Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1535 avis et 331 séries (Note moyenne: 2.97)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Mildiou  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mildiou évoque d’abord pour moi le nom d’une maladie cryptogamique qui touche les solanacées (pommes de terre, tomates). Il est vrai que Mildiou le despote propage son emprise sur le peuple comme le champignon du même nom se répand sur les plants en les affaiblissant.

L’histoire est formée par une succession de combats entre Lapinot et Mildiou. Quelques joutes verbales (parfois humoristiques) viennent s’intercaler de temps en temps entre les combats à l’épée. Juste de quoi prendre son souffle en quelques sortes. Après ces séquences finalement très répétitives, vient la chute (au propre comme au figuré) qui est assez abrupte.

Finalement, il n’y a pas grand-chose à retenir de cet album. Aussi étonnant que cela puisse être, on n’a pas une impression de lassitude à la lecture de cet album grâce, certainement, au talent narratif de Trondheim. Les dessins, c’est du Trondheim. Moi, ça va . . . et vous ?

Nom série  Les Trois Chemins  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tout comme mes prédécesseurs, je pense que cet album vaut essentiellement le détour par sa singularité narrative. Au rebut le carcan classique dans lequel s’est trop longtemps abandonnée la bd traditionnelle. Adieu donc bulles et vignettes !

Même si cette série lui est antérieure, j’ai découvert cet affranchissement au conformisme bédéesque par Le Fluink. Comme le laisse supposer le titre, on suit trois parcours à priori distincts mais qui vont quand même interférer épisodiquement l’un avec l’autre. C’est autant d’histoires contées avec un dénouement commun. Chaque récit, pris séparément, est plutôt convenu dans la forme mais, pris ensemble, leur portée est tout autre. Original et bien vu !

Bref, voici une belle performance au scénario plus convenu.
A découvrir de toute façon !

Nom série  Les Instits n'aiment pas l'école  posté le 03/02/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le titre a de quoi surprendre . . . En tous les cas, il interpelle et donne envie de se plonger dans ce petit bouquin !

Martin Vidberg n’est pas à son premier coup d’essai. Son milieu de prédilection ? L’école . . . et pour cause, il est lui-même instit. Cela nous donne un côté décalé où le point de vue du maître d’école, trop rarement abordé, y trouve une place de choix. Avec Le Journal d'un remplaçant, il y dépeignait le chemin de croix d’un jeune instituteur pas encore nommé et balloté de poste en poste. Avec ce nouvel album, Martin y consigne pèle mêle des réflexions sur ce métier. On l’oublie trop souvent mais un instit peut aussi avoir des jours sans et ne pas avoir envie d’aller à l’école. Que celui qui n’a jamais eu les pieds de plomb pour aller bosser lui jette la première pierre !

Petit bémol, ce récit n’est pas vraiment construit. Martin Vidberg annote ses humeurs comme elles viennent. Cependant, ça reste sympa à lire. Tout comme son dessin patatoïde qui ne peut qu’attirer la sympathie.

Nom série  Aristide broie du noir  posté le 08/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Visuellement, cette bd en impose . . . et le scénario n’est pas en reste. Pour deux jeunes auteurs, je dis bravo !

Cette bd traite d’une phobie qui hante nos petites têtes blondes, à savoir la peur du noir. Ce sujet, assez commun, est traité ici de manière originale sans tomber dans l’écueil de la facilité. L’originalité se trouve dans la rédaction des dialogues constitués de rimes. Bref, voici une histoire sympathique et pas trop effrayante. A réserver pour les enfants et les adultes qui veulent le rester.

A noter que le choix du titre n’est pas aussi anodin qu’il n’y paraît.

Nom série  Coup de foudre  posté le 08/01/2009 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Pour tout dire, c’est davantage la signature de De Thuin que celle de Cauvin qui m’a décidé à lire ce récit paru en prépublication dans le spirou magazine.

Sans en attendre grand-chose, cette bd me conforte dans l’idée que Cauvin est un scénariste certes prolifique mais sans réel génie. Sans se forcer, il construit son histoire autour d’un taureau qui n’accepte pas sa condition de mâle reproducteur et qui, de surcroit, est doué de la parole après avoir reçu la foudre. Les dialogues sont sans intérêt avec un phrasé redondant qui en devient énervant (Charles, vous permettez que je vous appelle Charles ?). L’histoire est donc d’une platitude extrême. De plus, l’image que Cauvin donne du "paysan" est en déconnection totale avec la réalité. On se croirait retourné 40 ans en arrière. A se demander s’il s’est documenté avant.

Seul le dessin est digne d’intérêt. Je trouve pourtant regrettable que De Thuin se réduise à illustrer un scénario aussi vide, lui qui est pourtant l’auteur de bds aux contenus riches (Le Roi des bourdons et La Colère dans l'eau). Mais bon, contrairement à ces bds de qualité, celle-ci va se vendre comme des petits pains avec la caution "made by cauvin". Pour moi, ce n’est clairement plus un gage de qualité.

Nom série  Les Orphelins  posté le 19/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette bd très colorée dans des teintes bleutées est toute mimi. Les planches en mettent plein la vue. Mais à y regarder de plus près, les dessins ne sont pas terribles. C’est le traitement poussé de la couleur qui fait la différence. Côté récit, on a droit à deux "elfes" orphelins qui vivent dans une grande forêt en toute insouciance avec une meute de loups bienveillante. Mais les choses bougent et ce cadre, en apparence idyllique, va être rompu. C’est sur cette fin que se termine le premier opus de la série qui en comptera deux en tout. Ca se laisse lire mais ce n’est franchement pas palpitant. On en saura plus dans le second tome qui permettra de juger réellement des qualités de la série.

Dans l’attente d’un improbable deuxième tome (Paquet nous habitue à ne pas finir ses séries), je n’en conseille évidemment pas son achat.

Nom série  Rose Profond  posté le 19/12/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est une bd dont le contenu peut paraître abject (le viol d’une fille comme point de départ) avec des propos simplistes. Mais cet album est plus subtil qu’il n’y parait de prime abord. Le dessin est un clin d’oeil assumé à celui des années 30 (Walt Disney pour ne pas le citer). Ce choix graphique tranche avec le contenu beaucoup plus adulte. Ce décalage n’est pas contre nature et sert, finalement, plutôt bien à illustrer le principe qui dit : "rien n’est tout rose ou tout noir, il y a du bon et du moins bon dans chaque société comme dans chaque personne". Du moins, c’est le message que j’ai compris.

Un album qui n’a d’autre mérite que celui de susciter la réflexion. Et c’est déjà pas mal . . .

Nom série  Amulet  posté le 25/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Kazu Kibuishi est un auteur peu connu et pourtant déjà remarqué, notamment en illustrant les couvertures du collectif "Flight" cher à notre cher ouebbi (et à juste titre !). Il est également l’auteur de Daisy Kutter, un western peu conventionnel. Le voici enfin avec un gros projet : la série "Amulet" prévue en trois tomes dont le premier vient de paraître chez Akileos.

Ce qui frappe d’emblée est le rendu des planches. Le travail sur la couleur est vraiment une réussite ! Le trait relativement dépouillé est à la croisée des styles "européen - manga – comics". Sans doute pour plaire au plus grand nombre ? Personnellement, je le trouve perfectible, notamment dans l’expressivité et la posture des personnages. Mais la colorisation harmonise le tout en gommant ces défauts. C’est donc visuellement une réussite ! Mais qu’en est-il de l’histoire ? Personnellement, j’ai été un peu déçu. Déçu par le manque d’originalité. Le début fait penser à Narnia et la suite à des animes de Miyazaki. Les dialogues sont aussi relativement basiques, pas très recherchés. Ce n’est que le premier tome. Laissons à l’auteur le temps de développer son univers en espérant que davantage d’originalité viendra coiffer cette histoire.

Bref, conquis par le visuel des planches, mon enthousiasme s’est vite refroidi à la lecture de ce premier opus.

Nom série  Scrooge, Un chant de Noël  posté le 25/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En cette fin d’année, cet album vient à point nommé. On imagine mal passer Noël sans son florilège de contes. Le plus connu est sans nul doute celui de "Scrooge" écrit par Charles Dickens il y a plus de 150 ans. Etonnant d’ailleurs qu’il n’ait pas fait l’objet d’une adaptation plus tôt tant ce conte s’y prête bien.

L’atmosphère de ce récit retranscrit fort bien celle dégagée par le conte original. On se retrouve ainsi plongé dans l’époque victorienne quelque part à Londres la veille de Noël chez Scrooge. Ce conte merveilleux est riche en émotions et présente la grande qualité de rester d’actualité. Son message est universel et . . . intemporel. Pour le dessin, une nouvelle venue : Estelle Meyrand. La galerie d’images suffira à vous convaincre de la qualité de son trait pastel qui est d’ailleurs fort proche des illustrations originelles de John Leech.

Une réussite, tout simplement . . . Un futur immanquable !

Nom série  José Lapin  posté le 24/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Bof bof, je ressors déçu de ma lecture.

L’histoire est un peu insipide et a pour seule originalité Alain Delon grimé sous les traits d’un bonhomme de neige. Cet album navigue entre deux eaux : pas tout à fait pour les petits (je ne pense pas que le phrasé d’Alain Delon leur soit adapté) et pas tout à fait pour les grands (le récit reste basique). Le phrasé particulier donne de la distance par rapport au bonhomme de neige. On s’imagine mal venir à l’aide d’un nombriliste tel que lui. Le résultat : le récit ne m’a à aucun moment porté.

Bref, un album qui manque sa cible selon moi. Reste de chouettes dessins. Mais ce n’est pas suffisant . . .

Nom série  Korédan, la saga des dragons  posté le 21/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le moins qu’on puisse dire est que la couverture attire les regards.

Si de dragons il est question, ils ne seront que peu présent dans ce tome d’introduction. Néanmoins, l’histoire ne débute pas trop mal pour une série estampillée fantasy. Le rythme est bon et je trouve l’idée des "couleurs" originale. Par contre, s’il n’a pas de réels défauts, je trouve que le récit ne se démarque pas vraiment de la fantasy de masse. Mais ceci n’est que le début et il faudra sans doute attendre la suite pour que la série prenne réellement corps. Les prémices sont là et c’est pas mal. Si la couverture me plait, je n’accroche pas trop aux planches. Le trait n’est pas en cause, il n’est pas mauvais. Ce n’est pas pour moi, voilà tout.

Dans l’attente de la suite pour en conseiller l’achat . . .

Nom série  Pirates des 1001 Lunes  posté le 21/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tout comme Ro, cette bd m’est presque tombée des mains.

Ca sent le déjà-vu à plein nez. Cette fille orpheline au courage sans pareil à la recherche de ses origines, ça ne vous rappelle rien ? Ainsi, les situations clichées se ramassent à la pelle. Vraiment il n’y a aucun effort d’imagination et c’est bien regrettable. Pourtant les dessins sont globalement attrayants avec un petit faible pour celui de Gunt. L’enrobage est donc correct mais le contenu laisse terriblement à désirer en accumulant les poncifs du genre. En ces temps de pléthore, je n’en conseille pas l’achat.

Bref, une bd graphiquement attractive mais sans aucune saveur.

Nom série  Troll  posté le 20/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Aaaaaah . . . Boiscommun, Sfar et Morvan, quel trio de choc !

Le premier cycle (le seul de lu en entier) est assez jouissif même si pas exempt de défauts. J’adore le style très coloré de Boiscommun parfaitement adapté pour mettre en images un monde fantastique. L’idée de départ totalement farfelue est aussi bien sympathique. C’est une histoire qui ne se prend pas au sérieux. Il y a dans cette série un côté déjanté et attendrissant qui me plait. A ce sujet, le couple Mangog et Albrecht est assez fameux ! Mais comme souvent avec Sfar, il a du mal à donner un fil conducteur à son histoire tout comme à finir ses séries (Les Potamoks en est un exemple). Ainsi, le côté loufoque prend le pas sur la structure du scénario totalement hétérogène. Chaque tome développe une histoire au détriment de la trame principale. Et ce qui devait arriver arrive : le troisième opus paie les pots cassés. On recolle les morceaux comme on peut pour donner un semblant d’unité et une fin qui tienne un peu la route.

J’ai lu le 4ème opus dans la foulée mais je n’ai pas du tout accroché. La suite imaginée par Morvan prend une tournure plus grave en rupture avec le premier cycle. Bref, la suite sera sans moi !

Nom série  Nemo  posté le 20/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Comme il a été précisé ci-avant, ce Némo n’est pas une retranscription fidèle de celui de Jules Verne. Ce personnage est emprunté librement par Brunö.

L’auteur cadre souvent ses récits dans un climat de violence et la guerre y est propice. Pas étonnant dès lors de voir des cuirassés donnant le change au Nautilus. Je suis assez admiratif devant le trait de Brunö qui allie simplicité et originalité. C’est aussi un créateur d’ambiances. Les fonds sous-marins, le sous-marin en lui-même sont bien mis en avant. Comme dans d’autres de ses œuvres, il use également de dialogues idéographiques qui donnent un cachet supplémentaire au récit.

Bref, voici un bon récit d’aventures mais qui n’est pas celui imaginé par Jules Verne. Un autre Némo en quelques sortes . . . A découvrir !

Nom série  Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le père Noël  posté le 20/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne serai pas aussi sévère que mes compères dans ma note même si je partage leur avis.

C’est typiquement le genre de bd commerciale formatée pour un large public pas spécialement amateur de bd. On y sent ostensiblement un travail de commande plutôt qu’une recherche d’auteur. Bon, tout n’est pas à jeter. Certains "gags" font mouche. Mais dans l’ensemble, c’est plutôt affligeant. Pour couronner le tout, les dessins ne sont franchement pas terribles. Dans le style "gros nez", il y a clairement mieux.

Bref, une bd typiquement à offrir et à ne pas acheter pour soi . . . en espérant que vous ne soyez pas l’heureuse personne à qui ce cadeau est destiné !

Nom série  Gon  posté le 20/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Gon est à ma connaissance le seul manga sans paroles. A ce titre, c’est une curiosité. Autre curiosité, Gon lui-même ! Ce petit T-Rex vit avec la faune sauvage d’aujourd’hui et gare à celui qui ose le bousculer dans son sommeil !

Paradoxalement, mon impression à son sujet est assez contrastée. En soi, ces récits ont quelque chose de répétitif et de lassant. Le canevas est souvent le même : Gon se réveille et se fâche au détriment de la faune sauvage environnante. Mais je ne peux m’empêcher d’avoir un faible pour lui. Il a quelque chose d’attirant, voire de fascinant. C’est difficilement explicable. Peut être faut-il l’avoir lu pour me comprendre ?

Toujours est-il que, en toute objectivité, je ne peux le recommander à l’achat. Mais y jeter un coup d’œil ne peut pas faire de tort !

Nom série  Jimmy, l'apprenti croquemitaine  posté le 20/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
"Jimmy" fait suite à Humphrey Dumbar le croquemitaine. On y retrouve notre petit Jimmy qui va passer les épreuves initiatiques pour devenir à son tour Croquemitaine.

Pour ma part, je suis franchement déçu. Non pas du coup de pinceau de Civiello, inégalable dans ce domaine. Quoique son dessin a les défauts de ses qualités. Je m’explique : son dessin est très recherché, abouti et, revers de la médaille, il est assez figé et donc peu adapté à une bd jeunesse. Enfin bref, ma déception vient surtout de l’histoire qui est bien peu consistante. Bien trop légère à mon goût et surtout sans réelle accroche. Cette histoire lisse les émotions : pas de peurs ni de joies. Cette absence de sphère émotionnelle est selon moi une grave lacune pour une bd jeunesse. Je me demande d’ailleurs quel est le sentiment du public visé . . .

Cet album appelle une suite qui, si elle est du même tonneau, se suivra sans moi.

Nom série  Trois ombres  posté le 04/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’aime beaucoup le trait de Cyril Perdosa, très souple et aérien. Aussi aux commandes du scénario, il nous propose un récit très touchant sur la relation père – fils et leur fuite en avant vers un destin qui paraît pourtant inéluctable. Le thème abordé est universel et son côté intemporel est souligné par l’absence de repères précis (quel lieu ? quelle époque ?). Mais comme souligné dans des avis précédents, le récit aurait davantage gagné en intensité s’il avait été plus condensé. Certaines longueurs se font jour, notamment lors de la fameuse traversée qui dure quelques dizaines de pages. Ceci dit, j’ai vraiment apprécié ma lecture.

Bref, voici un conte sombre très émouvant. A ne pas manquer . . .

Nom série  Sorcelleries  posté le 04/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Sans vouloir être médisant sur cette série, je ne suis pas certain qu’elle aurait été publiée telle quelle sans être appuyée par le talent graphique de Guarnido. Car franchement, ce premier opus ne montre rien de bien probant au niveau du scénario. C’est plutôt long, poussif et assez inintéressant, voire barbant. Bon ok, c’est un tome d’introduction et, à ce titre, elle remplit son rôle d’introduire les personnages et la situation. A défaut d’originalité, ça aurait pu verser dans l’humour . . . même pas. On a droit à un pastiche des travers de notre société de consommation (télévision entre autre). C’est bien gentil tout ça mais lorsque je me plonge dans un livre, c’est justement pour voir autre chose.

En l’état, il est difficile d’avoir un avis définitif sur une série mais lorsqu’un premier tome ne donne pas envie de lire la suite, c’est déjà un signe.

Nom série  Les Petits Ruisseaux  posté le 04/11/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cet album nous fait suivre la vie d’Emile qui prend un tournant suite à la mort inopinée de son compagnon de pêche. Las de la vie, il va pourtant s’y accrocher suite à diverses rencontres féminines.

"Les petits ruisseaux" aborde le quotidien des personnes âgées, en particulier à travers leur sexualité. La vieillesse est un thème peu usité en bd et celui de la sexualité des "vieux" encore moins. Comme il a été dit précédemment, cet album ne comporte pas de voyeurisme malsain. Beaucoup de sensibilité et de pudeur se dégagent d’Emile, le protagoniste principal, ce qui le rend attachant. Bref, un album très touchant illustré par le trait fin et hésitant typique de l’auteur.

Assurément un bel album qui lève un coin du voile sur un sujet (faussement) tabou.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 77 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque