Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3876 avis et 583 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Futura  posté le 21/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me demandais depuis un certain temps ce que devenait Jean-Charles Kraehn qui n'a toujours pas terminé sa saison 2 de Bout d'homme qui fut jadis l'une des mes bandes dessinées préférées. La réponse est qu'il s'essaye à une nouvelle série de science-fiction pour la première fois. Le résultat n'est pas mauvais même s'il puise allègrement dans les mondes de Léo en développant un univers fantastique avec sa flore et sa faune et en n'oubliant pas le contexte économique et politique.

La couverture n'est malheureusement pas des plus réussies car elle se concentre sur le personnage féminin de ce trio qui part à l'aventure dans une terra incognita. Les trois compères ensemble auraient pu faire l'affaire plutôt que de mettre les formes avantageuses de son héroïne qui nous casse vraiment les pieds à geindre : "ah, si j'avais su, je ne vous aurais pas accompagnés !". Alors, il fallait rester chez toi, ma belle ! Mais bon, passons sur ce détail !

La motivation de ces jeunes est de s'affranchir de l'obscurantisme d'état et de la religion officielle qui empêche de nouvelles découvertes sur les origines de ce monde. Cela se passe sur Futura, une planète lointaine et oubliée. Les ancêtres disent que les humains viendraient d'une planète dénommée la Terre mais cela semble être un joli conte.

Graphiquement, le style de Kraehn me plaît toujours autant. Certes, les couleurs sont numériques mais cela donne un bel aspect futuriste à l'ensemble. En tout cas, cette mise en scène est plutôt réussie car on a grandement envie de connaître la suite. Certes, cela reste classique et cela peut manquer d'audace. Cependant, il y a quelque chose qui opère véritablement.

Nom série  L’Ère de l’égoïsme  posté le 21/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'ère de l'égoïsme où comment le néolibéralisme l'a emporté. Warren Buffet (3ème fortune mondiale) ne disait 'il pas que la lutte des classes existent toujours et que c'est sa classe qui l'a emporté. Darryl Cunningham s'est livré à un excellent travail d'analyse qu'il a découpé en trois parties.

La première partie nous décrit la vie d'Ayn Rand que je ne connaissais pas et qui pourtant a profondément marqué la pensée de la droite américaine à commencer par son disciple Alan Greenspan. Elle prône l'individualisme sur le collectivisme. En effet, l'altruisme ne serait qu'un outil utilisé par le collectif pour soumettre les individus. A ses yeux, l'égoïsme qui est habituellement considéré comme un vice est en réalité une vertu car cela favorise l'esprit créatif et le talent loin de toute médiocrité. Par ailleurs, les impôts sont du vol. Le marché doit être entièrement libre sans intervention étatique. Elle s'opposa à la guerre du Viet-Nam, mais également à la loi contre l'avortement et était profondément athéiste ce qui tranchait au sein d'une droite dominée par la religion. Bref, elle établira toute une philosophie qui nous sera savamment décortiquée. La conclusion de l'auteur sur l'oeuvre d'Ayn Rand mérite sans doute le détour et je vous en laisserais la surprise.

La seconde partie nous décrit la crise de 2008 qui serait la conséquence de la pensée d'Ayn Rand bien qu'il y eut différents facteurs à commencer par l'absence de réglementation voulue par les politiques pour laisser-faire les banques d'affaires. On apprendra que ce fut la cupidité des hommes d'affaire qui allait conduire à la catastrophe sans compter sur la fameuse baisse des taux décidé en 2001 par Alan Greenspan à la tête de la réserve fédérale depuis que Ronald Reagan l'a nommé en 1987. Ce dernier croyait dure comme fer que c'était l'avidité des hommes d'affaire qui protégeait le consommateur au travers de la réputation d'une entreprise. Comme il se trompait !

La dernière partie est un résumé de la situation que nous connaissons aujourd'hui. L'auteur va étudier toute la psychologie des pensées conservatrices contre les progressistes. Dans la préface, il nous prévenait en écrivant: dans les états démocratiques où le droit de vote existe, nous sommes responsables d'avoir donné le pouvoir à ceux qui estiment vertueux de privilégier l'amoncellement de l'argent au lieu de l'égalité pour tous. Il constate l'indignation des masses populaires mais celles-ci se trompent d'ennemis. On raille ainsi les plus défavorisé en ne faisant plus la différence entre le profiteur et celui réellement dans le besoin. les chômeurs et les immigrés sont les premières victimes de la montée de l'extrême droite. Son analyse ne concerne que les Etats-unis et le Royaume-Unis, je tiens à le préciser pour éviter tout amalgame.

En gros, Ayn Rand avait tort en privilégiant l'égoïsme. L'impôt serait le prix à payer pour maintenir la civilisation. Oui, il faut payer encore plus d'impôts et faire confiance au gouvernement pour établir des règles de régulation. Libre à chacun de se faire une opinion. En tout cas, l'auteur fait une formidable démonstration tout à fait compréhensible pour le simple esprit que je suis. L'achat de cette oeuvre me paraît indispensable pour comprendre les enjeux économiques actuels.

Nom série  John Carter  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La morphologie de ce John Carter ressemble à s'y méprendre à Tarzan. On apprendra que l'auteur du roman à savoir Egdar Rice Burroughs est bien le père de l'homme singe. Pourtant, on est dans le registre fort différent que celui du space-opéra.

J'ai vu le film qui était plutôt enthousiasmant malgré son côté un peu kitch. C'est ce que l'on retrouve dans cette bd qui s'en inspire allègrement. C'est un peu un western métaphysique. Il y a également de bonnes trouvailles. Bref, c'est un doux mélange de vieux et de neuf pour une intrigue intéressante.

John Carter, c'est une exaltation enjouée de l'homme aventureux et intrépide qui veut gagner le coeur de sa belle princesse des étoiles. Passer les péripéties obligatoires, il reste tout de même un bon divertissement familial. Par ailleurs, la fin est plutôt inattendue ce qui constitue une réelle surprise.

Nom série  3 minutes  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
3 minutes, c'est le temps qu'il faut pour accorder son tempo pour la rencontre de sa vie. Bref, c'est peu de choses mais cela peut se jouer à la minute près. Faut-il nécessairement compter sur le hasard des rencontres? Quelquefois, il faut aller plus loin comme prendre des risques par exemple.

C'est une belle histoire que celui de raconter la chronique d'une rencontre avant le début de la relation amoureuse. C'est ce mécanisme qui se met en place qui est décortiqué par l'auteur et en cela réside une certaine originalité de cette chronique sentimentale.

Le point faible de cette bd est le dessin qui m'a paru assez brouillon et imprécis au point de ne pas distinguer les personnages féminins principaux ce qui entraîne de la confusion. Par ailleurs, il y a une certaine légèreté qui nous fait pas ressentir les choses de manière plus approfondie ou passionnelle.

On passe néanmoins un bon moment de lecture. C'est le principal.

Nom série  Las Chicas  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une série qui a été abandonnée malgré un début assez prometteur. La trame est plutôt assez classique mais il y avait du dynamisme dans l'air. En effet, une fois n'est pas coutume, ce western mettait des femmes de couleur à l'honneur: une black et une chinoise.

Le dessin est assez moderne dans la colorisation mais il ma,que de finesse et de détail. Par ailleurs, il y a une parfaite lisibilité. Les dialogues sont assez simples. Ce premier tome se concentre sur la rencontre de ces deux femmes avec une fin qui revient sur le passé de l'une d'elle.

Au final, il manque quand même un peu d'intérêt au niveau d'une intrigue trop classique dans son déroulement.

Nom série  Période Glaciaire  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai trouvé cet album indigeste. J'avoue avoir lu assez difficilement cette bd. Je me rappelle avoir eu la même sensation sur Foligatto et sur Prosopopus du même auteur. Je n'aime pas du tout son style qui a pourtant beaucoup d'adeptes.

Certes, il y a de l'originalité dans cet hommage appuyé au musée du Louvre qui survivra à tous les cataclysmes de l'histoire et qui restera comme un vestige de notre humanité. Bon, cependant, j'avoue avoir été gavé par ces animaux qui parlent. Certes, ils ont été génétiquement modifiés et par conséquent j'accepte cette explication. Cependant, il m'est un peu difficile de me faire passer la pilule pour des statues qui causent. Oui, c'est le côté loufoque pseudo-poétique qui gâche tout...

En résumé, un scénario futuriste burlesque avec un regard décalé sur le passé.

Nom série  Julia & Roem  posté le 20/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela faisait un certain temps que je n'avais plus lu du Bilal. Il faut dire que j'avais été excédé par ces précédentes oeuvres un peu trop sophistiquées. Fort heureusement, en l'espèce, on ne retrouve plus les termes pseudo-intellectuel qui ne voulaient rien dire.

En effet, on se concentre sur une atmosphère post-apocalyptique et plus précisément sur une histoire d'amour à la Roméo et Juliette. C'est un peu du Shakespeare à la Mad Max.

Le dessin avec sa patte personnelle est toujours une merveille: il faut bien le reconnaître. La véritable surprise provient de la fin de son histoire qui change du registre habituel. Cela ne me déplaît pas, au contraire. Un vrai coup de sang ?

Nom série  La Légende de Noor  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour commencer, la couverture est très belle. Les dessins vont tout de suite séduire le lecteur par des décors à couper le souffle d'autant que c'est en couleur directe. On entre dans un univers fantasmagorique composé d'elfes et de déesses. L'exotisme sera au rendez-vous.

Il est vrai que Corbeyran nous a déjà habitué à ce style de séries. J'avais un peu d'appréhension de sentir le réchauffé. Je m'étais trompé car l'homme a encore de la ressource pour composer une histoire originale qui se base sur un arbre géant sacré au pied d'une ville. Il est question d'anciennes croyances à éradiquer ou à sauver selon le camp où l'on se place.

En fait et il faut le savoir, la légende de Noor est une série dérivée de Weëna mais qui fonctionne de manière totalement indépendante. Si vous n'avez pas lu Weena, ce n'est absolument pas grave.

Bref, le fond et la forme sont réussis. Que demander de plus pour commencer une nouvelle série ? C'est certes assez classique mais efficace et surtout très agréable à lire.

Nom série  Ometepe  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une bd qui donne envie d'aller visiter l'île d'Ometepe située dans le lac Nicaragua, au Nicaragua et qui est constituée de deux volcans. On peut trouver des requins bouledogues dans le lac Nicaragua et qui est pourtant un lac d'eau douce. C'est quand même assez curieux pour le souligner.

Ce lieu est presque magique par sa beauté ensorcelante. Cela donne lieu à toutes sortes de légendes qu'on va découvrir dans le folklore local. C'est intelligemment construit. J'ai aimé toute la cohérence de ces petites histoires qui vont se rejoindre. C'est un voyage à la manière d'une carte postale mais dans un lieu totalement onirique. On ne perdra pas son temps bien au contraire.

Nom série  L'Amourir  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Qu'est-ce que je me suis ennuyé à cette lecture à en amourir ! Il est vrai que le dessin n'était pas d'une approche facile. Il reste dans des tonalités très sombres qui ne donnent pas envie. Par ailleurs, la narration est extrêmement bavard. Le marin tombe amoureux de la danseuse de cabaret mais il n'y a aucune magie. Tout est terne.

L'intérêt viendrait plutôt du contexte général à savoir une société autoritaire où les libertés individuelles sont restreintes jour après jour avec une résistance qui s'organise. Le fond était intéressant mais le déroulement est encore une fois mal maîtrisé. Ce n'est pas la première fois avec cet auteur Ozanam. Confusion et verbiage, voilà ce que j'en retiens.

Nom série  Red Wing  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce one-shot est plutôt bien construit avec pour thème les voyages dans le temps. Il est clair que la couverture nous présentant un vaisseau spatial de combat digne de Star War nous induit un peu en erreur sur le contenu.

En même temps, il faut dire que la machine à voyager dans le temps est justement le fameux red wing. Si j'avais un parallèle à faire, je dirai que c'est le croisement de la série Slider avec Star Wars ou encore de la bd La Guerre Eternelle.

On va découvrir le mystérieux ennemi vers la fin et la révélation sera étonnante. Bon, il faudra se creuser les méninges avec tout ces paradoxes temporels.

Nom série  Bestioles  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette bd est un peu bizarre. Elle s'adresse clairement par son graphisme naïf et coloré à un public enfantin avec des dialogues légers qui prennent par la suite une tournure plus mâture comme le thème du fondamentalisme religieux. On s'y perd entre ces bestioles de la forêt et cette secte.

Il y a une audace dans le découpage de cette bd où l'on peut suivre de manière séparée les déambulation de ces bestioles. C'est dommage car cela n'amène à rien concrètement au niveau de l'intrigue. Bref, rien de transcendant !

Nom série  Anamorphose  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je comprend pourquoi cette série a été abandonné. C'était certainement la chose la plus judicieuse à faire. On ne connaîtra jamais la suite après le terrible cliffhanger de la fin. Certes, mais on ne pleurera point.

C'est construit presque à la manière d'un jeu vidéo avec une bonne proportion de poitrine pour notre héroïne la délicieuse Stella intergalactique. Cela fait gonfler les ventes, paraît-il. Cependant, en l'espèce, le lectorat ne semble pas fait avoir. C'est du sous-Jodorowski. Tout est caricatural à l'extrême entre les gentils pirates et les méchantes forces de l'alliance.

Bref, très peu pour moi! 2 étoiles quand même car je suis très gentil et dans un jour de grâce.

Nom série  T'ien-keou  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma réelle note se situerait plutôt autour de 2.5 étoiles. Cela reste tout juste dans la moyenne donc presque acceptable.

Il faut dire que la couverture est hideuse voir volontairement accrocheuse car gore avec ce corps coupé en deux où le sang dégouline. On ne peut faire pire mais il faut bien attirer l'attention à une heure où il y a prolifération de bd et une concurrence acharnée entre les titres menant à toutes les extrémités. Un peu plus de sobriété, voir de décence aurait été le bienvenue. On se rendra compte à la lecture que l'hémoglobine ne coule point à flot. Bref, c'est trompeur. La totale!

Ceci dit, on se concentre sur l'épreuve que doit mener un jeune asiatique dans un monde futuriste à la Blade Runner. Le décors sera même composé d'image de synthèse. Il faudra apprécier d'autant qu'il y a des erreurs au niveau de la proportion dans le dessin de certains personnages.

Non, finalement, je suis assez déçu. Il y avait pourtant une certaine ambiance et des idées mais si maladroitement exploitées.

Nom série  Block 109 - Opération soleil de plomb  posté le 19/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Décidément, j'ai beaucoup de mal avec cette série de l'univers des Block 109 où Hiltler a été assassiné en 1941 ce qui est l'événement conduisant à la victoire des nazis sur le reste du monde. C'était le dernier titre qui avait échappé à ma vigilance. On revient sur l'année 1947 et la campagne africaine qui a permit au hochmeister Zytek de prendre le contrôle du troisième Reich. Tout s'est joué dans le Congo belge ! Oui, il faut y croire ! L'authenticité n'est point troublante.

Bon, j'avoue qu'il y a quelques bonnes trouvailles comme Adolphville anciennement Léopoldville ou le colonel Leclerc qui commande aux résistants. Il y a une certaine ambiance à la Apocalyspse Now avec l'introduction de ces hélicoptères avant l'heure. L'intrigue est réduit à sa plus simple expression mais c'est efficace pour la lecture. Certains autres titres étaient compliqués.

J'ai bien aimé le dessin aux couleurs sépias entre le beige et le vert foncé. Point de séduction pour le reste même si cela reste correct.

Nom série  Ce n'est pas toi que j'attendais  posté le 18/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quand on est parent et qu’on attend la venue d’un bébé, il y a toujours cette angoisse qui peut vous prendre : et s’il y avait un problème ? Bien entendu, dans la plupart des cas, on essayera de minimiser, de dire que vous sombrez dans la paranoïa, qu’il n’y a aucune raison de s’en faire et comme ce père, vous pouvez alors décrocher le gros lot. Ce sont des situations qui arrivent malheureusement même si aucun problème pour votre premier enfant.

Avec tous les moyens médicaux à notre disposition, on ne peut pas tout déceler. On peut également avoir à faire à des médecins spécialistes incompétents c’est-à-dire qu’ils sont baignés dans une certaine routine qu’ils n’arrivent pas à déceler ce qui cloche. Une fois le bébé arrivé au monde, il est trop tard et ce sont de longues années de souffrance pour les familles concernées. Après, il faudra surmonter l’épreuve avec l’amour.

Il y a également le regard des autres qui est franchement insupportable avec leurs réflexions à la limite cruelles ou malveillantes. Bref, l’histoire de ce père est plus que touchante. Il décrit sans aucun artifice ni mensonge les différents sentiments qui peuvent surgir d’une telle situation. La fin est résolument optimiste alors que le sujet était très lourd. Cela ne se passe pas toujours comme cela.

C’est une bd témoignage fort utile et moderne quant à la diffculté d'être parent d'un enfant différent c'est à dire souffrant d'un handicap. Sur la forme, la sobriété sera de mise notamment avec les couleurs. Sur le fond, je me suis senti si proche de Fabien…

Nom série  L'Enfant inattendue  posté le 17/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’enfant inattendue ne veut pas dire qu’il n’est pas souhaité bien au contraire. Le titre pourra se révéler assez trompeur. La scénariste raconte son autobiographie et celle de sa mère.

Nous avons là une véritable bd d’ambiance avec une narration semi-poétique omniprésente c’est-à-dire qui va remplir toutes les cases sur plus de 150 pages. Cela sera forcément très bavard. Sur la forme, c’est assez bien dessinée avec beaucoup de couleur. Le format ne semble pas adapté pour ce type de récit. On s’attend à autre chose quand on tient cet ouvrage entre les mains.

Par rapport au fond, nous avons cinq tranches de vie qui s’étalent dans le temps et qui vont concerner deux personnages à savoir la mère et la fille. Cela commence par les bombardements nazis sur la ville de Plymouth au cœur de la Seconde Guerre mondiale durant le blitz où l’on vivra véritablement la terreur. Puis il y aura le combat de cette mère célibataire qui souhaite garder son enfant auprès d’une administration oppressante représenté par des corbeaux effrayants. On fera également un petit tour dans le cottage anglais au beau milieu d’un bocage. Il y aura également ces vacances linguistiques en France au beau milieu du mois de mai 1968. N’oublions pas également cette course-poursuite avec un violeur d’enfant. Bref, le programme sera chargé.

Je ressors de cette lecture avec un sentiment mitigé. Ce n’est pas mon style bien que cela soit mon genre. C’est une chronique sociale un peu décousu et trop bavarde à mon goût. Il n’y a pas de véritable lien entre les différents chapitres et cela manque de cohérence. Pour autant, certaines retranscription de sentiment sont parfaites mais dans un style purement littéraire. C’est difficile parfois d’adapter un roman sur le format de la bande dessinée.

Nom série  Poncho et Semelle  posté le 16/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je lis de plus en plus rarement des bds destinées à la jeunesse. Mes enfants ont déjà bien grandi et les années passent vite. Je me suis néanmoins penché sur cette bd dont le dessin me rappelait l’animation à la Tex Avery. Il y a un véritable dynamisme du trait qui me plaît bien.

C’est composé de plusieurs histoires marrantes dans chaque volume. Les auteurs ont fait preuve d’une imagination délirante avec poncho le cow-boy chauve accompagné de semelle le petit cheval ainsi que d’un fantôme car cela peut toujours servir. C’est assez loufoque dans l’ensemble.

Certes, on pourra dire que cela ne casse pas des briques mais cela reste divertissant pour un jeune public de petit garçon. Le troisième tome de ce western humoristique semble le plus réussi avec une seule longue histoire inédite. De l’aventure, de l’humour et des rencontres inédites.

Nom série  Zozoland  posté le 15/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Clairement, le rapport qualité prix n'est pas présent. 30 pages de gags, cela se lit assez vite. Par ailleurs, il faut aimer ce genre d'humour un peu trash et décalé. Je ne souhaite pas initier la jeunesse à cela. Tout ce qui vient de Spirou Magazine n'a pas forcément mon aval. En effet, c'était initialement paru dans le journal "Spirou" avant que l'éditeur participatif Sandawe ne reprenne les gags de Zozoland, un parc d'attraction pour les enfants. Pour finir, le graphisme n'est vraiment pas terrible. Je n'ai pas vraiment ri.

Nom série  L'Esprit à la dérive  posté le 15/06/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je suis généralement assez sensible à ce type de lecture et de récit. L’auteur a réussi à mettre en œuvre une histoire délicate sans sombrer dans le pathos. Il raconte la vie de son père avec beaucoup de sincérité dans le propos.

La première partie semble être consacrée à l’évolution de cette maladie dégénérative. C’est effrayant de voir un être qu’on aime dépérir à petit feu sous ses yeux. L’atteinte neurologique est pour moi ce qu’il y a de pire. Je préférerais mourir. En l’occurrence, nous avons un artiste peintre qui va perdre petit à petit ses facultés. La fin nous réservera cependant une surprise.

La seconde partie se concentre sur le passé de cet individu qui a vécu la guerre d’Algérie en refusant de porter une arme. C’était un objecteur de conscience qui a tout de même accompli son devoir mais non sans difficulté. On ne peut qu’admirer l’homme et sa démarche assez singulière. La cruauté et la violence n’est pas l’apanage d’un camp mais c’est malheureusement universel. Ce soldat infirmier l’a bien compris. La maladie a d’ailleurs ouvert ces traumatismes qu’il avait cachés.

L’esprit à la dérive est un poignant hommage d’un auteur pour son père. Un ouvrage fort et émouvant.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 194 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque