Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4432 avis et 805 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Wilderness  posté le 18/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Wilderness commence par une banque attaquée et des otages tués sur fond de disque optique recherché activement par deux organisations criminelles rivales. L'intrigue va vite brouillée les cartes.

La violence sera omniprésente et elle m'a littéralement fait fuir car gratuite. Rien n'est intelligent dans la construction de ce récit. Même les personnages sont des clichés et caricatures déjà vu. Le dessin a clairement un côté très vieillot.

Cela se veut un western moderne ultra violent au scénario jubilatoire. la référence est clairement le cinéma de Quentin Tarantino mais avec le talent en moins. Pardon pour l'auteur mais c'est ce que je pense.

Nom série  Dusk maiden of amnesia  posté le 17/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C’est un manga qui semble être assez commun quant au thème abordé. Nous avons un lycéen qui peut communiquer avec les morts et qui va s’en servir pour résoudre des mystères liés au surnaturel. Par ailleurs, il forme un tandem assez classique avec une jeune fille de son âge.

Le style graphique semble un peu plus soigné que d’ordinaire avec de belles couvertures. Je n’arrive pas à adhérer à ce récit qui a pour cadre une école privée renfermant de nombreuses histoires d’épouvante. On va avoir droit à tous les clichés du genre.

Notre jeune héros va tomber amoureux du spectre de celle qui l’aide dans ses enquêtes paranormales afin de découvrir son sombre passé. Bref, il y a de la comédie, de l’horreur, de la romance, du mystère qui compose cette série en 10 volumes. Cela peut trouver son public d’adolescents pré pubères.

Nom série  Kamisama Dolls  posté le 16/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai plutôt été déçu par cette lecture de ce seinen ponctué d'affrontements. Il faut dire que j'attendais quelque chose d'original qui ne tombe dans les facilités du genre. Bref, je me suis littéralement ennuyé à la lecture malgré l'enchaînement des événements qui n'est d'ailleurs pas très cohérent ou naturel.

Le rythme est beaucoup trop forcé après une présentation pour le moins sommaire des personnages dont certains d'ailleurs ne serviront à rien. Je n'ai pas accroché car je me suis perdu en route. Pour les bons points : le graphisme ainsi qu'une impression correcte.

Nom série  Lui ou rien !  posté le 16/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Lui ou rien sur un mode le monde ne suffit pas. Il s'agit de combler les désirs d'une pauvre lycéenne en mal d'amour. Il y aura des moments très pathétiques où il faudra s'accrocher. La poupée est un homme d'où une inversion marrante des rôles.

C'est surtout très fleur bleue et pas vraiment transcendant. On aura droit d'emblée à toute les japaniaiseries du genre graphique tendant à l'exagération. Moi, je dirais tout mais pas ça !

Nom série  Soloman  posté le 16/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons un enfant surnommé Tanabrèle qui se marginalise car il voulait devenir un super-héros. Manque de chance, il échappe à l'apocalypse et devient le seul être sur Terre qui doit gérer une invasion de sélénites avec la faculté tout de même de parler aux morts ce qui peut servir. J'ai rarement vu une ouverture aussi crétine mais bon, il faut de tout pour détruire un monde.

Je mets tout de même deux étoiles à ce shonen pour la constitution d'une ambiance un peu oppressante. Les incohérences seront le gros point faible de cette série qui ne fait heureusement que deux tomes. Sur le plan graphique, c'est correct mais sans plus. Bref, on a droit à une autre vision de l'apocalypse qui se la joue solo.

Nom série  Monolith  posté le 16/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà un comics qui nous fait tout de suite entrer dans le récit de manière naturelle et sans forcer.

Monolith est en réalité un golem créé de toutes pièces pour contrer la mafia new-yorkaise. On ne demandait pas mieux qu'un monstre pour semer la terreur chez les gangsters de cette pègre immonde. Mais bon, quelque fois, la créature échappe à son maître et des innocents peuvent payer.

Le récit est plutôt brillamment construit et il oscille entre le présent et le passé et notamment les années 30. Il est vrai que l'intrigue est parfois assez banale mais bien réalisée grâce à ces flash-backs. Comble de bonheur, nous avons un dessin qui ne sera pas avare de détails dans les décors.

Il y a véritablement comics et comics...

Nom série  Roche Limit  posté le 16/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Franchement, c'est un peu limite cette roche. Je ne suis pas entré dans le récit malgré toute ma bonne volonté d'y adhérer. On n'explique pas cette alchimie qui se fait ou qui ne se fait pas. Rien ne m'a véritablement captivé dans cet univers un peu cosmique. Pour autant, on se sent plus proche du polar que de la science-fiction.

Il y a des scènes bavardes et parfois assez inutiles. Je n'ai pas aimé également le graphisme qui ne laissent pas voir le réalisme des choses dans le décors. La narration était assez ambitieuse au départ mais le lecteur comme moi ne suit pas faute de ce quelque chose qui manque à l'appel.

Nom série  Yakuza Moon  posté le 15/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne peut qu'avoir de la compassion pour cette pauvre fille de yakuzas. En effet, être la fille d'un chef de clan mafieux est loin d'être idyllique. C'est ne pas une vie à la Paris Hilton, loin de là ! On aurait presque envie de s'apitoyer sur le sort de cette jeune femme mal née. C'est en plus tirée d'une histoire vraie.

La violence des hommes est omniprésente ainsi que la drogue. Il faudra beaucoup de courage à cette femme pour retrouver un équilibre de vie à peu près normal. Un dessin un peu simpliste mais un récit qui prend pas mal d'envergure. Il y a une puissance émotionnelle assez forte.

Moralité: il faut gagner dignement sa vie et non à voir affaire au milieu du crime organisé. Cependant, les enfants ne choisissent pas. Terrible vie à travers ce témoignage mais également l'espoir d'une rédemption.

Nom série  DesSeins  posté le 15/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le thème sera celui des grosses poitrines avec cependant une variation sur une poitrine plate. Chaque chapitre ,sera consacrée à une femme dans une petite chronique sociale marquante ou pas. Bref, des femmes qui parlent de leur force mais également de leur fragilité. On ne tombera pas non plus dans la vulgarité et ni dans l'érotisme d'ailleurs.

Je n'avais pas vu Olivier Pont depuis le sublime et cultissime Où le regard ne porte pas.... Le genre est totalement différent et il est devenu un auteur complet. Cela m'a moins marqué, c'est incontestable. Certaines nouvelles sont plus touchantes que d'autres. Point d'homogénéité. Reste également un dessin que j'apprécie toujours.

Nom série  Entre ici et ailleurs  posté le 14/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ma critique sera toute simple: j'ai adoré. J'avais déjà grandement apprécié Un petit goût de noisette. Là, nous avons une histoire complète qui s'inspire du propre vécu de l'auteure ayant des racines avec le Laos. C'est une quête sur soi-même et sur ses origines familiales.

J'aime non seulement le style graphique semi-réaliste mais également la pensée profonde de l'auteure sur le monde qui nous entoure en France. J'arrive à percevoir également la souffrance de ces déracinés qui tentent de s'intégrer coûte que coûte afin d'éviter le racisme ambiant. Avoir des origines étrangères n'est pas forcément bien vu. Vanyda va encore plus loin dans son analyse pour finalement la pondérer vers la fin ce qui révèle une grande justesse.

En tout cas, nous avons une gentille chronique sociale très positive dans un monde multiculturelle qui serait presque un souhait. Entre ici et ailleurs est un véritable réussite comme je les aime avec une héroïne fort sympathique. C'est actuel et résolument ancré dans une réalité non fantasmée. C'est frais et joyeux à la fois. C'est beau !

Nom série  Poison City  posté le 14/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est objectivement un bon manga que voilà car il pose une bonne question entre la sauvegarde des bonnes moeurs et la liberté d'expression. Il est vrai que des auteurs quelque soit le support (TV, cinéma, bd...) ont fait dans la surenchère de la violence et du morbide quand ils ne tombaient pas dans des scènes obscènes ou un langage grossier. Il suffit parfois d'une vague de puritanisme pour mettre à mal la liberté de produire des oeuvres un peu subversives.

Ainsi, j'ai appris qu'une telle vague avait touché les comics américains il y a pour ne laisser que la place à deux gros mastodonte qui inonde actuellement le marché avec leurs super-héros à savoir Marvel et DC Comics J'ignorais totalement ce pan de l'histoire. Il y a sans doute quelque chose qui m'a échappé. J'avais jamais entendu parler du psychiatre Fredric Wertham et de ses heures sombres de la bd américaine qui aurait pu connaître un autre essor.

Bref, j'ai appris des choses. Pour le reste, malgré l'intelligence du propos, j'ai reproché le mélange entre la fiction et la réalité et le fait de ne pas pouvoir les distinguer correctement. Il y a parfois beaucoup de bavardage au détriment de l'intrigue. Pour le reste, j'approuve la démarche de l'auteur qui consiste à dénoncer toutes ces petites dérives qui peuvent conduire à une forme de censure. Oui, j'aime trop la liberté d'expression.

Nom série  Le Rendez-vous d'onze heures  posté le 11/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’aurais sans doute voulu une œuvre plus fluide dans la composition. Certes, il y a cette mise en scène d’une discussion avant l’heure fatidique ce qui nous renvoie au titre de l’album. Il y aura surtout des effets de style qui ne m’ont pas convaincu. On a encore un être à l’égo surdimensionné qui préfère faire carrière au service de l’art plutôt que de l’amour. Cependant, dans les salons, cela fait bien. Bref, une bd taillée pour les bobos en mal d’art.

Sur le même sujet, j’ai quand même préféré le Courbet de la collection des grands peintres. On y voyait quand même un peu plus de tableau dont le fameux « origine du monde ». On dirait qu’il y avait une pudeur presque exagérée dans cette bd puritaine et faussement bohème qui évite soigneusement les sujets qui fâchent. On est conservateur ou on ne l’est pas ! Certes, il y a la couverture mais celle-ci ne reflète pas le contenu de la bd.

Nom série  Robin des Bois (Robin)  posté le 09/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On connait tous l’histoire de Robin des Bois, ce héros qui vole les riches pour donner aux pauvres surtout quand l’impôt est trop fort. L’originalité de cette œuvre est de nous conter dans la première partie sa jeunesse. Il y a des passages qui sont assez communs avec ce qu’on a pu voir au cinéma par exemple. Le manque d’originalité est quand même assez manifeste.

C’est une lecture divertissement mais qui n’est pas exempte de certains défauts. Tout d’abord, il y a deux personnages qui s’appellent Richard d’où une certaine confusion. Par ailleurs, le lien de Robin avec ses vrais parents est totalement passé sous silence ce qui aurait été intéressant à exploiter. Le prince Jean apparaît comme totalement détestable sans faire dans la demi-mesure. C’en est presque caricatural.

Pour autant, c’est agréable à la lecture notamment la fameuse intégrale. Cependant, passé celle-ci, il ne reste pas grand-chose de l’esprit Robin des bois.

Nom série  L'Île (Palloni)  posté le 09/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai beaucoup apprécié cette lecture alors que je ne connaissais pas l’auteur. Je suis tout de suite entré dans cette histoire qui fait mal. J’ai en effet eu beaucoup de peine pour cette famille tranquille qui voit débarquer un soldat du continent toujours en guerre.

Une île est toujours un endroit un peu spécial où l’on peut créer une nouvelle communauté pour prendre un nouveau départ. Cela peut être un havre de paix. Cependant, il faut toujours payer un prix pour conserver cette sérénité. On se rend compte que cela dépasse la logique des hommes pour se concentrer sur celle des Etats nations. Le passé finit toujours par nous rattraper.

On suivra ce récit dynamique et palpitant jusqu’au final. Conclusion : nous avons un auteur complet talentueux qu’il convient de suivre.

Nom série  The Sixth Gun  posté le 09/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce western fantastique ne m’a pas particulièrement marqué. L’intrigue est assez basique de ce qu’on faisait habituellement dans les années 80 et 90 avec une débauche d’effet spéciaux toujours dans la surenchère. Il n’y a rien de réellement transcendant. On est dans un style Pirates des Caraïbes chez les sudistes.

On est même très vite gavé par une telle lecture. Les situations ainsi que les personnages ne sont pas crédibles et on a très vite envie de passer à autre chose. Pourtant, le dessin était assez avenant avec une belle palette de couleurs chatoyantes. Cela ne me suffit pas. Je n’ai pas envie de continuer l’aventure. Va-t-on me faire un procès pour cela ?...

Nom série  Le Château, une année dans les coulisses de l'Elysée  posté le 09/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après Campagne présidentielle : 200 jours dans les pas du candidat François Hollande, l’auteur Mathieu Sapin s’attaque au Château qui est le surnom de l’Elysée. On retrouve toujours le même locataire à savoir François Hollande. On se dit qu’il y a un lien privilégié entre l’auteur et l’actuel président de la République mais ce n’est pas forcément vrai comme on le constatera à la lecture. Le regard de l’auteur est plutôt assez critique et objectif. Il y a une véritable neutralité politique ce qui n’était pas évident.

C’est en effet assez instructif sur le fonctionnement d’une grosse machinerie que sont les services octroyés à la présidence. On se rend compte que c’est une vie de roi dans un véritable château. Il n’est pas facile d’approcher le roi compte tenu de sa garde rapprochée. On arrive alors comprendre assez aisément pourquoi il y a un tel décalage entre le peuple et celui qui dit que cela va mieux dans notre pays au risque de devenir encore plus impopulaire qu’il ne l’est déjà. C’est quand même rare qu’un homme plutôt sympathique pulvérise de tel record.

C’est également bourré d’anecdotes comme le fait qu’il existe une salle de dojo dans les sous-sols de l’Elysée. Par contre, on ne saura pas s’il y a un passage secret pouvant conduire au Louvres par exemple. Il faut dire que la marge de manœuvre de l’auteur a été assez réduite voire totalement encadré. On se rend compte également des connivences entre le pouvoir et les médias. Ils sont fort chouchoutés dans notre pays au contraire des autres grandes démocraties.

Au final, un documentaire imagé qui nous livre quelques impressions sur une présidence normale au milieu d’affaires comme celle de Cahuzac ou Léonarda sans oublier le psychodrame lié à la première dame. Oui, tous les sujets qui fâchent sont quand même présents. Le sujet demeure toutefois assez limité car déjà abondamment exploité. Il n’y aura point d’exceptionnelles révélations. Un quotidien normal, quoi !

Nom série  Emilie voit quelqu'un  posté le 08/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Visiblement, je suis tombé sur la série des suicides et des dépressions après ma lecture sur Invisible par des auteurs également féminins. C'est un sujet qui semble beaucoup inspirer en ce moment.

Avec cette Emilie Geoly, on explore toute la palette des névroses, des formes de psychothérapies, de psychanalyse, de transfert, de sentiments refoulés jusque dans l'enfance. Plus rien n'aura de secret pour le lecteur.

Bon, on aura compris qu'on ne sera pas dans un polar mais dans un huis-clos intimiste sur le mode de consultation d'un psy. Le mode sera à l'humour afin de dédramatiser les situations difficiles comme la perte d'un chien ou la ruine de la pizzeria familiale.

Au contraire de ma précédente lecture, il y a une véritable reprise en main avec espérons-le une issue moins tragique. Bref, c'est un peu moins déprimant !

Nom série  Invisible  posté le 07/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je vais être beaucoup plus clément dans ma notation concernant cette oeuvre qui est un peu la suite de Bulles & blues puisqu'on retrouve notamment le personnage de Soan. Cependant, cette bd se concentre sur un autre personnage de la classe à savoir l'invisible Marie car trop timide. On ne peut qu'être sensible à ce qui va arriver à cette gentille jeune femme très serviable avec les autres mais qui s'est terriblement oubliée.

La recette des auteurs est toujours la même: mettre en avant les tourments de l'adolescence au travers de personnages bien ciblés. Il y a toujours ces tranches de vie qui font dans le crédible. Et puis, cette fin sans doute trop brutale et qu'on ne voit pas forcément arriver pour si peu. Le mal-être est exploré tout en finesse dans un monde de relation entre élèves sans pitié.

Une lecture sans doute utile pour nous sensibiliser à ne pas laisser au bord de la route ces gens invisibles qui pourraient alors mal tourné. Bref, pour plus de solidarité...

Nom série  Kamakura Diary  posté le 05/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il manque incontestablement à cette série une dimension un peu plus sérieuse pour se démarquer des autres joséi manga et pour accrocher le lecteur.

Le sujet est pourtant très intéressant car il parle de la relation familiale dans les familles recomposées. Très souvent, le père ou la mère quitte le foyer laissant des enfants seuls derrière eux et qui doivent se construire sans ce lien. Il est assez intéressant de suivre le parcours de ces trois soeurs unies par un même événement tragique à savoir la disparition d'un père qu'elles ont à peine connu.

Rien n'est trop pesant à cause d'un humour omniprésent. Bref, on pourra trouver cela assez habile ou pénible selon les cas...

Nom série  Turf  posté le 03/05/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après "Cowboy et envahisseur", voici prohibition et extraterrestres ou Al Capone contre les vampires au choix. Bref, un mélange de genre qui a eu beaucoup de mal à passer en ce qui me concerne. C'est sans compter sur le bavardage un peu inutile sur de petites cases et le tout sur un format lilliputien. Au final, c'est très lourd et indigeste en ralentissant sérieusement le rythme du récit.

L'héroïne est une journaliste avec un look des années folles et en mal de sensations fortes qui mène une enquête assez morbide sur fond de guerre des clans mafieux. Comme dit, ce mélange original a produit l'effet dégoût intégral. Par ailleurs, le dessin manque sérieusement de précision. On peut dire que c'est la totale. Je serai quand même indulgent dans ma notation car il fallait quand même oser mélanger aliens et vampires dans le New-york sombre et violent de la prohibition. Voilà ce qu'entraîne le manque d'alcool !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 222 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque