Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1457 avis et 317 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Red Song  posté le 08/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une couv ratée sous laquelle se cache pourtant un récit pas si mal.

Si c’est un peu caricatural et un brin cliché, je trouve que l’histoire tient une certaine cohérence. Oh bien sûr, trop peu de choses sont encore dévoilées mais on sent que l’affaire du maire révélé par le journaliste Ronny et l’emprisonnement du papa de Caniff sont liés. L’originalité incontestable réside dans la faculté qu’ont des orphelins de fusionner ensemble pour donner corps à un colosse rouge surnommé Red Song. Pour le reste, c’est du conventionnel comme le personnage de Madame Tul, une femme dans le style Cruella flanquée d’une troupe de sbires débiles et incompétents. A noter que Trillo aime raconter des histoires où des enfants ont un rôle d’adulte. Ici encore, c’est le cas. Pour le dessin, le style est très cartoon mais pas déplaisant.

A suivre . . .

Nom série  Voleurs de Chien  posté le 08/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire relativement simple mais plaisante à lire. Une amourette entre deux voleurs, un dognapping, un écrivain raté et un trafiquant... voici posées les bases du récit. Mais rien ne va se passer comme prévu (évidemment !).

Si le traitement narratif est agréable et le cadre incongru et atypique, force est de reconnaître qu’il manque à l’histoire un petit quelque chose pour être catalogué en "franchement bien". Sans doute que le trait n’est pas assez incisif pour donner aux méchants un air méchant. Du coup, le récit perd en intensité. Ceci dit, le dessin est globalement bon. Enfin, je trouve le format d’édition inadapté et fort cher. Une édition classique à 9 euros aurait été suffisante.

Bref, une bd apéritive... il manque juste le plat de résistance pour en avoir pour son argent.

Nom série  Le Robot de l'espace  posté le 07/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une occasion de lire ce manga s’est présentée à moi, je ne m’en suis pas privé.

D’autant plus que le pitch de départ semble bien alléchant avec ce robot venu d’une civilisation éteinte qui a la faculté de vivre dans un espace-temps accéléré par rapport au nôtre. Mais bien vite le récit se perd dans des dialogues vains et pompeux échangés entre les trois humains entrés en contact avec le robot de l’espace. Evidemment, la nature humaine, dans toute sa diversité, est exacerbée et la convoitise de l’un se heurte à l’opinion des autres. Finalement, les ¾ du récit se centrent sur une lutte entre humains dotés de super-combinaisons. Pas très passionnant, d’autant plus que le robot ne fait qu'observer et n’intervient en rien. Côté dessins, on est gâté. J’apprécie ce trait qui allie précision et clarté.

Bref, beaucoup de blabla pour finalement pas grand-chose.
Allez, un petit 3 étoiles pour l’idée et les dessins.

Nom série  Icare (Magic Strip)  posté le 07/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Etrange album que celui-ci.

Muet et quasi incompréhensible jusqu’à la fin. Cette bd suit en parallèle deux histoires distinctes (du moins au début), celle d’une jeune femme couchée sur un lit dans une maison en bord de mer et celle de cet homme qui vogue dans les airs. Grâce aux toutes dernières pages, l’album se révèle pourtant d’une incroyable ingéniosité. Ainsi, les séquences sans liens apparents prennent un sens. Celui du destin, du rêve qui devient réalité . . . réalité parfois dure à encaisser lorsqu’on repose le pied à terre. Côté dessin, Jan livre un trait dans la tradition ligne claire mais avec une touche de modernisme qui le rend plus vivant et plaisant à regarder. Un joli coup de patte qui a été à l’origine de mon achat. Achat que je ne regrette pas au vu de l’étrangeté du récit et de la conclusion finale.

Laissez votre esprit vagabonder sans trop se poser de questions et cet album s’ouvrira à vous.

Nom série  Le Cinquième évangile  posté le 06/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dire que cette bd lorgne sur Le Troisième Testament est une évidence.
Dire que cette bd est un plagiat ou une pâle copie de ce dernier est une hérésie.
D’ailleurs Le Troisième Testament n’a en rien créé le genre "thriller sur fond d'enquête ésotérique", il l’a juste remis au goût du jour (ce qui est déjà pas mal).

J’étais un peu méfiant à la lecture de cet album. Mais bien vite mes craintes se sont estompées. J’ai été littéralement pris par l’histoire. Cela est davantage le fait du savoir-faire (savoir-écrire ?) d’Istin que de l’originalité des propos tenus. En effet, il serait question d’un cinquième évangile qui, s’il est découvert, pourrait remettre en cause les fondements de la religion catholique. Ce sujet a déjà été maintes fois traité, même en bd, nous sommes bien d’accord. C’est un sujet bateau, donc un peu casse-gueule. Evidemment, un tome, c’est un peu juste pour juger de la qualité du scénario. Mais la qualité de la narration accouplée à un suspense savamment distillé font qu’on se laisse facilement emporter par cette enquête menée par l’archidiacre de Tyr. Côté dessins, je trouve le trait de Montaigne très convaincant dans un style réaliste et vivant. Bref, le style adéquat pour servir l’histoire concoctée par un Istin au mieux de sa forme.

Premières impressions plus que positives. A confirmer avec le deuxième opus !

Nom série  Bouldaldar et Colégram  posté le 06/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mon avis ne porte que sur le tome 1 de la réédition chez Lefrancq Editeur.

Le trait de Sirius ne laisse planer que peu de doutes quant à l’âge respectable de l’album. Le dessin a d’ailleurs pris un sérieux coup de vieux. Personnellement, je n’accroche pas trop à ce style qui se veut enfantin dans les contours avec des traits plus réalistes en gros plan. Le rendu est bizarre, presque dérangeant. Quant au récit, je le qualifierai de niais et débordant de bons sentiments. C’est confondant de naïveté. Je doute même qu’un enfant puisse y trouver un quelconque intérêt tant le récit est ballot. On peut toutefois créditer l’album d’un esprit avant-gardiste puisqu’il y est question d’écologie. Mais bon, le traitement reste sommaire et très simpliste.

Nom série  Ze World selon Jean-Claude  posté le 05/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série n’est qu’une énième bd d’humour thématique. A la différence des autres, la cible n’est pas une corporation de métier mais une personne. Et quelle personne, notre JCVD national !

On est tous d’accord là-dessus, cette bd ne casse pas trois pattes à un canard, fut-il tripode. JCVD n’est pas un monstre sacré mais un dinosaure. Tel ce reptile du temps jadis, son cerveau n’est pas plus grand qu’une noix. A partir de ce postulat, tout est prétexte à des bêtises qui n’ont d’égal que les citations de l’acteur (présents par ailleurs dans les hauts de pages). JCVD n’est pas bien méchant mais il accumule les gaffes en voulant bien faire, ce qui est censé faire rire le lecteur. Ca marche parfois mais l’humour ne vole pas bien haut en général. Côté dessin, Rudo s’applique plutôt bien dans un style passe-partout. Juste la composition des planches qui n’est pas terrible mais cela est inhérent au sujet traité.

Rien de bien transcendant donc . . . Mais laissons le mot de la fin à JCVD :
Tu vois, si tu veux rester aware, tu te dois de lire cette wonderful bd. Le livre, c’est du papier. Le papier, c’est de l’arbre. Et l’arbre, c’est la vie ! Lire cette bd, c’est respirer la vie. Be aware my friend !
La vache, j’ai le brain tout en compote. Dur dur de penser comme lui.
Pierig

Nom série  Skyland  posté le 04/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pas terrible du tout.

Comme l’a souligné Ro, il s’agit d’une adaptation d’une série d’animation prise en cours de route. N’ayant pas non plus vu cette série animée, j’ai été un peu perdu au début. Mais bien vite les repères se prennent pour constater qu’il n’y a rien de bien original à se mettre sous la dent. Il s’agit vraiment d’un ersatz de Star Wars à la trame ultra-conventionnelle et sans aucune saveur. On sent dans cet univers un mélange de choses connues, ce qui donne une désagréable impression de déjà vu. Mais ce mélange aurait pu être mieux préparé. Là, on frise l’indigestion. Côté dessins, rien de bien formidable non plus. Le trait semi-réaliste et les couleurs flashies ne m’ont en aucun cas séduit.

Bref, une série sans aucune profondeur... à réserver sans doute aux amateurs de l’anime ?

Nom série  Incidents  posté le 04/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mattotti est surtout connu pour ses talents de pastelliste. Le seul album en N&B lu de lui était "L’Homme à la fenêtre" auquel je n’avais pas spécialement accroché (ni aux dessins, ni à l’histoire).

"Incidents" est également en N&B mais le graphisme est nettement plus recherché avec une touche caricaturale (sa manière de dessiner les gueules se rapproche d’un Prado). Côté récit, ce n’est pas si mal non plus. Il s’agit d’un chassé-croisé entre sept protagonistes principaux dans un environnement très théâtral finalement. L’objet du récit n'est qu'un prétexte pour créer une atmosphère particulière comme celle issue de relations tendues. Mattotti met véritablement l’accent sur les émotions de ses personnages qui vont d’incidents en incidents. On se sentirait presque comme Lucio, tel un témoin privilégié d’événements dont on n’a rien à voir dedans. A la différence près que le lecteur n’est heureusement pas assommé en cours de lecture !

A lire si vous mettez la main dessus.

Nom série  L'escalade de la chute  posté le 01/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis rejoint en bien des points celui d’Arzak. Cet album est constitué par 3 histoires totalement indépendantes mais ayant comme point commun de bien illustrer le titre de l’album. Un titre qui, soit dit en passant, est plutôt intriguant.

Des trois récits, le premier me semble le plus abouti. Ce mélange de noirceur et de cynisme peut rebuter mais cela est fait avec un certain savoir-faire. Le deuxième récit est plus conventionnel mais pas inintéressant. Le troisième est quant à lui tiré un peu trop en longueur et manque de consistance. Certainement le récit le plus faible des trois malgré une chute qui amène le lecteur à réfléchir. Le trait de Nicolas Poupon semi-réaliste est lisible et présente une grande inventivité dans le découpage. Petit bémol, certaines expressions semblent un peu forcées.

Bref voici un album qui broie du noir dans un mélange de couleurs chatoyantes . . . plutôt incongru !

Sinon, je ne regrette pas mon achat (pour 3 euros en occasion).

Nom série  La planète des clowns  posté le 01/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Wasterlain est surtout connu comme étant l’auteur de la série Docteur Poche ou encore Jeannette Pointu. Mais bien avant cela, il a fait ses premières armes au "studio Peyo" dans les années 60. Puis en 1971, il publie en solo les récits de "Bob Moon et Titania" dans le journal Tintin.

De ces récits, deux seront publiés en 1980 par Crocodile Edition. Il est amusant de constater que la publication ne suit pas l’ordre chronologique de réalisation de ces histoires courtes. Ainsi, la première (qui donne aussi le titre à l’album) est postérieure à la deuxième. Ce choix est à mon avis conditionné pour des raisons de qualité graphique. En effet, "la planète des clowns" bénéficie d’un traitement graphique à la fois très personnel et de très grande qualité. Le style de Wasterlain s’affirme rapidement et s’affranchit du style de Peyo qu’on peut encore retrouver dans le deuxième récit (le premier dessiné, pour les distraits). Le scénario fait aussi preuve d’une belle originalité qui voit Bob Moon et Titania aux prises d’une guerre de clan entre robots-clowns causée par le maître de la planète en question. Tous les ingrédients pour faire une bonne bd de science-fiction s’y trouvent, avec une touche d’humanisme en sus. Le deuxième récit est quant à lui pas inintéressant mais plus basique.

Bref, un album qui marque les débuts de Wasterlain dans la bd et met en avant son coup de patte assez incroyable qu'il n'égalera pas par la suite (dommage).

Nom série  Assis debout  posté le 30/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Contrairement à Spooky et Alix, je n’ai pas accroché à l’album. La faute surtout à la construction de ce récit scindé en chapitres relativement décousus (des bribes de la vie d’un paumé) qui, parfois, dévient vers des considérations sans aucun rapport.

De plus le personnage principal n’attire pas spécialement de la sympathie ni même de la compassion. C’est un type qui a touché le fond plusieurs fois. Il a cependant le mérite de vouloir sortir de sa condition et sa rencontre avec une femme va l’y aider. La narration est forte. L’emploi de la première personne n’est pas un choix anodin. Cela ajoute du poids et rend le récit plus engagé. Mais cela ne me convainc pas vraiment.

De plus, je n’ai aucune accroche particulière avec le dessin. Les premières planches dans le style "carte à gratter" cèdent la place à un encrage plus conventionnel. Je n’ai pas compris ce changement de style. Mais qu’importe finalement, cet album n’est pas fait pour moi tout simplement . . .

Nom série  L'Agent 212  posté le 30/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C’est marrant, je pensais déjà avoir avisé cette série. Voici cet oubli réparé.

Pas grand-chose à ajouter en plus de ce qui a été dit par mes prédécesseurs. C’est une série made by Cauvin. Ce n’est pas sa meilleure série, c’est clair. On peut même dire que les éclats de rires sont aux abonnés absents. Un comble pour une série humoristique. Oh, on ne peut pas dire que tout ce que scénarise Cauvin est de la daube. Parmi des séries telles que Les Tuniques Bleues, Godaille et Godasse, Pierre Tombal ou encore Sammy, le scénariste fétiche de Dupuis a produit de bons albums fort recommandables. Mais le hic, c’est qu’il ne tient pas dans la durée (qui le pourrait d’ailleurs ?). Et c’est évident qu’après 26 tomes, le sujet est épuisé. Mais tant que le lectorat suit . . . Et ce constat est aussi valable pour toutes ses séries. Côté dessins, je trouve Cox plutôt bon dans le style. Son trait est d’une grande clarté, ce qui confère aux planches une bonne lisibilité. Un talent quelque peu gâché . . .

Bref, une série pas prise de tête mais pas distrayante non plus.

Nom série  Cholms et Stetson  posté le 30/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Malgré un dessin sympathique se rapprochant de celui de Dupa, le papa de Cubitus, le premier album (le seul de lu) est de piètre qualité sur le plan scénaristique. C’est même plutôt très mauvais.

Les références à l’œuvre de Conan Doyle sont évidentes mais maladroitement utilisées. La narration est linéaire et basique et les événements sont archi-prévisibles. Le Hir a pourtant l’esprit fertile (le bateau-hélicoptère, les hommes-oiseaux,…) mais ses idées ne sont pas exploitées jusqu’au bout. Dommage. On aurait aussi aimé en connaître davantage sur le peuple gardien du masque. Enfin, les dialogues sont formatés pour "coller" aux réparties de Holmes et Watson sans en atteindre la même saveur. A souligner que Le Hir orthographie parfois le nom de Cholms avec un "S" (Sholms). Même pas foutu de se relire . . . Ri-si-ble !

Bref, un coup dans l’eau. Je vois que le scénario du deuxième opus à été confié à Filippini. Peut être un gage de qualité ?

Nom série  Petit conte léguminesque  posté le 23/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une belle découverte dont sa sortie est injustement passée inaperçue il me semble.

Ce récit, intéressant et original, met en lumière les "véritables" raisons de l’origine de la construction du colosse de Rhodes. Sans être féru de mythologie, j’aime encore assez les histoires qui s’en inspirent. Cette bd emprunte d’ailleurs bon nombre de codes propres aux récits mythologiques (offense aux dieux, jalousie, trahison, amour impossible). Et, cerise sur le gâteau, elle bénéficie d’une narration prenante et de dialogues de qualité. Les dessins ressemblent un peu à du Vanoli, en moins torturé sans doute. Ce graphisme se prête à merveille pour illustrer ce genre d’histoire.

A lire sans tarder !

Nom série  L'Espace d'un soir  posté le 18/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ahem . . . comment dire ?
Cette bd vaut davantage le détour par le concept novateur qu’elle développe que par l’intérêt que l’histoire peut susciter.

Le récit ?
Il met en scène une quinzaine de voisins d’un même immeuble. Ils se connaissent tous et se réunissent un soir à l’occasion d’une pendaison de crémaillère. Il s’ensuit des discussions diverses et banales avec une petite prise d’otage pour pimenter le tout.

L’originalité ?
La narration se fait simultanément sur quatre niveaux, chaque ligne de la planche représentant un étage. On a ainsi une tranche de vie dans une tranche d’immeuble.

Le résultat ?
Bof. Mis à part la narration novatrice, l’histoire et les dialogues ne m’ont pas intéressé. J’ai trouvé cela assez quelconque avec un final dont le rebond se sentait venir de loin tel un camembert (ou un herve pour mes compatriotes) bien fait.

Les dessins ?
Bof et re-bof. La couverture est pas mal mais je trouve les dessins assez moyens. J’accroche pas vraiment au style de l’auteur qui surfe sur du Dupuy et Berberian ou encore du Christopher sans en atteindre le niveau.

Bref, voici un concept intéressant mais mal exploité malheureusement . . .

Nom série  Jehanne d'Arc  posté le 17/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici une bd bien délirante qui est en fait un recueil d’histoires sur la vie dissolue et décousue de la fameuse Jehanne (non pas celle qu’à retenu l’Histoire mais celle de F’murr bien plus rigolote). Cette Jehanne la est fort portée sur la bibine et les choses du plaisir et de la chair. Rien a voir donc avec la pucelle de Renne (pardon, d’Orléans), comme je vous le disais.

L’histoire est plutôt sympa et le ton légèrement irrévérencieux et bien barré du début me plait. Imaginez not’ Jehanne poivrote et nympho qui s’entiche d’un extraterrestre, prend Attila comme amant et dont le sacre de Charles VII, le vilain petit canard, indiffère. Sans compter que Dieu n’existe plus (tué par inadvertance), ce qui donnera bien du fil à retordre à l’archange Saint-Michel pour remettre Jehanne sur les rails. Ainsi, F’murr revisite l’Histoire avec un ton libre et libertin. Mais cela traîne en longueur et le plaisir du début laisse place à l’ennui. L’humour est toujours le même et les ressorts narratifs du début ne sont pas renouvelés. Bref, cela tourne en rond. L’album devient rapidement aussi décousu que la vie de Jehanne. Côté dessin, j’apprécie assez le trait de F’murr qui oscille entre dessin humoristique et dessin de presse. Le trait est vif et délié, ce qui le rend sympathique.

Une bd à lire pour son côté déjanté mais la narration saccadée ne la rend pas pour autant indispensable.

Nom série  Le Roi Rodonnal  posté le 16/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Sans l’avis de Jejet, je serai certainement passé à côté de cette bd d’une qualité rare.

Cet album était assurément un ovni pour l’époque et reste aujourd’hui encore d’une incroyable originalité. Makyo y conte le récit d’un ado emprisonné dans un livre qui ne trouvera son salut qu’en la personne du Roi Rodonnal.

On est véritablement happé par l’histoire qui tient ses promesses jusqu’à la fin. Ce récit intelligemment construit est d’une grande richesse. Ce monde de fantasy peuplé d’une faune variée m’a fait penser aux films « l’histoire sans fin » ou encore « Labyrinthe » de la même décennie pour ce qui est de l’ambiance générale. Le dessin fait effectivement « old school » mais il se révèle efficace. Il y a des planches magistrales fourmillant de détails. Les couleurs sont quant à elles un peu dépassées mais cela ajoute un charme supplémentaire à cette bd.

Un album de grande qualité, tant graphique que narrative. A découvrir !

Nom série  Le Code d'Hammourabi  posté le 11/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est clair que cette bd ne renouvelle pas le genre mais la trame du récit reste très convaincante.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette série un bon thriller : un serial killer sensé être mort, un flic remis de ses fonctions suite à une "bavure", des meurtres et un mystérieux masque laissé sur les victimes. Le gros point fort est la narration qui immerge directement le lecteur dans cette enquête qui promet de belles sueurs. Le rythme insufflé au récit est bon, pas trop lent ni trop rapide. Les séquences s’enchaînent sans "raccourcis" ou "heureux hasards". Bref, un scénario en béton qui souffre peu la critique. Par contre, je serai moins enthousiaste avec le dessin qui n’est pas vraiment ma tasse de thé. Déjà la couverture ne m’attire pas plus que cela alors qu’elle reflète bien le contenu de l’album. Je trouve les planches de qualité moyenne. Pourtant, elles fourmillent de détails et on ne peut pas l’imputer à une paresse du dessinateur. C’est tout simplement pas un style que j’affectionne.

J’espère que la suite sera à la hauteur du premier opus.

MAJ du 09/04/2010
Vu que la série est abandonnée (suit à un désaccord entre les auteurs et non du chef de l'éditeur), son achat se révèle très dispensable, de même que sa lecture.

Nom série  L'Ordre des Dragons  posté le 11/07/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon avis rejoint beaucoup celui de Pol. Moyennement adepte de ce genre de récit fantastico-ésotérique, je me suis laissé prendre par le sujet qui intrigue et captive.

La grande force de ce premier opus est la narration d’Istin qui n’est pas un jeune premier. Il sait donner corps à un récit en distillant méthodiquement et intelligemment révélations et suspens. A défaut d’originalité, on a une histoire consistante et bien charpentée où le côté fantastique fini par prendre le pas sur l’enquête d’Eva Wilson. Tout comme mes prédécesseurs, je suis curieux de voir comment Istin va faire prendre la sauce en mélangeant nazisme, légendes celtes et vampirisme. Le travail de Denis Rodier est très propre avec un graphisme efficace. Peu de choses à redire de ce côté.

Je reste donc un brin septique pour la suite mais accordons leur le bénéfice du doute . . .

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 73 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque