Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 5193 avis et 2007 séries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  L'Enfant maudit  posté le 09/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les histoires de secrets de famille et d'enquête pour retrouver ses origines familiales, ça ne m'a jamais tellement captivé. Celle-ci a un peu de mal à sortir du lot mais n'est pas désagréable à lire.

J'y ai apprécié avant tout son graphisme, suffisamment léger et dynamique pour s'extraire d'un cadre historique qui aurait pu être rébarbatif et pour donner de la vie au récit et aux personnages.

L'histoire, pour sa part, ne m'a pas vraiment surpris, si ce n'est peut-être par le décor géographique de sa conclusion même si celui parait logique au vu des évènements racontés. J'ai quand même été étonné, mais pas vraiment ravi ceci dit, par les rebondissements à répétition du second tome où toutes les deux pages le héros semble se découvrir un père ou une mère différents. Cela a sonné artificiel à mon goût. Et puis malgré ma relecture, je n'ai toujours pas saisi comment le héros a obtenu l'adresse exacte de son père, ou du moins quand est-ce qu'il l'a obtenue puisqu'il ne semble pas recontacter celle qui est sensée la connaître.

Je ressors de cette lecture avec l'impression d'avoir lu un récit pas inintéressant, pas trop mal mené et un peu divertissant, mais rien d'original ni de passionnant et rien qui marquera ma mémoire.

Nom série  Sur les bords du monde  posté le 09/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sur les bords du monde, c'est le récit historique de la tentative de Sir Ernest Shackleton d'atteindre le pôle sud en 1914, expédition sans succès qui a bien failli tourner au drame total.

Les récits d'explorations polaires et de navires bloqués dans les glaces, j'en ai lu quelques-uns en bande dessinée (je pense par exemple à la série Esteban ou à l'Expédition Maudite de la série Cori le Moussaillon) mais ils continuent à m'intéresser surtout quand ils font référence à des évènements authentiques. Cela me permet à la fois de m'imprégner dans des récits d'aventure souvent intense mais aussi de constater comment de telles expéditions pouvaient se dérouler pour de vrai et comment les humains qui y participaient réagissaient à l'époque comme ils pourraient le faire de nos jours.

En ce sens, la lecture de cette nouvelle série est intéressante. Elle est instructive, bien menée et les difficultés traversées par l'expédition de Shackleton sont loin d'un simple périple empli de succès. Son graphisme est lui aussi agréable, réaliste tout en s'éloignant d'une ligne claire austère qui caractérise nombre de récits similaires.
Je regrette cependant les soucis de rythme de cette bande dessinée. Le passage du temps n'y est pas toujours bien rendu (sans compter ce que je pense être une vraie erreur dans le texte narratif à un moment donné, parlant d'un navire bloqué depuis 5 jours dans les glaces alors que 2 pages plus loin on est déjà à plus de 200 jours). L'ambiance a du mal à s'instaurer et on a aussi du mal à s'attacher aux personnages.

Bref, je suis resté un peu en dehors de cette lecture alors qu'elle avait tous les ingrédients pour être intense et prenante. Malgré tout, je respecte la sincérité et le côté instructif de son contenu de même que sa tentative pas si mal réussie d'en faire ressortir un vrai récit d'aventure sérieux et réaliste. J'ai passé un moment plutôt agréable et je lirai la suite avec plaisir.

Nom série  John Constantine Hellblazer (Delano)  posté le 04/06/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m'y perds toujours dans les récits de John Constantine, personnage de l'univers Vertigo que je connais mal et dont je ne sais pas situer chronologiquement les différents récits. Je me contente donc de lire ses histoires comme des récits indépendants en attendant de peut-être mieux m'y retrouver un jour.

De ces deux albums regroupant des histoires scénarisées par Jamie Delano, j'ai apprécié l'ambiance assez typique des écrivains britanniques de comics des années 80. C'est une ambiance proche de celle qu'on retrouve dans V pour Vendetta ou Sandman, l'ambiance d'une Angleterre marquée par l'ère Tatcher, le mépris des Yuppies de la finance ou encore la violence des skins et autres anarchistes, l'ambiance de comics sérieux et noirs reflétant de nombreux sujets de société adultes et sans concession.

Le dessin de Ridgway pour le premier tome rappelle lui aussi fortement le graphisme réaliste de Sandman, avec des couleurs bigarrées et peu attirantes typiques de l'époque. Ce n'est pas vraiment un point fort car autant j'adore l'oeuvre de Gaiman, autant ce n'est vraiment pas grâce à son dessin. Mais il faut admettre au profit de ce style de graphisme qu'il a malgré tout bien plus d'âme qu'un dessin de comics formaté et sans saveur. C'est la même ambiance graphique qu'on retrouve dans le second tome malgré des auteurs et des styles un peu différents.

Les récits, quant à eux, sont intéressants et relativement prenants.
Ils mettent en scène Constantine confronté à des situations glauques, violentes et dangereuses où les morts d'innocents sont nombreuses et d'ailleurs souvent du fait de Constantine lui-même, bien malgré lui. On retrouve en effet régulièrement le fait que ce personnage ne soit ni bon ni méchant, qu'il roule pour lui-même quoiqu'il essaie le plus souvent de protéger les gens qui l'entourent. Les crises de conscience voire de folie qui s'ensuivent font d'ailleurs eux aussi grandement partie du style des récits de comics de l'époque.
Les intrigues sont variées et plutôt bien menées. On a envie le plus souvent d'en savoir la suite et de voir comment l'humain qu'est Constantine réussira à contrer les menaces démoniaques et surnaturelles qu'il rencontre. Pour autant, je n'ai été que moyennement captivé. Dans le même domaine et avec une ambiance un peu plus poétique quoique toute aussi noire, je lui préfère par exemple nettement plus un Sandman par exemple.

Nom série  La Mémoire de l'eau  posté le 03/04/2012 (dernière MAJ le 31/05/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note : 3.5/5

Une mère célibataire et sa fille qui emménagent dans une maison isolée en haut d'une falaise, aux abords d'un petit village de pêcheurs. Une petite fille qui explore les environs et fait de mystérieuses et assez angoissantes trouvailles. Un étrange et sombre gardien de phare. De secrets oubliés. Une probable ancienne malédiction et de possibles créatures issues des profondeurs de la mer...
Tout cela présente la trame classique d'une aventure fantastique et un peu horrifique pour laquelle on imagine volontiers une ambiance à la Lovecraft.

C'est le genre de récit que j'apprécie malgré les différents aspects déjà-vus qu'elle implique. D'autant plus qu'elle est ici soutenue par une excellente narration et un très bon graphisme.
Ce dernier, étonnamment, contraste avec l'atmosphère d'un récit de ce genre. Ses personnages un peu ronds et ses couleurs souvent lumineuses empêchent l'intrigue d’apparaître malsaine ou effrayante. C'est un dessin que j'apprécie bien et qui offre quelques beaux paysages.
Le scénario, quant à lui, est joliment mené et glisse sur des rails bien huilés. La jeune héroïne débrouillarde et son rapport à la mer apportent en outre une touche d'originalité.

Il y a donc tout ce qu'il faut pour faire une bonne série, d'autant qu'elle se constitue en un simple diptyque. Je regrette cependant les aspects un peu trop clichés de son intrigue qui n'arrive pas tellement à sortir du lot. L'ambiance peine à se poser et on ne sait jamais trop sur quel pied danser : récit dramatique, fantastique, simple roman graphique déguisé en récit à suspense... Le second tome apporte les explications à tout cela mais il manque malheureusement d'impact. Son final apparaît comme trop convenu, sans grande surprise.

Il en ressort une bonne série qui vaut avant tout par ses personnages attachants, sa narration impeccable, son cadre et son graphisme plaisants, mais qui ne surprendra pas outre mesure les habitués de ce genre de récit. J'en attendais davantage et je me sens un peu frustré. Mais je conseille malgré tout cette agréable lecture.

Nom série  Ismahane  posté le 29/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A la manière de Persepolis ou de Mourir Partir Revenir, le Jeu des Hirondelles, Ismahane est le témoignage de la vie d'une jeune fille éduquée dans un proche-orient en plein tourment. Le premier tome raconte en effet comment la vie continuait pour les civils durant la guerre civile des années 80 au Liban, en prenant pour héroïne une jeune libanaise de bonne famille vivant entre la campagne et Beyrouth. Le second tome prend un virage différent puisqu'il s'attache plus particulièrement à la condition de la femme au Liban dans le cadre contraignant de la tradition musulmane et l'aberration des "crimes d'honneur".

Le dessinateur manque un peu d'aisance technique, surtout sur les débuts du premier tome. Les cadrages sont très classiques, les personnages figés et leurs visages assez changeants. Le style simple et une agréable colorisation sépia permettent cependant de passer outre et d'apprécier une narration fluide et de bonne tenue.

L'histoire, quant à elle, a quelques accents de déjà-vu pour ceux qui ont lu des récits similaires que ce soit sur le Liban ou l'Iran, mais elle est forcément instructive pour ceux qui découvrent le sujet. Elle permet de voir surtout à quoi ressemblait la vie des gens à l'époque, époque si proche de nous par ailleurs. Et j'ai trouvé certains passages vraiment touchants, notamment l'attente de l'arrivée des parents dans le lycée dans le premier tome par exemple. Le ton est juste, sans sentimentalisme ni parti-pris facile.

Ce fut donc pour moi une lecture agréable, intéressante et sensible malgré quelques faiblesses dans le dessin et le rythme narratif.

Nom série  Fables Nautiques  posté le 28/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Note : 3.5/5

J'ai été séduit par cette BD même si je suis persuadé que ceux qui n'aiment pas les récits oniriques où tout ne trouve pas d'explication concrète pourraient très bien la détester.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle est originale. J'ai beaucoup aimé cet univers clos et assez loufoque de gigantesque complexe aquatique. J'ai trouvé amusant son microcosme étonnant, ses personnages presque animaliers, dangereux plongeurs écervelés, bancs déterminés de nageuses à bouées, oracles en jacuzzi et autres maîtres nageurs dévoués. Rien n'est crédible évidemment mais tout est drôle et bien trouvé.
Il règne dans ce récit une vraie atmosphère de rêve, un peu dérangeant, un peu fantasmée mais en tout cas très prenant.

Je regrette tout de même que certains mystères ne trouvent pas l'ombre d'une explication (notamment concernant la "baleine" et son rapport avec la clé perdue). Je regrette aussi l'aspect un peu vain de l'intrigue quand elle touche à sa conclusion. Mais c'est le cas de la grande majorité de ces types de récit onirique.
Et malgré cela, j'ai suffisamment été touché par la poésie, l'humour, l'ambiance et l'imagination de cette bande dessinée. J'en conseille donc la lecture aux amateurs du genre tout en prévenant les adeptes de récits réalistes et se tenant de bout en bout qu'il seront très probablement rebutés par elle.

Nom série  Les Sports  posté le 27/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je suis circonspect en ce qui concerne la finalité de cette série.
Sous un aspect de série humoristique du type auquel nous ont habitués Cauvin et Bercovici (par ailleurs auteurs ensemble des Femmes en blanc), elle se révèle assez proche de la BD documentaire passant en revue chaque sport de compétition pour en révéler les dangers, dangers réels et non pas fictifs ou exagérés.

Ce n'est pas du gros rire gras ou autres, ce sont de vrais informations qui sont distillées là. Et si l'on recherche l'humour, il se présente dans la façon dont les choses sont présentées. Chaque sport et ses pratiquants sont légèrement tournés en dérision, présentés à chaque fois brièvement en quelques cases, sans méchanceté aucune heureusement. Puis ensuite sont affichés la quantité de risques physiques auxquels ils exposent : claquages, crampes, fractures et autres bobos... Aïe ! Ouille ! C'est rigolo, le monsieur ou la madame a mal... Heu... Ah ben non, ce n'est pas rigolo.
D'ailleurs, pour une fois, Cauvin ne présente pas les choses avec ses fameuses chutes de fin de gag. Il n'y a pas de chute ici si ce n'est celles des sportifs. Et comme le reste des planches n'amène jamais davantage qu'un très léger sourire, il me vient une certaine interrogation : est-ce une BD d'humour ou simplement un documentaire au ton léger sur les dangers du sport ?
Dans cette dernière optique, cependant, et malgré un petit aspect instructif, ce n'est guère intéressant non plus.
Je reste donc interdit sur mon opinion envers cette BD. La seule chose dont je sois sûr, c'est que j'ai trouvé sa lecture bien peu captivante...

Nom série  Démon  posté le 24/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série se présente d'emblée comme une uchronie, une France moyen-âgeuse parallèle où le saint empire franc de Charlemagne a survécu jusqu'au 13e siècle ainsi que ses Missi Dominici, où les mongols de Gengis Khan ont pris le pas sur les Arabes en Terre Sainte et où les ruines de l'Atlantide pourraient être trouvées au milieu de l'océan.
C'est un récit médiéval-fantastique mettant en scène un enquêteur officiel de l'Empereur aux prises avec une maladie tenant de la possession démoniaque, une haine communautaire entre Catholiques, Cathares et Juifs, et un meurtre mystérieux dont bien des gens cherchent à lui cacher les tenants et aboutissants.

Le tout est servi par un dessin plutôt agréable malgré quelques drôles de perspective et un réalisme un peu approximatif dans les décors. Les couleurs aussi sont un peu étranges et peu vraisemblables. Mais le tout se lit bien donc je n'ai pas trop de reproche à leur faire.

Au niveau narratif, la lecture est fluide et coule bien. Je n'ai pas trop apprécié cependant les pensées de certains personnages apparaissant dans des bulles çà et là au long de l'album qui donnent un côté un peu artificiel ou naïf à la narration. Il y a aussi quelques petites facilités notamment plusieurs évènements importants qui se déroulent pile quand le héros arrive dans un nouvel endroit, comme par hasard.
Hormis cela, le scénario tient quand même bien la route et la lecture est assez prenante. Je ne sais pas ce que donnera la suite, si elle existe un jour, mais c'est pour le moment une BD divertissante et attisant plutôt la curiosité du lecteur que je suis.

Nom série  Les Insectes en bande dessinée  posté le 15/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série reprend le même concept que Les Dinosaures en bande dessinée à savoir un mélange entre une BD d'humour classique et une encyclopédie façon "Le saviez-vous ?". Le sujet, vous l'aurez deviné, ce sont les insectes et des dizaines de petites anecdotes sur des petites bêtes bien connues ou plus étonnantes.

Soyons clairs, si vous y cherchez des chutes de gags bien percutantes et de la grosse rigolade, passez votre chemin. Ces fameuses chutes tombent presque toutes à plat. Mais malgré cela, j'ai trouvé cette BD amusante car l'humour est plus ou moins présent tout au long des planches. Il réside dans des situations cocasses, des dialogues plutôt bien trouvés mais aussi dans les bouilles des insectes tels que Cosby les dessine. Ce n'est pas hilarant, non, mais c'est amusant.
Et puis il y a le concept des anecdotes et des petites fiches gags sur ces fameux insectes. Et sans être époustouflant, c'est souvent assez intéressant et surprenant.

Du coup, c'est une lecture plutôt divertissante pour un adulte et assez instructive pour de jeunes lecteurs. Pas mal, c'est le mot, pas mal.

Nom série  WildC.A.T.S : Monde des Origines  posté le 11/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connais que de très loin les WildC.A.T.S mais comme l'univers Wildstorm attise ma curiosité, j'ai acquis cette série dans l'espoir d'en apprendre davantage sur eux tout en bénéficiant d'un scénario d'Alan Moore, gage théorique de qualité quand il ne s'égare pas en étalage de son érudition.

Pour ce qui est de découvrir les origines et personnalités des membres de WildC.A.T.S, ce choix fut plus ou moins récompensé. Le séjour de l'ancienne équipe, Grifter exclus, sur la lointaine planète Khéra permet en effet d'en comprendre une bonne partie même s'il faut largement s'accrocher aux branches quand on ne connait pas du tout les personnages au préalable. Cela ne donne par contre presque qu'aucun aperçu de leur fonctionnement et types d'aventure sur Terre avant ces évènements.
Pour ce qui est du scénario de qualité, maintenant, disons que malgré une entame un peu difficile, il est agréable et très bien mené. Par contre il ne casse pas trois pattes à un canard. Déjà le choix narratif de raconter 2 histoires complètement indépendantes par chapitres alternés est assez surprenante. Non pas que ce soit difficile à suivre, bien au contraire, mais on se demande l'intérêt de les raconter en parallèle si ce n'est de suivre ce que font les remplaçants des uns quand ces derniers sont loin de la Terre. Mais ils forment vraiment 2 récits bien différents, aux tons eux aussi très différents.

Quoiqu'il en soit, la lecture fut bonne et instructive. Les personnages sont intéressants et plutôt originaux même si je trouve qu'ils manquent un peu de charisme par rapport à d'autres super-héros, difficile de s'attacher à la plupart d'entre eux.
C'est un récit divertissant, dense, intelligemment mené et illustré par un bon graphisme plutôt homogène malgré les différents dessinateurs.

Nom série  Sunny Bay  posté le 08/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
"C'est trop bien !", m'a dit ma fille de 9 ans qui est pile le public ciblé par cet album.
Mon avis à moi est plus mesuré car je suis moins proche de cette cible, mais c'est effectivement une bonne bande dessinée pour la jeunesse.

Son cadre : Sunny Bay, petite ville balnéaire Hawaïenne. Son héroïne : Cassie, ex-new yorkaise qui vient d'y emménager mais qui s'y est dès le premier jour fait d'excellents amis dont son meilleur ami, Dolphie le dauphin. Depuis elle ne le quitte plus et il n'y a pas un jour où elle n'est pas dans la mer ou à la plage pour vivre des aventures humoristiques avec lui et ses proches.

La bande dessinée est présentée sous la forme de gags en une planche mais ils constituent néanmoins une histoire plus ou moins suivie où l'on assiste à l'évolution de la vie sur place de Cassie et de ses relations avec ses proches, son nouveau petit ami notamment, etc... D'une certaine manière, cela m'a un peu rappelé le concept d'une série comme l'excellente Lou ! même si ici le ton et le graphisme sont un peu plus convenus.
Le dessin, justement, est appréciable sans être très original. Je regrette des visages un peu trop simples, ne se différenciant parfois que par leurs coiffures. L'héroïne manque de personnalité visuelle notamment et il suffirait qu'elle porte un bonnet de bain pour ne pas la reconnaitre. Le dauphin lui aussi est représenté d'une manière un peu spéciale avec ses yeux un peu globuleux, comme éternellement fatigués, mais on s'y habitue vite.

Ce qui fait la qualité de cette série, c'est la variété et la bonne intelligence de ses histoires et gags. L'album s'entame par un petit cours bienvenu sur les dauphins eux-mêmes. On suit ensuite la vie de Cassie et Dolphie dans des situations diverses et souvent amusantes sans être hilarantes. Les personnages sont justes et attachants. Les situations sont relativement originales et on ne tombe pas dans les clichés.
C'est agréable pour un lecteur adulte et très bien fait pour de jeunes lectrices.

Nom série  Chers voisins  posté le 08/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série d'humour sur la thématique des voisins, ce n'est pas très novateur dans le domaine de la bande dessinée. Depuis les années 60, nombreuses ont été les séries mettant en scène en sujet principal ou en arrière-plan les relations de voisinages, leurs maigres avantages et leurs nombreux défauts et conflits. A combien de discussions houleuses par-dessus une haie bien entretenue a-t-on déjà pu assister ? A combien de confrontations hargneuses pour cause de voisinage bruyant ?...

Peu de surprise donc dans cet ouvrage directement dédié au sujet. Mais une qualité tout de même, celle de présenter des sujets relativement variés. Les auteurs ne se bornent pas notamment à certains personnages bien précis, mais pas non plus à une époque donnée puisqu'ils n'hésitent pas à balader sur certains gags les décors de la préhistoire à nos jours pour se permettre des situations parfois originales.
Malheureusement, on en revient malgré tout toujours à peu près aux mêmes concepts humoristiques. Tant et si bien que même si on ne s'ennuie pas, on ne rit jamais vraiment non plus. L'humour parait en outre parfois artificiel, amené sans le naturel qui permettrait de le rendre drôle et surprenant.

Ce fut pour moi une lecture divertissante, où l'on sent que les auteurs ont fait l'effort de varier leurs histoires pour ne pas lasser le lecteur, mais malheureusement trop convenue au niveau de l'humour.

Nom série  Jack et le Haricot Magique  posté le 03/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un joli album au format moyen et à la couverture épaisse, idéal pour faire la lecture ou pour permettre aux jeunes enfants de lire tout seul.

C'est une version muette de Jack et le Haricot Magique et adaptée aux plus jeunes qui nous est offerte ici. L'album se compose de trois parties : la bande dessinée tout d'abord, puis une poignée de pages pour apprendre à dessiner ses personnages, et enfin la version classique et littéraire du conte.

L'adaptation BD suit rigoureusement le contenu de ce dernier. Il est ainsi possible, éventuellement de lire la partie texte tandis que l'enfant regarde les images de la BD lorsqu'on lui en fait la lecture.
La narration muette est impeccable, c'est très compréhensible. Le dessin m'a bien plu. Simple mais expressif d'une part et agréablement colorisé d'autre part.

C'est une lecture plaisante pour les enfants. C'est aussi un bon concept. J'apprécie d'avoir d'une part cette adaptation BD et d'autre part le texte original pour permettre ainsi une double lecture bien adaptée aux jeunes à partir de 3 ans.

Nom série  Blanche-Neige  posté le 03/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un joli album au format moyen et à la couverture épaisse, idéal pour faire la lecture ou pour permettre aux jeunes enfants de lire tout seul.

C'est une version muette de Blanche-Neige et adaptée aux plus jeunes qui nous est offerte ici. L'album se compose de trois parties : la bande dessinée tout d'abord, puis une poignée de pages pour apprendre à dessiner ses personnages, et enfin la version classique et littéraire du conte.

L'adaptation BD suit rigoureusement le contenu de ce dernier. il ne s'agit pas de la version remodelée par Disney. C'est plus intéressant puisque cela permet notamment de ne pas raconter exactement une histoire que les enfants connaissent déjà trop bien pour l'avoir vu au préalable en dessin animé.
La narration muette est impeccable, c'est très compréhensible. Le dessin est simple et agréablement coloré, un peu trop simple ceci dit. J'ai trouvé que les personnages manquaient un peu d'expressivité. Ce n'est pas un style particulièrement attachant à mon goût. Peut-être est-ce aussi cela qui a poussé mon fils (5 ans) à zapper un peu rapidement cette lecture... à moins justement que cela vienne du fait qu'il connaissait déjà l'histoire.
Malgré cela, je trouve que c'est un bon concept. J'apprécie d'avoir d'une part cette adaptation BD et d'autre part le texte original pour permettre ainsi une double lecture bien adaptée aux enfants à partir de 3 ans.

Nom série  Gringos locos  posté le 01/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai quelques difficultés à figer mon avis sur cette BD. Il a en effet été altéré par la polémique, heureusement légère à mes yeux, la concernant.

C'est un ouvrage que j'avais hâte de lire. Jijé, Morris et Franquin sont des grands maîtres d'une BD franco-belge qui a bercé ma jeunesse et ma culture. L'idée de voir enfin racontée, avec humour et un beau graphisme, leur mythique épopée américaine avait tout pour captiver mon intérêt. Yann ayant pu il y a quelques années discuter aussi bien avec Morris qu'avec Franquin et ayant recueilli nombre de folles anecdotes sur ce voyage, il avait en effet fait le choix d'en extraire une version romancée, axée en bonne partie sur l'humour mais permettant surtout aux lecteurs de se faire une idée de l'incroyable séjour qui avait marqué ces auteurs et le monde de la BD par la suite.
Néanmoins, mon envie était contrebalancée par l'information comme quoi les héritiers d'au moins deux de ces auteurs, Jijé et Franquin, rejetaient cette biographie romancée au point de risquer d'en interdire la publication. Je me demandais ce qui pouvait pousser à cette extrêmité. Finalement, Dupuis a pu publier l'album en y intégrant toutefois d'une part une feuille d'avertissement sur le fait qu'il ne reflétait qu'une fiction et non pas l'exacte réalité, et d'autre part quelques feuillets explicatifs et une interview de Yann et de deux héritiers de Jijé à propos de l'ouvrage et de ce fameux voyage.

Alors la BD en elle-même m'a vraiment plu.
Le graphisme d'Olivier Schwartz est parfait pour l'opération. Son style, à mi-chemin entre ligne claire et école de Marcinelle, rend hommage à l'époque et fait ressortir la beauté des planches et de l'ambiance. On est projeté dans la fin des années 40 aux côtés de Franquin, Morris et de la famille de Jijé. Ce dessin convient en outre bien à la part d'humour du récit auquel il s'adapte sans aucun mal.
L'histoire, quant à elle, est intéressante, amusante et souvent édifiante. Découvrir ainsi dans l'intimité des auteurs ayant atteint le statut de culte de nos jours est non seulement instructif mais aussi parfois très surprenant. J'ai même été un poil déstabilisé d'y découvrir certaines de leurs réactions, notamment sur le plan sentimental.

Nul doute que si j'avais eu confirmation de la véracité de ce récit et de la justesse des sentiments exprimés par les personnages, j'aurais glorifié cette BD aussi amusante qu'instructive et belle. Mais c'est là que le bât blesse puisque la polémique et l'interview des héritiers indiquent clairement le rejet d'une partie de ce qui y est présenté comme la vérité, plus particulièrement en ce qui concerne les caractères et les probables émotions de ces personnages à l'époque. En gros, ce que disent les héritiers, c'est que ni Jijé, ni Morris ni Franquin ne se comportaient comme Yann les dépeint ici. Ils disent aussi que les choses ne se sont pas passées ainsi mais cela, Yann ne s'en cache pas puisqu'il avoue sans honte avoir romancé les choses et avoir souvent réuni des anecdotes et modifié leur chronologie pour une histoire plus percutante et plus amusante.
C'est donc une fiction, la chose est admise. Mais du coup, faire ressortir dans une telle fiction des sentiments et des réactions aussi particulières concernant ces trois fameux auteurs me met un peu mal à l'aise. Ce que je prenais pour de surprenantes mais néanmoins véridiques informations les concernant se transforme du coup en parti-pris un peu provocateur de la part de Yann et cela me dérange quand cela prend une forme proche de la biographie respectueuse. Cela me dérange car cela affecte la mémoire de leurs héritiers ainsi que l'image que les admirateurs de ces auteurs ont pu s'en forger.

Du coup, je n'ai plus su sur quel pied danser vis-à-vis de mon opinion sur cette BD.
J'ai beaucoup apprécié sa lecture mais j'ai été ensuite refroidi d'en voir dénoncées les parties en réelle contradiction avec les souvenirs de ceux qui avaient vécu ces évènements et cotoyé au jour le jour ces auteurs. J'ai eu l'impression d'être un peu trahi puisqu'on me présentait ces personnages comme étant les vrais Franquin, Jijé et Morris alors qu'au final il semble que ce ne soit pas "eux". Et du fait de ma grande affection pour eux et pour leur oeuvre, élément important pour s'intéresser justement au sujet de cet ouvrage, j'ai du mal à prendre suffisamment de détachement pour y voir un simple récit romancé.

J'en conseillé néanmoins sans hésiter la lecture. C'est une belle BD, joliment dessinée, drôle, instructive et souvent captivante. Dommage pourtant que Yann n'ait pas su s'entendre au préalable avec les héritiers de Franquin, Morris et Jijé pour bâtir son récit sans doute avec les mêmes anecdotes mais dans un esprit plus proche des souvenirs concrets qu'ont ces derniers de l'esprit de leurs parents.

Nom série  Theophilia Werner  posté le 13/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cette bande dessinée m'est apparue comme un vrai désastre.
Alors certes il est possible que la suite redore son blason à mes yeux car ce qui apparait au départ comme une banale histoire d'action/espionnage à l'américaine pourrait prendre un tournant très différent au vu de la dernière page de ce premier tome, mais pour le moment, ça ne va pas du tout.

D'abord, il faut bien voir que je n'aime pas les récits d'espionnage. Cela partait donc mal. Si l'on passe outre un cadre scénaristique un peu original à base d'ONG et d'environnement, celui-ci présente presque tous les clichés du genre, frôlant même souvent le ridicule. Il en présente aussi les nombreux défauts comme cette habitude qu'a tout le monde d'aligner les sous-entendus à demi-mots et les paroles énigmatiques. Sans parler de ces acronymes et autres surnoms spécialisés utilisés de manière récurrente comme si c'était des évidences pour tous les lecteurs, à commencer par ces fameux "whistleblowers" dont il est question en permanence.

Ca aurait pu passer si l'histoire était divertissante, originale ou au moins bien montée. Mais outre les clichés, c'est surtout l'abondance d'énormes coincidences et de pénibles facilités qui m'a doucement mais sûrement énervé au fur et à mesure de ma lecture.
J'avais d'ailleurs fait une liste des incohérences et autres bizarreries bancales, tant dans le scénario que parfois aussi dans leur représentation graphique, mais j'estime que cela ne vaut même pas la peine de les citer.
A cela s'ajoute justement un dessin que j'ai trouvé tout sauf agréable, avec quelques gros loupés sur les visages et les scènes d'action et une colorisation informatique qui masque trop souvent l'encrage.

Bref, je n'ai pas aimé cette lecture. Alors peut-être ne s'agissait-il que d'une introduction en vue de ce qu'annonce la dernière page de l'album, avec dans l'idée que les incohérences et facilités n'y étaient pas bien graves puisque c'est la suite qui aura vraiment son importance. Mais si cette suite est du même acabit, je pense qu'on peut d'ors-et-déjà l'oublier.

Nom série  Skipper  posté le 10/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Skipper, ce sont des aventures contemporaines de par le monde, avec une dose d'action, de psychologie et de géopolitique. Son originalité, vous l'aurez compris, c'est d'avoir pour héros le skipper d'un vieux voilier, excellent marin habitué à bourlinguer sur tous les océans mais ayant sombré dans l'alcool et la déprime suite à un drame personnel.

La structure de ces récits est classique. Ce sont des histoires en un tome, avec un sujet précis, une "mission" si l'on veut pour notre héros, un début et une fin. Pour le premier tome de la série, il s'agira d'aider une jeune femme à retrouver la trace de son reporter de mari, disparu alors qu'il prévoyait d'enquêter sur les pirates Somaliens.
Les intrigues sont réalistes, très documentées et plutôt instructives sur les situations politiques locales, ici notamment en ce qui concerne la corne de l'Afrique et les terribles conséquences de guerres civiles comme celle sévissant en Somalie.
Finalement, le cadre de la marine et de la voile passe presque au second plan, la mer n'étant plus que le décor d'approche d'un récit d'aventure moderne et parfois musclée.

Graphiquement, le dessin, réaliste lui aussi, est de bonne qualité. J'ai néanmoins relativement peu apprécié le côté épuré de son trait qui laisse trop la place à l'artifice informatique au niveau de la colorisation mais aussi de quelques incrustations pour les décors. Le rendu en ressort froid et impersonnel.

Malgré ce reproche, ce fut une lecture de divertissement réaliste plutôt agréable avec un héros d'un style différent des trop classiques espions, journalistes et autres aventuriers milliardaires.

Nom série  Portugal  posté le 10/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'attendais beaucoup de cet album compte tenu des critiques positives et des prix reçus. Mais je me méfiais aussi car je ne suis pas amateur de romans graphiques et j'avais lu ça et là différents avis de personnes que cette lecture avait ennuyées. Ce ne fut pas véritablement mon cas, mais je n'ai pas été véritablement captivé pour autant.

J'aime le graphisme et le style narratif de Pedrosa. Il m'a bien fait rire avec "autobio" et je trouvais très belles ses planches de Trois ombres et de Ring Circus. J'ai retrouvé tout cela ici mais un petit cran en dessous. D'abord, pour le côté humoristique, ce n'est pas vraiment le thème de cet album même si le ton reste léger. Ensuite pour le dessin, c'est bien foutu mais le trait est un peu trop lâché à mon goût, probablement pour pouvoir produire suffisamment rapidement l'impressionnante quantité de pages de cet album.

J'ai suivi l'histoire, quant à elle, en me demandant un peu régulièrement quand est-ce que les choses sérieuses allaient commencer. J'avais cru à tort que cette bande dessinée racontait quasi uniquement le séjour ou l'installation de l'auteur ou de son alter-ego fictif au Portugal. Ce passage vient en effet mais ne couvre que moins d'un tiers de l'album et uniquement sur la fin. Le reste, c'est une mise en place du questionnement du héros et de sa famille sur leurs origines et sur la façon dont cela peut ou ne peut pas modifier leur être profond. La thématique est intéressante et menée avec finesse mais elle ne m'a pas touché. Soit j'en suis trop éloigné, soit la façon de le raconter n'a pas su m'en rapprocher, quoiqu'il en soit je n'ai pas été captivé.

Je ressors donc avec un avis mi-figue mi-raisin de cette lecture. Elle ne fut pas désagréable, souvent intelligente, le plus souvent jolie, mais elle ne marquera pas plus que cela.

Nom série  Z comme don Diego  posté le 10/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'idée de traiter Zorro dans un style comique et déjanté, à la manière de comic strips, n'est pas foncièrement originale mais elle est sympathique.
J'ai apprécié le graphisme et l'ambiance de cette bande dessinée. J'ai aussi été agréablement surpris par la relative variété des thèmes de gags abordés. Ce n'est pas trop répétitif, ce qui aurait pu facilement être le cas compte tenu du cadre assez restreint finalement des aventures de Zorro.
Et puis il y a quelques gags que j'ai trouvés bien drôles...
Mais, inversement, il y en a trop que j'ai trouvés trop basiques, trop clownesques ou prévisibles. Bref, il y en a beaucoup que j'ai trouvés forcés, qui ne m'ont pas fait rire ou alors juste sourire.
Ça n'en reste pas moins un divertissement pas désagréable même si je n'irais pas jusqu'à en conseiller l'achat, le résultat étant trop inégal.

Nom série  Kililana Song  posté le 06/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas vécu à Lamu, je n'ai vécu qu'à Nairobi et Mombasa. Je faisais partie de ces expatriés que cette série comme la majorité de celles parlant d'Afrique Noire moque comme des néo-colonialistes dépravés et gerbants. Ce cliché me broute passablement mais j'ai su passer outre dans cette bande dessinée là d'une part car il n'est pas très appuyé mais surtout parce que le décor de Lamu, de sa vie et de ses habitants est particulièrement bien rendu et dépaysant.

On sent que l'auteur a séjourné sur place. Bien des dessins ressemblent d'ailleurs à des croquis réalisés de visu. Le style n'est pas exactement ma tasse de thé, notamment en ce qui concerne la représentation des personnages, mais les décors et l'ambiance qui s'en dégage sont le plus souvent très jolis.
L'histoire, quant à elle, nous mène au coeur de Lamu par le biais d'un jeune gamin des rues assez attachant et débrouillard. C'est vraiment de l'intérieur qu'on découvre la vie des habitants et c'est ce qui fait la force de ce récit. Pas de manichéisme, pas d'exotisme artificiel, une bonne dose de sincérité.
L'intrigue, ceci dit, n'a pas réussi à me transporter plus que cela. Certes le dépaysement était là mais j'attendais qu'il se passe quelque chose de concret. Cela se précise un peu sur les dernières pages du premier tome, mais j'attends encore la suite pour savoir si le scénario marquera ma mémoire.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque