Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3456 avis et 505 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Page blanche  posté le 02/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà une bd bien surprenante sur la quête d'identité d'une jeune fille qui se réveille sur un banc à Paris. Elle est devenue amnésique et n'aura de cesse que de retrouver la mémoire par tous les moyens. La conclusion de cette histoire est des plus réussies car on aura droit à un final auquel on ne s'attendait pas et qui mérite toute notre attention.

On est très vite happé par cette histoire car on ressent les émotions de l'héroïne qui ne parvient pas à se rappeler d'où elle vient et qui elle est. On avance avec elle dans ses recherches et ses errances au travers d'un parfum, d'un lieu ou d'un geste. Elle se découvre d'ailleurs totalement superficielle et ne se reconnaît pas dans ce personnage qui lui est désormais étranger. Cette thématique est passionnante car au-delà d'introduire une notion de double personnalité, les auteurs se servent de l'amnésie pour entamer une véritable réflexion sur l'identité.

Ce long roman graphique est bien écrit et c'est souvent agrémenté par de petites touches d'humour délicieuses malgré la situation tragique du personnage. Les auteurs nous font partager un agréable moment de lecture où l'on oublie tout et c'est bien le cas de le dire...

Nom série  Super sensible  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une série qui se veut sympathique sur les chroniques d'un jeune garçon hyper sensible. Ce récit est une chronique de l'apprentissage de la vie durant l'enfance. Notre héros parle à son poster de Hulk qui lui prodigue quelques conseils utiles tout comme le hamster fantôme.

On l'aura compris, c'est léger mais ce n'est pas frais. C'est même plutôt lourd et indigeste ! Le gros point faible est le manque de consistance du scénario qui va rester assez plat. Il y a certes un peu de tendresse dans un monde de brutes mais cela ne suffit pas pour emporter l'adhésion. Au moins, on ne pourra pas dire que je suis un super sensible !

Nom série  Dérapages  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Mouvement du Nid (qui a un statut d'ONG auprès de l'ONU) a sollicité à nouveau le dessinateur Derib pour travailler sur la question du client de la prostitution. Il faut se rappeler de la précédente collaboration à savoir la Bd intitulée Pour toi Sandra tirée à 350.000 exemplaires.

J'avais à l'époque avisé en premier lieu cette bd en accordant seulement deux étoiles car le côté moralisateur m'avait fortement déplu. J'ai changé mon fusil d'épaule car je suis persuadé qu'il faut faire réfléchir les jeunes lecteurs sur les conséquences du clientélisme de la prostitution avec en question de fond les relations entre femmes et hommes. Cette bande dessinée a pour but de prévenir les jeunes sur la prostitution et ses dangers.

Cette fois-ci, l'auteur va réussir à éviter les clichés du genre pour donner un résultat plus crédible ce qui améliore nettement ma perception. Cet ouvrage raconte l'histoire de Matthieu, un jeune homme épanoui sur le point de se marier qui voit sa vie gâchée par l'engrenage de la prostitution. À la fin du livre, une dizaine de pages sont consacrées à des informations sur la prostitution, les relations garçons filles... Le message que souhaite faire passer cette oeuvre est simplement le respect.

Reste le débat : la prostitution doit-elle disparaître ? Certainement. Peut-elle disparaître? Ce n'est pas prêt d'arriver ! Cependant, ce type d'ouvrage nous laisse réfléchir et peut avoir une influence préventive quand on sait que selon un sondage 38% des hommes admettent que leur première rencontre avec une prostituée s’est conclue lors d’une fête entre copains.

Nom série  Mother  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce one-shot psychopathique ne m'a guère convaincu. On entre en effet dans un délire psychologique qui ne mène finalement nulle part ou sinon à l'asile. C'est glauque à souhait, aux antipodes de ce qu'on pourrait attendre des relations mère-fils. Ici, on a droit à une relation vampirique hallucinatoire.

Je dois néanmoins admettre que l'auteur a un réel talent de dessinateur. Les dessins sont prenants et expressifs. Il est dommage que le scénario soit à ce point alambiqué. Il y a certes différents niveaux de lecture mais je n'ai pas réussi à m'accrocher ne serait-ce qu'au premier niveau. Faut-il y voir l'image des parents omniprésents qui font régresser l'enfant ? Certes mais c'est peu convaincant dans l'excès de psychose.

Nom série  Ulysse (EP Editions)  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé cette version des voyages d'Ulysse qui était l'un de mes héros préférés durant mon enfance. J'ai été passionné par la mythologie grecque et par l’œuvre d'Homère.

Cette version modernisée me semble bien fidèle au mythe entre le chant des sirènes et la malédiction du dieu Poséidon. Cela a été une lecture fort agréable. On ne voit pas le temps passer. C'est fort bien construit car cela laisse sortir toute la richesse de l’œuvre originale.

Ulysse plaira aux plus jeunes et aux moins jeunes malgré un trait de dessin assez naïf. C'est d'ailleurs à ce jour la seule adaptation en bd digne de ce nom.

Nom série  Békame  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Békame est le récit d'un jeune clandestin en France qui essaye de survivre. Quoi de plus normal pour un être humain que de vouloir de meilleures conditions de vie? Les tenants d'une certaine idéologie auront du mal à admettre cette simple idée qui devrait appeler à plus d'humanisme et de compréhension. D'autres penseront qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Il est vrai que ces immigrés vivent dans des conditions particulièrement difficiles avec par exemple les maltraitances que leur font subir les passeurs.

Cette bd en est d'ailleurs le témoignage à travers un jeune garçon d'origine arabe et qui est passionné de football. C'est comme une descente aux enfers avec beaucoup de désillusions. Fuir une forme de misère pour en rencontrer une autre tout aussi sordide. Je n'ai pas trop aimé le crayonné qui m'a un peu gâché le plaisir de la lecture. Une bd assez sombre sur une France déshumanisée.

Nom série  Les Promeneurs du Temps  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le graphisme de cette bd n'était pas celui qui m'attirait le plus. Pour autant, le titre avait quelque chose d'intrigant. Il est vrai que la question des voyages dans le temps retient incontestablement mon attention. Il y a eu tellement de théories à ce sujet à commencer par celle d'Albert Einstein qui laissait entrevoir une telle possibilité. Dernièrement, des scientifiques chinois avaient affirmés qu'il était manifestement impossible de voyager dans le temps. Qui a raison ?

Cette œuvre est réalisée par un illustrateur strasbourgeois issu de la fameuse école des Arts décoratifs qui a vu éclore pas mal d'artistes ces dernières années. L'auteur a choisi l'angle d'une enquête policière par rapport à un meurtre assez sordide commit à l'aide d'un compas. Quoi de plus mystérieux pour commencer ! Les difficultés vont aller en s'accroissant.

Pourtant, j'avoue ne rien avoir compris à ce récit qui proposait pourtant une solution à ce paradoxe scientifique et temporel d'où ma relative déception. Je n'aime pas rester sur ma faim.

Nom série  Le Roi du Ring  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cette première partie de diptyque consacré à la vie d'un catcheur. C'est un univers rarement mise en scène sur le support de la bande dessinée au contraire de la boxe par exemple. On suit par conséquent le parcours du jeune Tobias dans les années 80. Ce dernier veut réaliser un rêve en devenant champion de catch.

Cela n'a rien de vraiment original mais on sera vite happé par l'histoire et la fraîcheur qui s'en dégage. Certains passages seront vite expédiés comme la mort de proches. Les auteurs ont voulu manifestement se consacrer qu'à leur champion et dépeindre de manière réaliste les coulisses de ce monde particulier.

Il est cependant dommage de ne pas avoir fait plus adulte car le trait reste enfantin tout comme certaines scènes. Pour autant, je tire un coup de chapeau car c'est leur première oeuvre et ma fois, c'est assez réussi. Il manque juste encore un peu de panache pour faire décoller le récit.

Pour la petite histoire, cette bd est née sous l'impulsion de My Major Compagny qui avait fait connaître un certain chanteur qui a connu le succès. Le principe reste le même mais pour le support bd : les internautes financent de jeunes artistes en l'occurrence un duo d’orléanais, Dimitri Gigault et Julien Rolland. C'est l'éditeur Dargaud qui les a repéré pour publier leur première bd. Connaîtront 'ils également le succès ? L'avenir le dira.

Nom série  Tom et William  posté le 30/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est curieux mais j'ai lu la semaine dernière une série dont le principe était le même à savoir la création de l'esprit d'un monde imaginaire où vont évoluer des personnages. Dans Nocturnes (Lombard), il s'agissait de partir dans un monde imaginé par un écrivain de roman. Ici, cela sera à partir de vieilles bd de super héros un peu démodé comme pour rendre hommage aux illustrés populaires d'antan.

Il y aura bien un postulat de départ qui sera remise en question mais la chute ne sera véritablement pas bien amenée. Par ailleurs, on ne pourra que constater les faiblesses du dessin. Les décors sont par exemple vides alors qu'il y avait de quoi faire.

Bref, c'est parti d'une bonne idée à savoir le pouvoir de l'imagination mais cela a été mal exploitée. Cela reste lisible bien entendu. Les nostalgiques aimeront sans aucun doute.

Nom série  Dwarf  posté le 29/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De la fantasy pure dans la tradition du combat des nains contre les elfes dans un monde cartographié imaginaire. L'originalité vient sans doute du fait que les animaux conversent comme si de rien n'était.

Malheureusement, la trame demeure classique: un élu marqué par l'infamie doit accomplir son destin pour devenir roi et rétablir l'ordre. C'est dommage car les dialogues sont de hautes volées. On ne s'ennuie pas et on passe même un agréable moment de lecture. Cela plaira sans doute aux lecteurs d'autant que le dessin est assez soigné. L'univers lui-même semble riche et fouillé.

Dans le même genre, je préfère nettement Servitude ou Siegfried. Toutefois, Dwarf mérite d'être lu car cela reste pas mal.

Nom série  Sous notre atmosphère  posté le 26/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je découvre toujours un peu plus les facettes multiples du talent d’Osamu Tezuka à travers ses diverses œuvres. Après la lecture du naïf Métropolis qui marquait le début de sa carrière, j’ai plutôt été surpris par la qualité intrinsèque de ce titre qui traite de la condition humaine. Il est vrai que ces courtes nouvelles viennent d’être éditées en France alors qu’elles datent de la période 1969-1970 où l’auteur marquait un tournant pour se plonger dans des œuvres plus adultes.

Certaines de ces nouvelles ont été prenantes à lire. Elles laissent toujours une impression car les chutes sont fortes avec des effets de surprise comme je les aime. On se remémore facilement la lecture car on a passé un bon moment et cela appelle à une réflexion. Quelque fois, cela vire au fantastique et c’est plus ou moins énigmatique. Bref, il y a une véritable variété des thématiques à travers ces 16 récits.

Je dois avouer que c’est à ce jour mon recueil préféré de ce grand maître qui essayait alors un nouveau genre : le gekiga. J’aime ces ambiances un peu sombres. Même le trait généralement très rond me semble résolument plus mâture. Je n’ai pas été un grand fan de l’auteur mais je trouve que ce recueil de nouvelles est un titre de qualité. Fort heureusement, je n’ai pas éprouvé le sentiment qu’il y avait du bon et du moins bon car l’ensemble reste homogène.

Bref, chaque récit maintient son rang. L’auteur réussit à nous tenir en haleine jusqu’au bout. C’est honnêtement ce que j’ai lu de mieux et cela risque de plaire à un public plus large qu’habituellement.

Nom série  Freaks' Squeele  posté le 25/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une série bien déjantée qui ne manque pas de panache que voilà. On a droit à un mélange de genres un peu à la manière d'un Harry Potter dans l'Ecole de Poudlard. Ici, cela sera l'université au milieu de monstres et de batailles généralisées entre élèves.

Il y a une forte inspiration manga et cinématographique en même temps, ce qui fait le charme de cette série qui touchera tout d'abord les adolescents. En ce qui me concerne, je n'ai pas trop accroché bien que je puisse concevoir que la série possède des atouts indéniables qui justifieront son succès commercial. Nul doute qu'on aura droit à des séries dérivées pour nous présenter chacun des personnages. Une nouvelle forme de fantasy est née.

L'humour et un agréable dessin ne me suffisent pas. Il me faut plus et je n'ai pas trouvé ce que je cherchais dans cette série un peu trop survitaminée.

Nom série  Métropolis  posté le 24/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Métropolis est un manga one shot d'Osamu Tezuka qui s’inspire directement de l’univers crée par le cinéaste allemand Fritz Lang. La comparaison va s’arrêter là car l’univers du mangaka est purement naïf et déconnecté de toute réalité. Certes, il est bien question d’un petit robot à l’apparence humaine qui évolue dans une grande mégalopole.

Cependant, on ne découvre pas la richesse de l’œuvre du cinéaste en avance sur son temps qui décortiquait la ville basse au peuple et les hauteurs de la ville aux classes dirigeantes. Osamu rend un hommage à l’Occident alors que la période de l’occupation américaine de l’archipel nippon n’était sans doute guère propice à cela. Se faisant, il s’affranchissait de toute rancœur pour épouser un nouveau modèle. On voit d’ailleurs un clin d’oeil assez marqué à Mickey et Disney.

Bref, l’influence est bien celle des comics où il est question de super héros avec de grands pouvoirs. Je dois dire que la fin de ce one shot m’a surpris car ce n’est guère conventionnelle. Le mélange est surprenant. Je pardonnerais toutes les facilités scénaristiques et le côté extrêmement naïf de l’une des premières œuvres de celui qui est aujourd’hui considéré comme l’un des grands maîtres du manga sinon le plus grand.

Nom série  Habibi  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'attendais depuis longtemps une autre oeuvre de Craig Thompson. Il faut dire que Blankets - Manteau de neige fut l'une de mes toutes premières lectures dans le roman graphique. J'avais beaucoup apprécié son talent de conteur. Après des années d'attente, voici Habibi qui nous libre une histoire totalement différente même si l'amour reste le thème central.

Habibi est presque une révolution ultime: celle des sens, de la calligraphie qui épouse avec merveille le dessin au rythme d'un royaume imaginaire sorti des mille et une nuits. C'est le Moyen-Orient dans toute sa splendeur et sa décadence. On voit à l'horizon les problèmes de pollution qu'engendre une urbanisation à outrance. Il y a également le problème du traitement des eaux et de sa rareté.

On pouvait craindre l'enlisement au bout de 600 pages. Ce fut tout le contraire ! C'est un récit qui monte en puissance pour nous délivrer d'un message au-delà des religions. Une œuvre forte et encore une belle réussite qui donne ses lettres de noblesse à la bande dessinée. De belles trouvailles graphiques avec un trait sombre, nerveux et puissant. On atteint presque le chef d'oeuvre annoncé avec un message fort et une conclusion idéale.

Nom série  Tchernobyl - La Zone  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un émouvant témoignage bien documenté sur la catastrophe de Tchernobyl que nous avons là. J'ai peu lu sur le sujet notamment sur le support de la bande dessinée. Cette bd documentaire a le mérite de nous rappeler ce qui s'est passé en 1986.

Je déplore totalement le manque de sincérité de la part des autorités russes. La crise aurait pu être gérée autrement. On ne voulait sans doute pas gérer une panique à l'échelle mondiale ce que je peux comprendre. Cependant, j'ai été particulièrement choqué d'apprendre que les autorités russes ont dit aux enfants en partance qu'ils reverraient bientôt leurs animaux de compagnie. Le récit vous montrera ce qu'il advient d'eux en réalité...

J'ai aimé ces deux histoires d'une même famille en 3 parties qui se rejoignent dans un ultime lien à la fin. Il y a peu de mots mais des images qui transmettent suffisamment d'émotion sans tomber dans le pathos. Ce poids du silence est bien lourd de sens.

J'ai bien aimé voir la carte mondiale des réacteurs dans le monde. On y voyait que le Japon est le troisième pays à posséder le plus de réacteurs. La catastrophe récente de Fukushima est là pour nous rappeler que le pire est sans doute pour demain. Rappelons que la France est le second pays au monde avec 58 réacteurs. Cela laisse à réfléchir sans nécessairement prendre une position hâtive ou binaire. La réalité est quelques fois plus complexe.

Nom série  Nomade  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue avoir du mal à comprendre l'arrêt de ce spin-off de la série Croisade. C'était pourtant une bande dessinée qui remplissait son quota d'aventures exotiques au pays des mille et une nuits. Il devait y avoir 4 tomes et le second était déjà programmé. Il y a sans doute eu moins de ventes que l'éditeur ne l'espérait par rapport à la série mère.

Le scénario de Dufaux est plutôt basique et un peu en-dessous de ce qu'il a l'habitude de nous livrer. On a droit au beau héros tourmenté qui va connaître un amour fugace auprès d'une belle guerrière. Il y aura une quête pour retrouver un esprit démon et un zeste de fantastique. Oui, une trame classique mais honorable avec une belle beauté des planches.

Nom série  Les Amants de Sylvia  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Futuropolis est pourtant l'un de mes éditeurs préférés. Cela ne veut pourtant rien dire car chaque oeuvre est unique et toutes ne se valent pas. Là encore, il y avait de quoi faire d'autant que le sujet concernant l'assassinat de Trotsky au Mexique par les assassins à la solde de Staline était intéressant.

En fait, c'est la mise en image qui pêche. Une calligraphie non adaptée associée à un dessin approximatif et des couleurs trop chatoyantes ne m'auront guère captivé. Sylvia ne sera finalement que le faire-valoir pour faire entrer le loup dans la bergerie. J'aurais sans doute aimé voir sa réaction par la suite et j'en suis privé tant le récit s'achève de façon radicale. Staline a encore gagné...

Nom série  Nocturnes (Lombard)  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis plutôt étonné par le virage que prend Clarke en réalisant cette histoire intimiste pour la collection Signé chez Lombard. On est franchement loin de l'univers de Mélusine. En cela, c'est plutôt une bonne surprise pour le lecteur qui découvre une facette inédite de son talent. Le thème principal sera un essai sur la création littéraire avec un rôle prédominant pour les personnages.

Les 20 premières pages seront tout de même les plus pénibles car on assiste à différentes scènes sans comprendre car il n'y a pas de fil conducteur. L'auteur aurait dû amener plus vite une explication car il va falloir s'accrocher jusqu'au bout. Puis, l'explication à ces mystères viendra très rapidement au détour d'une case.

Nocturnes est bien un drame intimiste qui se joue autour d'un écrivain en panne d'inspiration car malade d'un cancer. J'ai bien aimé la fin après un début difficile. Celle-ci a fini par rattraper l'ensemble. On aura au final quelque chose d'intéressant et d'original.

Nom série  Le Protocole Pélican  posté le 23/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Complexe du chimpanzé, précédente série de l'auteur, ne m'avait pas totalement convaincu alors qu'il y avait une excellente idée de départ. C'est un peu la même chose avec cette nouvelle série. Très récemment, un film du génial Christopher Nolan, à savoir Inception, partait du même principe à savoir l'impact d'une idée sur les individus. La psychologie sera donc de mise dans ce thriller où mystère et ambiance coexistent pour le plus grand plaisir du lecteur.

Pour autant, malgré la galerie des personnages, on va surtout se concentrer sur le numéro 4. On multiplie les rebondissements et les pistes dans le second tome comme pour mieux nous prendre à rebours. J'aime incontestablement le ton réaliste de cette histoire mais il manque quelque chose dans la mise en scène pour que cela soit vraiment satisfaisant.

Là où Bec réussit, j'ai l'impression que Marazano semble échouer pour le même type d'histoire basée sur un mystère qui ne sera révélé qu'à la fin. J'ai l'impression de tourner en rond car cela progresse trop lentement. On attendra la suite pour se faire une idée définitive. Espérons que cela sera compréhensible...

Nom série  Ghost  posté le 16/09/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La couverture de Ghost nous induit un peu en erreur car il ne s'agira pas d'histoire de fantômes au sens littéral du terme. Nous avons encore droit à l'ancien inspecteur du FBI dont une affaire avait mal tourné et qui revient malgré lui aux affaires de la criminelle. Il est marrant de constater ce que peut entraîner l'absence d'un collègue.

On n'y croira pas trop mais on se laisse aller. Le décors est sombre et le thriller se place sur le terrain du psychologique ce qui n'est pas pour me déplaire. Cependant, malgré une atmosphère pesante, cette descente aux enfers s'est faite un peu sans moi.

Il manque tout simplement une trame originale à ce thriller au demeurant bien dessinée.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 173 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque