Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1495 avis et 326 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Victim'  posté le 20/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette petite bd muette avec une souris en couverture porte bien son nom. En effet, il y est question de victimes et . . . de souris ! Les planches sont fort noires, tout comme les histoires. Si le trait de Arnü West (découvert dans Fourbi) est fort sympathique, les récits sont quant à eux inégaux et dans l’ensemble un peu léger. Le développement de certaines histoires use du même humour et de l’absurde d’un Tex Avery. Bref, avec ce genre d’histoire, on peut s’attendre à tout. Et justement, ma petite déception à l'égard de cette bd vient sans doute du fait que l’auteur n’ait pas été jusqu’au bout de son délire . . . dommage.

Nom série  Akameshi  posté le 18/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Est-ce qu’une BD estamplillée "Soleil Productions" est systématiquement nullissime ? Pour ma part, j’éviterai tout préjugé. En fait, j’ai bien apprécié le premier opus, le deuxième un peu moins.

Chaque tome développe une histoire formatée "44 planches" parallèlement à une intrigue de fond qui courre sur l’ensemble de la série. On a donc en quelques sortes une histoire dans l’Histoire, ce qui présente l’avantage qu'un tome peut se suffire à lui-même, même s’il est conseillé de les lire dans l’ordre.
Manque d’originalité ?
Sans doute mais le dépaysement est là. Avec le premier tome, on entre directement dans le vif du sujet sans tout comprendre. Mais les éléments s’imbriquent les uns aux autres pour fournir à la fin un récit cohérent et compréhensible, preuve s’il en est d’une narration réfléchie.
Le deuxième tome bénéficie d’une narration plus linéaire à l’histoire un peu trop rapidement expédiée à mon goût.

Côté dessins, je trouve le graphisme fort séduisant même s’il quelques imperfections subsistent (expressions parfois exagérées et peu crédibles). Reste que le trait est épuré, dynamique, proche d’un Disney récent (style Cuzco). Mais ce sont surtout les couleurs pastelles qui donnent un attrait certain aux planches. Bref, voici une série pas si nulle que ça qui se laisse lire pour autant qu’on y soit réceptif.

Nom série  La Belette  posté le 15/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comès est un auteur complet avec un graphisme et un style narratif propres. Lire un Comès, c’est entrer dans un monde emprunt de mysticisme où se mêlent des thèmes récurrents chers à l’auteur (les croyances, la différence de l’autre, la nature, . . .).
"La Belette" est le Comès qui m’a le mieux plus mais il est vrai que j’ai été peu emballé par les précédents. Sans un final aussi poignant que dramatique, il ne m’aurait pas davantage touché que les autres. Reste que je trouve certaines longueurs au récit. Je reconnais que cette manière de procéder contribue à renforcer les univers imaginés par l’auteur mais moi j’y accroche difficilement. Concernant le trait de Comès, il se prête bien au N&B. Toutefois, je lui reprocherai un manque d’expressivité des visages associé à un découpage monotone (personnages coupés invariablement à partir du buste dans une position de ¾). De plus, Comès donne un faciès bizarre aux protagonistes principaux (yeux en amande, tête étirée et oreilles pointues). C’est bien dessiné mais le rendu ne me plait pas outre mesure.
Il me reste à découvrir Silence, l’oeuvre majeure de Comès.

Nom série  Le Roi blanc  posté le 14/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pour tout dire, je suis assez déçu par ce livre. Il relate les derniers moments de "flocon de neige" au zoo de Barcelone tels qu’ils sont perçus par l’auteur. Je ne doute de la sincérité de l’oeuvre qui est un hommage à un être unique sur le point de s’éteindre. Mais la narration de Toffolo est ennuyante, voire agaçante par moment, notamment quand il appuie ses phrases pour donner sans doute plus d’intensité dans ses propos, en vain pour moi. Les chapitres sont agencés bizarrement avec des transitions trop abruptes, ce qui rend la lecture laborieuse. Le trait de Toffolo ressemble par moment à du Craig Thomson, en moins abouti. Seuls les passages au lavis sont de toute beauté. De même, les gorilles sont bien croqués.
Une oeuvre très personnelle, trop sans doute, ce qui la rend hermétique.

Nom série  Tabou  posté le 06/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mon avis suit une première lecture à chaud. Ce ne sont sans doute pas des conditions idéales pour rédiger une critique mais je ne peux y résister, tant cet album m’a littéralement captivé ! Le découpage et la narration donnent l’impression curieuse de vivre cette histoire à côté de l’inspecteur Rivière. Cela permet au lecteur d’être un observateur privilégié des événements étranges qui se produisent. Pourquoi d’honnêtes citoyens se mettent –il à tuer ? Zentner construit son récit autour de deux histoires distinctes en apparence : celle de l’inspecteur Rivière et celle d’une jeune magicienne aux pouvoirs éteints. Ces deux histoires sont suivies en parallèle avec un décalage dans le temps. Ces destinées finissent par se croiser dans un final très réussi malgré son manque d’originalité. Comme à l’accoutumée, Zentner s’est adjoint les bons services de son ami Pellejero. Son trait rond et épais si caractéristique se conjugue avec de larges aplats noirs, assurant aux planches un rendu sans pareil.
Je ne sais si mon enthousiasme sera entamé lors d’une prochaine relecture, mais cette œuvre me paraît être un incontournable pour les amateurs du genre.

Nom série  Abel Abigalus  posté le 05/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Abel ouvre une agence d’exorciseur car il est convaincu d’avoir des dons pour communiquer avec l’au-delà. Le hic, c’est qu’il est le seul à en être convaincu. Ses potes s’en amusent et sa copine le considère malade. Seul Gandalf, son « chien-fantôme » lui est dévoué. Pour entrer en contact avec l’au-delà, un encens hallucinogène est utilisé par Abel, de sorte qu’on ne sait si les événements qui se produisent sont la réalité ou le fruit de l’imagination . . .

Ce qui m’a motivé à lire cette bd, c’est son contenu annoncé en 4e de couv : « humour et exorcisme » . . . Finalement, c’est pas terrible et surtout pas à la hauteur de ce que laissait espérer le 4e de couv (je sais, faut pas toujours s’y fier). Les histoires, pas marrantes pour un sou, sont plutôt du genre « gavant ». Les séances de pseudo-spiritisme d’Abel et ses potes m’indiffèrent complètement. La dernière histoire est limite gore et totalement gratuite. Les planches sont lourdes elles aussi avec des tons monochromes qui tirent sur l’ocre et le vert.
Assurément de mauvais goût, cette bd est à éviter . . .

Nom série  Mémoires d'une vermine  posté le 04/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La première chose qui marque en ouvrant l’album, c’est le traitement graphique choisi qui se caractérise par un dessin aux formes géométriques, faisant l’impasse sur l’encrage pour laisser éclater la luminosité des couleurs. C’est donc esthétiquement réussi mais le scénario n’est pas en reste ! Pourtant le début me laissait craindre le pire : avoir sous les yeux un album se limitant à des propos vulgaires et gratuits. Heureusement mes craintes se sont bien vite estompées après quelques pages, découvrant un scénario bien rodé qui nécessite en effet de passer par de tels propos pour dépeindre de manière crédible ce milieu pourri par la corruption. Trillo nous offre une vision caricaturale et ironique de la pègre avec des putes, des ripoux et tout le toutim.
A découvrir !

Nom série  La Corne Ecarlate  posté le 03/01/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le début prometteur peine à masquer le manque manifeste d’originalité de ce récit où les avatars de ce Rhino (héros de l’histoire?) sont clairement empruntés à ceux de Shrek. Ainsi, ces deux exclus de la société se retrouvent à devoir aller délivrer une princesse dans un château surveillé par une dragonne pour l’un et par un marais (vivant!) pour l’autre.
Mais bien vite, l’histoire s’enlise dans des propos stériles et la quête de départ se disperse dans une série de mésaventures qui sont autant de subterfuges malhabiles pour meubler un album au final bien décevant. Quant au dessin, il est correct, voire agréable par moment. Petit bémol toutefois à formuler concernant le manque d’expression des visages.
Bref, pas inoubliable . . .

Nom série  A table!  posté le 31/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une petite bd parue à petit prix chez un petit éditeur inconnu au bataillon. Mais tout est petit dans cette bd me diriez-vous ? Nonon, deux géants ont réussi à se glisser sous ces quelques pages, chacune agrémentée d’une ou deux vignettes pour faire joli. Enfin, joli, pas vraiment car ces deux ogres sont de vrais laiderons, tout comme les deux chasseurs à leur poursuite ! Ajoutons à cela des couleurs horribles, non pas qu’elles fassent peur mais elles sont d’une laideur sans nom. Heureusement que seule la couverture est colorisée ! En fait, seul le titre met l’eau à la bouche (c’est dire !).
Mais alors, pourquoi ai-je autant apprécié cette bd ? Sans doute parce que je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre et que l’humour noir qui se dégage de ce chassé-croisé "ogres-chasseurs" est tout simplement irrésistible, au point d’en oublier tous les défauts.
Album sans prétention, c’est la découverte de celui-ci qui a été un vrai régal. Si vous avez lu mon avis jusqu’ici, sans doute que cette lecture vous paraîtra plus anodine, la faute au contenu maintenant à moitié dévoilé (mea-culpa) . . .

Nom série  Le Prestige de l'uniforme  posté le 28/12/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après, le très agréable Comix Remix, voici le deuxième album de la collection "double expresso" que je lis. Sans les avis précédents, je serais sans doute passé à côté de cet album, la faute à un graphisme particulier qui rend les planches repoussantes. Heureusement, on est tellement absorbé par le récit que l’on finit par faire abstraction du dessin. Les avatars de Paul m’ont davantage fait penser à ceux de l’homme invisible que d’un super-héros mais j’avoue avoir des connaissances limitées en la matière. Graphisme moche, certes, mais l’histoire se lit d’une traite tellement elle est prenante. Malgré quelques petites incohérences (ou facilités ?) du récit, j’ai apprécié le développement psychologique de ce looser qui accède à la gloire et fini tiraillé entre son nouveau statut et ce qu’il est vraiment. A lire !

Nom série  Trum  posté le 16/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Oui, pas mal comme album jeunesse. On voit que Delphine Rieu a fait du chemin depuis Les Gotozis. Le récit, bien que archi-convenu, se laisse lire sans difficulté. On y suit les trépidantes aventures de Trum, une curieuse petite bébête qui tient à la fois de Caliméro (pour le caractère intrépide) et d'un grimlins (pour le joli minois). Que dire du dessin ? Certes, il y a de bonnes choses mais aussi de moins bonnes. Parmi ces dernières, on peut relever les grosses difficultés que semble éprouver Tiho à dessiner des humains. Ainsi, on comprend mieux pourquoi il focalise son trait sur des bébêtes grimlinomorphes ou sur des pious. De son côté, la mise en couleur est chatoyante mais pêche parfois par une utilisation excessive des filtres de 'toshop.
Bref, un bon petit album détente à condition de ne pas trop lui en demander . . .

Nom série  Apprendre à frissonner  posté le 14/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne parlerai pas ici de la qualité de l’adaptation (d’ailleurs, ce n’est pas l’objet) mais bien du plaisir de lecture que procure la bd. Et du plaisir, il y en a à chaque fois qu’on ouvre un album de Mazan. C’est graphiquement toujours aussi réussi ! Par contre, le conte en lui-même m’a déçu. L’histoire est plate, banale et bien pauvre. On est a 7 lieues (au moins) du très chouette Le vaillant petit tailleur, autre conte de Grimm adapté par Mazan.

A conseiller pour celles et ceux dont le trait de Mazan ne laisse pas indifférent.

Nom série  L'Oeil du chat  posté le 13/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après les mésaventures de son chat filiforme dans Au coeur du monde, Fabio récidive en développant, sur les mêmes bases, plusieurs histoires courtes. La qualité des récits est inégale mais je dois dire que, dans l’ensemble, j’ai mieux apprécié ces récits à celui du "Patte de Mouche". Les postures du chat sont toujours aussi expressives et ses états d’âme sont soulignés par une narration pictographique discrète. Les histoires qui ont le plus retenu mon attention sont : L’arbre à guigne, Un ami qui vous veux du bien et Presque. Toutefois, une certaine lassitude s’installe à la lecture des mésaventures de ce chat poursuivi par la guigne car elles sont un peu trop répétitives.

Nom série  Le Guide Crânien  posté le 13/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec "le guide crânien", on a entre les mains une des premières bds de Brüno. L’oeil aguerri du lecteur brünophile averti peut de suite remarquer que l’auteur a su très tôt développer son style graphique propre, proche de celui qu’on connaît aujourd’hui avec Nemo ou Inner City Blues.
Côté narration, cette bd est caractérisée par l’absence de paroles mais elle n’est pas muette pour autant du fait de la présence de dialogues idéographiques. Cet exercice plutôt inhabituel convient assez bien pour narrer l’histoire de cet homme qui a du mal à cohabiter avec son "guide crânien". Bd à l’atmosphère aussi étrange que celle imprégnant Cold Train même si le ressenti est différent.
Bref, une curiosité intéressante à lire (surtout pour les amateurs d’indépendants).

Nom série  Cold Train  posté le 07/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Certes peu original, "Cold train" séduit pourtant . . . par son ambiance ! En effet, le confinement du récit dans un train et la présence de longues séquences muettes participent au développement d’une tension facilement palpable. C’est aussi (et surtout) l’occasion de (re)découvrir le trait de Brüno qui se marie à merveille avec ce huis clos. Ne ressemblant à aucun autre, son graphisme captive l’attention.
Bref, une bonne petite bd d’ambiance qui satisfera à coup sûr les amateurs d’indépendants.

Nom série  Le front  posté le 07/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’absence de paroles laisse pleinement s’exprimer le trait de Juncker, particulièrement bien adapté au N&B. Graphiquement très réussi, cette bd me laisse toutefois sur une petite déception concernant la narration car trop confuse. J’ai eu l’impression d’assister à une succession de séquences relatant des faits vécus au quotidien par les deux parties lors de la grande guerre sans liens entre elles. Et l’absence de dialogues n’aide pas vraiment à trouver un fil conducteur. Reste des images fortes qui marquent l’esprit.

Nom série  La Proie  posté le 01/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le coup de patte de D'Fali, proche de celui d'un Varanda, est déjà très bon! De plus, les cadrages sont variés avec des personnages sans cesse en mouvement... exercice pas facile qui mérite d'être souligné. Par contre, l'histoire ne tient pas les promesses du dessin. Elle se résume en une course poursuite sur des pistes enneigées sans pour autant connaître les motivations réelles des tueurs : simple plaisir de tuer? Si c'est le cas, c'est un peu facile. L'auteur ne brille pas par sa plume mais son coup de crayon, lui, vaut le détour...

Nom série  Au coeur du monde  posté le 01/11/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympathique que ce chat filiforme imaginé par Fabio. Cette histoire se lit rapidement et convient donc bien à la collection Patte de Mouche. On peut toutefois regretter de ne pas avoir grand chose à se mettre sous la dent si ce n'est le trait de Fabio très expressif. Album indispensable pour compléter sa collection "Patte de Mouche". Dans le cas contraire, mieux vaut s'abstenir!

Nom série  Nam  posté le 24/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un des meilleurs "patte de mouche" qu’il m’ait été donné de lire. Avec un trait brouillon, Baudoin réussit à illustrer avec beaucoup de sensibilité la (courte) vie de Nam. Le début ne laisse en rien présager de la fin qui donne toute sa dimension au récit. On le relit à nouveau et on ne s’en lasse pas . . . superbe !

Nom série  Omelette  posté le 24/10/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sans transcender les foules, cette petite bd muette parue dans la sympathique collection "patte de mouche" se laisse regarder sans déplaisir. Les dessins de J.C Menu sont en effet bien sympas. Par contre, l’histoire ne casse pas deux pattes à un échassier (quoique ?) mais illustre bien la maxime "on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs". La fin vient heureusement ponctuer ce récit un tantinet trop répétitif. A réserver pour les acharnés de la collection.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 75 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque