Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4855 avis et 1882 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Une par une  posté le 11/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Hmm... Après lecture de quelques avis enthousiastes ci-dessous, j'avais placé une bonne dose d'espoir dans cet ouvrage érotique. J'en sors déçu.

Pourtant, il y avait de quoi me séduire.

Pour commencer, que l'auteur soit une femme laissait envisager un point de vue original et nettement plus émoustillant que les trop crues histoires porno de gare qui encombrent l'univers de la bande dessinée érotique..

Ensuite, le dessin m'a tout à fait plu. Il est beau, vivant, élégant. C'est un dessin assez idéal pour des récits mettant en scène un quotidien troublant et excitant.

Malheureusement, j'ai été refroidi par les scénarios et les textes de ces trop courtes histoires. Je n'ai pas été touché par la majorité des intrigues présentées qui sont loin de mon imaginaire érotique personnel. Mais surtout, la majorité des textes m'ont paru trop lyriques, sans naturel, un peu pénibles à lire même. Je n'arrive pas à trouver de l'érotisme dans des dialogues qui essaient d'approcher la poésie et qui donnent à mes yeux des rôles d'acteurs exhibitionnistes aux personnages. Et de toute manière, ces histoires sont trop concises et se terminent avant d'avoir pu développer quelque véritable émotion à mon goût.

Bref, je suis déçu car à de rares exceptions, je n'ai quasiment rien vu d'émoustillant dans cette lecture qui m'a plutôt ennuyé au final. Je suis frustré aussi car j'aurais vraiment aimé une histoire nettement plus longue dans le même état d'esprit, avec le même dessin mais avec des dialogues plus naturels et moins posés.

Nom série  Chi - Une vie de chat  posté le 10/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Des bandes dessinées asiatiques sur le simple thème du chat domestique, il commence à y en avoir pas mal de publiées en France. Celle-ci a pour particularité de s'adresser en priorité à un public jeunesse. Du moins est-ce le cas pour un public occidental puisqu'initialement il s'agit d'un seinen... Différence de goût entre le public japonais et français, j'imagine...

Quoiqu'il en soit, Chi est un petit chaton qui a perdu sa maman et qui est recueilli par une famille classique : père, mère et petit garçon d'environ 3 ans. Tout jeune, le mignon félin va ainsi découvrir la vie. La rue dangereuse, le goût du bol de lait, le lit douillet, la litière, les jeux, et... pas mal de bêtises.
Le tout est structuré en courts chapitres de quelques pages seulement. Le ton est très léger, mignon et enfantin. Il y a peu de dialogues, la narration passe souvent par de petits passages muets. Le dessin lui aussi est simple mais efficace, souriant et coloré pour satisfaire les publics les plus jeunes.
Le caractère félin est bien retranscrit et on imagine sans peine que l'auteur s'inspire d'un ou plusieurs chatons et chats domestiques avec qui il a lui-même vécu.

Le tout est mignon et amène le sourire mais c'est un peu trop enfantin à mon goût. En tant qu'adulte, ce n'est pas ma tasse de thé. Mais comme, de son côté, ma fille de 8 ans a bien aimé, quoique la lecture l'a plus amusée que vraiment fait rire, j'imagine que la série atteint malgré tout son but.
A réserver donc à un jeune public, de moins de 10 ans je dirais, ou alors aux amateurs et amatrices de mignons chatons trop trognons.

Nom série  Axelle Parker  posté le 09/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà une BD racoleuse par nature. Le sujet, des gags mettant en scène une actrice porno, le tout sponsorisée par cette même actrice visiblement désireuse de se faire un peu de pub supplémentaire. D'une certaine manière, cela fonctionne car avant de découvrir cette BD, je n'avais même jamais entendu parler du simple nom de cette dernière. D'un autre côté, maintenant que je le sais, je pense que je vais vite l'oublier.

Le sujet des gags est cru tout en restant relativement soft. L'actrice joue de son rôle de star du sexe. Elle est présentée en super femme fatale, professionnelle de la baise et qui aime ça, qui fait tomber tous les hommes, qui assure aussi bien lors de ses tournages et ses exhibitions que dans le vie, et qui n'oublie surtout pas de rappeler dès qu'elle le peut qu'elle est actrice, modèle et Disc-Jockey ("achetez mes films, achetez mes disques, achetez-moi !").

Sans être foncièrement mauvais, les gags tombent à plat car ils sont tous prévisibles ou simplement médiocres. L'ennui vient vite à la lecture.
De même, le dessin n'est pas si mal. Certes les décors sont sans intérêt, mais la fille est sexy et les autres personnages plutôt maîtrisés. Mais au-delà de quelques pages, on se lasse rapidement de voir les mêmes courbes rebondies et énormes lèvres pulpeuses répétées planche après planche. D'autant que les cadrages trop rapprochés pour éviter d'avoir à dessiner trop de décor donnent vite un sentiment de claustrophobie. Et tout cela sans parler des très laides couleurs informatiques.

Bref, quelque soit le niveau d'implication de l'actrice dans cet ouvrage, et aussi faussement sulfureux que soit son contenu, il n'en ressort pour moi qu'un ouvrage commercial, si ce n'est publicitaire pour l’actrice, à classer au même rang que les trop nombreuses et dispensables BD de supermarché.

Nom série  De Chair et d'Ecume  posté le 08/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Bien malgré moi, je me vois forcé de prendre un peu le contre-pied de Miranda.

Tout d'abord, en ce qui me concerne, c'est la beauté de la couverture qui m'a amené à acheter cet album. Et, inversement, le dessin des planches ne m'a pas séduit.
Je n'aime pas vraiment la façon dont sont représentés les visages des personnages, plus particulièrement leurs bouches qui m'ont régulièrement déplu et un peu agacé même. Ensuite, je trouve l'encrage trop fin. Il a parfois des allures de dessin à main levée qui me déplaisent. Il manque surtout au graphisme ce contraste que les couleurs, bien qu'harmonieuses, n'apportent pas non plus. Matériellement parlant, cela a gêné ma lecture car : papier plus ou moins brillant + peu de contraste + encrage fin + lumière rasante de ma lampe de chevet = difficulté à bien discerner les détails du dessin et obligation de me repasser certaines scènes que je n'avais pas bien comprise à cause d'éléments visuels manqués.
Mais à côté de cela, j'admets que certains décors et véhicules sont très réussis.

Et qu'il s'agisse du graphisme ou du récit, j'apprécie l'originalité d'ensemble de cette oeuvre. Nous sommes placés dans un cadre et une ambiance assez inédits. C'est une sorte de Chine du début du siècle plus ou moins fantasmée, cadre à la fois des réminiscences du conflit Russo-Japonais et de légendes asiatiques qui, en fin d'album, font un peu penser au mythe de l'Atlantide.
J'avoue avoir été assez décontenancé par ce scénario novateur et particulier. J'ai eu un peu de mal à me plonger dans le récit et à m'attacher aux personnages. Et même arrivé en fin de premier tome, je reste circonspect car il s'est passé beaucoup de choses pour lesquelles il me manque encore les clés de compréhension. Le tout m’apparaît encore trop fouillis pour le moment.

Je n'ai donc pas totalement accroché même si je reconnais une indéniable originalité à cette bande dessinée. Je réserve mon avis en attendant la suite.

Nom série  Football - Dans l’ombre des étoiles  posté le 07/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Football... Voilà un titre qui n'avait vraiment rien pour m'attirer car je ne suis vraiment pas fan de ce sport que je ne regarde pas en dehors des grands évènements internationaux, et encore... C'est donc avec circonspection que j'ai entamé cette lecture, sans savoir à quoi m'attendre. Et finalement, je ne l'ai pas trouvée si mal du tout.

Il s'agit de retracer le parcours de 3 joueurs d'horizons très différents, tous amenés à évoluer dans de grands clubs européens.
L'un est gardien de but, originaire de "chez nous", France ou Belgique suivant votre origine. Il subit au quotidien la pression de son père qui le coache et veut absolument faire de lui un pro.
Le second est un solide défenseur, originaire des Balkans où il est aide-mécanicien dans un pays qui se relève encore de la guerre qui lui a pris son père. Autant dire qu'une carrière à l'occident est pour lui une belle porte de sortie.
Quant au troisième, il est attaquant et originaire d'Argentine où son talent va lui permettre d'évoluer en équipe nationale pour lui aussi côtoyer les stades européens.

L'histoire de ces trois jeunes est très bien racontée et on s'y laisse prendre, qu'on aime le foot ou pas. Elle permet en outre de découvrir les situations souvent très différentes de nombreux sportifs avant qu'ils connaissent la gloire ou sombrent dans l'oubli. Et au passage, on en apprend un peu sur les rouages du business sportif qu'est le football professionnel.
Le dessin d'Ignacio est également très appréciable, du beau boulot même si sa tendance à accentuer le bout du nez de ses personnages m'a un peu décontenancé.

Donc, que vous soyez amateur ou pas de football, cette série se révèle intéressante et bien menée, plaisante à lire tout en étant instructive.

Nom série  In Nomine  posté le 07/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Note : 2.5/5

Je n'ai vraiment pas été convaincu par le démarrage de cette BD car j'y vois un faible ersatz de plus du Troisième Testament. On en retrouve les nombreux clichés : complot et organisations séculaires datant de l'Empire Romain, révélations sur la vie de Jésus après se résurrection, évangile secret à même de faire s'effondrer l'Eglise Catholique, conflits entre puissantes parties chacun à la recherche des éléments de l'évangile pour différentes raisons, le tout sur fond de guerre moyenâgeuse...
Vu et revu, sans aucune nouveauté, donc ennui de ma part.

C'est bien dommage car le dessin en est tout à fait attrayant. Le trait réaliste de Denis Béchu s'apparente justement à celui d'Alex Alice mais ce n'est pas pour me déplaire. C'est joli et plutôt bien colorisé. Il y a là quelques décors et personnages médiévaux très réussis, à l'exception peut-être du Mont Saint-Michel qui semble bizarrement encore plus rattaché à la terre ferme qu'il ne l'est de nos jours alors que ce devrait être le contraire à l'époque. Hormis ce détail, seule la narration graphique laisse apparaître quelques défaillances, n'étant pas toujours très claire notamment lors des scènes mouvementées et notamment durant la scène d'introduction.
Pour le reste, c'est du bon boulot.

C'est d'autant plus regrettable du coup de voir ce dessin mis au service d'un scénario aussi banal. Il ne suffit pas d'ajouter à la trame du Troisième Testament celle de l'invasion de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant pour y apporter de la nouveauté. L'intrigue se déroule sans surprise, comme une suite d'actions, de trahisons et de poursuites. Les personnages, surtout, manquent singulièrement de charisme. On croirait y voir de mauvais acteurs qui jouent un rôle trop artificiel, trop convenu.

Peut-être la suite apportera-t-elle davantage d'imprévu et d'intérêt, mais pour le moment, c'est trop classique à mon goût malgré une intrigue qui se laisse lire et un dessin de belle qualité.

Nom série  Féroces Tropiques  posté le 07/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Féroces Tropiques est une oeuvre sur et autour de la peinture. A la fois expérience graphique et essai artistique, elle raconte une part de la vie et des réflexions d'un peintre allemand imaginaire, Heinz von Furlau.
Ce dernier, jeune humaniste engagé sur une expédition militaire océanographique à l'aube de la première guerre mondiale, sera abandonné et vivra ensuite quelques temps au sein d'une tribu de Papous qui lui feront voir la vie et l'art autrement. Il sera tiré de cet Eden naturel pour être plongé dans l'enfer des tranchées. Une fois la guerre terminée, il ne trouvera cependant jamais son compte dans le renouveau artistique qui en fera suite et n'aura de cesse que d'essayer de retrouver sa place sur Terre et si possible de revenir à ce paradis naturel qu'il a dû quitter.

Féroces Tropiques est une oeuvre artistique relativement complexe. Thierry Bellefroid signe des textes littéraires qui sont parfois de haute volée, au risque de paraître parfois un peu abscons. Le lecteur pourra se sentir noyé dans les pensées erratiques du héros et ses nombreuses réflexions sur la nature de l'Art et de l'être humain.

Ceci étant dit, les planches se démarquent avant tout par l'impact du graphisme de Joe G. Pinelli. Cet auteur, d'ordinaire adepte du noir et blanc, se lance ici dans une explosion de couleurs expressionnistes. Davantage que du dessin, il s'agit ici de peinture. La force du graphisme réside dans les formes, les ambiances et surtout la substance des couleurs. Il est regrettable que les visages des personnages ne soient pas du meilleur effet, d'autant plus que la majorité des cases se concentrent sur eux seuls et sur leurs dialogues. Mais pour ce qui est des corps humains, des paysages et surtout de l'atmosphère d'ensemble, c'est du grand art, même s'il est certain que ce style ne plaira pas à tout le monde.
A titre personnel, j'ai grandement apprécié ces jeux de couleurs, leur détachement de la réalité pour s'en tenir au ressenti. J'ai noté par exemple avec le sourire ce passage où le héros se fait la réflexion qu'aucun auteur même fauviste ne pourrait trahir le vert intense de la jungle qui l'entoure, alors que Pinelli choisit justement de représenter l'ensemble dans des teintes puissamment orange et rouge, probablement pour en faire ressortir la force et la sauvagerie. Et autant certaines planches emplies de seuls personnages bavardant ne m'ont pas enthousiasmé, autant par exemple la toute dernière planche, pourtant très restreinte au niveau figuratif, m'a charmé par sa beauté, sa force et l'émotion qui s'en dégage.

Maintenant, je le redis, il m’apparaît évident que cette bande dessinée ne plaira pas à tout le monde. Son graphisme est particulier, sa narration un peu hermétique et son sujet un peu trop artistique et trop peu linéaire pour séduire tout un chacun.
A vous de voir si vous tombez sous le charme.

Nom série  Ernest & Rebecca  posté le 06/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ernest & Rebecca est une série jeunesse sympathique, très jolie sur le plan graphique et abordant des sujets intéressants, mais je n'ai que moyennement accroché car je trouve qu'elle manque d'humour.

Le dessin est assez excellent. Dans la lignée de l'école Disney Italienne, version moderne ouverte par Barbucci et Canepa, il est très chouette et doté de belles couleurs pastel. Il présente tout de même quelques très légers soucis de clarté car son faible contraste rend certains détails ou cases parfois un peu ardus à déchiffrer.

La base de l'intrigue est bien trouvée. En effet, elle met en scène une petite fille qui fait le choix de s'attacher à sa maladie, personnifiée par un microbe rigolo, pour trouver refuge contre la séparation annoncée de ses parents et tenter d'attirer leur attention sur elle pour les réconcilier. S'en suivent des petits gags au cours desquels on voit évoluer la situation familiale de l'héroïne. Cette dernière est attachante et mignonne. Le ton est assez juste et intelligent.

Hélas pour moi, je me suis légèrement ennuyé à la lecture car je ne trouvais pas drôles les tentatives d'humour. Les gags ne sont pas foncièrement mauvais mais ils manquent d'impact, rien qui puisse faire davantage que me faire sourire.
Alors certes je me suis attaché à la situation de cette petite fille qui veut que ses parents retombent amoureux l'un de l'autre, mais elle ne m'aura pas plus marqué que cela.

Nom série  Où es-tu Léopold ?  posté le 05/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série offre un récit empli d'humour, de fantastique et de vie de famille, adapté aussi bien aux enfants de 5 à 10 ans qu'à des lecteurs plus âgés en quête d'une lecture légère.

L'idée est très vite amenée : Léopold découvre un jour qu'il peut se rendre invisible. C'est comme ça, pas d'explications, pas besoin d'ailleurs. Et sa grande soeur partage son secret.
La relation entre les deux est celle de nombreux frères et soeurs, faite de petites bagarres, de rivalité mais aussi de complicité et d'affection. Cela amène de nombreuses situations variées. Les deux enfants profitent bien sûr de la situation. Et quand c'est Léopold qui aligne tout seul farces et bêtises, sa soeur est loin de se laisser faire et sait tourner la situation à son avantage.

Après un démarrage pas trop enthousiasmant car seulement introductif, les histoires se font de plus en plus drôles tandis que la série trouve son rythme. Les gags, peu marquants au départ, se font plus percutants, bien amenés. Et les personnages deviennent rapidement attachants.
C'est donc là une série sympathique qui s'entame. Mon principal regret tient dans la brièveté du premier album qui se lit trop vite, c'est dommage.

Nom série  Une Histoire Populaire de l'Empire Américain  posté le 04/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les côtés sombres de l'histoire des Etats-Unis, j'en avais déjà un bon aperçu après lecture de nombreux ouvrages et films. Génocide indien, exploitation de la classe ouvrière, ségrégation raciale, magouilles politico-financières, colonialisme déguisé, interventionnisme, soutien aux dictatures, etc... Mais cet ouvrage là en fait une formidable synthèse et m'a appris une foule d'informations particulièrement intéressantes.

Le discours des auteurs est clairement de gauche. L'accent est mis sur tous les défauts et fautes manifestes des dirigeants américains, des hommes de pouvoir, qu'il s'agisse de pouvoir politique, financier ou médiatique. Manipulations des foules, hypocrisie, mensonges et beaucoup beaucoup de sang sur la conscience. Cela peut sonner comme une condamnation à charge, un regard biaisé tourné vers une accumulation de reproches, mais les preuves et les faits accumulés sont tellement manifestes qu'il est bien impossible d'en réfuter la véracité. Il y a vraiment de quoi être révolté et voir comme d'ignobles salauds les pourris qui ont dirigé les USA depuis plus d'un siècle et demi.

La lecture de l'album est très dense. Les informations sont particulièrement nombreuses, sur des sujets variés et bien racontés. Cela va de la colonisation du continent nord-américain à l'occupation de l'Irak en passant par la libération de la musique noire et les guerres de Cuba et des Philippines. Tout cela est particulièrement instructif et presque à chaque fois effroyablement édifiant. Ils sont bien loin le rêve américain et la belle image des libérateurs du monde.

Cet ouvrage est adapté d'un essai littéraire. Du coup, le texte prend plutôt le dessus sur les images qui n'ont souvent qu'un rôle illustratif. Le dessin n'est d'ailleurs pas fantastique mais cela n'a aucune importance tant c'est le contenu qui est ici le plus important. En outre, le côté militant pacifiste de gauche est parfois un peu pesant, mais sans jamais affecter l'intérêt de la lecture et la justesse du discours.

Avec cet ouvrage, j'ai appris énormément de choses et d'une manière très appréciable. Un excellent ouvrage sur le côté sombre de l'histoire d'un gigantesque pays qui se révèle franchement empli de contradictions.

Nom série  Le Testament du Capitaine Crown  posté le 03/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Intéressant. Voilà un récit de pirates original et plutôt surprenant. Il parait bien difficile de deviner à l'avance les évènements à suivre en cours de lecture. Je me suis fait balader jusqu'à la fin du premier tome et son étonnante révélation.

Pourtant le début parait assez classique quoiqu'enthousiasmant. On est en effet confronté à une mise en place d'une équipe avec l'enrôlement successif des enfants dispersés d'un capitaine décédé. Les personnalités sont variées et le cocktail plein de promesse. On croit alors que va s'entamer une simple chasse au trésor. Mais c'était sans compter sur un contexte familial complexe et un gros retournement de situation. Même si je me suis retrouvé un peu submergé à un moment par une accumulation de sous-intrigues, tout finit par se recouper en un tout cohérent.
A cela s'ajoute un dessin de très bonne qualité. Réaliste et dynamique, il sert bien la narration et l'ambiance d'aventure et de Caraïbes.

C'est donc là une bien bonne lecture et je suis curieux de savoir ce que va contenir le second tome que j'espère du même niveau.

Nom série  La Garden Party  posté le 02/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L'ayant lue sans savoir qu'il s'agissait de l'adaptation d'une nouvelle des années 1920, j'ai eu bien du mal à comprendre l'objectif de cette bande dessinée.

Encore maintenant, j'ai bien du mal à comprendre l'intérêt des quelques coupures dans un style graphique différent représentant visiblement des portions de la vie de l'auteure de la nouvelle originale ou de sa nouvelle elle-même. Elles n'apportent que confusion au récit à mon sens.

Pour le reste, nous sommes dans une transposition au décor de la crise des subprimes d'une histoire de classes sociales, mettant en scène de très riches nantis vivant visiblement dans un monde coupé de la réalité des gens ordinaires du peuple. Parmi eux, une jeune femme, sur qui repose la lourde charge d'organiser la fameuse garden party familiale, va être troublée par l'annonce de la mort d'un homme dans la cité populaire non loin de leur demeure et être amenée presque à contre-coeur à rencontrer la famille de ce dernier.

Avec ce résumé, j'ai quasiment tout dit. En effet, le récit traîne en longueur à mon goût. L'organisation de la fête, les comportements guindés et coupés du monde de la famille riche, le manque d'assurance et les errances de l'héroïne puis les discussions de détestables élites lors de la garden party elle-même, voilà ce qui occupe la majorité de l'album. La rencontre avec le "bas peuple" n'intervient que sur la toute fin et se révèle un peu creuse à mes yeux, même si on y sent la force du trouble de la jeune femme sans vraiment le saisir parfaitement pour ma part.

Le graphisme est un peu surprenant. Les personnages y sont représentés comme des formes éthérées, fantomatiques, se distinguant du décor comme dans un flou entouré d'une aura qui ressort encore plus avec la colorisation. Ce n'est certes pas laid mais je n'ai pas compris le but de cette représentation s'il y en a un. S'il s'agit de rappeler à quel point ces nantis sont coupés du monde, cela n'explique pas pourquoi les ouvriers et habitants de la cité sont dessinés de la même manière.

Globalement, malgré une ambiance plutôt réussie, je dois dire que je me suis assez ennuyé au cours de cette lecture, d'autant plus du fait des encombrantes coupures qui l'entravent.

Nom série  Assassin  posté le 02/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série qui s'entame présente bien des qualités.
Elle joue dans le cour des romans d'aventure fantastique à l'ancienne, style que ne renieraient pas les amateurs d'Indiana Jones notamment. De méchants nazis, un secret multi-millénaire, un beau héros blond, un acolyte exotique, un vieux professeur, une belle traitresse, tous les ingrédients y sont. Et malgré ces clichés, le cocktail prend bien.

Le dessin est très réussi. Son trait réaliste s'apparente parfois à celui hachuré d'un René Follet ou des BD de gare rétro, le tout étant rajeuni et dynamisé par une colorisation très actuelle. Cela donne de très jolies planches.

L'intrigue est dense et rythmée. Je lui reprocherai cependant un soupçon de facilité, dans la manière dont l'histoire est revisitée à toute vitesse, dont les héros et les hashishins réussissent leurs coups, dont les méchants découvrent leur secret pourtant resté gardé pendant des milliers d'années, etc. Tout cela rappelle de nouveau les récits d'aventure à l'ancienne, ce qui peut paraitre sympathique, mais a une légère tendance à m'ennuyer par le côté convenu que cela implique.

Heureusement, la toute dernière page du premier tome relance l'intrigue avec une menace nouvelle et d'envergure. On se demande comment les héros feront pour l'affronter et comment les choses évolueront par la suite. J'attends donc de la lire pour savoir si je dois augmenter ma note ou si le tout reste dans des chemins un peu trop tracés à l'avance.

Nom série  Le Montespan  posté le 02/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD est intéressante pour nous faire découvrir la face cachée de la Grande Histoire.
Là où les livres d'Histoire parlent du Roi Soleil et de ses favorites, ils ne parlent pas des maris cocus de ces dernières. Là où ils encensent la beauté de Versailles et de ses grandes eaux, ils ne parlent pas de l'hygiène lamentable des nobles de l'époque et du délabrement de la vie des moins riches d'entre eux. Là où seul règne le pouvoir du Roi, on oublie de parler de la rébellion d'hommes comme le marquis de Montespan qui s'est battu toute sa vie non pour la gloire, l'honneur ou la richesse mais simplement pour rappeler qu'il est un homme qui aime et qu'on lui a volé sa femme.
Pour tout cela, cet ouvrage est fort intéressant.

Ceci étant dit, j'attendais un récit un peu plus marquant, se bornant moins à une restitution chronologique de faits certes bien racontés mais manquant un peu d'émotion. Le dessin ne m'a pas emballé non plus, rendant peu hommage au contraste entre les ors de l'époque et la pauvreté ou la décrépitude d'autres horizons qu'ils soient parisiens ou campagnards. Les personnages manquent également d'expressivité à mon goût.

C'est donc un bon ouvrage mais j'en attendais mieux.

Nom série  Là où la mer murmure  posté le 02/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quoique ce manga soit un seinen, son style et son sujet s'adaptent davantage à un public féminin que masculin. C'est une histoire toute en sensibilité et un peu en mièvrerie sur une adolescente qui recherche sa mère qu'elle croyait morte. Entre l'Italie, Paris et la côte bretonne, l'intrigue nous balade de lieux romantiques en lieux romantiques pour découvrir une femme dont l'esprit aura été brisé par les circonstances.
Le dessin est joli et soigné mais un tantinet mièvre lui aussi.
Pas très crédible, un peu trop fleur bleue, ce récit se lit relativement bien mais n'est pas mon genre.

Nom série  L'Appel de la Forêt  posté le 02/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Même si j'en avais une vague idée, je me suis rendu compte à la lecture de cet album que je ne connaissais vraiment pas le roman de Jack London malgré sa grande réputation. Cette BD a donc rempli pour moi son premier objectif, à savoir permettre à ses lecteurs de découvrir ce récit de grands espaces et d'aventure dans le grand nord américain.

Le dessin est très appréciable. J'aime son trait un peu rond et soigné. Les paysages manquent d'impact et d'envergure mais pour le reste je n'ai pas de vrai reproche à faire. A part peut-être les chiens, et notamment Buck lui-même, qui manquent d'animalité dans leur représentation à mes yeux. Il a l'air d'un bon pépère plutôt que d'un impressionnant chien-loup. Mais ce n'est pas un vrai problème.

Le récit est bien mené et se lit bien. Par contre, j'ai eu l'impression de lire le résumé d'une oeuvre nettement plus ambitieuse. Les évènements se suivent un peu trop vite. Le sujet et l'ambiance semblent être abordés de manière trop superficielle. L'ambiance n'arrive pas à s'installer et je n'ai pas été suffisamment transporté dans ce décor enneigé.

Je suis néanmoins satisfait de ma lecture car cela m'a permis de découvrir de manière plaisante l'oeuvre de Jack London et de constater l'intérêt de ce scénario. J'imagine néanmoins qu'il me faudra lire l'original pour ressentir les immanquables émotions et le dépaysement qu'il doit dégager.

Nom série  Dans mes veines  posté le 01/02/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Dans mes veines est un polar noir, moderne, à l'américaine, mettant en scène le milieu de la mode, des soirées interlopes et de la drogue.
Barbara, dite Barbie, est un ex-flic. Lesbienne, elle a séduit 3 ans auparavant une star de la mode, ce qui lui a involontairement permis d'infiltrer cet environnement saturé de drogues et autres activités illégales pour y coincer quelques dealers. Mais elle s'est laissée prendre elle-même dans le tourbillon de la dépendance et a dû tout abandonner et perdre son boulot. Jusqu'à aujourd'hui où elle découvre le cadavre de son ex-petite amie top-model dans son appartement et flaire aussitôt un complot pour l'accuser elle-même du meurtre.

Cet album est une plongée dans un univers décrit comme étant glauque au possible, celui des soirées branchées, de la mode, des dealers et des prostituées. A lire cet album, on a envie de raser toutes les boites de nuit de la capitale au bulldozer et de dézinguer tous les dealers, macs et autres salauds qui évoluent dans les milieux jet-set comme des murènes dans un panier de crabes. Tout ce beau monde est détestable à souhait, et cela ressort un peu sur le ressenti que j'ai eu envers cette BD que j'ai trouvée trop noire à mon goût.

Le dessin ne m'a pas séduit. Ses ombrages et ses couleurs ternes s'associent certes bien à l'ambiance du récit. Mais son trait réaliste a tendance à donner des traits émaciés et très proches à tous les personnages. Les visages ne se différencient parfois que par les coiffures et comme les protagonistes ont tendance à en changer souvent, il est facile de les confondre. C'est ainsi qu'arrivé au deux-tiers de ma lecture, j'ai constaté que j'avais confondu deux personnages essentiels à la compréhension du récit, Karl et Steven, ce qui m'a obligé à revenir en arrière et à briser la fluidité de ma lecture pour recoller les morceaux. Du coup, quand un autre personnage, le fameux Georges, apparaît sur la fin, je me suis senti obligé de fouiller les pages précédentes pour vérifier si oui ou non on avait déjà parlé de lui avant.

Et de manière générale, j'ai trouvé la narration un peu difficile. Les amateurs de polar ne seront pas surpris par l'utilisation abondante de flash-back et ils passent plutôt bien si on évite de se perdre dans les personnages comme j'ai hélas pu le faire. Par contre, les éléments du puzzle mettent longtemps à se mettre en place et, autant le discours de révélation finale explique plus ou moins l'ensemble, autant j'ai bien peur de ne tout simplement pas avoir compris la dernière page qui aurait visiblement dû expliquer les raisons du complot que subit Barbie. Du coup, j'ai trouvé la fin du premier tome abrupte, d'autant plus que j'ai cru un moment qu'il s'agissait d'une conclusion définitive avant de constater que ce n'était que celle d'un tome 1.

Je reproche donc à cet album son côté trop sombre, une héroïne pas particulièrement attachante et une narration graphique qui manque de clarté. Néanmoins, je dois reconnaître un réalisme de bonne tenue et une intrigue assez originale et intéressante. Les amateurs de polar noir et moderne devraient aimer. Moi j'attends la suite pour voir si j'arrive à m'y retrouver un peu mieux.

Nom série  Silex and the city  posté le 31/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je pensais ne pas aimer cette BD et finalement je l'ai trouvée assez amusante même si ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.

Ce que je craignais, c'était d'y trouver une banale transposition des gags politiques actuels dans un décor préhistorique qui n'aurait été qu'un prétexte à faire de l'anti-sarkozysme primaire ou à adapter des situations d'actualité et donc à même de vieillir trop rapidement et de très vite ne plus être drôles du tout.
Heureusement, l'auteur réussit à éviter cet écueil et à offrir un humour certes politique mais suffisamment généraliste pour ne pas lasser ou rappeler trop fortement l'agaçante actualité. Alors oui, il y a des clins d'oeil à des sujets bien précis que les lecteurs de la prochaine décennie auront sûrement complètement oubliés, mais dans l'ensemble c'est un humour qui me semble pouvoir perdurer quelques temps.
J'y ai trouvé pas mal d'idées amusantes parmi les nombreux jeux de mots sur la préhistoire et autres anachronismes. Les gags sont plutôt bien amenés et pas trop lourds.
J'ai juste un peu tiqué sur la mixité des "races" de ce petit monde de la préhistoire et plus particulièrement sur le fait d'y voir, à moins d'avoir mal interprété, les néandertaliens et autres australopithèques arriérés y jouer des rôles types de maghrébins et les cannibales d'africains noirs.

Malgré ce point, ce fut une lecture globalement amusante même si je ne l'ai pas considérée comme hilarante. Ca fait passer le temps avec le sourire et quelques bonnes idées.

Nom série  Château Chat  posté le 31/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Au premier abord, cette BD m'a fait penser à du Michel Plessix. J'imagine qu'outre le style animalier et les couleurs, cela tenait aussi à l'ambiance rappelant celle du Vent dans les Saules.

Une fois lancé dans la lecture, j'ai cependant constaté une moins bonne maîtrise graphique. Le trait est moins détaillé, les expressions peu vivantes, parfois bizarrement en contradiction à mes yeux avec ce que semblent devoir ressentir les personnages. Ce n'est pas moche, loin de là, mais la comparaison que j'ai consciemment faite avec les superbes planches de Plessix m'a empêché d'apprécier le dessin à sa juste valeur.

Le récit, pour sa part, est léger, gentil. Du fait du défaut d'expression des visages cité plus haut, j'ai parfois eu un peu de mal à entrer dedans, mais il se lit néanmoins bien. La narration muette est assez claire, le récit compréhensible et agréable. La fin est mignonne, comme peut l'être un récit pour la petite jeunesse qui ne cherche pas à faire dans le très original.
Sympathique et plutôt joli.

Nom série  Les Rêveries d'un hamster solitaire  posté le 30/01/2011 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai vraiment eu du mal à cerner le message de cette BD.
Sa scénariste a étudié la philosophie et écrit des livres sur le sujet ainsi que sur la religion. C'est probablement cette recherche de discours philosophique qui m'a dérouté dans cet album.

Le cadre du récit des Rêveries d'un hamster solitaire est simple. Hamster, le héros, est une boule d'égocentrisme et de narcissisme. Il se voit comme le plus beau, le plus admirable, il est parfaitement égoïste et arrogant, mais cela avec le sourire car c'est le meilleur au monde. Et comme il vit au milieu de ses petits amis les gentils animaux de la forêt et que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, les autres ne lui reprochent en rien son attitude et tout est bien qui finit bien. Alors voilà tout le monde s'amuse bien ensemble, s'aime bien, passe du temps les uns avec les autres avec le sourire... et puis voilà...

L'album se scinde en histoires très courtes ou en "gags" en une page, ou plutôt en séquences car l'humour n'est pas toujours le but, ce dernier cédant souvent la place à une quête de poésie.
Mais au final, il n'en est vraiment rien ressorti pour moi. J'ai dû sourire une ou deux fois, n'ai jamais été touché par la poésie trop naïve, et j'ai été dérouté le reste du temps à me demander à qui s'adressait cette BD. Pour une BD jeunesse, il ne s'y passe quasiment rien. Les personnages discutent de sujets le plus souvent inintéressants pour les enfants et les gags peuvent les amuser une fois puis vite les lasser par leur côté répétitif. Le dessin est en outre beaucoup trop basique pour attirer l'intérêt. Ma fille n'a même pas voulu faire davantage que vaguement lire les premières pages...
Bizarre...
Je n'en conseille en tout cas pas la lecture.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 243 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque