Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 2177 avis et 478 séries (Note moyenne: 2.95)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Noëls de Franquin  posté le 23/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A mes yeux, cet album n’est pas une bande dessinée.

Il s’agit d’une compilation de dessins et de courts récits dessinés par Franquin sur le thème de Noël, agrémenté de commentaires. On est donc bien plus dans l’hommage à Franquin que face à un album de bande dessinée.

Dans son genre, le livre est bien réalisé. La présentation est belle. Le format est original et identique à d’autres livres de la collection, consacrés eux aussi à l’œuvre de Franquin. Les dessins et bandes dessinées reprises dans l’album, sans être exceptionnels, nous rappellent quel artiste était André Franquin. La plus longue des bandes dessinées proposées est un classique du genre. Noël et l’Elaoin, en effet, n’est plus à présenter pour qui s’intéresse à l’œuvre de l’artiste.

Pas une bande dessinée, mais un beau livre à posséder par tout amateur de l’œuvre de Franquin (je ne conseillerais d'ailleurs l'achat qu'aux grands fans de l'auteur, les autres risquent de ne pas trouver de quoi les rassasier).

Nom série  T. Bone Walker  posté le 23/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De T-Bone Walker, je ne connaissais qu’un seul morceau (mais quel morceau) même pas présent sur les CDs proposés. Par contre, Georges Van Linthout, l’illustrateur du présent album, figure parmi mes références dès qu’il œuvre dans son noir et blanc au lavis, si adéquat dès qu’il s’agit de parler de polar ou de musique des années ’50. Yves Leclercq, par contre, ne m’a pas encore pleinement convaincu et ce n’est pas l’exercice casse-gueule proposé ici (une rapide évocation d’un musicien en un minimum de planches) qui me fera changer d’avis.

Gros regret : la bande dessinée est trop courte pour justifier à elle seule l’achat de l’objet. Mais Georges Van Linthout et Yves Leclercq nous proposent tout de même un travail soigné pour cette évocation d’un musicien dont je ne savais finalement pas grand chose. Deux trois petites anecdotes, un certain état d’esprit (très cool) et le fait que cet artiste bénéficie d’une reconnaissance internationale manifeste de la part de beaucoup d’amateurs (et de professionnels) du blues et déjà l’album se clôt. C’est quand même court ! Le trait de Van Linthout est agréable, lisible et expressif. On sent durant la lecture qu’il apprécie ce genre de musique et qu’il a apporté une réelle attention à ses planches (on est loin d’un travail de commande réalisé sans envie). J’ai toutefois le sentiment qu’Yves Leclercq a voulu trop en dire au vu de l’espace qui lui était offert et l’album souffre de ce classique problème rencontré par bien des biographies : l’évocation des faits sans l’émotion des êtres (sauf sur une séquence).

A n’acheter que si vous appréciez le « vieux » blues et n’êtes pas insensible au trait de Van Linthout. L’emprunt me semble plus justifié mais je ne sais pas si l’objet est trouvable dans cette formule (amis belges, allez voir du côté de la médiathèque).

En fait cet album est surtout une bonne occasion de rencontrer un musicien méconnu et les CDs sont finalement plus intéressants que la bande dessinée, pourtant soignée mais trop courte, de Georges Van Linthout et d’Yves Leclercq (qui ont peut-être besoin de plus d’espace pour pouvoir installer leurs ambiances).

« Bof » pour la partie « bande dessinée » mais pas mal dans l’ensemble. Achat déconseillé sur base de la seule bande dessinée, le prix de l’objet devenant excessif si vous n’aimez pas ce genre musical.

Nom série  En chemin elle rencontre...  posté le 22/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Chapeau bas à l’instigatrice du projet pour être parvenue à attirer autant d’auteurs célèbres sur celui-ci. La liste des auteurs est, en effet, impressionnante et la plupart d’entre eux me donnent l’impression de s’être réellement impliqués dans le concept.

La série a également l’intelligence de ne pas se focaliser sur un type d’injustices commises dans le monde à l’encontre des femmes. Cette diversité dans les sujets traités permet d’éviter un sentiment de martellement chez le lecteur (« ces pauvres femmes, toujours violées, toujours exploitées, toujours abusées ») et d’expliquer d’autres types d’abus parfois oubliés ou dénigrés.

Malheureusement, ce genre d’album, je ne le lis qu’une fois. Le fait de regrouper des histoires plus ou moins courtes (et donc peu développées au niveau de la psychologie des personnages), bien écrites mais avant tout descriptives, dans un même album lui donne de la consistance mais pas vraiment de l’émotion. Or, pour que j’accroche à ce genre de récit intimiste et grave, il me faut ressentir l’émotion des personnages. Sans empathie, pas d’implication. Et sans implication, un sentiment chez moi de « c’est bien fait, c’est important de le dire, mais ça s’arrête là ».

Si vous tombez dessus, lisez-le. Si vous êtes bibliothécaire ou professionnel dans le domaine de la protection de la femme, proposez-le à vos lecteurs. Mais, à titre privé, je ne conseille pas l’achat … même si cet album a été réalisé avec soin et sincérité.

Pour l’émotion qui s’en dégage, je dirais « bof, insuffisant ».
Pour la sincérité, la diversité des thèmes abordés et la qualité des auteurs présents, je vais dire « pas mal ».

Nom série  Les Aigles décapitées  posté le 22/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série historique comme il y en a tant dans la collection Vécu, aurais-je envie de dire. Pourtant, les auteurs qui se sont succédé sur la série ne sont pas des manchots, bien au contraire.

Oui, mais voilà, le personnage principal manque de charisme. Les aventures sont bien construites mais sans grande originalité. La dimension historique est bien présente mais pas de nature à me passionner (elle sert plus de cadre pour l’aventure que de support avec interactions entre histoire vraie et romance). De plus, cette période de l’histoire de France n’est pas celle qui stimule le plus mon imagination. Et les auteurs ne parviennent pas à me transmettre leur enthousiasme (au point que je me demande s’ils étaient eux-mêmes enthousiastes).

Après une petite quinzaine de tomes, les auteurs ont la bonne idée de se débarrasser de leurs héros initiaux, histoire de pouvoir recommencer l’aventure avec des personnages encore vierges à nos yeux … Ce n’est pas plus emballant pour la cause.

Les différents illustrateurs qui se sont succédé sur la série nous livrent un travail soigné bien dans la lignée de la collection. L’ensemble garde une belle lisibilité et est précis dans les décors mais présente un côté daté avec ce trait raide sans grand relief ni réelle personnalité.

Une série faite avec soin et professionnalisme mais à laquelle il manque un soupçon d’originalité pour parvenir à me passionner.

Pas mal, sans plus.

Nom série  L'Appel des Légendes  posté le 22/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne peux pas dire que ce premier tome m’a emballé. Les légendes celtiques y sont exploitées d’une manière, certes moderne, mais superficielle et surtout trop explosive pour que j’adhère vraiment. En fait, si les scènes musclées s’enchainent, le scénario est des plus rachitiques et l’intrigue se résume à peau de chagrin.

Les personnages principaux manquent de charisme. Je ne me suis pas spécialement attaché à eux. Les créatures légendaires ne sont pas plus attirantes. Et le dessin n’est pas de taille à effacer les faiblesses du scénario. Non qu’il soit mauvais, mais lui aussi n’est pas des plus riches. Le travail des planches est trop superficiel et trop froid pu permettre de plonger dans l’histoire. En fait, j’ai l’impression de regarder un mauvais film à effets spéciaux : les auteurs essayent de nous en mettre plein la vue et ont tendance à oublier notre cerveau.

Un plus gros travail sur la psychologie des personnages, des planches plus travaillées en profondeur, une intrigue mieux complexifiée, des mystères et zones d’ombres mieux gardés, voilà ce qu’il faudra à l’avenir pour que cette série parvienne à me convaincre.

Actuellement, c’est « bof », donc.

Nom série  Muddy Waters  posté le 22/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est stupide à mes yeux d’acheter cet album QUE pour sa partie bande dessinée. Cette remarque est d’ailleurs valable pour l’ensemble de cette collection de qualité mais au contenu original. En effet, chaque œuvre publiée offre une partie « bande dessinée » mais aussi deux CDs musicaux et une (trop) courte biographie du musicien présenté.

Je me suis laissé tenter par quelques albums de cette collection car j’appréciais autant l’illustrateur responsable de la partie dessinée que le musicien présenté. Dans le cas présent, ce sont ni plus ni moins que Muddy Waters et René Hausman qui m’attendaient.

Et si l’album est très court et se lit trop vite, le moins que je puisse dire est que le trait de l’artiste me charme une fois de plus. Plus qu’une biographie, cette histoire transmet avant tout un certain état d’esprit. Les planches, bien composées, possèdent une âme. Hausman s’éloigne de son univers habituel mais ne perd rien de son talent dans l’aventure. Cet album me donne même envie de le découvrir dans une œuvre plus ambitieuse traitant du même genre de sujet.

Agréable à lire tout en écoutant les CDs. Trop courte pour justifier à elle seule l’achat, cette bande dessinée est néanmoins suffisamment soignée et dispose d’assez « d’âme » pour ne pas constituer que du remplissage.

Si vous aimez le vieux blues et si René Hausman est un auteur dont vous appréciez le trait, l’objet ne vous décevra pas. Par contre, si vous n’êtes fan que de Muddy Waters ou que de René Hausman, vous risquez de ressortir frustrés de cette lecture/écoute. Les morceaux choisis sont des standards et la bande dessinée est trop courte.

Mais les deux ensemble, et bien, c’est pas mal du tout, à mes yeux comme à mes oreilles.

Nom série  Le Kid de l'Oklahoma  posté le 21/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album nous offre principalement un portrait. Celui du personnage principal.

Car d’intrigue, il n’est pas vraiment question. Tout est linéaire. Ce n’est pas inintéressant mais ce sujet a déçu l’amateur de polar que je suis tant j’attendais autre chose d’un récit de cette collection. Oubliez les sombres trottoirs balayés par la pluie, oubliez les privés amers ou cyniques, c’est un gentil et implacable cow-boy au service de la loi qui nous est présenté ici. Et l’absence de véritable fêlure en lui m’empêche de vraiment m’y attacher.

Ce gars est trop propre sur lui, trop correct, trop parfait. J’exagère un peu mais j’ai vraiment trop eu le sentiment que si je lui donnais une bouteille d’eau il allait la changer en vin. Et c’est un polar que je voulais lire, pas la bible selon St Colt.

Le trait de Berlion est toujours aussi bon. Et le format réduit de l’objet ne le pénalise pas spécialement. Réaliste et très lisible, joliment coloré dans des teintes souvent lumineuses, ce trait me convainc une fois de plus.

Pas mal en somme, mais si vous cherchez un polar sombre et tout en ambiance, passez votre chemin.

Nom série  Joséphine  posté le 21/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rahhh, la célibataire dans la trentaine ! On nous en fait bouffer de cette espèce en voie de prolifération ! Et Joséphine appartient à cette catégorie plus ou moins nutritive (en fonction de vos préoccupations) dans une forme légère et édulcorée. Ce qui, en terme de bande dessinée comme en terme de cuisine, s’accompagne souvent d’un manque de sel, d’un manque de goût.

Personnellement, je n’ai rien trouvé ici de vraiment original. Le dessin de Pénélope Bagieu est sympathique et expressif mais relativement banal dans son genre. L’auteure dispose cependant d’une certaine personnalité qui la démarque du tout venant mais pas assez cependant pour pouvoir sortir du lot. Les gags sont assez convenus même si souvent bien amenés. En clair, j’ai lu les trois premiers tomes avec un certain plaisir, une grande rapidité et la conviction que j’en aurai oublié la majeure partie dans moins de cinq heures.

Voilà ! Une agréable manière de passer le temps mais rien de vraiment consistant. Trop léger et trop édulcoré pour me convaincre. Entre le "bof" et le "pas mal" mais devant l'abondance de séries dédiées au thème, je serai sévère.

Nom série  A vos z'amours  posté le 21/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La femme dans la trentaine est devenue un sujet bateau dans les médias. Et la bande dessinée ne fait pas exception dans ce domaine. Pour pouvoir accrocher le lecteur, il faut donc faire montre de talent et d’originalité.

Challenge à moitié réussi pour ce diptyque. Il dispose en effet d’une structure originale mais aussi d’un ton déjà entendu quoique pas déplaisant. En clair, sans casser trois pattes à un canard, ça se laisse lire avec un certain plaisir. Certains chapitres sont même très réussis et rares furent ceux qui ne m’ont pas fait sourire.

Au niveau du dessin, rien d’exceptionnel mais un travail plus que correct. Pierre Uong a pour lui une ligne claire très conventionnelle qui devrait plaire au plus grand nombre tandis qu’Etienne M. a un style plus instinctif et plus expressif qui gagne en originalité ce qu’il perd en académisme (et, personnellement, ce n’est pas pour me déplaire). Les deux nous livrent un travail soigné dans un noir et blanc épuré qui convient bien au genre.

Sympathique, en somme. Un peu noyé dans les productions du même type mais digne d’intérêt. Disons que si vous voulez vous différencier de vos ami(e)s en possédant une série de ce genre mais qu’elles ne connaissent pas, tout en gardant à l’œil une qualité d’ensemble plus qu’appréciable, un achat me semble recommandé (et ne vous laissez pas effrayer par le prix d’achat, les récits sont riches en terme de page).

Nom série  Le Neptune  posté le 21/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La série débutait bien, puis chute dans le quelconque au fil des épisodes. C’est regrettable car le concept de départ, sorte d’hommage à Jules Vernes et son capitaine Nemo, promettait beaucoup à mes yeux.

Je dois avouer être tombé amoureux du trait de Delitte, surtout lorsqu’il se retrouve dans un univers maritime. Et ici encore, le charme opère. Ce style réaliste lisible, précis, bien détaillé mais qui garde une certaine nervosité convient bien aux récits d’aventure, et les grandes illustrations (qu’il propose malheureusement rarement ici) sont autant de respirations dans un album.

Mais je me demande vraiment, à la lecture de ce scénario, si l’auteur savait où il voulait aller. On pourra toujours me dire que la série respecte le concept du feuilleton avec une histoire qui semble écrite au fur et à mesure mais ce genre d’écriture ne me convainc pas dans le cas présent. Trop de pistes sont laissées à l’abandon, trop de raccourcis sont empruntés, trop de changements de cap sont effectués pour que j’accroche totalement.

Reste une honnête série d’aventure bien illustrée, qui, via une location, ne déplaira pas aux amateurs de Jules Verne. Pas mal, sans plus.

Nom série  Une histoire illustrée de Sherlock Holmes  posté le 21/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Attention : perle !

Vous aimez les récits policiers mais n’avez lu de Conan Doyle que les grands classiques.
Vous êtes amateurs de trait clair et expressif.
Vous appréciez au passage un découpage posé ET rythmé.
Cette adaptation d’œuvres de Conan Doyle est faite pour vous.

… en tous les cas, elle est faite pour moi !

J’ai trouvé ici une série qui me parait très fidèle à l’œuvre originale. Et si je ne suis pas un spécialiste de Sherlock Holmes, ces albums m’ont donné l’envie de découvrir l’ensemble de l’œuvre. C’est vif, précis, bien mené, sobrement illustré (mais avec caractère et expressivité).

Des œuvres illustrées, je n’avais lu en version « roman » que le chien des Baskerville. Je ne sais si c’est un hasard, mais cette adaptation est celle que j’ai le moins appréciée, celle pour laquelle je dirais juste pas mal, sans plus. Les autres, que j’ai découvertes par le biais de ces bandes dessinées, m’ont purement et simplement passionné.

Mention spéciale au trait de Culbard. Bon, je suis convaincu que la majorité d’entre vous n’y trouveront rien de particulier mais je suis sous le charme de ce style sobre, clair, expressif, élégant et ultra classique. Un style qui convient parfaitement à ce genre d’œuvre.

Mention spéciale également au découpage. Il n’est pas évident d’adapter un roman au format d’une bande dessinée mais Ian Edginton fait montre d’une impressionnante maitrise du rythme dans la progression du récit. Ni temps mort, ni précipitation. Du grand art, tout simplement.

Nom série  La Guitare de Bo Diddley  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le scénario est loin d’être captivant. L’histoire de cette guitare qui passe de mains en mains, portant la poisse à celui qui la possède fonctionne moyennement sur moi. L’absence d’un réel suspense y est pour beaucoup. Les multiples personnages profilés manquent quant à eux de profondeur pour m’intriguer. Bref : rien de passionnant.

Reste le trait de Chauzy, que j’apprécie généralement beaucoup. Mais, là aussi, je n’accroche pas des masses, cette fois. Le format réduit de l’objet dessert son trait vif, agressif, brut. Il s'adapte, l'arrondit mais perd de sa personnalité et de son efficacité.

Une grosse déception.

Nom série  L'ultime Chimère  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans la catégorie des séries à dessinateurs multiples du type « Le Triangle Secret », cette ultime chimère s’avère bien plaisante à suivre.

L’idée de départ est originale sans être révolutionnaire. Le scénario est bien construit et chaque tome apporte son lot d’aventure et de révélations.

Les dessinateurs livrent tous un travail soigné. Reste le problème récurent dans ce genre de série : l’un ou l’autre de ces illustrateurs est moins à mon goût. Mon appréciation d’ensemble fluctue donc en fonction de mes affinités avec leurs styles respectifs.

L’intrigue est cependant suffisamment captivante à mes yeux pour que je lise la série sans trop m’inquiéter du style des auteurs (tant que le soin reste au rendez-vous).

Pas mal du tout, en somme …

Nom série  Uchronie[s] - New York  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bon, ben voilà ! Pour moi, même si la série ne part pas totalement en couille, elle offre tout de même beaucoup de raccourcis faciles qui m’empêchent d’apprécier un concept qui, à l’origine, m’intriguait de favorable manière.

Après un très bon Uchronie[s] - New Byzance, un juste passable Uchronie[s] - New Harlem, ce New York a fini d’achever mes espoirs. Le dessin y est quelconque mais pas mauvais dans son genre. Le scénario, par contre ne m’a pas satisfait du tout. Trop de raccourcis faciles, trop peu d’explications et certaines anomalies, une déception.

Je ne peux m’empêcher de penser que Corbeyran a pris au fil des tomes de plus en plus de liberté vis-à-vis de son (excellente) idée de départ dans le seul but de se sortir d’une situation trop délicate à gérer.

Personnellement, j’abandonne la série ici (et par série, j’entends l’ensemble des Uchronies proposées par la collection tant il me paraît absurde d’en lire une sans connaître les autres).

Nom série  Uchronie[s] - New Harlem  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après New Byzance qui m’avait plu graphiquement parlant et intrigué au niveau de son concept, j’attendais beaucoup de ce New Harlem. Et je ne peux pas dire que la série a satisfait mes attentes.

Tout d’abord, le dessin est nettement moins attirant à mes yeux. Je l’ai trouvé froid et, par moment, imprécis. Les décors sont peu soignés et je n’ai donc pas eu de réel plaisir à découvrir cette New Harlem.

Ensuite, Corbeyran ne me convainc pas dans son scénario. Certaines explications me paraissent faciles. L’ensemble se tient encore mais, pour moi, on est à la limite de la rupture.

Enfin, je m’attendais à une plus grande imbrication entre les deux récits. Il n’y a pas, à mes yeux, assez de passerelles jetées entre ces deux versions.

Une lecture qui ne se justifie que par la qualité du premier cycle (New Byzance) et en espérant que le troisième (New York) apportera des réponses satisfaisantes.

Nom série  Universal War One  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Bajram exploite joliment le thème du paradoxe temporel pour entrainer son récit dans une direction originale. C’est, à mes yeux, l’atout majeur de la série. Mais le reste n’est pas … en reste.

Le groupe de héros est bien construit avec des caractères complémentaires. C’est, dans sa composition, assez classique mais toujours efficace. De plus, certaines de ces personnalités vont se révéler être au fil du récit bien plus complexes que de prime abord.

Les séquences s’enchainent avec logique et dynamisme. Scènes d’action et périodes d’explications s’équilibrent et il m’a été difficile d’interrompre ma lecture avant terme.

Je soulignerai également l’originalité du découpage en multiples chapitres avec introduction « littéraire ».

Le dessin est efficace sans que je le trouve bluffant. Il offre une grande lisibilité (ce dont je suis friand) mais ne propose pas de planche à couper le souffle. C’est du bon dessin de bd, avant tout au service de l’histoire (ce qui n’est pas un reproche).

Franchement bien. A lire par tous car même un lecteur peu amateur de SF dans mon genre a grandement apprécié !

Nom série  Le Monde Rose  posté le 18/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vous êtes amateurs de récits légers, sans prise de tête et truffés d’humour ?
Passez directement à autre chose !

Par contre, si vous aimez les récits sombres, intimistes et bien écrits, ceci pourrait vous intéresser.

J’ai en effet découvert une auteure et un dessinateur de talent.

La première a pour elle une écriture travaillée et imagée. Bon ! Faut parfois réfléchir à deux fois pour saisir l’allusion qu’elle veut faire mais cette démarche de la part du lecteur en vaut la peine. Sylvie Doumet a quelque chose à dire et elle le dit bien. La progression du récit, sa structure avec une chronologie inversée sont agréablement travaillées. Je regrette quelques longueurs aux deux tiers du récit mais le final me laisse sur une note positive (quoique positif n’est pas exactement le genre de terme qui me vient à l’esprit lorsque je songe à cet album).

Le second dispose d’un style pictural qui convient bien au récit : noir et torturé. A de rares exceptions, ce style parvient à demeurer très lisible malgré ce côté torturé. Seul reproche : tous les dessins ne me semblent pas avoir bénéficié de la même attention. Or le style de Stéphan Plottès n’accepte pas la facilité. Les dessins qu’il travaille moins, très vite, me semblent dépourvus d’émotion et son style ne fonctionne pas sans cette émotion.

Pas mal du tout, en somme. A découvrir, sans aucun doute. A posséder si vous aimez ce genre sombre torturé et introspectif.

Nom série  De Briques & de Sang  posté le 17/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La grosse originalité de cet album provient de son théâtre : le familistère. Pour cette dimension historique, l’album mérite vraiment d’être lu.

Pour le reste, nous avons droit à une enquête policière bien menée mais pas des plus originales. Pour un amateur de policier classique dans mon genre, c’est plus que satisfaisant mais si vous recherchez l’originalité à tout prix, vous risquez d’être déçu.

La narration et les dialogues de Hautière sont très agréables. Ils nous plongent dans une ambiance début de siècle (passé) baignée d’humour et d’ironie tout en gardant une dimension « sérieuse ». Le récit ne fait pas rire mais les personnages ne sont pas sinistres.

Le dessin de David François est étonnant. J’ai l’impression que l’artiste combine plusieurs techniques pour un résultat intéressant et non conventionnel. Au début, je ne trouvais pas cela hyper esthétique mais, au fil de l’album, ce style m’a séduit. Ajoutez à cela son art de la caricature et vous comprendrez mon enthousiasme.

Une bonne lecture, objectivement entre le « pas mal du tout » et le « franchement bien ». J’opte pour cette dernière cote pour l’originalité du théâtre et du dessin, même si l’intrigue en elle-même est un peu en deçà de ces deux maîtres atouts.

Nom série  Fugues Story  posté le 17/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce type de production a pour vocation première de faire connaître de jeunes auteurs. Acheter un album est, à mes yeux, un acte de mécénat pour le commun des lecteurs. C’est la raison pour laquelle je ne conseillerai jamais l’achat, laissant chacun décider en son âme et conscience.

Mais cet état de fait ne signifie pas que la qualité n’est jamais au rendez-vous.

Car, de la qualité, il y en a chez ces auteurs de Fugues en Bulles. Qualités graphiques, qualité d’écriture, qualité dans le découpage, une fois de plus je me retrouve devant un bon album de bandes dessinées. Les deux auteurs qui me tapent le plus dans l’œil sont ceux dont j’ai, par ailleurs, acheté l’album, à savoir Etienne M. et Thierry Boulanger. Le premier a pour lui un trait fin et vif et une écriture originale, le second brille par son découpage, la composition de ses planches et le réalisme de son trait. A côté d’eux, d’autres artistes se démarquent également, soit par leur écriture (Capitaine Line), soit par leur trait (Frédéric Martin, dont le style conviendrait bien à une collection comme Poisson pilote). La moyenne se situe entre le « pas mal sans plus » et le « franchement pas mal du tout », avec néanmoins quelques artistes dont le style ne me plait pas du tout.

J’aime le principe d’un thème identique pour chaque album, d’autant plus que les auteurs font montre d’originalité pour exploiter cette contrainte d’une manière personnelle. A choisir, je préfère les thèmes comme le solex ou le surf aux thèmes des monstres ou du polar. C’est beaucoup plus original (à quand un tome consacré aux poubelles ?).

Restent les défauts liés au genre. Le premier : le faible espace laissé aux auteurs pour développer leur histoire. Ensuite, les changements continuels de genre. Chaque auteur a sa personnalité et le risque est donc élevé que tout ne plaise pas au lecteur (ce fut mon cas pour la dernière histoire de Solex Story, par exemple, dont je n’ai pu terminer la lecture). Enfin, il ne s’agit jamais que d’une vitrine pour les auteurs et si je peux sentir un potentiel certain, la vraie perle bénéficiera d’un autre écrin que cette collection, j’en suis convaincu.

A réserver aux curieux, mais non dénué de qualités.

Nom série  Kogaratsu  posté le 07/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
D’habitude, j’accroche aux productions grand public de Dupuis mais Kogaratsu ne m’a jamais inspiré. Faut dire que le médiéval nippon n’est pas vraiment ma tasse de thé. Ceci étant, je m’y suis tout de même essayé … et demeure sur un sentiment mitigé.

J’ai franchement bien aimé UN album, en ai trouvé quelques uns pas mal et les autres très moyens. Pourquoi ? Avant tout parce que le ton mélodramatique employé n’est pas fait pour me plaire. Kogaratsu tire une tronche jusque par terre à longueur de tomes, ce qui n’en fait pas le compagnon de voyage (même immobile) dont je rêve. Je regrette également le manque de développement psychologique du personnage. Sa résignation et son apitoiement sur lui-même sont sans doute conforme à la philosophie asiatique mais ne sont pas de nature à faire du personnage un être attachant à mes yeux. Cette remarque vaut d’ailleurs régulièrement pour les seconds rôles puisque ceux-ci sont soit des pauvres gens résignés sur leur sort soit de puissants méchants abusant de leur position. Ensuite (et c’est surtout vrai au début de la série), j’ai parfois du mal à différencier les personnages, ce qui n’aide pas à la compréhension. Enfin, les scénarios sont souvent construits autour d’une seule bonne idée, ce qui les rend finalement très pauvres.

Je reconnais cependant quelques qualités à la série. Tout d’abord, les intrigues sont variées et se nourrissent de thèmes originaux. La série n’hésite pas à flirter avec le fantastique ou à utiliser des événements historiques intéressants. Ensuite, la narration est fluide et les albums, même si ils ne me font pas trépigner, se laissent lire sans vraiment rebuter. Le dessin est agréable à l’œil (hormis le défaut évoqué ci-dessus) et son dynamisme convient bien à la série.

Je ne déconseillerais certainement pas la lecture mais si, comme moi, vous êtes peu sensible aux histoires de samouraï, je crains que vous aussi vous ennuyez durant la lecture.

Note moyenne : un petit « pas mal » sans conseil d’achat.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 109 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque