Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 430 avis et 37 séries (Note moyenne: 3.1)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Café Panique  posté le 26/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Aaah c'est bon, un album de cet acabit ! Et frais, aussi !
J'ai beaucoup ri, et je dois avouer que, si l'histoire, par son absurdité (le mouvement panique créé par Arrabal, Jodorowsky et Topor est à l'origine d'histoires vraiment savoureuses) m'a vraiment séduit, c'est aussi le trait d'Alfred, qui évolue et franchit le cap d'une mise en couleurs à l'ordi avec succès, qui rend cet album particulièrement sympa.

Et puis, des livres de cette qualité, c'est tellement rare ! Des pages épaisses, une impression superbe, vraiment un bel objet que l'on prend plaisir à lire.. n'en déplaise aux divers téléchargeurs de BD.

Les différentes anecdotes, toutes plus étranges les unes que les autres, sont relatées avec un tel génie que l'anodin devient magique, le quotidien féérique. La séquence du dentiste est particulièrement croustillante.

Alors voila, "Piehr's approved comic of the week", pour le coup. Il l'a bien mérité, cet album-là !

Nom série  Un Pas vers les Etoiles  posté le 19/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ouh, lalalala... Serais-je en train de m'enclumiser ?
On est en droit de se le demander, car personnellement, je n'ai rien resenti du tout à la lecture de cet album. Pire : je me suis ennuyé ferme.

On m'a présenté ce tome sous de très bonnes augures, comme "la BD de l'année", lors du festival de Nîmes. J'en ai donc profité pour moi aussi, me laisser tenter. Un conte attendrissant changera un peu de mes dernières lectures, même si après des albums tels que "Ou le regard ne porte pas", la barre était haute.

Bon, un bon point : ce conte traite d'un sujet social grave sans pour autant tomber dans le pathos navrant. Le problème, c'est justement la narration, la manière de nous présenter cela. Je n'ai pas été touché pour un sou, je trouve l'ensemble un peu mièvre, un peu "faisons du sentimental pour les 12-16 ans".

Et puis, vu que je n'arrive pas à apprécier le dessin que je trouve tout juste "pas mal", mais tout de même pas très jeune, et coloré d'une bien étrange manière, je sors de la lecture de ce tome plutôt déçu, tout simplement...

Brrrref. A vous de voir, pour ma part, c'est tout vu..

Nom série  On fera avec  posté le 14/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
"On n'aime pas partager. On se garde nos trésors pour nous, pas forcément par méchanceté. Mais plutôt parceq u'on pense que ce que l'on donne ne va pas être compris. Cette prétention nous contraint à blesser ceux qui nous aiment... Et puis quand on se rend compte du trop plein d'amour qui nous constipe, il est souvent trop tard."

Tout à fait, JBT900, on peut le dire : Larcenet est paranoïaque, à la limite du malaise, parfois. C'est du moins ce que nous apprend ce livre, le plus noir (encore que..) de la collection.

Mais l'auteur ne veut justement pas s'en cacher, et parvient une fois de plus à faire passer des messages clairs, par le biais de strips d'une page (une fois n'est pas coutume), dont les chutes, très noires, me rappellent parfois les ruminations de LD' (à lire aussi, même si au final c'est moins bon, moins construit).

Le dessin est moins sombre et gras que dans les autres albums de la collection, pour mieux se plier aux contraintes de la création des différentes strips. Parfois complètement paradoxal avec le thème abordé, pour mieux choquer ou faire réfléchir, mais parfois aussi cruellement réaliste, non pas dans le trait, mais dans la représentation des idées traitées par l'auteur, il est de toute façon en accord parfait, une fois de plus, avec le récit beaucoup plus abstrait, moins proche de la vie en temps que telle de l'auteur.

Une claque de plus pour un Larcenet "au pire de sa forme", il faut bien le dire.

Nom série  Dallas Cowboy  posté le 14/04/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Larcenet noir serré, sans crème...

Dallas Cowboy, c'est la vie de Manu, des yeux de Manu, et durant une période très sombre de son existence. Alors bien sûr, les remises en question se suivent au fil des pages, alors que le constat d'une existence de souffrance s'offre à nous.

C'est incroyable ce que cet auteur arrive à suggerer et a faire passer comme émotions par sa narration et son trait hors du commun.
Bien loin de ses productions à succès telles que Bill Baroud ou très récemment "Van Gogh", Larcenet nous fait découvrir ses pensées nocturnes, son enfance mal vécue, ses tourments, sans jamais en faire trop, sans vouloir à tout prix exposer ses tripes.

Entre autres, un thème qui lui est cher est évoqué ici, et dont il fera un album quelques temps plus tard : Le service militaire, abrutissement de masse, qui l'a marqué mais qui a aussi forgé sa personnalité, sa psychologie, comme il l'explique très bien lui-même.

Le dessin est vraiment très noir et souligne par la même le récit de la meilleure des façons. Le trait, gras, permet l'expression d'un mal-être limite cosmique tant les différentes pages du livre suintent d'une atmosphère dépressive.

Il m'est très difficile de donner un avis concret sur cet album, comme sur les trois autres de la collection "on verra bien..." des Rêveurs. Lisez-le, c'est ce que je peux vous souhaiter de mieux, tout simplement.

Nom série  Blankets - Manteau de neige  posté le 08/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Que ceux d'entre vous qui avaient oublié ces douces sensations, ces bonheurs frivoles et ces peines douloureuses que tomber amoureux implique se ruent sur ce petit bijou du comics indépendant.

Cette autobiographie, tellement sincère dans ses propos, vous rappellera sans nul doute quelques souvenirs personnels enfouis au fin fond de votre mémoire...

Craig Thompson nous relate son enfance très puritaine dans cette Amérique chrétienne de la seconde moitié du 20eme siècle, où il rencontra la superbe Raina, inaccessible en apparence, mais qui lui ressemble tellement.

C'est particulièrement touchant, très bien écrit, (et drôle, parfois ! la "bataille de pipi" entre Craig et son frère est un moment fa-bu-leux ) et relaté avec une simplicité qui rend les différents personnages si proches de nous que les 582 pages de ce pavé s'écouleront le plus agréablement du monde.

Bien sûr, tout n'est pas rose, et la finalité peut sembler troublante... Triste peut être, aussi... Chacun le ressentira à sa manière, évidemment.

Le trait de Craig Thompson est particulièrement porteur d'émotions. Ce noir et blanc, très simple lui aussi, s'accorde à merveille à un récit très personnel, transposant avec perfection les sentiments des différents protagonistes.. Sur certaines pages, je pense même qu'un peu plus de silence aurait pu être le bienvenu tant le dessin parle de lui-même.

Une très belle découverte, pour moi, qui me suis penché sur cet ouvrage lors du passage de l'auteur en dédicace à Lyon. Je vous le conseille donc tout particulièrement.

Nom série  Mariko Parade  posté le 02/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pour le coup, je suis plutôt d'accord avec Kael. Je n'ai rien contre les ouvrages un peu nombrilistes, exposant une tranche de vie de l'auteur souvent intimiste, parfois grave (je pense entre autres aux quatres tomes de Larcenet chez Les Rêveurs, Pilules bleues de Peeters...), ou encore (mais de manière plus légère) à Approximativement de Trondheim, lorsque ces ouvrages me parlent, m'apportent quelque chose, me font vibrer.

Mais pour le coup, je n'ai pas vraiment réussi à adherer à l'ambiance de Mariko Parade... Tout me semble si loin.. Juste une plainte amoureuse d'un auteur transi, mais qui à mon sens ne parvient pas à passionner, ni même simplement à intéresser.

Pourtant, cet album est bien écrit, bien présenté... Je ne peux pas dire que je me suis ennuyé, non ! (encore que...) Mais à la fermeture de cet album, rien ne reste... Je crois que c'est le pire qu'il puisse arriver à une BD à mes yeux.

Le dessin est sympa, voire impressionnant parfois. Mais je ne suis pas certain de l'utilité, une fois de plus, de montrer l'intimité de la compagne de l'auteur (les pages colorées), sinon pour attiser le côté voyeuriste du lecteur, comme pour réveiller un peu le récit... De très belles pages, certes, dont l'ambiance est claire, par le silence qui l'englobe... Mais qui ne me convainc pas, hélas.

Au final, je suis tout simplement déçu... Et un peu frustré, aussi.. Comme si j'étais passé à côté de quelque chose de grand.

Nom série  Le village qui s'amenuise  posté le 02/03/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le village qui s'amenuise, c'est le fantastique de Corbeyran comme je l'aime... Un grain de folie qui fait parfois penser à La Digue ou encore à Abraxas, mais aussi un ancrage dans la réalité, ici, qui nous éloigne beaucoup des deux autres séries de l'auteur.

Ici, les dialogues font mouche. C'est à la fois curieusement caricatural (le dessin accompagne d'ailleurs très bien l'univers du village qui s'amenuise), très travaillé, et parfois très efficace. Les différents personnages, très typés, donnent pas mal de piment au récit que l'on découvre... Diablement bien monté.

Mais la fin... Pourquoi vouloir à tout prix tout expliquer ? Dommage, je ne peux réellement exprimer ma déception sans spoiler... Je m'abstiendrai donc.
Malgré une fin trop convenue et pas nécessaire, et des couleurs un peu violentes (comme l'ont noté certains d'entre nous), la lecture de cet album reste vraiment agréable.

Un album à lire !

Nom série  Angus Powderhill  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Quoi, encore de l'heroïc fantasy ? Oui, mais de l'heroïc fantasy qui s'éloigne particulièrement de ce que l'on trouve dans le genre, notamment chez Soleil.

Brunschwig est un grand narrateur, qui sait aller à l'essentiel tout en développant petit à petit son univers hors du commun. Il nous propose un monde très original, détaillé, complet, poétique, et qui ne fait pas que reprendre ce que l'on a maintes fois lu (nain, troll, elfes, monstre-porte-trésor...), pour nous offrir une vision assez différente, plus personnelle, de ce type d'univers.

Les différents personnages, assez nombreux, ont une personnalité propre qui s'éloigne de tout stéréotype (grand barbare musclé et bête, etc.), et qui joue beaucoup sur les traits psychologiques des différents protagonistes de l'histoire.

Le dessin de Bailly, assez haché, ne plaira pas à tout le monde. Pour ma part, je le trouve assez sympa, sans réels défauts, mais pas accessible au plus grand nombre, c'est certain. Une fois encore, on quitte la prod' made in Soleil, pour découvrir un graphisme plus personnel, plus original.

La couleur... je ne suis pas convaincu. Pas que ce soit mal fait, mais le meilleur côtoie le pire, à mon sens. Certaines planches sont un régal pour les yeux, d'autres nous jettent au visage des mélanges de rouge et vert pétants, pas toujours du meilleur effet. :/

En tout cas, très intéressante série, qui promet vraiment pour la suite...

Nom série  Hariti  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'aime beaucoup !

Cette ambiance si particulière qui émane de cette série, cet univers que l'on n'a pas l'habitude de croiser dans le monde de la bande dessinée, le dessin de Ryser, les différents protagonistes de l'histoire... j'aime.

Le scénario, très sympa, nous plonge au coeur de l'Afrique noire pour notre plus grand plaisir. L'ensemble est très bien construit, bien ficelé, bien conçu, et ne souffre d'aucun problème de rythme. On accroche très vite aux différents personnages de cette fresque qui tient plus du conte que de l'aventure, dans un monde de sorcellerie, de malédiction, d'occultisme...

Ryser réalise de superbes planches, vraiment. Les regards de ses personnages, en particulier, sont vraiment géniaux. La couleur directe est appliquée avec brio, l'ensemble est vraiment magnifique. Peut-être quelques petits pains de proportions (très rares), mais qui seront corrigés lors du second tome. Du tout bon !

Moi, j'aime beaucoup... mais je l'ai déjà dit, je crois.

Nom série  Le Marquis d'Anaon  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne m'étais pas encore lancé dans la lecture de cette série, par manque de temps sûrement (tellement de choses à lire !), mais voilà qui est réparé.

C'est avec un grand enthousiasme que j'ai découvert "le Marquis d'Anaon" : en effet, j'aime beaucoup les différentes productions de Vehlmann, ses scénarii millimetrés, propres, sans véritable faille.

Bingo ! L'ambiance instaurée est assez géniale. Personnellement, elle me rappelle un peu "Sleepy Hollow" pour l'époque, le cadre, mais aussi "Hellboy" (si si, je vous assure) pour le côté "enquête paranormale", même si la comparaison s'arrête là.

Au résultat, le rythme est impeccable, et le dessin complètement adéquat, précis, aux couleurs qui jouent beaucoup sur l'ambiance constante de ces albums. Le principe du few shots (une aventure par album) marche très bien ici car Vehlmann, malgré le peu de pages (les 46 planches typiques), prend le temps de mettre en place un univers, une intrigue forte, des personnages intrigants...

Vraiment, une très bonne surprise.

Nom série  Où le regard ne porte pas...  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Superbe, magnifique, envoutante, touchante... C'est la BD de l'année, à mon sens (oui, je sais, nous ne sommes qu'en février).
Il y avait un certain temps déjà qu'un album ne m'avait pas fait cet effet... le type de livres que l'on referme, lentement, et qui nous font réfléchir longuement... nous trouble...

Cette BD est un rêve de papier. Chagnaud maîtrise parfaitement sa couleur qui s'adapte au travail de Pont, qui a radicalement changé son trait depuis ses précédentes réalisations, pour nous faire voyager dans le sud de l'Italie du début du XXeme siècle. C'est beau, on entend presque les cigales de ces contrées semi-désertiques, terres de pêcheurs.

Les auteurs ont travaillé durant six années pour réaliser les deux tomes uniques de cette très belle série qui se terminera en août 2004, et y ont mis leurs tripes - ça se sent ! Storyboardée à merveille, cette histoire particulière, loin des productions habituelles du monde de la BD, possède un rythme régulier, des personnages très attachants... et surtout implique grandement le lecteur qui quitte son petit appart' le temps de 96 pages de voyage.

J'ai énormément de choses à dire... mais pas vraiment les mots qui vont avec. J'ai vibré comme rarement, et cette BD a une signification toute particulière pour moi... Messieurs les auteurs, merci.

Nom série  Soupe Froide  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Oui, c'est pas mal, "Soupe froide", en effet. Charles Masson qui, une fois n'est pas coutume, endosse le costume d'auteur BD pour mettre de côté celui de médecin ORL, nous propose une vision très personnelle, fiction basée sur des faits réels, de l'exclusion des SDF et de leur perception de la vie.

C'est assez touchant de découvrir la logique propre au "héros" (le terme n'est pas très bien choisi... disons "personnage principal de l'histoire") que celui-ci nous expose lors d'un long monologue de 120 pages. On comprend petit à petit sa vie passée, la raison de sa fugue...

Toutefois, je ne trouve pas que Charles Masson prenne réellement position. L'album sonne plus comme un constat. Ce n'est nullement une critique négative ! Mais ne vous attendez pas à des prises de positions, souvent faciles d'ailleurs... Ici, un SDF pense, se remémore sa vie... et on l'écoute, pour une fois.

Le dessin, s'il manque de finesse, m'a pourtant étonné sur certaines planches... L'ensemble n'est pas fait à la va-vite, on sent l'implication de l'auteur dans son ouvrage. Au final, le tout se tient plutôt bien, et mérite d'être lu.

Nom série  Nävis  posté le 05/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Plutôt agréablement surpris, le Piehr. Faut dire aussi qu'il n'était pas grand fan de "Sillage", un peu blasé par l'inégalité qualitative des tomes de la série mère de Morvan et Buchet. Alors, dans cette optique, rien à perdre, d'autant plus qu'il est assez accro du dessin de Munuera, qui s'améliore d'album en album.

Le noir et blanc de Munuera est sympa, mais tout sauf lisible sur certaines cases. Normal ! prévu pour la mise en couleur, il ne contient que très peu de zones noires qui rendraient vraiment plus intelligibles la plupart des planches. En tout cas, son trait est toujours aussi vif, pointu, cartoon, et surtout dynamique ! On retrouve la qualité des derniers "Merlin", des mêmes auteurs, et on se plaît à (re)découvrir le passé de Nävis, auquel plusieurs passages de "Sillage" font référence.

Le scénario, quant à lui, est résolument axé jeunesse, à mon sens. On quitte les habituels scénarii de Morvan porteurs de messages (plus ou moins réfléchis... constatation très subjective) pour se retrouver dans un petit monde trognon, et qui préparera les plus jeunes à leur future lecture du best seller de Morvan. (L'endoctrinement n'est pas loin ). Par contre, objectivement, ce n'est pas particulièrement drôle. Autant le trait de Munuera fait sourire, autant le scénario de Morvan bien "Return of the Lion King - Cyber edition", sent quelque peu le déjà vu.

Qu'importe ! au final, on passe un agréable moment, et je suis sûr que les plus jeunes d'entre nous (comme Kael) sauront apprécier cette nouvelle série à sa juste valeur.

14/02/03 : petite mise à jour.
A priori, les plus jeunes d'entre nous n'apprécient pas plus que ça. (Cf avis de Kael ci-dessus)

Nom série  Philibert (Les aventures de)  posté le 28/10/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ben ça alors....

Voila la BD que je redoutais par dessus tout, tiens ! Celle dont la couverture me faisait fuir, tant elle me suggérait des séries telles que celles de Cestac, par exemple, le type de BD que j'ai beaucoup de mal à apprécier, en définitive.

C'est donc sans conviction que je me suis lancé dans la lecture de cet album bien particulier... Un album qui sent le vrai, le réel, qui me rappelle au fil des pages de bons souvenirs, et qui m'a fait oublier la réalité le temps d'une des lectures les plus fraîches qu'il m'ait été donné de lire dernièrement.

Mazan exprime des choses simples mais véritables, d'une très belle manière, sans pour autant égaler Larcenet dans son combat ordinaire, tout de même. Mais on s'attache aux deux personnages principaux, à leurs qualités, à leurs défauts. Vraiment, c'est agréable.

Le dessin de Mazan, à la lecture, m'a beaucoup plu. On peut retrouver parfois le style d'Alfred, surtout dans la description des personnages les plus forts physiquement. La couleur est vraiment sympa, travaillée, et ajoute beaucoup à l'ensemble.

Bref, une très bonne surprise, pour moi... à lire !

Nom série  Catwoman - Le grand braquage  posté le 13/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Waooww, complètement sous le charme de ce petit album !

Pour son originalité, tout d'abord : complètement à l'opposé de ce que je redoute dans le genre comics, à savoir le mainstream super héros (même s'il existe de très bons ouvrages dans cette catégorie), Darwyn Cooke nous propose une vision du personnage de Catwoman bien différente de celle que nous connaissons bien.
A tel point que l'ouvrage américain s'appelle : "Catwoman (écrit en petit) : Selina's (écrit en énorme) Big Score".

Et oui, c'est ici une tranche de vie de Selina Kyle, passée pour morte au début de l'album, que nous suivrons, et non celle de son alter ego nocturne, Catwoman.

L'ensemble respire franchement les ambiances polars années 50, dans la narration comme dans le traitement graphique de l'ensemble.
La narration, parlons-en : ponctuée d'introspection des différents personnages (on change de narrateur régulièrement, méthode classique mais efficace), elle est de très bonne qualité car elle permet de dévoiler la psychologie travaillée des protagonistes de ce one-shot.
J'ai d'ailleurs un petit faible pour le style du privé, Slam, qui nous rappelle les pensées de Blacksad...

Le traitement graphique est... exceptionnel. J'adore, complètement. Tout en jeu d'ombre, super stylé milieu de XXeme siecle, le trait gras de Cooke s'accorde superbement avec les applats de couleurs qui donnent à l'ensemble une ambiance vraiment terrible !

Je n'en dirai pas plus niveau scénario... disons que les amateurs de coups fumants à la "Ocean's Eleven" risquent d'accrocher, carrément.

Catwoman, le grand braquage : c'est pas caviar, comme album ?

Nom série  Mort à Outrance  posté le 10/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une bonne petite BD que les fans de Sorel apprécieront, tant le maître se fait plaisir dans cet album.
Par le biais de l'illustration des 5 histoires adaptées par Mosdi, d'une part, mais aussi par les planches illustratives de petites citations, venant s'intercaller entre les nouvelles, et qui sont tout simplement magnifiques.

Après, c'est sûr que l'ensemble est particulièrement inégal. Alors que parfois la lisibilité est parfaite et le thème bien clair, il arrive aussi que l'ensemble ressemble à un sérieux bordel dont on a du mal à se dépettrer, il faut bien l'admettre.

Pourtant, Mosdi n'est pas particulièrement à blamer. Au contraire, les histoires sont bien mises en scène, bien storyboardées, mais... elles ne sont pas toutes de qualité, tout simplement !

Sorel, quant à lui, s'éclate. Il travaille presque uniquement dans des tons sépia et donne à ses planches cet aspect baroque qui le caractérise tant.
Bon, je reprocherai toujours à cet auteur d'en faire "un peu trop". Trop de détails, trop de plis dans les vêtements, etc...
Mais le résultat est là !

Une BD sympa, donc, (je ne sais pas si c'est bien le terme approprié !), mais qui souffre d'une inconstance particulière. Dommage..

Nom série  La Légende de Robin des Bois  posté le 10/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Du Larcenet très "Fluide Glacial", a n'en pas douter. Ben, oui, c'est tout de même dans ce journal que les différentes planches de ce génial album sont nées !

Alors bien sûr, chez poisson pilote, ca choque un peu... disons que ce n'est pas l'humour que l'on a l'habitude de lire dans cette collection. Et encore, après relecture de mes vieux "fluide", je constate que la censure est passée par là concernant certains dialogues, rendant l'ensemble... un peu moins cru !

En tout cas, Larcenet frappe très fort, ici. Certes, n'essayez même pas de trouver un message dans cet album : ici, c'est déconne à plein tube, et dieu sait si Larcenet se débrouille bien dans ce genre de cas ! (Bill Baroud is my hero).

Le dessin, minimaliste comme je l'aime chez cet auteur (tellement différent de Soyons fou tome 1, par exemple, style avec lequel j'avais plus de mal), est brillament mis en couleur par Patrice Larcenet. Comme toujours, Larcenet arrive simplement à faire passer de fortes émotions par son trait, l'expression de ses personnages, et le pouvoir narratif de son dessin.

Alors, oui, moi qui ne fait que fumer des pétards de drogue et voler des CD à la fnac, je préfère des oeuvres plus fortes comme Presque, le combat ordinaire... mais avec cet album, Larcenet fait fort. Très fort !

Nom série  Planètes  posté le 06/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Vraiment spécial, ce manga... et déroutant !

En fait, la structure me fait penser à celle de Spirale dans la forme : un ensemble de petites histoires et d'aventures que rencontre un groupe de personnages, qui s'inscrivent dans un thème général (ici, l'espace du XXIeme siècle).

En fait, je trouve ce manga... reposant. Pourtant, l'intrigue est assez active, les éléments s'enchaînent bien, mais j'ai ressenti une sorte de plénitude à la lecture de cette BD, c'est assez particulier.
Les différents personnages sont très travaillés (je trouve que Fi est carrément craquante ), leur psychologie est très développée.
On s'attache vite à ces différents "éboueurs de l'espace" au futur improbable, et qui poursuivent un rêve qui leur est propre.

Les différentes petites histoires sont millimétrées et très bien pensées, souvent originales. La fin du premier tome est particulièrement prenante... mais chut

Le dessin est vraiment atypique. Très kitch dans les visages, simples et ronds, ce style "ligne claire" (si si, un peu quand même !) donne beaucoup de charme à la série. Toutefois, je trouve que les personnages, très simples parfois, ne s'intègrent pas bien aux décors qui eux sont très précis.

Une série à découvrir, en tout cas, une très bonne surprise !

Nom série  Dusk  posté le 17/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Moi, j'aime bien Dusk.
Question d'ambiance, sûrement, de conditions de lecture... En tout cas, cette série m'a fait oublier la réalité l'espace d'un instant, en imprégnant les lieux d'une atmosphère lourde, noire, parfaite pour un récit policier assez original, bien pensé.

Les différents personnages ont fait l'objet d'un travail de personnalisation de qualité, permettant à chacun d'entre eux de révéler sa véritable nature au fur et à mesure du récit. Rien de vraiment manichéen ici donc, ils ont tous leurs forces et leurs faiblesses, rendant l'histoire beaucoup plus humaines que dans bon nombre d'autres scénarii policiers.

Les différents one-shot de cette série sont bien conçus, sans réel temps mort, bien rythmés.
On pénètre petit à petit dans une enquête qui semble un peu dépasser les enquêteurs du "bureau" à première vue, et le scénariste arrive à nous surprendre parfois par ses retournements de situations.

Le dessin quant à lui, est assez inégal, et tout en couleurs directes. Parfois d'une grande précision, parfois proche du pâté, on ne reconnaît pas toujours les personnages au premier coup d'oeil (cf tom, du tome 1, où cela est flagrant). Toutefois, cette atmosphère lourde si propice à ce type de récits est avant tout instaurée par ce style graphique hors norme, et ce découpage particulier.

N'attendez pas de dynamisme et autres effets de style, c'est tout de même assez statique par la méthode employée, évidemment...

Moi, j'aime bien Dusk.

Nom série  Wolverine - Netsuke  posté le 13/08/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Moi qui suis en plein trip Samouraï, à courir la nuit sur les toits de Lyon, jetant des tuiles sur les pigeons d'un geste svelte et prédateur, quelle ne fut pas ma surprise de tomber nez à nez avec une version japano-féodale (joli) de l'un des personnages du monde comics mainstream les plus adaptés, j'ai nommé Logan, aka Wolverine (graou).

Alors, je pose mon katana et mes shuriken et je lis... et je découvre une version très poétique, une vision beaucoup plus humaine de cette bonne vieille machine à tuer qu'est Logan.
Et le charme agit. Non sans mal, je doit l'admettre, car l'ensemble connaît tout de même quelques longueurs (rien de bien méchant tout de même), mais cette narration particulière, alliée aux superbes planches de G. Pratt donne une atmosphère vraiment spéciale, comme on n'a pas l'habitude de voir dans les comics de cette trempe.

Alors bon, les scènes de combat sont fort sympathiques, mais réellement pas révolutionnaires. Je suis en train de lire L'Habitant de l'infini, force est de constater que les deux séries ne jouent pas dans la même catégorie. Toutefois, c'est plutôt bien décrit et clair, violent parfois (on a tout de même affaire à Wolverine, pas à Dingo), et assez dynamique malgré le style des illustrations, qui souvent entraîne des dessins figés.

J'attends la suite, pour l'instant, allez, c'est pas mal. Mais je ne suis pas un grand fan de X-Men et consort, moi... tentez, vous me direz

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 22 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque