Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1469 avis et 322 séries (Note moyenne: 2.98)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Nebulo  posté le 27/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le gros point fort de Nebulo est son design. Les petits extraterrestres sont stylisés sous des traits simples et géométriques, presque léguminesque, à l’instar des Agrum Comix de David Vandermeulen. La simplicité du trait donne beaucoup de clarté, d’efficacité et de dynamisme à la composition des planches. Loin d’être minimaliste, les décors foisonnent sans pour autant alourdir les planches. Enfin, le choix de couleurs acidulées donne à ces petits êtres l’aspect de gomme ou de bonbons qui, comme la bd, sont à dévorer ! Le design sert véritablement le récit qui, tout comme lui, est sans cesse en mouvement. Le lecteur n’a pas le temps de souffler. Poursuites et courses-poursuites sont au rendez-vous ! Si on ne s’ennuie pas une seconde à suivre les péripéties de ces petits extraterrestres à la bouille sympathique, force est de reconnaître que la trame de fond avance lentement. Mais ce petit bémol est sans grandes conséquences car cette série fait vraiment passer un bon moment !

Merci à Spooky de m’avoir fait découvrir cette belle série !

Nom série  Mise en bouche  posté le 27/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je partage entièrement l’opinion de Spooky sur cet album.

Peyraud aime à investiguer dans ses albums les problèmes relationnels homme-femme. Dans ce sens, je comprends que la nouvelle de Diian ait pu l’interpeller au point de vouloir l’adapter (transposer) en bd. Mais voilà, je n’ai pas du tout accroché à cette histoire où le contexte n’est que prétexte à développer une relation amoureuse totalement surréaliste.

Même si ce récit aurait pu tout aussi bien avoir comme cadre un safari chez nos amis les pangolins, je m’interroge toutefois sur la pertinence du choix de la prise d’otages pour explorer les sentiments contrariés de deux personnes qui jouent à "je t’aime, moi non plus". Comme le précise Biglolo, cette prise d’otage n’a rien de réaliste, ce qui donne des dialogues peu appropriés au contexte (dixit Spooky). On nage bien en plein surréalisme et j’ai vraiment du mal à en faire abstraction pour rentrer dans cette valse des dialogues entre le narrateur et Carole. Reste les dessins de Peyraud plutôt avenants même si pas exempts de petits défauts. Ajoutons que la colorisation (qui me fait penser à celle de Café Panique) apporte beaucoup au rendu des planches.

Bref, une déception pour moi.

Nom série  Les Caïds de la gaudriole  posté le 25/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai acheté cet album les yeux fermés, appréciant l’auteur et espérant y trouver de nouvelles élucubrations oubapiennes. Malheureusement, j’ai bien vite déchanté.

Les ressorts narratifs oubapiens usités ne sont pas neufs pour celui qui a lu les albums de Lécroart parus chez L’Association. De plus, les récits centrés sur le "gène de l’humour" ne m’ont pas fait rire, un comble ! Je les trouve artificiels et sans saveur aucune. Reste la dernière histoire pas trop mal (quoique) qui est une allégorie de la bataille que se livrent bd européenne et nippone.

Un conseil, préférez Cercle vicieux, Le Cycle, L'Elite à la portée de tous ou encore Pervenche & Victor du même auteur. Ces albums sont meilleurs et bien moins chers !

Nom série  Monster (Vonk/Delcourt)  posté le 25/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Edité une première fois par les éditions Vonk (Pays Bas) en 1985 puis réédité par les éditions Delcourt en 1999 pour une offre promotionnelle (offert gratuitement à l’achat de 3 albums d’Andreas), ce court one shot muet tout en bichromie (8 pages seulement !) laisse exploser tout le talent graphique de l’auteur d’outre Rhin. La tension est palpable et les scènes de bestialité comme on peut l’imaginer en ces temps reculés sont parfaitement rendues. Reste que ce récit est fort bref et vite lu (quelques secondes suffisent, quelques minutes pour celui qui aime le style d’Andreas). De plus, cet album est rare (1000 exemplaire pour l’EO), ce qui fait grimper sa côte (75 – 100 euros).

A réserver aux inconditionnels de l’auteur.

Nom série  Les Conquérants de Troy  posté le 22/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On est en terre connue.

Le monde de Troy se décline et, fort logiquement, une série dérivée sur ses origines se devait de voir le jour. C’est maintenant chose faite avec ce premier opus qui pourtant en dévoile peu sur les origines de Troy et ses habitants. En effet, y a rien de neuf à se mettre sous la dent pour celui qui a lu Lanfeust De Troy et Lanfeust Des Etoiles. Reste que l’histoire se suit sans ennui. Bref, Arleston assure un minimum avec ce récit essentiellement orienté "aventure", l’humour étant fort peu présent (normal, il manque les Trolls). J’imagine qu’on en saura plus avec les tomes suivants, notamment sur le personnage d’Eckmül qui a un rôle secondaire dans cet opus et qui pourtant donnera son nom à la grande cité. Bref, voici un honnête tome d’introduction qui présente l’avantage de se lire indépendamment de la série mère. Côté dessins, c’est Tota qui s’y colle. J’apprécie globalement son trait bien que je trouve les filles qu’il dessine bien moins sensuelles que celles de Tarquin. Enfin, ça reste du bon niveau !

Dans l’attente d’un hypothétique tome 2, je ne conseille pas l’achat de ce tome.

Nom série  Spoogue  posté le 09/11/2002 (dernière MAJ le 22/08/2008) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis décidé à acheter le premier tome suite aux (nombreux) avis favorables qui ont été posté. Quelle ne fut pas ma déception après l’avoir lu !Les critiques quasi unanimes laissaient entrevoir une série exceptionnelle voire déjà culte selon certains ! Certes, l’histoire est originale et les dessins particuliers (on s’y fait relativement vite) mais il y a comme un goût de "trop peu". Heureusement, le second tome rattrape largement les faiblesses du premier où on est enfin plongé dans une histoire captivante. Comme quoi, il est souvent difficile de se forger une opinion uniquement sur le premier opus d’une série !

C’est donc une série honnête qui fait passer un bon moment mais qui est loin d’être exceptionnelle . . .

MAJ du 22 août 2008
Bon, je me suis décidé récemment à reprendre toute la série pour en avoir une vision plus globale. Et je reste sur une semi-déception. Par quoi commencer ... le scénario? Ben justement, parlons-en ! Quel scénario? J'ai vraiment l'impression que Milhiet avait un canevas de départ qu'il improvise totalement par la suite. La trame est donc nébuleuse et le récit assez décousu. On note vraiment un manque de structure dans la narration. Je pense qu'il vaut mieux aborder Spoogue comme un bon gros délire sans aucune autre prétention. La grande force de Spoogue reste sa galerie de personnages biens délirants et le graphisme de l'auteur qui développe un style personnel et très coloré.

En résumé, Spoogue vaut davantage le détour pour les portraits hauts en couleurs et le visuel des planches que pour le récit en lui même.

Nom série  Dieu n'a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré)  posté le 22/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une petite déception que cette série qui avait tout pour m’intéresser. Mais ces courts récits ne m’ont guère passionné, la faute à une trame répétitive et un contenu assez creux. J’attendais davantage d’humour, de situations cocasses ou burlesques mais rien de tout cela. Pourtant, il y avait "matière à" il me semble, en jouant sur le décalage temporel entre l’époque du vivant des personnages engagés par Dieu (datant parfois de plusieurs siècles) et l’époque contemporaine. Seule la toute fin avec la faveur accordée par Dieu à son "assistant" est parfois bien trouvée. Mais c’est bien peu de choses . . .

Le dessin est quant à lui caractéristique des productions de Nicolas Barral. Le trait est sympathique bien que les proportions entre la tête et le corps des personnages sont parfois bizarres.

Nom série  La Nuit du Lièvre  posté le 21/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Franchement, à lire les avis précédents, je m’attendais à quelque chose de banal, voire de convenu et c’est tout le contraire. Certes, le récit n’a rien de bien original mais il puise sa force dans la narration exemplaire d’Yves Leclercq. Contrairement à d’autres, je n’ai pas trouvé l’histoire confuse. Le fait qu’elle se passe à différentes époques avec la présence de flash-back peut sans doute être à l’origine de cette impression. On se laisse prendre par l’atmosphère de ce récit imprégné par la fatalité, les petites frappes, l’amour et la dure réalité d’un bled paumé. J’apprécie assez le travail de Van Linthout avec un style graphique proche de celui de Baru. Bref, voici une bonne chronique d’un fait divers qui ne laissera pas tout le monde indemne.

Un bon album qu’il serait bien dommage de bouder.

Nom série  Lili & Winker  posté le 19/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Vraiment pas aimé !

C’est bien simple, je ne suis pas rentré dans le trip de la bd. Je suis totalement hermétique à l’humour, le cynisme et l’absurde développés ici par Chauvel. Je ne vois pas quel est le but de ces histoires et où cela mène. Lili et Winker sont deux détestables pestes, genre garnement qui mériteraient une sévère correction. Ils s’amusent à faire des mauvais coups qui virent au cauchemar. C’est gore, c’est pas pour moi. Restent des dessins et un encrage de qualité.

Plus encore que son côté trash, c’est l’objectif poursuivi par ces récit qui m’a totalement échappé. Peut-être seriez-vous plus réceptif ?

Nom série  Rêver Eve  posté le 19/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Hum. Difficile d’émettre un avis après une première lecture de cette intégrale. Je pense que je vais laisser parler mes impressions, toutes subjectives soient-elles. Et elles sont plutôt mitigées malgré mon intérêt pour le thème abordé.

Avec cet album, Kélilan emmène le lecteur à la frontière du réel et du rêve. Le début est assez intriguant avec Azur qui s’interroge sur certains faits troublants dont il ne peut dire s’ils sont issus de son imagination ou réellement vécus. Le rôle tenu par Eve, sa compagne, est ambigu, tout comme celui du jeune garçon qui interfère avec les rêves d’Azur. Mais cette situation de départ perdure jusqu’à la fin du deuxième opus, ce qui a tendance à allonger inutilement le récit et à le rendre un brin soporifique. On peut aussi regretter le manque de développement de certaines séquences (le rôle d’Azur dans la disparition des gens sur le Mont St-Michel ? le changement de physionomie d’Eve ?...). Dans le dernier chapitre, tout s’accélère. La tonalité onirique qui imprégnait le récit jusqu’à présent fait place à une atmosphère plus science-fictionnesque. Azur et Eve comprennent qui ils sont vraiment et quels sont leurs rôles. Ca bouge enfin. Même un peu trop. Le récit prend des proportions abracadabrantes, voire même ridicules. Tout s’accélère dans un climat de grand n’importe quoi avec des pistes abordées sans être étoffées pour aboutir enfin à une conclusion empruntée. Bref, voici une lecture un peu laborieuse d’un récit aux intentions artificiellement opaque sur ses deux tiers pour virer au grand guignolesque dans le dernier tiers. Le graphisme est pourtant avenant avec une palette de couleurs qui s’y accorde bien. Le style de Kélilan me fait d’ailleurs penser à celui de Bruno Le Floc’h. A noter que dans le dernier chapitre, réalisé bien après les deux premiers, le style évolue tout comme la colorisation. Une évolution que je regrette personnellement, car je trouve le trait plus "forcé" et le choix des couleurs inapproprié.

Dans le genre bd oscillant entre onirisme et réalité, j’ai nettement préféré ma lecture d’Icare (Magic Strip) où le protagoniste principal a, tout comme Azur, la faculté de se déplacer dans les airs. Je crois que le côté science-fiction qui vient sur le tard dans "Rêver Eve" tue complètement l’onirisme du début en donnant une explication plus terre à terre (même si elle tombe un peu comme un cheveu sur la soupe et ne convainc pas vraiment).

Cette bd à l’histoire un peu vaine a un seul mérite, celui de connaître une fin. En effet, ce projet avait été laissé en suspens au tome deux en 2003. Amusante anecdote, j’ai cherché en vain des infos sur cette bd sur le site des éditions Paquet mais la bd n’est pas référencée et son auteur inconnu au bataillon. Peut-être faisait-il partie d’un rêve et que cette bd n’a jamais existé ? Son prix semblait pourtant si réel...

Si vous êtes néanmoins tentés de lire cette série, je vous conseille la version intégrale qui est la seule à contenir l’histoire complète.

Nom série  Junk  posté le 14/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Attention, avis hautement subjectif ! En effet, étant amateur de westerns et suivant de près les productions de Brüno, je ne peux que me réjouir de la sortie de cet album.

Narrativement, c’est bien foutu. Le récit composé par Nicolas Pothier fleure bon l’ambiance rude du Far West avec ses raclures et ses caïds. Premier tome d’un diptyque, "Come back" propose une histoire de vengeance entre anciens membres d’une bande de hors-la-loi. Du classique en somme, mais rondement mené avec, en prime, des dialogues aussi percutants qu’un six coups ! Décidément, après les excellents Ratafia et Voies off, Nicolas Pothier confirme son talent... Un auteur à suivre (tout comme Brüno bien sûr !).
Côté dessins, Brüno assure. Je ne vais pas m’étendre sur les qualités de son trait. Il est à l’image de ses autres productions : simple et efficace avec une forte personnalité. Bref, du tout bon !

Vivement le deuxième opus !

Nom série  Hautes Oeuvres, Petit Traité d’humanisme à la française  posté le 14/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soyons clair, cet album n’est pas à mettre entre toutes les mains, la faute à son contenu un peu gore et libertin.

Néanmoins, il mérite qu’on le lise à plus d’un titre. D’abord par son côté "historique" (bien que certaines libertés aient étés prises par l’auteur). Cette bd relate la mise à mort de Damiens, qui fut écartelé puis mis au bûcher après plusieurs heures de supplice, pour avoir frappé le roi Louis XV d'un inoffensif coup de canif. Ensuite, par son côté "témoignage" de la vie parisienne au 18ème siècle. Et c’est vrai que la vie en ce temps-là a de quoi surprendre (les pouilleux et le libertinage). Le ton volontairement sarcastique employé par l’auteur sied bien à la mentalité de l’époque qui faisait de ces exécutions un spectacle tout public. Un pur moment de divertissement en somme... Plus largement, ce récit nous fait prendre conscience des méthodes nombreuses et barbares pour appliquer la peine de mort (tenaille des chairs, brûlure au soufre de la main, écartèlement, bûcher). La guillotine apportera un peu plus de civilité à cet acte barbare...

Comme l’a fait remarquer Spooky, le trait de Simon Hureau présente bien des similitudes avec celui de Nancy Peña. Un gage de qualité en quelque sorte...

Nom série  Nelson  posté le 14/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je trouve que l’avis de Superjé décrit bien le ressenti qu’un lecteur lambda peut avoir à propos de Nelson, ce petit diablotin qui passe son temps à embêter son monde (gentiment cependant). Tout comme lui, je lis quelques strips dans le mag Spirou et la pilule passe. C’est clair que ce n’est pas la franche rigolade qui est au rendez-vous mais plutôt un (très) léger rictus facial du genre ou . Les gags sont light et (trop) souvent répétitifs. A noter que certaines bds passent du support papier à celui informatisé alors que celle-ci fait le chemin inverse. La réussite n’en est pas plus heureuse. Le dessin est d’une grande clarté mais le gras des contours est vraiment trop prononcé. Ce n’est clairement pas mon style.

Nelson ? Des strips parfaits pour égayer une rubrique d’un mag. Pas plus.

Nom série  L'Oiseau de feu  posté le 13/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je crois que tout a été dit dans les avis précédents.

Arinouchkine fait l’unanimité : son travail graphique est tout simplement superbe. Toutefois, on pourrait lui reprocher que son traitement de l’image tient davantage de l’illustration, voire de la peinture, plutôt que de la bd. C’est très beau donc mais ce n’est pas un style que je recherche pour une bd. Je ne connais pas le conte originel mais je trouve le récit trop juste et trop court. Ce conte est assez enfantin avec des personnages plutôt niquedouilles. Certainement pas le meilleur conte adapté en bd que l’ai pu lire . . .

Bref, une histoire très simple et trop vite lue pour être conseillée à l’achat malgré le talent d’Arinouchkine.

Nom série  Red Song  posté le 08/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore une couv ratée sous laquelle se cache pourtant un récit pas si mal.

Si c’est un peu caricatural et un brin cliché, je trouve que l’histoire tient une certaine cohérence. Oh bien sûr, trop peu de choses sont encore dévoilées mais on sent que l’affaire du maire révélé par le journaliste Ronny et l’emprisonnement du papa de Caniff sont liés. L’originalité incontestable réside dans la faculté qu’ont des orphelins de fusionner ensemble pour donner corps à un colosse rouge surnommé Red Song. Pour le reste, c’est du conventionnel comme le personnage de Madame Tul, une femme dans le style Cruella flanquée d’une troupe de sbires débiles et incompétents. A noter que Trillo aime raconter des histoires où des enfants ont un rôle d’adulte. Ici encore, c’est le cas. Pour le dessin, le style est très cartoon mais pas déplaisant.

A suivre . . .

Nom série  Voleurs de Chien  posté le 08/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une histoire relativement simple mais plaisante à lire. Une amourette entre deux voleurs, un dognapping, un écrivain raté et un trafiquant... voici posées les bases du récit. Mais rien ne va se passer comme prévu (évidemment !).

Si le traitement narratif est agréable et le cadre incongru et atypique, force est de reconnaître qu’il manque à l’histoire un petit quelque chose pour être catalogué en "franchement bien". Sans doute que le trait n’est pas assez incisif pour donner aux méchants un air méchant. Du coup, le récit perd en intensité. Ceci dit, le dessin est globalement bon. Enfin, je trouve le format d’édition inadapté et fort cher. Une édition classique à 9 euros aurait été suffisante.

Bref, une bd apéritive... il manque juste le plat de résistance pour en avoir pour son argent.

Nom série  Le Robot de l'espace  posté le 07/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une occasion de lire ce manga s’est présentée à moi, je ne m’en suis pas privé.

D’autant plus que le pitch de départ semble bien alléchant avec ce robot venu d’une civilisation éteinte qui a la faculté de vivre dans un espace-temps accéléré par rapport au nôtre. Mais bien vite le récit se perd dans des dialogues vains et pompeux échangés entre les trois humains entrés en contact avec le robot de l’espace. Evidemment, la nature humaine, dans toute sa diversité, est exacerbée et la convoitise de l’un se heurte à l’opinion des autres. Finalement, les ¾ du récit se centrent sur une lutte entre humains dotés de super-combinaisons. Pas très passionnant, d’autant plus que le robot ne fait qu'observer et n’intervient en rien. Côté dessins, on est gâté. J’apprécie ce trait qui allie précision et clarté.

Bref, beaucoup de blabla pour finalement pas grand-chose.
Allez, un petit 3 étoiles pour l’idée et les dessins.

Nom série  Icare (Magic Strip)  posté le 07/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Etrange album que celui-ci.

Muet et quasi incompréhensible jusqu’à la fin. Cette bd suit en parallèle deux histoires distinctes (du moins au début), celle d’une jeune femme couchée sur un lit dans une maison en bord de mer et celle de cet homme qui vogue dans les airs. Grâce aux toutes dernières pages, l’album se révèle pourtant d’une incroyable ingéniosité. Ainsi, les séquences sans liens apparents prennent un sens. Celui du destin, du rêve qui devient réalité . . . réalité parfois dure à encaisser lorsqu’on repose le pied à terre. Côté dessin, Jan livre un trait dans la tradition ligne claire mais avec une touche de modernisme qui le rend plus vivant et plaisant à regarder. Un joli coup de patte qui a été à l’origine de mon achat. Achat que je ne regrette pas au vu de l’étrangeté du récit et de la conclusion finale.

Laissez votre esprit vagabonder sans trop se poser de questions et cet album s’ouvrira à vous.

Nom série  Le Cinquième évangile  posté le 06/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Dire que cette bd lorgne sur Le Troisième Testament est une évidence.
Dire que cette bd est un plagiat ou une pâle copie de ce dernier est une hérésie.
D’ailleurs Le Troisième Testament n’a en rien créé le genre "thriller sur fond d'enquête ésotérique", il l’a juste remis au goût du jour (ce qui est déjà pas mal).

J’étais un peu méfiant à la lecture de cet album. Mais bien vite mes craintes se sont estompées. J’ai été littéralement pris par l’histoire. Cela est davantage le fait du savoir-faire (savoir-écrire ?) d’Istin que de l’originalité des propos tenus. En effet, il serait question d’un cinquième évangile qui, s’il est découvert, pourrait remettre en cause les fondements de la religion catholique. Ce sujet a déjà été maintes fois traité, même en bd, nous sommes bien d’accord. C’est un sujet bateau, donc un peu casse-gueule. Evidemment, un tome, c’est un peu juste pour juger de la qualité du scénario. Mais la qualité de la narration accouplée à un suspense savamment distillé font qu’on se laisse facilement emporter par cette enquête menée par l’archidiacre de Tyr. Côté dessins, je trouve le trait de Montaigne très convaincant dans un style réaliste et vivant. Bref, le style adéquat pour servir l’histoire concoctée par un Istin au mieux de sa forme.

Premières impressions plus que positives. A confirmer avec le deuxième opus !

Nom série  Bouldaldar et Colégram  posté le 06/08/2008 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mon avis ne porte que sur le tome 1 de la réédition chez Lefrancq Editeur.

Le trait de Sirius ne laisse planer que peu de doutes quant à l’âge respectable de l’album. Le dessin a d’ailleurs pris un sérieux coup de vieux. Personnellement, je n’accroche pas trop à ce style qui se veut enfantin dans les contours avec des traits plus réalistes en gros plan. Le rendu est bizarre, presque dérangeant. Quant au récit, je le qualifierai de niais et débordant de bons sentiments. C’est confondant de naïveté. Je doute même qu’un enfant puisse y trouver un quelconque intérêt tant le récit est ballot. On peut toutefois créditer l’album d’un esprit avant-gardiste puisqu’il y est question d’écologie. Mais bon, le traitement reste sommaire et très simpliste.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 74 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque