pub
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4544 avis et 841 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Autoroute sauvage  posté le 08/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aime bien ces ambiances apocalyptique sur un monde de désolation après un immense cataclysme. On retrouve un peu nos repères grâce à des symbole comme la Tour Eiffel ou encore cette autoroute qui part de la capitale vers le sud et bord de mer. J'avoue avoir été bluffé par ces paysages étonnant de réalisme. Un très bon point pour le graphisme qui m'a séduit.

C'est vrai que c'est assez bestial et sauvage comme bd mais j'avoue que j'aime cette simplicité dans l'action. On ne s'ennuie jamais avec un héros fort du muscle et une jeune écervelée prête à tout pour retrouver sa soeur disparue. On va à l'essentiel. La Terre est désormais réduite à une régression barbare qu'on aurait du mal à imaginer.

C'est une très bonne réalisation dans un genre road-movie à la Mad Max mais à la française. Les deux tomes que j'ai lu ne donne qu'une seule envie: découvrir le troisième et dernier volume. C'est correctement réalisée et c'est efficace.

Nom série  L'Homme de l'Année - 1886  posté le 08/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans l'ensemble, j'ai bien aimé le déroulement de ce récit qui nous délivre le secret de l'un des monuments les plus mondialement connu à savoir la Statue de la Liberté. On l'oublie souvent mais c'est un cadeau de la France aux Etats-Unis d'Amérique.

On se souvient que c'est également la France qui les a aidé à gagner leur guerre d'indépendance contre les Anglais. J'avoue avoir du mal à cerner de nos jours les liens si proches de ce pays avec l'Angleterre. Mais bon, nos alliés sont venus nous défendre deux fois contre l'envahisseur dans le passé. La reconnaissance est bien là.

C'est à l'entrée de la ville alsacienne de Colmar que ml'on trouve une réplique moins grande certes de la Statue de la liberté car c'est de là que vient le sculpteur Auguste Bartholdi et sa famille. On aura grandement l'occasion de voir sa mère gérer ses relations intimes alors qu'il a dans la quarantaine. On va découvrir également d'autres femmes mais une seule aura le visage de Miss Liberty.

A noter une erreur de datation presque impardonnable à ce niveau d'édition. On sait que ce monument a été initié en 1865 et livré en 1886 à New-York. Le gros du récit qui nous est conté dans cet album se situe en 1875. Or, vers la fin, on fait un bond de soi-disant 15 ans plus tard alors que la Statue est toujours dans la rue de Chazelles à Paris. Cherchez l'erreur !

Mise à part cela, c'est une lecture assez simple avec peu de dialogue. Bartholdi nous apparaît comme un homme qui doute beaucoup de son talent et qui est trop souvent dans les jupes de sa mère mais qui parvient enfin à se libérer. Oui, c'est également cela la liberté éclairant le monde.

Nom série  L'Homme de l'année - 1666  posté le 06/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’avoue avoir appris plus de chose sur le grand incendie qui toucha la ville de Londres en 1666. Il est vrai que c’est toujours consternant de voir sa maison partir en flamme. En l’occurrence, c’est presque 14000 habitations qui ont été détruit entrainant près de 200.000 sans-abris. Le bilan humain serait seulement d’une douzaine de morts. Il est vrai qu’on a du mal à croire à de tel chiffre.

Il faut dire que c’est le boulanger du quartier et accessoirement travaillant pour le roi (ce qui peut servir) qui est le véritable responsable de ce carnage et qui ne sera jamais inquiété. Pour autant, c’est le français de passage qui sera rendu comme responsable et pendu pour satisfaire à la vindicte populaire. On en retient surtout une profonde injustice.

Sur le déroulement des faits, il est assez précis. Cependant, il manque le plus important : comment les gens sont venus à bout de cet incendie géant qui a même détruit la cathédrale Saint-Paul ? Il manque un passage crucial. Cela fait un peu défaut à la compréhension de ce récit pourtant assez détaillé. Pour le reste, c'est quand même assez intéressant de suivre tout ces personnages face à une tragédie collective. On retrouve tout les qualités et défaut de l'être humain entre lâcheté et courage.

Nom série  L'Odeur des garçons affamés  posté le 05/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Rien que le titre est déjà en soi assez attirant car il intrigue. On se demande quelle est cette odeur et pourquoi ils sont affamés ? Ont-ils subi une famine ou une diète imposée ? Comment vont-ils réagir ? Autant de question qui ne trouveront certainement aucune réponse si on fait fausse route. Bref, il existe des bds qui d’emblée procurent une certaine fascination et elle en fait partie.

Le chemin emprunté sera celui de la conquête de l’Ouest à la fin de la guerre de Sécession pour s’ouvrir à de nouveaux territoires qui offrent de belles perspectives. Il s’agit d’explorer, de quantifier, de répertorier et ceci en plein territoire hostile peuplé de comanches. Mais après tout, ils sont chez eux comme on pourrait dire on est chez nous.

Ce que j’ai aimé dans cette œuvre, c’est le fait qu’il y a un trio totalement improbable entre trois personnages que l’on va découvrir peu à peu. Les dialogues sont exquis mais c’est surtout le fait que le récit prend son temps pour installer une certaine ambiance. Il y a certes des scènes d’action dont certaines à couper le souffle. Mais c’est subtil et on arrive progressivement aux révélations après de fausses pistes. Le final sera d’ailleurs une apothéose réussie.

Que dire du graphisme ? Le dessin est d’une clarté absolue comme je les aime. Il y a un côté où l’on succombe au charme du trait et des couleurs vives de ces plaines endiablées. Oui, à la fin, on arrivera à ressentir l’odeur des garçons affamés et cela ne sera pas forcément dans la dentelle. C’est plus qu’un simple western !

Nom série  Détails d'une vie brésilienne  posté le 05/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’aurais pu mettre 3 étoiles de manière tout à fait objective pour ce travail mais je n’ai guère senti le moindre intérêt à ma lecture. Ces petites histoires n’ont pas de fil conducteur visible. Tout serait concentré sur de petits détails qu’il nous faut repérer ou sur les obsessions récurrentes des auteurs.

Pour autant, je n’ai pas trouvé cela très évident. Bon après, il faudra trouver intéressant ces petits riens comme l’attente trop longue devant les toilettes d’un night-club. En bonus, on aura droit à deux fois la même histoire avec une variation légèrement différente.

Nous aurons même droit à une aventure arrivée aux auteurs lorsqu’ils étaient plus jeunes à la fin des années 90 dans le métro parisien où ils semblent avoir été agressés par une bande de loubards sous le regard désintéressé des usagers. Cela donne une image totalement déplorable de Paris et visiblement, nous n’aurions rien à envier au Brésil. Non, je n’adhère décidément pas.

Pour la petite histoire, suite au succès rencontré par les auteurs en France avec Daytripper (au jour le jour) ou plus récemment Deux Frères, l’éditeur Urban Comics ressort des placards des petits récits pour en faire une compilation. Oui, le type de démarche que je n’aime pas trop. On pourra toujours y déceler les prémices de leur futur succès. Au niveau du dessin, rien à redire car c’est impeccable.

Nom série  Une vie : Winston Smith (1903-1984)  posté le 04/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je le dis tout net : j’ai bien aimé le début de cette histoire qui apparait comme une longue biographie d’un auteur peu connu qui estime avoir raté sa vie. On va s’intéresser à ses jeunes années dans une école britannique de l'ère post-victorienne. J’ai apprécié également l’introduction qui se base directement sur une histoire vraie d’après le témoignage recueilli d’une certaine Anna.

Il faut dire que l’auteur est tombé sur un vieux manuscrit chez un vieux bouquiniste et qu’il a découvert cet auteur. Il a décidé d’en faire une bd d’au moins 6 tomes car il y aurait de la matière. C’est un personnage assez mystérieux qui se dessine devant nous. On pourra ne pas apprécier sa lâcheté devant les faits. Ce n’est pas un héros mais un homme que l’on découvre avec ses bons et ses mauvais côtés. C’est ce genre de portrait que j’aime bien car rien n’est manichéen.

Winston Smith : ce nom vous dira sans doute quelque chose. C'est en effet le héros du célèbre roman de Georges Orwell à savoir 1984. Or ce dernier a réellement existé puisque Georges Orwell s'est inspiré de la vie d'un reporter qui allait partout dans le monde. Il faut dire que les deux hommes ont eu l'occasion de bien se connaître notamment au cours de la Guerre d'Espagne.

Bref, il y a une certaine maîtrise de la part des auteurs ainsi qu’une certaine retenue pour ne pas tout nous délivrer tout de suite. Comme dit, il faudra suivre cette série prometteuse.

Nom série  Le Concile des arbres  posté le 03/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une bd qui est traitée à l'ancienne aussi bien sur le fond que sur la forme. On associe un duo improbable de sexe opposé sur une enquête bien mystérieuse au sein d'un hôpital perdu en pleine cambrousse de l'Angleterre victorienne.

Curieusement, nos deux héros se déclarent leur flamme au beau milieu d'une situation périlleuse alors que rien ne préparait à cet excès de sentimentalisme. Mais bon, passons ! Sur l'expérience druidique, je dirai qu'elle a été maintes fois exploitée dans la bande dessinée. Reste une ambiance de magie ancestrale qui est exploité pour le meilleur.

Tout cela demeure très bon enfant avec un happy end de rigueur dans la joie et la bonne humeur. La lecture sera toutefois assez plaisante. Juste un bon moment de divertissement.

Nom série  L'Art du Crime  posté le 03/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les éditeurs n'en finissent pas avec les séries concepts. on aura droit à 9 volumes, 9 crimes pour 9 arts différents. C'est vrai qu'on a eu droit également aux 7 péchés capitaux , aux 7 merveilles du monde. Le chiffre 9 est désormais également mis à l'honneur pour écouler plus d'album. j'avoue avoir une certaine lassitude dans tout ces concepts qui fabriquent artificiellement une intrigue qui ne tient pas sur cette longue ligne.

Le premier album est consacré à la BD ou plutôt le crime d'un passionné de BD qui souhaite connaître absolument la fin d'une histoire et qui en fait la quête de sa triste vie. Les auteurs de BD inachevées ont sans doute des soucis à se faire. On observera une première partie d'intrigue assez confuse avant de pouvoir rassembler touts les morceaux de ce puzzle.

Le second tome va s'intéresser à la peinture qui déchaîne également bien des passions. Celui-ci est d'ailleurs plus intéressant que le premier avec un changement de dessinateur puisque nous retrouvons Eric Stalner.

Une série concept à la qualité inégale pour bien commencer.

Nom série  Dolorès (Loth)  posté le 02/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les souvenirs de la guerre d'Espagne ne sont pas de très bons souvenirs pour les populations ayant connu la souffrance durant cette longue période. Ils se battaient vraisemblablement pour une cause juste contre les nationalistes alliés à Hitler et Mussolini. Il faut dire que la répression menée par Franco par la suite fut des plus terribles.

Or, ce sont tout ces pénibles moments qui resurgissent à la fin de la vie d'une vieille dame dans un hospice pour personne âgée. Sa fille va tenter de voir pourquoi elle parle en espagnol alors que'elle ne l'avait jamais fait. Elle remonte les traces du passé de tout un peuple. On aurait sans doute aimé une plus grande interaction entre la fille et la mère par rapport à cela. C'est plutôt l'Histoire qui prend le dessus sur le drame personnel. J'ai eu un peu de mal pour m'attacher à ces personnages. A vrai dire, je n'y suis pas parvenu.

Pour le reste, la mémoire d'événements tragiques est sans doute nécessaire pour se construire.

Nom série  Devilsline  posté le 02/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Encore un manga de plus sur les vampires dans un genre que ne reniera pas la saga Twillight. Il n'arrive pas à me procurer un plaisir de lecture tant le thème a été galvaudé. Certes, il y a un angle de vue un peu différent mais cela ne fait pas la différence.

Les couvertures sont superbes. Cependant, le contenu ne le sera pas forcément. Il est vrai que le graphisme est correct. Néanmoins, un bon bdphile remarquera les erreurs de proportions au niveau du visage ou du corps.

Un récit qui manque de souffle dans ce mélange de romance et d'action. On ne sera pas vraiment attiré par ce titre qu'on oubliera assez vite.

Nom série  Bikini Atoll  posté le 01/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bikini Atoll est la dernière production de Christophe Bec. Cela se rapproche un peu du Meilleur Job du Monde qui se passait également dans une belle île paradisiaque du Pacifique. On nous vend souvent du rêve. On part en vacances en toute sérénité. On se retrouve à vivre un enfer. Bref, c’est toujours le même principe. Simplement quelques ingrédients vont changer comme la radioactivité qui peut générer des mutations génétiques comme un requin plus grand ou un monstre tout droit sorti de la série X-Files.

C’est toujours aussi efficace avec notre auteur qui va droit au but. On a tout de même le temps de s’appesantir un peu sur le groupe de jeunes gens assez hétéroclites. On va suivre leur disparition progressive dans ce thriller horrifique. C‘est un scénario très classique mais bien réalisé. Je suis quand même un peu surpris par le manque d’inventivité.

Pour autant, le divertissement est totalement assuré sur Bikini Atoll. Un mot sur le dessin pour dire qu'il est fort bien traité à la manière des comics. Bref, vous aurez compris qu’on ne trouvera pas que des maillots de bains deux pièces mais également toutes les conséquences de la monstruosité de notre monde. Un conseil cependant : éviter cette destination pour vos prochaines vacances !

Nom série  Sheltered - Un récit pré-apocalyptique  posté le 30/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis toujours choqué quand on part du principe qu’il faut absolument tuer d’autres êtres humains en sacrifice pour sauver sa peau. Des enfants décident de tuer leurs parents bien aimés pour survivre à un cataclysme qui n’a pas encore eu lieu.

Il est vrai qu’ils ont été élevés des années durant dans la secte du survivalisme. Bref, le constat de départ part sur une idée terrorisante que visiblement certains enfants ont bien assimilée. Le problème est que je n’y crois pas une seconde.

Le dessin est quelconque et ne brille pas par sa justesse et sa beauté. Fort heureusement, les personnages sont distinguables ce qui n’est jamais gagné d’avance. Les décors sont par contre assez absents.

Pour le reste, la lecture se suit au rythme des différentes actions venant perturber les plans du jeune meneur. Il y a suffisamment de tension pour tenir le lecteur en haleine. Mais bon, la conviction n’y est pas.

Nom série  Trees  posté le 29/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Trees partait d’une idée assez intéressante mais un peu loufoque pour ensuite aboutir à un ennui mortel à force de vouloir développer les personnages.

Par ailleurs, ceux-ci ne sont pas réellement attachants. On peut également se tromper entre deux personnages féminins se ressemblant un peu trop.

Bref, une mise en scène très lente que je n’ai pas particulièrement appréciée. Les personnages schématiques et une narration lourde rendent l'ensemble totalement anonyme. C’est tree fade !

Nom série  Glenn Gould, une vie à contretemps  posté le 27/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est dommage que les plus grands génies de notre temps sont également des êtres fragiles et parfois un peu dérangés. C'est comme si la folie était une source d'inspiration divine. Cela fait froid dans le dos.

On n'envie pas la vie de ce pauvre Glenn Gould qui était solitaire et paranoïaque. Il est vrai que je ne le connaissais pas n'étant pas un spécialiste de la musique classique. On le décrit comme le plus grand musicien de notre temps. On apprendra qu'il fuyait les concerts pour préférer les enregistrements sonores.

Je trouve que ce portrait est plutôt bien réalisé mais il m'a paru assez froid et austère à l'image de ce personnage qui tenait pour acquis que le monde partageait sa passion pour les ciels nuageux et non pour le soleil. On reste quand même sur sa faim.

Nom série  Rainbow Days  posté le 27/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Décidément, je les collectionne les titres de mangas niais. Après les filles qui se cherchent des garçons, nous avons le point de vue masculin dans un shojo. On peut dire que c'est le pendant de ce genre de lecture romance à l'eau de rose.

Les défauts sont toujours les mêmes : l'exagération et le manque de profondeur des personnages. C'est certes léger mais de trop. Les auteurs pensent toujours qu'en faisant cela, ils apportent une fraîcheur et un humour à leur oeuvre mais ils se trompent. Cela peut fonctionner sur un public moins exigeant. Mais bon, je m'aperçois au fil de mes lectures de mangas que c'est toujours le même schéma qui manque d'ailleurs d'originalité dans l'approche.

Certes, les auteurs ont voulu privilégier le côté bande de copains sympas où chaque personnage a son trait de caractère bien particulier et qui doit faire face à la gente féminine et ses pièges. On aura ainsi droit au doux rêveur, au romantisme assumé, au play-boy adepte d'une drague compulsive, au beau sadique séducteur et à l'otaku timide et gaffeur. Bref, toute la panoplie de la caricature. Oui, il faut aimer le genre.

Nom série  La Fille de la plage  posté le 27/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au début, on peut être titillé par la vulgarité des propos et le cru de certaines situations. On va comprendre qu'on n'est pas dans un seinen classique mais dans quelque chose de plus érotique sans tomber dans le pornographique.

Il est pourtant bien question de tranche de vie et de romance entre deux adolescents nippons qui se cherchent au travers de leur sexualité. Le garçon est un otaku qui est tombé amoureux d'une fille qui l'a toujours repoussé mais qui accepte seulement son corps au lieu de son amour. C'est certes toujours mieux que rien...

L'auteur développe un style personnel qui ne laissera pas indifférent. C'est peut-être la raison pour laquelle cette oeuvre a été sélectionné en 2015 pour concourir à un prix au festival d'Angoulême.

Nom série  Une Brève histoire de l'avenir  posté le 25/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'arrive pas à aimer malgré le fait que je suis plutôt coutumier des séries proposées par Pecau. Certes, les idées de Jacques Attali sont reprises mais pas exposées de façon à ce qu'on trouve le récit intéressant. Bref, le concept me plaisait mais la réalisation n'est pas de mon goût. J'ai franchement eu de mal à accrocher.

Il y avait pourtant des éléments qui permettaient de donner une certaine crédibilité. Cependant, cela ne tient pas la route. Je n'y crois pas une seule seconde. Par ailleurs, cela pêche réellement par le manque de fluidité malgré les scènes d'action qui s'enchaînent. C'est presque déséquilibré.

En conclusion, je ne serai guère marqué par cette brève histoire de l'avenir.

Nom série  Le Journal d'un remplaçant  posté le 22/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le journal d’un remplaçant peut apparaitre comme un plaidoyer en faveur de la profession d’enseignant. On voit leurs difficultés quotidiennes avec les enfants qui sont de plus en plus difficiles à éduquer. On aura même droit au cas extrême de ce remplaçant dans un institut spécialisé.

Il est clair qu’on a envie de les plaindre et de les inciter à faire grève afin qu’ils gagnent encore plus de rémunération. Sauf que la situation économique du pays ne le permet pas ou plus et qu’ils sont quand même bien lotis. D’autres professions sont tout aussi difficiles avec des gens rémunérés au plus bas.

Ceci dit, c’est toujours intéressant d’avoir un point de vue subjectif d’un enseignant qui va partager son expérience professionnelle au gré de ce documentaire. Le dessin est enfantin avec ces personnages qui ressemblent à Monsieur Patate. Visiblement, cela serait la marque de fabrique de cet auteur comme d’autres choisissent d’humaniser des volatiles ou des cochons.

Nom série  Santiago  posté le 22/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce n'est certes pas le genre d'humour que j'apprécie mais la BD demeure plaisante à lire car on s'attache vite à certains personnages. Leurs maladresses les rendent sympathiques aux yeux du public. Le décor est celui du western avec tous les codes du genre qui sont un peu détournés pour accélérer l'effet d'humour. On regrettera un dessin un peu à l'ancienne. Mais bon, le divertissement est assuré dans cette parodie de western et c'est ce qui compte.

Nom série  Black Dog  posté le 21/06/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il y a des lectures qui m’ont jadis marqué aussi bien en positif qu’en négatif. J’associais Loustal à un style graphique rigide et à un verbe pompeux. Bref, ses œuvres ne me plaisaient pas. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai abordé cette lecture de Black Dog.

J’ai remarqué une évolution positive à savoir que les textes qui composent la narration sont beaucoup moins rébarbatifs. Bref, il y a des dialogues et c’est beaucoup plus vivant que le style contemplatif d’antan.

Ce polar noir dans la plus pure tradition hollywoodienne se laisse suivre. Je ne dirai pas non plus que la lisibilité est bonne car il y a des scènes de flash-back qui ne sont pas évidentes comme il n’y a pas d’indication de temps ou quelque chose pour marquer cette rupture temporelle. Par ailleurs, le scénario est d’une simplicité déconcertante qui n'apporte rien.

Pour autant, je vais quand même donner la moyenne car j’ai repéré de sérieux progrès. Cela vient petit à petit. Il est vrai que parfois, on découvre un nouvel auteur qui a déjà tout.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 228 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque