Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1535 avis et 331 séries (Note moyenne: 2.97)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Watchmen  posté le 11/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bon, ça y est. J’ai enfin lu Watchmen !
Sacré pavé qui m’a demandé 5 jours pour en venir à bout.

Je crois que tout a été dit dans les avis précédents. Je pensais que l’album traitait de superhéros mais je crois que le terme justicier est plus adéquat comme le souligne Alix. Ce n’est pas parce qu’on porte des pentys, un caleçon et un cape qu’on est un héros et super qui plus est. Alan Moore impressionne de par la richesse de son scénario, son sens de la narration et sa capacité à captiver et surprendre le lecteur.

Mais un peu comme avec V pour Vendetta, je suis passé à côté de l’album à lire les avis ci dessous. Certes les dessins sont bien meilleurs que ceux de Lloyd (pas difficile me direz vous) même s’ils font très eighties. Complètement dépassées, les couleurs témoignent de l’époque de l’édition en VO. En cela, elles ne me dérangent pas plus que ça.

Alors c’est vrai qu’il y a pas mal de longueurs. Le passé de chaque watchmen est passé à la loupe avec en prime une psychologie des personnages très travaillée. Mais ça en devient lourd et finit par rendre la lecture fastidieuse. J’ai du me forcer pour la terminer. Heureusement la narration devient plus dynamique sur le dernier quart avec un final assez surprenant et fort logique finalement. Bref, certainement du grand Moore mais ses bds ne sont, jusqu’à présent, pas trop ma tasse de thé.

Je dirais qu’il faut avoir lu Watchmen au moins une fois mais je doute que je m’y replongerai même si c’est le genre de bd qui nécessite plusieurs lectures pour en apprécier toute sa substance.

Nom série  La Malle Sanderson  posté le 09/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après La serviette noire, voici le deuxième album de Götting qu’il m’est donné de lire.

Cette bd nous plonge dans le monde de la magie des années 30. On y suit le grand prestidigitateur Sanderson qui peaufine son dernier tour. A cela vient se greffer une histoire d’amour avec une femme mariée . . . La lecture est agréable même si on peut regretter une fin aussi prévisible. Cette histoire convenue n’est donc pas très palpitante mais l’auteur distille juste ce qu’il faut pour inviter le lecteur à tourner les pages. Le point fort de la bd réside dans le traitement graphique remarquable. Certes, on peut lui reprocher une certaine froideur mais le résultat me plait.

A lire mais il ne faut pas s’attendre à un récit d’exception.

Nom série  Le cadet des Soupetard  posté le 05/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série possède beaucoup de charme. Tout d’abord le charme bucolique avec ce carde "campagnard" d’il y a 50 ans où il fleure bon les bleuets dans les champs. Ensuite, le charme du dessin de Berlion et des couleurs qui collent parfaitement à l’époque du récit.

Corbeyran invite le lecteur à suivre le petit Soupetard dans ses aventures de gosse (à l’école, en vacances, chez son oncle, …). Souvent, un événement "étrange" survient aux alentours et le gamin va y fourrer son nez tel un Sherlock Holmes en culotte courte. La lecture est sympathique grâce à une narration fluide et une maîtrise de la trame scénaristique.

Un seul regret cependant : la résolution des "affaires" un peu vite expédiée, surtout venant d’un enfant, ce qui déforce des histoires pourtant intéressantes à suivre.

Nom série  Silver Surfer - Parabole (Moebius)  posté le 05/07/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est la première bd où apparaît le surfer d’argent que je lis. Même sans être un mordu de comics, Stan Lee fait partie des auteurs outre-atlantique que je connais. Sa réputation associée à celle de Moebius m’encouragea à me pencher sur cet album.

Il est clair que je n’ai pas accumulé autant d’expérience dans les comics que Cassidy. Ce n’est donc pas pour moi un énième ressassé du surfer mais une découverte. Et je dois dire que j’ai globalement bien apprécié l’album, tant au niveau du scénario que des dessins. L’histoire est assez manichéenne avec Galacticus comme gros méchant et le surfer d’argent comme sauveur d’un monde qui pourtant le vilipende. On assiste plutôt à une joute verbale qu’à un combat des titans. Certains passages sont parfois assez lourds où les pensées philosophiques du super héros se confondent avec les paraboles de Jésus par exemple. Sans doute un reflet de l’emprunte que peut exercer la religion aux States. Je peux donc comprendre que le caractère du Surfer à de quoi agacer avec son aspect moralisateur. Ceci étant, ce comics véhicule certains messages universels qu’il est parfois bon de rappeler. Côté dessins, Moebius est à son aise. Les couleurs sont un peu fades (éditions de Casterman) mais cela colle bien avec l’esprit comics de super héros.

Bref, un bon comics à lire . . .

Nom série  Marzi  posté le 29/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Marzi est une série qui permet de découvrir le quotidien d’une petite polonaise dans les années 80 avec le contexte politique d’alors.

Le premier tome m’a intéressé car je m’étais rendu il y a une quinzaine d’années dans son pays, peu après la chute du mur de Berlin (3 – 4 ans après). Son histoire me rappelle celles qui m’ont été racontées là bas ou leurs conditions de vie que j’ai pu partager aussi. Ces histoires courtes sont autant de chapitres sur la vie de cette petite fille. C’est assez touchant. Les dessins sont sympathiques avec un trait épais tout en rondeur. Les couleurs vives soulignent le caractère volontaire de Marzi qui cherche à trouver le bonheur dans les petites choses de la vie. Toutefois, je déplore la trame narrative assez lourde avec des tartines de voix off. Certes c’est quasi inévitable vu qu’il s’agit de Marzi racontant son passé. La lecture du tome 2 a été plus laborieuse. Les histoires m’ont moins interpellé et la voie off sature les cases.

Voilà, une série globalement enrichissante mais desservie par la narration assez lourde.

Nom série  Paroles de taulards  posté le 29/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Intéressante initiative que celle de faire s’exprimer les détenus sur leur vie carcérale. Leurs récits sont mis en forme par Corbeyran et le crayon passe de main en main au fil des histoires.

Difficile d’émettre un avis sur cette série vu la mixité des thèmes abordés (du clin d’œil à la réflexion plus profonde). Même chose pour les dessins qui sont d’une grande diversité (du style gros pif au trait hyper réaliste). C’est donc sur une impression générale que se base mon appréciation et celle-ci est plutôt bonne. A lire une fois pour découvrir le milieu carcéral sous le regard de ceux qui y vivent.

Nom série  Trois artistes à Paris  posté le 27/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le label "Aire Libre" apposé sur une bd est généralement un gage de qualité... ce qui ne veut pas dire qu’on est à l’abri d’un flop. Ce one shot en est un bel exemple.

Tout comme Ro et Spooky, j’ai été déçu par cette bd. En fait, c’est surtout l’ennui et l’indifférence qui m’ont rapidement gagné. Je n’ai pas accroché au parcours de ces trois artistes dont le passé respectif sera "exorcisé" par une journaliste enquêtant sur eux. Malgré une couverture intéressante, le contenu se révèle aussi d’un niveau graphique faible avec de graves lacunes comme souligné par Ro. Enfin, la mise en couleurs, qui donne pourtant un cachet tout personnel, n’arrange pas vraiment les choses.

One shot pas fondamentalement mauvais. Ce n’est pas mon genre tout simplement.

Nom série  Des oiseaux, des mers  posté le 25/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un trait élégant, un récit déroutant.
"Des oiseaux, des mers" ne laisse pas indifférent.

Ce récit est à l’image d’une pièce en trois actes. Acte 1 : on entre directement dans le vif du sujet sans vraiment comprendre où on met les pieds. On sait juste qu’on se trouve devant un couple habitant Hong Kong juste avant son rattachement à la Chine. Acte 2 : on suit un tout autre personnage. La coupure est nette. Néanmoins la toute fin relie cet acte au premier. Acte 3 : on retrouve le couple mais dans une période précédant le premier acte. Le découpage de Tietäväinen est donc assez déroutant et original finalement. C’est d’ailleurs ce traitement particulier du scénario qui donne tout l’intérêt à ce récit. Sans cela, l’histoire se serait révélée assez quelconque même si elle reste assez touchante. Le graphisme paraît inabouti mais le trait est sûr et lisible.

Voilà, comme d’autres, cette bd m’a interpellé. Comme d’autres aussi, cette bd me laisse sur un sentiment mitigé : découpage inhabituel mais trame scénaristique quelconque.

Nom série  Les Voleurs de villes  posté le 25/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Oula, grosse grosse déception.

Pourtant le titre laissait entrevoir quelque chose de fameux. Imaginez plutôt : des monuments et des immeubles se volatilisent comme par enchantement aux 4 coins du globe. Deux journalistes enquêtent... mais les résultats de leurs investigations se révèlent bien en deçà de ce qu’on pouvait espérer. Comme le souligne Ro, la résolution finale du mystère est aberrante de facilité. J’ai envie d’ajouter "tout ça pour ça". Restent les dessins de Philippe Aymond de très bonne tenue. Mais c’est bien peu de choses et surtout largement insuffisant pour faire passer l'arrière-goût d’amertume que laisse cette lecture.

80 pages dont le synopsis tient sur une feuille de papier à cigarettes, 'faut oser quand même !

Nom série  Carême  posté le 25/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"Carême", c’est une bd qui ne m’attirait pas plus que cela malgré les bons échos à son sujet, la faute à un dessin et une mise en couleurs rébarbatifs.

Je n’accroche pas visuellement aux planches. Je n’aime pas les dessins et encore moins les couleurs. Voilà, c’est dit. Mais pour le reste, c’est une vraie claque. Le récit est très prenant. Il puise sa force dans les nombreuses émotions qu’il transmet au lecteur. Même si dès la première planche le final est connu, le lecteur est pris par cette rencontre entre l’imposant (et très sensible) Aimé et le frêle Martinien. Ce récit est celui de Martinien qui se remémore le chemin parcouru avec son ami Aimé Carême, depuis la vente d’aspirateurs à domicile à leur ascension sociale... Ce choix narratif apporte beaucoup par la force émotionnelle qu'il transmet au récit. Car même si le lecteur sait que tout est scellé dès le début, ce qu’il ignore, c’est le pourquoi du comment. Parfois les histoires tristes sont aussi très belles. Cette série en est la preuve.

Il est rare que je mette une aussi bonne note à une bd qui visuellement ne me plaît pas mais là elle le mérite amplement au vu de la qualité du scénario.

Nom série  Le Carnaval des Cerfs  posté le 25/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voici une intrigante petite bd au titre bien singulier.

J’ai de suite accroché au trait stylisé de type ligne claire. La bichromie participe grandement à l’atmosphère ensorcelante qui plane sur les hommes-cerfs. Il se dégage en effet un envoûtement trouble issu du mélange de rites et de croyances autour du cerf. Cela étant, si le graphisme et l’entrée en la matière sont plutôt bons, le dénouement laisse le lecteur sur sa faim. Cela se résume à un récit anti-cynégétique primaire assez décevant. Il est aussi dommage de ne pas en savoir davantage sur ces hommes-cerfs.

Bref, une bd qui ne marque pas les esprits si ce n’est par son format d’édition et son graphisme légèrement suranné.

Nom série  Le dessinateur, la colline et le cosmos  posté le 15/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas si mal cette bd finalement.

J’ai bien accroché au délire de Jérôme Anfré. C’est, comme le note spooky, une sorte d’allégorie sur la création et le travail de dessinateur. J’ai rarement vu pareil onirisme et loufoquerie réunis dans un même album. Contrairement aux apparences, ce n’est pas du "grand n’importe quoi". Ce delirium est canalisé par une trame qui se suit sans grandes difficultés. Je n’ai donc pas ressenti ce récit comme étant une succession de circonvolutions sans lien en eux. Bref, ce n’est pas le foutoir comme on pourrait le craindre.

Jérôme Anfré, qui est à la plume mais aussi au crayon, a, comme le soulignent mes prédécesseurs, un style proche de celui de Fred. Le N&B rend bien. On sent une évolution dans le trait qui devient plus fouillis avec l’avancement du récit (plus de noirceur dans les cases).

Bref, une bonne surprise alors que je m’attendais à un gros délire non contrôlé.
Merci Alix !

Nom série  IAN  posté le 12/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Chaque tome constitue une histoire complète avec une trame de fond qui court sur toute la série.

Bien que bénéficiant d’une narration maîtrisée, les histoires sont relativement basiques et un peu "faciles". Mais l’intérêt de la série est à chercher ailleurs. Les histoires ne servent en réalité qu’à mieux cerner IAN, véritable moteur de la série. Et sur ce plan, c’est plutôt réussi ! Chaque tome en dévoile un peu plus sur IAN, ses performances et ses défaillances. L’intrigue se fait jour dans le tome 2 pour se dévoiler davantage dans le 3. Une série légère en apparence mais qui possède une base solide et intrigante. Côté dessins, l’évolution du trait de Ralph Meyer est palpable avec l’avancement de la série. Le trait réaliste et austère du premier tome s’assouplit avec les suivants pour devenir plus dynamique, bien dans l’air du temps en quelques sortes. La colorisation évolue elle aussi dans le bon sens.

Bref, voici une série plus profonde qu’il n’y parait et qui mérite toute votre attention !

Nom série  L'Animal à six pattes  posté le 12/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tout comme cac, j'ai difficile à noter cette bd qui est en décalage complet par rapport aux "canons" du 9eme art.

Le récit est d’une noirceur totale du début . . . à la fin. Le dessin, très dépouillé, est sommaire avec des décors quasi-absents comme pour mieux se concentrer sur l’essentiel : les protagonistes. Pourtant, il n’y a pas de héros, pas de personnage central, juste une mission qui passera de main en main pour être accomplie. Alzéal propose ici une métaphore sur l’absurdité de la guerre. C’est une tragédie où la fatalité reste la grande gagnante. La narration sous forme de story-board quasi muet rend le récit très dynamique. Cependant, si j’ai apprécié le message sous-tendu, j’ai nettement moins accroché à cette noirceur souveraine.

A lire donc mais je déconseille l’achat en neuf. A noter qu’on trouve ces albums en occasion aux alentours de 3 € pièce.

Nom série  Blues train  posté le 08/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’atmosphère dans laquelle cette bd nous plonge est très particulière. On vit les souvenirs d’un homme qui voyage dans un train à vapeur.

Cet album est en fait un gros flash back d’une vieille histoire qui hante cet homme et qui trouve son épilogue dans cet ultime voyage. Pour créer l’ambiance, on a en entrée de scène un mélange de vapeurs, de cambouis et de chants gospel qui suit le cheminot qui finit par croiser notre "homme" assit sur la banquette.

Etrange mélange qui n’est pas une franche réussite. Le récit se révèle en effet assez convenu malgré la quatrième de couv’ tentante. Du classique donc avec un final entendu, bien dans le ton du récit finalement. Le graphisme, assez réussi quant à lui, participe grandement au côté sombre de l’histoire. Le trait est gras, limite crade mais il se révèle d’une grande maîtrise. On dirait les planches parasitées par des poussières, rendant l’image granuleuse. Rendu très particulier donc mais qui me convient. Dommage que le scénario ne soit pas davantage prenant.

Nom série  Des mouches pour Nemon  posté le 08/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nemon, simple d’esprit, est chasseur de mouches dans le port de Marseille. Il est la risée des locaux qui ne voient en lui qu’un simplet aux mains atrophiées. Mais Nemon s’en fiche, il est le meilleur chasseur de mouches de la ville et en est fier !

Un Futuropolis des années 80 avec la signature de Berberian au scénario était trop tentant. Cet album est le quatrième de l’auteur accompagné pour l’occasion d’Aussel pour les dessins. Les planches sont contrastées : certaines sont assez chargées avec un trait un peu brouillon qui rend la lecture difficile, d’autres sont plus dépouillées. Heureusement, le contour des personnages reste net, ce qui permet de les dissocier de l’arrière-plan parfois flou et confus. La grande force de ce récit réside dans sa narration. Je reste admiratif devant le travail de Berberian qui part d’une situation assez anodine pour arriver à un final à la fois triste et déroutant mais très émouvant. Le récit monte donc en puissance pour terminer sur une image forte.

A découvrir !

[Assez glauque cependant, âmes sensibles...]

Nom série  La Colère dans l'eau  posté le 07/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après l’excellente série Le Roi des bourdons, David De Thuin récidive avec un autre récit tout aussi poignant : "La colère dans l’eau".

Le dessin enfantin ne laisse en rien présager de la gravité des propos soulevée par le récit. L’auteur y décrit les ravages d’un Tsunami en suivant en temps réel le destin d’une petite famille en vacances en bord de mer qui va être confrontée à cette terrible vague. La narration est directe. Rien n’est épargné au lecteur qui est, lui aussi, emporté par cette déferlante. Les dialogues sont percutants. Le final est fort émotionnellement.

Une bd qui remue . . . On n’en ressort pas indemne.

Nom série  EpouvanPaille  posté le 07/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après Le Pantin, Michel Alzéal récidive avec une nouvelle histoire muette avec, cette fois-ci, moins de gravité dans ses propos.

L’auteur se penche sur les sentiments amoureux de deux épouvantails. Comme avec Le Pantin, l’auteur donne vie à des êtres inanimés (une peluche, un épouvantail) pour proposer au lecteur de découvrir leur vision du monde qui nous entoure.

C’est un assez joli conte, sans doute trop vite lu, mais qui attire notre sympathie.
Le dessin non dénué d’un certain charme est cependant perfectible. Sans vouloir être péjoratif, le trait donne parfois une impression d’amateurisme (surtout dans le dessin des animaux et des hommes).
Mais les faiblesses du graphisme sont largement compensées par une mise en couleurs très réussie à l’aquarelle qui gomme les imperfections du dessin pour assurer un rendu final des plus flatteurs.

Ce conte, destiné avant tout aux enfants, est à découvrir !

Nom série  Kirouek  posté le 06/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici un conte complètement original qui s’est révélé de lecture plaisante.

Dans cette histoire, les livres poussent sur un arbre appelé "bouquinier" et apportent gaieté et couleurs à la ville et ses habitants. Mais un jour les livres ont disparu pour laisser place à la rabougrite qui mine le moral des gens et grisaille la ville. Pour retrouver la joie de vivre, Barnabé et l’oiseau bec partent à la recherche du dernier livre.

Ce récit fort simple est accessible aux enfants. Je dirais d’ailleurs qu’ils en sont la cible privilégiée. Le final est prévisible mais l’ensemble forme un tout d’une grande cohérence. Côté dessins, Nicolas Poupon délaisse son style habituel pour un graphisme plus proche de l’illustration avec un trait gras et appuyé et des couleurs aux tons pastel. Le rendu est pas mal et bien adapté pour illustrer ce conte inédit.

A lire !

Nom série  Mich et Moch braconnent la roussette  posté le 05/06/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal !

Pourtant le début laborieux, la faute à des strips assez répétitifs, faisait craindre pour la suite de l’album. Heureusement, Les strips se diversifient avec la venue d’une roussette, puis de deux. D’autres personnages viennent ensuite enrichir le récit (le pépé, le don juan, …). J’ai finalement pris plaisir à suivre les plans plus ou moins foireux de nos deux amis écureuils pour séduire une roussette. En outre, la chute sied bien pour conclure cette succession d’efforts déployés presque vainement par Mich et Moch. Côté graphisme, le style anguleux de Krassinsky donne au dessin un aspect caricatural et très lisible.

Malgré des débuts laborieux, l’ensemble se révèle cohérent et agréable à lire. Bref, un petit album au format à l’italienne à découvrir . . .

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 77 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque