Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1478 avis et 62 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Petit d'homme  posté le 11/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Vu les commentaires précédents, c'est sûr qu'il faut sans doute se forcer pour jeter un œil à ce triptyque et en même temps avoir un petit côté maso pour entreprendre cette lecture.

Donc, pourquoi ne pas transposer l'histoire du livre de la jungle dans un monde post apocalyptique? L'idée n'est pas forcément si mauvaise, d'autres œuvres majeures de la littérature ont vu leur destin chamboulé et parfois de fort belle manière.

Premier tome, rien à redire de totalement rédhibitoire, peut être faut-il s'habituer aux noms que nous connaissons tous, attribués ici à des êtres humains, alors que dans le dessin animé archi connu ou le livre de R. Kipling ils sont faits pour des animaux. Le dessin n'est pas si horrible que d'aucun le pense, bref ça roule gentiment.

Deuxième tome, ça commence à se déliter gentiment mais sûrement. Je veux bien qu'il y ait un hommage sous-jacent à Loisel, mais là c'est plus de l'hommage, c'est du pompage, (il ne manque plus que les sirènes!). Quant au scénario, ben il devient total foutraque avec des influences de : Sa majesté des mouches, Le joueur de flûte de Hamelin, Peter Pan, of course! et j'y ajouterais La quête de l'oiseau du temps, regardez la tête de ce bon vieux Baloo!

Troisième tome, un changement de dessinateur qui lui ne connait pas les fonds de cases et le scénario devient une sorte de mix entre du grand n'importe quoi et du grand n'importe quoi.

Au final voilà une série qui possédait un petit potentiel , mais gâché par un scénario qui part en quenouille. Pauvre Kipling, cet auteur fabuleux ne méritait pas ça!

Nom série  Furya  posté le 10/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
2,5 sur 5. A vrai dire je suis un poil emmerdé parce que dans tout ça il y a deux trois bonnes idées qui surnagent au milieu d'un espèce de truc avec plusieurs références qui ne sont pas franchement originales. A vrai dire j'ai failli décrocher en cours de premier tome. Des personnages apparaissaient de manière totalement incongrue, disons qu'en fait j'ai eu l'impression que les auteurs voulaient nous faire une introduction tranquille mais qu'ils se sont emmêlés les pinceaux de fort belle manière. Ça va super vite, on ne comprend rien et rendu à la fin de ce premier opus on a quand même eu droit à un mix de trucs assez costaud. Des nazis égarés en Amazonie, des vilains propriétaires qui veulent exterminer les indiens, une jeune fille élevée a bord d'un sous marin riquiqui, un trésor dans les entrailles de ce même sous marin, des ''sorcières'', graphiquement pas mal, mais totalement improbable.

Le deuxième tome se déplace en pleine guerre de l'ex Yougoslavie, si, si, les choses il est vrai s'éclaircissent un brin mais j'ai bien peur que la suite ne se fasse sans moi. A trop vouloir brasser de thèmes les auteurs m'auront perdu en route, en cause un scénario par trop foutraque.

Nom série  Amours blessantes  posté le 10/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je viens donc de lire un josei, si j'avais su avant ce que cela signifiait j'y aurais sans doute regardé à deux fois avant d'entamer ma lecture. Josei, style de manga à l'attention des jeunes filles, ce que je ne suis certes pas!

A la lecture de ces histoires courtes, une petite dizaine de pages, j'ai bien vite compris que je ne faisais pas partie de la cible à savoir celle qui se délecte des petits tracas de la vie quotidienne et amoureuse quand on est un jeune fille japonaise. Cependant je dois reconnaître que certaines de ces histoires sont empreintes d'une certaine forme de poésie, après les problèmes existentiels de ces dames me touchent peu.

Il reste le dessin fort joli, très épuré mais en même temps se référençant à des choses comme le look très seventies de la pochette Sgt Pepper Lonely Heart club Band. En tout cas c'est ce que j'y ai perçu.

Donc très joli, calme, nous sommes loin de l'agitation vue dans les autres types de manga mais réservé à un public plutôt féminin.

Nom série  L'Ours-Lune  posté le 10/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ah, lire un jour une histoire mettant en scène des Indiens mais sans forcément y rajouter cette touche de chamanisme qui me semble omniprésente dans tout ce type de récits. Certes c'est aussi ce qui fait la base, le fondement et qui guide la vie, la culture et les traditions de ce peuple. Un bon point de ce côté là car les auteurs ne nous assomment pas avec trop de références.

L'ensemble de ce diptyque est suffisamment enlevé, dynamique. C'est une lecture divertissante qui ne révolutionne pas le genre mais j'ai bien apprécié cette idée première d'un fort reculé où la lie de l'armée est basée là et où l'irruption de ce mystérieux capitaine provoque l'envie de poursuivre sa lecture.

Au final une lecture sympa mais guère inoubliable.

Nom série  Clandestino  posté le 09/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une nouvelle série qui démarre et qui nous projette dans un monde, et plus particulièrement l'Amérique latine, ou des guerres civiles semblent déchirer le continent. Des groupuscules de toute tendances ou mouvances se battent pour des raisons qui paraissent bien dérisoires. Dans ce premier tome nous faisons connaissance avec un petit escroc plutôt minable, ancien flic de l'immigration qui se voit en seigneur de guerre ou tout du moins en pourvoyeur d'armes pour les belligérants. Pour l'aider dans se tâche un jeune homme originaire du pays avec lequel il a conclut une sorte de pacte. En échange de l'adoption de sa jeune sœur, il le prends à son "service" pour lui faire découvrir les ficelles du métier.

Là ça coince, en effet, pourquoi ce type qui veut devenir trafiquant d'armes choisit-il ce gosse? Mis a part que celui-ci parle espagnol je vois pas trop! Quand au gamin il accepte sans se donner la peine de réfléchir et voilà que tous les deux se retrouvent en pleine Amazonie? Quid de leur réseau, contacts, etc..

Voila ce qu'en d'autres termes on appelle une ellipse ou bien un raccourci très rapide. Bon ça passe mais c'est du rapide. Sinon cette histoire se lit plutôt bien mais pour les tomes suivants il faudra sans conteste approfondir le propos, sans quoi ma note ne risque pas de grimper.

Du côté du dessin je le trouve plutôt bon dans son style réaliste, mais il ne me transcende pas non plus. A voir pour la suite mais sans impatience extrême.

Nom série  Luc Orient  posté le 07/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Luc Orient dans le Journal Tintin se place en précurseur de la BD de SF. Le seul problème mais il est d'importance c'est qu'aujourd'hui tout cela est très daté. Si l'on veut relire ses aventures ,il faut vraiment se replacer dans le contexte de l'époque et encore. Même pour la fin des années 70 et le début des 80, il y a beaucoup de chose qui sonnent vieillottes.

C'est une série démodée mais qui reste pleine de charme, d'un charme suranné ou les professeurs pour paraitre plus sérieux , fumaient la pipe avec componction. Pas indispensable mais par curiosité on peut y jeter un œil, c'est dans l'ensemble divertissant, bien construit et dessiné dans le genre de l'époque. Pour les curieux.

Nom série  Sept Missionnaires  posté le 06/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Toute la première partie de cet album m'a intéressé notamment par la description de ces moines représentant chacun un des péchés capitaux. La truculence des propos, l'humour des dialogues, tout cela faisait souffler un petit vent frais sur l'histoire. Et puis nos moines arrivent en pays viking et dés lors j'ai eu un peu de mal. En effet comment croire que ces farouches guerriers puissent se laisser embobiner sous prétexte que l'un de nos curés en quête de rédemption sache faire du tord boyaux, l'autre est un guerrier encore plus puissant que les autochtones, un autre encore arrive à ses fins en contant fleurette à une jeune femme de la tribu.

Même si c'est un parti pris comique ou plutôt humoristique, cette idée d'accueil jovial me paraît un peu gros. Bon sur l'ensemble il ne faut pas tout jeter, j'aime assez que les auteurs renvoient dos à dos les croyances des uns et des autres mais cela ne suffit pas à mon goût. Je n'ai rien de particulier à dire sur le dessin.

L'ensemble est sauvé par la petite touche d'humour que l'on ne trouve pas dans les autres tomes de la série et au final cela reste une lecture divertissante.

Nom série  Le Port de la Lune  posté le 06/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"Le port de la lune", bon d'accord c'est le nom que les bordelais donnent au port de leur ville. Le seul petit hic c'est que tout au long de cette histoire on ne voit pas le début d'un morceau dudit port!

Mais là n'est pas le propos, nous avons ici une enquête policière qui débute avec des pistes aléatoires qui bien sur vont se rejoindre pour ne former qu'une seule intrigue à l'issue de l'histoire. La particularité vient du fait que l’enquêtrice principale est sourde, mais au bout du compte ce handicap n'a pas l'air de trop la gêner et n'a pas un rôle si primordial que cela.

L'ensemble est efficace mais sans excès, l'enquête avance sans à coup, et sans grande originalité. Le dessin est bon dans un style réaliste, je regrette d'avoir du quitter les planches du départ qui dépeignaient la folie et la claustrophobie de manière magistrale.

Petit polar sympa et honnête.

Nom série  Litchi Hikari Club  posté le 06/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les mangas se divisent en plusieurs catégories en fonction de leurs thèmes et du public auxquels ils sont destinés. N'étant pas un grand connaisseur du genre je ne saurais donc vous préciser le nom japonais auquel celui-ci correspond.

Quoiqu'il en soit cette histoire est pour moi une bonne découverte, il faut dire que j'avais été plutôt refroidi par le genre manga tant ce que j'avais lu ne m'avais que très moyennement convaincu.

Ici l'auteur Usamaru Furuya, adapte une pièce de théâtre portant le même titre que ce manga. Il y est question d'un groupe de collégiens qui se réunissent tous les soirs dans un ancien complexe industriel désaffecté, rempli des déchets de la civilisation. Ces garçons projettent de construire un robot. Le chef des collégiens, Zéra, nomme celui-ci Litchi, ce fruit étant la source d'énergie qui anime cette machine. Sa mission: capturer de jolies filles. La première qui est enlevée n'obéit pas aux garçons, elle révèle son nom à Litchi et bientôt une étrange histoire d'amour prend naissance. Peu à peu la machine s'humanise et développe des émotions et des pensées qui lui sont propres. Racontée de cette manière l'histoire n'offre pas un intérêt folichon et l'on se dit que l'on est en face d'une énième transposition du mythe du célèbre baron Frankenstein et de sa créature. Alors certes il y a de cela dans ce manga mais pas uniquement sinon je vous conseillerais de passer votre chemin. Le plus intéressant ici se sont les relations entre les membres du groupe de collégiens. Face au redoutable et despotique Zéra, ses camarades entretiennent de relations ou le pouvoir prend toute sa place. Quel rapport face à l'autorité? Le pouvoir rend t-il fou?

L'intrigue repose donc sur la rébellion d'un collégien contre l'autorité de Zéra avec une connotation homosexuelle, absente dans la pièce. Les relations entre les individus sont donc ici très complexes et fort bien rendu dans ce manga qui propose une lecture finalement assez fluide ou l'on ne se perd pas trop.

Le dessin est classique dans le genre et offre de jolies planches. Une lecture agréable avec des scènes assez crues et violentes pour un manga qui sort un peu de l'ordinaire. A lire.

Nom série  Mutafukaz  posté le 05/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voila une BD que je découvre sur les conseils de l'excellent camarade PAco et qu'il me vante avec tant de fougue que je me dit allons y! Mais hop là, le bougre peut s'enflammer d'un rien aussi j'y vais tranquillement et en faisant abstraction des ses louanges dithyrambiques.

Aller, ne faisons pas languir nos lecteurs plus longtemps. C'est foutrement foutraque mais fichtrement bien foutu. Le visuel pourrait laisser penser que nous sommes en face d'un truc moitié manga, moitié comics, moitié délire sous mescal, (je sais ça fait trois moitiés) mais la grande force de Run est de tenir son scénario. Çà a beau sauter dans tous les sens, se prendre des gnons, des coups de flingues en pleines tronche, l'ensemble reste parfaitement lisible. Il y a une véritable richesse autour du background; de la baraque du vendeur de pizzas au catcheur dans son jacuzzi, bref la liste serait trop longue à faire mais la ville de Dark Meat City est finalement très crédible même si les aventures de nos deux héros sont, et bien bordéliques à souhait.

Après ma lecture je me suis pris à penser à Tarentino s'emparant du scénario! Bon vous l'aurez compris j'ai vraiment apprécié cette BD, bourrée de référence dont l'auteur arrive cependant à se dégager pour nous mitonner un truc à sa sauce d'une grande originalité. Allez je file de ce pas lire la suite!

Nom série  Sargasses  posté le 05/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Commençons par un petit mot sur la préface sur le préface de Mr Uderzo. Bigre, voilà un homme qui cogne aussi fort que son gaulois, là ce n'est pas sur les romains mais sur la BD et les auteurs dits modernes. Ça veut dire quoi? Avec tout le respect que je dois à cet auteur, il me semble bon de lui dire que lorsqu'on dessine, quelque part on s'ouvre à l'autre et logiquement l'on doit être ouvert aux autres. Dans la massive production actuelle de BD tout n'est pas bon, mais est ce une raison pour descendre un mec qui en a chié pour imaginer, dessiner une histoire. Le fait d'avoir un nom dans ce milieu ne permet pas de tenir des propos aussi radicaux.

Sargasses, déjà le nom est un appel à notre imaginaire collectif. Pour peu que l'on ait lu quelques romans d'aventures et maritimes qui plus est, on ne peut ignorer ce nom synonyme de moiteur, de navires encalminés, de créatures mystérieuse enfouies sous ses algues qui s'étendent à perte de vue et promptes à surgir de ce magma pour engloutir les pauvres marins. Ce climat est-il bien rendu dans cette histoire?, oui et non. Oui au niveau du dessin par ailleurs fort correct avec des planches très travaillées dans un style il est vrai un peu ancien mais pas franchement vieillot tout de même. Non et là je pense que le principal défaut se sont les dialogues qui sonnent parfois un peu too much. Seul le personnage du marin rescapé sauve l'ensemble et arrive à créer un certaine tension narrative, peu après l'arrivée à la cité des sargasses nous offre des pages véritablement grandioses.

Si je note cette BD ainsi c'est parce qu'elle possède ce petit soupçon de parfum d'aventure maritime dont je suis friand. Mettez moi des bateaux, à voiles de préférence, et d'emblée ma note s'envole. Plus sérieusement je sais rester objectif mais il n'empêche qu'ici j'ai trouvé un récit bien troussé, empreint de mystère et il me tarde de voir la suite.

Nom série  Sauvage  posté le 03/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voila une petite série qui commence et j'ai l'impression qu'elle a tout pour devenir une grande. Mais attention à mon sens il va falloir y apporter quelques réglages. En effet dans ce premier tome introductif il y a de nombreux personnages principaux ainsi que des seconds "rôles". Tout cela est foisonnant et la lecture est un peu complexe, d'autant que les dialogues prennent beaucoup de place.

Ces réserves faites, il faut quand même dire qu'il y a là un fort potentiel pour un récit d'aventure haletant et plein de promesses. Le contexte tout d'abord puisque cette histoire se déroule au Mexique pendant la période plus que troublée ou l'empereur Maximilien tente de se maintenir sur son trône avec l'aide de Napoléon III et les troupes françaises venues à la rescousse. Cette période et son contexte sont propices pour débrider l'imagination des auteurs. Ici une histoire de vengeance, une mystérieuse princesse austro-hongroise, des soldats réguliers, des guérilleros. L'ensemble sent la poudre, nous avons droit à de fortes doses d'hémoglobines, le moins que l'on puisse dire est qu'il se passe pas mal de chose dans ce premier tome.

J'attends avec impatience et curiosité de voir la suite de ces aventures.

Nom série  La Belle Mort  posté le 03/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Vraiment pas accroché au truc moi! Comme d'autres posteurs j'ai fait un effort avec le dessin en me disant que finalement je m'y ferais, mais ça n'a pas été le cas. Ces visages taillés à la serpe c'est vraiment pas se que je préfère.

Bien que vu des centaines de fois ce type d'histoire avait de quoi me plaire, la première partie prends son temps, peut être un peu trop, pour mettre en place les personnages et le monde ou ils évoluent et tout ça se laisse lire.Arrivée du quatrième personnage et là patatras! Grosse gaufre, ça par dans un truc auquel je n'ai plus adhéré. La nana complice des extraterrestres, comment?, Pourquoi? L'auteur m'a perdu en route, quand à la fin elle est aussi hermétique que ce qui précède.

Bref, autant le dessin que l'histoire m'auront laissé en route, à lire après avoir ingéré des substances qui font rigoler!

Nom série  Le Pouvoir des innocents  posté le 01/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A l'heure de poster mon 700ème avis, il me fallait trouver une série qui sorte un peu de l'ordinaire. Quoi de mieux donc que de trouver, dans un genre que j’affectionne, cette histoire de Brunschwig et Hirn ? Le scénario, tout d'abord, est construit de manière très maligne en utilisant le procédé des flashbacks et en fouillant la personnalité des différents personnages. Ce récit est foisonnant de par le nombre de thèmes qu'il aborde. Des sans-abris aux laissés pour compte de la société américaine en passant par la collusion des deux principaux partis politiques avec le monde louche de la pègre qu'elle soit maffieuse ou non. Nous verrons également les affres de la réinsertion des anciens combattants du Vietnam au travers du personnage de Logan.

Certains pourraient trouver que, justement, cette profusion de thèmes nuit à la compréhension de l'ensemble. Je trouve au contraire, et c'est ce qui fait le talent de Brunschwig, qu'il ne nous perd pas en route et surtout qu'il n'oublie pas son histoire. Je ne mets pas culte car quelques détails déjà notés par d'autres posteurs me font également un peu tiquer. C'est par exemple cette bonté surnaturelle de Jessica que je trouve un peu too much. Alors certes il y a un message derrière tout ça qui tendrait à exiger plus de vertu chez nos hommes politiques mais l'héroïne est par trop parfaite, limite naïve pour me convenir totalement.

Cependant plus on avance dans l'histoire, et notamment grâce aux flashback, plus on s'aperçoit que les personnages ne sont pas aussi manichéens qu'il y parait (sauf la réserve Jessica ci-dessus).

Au final nous avons donc un scénario d'une rigueur quasi militaire, millimétré et tiré au cordeau et qui jamais ne s'égare en digressions inutiles. Plus que divertissant, il éclaire sur les us et coutumes des puissants de ce monde tout en s'ancrant dans une réalité non fantasmée.

J'ai bien apprécié le dessin de Laurent Hirn qui dans un style réaliste sait donner de l'expressivité aux personnages.

Plus que recommandable donc. Si vous aimez les scénarios malins, cette série est à lire d'urgence.

Nom série  Les Tristus et les Rigolus  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ben moi je dit qu'à l'occasion il faut se procurer une ou deux bandes de ces aventures délirantes. Quand un Tristus rencontre un Rigolus son but est de le faire pleurer et ainsi il se transforme en Tristus, pour les autres la technique est la même et produit donc l'effet inverse. Vous me suivez? Quand on y réfléchit bien il n'y a pas d'idée plus simple et plus basique, on pourrait même penser qu'a force d'a force les gags sont répétitifs et lassant ce qu'en en ce qui me concerne n'est pas le cas. Soyons francs il y a belle lurette que je n'ai pas relu ces histoires mais je me souviens qu'à l'époque dans Pif Gadget c'était une de mes préférées.

En résumé c'est plaisant à petites doses, il ne faut pas abuser des bonnes choses, avec un dessin qu a un petit côté Dysney pas désagréables, quand aux couleurs, ben c'était l'époque et le papier sur lequel le journal était imprimé...

Nom série  Gai-Luron  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Gai-Luron a vieilli, ce n'est pas un scoop mais cela jette un mauvais point pour conseiller l'achat de cette série. Alors qu'Achille Talon partait dans un délire verbal rempli de formules désuètes mais oh combien poétiques, ici notre chien, avatar de Droopy est souvent ennuyeux et sa romance avec l’inaccessible Belle Lurette finit par être lassante.

S'il m'a fait parfois sourire Gai-Luron, n'a jamais provoqué chez moi cette franche hilarité que j'ai pu trouver chez Gaston par exemple, (celui de Franquin, pas le nôtre!). Comme l'ont dit les autres posteurs, voilà une bande qui s'adresse à un public plus jeune que les autres bandes de Gotlib. A feuilleter pour se faire une idée mais pas plus.

Nom série  Les Dingodossiers  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'affirmerais bien que tout amateur de BD qui se respecte se doit de jeter un œil sinon deux à ces Dingosdossiers. Plusieurs raisons à cela: En premier lieu ces bandes sont l’œuvre de deux monstres sacré de la BD qui à cette époque faisaient leurs premières armes, et lesquelles, en croquant les travers, petits et grands tracas de la vie quotidienne. Tout était passé à la moulinette d'un humour qui paraît aujourd'hui un peu potache voire désuet mais qui était profondément novateur pour l'époque.

C'est véritablement cet esprit qu'il faut retenir qui proposait un travail plus complexe qu'il n'y paraît, et je ne parle même pas du dessin que certains pourraient considérer comme simpliste. Non en fait c'est cette avalanche de gags sur un support de deux pages, concis, mais diablement efficace.

Sans doute aujourd'hui cet humour aurait 'il du mal à faire consensus mais ce côté foutraque, irrévérencieux, impertinent, à ouvert la voie à d'autres auteurs fameux. Il faut relire par petit morceaux ces planches d'anthologies.

Nom série  Batman - Sombre Reflet  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire en deux volumes qui à mon sens n'apporte pas grand chose au mythe du justicier masqué. Les deux tomes sont construit sur le même principe, à savoir une première intrigue assez courte au début, puis une seconde ou quelques rares éléments se retrouvent à la fin. Ici il est beaucoup question de la famille du commissaire Gordon et plus particulièrement de sa fille Barbara et son fils James.

Une précision d'importance nous n'avons pas affaire au Batman originel mais à son "remplaçant", Dick Grayson, premier Robin historique. Le vrai Batman est parti courir le monde pour former la Batman Incorporated.

Malgré quelques trouvailles sympathiques, quoique totalement invraisemblables, je pense à l'orque dans le hall de la banque, l'ensemble est un peu confus avec des ficelles un peu grosses comme cette histoire du fils Gordon emprisonné une nuit, car pas sage dans une cellule jouxtant celle du Joker!! Le dessin passe sauf sur plusieurs pages ou la colorisation en rouge n'apporte à mon sens pas de tension particulière, tout au plus cela pique les yeux.

Un opus qui n'est pas indispensable et à réserver aux fans.

Nom série  Le Casse - Diamond  posté le 31/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mais vraiment sans plus. Cet album qui inaugurait le série "Le casse" n'est pas le meilleur loin de là. Le démarrage et les deux tiers de l'histoire sont assez convenus amis bien agencés de telle sorte que l'on a envie de connaitre la suite. L'ensemble est très hollywoodien, et certaines cases feraient de très honorables scènes de ciné. La pirouette finale que l'on sentait venir est suffisamment originale pour que l'on ne l'ait pas vu venir, du moins de cette manière.

Il n'en reste pas moins que cette histoire est d'un niveau moyen qui ne révolutionne pas le genre. Le dessin est honnête, bref une lecture plaisante mais sans plus et qui ne laisse pas un souvenir impérissable.

Nom série  Dos à la mer  posté le 30/05/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Vraiment pas mal ce diptyque, disons que ma note réelle serait un bon 3,5. Soyons justes ce n'est pas tant l'histoire qui me rend si enthousiaste car finalement elle est assez classique dans le genre road movie qui réunit des personnages qui n'auraient pas du se rencontrer . Malgré ce côte cliché ou déjà vu on se laisse cependant prendre par l'histoire, curieux de savoir à quelle sauce nos "héros" vont être mangés.

Non, ce qui est vraiment sympa dans ce polar se sont les ambiances de ces villes portuaires, et là je pense plus particulièrement à St Nazaire, dont l'ambiance par le biais du café, de l'usine est vraiment bien rendue.

Le dessin est lui aussi assez emballant, peut être un poil statique par endroit mais ne boudons pas notre plaisir, voila une histoire qui se lit d'un bout à l'autre sans ennui.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque