Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 608 avis et 151 séries (Note moyenne: 3.54)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Geste des Chevaliers Dragons  posté le 14/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le pays de la non vie : 3/5

L'avantage de cette série c'est qu'il s'agit, à chaque fois, d'un one shot. L'inconvénient de cette série, c'est qu'il s'agit, à chaque fois d'un one shot... avec un dessinateur différent.
Je suis assez déçu par ce nouvel opus qui occulte quelque peu la mission des chevaliers dragons au profit d'une "chasse au trésor" initiée par Haïrin et sa famille. En effet, le scénario d'Ange repose sur le destin croisé de Mara, chevalier dragon, et d'une gamine, Eléanor. Dans cet épisode, les auteurs ont gommé le zeste d'érotisme, assez présent dans le premier volume (si ma mémoire est bonne), en l'annonçant d'ailleurs dès la page 9 en faisant dire à l'un personnage : "Un chevalier dragon ? Je croyais qu'elles étaient plus... plus... heu disons... déshabillées." On en arriverait même à oublier la présence du chevalier dragon dans cet opus, sans le remarquable et spectaculaire combat final. En effet, l'intrigue principale repose beaucoup plus sur la famille d'Eléanor (et les mystères du viell) que sur Mara. Espérons que le prochain numéro (qui sortira en 2005) sera meilleur.


Les jardins du palais : 4/5

Je vais encore faire hurler certain(e)s mais "La geste des chevaliers dragons" est une série que j'affectionne particulièrement. Même si certains épisodes sont moins bons que d'autres, Ange a su créer un univers original et intéressant. Le dernier album faisait appel à la force et au tragique, ici, pour une fois, l'humour est au rendez-vous grâce au personnage de Jo, véritable ovni dans cette caste de chavaliers. Niveau scénario, la boucle est bouclée pour la recherche du pendentif, et ce d'une façon originale et drôle. Je suis resté en outre sous le charme du dessin de Christian Paty, qui s'accorde parfaitement au monde des "chevaliers dragons". De l'humour (beaucoup), de l'action, du charme (n'oublions pas que l'éditeur est "soleil") bref un opus qui fait vraiment honneur à cette série.

Nom série  Sophia  posté le 14/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
AAAAAh Sophia !!! Quelle femme ! J'avoue avoir eu du mal à trouver l'intérêt de cette BD, mis à part son indéniable esthétisme. En effet sur 56 pages, on peut admirer cette Largo Winch au féminin, déambuler nue voire très peu vêtue sur plus du tiers de l'album. Loin des préoccupations matérielles (Madame est riche, Madame se rend à Venise comme on va à Montreuil, Madame possède un hors-bord, Madame a son majordome), Sophia promène son secret et sa beauté au bout du monde... Mention spéciale à Adriano de Vicentiis qui dessine admirablement les courbes avantageuses de son héroïne.
Une petite critique pour le scénariste, Massimo Visavi, qui fait débuter la véritable histoire 2 pages avant la fin ; une bonne dizaine de pages étant, à mon avis parfaitement inutiles au déroulement de l'histoire (notamment les doubles pages 12 et 13). Vivement la suite quand même !

Nom série  A l'ombre de la croix  posté le 14/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais trouvé la lecture du premier volume assez fastidieuse : un scénario confus (mêlant histoires familiales et quête d’un mystérieux « noir »), des personnages difficilement reconnaissables d'une case à l'autre. Mais ce second opus est beaucoup mieux maîtrisé que le précédent, comme si en "éliminant" des personnages secondaires inutiles (Isabelle, Nicolas, véritable arlésienne de cette aventure, et d'autres encore...) l'intérêt de l'histoire rebondissait.
Sur fond de prise de Saint Jean d'Acre pendant les croisades, Ilaria Trondoli développe une chasse au Trésor menée par un mystérieux Luc de Ridefort, ancien templier.
Le principal atout de cette bd est sans nul doute le magnifique dessin, en couleurs directes. En outre, ce second volume bénéficie de plus de lumière que le tome précédent. Le moins bon réside sans doute dans le scénario qui nous fait penser au "Troisième Testament". La dessinatrice, étrangement, transforme physiquement son héros (Luc de Ridefort) dans ce volume, ce qui le rapproche de Conrad de Marbourg.
Une bonne histoire en deux volumes, à acheter si vous n'êtes pas encore rassasié de Templiers -, qui surfe sur la vague de l'héroïc-catholique. Auteur à suivre de près !!

Nom série  London  posté le 14/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Très littéraire ce premier opus. On passe du célèbre comte Dracula aux évocations du Docteur Jekill et de Mister Hyde pour arriver à Jack the Ripper, à jamais immortalisé par Alan Moore.
Contrairement à la critique précédente, je trouve les dessins assez réussis, et Wens recrée avec justesse les décors de la perfide Albion Victorienne. Bref, une atmosphère particulière se dégage de cette BD.
Ce qui m'inquiète plutôt, c'est que Wens n'a signé que des premiers opus de séries (voir la page de garde) ; et le dernier scénario de Rodolphe (Mister George) est retombé à plat au second volume.
Objectivement, cet opus possède des qualités indéniables au niveau du scénario ( on revisite les mythes de Jack l'éventreur et de Dracula) mais j'ai des doutes quant à l'aboutissement de cette histoire. Avis très mitigé.

Nom série  Simon Nian (Les aventures de)  posté le 13/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une véritable tornade, cette bd, rien ni personne n'y est épargné. Sous couvert d'humour, ce pastiche de Gil Jourdan de Tillieux est une critique féroce du monde de la bd et de l'édition. Des éditeurs (les frères Traknar), aux chasseurs de dédicaces ("vous pouvez me faire un dessin... c'est pour revendre... sur ebay"), aux collectionneurs prêts aux hold-up pour posséder un tirage de tête, jusqu'aux libraires ("deux albums pour le prix de trois"), bref une galerie de portraits très acide est présentée.
Mais ce qui ressort le plus du scénario c'est évidement le parallèle entre la gestion de Tintin par Moulinsart (car Nick Rodwell et Fanny Rémi n'y sont guère représentés à leurs avantages dans l'album) et celle du personnage Bibou.
Les allusions à peine dissimulées aux studios Hergé (avec Martin Braque alias Jacques Martin) m'étonnent du peu de réaction de Moulinsart sur cette BD. En effet, il ne faut pas oublier que récemment Marniquet a connu quelques déboires avec les ayant -droits de Jacobs...
Néanmoins, cet album est fort agréable à lire (et surtout à regarder) malgré un scénario parfois (euh... souvent) tiré par les cheveux et on s'attend à croiser Libellule ou Croûton au détour d'une page, tant on baigne dans l'univers de Tillieux. Un bel hommage à Maurice Tillieux, cette bd étant d'ailleurs préfacée par sa fille.

Nom série  Buck Danny  posté le 10/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet avis porte sur le tome 51 "Mystère en Antarctique" :

Après une cinquantième aventure fort décevante, c'est avec inquiétude que j'ai abordé ce nouvel opus. Et là, surprise, on retrouve un Bergèse bien inspiré dans ce scénario. En effet l'intrigue débute rapidement. Bien sûr, on retrouve un Sonny gaffeur, mais le plus surprenant reste ce personnage féminin, Cindy, qui semble faire de la figuration dans l'album (comme si Bergèse ne savait plus que faire de sa création). Bon, il reste toujours les imperfections propres à Bergèse : Tuckson toujours aussi mal dessiné, le "running gag" du chien qui commence à peser, le décor choisi (l'Antarctique) rappelle étrangement le mythique "NC 22654 ne répond plus"- mais après plus de 50 aventures, cela devient difficile de trouver des territoires vierges. Côté positif : Bergèse dessine toujours aussi bien les avions, les combats aériens et surtout, il m'a fait passer un agréable moment de lecture. En utilisant l'actualité militaire (le porte avion "Charles de Gaulle"), politique (l'écologie avec ces cousins de "Greenpeace", l'ONU), Bergèse s'en est plutôt bien sorti. Un petit bémol tout de même, avec le discours un peu naïf de Buck Danny sur "les victimes de toutes les guerres". Malgré une couverture ratée (un Buck Danny peu reconnaissable), j'ai été ravi, contrairement au précédent album, de retrouver mes héros d'enfance.

Nom série  Venus H.  posté le 10/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les auteurs de Jessica Blandy reviennent ici avec une histoire somme toute simple et dans l'air du temps : celle d'une call-girl que l'on jette dans les bras d'un juge intègre (ces nouveaux héros de la république) pour... vous le découvrirez plus tard mais cela n'est pas difficile à deviner.
Par rapport à leur série "Jessica Blandy", tout respire le luxe : palace avec vue sur l'arc de Triomphe, galerie d'art, décors, même les putes...
Le côté intello n'est pas oublié : du passage Jouffroy Verdeau (rempli de bouquinistes) aux références à Paul Morand et André Breton , notre héroïne est loin d'être la blonde écervelée de service.
Fidèle à ses habitudes, Renaud n'a pu s'empêcher de dessiner des scènes d'un érotisme certes soft, mais qui trouvent leur place dans le scénario.
J'ai d'ailleurs trouvé le trait très réussi dans cet album, peut être en raison des couleurs.
Mais il y a un petit quelque chose qui fait que je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire : sans doute la froideur des personnages et un scénario convenu.
Sans tomber dans l'histoire à l'eau de rose −comme le signale le quatrième de couverture− cette série −qui retracera la vie d'un membre de l'agence de call-girl− se laisse lire. Agréable mais sans plus.

Nom série  Marie des loups  posté le 10/06/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cet avis porte sur le tome 2 :

Autant le tome 1 de cette série était encourageant et ouvrait cette uchronie vers une histoire grandiose (les plaines enneigées d'une Sibérie imaginaire, un général rebelle à l'autorité impériale, fidèle à ses idéaux révolutionnaires et prêt à renverser le pouvoir, tel un Bernadotte de l'Empire), autant ce second (car je ne sais si pour moi il y aura un troisième) est navrant et verse vers la bouffonnerie !
On passe des grands espaces au quasi huis clos d'un théâtre, où se déroule le renversement de l'histoire, scène navrante et ridicule d'un complot abracadabrantesque.
A cela vient s'ajouter des dialogues bien creux et gratuits, comme "enculé... putain... salope... poufiasse... putain de sale pute...", bref, amis de la poésie bonjour.
En outre, je ne sais si l'intention y est mais l'héroïne, Marie, est de plus en plus laide au fil des pages et également de plus en plus ridicule et haïssable. A tel point, que je n'ai pas envie de connaître la suite. A éviter.

Nom série  The Birthday Riots  posté le 16/04/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pas du tout d'accord avec le précédent avis.
Cette bd, dont le sous titre "promesses et illusions" pourrait prendre comme autre titre "promesses et désillusions" tant le thème de la trahison envers soi, envers sa famille, est fort.

Derrière un dessin assez sobre voire austère, Nabiel Kanan dépeint une société (à travers Max Collins) qui a renié son passé.

Comment ne pas penser à tous ces soixante-huitards qui ont retourné leurs vestes et qui à présent vivent des bienfaits de la haute fonction publique – je les connais... – en occultant leur passé.

Cette merveilleuse BD est formidable, car à travers le personnage du père qui, pour assurer son avenir financier et familial, fait fi de ses idéaux ; et de la fille, rebelle à l'autorité. Qui ne s'est pas reconnu à son âge? (Nous avons été aussi bien rebelle que conformiste).

Nabiel Kanan décrit sans concession, dans cette bd, un portrait au vitriol, aussi bien de la famille, que de la société. Une belle réussite. Je conseille vivement l'achat de ce livre.

Nom série  Un Américain en Balade  posté le 20/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Difficile de commettre un nouveau livre après le formidable "Blankets", pourtant en nous présentant son "carnet de voyage" Graig Thompson nous offre une nouvelle bonne surprise. Pas facile la vie d'un dessinateur en tournée de promotion (pensez à nos amis en dédicace , chers bdphiles): entre les interviews, séances de dédicaces, la vie de Graig Thompson n'est pas de tout repos. Heureusement, il peut s'éloigner au Maroc où ses mésaventures nous font sourire. J'ai tout de même trouvé que le livre était souvent sombre : entre le mal du pays, son arthrite, son côté triste, on a peu l'occasion de se marrer, même aux dépends de l'auteur. On sympathise à ses petits malheurs, à ses amours contrariés.Reste aussi des moments drôles : au restaurant avec Lewis Trondheim, sa valise oubliée dans le train ; des moments d'émotions et de magnifiques pleines pages (celles consacrées à Hillevi, en particulier). Un livre plein de tendresse.
Avec un bémol : pourquoi de pas avoir gardé le titre original "Carnet de voyage", pour un titre ridicule "Un américain en balade" !

Nom série  L'Autre Laideur l'Autre Folie  posté le 20/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après "les clichés -Beyrouth 1990" les Humanoïdes Associés nous offrent un second chef d'oeuvre dans la collection "Tohu bohu". Cette BD s'inscrit entre le road movie et "sur la route de Madison" de Clint Easwood. J'ai acheté ce "roman graphique" d'après les formidables dessins (admirez les superbes ombres chinoises pages 59, 86, 32 ; et le beau visage d'Helen tout au long de l'ouvrage). La scène de l'attente dans la gare - pages 91 à 97 - m'a fait penser au début (toute proportion gardée) du film "Il était une fois dans l'ouest" et en BD, il fallait oser !. Mais c'est le découpage scénaristique qu'il faut saluer : le scénario est si bien construit que l'on regrette d'être déjà à la dernière page.
Un album sans scène racoleuse, sans violence, sans recours au fantastique. Nous sommes plongés dans les années 1940 d'une manière magistrale, par l'un des seuls média de l'époque, la radio ! Une histoire simple, des héros (non, plutôt des personnages) attachants et beaucoup d'émotion. Merci, Monsieur Malès.

Nom série  Anamorphose  posté le 14/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première fois que je lis une BD signée du prolixe Froideval et j'avoue ne pas avoir été trop déçu (j'avais en effet un a priori négatif sur cet auteur).
L'histoire est menée tambour battant, le scénario ne s'encombre pas de détails, et ne s'apitoie guère sur la psychologie des personnages : par exemple, l'héroïne, Stella, devient tour à tour serveuse, maîtresse de pirate, et superwoman, en l'espace de quelques pages ! Quel tour de force !
Le dessin de Francard est pas mal, surtout lorsqu'il trace les courbes avantageuses de notre héroïne galactique.
C'est plaisant, cela se lit vite et le suspens étant véritablement à son comble à la fin, j'achèterai sans aucun doute la suite. Une Bd distrayante, sans prétention et agréable à lire.

Nom série  De mal en pis  posté le 14/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Un pavé cette BD, mais est–ce encore une BD ? Très dense, la lecture m’a pris une bonne semaine pour tout apprécier, y compris les notes de bas de pages qui sont plus pour rappeler au français que nous sommes, certaines subtilités voire références de la langue anglo-saxonne.
Si le récit est long (600 pages tout de même), Alex Robinson a eu l’idée de le découper en chapitres, annoncés par un tableau des principaux personnages répondant à une question existentielle (qu’est ce vous voulez pour Noël ? par exemple).
L’histoire s’inscrit dans l’air du temps puisque l’on parle colocation (style "friends" mais en plus intelligent) de boulot, de rencontres, d’espoirs, d’échecs et de ruptures. Ruptures amoureuse (d’ailleurs le livre débute ainsi), rupture avec la société (Cf. le groupe de rockeurs-du-dessous).
Beaucoup de moments drôles (la logeuse est excellente !), d’émotion (le noël du professeur), de grâce (la scène du patinage), de doute (à travers Ed Velasquez).
Evidemment le monde du travail très présent, n’est pas épargné, en particulier celui de la BD et de l’édition, à travers Irving Flavor, dessinateur ô combien désagréable à la première approche. Tout au long de ces 600 pages, on s’attache à tous ces personnages gravitant autour de Sherman, l’étudiant-apprenti- écrivain-libraire : du dessinateur-raté à la logeuse-caporal chef, en passant par la journaliste-bordélique et l’intello-dragueur fou… bref une galerie de portraits parfaitement réussis.
Le génie de Robinson est d’avoir fait passer l’intrigue d’un personnage à un autre… sans que l’on se rende compte qu’au final, le héros n’est pas celui que l’on croit mais chut…. En outre l’épilogue est traité de façon magistrale et la nostalgie nous rattrape.
"De mal en pis", un roman graphique qui évidemment ravira les amateurs du genre mais qu’il faut absolument faire découvrir autour de vous …un régal, une claque aussi saisissante que ne l’était « Blankets » en début d’année.

Nom série  Elle ne pleure pas, elle chante  posté le 14/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La collection "Mirages" de Delcourt nous offre coup sur coup trois chefs- d'oeuvre, après "trois éclats blancs" et "la malle Sanderson", voici donc "elle ne pleure pas, elle chante", adapté d'un roman d'Amélie Sarn par un Corbeyran inattendu.
Parfaitement mis en image par Thierry Murat, cette BD est un concentré de sensibilité, de non-dit, de haine, et d'amour. Les décors d'ailleurs minimalistes (dans le style d'Emmanuel Guibert) rendent le récit encore plus poignant en concentrant l'histoire sur Laura et son père. Un découpage parfaitement maîtrisé illustre le drame de Laura, victime d'inceste pendant son enfance.
Un récit dur, très dur même, et on ne peut que saluer les auteurs d'avoir traiter ce sujet encore tabou sous forme de bande dessinée. Comme quoi, même en BD, les mauvais sentiments font de bons albums ! A découvrir d'urgence !

Nom série  Hauteville House  posté le 12/02/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une très bonne BD dans la collection "série B" de Delcourt. Le scénario de Duval est parfaitement huilé, et on retrouve un peu l'ambiance des "mystères de l'Ouest" avec ses gadgets, ses déguisements, sa modernité par rapport à l'époque, et ses services secrets. Aucun temps mort dans ce premier volume mené tambour battant. Les deux héros, Gavroche et Zelda sont très attachants même s'ils obéissent au sempiternel stéréotype "bel espion, divine garce".

Bref, de l'aventure, de l'espionnage, de l'action, des fusillades... que demander de plus à une BD ? Un coup de chapeau, en passant, à Carole Beau, pour les couleurs(admirez les pages 8,20...) et puis Zelda est belle (ah! La scène de changement de costume, page 32!)... On en redemande. Bravo aux auteurs.

Nom série  La légende d'Oregon Jo  posté le 25/01/2005 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Série bien documentée en particulier sur tout ce qui concerne les indiens.
Les dessins m'ont plu mais pourraient ne pas plaire à tout le monde. J'ai plus particulièrement été séduit par les couleurs.
Le scénario mêle habilement le destin particulier d'un personnage et de ses compagnons successifs et l'histoire de l'exploration de l'Ouest américain.
Enfin, les nombreux rebondissements de l'histoire rendent la lecture agréable.

Nom série  Monster  posté le 09/02/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Prenez un zeste de "XIII", un doigt du "fugitif"(la série TV) et du "Caméleon" (autre série TV), et vous obtenez "Monster", véritable thriller politique qui ne peut vous laisser indifférent. J'ai lu les 12 volumes ce week end et je suis encore sous le charme, pour ne pas dire encore sous le choc. A ceux qui comme moi ne sont pas fans de manga, je leur conseille cette bd fleuve, qui donne un sacré coup de vieux aux bd tels "XIII", ou autres avatars. Un must! Incontournable.
Bon, maintenant je vais à l'assaut des "20th century boys". Bonne lecture.

Nom série  L'Histoire de Siloë  posté le 01/01/2004 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellente série de science-fiction! Le scénario est très prenant, l'action savamment distillée nous tient en haleine tout au long des 70 pages, les dessins sont admirables (surtout dans le tome 2). En bref, un régal de bd dont on attend impatiemment la suite.

Nom série  La Compagnie des Glaces  posté le 24/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Décevant : des personnages à la mine figée, des cases incrustées maladroitement dans des grandes planches, quelques erreurs d'harmonies dans le dessin (voir la case du haut de la page 5 avec l'ensemble), tout ceci fait de cette superbe saga romanesque une piètre adaptation. En tant que fidèle lecteur de G.J.ARNAUD, je m'attendais à des décors plus grandioses, plus fournis que ceux dessinés dans des cases... vides ! Lien Rag semble bien pâlot et la sensualité (voire l'érotisme) de Floa Sandon est bien loin de celle décrite dans le roman. Bref un survol superficiel de l'oeuvre de G.J. ARNAUD; j'en conseille tout de même l'achat car il ne s'agit que d'un premier opus. Espérons que la suite soit plus en adéquation avec le roman !
A suivre...

Nom série  La Nuit de l'Inca  posté le 24/09/2003 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tome 1 :

Un petit chef- d'oeuvre, tant au niveau du graphisme que du scénario. Vehlmann m'avait déjà enchanté pour ses scénarii de Le Marquis d'Anaon, et cette nouvelle histoire est véritablement originale. Le dessin de Duchazeau est superbe, même si parfois on sent l'influence de Blain et de Sfar, bref de cette nouvelle école de la BD.
En tant qu'admirateur d'Hergé, je ne peux être que touché par l'allusion (peut-être involontaire, mais cela m'étonnerait beaucoup) faite au "Temple du soleil" avec cette éclipse (ou autre phénomène) interminable (puisque nous ne connaissons toujours pas l'origine de l'absence de soleil à la fin de ce premier volume). Les couleurs de l'album collent avec l'histoire, bref scénario, dessin et couleurs sont en parfaite harmonie. Au final, il s'agit d'un album plaisant, dépaysant et plein d'humour. J'en conseille vivement la lecture (et l'achat).

Tome 2 :

Vehlmann et Duchazeau confirment dans ce deuxième et dernier tome, tout le talent qu'ils avaient mis dans le premier volume. Même si l'atmosphère est plus dramatique içi, l'histoire est toujours aussi prenante et les couleurs magifiques. Un très joli conte. On retrouve le thème des mythes et superstitions que Velhmann a développé dans Le Marquis d'Anaon. Encore un bel album à l'actif de la collection "Poisson Pilote" de Dargaud.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 31 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque