Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3457 avis et 505 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Mélodie de Jenny  posté le 28/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il est vrai que le dessin de ce manga est magnifique. Les personnages sont saisissants de réalisme notamment dans leur expression. C’est un style graphique que j’affectionne dans le manga. Cela élève tout de suite le niveau. La lecture devient un plaisir.

Sur le fond, ces trois nouvelles connaîtront un dénouement à chaque fois tragique bien que les thèmes retenus seront toujours positifs. Il est question surtout de la rivalité entre le Japon et les USA et même de la guerre entre ces deux nations que tout va opposer. Cela nous donnera un point de vue assez intéressant pour reconnaître que les jaunes n’étaient pas tous des pourris dans l’âme. Il y a même une humanité qui est saisissante même si parfois, on ne comprend pas leurs choix. Dans la même situation, j’ai eu l’impression que j’aurais agi différemment. Mais bon. Le destin peut briser des personnes à tout jamais.

Au final, une œuvre terrible et émouvante pour découvrir l’histoire mouvementée de l’Empire du soleil levant.

Nom série  Kanopé  posté le 26/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai lu ce récit de science-fiction sans a priori malgré une couverture peu engageante. Je dois bien avouer que cela m’a bien plu. L’auteure est pourtant une novice en la matière. J’ai envie de lui dire qu’elle a franchement réussi son pari tant au niveau de la forme que sur le fond : en un mot « bravo ! ». Voici une histoire originale qui m’a littéralement séduit.

L’avenir de la planète est plutôt bien pensé car il est clair que l’accroissement de la population mêlée à l’épuisement des ressources naturelles et l’impossibilité de rejoindre d’autres planètes beaucoup trop éloignées vont conduire à une situation catastrophique.

Paradoxalement, alors que les plantes et les animaux ont disparu de la surface de la planète, l’Amazonie a été préservée grâce à un accident nucléaire. C’est dans ce contexte qu’on va se plonger dans ce récit passionnant. 124 pages de pur bonheur dans un monde post-apocalyptique d’un genre nouveau.

Je n’ai qu’un seul souhait : retrouver les aventures de cette femme mi-sauvage. J’espère qu’un jour une suite sera envisagée. C’est un excellent divertissement mais qui appelle également à une réflexion écologique sur l’avenir de la planète. Bref, une belle découverte !

Nom série  Le Silence de Lounès  posté le 26/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Baru nous propose une nouvelle chronique sociale assez marquée dont les thèmes sont le dernier combat des ouvriers de chantiers navals ainsi que l’intégration des immigrés ayant quitté précipitamment l’Algérie après la guerre.

On suit notamment le destin de Gianni et Nouredine depuis leur enfance. Cela manquera parfois de cohérence avec de nombreux flash-back qui nous feront perdre le fil du récit. J’ai eu du mal à identifier certains personnages. Du coup, j’avoue avoir eu un problème de compréhension de cette histoire aux multiples ramifications familiales autour d’un silence et d’un secret bien gardé.

Le final sera assez marquant sur fond de colère. La sensibilité sociale de l’auteur ne plaira pas à tout le monde. Cependant, ces thèmes appellent à la réflexion pour construire un monde meilleur.

Nom série  Harpignies  posté le 25/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Harpignies était un célèbre peintre du XIXème siècle connu pour ses représentations de la nature. Il aimait peindre les arbres et les paysages. Son nom est tombé dans l’oubli car il y a eu une succession de vagues et de courants plus modernistes qui ont entériné cette manière de peindre. Pour autant, il a connu le succès de son vivant en étant de multiples fois décoré par la IIIème République. C’est tout l’itinéraire d’un artiste oublié !

Son descendant est un jeune adulte qui se trouve être l’un des deux auteurs. Sa famille a dû vendre aux enchères l’un des derniers tableaux qu’elle possédait pour des raisons de moyens. A partir de ce fait, les auteurs ont élaboré une histoire qui n’a plus rien d’autobiographique à moins que. Il s’agissait de faire le lien entre deux êtres qu’une centaine d’années séparent et qui ont pour goût commun à la fois la musique et la peinture.

J’ai bien aimé l’originalité de ce récit fantasmé qui nous fait alors sortir de l’ombre un honnête peintre. Son successeur ne sera pas si honnête que cela s’il n’était pas tombé sous le charme venimeux d’une belle jeune femme aux accents vénaux pour devenir un vulgaire faussaire. Outre ce faux pas, ce couple va pouvoir s’en sortir grâce à la créativité musicale.

Le trait du dessin m’a littéralement séduit malgré son classicisme style Hergé. C’est assez bizarre moi qui suis un adorateur du trait réaliste. On arrive à ressentir les émotions des personnages. Il y a comme quelque chose d’assez sensuel. Bref, on est tout de suite captivé par une histoire vivante et sensible sur le croisement de deux destins.

Nom série  L'enfer en bouteille  posté le 25/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’Enfer en bouteille est une série de nouvelles réalisées par un mangaka repéré en son temps par Moebius. On a droit d’ailleurs à une préface de ce dernier dans un message qu’il avait jadis réalisé. Il regrettait que ce mangaka ne soit pas publié en France car on gagnerait à connaître son œuvre. Voici qui est chose faite.

4 nouvelles par conséquent composent ce recueil : l’Enfer en bouteille qui donne son nom au titre, la Tentation de Saint-Antoine, les Gâteaux de riz de la fortune, Pauvre grande-sœur. Ces récits sont empruntés à la littérature classique nippone.
Il est vrai que graphiquement, c’est très beau. L’influence de l’auteur s’exerce à partir de célèbres tableaux occidentaux. En même temps, il peut revenir sur quelque chose de plus classique et même de plus réaliste. Bref, il dispose d’une palette assez intéressante.

Sur le plan scénaristique, certaines des nouvelles seront assez tristes comme celle de la pauvre sœur en charge d’un frère handicapé qui sera obligé de vendre son corps pour subsister. Les Gâteaux de riz de la fortune est également assez sordide. Pour autant, il y a comme une sorte de fascination qui s’exerce pleinement à l’image de l’Enfer en bouteille.

Nom série  Giacomo Foscari  posté le 25/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Giacomo Foscari est issu d’une riche famille vénitienne qui remonte à l’ère romaine. Il a hérité d’une statue de Mercure, un dieu romain exerçant une certaine fascination. On va découvrir la biographie de ce personnage alors qu’il est maintenant assez âgé et qu’il vit au Japon où il a enseigné. Le lecteur va partager sa vie entre sa jeunesse à Venise et sa fin de vie au Japon. Il y a surtout l’histoire qu’il va traverser entre une Italie qui succombe au fascisme avec l’ère Mussolini ou un Japon en voie d’occidentalisation après son isolement nationaliste. Bref, c’est un autre regard qui forme un témoignage intéressant.

Je n’ai pas trop aimé le forçage de l’auteur pour faire des liens plus qu’improbables entre la société romaine et celle de l’archipel nippon. Cela se présente comme une œuvre bi-culturelle pour souligner une alliance de cœur. Au-delà de cet aspect, il y a une romance un peu bizarre car composée de non-dits.

La fin de ce premier tome va se concentrer sur un personnage féminin qui a subi une enfance difficile. On dévie totalement sur autre chose. Bref, l’équilibre du récit intimiste semble être rompu. Il va falloir voir si la suite arrive à donner une direction précise. L’auteure s’est d’ailleurs fait connaître récemment par sa série Thermae Romae.

Sur la forme, ce n’est pas trop mal entre finesse et subtilité avec un trait souple. La lecture à la tonalité douce-amère est par ailleurs assez agréable. On apprendra des choses assez intéressantes. Bref, on est quand même séduit entre les cerisiers en fleurs et le timbre magique de Maria Callas. C’est un manga au-dessus de la moyenne.

Nom série  Lost Planet  posté le 25/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Lost planet est tiré d’un jeu vidéo dans le genre où il faut tirer frénétiquement sur de méchantes bébêtes. L’action de cette nouvelle série se passe avant les aventures développées par ce jeu qui m’est d’ailleurs totalement inconnu. Bref, il faut être un gamer pour apprécier véritablement le contenu et saisir les enjeux probables.

Il faut dire que la mayonnaise n’a pas pris avec moi. Cela manque singulièrement d’originalité et on va assister impuissant au combat entre un groupe de survivants mercenaires motivés par l’appât du gain et des créatures sur une planète isolée. Les personnages et leur psychologie manquent d’intérêt. C’est insipide à souhait malgré des décors futuristes aux accents effrayants.

J’aurais aimé apprécier car le sujet ainsi que la couverture étaient attirants. Oui, mais cela ne suffit pas. Il faut que le reste suive…

Nom série  Deux généraux  posté le 22/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A l’heure où nous célébrons le 70ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie, voici un nouveau témoignage vécu par le grand-père de l’auteur. Ce fut un régiment canadien qui paya un lourd tribu afin de libérer notre territoire du joug nazi. Nos générations n’ont pas connu la guerre et il est toujours salutaire de savoir ce qui s’est passé. C’est surtout le sacrifice d’une génération pour la liberté de toutes les suivantes.

Bref, sur le fond, c’est tout à fait louable. Cependant, cette œuvre ne va rien apporter de plus. J’ai tellement lu sur le sujet que j’en suis gavé. J’aurais aimé une originalité dans l’approche. On n’arrive pas à sympathiser avec les deux personnages principaux. Je retiendrai surtout les manœuvres militaires qui ont précédé le plus grand débarquement de l’Histoire.

Nom série  Brancaccio : Chronique d'une mafia ordinaire  posté le 21/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C’est le récit d’un gamin qui se fait renverser en scooter dans les rues d’une ville sicilienne sous influence de la mafia. Un vibrant hommage est rendu en fin d’album à toutes les victimes indirectes de la mafia. Il est vrai que je n’ai pas fait le lien avec un banal accident de la circulation même si le conducteur de la camionnette devait remplir une mission un peu illégale car il ne pouvait dire « non ». Quand votre patron vous demande quelque chose, vous le faites même si cela ne vous plaît pas. Oubliée la théorie des baïonnettes intelligentes !

Le récit présente l’originalité de se décomposer en 4 parties qui refléteront des points de vue différents par rapport au même fait même si l’action diffère selon la vie de ces personnes. Le dessin ne m’a pas emballé. J’avoue également avoir eu des problèmes de compréhension avec la fin de ce drame. Bref, pas assez d’éléments pour me convaincre même si je compatis à la douleur des familles concernées.

Nom série  Deuxième chance  posté le 20/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Deuxième chance devait être une série qui donnait la possibilité à certains personnages de se racheter une nouvelle conduite afin de mieux réussir leur vie. Le concept s’est arrêté à un premier tome qui constitue un one-shot en soi. Le design rappelle un peu les années 60 à l’image d’une couverture un peu trompeuse. Le contexte est celui d’un Los Angeles en proie à la mafia et aux tremblements de terre.

J’ai bien aimé les personnages principaux à savoir deux journalistes dont le langage pourra apparaître comme réellement cru. Ce fut bien le cas mais passé la vulgarité, on perçoit un tout autre message. Les femmes n’apprécieront peut-être pas. Bon, il y a de l’humour et c’est un peu déjanté. Bref, c’est une bd qui s’assume.

Le récit est réellement original et plutôt bien construit. Cependant, la fin un peu inattendue sonne totalement faux avec le reste. Il faut dire que les rebondissements fleurissent vers la fin comme un bouquet final. Trop, c’est trop ? On retiendra tout de même un divertissement bien pensé.

Nom série  Golden Dogs  posté le 19/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dois reconnaître que l’auteur Desberg a un certain talent afin de nous emmener dans cette nouvelle saga sur des voleurs professionnels dans le Londres victorien des années 1820. Il y aura 4 tomes pour 4 voleurs dont un traître. Le premier se concentre sur un personnage féminin n’ayant pas eu une enfance très heureuse puisqu’elle terminera dans une maison de prostitution de bas étage. Une rencontre avec le meneur de ce groupe va changer la donne de son destin. On voit également l’esquisse de deux autres personnages mais dont on ne saura pas grand-chose. C’est en tout cas superbement bien amené.

Au niveau du dessin, c’est top. J’aime ce graphisme qui met en valeur à la fois les personnages mais également les différents décors de cette capitale londonienne. La narration est diablement efficace. On entre tout de suite dans le récit dont l'approche est assez moderne. C’est une lecture bien plaisante pour une série de haute qualité. Il faut espérer que la suite sera du même acabit en élevant encore le niveau. Il n’y a pas de raison…

Nom série  Hindenburg  posté le 19/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hindenburg va s’éloigner de ce qu’on aurait pu en attendre au niveau du récit. En effet, une descendante amérindienne va tenter de rencontrer un ingénieur qui travaille pour les nazis à la construction d’un dirigeable géant qui devra impressionner le monde entier. Le récit va malheureusement sombrer dans une espèce de surenchère où les méchants nazis vont utiliser des médiums d'origine juive et autres psycho ou télékinésistes afin d’influencer la population mondiale aux bienfaits de leur politique. Par ailleurs, c’est truffé d’invraisemblances historiques.

Si on ferme les yeux sur toutes les maladresses, on passe effectivement un agréable moment de lecture dans une aventure ésotérique de plus mettant en scène les méchants nazis. Il faut dire que sans eux, il n’y aurait plus d’histoire. Du coup, on en oublie le clou du spectacle à savoir le fameux dirigeable Hindenburg. Fort heureusement, il y aura le dossier en fin d’album réservé seulement pour la première édition. Graphiquement, c'est bien. Bref, l'efficacité sera de mise. L'impression générale sera satisfaisante.

Nom série  Hot Charlotte  posté le 18/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est plutôt rare de lire une bande dessinée érotique aussi intelligente et avec une intrigue policière crédible. La ville de Marseille est également à l'honneur. J'ai apprécié le graphisme aux couleurs chaudes mais également le trio de ces jeunes femmes au caractère bien trempé. Elles ont en outre un humour assez fin. Bref, cela ne sombre jamais dans la vulgarité.

Pour ce qui est de l'érotisme, les scènes d'amour seront assez rares. On se plonge surtout dans un polar typiquement marseillais. On se laisse bien volontiers embarquer dans l'aventure qu'elle est déjà terminée. On regrette que cela ne soit pas une série. C'est beaucoup trop court.

En conclusion, c'est un album plaisant surtout pour les hommes. Sans remords, ni regret !

Nom série  Amazigh - Itinéraire d'hommes libres  posté le 18/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quand on a la malchance de naître dans un pays sans avenir pour sa jeunesse, que fait-on ? Les plus courageux qui n’ont rien à perdre n’hésiteront pas à fuir le pays en question pour aller dans des pays plus riches. L’auteur qui est marocain d’origine nous livre sa biographie.

En effet, il a tenté de gagner clandestinement l’Europe en passant par les Canaries, actuelle possession de l’Espagne. Du moins, il n’avait pas vraiment le choix. Les passeurs ont pris une petite embarcation pour relier les îles situées à 150 km des côtes marocaines. Cependant, les choses ne se passeront pas aussi bien une fois sur place. Il connaîtra la faim, les conditions inhumaines dans lesquelles ils sont logés, la peur, l'angoisse à tout instant d'être pris, ou de mourir…

C’est bien le problème de l’immigration qui est évoqué : la dure vérité sur l’immigration clandestine. Je ne blâme pas ce jeune qui essaye par tous les moyens de pouvoir vivre le rêve européen. Il y aura un retour au pays qui sera une véritable prise de conscience qui permettra à notre futur auteur d’être reconnu internationalement. Bref, une success story suite à une traversée périlleuse, arrestation, évasion, prison, expulsion mais surtout le périple d’un homme libre.

Ce récit autobiographique m’a touché par sa simplicité et sa sobriété. Il y a un réalisme sans tomber dans le sensationnalisme. L’auteur réussi à éviter tous les écueils. C’est un beau témoignage sur la traversée d’un clandestin avec cette rage de survivre. On découvre surtout le point de vue d’un clandestin ce qui nous permet de mieux comprendre ce phénomène au-delà d’une réflexion basique d’un rejet. Derrière le terme « clandestin » se cache une véritable aventure humaine faite de difficultés et de rêves. Bref, j’ai aimé l’authenticité de ce récit à travers une approche assez originale que je vous laisserais le soin de découvrir.

Nom série  Intérieur (Interiorae)  posté le 18/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On va suivre le lapin blanc. On n’est pas dans Alice aux pays des merveilles, ni dans Matrix. Non, on va se concentrer sur la vie des habitants d’un vieil immeuble dans un quartier populaire. Ce lapin blanc va collecter les rêves des habitants afin de les livrer à une entité qui les absorbe. Cependant, cette entité n’est pas maléfique pour autant. Bref, il y a comme un parfum d’onirisme.

On va découvrir une vieille femme qui approche de la mort, des enfants qui peuvent voir ce lapin blanc, une famille heureuse qui a péri depuis longtemps dans un crash d’avion ou encore une femme qui trompe son mari pour pouvoir exister.

Pour le reste, c’est un style assez intéressant avec quelques bonnes idées. Le dessin mêle un monde fantasmagorique au monde réel. Cela distille une ambiance un peu particulière mais qui se révèle assez poétique. C’est finalement assez classique dans l’approche.

J’avoue ne pas avoir trop apprécié la fin de ce récit qui se termine en eau de boudin. Cependant, c’est une belle BD d’atmosphère qui nous permet de découvrir une auteure italienne de talent. Au final, un conte mystérieux et original teinté de mélancolie.

Nom série  The Lagoon  posté le 18/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
The lagoon est un essai graphique composé par une jeune auteure. Le graphisme est celui de la carte à gratter. L’histoire se veut à la fois onirique et poétique. C’est un conte mettant en scène une créature des marais qui séduit grâce à son chant qui peut s’avérer mortel pour certains. Bref, c’est la sirène des marécages.

Le récit va se concentrer sur la relation entre un grand-père et sa petite fille puis sur la mère de celle-ci. On ressort de cette lecture avec un sentiment mitigé. Oui, car cela n’apporte rien. Même pas le plaisir de la lecture. A vouloir trop en faire dans un genre mysticisme, on peut perdre des lecteurs…

Nom série  DGSE  posté le 16/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une nouvelle série qui traite des services secrets français à savoir la DGSE placée sous l'autorité du ministère de la défense. Il est question de protéger nos secrets en Irak notamment lorsque la France vendait des armes chimiques à Saddam Hussein. On a tous entendu parler de cette information peu glorieuse. Le premier tome explore dans un récit complet cette piste. L'originalité est de combattre les américains qui souhaitent discréditer la position de la France quant à la non-intervention militaire dans ce pays.

Le dessin est très pauvre. Cela se construit un peu à la manière d'un Largo Winch quant au découpage. Pour autant, c'est très épuré comme graphisme. On se concentre plus sur l'action que sur les personnages. Je dois cependant avouer que cela se laisse lire car le monde du renseignement est intéressant. Le résultat final est honnête mais sans plus.

Le second tome se concentre sur les réserves d'or et les trafics d'argent mais toujours sous l'angle de l'espionnage.

Nom série  Dérive orientale  posté le 16/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il s'agit pour des reporters de dresser un tableau de la ville d'Istanbul au printemps 1937. On sait que cette ville est partagée entre orient et occident. Cependant, il s'agit de faire un rapprochement avec l'Occident en vantant la modernité de ce pays laïc depuis le démantèlement de l'empire ottoman suite à la grande guerre.

Les choses ne se passeront pas comme prévu pour Simon et Aillil qui battent le pavé de la métropole turque. Byzance contient également sa part de magie dans les fumées d'opium et de haschisch. On va assister à la dérive de nos deux baroudeurs entre perte et errance.

Je n'ai pas trop aimé cette mystification qui glorifie un certain art de vivre. La rationalité s'efface pour le mysticisme. Il reste néanmoins la beauté de cette cité intemporelle. Cela va loin car elle est comparée à New-York. On nous donne également des leçons de démocratie car les femmes ont eu plus tôt le droit de vote. Bref, il y avait l'ambition politique de se tourner vers le modernisme.

Entre mystère et fascination, cette oeuvre qui fait un peu carnet de voyage va nous faire partir à la dérive. Cependant, c'est une réflexion intéressante sur Istanbul entre modernité et traditionalisme.

Nom série  We are the Night  posté le 16/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas aimé We are the night. Pourtant, le début commençait avec une allégorie assez intéressante sur la mort de deux présidents américains à 100 ans d'intervalle. La suite ne sera pas à la hauteur de mes espérances. Il faut dire que le graphisme anguleux est venu tout gâcher.

On suit le croisement de beaucoup trop de personnages (je crois 19!). On se perd dans les méandres de la nuit lyonnaise. Là encore, c'est un puzzle qu'il nous faut reconstituer sans perdre le fil. Bon, j'avoue que je n'aime pas les puzzles. Et puis et surtout, cette impression de manque d'originalité associée à un manque de fluidité.

Nom série  Le Maître voleur  posté le 16/08/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Autant j'ai adoré Walking Dead du même scénariste, autant je trouve cette série un peu fade en comparaison. Nous sommes dans le milieu des voleurs de haute voltige. L'auteur utilise tous les codes du genre à commencer par Ocean Eleven.

Cependant, la sauce ne prend pas réellement en ce qui me concerne. On nous a fait tellement de fois le coup du maître qui raccroche et qui finalement va reprendre du service. Bon, il y aura des retournements de situation plutôt bien sentis.

Les amateurs du genre polar seront sans doute séduits car le récit est construit sous forme de puzzle dont les pièces s'assemblent au fur et à mesure.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 173 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque