Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3410 avis et 490 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Licorne  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 29/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une série qui a pour personnage principal un véritable pionnier de la chirurgie moderne ayant existé à savoir le médecin du roi Ambroise Paré qui était à la fois humaniste et anti-conformiste. Le récit se déroule en 1565 au temps de la Renaissance dans une époque où de nouvelles disciplines émergent (anatomie, biologie, chirurgie...) malgré l'hostilité des facultés de médecine de l'époque encore tributaires d'un savoir ancestral. L’intrigue se base sur les découvertes liées au corps humain : c’est assez «original » dans le concept même si on a parfois du mal à suivre.

Entraîné dans un complot visant à exterminer une ancienne confrérie de médecin, Ambroise paré est amené à reconsidérer ses convictions les plus profondes sur la nature du corps humain et les méthodes médicales. En enquêtant sur la mort de plusieurs anatomistes réputés, il va croiser d'inquiétantes créatures qu'il n'imaginait même pas et découvre que certaines recherches sont étouffées par le pouvoir et l'Eglise.

Le thème du complot et des monstres est « encore » utilisé ; ce qui m’a laissé quelque peu dubitatif dans un premier temps face aux critiques élogieuses de cette série. A suivre pour son originalité.
Et justement, cette suite ne m'a pas laissé indifférent! Certaines planches de ce second tome sont tout bonnement magnifiques et on ne peut que le constater. L'intrigue se précise laissant apercevoir une grande richesse du scénario: le corps humain comme enjeu entre les scientifiques et l'Eglise.

Le problème de cette série est justement cette sérieuse complexité du scénario. Il faut bien suivre chaque étape pour comprendre les enjeux de cette histoire qui se dessine à travers les alliances des uns avec les autres. Je peux comprendre que cela donne mal à la tête. Je viens de lire le 4ème et dernier tome qui apporte toutes les réponses sur l’identité de la Licorne mais on ne comprend plus très bien si les méchants présentés (en gros l’alliance vampire et Eglise) avaient de bonnes ou de mauvaises raisons. J’avoue que ce n’est pas très clair dans mon esprit. Une relecture de l’ensemble s’imposera. Quoiqu’il en soit, c’est assez original pour retenir l’attention.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Nom série  L'Ordre de Cicéron  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 29/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une saga familiale au travers de la lutte de deux familles dans le milieu des grands cabinets d’avocat aux manières des "Maîtres de l’Orge". Un scénario béton et un dessin agréable, sobre et élégant. Une couverture accrocheuse. De la maîtrise également dans la narration. La lecture est très agréable. On suit avec plaisir cette enquête judiciaire bâtie sur un fond historique. Une réelle bonne histoire servie par une qualité de dialogues et une authenticité des personnages. Par ailleurs, le trait du dessinateur contribue à l’esprit de ce récit. Bref, un très bon cocktail !

Je me rappelle que mon vendeur de bd habituel le proposait très souvent aux clients hésitants à la recherche d’un bon scénario. Pour ma part, je ne me suis pas laissé prier. Les deux premiers tomes ont été publié assez rapidement puis plus rien. On attend un troisième tome qui est à chaque fois repoussé. C’est dommage car on avait bien l’histoire en tête puis cela s’estompe petit à petit. J'ai appris plus tard que le retard de cette publication était lié à l'état de santé du dessinateur. Après coup, on se dit qu'on a réagit un peu égoïstement...

Le tome 4 vient clore une excellente série initiée par Malka et Gillion. Ce dernier est malheureusement décédé à l’âge de 85 ans après de bons et loyaux services dans le monde de la bande dessinée. Personnellement, j’appréciais beaucoup son graphisme. Le remplacement s’est fait au profit d’un système photoshop sur certaines vignettes à l’image des romans- photos. Je dois dire que je ne suis pas vraiment satisfait du résultat que je juge trop artificiel et dénaturé. Je sais que c’est actuellement la grande mode. Cependant, cela me dérangerait moins sur une nouvelle série qui choisit d’emblée ce procédé de facilité. Ce dernier tome est d’ailleurs dédié à Paul Gillion qui se retournerait peut-être dans sa tombe, lui qui avait le talent du dessin bien fait.

Concernant le fond, je suis d’accord qu’il fallait terminer l’histoire de cette saga familiale. Sur un plan historique, après les horreurs de la seconde guerre mondiale commises par les nazis sur les populations juives, on va avoir droit à celles des victimes du maccarthysme. C’est intéressant mais il était temps véritablement de clôre le chapitre.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Kookaburra Universe  posté le 17/04/2007 (dernière MAJ le 27/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Suis-je devenu un véritable « fan » de cette saga pour ne pas voir quels sont les défauts par rapport à la série mère ? Suis-je aveuglé à ce point ? Il faut savoir que l’auteur de la saga originelle a beaucoup de détracteurs et qu’on lui a souvent fait de mauvais procès. Un auteur a le droit d’arrêter une série et de la confier à des collaborateurs de confiance s’il doit faire face dans sa vie personnelle de terribles drames l'empêchant d'avoir le goût de continuer… Bref, les quelques mauvaises notes attribuées ne me semblent pas justifiées. Il ne faut pas vous arrêter sur cela mais vous faire votre propre opinion. Vous ne serez pas déçus du voyage intergalactique!

L’exploration d’un personnage par tome de la saga originelle pour se replonger dans le passé de ce vaste space-opéra est passionnante de bout en bout. Kookaburra Universe est un ensemble de spin-off relatifs aux origines et à la vie des héros de la série mère. Quand il y a, au-delà de la simple histoire, une consonance sur de graves problèmes de société et sur l’avenir de l’humanité, c’est réellement à la hauteur. Par ailleurs, les dessins sont de bonne facture, ce qui ne gâche rien au plaisir. Le scénario est haletant et réserve quelques surprises. Le sujet est nettement pessimiste enlevant le côté bon enfant. Que du bonheur dans cette lecture!

Si on fait les comptes, on se rend compte que cette série peut se ranger aisément dans la catégorie «franchement bien» car l'ensemble est réellement satisfaisant avec des creux ici et là ce qui est normal quand nous sommes en présence de différents scénaristes et dessinateurs à travers les tomes qui se succèdent.

Le détail de mes notes sur chacun des tomes pourrait être finalement le suivant :

Tome 1: Le secret du Sniper
Le premier tome de Kookaburra Universe revient sur l’enfance de Preko, héros principal de la série. Le duo Crisse et Mitric ne vont pas nous livrer le meilleur des scénarios en la matière pour inaugurer cette série parallèle afin de prolonger la saga Kookaburra. C'est un peu plat et cela manque même d'un peu de piment. Cependant, la lecture demeure tout de même assez agréable et on suit les aventures de notre héros avec plaisir sans s'encombrer la tête. Il ne faudra pas s'attacher à ce seul premier tome mais bien continuer à explorer cette série qui réservera bien d'autres surprises plus intéressantes.

Tome 2: Taman Kha
Ce 2ème tome s’attache à décrire l’organisation sociale de la planète Lilith à travers les aventures de Taman Kha, compagnon d’aventures de Preko. Le scénariste imagine une société originale et cohérente, et nous conte l'apprentissage d'une petite fille dans l'utilisation des pouvoirs psychologiques et du combat. Bref, l'univers commence à devenir intéressant. A noter que Crisse et Mitric ont passé la main à de nouveaux auteurs qui vont à chaque fois développer leur aspect des choses à leurs manières et pour notre plus grand plaisir!

Tome 3: Mano Kha
Ce tome 3 clos l’épisode de Kookaburra Universe revenant sur les épreuves endurées par Taman Kha, commencées le tome précédent. L'histoire est véritablement tragique ce qui donne une nouvelle consonance à cet univers. Cela l'élève à une espèce fresque spatial mythique. Bref, cela prend de l'envergure!

Tome 4: Skullface
Ce personnage était sans doute l'un des plus intéressants à découvrir. Comment est 'il devenu Skullface ? Par quel destin tragique était 'il passé ? Nous étions réellement curieux de connaître l'évolution du compagnon d'arme de Preko. Malheureusement, le traitement un peu poussif qui en sera fait ne sera pas vraiment à la hauteur des attentes suscitées par les fans. On a l'impression que ce personnage semble aux antipodes de celui imaginé par Crisse dans la série mère. On pourra regretter ce manque d'inspiration.

Tome 5: Les Larmes de Gosharad
C'est un épisode qui ne sert pas vraiment à grand chose dans cet univers. On va assister à une bataille entre les redoutables guerrières amazones et les forces de l'alliance. On bascule également dans un graphisme un peu manga qui s'éloigne de l'univers original de la série. Bref, pour l'instant, on se trouve à un creux de la série qui a besoin sérieusement d'être relancée.

Tome 6: Le Serment Dakoid
Je dois bien avouer que j'ai eu un faible pour le tome 6 signé par les frères Peru à savoir "le serment Dakoïd" où l'on explore le peuple le plus énigmatique de la saga Kookaburra dans une atmosphère plutôt dark mais particulièrement inédite. C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès de l'un des frères à seulement 26 ans. Un talent prometteur de dessinateur... La vie est parfois très injuste. Cet album restera un bon moment de lecture!

Tome 7: Le Sourire de Myra
On va s'interresser au personnage de Myra, l'une des enfants de la prophétie Kookaburra. On va également retrouver l'excellent scénariste de la série Orbital qui va nous livrer un scénario assez fluide assez agréable à suivre d'autant que le dessin est très bien assuré également. Un opus intéressant où le niveau monte incontestablement. On commence à se demander si cette série n'est pas plus intéressante que la série mère: c'est dire !

Tome 8: Le Dernier Vol de l'Enclume
Ce tome est un véritable huit-clos qui se déroule dans un vaisseau spatial en quelques heures. Le pari scénaristique était audacieux mais le résultat n'est pas à la hauteur de nos espérances. Par ailleurs, au niveau du graphisme, cela ressemble à un vulgaire montage informatique sans cohérence. On est loin du trait subtil des dessinateurs qui se sont succédés jusqu'ici. Que dire également des dialogues assez creux et misérables ? Un raté de la collection!

Tome 9: Le Lamentin Noir
Le tome 9 à savoir « Le Lamentin noir » est également excellent. Finalement, il y a une alternance de bons et de moins bons volumes. Tout dépend finalement du dessinateur et du scénariste qui change à chaque fois. Une bonne mention également pour le coloriste Sébastien lamirand qui a fait un excellent travail ! Ce tome va nous éclairer sur quelques zones d'ombre en revenant 20 ans en arrière. Le final va se révéler grandiose.

Tome 10: Les Prêtresses d'Isis
J’ai également apprécié le tome 10 avec son graphisme étonnant et son scénario passionnant.
Cela manque toutefois d'un peu de rythme mais on aura droit à de superbes planches avec un scénario fort habile. On prend plaisir à lire la montée de cette jeune prêtresse d'Isis qui jouera un rôle majeur dans le futur conflit inter-galactique.

Tome 11: L'île des Amantes Religieuses
Le Tome 11 apporte un vent d'humour et de fraîcheur sur une série qui devenait de plus en plus noire. On va passer un bon moment de détente pour des aventures tout à fait exotiques avec des scènes plutôt cocasses et sexys ! On remarquera également une excellente mise en scène scénaristique parsemé de clin d'oeil les plus divers (à Albator entre autre). Au final, un très bon cocktail d'aventure et d'humour.

Tome 12: L'honneur du Sniper
Un scénario habile et judicieux servi par un dessin de qualité. Un récit dynamique et véritablement rythmé où le thème principal est bien l'honneur qu'il soit retrouvé ou bafoué. Un album qui ravira les fans incontestablement ! On a l'impression que la saga est sans cesse revisitée et part dans des directions insoupçonnées.

Tome 13: L'appel des étoiles
C'est un récit plus sombre qu'à l'accoutumée qui nous est livré. On pourra se perdre dans les méandres du scénario. Il serait peut-être temps d'arrêter de développer à l'infini cet univers car cela pourrait lasser à la longue. C'est pourtant un fan qui parle !

Tome 14: Lames soeurs
C'est certainement le tome que j'ai le moins apprécié jusqu'ici. Et pourtant, il nous livre des informations essentielles sur les mystères qui sont attachés à la série. C'est la faute d'un scénario trop confus dont les enchaînements ne sont absolument pas convaincants avec des dialogues que nous auront du mal à déchiffrer. Par contre, rien à redire sur le dessin et sur la colorisation qui sont au niveau attendu.

Tome 15: Casus Belli : terra incognita
Après le tome que j'ai apprécié le moins, voilà l'un de ceux que j'ai appréciés le plus de cette saga. Visiblement, les tomes se succèdent et ne se ressemblent pas. C'est normal quand on a un scénariste et un dessinateur à chaque fois différent. Tous ne se valent pas au niveau de la qualité. Il est vrai que j'avais beaucoup hésité à l'achat avec l'énorme déception du dernier tome. Je croyais que c'était la fin de la saga et voilà que je découvre que cette aventure n'est que la première partie d'un diptyque. On sent tout de même que la fin est proche. Nous avons droit aux origines de la guerre entre les Amazones et la fédération terrienne comme le titre l'indique subtilement. Les personnages sont bien creusés et les retournements de situation seront à la hauteur. Le style graphique a du caractère tout comme les personnages. J'ai passé un bon moment de lecture grâce à un scénario ingénieux. Je n'attends plus que le tome final de cette formidable épopée intergalactique. Un gros bémol cependant qui a quelque peu gâcher mon plaisir de lecture: à l'intérieur des bulles, les dialogues ne sont pas découpés correctement. Ceci est une grave erreur de forme. On ne peut pas terminer une ligne par exemple avec un s apostrophe et continuer sur la ligne suivante avec le mot dans son entier. Bref, le découpage des phrases ne respecte pas la norme en la matière. Cette erreur s'est répétée sur toute la bd.

Tome 16: Casus Belli: invasion
C'est un final attendu pour cette série dérivé qui aura été mieux exploité que la série mère. Le récit va prendre une dimension épique à une planète désertique qui rappelle le film Dune où l'on rencontre également des vers géant et où il est question d'un élu. Il est dommage que l'histoire d'amour originale disparaît au profit de l'action à l'état pur. Les principaux personnages vont mourir un par un et au détour d'une case sans aucune émotion. Tout cela est quelque peu précipité. Pour autant, le plaisir de cette lecture est resté intacte même si le défaut du dessin sur certaines cases est perceptible. On retiendra surtout la cause de la guerre entre l'alliance terrienne et les amazones. Cela vaut tout de même le détour.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

Nom série  Car l'enfer est ici (Le Pouvoir des innocents - cycle 2)  posté le 25/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avais beaucoup aimé Le Pouvoir des innocents qui fut d’ailleurs une série que j’ai acquise au tout début pour constituer une collection de bande dessinée. Il faut dire que cette bd figurait dans les classements des meilleurs polars sur les sites consacrés au 9ème art. Bref, cela a été une de mes premières bd réellement adultes.

Une question se pose : la nécessité d’une suite était ‘elle franchement indispensable ? De mémoire, la série d’origine n’appelait pas vraiment à une continuation surtout au vu de la fin assez explosive. J’ai l’impression que l’auteur répond à une demande typiquement commerciale commandé par un éditeur. Et puis, même si c’était le cas, qu’importe si le produit répond à toutes les exigences de qualité !

Or, même des années après, on se replonge dans le bain de l’histoire de ce complot à visée politique. C’est bien écrit, bien agencé et ma foi, assez bien dessiné. Le talent est manifestement présent pour nous tenir en haleine. Je n’ai pas encore lu Les Enfants de Jessica qui marque le début d’une troisième période avant même que la seconde soit terminée. Là encore, quelque chose peut chiffonner et encore une fois, personnellement je n’ai rien contre une logique commerciale.

De toute façon, on dira que les lecteurs étaient en attente de savoir ce qu’il advient de l’innocent accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Il aurait fallu sans doute le faire plus tôt pour croire en la sincérité d’une telle démarche. Je dois bien avouer que le pari est plutôt réussi. La couverture par contre n’est pas très attirante. Ce titre m’a d’ailleurs totalement échappé lors de sa sortie. Voilà une séance de rattrapage assez salutaire.

Nom série  Piero  posté le 23/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est vrai que je ne suis pas réellement un gros fan de l’auteur. Ce titre fait partie de la sélection 2012 du prix IRCOS de la bd. Bref, ceci pour expliquer que je lis parfois des œuvres non par choix mais par obligation d’esprit. Qu’importe d’ailleurs car ma boulimie de lecture me permet également de faire des découvertes. C’est peut-être également celà l’ouverture d’esprit.

En réalité, l’auteur a déjà réalisé il y a plus d’une dizaine d’années ce titre qui revient sur le devant de la scène grâce à une réédition. J’ai toujours beaucoup de mal avec le trait graphique en noir et blanc que je n’arrive pas à apprécier. Sur le fond, il n’y aura guère de péripéties mais une impression sur l’enfance, les vacances, les rêveries et la fraternité. On sent qu’il y a beaucoup de sensibilité mais retenue. J’ai aimé ce côté amour fraternel et passage du flambeau.

Nom série  Troie  posté le 23/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai lu récemment Sparte et j’enchaîne aujourd’hui avec Troie. Ce sont deux cités grecques qui ont marqué l’histoire antique de cette période helléniste. Alors que Sparte s’inscrivait dans un registre plus véridique par rapport à l’histoire, Troie s’en éloigne pour se rapprocher nettement de la mythologie et du fantastique puisque par exemple les hommes côtoient les centaures.

Pour autant, alors que plane l’ombre des Dieux, c’est surtout l’aspect politique qui prédomine avec les enjeux de pouvoirs de ces cités par rapport aux royaumes ennemis. C’est sans doute cette dimension qui m’a le plus intéressé avec l’émergence d’un nouvel ennemi plus mystérieux.

On connait presque tous l’histoire de Troie donc on sait ce qu’il va advenir de nos héros à commencer par Achille. J’espère que les prochains tomes de cette série vont apporter une autre lecture qui ira dans une direction différente.

Nom série  Le Marsupilami  posté le 21/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Il s’agit ici de réparer un oubli puisque je n’avais pas encore posté sur cette série de grande notoriété. Je ne suis pas un fan de Franquin que beaucoup considèrent à juste titre comme un grand de la bande dessinée. Le marsupilami est l’une de ses grandes créations. Après la bd, il y a eu le dessin animée puis le film avec Alain Chabat sorti en avril 2012. C’est vrai que mon plus jeune fils possède même la peluche. Bref, il est difficile d’échapper à ce phénomène purement commercial.

Pourtant, la lecture d’un album se révèle être d’une platitude qui s’explique par l’absence d’un scénario. C’est un bel animal mais ses gloussements ne me font aucun effet. Même durant mon enfance, je n’aimais pas les aventures de ce phénomène de foire dans la revue Spirou et Fantasio. Cela manque d’intelligence et c’est assez répétitif dans le dialogue : houba houba !

Nom série  Macchabée strips  posté le 20/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Quelque fois, je me comporte comme un enfant qui est attiré plus par la forme que par le fond. Cela me rappelle les pochettes surprises dans les supermarchés que nos parents payaient les yeux de la tête pour au final une vulgaire marchandise made in China.

En l'occurrence, j'ai été attiré par la forme de cette bd en forme de tombeau. C'est vrai que c'est un peu morbide comme attirance mais bon. Je trouvais que l'idée était originale.

Pour autant, sur le fond, les strips ne m'ont fait aucun effet. C'est mortellement plat. Pas de quoi fouetter un mort. Un comble tout de même !

Nom série  Adamson  posté le 30/03/2011 (dernière MAJ le 17/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est un extraordinaire voyage que voilà. J’ai franchement adoré. Je regrette simplement que l’action soit si longue à se mettre en place et que les évènements soient aussi distillés même si cela fait monter la tension. On aimerait sans doute que cela avance plus vite. C’est tout de même bon signe de l’intérêt que l’on porte.

Le premier tome est introductif. On fait la connaissance d’un héros suicidaire à savoir Adamson qui va donner le titre de la série. On va ignorer totalement ce qui l’a conduit à ce désespoir. On suppose que c’est le manque d’aventure. Et voilà qu'on lui offre sur un plateau une expédition réellement extraordinaire suite à la découverte inopinée d’une porte menant à une autre dimension. Et c’est parti comme si de rien n'était ! Bref, il y a de réelles facilités scénaristiques.

Par ailleurs, ce personnage sera vite intégré dans un groupe d’aventuriers où son influence ne sera plus aussi déterminante pour la suite même si on veut nous le faire croire. Je n’ai pas perçu une trempe qui rend le personnage charismatique. C’est dommage. La dimension humaine semble effacée par rapport à celle des faits qui se produisent et qui sont pour le moins étonnants.

Le second tome est celui de l’exploration de cet univers parallèle où l’on rencontre de monstrueux insectes plutôt dangereux. Cela ressemble un peu à ces fameux romans d’aventure de Jules Verne. L’originalité tient au fait de l’avoir inscrit dans le contexte de 1913 c'est-à-dire à l’aube de la Première Guerre Mondiale. Ce chapitre nous dévoile également les clés d’un mystère posé dans le tome précédent. On revient d’ailleurs sur un terrain plus rationnel avec l’entrée en lice des belligérants allemands. On va également assister à un scindement du récit en deux concernant une enquête dans le monde londonien.

Le troisième tome sera sans doute le plus décevant car l’histoire semble faire du surplace avec cette course poursuite. Il n’en demeure pas moins que c’est réussi car la fin nous apporte un nouveau mystère qui fait que nous souhaitons avancer dans l’histoire. Un découpage plus efficace permettrait d’aller plus vite. Cependant, chaque case même contemplative est un bonheur pour les yeux. J’aime ce graphisme très réaliste. On se croirait dans un film digne de ce nom. On ne va pas se plaindre !

Cette série est un pur bonheur de lecture. C’est bien construit et on a envie de découvrir la suite avec impatience. Cependant, en mai 2012, on apprend que la série ne sera pas poursuivie faute de ventes suffisantes et là, je me dis que c'est une terrible déception. J'avais déjà amèrement regretté l'arrêt de séries excellentes comme Candélabres par exemple. Là encore, il y avait arrêt malgré la publication de plusieurs albums et un bon succès au niveau de la critique. Il est vrai que Adamson m'a été conseillé directement par ma libraire qui commence à connaître mes goûts. Je ne l'aurais pas acheté spontanément sans doute à cause d'un graphisme désuet qui fait veille époque mais qui est voulu pour le contexte de l'histoire. Et je n'ai pas été déçu de cette lecture au point de m'être précipité pour acheter tous les tomes. C'est dur quand c'est la logique commerciale qui dicte la loi en matière de publication. Adamson ne le méritait pas, loin de là. Et finalement, on se dit qu'il y a beau avoir des sites qui conseille ou mette l'accent, cela ne suffit pas. Tout cela est bien regrettable si cela se vérifie.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.25/5

Nom série  Les Rois Forgerons  posté le 15/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pourra-t-on un jour me présenter une histoire d'héroïc fantasy mettant en scène des nains et des orcs qui ne soit pas une copie semblable à celle du Seigneur des Anneaux ? En l'espèce, il y avait même une scène dont les décors et même l'intrigue ressemblent au passage dans les mines de la Moria. Trop, c'est trop.

Le Seigneur des anneaux représente pour moi l'oeuvre culte absolue. Cependant, aujourd'hui, j'aimerais lire des récits un peu plus originaux et qui font preuve d'imagination et d'inventivité. Dans le genre et à titre de comparaison, la série Servitude remplit toutes ses promesses. Les rois forgerons sont certes très bien dessinés mais l'histoire manque singulièrement de saveur pour qu'on ait envie de lire la suite.

Pourtant, on sentait un vrai potentiel. Il aurait fallu peut-être dessiner une carte pour nous montrer à quoi ressemble ce monde composé de royaumes, d'empires et de comtés marchands. Il aurait également fallu rendre l'ensemble moins ennuyeux et donc plus attrayant. Dommage...

Nom série  Nassao  posté le 15/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela se passe dans un archipel de l'océan Pacifique et plus précisément la Micronésie qui est composée de 4500 îles de petite taille. La plupart d'entre elles sont inhabitées. Sur d'autres, on peut rencontrer de magnifiques créatures qui vont assouvir tous les fantasmes de trois entomologistes échoués là par accident.

C'est traité sur un mode humoristique avec une vraie histoire à la clé, ce qui est plutôt rare pour le genre. Cela va d'ailleurs plus loin que l'érotisme avec des séquences vraiment hot qui s'enchaînent sous les tropiques. Je ne suis pas vraiment fan de ces séries qui manquent cruellement de romantisme. C'est clair que je ne suis pas la cible visée par ces publications.

Nom série  Jeanine (Matthias Picard)  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Matthias Picard nous livre sa première oeuvre et je dois dire quelle réussite ! C'est basé sur la rencontre avec sa voisine qui est une prostituée d'une soixantaine d'année. Ils habitent dans la capitale européenne à savoir la bonne ville de Strasbourg. Elle lui raconte sa vie qui est plutôt passionnante. Il en fait sa première bd.

Jeanine a grandi en Algérie. Elle a été confronté à la guerre et à des massacres perpétrés par l'armée française. Elle a dû fuir ce pays. Rien ne la prédestinait à une carrière de femme de joie. Il y aura bien sûr beaucoup de péripéties dans cette vie qui va la conduire en Suisse, puis dans une prison en Allemagne avant d'avoir le titre de plus grande prostituée de Strasbourg où elle exercera. Du coup, elle fera dans le mouvement de reconnaissance du plus vieux métier du monde avec pour adversaire une certaine Ulla.

C'est un bel album qui retrace avec tendresse le portrait réaliste d'une femme qui s'est battue pour sa condition et qui mérite en tant que telle le respect. Malgré des épisodes douloureux, il y aura des pointes d'humour pour alléger la lecture. L'authenticité sera présente si bien que l'on aura l'impression d'avoir Jeanine en face de nous. En conclusion , je dirai que c'est un beau parcours de vie d'une femme extraordinaire qui mérite que l'on s'y attarde. Une bd profonde et prenante qui est une belle découverte.

Nom série  Les Racines du chaos  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les racines du chaos nous plonge dans l'histoire de la Fédération de Yougoslavie. Nous sommes dans les années 50 au sortir de la Seconde Guerre Mondiale qui a bouleversé l'équilibre de la région puisqu'un communiste a pris le pouvoir à savoir le maréchal Tito. L'action se situe à Londres dans le milieu des exilés. Un homme va découvrir le passé de sa mère après sa mort mystérieuse.

Il est vrai que l'histoire est plutôt complexe et qu'il va falloir s'accrocher pour pouvoir pleinement apprécier. Pour autant, je n'ai pas aimé le dessin qui est beaucoup trop terne. Le choix des couleurs ne va pas arranger les choses. C'est plutôt un rendu assez terne et les visages se devine à peine. Du coup, cela ne facilitera pas la lecture qui deviendra un peu fastidieuse. L'alchimie entre le scénariste et le dessinateur n'a pas eu l'effet escompté en ce qui me concerne.

Un thriller à la fois d'espionnage et de politique qui est plutôt intéressant car le travail demeure honnête. C'est pas mal mais sans être exceptionnel.

Nom série  Mary Kingsley  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai plutôt bien aimé le récit des aventures basées sur des faits réels concernant la jeune Mary Kingsley au coeur de la jungle africaine. Après Magellan, voilà que la collection Explora chez Glénat nous conte les aventures de Mary Kingsley, une autre exploratrice un peu méconnue du grand public sauf peut-être au Royaume-Uni d'où elle vient.

C'est une femme qui ne s'était jamais déplacée de Londres pour garder une mère malade jusqu'à l'âge de 29 ans où elle perd ses parents à deux mois d'intervalle. Elle se retrouve seule mais surtout libre. C'est alors que vont commencer ses voyages à travers l'Afrique, un continent considéré comme sauvage. Elle n'aura finalement que 8 ans de vie nous prévient la préface signée par Christian Clot de la société des explorateurs français. Elle mourra effectivement à 38 ans lors de la guerre de Boers en Afrique du Sud pour accomplir son devoir d'infirmière de guerre. Tout cela ne nous sera pas mise en image car les auteurs ont choisi une partie de sa vie seulement.

En effet, le récit commence au moment même où elle met les pieds en Afrique. On croit qu'elle va trouver une idylle avec un jeune saltimbanque qui connait bien la région mais on se trompe. Bref, le récit va prendre une direction à l'opposé qui sera comme une exploration d'une Afrique dont on croyait tout connaître. J'ai apprécié également le dossier historique situé à la fin de l'ouvrage. On apprend beaucoup de choses intéressantes sur cette femme hors du commun mais qui restait tout à fait modeste.

Nom série  Les Chroniques de Légion  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas tellement convaincu par ces deux tomes d'un récit qui se veut être une sorte de préquelle de la série Je suis légion. Pourtant, il y a, aux commandes, Mathieu Lauffray et Fabien Nury. Bref, cela avait tout pour me plaire. Certes, c'est efficace mais je n'arrive pas à accrocher aux destins de ces personnages avec deux frères Vlad et Radu qui se combattent. Ce n'est pas ce que j'ai lu de meilleur sur le thème des vampires...

On glisse d'une époque à l'autre sans qu'il y ait un lien pour nous accompagner tout en douceur et avec habileté. Le fait qu'il y ait également plusieurs dessinateurs sur le même tome (genre planche 14 à 25 par untel etc...) ne m'a pas vraiment enchanté en raison de la discordance de style pour une même histoire. Il est vrai que la série mère ne m'avait pas vraiment passionné. Cela se reproduit en l'espèce. En tout cas, il ne se passe pas finalement grand chose dans ce premier tome.

Le second tome est plus intimiste car il dévoile une psychologie propre au personnage de Vlad donc quelque part plus intéressant. Au final, cela reste un travail satisfaisant.

Nom série  Chimère(s) 1887  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd est étonnante à plus d'un titre. Elle raconte le destin plutôt triste d'une jeune adolescente puisqu'elle va atterrir dans une maison close de luxe dans le Paris de l'année 1887. Parallèlement, on va suivre le périple de Ferdinand de Lesseps en proie à d'énormes difficultés pour réaliser son rêve de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique. Bref, il y a une véritable ambiance historique qui est reliée à une histoire plutôt dramatique. On sait que les destins vont certainement se croiser pour notre plus grand plaisir.

En tout cas, cette première partie est plutôt convaincante. Pour ne rien gâcher , le dessin est soigné et très précis. On se rend compte également qu'il y a un véritable rapprochement entre les maisons closes de luxe et les hommes politiques. 125 ans après, les choses n'ont pas vraiment changé. Le scandale peut encore faire varier le destin d'un pays.

Chimère parvient à nous faire ressentir de véritables émotions en jouant de manière subtile sur une corde assez sensible. On ne pourra être que toucher par la grâce de ce personnage dans un milieu aussi sordide de luxure et d'oisiveté.

Nom série  Vents Contraires  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un polar tout à fait honnête et plutôt efficace. Il n'y a pas véritablement de temps mort. L'action s'enchaîne à la manière d'un bon film de cinéma. Du coup, on pourra regretter le manque de place pour la psychologie des personnages. Pour autant, la plupart d'entre eux demeurent crédibles.

En effet, on se concentrera surtout sur le mystère qui entoure ces assassinats et qui cache un complot d'envergure internationale. Notre héros est juste là au mauvais moment et il est entraîné dans une affaire qui le dépasse.

Au final, la trame demeure classique mais le résultat est une bonne bd de divertissement.

Nom série  De Cape et de Crocs  posté le 04/10/2007 (dernière MAJ le 10/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Voilà une lecture qui détonne ! C'est impétueux à souhait ! J'adore les dialogues et l'humour fin qui s'en dégage. C'est tout à fait mon style ! Le dessin est véritablement somptueux et tout en nuance. Par moment, c'est même incroyablement divin de beauté. Cela apporte un incontestable "plus" à ce récit d'aventure.

Il est vrai que c'est un véritable monument de la bd largement plébiscité sur ce site que je n'avais pas encore avisé. J'avoue sans conteste avoir eu beaucoup de mal à me décider pour la lire. La raison ? Les 20 premières pages ne m'avaient pas tout à fait convaincu il y a deux ans et j'avais arrêté net ma lecture.

J'avais peur d'un verbiage façon comédia dell'arte tout le long qui m'aurait épuisé dans tous les sens du terme. Heureusement, il n'en est rien. Bien m'en a pris de reprendre la lecture. Comme quoi, je donne raison à tout ceux qui pensent qu'il faut juger une oeuvre après avoir tout lu.

Pour la petite histoire, mon cauchemar était de mettre une seule étoile à cette bd auquel cas, je me serais fais beaucoup d'ennemis tant l'objet est sacré. C'est dire que j'ai abordé ma lecture avec beaucoup de crainte. Ma note est donc très sincère car j'ai véritablement ressenti la grande aventure mêlée à de la poésie.

C'est un savant mélange qui fait la singularité de cette oeuvre unique en son genre, bien qu'on assiste actuellement à la montée en puissance d'autres bd qui tentent d'imiter le style avec plus ou moins de bonheur (Célestin Gobe-la-lune, Spoogue...).

Par ailleurs, je n'avais pas l'impression qu'il y a une baisse de régime dans les derniers tomes. Bien au contraire! Cependant, comme pratiquement toutes les séries cultes, ce sont bien les premiers volumes qui sont les meilleurs. Cela est indéniable ce qui n'empêche pas de trouver une suite de haut niveau. Comme la plupart des lecteurs, on attend la fin du cycle lunaire pour espérer le retour de la grande aventure sur Terre.

Le 10ème tome marque donc la fin des aventures de cette joyeuse bande. J'apprécie surtout qu'il y ait une fin même si elle reste ouverte. Voilà une série qui ne s'éternise pas et qui sait tirer sa révérence finale comme une vraie pièce de théâtre. Le dessin culmine par sa beauté. Les dialogues sont toujours aussi exquis. En conclusion, nous avons là une série tout à fait originale qui aura fini par nous séduire.

Note Dessin : 4.75/5 - Note Scénario : 4.25/5 - Note Globale : 4.5/5



Nom série  Bowen  posté le 07/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cette nouvelle série de Gil Formosa qui se situe dans le contexte de la guerre froide. Il est vrai que le récit n'évite pas les clichés du genre mais si savamment bien mis en scène que l'on pardonne facilement. On ressent beaucoup d'énergie grâce à un trait vif et incisif ainsi qu'un découpage intelligent.

Bowen et Cox n'ont pas encore été dévoilés totalement, ce qui nous réserve des surprises ou des rebondissements pour les tomes à venir. Il y a également une certaine sensualité notamment dans les personnages féminins mais l'on reste dans le domaine du politiquement soft.

Cela ressemble un peu à ces albums d'autrefois avec ces héros ténébreux. Cependant, cela allie également une grande touche moderne. Bref, l'univers crée se révèle plutôt intéressant même si le scénario reste assez convenu.

Nom série  Le Journal d'Ambre  posté le 07/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je comprends la déception de la majorité des lecteurs car le journal d'Ambre avait des potentialités à nous offrir beaucoup mieux. On a droit à une histoire de complot familial assez classique pour élucider un double meurtre autour de la piscine.

Le pire, c'est que les personnages ne sont pas du tout crédibles. On n'y croit pas une seule seconde. Le récit devient ridicule surtout vers la fin. Et puis, le titre ne correspond pas à la réalité car il s'agit en fait du journal d'Alicia et non de sa soeur Ambre.

Rien à redire au niveau du dessin qui est correct et qui arrive même à nous plonger dans ce climat méditerranéen. Cependant, un trait élégant ne suffit pas à sauver cette bd du désastre d'un scénario creux.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 171 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque