Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 985 avis et 340 séries (Note moyenne: 3.39)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Filles perdues  posté le 11/03/2008 (dernière MAJ le 20/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Enfin, après des années d’attente, cette BD débarque enfin en Europe, et en France grâce à Delcourt. On n’y croyait plus. Entre les sombres histoires de copyright de Peter Pan qui expiraient fin 2007 et les menaces de poursuites judiciaires pour publication de contenu pédophile à l’encontre de Guy Delcourt, on ne peut pas dire que l’accouchement se soit fait sans douleur.

Mais qu’en est-il exactement ? Pourquoi tant de raffut ? Qu’est ce qui se cache donc dans les pages de cette épaisse BD du génie de l’écriture britannique ? Et bien on nous promettait tout simplement la BD érotique/pornographique ultime, ralliant ce genre tellement méprisé à l’Art avec un grand A, à la littérature avec un grand L. Alan Moore et sa compagne (et co-auteur) nous amène à nous poser une question élémentaire : pourquoi produit-on sans gène des œuvres en tout genre sur des sujets qui nous concernent finalement peu (cow-bows, exploration spatiale…) ou sur les pires facettes de la nature humaine (guerre, génocide, viol et autres crimes sadiques en tout genre) alors que l’acte le plus courant et naturel au monde est toujours tabou, gênant, presque sale. Pourquoi de toutes les séries présentes sur BDTheque, les genres « érotiques » et « pornographiques » sont-ils de loin les moins bien notés ? Un vrai manque de qualité ? Une gêne collective de reconnaître qu’on lit voire apprécie ce genre d’histoire ? Quoi qu’il en soit, Alan Moore souhaitait remettre les pendules à l’heure, et produire une BD érotique digne de ce nom, sans tabou, et dont le scénario et l’écriture rivalisent avec les meilleures œuvres littéraires.

Alors, finalement… pari réussi ? Ou intellectualisation de ce qui reste une histoire masturbatoire, pour se donner bonne conscience ? La réponse à cette question est compliquée, et j’imagine que cette BD va faire couler beaucoup d’encre virtuelle (et sans doute d’autres fluides corporels d’origine plus douteuse… ah ben je vous mets dans le ton hein)

Alors d'abord que les choses soient claires : « Filles Perdues » n’est pas une BD vaguement érotique, légèrement émoustillante ou coquine… non, c’est du porno, du vrai, du dur (les jeux de mots foireux continuent, youpiii), du qui tache (pfff) et qui ne fait pas dans la dentelle (de lingerie bien sûr). Tout y passe : pénétrations en tout genre, pratiques pour le moins douteuses voire dérangeantes… dérangeantes? Oui, attention, beaucoup de scènes représentent des actes homosexuels féminins et masculins, mettant en scène des enfants, et des membres (eh eh) d’une même famille. Homosexualité + inceste + pédophilie = cocktail explosif. Un exemple ? Peter (Pan) débarque chez Wendy et ses frères, par la fenêtre, comme dans l’histoire originale. Quand il commence à caresser les parties intimes de Wendy, on sent déjà qu’on est en train de s’éloigner de la trame du récit de J.M. Barrie. Mais alors quand les deux frères de Wendy commencent à se masturber mutuellement en matant leur sœur et Peter, là on fait Il y a même des touches (oh oh) de zoophilie par endroit. Bref, vous voilà prévenus. Cet exemple n’est pas un cas isolé, et à ce titre la galerie n’est pas représentative de la quantité de débauche charnelle étalée sur les pages de la BD.

Alors bon, on peut quand même se poser des questions sur la présence d’enfants dans de nombreuses scènes. Apparemment les poursuites pour pédophilie n’ont pas abouti parce que la réalisation de la BD n’a pas nécessité l’ « utilisation » de vrais enfants. Donc légalement ce n’est pas de la pédophilie. Soit. Mais le débat reste ouvert. Est-il vraiment anormal de représenter des enfants dans ce genre de scène, alors qu’on sait tous que l’être humain est sexuellement actif depuis l’âge de 10-12 ans (en moyenne) ? Je me garderai bien de répondre à cette question. Mais reste que Moore veut faire tomber certains tabous, et nous inviter à réfléchir à tout ça.

Alors finalement, qu’est ce qui différencie cette œuvre soit disant sophistiquée de la pléthore de « BDs de cul » déjà disponibles ?

Le scénario ? Non. Il n’est pas nul, et heureusement à des années lumières des navets de Manara, mais il reste quand même très classique, et ne sert que d’excuse à des scènes acrobatiques en tout genre. La narration peut-être ? Les deux pages publiées en avant-première dans le magazine Planète de Delcourt, montrant une double-narration « à la Alan Moore », avec des personnages et leurs ombres sur le mur racontant deux histoires différentes, laissaient entrevoir un truc de génie. Mais non, ces prouesses narratives sont finalement rares dans la BD. Le dessin ? Bah, il est sympa dans le genre « conte de fée », mais encore une fois je trouve les femmes de Manara bien plus… suggestives.

Non, la force de cette œuvre se trouve selon moi dans les textes (ce qui n’est finalement pas une surprise). Ils sont la plupart du temps de qualité, riches, très romancés, sophistiqués. Ca change des dialogues niais généralement resservis dans ce genre d’histoire. Alan Moore arrive à nous décrire les actes les plus sordides avec classe. Et moi je trouve ça fort. Certaines scènes qui auraient dû me dégouter, me répugner, ont pourtant réussi à m’exciter (non, je n’en dirai pas plus). Je pense que ça en dit long sur la qualité de la mise en scène et des dialogues.

Voilà, globalement je suis un poil (et ça continue…) déçu. « Filles Perdues » est une bonne BD, globalement émoustillante (voyez comme moi aussi j’utilise un mot classe pour dire « bandante » ?), et qui fait tomber certains tabous. Les textes sont magnifiques. Le bouquin lui-même est superbe. Mais ça reste une BD pornographique. J’en attendais peut-être trop ? Il faut dire que je ne suis pas spécialement a-mateur (je commence à être à court) du genre. Je suis impatient de savoir ce que les autres vont en penser

Enfin, tout comme mon avis, j’ai trouvé l’histoire un peu longue… Je sais qu’on voudrait nous faire croire que plus c’est long… bon, bon, j’arrête. Une BD à découvrir de toute façon, enfin, quoi, le grand Moore qui fait du porno, ça intrigue forcément non ?

Nom série  Du Graal plein la bouche  posté le 26/02/2008 (dernière MAJ le 20/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Commençons par ce qui m’a plu. Le dessin est vraiment chouette. Il est mignon à souhait, et les couleurs sont vraiment superbes. Ensuite il faut avouer que l’histoire est bigrement originale et rondement menée. Les amateurs de contes un peu déjantés devraient apprécier.

Mais voilà, justement, c’est un peu trop déjanté pour moi. Ca flirte avec l’absurde, ça part dans tous les sens, et pour cette raison j’ai malheureusement décroché vers la moitié de la BD. Et là mon avis se rapproche de mon avis sur Le dessinateur, la colline et le cosmos, toujours chez la Boite à Bulles, et… du même auteur ! Bon ok cette fois il est accompagné par son frère au scenario, mais j’ai vraiment retrouvé le même genre d’histoire loufoque sans queue ni tête.

Voila, même conclusion donc : je pense que beaucoup de lecteurs vont apprécier et se prendre au jeu. Mais moi je suis complètement passé à coté. Une BD réussie, mais pas faite pour moi.

Nom série  Dômu - Rêves d'enfants  posté le 15/07/2006 (dernière MAJ le 20/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ouah, 2ème oeuvre de Otomo que je lis (après Akira, évidement), et 2ème baffe dans la gueule !

Au passage je trouve la comparaison entre Akira et Dômu un peu injuste pour cette dernière. Dômu n’est qu’un one-shot de 200 pages, Akira une série de plus de 2000 pages. De plus le background n’a rien à voir. Alors qu’Akira lorgnait du coté de la SF post-apocalyptique, Dômu nous conte un polar teinté de fantastique, dans la lignée de la vague de films d’horreur nippons qui ont déferlé sur nos écrans récemment (Dark Water, The Grudge…).

J’ai trouvé l’histoire très prenante, haletante même, avec une 1ère partie plutôt axée sur le mystère et l’intrigue, alors que la 2ème partie bascule complètement dans l’action… et de l’action « made in » Otomo, ça déménage forcement ! Bon la narration n’est pas toujours parfaite, et l’histoire est un poil difficile à suivre par endroit, mais rien de bien grave.

La fin est très belle, mais laisse beaucoup de questions en suspens… une fin ouverte donc, qui ne sera pas au goût de tout le monde, mais qui m’a beaucoup plu…

Un coup de cœur !

Nom série  Calvin et Hobbes  posté le 28/01/2002 (dernière MAJ le 20/03/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Arf marrante cette BD. Les gags sont simples et rafraîchissants. Les dessins sont mignons tout plein. Les sujets abordés sont bien variés (la misère d'être petit, l'école, le sens de la vie, ...). Les histoires ont souvent un double sens... un premier assez simple, le gag quoi. Et un deuxième sous entendu, souvent philosophique!

Bon par contre tous les gags ne sont pas drôles et ça finit par être répétitif. Alors voici mon conseil:

Cette BD est tellement culte et connue qu'il existe de nombreux recueils, des best-off quoi. Tournez vous vers ceux-ci pour avoir la crème de la crème !

Nom série  La Chute de l'Ange  posté le 20/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle histoire onirique et loufoque au possible, qui interpelle, fait rêver et surtout sourire. Les aventures de notre héros de service sont remplies d’obstacles et événements tous aussi improbables les uns que les autres.

Et la dernière page m’a vraiment enchanté… on y retrouve tous les détails qui jalonnent ces aventures, qui n’étaient finalement qu’un rêve éveillé ?

A découvrir…

Nom série  La bête à cinq doigts  posté le 20/03/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof.

L’idée de raconter une histoire en ne cadrant que les mains des protagonistes est intéressante, mais alors le scénario est d’une banalité affligeante. Aucune surprise, aucune émotion, aucune originalité… encéphalogramme plat. Une curiosité à découvrir à l’occasion, mais dont votre bdthèque se passera bien…

Nom série  Violent Cases  posté le 22/02/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une belle BD, sur une thématique assez proche de celle de La Comédie Tragique ou La Tragédie Comique de Mr. Punch, autre œuvre des mêmes auteurs que j’avais tout simplement adorée. Mais là j’ai un peu moins accroché.

La faute au dessin surtout, que je trouve toujours beau, mais beaucoup moins impressionnant que dans Mr. Punch. Les couleurs sont beaucoup plus ternes… difficile de se contenter de ce « presque » noir et blanc après l’explosion de couleurs que j’avais tant adorée dans Mr.Punch.

L’histoire, elle, est assez hermétique au premier abord. J’avais d’ailleurs lu cette BD l’année dernière, et j’étais complètement passé à coté. Plutôt que de l’aviser très négativement, j’ai préféré attendre quelques mois, pour une relecture cette fois un peu plus fructueuse. La façon dont Neil Gaiman retranscrit la vision enfantine est quand même très forte, et j’ai souvent rigolé ou été fasciné. Sa description du jeu des chaises musicales à un anniversaire est tout simplement hilarante, et la façon dont il mélange souvenirs réels et fantasmes d’enfant rêveur est vraiment ingénieuse, et fonctionne à merveille.

Au final une BD un peu hermétique donc, mais très originale, que les fans des deux auteurs devraient apprécier. Je ne mets « que » 3/5 parce que j’avais mis 4/5 à Mr. Punch, œuvre que j’ai quand même préférée. Mais je conseille quand même la lecture !

Nom série  Effleurés  posté le 08/02/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle BD qui nous raconte une relation amoureuse, et qui, ce faisant, aborde de nombreux thèmes humains intéressants (amour, sens de la vie, acceptation des autres…) C’est vraiment bien écrit, jamais pompeux ou prétentieux, et ponctué de touches d’humour de bon goût (j’ai littéralement explosé de rire sur la scène des pates).

Deux petites choses m’ont un peu dérangé par contre. Déjà, le dessin, même s'il faut avouer qu’il a un style bien à lui et sert bien l’histoire, semble quand même assez approximatif, notamment sur la représentation des personnages.

Ensuite si les thèmes abordés sont intéressants, je trouve que l’ensemble aurait pu être un peu plus subtil. Là, j’ai vraiment eu l’impression que chaque scène est clairement écrite pour nous parler d’un certain thème, et une fois la scène terminée, on passe à une autre scène, et à un autre thème. C’est pas forcément un reproche, ça pourra plaire à certains, mais moi je préfère quand l’histoire et les thèmes sous-jacents ne font qu’un, et sont subtilement imbriqués.

Voila, deux petits reproches, histoire de goûts personnels, mais j’ai quand même passé un super moment de lecture, très enrichissant et plaisant. A lire si le genre vous botte.

Nom série  Nextwave  posté le 19/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Arf, quel bon gros délire !

Je dois avouer que je me suis marré comme un con à de nombreuses reprises lors de ma lecture. Pourtant impossible de mettre plus de 3/5 tellement c’est idiot. Les scénarios des différents épisodes sont vraiment bébêtes et sans intérêt, et servent seulement de prétextes aux nombreuses explosions et autres scènes de combat, et surtout à des répliques et situations faussement sérieuses et drôles au possible.

Pas le comics de l’année (l’humour est parfois quand même lourd), mais si vous êtes à la recherche d’un truc marrant et pas prise de tête pour un sou, alors Nextwave devrait vous plaire.

Nom série  La Véritable Histoire de Futuropolis  posté le 16/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD est un véritable documentaire sur un épisode important de la bande dessinée française : la naissance, la montée en puissance puis la mort d’un éditeur qui a influencé le paysage BD de l’époque. On y découvre beaucoup de faits intéressants ou rigolos, et les débuts de beaucoup de jeunes auteurs qui ont depuis fait leurs preuves (comme Tardi par exemple).

Moi, ca m’a intéressé. Je trouve toujours ça instructif de suivre la vie et les galères de celles et ceux qui ont une influence dans l’industrie de la BD. Et même si le sujet n’est pas votre tasse de thé, sachez que la lecture est assez plaisante, et remplie d’humour.

Une BD qui, contrairement à de nombreuses œuvres du catalogue de Futuropolis, n’innove pas vraiment sur la forme ou le style, mais qui ravira les passionnés de BD, les vrais.

Nom série  Dantès  posté le 15/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les thrillers financiers sont à la mode ces temps-ci (pour d’autres séries du même genre voir le thème sur la fiche technique), mais je dois avouer que je ne m’étais jamais laissé tenter. Le monde des affaires ne me passionne guère, et je trouve soporifique tout ce qui touche à la bourse. C’est donc à reculons que j’ai entamé la lecture de Dantès.

Et je dois avouer que je suis agréablement surpris. C’est scotchant au possible, et finalement assez facile à suivre, malgré l’omniprésence de termes financiers. Le scénario me rappelle un peu celui du film Trader avec Ewan McGregor (film que j’ai beaucoup aimé), mais en plus compliqué. Ce 1er tome n’est qu’une introduction, la série devrait normalement en compter 7 !

Voilà, un bon début pour ce polar prometteur. Avis aux fans !

Nom série  Gene Vincent : Une légende du Rock'n'Roll  posté le 15/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme l’indique le titre, cette BD nous propose la biographie de Gene Vincent, une légende du rock’n’roll. Qui ça ? Mais si, Gene Vincent, vous savez, « bop a lula » ! Les fans du début du rock’n’roll vont être ravis.

L’histoire raconte le succès fulgurant de son groupe, et les conséquences désastreuses du style de vie qui va avec (femmes, alcool, fatigue…). Oh tout ça semble bien banal de nos jours, on ne compte plus les Kurt Cobain en herbe dont la vie est soudainement ravagée par le succès. (Je prendrais aussi bien l’exemple de Britney Spears, qui n’en finit plus de faire parler d’elle ces jours ci). Mais Gene fut sans doute la 1ere victime des abus liés au rock.

C’est intéressant, bien documenté, mais peut-être un peu « expédié ». Les auteurs expliquent d’ailleurs dans la post-face qu’il n’est jamais facile de résumer la vie d’une personne en une 60aine de pages. Faire un tome de plus ? Bah, ça aurait sans doute permis de rajouter plus de détails, de faits, de dates… mais je ne suis pas sûr que ça aurait été plus intéressant. Non, moi ça me plait comme ça, sous forme d’un one-shot.

Bon signalons quand même que l’ensemble ne surprend pas vraiment, et que je doute que vous soyez « pris aux tripes » en lisant cette BD. Mais si cette époque musicale vous intéresse (avis aux fans de Elvis !), voici une bonne occasion de la redécouvrir en BD.

Nom série  The Quitter  posté le 14/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof.

Je ne suis pas spécialement contre le genre « autobiographie nombriliste ». Certaines œuvres arrivent à se démarquer en innovant sur le contenu (en parlant d’une période historique difficile, d’un traumatisme personnel…) ou sur la forme (Jimmy Corrigan par exemple).

Mais alors là, quelle banalité ! D’autant plus que je trouve le personnage principal vraiment antipathique. En gros Harvey Pekar est un gros loser, qui tapait sur tout le monde à l’école pour se faire respecter, et qui était incapable de garder un boulot plus de quelques mois parce qu’il glandait trop. Ses « aventures » sont barbantes au possible, chronologiquement contées, plates, on dirait presque un journal intime. « Tel jour je suis allé à l’école. J’ai eu un C en géographie. Mes parents n’étaient pas contents. Puis le soir je me suis battu, ralala ce que je lui ai mis… » Supeeeeer

Bref, à réserver aux fans de ce genre d’œuvre très terre-à-terre. Moi, je me suis terriblement ennuyé.

Nom série  American Born Chinese  posté le 11/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Effectivement le coup des 3 histoires indépendantes qui se rejoignent de façon inattendue est amusant. Surtout que l’une d’entre elles est un vieux conte chinois, ce qui apporte un côté fantastique à ce qui aurait autrement été une histoire vraiment banale.

Parce que oui, à part ça, c’est du déjà-vu. Le souci c’est qu’il existe tellement d’histoires de ce genre qu’il devient difficile de se démarquer. Alors certes le coup des 3 histoires fait sortir cette BD du lot, et explique sans doute son Eisner Award. Mais à part ça, la vie du jeune héros est banale au possible. Intégration dans son école, 1er amour… Heureusement que l’ensemble est parsemé de touches d’humour sinon je me serais vraiment ennuyé.

Bon, si vous aimez le genre « nombriliste », American Born Chinese devrait vous ravir, surtout que la petite originalité suscitée apporte vraiment un peu de fraîcheur. Mais ne vous attendez pas à la révélation de l’année, sinon vous risquez d’être déçu.

Nom série  Amour & Désir  posté le 08/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les recueils ont le vent en poupe chez La boîte à bulles ! Après l’excellent Transports sentimentaux, « Amour et Désir » nous propose d’explorer un thème universel et fascinant : le lien entre deux notions tellement vagues que sont l’amour et le désir.

La quantité conséquente d’auteurs (36, dont 10 femmes) garantit une diversité qui devrait satisfaire tout le monde : histoires anodines ou plus profondes, réalistes ou contes, tristes ou gaies, softs ou presque pornos… L’ensemble fait bigrement réfléchir et peut servir de BD-thérapie (c’est nouveau, ça vient de sortir) pour quiconque a connu ce genre de désenchantement affectif. Oui, l’amour, c’est beau, et même si c’est souvent compliqué, parfois douloureux et certainement indéfinissable, c’est quand même beau, et de toute façon mieux que la solitude… non ?

A noter les débuts de Vincent Henry (créateur de La boîte à bulles !) en tant que coscénariste sur une des histoires (histoire assez cochonne d’ailleurs, si je peux me permettre). A noter aussi une prestation légèrement décevante (selon moi) de mon idole, Nancy Peña, snif.

Un bouquin magnifique, une vraie mine de talents et d’histoires d’amour en tout genre, qui m’a beaucoup touché, et que je recommande chaudement.

Nom série  La Rumeur  posté le 06/01/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le principe est vraiment excellent, il fallait y penser ! Un gars marche, et traverse différents villages. Des gens commencent à le suivre, à lui parler, mais comme il ne répond pas, et continue simplement sa marche en avant, ils se font des films, lui prêtent des intentions, des rôles, des discours… les rumeurs enflent, se propagent, se déforment, c’est jubilatoire au possible ! Notre pauvre promeneur se retrouve expert agricole, politicien, gourou de secte… et au centre d’une tempête médiatique, alors qu’il n’a pas prononcé un seul mot ! Mais où va-t-il au fait, notre bonhomme ?

Le dessin est extraordinaire, dans le style de ce que fait Sempé : épuré, mais rempli de tonnes de détails rigolos. J’ai passé de longues minutes à inspecter chaque page, chaque scène secondaire, chaque fenêtre de maison… pour y découvrir un personnage caché ou un détail rigolo.

Une BD pas comme les autres, qui s’amuse d’une facette de la nature humaine : le plaisir que nous prenons à propager et déformer des rumeurs complètement infondées. A découvrir !

Nom série  Les Rois vagabonds  posté le 27/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un récit intéressant sur une période noire de l’histoire des Etats Unis : la grande crise des années 30. L’auteur n’explique pas vraiment les causes de cette crise, ni les implications et conséquences sur toute une génération de travailleurs. Non, il se contente de la raconter au jour le jour, vue par un petit groupe de vagabonds. La vie est dure et cruelle, le froid rend les nuits interminables, et on se sent vraiment chanceux d’être né ailleurs, à une autre époque.

Comme le dit Ro ci-dessous, le rythme est parfois un peu lent, et certains passages pas bien passionnants traînent un peu en longueur. Rien de bien grave, mais soyez prévenus : « Les Rois vagabonds » est une BD posée, qui raconte son histoire lentement, sans se presser.

Au final, ma lecture a été légèrement fastidieuse, et assez longue, mais enrichissante d’un point de vu humain. Les épreuves traversées par Freddie, un enfant de 12 ans seulement, et son passage précoce à l’âge adulte, suffisent à donner une force incroyable au récit.

Nom série  Batman - Gotham county line  posté le 23/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Moi je n’ai pas du tout aimé.

J’ai trouvé le récit confus et pas vraiment intéressant. Je n’aime pas les histoires de Batman qui s’éloignent trop du contexte original. Or ici on se retrouve avec une armée de mort-vivants et un coté mystiquo-magique qui je trouve ne colle pas du tout au personnage de Batman. Je préfère les histoires plus traditionnelles se déroulant dans Gotham même, et mettant en scène des tueurs un peu plus classiques.

Un de pires Batman que j’ai lus

Nom série  Château l'Attente  posté le 09/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une superbe histoire « fantasy » non-violente, assez proche d’un conte de fées pour enfant, qui raconte la vie quotidienne d’une galerie de personnages attachants et loufoques au possible.

Pas de quête dangereuse, pas de combat sanglant, non, juste des personnages ordinaires, qui vivent ensemble dans un château, apprennent à cohabiter, à se connaître. L’ambiance est paisible au possible, l’histoire se penche sur le passé des personnages, nous aide à les connaître et les comprendre, et est remplie d’humour. On ne s’ennuie jamais malgré le manque d’action suscité. Je n’avais vraiment pas envie d’arriver au bout des 464 pages de ce pavé, et maintenant que c’est fait, j’attends avec impatience le prochain volume, prévu pour 2009 (argh !)

Le dessin colle parfaitement à l’histoire, et me rappelle un peu le style de Jeff Smith dans Bone.

« Château l'Attente » offre un excellent moment de détente, un voyage paisible et rempli d’humour dont vous pouvez difficilement vous passer si ce genre d’histoire vous botte.

Nom série  La Fille de Mendel  posté le 05/12/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un témoignage sur la Shoah, un de plus, qui vient s’ajouter à la montagne de bouquins, films, documentaires, et même BDs (Maus, pour ne citer que la plus connue). Il n’a pas la prétention d’être représentatif du drame vécu par tous, d’être exhaustif, ou même d’expliquer les faits en profondeur. Non, il s’agit vraiment d’un témoignage à la 1ère personne, d’une description de la misère vécue par une famille au jour le jour.

Alors oui, ce genre de récit est toujours intéressant, mais il faut quand même avouer qu’il n’apporte rien de vraiment nouveau, et qu’un sentiment de déjà-vu est présent tout au long de l’histoire.

De plus la narration est un peu lourde. Il s’agit en effet d’un texte mis en image, plutôt que d’une histoire écrite spécifiquement pour le medium BD, et cela se ressent sur certaines pages, un peu chargées textuellement parlant.

Bon, si le sujet vous intéresse, je vous conseille quand même ce très beau bouquin. Malgré le sentiment de déjà-vu, les horreurs commises par les nazis sont toujours aussi édifiantes.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 35 40 50 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque