Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1577 avis et 341 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Ile Bourbon 1730  posté le 04/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour ceux qui, comme moi, aiment bien les histoires de piraterie, ils seront comblés !

Ce pavé de presque 300 pages est une mine d’informations sur une des pages les plus méconnues de la flibusterie. La fin de la piraterie est un sujet peu (pas ?) traité en bd et pourtant bigrement intéressant. L’album se veut donc didactique (j’y ai appris plein de choses). Appollo fournit là un bien beau travail historique sur son île. Et c’est là que réside la force de ce one shot : intégrer des éléments véridiques à un récit de fiction sans rien appesantir. En toute fin d’album, quelques notes historiques viennent compléter ce récit fort instructif et intéressant. Un bonus plutôt bienvenu.

Le dessin de Trondheim ravira son public. Je le trouve un peu chargé par moment mais il est bien en phase avec le récit.

A lire !

Nom série  Les Naufragés  posté le 03/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cauvin, c’est entre autre le scénariste de 52 albums de Les Tuniques Bleues, de 40 Sammy, de 31 Les Femmes en blanc, de 26 L'Agent 212, de 25 Pierre Tombal, de 23 Cédric, de 21 Cupidon et de 15 Les Psy. Bref, sans trop m’avancer, il s’agit certainement de l’auteur le plus prolifique des éditions Dupuis.

Mais comme le dit si bien l’adage, "quantité ne rime pas toujours avec qualité". Pourtant, Cauvin est aussi capable de bonnes surprises. Mais pour cela, il faut remonter loin dans le temps (avant ma naissance, c’est dire !). Dans sa prime jeunesse, Cauvin a scénarisé un petit bijou de drôlerie mis en images par Claire Brétécher. "Les Naufragés", paru initialement dans le magasine Spirou puis édité en album par Glénat, est un concentré d’humour intemporel qui mélange avec bonheur dialogues drolatiques et clins d’œil un peu bateau. Sous forme de courts récits, on suit les (més)aventures d’un mousse un peu gauche (ou "mal à droit") qui provoque l’ire de son commandant. La chute est (presque) à chaque fois bien trouvée pour le plus grand plaisir de mes zygomatiques.

Bref, une belle découverte qui mériterait assurément une réédition.

Nom série  Mulot Mulot 7  posté le 03/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bien que clairement destiné à un (très) jeune public, je doute que celui-ci assimile le jeu de mot du titre. Il est question d’une petite souris qui doit accomplir une (périlleuse) mission la nuit tombée . . .

C’est un album sympa composé d’une succession de vignettes muettes mises en images par l’éclectique et talentueux Arnaud Quéré. Un grief cependant : si le thème développé est bien adapté aux petits bouts, il est un peu trop tiré en longueur. Bref, un joli petit récit qui aurait gagné en intensité s’il avait été développé sur moins de pages. Reste les beaux dessins d’Arnaud Quéré très colorés.

J’ai peut-être la dent dure, mais je trouve que la collection "les petits chats carrés" recèle des titres plus originaux.

A noter que je n’ai volontairement pas inséré de planche dans la galerie car la seule de trouvée (sur bdnet) dévoile la chute de l’histoire.

Nom série  Testar le robot  posté le 03/06/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cet album est une curiosité où on retrouve un Bercovici bien loin de ses Femmes en blanc. On le sent alors plus inspiré avec son trait brouillon qui fourmille de détails, contrairement à son trait actuel plus consensuel et aseptisé.

L’histoire en elle-même n’est pas transcendante et satisfera le lecteur peu exigeant qui désire passer un petit moment de détente sans prise de tête. On y retrouve un petit air de ressemblance avec certaines aventures d’ Achille Talon. L’esprit y est en effet un peu semblable (jeux de mots bidons, ...), la qualité en moins. Le récit se suit sans ennui mais se résume à une course-poursuite. Quelques explications supplémentaires auraient été les bienvenues. Qui a envoyé Tristar chez le professeur Duralex ? Pourquoi le professeur a-t-il été enlevé ? Mais, finalement, cela n’a pas vraiment d’importance . . .

Détail amusant, les aventures de Testar le robot ont été initialement publiées dans le magasine "Gomme" et dessinées par Monzon puis entièrement redessinées par Bercovici pour la présente édition.

Nom série  Last Bullets  posté le 28/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette bd ne plaira pas à tout le monde comme en attestent les avis de mes prédécesseurs.

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Le graphisme très particulier m’a interpellé et le 4ème de couverture a fini par me convaincre de me plonger dans ce one shot. Et la satisfaction est au rendez-vous. Le scénario est complètement farfelu de prime abord mais finalement bien canalisé comme en atteste une seconde lecture. Les auteurs proposent un western classique (guerre de sécession, recherche d’un trésor) qui bascule bien vite dans le fantastique avec l’incursion du petit peuple chez les "gens de boue". Ce mélange d’univers a priori diamétralement opposés et inédits (à ma connaissance) fonctionne bien. Une vraie réussite !

Le dessin très brouillon donne un style à part qui m’a séduit. Les couleurs directes à l'aquarelle (j’imagine ?) ajoutent un plus indéniable à l’ambiance crasseuse et pluvieuse du bayou . . . Une petite claque visuelle.

Bref, un pari osé, un pari risqué mais un pari réussi me concernant !

Nom série  L'Ile sans Sourire  posté le 28/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’aurais dû me méfier mais le rendu des planches à fini par me faire craquer (encore une fois !).

Tout comme avec Les libérateurs, je suis resté sur ma faim avec ce one shot trop condensé où si peu est dit. Beaucoup de mystère plane sur cette île de pêcheurs et quasi rien n’est dévoilé. De quoi frustrer le commun des lecteurs dont je fais partie. Alors oui, une suite serait la bienvenue mais, en l’état, cet album est totalement dispensable à l’achat et à la lecture. Un album sans intérêt. Décidément, Enrique Fernendez devrait se cantonner à ce qu’il sait si bien faire (dessiner) et laisser les professionnels écrire ses scénarios.

Bref, un achat "compulsif" que je regrette.

Nom série  La Sainte Trinité (fantaisie religieuse)  posté le 28/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
ARGL ! Vraiment déçu pour le coup !

Pourtant, l’idée de confronter différentes doctrines est alléchante même si pas tout à fait nouvelle. On y retrouve des joutes verbales bien senties mais l’absence de structuration du récit couplée à une fin qui n’en est pas une laisse un goût d’amertume. Tout comme Ems, j’aurais aimé que le récit aille plus loin dans sa démarche. Mais rien de tout cela, on a juste quelques répliques incisives non cadrées. Dommage car le graphisme très énergique et les couleurs monochromes sont du plus bel effet.

Enfin, le prix élitiste en regard du contenu finit par me convaincre que son achat est des plus dispensables.

Nom série  Mâle de mer  posté le 11/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Par delà la déception de ma lecture, je n’ai pas réussi à me lover dans ce récit.

Cette phrase résume mon impression globale et copie aussi le phrasé employé par Laëtitia Villemin. Certes, un tel vocabulaire fait chic mais j’avoue m’y perdre. J’ai vraiment eu du mal à m’accrocher à la grosse première moitié de l’album. La redondance de certains mots ("par delà le vert de ses yeux", "se lover") saoule vraiment. Bref, la narration en devient rapidement absconse.

Heureusement, la suite devient plus docile avec l’apparition de bulles. On se dit qu’on commence à comprendre quelque chose... enfin ! Mais le final est bien maigre et ne suffit pas à me rassasier. Il me faudrait reprendre l’album depuis le début pour mieux saisir les subtilités du récit. Mais je n’en ai pas le courage et j’ai d’autres bds qui attendent sagement d’être lues.

Côté dessins, Sorel assure. Le noir et blanc lui va aussi bien.

Décevant.

Nom série  Chemins de Fer  posté le 07/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle découverte que voici !

Cyrille est un auteur à suivre, je l’ai déjà dit (voir mon avis sur A la lettre près). J’apprécie son graphisme qui reste au stade de crayonnés poussés. Il a su développer un style bien à lui qui se démarque des productions de masse. Le découpage est un peu déconcertant de prime abord mais une seconde lecture révèle tout le talent de l’auteur. En effet, il passe d’une séquence à l’autre sans aucune transition. Pourtant, le fil conducteur est bien présent (cette fameuse malle) et l’imbrication des séquences les unes avec les autres finissent par y trouver un sens. Déroutant, je vous le disais. Mais une fois ce style narratif assimilé, on savoure pleinement ce récit, à la fois drôle, ironique et absurde. Bref, un mélange des genres plutôt réussi.

Petit bémol : son prix, sans nul doute justifié par la qualité de l’objet mais qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Dommage, . . .

Nom série  A la lettre près  posté le 07/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ayant acheté cette bd dès sa sortie, c’est seulement maintenant que je la lis. Sans pouvoir situer l’auteur, je reconnais dans ses dessins un petit air familier. Un rapide coup d’œil sur BDT et je me rends compte qu’il a réalisé Chemins de Fer que j’ai lu récemment (et que j’ai bien apprécié). Comme quoi, quand un style plait . . .

Avec cet album, Cyrille Pomès matérialise une idée qui m’a longtemps travaillé. Et si, pour une fois, le récit débutait par sa fin et se terminait par son commencement ? Idée à la fois saugrenue, loufoque et séduisante mais pas facile à mettre en œuvre. Cyrille l’a concrétisé avec brio ! J’apprécie beaucoup sa narration sous forme de courts chapitres et ses dialogues acidulés. Il arrive à insuffler une atmosphère très particulière qui se retrouve un peu d’ailleurs dans Chemins de Fer. Cet album retrace le parcours d’un homme qui a couché sur papier ses idéaux étant ado. Cette lettre refait surface 23 ans après. C’est l’occasion pour lui de faire le bilan de sa vie, tant sentimentale que professionnelle. Un récit réfléchit et superbement mis en images. Une réussite.

Alors oui, pour ces raisons, cet album est culte à mes yeux. Un auteur à suivre de près . . .

Nom série  Rosco le Rouge  posté le 18/10/2004 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un poil déçu par Rosco le Rouge.
En effet, je m’attendais à une bd plus décalée avec un humour plus incisif. On se trouve devant un récit manquant de relief avec des pirates ayant l’air méchant sans l’être vraiment.
Reste un dessin vraiment sympa au style bien affirmé.
Malgré ses faiblesses, l’histoire se laisse suivre sans ennui.
C’est donc une bd difficile à noter.
Ni franchement bonne, ni franchement mauvaise, juste "pas mal" en fait.

MAJ du 06/05/2009
J’avais lu le tome 1 en son temps qui m’avait laissé alors sur un avis plutôt mitigé. Je viens de reprendre l’entièreté de la série (c’est juste 3 tomes, nous sommes d’accord) et vous livre sans plus tarder mes impressions plus globales.

Le sentiment que m’a laissé Rosco à sa lecture est assez similaire à celui de Spoogue. Je pourrais presque faire un copier-coller de mon avis sur Spoogue tant mon ressenti sur ces deux série est le même. Curieusement, j’ai bien mieux apprécié ma relecture du premier opus. Ces flibustiers sont attachants et leurs aventures peu conventionnelles. Une histoire pleine de trouvailles et de fraîcheur qui ne demande qu’à poursuivre son petit bonhomme de chemin dans le second tome. Mais ô surprise, ô déception, moi qui pensais y trouver une suite des premières aventures, je constate que la direction prise par ce tome est totalement autre. Exit le tome 1. On repart dans de nouvelles aventures où il est question de morts-vivants, d’aristo déchu et de belle esseulée. Même si l’humour particulier est toujours présent, cet album est plus creux. Il se passe moins de choses et les événements sont assez prévisibles. Rebelote pour le troisième opus. On laisse la situation du tome 2 en suspend et on repart vers de nouvelles péripéties qui m’ont assez ennuyées pour tout dire. Bref, seul le tome un vaut le détour et peut se suffire à lui même. Quant aux autres, ils n’apportent rien de plus à la série si ce n’est une impression d’essoufflement.

Cette volonté d’amplifier l’histoire dans l’Histoire, où finalement l’histoire d’un album prend le pas sur le récit sous-tendu, est un choix. Toutefois, il ne me convient pas car cela ressemble à un bon délire mal canalisé qui nous laisse sur notre faim. Restent un style graphique auquel j’adhère totalement, des dialogues biens décalés et des personnages bien campés. Le récit manque juste de structure et de balises. Dommage, vraiment dommage . . .

Nom série  Les Récits - Le diable  posté le 06/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les avis de mes prédécesseurs me rassurent. Je ne suis donc pas le seul à ne pas avoir su capturer l’essence de certains des récits proposés.

Ce recueil propose un kaléidoscope de styles graphiques qui va de pair avec le style narratif très diversifié. En filigrane, un texte de Gallié en guise de fil conducteur pour passer d’une histoire à l’autre illustré par des dessins de Sorel. Si les récits scénarisés par Mosdi me sont restés hermétiques, les autres m’ont paru soit trop simplistes, soit trop naïfs. L’ensemble tient tout de même la route même si le poids des ans se fait déjà sentir (1993 quand même). Mais mon impression reste mitigée.

Bof, sans plus.

Nom série  Saint-Germain, puis rouler vers l'Ouest  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai acheté cet album quasi les yeux fermés, tant j’ai apprécié les œuvres précédentes de Bruno (Trois éclats blancs et Une après-midi d'été).

Graphiquement, je suis toujours autant sous le charme du trait de Bruno, à mi-chemin entre celui de Pratt et de Cosey. Au départ de Paris, les paysages vont se succéder pour aboutir en Bretagne (décidément, une région chère à Bruno !). Les planches sont très belles, une vraie réussite de ce côté. Par contre, l’histoire a été une déception. Sans doute en attendais-je trop ? Toujours est-il que j’ai trouvé ce récit trop léger, voire superficiel. Je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage d’Alexis, un saxophoniste qui fait un peu trop la bringue avec ses potes (d’où la raison du départ de sa Mary). Pour retrouver sa belle, Alexis prend sa 203 et, en chemin, il rencontrera plusieurs autres "Mary". Ces rencontres me paraissent trop artificielles et sans intérêts si ce n’est pour allonger le récit de quelques pages encore. Le final aurait pu réserver quelques surprises. Même pas. Décidément, soit j’en attendais trop, soit je suis passé à côté . . .

Bref, un road movie sans saveurs.

Nom série  Le Fils de l'Ogre  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m’interroge encore sur les raisons du choix du titre. Mais à part cela, j’ai trouvé le récit pas trop mal.

Comme d’autres, je me serais attendu à mieux. L’histoire souffre d’un déséquilibre dans sa construction avec une trop grande importance accordée à l’enfance de Benoît alors que son ascension comme guerrier implacable est (trop) rapidement esquissée. Heureusement, le final a la particularité de prendre le lecteur à contre-pied et de donner un regain d’intérêt à ce conte moyenâgeux. A souligner le trait au lavis qui donne un beau rendu.

Bref, un achat sans doute dispensable mais une lecture s’impose.

Nom série  Souvenirs d'un Elficologue  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n’ai pas été convaincu pour le coup.

Ni séduit par les dessins, ni par le récit, ma lecture m’a laissé de marbre. Le dessin n’est pas mauvais en soi bien qu’il soit perfectible notamment dans la posture des personnages. C’est surtout sa mise en couleur que je trouve inappropriée. Côté scénario, malgré des dialogues travaillés, certaines incohérences du début m’ont empêché de rentrer dans l’histoire (j’ai rarement vu un orphelin toucher un héritage au point de devenir rentier pour en citer un exemple). Le récit d’enquête de terrain vire bien vite au fantastique. Mais, jusqu’à présent, je n’ai rien lu de bien captivant.

Bien sûr, ce n’est qu’un premier tome et la suite pourrait se révéler autrement plus intéressante. A voir mais sans moi . . .

Nom série  Georges Frog  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Difficile en effet de ne pas penser aux oeuvres de Dillies à la lecture de cette série. Mais, selon moi, la comparaison s’arrête à la musique jazzy et aux personnages animaliers.

"Georges Frog" possède suffisamment de qualités pour ne pas être une simple copie. La première qualité est la simplicité des propos. On suit le quotidien de Mr Rainette qui, en ces temps difficiles des années trente, tente de percer avec sa musique. Ce personnage est des plus touchant. Accompagné de son piano qui lui donne souvent la réplique, notre petite grenouille va aussi connaître l’amour ainsi que la déception. Mais, bien vaillant, Georges ne s’en démonte pas et s’accroche au jazz et à ses convictions musicales. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’y ai pas mal appris sur la musique mine de rien. Ajoutons une ambiance sympathique et des propos sincères, tout est en place pour passer un bon moment de lecture. Ca se suit donc avec plaisir et on a qu’une hâte, connaître la suite …

Une réussite !

Nom série  Canoë Bay  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il se dégage des avis précédents un certain consensus que je partage également.

Difficile en effet de résister à la beauté des planches. Le talent de Prugne explose littéralement et on sent qu’il prend du plaisir à illustrer le récit de Oger. Bref, on ne peut rester qu’admiratif devant ces planches toutes en aquarelles. Le bât blesse par contre avec le récit bien trop classique. Pourtant, la narration est bonne et les dialogues le sont également. Mais ce récit manque d’audaces. J’ai vraiment eu l’impression de lire un succédané de l’"Ile au trésor" avec son lot de piraterie, de mutinerie et de chasse au trésor. Par contre, je ne peux que saluer les recherches historiques très poussées qui donnent de la crédibilité à l’histoire. L’ensemble se lit donc bien mais j’aurais attendu davantage de ce duo qui n’est pas à leur premier coup d’essai.

A noter que l’édition est de qualité avec un cahier de croquis en toute fin pour un prix finalement très raisonnable au vu de la pagination.

Nom série  Mélodie au crépuscule  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Inutile de préciser que j’apprécie les œuvres de Dillies mais je trouve "Mélodie au crépuscule" un cran en dessous de Betty Blues ou encore de Sumato.

Je suis toujours autant sous le charme de ses planches mêlant harmonieusement dessins et musique. On se laisse facilement emporter par ces quelques notes qui rythment un récit finalement assez mélancolique. Entre rêve et réalité, Dillies nous propose un voyage dans les méandres de l’esprit tourmenté de Scipion. Le dessin reste d’une qualité comparable aux albums précités. J’ai d’ailleurs rarement vu une telle complémentarité entre le découpage et la narration.

Un album sans réelles fausses notes si ce n’est que l’effet de surprise est inopérant pour celui qui a lu Betty Blues ou Sumato.

Nom série  Les Poulets du Kentucky  posté le 14/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela fait maintenant quelques semaines que cette série est pré-publiée dans Spirou magazine.

J’ai été agréablement surpris par la qualité de cette série qui m’a déverrouillé à plusieurs reprises les zygomatiques. Les clés de cette réussite ? Un duo caricatural (Garcia et Pepper) qui fonctionne plutôt bien. Ceci dit, la fraîcheur de l’ensemble s’efface quelque peu au fil des semaines. L’effet "découverte" étant passé, la chute des gags en devient prévisible. Dommage car, tout comme Ro, je trouve qu’il y avait là matière à faire mieux.

Bref, j’ai toujours plaisir à retrouver les poulets du Kentucky dans le mag Spirou mais en album (que j’ai feuilleté), ça fait too much.

Nom série  L'Enfant des moucherons  posté le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Soyons clair, c’est le graphisme très alléchant resté au stade de crayonnés poussés qui m’a incité à mettre la main à mon portefeuille. Déçu de mon achat ? Oui et non.

Oui, car . . . malgré un début assez accrocheur, le scénario n’est clairement pas à la hauteur de ce que j’espérais. Le déroulement du récit a tendance à s’enliser. On voit vite quels sont les intérêts de chacun avec un final qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Bref, l’originalité du début laisse place à du convenu très conventionnel et, forcément, décevant. De plus, je trouve la taille de la police trop petite, sans parler de la police elle-même et des fautes d’orthographes. Ca fait tache.

Non, car . . . le dessin est d’une grande qualité. Décidément, c’est italien(ne)s sont fort(e)s ! Quel régal pour les yeux !

Mais bon, en toute objectivité, comme la bd n’est pas une œuvre d’art destinée à être seulement contemplée, je ne peux en conseiller l’achat. Jusqu’à présent, je n’ai jamais rien trouvé d’intéressant dans le catalogue des éditions clair de lune. Ca aurait dû me mettre la puce à l’oreille . . .

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 79 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque