gags tombent compltement plat. Ils sont basiques et souvent poussifs. Il m'est mme rgulirement arriv de me demander au moment de la chute o tait le comique de la scne.
Tant et si bien que je me suis tellement rapidement ennuy la lecture de cet album que je me suis trs vite mis le feuilleter davantage qu' le lire.

Nom srie  Cit de verre  post le 14/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mme si j'en ai beaucoup entendu parler, je n'ai jamais lu de roman de Paul Auster. Je suis plutt heureux de dcouvrir une part de son oeuvre par le biais de cette bande dessine mais je pense ne jamais lire d'autres livres de cet auteur car ce n'est pas un genre que j'apprcie.

Il faut avouer que le scnario est original, trs difficilement rsumable.
En fait si, sa thmatique superficielle est facile dicter en quelques mots. Il s'agit d'un romancier qui le hasard va permettre de se prendre pour son personnage de dtective priv et mener une enqute sur un homme un peu illumin qui a t jug il y a des annes pour avoir enferm son fils dans le noir pendant 9 ans, et qui vient de sortir de prison, menaant probablement la vie peine rebtie de son fils.
Mais ce n'est que la surface d'un rcit qui en fait joue fortement sur la qute d'identit d'un personnage qui pourrait bien tre l'auteur lui-mme et qui s'incarne tour tour dans presque tous les protagonistes du rcit. La frontire entre ralit et imaginaire est floue, celle entre l'esprit de chaque personnage l'est encore plus. Daniel Quinn le romancier, Warren Wilson son nom de plume, Mark Work son personnage de dtective, Peter Stillman pre, Peter Stillman fils, Paul Auster le dtective imaginaire, Paul Auster le romancier du livre et le vritable Paul Auster auteur du livre semblent tous un moment ou un autre tre une facette du mme personnage. Le rcit fait d'ailleurs une nette rfrence Don Quichotte, l'histoire d'un homme qui crit sa propre histoire en la vivant autant qu'en la fantasmant.
Pas facile de bien tout saisir, et d'ailleurs l'auteur fait le choix de ne pas apporter une explication nette son rcit. Au lecteur de se faire son opinion, ou de simplement ressentir ce qu'il lui plait de ressentir.
C'est en cela que je ne suis pas convaincu, car je tombe trs difficilement sous le charme d'un tel type de rcit et, l encore, je suis rest en bonne partie sur le bord de la route.

Par contre, mme si je n'ai pas ide du contenu dtaill du vritable roman, je trouve l'adaptation russie. Par le biais de l'image et d'une narration assez particulire, les auteurs parviennent transmettre des concepts assez indicibles. C'est bien foutu et formellement assez beau. Les vrais amateurs de Paul Auster et de son oeuvre seront certainement ravis de cette adaptation en bande dessine qui est loin d'tre une basique mise en image d'un rcit complexe mais qui, au contraire, apporte une dimension supplmentaire et retranscrit probablement avec justesse l'me de son intrigue.

Nom srie  Sentiers Battus  post le 14/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album au petit format souple est compos d'histoires courtes. Le seul lien entre chaque est qu'elles racontent des excursions dans la nature. Retrouvailles avec le petit coin bois de son enfance, dcouverte d'une rivire rocailleuse lors d'un jeu en colonie de vacances dans le Gard, pause au coin des arbres lors d'une randonne cycliste dans la Meuse ou encore contemplation du bord de mer lors d'une sortie en amoureux dans l'Esterel.

Le graphisme est de l'ordre du carnet de croquis. L'ensemble est plaisant. Les paysages ressortent bien et sont assez jolis mme si la campagne de la Meuse a des cts aussi broussailleux que le dcor provenal dont l'auteur semble plus friand. Les personnages, par contre, sont difficilement apprciables tant ils sont changeants et peu russis.

Il n'y a pas de vritable rcit. Ce sont plus des errances un peu potiques. L'objectif est de faire ressentir l'motion de simples balades dans la nature, profiter de celle-ci tout en captant les motions qu'elle insuffle. J'ai t relativement touch sans pour autant tre submerg. C'est agrable quand on arrive y coller ses propres souvenirs.
Ce n'est nanmoins pas tellement le type de lecture que je recherche et mme si j'ai pass un moment plutt agrable, je doute que cet album me reste longtemps en mmoire. Je n'en conseillerai donc pas plus que cela l'achat.

Nom srie  Celui qui est n deux fois  post le 14/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne ferai qu'un reproche cette srie, le fait qu'elle se lise un peu vite. Les grandes images en une planche et la mise en page are des autres est certes jolie mais ne permet pas vraiment un rcit dense et complexe. Du coup, il faut quand mme vraiment accrocher pour avoir envie d'acheter les 3 tomes qui auraient probablement pu se rsumer un seul en plus condens.

Mais hormis ce reproche sur le rapport quantit/prix, la qualit est au rendez-vous.
Le dessin est celui dont Derib fait preuve dans les nombreuses sries qu'il a produites et abordant le thme de l'ouest amricain. Graphiquement, nous sommes trs proches ici de Buddy Longway ou d'une version plus adulte et raliste de Yakari.
C'est un bel hommage l'me du peuple des Plaines. Diffrents films m'avaient dj permis de dcouvrir et d'apprcier les Sioux, d'apprendre leurs moeurs, leurs croyances et toute la beaut de leur civilisation en harmonie avec la nature et le respect des esprits : Little Big Man, Danse avec les loups, Avatar...
Mais le rcit prend ici la voie de l'attachement un seul homme, destin devenir Homme-Mdecine, avec d'une part un soin historique aussi raliste que possible et d'autre part une vritable optique mystique. Comme il l'explique, Derib croit pour de bon aux esprits et aux croyances des peaux-rouges. Il met donc tout cela en scne de faon respectueuse et intressante mais avec une vraie part de fantastique.

Cette srie est belle, instructive et on s'attache rapidement son rcit et au peuple qu'il prsente.
Les choses sont peut-tre reprsentes de manire un peu enjolive. Hormis quelques combats entre tribus, les membres de la Nation des Plaines semblent tous bons et sages, vivant dans la puret et l'harmonie. C'est beau et sans doute proche d'une certaine vrit mais je doute qu'aucun d'entre eux n'ait eu les travers de la majorit des humains, jalousie, haine, vanit, alors qu'on ne voit aucun de ceux-ci dans ce rcit o tout est beau jusqu' l'arrive des immondes hommes-blancs.
Quoiqu'il en soit, c'est une trs belle bande dessine pour dcouvrir et rendre hommage un peuple presque disparu qui mrite le respect.
J'attends avec impatience de lire Red Road, la suite de cette srie qui permettra probablement de donner davantage de profondeur l'ensemble.

Nom srie  Family Complex  post le 13/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Family Complex est un shojo qui prend pour sujet un thme superficiel mais pas si inintressant. Il s'agit en effet d'imaginer une famille dont tous les membres sont physiquement exceptionnels, beaux comme des top-models, l'exception du cadet qui est assez quelconque.

Le rcit aborde du coup les complexes que peut avoir ce dernier se retrouver au sein d'une famille aimante mais au sein de laquelle il peut apparaitre comme un vilain petit canard aux yeux du public. Il aborde aussi le cas de chacun des membres de cette famille en dmontrant que, finalement, il est bien difficile de vivre une vie normale avec un corps d'exception : autant on peut tre admir et avoir de multiples serviteurs et adorateurs, autant il est presque impossible d'avoir de vrais amis avec qui on peut vivre une relation d'gal gal. Du coup, chacun aura, sa manire, un complexe surmonter avec l'aide de l'amour familial.

Certes cette thmatique est un peu mivre et pas trs passionnante, mais le rcit se lit finalement relativement bien et n'est pas idiot, aussi peu crdible qu'il puisse tre par moment.
Le dessin est soign et les personnages sont russis. Trop russis probablement car l'auteure ne sait visiblement dessiner que de jolis personnages et ceux qui sont senss tre plus basiques, comme le cadet de la famille, paraissent tout aussi beaux et parfaits de traits que les autres. Ca rduit un peu l'impact du rcit sens justement traiter de la diffrence. Et puis il y a ces dcors trs souvent vides et abusivement remplacs par des trames diverses et varies, comme dans la majorit des shojos, je n'aime pas trop.
Ce manga se lit donc assez bien mais heureusement qu'il ne s'agit que d'un one-shot car c'est quand mme loin d'tre captivant ni marquant.

Nom srie  Embalming - Une autre histoire de Frankenstein  post le 13/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le dbut du premier tome de ce manga paraissait assez encourageant.
En effet, le dessin n'est pas original mais il est plutt bon et soign. La narration manque parfois un peu de clart mais la lecture est suffisamment fluide pour tre apprcie. Et l'ide de dpart tait assez intressante.

Dans ce monde qui est une version un peu steampunk de l'Europe Victorienne, des personnes plus ou moins mal intentionnes crent leurs propres cratures de Frankenstein sur la base des travaux de Victor Frankenstein. Ces cratures sont parfois monstrueuses parfois trs similaires aux humains jusque dans les penses. Il faut alors imaginer deux jeunes hommes bien dcids pourchasser ces monstres et leurs crateurs pour venger la mort de leurs parents quand, lors d'un affrontement contre l'un de ces morts-vivants, l'un des deux se fait tuer puis ressusciter sous la forme d'un Frankenstein avec, semble-t-il en tout cas, exactement la mme personnalit qu'auparavant. Voil qui avait de quoi entraner une possible rflexion sur la mort, la conscience, l'immortalit et la vengeance.

Mais au lieu de a, le rcit perd rapidement toute crdibilit et tourne la baston un peu dbile. Les clichs s'accumulent, tout devient prvisible et parfois mme grotesque. Ce qu'on imaginait tre une bonne base de rflexion devient une bouffonnerie base de testostrone et de violence, additionne de grandiloquence dramatique bidon.
J'aurais bien imagin le rcit se terminer en eau de boudin la fin de ce premier tome. Mais l'auteur est parti sur une suite qui n'a vraiment rien pour attirer ma curiosit pour le moment...

Nom srie  La Nostalgie de Dieu  post le 13/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai trouv amusants ces deux albums. Mais l'absence d'un vritable dessin au sens o cela me plait m'empche d'y voir des bandes dessines au sens strict me donnant envie d'en conseiller l'achat.

En effet, ct dessin, c'est franchement minimaliste. Un dcor simple, plus complexe dans le second tome que dans le premier mais tout aussi fig. Un unique dessin qu'on retrouve toutes les cases. Seul y volue le personnage principal, un petit bonhomme en btonnet, o la matrise technique du trait n'apparait que dans le rendu des expressions en quelques ronds et quelques postures. Ajout cela un noir et blanc et un trait charbonneux qui n'est pas pour me sduire, bref, ce n'est vraiment pas le dessin qui me plaira ici.

Par contre, les dialogues sont bons. Heureusement puisque cette srie n'est finalement composes que de dialogues. Les phrases font mouche, elles sont souvent drles. Le concept divin et le rapport entre Dieu et l'Humanit sont abords avec intelligence pour des conversations qui ne manquent ni d'humour ni de pertinence.
Mais ce type de texte aurait finalement trs bien pu se passer du mdia bande dessine. Le dessin n'y apporte presque rien, si ce n'est quelques rares exceptions prs au fil des pages. Du coup, payer 16 euros pour ce type d'album, a me reste un peu en travers de la gorge.

Nom srie  Intestine  post le 13/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce petit album au format l'italienne et la couverture souple est entirement muet. Compos de trs peu de pages et de quatre cases par planche, il se lit en moins de 2 minutes. Seul son tirage limit peut ds lors expliquer son prix exorbitant.
Parce que je n'ai franchement pas t convaincu par son contenu.

Le dessin est un peu naf mais assez plaisant. Ses teintes de gris sont esthtiques. Ce n'est pas formidable mais c'est plutt joli.
Par contre, l'histoire... En premire lecture, c'est bien simple, je n'ai rien compris du tout. J'y ressentais bien une once de posie mais elle ne me touchait pas.
Finalement, avec la rvlation de la dernire page, j'ai relu l'album. Fort de ce que j'ai pris pour un explication, j'ai tent de comprendre les courts chapitres qui composent cet album en m'imaginant y trouver un jeune homme poursuivi par ses dmons intrieurs ou par d'autres dmons dsireux de l'attirer en enfer, l'aide d'un pre protecteur, une mre inaccessible, et diffrents symboles lis la vie et la mort. Mais jamais rien de convaincant. Et je n'ai rien compris au rapport avec les statues qu'on voit de plus en plus sur les dernires pages.

Je ressors donc de cette lecture comme on sort d'une posie moderne, trop courte et trop absconse pour y comprendre quoi que ce soit et qui ne m'a rien fait ressentir du tout si ce n'est de la perplexit.

Nom srie  Les Mystrieuses enqutes de Sandman  post le 12/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai toujours t intrigu par cette srie car, bien qu'on m'ait affirm que non, je me demandais s'il y avait un lien avec la formidable srie de Gaiman : Sandman. Il est vrai que c'est une srie DC donc qui aurait pu partager le mme univers, d'autant plus que le premier tome s'entame par un rve o subrepticement j'ai cru discerner le masque de Morpheus. Mais c'est vraiment le seul lien entre les deux sries.

Les Mystrieuses enqutes de Sandman, ce sont des enqutes dans le New York des annes 30, dans le milieu du gotha urbain, des politiciens vreux et des vieux mafieux. La police est sur les dents cause d'un kidnappeur ou d'un tueur en sries, et voil qu'intervient un mystrieux justicier cachant son visage derrire un masque gaz et arm d'une seringue gaz somnifre. Nous suivons en mme temps la vie de la fille d'un procureur gnral la retraite frquentant le milieu ais de la ville et amene participer plus ou moins volontairement elle aussi aux enqutes, et cotoyer sans le savoir le justicier sous son identit civile.
Rien d'original.

Et l'ennui c'est que la lecture n'est pas agrable.
Le dessin est laid. L'encrage donne une impression d'hsitation constante. Les personnages sont souvent mconnaissables d'une case la suivante. L'hrone change de corpulence sans arrt, son visage se rvle parfois hideux alors que les dialogues la dcrivent comme belle.
Quant la narration, elle est alourdie par un rythme lent et de nombreux dialogues un peu fastidieux et inutiles. Peu d'action, peu de fluidit, un rcit qui manque de clart et surtout d'intrt.
Je me suis ennuy.

Nom srie  A l'aube de la libert  post le 11/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Comme bien des collectifs, on ne peut qu'tre du devant l'ingalit et la superficialit du contenu de cet album.
L'ide de dpart n'est pourtant pas mauvaise car elle aborde la Rvolution Franaise de manire assez originale. Les courtes histoires proposes par les diffrents auteurs mettent en effet en scne des situations loin des rcits classiques de la Rvolution Franaise avec rvoltes dans la rue, prises de la Bastille et autres discours l'Assemble Nationale. Ici, on aborde les vnements avec des points de vue assez originaux, la situation dans une petite bourgade loin de Paris inquite des actions sauvages de ces brigands rvolutionnaires, la relation entre les paysans et les nobles locaux en Provence, des rcits autour de Saint-Just et de Marat mais sans aborder vraiment les personnages en question prcisment, voire mme le rcit d'un prisonnier qui ne peut que fantasmer la rvolution telle qu'il l'imagine sans la vivre pour de vrai.

Mais chaque rcit se rvle assez vain, trop vite oubli. Les dessins sont bons et varis mais ils ne compensent pas des scnarios sans grande envergure. Le vrai souci, surtout, c'est qu'il y a 2 ou 3 histoires dans le lot dont je n'ai vraiment pas vu la finalit, et pas tout compris. Je n'ai pas compris du tout la fin du rcit sur Marat. Et j'ai d me creuser les mninges pour comprendre de quoi parlait celui abordant de trs loin Saint-Just pour constater qu'il se termine avant mme d'avoir commenc. Et mme l'histoire d'Andreas, auteur qui a motiv mon achat de cet album, n'est pas trs palpitante, survolant sans grand impact 10 annes de Rvolution Franaise.

Ce collectif n'est pas foncirement mauvais et est form de grands noms de la BD que j'apprcie par ailleurs mais il se rvle tout de mme trs dispensable.

Nom srie  Block 109  post le 10/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Block 109 est une uchronie ambitieuse partant sur une bonne ide.
Cette bande dessine fait en effet le fantasme d'une Allemagne nazie dbarrasse d'Hitler l'apoge de la seconde guerre mondiale qui, en vitant les mauvaises stratgies trop obsessionnelles et passionnelles de ce dernier, parvient se maintenir au sommet du monde jusqu'en 1953. L'Amrique du Nord et le Royaume-Uni ont t rass par ce IIIe Reich qui a invent la bombe atomique un peu avant les amricains et en a quip ses fuses, l'Asie est crase par le joug japonais, l'Afrique et l'Amrique du sud sont exsangues... Seule la Russie demeure une super-puissance en mesure de s'opposer l'Allemagne avec qui elle est en perptuel conflit depuis 10 ans et en passe de prendre le dessus. Bref c'est toute une gopolitique qui est remodele avec un peu d'extrmisme mais une bonne intelligence de la part des auteurs.

Sur cette base engageante pour les amateurs de science-fiction et d'uchronie, ils vont mettre en place la confrontation entre deux pouvoirs l'intrieur mme de l'Allemagne nazie, entre les SS d'un ct et les nouveaux chevaliers teutoniques de l'autre, ces derniers tant aux ordres du nouveau Fhrer. Ce qui n'est qu'un conflit politique interne au dpart prend rapidement la forme d'une suite de complots et de contre-complots nettement plus militaires.
Mais tout cela masque surtout le trs tonnant plan grande chelle du principal protagoniste, dont l'audace est telle que le lecteur ne peut qu'en tre surpris.

Un scnario trs ambitieux et trs apprciable.
Il est mis en image d'une manire assez originale. Quoique les teintes de couleurs base de beige, de blanc et de rouge soient trs classes, j'avoue cependant ne pas tre trs amateur de ce style qui, mon got, n'apparait pas suffisamment abouti. Je suis plus amateur de ligne claire et d'encrages bien dlimits. Ici, j'ai parfois eu la vague impression de story-boards volus plutt que de planches totalement acheves. J'ai essentiellement ressenti cela au vu des dcors parfois vides ou trop tirs la rgle, avec quelques crayonns non gomms avant colorisation. Je n'aime pas trop non plus les onomatopes informatises que je trouve mal incrustes dans l'image, trop artificielles. Les personnages, de leur ct, sont plutt bien rendus et bien dessins mme si j'avoue en avoir confondu quelques-uns, ce qui n'est pas pratique vu le nombre de personnages (surtout quand les deux protagonistes ennemis se font tous deux appeler Reichfhrer ou Reichsfhrer selon la page).

Car j'avoue aussi avoir un peu pein dans la lecture. L'intrigue est dense et complexe. C'est assez passionnant dans l'ide mais le rcit m'a sembl trop tir en longueurs, avec trop de sous-intrigues qui s'accumulent et s'enchainent. A titre personnel, j'aurais probablement tranch un peu dans le scnario et fait quelques coupes sur des passages que je trouve dispensables, comme le retour des SS de Marienburg par exemple.
J'ai galement trouv trop nombreuses les scnes d'action, de mitraillages et de combats. Et c'est sans compter les squences un peu rptitives de circulations dans le mtro avec monstres qui surgissent de l'obscurit. Moi qui sortais justement d'une nouvelle partie de Fallout 3 et pour qui les scnes des films Alien ou de rcits de zombies ne sont pas si loignes, j'ai eu une sacre impression de dj-vu. Alors voir des scnes similaires rptes trois ou quatre fois au cours de l'album, a m'a un peu ennuy.

Et dernier point qui m'a un peu gch le plaisir de lecture, un certain nombre de fautes d'orthographe voire mme de coquilles qui rduisent l'impression de qualit de l'ensemble mes yeux.

Je n'ai donc pas pris le rel plaisir que j'esprais. Il n'en demeure pas moins que je salue l'ide et l'ambition de ce trs bon scnario, la personnalit et la franchise manifeste du dessin, et tout un album qui permet une production franaise de s'apparenter des rcits de comics SF et Action de trs bon niveau. Quelques soient mes reproches, c'est une bonne voire trs bonne lecture.

Nom srie  China Girls  post le 09/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aprs une pause due quelques soucis internes et un recentrage sur les artbooks, je suis heureux de voir une nouvelle parution en bande dessine de la part de Xiaopan. Cet diteur a en effet t le premier dfricher le march de la bande dessine chinoise pour permettre l'dition en France d'albums qui sortent de l'ordinaire.

Il continue dans cette voie avec China Girls qui est une dmonstration des talents d'une dizaine d'auteurs fminines de manhuas.
Cet album est en effet un recueil ayant pour seule thmatique commune de publier des histoires courtes cres pour l'occasion par des dessinatrices chinoises. Pas de thme impos, carte blanche totale a t laisse aux auteurs, mme si l'objectif est avant tout de proposer une vision fminine de la bande dessine donc des rcits mettant en scne des femmes.

Des sujets trs diffrents se ctoient. Cela va des retrouvailles et discussions entre amies aux contes philosophiques en passant par des rcits autobiographiques la manire de blog. Bien videmment, l'ensemble est ingal. Certains rcits paraissent anecdotiques, d'autres un peu mivres, mais une bonne portion d'entre eux se rvlent originaux et bien construits. On sent quand mme dans l'ensemble un lger manque de maturit pour ces auteurs dont certaines sont manifestement davantage de bonnes dessinatrices que scnaristes. En outre, quelques rcits donnent le sentiment d'aovir t spcifiquement conus pour l'occasion alors que leurs auteures n'avaient trop d'ide de quoi raconter sur le sujet premire vue. Certains scnarios paraissent en effet un peu creux. Ce n'est heureusement pas le cas de tous.

Mais graphiquement parlant, en tout cas, il y a l quelques perles. A l'exception de Ji Di (My way), aucune de ces artistes n'avait t publie en France. On dcouvre ainsi pour la premire fois leurs styles trs diffrents. Je dirais mme qu' quelques influences manga prs, la plupart n'ont radicalement rien voir les uns avec les autres. Si le trait de certaines m'a un peu du, il y a quelques planches de toute beaut dans l'ensemble. Je retiens titre personnel le trait proche de celui de Matsumoto (Amer Bton) de Little Thunder ou encore les superbes aquarelles de Xi Ying.
Et puis surtout, en rus diteur, Xiaopan a gard le meilleur pour la fin. J'ai littralement ador le dessin et les couleurs d'A Geng. Sous de fausses apparences rose bonbon, elle aborde de manire mtaphorique et dure le sujet de l'avortement. C'est superbe ! J'adorerais voir cette auteure publier une BD plus longue si le graphisme y maintenait un tel niveau de qualit et de personnalit. Et comme son rcit conclut l'album, j'en suis ressorti avec une relle bonne impression.

Mme si rares sont les rcits qui ont rellement pour cadre la Chine et son mode de vie, ce recueil ouvre une jolie porte ouverte sur les possibilits du manhua et de ses auteurs fminines. Il y a l quelques vrais talents dont je serais heureux de voir des oeuvres plus consquentes paraitre l'avenir.

Nom srie  Mister Hollywood  post le 08/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mister Hollywood est une belle plonge dans le cinma amricain moderne, au coeur mme de la ville qui a cr son mythe, Los Angeles. Dans un tel dcor, le pass et les lgendes du cinma ctoient la modernit et les frasques des nouveaux noms du 7e art. Toute une atmosphre autour de l'apparence, du business, de l'art mais aussi de la folie d'une ville et d'un univers bien particuliers.

Chaque tome de cette srie forme une histoire part entire, l'ensemble se suivant pour mettre en scne la petite saga d'un jeune scnariste fraichement dbarqu de son New Jersey natal. L'ambiance d'Hollywood et des Etats-Unis dans leur ensemble sonne juste pour un rcit dpaysant entre soleil californien et tat d'esprit amricain. Les personnages sont souvent caricaturaux mais attachants, intressants et parfois drles galement. J'apprcie notamment la verve et le ct fantasque et provocant de Marsellus Bullock.
Le dessin est agrable. Son ct ligne claire et sa colorisation rappellent le trait de Berthet qui excellait d'ailleurs lui aussi dans la reprsentation de la Cit des Anges (Le Priv d'Hollywood).

C'est une srie trs agrable lire o l'on dcouvre de l'intrieur le ct humain de l'univers devenu mythique du cinma hollywoodien et de ce qu'il est devenu de nos jours.

Nom srie  Toi+moi.org  post le 07/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Toi+moi.org est dans la directe ligne de 300 millions d'amis. Ce dernier s'intressait aux rseaux sociaux style Facebook tandis que ce nouvel album porte sur les sites de rencontres.

Les deux partagent une structure assez peu plaisante lire. Les histoires courtes et les gags en une planche sont avant tout entrecoups de fausses prsentations de membres de sites de rencontres, publicits imaginaires ou dialogues fictifs sans image.
Celle-ci sont composes de grandes plages de textes en caractres informatiques, assez peu hilarants et parfois mme pnibles lire de bout en bout.
De mme, certains gags comme la premire histoire longue sont trs verbeux, avec le mme texte informatique incrust comme un ajout narratif, et les illustrations qui les accompagnent en deviennent presque inutiles.
Du coup, mme si certaines phrases ou changes imaginaires entre utilisateurs sont assez percutants, l'intrt du mdium bande dessine est discutable sur ces passages qui ne reprsentent pas loin de la moiti de l'album.

Il y a quand mme une bonne part de vritables planches bandes dessines. Celles-ci sont illustres par le dessin d'un Jannin qui a dfinitivement abandonn son style plus classique de l'poque Germain et nous pour se rapprocher d'un coup de crayon vif et concis la Reiser. Si les visages se rvlent expressifs, cela manque tout de mme nettement d'esthtisme et de soin, surtout additionn une colorisation trs... personnelle. Je n'accroche pas.
Certains gags sont assez drles, admettons-le, notamment celui rutilis en quatrime de couverture sur le contenu de votre "panier d'achats". Mais beaucoup sont galement assez plats, convenus ou rptitifs. On n'chappe pas aux habituels clichs comme celui sur la surprise de voir qui se cache derrire tel ou tel pseudo sur internet.

Autant j'ai de l'affection pour un auteur comme Jannin dont je garde toujours de bons souvenirs de ses oeuvres plus anciennes, autant je ne peux m'empcher d'tre du de le voir tenter de forcer le rire sur un sujet qu'internet lui-mme a dj creus de long en large avec davantage d'autodrision, d'originalit et d'humour.

Nom srie  Folles passions  post le 06/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 2.5/5

Folles passions a pour cadre la ville d'Edo vers 1840. Il met en scne de trs grands noms de la peinture et de l'estampe japonaise d'poque dont principalement Hokusai et Hiroshige. Le personnage principal de ce rcit est un disciple probablement fictif d'Hokusai nomm Sutehachi. Ce dernier est spcialis dans l'Ukiyo-e, l'estampe, et plus particulirement dans le shunga, l'estampe rotique. Il partage avec son matre un comportement assez fantasque, presque paillard, entour d'alcool et de femmes.

Je ne saurais dire quelle est la part de ralit historique et de fiction dans ce manga, mais il permet en tout cas de se faire une ide assez prcise de la vie sociale et artistique l'poque Edo. Le clbre Hokusai y apparait trs humain, trop humain peut-tre mme puisqu'assez foufou et un peu dgotant par son ct trs nature (curage de nez, entrejambe qui pue, etc...).

Le manga est structur en chapitres qui sont autant de petites histoires plus ou moins suivies, centres autour d'anecdotes sociales ou d'inspirations artistiques des protagonistes.
Malheureusement, la narration et le dessin ont assez mal vieilli, mon got en tout cas. La mise en page n'est pas fluide. Les dessins sont dans un style dsuet et pas toujours trs beaux. Les personnages sont peu attachants, leurs ractions pas toujours comprhensibles ou trop fantasques. Il y a galement beaucoup de termes d'poque utiliss et les dialogues se rvlent parfois indigestes. Du coup, la lecture m'a t un peu pnible et je me suis rgulirement ennuy, ne poursuivant que par une lgre curiosit historique.

Nom srie  The Day of Revolution  post le 04/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dcidment, l'ide d'un garon qui se retrouve en fille ou d'une fille en garon, a a l'air d'tre un fantasme rcurrent dans l'imaginaire des jeunes japonais. J'imagine que cela vient de la nette sparation entre garons et filles dans l'archipel. En tout cas, a en devient clich de voir cette trame utilise une fois de plus pour un manga. D'autant que dans celui-ci, il y a peu de nouveaut apporte au thme.

Enfin, si, il y en a une. D'ordinaire, ce genre de manga joue un peu dans le genre shonen harem, avec un garon ou ex-garon qui se retrouve incognito l'intrieur d'un groupe de jolies filles. Et puis s'ensuit l'habituelle ritournelle de quiproquos, de gags et de situations un peu sexys et racoleuses.
L, pour commencer, le hros devenue fille ne va pas longtemps pouvoir cacher qui il tait avant. Mais a n'a clairement pas l'air de dranger ceux qui l'apprennent et voit en lui/elle la jolie fille qu'il est devenu.
Alors s'engage surtout une rflexion un peu bancale sur l'orientation sexuelle de ce personnage qui a t un garon pendant 15 ans et se retrouve le bec dans l'eau quand il se voit forc d'assumer son nouveau statut de fille. A ce propos, les scnes o il/elle ralise qu'tre une fille implique probablement de devoir sortir avec un garon voire d'aller encore plus loin avec lui sont sans doute celles qui sont les plus humoristiques de ce manga. Et le choix qu'il semble vouloir faire au final a de quoi surprendre, sauf si on se rappelle que l'auteure de cette srie est spcialise, sous un autre pseudonyme, dans la cration de yaoi (mangas homosexuels).

Mais tout cela manque de crdibilit et d'originalit. Il y a trop de scnes dj vues, trop de grosses ficelles scnaristiques et rien qui attise vraiment l'intrt du lecteur. Ca se lit sans passion avec juste la faible curiosit de savoir quelle orientation va finalement choisir le personnage principal.

Nom srie  Heartbroken Chocolatier  post le 03/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Heartbroken Chocolatier est un shojo qui mle les thmatiques du chocolat et de la romance amoureuse. Prsent ainsi, il y avait tout pour m'ennuyer et peut-tre mme m'exasprer si cela tournait au mivre comme je le craignais. Il n'en fut rien. Le cocktail des genres est savamment dos et ma lecture fut aussi agrable qu'amuse.

Le hros, Sohta, est amoureux depuis longtemps d'une fille d'un an son ane. Manque de chance, celle-ci est aussi insouciante en amour que volage. Alors mme qu'il croyait sortir avec elle, elle tait encore avec un autre et a prfr le plaquer avant mme que quoi que ce soit ne se concrtise. Mais Sohta connait sa passion : elle raffole des chocolats et lui-mme tudie la ptisserie. Bien dcid regagner son honneur et conqurir l'amour de celle dont son coeur ne peut se dfaire, il part tudier 5 ans en France et revient en matre chocolatier monter sa propre boutique au Japon. Mais cela ne rend pas pour autant sa relation avec son aime plus simple, bien au contraire...

Un peu puril racont ainsi, le rcit de ce manga n'est pourtant pas si nunuche qu'il y parait.
La thmatique du chocolat est assez annexe finalement mais trs agrablement mise en scne et souvent allchante.
La relation amoureuse bizarre du hros et de celle qu'il espre est raconte avec intelligence et finalement une assez bonne part de maturit. Cette dernire, d'ailleurs, est galement particulire car son personnage est loin d'tre parfait, au point que le lecteur pourra se demander ce que le hros lui trouve. Et ce propos, l'une des collgues de Sohta ne se prive pas pour le dire ouvertement (cf. l'image de la galerie).
Enfin, un autre bon point de ce manga est son humour. Il n'est pas pesant, se fait mme parfois discret pendant quelques chapitres, mais quand il survient il a su me faire rire.
A cela s'ajoute des personnages attachants et un dessin pas trs original mais trs soign et bien mis en page.

Tout ceci explique que, malgr mes quelques -prioris mitigs en dbut de lecture, j'ai finalement largement apprci ma lecture et lirai probablement la suite.

Nom srie  Do you know my detective ?  post le 02/02/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Si je ne me trompe, il s'agit l du premier yaoi (manga homosexuel masculin) que je lis. Et mme si ce n'est pas ma came, il n'est pas si mauvais.
Il met en scne un couple de dtectives, pas trs dous, fauchs comme les bls, mais ce n'est pas l'essentiel. Car finalement, leurs enqutes passent au second plan par rapport la romance qu'ils vivent tous les deux ensemble.

L'album est scind en histoires courtes qui se suivent plus ou moins. Chacune fait l'objet d'une nouvelle enqute ou d'une nouvelle petite aventure au ton lger. Et chacun de ces chapitres est galement dot d'une scne d'amour entre les deux personnages. Trs soft au dpart, l'une d'entre elles se rvle nanmoins presque porno vers le milieu de l'album. En cela, ce manga est rserver un public averti.

Le dessin est de trs bon niveau concernant les personnages. Leurs traits fins sont lgants et les dcors bien que rares et discrets sont assez russis. On pourrait reprocher un ct un peu racoleur avec ces jeunes hommes tous plus parfaits physiquement parlant les uns que les autres mais si a peut faire plaisir un public homosexuel ou des lectrices amatrices de yaoi...

Les intrigues sont lgres et souvent cousues de fil blanc, les facilits scnaristiques permettant de ne pas s'embarrasser de situations trop compliques ou trop ralistes. Il y a une bonne dose d'humour aussi, ce qui est bien sympathique.
Par contre, la part d'homosexualit dans ce rcit ne m'a pas trop convaincu. Je passe sur le fait qu' croire ce manga, 95% des japonais sont homosexuels et personne ne semble s'tonner de voir des hommes en couple chaque coin de rue. C'est surtout le comportement (trop ?) fminin de l'un des deux hros qui m'a un peu fait tiquer, jusque dans sa faon de repousser son amoureux comme un pervers la manire des japonaises pudibondes. J'ai eu le sentiment qu'au physique prs, l'auteur aurait pu mettre une fille comme hrone, le rcit aurait t presque strictement identique.
Enfin bon, cela permet quelques scnes amusantes, mme si en tant qu'htro je me serai pass des nombreuses scnes de cul presque imposes.

Page prcdente Page Prcdente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 245 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque