Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3504 avis et 512 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Business is business  posté le 29/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'aurais du me régaler à la lecture de ce pamphlet dénonçant la corruption des milieux d'affaire avec le milieu politique. Cela n'a pas été vraiment le cas. L'humour est assez caustique et cela ne donne pas envie de rire au vu de l'actualité qui confirme chaque jour les dires des auteurs.

Récemment encore, un ministre du budget planquait son argent en Suisse avec la complicité du monde des affaires pour les bons services rendus aux multinationales pharmaceutiques. Pendant ce temps, on ne pardonnera rien aux petits contribuables. Triste France !

Cette bd ne fait que souligner que politique et argent font assez bon ménage sur fond de manipulation des médias. A noter que l'action se situe sous le mandat du président bling bling. Tous corrompus ? Il semblerait en tout cas au vu de cette oeuvre assez subtile qui dénonce les règles corrompues de notre monde.

Nom série  Fête des morts  posté le 28/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est clair qu'on ne peut que louer une oeuvre dont le thème est la lutte contre la pédophilie et le tourisme sexuel au Cambodge. Pourquoi pas une collaboration entre un flic français mal en point et la police locale ?

Pour le reste, j'ai eu l'impression qu'il succombait à son tour en tombant amoureux d'une gamine âgée de 15 ans. Du coup, j'ai ressenti un certain malaise même si tout à la fin, la morale parait sauve. C'est un sujet qui fait froid dans le dos.

Bon point pour un personnage principal assez authentique qui donne du crédit à ce récit glauque.

Nom série  Amour, passion et CX diesel  posté le 27/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est toujours un plaisir pour moi de découvrir les nouvelles oeuvres de mon auteur de bd d'humour préféré. Bref, ce titre ne déroge pas à la règle. Fabcaro transcrit un humour très fin que j'apprécie un peu comme ces comédies anglaises ou new-yorkaises.

Quand j'étais plus jeune, j'avais accroché sur le genre de série comme Dallas ou encore Santa Barbara. Je me rends compte avec le recul comme cela pouvait être stupide. L'auteur arrive à ridiculiser les enjeux purement matérialistes de ces familles qui se déchiraient pour notre plus grand plaisir. D'ailleurs, on ne voit jamais cette fameuse CX diesel, objet de tant de convoitises !

Juste un bémol pour dire que Brandon ressemble beaucoup trop à Bill et j'ai eu beaucoup de mal à savoir les distinguer. La surprise vient du fait que les auteurs font évoluer des personnages animaliers ce qui apporte une vraie touche moderne et comique.

Bref, ce titre m'a mis de bonne humeur pour la semaine. Il m'en faudrait un peu plus mais la rareté prédomine.

Nom série  Piège sur Zarkass  posté le 27/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Alors que Niourk et Oms en série m'avaient bien plu, j'avoue avoir moins préféré ce titre des oeuvres tirées de Stephan Wul, l'artificier de l'imaginaire à la française. En effet, ses romans sont aujourd'hui considérés comme des classiques dans le monde de la science-fiction française.

L'héroïne de ce titre fait beaucoup trop penser à Carmen Mac Callum. Normal car le dessinateur est le même. Certes, le caractère est légèrement différent mais la morphologie du personnage est identique. Le dessin m'a paru souvent assez flou et approximatif. On ne pourra pas admirer un flot de détails dans le décors par exemple.

L'odyssée dans cette jungle luxuriante m'est apparue comme interminable. Pour autant, j'avoue que petit à petit, l'intérêt est allé en grandissant car cela n'a pas été immédiat. Il est dommage d'avoir un flash-back sur la genèse de cette histoire vers la fin. Cette scène placée au début nous aurait permis une meilleure compréhension de l'histoire. Le langage petit nègre n'a pas vraiment aidé non plus. Et quelque fois, les dialogues volent très bas à la limite de la vulgarité. Non, je reprends : c'est vraiment vulgaire avec un humour scatologique.

Bref, le récit manque un peu d'être captivant la faute à un scénario plutôt mal conçu. Yann nous avait habitué à beaucoup mieux. Désolé de le dire aussi abruptement mais c'est ainsi. Point de complaisance dans mes avis.

Nom série  Le Bleu est une couleur chaude  posté le 24/02/2013 (dernière MAJ le 27/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
C'est incroyable que je sois passé à côté de ce roman graphique malgré toutes les bonnes critiques. Je pense qu'il s'agit d'un incontournable qui est presque passé inaperçu. J'ai été véritablement séduit par cette histoire d'amour qui traverse tous les préjugés. Cela a l'air tellement personnel qu'on se demande si l'auteure serait bien Emma.

J'ai rarement lu une bd aussi bien réalisée tout en douceur, en harmonie et avec une telle sensibilité jusque dans le graphisme. J'avais peur du bleu notamment du bleu marine, de cet océan où l'on peut se noyer. Cependant, le bleu est également une couleur chaude qui prend tout ce sens en lisant cette magnifique œuvre. J'ai eu la gorge nouée à la fin de cet album.

L'amour qu'elles ont éveillé a permis de continuer le chemin, et sans doute de faire comprendre à la société qu'on devait légaliser le mariage gay. C'est une grosse avancée sociale qui se justifie pleinement. Cette œuvre prend une autre dimension dans ce débat.

L'utilisation de la couleur bleue tout au long de l'album est franchement ingénieuse. Et pour un premier album, c'est un coup de maître ! Le talent à l'état pur, oui cela existe. Je suis heureux d'avoir découvert ce one-shot puissant et tendre à la fois. Note maximale car un sans faute !

Petit ajout :
Voilà que je vois que mon dernier 5 étoiles a été repris par un film qui s’est vu décerné la palme d’or lors du Festival de Cannes 2013 par mon réalisateur préféré qui était président du jury à savoir Steven Spielberg. Je me disais bien qu’il y avait de la matière pour un faire un très bon film. C’est un pied de nez magistral à ceux qui manifestent actuellement contre une loi qui donne des droits aux couples de personnes de même sexe qui s’aiment. J’en suis heureux car cela va faire parler de cette bd qui était passée un peu inaperçu et que j’ai découvert récemment par hasard. Pour ma part, cela faisait des années que je n’avais plus qualifié une œuvre culte. Pour une fois, j’ai eu du flair. Et je ne suis pas visiblement le seul. Le film aurait fait l’unanimité. Il convient maintenant de faire découvrir la bd.

Note Dessin: 4.5/5 - Note scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.5/5




Nom série  Chasseurs de scoops  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les paparazzi n'ont pas bonne réputation depuis la mort de Lady Di. Et pourtant, ils se définissent comme des journalistes à l'affut parce qu'ils ont la rage du scoop et le virus de l'actu. Derrière ces clichés vendus à prix d'or, et qui eurent un retentissement scandaleux parfois même dans le monde entier, se cachent souvent des anecdotes savoureuses et rocambolesques ! Bref, on va découvrir l'histoire vraie des photos qui ont secoué la Vème République.

Les deux célèbres reporters-photographes, à savoir Pascal Rostain et Bruno Mouron, semblent vouloir nous donner une autre image de cette profession comme pour la réhabiliter aux yeux du public avide de photos de Paris Match. Ce sont les auteurs de quelques unes des photos les plus étonnantes et détonnantes de ces dernières années: Cécilia et Richard Attias, Mazarine, la fille cachée de Mitterrand, Sarkozy et Anne Fulda, Poutine servant le thé à Bush, le mariage de Sarkozy et Carla Bruni, Chirac et Bernadette sous le soleil de l'Ile Maurice...

J'avoue que malgré cette propagande qui sert leur chapelle, j'ai bien aimé l'histoire de ces clichés. J'avoue avoir pris plaisir à découvrir les coulisses de ce métier parfois à risques entre planques et indics. Belle idée également que d’avoir inséré à la fin de chacune des histoires la photo en question.

En conclusion, Chasseurs de scoops nous permettra de poser un autre regard sur le milieu des paparazzis ou plus joliment dit des reporters photos.

Nom série  Le Suicide de la Déesse  posté le 24/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'auteur était un parfait inconnu pour moi. C'est un québécois qui a un indéniable talent non pas dans le dessin où on pardonnera les quelques maladresses mais dans la constitution d'un scénario qui va se révéler assez passionnant par les thèmes traités.

Ainsi, un devoir collectif rendu par une bande de 5 jeunes va avoir une influence considérable sur le monde. Pourtant, le devoir avait eu une note à peine passable. On se rend compte que les notes ne sont pas constitutives de la portée d'une oeuvre. Il y a incontestablement de la recherche dans ce travail et une certaine profondeur. Le suicide de la déesse pose des questions fondamentales: l’homme faisant partie de la nature, est-il dans l’ordre des choses qu’il détruise son environnement ?

Cinquante ans plus tard, dans un monde transformé par les cataclysmes naturels, la pollution et les ravages provoqués par l’humain, Le Suicide de la Déesse diffusé sur le web, est devenu la bible d’une nouvelle secte, les Suicidistes. Ceux-ci aident la Déesse à accomplir son destin en détruisant la nature, en exterminant des espèces animales et en organisant des suicides de groupes. Bouleversés par les effets inattendus de cette oeuvre de jeunesse, les anciens étudiants se retrouveront pour savoir qui est à l’origine de la diffusion du Suicide de la Déesse. Auront-ils leur réponse ?

Nom série  Midgard  posté le 22/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Midgard est une série réellement originale. J'ai été agréablement surpris par le concept d'avoir le choix de la lecture de l'une ou de l'autre histoire avec le point de rencontre au milieu. En feuilletant la bd auparavant, j'avais pensé à une erreur provenant de l'édition comme on peut en rencontrer malheureusement et de plus en plus souvent ce qui témoigne d'une sérieuse baisse de qualité allant pourtant avec une hausse du prix de la bd ce qui n'est pas antinomique.

J'avoue avoir nettement préféré le récit avec les viking que celui avec les aliens. En effet, le récit avec les aliens est plutôt assez gentillet comparé à celui des viking qui commence par la pure violence des massacres lors des pillages des côtes. Par la suite, cela va s'adoucir un peu. J'ai tout de mêle des craintes que cela ne tourne à une aventure à la franche rigolade comme l'a été la quête de Lanfeust. Et puis, le mélange viking et extraterrestre fait incontestablement penser à l'enfant des étoiles qu'a été Thorgal.

Le second tome est construit de manière un peu plus conventionnelle. Il y a beaucoup moins de pages et malheureusement pas de colorisation à l'exception des trois premières pages. Cela promet d'être une longue aventure d'où je ne conseille pas immédiatement l'achat. Il faut voir comment évolue cette série qui ne manque cependant pas d'atouts.

Nom série  Sherlock Holmes et les vampires de Londres  posté le 21/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la lecture de Sherlock Holmes et le Necronomicon, j'ai abordé cette lecture du même auteur sans savoir qu'il fallait d'abord commencer par celui-ci. Bref, le risque des séries dérivées est véritablement de perdre le lecteur dans un dédale. La notoriété de cette série n'atteint pas ce que les Thorgal peuvent se permettre.

Je serai néanmoins indulgent car j'aime bien les vampires. J'ai l'impression également de retrouver un Sherlock Holmes proche de l'image des récents films avec l'excellent Robert Downey Jr.

Le scénario de Sylvain Cordurié comporte les ingrédients d’une captivante aventure du mythique Sherlock Holmes avec, en supplément, une dose de surnaturel, de l’action et du mystère. Le second tome va apporter une fin assez surprenante. Bref, l'originalité sera de mise avec un autre regard sans doute sur les vampires.

Nom série  Magasin Sexuel  posté le 21/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas le lecteur fan de Turf ce qui m'a visiblement protégé d'une déception. Ce titre n'a pas réussi à combler toutes les attentes. Il faut dire qu'on s'attendait à quelque chose de sans doute plus irrévérencieux et moins gentillet. Le titre est parfois trompeur. Point de scène de débauche mais de la poésie fantaisiste.

Pour ma part, j'ai bien aimé les dessins et les couleurs. C'est graphiquement plutôt réussi avec cette pointe de délicatesse. Il est dommage que Le scénario soit si classique : l'anticonformiste délurée qui débarque dans un village reculé pour faire commerce d'objets sexuels. Les personnages sont si caricaturaux. On aurait aimé une compensation par une avalanche d'humour.

Cependant, je dois bien avouer que les personnages de Raymond Orloff et de la belle Amandine n'en demeurent pas moins attachants. Le second tome va réserver bien des surprises...

Nom série  Cézembre  posté le 20/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cézembre est une île côtière située en baie de Saint-Malo. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle fut largement fortifiée par les Allemands et résista en août 1944 aux troupes américaines lors de la libération de Saint-Malo. Elle subit pendant plus de 3 semaines un bombardement intensif, tant aérien, maritime que terrestre, dont l'île garde encore les stigmates aujourd'hui. La ville ne sera pas non plus épargnée puisqu'elle sera détruire à 80%. C'est cette histoire ainsi que la résistance des habitants de Saint-Malo qui nous est contée.

J'avoue avoir beaucoup aimé le premier tome de ce diptyque qui renoue avec les belles histoires de la collection "Aire Libre". Il y a 70 pages qui vont nous faire vivre une véritable aventure au travers de la quête de personnages tantôt résistants, tantôt collaborateurs. On apprend beaucoup de choses sur ce passage un peu méconnu de la Seconde Guerre Mondiale.

J'ai également beaucoup apprécié ce dessin coloré où fourmillent les détails pour rendre les scènes réalistes. Le dessinateur de Golden City s'est lancé en solo dans un projet très abouti. On est réellement conquis par l'histoire de ces jeunes gens ainsi que par les décors bretons. Il a su donner à la ville de Saint-Malo un véritable premier rôle sans se perdre dans le classicisme du genre. Une réussite pour moi qui va au-delà de la moyenne.

Nom série  Les Enquêtes insolites des maîtres de l'étrange  posté le 20/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le concept est certes intéressant : un mystère lié à un meurtre, la police traditionnelle qui patine et une enquête parallèle menée par un cercle de passionnés de choses étranges dans la France de la belle époque.

Il est dommage que cela devienne une oeuvre trop lisse. Il manque certainement de la maturité pour toucher un public plus adulte. Un autre genre d'Adèle Blanc-Sec ou Aspic Détectives de l'étrange.

Bref, l'auteur semble renouer avec les feuilletons policiers d'antan. Cela manque un peu d'originalité. La lecture reste toute de même très agréable.

Nom série  Snack, avec surgelés de qualité  posté le 18/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dans ce recueil, il est notamment question : d'un extraterrestre qui se déguise en lapin et fait fantasmer une poignée de chasseurs, d'un train fantôme dont l'effet est garanti car ses pensionnaires sont d'une nature particulière, d'un boucher excessivement jaloux qui emploie volontiers ses couteaux quand ses clients regardent un peu trop son épouse…

J'avoue que j'aime bien les saucisses mais celle-ci a eu du mal à passer. L'humour me semble trop trash, trop lourd c'est à dire sans aucune subtilité. Ces 20 histoires courtes manient une certaine forme d'humour noir. A réserver aux amateurs qui apprécieront ce surgelé avec régal.

Nom série  Nakara  posté le 08/05/2013 (dernière MAJ le 13/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nakara commence comme une simple chasse aux sorcières avec un ordre religieux spécialisé en la matière. Il envoie son meilleur guerrier mais ce dernier va se laisser séduire par la belle sorcière. La suite va encore nous réserver de beaux retournements de situation.

J'ai bien aimé le récit car il mêle des visions d'un futur apocalyptique. La fin du premier tome va nous faire poser des questions quant à l'époque où se situe cette histoire. Bref, il y a un mystère qui sera vraisemblablement levé dans le second tome.

Il est vrai que la trame du récit demeure assez classique mais les ingrédients font que c'est plutôt une lecture agréable qu'on a envie de suivre jusqu'au bout. Le style de Pierre Boisserie me convient parfaitement. A noter également que les couvertures sont magnifiques. Les décors et les personnages sont réalistes.

Bref, après un premier tome prometteur, nous avons droit à un second chapitre qui nous livre certains secrets qu'on avait toutefois devinés. Il est question d'une sorte d'expérience temporelle. Il est dommage que la couverture révèle tout de suite le grand secret. J'ai l'impression que la suite va se limiter à un combat entre notre héros et l'ordre. Par ailleurs, les invraisemblances se multiplient comme cette fille qui devient une belle femme en quelques jours. On ne mesure pas encore tous les enjeux qui interviendront dans le troisième et dernier tome.

Nom série  Le Bois des Vierges  posté le 22/05/2009 (dernière MAJ le 12/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai attendu que cette série soit rééditée par Delcourt pour acquérir le premier numéro, les éditions Robert Laffont qui produisaient ce titre ayant subitement arrêté la publication de bd. Bien m'en a pris car nous avons droit à un cahier de 8 pages offert avec un entretien et des croquis.

Ce bois des Vierges est tout simplement génial ! On ne présente plus le scénariste Jean Dufaux qui est parmi mes préférés. Le vrai coup d'éclat vient de Béatrice Tillier qui n'était connue que pour une seule série à savoir Fée et tendres Automates. Les lecteurs avaient déjà repéré un talent exceptionnel au niveau du dessin. Mais là, elle se surclasse véritablement dans un style ultra-réaliste. Un dessin stylé au service d'un bon scénario: c'est le duo gagnant !

Ce premier volet jette les bases d'une histoire intéressante dans un monde où les humains combattent des loups "humanisés" dans une époque ressemblant à la Renaissance. Nous ne sommes pas pour autant dans un conte animalier mais dans une véritable fresque guerrière.
J'aime les histoires qui se servent des animaux pour les faire ressembler à des humains. On peut également exploiter des thèmes sur la monstruosité de l'homme et non de l'animal. Bref, les auteurs se sont arrangés pour que cela soit crédible. La virtuosité vient sans doute de là.

Gageons que nous avons là l'une des meilleures réussites du genre. Si le niveau se maintient à cette hauteur, nul doute que cette série sera culte. Eh bien, c'est réussi ! Le second tome parvient à aller encore plus loin que le premier en intégrant tout un imaginaire sorti des contes ou devrais-je dire de nos pires cauchemars à l'image de ces dames harpies qui hantent le bois des Vierges. On arrive également à comprendre pourquoi l'héroïne Aube à une telle aversion pour ce qui est recouvert de poils. Il y a une véritable innovation dans le traitement de cette histoire, c'est ce qui est d'ailleurs remarquable. Et puis, chaque case est d'une rare beauté.

Le troisième tome vient mettre un terme à cette histoire qui aurait pu encore s'étirer. J'apprécie cependant que les bonnes choses aient une fin digne. La qualité sera toujours au rendez-vous avec des décors d'une luxuriance parfaite. Le personnage de Aube va encore évoluer pour nous réserver encore de bonnes surprises. Les passions seront au maximum.

En conclusion, j'avoue avoir succombé au charme de cet univers fantasmagorique original entre poils et peaux. C'est mâture dans le scénario et magnifique dans le dessin. Une grande oeuvre romantique et baroque par excellence.

Note Dessin: 4.5/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4.25/5

Nom série  Long John Silver  posté le 08/06/2007 (dernière MAJ le 12/05/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est incontestablement une série qui surfe sur la vague des films de flibustiers genre Pirates des Caraïbes qui a d'ailleurs réhabilité le genre pour notre plus grand plaisir. Que dire sur cette série en particulier initié par deux auteurs de talent ?

Les couleurs aux tons plutôt sombres sont particulièrement réussies pour créer un univers malsain particulièrement accrocheur: complot et mutinerie, sang et piraterie, appât de l'or ou fuite en avant. Les couvertures sont toutes les quatre superbes. Les dessins sont réellement maîtrisés notamment dans les décors et costumes. La beauté des planches ne peut que me faire chavirer tel un navire au milieu de l'Océan.

Intéressante idée que celle de redonner vie à ce célèbre pirate de la littérature. Nous retrouvons au détour d’une taverne dans les faubourgs de Bristol ce personnage au grand charisme qui partage la vedette avec une Lady Hastings aux mœurs disons pas très convenables.

Si le premier tome posait les bases d'un scénario solide, ce deuxième chapitre dépasse toutes mes espérances. En effet, les protagonistes nous entraîne en pleine mer où la tension psychologique est à son comble dans la confrontation entre le légendaire Long John Silver et le capitaine Edward Hastings. J'ai adoré la lecture de ce chapitre car on ressent beaucoup de palpitation à un huit-clos de tonnerre!

Le troisième tome nous entraîne dans les méandres d'un fleuve géant où le Neptune navigue en quête de la cité d'or. La folie n'est pas très loin. La tension est véritablement à son comble. Certains mystères vont être levés. D'autres attendront le dernier tome.

Et enfin, ce quatrième tome qui se faisait attendre et qui met un point final à cette grande aventure au sein même de la cité de Guyanacapac. Vivian et Silver sont des personnages qui sont certes charismatiques mais inoubliables. L'aventure devient éprouvante. On ne lâche pas le morceau. Les dessins sont toujours à un excellent niveau. La dernière phrase sur la toute dernière case résonne encore en moi. Bref, ce fut exceptionnel !

Cette nouvelle collaboration entre Dorison et Lauffray est absolument immanquable pour tout amateur de piraterie et d’aventures exotiques. Souquez ferme, moussaillon ! Sortez la grande voile et direction chez le libraire où un trésor de plaisir vous attend !

Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.5/5

Nom série  Mafia Tabloïds  posté le 11/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mafia Tabloïds nous raconte l'histoire vraie du combat d'un journaliste contre la mafia en Sicile.

Il le paiera au prix de sa vie dans une exécution particulièrement atroce. On se rend compte de la corruption entre les politiques et les mafieux sur fond de loi du silence. Il fallait être particulièrement courageux pour dénoncer l'inacceptable dans les années 70.

Cette bd sera utile pour le témoignage méconnu de la dénonciation d'une société corrompue. C'est un état des lieux déplorable mais la morale sera sauve à la fin.

Nom série  Les Caves du CAC 40  posté le 11/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après Robert Parker : les sept péchés capiteux, les auteurs Benoist Simmat et Philippe Bercovici réitèrent avec les caves du Cac 40. François Pinault, Bernard Arnault et Martin Bouygues seront les héros de cette bd qui montre comment les milliardaires français se sont emparés des plus beaux vignobles pour entrer directement dans le monde du luxe et redorer leurs blasons.

En effet, il y a une belle rentabilité pour les plus grands crûs. L'humour est présent ce qui fait que les rois de la finance sont rendus plutôt attachants. Cependant, les auteurs dénoncent avec subtilité les dérives du capitalisme libéral. Le monde des vins réserve bien des surprises !

Nom série  Les Colocataires  posté le 11/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est le genre d'histoire que j'aime bien lire sur un mode purement urbain dans le genre chronique sociale. Trois jeunes colocataires doivent trouver un quatrième et pour le coup, je dois dire qu'ils ont tiré le gros lot ! On ne va pas s'ennuyer une seconde. Cela se lit assez agréablement. On se croirait dans l'auberge espagnole.

Je découvre pour ma part un Sylvain Runberg dans un genre auquel on ne l'attendait pas. C'était à ses débuts avant la fameuse série Orbital qui l'a fait connaître du grand public. Le talent explose avec des dialogues plutôt intéressants sur des thématiques très actuelles. Au final, c'est une trilogie fraîche et sympa.

Nom série  Moïse, enfant sauvage  posté le 11/05/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une nouvelle version de Moïse assez moderne et plutôt trash. Ainsi, le petit Moïse est recueilli par des gens du voyage qui le retrouvent dans un cageot sous un échangeur d'autoroute. Cependant, ce Moïse là est plutôt un sale gamin qui ne va attirer que les ennuis et non pas le prophète attendu. Parents, abstenez vous d'une telle lecture car cela ne donnera pas envie d'adopter des enfants ! Notre "héros" n'inspirera pas la sympathie.

L'auteur va pousser le vice plus loin. On devine que les actes de cet enfant seront plus que criminels, à savoir terroristes à l'ombre des tours jumelles qui se dessinent dans le décor. Moïse est en effet approché par une espèce de religieux islamiste, qui insidieusement parvient à le convaincre que sa révolte peut avoir une issue...

J'ai bien aimé toute cette audace. C'est dessiné dans un noir et blanc sans concession. En effet, la lecture nous laissera sur un sentiment amer. Une bd qui dérange n'est pas pour me déplaire. Sombre comme le désespoir des exclus.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 176 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque