Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 1570 avis et 336 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Mâle de mer  posté le 11/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Par delà la déception de ma lecture, je n’ai pas réussi à me lover dans ce récit.

Cette phrase résume mon impression globale et copie aussi le phrasé employé par Laëtitia Villemin. Certes, un tel vocabulaire fait chic mais j’avoue m’y perdre. J’ai vraiment eu du mal à m’accrocher à la grosse première moitié de l’album. La redondance de certains mots ("par delà le vert de ses yeux", "se lover") saoule vraiment. Bref, la narration en devient rapidement absconse.

Heureusement, la suite devient plus docile avec l’apparition de bulles. On se dit qu’on commence à comprendre quelque chose... enfin ! Mais le final est bien maigre et ne suffit pas à me rassasier. Il me faudrait reprendre l’album depuis le début pour mieux saisir les subtilités du récit. Mais je n’en ai pas le courage et j’ai d’autres bds qui attendent sagement d’être lues.

Côté dessins, Sorel assure. Le noir et blanc lui va aussi bien.

Décevant.

Nom série  Chemins de Fer  posté le 07/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle découverte que voici !

Cyrille est un auteur à suivre, je l’ai déjà dit (voir mon avis sur A la lettre près). J’apprécie son graphisme qui reste au stade de crayonnés poussés. Il a su développer un style bien à lui qui se démarque des productions de masse. Le découpage est un peu déconcertant de prime abord mais une seconde lecture révèle tout le talent de l’auteur. En effet, il passe d’une séquence à l’autre sans aucune transition. Pourtant, le fil conducteur est bien présent (cette fameuse malle) et l’imbrication des séquences les unes avec les autres finissent par y trouver un sens. Déroutant, je vous le disais. Mais une fois ce style narratif assimilé, on savoure pleinement ce récit, à la fois drôle, ironique et absurde. Bref, un mélange des genres plutôt réussi.

Petit bémol : son prix, sans nul doute justifié par la qualité de l’objet mais qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Dommage, . . .

Nom série  A la lettre près  posté le 07/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Ayant acheté cette bd dès sa sortie, c’est seulement maintenant que je la lis. Sans pouvoir situer l’auteur, je reconnais dans ses dessins un petit air familier. Un rapide coup d’œil sur BDT et je me rends compte qu’il a réalisé Chemins de Fer que j’ai lu récemment (et que j’ai bien apprécié). Comme quoi, quand un style plait . . .

Avec cet album, Cyrille Pomès matérialise une idée qui m’a longtemps travaillé. Et si, pour une fois, le récit débutait par sa fin et se terminait par son commencement ? Idée à la fois saugrenue, loufoque et séduisante mais pas facile à mettre en œuvre. Cyrille l’a concrétisé avec brio ! J’apprécie beaucoup sa narration sous forme de courts chapitres et ses dialogues acidulés. Il arrive à insuffler une atmosphère très particulière qui se retrouve un peu d’ailleurs dans Chemins de Fer. Cet album retrace le parcours d’un homme qui a couché sur papier ses idéaux étant ado. Cette lettre refait surface 23 ans après. C’est l’occasion pour lui de faire le bilan de sa vie, tant sentimentale que professionnelle. Un récit réfléchit et superbement mis en images. Une réussite.

Alors oui, pour ces raisons, cet album est culte à mes yeux. Un auteur à suivre de près . . .

Nom série  Rosco le Rouge  posté le 18/10/2004 (dernière MAJ le 06/05/2009) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un poil déçu par Rosco le Rouge.
En effet, je m’attendais à une bd plus décalée avec un humour plus incisif. On se trouve devant un récit manquant de relief avec des pirates ayant l’air méchant sans l’être vraiment.
Reste un dessin vraiment sympa au style bien affirmé.
Malgré ses faiblesses, l’histoire se laisse suivre sans ennui.
C’est donc une bd difficile à noter.
Ni franchement bonne, ni franchement mauvaise, juste "pas mal" en fait.

MAJ du 06/05/2009
J’avais lu le tome 1 en son temps qui m’avait laissé alors sur un avis plutôt mitigé. Je viens de reprendre l’entièreté de la série (c’est juste 3 tomes, nous sommes d’accord) et vous livre sans plus tarder mes impressions plus globales.

Le sentiment que m’a laissé Rosco à sa lecture est assez similaire à celui de Spoogue. Je pourrais presque faire un copier-coller de mon avis sur Spoogue tant mon ressenti sur ces deux série est le même. Curieusement, j’ai bien mieux apprécié ma relecture du premier opus. Ces flibustiers sont attachants et leurs aventures peu conventionnelles. Une histoire pleine de trouvailles et de fraîcheur qui ne demande qu’à poursuivre son petit bonhomme de chemin dans le second tome. Mais ô surprise, ô déception, moi qui pensais y trouver une suite des premières aventures, je constate que la direction prise par ce tome est totalement autre. Exit le tome 1. On repart dans de nouvelles aventures où il est question de morts-vivants, d’aristo déchu et de belle esseulée. Même si l’humour particulier est toujours présent, cet album est plus creux. Il se passe moins de choses et les événements sont assez prévisibles. Rebelote pour le troisième opus. On laisse la situation du tome 2 en suspend et on repart vers de nouvelles péripéties qui m’ont assez ennuyées pour tout dire. Bref, seul le tome un vaut le détour et peut se suffire à lui même. Quant aux autres, ils n’apportent rien de plus à la série si ce n’est une impression d’essoufflement.

Cette volonté d’amplifier l’histoire dans l’Histoire, où finalement l’histoire d’un album prend le pas sur le récit sous-tendu, est un choix. Toutefois, il ne me convient pas car cela ressemble à un bon délire mal canalisé qui nous laisse sur notre faim. Restent un style graphique auquel j’adhère totalement, des dialogues biens décalés et des personnages bien campés. Le récit manque juste de structure et de balises. Dommage, vraiment dommage . . .

Nom série  Les Récits - Le diable  posté le 06/05/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les avis de mes prédécesseurs me rassurent. Je ne suis donc pas le seul à ne pas avoir su capturer l’essence de certains des récits proposés.

Ce recueil propose un kaléidoscope de styles graphiques qui va de pair avec le style narratif très diversifié. En filigrane, un texte de Gallié en guise de fil conducteur pour passer d’une histoire à l’autre illustré par des dessins de Sorel. Si les récits scénarisés par Mosdi me sont restés hermétiques, les autres m’ont paru soit trop simplistes, soit trop naïfs. L’ensemble tient tout de même la route même si le poids des ans se fait déjà sentir (1993 quand même). Mais mon impression reste mitigée.

Bof, sans plus.

Nom série  Saint-Germain, puis rouler vers l'Ouest  posté le 21/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai acheté cet album quasi les yeux fermés, tant j’ai apprécié les œuvres précédentes de Bruno (Trois éclats blancs et Une après-midi d'été).

Graphiquement, je suis toujours autant sous le charme du trait de Bruno, à mi-chemin entre celui de Pratt et de Cosey. Au départ de Paris, les paysages vont se succéder pour aboutir en Bretagne (décidément, une région chère à Bruno !). Les planches sont très belles, une vraie réussite de ce côté. Par contre, l’histoire a été une déception. Sans doute en attendais-je trop ? Toujours est-il que j’ai trouvé ce récit trop léger, voire superficiel. Je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage d’Alexis, un saxophoniste qui fait un peu trop la bringue avec ses potes (d’où la raison du départ de sa Mary). Pour retrouver sa belle, Alexis prend sa 203 et, en chemin, il rencontrera plusieurs autres "Mary". Ces rencontres me paraissent trop artificielles et sans intérêts si ce n’est pour allonger le récit de quelques pages encore. Le final aurait pu réserver quelques surprises. Même pas. Décidément, soit j’en attendais trop, soit je suis passé à côté . . .

Bref, un road movie sans saveurs.

Nom série  Le Fils de l'Ogre  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je m’interroge encore sur les raisons du choix du titre. Mais à part cela, j’ai trouvé le récit pas trop mal.

Comme d’autres, je me serais attendu à mieux. L’histoire souffre d’un déséquilibre dans sa construction avec une trop grande importance accordée à l’enfance de Benoît alors que son ascension comme guerrier implacable est (trop) rapidement esquissée. Heureusement, le final a la particularité de prendre le lecteur à contre-pied et de donner un regain d’intérêt à ce conte moyenâgeux. A souligner le trait au lavis qui donne un beau rendu.

Bref, un achat sans doute dispensable mais une lecture s’impose.

Nom série  Souvenirs d'un Elficologue  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n’ai pas été convaincu pour le coup.

Ni séduit par les dessins, ni par le récit, ma lecture m’a laissé de marbre. Le dessin n’est pas mauvais en soi bien qu’il soit perfectible notamment dans la posture des personnages. C’est surtout sa mise en couleur que je trouve inappropriée. Côté scénario, malgré des dialogues travaillés, certaines incohérences du début m’ont empêché de rentrer dans l’histoire (j’ai rarement vu un orphelin toucher un héritage au point de devenir rentier pour en citer un exemple). Le récit d’enquête de terrain vire bien vite au fantastique. Mais, jusqu’à présent, je n’ai rien lu de bien captivant.

Bien sûr, ce n’est qu’un premier tome et la suite pourrait se révéler autrement plus intéressante. A voir mais sans moi . . .

Nom série  Georges Frog  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Difficile en effet de ne pas penser aux oeuvres de Dillies à la lecture de cette série. Mais, selon moi, la comparaison s’arrête à la musique jazzy et aux personnages animaliers.

"Georges Frog" possède suffisamment de qualités pour ne pas être une simple copie. La première qualité est la simplicité des propos. On suit le quotidien de Mr Rainette qui, en ces temps difficiles des années trente, tente de percer avec sa musique. Ce personnage est des plus touchant. Accompagné de son piano qui lui donne souvent la réplique, notre petite grenouille va aussi connaître l’amour ainsi que la déception. Mais, bien vaillant, Georges ne s’en démonte pas et s’accroche au jazz et à ses convictions musicales. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’y ai pas mal appris sur la musique mine de rien. Ajoutons une ambiance sympathique et des propos sincères, tout est en place pour passer un bon moment de lecture. Ca se suit donc avec plaisir et on a qu’une hâte, connaître la suite …

Une réussite !

Nom série  Canoë Bay  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il se dégage des avis précédents un certain consensus que je partage également.

Difficile en effet de résister à la beauté des planches. Le talent de Prugne explose littéralement et on sent qu’il prend du plaisir à illustrer le récit de Oger. Bref, on ne peut rester qu’admiratif devant ces planches toutes en aquarelles. Le bât blesse par contre avec le récit bien trop classique. Pourtant, la narration est bonne et les dialogues le sont également. Mais ce récit manque d’audaces. J’ai vraiment eu l’impression de lire un succédané de l’"Ile au trésor" avec son lot de piraterie, de mutinerie et de chasse au trésor. Par contre, je ne peux que saluer les recherches historiques très poussées qui donnent de la crédibilité à l’histoire. L’ensemble se lit donc bien mais j’aurais attendu davantage de ce duo qui n’est pas à leur premier coup d’essai.

A noter que l’édition est de qualité avec un cahier de croquis en toute fin pour un prix finalement très raisonnable au vu de la pagination.

Nom série  Mélodie au crépuscule  posté le 16/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Inutile de préciser que j’apprécie les œuvres de Dillies mais je trouve "Mélodie au crépuscule" un cran en dessous de Betty Blues ou encore de Sumato.

Je suis toujours autant sous le charme de ses planches mêlant harmonieusement dessins et musique. On se laisse facilement emporter par ces quelques notes qui rythment un récit finalement assez mélancolique. Entre rêve et réalité, Dillies nous propose un voyage dans les méandres de l’esprit tourmenté de Scipion. Le dessin reste d’une qualité comparable aux albums précités. J’ai d’ailleurs rarement vu une telle complémentarité entre le découpage et la narration.

Un album sans réelles fausses notes si ce n’est que l’effet de surprise est inopérant pour celui qui a lu Betty Blues ou Sumato.

Nom série  Les Poulets du Kentucky  posté le 14/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela fait maintenant quelques semaines que cette série est pré-publiée dans Spirou magazine.

J’ai été agréablement surpris par la qualité de cette série qui m’a déverrouillé à plusieurs reprises les zygomatiques. Les clés de cette réussite ? Un duo caricatural (Garcia et Pepper) qui fonctionne plutôt bien. Ceci dit, la fraîcheur de l’ensemble s’efface quelque peu au fil des semaines. L’effet "découverte" étant passé, la chute des gags en devient prévisible. Dommage car, tout comme Ro, je trouve qu’il y avait là matière à faire mieux.

Bref, j’ai toujours plaisir à retrouver les poulets du Kentucky dans le mag Spirou mais en album (que j’ai feuilleté), ça fait too much.

Nom série  L'Enfant des moucherons  posté le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Soyons clair, c’est le graphisme très alléchant resté au stade de crayonnés poussés qui m’a incité à mettre la main à mon portefeuille. Déçu de mon achat ? Oui et non.

Oui, car . . . malgré un début assez accrocheur, le scénario n’est clairement pas à la hauteur de ce que j’espérais. Le déroulement du récit a tendance à s’enliser. On voit vite quels sont les intérêts de chacun avec un final qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Bref, l’originalité du début laisse place à du convenu très conventionnel et, forcément, décevant. De plus, je trouve la taille de la police trop petite, sans parler de la police elle-même et des fautes d’orthographes. Ca fait tache.

Non, car . . . le dessin est d’une grande qualité. Décidément, c’est italien(ne)s sont fort(e)s ! Quel régal pour les yeux !

Mais bon, en toute objectivité, comme la bd n’est pas une œuvre d’art destinée à être seulement contemplée, je ne peux en conseiller l’achat. Jusqu’à présent, je n’ai jamais rien trouvé d’intéressant dans le catalogue des éditions clair de lune. Ca aurait dû me mettre la puce à l’oreille . . .

Nom série  Jolies ténèbres  posté le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd sujette à controverse ne pouvait que m’inciter à me pencher sur sa lecture.

Le décalage entre la bonhomie des dessins enfantins et les propos nettement plus noirs a de quoi en effet interpeller. Sans revenir de manière exhaustive sur les hypothèses émises par certains pour y trouver une explication du pourquoi du comment, je n’ai pas été rebuté par le comportement cruel, voire criminel, de ces jeunes enfants. Il ne faut pas oublier qu’à leur âge, ils n’ont pas encore la notion de ce qu’est la mort. Ces jeux cruels sont donc dictés par l’instinct, ce même instinct qui est prépondérant dans le comportement de l’enfant durant ses premières années. Bref, je trouve le récit cohérent même si il est poussé à l’extrême. Les portes restent ouvertes quant à son interprétation. Je suis assez d’accord avec l’interprétation de Ro et Spooky à ce sujet (voir leurs spoilers). Côté dessins, c’est très coloré et naïf, bien enfantin en somme. A noter que les dessins plus réalistes sont superbes et tranchent bien avec le microcosme d’Aurore . . .

Une bd qui dérange, qui amène à se questionner et qui nécessite plusieurs lectures, c’est pas si fréquent. La lire en vaut la peine, l’acheter aussi . . .

Nom série  Barbeük et Biaphynn  posté le 09/04/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette bd peut plaire aux ados fans de fantasy matinée d’humour.

Ces histoires courtes ne sont pas sans rappeler celles des Goblin's (du même éditeur d’ailleurs et, ô surprise, même collection). Les stéréotypes moyenâgeux (du type la jouvencelle attendant son prince charmant) sont revisités parfois avec bonheur. Si les premières planches mettent directement dans l’ambiance, la suite n’est pas à la hauteur. Les gags s’essoufflent bien vite avec un côté prévisible qui gâche la chute. A force de faire dans le stéréotype, le petit drag à sa mémère en devient lui aussi complètement stéréotypé dans son comportement. Bref, le running gag fonctionne nettement moins bien ici. A noter quelques clins d’oeil à d’autres héros de chez Soleil (Lanfeust et Hébus pour ne pas les citer). Côté dessins, c’est plutôt une bonne surprise. Dans le style, le trait est plaisant, alliant souplesse et rigueur. Enfin, le choix des couleurs est bien en phase avec le reste (histoires et dessins).

Un divertissement pour jeunes ados. Pas exceptionnel en soi.

Nom série  Tralaland  posté le 18/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après Jacques le petit lézard géant, voici "Tralaland" : un monde parallèle au nôtre où les méchants ne sont pas vraiment méchants et les gentils sont fous.

L’ambiance et l’humour sont proches de ceux rencontrés dans "Jacques", si ce n’est que cet album est davantage destiné à un public jeune. J’apprécie toujours autant le trait et l’humour de Libon. Au niveau des personnages, des similitudes sont à noter entre cette bd et "Jacques". Ainsi, le caractère du petit Benoît ressemble à celui du commandant en chef (toujours un peu catastrophé) et le loup Bisou à Jacques (avec son air candide, limite benêt). L’histoire est scindée en petits chapitres plus ou moins indépendants avec un fil conducteur qui consiste à essayer de ramener Benoît chez lui. Car Tralaland est un monde vraiment bizarre et y rester aurait de quoi rendre zinzin.

J’ai bien accroché au ton de l’album, à la fois frais et léger, mâtiné d’un humour bon enfant. Il y a de belles trouvailles. Toutefois, cette bd est davantage un prétexte à des situations cocasses qu’à un récit plus construit et le final pourrait vous décevoir. Toutefois, pour un enfant qui ne portera forcément pas le même regard sur la bd, celle-ci lui conviendra parfaitement...

Nom série  Ouf !  posté le 09/03/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
De prime abord, le dessin simple et sympathique laisse suggérer un récit qui le serait tout autant.

Dans un exercice de style similaire à certaines publications de l’Association (patte de mouche), ce petit album se présente comme une succession d’événements à la finalité identique ponctué par une fin plutôt trash. Bref, je trouve le contenu en décalage avec ce que laisse entrevoir les dessins. Sans doute est-ce pour mieux marquer le lecteur ? En tous les cas, je n’ai pas été sensible à l’humour de cet album qui se cantonne dans le premier degré. Je n’y ai relevé aucune subtilité qui pourrait donner un quelconque intérêt.

Ames sensibles, passez votre chemin . . .

Nom série  Mai 68 - Le pavé de bande dessinée  posté le 25/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un collectif sur Mai 68 ? Pourquoi pas !

Mais comme Ro, je n’ai pas été interpellé par ces récits dont le message de certains laisse le lecteur pantois et leur intérêt futile. Avec une rétrospective de l’année 68 en filigrane (explosion de la première bombe nucléaire française, invention de la souris d’ordinateur, etc), les auteurs (pour la plupart pas encore né à cette époque) donnent une vision convenue voire caricaturale des événements. Certains font preuve d’un peu plus d’imagination en se mettant, non pas du côté des émeutiers, mais bien à la place des forces de l’ordre ou bien encore d’une voiture servant de barricade. Le seul point qui m’a intéressé est les vœux à la Nation de De Gaule pour l’année 68. C’est assez édifiant de voir le fossé qui séparait la classe politique et le peuple. Non, décidément, Mai 68 ne verra pas tous les souhaits des français se réaliser . . .

Pas transcendant.

Nom série  Le singe qui aimait les fleurs  posté le 25/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof.

Le titre pourtant singulier a du mal à cacher la futilité du récit. On n’a rien de bien consistant à se mettre sous les dents, scénaristiquement parlant. Non pas que le scénario soit absent ou mal construit. La narration est bonne, la lecture pas fastidieuse pour un sou. Mais que retenir à la fin ? L’histoire d’un singe banni des siens et qui carbure au cola ? Ou bien une ode à la solitude ? Bref, ça manque de relief tout ça. Mais je pense surtout que c’est le final effacé qui rend l’ensemble de la lecture si futile. Pour ce qui est des dessins, le trait anguleux de Krassinski n’est pas mon préféré. Mais la mise en couleur et le rendu des planches sont globalement bons.

Un album qui s’oublie aussi vite qu’il se lit.

Nom série  L'Homme à la Valise  posté le 25/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof. Globalement déçu même s’il y a deux histoires qui sortent du lot. Il s’agit de "l’homme à la valise" et "Les sortilèges du comte Karigraf" qui arrivent à développer un côté absurde tout en préservant l’originalité et la construction des récits. Le reste est un ramassis de planches sans queue ni tête dont le final me laisse à chaque fois dubitatif. Bref, je me demande ce que l’auteur a voulu prouver avec ces histoires inachevées et pas rigolotes pour un sou.

A réserver sans doute pour les fans de l’auteur, les autres pourront allègrement passer leur chemin sans avoir le sentiment de louper quelque chose . . .

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 79 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque