Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 878 avis et 179 sries (Note moyenne: 3.09)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  Lyz et ses cadavres exquis  post le 19/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cest un article dans le magazine CanalBD qui ma encourag lire Lyz et ses cadavres exquis . En plus, je trouve que la couverture de cette bd mest trs attirante

Lyz et ses cadavres exquis nous propose une histoire sur une petite fille adorable se prnommant Lyz qui, suite la mort de son pre, reprend son mtier de maquilleur de cadavres. Dis comme a, a a lair assez banal sauf que Lyz cache le dcs de son paternel (ctait son seul lien familial) toute la population de la ville et que cette fille reprsente les morts dune faon trs fantaisiste qui choque tous les villageois au moment des funrailles

Marrant comme cette bd a un air la Tim Burton, drle aussi de constater que Lyz ressemble la fille de la famille Adams et pourtant elle est adorable cette gamine ! Vu son ge, on ne peut que comprendre son comportement face la mort et sa volont de ddramatiser les deuils ! On ne peut que comprendre sa navet et son dtachement face la mort tant donn par la force des choses - quelle a toujours t baigne dans ce monde.

Pour le reste, lhistoire est assez prvisible. Dommage car le dbut mest apparu trs prometteur, cest aprs que a se corse avec cette histoire improbable de cration artistique. Mais bon, cest un conte et comme pour la plupart de ce genre de rcits, il faut toujours sattendre ce que les auteurs forcent le trait ! Sinon, a se lit trs bien, la narration est fluide et accrocheuse.

Pour la petite histoire, le personnage de Lys a t cr partir dun dessin quelconque dAlexis Horellou o on la voyait tenant un couteau. Les auteurs ont eu lide ensuite den faire lhrone principale dun court mtrage danimation puis, enfin, dadapter une histoire longue en bande dessine.

Jai normment apprci le trait dAlexis Horellou, enfin disons plutt sa mise en couleurs directe (en acrylique). Dommage cependant que la qualit dimpression ne soit pas au top car jai le sentiment que les couleurs sont trop sombres par rapport ce quelles devraient tre en ralit.

Finalement, Lyz et ses cadavres exquis mest apparue comme une bd plaisante lire. Cette satisfaction, je lai ressenti grce au graphisme dAlexis Horellou et la reprsentation mignonne de Lys. Jy ai apprci son ambiance la Tim Burton , moins le dveloppement et la conclusion de ce rcit qui mont sembl peu convaincants et sans surprise.
Une curiosit

Nom srie  Magasin gnral  post le 12/04/2006 (dernire MAJ le 19/12/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Magasin Gnral est ralise par Rgis Loisel et Jean-Louis Tripp.
La srie nest pas encore acheve (elle est prvue en 6 voire 7 albums) mais jai eu normment de plaisirs la lire !
A ce jour, les quatre premiers tomes sont sortis.
Je suis prt parier que le dnouement sera trs marquant et apportera beaucoup dmotions aux lecteurs. Les auteurs dveloppent beaucoup la psychologie des personnages et nous participe normment au quotidien dun village qubcois. Le graphisme est, mon avis, est un vrai rgal pour les yeux.
Voici mes avis par tome :

Avis sur le premier tome Marie

Rgis Loisel est un auteur que japprcie pour avoir ador ses sries Peter Pan et La qute de loiseau du temps . Quand est apparue Magasin gnral , je ne me suis pas trop pos la question de savoir sil fallait lacheter ou pas, seul le choix entre ldition noire & blanche ou couleur ma un peu dsorient.

Lhistoire se droule dans un village qubcois dans les annes 1920-30. Marie vient de perdre son mari, elle na pas denfant et se retrouve seule soccuper du magasin gnral, la seule picerie de ce patelin perdu au fin fond fu Canada.

Le scnario de ce premier tome est essentiellement bas sur le quotidien de ces habitants. Cest peut-tre le seul reproche que je ferais cet album car lhistoire nvolue que trs peu. Toutefois, ce dfaut mest apparu bien mineur par rapport la joie de vivre des habitants que jai pu ressentir tout au long de ma lecture. En effet, les auteurs semblent avoir mis fond sur la psychologie des personnages au point que je me suis senti compltement intgr au quotidien des habitants de ce village et moi, jadore a ! Jaime beaucoup les rcits qui nous offrent ce genre dmotions. Japprcie les histoires o je me mets sourire, rire, esprer, partager la tristesse, rver en accompagnant les protagonistes tout au long de leurs pripties !

Rgis Loisel sest associ avec Jean-Louis Tripp pour concevoir Le magasin gnral .
Loisel ralise la mise en page et le crayonnage alors que Tripp conoit lencrage pour cette nouvelle srie. Mais Tripp ne fait pas quencrer, il seconde Loisel au scnario et apporte encore plus de dtails son dessin ! Le rsultat donne une bd trs riche graphiquement. Ce duo se complte merveille comme si ces auteurs ne faisaient quun seul homme ! Les dcors sont magnifiques, les personnages sont trs expressifs et surtout, il y a normment de squences muettes qui mont apport une importante touche dmotion tout au long de la lecture. Les dialogues ont t retravaills afin que le dialecte qubcois soit comprhensible tous les lecteurs francophones.

Ce premier tome est finalement une des meilleures surprises de ce dbut danne 2006, il ne me reste plus qu esprer que la suite fasse avancer un peu plus la trame principale de cette histoire. Pour cela, je fais confiance Loisel (et Tripp) en souvenir de ses fabuleux Peter Pan et La qute de loiseau du temps !
Au fait nhsitez pas acheter ldition noir et blanc mme si la version couleur (mise en couleurs ralise par Franois Lapierre) est sans reproche.

Note : 4/5


Avis sur le deuxime tome Serge

Ce nouvel album voit lapparition dun nouveau personnage qui sera par la suite lun des principaux protagonistes de la srie.

Il est difficile de parler de ce tome sans dvoiler des spoilers alors je vous dirais tout simplement que ceux qui connaissent et ont apprci le film Le festin de Babette seront aux anges !

Il est vrai que lhistoire volue trs peu je pense que cest trompeur car Rgis Loisel et Jean-Louis Tripp se concentrent fond sur les personnages et ce nest pas par hasard ! Je suis sr que ce duo dauteurs force de nous faire sattacher aux protagonistes et de nous imbiber de cette ambiance qubcoise vont nous arracher des frissons, des arrachements de cur la fin de la srie (comme lhabitude de faire Loisel !) !
En attendant, je me suis rgal avec cet album ! Jai senti beaucoup de bonheurs lire Serge ! Les personnages sont tous trs attachants, les dcors sont magnifiques, la narration est parfaite : que du bonheur je vous dis !

Certes, on ne peut pas avouer que lhistoire avance beaucoup mais il serait malhonnte de dire que les auteurs ont conu ce tome rien pour de largent car Serge est un album qui nous prend aux tripes et nous permet de sattacher beaucoup aux protagonistes. Ceci na pas t fait par hasard ! Je suis sr que si le malheur tombe sur un des principaux personnages, vous aurez le cur serr et vous maudirez les auteurs de lavoir fait disparatre ! Et a, cest ce que je recherche dans une bd ! Alors, oui, le scnario de Magasin gnral aurait pu tre plus court mais aurait-il eu la mme puissance motionnelle telle quelle est ralise actuellement : a, jen doute normment !

Note : 5/5


Avis sur le troisime tome Les Hommes

Avec un titre pareil, ceux qui ont lu les deux premiers tomes de la srie vont tout de suite se douter de quoi cet album va nous raconter !

Tout ce que je peux vous dire, cest que ce rcit va tre bien plus vivant que Marie et Serge . Personnellement, je me suis bien marrer en lisant cet album, jy ai aim la faon dont les hommes vont se faire bouder par leurs femmes. Jy ai apprci aussi la relation entre le charpentier et le cur (et Serge).
Dans ce tome, les auteurs creusent encore plus la personnalit et le pass des diffrents protagonistes.
Le dnouement mest apparu trs touchant. Les lecteurs qui reprochaient le manque de surprises dans les deux premiers tomes de la srie vont certainement tre secous par cette fin.

Au niveau du dessin, cest toujours un vrai bonheur pour moi de contempler ces belles planches pleines de dtails et de personnages trs expressifs. La narration est toujours aussi accrocheuse.

Avec ce tome, lhistoire change radicalement de ton. Surtout, la fin laisse prsager un futuer qui sera difficilement grable pour Marie et Serge.
Magasin gnral mest apparue comme une srie trs captivante car je ressens beaucoup de bonheurs suivre les pripties de chaque habitant de ce village. Et puis, la fin de ce tome est mon avis- assez angoissante pour lavenir de Marie et Serge elle me donne trs envie de suivre cette histoire avec impatience !

Note : 4/5


Avis sur le sixime tome Ernest Latulippe

Autant le dire tout de suite : je suis un peu du par cet album, non pas parce quil ne ma pas procur du plaisir de lecture mais parce que pour la premire fois sur cette srie, jai eu la sensation que les auteurs faisaient trainer en longueur leur rcit.

Dans Ernest Latulippe , le lecteur suivra le retour de Marie parmi les siens, on suivra galement le changement de comportement progressif de lhrone qui peu peu laisse de ct son deuil. En parallle, le bdphile assistera un nouveau drame o Ernest en est la victime

Alors, bien entendu, on retrouve les squences dmotion, de rires et aussi de peines entrevues dans les premiers tomes de la srie. Cependant, ne vous attendez pas y dcouvrir un gros rebondissement dans ce rcit : cest certainement lalbum le plus calme des magasins gnraux ce jour. Au fait, dans ce tome, jai eu des difficults bien comprendre les expressions qubcoises

Jai un gros reproche faire Casterman : labandon des arrires boutiques du Magasin Gnral depuis le troisime tome qui me dsole de ne pas pouvoir bnficier des magnifiques coups de crayon des auteurs et de leurs commentaires pertinents sur la conception de chaque album.

Au niveau du dessin, cest toujours un vrai bonheur pour moi de contempler ces belles planches pleines de dtails et de personnages trs expressifs. La narration est toujours aussi accrocheuse.

Pour la premire fois depuis que je suis les aventures quotidiennes des habitants de ce bled perdu du Qubec, jai ressenti de la lassitude au cours de ma lecture. Jai eu la nette impression que les auteurs rallongeaient inutilement leur rcit. Cependant, il serait malhonnte de dire que cest un mauvais album, loin de l car les personnages sont toujours aussi attachants ! Mais vivement que la srie se termine (enfin) en beaut au prochaine tome !

Note finale : 3/5

Nom srie  Bludzee  post le 16/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cest le nom de Lewis Trondheim en couverture qui ma donn lenvie de feuilleter Bludzee car pour le reste, mon avis, le prix de cette bd et son format de poche nencouragent certainement pas le grand public de lacqurir.

Bludzee ? Cest le prnom dun chat, hros de cette aventure o le lecteur suivra ses pripties dans lappartement de son maitre qui est absent.

Alors que je ne pensais suivre que des aventures solitaires de ce chat, et voil quil se met ctoyer des personnages aussi loufoques les uns les autres quand il apprend que son gentil maitre est en fait un tueur ! Alors videmment, comme dans la plupart des rcits de Lewis Trondheim, le quotidien morne et tranquille de ce chat se transformera assez vite en joyeux bordel journalier dlirant o des vnements improbables vont senchainer sans arrt pour notre grand plaisir de lecture !

Surtout, ne croyez pas que Bludzee nest quune succession de strips en 6 cases, lensemble forme une histoire complte qui se prolongera dans le prochain album. Franchement, il y a des passages o je me suis bien marr dans cette bd surtout lorsque Bludzee utilise un ersatz de facebook (ce qui permet lauteur de satiriser les internautes) ou lorsque ce chat a faire avec un chien

Japprcie ce format de cette bd car il permet de lemmener partout : je pense surtout ceux qui voyagent beaucoup, dans un avion par exemple, sa pagination consquente vous fera passer plus dune heure de (bonne) lecture. Le chat mest apparu attachant et le faible nombre de cases par page permet une lecture aise de cet album malgr son format mini.

Quant au graphisme, cest du Trondheim pur et dur : les fans de cet auteur ne seront gure surpris par ce dessin. Les personnages sont tous trs expressifs et facilement identifiables au premier coup dil : cest le minimum quon demande pour ce genre de bd et Lewis Trondheim le fait trs bien dautant plus sa narration est trs bonne.

Bludzee est une bd trs sympa lire, cest exactement le genre dalbums que jemmnerais dans mes bagages grce son format compact. En plus, sa pagination consquente devrait vous permettre de passer de longs moments en compagnie de ce chat. Seul, le prix lev de ce bouquin (25 euros) pourrait rebuter de nombreux lecteurs, cest le principal reproche que je lui fais.

Nom srie  Gauguin  post le 16/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Difficile pour un amateur de peintures de ne pas plonger dans ce rcit de Li-An qui nous conte les pripties de Gauguin Tahiti ! En effet, lauteure nous prsente une des facettes de lun des plus grands peintres impressionnistes quil nait jamais vcu qui est mconnue du grand public : comment Gauguin a-t-il rellement vcu dans cette le qui nous est prsent habituellement comme paradisiaque ?

Moi qui croyais lire une bd purement biographique et historique, je ne fus pas du du tout sur ce point mais javoue avoir t surpris par la faon dont Li-An raconte les pripties de Gauguin : comme un rcit daventures !

En effet, la vie de cet artiste ne fut pas de tout repos au regard des surprenantes dcouvertes quil fit Tahiti. Il faut dire daprs Li-An que Gauguin avait une me dexplorateur en recherchant sans cesse de nouvelles contres pour tmoigner travers ses peintures de la ralit quotidienne de ces habitants. Gauguin tait aussi un grand amateur de femmes et un temprament curieux.
Cette bd fait la part belle aussi Tahiti (cest encore heureux tant donn la situation de cette histoire !) en nous dvoilant comment cet le se prsentait cette poque, ce qui fait que nous avons l une bd qui devrait combler galement les fans de rcits historiques.

Alors, videmment, prsent de cette faon, je fus conquis par la lecture de Gauguin . Outre son originalit dans la manire de prsenter la vie de ce peintre, jai apprci la bonne narration et lexcellente mise en couleurs de Laurence Croix (coloriste aussi de nombreuses de bds ralises par Brno). Quen au dessin de Li-An, sans en tre fan, je le trouve plaisant sans plus. En fait, je lui reproche de ne pas avoir essay de sapproprier au mieux le style de Gauguin pour en faire une bd totalement imprgne du dessin de cet artiste (un peu comme le fait Gradimir Smudja avec Vincent et Van Gogh ).

Au final, jai apprci la lecture de Gauguin . Jai t charm par la faon dont Li-An conter les pripties de Gauguin Tahiti : comme un rcit daventures ! Ce choix de narration devrait permettre aux lecteurs non fans de rcits biographiques de passer galement un bon moment de lecture en feuilletant cet album.
Une curiosit

Nom srie  Asterios Polyp  post le 15/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce sont les nombreuses critiques enthousiastes des bdphiles qui mont donn lenvie de lire Asterios Polyp . A vrai dire, premire vue, je ntais pas attir par ce comics parce que le dessin ne me plaisait gure. Mais je sais par exprience quil faut savoir mettre de ct cette impression pour apprcier une srie car le scnario et le dessin forment un tout.

Asterios Polyp a t ralis par David Mazzucchelli, cest un auteur que je ne connais pas. Apparemment, il a travaill sur des comics mettant en scne des superhros.
Avec ce prsent album, il change radicalement de thme en concevant son premier roman graphique o le personnage principal est un enseignant-architecte amricain mondialement clbre qui a tout plaqu pour devenir un simple mcanicien automobile dans un bled paum.

Bref, je crois que vous avez compris : David Mazucchelli nous propose une histoire sur un type prnomm Asterios qui a une crise existentielle. Gnralement, jaime bien ce genre de rcit mais quand cest trait sans lourdeur et avec un minimum de cohrence ce qui nest mon avis- pas vraiment le cas avec cet album

Je mexplique : faudra dabord mexpliquer comment un gus qui voit son appartement flamb ne cherche t-il pas rencontrer son assureur pour tre ddommager de ce sinistre (dautant plus que a sest dclench lextrieur de limmeuble) ? Ok, il a des problmes existentielles, il na plus de sous et dsirent refaire sa vie mais alors pourquoi lauteur na-t-il pas mis en scne un personnage qui glisse progressivement et volontairement vers la prcarit au lieu de nous proposer une scne dincendie bidon ? Bon, supposons que a marche
Faudra aussi mexpliquer comment il arrive se faire embaucher tout de suite par un garagiste sans dmontrer quil en a les comptences ? Malgr la (suppose) crise, cest le plein emploi en Amrique ou quoi ? Bon, supposons que a marche
Faut ensuite mexpliquer comment un homme peut se retrouver mcanicien en quelques jours en ne lisant que des bouquins dans une bibliothque Bon, supposons que a marche
Et cette conclusion ? Je ne vais pas mettre de spoilers, quen pensent ceux qui ont lu cet album ? Bon, supposons que a marche
Jarrte l car des incohrences de ce type, jen ai relev encore une bonne dizaine dans ce seul ouvrage !
Il y a quelques semaines, jai rencontr un auteur de bds et nous avons parl de cinmas. A un moment donn, il ma dit Actuellement, les amricains ne savent pas faire des films simples, ils en rajoutent des tonnes , cest exactement a que jai pens en refermant ce livre

Et aprs ? Que lauteur veut nous apporter comme messages travers son personnage ?
Quun couple aux tempraments diffrents ne veut pas automatiquement dire quils se compltent ? Que la vie ne se rsume pas la logique pure et dure (Asterios mapparat comme un homme ayant peu de considration sur les rapports humains, sur les sentiments du moins quand il tait architecte de papier ) ? Que la clbrit fait perdre tout homme la notion de la ralit ? Franchement, je men fous compltement que lauteur puisse mapporter des rponses ce genre de questions ! a me passe entirement par-dessus la tte !

Et aprs ? Est-ce que ce comics ma apport du plaisir sa lecture ? Comme vous pouvez en juger sur ce que je viens dcrire sur ce bouquin, pas vraiment mais je reconnais qu Asterios Polyp mest apparu comme un comics assez attachant parce que jaime quand un rcit me fait ragir de cette manire que ce soit positivement ou ngativement, et parce que sa narration est trs bonne ! En effet, David Mazucchelli intgre dans son rcit beaucoup doriginalit dans la faon de mettre en page les pripties de son personnage principal : il est agrable de constater que, de nos jours, le monde du 9me art continue de nous proposer des bds novatrices ce niveau !
Au fait, parlons un peu du personnage principal : arrogant, goste, pteux, se croyant suprieur on a juste une envie : le tabasser !

Finalement, je ressors de cette lecture avec un avis mitig. A mon sens, ce comics prsente une excellente narration et dun dessin bien en rapport avec le rcit. Cependant, il mest apparu dot dun scnario rempli dinvraisemblances et de squences mlodramatiques/philosophiques trop disproportionnes par rapport aux pripties du personnage. Comme Roedlingen, jai referm ce livre en me disant Tout a pour a
Aprs, il faut voir si vous tes prt mettre prs de 30 euros pour un comics comme Asterios Polys dont vous ntes pas sr que a va vous plaire

Note finale : 2,5/5

Nom srie  Blacksad  post le 20/01/2007 (dernire MAJ le 12/12/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un personnage charismatique, un dessin poustouflant et une ambiance digne des meilleurs polars des annes 50, voila les principaux ingrdients qui font le succs de Blacksad !
Voici mes avis tome par tome dune srie dont chaque album est une histoire complte :

Tome 2 : "Artic Nation" :

Malgr un scnario assez classique, Blacksad est une des bds qui m'a le plus marqu ses dernires annes. Son manque d'originalit dans le scnario est rattrap par des dialogues savoureux, par une intrigue rondement mene et par une ambiance digne des meilleurs polars des annes 50.

Dans "Artic Nation", l'histoire, je dirais plutt l'enqute, se droule dans un milieu qui rappelle le Ku Klu Klan, et a donc pour thme le racisme. Ce sujet est abord de faon originale en faisant la distinction (souvent de manire humoristique) entre les aminaux blancs et noirs. Ce tome marque l'apparition d'un personnage important qui sera prsent dans les autres tomes de la srie.

En fait, le vrai point fort de l'album vient du graphisme exceptionnel et de la mise en page efficace de Guarnido. Il a russi "humaniser" ses personnages animaliers en leur dotant d'expressions faciales criant de vrit (jetez un coup d'oeil la page 55 o on aperoit le visage inquiet de la jeune fille : un des beaux dessins que je connaisse dans le monde du 8me art !).

Ce deuxime tome est, mon avis, meilleur que le premier qui tait dj excellent. Pour moi, l'histoire est plus intressante que "quelque part entre les ombres" car elle reprend un des sujets les plus malsains de la socit actuelle (le racisme). Un must !

Note finale : 5/5


Tome 3 : Ame rouge

Javais eu un avis mitig en lisant pour la premire fois Ame rouge car le scnario me semblait trop dense, une deuxime lecture plus approfondie ma gomm une partie de ce sentiment ngatif.

Ame rouge est un album qui regorge de dtails secondaires. Ainsi, dans cette bd, le lecteur dcouvre une rflexion sur lart, un retour sur lAllemagne nazi, la chasse aux communistes, quelques dcouvertes sur le pass de notre hros et jen passe ! Et pourtant, lintrigue principale est la course aux armements dans une poque qui rappelle normment la guerre froide. Ainsi, jai eu la sensation de me perdre la lecture de cet album par la faute de trop de choses raconter. Une deuxime lecture estompera un peu cette perdition car le scnario est tout de mme bien construit mais diable, pourquoi les auteurs nont pas pris linitiative dallonger cette histoire en au moins deux albums (mme sil faut attendre 2-3 ans pour lire le tome suivant) ?

Graphiquement, Guarnido a pris beaucoup de risques avec cet album. Par rapport aux tomes prcdents, le lecteur sapercevra que lauteur a utilis une mise en couleurs inhabituelle. Ainsi, les tons orangs et bleutres, ainsi que ceux en vert marin apparaissent dans cette bd. Ce qui a eu pour consquence que jai eu le sentiment de me retrouver face un album moins polaristique que les prcdents. Il nempche que certaines planches comme celles des pages n21, 27, 43 et 44 sont vraiment magnifiques ! De mme, jai ador lintroduction base sur une partie de poker. Les personnages de type animalier sont dans lensemble attachants et me sont apparus trs expressifs. Pour ceux qui souhaitent dcouvrir comment Guarnido a ralis ses planches, je leur conseille de feuilleter le hors srie de Blacksad : Lhistoire des aquarelles .

Ame rouge est un album en de du deuxime tome de la srie surtout au niveau du scnario qui, mon avis, fourmille de trop de dtails. Cependant, aprs une relecture, javoue que lensemble demeure tout de mme bien construit et trs plaisant lire. Je suis admiratif devant la volont de Guarnido davoir essay des mises en couleurs plus oses et inhabituelles pour lui, signe que lauteur aime se remettre en question mme quand le succs des deux premiers tomes de Blacksad fut au rendez-vous. Chapeau !

Note finale : 4/5


Tome 4 : LEnfer, le silence

Aprs un troisime tome surprenant o les auteurs nous prsentent une histoire fonde sur la guerre froide, J. Diaz Canales et Juanjo Guarnido nous proposent avec LEnfer, le silence , un album qui reprend plus ou moins les bases du premier tome de la srie Quelque part entre les ombres .

La grosse diffrence de cet album par rapport aux autres tomes de Blacksad est sa situation La Nouvelle-Orlans. Les auteurs expliquent ce choix par leur coup de foudre pour cette ville loccasion dune visite effectue sur place. Il en rsulte une histoire qui fait la part belle au Blues de La Nouvelle-Orlans et la pratique du Vaudou.

Bref, je pense que vous lavez compris, LEnfer, le silence met laccent sur latmosphre si particulire de cette contre au dtriment de lhistoire qui se rsume en quelques lignes. En effet, lenqute policire mene par Blacksad et Weeky mest apparue trs linaire.

Pour le reste, encore une fois, Juanjo Guarnido a fait un magnifique travail sur le dessin (regardez un peu la pleine page sur le carnaval de La Nouvelle-Orlans !). Il suffit de feuilleter rapidement lalbum pour sapercevoir et imaginer quel point cet auteur a peaufin son trait, a ralis de nombreuses recherches sur la mise en page et en couleurs pour raliser cet album ! Aucune mauvaise surprise nest dplorer sur la reprsentation animale des protagonistes et le bdphile dcouvrira de nouveaux visages.

Pour moi, il est clair que sans le coup de crayon de Juanjo Guarnido, LEnfer, le silence aurait t un album banal. En effet, le scnario est sans originalit. De toutes les bds de la srie parues ce jour, jai une prfrence particulire pour Artic-Nation et Ames rouges dont les rcits me sont apparus riches et pleins dintrts.

Note finale : 3,5/5


Hors srie : L'histoire des aquarelles Tome 1

Cest un vritable plaisir de lecture que nous offre Guarnido !

Ce hors-srie de la srie Blacksad est un vrai rgal pour tous les fans de cet auteur, je pense particulirement aux apprentis aquarellistes.
Pour ces derniers, Guarnido na pas hsit mettre, dans ce recueil de recherches, la palette de couleurs quil a utilises pour chaque case reprsente. Il y explique ses choix et nous partage aussi ses angoisses et ses hsitations pour lire les couleurs dfinitives.

Ses commentaires sont trs pertinents et plein de paradoxes aussi. Cest ainsi quon apprend, qu un moment donn, quil avait oubli une notion de base du dessin dans le tome 3 de Blacksad : la profondeur !
Comme un professeur, tout au long du livre, Guarnido rpte sans cesse limportance de la lumire et l'intrt dutiliser le blanc du papier pour illustrer un clat. Ce ne sont que des exemples parmi dautres que lapprenti dessinateur et mme le bdphile-qui-ne-connat-rien--la-couleur auront normment de plaisir feuilleter lhistoire des aquarelles et y dcouvrir quelques secrets de cet auteur.
Il est noter que la plupart de ses esquisses sont paradoxalement trs pousses et pourraient parfaitement convenir une version finale dune bd !

Ce livre est dcidment un grand cadeau pour tous les fans de Blacksad , merci aux auteurs !

Note finale : 5/5


Hors srie : L'histoire des aquarelles Tome 2

Ce hors-srie est sorti loccasion de la parution du 4me album de la srie Le Silence, lenfer , il reprend le mme principe que Lhistoire des aquarelles Tome 1 en nous expliquant comment Juanjo Guarnido a mis en scne et en couleurs le dernier scnario de J. Diaz Canales.

En comparaison avec le tome 1 de lhistoire des aquarelles , lalbum est moins volumineux et par consquent, moins complet. Il en rsulte un hors-srie moins surprenant que le premier album de cette srie.

Nempche, pour les fans de technique de dessins (ce qui est mon cas) et de Blacksad , ce tome restera un incontournable pour eux dautant plus que Juanjo Guarnido nhsite pas nous prsenter les teintes quil a utilises pour raliser telle ou telle case.

Dans ce deuxime tome, la seule grosse nouveaut prsente rside dans la faon dont lauteur a conu les ambiances : il utilise dsormais loutil informatique avant d attaquer la couleur directe.

En conclusion, les lecteurs qui avaient acquis le premier tome de ce hors-srie ne seront gure surpris en feuilletant ce nouvel album : ils retrouveront les explications pertinents de Juanjo Guarnido dans la manire dont il a mis en couleurs son album. Les bdphiles reverront aussi la mme maquette.
A dfaut de mavoir fait dcouvrir de nouvelles choses sur la faon de dessiner de Juanjo Guarnido, je ressors trs satisfait de cette lecture car je considre ce tome comme un trs beau cadeau de Nol (nous sommes en priode de fin danne 2010) : il est rare quun grand diteur publie ce genre de ralisation, merci Dargaud !

Note finale : 4/5

Nom srie  Le Casse - L'Hritage du Kaiser  post le 12/12/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
LHritage du Kaiser est incontestablement lalbum le plus sombre de la collection Le Casse , il a t ralis par deux auteurs qui me sont inconnus : Trevor Hairsine au dessin et Herik Hanna au scnario.

Comme on peut le deviner en lisant le titre de lalbum, le rcit se droule avant la seconde guerre mondiale, le lecteur est invit suivre les pripties dun espion nazi.

Le moins quon peut dire en suivant cette histoire, cest que le personnage principal est un homme extrmement nigmatique ! Et le rcit aussi puisquon ne saura ce que cet espion charismatique voudra que dans les dernires pages ! Pendant tout le long de ses aventures , je me suis demand ce que je voulais cet homme, pourquoi il faisait telle ou telle chose. Dailleurs, certaines de ses actions resteront dans le flou une fois la lecture termine : cest pour a que jen suis ressorti avec un sentiment mitig car jaurais aim savoir davantage sur ce personnage et ceux qui ont cherch lliminer. Lautre raison de mon impression moyenne sur cet album est sur la faon dont cet espion arrive assez facilement se tirer des situations difficiles, la dernire squence ma sidr : sans aller jusqu exprimer des spoilers, je dirai quil ait impossible mon avis- de prendre lidentit dune autre personne de cette faon !

Pour le reste, lambiance malsaine, noire et trange y est particulirement bien transcrite grce au coup de patte et mise en couleurs de Trevor Hairsine ! Pour moi, au niveau graphisme, cet album est le plus russi de la collection grce notamment au le style de cet auteur qui mest apparu trs personnel (les autres bd de cette collection tait soit ralises par des dessinateurs connus ou par des auteurs au style classique).

Bien que je naie pas t convaincu par ce sixime et dernier album de la collection Le Casse , je vous demande vivement lachat de cet assortiment car les bds me sont apparues dans lensemble suffisamment originales et captivantes pour que les lecteurs y passent un excellent moment de lecture.
Mais revenons un peu sur LHritage du Kaiser , mon avis, cette bd aurait pu tre une des meilleures de cette collection si le scnario avait t plus dmonstratif et le personnage principal plus convaincant. Parmi ses qualits, son graphisme et son ambiance particulire mont charm mais pas assez pour que japprciasse pleinement cet album.

Nom srie  Jeronimus  post le 25/04/2009 (dernire MAJ le 05/12/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Avis sur les deux premiers tomes :

Jai attendu le deuxime tome de Jronimus pour me faire un avis plus prcis sur cette srie : ce second album (comme le premier dailleurs) ne ma pas du !
Jronimus ? Cest la deuxime srie du duo compos de Christophe Dabitch (au scnario) et de Jean-Denis Pendanx (au dessin) chez les ditions Futuropolis aprs Abdallahi .

Jronimus ? Cest le prnom dun apothicaire hollandais du XVIIme sicle qui sembarqua sur le Batavia , le dernier navire de la VOC, la trs puissante compagnie hollandaise des Indes orientales, pour fuir sa norme vie.
Cet homme, cest aussi un tre qui souffre de la vie et surtout de la mort de son fils. Ce dernier est dcd en bas ge de la syphilis alors que le couple ne prsentait pas de signe de cette maladie

Le scnario de Christophe Dabitch est donc une histoire vraie : celle de lquipage du Batavia qui fut lobjet de manipulations plus ou moins sordides de la part de lquipage dans lespoir dune vie meilleure. Jronimus Cornelisz semble avoir t lun des acteurs principaux de cette aventure .

Jai ador ce rcit ! Non seulement parce que ce fut un fait rel mais aussi parce que cette srie est truffe de rfrences historiques qui me sont apparues trs enrichissantes sur cette poque.
Ainsi, grce cette bd, jai pu dcouvrir comment le peuple nerlandais vivait au XVIIme sicle, comment le commerce lchelle mondiale tait organis (ce sont les hollandais qui inventrent la bourse et le systme des actionnariats), comment les intellectuels des Pays-Bas (je pense notamment aux clbres peintres hollandais de cette poque) vivaient de leur religion (Jronimus Cornelisz tait un anabaptiste) et pleins de choses encore !
Bref, Jronimus est vraiment une mine dor pour ceux qui voudraient dinstruire sur cette priode !
Je ne sais pas si ces faits se sont rellement passs comme raconts et illustrs dans ce rcit mais je salue bas Christophe Dabitch dy avoir fait des sacres recherches pour concevoir Jronimus !

Quant aux personnages principaux, je les ai trouvs fascinants. Il y a quelque chose en eux qui me donnent lenvie den savoir plus sur leurs passs malgr leurs (trs nombreux !) penchants malsains. Par exemple, Jronimus Cornelitz y est reprsent la fois comme un meneur dhommes charismatique et un tre perdu, nigmatique, hypocrite

Incontestablement, en feuilletant cette srie, le lecteur aura limpression de regarder des tableaux. Il en rsulte que latmosphre des villes hollandaises du XIXme sicle ma semble trs bien rendue. Le mode de vie des habitants, les navires, les paysages y apparaissent criants de vrit (enfin, disons que la reprsentation du monde cette poque mest apparue comme je limagine). Jai galement apprci la faon dont Jean-Denis Pendanx dessinent la peur, la gaiet, la colre -et jen passe !- travers les expressions de ses personnages. Franchement, jai normment aim ce style trs personnel !

Je ne sais pas en combien de tomes est prvue cette srie mais il est sr que jachterai les prochains albums de Jronimus les yeux ferms ! Jy ai ador les faits historiques abords dans cette bd, jy ai appris beaucoup de choses sur le XVIIme sicle notamment sur la faon dont les hollandais vivaient et comment le commerce mondiale sarticulait. Lhistoire de lquipage du Batavia en elle-mme mest apparue comme un rcit dlicieusement dramatique.
A dcouvrir !


Avis sur le troisime (et dernier) tome :

Ce dernier album de la srie confirme lexcellente impression que javais eue pour les deux premiers tomes : cest un rcit historique dramatique terriblement attachant que nous proposent Christophe Dabitch (au scnario) et Jean-Denis Pendanx (au dessin).

Dans ce troisime tome, par la force des choses, la reprsentation des Pays-Bas au XVIIme sicle est pratiquement absente du rcit. Sans vouloir trop vous en dvoiler, lhistoire se droule dans locan indien et nous plongent vers des faits incroyablement terribles et (paradoxalement) assez pertinents par rapport la situation dans laquelle tout lquipage va se retrouver.

En fait, dans cet album, ce sont les ordres de Jronimus qui seront dcrites et dissques par les auteurs : Christophe Dabitch ne nous cache pas ses sentiments ( travers la voix off assez prsent dans lalbum) pour son personnage. Ainsi, pour expliquer le comportement de Jronimus, lauteur pointe le fait que cet homme a gr les siens dune manire comptable pour essayer de les extraire dune situation critique. En clair, Christophe Dabitch pense que Jronimus a t victime dun systme bas sur le profit (le capitalisme) au dtriment du bonheur de tous les tres humains. Mais, dautre part, il est clair aussi que Jronimus fut un tre tourment par sa vie sentimentale gche et par son dsir de sen sortir dignement aprs lchec de la mutinerie. Le lecteur se retrouvera donc devant un rcit mettant en scne un personnage trs complexe et fascinant malgr tous les horreurs quil ait pu commises.

Rien redire au niveau du dessin, cest vraiment du trs beau boulot ! Pour avoir vu les planches originales ralises la peinture acrylique et exposes au festival bd de Saint-Malo 2010, javoue avoir t bluff par la beaut de son travail ! Seul, le manque de lisibilit dans certaines cases peut lui tre reproch et encore !...

Jronimus figure sans problme parmi mes rcits historiques prfrs (Les situations gopolitique et culturelle des Pays-Bas au XVIIme sicle au niveau mondial y sont passionnment dcrites dans le premier tome), jy ai apprci le magnifique dessin de Jean-Denis Pendanx et le scnario de Christophe Dabitch qui nous fait interroger longuement sur les gestes qua commis Jronimus Cornelitz.
Un must !

Note finale : 4/5

Nom srie  Renaissance  post le 27/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cest un ami qui ma prt Renaissance en ces termes : Tiens, cette bd vient dun film , cest bien ? lui demandais-je, Cest une bd assez spciale me rpondit-il. Un rapide coup dil au contenu de lalbum ma fait apparatre un graphisme soign et assez personnel, cest ce qui ma fait dcider de lire aussitt Renaissance .

Le rcit se situe en 2054, une jeune femme scientifique est porte disparue, elle semble avoir t enleve : par qui et pourquoi ? Cest ce que tentent de savoir la police reprsente par Karas et Avalon, la socit qui emploie cette savante.

Rien qu lire ce rsum, on peut dj avoir quelques pistes sur le mobile de cette affaire Quant au scnario proprement dit, javoue ne pas avoir compris tout de suite lutilit de mettre en scne cette histoire dans le futur. En effet, cette histoire mest apparue plus proche dun rcit policier que dun rcit de science-fiction. Dailleurs, jai eu un peu limpression que le dessinateur ntait pas trs laise avec cet univers puisquil a du faire appel Citron pour designer un vhicule.

A mon avis, cette bd souffre dun gros problme de narration. A la base, cette histoire est super simple raconter puisque sa trame est linaire mais les auteurs ont incorpor dans la bd des sauts entre les scnes et des squences de bavardages qui compliquent inutilement la comprhension du rcit.
De plus, le dessin qui a premire vue est de bonne facture ne se rvle pas vraiment adapt la bd tant donn que les personnages sont difficilement diffrenciables. Seul, le choix du noir et blanc mest apparu adquat ce scnario car il y apporte une bonne ambiance de polar.

Il y a de bonnes choses dans cette bd : une ambiance glauque russie, un graphisme disons- spcial entre autres mais tout cela est gch par une narration compliqu et par un dessin qui ne nous permet de bien diffrencier les diffrents personnages au premier coup dil. Bref, Renaissance mest apparue comme un album trs moyen. Dommage car jai senti que les auteurs staient beaucoup investis dans cette bd

Nom srie  Entre les ombres  post le 27/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cest la belle couverture souple d Entre les ombres qui ma donn lenvie de feuilleter cette bd. Ds les premires pages, le ton est donn : Arnaud Boutle, lauteur, nous propose de suivre les pripties dun homme qui se retrouve seul au monde suite une apocalypse.

Le dbut mest apparu trs accrocheur car jai pris du plaisir dcouvrir le quotidien morne et solitaire de ce gus. Par contre, le dnouement ne ma pas sduit car je lai trouv trop ouvert mon got. En effet, je mattendais ce que cet homme se mette rechercher des proches. Je mattendais aussi ce que lauteur nous explique en toute logique comment cet tre sest retrouv seul dans cette ville puisquil insre dans son scnario des passages o le lecteur dcouvrira comment la population sest comporte face la menace . Au lieu de a, ce personnage plonge irrsistiblement dans la mlancolie. Certes, ce choix scnaristique de la part dArnaud Boutle est pourtant pertinent et raliste mais lorsque je lis une bd, je mattends quand mme y voir un message optimiste sur notre avenir (Il y a dj mon avis- trop dinformations ngatives qui envahissent la presse et nos crans comme a !)

Lauteur glisse dans sa bd un message cologique comme quoi la nature tt ou tard reprendra ses droits. L encore, rien de nouveau se mettre sous la dent : tout le monde sait bien que sans entretien, les btiments se laisseraient envahir rapidement et facilement par les espaces verts. Cependant, je salue tout de mme cette initiative dArnaud Boutle car elle permet de mettre dans sa bd de fortes belles squences potiques.

Le dessin est le point fort de cet album, il est complt par une mise en couleurs de toute beaut. Les tons utiliss et le rythme lent permettent de mettre une ambiance dlicate cette bd.

Cest incontestablement une bd dambiance que nous propose Arnaud Boutle, cela a t possible grce au beau travail graphique de cet auteur. Pour le reste, ne vous attendez pas du tout y lire un rcit daction car laccent est mis sur le comportement dun homme qui se retrouve seul du jour au lendemain et sur le retour de la nature dans une mgapole abandonne par lhomme

Nom srie  Les Cahiers (Un rcit-tmoignage d'Igort)  post le 24/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Franchement, je ne mattendais pas du tout lire un rcit aussi srieux et terrible que a ! En feuilletant Mmoires du temps de lURSS, les cahiers ukrainiens , je pensais y dcouvrir des anecdotes rigolotes sur les habitants de ce pays et un carnet de voyage sympa sur cette contre. En fait, cest une bd runissant les tmoignages de ceux qui ont vcu lholodomor que nous propose Igort.

Quest ce que lholodomor ? a se passe dans les annes 1930, cest un programme labor par Staline et son gouvernement pour forcer les ukrainiens accepter la collectivisation. Comment ? En implantant volontairement la famine dans leur pays. Pour quel rsultat ? Au moins un quart de la population ukrainienne fut dcim !

Lalbum se prsente en plusieurs chapitres. A chaque chapitre, une personne raconte comment elle a vcu cette priode dramatique. On y dcouvre aussi comment les ukrainiens ont travers les divers faits (comme la seconde guerre mondiale, lexplosion de la centrale nuclaire de Tchernobyl), rformes et gouvernements jusqu nos jours le moins quon peut dire, cest que lUkraine est loin dtre pays moderne, il est loin aussi le temps o on disait que ce pays est le grenier bl de lEurope. Le lecteur y distinguera comment, aujourdhui, les ukrainiens vivent la capitalisation de leur nation et les effets de la radioactivit.

Je savais quil stait pass quelque chose de grave en lURSS lorsque Staline tait au pouvoir mais je ne savais pas que ce fut ce point terrifiant pour le peuple ukrainien. Quand je pense que tout cela sest droul dans lindiffrence quasi gnrale des autres nations, a donne une ide du comportement des politiciens et des populations cette poque. Donc, la lecture de cette bd me fut salutaire : je vois dsormais dun il nouveau le peuple ukrainien, mes opinions sur Staline et lURSS ont aussi chang. Il faut aussi remercier Igort davoir conu cet ouvrage car en runissant tous ces rares tmoignages, il contribue faire en sorte que personne noublie ce gnocide (oui, ce mot nest pas trop fort !) dont furent victimes des millions dukrainiens.

Deux choses mont tiqu en lisant cette bd :
- Je naime pas trop ce genre de dessin mais je reconnais que le trait dIgort colle bien au rcit surtout au niveau de la mise en couleurs dont les tons sont rougetres et bruntres.
- La narration en voix off y est trs prsente. Souvent, jai eu limpression de feuilleter un roman car de nombreux dessins ne servent qu illustrer les propos de lauteur. Jy ai constat galement la prsence de beaucoup de fautes grammaticales et de vocabulaires.

Ce premier tome des Mmoires du temps de lURSS mest apparu trs intressant lire. Cette bd contentera les lecteurs qui sont intresss par les rcits historiques mme lorsquelle relate des faits qui se sont passs dans un pays tranger.
Je doute fort que les bdphiles qui napprcient gnralement pas ce genre de rcits trouveront leur bonheur en feuilletant cet album dautant plus que lauteur y raconte un terrible drame national avec toute la gravit qui se doit avec.

Nom srie  Base Neptune  post le 20/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mmmm que dire sur Base Neptune ? Pas vraiment convaincu par le scnario mais il rgne une ambiance tellement particulire dans cette bd que jen conseille tout de mme la lecture.

Base Neptune est le deuxime album de Renart, cest un rcit de science-fiction qui se situe entre Neptune et Pluton. Lhistoire met en scne des Neptuniens et des Plutoniens qui se combattent. Le personnage principal est un espion Plutonien qui sest infiltr dans une base Neptunien afin dy dcouvrir et dy dmanteler leur arme fatale

Avec un tel scnario, le lecteur peut sattendre assister des batailles dantesques dignes de La Guerre de toiles , il nen est rien ! En effet, laction est centralise sur la base Neptunienne. Bref, il sagit dun huis-clos assez inquitant o lambiance est lourde et o nombre dvnements resteront inexpliqus. Sur ce dernier point, il serait dommage que lauteur et son diteur ne prennent pas linitiative de publier dautres albums se passant dans cet univers imagin par Renart car il y a, apparemment, pas mal de choses raconter !

Quant au rcit proprement dit, javoue quil ne ma pas convaincu par lextrme facilit laquelle lespion a pu sapprocher du roi Neptunien et par son dnouement qui ma sembl guignolesque.

Nempche, jai vachement apprci la faon dont Renart a mis en place une atmosphre oppressante son rcit. Je veux dire par l que quand je dcouvre une ambiance de ce type dans une bd, dhabitude, jabandonne la lecture alors que l jai plutt eu lenvie de connatre sa suite.

Le graphisme ? On dirait du Frdrik Peeters, il y retrouve le mme trait pais et la mme manire de pauser les scnes pour se centraliser le comportement des personnages. La mise en couleurs contribue beaucoup de donner cette atmosphre lourde.

Base Neptune est ce que jappelle une bd dambiance , cest un album qui se focalise beaucoup sur ltranget du scnario et sur sa situation dans un huis-clos. La mise en couleurs qui emploie des tons bleutres contribue beaucoup rendre une atmosphre lourde au rcit. Base Neptune est une bd qui ne ma donc pas totalement convaincu mais Renart, vu son jeune ge et ce quil a montr avec cet album, est incontestablement un auteur suivre

Nom srie  Le Joueur  post le 20/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je pensais avoir affaire une bd dite chez Futuropolis en la voyant : mme maquette, mme papier pais, dessin personnel complt par une mise en couleurs laquarelle et pagination consquente. Seul, le prix de cet album apparat moins lev que la plupart des bds publies chez Futuropolis. Au fait, cest quoi cette ralisation ? Cest Le Joueur scnarise par Stphane Miquel et dessine par Loc Godart, et cest publi chez Soleil (Drle de politique ditoriale de la part de Soleil tant donn que cet diteur a des parts chez les ditions Futuropolis ).

Les auteurs nous proposent un rcit se situant au tout dbut du XXme sicle. Les casinos servent de dcors cette histoire o des imbroglios financiers simplantent dans une famille daristocrates russes. Le personnage principal est un homme qui par amour pour sa belle va se retrouver mler aux histoires dargent et la zizanie ambiante de cette riche famille

Oulala ! Quand on lit un album de ce type, on peut se dire que la vie est vachement complique ! Non pas parce que le scnario de Stphane Miquel (adapt dun roman de Fdor Dostoievski) est dur suivre mais parce que les protagonistes sont (trs) tourments. La passion, la contradiction et largent sont les maitres mots de ce rcit. Le rsultat donne un album qui se concentrent sur le destin des diffrents personnages, o lambiance est paradoxalement lourde et gaie (cela est probablement du lapparition de la matriarche et aux squences dans le casino) la fois. En tout cas, je ne me suis pas ennuy en suivant les pripties de cette famille bizarrode !

Jai vachement apprci le coup de crayon de Loc Godart non pas parce quil fait partie de mon panthon au niveau du dessin mais parce que je le trouve parfaitement adapt au rcit. Il est assez rare de voir une symbiose excellente entre le graphisme et le scnario dans une bd et ce duo dauteurs montre que cest possible ! Chapeau les artistes !

Cette bd possde un charme fou ! Elle prsente un rcit solide et dense, des personnages attachants et un dessin en totale adquation avec ce scnario et pourtant, je ne mets pas au moins 4 toiles cet album ! Mes seules explications cette notation se situent probablement au fait que je nai jamais t attir par les casinos et parce que, malgr sa situation au XXme sicle, les auteurs ne font pratiquement jamais allusion au contexte historique de cette poque.

Note finale : 3,5/5

Nom srie  Le Casse - Gold Rush  post le 16/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quoi de plus normal de situer un casse au Far-West ? Cest ce que nous proposent Luca Blengino (au scnario) et Antonio Sarchione (au dessin) en concevant le 5me album de cette collection.

a se passe au tout dbut du XXme sicle, Mac, un repris de justice cherche mettre en place une petite bande, son but ? Se rendre dans une petite ville au bord des montagnes rocheuses pour y drober la plus grosse ppite dor du monde ! Mais, rien ne sera de tout repos car son propritaire nomm Zondrick rgne en maitre dans ce bled et veille jalousement son trsor

Cest un rcit bien construit au scnario solide et dot de rebondissements que nous prsentent les auteurs et pourtant je nai pas beaucoup accroch cette histoire. Mon grand reproche concerne les personnages qui manquent mon avis- de charisme. Jamais dans ce rcit, je nai ressenti dmotion pour les protagonistes. Jamais aussi, je nai vraiment vibr face aux pripties vcues par cette bande de gangsters. Tout cela naurait pas t trop pnalisant pour moi si le dessin mavait plu, hlas, ce ne fut pas le cas

Certes, les dcors sont fouills et les personnages sont facilement identifiables au premier coup dil dans cette bd mais le trait de Antonio Sarchione mest apparu froid et trs impersonnel. Certes, la mise en page est are et le choix des cadrages est pertinent mais tout cela est assez classique.
Dans ce rcit, il ny a pas de gros plan sur les personnages (genre zoom rapproch sur les yeux dun personnage pour nous faire ressentir sa peur) ni de scnes vraiment cinmatographiques o on se sent vraiment au cur de laction (quand les protagonistes utilisaient des explosifs par exemple, pourquoi les auteurs nont-ils pas employ des grandes cases ?).

Je pense que les lecteurs qui sont amateurs de westerns spaghettis ce qui est mon cas !- resteront sur leur faim en lisant Le Gold Rush car il ny a aucune scne qui mait donn des frissons. Pire, les personnages ne me sont pas apparus attachants.
Cependant, le scnario est bien construit et devrait tout de mme contenter les bdphiles qui sont mon avis- fans de rcits policiers plutt que d'histoires mettant en scnes des cow-boys

Nom srie  L'affaire Dominici  post le 14/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis procur LAffaire Dominici en souvenir de lexcellent feuilleton du mme nom en 2 ou 3 parties qui avait t prsent la tlvision franaise (avec un excellent Michel Serrault dans le rle principal) il y a pas mal dannes, javais t impressionn par le grotesque acharnement du commissaire charg de lenqute et par le temprament brut de Gaston Dominici qui a t apparemment condamn tort du meurtre dune famille anglaise de passage en Provence.

La scne se passe en 1952, une jeune fille et ses parents anglais sont retrouvs morts sur la route de Provence proximit de la Durance. Aussitt, des soupons se reposent sur la famille Dominici dont le domicile du patriarche est situ proximit du drame. Le commissaire Sbeille de la police marseillaise est charg de retrouver le ou les meurtriers. Tout au long de son enqute, il ne cessera de sacharner sur Gaston Dominici et ses enfants Et pourtant, on ne saura jamais le mobile de ces homicides, on ne saura jamais non plus si cest vraiment les Dominici sont rellement les coupables alors que les indices et les tmoignages taient trs contradictoires !

Jai t capt par la lecture de cet album jusqu son dnouement qui tombe totalement plat ! Pourquoi diable Pascal Bresson (au scnario) et Ren Follet (au dessin) nont-ils pas t plus loin dans la recherche de la vrit sur le meurtre de cette famille anglaise ?! Je me souviens du tlfilm qui concluait sur lhypothse dun rglement de compte entre anglo-saxons car le pre tait un important directeur dune grosse socit, le ou les meurtriers auraient profit du priple de cette famille en France pour labattre. Dans la bd, il ny a aucune recherche, les auteurs se cantonnent sur lenqute du commissaire Sbeille jusqu la condamnation de Gaston Dominici, point final ! Il ny a pas dpilogue dans cette bd qui aurait pu nous clairer davantage sur les tares de cette affaire.

Pour le reste, le rcit est tout de mme trs captivant suivre ! Et le lecteur comprendra que Gaston Dominici a voulu protger toute sa famille en reportant toutes les accusations sur lui, du moins dans la version que nous prsentent les auteurs. Je trouve que le dcoupage est excellent, la mise en page est assez are, le nombre de cases par planche nest pas excessif et par consquent, a permet la bd de prsenter une bonne lisibilit.

Jaime beaucoup le coup de patte de Ren Follet mme si par moment, jai prouv du mal bien distinguer au premier coup dil qui est le personnage prsent. Cependant, ceci nest quun pinaillage de ma part tant donn la bonne qualit graphique de lensemble de lalbum. Lutilisation dun lavis en noir et blanc est particulirement justifie par ce scnario, cette colorisation permet de crer une ambiance pesante et tendue au rcit, elle permet aussi de se plonger dans les annes 50 comme si on regardait un bon vieux polar.

Il aurait fallu une bonne conclusion cet album pour que je lapprciasse pleinement, il est dommage que le scnariste nait pas t plus loin dans ses recherches sur cette affaire ou nait pas propos les autres hypothses sur le meurtre de cette famille anglaise qui avaient t prsents par des journalistes.
Pour le reste, tout est nickel pour moi : le rcit est passionnant, lambiance lourde est bien rendue et le dessin de Ren mest apparu trs convaincant jusqu cette conclusion bcle

Nom srie  Barracuda  post le 13/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Enthousiasm par les commentaires de nombreux bdphiles ayant aim le premier tome de Barracuda , je me suis pratiquement prcipit pour macqurir cet album ! Il faut reconnatre aussi que la prsence de Jrmy Petiqueux, coloriste de la superbe srie Murena , en tant que dessinateur de Barracuda ma hautement motiv cet achat.

Cest une histoire de pirates (on ne sait pas quelle poque que a se passe mais ce nest pas trs important) que nous prsentent Jrmy Petiqueux et Jean Dufaux. Les hros du rcit se nomment Blackdog , le capitaine du Barracuda , et son fils Raffy . Ces personnages se partagent la vedette avec Emilio et Maria, deux adolescents quils ont capturs suite labordage dun navire espagnol. Devenus esclaves, ces deux enfants ont t vendus bon prix des hommes plus ou moins scrupuleux ds leur retour sur terre Mais Blackdog a dautres projets en tte dont celui de retrouver le plus gros diamant du monde suite la dcouverte dune carte de trsors et la capture de riches hritiers bord du navire que son quipage a abord

Que dire du scnario de ce premier tome de la srie ? La plupart des ingrdients qui composent mon avis- une bonne histoire sur les pirates se retrouvent dans cet album : un capitaine nigmatique, des grandes gueules, une bataille navale, des belles femmes (bin oui quoi !) fortes en temprament, du sang, de la poussire, des passes darme et jen passe. Il y manque juste un peu dhumour, des trahisons et des bonnes squences piques que se racontaient les flibustiers.
Et pourtant, malgr tout cela, je suis ressorti un brin du de ma lecture

La faute des comportements vachement irrationnels de la part des protagonistes surtout de la part de Maria qui se prsente malgr son (trs) jeune ge comme une femme mature, se laisse dvoiler sa nudit au public bien quelle ait t leve dans une riche famille et quelle ait t duque sous les principes de la religion chrtienne Et je ne vous parle pas de lhomme qui a achet Emilio un prix exorbitant alors que sa demeure tombe en ruine Sur ce dernier point, jespre bien que Jean Dufaux aura une explication nous apporter par la suite sur le comportement de ce chevalier comme je souhaite une rponse la prsence de la riche famille sur le navire espagnol. Et je ne vous parle pas du temprament de Raffy qui est loin de possder le charisme qu'on attend pour un personnage principal

Je me range au concert de louanges des autres bdphiles sur le dessin de Jrmy Petigueux dont on sent un certain parrainage en la personne de Philippe Delaby, dessinateur de la srie Murena laquelle Jrmy participe en tant que coloriste. Personnellement, je trouve que le coup de patte de Jrmy Petiqueux est lgrement en retrait de Philippe Delaby mais il faut reconnatre quil assure pour un premier album !

Ce premier tome de Barracuda mest apparu distrayant mais il comporte des invraisemblances et des squences inexpliques qui mont gch cette lecture.
Javoue que jattends avec grande curiosit le prochain album de la srie car cette introduction se passe la majeure partie du temps sur terre et son dnouement laisse deviner que la prochaine bd se droulera en mer avec comme personnage principal Blackdog qui est plutt effac dans ce premier rcit : je men rjouis davance car les comportements de Maria et de Raffy dans ce prsent album mont gonfl
Bref, jattends de voir comment va voluer la suite des aventures du pirate Blackdog pour me prononcer dfinitivement sur mon conseil dachat ou non de cette srie

Nom srie  La Dynastie des Dragons  post le 11/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Vraiment pas mal cette nouvelle srie dEmmanuel Civiello ! En tout cas, La Dynastie des Dragons est cent fois mieux que celle quil avait ralise avec sa compagne Hlne Herbeau, je faisais bien entendu la comparaison avec Mamma Mia .

Pour la petite histoire, ce couple dauteurs sest install en Asie depuis maintes annes. Hlne Herbeau en a donc profit pour sintresser la culture de ce continent, et en a logiquement concoct un scnario bas sur les lgendes chinoises et sur lhistoire de ce pays.

En fait, le lecteur suivra le destin du fils de lempereur Song (territoire des Hans) qui a t envoy chez les Tangoutes. Lenfant a t sacrifi par le roi afin de calmer la colre du dragon Ying Long suite la capture dun phnix, animal sacr et immortel. Le bdphile suivra aussi la destine dune femme Hans qui fut marie contre son bon gr lambassadeur Zhao Bao Ji, un Tangoute

Sil est vrai que le scnario de ce premier tome de La Dynastie des Dragons est difficile suivre, croyez-moi, a vaut le coup de saccrocher cette histoire car il aborde avec prcision il me semble- et avec passion le pass de la Chine. Si je dis a, cest parce que je suis fan de rcits historiques et par consquent, jaime quand je dcouvre de nombreuses informations sur le pass dune civilisation et de personnages qui ont marqu leur poque. Le rcit dHlne Herbeau mest apparu intressant, passionnant et riche en renseignements sur la conception de ce grand empire qui est devenu par la suite la Chine telle qu'on la connat de nos jours.

Certes, dans cette bd, il est ardu de retenir les noms des diffrentes contres et des personnages mais il faut se convaincre quon a affaire un rcit qui met en scne des protagonistes et des territoires qui ont rellement exist ; par consquent, il aurait t mon avis- irrespectueux de simplifier les appellations sous la seule excuse que ces dernires ne sont pas communes notre culture occidentale.

Que penser des diffrents personnages ? Pour moi, deux d'entre eux sortent du lot dans ce premier tome de la srie : lempereur Song et la femme de la deuxime partie de la bd. Le premier personnage est captivant par son acharnement acqurir limmortalit, et le second par sa douceur et sa tnacit rester une femme Song. Pour le reste, il est vrai quil est difficile de sattacher aux protagonistes secondaires car ils disparaissent assez vite du rcit malgr les 70 pages que compte la bd. A noter que le clbre juge Bao fait son apparition dans ce premier tome !

Quant laspect fantastique de ce scnario par la prsence de dragons et dun phnix, que ceux qui dtestent ce genre de rcit se rassurent ! Lexistence de ces cratures ne dnature pas laspect historique de cet essai dHlne Herbeau ; au contraire, ils lui apportent une petite touche surnaturelle qui a contribu mintresser la fable chinoise prsente par lauteure dans ce prsent album.

Le graphisme dEmmanuel Civiello sil est de haut niveau mest apparu un peu en de de ce quil faisait sur La Graine de folie : Certaines perspectives comme sur lattaque des Tangoutes (page 22) mont sembl peu convaincantes, jy ai not aussi quelques visages exagrment dforms. Cependant, il faut reconnatre que le travail dEmmanuel Civiello est tout de mme impressionnant au vu des 70 pages qui forment ce premier tome ! Pour moi, cet auteur est un des auteurs les plus dous de sa gnration et une de mes rfrences dans lillustration : quelle beaut dans sa mise en couleurs ! Quelle inventivit dans sa mise en page (jetez un coup dil aux pages 58-59 !) ! Quelle prcision dans son dessin (page 48 ) ! Un vrai rgal sur le plan visuel !
Un dernier mot sur la reprsentation des personnages : vu la prsence de trs nombreux protagonistes dans ce premier tome, il me semble assez difficile pour un auteur de bien les faire distinguer au premier coup dil mais je trouve quEmmanuel Civiello sen est bien sorti (il ne pouvait pas par exemple raser ses personnages tant donn que ctait la coutume de lpoque que les chinois aient des moustaches ou des barbichettes !).

Certes, il faut tre bien veill pour lire ce premier tome de La Dynastie des Dragons car le rcit est dense, les personnages sont assez durs reconnatre au premier coup dil et les dnominations des protagonistes ou des lieux sont difficiles retenir. Cependant, il serait dommage de passer ct de cet album car le scnario mest apparu trs intressant et passionnant. De plus, le dessin dEmmanuel Civiello est mon avis- tellement envoutant quil serait injuste de ne pas faire un effort de comprhension sur le scnario. En tout cas, moi, jattends impatiemment le prochain tome !

Nom srie  Page noire  post le 02/11/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un petit polar publi par Futuropolis ? Je suis curieux de voir a tant donn que cet diteur est plutt spcialis dans la production de romans graphiques ! Ce sont Frank Giroud et Denis Lapierre qui se sont activs au scnario accompagn de Raph Meyer au dessin : autant dire que ce ne sont pas des auteurs inconnus pour tous ceux qui lisent rgulirement des bds !

Page noire nous propose de suivre les pripties de Kerry Stevens qui essaie tout prix de connatre lidentit de Carson Mc Neal. Ce dernier est un crivain succs mais il a particularit de ne stre jamais montr en public et de ne jamais avoir accord une interview quiconque. Cependant, Kerry Stevens a eu la chance grce ses relations professionnelles de lire une partie du dernier roman de Carson Mc Neal, bien avant sa sortie officielle. Dans ce livre (et aussi, dans ce prsent rcit), les lecteurs suivront la vie assez tumultueuse dAfia Maadour

Il faut reconnatre que le scnario de Page noire est trs bien construit, trs bien conu je dirais mme que cest TROP bien pens mme ! Car, tout cela manque normment de spontanit, de naturel dans ce rcit ! Jai du mal croire que le personnage principal, c'est--dire lcrivain, ait men tout le monde du bout des doigts sans anicroche ce point-l ! A moins de sappeler Dieu, ce mec a une chance pas possible ! Comment tre convaincu quil a pu pratiquement tout connatre de la vie dune des hrones tout en ayant t des centaines voire des milliers de kilomtres delle ?

A part a, javoue que cette histoire ma tout de mme fait accrocher sa lecture jusquau bon deux tiers du rcit : le rcit tait passionnant, les personnages taient vraiment intressants Aprs, le derniers tiers du livre, je le sentais venir avec cette rvlation qui ne ma pas convaincu.

Graphiquement, Ralph Meyer utilise deux types de dessin pour cette bd : un style assez simple et proche de la ligne claire pour accompagner les pripties de la journaliste et de lcrivain ; et un style plus actuel, voire plus informatis , pour suivre les aventures dAfia Maadour, lautre hrone. Pour tre franc et bien que je sois plutt rticent contempler les dessins raliss sur ordinateur, je prfre ce style, du moins ce que Ralph a t capable de concevoir avec cet outil. Le style utilis pour les squences lies la journaliste mest apparu trop dpouill, je nai pas aim par exemple la faon dont lauteur reprsente les personnages situs larrire plan (les visages sont trop schmatiss mon got).

Sans ce final, jaurais hautement apprci Page noire . Jusquau deux tiers de la lecture, jai t emball par cette histoire, les personnages taient vraiment intressants. Mais ce final enfin, bref, tout ceci est pour vous avouer que jai t du par mon feuilletage de Page noire

Nom srie  Tranches de ville  post le 31/10/2010 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Jai dcouvert la srie Tranches de ville loccasion du festival BD de Darntal 2010. Nicolas Sterin, lauteur, tenait un stand dANBD pour un concours organis en partenariat avec une banque bien connue chez nous.

Tranches de ville ? Ce sont des strips humoristiques en deux ou pages o le lecteur dcouvrira les aventures de Polte qui rside Dieppe (commune de Haute Normandie).

Lhrone est une vieille femme au caractre bien tremp (Une sorte de Tatie Danielle mais en plus sympa quand mme !), elle est accompagne dans ses pripties par des personnages eux-aussi dots de forts tempraments mais bon, peu importe, pourvu quon se marre ! Et l, chapeau lauteur ! Parce que je me suis surpris plusieurs fois tre pli en deux de rires devant les pitreries de Polte ! Et dire que lauteur a puis dans les conversations des dieppois et des parisiens pour concevoir ses rcits, y a de quoi tre hallucin de voir autant doriginalits dans la connerie, que de nouvelles blagues lies notamment lcologie et aux nouvelles technologies de linformation voient le jour rgulirement et cest tant mieux !

Huit tomes sont sortis ce jour, je suis agrablement surpris que lauteur soit aussi prolifiques et quil arrive trouver rgulirement de nouveaux rcits comiques. A noter que des auteurs connus comme Lewis Trondheim ont gliss des clins dil sous forme de ddicaces dans certains albums.

Graphiquement, cest de la ligne claire que nous propose Nicolas Sterin, je naime pas ce type de dessin mais bon, passons car je reconnais que ce style suffit amplement pour ce genre dhistoires dautant plus que les personnages sont tout de suite identifiables et quon se croirait vraiment Dieppe, ville o se droulent les pripties de notre hrone.

Sympa, personnages assez attachants, franchement marrante et compose de rcits originaux, Tranches de ville est une srie que je vous conseille vivement de feuilleter. A dcouvrir !

Nom srie  Pluto  post le 04/08/2010 (dernire MAJ le 31/10/2010) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avis sur les 4 premiers tomes :

Fait exceptionnel : jai achet les quatre tomes qui composent actuellement la srie Pluto ! Bin quoi ? Oui, vraiment, cest incroyable de ma part ! Car, en gnral, je naime pas les mangas sauf ceux dessins par Jiro Taniguchi. Alors, pourquoi ai-je acquis les albums parus ce jour de cette srie ? cause des nombreux avis positifs posts a et l sur ce site pardi ! Et aussi, parce que japprcie le coup de patte de Naoki Urasawa. Et enfin, parce que je sais que cette srie sera termine au bout de seulement huit tomes (Ouf ! Comme a, a ne sera pas une srie rallonge !) !

Pourtant, les deux premiers tomes de Pluto ne mont pas emball, il a fallu attendre le troisime de la srie pour quenfin je sois convaincu par lhistoire !

Les tomes 1 et 2 ? Disons que ce ne sont que lintroduction de ce manga. Je nai pas t sduit par lide que les robots puissent avoir les mmes lois que les hommes au point de se marier entre eux et davoir une soi-disant vie familiale ! Je sais que les japonais sont en gnral trs fascins par la robotique mais pas au point de les considrer comme des tres humains, compltement givrs les mecs ! H ! Encore heureux que lenqute sur le meurtre de savants et la destruction des robots les plus puissants du monde me fascine malgr quelques longueurs : elle est trs bien mene et ces squences permettent de mieux cerner le comportement de chaque protagoniste.

Et puis vint le tome 3 qui nous propose une rflexion intressante, philosophique et pertinente sur la place des robots dans la socit. Je nen dirais pas plus car je risque de vous dvoiler des spoilers, juste que cet album mest apparu comme le plus captivant des 4 tomes qui ont t sortis ce jour. Cest ce troisime pisode qui me motive continuer lire Pluto !

Le quatrime tome reprend un peu la trame des deux premiers albums o lenqute prend le pas sur la rflexion, il semble annoncer la venue de combats piques entre le bien et le mal : jespre tout simplement que lon ne retrouvera pas dans les albums suivants les mmes batailles sans fin et ridicules que dans les dessins anims japonais !

Au fait, pourquoi avoir appel cette srie Pluto ?! Ma premire raction en voyant ce titre fut de lassimiler un rcit sur le chien de Dingo ! ils auraient pu mettre lappellation Pluton tant donn que cest le bon nom donn au dieu des enfers dans la mythologie grecque

Jai apprci le coup de patte de Naoki Urasawa, je le trouve lisible et les dcors me sont apparus de toute beaut. Jai apprci le fait que les personnages soient exempts dexpressions exagres. Bref, cest vraiment trs agrable contempler. Juste une chose pour moi qui nest pas habitu lire des mangas : les premires pages en couleurs sont mon avis- vraiment russies, pourquoi lditeur et lauteur ne sortent-ils pas une version colorise de Pluto mme un tarif double de celui de ldition actuelle ?

Malgr une introduction qui mest apparu longue et peu convaincante sur le statut futuriste des robots, jai pass un bon moment lire Pluto . Cette apprciation positive, je lai ressentie la lecture du troisime tome qui nous prsente une rflexion intressante sur la robotique et ses rapports avec lhomme. Pour le reste, lenqute sur lassassinat des diffrents protagonistes et sur la destruction des robots les plus puissants ma fascin. Le dessin de Naoki Urasawa est mon avis- trs agrable contempler.
Bref, jattends la suite avec impatience !


Avis sur le 5me tome :

Je pensais que le troisime tome avait influ un nouvel lan la srie : je me trompais ! Aprs lecture de ce nouvel album, le constat est clair pour moi : quest ce que cest long !

Ok, on ne peut pas reprocher lauteur de poser ses personnages et dvelopper ses rflexions sur la facult des robots prendre en main leurs destins. On ne peut pas nier aussi quil sait efficacement grer le suspens, mettre en place ses pions comme sil faisait une partie de jeux dchecs mais quest ce que a traine !
Cest simple, depuis le dbut des aventures de l'inspecteur Gesicht et des robots les plus puissants du monde, jai limpression que a navance pas normment, que je nai pas appris grandchose et quon pourrait rsumer ce scnario en quelques lignes !

Il y a une chose qui ma intrigu au fil de ma lecture : cest la dsignation dun royaume qui serait lorigine de larme destructive. Ce royaume, cest la perse ; autrement dit : lancienne appellation de lIrak et de lIran runifis a ne vous choque pas ?

Bon, malgr ces reproches, je dois avouer que ma curiosit na pas baiss dun ton et que, par consquent, je suivrai les prochaines pripties de ce super flic . Allez, courage, il ne me reste que deux (longs) tomes pour enfin voir le bout de ce rcit : heureusement car il est clair que je naurai pas tenu le coup sil fallait lire une douzaine dalbums !

Page prcdente Page Prcdente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 44 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque