Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1606 avis et 342 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Philibert de Marilou  posté le 15/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
"Le Philibert de Marilou" ou... le mal-être de Marilou. Ainsi, on peut aisément imaginer cette entité ectoplasmique peu ragoûtante comme une allégorie au renfermement sur soi de l’héroïne.

Bien que ce sujet doive toucher beaucoup de gens, je n’ai que fort peu accroché à cette histoire d’Olivier Ka. Les ellipses autour du duo Marilou-Philibert sont souvent un peu trop nébuleuses pour m’intéresser vraiment. Bref, ce récit me donne l’impression de partir d’une intention louable mais avec un résultat un peu vain, dommage . . .

Il y a dans le trait de Capucine, découvert avec Corps de Rêves, un petit quelque chose d’attractif. Les humeurs de Marilou sont particulièrement bien retranscrites. Toutefois, j’ai eu un peu de mal avec le regard des hommes qui ressemble davantage à celui d’un extraterrestre (du moins, comme on a l’habitude de se le représenter).

N’ayant pas réussi à rentrer dans l’histoire après deux lectures, je m’en verrai mal conseiller son achat.

Nom série  Les Sept Ours Nains  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est court, certes, mais ô combien excellent !

C’est bien simple, c'est la bd la plus réussie que je connaisse qui détourne si habilement les contes de notre enfance. Ainsi, Emile bravo parvient à insérer dans ses histoires originales de multiples références aux contes sans altérer la cohérence de celles ci. D’ailleurs, si ces deux albums capteront le regard des enfants, certaines allusions plus subtiles nécessitent un œil plus adulte. Enfin, ses dessins géniaux et ô combien expressifs participent à créer une ambiance unique où l’humour côtoie l’ironie.

Pour conclure, je dirais qu’il vaut mieux dépenser 9€ dans un bon petit album que 12€ dans un album au format classique mais plus rasant. Le plaisir est au rendez-vous et c’est là le principal !

Nom série  Mais que fait la police ?  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Mais que fait la police ?" est le deuxième album de Brüno paru aux éditions "La Chose" après Le Guide Crânien.

L’univers développé est sensiblement le même. On y retrouve des éléments récurrents chers à l’auteur comme la présence de malabars, d’hommes de main, de trains, de bars, de musique... bref, tous ces éléments qui participent à une ambiance fumante et mafieuse. Les dialogues, essentiellement idéographiques, participent à créer cette atmosphère si particulière. A noter que des hommes avec leur guide crânien sont présents tout au long de l’album. Côté dessin, c’est du Brüno. Ainsi, on retrouve avec plaisir le trait si caractéristique de l’auteur où chaque visage donne l’impression de ressembler à un masque africain.

A réserver pour les inconditionnels de l’auteur !

Nom série  Les Voyages du Docteur Gulliver  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Libre adaptation du roman de Jonathan Swift, ce livre constitue le premier voyage du Docteur Gulliver qui en comptera logiquement quatre (selon les dires de Kokor).

En ce qui me concerne, j’ai beaucoup apprécié ma lecture qui demande, il est vrai, un minimum d’attention. La construction du récit, du fait de l’incorporation de flash back qui le rend non linéaire, lui donne une certaine consistance sans pour autant trouver cela ardu ou rébarbatif, bien au contraire ! Si l’auteur reprend la philosophie du roman original (satire sociale et politique) et garde les noms des protagonistes et des lieux visités, il prend par contre beaucoup de libertés quant aux personnages et à leur personnalité. Ainsi, les Lilliputiens ne sont pas un peuple belliqueux mais au contraire pacifiste et qui ressemble à s’y méprendre aux indiens. Enfin, Kokor nous gratifie de belles planches grâce à son trait à la fois souple et épais et ses couleurs chaudes aux teintes diluées.

Chaudement recommandé !

Nom série  Trois éclats blancs  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici un bien bel album que j’ai découvert suite au festival bd de Lys-lez-Lannoy.

A travers son récit, Bruno Le Floc’h traite de l’adaptation nécessaire et de l’acceptation par les autochtones d’un étranger où ses relation professionnelles, humaines et sentimentales vont devoir s’habituer aux coutumes de ces gens de la mer. On sent la passion de l’auteur pour sa région, ses habitants et le grand large.

Une histoire qui se lit avec beaucoup d’intérêt grâce à une narration qui place le lecteur du côté de l’ingénieur, la seule personne "formée" et qui a encore pourtant tout à apprendre . . .

Enfin, le trait simple et le choix opportun des couleurs participent à la réussite de l’album.

Nom série  Une histoire de pêche  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voici une petite bd d’un auteur québécois (Philippe Girard de son vrai nom) qui se propose de combler un vide historique de 60 ans sur une journée qui n’est mentionnée dans aucun manuel scolaire.

A partir d’un fait historique avéré (une coupure de presse de l’époque en fin d’album en atteste), l’auteur s’est mis dans la peau de ces grands hommes de l’époque en se demandant ce qu’ils avaient bien pu se dire ce jour là. Je dois avouer que j’ai été un peu déçu par le contenu qui compte quand même 60 pages. Finalement, on n’y apprend pas grand chose car il ne s’est rien passé de crucial comme le laissait supposer l'auteur. On reste dans des faits et des réflexions anodins. Une petite séance de spiritisme et un invité surprise viennent coiffer le tout mais sans rien relever. Si la vision de Philippe Girard est la bonne (ce qu’on ne saura jamais), on comprend mieux pourquoi nos manuels scolaires ne se sont pas souvenus de cette "histoire de pêche".

Concernant le dessin, il est sympathique dans son ensemble même si les mains sont dessinées bizarrement. En outre, l’auteur aurait pu apporter un peu plus de variation dans les cadrages proposés . . .

Nom série  Corps de Rêves  posté le 13/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Faire partager un événement important de sa vie avec ses lecteurs, c’est un peu partager son intimité avec eux. L’intention est louable et le concept mérite réflexion.

Agencé comme un journal intime, cet album est constitué par une suite de séquences de la vie de Capucine durant sa grossesse. N’ayant pas encore d’enfants et n’étant pas dans la peau d’une femme, ce récit ne m’a rappelé aucun souvenir personnel ou quelconque nostalgie. Reste de cette bd des instantanés qui se lisent puis s’oublient . . .

Le dessin est sympathique avec un trait gras et charbonneux rappelant par moment celui de Craig Thompson.

Nom série  Anguille Crue  posté le 12/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce court récit développé par Lapière nous met dans la peau d’un simple d’esprit qui ne sait se faire comprendre car muet.

Denis Lapière traite de la différence et de l’incompréhension d’autrui avec beaucoup d’efficacité et de gravité. La difficulté de faire la différence entre la réalité et la fiction amenant à une confusion entre ce qui est bien et ce qui est mal est le moteur de cette histoire.

Toutefois, celle-ci est cependant trop courte que pour s’appréhender la vie de Luc et ses difficultés mais constitue sans doute une bonne entrée en la matière pour aborder la lecture de "la saison des anguilles". De son côté, Pierre Bailly nous gratifie de planches en N&B superbes, un peu à l’image d’un Chabouté ou d’un Pellejero.

Nom série  Oblivion  posté le 12/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce western quasi-muet commence classiquement : un shérif, deux bandits, un casse en préparation. Mais bien vite, le récit vire au gore. Le responsable ? Oblivion, ou plutôt l’élixir d’Oblivion, qui rend celui qui le consomme à moitié-zombie. Henry et Butch vont en faire les frais. Difficile en effet de se défaire d’un shérif devenu increvable . . .

Le trait anguleux de David Bolvin, associé à une bichromie des planches où le rouge devient rapidement prépondérant, ne laisse planer que peu de doutes sur l’issue irrémédiable de ce western sans concessions. Le découpage net et la quasi-absence de paroles ajoutent à l’ambiance lourde et oppressante du récit. C’est gore, très gore . . . vous voilà averti !

A noter qu’un cahier graphique vient prolonger le récit en proposant des croquis préparatoires qui permettent d’en savoir un peu plus sur les protagonistes. Plutôt bienvenu . . .

Nom série  Félix  posté le 12/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Aaaah . . . que ça fait du bien de se replonger dans des vieux Delcourt Planète ! Le numéro 18 datant de 2001, mettant en avant cet album jeunesse de Fabrice Lebeault, a suscité l’envie de le découvrir d’urgence.

Créateur du monde mécanique et automate d’Horologiom, Fabrice propose au lecteur en herbe de suivre le petit Felix dans ses rêves qui se voient menacer par un horrible nuage noir. Le lectorat plus adulte, lui, trouvera également son compte avec ce récit onirique où quelques réflexions ou clins d’œil plus subtils y sont parcimonieusement disséminées. J’apprécie beaucoup l’imagination fertile de l’auteur pour créer, à l’instar d’Horologiom, des automates loufoques dans un monde où le rêve est menacé par la réalité . . . et ceci n’est pas Nimportekoix !

Joliment dessiné, ce petit bijou est à ne pas manquer !

Nom série  Missy  posté le 10/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici une bd qui se démarque des autres par l’absence volontaire de traits aux visages, procurant à ces derniers une certaine forme d’anonymat. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’expressivité des protagonistes est bien présente, sans doute grâce à la posture des gens qui en disent long sur leur ressenti.

J’avais déjà eu le regard attiré par le travail de nos deux compères dans la rubrique "coup de pouce" de BDP (tout comme EgoVox) et voir le travail maintenant finalisé est une satisfaction. Benoît Rivière joue sur la détresse de Missy tout au long de l’album … détresse qui amènera à une fin prévisible comme le souligne Hervé mais non sans intensité. Toutefois, puisque prévisible, cela signifie aussi que cette fin colle parfaitement à ce récit. Tout comme Spooky, je pense que la compréhension de l’histoire n’aurait pas souffert si elle avait été muette. Cependant, cela aurait nécessité une condensation du récit.

Bref, un album qui joue tant sur le ressenti du personnage que sur celui du lecteur.
A découvrir !

Nom série  Chacun cherche sa case  posté le 10/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voici le troisième album de la collection miniblog qu’il m’est donné de lire et c’est sans conteste celui qui m’a donné le plus de satisfaction !

L’idée n’est pas neuve (les héros de papiers qui veulent s’échapper des cases et des contraintes de leur auteur) mais fort bien traitée avec humour, gentillesse et sensibilité. Voici un bel exercice de style car, malgré les 12 petites pages, on n’a pas cette impression de trop peu comme on pourrait le craindre. De plus, le trait de Delfine (rond et sympathique) est bien adapté à ce récit à découvrir d’urgence ! A noter que c’est aussi avec cet album que le côté interactif du supplément web est le plus poussé.

Pour un mini-album de cette qualité 3 fois moins cher qu’un "Patte de mouche" de l’Association (et en couleur sivouplé !), s’en priver serait un non sens !

Nom série  Au bonheur des âmes  posté le 10/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Au bonheur des âmes" est le deuxième album de la collection "miniblog"que j'ai lu et qui fait grandir mon intérêt pour celle-ci.

Voici un auteur qui m’est inconnu et qui a su, en quelques pages à peine (12 pour être précis), m’enthousiasmer à la fois par son récit au ton décalé et grâce à son dessin qui présente des petits airs sfarien. L’humour est au rendez-vous avec un Belzébuth qui en prend pour son grade. De plus, les bonus à découvrir sur le web (grâce au code présent en fin d’album) sont franchement géniaux !

A acheter (1 euro, c’est pas la ruine), à lire et à surfer !

Nom série  Kitsune Udon  posté le 10/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
En me rendant chez mon libraire, je vois un présentoir avec des mini-bds (format 12 x 7,5 cm) estampillées "miniblog". Attiré par les couvertures, je décide d’en prendre trois. Le principe est sympathique : chaque récit peut se poursuivre sur le web moyennant un code à insérer qui se trouve en fin d’album. En fait, contrairement à ce que je croyais, l’histoire ne se poursuit pas vraiment sur le web car chaque histoire est complète en format papier. Il s’agit en fait de suppléments comme on en trouve parfois dans des EO, ici avec le côté interactif en plus !

"Kitsune Udon" de Nancy Peña est le premier album de la collection que j’ai lu. L’histoire du loup garou développé ici est un classique du genre, sans surprises donc ... De plus, les 12 pages sont dévorées rapidement et on a un peu l’impression de rester sur sa faim. Vous l’avez compris, cet album vaut le détour essentiellement pour les amateurs du travail de cette jeune auteur où la finesse et la beauté de son trait sont mises en exergue.

Petite déception donc avec l'histoire manquant de consistance mais pour 1 euro (oui, vous avez bien lu !), je pense que c’est peu se désargenter que d’en faire l’acquisition.

Nom série  El Perdición  posté le 09/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il est un fait, les bds de piraterie commencent à revenir à la mode (Polly et les Pirates entre autre).

Si l’histoire pêche ici par un manque d’originalité, elle compense par une narration efficace, renforcée par une mise en scène bien rodée où rien n’est laissé au hasard. Ce récit n’est pas sans rappeler le film Pirates des Caraïbes. Il y est en effet question d’une carte au trésor que deux corsaires, anciens "amis", s’arrachent maintenant. Petite détail qui a son importance : la carte a été tatouée sur le dos d’une jeune femme au caractère bien trempé ! Bref, voici un grand récit épique qui se lit sans déplaisir. Comme support à l’histoire, Lorenzo F. Diaz s’est assuré les bons services de Carlos Puerta au style "particulier". Le traitement graphique qui en résulte est très spécial. Je peux comprendre qu’il en rebuterait certains mais à moi il me plait.

Si une suite est prévue, ce premier opus constitue cependant une histoire complète avec une fin, certes ouverte, mais qui peut se suffire à elle-même.

Bref, un album qui mérite plutôt un abordage qu’un sabordage de la part du lecteur.

Nom série  Conquistador  posté le 06/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A travers le personnage de Bud Leroy, cette bd fait découvrir l’univers des bluesmen, ces afro-américains du sud pour qui la musique est plus qu’une échappatoire. Une vie pour la musique, pour témoigner des rudes conditions de vie de cette population longtemps dénigrée par les whitemen. Esclavage puis chômage, exclusion et alcoolisme suintent de ces quelques notes d’accords inspirées du boogie du Conquistador qui hante le bayou. Les crayonnés de Van Linthout dilués au lavis accentuent le côté brut et nostalgique du récit constitué par des flash back d’un homme en fin de vie.

Bref, une lecture qui ne laisse pas indifférent et qui donne envie d’en savoir plus sur le blues, ses origines, ses influences, ses artistes. A découvrir !

Nom série  Le Testament du Docteur Weiss (Georg Weiss)  posté le 06/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd séduira ceux qui apprécient être plongés dans une atmosphère trouble à tendance surnaturelle, reflet d’un récit aussi sombre que mystérieux à l’image de celui d’un Jack l’éventreur. Ainsi, Clod développe un récit intriguant et amené intelligemment, où l’ambiance prime sur l’action. Les nœuds de l’intrigue se dénouent peu à peu sans rebondissements extravagants, avec Georg Weiss qui finit par élucider la mort étrange du docteur Weiss, son oncle. Les dessins de Frébourg, un peu brouillons mais néanmoins fort bien lisibles, servent le récit à merveille. On peut reconnaître dans son trait diverses influences (Tanquerelle, Supiot, Blain).

Difficile de classer cet album car on y trouve un peu de fantastique, un peu de roman graphique, un peu d'intrigue policière.

Bref, une bd qui captive, interpelle avec une fin ne déçoit pas. A découvrir !

Nom série  Vieille Amérique  posté le 03/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Petit à petit, je commence à rattraper mes retards de lecture. "Vieille Amérique" faisait partie de ces bds en souffrance depuis un temps.

Ce one shot a été une belle surprise, ne sachant pas trop à quoi m’attendre. J’ai beaucoup apprécié la narration enlevée de ce récit divertissant, aux dialogues jouissifs et aux situations ma fois fort inconfortables (pour nos compères). Pourtant le sujet ne prête pas à rire et ça se termine même plutôt mal pour certains ! Les auteurs parviennent à donner au récit une lecture légère sans le dénaturer. Le manque d’originalité du récit est compensé par un traitement efficace de celui-ci. Un petit bémol aux couleurs qui ne sont pas vraiment adaptées au style "caricatural" de Sandoval. Ca donne un petit côté délayé aux planches qui est regrettable. Une mise en couleur directe aurait été préférable.

Mais il serait dommage de passer à côté de ce road movie avant l’heure qui reste un bon moment de lecture !

Nom série  Les 3 petits cochons  posté le 01/11/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tarek reprend l’essence du conte des "trois petits cochons" pour en fournir sa version toute personnelle et libre qu’elle soit.

Le loup originel se dédouble en deux, Shalom et Salam, pour qui leur religion respective (juive et musulmane) leur interdit de manger du porc. Ce qui n’est pas sans poser de difficultés au conteur qui souhaite restituer la véritable histoire des trois petits cochons . . . Une entrée en la matière intéressante qui donne un petit coup de dépoussiérage à ce conte en faisant preuve d’un certain dynamisme et d’une belle inventivité. Les dessins de Morinière sont sympathiques, à mi-chemin entre le réalisme et le cartoon, avec des couleurs assez vives (sans doute trop vive diront certains).

Que ceux qui seraient outrés par une adaptation libre d’un des contes les plus connus passent leur chemin, ils ne trouveront pas leur compte (conte ?) dans cette bd au demeurant très recommandable pour les autres dont je fais partie.

Nom série  Le Chant des Malpas  posté le 31/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd ne passe pas inaperçue sur les étagères des librairies avec une couverture qui pourrait figurer parmi les plus belles couvertures de BDT !

Boisserie propose un récit qui tient beaucoup du conte de par sa structure. Ainsi, il nous amène à une époque indéterminée pour y suivre le destin d’une fille de la campagne qui se voit attribuer un don unique qui suscite convoitise de la part des hautes sphères du royaume d'Aghuylem. Il est aussi fait clairement allusion aux mousquetaires de Dumas (Cambaladéros et son valet Parcoeur) qui s’escarmouchent avec le Cardinal et sa garde (Blaque et Rochelle). L’idée est alléchante et l’ensemble est bien traité : narration plaisante, rythme soutenu, beaucoup d’action, un brin d’humour... Seule la fin me semble un peu vite expédiée et trop artificielle. Et qu’en est-il du graphisme ? Le trait du jeune et prometteur Bara (25 ans seulement !!) a difficile de s’affranchir de certaines références. Toutefois, Bara aurait pu choisir la facilité en copiant du Trondheim mais c’est du côté de Loisel qu’il puise son inspiration. On y devine les femmes potelées du Peter Pan et même le capitaine Crochet sous les habits du Cardinal Thélonious. Nul doute que ce jeune dessinateur trouvera sa voie et son style. En attendant, il nous propose un dessin globalement bon mais manquant parfois de précision et au trait un peu trop gras. Les couleurs sont en parfaite adéquation avec le récit et mettent bien en valeur le dessin avec ses tons pastel évoquant l’automne.

Bref, un album qui n’est certes pas exempt de petits défauts mais qui reste néanmoins à découvrir !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 81 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque